Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

64 commentaires

  1. Jacques d'Hornes dit :

    Bonjour, Monsieur le Premier Ministre,

    Vos réflexions sont pertinentes et nous ne pouvons que saluer le succès des Jeux Olympiques de Pékin. Nos amis chinois nous ont montré au travers de ces jeux qu’ils étaient capables de faire aussi bien que le monde occidental et bien mieux encore dans quelques compartiments. Ils ont fourni les efforts nécessaires pour le faire, à eux de les poursuivre pour rester à un niveau positif.

    Le peuple chinois a été exemplaire, participatif comme lors de l’exploit d’Usain Bolt que vous soulignez ainsi que dans bien d‘autres domaines, il sut également se mobiliser renforçant la cohésion nationale de leur pays.

    Mais, je pense que c’est du côté des dirigeants que les efforts à fournir seront les plus importants, à eux de montrer l’exemple à ce peuple doté d’une grande culture et qui, discipliné et patriote, suivra. Ils devront mettre en application leur message pour ce début du XXIème siècle que certes le Monde a besoin de la Chine, mais la Chine a également besoin du Monde et pour se faire elle aura besoin de s’ouvrir sans restrictions pour que nous vivions dans un monde pacifique.

    Un grand effort devra être apporté à la protection de l’environnement, ce qui ne sera ni facile ni évident. A l’issue des jeux para olympiques du mois prochain les trois cents usines rouvriront, il faudra qu’ils les modernisent.

    Comme vous le dîtes, nous n’avons pas de leçons à donner ce peuple qui possède une longue histoire et une grande civilisation mais nous pouvons lui montrer notre attachement à certaines valeurs que l’on se doit de partager entre amis et le Président Hu Jintao serait bien inspiré de mettre en application sa réflexion relative aux droits de l’homme.

    Pour terminer je ne citerai pas un proverbe chinois, mais ce vieil adage qui se traduit dans toutes les langues et dont tous les dirigeants de tous les pays devraient s’inspirer « quand l’on veut, l’on peut ».

    Très cordialement

    Jacques

  2. Jacques d'Hornes dit :

    Monsieur le Premier Ministre,

    Hors sujet mais je sais que nous avons la même passion. Bonne lecture !

    Je ne pouvais pas quitter ces Jeux Olympiques de Pékin sans vous faire part de mes conclusions sur les résultats de nos petits français et en particulier dans votre discipline favorite : l’athlétisme.
    Le bilan général de nos athlètes est honnête sans plus… Madame Roselyne Bachelot peut porter ses sabots roses mais il n’y a pas de quoi pavoiser… Quelques satisfactions mais nous pouvions sans doute faire beaucoup mieux, encore faut-il s’en donner les moyens, je pense par exemple en cyclisme quelle différence de budget entre celui de la fédération britannique de cyclisme et le notre, une différence de dix fois plus pas étonnant que nos amis d’outre Manche aient récolté dix fois plus de médailles dans un sport où nous étions les rois il y a encore quelques années, je ne parlerai pas de nos infrastructures de la piste.
    Je pense également qu’il y a un malaise, nous avons les meilleurs entraîneurs dans certains sports et nous les retrouvons «  coacher » d’autres nations (escrime et cyclisme par exemple) qui nous battent en finale… Si nous voulons des résultats je pense qu’il serait temps de revoir la fiscalité de nos sportifs mais également les règles internationales des contrats, grand nombre de nos jeunes footballeurs ont à nouveau pris le chemin de l’exil durant le mercato d’été. Nous sommes des « idiots » nous formons des jeunes et nous ne sommes pas capables de les conserver dans nos championnats.
    Les satisfactions, ne soyons pas défaitistes, il y en a quelques unes : en gymnastique et en natation même si l’on peut regretter que Laure Manaudou ne fût pas à son niveau, mais ne lui jetons pas la pierre c’est elle qui a tiré notre natation vers le haut, j’ai confiance en elle, elle reviendra si elle veut bien s‘en donner la peine. L’or, en Lutte, VTT et BMX, et pour nos handballeurs : Bravo ! On peut cependant déplorer que le hand fût la seule discipline représentée en sports collectifs à ces JO, où sont passés nos basketteurs qui font les beaux jours des clubs de la NBA ou nos footballeurs vice champions du monde (mais éliminés en poule au championnat d’europe des nations), enfin bref, il y aurait beaucoup de choses à dire…

