Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

35 commentaires

  1. Pidji dit :

    Et pendant ce temps là dans la BOBOSPHERE, Chevènement tacle méchamment Jospin dans son Blog, et la grande parade des éléphants se casse la gueule.

    http://bobosphere.over-blog.com/

  2. sandra dit :

    Quelle excellente manière de rechercher le pouvoir. Il vallait mieux qu’il adresse directement sa demande à Sarko en moins qu’il n’ait besoin d’argent aussi. toutefois après vos élections, évitez toute politique anti-africaine. Vous avez là mon mot

  3. Claude Simonnet dit :

    Monsieur le Premier Ministre,
    Vous avez offert la possibilité de prendre connaissance du premier chapitre de vos derniers écrits et je tiens à vous remercier et vous féliciter pour cette délicate attention.
    J’ignore le prix de votre livre, mais en prenant comme critère le rapport temps de lecture-prix du livre, il sera ruineux, car le premier chapître se lit vite, très vite. Surpris d’emblée par le ton et le propos direct, j’ai été emporté par le tourbillon des détails et des visions d’une période très proche. Et l’éclairage donné de l’intérieur de la « maison » permet de mesurer le décalage entre l’information médiatisée et la réalité. J’apprécie beaucoup le parler vrai, sans détours et les valeurs que j’admire sont la droiture, l’honneteté et le désintéressement. Le quinquennat en cours est remarquable par la durée de ses deux gouvernements. Je suis persuadé que vous avez effectué votre mission avec une rigueur morale qui a donné des lettres de noblesse à cette fonction. Les français vous ont vu parfois fatigué, attaqué, miné au point d’être « démissionné », mais vous avez gardé la tête hors de l’eau, bravant les torrents de difficultés. N’a pas cette capacité, qui veut! Cette force intérieure est peut-être celle de l’homme de la province, de celui qui connaît la générosité et la dureté de la « terre ». Le portrait que vous tracez de Nicolas Sarkozy est à la fois inquiétant et rassurant. Vous ouvrez grand la porte des relations humaines et et vous faites tomber les masques. J’ai souvenir d’un regard croisé furtivement avec le conducteur d’une golf blanche, il y a vingt ans, dans la traversée d’un village près de Batz-sur-Mer, maintenant fermé à la circulation, tant les voies y sont étroites entre deux maisons; un regard d’aigle qui vous investi jusqu’au fond de l’âme…Nicolas Sarkozy. Rêve ou fantasme! allez donc savoir!
    Je serai au rendez-vous du second chapitre.
    Avec tout le plaisir de vous lire, Monsieur le Premier Ministre.
    Claude Simonnet.

  4. Kwaelbi dit :

    Bonjour

    Je ne vous aime pas particulièrement mais je trouve votre blog assez beau

  5. Jacques D'HORNES dit :

    Bonjour Monsieur le Premier Ministre,

    Tout d’abord, un petit mot sur l’article paru dans LE POINT. Avec la parution de cet article, ce n’est pas demain que vous partagerez une miette de convivialité avec la Dame!

    Passons au chapitre de votre livre. Comme j’en avais fait part dans un
    précédent commentaire, vous nous avez mis l’eau à la bouche. Très
    agréable à lire, chaque mot à sa place, beaucoup de respect comme
    toujours. Il invite à poursuivre le chemin qui mène à cette dernière
    marche. Bien que ça ne sera pas facile, il faut emprunter ce chemin
    comme si l’on faisait une promenade, tranquillement et surtout sagement
    sans se désunir.
    Une promenade, comme celle que j’ai faite hier après-midi en compagnie
    de « Lorie » ma fidèle chienne Labrador – je rassure la chanteuse, ma
    chienne était déjà de ce monde bien avant qu’elle n’interprète la positive
    attitude. Lors de cette promenade, j’ai joint l’utile à l’agréable. D’une part,
    j’ai entretenu ma respectabilité, qualificatif que j’aime employer pour
    définir ce que d’autre appelle une « légère » surcharge pondérale, et
    d’autre part après les cèpes de cet automne j’en ai profité pour ramasser
    mes premières asperges sauvages de la saison (encore de la gastromonie, c’est mon pêché mignon, mais je crois que je ne suis pas le
    seul). Heureux retraité mon cher Pierre (ARCHAMBEAUD).

