Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

3 commentaires

  1. Longeaud dit :

    Monsieur le premier ministre,

    Bonne chance pour la toute prochaine échéance qui vous occupe , j’imagine, plus d’une heure par jour ». Par ailleurs, votre blog a le mérite d’exister vraiment et ressemble au personnage public et privé (c’est très rare ….!!)

    FLD

  2. odile dit :

    DEPECHE AFP

    Pendant les JO, la répression continue. Et s’aggrave

    L’attribution en 2001 de la XXIXe Olympiade à la capitale chinoise avait fait naître l’espoir que, désormais sous les regards du monde, Pékin serait obligé de relâcher la pression sur les voix déviant de la doctrine du régime, nous dit l’AFP. C’est ce que pouvaient croire les indécrottables naïfs de tout poil, en effet. Or le résultat est inverse, comme c’était prévisible : à l’occasion des JO, le monde médiatique fait la promotion du régime chinois, comme un rideau de fumée dont le régime profite…

    Voici la suite de cette dépêche :

    Durant les compétitions, les ONG ont continué à espérer que les autorités, accueillant des dizaines de journalistes et de touristes internationaux, seraient contraintes de laisser plus de place à la liberté d’expression, à la liberté de culte ou aux dissidents.

    Les dix premiers jours des compétitions n’ont rien montré de tout cela: l’accès à l’internet a été partiellement restreint, des militants pro-Tibet ont été interpellés et les dissidents arrêtés juste avant les Jeux n’ont pas refait surface.

    « Jusqu’à aujourd’hui, ce qui avait été annoncé publiquement ne se traduit pas dans les faits, ce qui soulève un certain nombre de questions », a déclaré samedi Giselle Davies, porte-parole du Comité international olympique (CIO).

    Par exemple Zhang Wei, une résidente de Pékin qui a tenté d’obtenir une compensation pour la démolition de sa maison, a été condamnée à trente jours de détention pour « troubles à l’ordre public ».

    Elle avait demandé la permission de manifester dans l’une des trois zones où les autorités voulaient cantonner les protestations, a expliqué son fils, Mi Yu. Le régime avait fait des promesses sur le droit à manifester.

    « Ils ont fait cette annonce pour le monde extérieur mais, à l’intérieur du pays, ils répriment la population », a déclaré à l’AFP M. Mi.

    Pour Nicholas Bequelin, de l’organisation Human Rights Watch (HRW), les jeux Olympiques n’ont « pas favorisé » les réformes en matière de droits de l’Homme, « ils ont en fait ralenti le travail en cours et provoqué l’augmentation des abus ».

    « La stratégie adoptée par Pékin pour la préparation des Jeux a été d’éradiquer toutes les voix critiques en les empêchant de répercuter un message dans les médias internationaux », dit-il.

    L’épouse du dissident emprisonné Hu Jia a disparu depuis la veille de l’ouverture des JO. Depuis cette date, toutes les tentatives pour joindre Zeng Jinyan ont échoué.

    Hu Jia, l’une des voix les plus critiques du régime, avait été condamné en avril pour « tentative de subversion ».

    La disparition de Zeng « est clairement liée aux jeux Olympiques, car nous avons perdu le contact juste avant le début des Jeux », a déclaré à l’AFP Li Fangping, l’avocat du dissident.

    Lui-même a expliqué avoir quitté Pékin, la pression se faisant trop importante.

    Un opposant chinois a écrit au président du CIO, Jacques Rogge, pour l’alerter d’une détérioration des conditions de vie en prison en amont des jeux Olympiques.

    He Depu, qui purge une peine de huit ans, a affirmé que le sort des prisonniers politiques s’est particulièrement aggravé en dépit des espoirs que les JO serviraient de catalyseur pour un changement, dans cette lettre transmise à la presse par Human Rights in China, basée à New York.

    Cher Monsieur Raffarin, je suis d’accord pour qu’on ne « froisse pas » non pas « l’opinion » chinoise mais le PEUPLE CHINOIS…Mais la France peut elle se taire, face à ces entraves, réels, aux Droits de l’Homme ? Certes, le « logiciel » européen n’est pas le même que celui des Chinois. Est ce pour autant, une raison pour accepter des actes contraires à la dignité de l’Homme? En tant qu’être pensant? En tant qu’être libre? En tant qu’être devant être respecté?

  3. Jacques d'Hornes dit :

    Bonjour Monsieur le Premier Ministre,

    Vos réflexions sages et pertinentes amènent de la hauteur à cette interview dans une actualité nationale un peu creuse. Je trouve cependant un peu ridicule, voire déplorable cette effervescence lancée par certains médias autour de votre point de vue sur l’avenir du parti socialiste. On s’aperçoit au travers de tous ces articles que notre presse tombe de plus en plus bas avec des articles sans intérêt privilégiant des sujets à polémiques plutôt que des débats démocratiques constructifs. Je pense qu’il devient de plus en plus difficile pour un homme politique d’accorder ce genre d’entretiens, pas tellement sur leur contenu, ni sur vos réponses mais sur ce qu’il en ressortira…

    J’ai tout particulièrement apprécié votre réflexion pleine de bon sens sur l’échec de Laure Manaudou, beaucoup de personnes ont semble-t-il oublié ce qu’elle a apporté à notre natation. Certes, elle a raté ses Jeux Olympiques, mais nous ne devons pas oublié qu’elle fût le chef de file du renouveau de la natation française, et comme le disait Monsieur Jean Boiteux « on ne nage pas un 400 m nage libre en 4’04 » en série sans entraînement » comme certains peuvent lui en faire le reproche. Bien souvent ce sont les défaites qui font grandir.

    Très cordialement

    Jacques

Laisser un commentaire


 
 

Recherche

 

Calendrier

août 2008
L Ma Me J V S D
« juil   sept »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Syndiquer ce Blog