    Passons au grand « flop » de l‘athlétisme. Vous devez être aussi déçu que moi. Une pointe d’humour pour commencer, nous avons fait jeu égal avec les américains dans les relais… seulement je les attendais à un autre niveau, peut-être pas sur la plus haute marche où Usain Bolt a survolé les débats mais quand l’on voit que nos amies belges sont vice championnes olympiques de 4×100 féminin nous pouvons nous poser quelques questions, quel fiasco !
    Les déceptions, chose bizarre ce sont toujours les mêmes, ceux qui font beaucoup de bruit au travers des médias mais très peu sur la piste, jamais au rendez vous quand on les attend, les éternels espoirs, de petits amateurs d’un bon niveau sans plus qui courent parfois comme des débutants…et qui font 4ème ou 5ème d’une finale olympique ou sont incapables de passer les qualifs dans les concours.
    Je ne vais pas rester sur une mauvaise note, il y eût quelques satisfactions, certains finalistes inattendus mais espérés malgré que certains relevaient de blessures (Leslie Djhone, Ladji Doucouré ou Vanessa Boslak), d’autres à leur niveau ( Thahri, Montebrun et Robert-Michon), d’autres m’ont fait plaisir : Mbandjock et Coco-Viloin encore un peu tendres, Clavier finaliste à la perche enterrant son chef de file inexistant, l’inattendu Mekisshi-Benabbad chapeau l’artiste médaillé d’argent au 3000 m steeple alors qu’il était encore inconnu en début de saison. J’ai gardé pour la fin celui qui m’a fait le plus plaisir, sans doute le moins médiatique, mais qui pratique avec beaucoup d’humilité et de professionnalisme la discipline la plus noble de l’athlétisme, je cite Romain Barras notre décathlonien 5ème à ces jeux après avoir fait 7ème l’an dernier à Osaka aux Championnats du Monde, il progresse, n’a que 28 ans et devrait être à la fleur de l’âge dans sa spécialité pour Londres 2012, Bravo Romain Barras, vous êtes un grand Monsieur et vous faites honneur à votre sport.
    De nombreuse carences éclatent dans notre athlétisme, où sont nos jeunes ? Les Jeux Olympiques ne seraient-ils pas assez beaux pour que nos jeunes se donnent un peu de mal pour faire briller nos couleurs…

    Lors de la cérémonie de clôture, j’ai eu une pointe de nostalgie lors du passage de témoin entre Pékin et Londres, non pas parce que j’aurai bien voulu voir la tête de Monsieur Delanoë recevoir ce témoin de la main de ses « amis » chinois mais tout simplement parce que nous avions l’occasion unique d’organiser ces Jeux Olympiques de 2012 qui nous étaient promis…mais je suis beau joueur, honneur aux Jeux et Vive Londres 2012.

    Très cordialement

    Jacques

    NB : Vous n’êtes pas obligé de valider ce billet.

  3. jany guiot dit :

    Monsieur le Premier Ministre,

    Un hors sujet aussi, qui concerne la recherche d’emploi.

    Pourquoi le site de l’APEC ne donne plus les adresses mails des offres cadres présentées ?

    Il y a t-il un passage obligé par les rédigeurs des annonces pour mieux présenter leur bilan ?

    En donnant l’adresse mail des annonces comme cela se faisait auparavant, nous donnons une chance supplémentaire aux chercheurs d’emploi pour se présenter aux entreprises et peut-être décrocher un poste.

