Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

13 commentaires

  1. Claude Simonnet dit :

    Monsieur le Premier Ministre,
    Merci d’avoir placé sur votre carnet le projet de D&I en « avant-première ».
    Ceci place les absents en situation de présence au banquet républicain de ce soir.
    Une lecture rapide du projet me fait penser que cette recherche d’un programme équilibré respecte la volonté d’être français dans une europe au sein de la mondialisation.
    Tous mes voeux de succès pour l’entreprise de D&I et à son porte-parole.
    Claude Simonnet.

  2. julien dit :

    Bravo pour ce remarquable document.

    ça nous change des petites phrases politiciennes qui créent la division.

    Cette démarche de réflexion vous honnore, elle vise au rasemblement et à l’unité. Bravo M.Raffarin

  3. desvignes dit :

    monsieur raffarin,
    je m occupe des 180 licenciés d aubade et de domoform
    notre groupe est pret à s occuper de tous les licenciés et chomeurs de la vienne ( création d entreprises ), à condition de créer une banque des créateurs, d abord sur la vienne et ensuite sur la france
    à  » la filature  » de ligugé, nous sommes en train de créer 77 entreprises
    bon courage

  4. Memoire Vive .org - Nouveaux usages, nouveaux médias dit :

    …enfin, presque. Lors de la soirée de sa rentrée politique et la présentation du projet de son groupe « Dialogue Initiative ». Il nous a parlé de la néthique, bien évidemment. Nous faisions partie de la poignée de blogueurs invités. La suite…

  5. Geoffroy dit :

    j’ai été content de vous voir parler de 1981 (cf. mon commentaire http://www.carnetjpr.com/carnetjpr/archives/124-En-reponse-a-vos-messages….html#c826) et de rappeler à l’ordre certaines personnes qui marquent contre leur camp par des petites phrases inopportunes et ridicules…

    en attendant je vais me plonger ds vos propositions…

    a bientôt

  6. Fabrice RALLO dit :

    Bonjour Monsieur le Premier Ministre,

    Bravo pour le succès de votre banquet hier soir à Paris. Je n’ai pu être des vôtres pour cause d’une réunion des Jeunes Radicaux des PO qui sont mobilisés pour faire gagner nos idées en 2007.

    J’ai lu avec attention les propositions de notre Club, Dialogue et Initiative, et je vous remercie de l’avoir mis en ligne pour permettre au plus grand nombre d’en prendre connaissance.

    Un seul bémol, serait-il possible d’ avoir sur le site de Dialogue et Initiative, les propositions que vous formulez? Le site de D§I n’est malheureusement pas assez mis à jour.

    La bataille de 2007 se gagnera aussi sur la toile. Soyons réactifs !!!

    Fabrice Rallo
    Jeunes Radicaux 66

  7. julien dit :

    Bravo pour votre dîner républicain d’hier soir, lieu de « rassemblement paisible »… Voilà une démarche constructive, ça faisait longtemps qu’on avait plus senti cette dynamique de victoire…

  8. Frednetickworld dit :

    25 propositions pour émultionner le débat à droite. Rien de moins et 10 convictions pour vivre la France confiante en prime, vous prendrez bien un petit expresso avec ça?
    Notre bon ami Versac se rendra donc à la rentrée politique de l’ancie…

  9. rémy dit :

    Monsieur le Premier ministre
    Je tiens à vous féliciter pour le travail remarquable que vous et les menbres du club avaint élaboré. Je regrette cependant que dans l’introduction de votre réflexion vous n’ayiez pas évoquer l’héritage gaulliste du Club Dialogue et Initiative. Vous avez en effet cité l’héritage républicain, libéral et humaniste du Club mais pas l’héritage du général de Gaulle qui structure la France d’aujourd’hui. Pourriez-vous monsieur le Premier Ministre m’éclairer sur ce point.

    Veillez accepter Monsieur mes respectueuses salutations.

