Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

4 commentaires

  1. Jacques d'Hornes dit :

    Monsieur le Premier Ministre,

    Votre billet est magnifiquement rédigé et m’a incité à relire la préface du livre dont j’avais parlé dans un billet précédent (voir agenda du 7 au 15 mai 2008). La préface de ce livre a été écrite par Monsieur Abba Eban. Grand Homme Politique israélien et ancien Ministre des Affaires Etrangères d’Israël, qui fût par ailleurs un fervent partisan de l’échange des territoires occupés contre un accord de Paix.

    J’ai également en mémoire vos commentaires à l’issue de votre précédent voyage en novembre dernier où vous nous faisiez part de votre admiration pour ce pays après l’inauguration de l’Institut Français d’Agriculture en zone aride de l’Université du Néguev (Billet : Fleurir le désert – novembre 2007).

    Aussi, je ne peux pas résister à vous livrer quelques passages de cette préface.

    « Israël est plus grand dans le temps que dans l’espace. Son territoire et sa population sont petits, mais leurs péripéties s’échelonnent tout au long du fil de l’histoire. La force majeure qui guide la vie en Israël consiste à réconcilier le passé et le présent, la tradition et le progrès, le legs séculaire et les possibilités nouvelles.
    Où que nous portions notre regard, il se trouve un souvenir pour nous rappeler en arrière, et aussi un espoir pour nous guider vers l’avant.
    Il est symptomatique que la jeunesse israélienne s’intéresse tout particulièrement à l’archéologie et à la science. La nation moderne est consciente de cette promesse nouvelle, mais on y trouve aussi un désir pathétique de renouer des liens avec le passé.
    Le visiteur peut passer en quelques minutes d’un édifice renfermant des manuscrits anciens vieux de 2.000 ans à un institut de physique nucléaire. Mais après avoir parlé de la diversité d’Israël, l’impression d’ensemble est celle d’une énergie rassemblant tous les citoyens dans un esprit de progrès.
    C’est en créant une société nouvelle que les hommes réalisent leurs idéaux. Les Israéliens peuvent mentionner leur mise en valeur des déserts ; leur système de gestion industrielle unique dans cette partie du monde ; l’expansion énorme du système de l’enseignement, et l’affermissement de la culture urbaine. En partageant ses ressources en hommes et en produits avec d’autres pays en voie de développement, Israël s’est découvert une vocation internationale qui lui vaut respect. Un autre des attributs uniques d’Israël est de pouvoir transformer un sentiment juif universel en une force sociale.
    L’Etat fut fondé à la suite des années de domination nazie qui virent les crimes les plus atroces jamais perpétrés contre la race humaine en général. Nous devons encore aujourd’hui faire face au problème de la lutte pour la vie, et une grande partie de l’histoire d’Israël se résume justement en cette lutte pour la vie. Aucun peuple n’a eu autant de difficultés à préserver son existence individuelle et son identité nationale. »

    Monsieur le Premier Ministre, rien ne résume mieux la vie d’Israël que ces passages extraits de cette préface, mais le plus difficile reste à faire : Les relations entre Israël et les Pays Arabes peuvent-elles passer du stade de la discorde et de l’hostilité à celui de la compréhension mutuelle ? Cela n’a pu être réalisé jusqu’à présent et l’ombre de cet échec estompe bien d’autres triomphes.

    Les Arabes n’ont jamais compris, même par la force, la profondeur et l’authenticité des racines d’Israël dans la vie de cette région. Il est impossible de séparer Israël de sa gloire passée, de la réalité présente et de son destin futur dans cette région du Monde. Mais, Israël doit comprendre également que sa sécurité passe par l’arrêt de la colonisation et que la création d’un Etat palestinien est une condition sine qua non de la sécurité à long terme d’Israël, et représente une nécessité internationale.