    Les offres proposent un métier ciblé, les décideurs peuvent au travers un CV reçu ouvrir leur choix et donner la chance à des candidats qui auraient des CV susceptibles d’interesser l’entreprise.

    Il est 5 heures du matin à Port Harcourt, bonne journée aux amis de ce blog.

    Bien cordialement

    jany guiot

  4. jany guiot dit :

    Monsieur le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin,

    Votre texte exprime bien la rencontre des deux mondes,
    Une Asie qui construit ses tours du devenir avec les questions sociales et du droit qui se posent, un occident qui s’inquiète pour son propre équilibre et ses valeurs.

    L’avenir va vers une diplomatie plus éclairée où les valeurs de progrès prendront place petit à petit.

    L’Asie ne ressemblera jamais à l’occident, l’occident doit comprendre qu’il est possible de penser differemment et arriver au même résultat.

    L’important est la prise de conscience des valeurs communes de progrès, dans les droits sociaux, les droits de chacun et la reconnaissance de l’homme dans son environnement global (social, sociétal, environnemental).

    Le monde de demain trouvera dans ces valeurs un point de recontre entre l’occident et l’orient.

    Plus l’homme grandit dans sa conscience, plus il se déconditionne des valeurs qui le cloisonnent, tout en les reconnaissant en tant que telles.

    Le monde va vers une laïcité des valeurs, en respectant la religiosité, les traditions de chacun ou d’une nation.

    Veuillez agréer Monsieur le Premier Ministre, l’expression de ma très haute considération.

    jany guiot

  5. Mary dit :

    Heureusement, cher Jacques, que Monsieur Raffarin a validé votre billet !
    Dans le cas contraire, nous aurions été privés d’un bon commentaire, intéressant comme d’habitude !
    J’ai suivi avec passion ces J.O.
    40 médailles pour nos sportifs est un bon bilan dans un contexte perturbé ; bien sûr quelques médailles d’or nous ont échappé ; je suis intimement persuadée que tout ce qui a entouré ces J.O., notamment les gesticulations de « Bob » Ménard, a influé sur nos sportifs ; certains bien-pensants ont essayé de les déstabiliser et culpabiliser en parlant de « jeux de la honte »…( ceux-là ne devaient pas être ravis par les médailles obtenues ). Un sportif de haut niveau est fragile et ne peut se permettre la moindre déconcentration.

    Avec mon amitié,

  6. Caroline dit :

    Monsieur le Premier Ministre,
    La Chine c’est bien, mais je suis surprise de ne pas trouver de billet à propos de cette nouvelle taxe initiée par Nicolas Sarkozy pour financer le RSA.
    Qu’en pensez-vous, qu’en dit un des dirigeants de l’UMP.
    Je suis surprise par votre silence.
    Quand à moi je vais dès aujourd’hui retourner ma carte d’adhérent à l’UMP car je me sens flouée par cette mesure. Et ce n’est pas pour les quelques euros que je pourrai verser. C’est que cette mesure va à l’encontre de ce qui avait été promis par le candidat. Elle va taxer les petits épargnants et non pas le capital puisque le président a dit qu’il trouverait normal que cette taxe soit incluse dans le bouclier fiscal.
    J’avais adhéré pour la première fois de ma vie à un parti politique en 2006, on ne m’y reprendra plus.