  10. tatiana dit :

    Je pense que comme l’écologie n’a pas de frontière, l’humanisme et l’éthique n’ont plus. J’aime à penser qu’un jour futur nous n’aurons plus à parler d’humanisme car l’homme sera devenu réellement humain, solidaire et fraternel. En attendant qu’un homme politique de premier plan propose une « nouvelle pensée politique fondée sur un humanisme de la vie » ne peut que me rejouir. En effet, l’humanisme est au coeur de ma vie. Aujourd’hui, nous avons besoin d’unir tous les humanistes au-delà des clivages. La situation humaine et planétaire nous demande d’aller vers qui nous unit, plutôt que vers ce qui nous divise, si nous voulons que demain existe encore.

    Bien à vous,
    tatiana f.

  11. Le Blog de Christophe Carignano dit :

    « Il faut inventer l’UMP d’après », a déclaré Jean-Pierre Raffarin lors de la réunion de son Club Dialogue et Initiative qui se tenait hier soir à l’hôtel Concorde à Paris. Et d’ajouter que « le parti doit être un lieu où émergent les idées ». Quelques mot…

  12. GRASS Serge dit :

    Monsieur le premier ministre;

    Je trouve très pertinentes vos diverses propositions. C’est pourquoi je me permets de vous faire parvenir ci dessous un courrier que j’ai fait parvenir au 3 derniers ministres des finances qui n’a pas eu l’honneur d’une réponse.
    Pourtant la démocratie ne peut se passer d’une forte participation citoyenne.

    Serge

    Au nom de la Fédérations des Associations Civiques de Contribuables, nous avons l’honneur de solliciter votre bienveillante attention sur les réflexions et les propositions suivantes :

    La situation financière catastrophique de la France, que la Cour des Comptes a confirmé lors du rapport préliminaire au débat d’orientation budgétaire, nécessite une mobilisation de tous les citoyens.

    A cette fin il nous semble indispensable que les français disposent d’une information réelle et crédible de la situation financière de la nation pour ne pas se laisser manipuler par les démagogues.

    Tous les ans les Citoyens français reçoivent, comme contribuables en accompagnement des formulaires de déclaration des revenus, un document de 4 pages qui a l’ambition de les informer sur l’usage de l’argent de nos impôts.

    Force est de constater qu’il s’agit plus d’un document de propagande que d’une réelle information qui permettrait aux citoyens de savoir et comprendre ce qu’il advient réellement du produit des prélèvements qui leurs sont imposés : les informations ne portent que sur le budget qui est une prévision aléatoire. De plus les informations sont présentées différemment au fil des ans.

    Cette situation est une grave carence de l’information à laquelle chaque citoyen peut prétendre dans le cadre d’une société démocratique. Elle permet aussi l‘expression de discours politiciens irresponsables face à des Citoyens sous informés, voire manipulés, par certains médias.

    Afin de satisfaire à ce besoin élémentaire de communication, nous suggérons d’utiliser ce « quatre pages » pour donner les informations qui nous semblent essentielles à l’expression de la citoyenneté.

    Nous proposons d’y présenter sous forme graphique, pour les 10 années précédentes :

    * les dépenses par fonction et les recettes par nature réellement réalisées ainsi que le budget prévisionnel en cours,

    * le montant de la dette de l’Etat, de la dette publique et du patrimoine public vendu.

    * les éléments essentiels des Comptes de la Nation. (PNB, valeur ajoutée, les ratios valeur ajoutée / salaires et bénéfices distribués. ..)

    Les contribuables des collectivités locales devraient être aussi destinataires d’une synthèse des fiches de situation financière des collectivités auxquelles ils contribuent.

    Malgré le grand principe selon lequel les Citoyens ont le droit de constater par eux mêmes, la nécessité de la contribution publique, de la consentir librement, d’en suivre l’emploi … Dans notre quotidien, nous sommes confrontés à de grandes difficultés pour accéder aux informations indispensables à ce constat. Lorsque nous constatons des gaspillages ou des infractions graves aux règles de la comptabilité publique, il nous est très difficile de les faire prendre en compte par les administrations pourtant créées à cette fin.