    Je viens d’écouter votre fidèle ami Dominique BUSSEREAU, c’est bien
    quand deux amis parlent avec la même voix.

    Bonne continuation et vivement le 6 mars pour la suite de votre ouvrage.

    Veuillez agréer, Monsieur le Premier Ministre, l’expression de mon profond respect.

    JD

  6. Pallud dit :

    Oui la France n est pas un pays comme les autres…
    En lisant le premier chapitre de JP Raffarin,on ne peut que constater combien il est difficile de gouverner un pays comme la France,mais oh combien la qualite et l humanite,,je dirais l humanisme dont font preuve certains de nos hommes politiques,est remarquable.

    Ces elections sont d une telle importance que le vertige est saisisant.
    Si nous echeous la et dans les annees qui viennent,alors notre pays sera decoupe,vendu a la decoupe,au benefice des marquis de la finance mondiale…
    Chers Francais,le monde dans lequel nous vivons est cynique et brutal…
    J en sais quelque chose…
    Un Francais de l etranger.

  7. Michel dit :

    Monsieur le Premier Ministre bonjour,
    Je vous indique qu’il y a un probleme en page 16 du document téléchargé :
    3 ou 4 lignes ont sauté. c’est dommage !

    Bien à vous

    MP

  8. jany guiot dit :

    Mr le Premier Ministre,
    Je n’ai pas réussi à ouvrir votre premier chapître, mon ordinateur bog à chaque fois.
    Je le lirai donc plus tard.
    Merci

  9. Pierre ARCHAMBEAUD dit :

    Message pour Lorie, le chien de Jacques

    Bonjour à toi, jolie Labrador !
    On espère qu’il fait beau dans le Var, car ici, c’est pluie, pluie, pluie et encore pluie !
    Si avec Monsieur Jacques, ton heureux maître, tu viens en bretagne, fais-nous signe !

    De la part de Méaban et Texas ARCHAMBEAUD, Setters Anglais de 12 et 5 ans.

  10. Pierre ARCHAMBEAUD dit :

    Cher Jany,

    Je vous aurais volontiers raconté le premier chapitre avec joie, mais c’était sans compter sans la mauvaise volonté de mon ordinateur, car j’ai exactement le même problème que vous.

    Ce doit être un complot contre vous et moi…

    Prenons sur nous et attendons avec sagesse le 6 mars prochain !

    Ce n’est pas parce que l’on ne peut pas lire qu’il faut arrêter d’écrire.

    Très amicalement à vous,

    Pierre ARCHAMBEAUD

  11. Jacques D'HORNES dit :

    Chère Jany et cher Pierre,

    Je suis très désolé pour vous, aussi j’ai fait un effort je l’ai lu trois fois en
    attendant les autres. J’espère que ce problème se résoudra et que bientôt vous pourrez apprécier cet écrit à sa juste valeur.

    Vous pouvez toutefois benéficier de quelques courts extraits à l’adresse
    suivante : http://www.lanouvellerepublique.fr

    Bien amicalement à tous deux.

    JD

  12. jany guiot dit :

    Cher Pierre,

    Je ne voudrais pas que cette dernière marche soit symboliquement celle qui soit inaccessible…..

    Le 11 septembre 2001, j’avais fait deux courriers, l’un pensant que Mr Jospin ne serait pas président, le deuxième pour les tours…

    La dernière marche sera la plus difficile car elle sera initiatique pour le candidat Nicolas Sarkozy.
    Rien est acquit à l’avance….