    Je terminerai par cette citation de Ralph Waldo Emerson :
    « L’humanité est partagée entre le passé et l’avenir, entre les souvenirs et l’espoir »

    Bonne fin de séjour.

    Très cordialement

    Jacques d’Hornes

  2. rudy dit :

    J’ai vu l’émission de France 3 hier soir sur l’histoire d’Israël, c’était passionnant.
    J’espère que vous nous raconterez ce que vous avez vécu à Jérusalem.
    Respectueusement.

  3. David dit :

    Monsieur Raffarin,

    J’espere trés sincérement que nous arriverons un jour à résoudre ce conflit. Israël a besoin d’un soutien fort de la part de la France, cela fait 60 ans que ce petit Etat, ce « miracle » comme disait si bien le Président existe et cependant, 60 ans de violence où certains voisins n’acceptent pas et veulent rayer ce pays.

    En esperant que vous nous donnerez vos impréssions.
    Bien à vous,

  4. David Jourdes dit :

    Monsieur,

    Je crains de ne plus avoir la force de rêver. Selon moi Israël devra se battre encore longtemps.

    Pour autant, vous avez raison, il est très important de témoigner notre soutien à l’état d’Israël.

    Et cela d’autant plus que nous mesurons assez facilement que l’Iran nucléaire est une menace pour la paix dans cette région du monde et surtout et avant tout pour Israël.

    En France, mais aussi en Europe, nous devons faire face à la réalité.

    Les attaques contre nos amis Israéliens sont essentiellement des attaques antisémites. Il est étrange de percevoir à ce propos des alliances politiques étranges ces dernières années. Aussi, mesurant les attaques antisémites dans nos villes, dans nos écoles nous devons bien prendre la mesure de cette haine.

    Pour ce qui nous importe dans tous les cas, c’est la survie et l’intégrité de ce grand Peuple. Et ce n’est qu’en soutenant l’État juif que nous serons en mesure de préserver la paix dans ce pays.

    Je suis né en 1968. J’ai toujours perçu la haine des Palestiniens pour les Israéliens. Cette guerre constitue depuis trop longtemps un affrontement non conventionnel entre ces deux peuples pour que nous mesurions vraiment que pour se protéger, Israël doit obtenir une victoire militaire complète sur les Palestiniens.

    Je vais être encore plus direct. J’en ai assez d’entendre toutes ces voix qui entendent défendre les Palestiniens alors que nous mesurons de manière évidente que l’antisémitisme est le cœur du problème.

    J’admire énormément ce Peuple Juif tant il sait nous révéler cette force de caractère qui lui permet de rester uni. Dans tous les cas, parce que nous sommes des démocrates et que l’État d’Israël est la seule démocratie debout dans cette région, nous devons faire bloc !

    J’aimerais tant qu’en France des groupes puissent se constituer afin d’affirmer notre soutien à Israël ! Oui, j’aimerais qu’en réponse aux manifestations qui veulent dénoncer une « occupation » illégale de certains territoires, en France des citoyens puissent militer de manière déterminante pour la sauvegarde de l’État Juif.

    Je ne rêve plus. Ma conscience est claire. Tous veulent détruire Israël d’une manière ou d’une autre. Nous ne devons pas renoncer à défendre nos valeurs et si l’objectif de destruction de certains groupes fascistes tend à se révéler chaque jour un peu plus évident, nous devons toujours soutenir nos amis israéliens.

    Une fois encore, mesurons qu’une véritable guerre est en cours même si pratiquement tous les observateurs préfèrent ignorer ce fait déplaisant pour suggérer de simples solutions de dépannage dénuées de sens.

    Je fais confiance à votre jugement comme à l’esprit de notre Président. Aux côtés des USA, ensemble(s), nous devons faire face et aider l’Etat d’Israël.

    Bien à vous,

Laisser un commentaire


 
 

Recherche

 

Calendrier

mai 2008
L Ma Me J V S D
« avr   juin »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Syndiquer ce Blog