Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

13 commentaires

  1. koz dit :

    Je me permets de trouver que votre position mériterait quelque développement.

    De votre deuxième paragraphe, je crois pouvoir déduire que vous êtes favorable à un plafond de ressource (déduction pas trop malaisée puisque c’est ce que vous écrivez).

    De votre troisième paragraphe, je crois pouvoir comprendre que vous n’êtes pas favorable au plafonnement de ressources au nom de la politique familiale (et non plus sociale).

    Je suis certain que je dois manquer de lucidité. Je vous vois en effet davantage en amateur de rugby (joueur, d’ailleurs, il me semble) qu’en danseuse étoile adepte du grand écart. Suis-je dans le vrai si je conclus que vous n’êtes pas favorable au plafonnement parce que tout ceci est de la politique familiale et non une simple prestation sociale ?

    Plus prosaïquement et quoique je ne sois pas à plaindre, il me prend l’idée, parfois, de compter toutes les prestations dont le coût est proportionnel aux ressources, et de me réjouir que les vêtements et l’alimentation ne le soient pas encore.

  2. Caroline dit :

    Monsieur le Premier Ministre,
    Je n’approuve pas votre idée. Ceux qui gagnent plus en auraient apparemment moins besoin, et encore c’est loin d’être certain, mais n’oublions pas que ceux-ci paient aussi les cotisations de prestations sociales. On ne peut pas leur demander de payer plus (puisque le montant de la cotisation est un pourcentage de leur salaire) et en même temps supprimer les prestations.
    Il ne peut y avoir toujours plus de prestations sociales pour les uns et toujours moins pour les autres.
    Et sur un sujet similaire, il serait peut être bon de revoir les conditions d’attribution de la CMU.
    Bien à vous
    Caroline

  3. MAURAT Marylène dit :

    Monsieur Raffarin,
    Je rebondis sur le courrier de Caroline ci-dessus en ce qui concerna l’attribution de la CMU!!
    Je m’interroge depuis quelques temps sur les bénéficiaires de la CMU : exemple précis en Charente, un Châtelain Suisse (73 ans) qui paye l ‘impôt sur la fortune I.S.F. Se trouve étonné de ne plus obtenir la CMU. Fait une réclamation auprès de son Conseiller Général et quatre jours après obtient le rétablissement de l’aide et de plus la sécurité sociale lui adresse une lettre d’excuse.!!!!
    Je suis attérée de constater que ma soeur âgée de 60 ans ne peut plus obtenir la CMU parcequ’elle a atteint 60 ans et qu’elle doit accepter les 500 euros de sa retraite! Celle-ci se bat pour travailler et aimerait travailler au moins 5 ans pour obtenir une retraite honorable …. elle se bat …. mais toujours les mêmes réponses … trop vieille etc….

    Je vous remercie de votre attention.

    Marylène Maurat

  4. Jean-Pierre Raffarin dit :

    Merci à Koz pour son commentaire.
    Pour aller au fond, je pense que la politique familiale doit être plus large que l’action sociale. Je partage l’idée de Luc Ferry selon laquelle c’est dans la famille que l’on trouve les idées fortes de notre « humaine condition ». La famille a certes un fondement sociale, elle est aussi d’essence morale.
    Pour cette raison la carte « famille nombreuse » ne peut se réduire à des critères sociaux.

    Caroline, je comprends votre message : Ceux qui gagnent plus n’ont pas nécessairement moins besoin. Est ce que cela n’est pas, au total, une question de mesure ? De ce point de vue l’attention politique ne doit aps être indifférente aux « classes moyennes ».

    jpr

  5. Jacques d'Hornes dit :

    Monsieur le Premier Ministre,

    Le sujet est délicat, vous aurez toujours des « pour »  et des « contre » et chaque position se défend, l’éternelle question : pourquoi lui et pas moi ? Je pense que c’est un problème de société et beaucoup de personnes ressentent une grande injustice dans les avantages sociaux. Toujours tout pour les uns et rien pour les autres disent les mécontents.

    Je ne suis pas concerné par cette carte, aussi je préférerai une autre décision :
    Une chose me gêne dans cette carte de famille nombreuse qui ouvre de nombreux avantages, c’est l’inégalité qu’elle représente entre les enfants. L’enfant d’une famille bénéficiant de cette carte a toutes les chances d’avoir satisfaction compte tenu des avantages que procurent cette carte et la liste des partenaires est vaste et attirante, c’est un peu comme les soldes, tandis que l’enfant d’une famille n’en bénéficiant pas aura sans doute un refus, sauf s’il est d’une famille aisée, sous le prétexte que c’est trop coûteux.