    Bien cordialement.

    jany guiot

  13. Pierre ARCHAMBEAUD dit :

    Cher Jean-Pierre Raffarin, Chers Amis,

    Vous le savez tous, mais c’est un véritable cirque cette campagne de Ségolène Royal.

    Entre les grâcieuses écuyères Martine Aubry et Elisabeth Guigou, les éléphants Fabius et Jack lang, le clown triste Jospin, le dynosaure Pierre Mauroy, les autres « kamarades » qui jonglent avec le programme farfelu, la tigresse Ségolène et François Hollande dans le rôle de Monsieur Loyal, oui c’est vraiment le cirque !

    A tel point que le matin, ceux qui se croisent au Qg de campagne de la rue de Solférino disent : « Zavatta ?  » « Oui et toi ça va ? »

    Démontage du chapiteau le 6 mai prochain (ou peut-être même le 22 avril si les spectateurs ne sont pas au rendez-vous…).

    Pierre ARCHAMBEAUD

  14. Pierre ARCHAMBEAUD dit :

    Jany,

    Petite erreur en vous écrivant…
    Il ya un « sans » qui est en trop. Il fallait bien sûr lire « sur la mauvaise volonté de mon ordinateur ».

    Vous aurez rectifié de vous même,

    Merci

    Pierre ARCHAMBEAUD

  15. Anaëlle dit :

    Sandra,

    « rechercher le pouvoir », croyez-vous vraiment que c’est la volonté de Mr RAFFARIN ?
    Dans son livre, « La dernière marche », il dit ce qu’il pense en toute liberté et honnêteté. Nicolas SARKOZY c’est son choix et il explique pourquoi. Dire de telles choses c’est parler sans savoir, en ignorant l’experience de Mr RAFFARIN, c’est parler avec ses préjugés (« ils sont tous pourris » évidemment).

    Anaëlle

  16. Pierre ARCHAMBEAUD dit :

    Jany,

    Jacques d’Hornes vient de nous donner une piste pour découvrir ce fameux chapitre !
    Je vais y foncer dès la fin de ce message et quand j’aurais remercié notre ami Jacques.

    Si nos ordinateurs respectifs sont incapables de nous donner satisfaction, nous consolerons avec Jean de La Fontaine et sa fable « Le lièvre et la Tortue » (« rien ne sert de courir »).

    Et puis nous aurons un avantage certain sur Jacques d’Hornes et nos bons amis blogueurs : en achetant ce livre, nous aurons un chapitre de plus que les autres à lire et ce, pour le même prix !

    Une fois de plus, vous avez raison : rien n’est acquis à l’avance. Mais en discutant avec certains ploerinois (ce nom barbare désigne les habitants de ma commune), je n’en ai pas trouvé un seul pour Ségolène Royal. Pourtant, Ploeren est une ville dont le Maire est socialiste.

    Bon week-end,

    Pierre ARCHAMBEAUD

  17. Pierre ARCHAMBEAUD dit :

    Cher Jacques,

    Merci pour ce tuyau. Je vais aller voir sur le site de La Nouvelle République.

    Par contre, par votre gentillesse, vous avez encore fauté !

    Après avoir commis une petite erreur avec le prénom d’Anaëlle (erreur pardonnée avec beaucoup de gentillesse par notre amie), vous vous méprenez avec Jany Guiot !

    Jany Guiot, notre Cher Jany Guiot, c’est Monsieur Jany Guiot et non Madame Jany Guiot !

    Je le sais suffisamment diplomate pour ne pas vous attaquer en justice et Pierre ne vous jette pas la pierre, parce que si je ne pense pas avoir un jour écrit « Chère Jany » (je n’en suis même pas sûr !), je puis vous assurer que longtemps, bien longtemps, j’ai pensé que Jany était une « Lady » (à une lettre près, les 2 mots sont identiques). Je m’en excuse d’ailleurs auprès de lui…

    Bon week-end Cher Jacques et amitié à Laurie,

    Pierre ARCHAMBEAUD

  18. jany guiot dit :

    Cher Pierre,
    Pour votre indication le cirque Zavatta est actuellement à Dole dans le Jura pour quelques représentations.

