Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

8 commentaires

  1. POUPONNOT Yves dit :

    Bien Cher Jean-Pierre,
    Devant le manque de compréhension vis à vis de l’Europe de nos concitoyens, il me semble indispensable de réaliser avec ceux « qui y croient » une vaste campagne d’explication.
    Comme je l’avais fait pour le reférendum, je suis prêt à m’investir, avec mes modestes moyens, dans cette campagne au sein de la Saintonge.
    Comme vous, je suis impatient de voir un peu plus d’effort d’explication, de la part de nos représentants à Bruxelles. Madame Morin doit savoir qu’elle peut s’appuyer sur notre parti pour faire « aimer l’Europe » auprès de la population et surtout des JEUNES.
    Cordialités respectueuses
    yves Pouponnot

  2. jacqueline de paris dit :

    Bonsoir, monsieur premier ministre

    Justement les valeurs de cette France devront être la référence de l’élargissement.
    Je pense que les nouveaux pays de l’est, malgré certains qu’ils veulent bien participe une richesse réciproque, les restes trouvent Europe comme leur « abri »loin les espoir de leur population, qui les veulent bien apprendre de la France. Justement c’est les imaginations, les volontés et la diplomatie de la France pour faire rendre la paix dans la région de la méditerranée.
    Par ailleur, je crois que l’U.M.P, doit envoyer plus leur ambassadeurs » dans ces pays « difficile », avec des gouvernances rotatives loin, parfois de l’humanisme, des droits de l’homme et de la liberté.
    Je ne crois jamais que le non irlandais peut arrêter l’europe,parce que sa vote, sans prendre jamais en cause sa valeur, était plutôt interprété des intérêts des leaders antieurepènne. La population, je crois, selon les infos, n’avais pas une connaissance de texte de ce traite en laissant ouvert l’occasion des antieuroppènne.

  3. Farcouli Yves dit :

    Monsieur le Ministre.
    C’est avec beaucoupd’attention que je lis vos textes et que je suis votre travail.
    Aujourd’hui vous parlez de l’Europe…oui…vous travaillez ainsi pour la paix des peuples..de notre continent..certains hommes politiques(et je pense à Fabuis..et autes) n’ont pas compris..
    Ils ont entrainés certains de nos compatriotes dans un refus stérile…alors..il faudrait expliquer..l’europe..je pense que les plotiques..(de gauche comme de droite..sensible à l’Europe) n’expliquent pas assez et souvent pas du tout..l’Europe..alors que voit -ont..des Français(comme d’autres)qui ne savent pas..qui n’ont rien compris….qui vivent comme au moyen âge entouré de fortifications…avec au beau milieu le chateau fort du prince…Certains ignorent le monde qui est là..qui se transforme..les peuples qui grandissent…l’évolution technique immense…il faut aider notre président de notre République…les médiats devraient être plus attentifs à l’évolution du monde au lieu de faire des ragots..sur ceci ou cela..parce que c’est quelques fois vendables…
    J’écoute..autour de moi…les propos,ne sont pas toujours ceux que vous entendez autour d’une table de réunion de ministres…;vous(commes les autres) vous avez besoin de l’avis..des informations du peuple…souvent lucide…mais qui doit avoir les yeux ouverts ..pour cela il faut INFORMER ..ce n’est pas toujours le cas…Merci Monsieur le ministre continuer à nous offrir des propos justes et absents de toutes polémique politiciénne stérile. Yves Farcouli.

  4. Julien dit :

    Il ne doit pas y en avoir beaucoup des personnes au sein de la majorité capables comme vous de réunir autant de personnalités et d’intervenants de l’UMP et du Nouveau Centre.
    Le Président de la République devrait prendre conscience réellement de votre apport fondamental à l’unité de notre famille et de votre très grande sagesse.
    Bien à vous

  5. Jacques d'Hornes dit :

    Monsieur le Premier Ministre,

    Chacun trouve son plaisir où il peut. Par une chaleur accablante, j’ai prolongé ma sieste (pas plus de 12 minutes mon cher Pierre Archambeaud)) et j’en ai profité pour lire les différents billets que vous avez postés sur votre blog ainsi que l’excellente brochure « l’Union de la Majorité pour l’Union de l’Europe ». Chaque personnalité politique amène sa pierre à l’édifice et bien sûr tout ce que j’ai pu lire confirme toutes mes convictions d’europhile convaincu, mais ce n’est pas moi qu’il faut convaincre, ce sont les eurosceptiques, encore en nombre suffisant pour faire capoter un traité.