  7. Laurent dit :

    Bonjour,
    Bien que passionné par l’Inde, et les relations Chine-Inde avec notre pays, je me disait la même chose que Caroline ce matin.
    Personnellement, je ne suis pas contre le RSA. Mais contre son financement.
    Je suis de tous les impôts à payer et ne dispose d’auncun bouclier pour m’en prémunir.
    J’attendais que le RSA soit financé sur des économies : PPE, CMU et autres mesures sociales où la gabejie prévaut. (surtout ne pas évoquer et toucher aux coûts des clandestins sur notre sol…)
    Il n’en est rien. En plus NS veut faire passer la pilule en me prenant pour un gogo, moi qui aie voté pour lui. Je ne suis pas « riche » et les vrais riches ne paieront pas
    J’envisage de faire comme Caroline. Vous renvoyer ma carte !
    Une erreur politique majeure dont NS aura du mal à se remettre !
    Cdlt
    Laurent

  8. Jacques d'Hornes dit :

    Bonjour Mary,

    Votre billet me fait plaisir. Je n’aurais en aucun cas voulu vous priver de mes « talents » de chroniqueur sportif si je puis me permettre de le dire, et maintenant que je le sais l’on ne m’y reprendra plus. La gentillesse de vos propos à mon endroit ajoutés à ceux de Monsieur Raffarin d’avant-hier fait toujours plaisir et je vous en remercie sincèrement tous les deux.

    Ce qui m’a fait mettre ce NB était d’ordre personnel sur lequel je vous prie de bien vouloir m’excuser de ne pas m’étendre, je ne voudrai relancer une quelconque polémique. Mais également parce que mon article était un peu hors du sujet évoqué et que j’ai constaté que quand je parlais de sports je ne recevais jamais d’écho, ce que je regrette beaucoup car c‘est l‘une de mes passions, le seul qui soit véritablement réceptif est Monsieur Raffarin qui aime beaucoup les sports et avec qui je partage cette véritable passion de l’athlétisme. Je pense que nous pouvons remercier Monsieur le Premier Ministre de ne pas avoir été égoïste et d‘avoir validé ce billet, il permet d’étendre le débat auquel je serai toujours heureux de participer.

    Ma chère Mary, vous êtes bien indulgente avec nos sportifs de haut niveau. Bien sûr l’on ne peut pas gagner à tous les coups mais certains ont été bien en deçà de leurs performances. On peut évidemment évoquer des perturbations mais je pense qu’un sportif de haut niveau est capable de maîtriser celles dont vous faisiez allusion, d’ordre personnel c’est différent comme ce fût sans doute le cas pour Laure Manaudou, pour elle ce fût moralement qu’elle craqua, on ne réalise pas 4’04’’ en série du 400 m NL sans préparation. Car les jeux olympiques se préparent sur une longue durée, je peux comprendre les pépins physiques, regardez Liu Xiang au 110 m haies « la tuile » la catastrophe pour tout le peuple chinois mais les erreurs tactiques de débutant qu’ont fait certains de nos athlètes trentenaires et habitués à ces joutes de haut niveau sont difficiles à avaler. Je ne veux citer pas qui que ce soit, les athlètes concernés sont, je pense, déjà assez malheureux d’avoir ratés leurs jeux, peut-être les derniers pour certains, mais je crois qu’il y a toute une politique à revoir dans le sport français, cela va des infrastructures bien trop vétustes et en nombre trop limitées pour aspirer à jouer un rôle important. Cela doit toucher également les athlètes d’une part au niveau de leurs rémunération et fiscalité mais également dans leur encadrement, certains « teams » ont été créés mais il en faudrait davantage. Vous voyez le chantier est vaste.

    Enfin, j’ajouterai un avis personnel pour dire aux athlètes que même dans les disciplines individuelles il doit y avoir un esprit d’équipe et pas seulement pour la troisième mi-temps…

    Très cordialement

    Jacques

  9. jany guiot dit :

    Bonjour,

    Je ne voudrais pas lancer la polémique, mais le financement de mesure sociale par le revenu des intérêts dits spéculatifs est une bonne idée.

    Depuis longtemps l’outil de production ne donne plus à l’Etat une source de revenu assuré pour gérer une démocratie de progrès.

    Dès 1981, les économistes réfléchissaient au devenir de notre démocratie sociale en cherchant les moyens de la financer.

    L’on sait aujourd’hui que le capital s’investit plus en bourse que dans l’industrie ou l’outil de production.