    Sur l’affaire « Air Bus » le candidat Nicolas Sarkozy doit profiter du moment pour trouver de vraies réponses, pas de petites solutions, c’est au travers son action qu’il prendra « sa dimension » pour les français.

    Au début, il a eu une petite hésitation qui aurait pu être fatale, il a su se reprendre, mais une présidentielle demande beaucoup de vigilance et de compréhension.
    Une présidentielle demande un esprit ouvert et sortir des conventions, rien est impossible pour celui qui ose chercher une solution.

    Il doit se méfier de la démagogie de ses adversaires qui peuvent trouver les mots pour faire la différence.

    Air Bus est un projet de dimension européenne, il faut donc trouver des solutions à la dimension de celui-ci.
    Le candidat peut en sortir considérablement grandi auprès des français et des allemands.

    Cela pourrait être une image considérablement porteuse !

    Bien cordialement,

    jany guiot

  19. jany guiot dit :

    L’homme a l’âge de sa dimension,
    Un homme politique est jeune à 55 ans, parce qu’il a une vision, un idéal, un désir de conquérir.

    D’autres statuent que leur vie est finie à « la case chômage » du monopoly, à cause du marché de l’emploi qui décide de les marginaliser.

    C’est à l’homme de chercher, de trouver en soi, la voie pour prendre la dimension de « sa vie »
    Rien est figé, même dans les vents contraires !

    La vie n’a pas d’âge,
    Comme l’eau qui s’écoule et remplit la mer,
    Elle est éternité !

    jany guiot

  20. Jean-Paul Moratin dit :

    J’ai beaucoup apprécié ce premier chapitre qui m’a donné l’envie de poursuivre votre ouvrage.
    J’ai adoré la phrase « Je n’ai pas tahi »
    En effet, vous avez agi comme Premier Ministre, sans trahir vos convictions.
    Vous auriez pu en profiter pour prendre la présidence de l’UMP pour en faire votre instrument !
    Vous faites preuve de transparence et c’est ce que nous attendons et exigeons des hommes politiques.
    Et cette exigeance est d’autant plus forte que beaucoup de citoyens croient que la Politique sert plus à ceux qui l’animent qu’elle ne sert à la France.
    Tout en restant optimiste, je crains que les boules puantes qui sortent en ce moment et qui sont fort inquiétantes empêchent d’atteindre la dernière marche.

    Transparence, honnêteté, confiance sont des qualités essentielles que nous attendons d’un futur chef de l’Etat qui doit démontrer son exemplarité afin que le « quatrième homme » des sondages ne soit pas cette fois-ci, le premier.

  21. jany guiot dit :

    Il y a une grande importance que le candidat Nicolas Sarkozy s’implique 100% dans le problème « Air Bus ».
    Au travers le dialogue social, au travers une réflexion commune, dans le choix de prendre de vraies initiatives acceptées par tous, il y a la dimension de l’homme politique.

    Je pense que celui qui prendra en charge l’affaire « Air Bus » gagnera devant les partenaires sociaux et devant les français, la confiance.

    Vous parliez de marche, « Air Bus » pourrait être cette marche pour atteindre le podium.

    Profitez du week end pour réfléchir…..

    La gestion d’un projet, la gestion d’une entreprise demande beaucoup de vision, laissez la confusion aux autres.

    En cas de tempête, on ne jette pas les matelots par dessus bord, on continue les manoeuvres ensemble avec un vrai capitaine.