    C’est ainsi que l’accès, sous forme informatisée, aux situations financières des communes nous a été refusée par les trésoreries générales que nous avons sollicitées.

    Quand nous avons épuisé toutes les démarches administratives, les recours aux tribunaux administratifs s’avèrent encore très aléatoires. Ces derniers refusent souvent de nous reconnaître le droit de représenter les contribuables pour faire annuler des délibérations notoirement illégales, voire nous condamnent à des amendes. Si nous devons faire appel, nous avons dorénavant l’obligation de recourir aux services coûteux d’un avocat …

    Tous ces dysfonctionnements conduisent beaucoup de nos concitoyens à ne plus se sentir concernés par la vie de leurs cités et à rejeter la politique et les politiques, ce qu’ils expriment de différentes façons au fil des élections.

    Par ailleurs, seuls les groupes qui revendiquent toujours plus de dépenses publiques bénéficient d’une représentativité officielle dont ils usent voire abusent !!! Pour contrebalancer démocratiquement ces lobbies, il nous semble indispensable que les associations de contribuables disposent elles aussi d’une représentativité reconnue afin de pouvoir faire valoir l’intérêt collectif. A cette fin nous proposons :

    de permettre aux associations de contribuables de disposer d’un agrément pour ester en justice au nom de l’intérêt public à l’instar des associations de consommateurs,

    d’ouvrir la possibilité aux associations de contribuables de saisir les Chambres régionales des Comptes,

    d’assurer la représentation des associations de contribuables au Conseil Economique et Social et dans les CESR,

    de favoriser l’accès des citoyens aux documents administratifs en utilisant les technologies nouvelles de la communication, notamment en mettant sur Internet les délibérations et les comptes publics tels qu’ils ont été transmis au contrôle de la légalité,

    d’établir la gratuité de l’accès aux documents « papier » pour les associations de contribuables,

    de mettre en place une organisation qui permette un contrôle efficace de la concordance des délibérations des collectivités afin d’éviter que des élus indélicats transmettent impunément au contrôle de la légalité de faux extraits de délibérations.

    Nous nous interrogeons sur la pertinence de maintenir le contrôle de la légalité sous l’autorité des préfets qui sont placés sous l’autorité du gouvernement : nous avons pu constater à plusieurs reprises que dans ce contexte ce contrôle n’est pas réalisé avec l’objectivité indispensable de cette mission.

    Pour que les dispositions législatives, qui permettent aux citoyens d’exercer leurs droits et devoirs, soient utiles au fonctionnement démocratique de notre société, il faut que les citoyens les connaissent et qu’ils puissent comprendre les comptes auxquels ils ont accès. A cette fin il nous semble indispensable d’introduire dans l’éducation civique scolaire une formation citoyenne portant notamment sur une initiation au droit et à la lecture des budgets publics. C’est dans ce but que notre fédération a réalisé deux modules de formation : Initiation à la lecture des budgets publics et organisation juridictionnelle française, les recours des Citoyens.

    Il nous serait agréable que vous nous fassiez l’honneur d’une audience afin que nous puissions vous présenter plus en détail nos réflexions et nos suggestions.

    Dans l’attente, nous vous prions, Monsieur le Ministre, de croire en l’assurance de notre profond respect.

    Pour la FACC, le Président

    Serge GRASS

  13. RENAULD dit :

    Je trouve excellente l’idée de partage des résultats des entreprises émise par Jean Pierre Raffarin : 25% pour l’investissement , 25% pour les actionnaires , 25% pour l’impot , 25% pour la participation des salariés .
    Un grand sentiment d’injustice face à la situation des profits records non partagés de certaines grandes entreprises est aujourd’hui dans l’opinion . Je trouve que cette répartition serait juste et de nature à rassembler .

Laisser un commentaire


 
 

Recherche

 

Calendrier

octobre 2006
L Ma Me J V S D
« sept   nov »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Syndiquer ce Blog