    Nous devons choisir, vivre en démocratie et en payer le prix, ou retrouver la jungle économique ?

    A titre personnel, je préfère choisir la voie du partage, c’est à dire payer la petite taxe sur la plus value des bénéfices boursiers.

    Bien amicalement,

    jany guiot

  10. Laurent dit :

    M. Guiot bonjour,
    Il ne s’agit pas du tout de remettre en cause le partage. Et il ne faut pas que le débat dévie sur ce point. C’est le financement de ce partage dont il est question. Il n’est pas vrai que le RSA sera financé par du capital qui s’investit en bourse. Les personnes qui bénéficient du bouclier fiscal, les vraiment « riches », n’y contribueront pas, sauf si les députés en décident autrement. Par contre une personne au revenus modestes ayant souscrit à une assurance vie sera ponctionnée. Et c’est injuste.
    Ce mode de financement par l’impôt est une facilité plus habituelle chez les « socialos-communistes ». Le candidat pour lequel j’ai voté, NS, qui jusqu’à présent menait une politique de réformes salutaires pour notre pays, avait promis lors de sa campagne de ne pas accroître les imp^^ots mais bien au contraire de les réduire. Au regard de ses engagements et des réformes mises en oeuvre, j’espérais que cette mesure de partage soit financée par des économies sur nos dépense.
    D’où ma colère aujourd’hui.
    Par exemple, Martin Hirsh n’était pas contre une révision des critères d’attribution de la prime pour l’emploi. Ensuite, ne serait-il pas temps de revoir aussi ceux d’attribution de la CMU.
    Il est grand temps que l’Etat mette un terme à la gabegie dans ses dépenses. Que l’on cesse d’accroître la dette qui pèse sur nos têtes et celle de nos enfants et que l’on cesse de ponctionner les classes moyennes.

    Cdlt
    Laurent

  11. Caroline dit :

    Pas d’accord Jany.
    Le fait de lever une taxe supplémentaire exonère le gouvernement de faire le ménage dans la maison.
    Bien à vous.

  12. jany guiot dit :

    Faut-il renvoyer sa carte quand nous ne sommes pas d’accord ?

    L’esprit de la démocratie, c’est l’esprit du dialogue, la reconnaissance de l’autre dans son expression.
    Pouvons-nous être d’accord sur tout ?
    Il y a t-il une vérité qui nous appartient et qui fait des autres des parias ?

    Le financement du RSA a certainement été très réfléchi par des experts, je suis de votre avis que l’on fasse participer les riches au-delà du bouclier fiscal…
    L’homme riche est un homme béni des dieux…ce n’est pas l’impossible que de demander un petit pourcentage sur une plus value.
    D’autant plus que les experts fiscaux du dit « riche »ont certainement su diminuer la partie imposable du bénéfice.

    Le problème de la France est plus profond, il tient à l’étranglement économique qui vient de notre méconnaissance de la dynamique et des équilibres nécessaires au progrès d’une société.
    Nos experts ont toujours fait le choix de l’économie restrictive pour aborder la concurrence interne et internationale.
    On a fait le choix de tirer les salaires vers le bas et de smicarder toute une partie de la société.
    C’est une grave erreur, l’on a étouffé l’économie, l’on a déséquilibré les comptes sociaux et tué l’outil de production en ayant des prix de vente (à perte) dits compétitifs…

    Depuis les années 80 bon nombre de sociétés exerçaient sur le plan international avec une économie à flux tendu, les déficits se comblaient avec de virtuels profits sur les prochains contrats, l’équilibre se trouvait en jouant sur le coût de la main d’oeuvre productive.

    Nous perdons progressivement notre savoir faire, la chaîne de la connaissance s’est rompue, les anciens sont oubliés et les jeunes bousculés.