    Ma solution, je garderai tout le monde et je demanderai à ce que chacun se responsabilise pour atteindre les objectifs.
    Pourquoi pas freiner les augmentations de salaires pendant une petite période.
    N’oublions pas qu’il y a des avions à fabriquer et l’image de marque à conserver auprès des clients.

    Après un an tout le monde aura oublier la tempête…..

    La relation Allemagne / France sera au beau fixe et l’Europe s’en trouvera changée.

    jany guiot

  22. Jacques D'HORNES dit :

    Bonjour Monsieur le Premier Ministre,

    Je comprends très bien que vous soyez très absorbé par la promotion de
    votre livre, mais je suis étonné qu’un homme comme vous, vous n’ayez pas encore parlé du salon de l’agriculture. Pourtant il y a de quoi cette année, une grande nouveauté :
    Pour la première fois à la Grand’Messe, une exposante va y présenter des éléphants. Cependant la Dame ne dit pas si elle va y faire la promotion d’un fromage à base de lait de pachyderme pour concurrencer
    le fameux « Chabichou » cher à votre coeur.

    Bon week-end.

    Veuillez agréer, Monsieur le Premier Ministre, l’expression de mon profond respect.

  23. Jacques D'HORNES dit :

    Cher Pierre,

    Malgré quelques recherches infructueuses sur le blog de nôtre hôte et bien qu’étant moins affirmatif que vous, le doute subsiste. Alors, de manière à ne pas commettre un nouvel impair, ma sagesse et ma courtoisie m’imposent de laisser à Jany le soin d’éclairer « mes lanternes » sous « l’oeil » bienveillant du Juge RAFFARIN, si toutefois son acuité visuelle est supérieure à la mienne, je peux en douter, nous sommes à
    peu près du même âge et il n’y a pas bien longtemps que je porte des
    lunettes (mais je suis quand même son cadet).

    Si je suis dans l’erreur, je fais amende honorable et pris Jany de bien
    vouloir m’en excuser. Par contre, mon cher Pierre, si j’ai raison, vous
    serez à l’amende. Nous pourrons régler cela lors d’un prochain passage
    en pays vannetais, il m’arrive d’aller rendre visite à des amis en région
    lorientaise.

    Cordialement à tous.

    Jacques

    NB : je viens de lire le dernier message d’Anaëlle, bravo, continuez ma
    chère, vous amenez la fraîcheur de votre jeunesse.

  24. pierre deniziot dit :

    J’ai apprécié vos réponses à l’occasion de réunion Pissa 2.0 au QG de campagne de Nicolas . Je suis impatien de découvrir votre livre dans son intégralité Vous avez eu la liberté de parole que j’appércie particulièrement… Vous bornerez vous seulement à être un visiteur du soir, celui qui passe donner des conseils le week-end quand son expérience peut être utile dans la france d’après?

  25. Pierre ARCHAMBEAUD dit :

    Cher Jacques,

    Pari accepté !

    L’honnêteté m’oblige à vous dire que depuis que j’ai lu votre message, je suis en plein doute au sujet de Jany.

    J’ai relu divers échanges entre lui (elle ?) et moi et je lui ai donné parfois du « Monsieur », sans être démenti. Mais Jean-Pierre Raffarin écrit à son sujet, le 09 janvier, « je vois qu’elle connaît bien la Chine » et dans un autre message, lui écrit « Chère Jany ».

    Le mieux c’est que Jany nous dise ce qu’il en est, le(la) concernant.

    Le plus vite possible, Cher (Chère) Jany, afin que je puisse être fixé sur mon sort et savoir si j’ai triomphé d’un Premier Ministre et d’un homme respectable, heureux maître d’un joli chien (Quand j’écris « homme respectable », ce qualificatif s’applique évidemment aussi à Jean-Pierre Raffarin !) ou si je dois, pour le restant de mes jours, battre ma coulpe et m’excuser en pensées, en paroles, en actions mais sans ommissions !!!!!!

