Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

3 commentaires

  1. Jacques d'Hornes dit :

    Bonjour Monsieur le Premier Ministre,

    De très jolies photos !

    Je dois vous avouer que ce billet m’a surpris. Quand je l’ai découvert après la séance de questions au Gouvernement, et après avoir lu l’article paru dans le Figaro, je m’attendais à un large commentaire sur le sujet. Grande fût ma surprise en cliquant sur « lire le reste de l’article » : quelques photos et pas de texte. La réponse me fût donnée avec la parution dans la soirée du billet suivant « Les Pèlerins de l’Europe » que j’aurai l’occasion de vous commenter par ailleurs.

    Peut-être, suis-je trop avide de dialogues dans une actualité qui n’en manque pas, qu’elle vous soit personnelle ou sénatoriale !

    Avec « Les Pèlerins de l’Europe » et son ouvrage inséré, vous nous donnez quelques moments de lecture et je vous en remercie.

    Passez une bonne journée.

    Très Cordialement

    Jacques d’Hornes

  2. Pillot dit :

    C’est Fou !
    De voir des hommes politiques comme JPR et beaucoup d’autres de l’actuelle majorité se gargariser avec l’Europe alors qu’ils ont été très réticents (doux euphémisme) lorsque les grands grands leaders français de la construction européenne étaient aux commandes, (i.e., Giscard d’Estaing), voire les ont combattu (i.e.; F. Mitterand), ce qui nous a conduit inéluctablement à l’Europe bancale que nous connaissons, dont le pronostic vital reste très réservé. L’effet sur les masses de propos tels que ceux de Chirac ( » le parti de l’Étranger… »), ou les interventions antieuropéennes répétées d’un C. Pasqua (citoyen exemplaire comme le montrent ses nombreuses mises en examen), ne pouvaient avoir qu’un effet dévastateur.
    En fait, toutes ces personnes, JPR fait partie du lot, ont été les fossoyeurs de l’Europe telle qu’elle avait été imaginée par ses pionniers.
    Pauvre France qui, pourtant, ne pourra trouver son salut que dans l’Europe

  3. Jacques d'Hornes dit :

    Bonjour Monsieur Pillot,

    Je pense que vous avez trop tendance à mettre tout le monde dans le même sac…

    Quant aux pionniers de l’Europe, les Pères fondateurs que furent Monsieur Jean Monnet et Monsieur Robert Schuman en particulier, ils n’avaient sans doute pas prévu que la CECA (6 Pays) deviendra un demi siècle plus tard l’Union Européenne à 27 membres avec le bouleversement géopolitique de l’Europe de l’Est.
    Tout n’a pas été parfait, mais nous pouvons nous réjouir que le premier acte fût une grande réussite avec la Paix entre les Pays Européens. Sans doute, sommes-nous allés trop vite dans l’élargissement et notamment en 2004 avec l’afflux de 10 nouveaux pays réclamant des droits inespérés quelques temps plus tôt.
    Alors, effectivement la France ne pourra trouver son salut qu’au sein de l’Europe dans la mondialisation, mais il ne faut pas pour autant lui jeter la pierre à elle seule, chaque pays fondateur a sa quote-part de responsabilité.
    Retroussons nos manches, mettons de côté le projet constitutionnel, axons notre travail sur d’autres projets (Energie, Méditerranée, Ecologie, Environnement, richesse des connaissances, etc…) et nous y arriverons mais il faut le faire dans l’Unité. Notre salut passera par là.

    Très cordialement

    Jacques d’Hornes

Laisser un commentaire


 
 

Recherche

 

Calendrier

juin 2008
L Ma Me J V S D
« mai   juil »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

Syndiquer ce Blog