    Aujourd’hui nous payons les erreurs du passé, nous pensons que nous sommes des vaches à lait, nous nous trompons, les responsables sont ailleurs…

    Le choix pour demain doit se faire dans une économie plus éclairée, en mettant l’homme au centre du débat.
    Retrouver les valeurs du dialogue au sein des entreprises, la représentativité des salariés dans la gestion du devenir.

    Vous avez une carte à jouer dans ce devenir qui est le votre,
    Pourquoi la balancer ?

    Bien cordialement,

    jany guiot

  13. jany guiot dit :

    Caroline et Laurent bonjour,

    Je ne pense pas que le gouvernement s’exonère de « faire le ménage dans la maison »
    Nous devons comprendre qu’aujourd’hui nous rentrons dans une nouvelle civilisation, l’économie est difficile pour tous, pour tous les pays…la pauvreté est partout et les richesses n’ont jamais été si insolentes dans le monde.

    Aujourd’hui les gouvernements de gauche et de droite doivent faire le ménage tout en essayant d’absorber ou de contenir le mécontentement, l’économie se cherche une philosophie.
    Elle va la trouver en prenant conscience que demain se construit « ensemble » dans un esprit de partage tout en reconnaissant la part du profit.

    La société doit grandir, nous devons faire notre part de chemin…

    L’on reconnait au scientifique le droit de se tromper, de douter et l’on ne reconnait pas aux économistes gestionnaires le droit de chercher.

    Aujourd’hui l’on ne connait pas l’effet d’une mesure sur le devenir d’une société, une taxe oui !

    Retrouvons les valeurs de l’humanisme de progrès, une société n’évoluera que dans la reconnaissance de l’homme dans son environnement, dans sa définition globale incluant les valeurs de respect.

    Vous allez penser que j’intellectualise trop la chose, mais non !
    Si l’on veut changer une société, la rendre plus vivable, plus éveillée, il faut faire le premier pas, même si les mots ne sont pas entendus….

    Bien cordialement,

    jany guiot

  14. Mistral dit :

    Désolé Jean Pierre :) de diverger (et merci de votre analyse particulièrement juste à mes yeux de ce grand pays qu’est La Chine).

    @Caroline, si vous désertez le navire parce que une mesure vous déplait ….à peine énoncé, c’est votre liberté …

    Une mesure qui rappelle qu’il faut arreter l’assistanat dans notre pays.

    Nicolas Sarkozy n’a eu de cesse de combattre l’assistanat. Avez vous oublié « les français qui se lèvent tot le matin » ???

    Alors certain seraient d’accord avec cette mesure mais pas avec son mode de financement … Pourquoi pas …

    Mais quand le président a mis en place, le bouclier fiscal, l’exonération des heures sup, des intérets d’emprunt, de la prime de 1000 euros défiscalisé, de la suppression de l’ISA, impot scandaleux et injuste, je ne vois pas dans tout celà la politique “socialos-communistes”. que décrit Laurent …

    Le problème et je vous rejoins ainsi que laurent, c’est que depuis trente ans nous avons été habitué à être pillé par un Etat impotent en ayant le sentiment que notre argent ne servirai qu’à embaucher de plus en plus de fonctionnaire payer à rien faire parce que trop nombreux, oui à combler déficit sur déficit.

    Le je crois que c’est pas pareil.

    Cet argent va servir à remettre les gens au travail, à leur redonner de l’espoir. Ca n’en vaut pas le coup ???

    Je suis très fier du courage de notre président sur ce sujet comme sur d’autre.