    Quel que soit ce verdict tant attendu, sachez, Cher Jacques, que je serais profondément blessé si, en traversant la France pour venir à Lorient, vous ne faites pas une halte à Ploeren-City, ville située sur la route qui mène à Lorient. Si en plus Lorie est avec vous, Méaban et Texas seront ravis ! (D’ailleurs, je vous informe que je dirige une société de services animaliers, nommée « Arch’Animaux »…).

    La soirée va être longue, l’attente insoutenable et le résultat du 6 mai semblera une broutille par rapport à ce qui nous oppose !

    Au fait, Cher Jean-Pierre Raffarin, vous qui avez été excellent ce soir au Club de la Presse, vous pariez avec nous au moins !!!!

    Annaëlle, vous jouez aussi ?

    Voici ce que je propose : celui(ceux) qui perdra(ont) invitera(ont) à dîner celui(ceux) qui gagnera(ont).

    Cher Jacques, Cher Jean-Pierre Raffarin, nous allons bientôt savoir si nous nous retrouverons à Chasseneuil du Poitou, près de Toulon, dans la ville d’Annaëlle ou chez votre serviteur à Vannes, avec évidemment Jany, dans le rôle de l’invité d’honneur !

    Quant à vous Jany, c’est le moment de nous montrer si vous êtes un homme ! Et pas le droit de tricher, d’accord ?

    Très amicalement à tous les personnes citées dans ce message, ainsi qu’aux autres lecteurs de cet échange et avec une pensée particulière pour…Monsieur Guiot qui se retrouve au centre d’un débat au sommet !

    Pierre ARCHAMBEAUD

  26. Pierre ARCHAMBEAUD dit :

    Cher Jany,

    Le cirque Zavatta est à Dole, l’ancien fief électoral de Madame Voynet.
    Après sa défaite en 2002 dans le Jura, cette dame est sénatrice de Seine-Saint-Denis.

    Un bel exemple d’enracinnement !

    Que n’aurait-on pas entendu si Jean-Pierre Raffarin en perdant la Région Poitou-Charentes (bien qu’il n’était ni le Préident en exercice, ni « le » tête de liste) était devenu l’élu du Var (Chez l’Ami Jacques) ou du Morbihan.

    Au fait, pour clore le débat (voir mes échanges avec Jacques d’Hornes), êtes-vous un homme ou une femme ?

    J’ai parié (gros) que vous étiez un homme. Jany, ne me décevez pas, vous qui ne m’avez déçu !

    Très amicalement à vous,

    Pierre ARCHAMBEAUD

  27. jany guiot dit :

    Cher Pierre,

    Pour ne pas vous décevoir, je chanterai pour mieux coller à l’actualité le « je suis un homme » de Polnareff.

    Nous devons l’ambiguité du prénom « jany » à ma mère qui lorsqu’elle m’attendait s’est surprise à aimer la sonorité du prénom.
    J’ai même pu rencontré la femme d’un ami qui portait le même prénom.

    Je vous avouerai que j’apprécie de porter ce prénom car il m’a conduit sur les chemins iniatiques en essayant de toujours trouver une réponse dans la nature des choses.
    Par exemple entre les lignes, en dépassant l’alignement et l’apparence des mots, sur les chemins aussi, en laissant les mots venir sans les déranger.

    En Indonésie, j’ai rencontré beaucoup de personnes qui désiraient changer leur prénom car elles pensaient que toutes leurs difficultés venaient de celui-ci.

    Je leur ai expliqué que le prénom est l’élément primordial que nous recevons, la pierre brute (celle qui nous représente) et que le changer est inutile, il faut au contraire l’assimiler pour mieux le transcender.

    Je suis donc un homme….

    Bien cordialement,

    jany guiot

  28. jany guiot dit :

    Avant 2002, le journal « Marianne » disait que Mme Voynet ne ferait qu’un bouchée de ses adversaires dans son fief de Dole.