    De nombreux passages ont retenu mon attention, je ne vais pas les reprendre un par un, vous les connaissez aussi bien si ce n’est mieux que moi puisque vous les avez écrits. J’aimerai revenir sur deux phrases dont vous êtes l’auteur et qui résument l’essentiel de la « panne » européenne et la menace de l’abandon de la foi européenne.

    « Nous avons trop longtemps confondu gouvernance et projet, Bruxelles et Europe » :
    Il faut en finir avec cette technocratie bruxelloise qui bien souvent va dans le sens inverse de celui que sollicitent les citoyens européens. Bruxelles doit écouter les revendications de chacun, ce n’est qu’à ce prix, en étant proche des peuples, que l’Europe grandira et qu’elle trouvera sa place dans le Monde. Sans le soutien des peuples, elle ne pourra jamais avancer. Je pense qu’il faut profiter de la présidence française de l’Union Européenne pour être auprès de Bruxelles le porte parole des peuples européens, qu’ils soient français ou d’autres nationalités surtout en ce qui concerne certaines causes communes (TVA produits pétroliers par exemple).

    « C’est à nous, responsables politiques français et européens, qu’incombe désormais la responsabilité de renouer les liens avec les citoyens » : Cela va dans le bon, mais ça ne doit pas être épisodique comme c’est trop souvent le cas. Tous les deux, nous en parlons assez souvent, tout simplement grâce à nos échanges et que régulièrement des billets en font mention mais en dehors de cela, il faut le refus de ratification du Traité Européen par un pays ou la Présidence française de l’Union Européenne pour en parler. Vous devez aller au-delà, aller au devant des peuples, il faut en parler régulièrement et le faire avec des mots simples et ne pas oublier que les peuples veulent du concret, c’est-à-dire que leurs quotidiens soient traités et autant que faire se peut avec du positif. Il faut également que vous incitiez les médias à en parler davantage et dans le bon sens et à bon escient il doit bien avoir des médias pro-européens, seulement les bienfaits de l’Union Européenne ne paient pas, seuls les articles de presse consacrés aux effets néfastes sont prolifiques et assurent la vente et font une mauvaise « pub ».

    Un petit mot sur « L’Union pour la Méditerranée ». Projet très alléchant qui concerne tous les pays du bassin méditerranéen, je dis bien tous les pays. Et surtout,ne refaisons pas certaines erreurs qui ont été faites pour l’Union Européenne, nous en payons à l’heure actuelle un large tribut.

    Malgré tout cela, j’ai confiance. Notre Président a déjà montré en Juin 2007, dès son élection, qu’il voulait relancer l’Europe, alors soyons tous derrière lui pour cette Présidence Française de l’Union Européenne.
    En conclusion, je vais me faire un petit plaisir : une de vos phrases que j’aime tant, sans doute la plus belle de vos citations : « LA FRANCE EST GRANDE QUAND ELLE INSPIRE L’EUROPE………. ET LE MONDE ».

    Très cordialement

    Jacques d’Hornes

  6. Jacques d'Hornes dit :

    Bonjour Monsieur le Premier Ministre,

    Dans mon précédent billet, j‘ai écrit :« il faut parler régulièrement de l’Europe et le faire avec des mots simples ». Qu’est-ce que les peuples veulent savoir ? Pour la plupart des gens, l’Europe c’est Bruxelles, point final ! Pour eux, l’Union Européenne, le Parlement Européen, la Commission Européenne : c’est la même chose. Suis-je dans la vérité ? Cela m’étonnerait beaucoup, que faut-il faire ? Définir le rôle de chaque institution de l’Union Européenne. Pour quoi faire ? L’organigramme, c’est tout cela qu’il faut expliquer aux peuples, c’est la base.
    Il faut le faire avec des mots simples, employer le langage courant, éviter les sigles barbares et abrégés ou des anglicismes bien souvent incompréhensibles pour la plupart des citoyens. Comment voulez-vous inciter le peuple à lire et à comprendre le texte de la Constitution s’il faut ouvrir un dictionnaire à chaque ligne ?

    A l’heure où il y a une révolution pour la reconnaissance des langues régionales qui représentent le patrimoine, sommes-nous incapables de faire une campagne d’information pour l’avenir que représente l’Union Européenne ?

    Qu’elle est la place de l’Europe dans les Ecoles, dans les manuels scolaires ? Nos enfants peuvent être les vecteurs intergénérationnels de l’information pour l’avenir européen, pour une fois ils ne pourront pas dire que l’on ne les écoute pas, ils auront sans doute une certaine fierté d’apprendre quelque chose aux anciens qui seront réceptifs rien que pour faire plaisir à leurs enfants et petits enfants.