  15. Mary dit :

    Ma première réaction lorsque j’ai appris le financement du RSA fût la même que la vôtre, Caroline et Laurent.
    Déçue, j’étais déçue… Puis, j’ai lu le commentaire de Mistral qui m’a fait réfléchir.
    Si le RSA sert bien à remettre les gens au travail, alors oui, trois fois oui.
    Nous en avons tous assez de l’assistanat, nous en avons tous assez des profiteurs et de ces allocations données à tout va sans aucune contre-partie
    L’allocation de parent isolé par exemple, tellement détournée ! Nous connaissons tous aussi des personnes qui ont le RMI comme argent de poche, car ils travaillent au noir, ne paient ni taxe d’habitation ni redevance télé, ni impôts, ni cantine pour leurs enfants etc…
    De par ma profession, j’en vois des quantités et croyez-moi, ça m’énerve quelque peu… Je connais même des Rmistes qui boursicottent !
    La personne qui travaille et bénéficie d’un salaire correct n’a droit à aucune aide et je doute qu’à la fin du mois lorsqu’elle a tout payé, il lui reste 488 € ! (montant du RMI)
    Si le RSA permet de remettre un peu d’ordre dans tout cela, j’en accepte le financement, même si je le trouve injuste, pour nous les classes moyennes. Nos PEL, PEA, PEE etc… sont alimentés avec le fruit de notre travail et le Président avait promis qu’il n’augmenterait pas les prélèvements !

    Ce que je n’ai pas apprécié par contre, et j’espère que Monsieur Raffarin pourra lui en faire la remarque
    c’est que le Président dise  » s’il y en a pour le haut, il doit en y avoir pour le bas » !

    Là, j’ai été terriblement déçue, car c’est aux classes moyennes qu’il demande un effort et nous sommes l
    oin d’être le haut, il faut qu’il en prenne conscience.
    J’ai compris qu’il ne savait pas ce que pouvait représenter pour un français moyen l’attente du paiement d’un petit dividende sur un capital économisé mois par mois, euro après euro.
    Là, j’avoue une grande déception.. la première depuis son élection.
    Je vous charge, Monsieur le Premier Ministre de lui en faire part.

  16. Jacques d'Hornes dit :

    Bonjour les Amis,

    Jolis débats pour une rentrée. Quel pavé… mais nous sommes habitués l’an dernier c’était la franchise médicale.

    Je pense que le RSA est sans doute la mesure qu’il fallait pour inciter de nombreux chômeurs à reprendre le chemin du travail. Cependant, comme bien souvent depuis de nombreuses années , si la mesure est bonne sa mise en place et en particulier son financement laissent une nouvelle fois à désirer.

    Une fois de plus on va mettre à contribution de nombreuses personnes au bord de la rupture avec la création d‘un nouvel impôt, sauf si nos Parlementaires, qui risquent gros, en décident autrement.

    N’y avait-il pas une autre possibilité que de taxer les revenus du capital pour financer cette disposition (redéploiement de la PPE par exemple) ? Une nouvelle fois, c’est la classe moyenne qui en ressentira davantage les effets et notamment les retraités qui arrondissent leur fin de mois grâce aux revenus de leur patrimoine. Dans cette manœuvre on pratique le déshabillage de Paul pour habiller Pierre.

    Il n’est pas étonnant que nombre de nos concitoyens réagissent compte tenu des promesses du candidat Nicolas Sarkozy, je pense que toutes ces personnes en ont marre d’être pris pour des « citrons » et le pire c’est qu’ils ne l’écouteront même plus pour l’entendre dire que les caisses sont vides, certains rendent d‘ailleurs leur carte du Parti.

    Les caisses sont vides : pas pour tout le monde, la preuve étant faite avec ce cadeau d’une prime de 1500 euros à chaque nouvel enseignant prenant ses fonctions…

    On peut se demander si il y a encore une certaine valeur dans le concept de « justice sociale ».

    Cordialement

    Jacques d’Hornes

  17. Caroline dit :

    Bonsoir à tous,

    Tout d’abord, je veux dire à Mary que comme elle, j’ai bondi lorsque j’ai entendu NS dire ” s’il y en a pour le haut, il doit en y avoir pour le bas” !
    Car franchement si je fait partie du haut !!! Je viens d’une famille plus que modeste, ma mère a 10 euros par jour pour vivre, et même si ma situation personnelle n’est plus la même, je connais « le bas » plus qu’il ne pourra peut être jamais le connaître.
    Et comme pour Mary, cela a été ma plus grande déception depuis mai 2007.