    Je serai plutôt favorable à l’annulation de cette carte et à la revalorisation des prestations familiales.

    Par contre, je partage votre point de vue que la famille est une valeur quelque soit son niveau de revenus.

    Très cordialement

    Jacques d’Hornes

  6. Jacques d'Hornes dit :

    Bonjour Monsieur le Premier Ministre,

    C’est vraiment la cacophonie. Le tout est de savoir le but exactement recherché dans cette réforme, car cette carte n’est plus une simple carte de circulation SNCF, dont l’objectif recherché à sa création en 1921 était de permettre aux familles nombreuses de bénéficier de réductions tarifaires à la SNCF.

    Son emploi est tout autre et représente de nombreux avantages pour les bénéficiaires entraînant de nombreuses injustices.

    Effectivement, nous pouvons remettre en cause la subvention versée par l’Etat à la SNCF alors que cette société fait des bénéfices.

    Ne faudrait-il pas plutôt la remettre dans son contexte initial ?

    Très cordialement

    Jacques d’Hornes

  7. Jean Bien dit :

    Monsieur le Premier Ministre,

    Je ne comprends pas l’intérêt de cette économie pour le budget de l’Etat par rapport à l’enjeux écologique que représente la carte famille nombreuse. En effet, la carte famille nombreuse permet et incite les familles à préférer le train pour leur déplacement.
    Vous partagez l’idée avec Luc Ferry selon laquelle la famille est aussi d’essence morale. En ces temps où l’environnement revêt une importance toute particulière, ne pensez vous pas que cette carte peut être un levier majeur dans l’éducation au transport en commun « propre ». Pour l’anecdote, je me souviens d’un petit guide sur l’écologie paru dans le journal Astrapi qui nous conseillait de demander à nos parents de prendre le train pour les longs trajets.

    Bien cordialement,

    Jean BIEN

  8. » « Oups », le revers de la réforme ? dit :

    [...] question de la mise sous condition de ressource m’a donné l’occasion d’un échange sympathique avec JPR . Il m’a en effet semblé comprendre que JPR était favorable à une mise sous condition de [...]

  9. Caroline dit :

    Très bien la décision finale concernant la carte de famille nombreuse ( je n’ai pourtant pas d’enfant).
    Mais ne pourrions pas éviter ces cacophonies. Deux couacs dans la semaine (l’histoire NKM), cela fait beaucoup
    Bien à vous

  10. Blanc Cassis dit :

    Quel cirque politique !
    Des réformes qui permettront de retrouver l’équilibre budgétaire dans 20 à 30 ans
    On tergiverse sur les JO
    Les OGM:: il faudrait une frontière étanche avec l’Espagne qui les cultive car les vents transportent les pollens ; à suggérer à NKM.
    Carte famille nombreuse : il faut virer celui qui lance de telles idées sans réfléchir aux conséquences psychologiques.
    RSA ou pas RSA ?
    Après 7 mois déplorables sur la forme, c’est le fond qui ne va plus.
    Octobre 2007 , on changera de gouvernement et le surplace, voire la reculade continuera !

  11. Jacques d'Hornes dit :

    Monsieur le Premier Ministre,

    Le dénouement est heureux et nous ne pouvons que nous en réjouir.

    Il est néanmoins dommage qu’il a fallu ce pataquès pour rétablir une certaine justice familiale en élargissant ce bénéfice aux familles monoparentales et modestes de moins de trois enfants, rendant ainsi une certaine égalité entre tous les enfants de familles modestes alors que le constat de cette injustice était mathématique.

    Très cordialement

    Jacques d’Hornes

  12. YAN dit :

    Bravo Monsieur le Premier Ministre d’exprimer si clairement le fond de votre pensée.

    Ne touchons surtout pas au « sociétal », à « la famille comme cellule fondamentale de la société », mais, vous avez raison, taillons dans le social. Ils n’ont qu’à travailler, leur situation s’améliorera.

  13. fodil dit :

    Bonjour, Liberté, égalité…

    Egalité ? ce n’est pas le cas quand on doit faire face à l’inflation en général et au loyer en particulier !

    La carte famille nombreuse s’efforce de corriger certaines situations inégales… par contre, nous sommes tous égaux face à la TVA qui elle pose plus de pbs aux citoyens.

    Quant à l’expression « il n’ont qu’à travailler » exprimée plus haut, c’est d’un niveau intellectuel trop élevé pour moi… ;-)

    Enfin, désolé Monsieur le Premier Ministre et quelques un de vos internautes : on écrit pas quelque soit
    mais quel que soit ;-))

Laisser un commentaire


 
 

Recherche

 

Calendrier

avril 2008
L Ma Me J V S D
« mar   mai »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Syndiquer ce Blog