    Nous avons un outil merveilleux avec la Chaîne Parlementaire qui bien souvent diffuse des émissions relatives à l’Europe mais qui n’intéressent que les initiés, faisons simple et que régulièrement cette chaîne diffuse les fondamentaux de l’organisation de l’Union européenne et les problèmes inhérents. Ces émissions pourraient même être reprises par les chaînes publiques au lieu de diffuser à longueur de journée des feuilletons « à l’eau de rose ». Ces derniers jours, plusieurs chaînes de télévision nous bassinent avec une publicité gouvernementale sur les heures supplémentaires qui ne concernent qu’une minorité déjà bien et suffisamment informée, ne croyez vous pas que le Gouvernement pourrait investir sur des informations qui concerneraient cette fois tout le monde.

    Monsieur Alain Lamassoure parle d’innombrables problèmes administratifs rencontrés par les Européens en cas de changement de pays, c’est-ce qui s’appellent les simplifications administratives : voilà encore un axe à approfondir, restons simples et uniformisons ce qui peut l’être, modernisons les lourdeurs administratives, réformons à bon escient pour rendre la vie harmonieuse dans cet espace commun qu‘est l‘Europe.
    Il dit également «  La préférence européenne est une réussite incontestable en matière de commerce extérieur : en moyenne, chaque pays européen fait les deux tiers de ses échanges avec ses partenaires de l’Union » ne croyez vous qu’il y a encore beaucoup à faire ?
    - A l’heure où nous parlons « d’Europe de Défense » est-il normal qu’un pays comme la Pologne achète des avions militaires américains au détriment d’avions de la communauté européenne ?
    - Mise en service au 1er janvier 2002, l’Euro n’est toujours pas la monnaie unique de l’Union Européenne, seuls 15 pays l’utilisent certains pays jouant même sur une clause dite « d’opting out » (anglicisme : quel horreur !), leur permettant de rester en dehors de la monnaie unique. Il serait peut-être temps d’y mettre un peu d’ordre.

    Tout ce que je viens d’écrire dans ce billet est une petite part du grand problème européen avec autant de questions qu’un grand nombre de citoyens européens se posent. Je pense qu’il est grand temps de réagir et de répondre à toutes ces questions si nous voulons que l’Europe et la France retrouvent une place importante dans le Monde. Notre Président et les dirigeants de notre Pays ont six mois pour convaincre avec la Présidence française de l’Union Européenne, alors aidons-les.

    J’avais envie de me défouler un peu, ai-je pour autant mis en application la conviction d’Alain Finkielkraut « être moderne c’est être mécontent » ?
    Monsieur le Premier Ministre, la liste des réflexions n’est pas exhaustive, j’y reviendrai sans doute mais il ne faut pas que cela tourne au monologue, je m’en lasserai assez vite… La lassitude : encore un grave problème de notre société qui conduit bien souvent à la démotivation, ne serait-ce pas un autre problème des citoyens européens !

    Très cordialement

    Jacques d’Hornes

  7. Jacques d'Hornes dit :

    Bonjour Monsieur le Premier Ministre,

    J’ose espérer que votre initiative de diffuser individuellement la contribution de personnalités politiques ayant participé à l’élaboration du livret « L’Union de la Majorité pour l’Union de l’Europe » aura permis aux lecteurs de votre blog de lire cet excellent ouvrage dans lequel chaque intervenant propose sa perspective d’avenir pour l’Europe.

    Merci de nous faire partager toute votre ferveur et votre passion.

    Très sincèrement

    Jacques d’Hornes

  8. GUENARD Jean-Louis dit :

    Cher Jean-Pierre,
    Suggérerais-tu, afin d’appliquer le principe de précaution sociale, de moins taxer le prix de l’essence ?
    Lorsque les chinois, qu’aucun homme politique français ne connait aussi bien que toi, la subventionnent ,
    ils appliquent ce principe (et surtout permettent à leur machine de continuer à tourner), mais ils en ont,
    eux, largement les moyens. La dynamique de notre commerce extérieur n’entraîne malheureusement pas
    nos réserves de change au même rythme !
    En fait, cette hausse du prix de l’essence, parce qu’elle va remettre en question différents aspects de la mondialisation, parce que nous avons les moyens technologiques de relever le défi, est une très grande chance pour l’économie européenne (et aussi pour nos poumons).
    La sagesse consisterait à souhaiter une augmentation raisonnée et étalée dans le temps, mais j’en arrive à me demander si ce choc n’est pas en finale salutaire.
    Bien fidèlement,

    Jean-Louis Guénard

Laisser un commentaire


 
 

Recherche

 

Calendrier

juin 2008
L Ma Me J V S D
« mai   juil »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

Syndiquer ce Blog