    J’étais le seul à écrire le contraire et si elle se trouve en « Seine Saint-Denis » maintenant c’est qu’elle savait qu’elle n’obtiendrait jamais le vote des jurassiens.

    Il est bon de garder en mémoire les écrits des journaux ou les mots des hommes politiques à des périodes données pour voir le décalage entre leurs sentiments et la réalité.

    Bonne journée,

    jany guiot

  29. Pierre ARCHAMBEAUD dit :

    Cher MONSIEUR Jany,

    Merci pour votre message.
    Je savais bien que je pouvais compter sur vous pour rétablir ce que j’étais convaincu être la vérité !

    Evidemmment je n’avais aucune preuve, mais juste une intuition et surtout l’envie profonde que justice vous soit rendue !

    Le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin et Jacques d’Hornes doivent être bien penauds de vous avoir ainsi travesti pendant si longtemps !
    Ils ont sûrement été victimes de Jean-Marie Le Pen, dont l’épouse porte le même prénom que vous…

    Et quand je pense que Jacques était à 2 doigts de parier sa propriété du Var, tellement sûr que vous étiez « Madame Jany » ! J’aurais dû accepter…Mais le pauvre aujourd’hui, il serait à la rue !

    Bon quelle sera la punition infligée à Monsieur Raffarin et à Monsieur d’Hornes? Je vous laisse en fixer les modalités, n’ayant eu dans cette affaire que le rôle d’être votre avocat. Et n’oubliez pas : il ne doit pas y avoir d’amnistie présidentielle le 6 mai prochain !

    Cela a été une grande joie de défendre, sinon votre honneur (jamais mis en cause), au moins votre nature et aujourd’hui, plus que jamais, nous devons rendre hommage au Général de Gaulle : « Jany ! Jany outragé ! Jany brisé ! Jany martyrisé ! Mais Jany Libéré ! »

    Cher Jany, désormais Jean-Pierre Raffarin ne vous féminisera plus. Et Jacques ne vous comparera plus à Amanda Lear !

    Il se dit à Toulon, que rouge de honte et vert de rage, l’Ami jacques aurait quitté la France en embarquant clandestinement à bord d’un cargo en partance pour une destination inconnue (probablement l’Irak) en jurant : « Madame Guio, j’aurais sa peau ! ».

    Bonne journée à tous,

    Pierre ARCHAMBEAUD

  30. Pierre ARCHAMBEAUD dit :

    Cher Jany,

    Vous avez bien raison concernant la presse. Garder en mémoire certains articles, certaines archives, cela permet de rétablir certaines vérités.

    La Seine Saint Denis semble être la terre d’asile des candidats de gauche rejetés par les électeurs : Madame Voynet y est sénatrice et Elisabeth Guigou y est député, après avoir juré, la main sur le coeur et ce, pendant des mois, « que (son) fief, c’est Avignon, qu’elle y serait élue, là et nulle part ailleurs ! »

    Sur le chemin de Madame Guigou, il y avait Marie-Josée Roig (pas encore ministre de Jean-Pierre Raffarin) et la route de Mladame Guigou s’est stoppée nette dans cette superbe région.

    Qui a dit que l’on ne pouvait pas réussir dans le « 9-3″ ? Dominique Voynet et Elisabeth Guigou sont parvenues à s’en sortir. Elles ont eu droit à une seconde chance…

    C’est rassurant !

    Bien à vous,

    Pierre ARCHAMBEAUD

  31. Pidji dit :

    Attention, attrape bobos !

    La bobosphère aurait-elle entamé une révolution ?

    Ces derniers temps les milieux autorisés, s’autorisent à constater un phénomène étrange, capable selon eux, de faire bouger la bobosphère.
    Une sorte d’attrape Bobos.

    Nous le prédisions, c’est aujourd’hui avéré,
    la bobosphère bouge !

    Quelle est ce mouvement et quelle sera son ampleur ?
    Même s’il est encore un peu tôt pour le dire, cela ressemble effectivement à une révolution.

    Si vous préférez, disons que la bobosphère s’apprête à tourner en rond.

    http://bobosphere.over-blog.com/

  32. Jacques D'HORNES dit :

    Bonsoir les Amis,

    Combien êtes-vous à guetter ce commentaire ?

    Eh bien, je ne dirai rien, RIEN DU TOUT. J’ai déjà tout dit et je ferai amende
    honorable comme prévu, je n’ai qu’une parole.

    J’ai quand même bien ri avec tous vos commentaires, surtout hier soir
    avec votre #8.1.1.1. mon cher Pierre, je ne savais que Chasseneuil du
    Poitou se situait près de Toulon et qu’ Anaëlle était la concitoyenne de
    ce cher Monsieur RAFFARIN.

    Bonne soirée quand même.

    Très cordialement.

    Jacques D’HORNES

  33. Pierre ARCHAMBEAUD dit :

    Monsieur Jacques,

    Merci pour votre message !
    Vous avez raison de ne pas jeter d’huile sur le feu, le débat est clos !

    Enfin il le sera dans un tout petit instant…

    Cher Jacques, quand j’écris : « Cher Jacques, Cher Jean-Pierre Raffarin, nous allons bientôt savoir si nous nous retrouverons à Chasseneuil du Poitou, près de Toulon, dans la ville d’Annaëlle ou chez votre serviteur à Vannes, avec évidemment Jany, dans le rôle de l’invité d’honneur ! », il ne s’agit aucunement de rapprocher le Var du Poitou ou de faire d’Anaëlle la Citoyenne d’Honneur de Chasseneuil !

    Les virgules, Mon Cher Jacques, elles permettent de marquer un temps d’arrêt et de ne pas répéter « ou » plusieurs fois dans une même phrase.

    Pour l’ammende honorable qui est la vôtre, elle s’élève désormais à 17528,23 €uros. Vous me la règlerez lorsque vous viendrez à Lorient…

    Très amicalement,

    Pierre ARCHAMBEAUD

    Nb : Notre guerre nucléaire me rappelle une bataille du temps de Napoléon Ier. Le Général et le Colonel d’un régiment de l’armée Napoléonienne défait après de durs et sanglants combats, entrent dans une auberge et disent à l’aubergiste : « Tenancier, à boire ! Nous sommes vaincus ! »
    L’aubergiste répond : « Hélàs, mon Général, il faudra que l’un d’entre vous reste debout : je n’ai que 19 chaises ! ».

  34. Pierre ARCHAMBEAUD dit :

    Cher Jacques,

    Une « bizzarerie internétique » a inscrit « 17528,23 €uros » en lieu et place de « 17528,23 euros ».

    Puisque c’est vous, à titre exceptionnel et amical, cette dette est ramenée à 17520 euros ; somme qui sera répartie entre Jany Guiot au titre du préjudice moral subi (heureusement que vous n’avez féminisé Jany que par des mots et non par des actes !!!), Anaëlle (en tant que gagnante de notre concours) et votre serviteur, défenseur de Monsieur Guiot.

    « Membre d’un centre de gestion agréé, le règlement par chèque libellé à son nom est accepté ».

    Bonne journée et à bientôt en Morbihan.

    Pierre ARCHAMBEAUD

  35. Petites Phrases dit :

    Monsieur le Premier Ministre,
    Cher Jean-Pierre,

    Après tout ce que vous avez pu faire pour nous lors de vos années de gouvernement, nous tenons à vous remercier de votre nouveau livre.

    Celui-ci est une mine inépuisable d’informations, d’anecdotes, dans laquelle nous creusons religieusement.

    Bien à vous.

Laisser un commentaire


 
 

Recherche

 

Calendrier

février 2007
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728  

Syndiquer ce Blog