    Mistral, il faut qu’on soit clair. Ce n’est pas le RSA que je remet en cause – encore que je pense que les parlementaires devront être très exigeants au moment du vote. Le RMI devait être une très bonne mesure (j’ai encore les paroles de Mitterand aux oreilles lorsqu’il l’a évoqué pour la première fois), la PEE devait aussi être une bonne mesure, et puis au fil du temps, on sait ce qu’il advient des bonnes mesures qui finissent souvent dévoyées.

    Ce que je conteste, c’est le financement. C’est qu’au lieu de faire le ménage dans toutes les dépenses publiques, Nicolas Sarkozy ait choisi la solution de facilité. C’est qu’après seulement quelques mois de campagne, où il nous disait « je ne vous mentirai pas je ne vous trahirai pas » et ait fait exactement le contraire de ce qu’il avait dit.

    Si je quitte le navire UMP, ce n’est pas parce qu’une mesure ne me plaît pas (ce qui serait vraiment enfantin) mais parce que le lien de confiance est rompu. Et à voir les blogs un peu partout, j’ai comme l’impression que je ne serai pas la seule.

    Pour moi Nicolas Sarkozy a fait une faute politique majeure.

    Peut être que finalement ce n’était pas une si bonne idée que cela de s’entourer de tant de gens de gauche ! J’ai pourtant applaudi lorsqu’il a nommé ce gouvernement.

    Cordialement à tous et bon WE

  18. Marie-Emmanuelle GUYOT dit :

    « On ne possède vraiment que ce que l’on est capable de donner. Autrement, on n’est pas le possesseur, on est le possédé. » (Abbé Pierre)

    Celui ou celle qui possède l’Amour de son prochain possède tout ce dont il a besoin pour vivre une vie heureuse et harmonieuse. Ce n’est pas ce que vous AVEZ ou ce que vous n’AVEZ pas qui est important, c’est ce que vous ETES ou ce que vous n’ETES pas qui compte.

    « Tu es libre, ne crée pas ta prison par peur de toi-même. » (Jésus)

    Je n’y connais pas grand-chose en Politique mais au pays des Droits de l’Homme… et de la Femme ???, au pays de « Liberté, Egalité, Fraternité », il n’y a AUCUNE LOI qui oblige un être humain à être malheureux et à porter la responsabilité de son malheur sur des personnes plus fragiles psychologiquement. A part la loi de la bêtise humaine, bien évidemment.

    « L’ignorant critique, le savant doute, le sage réfléchit. » (Confucius)

    MERCI à Monsieur Guiot pour ce qu’il EST : un homme plein de bon sens et d’humanisme. Comme je les aime (les hommes !).

    Un jour, un homme politique français que j’apprécie plus particulièrement (je l’appelle Grand Schtroumpf parce que c’est l’homme politique qui m’a donné envie de m’intéresser à la politique), a dit :

    « Ce n’est pas ce que l’on est qui compte mais ce que l’on fait. » (Jean-Pierre Raffarin)

    Je ne sais pas s’il avait raison mais je suis d’accord avec lui. Mais j’ajouterais quand même que ce que l’on FAIT est fonction de ce que l’on EST. A un moment donné de sa vie.

    En ce qui concerne Monsieur Sarkozy, j’ai aussi voté pour lui. Sans grande conviction. Cependant, il remonte dans mon estime et pour lui, j’ai envie de citer Martin Luther King :

    « L’homme bon ne regarde pas les particularités physiques mais sait discerner ces qualités profondes qui rendent les gens humains, et donc frères. »

    Si l’on réfléchit un peu plus haut que le niveau de son nombril, que l’on soit homme ou femme, « d’en haut » ou « d’en bas », de gauche, du centre ou de droite, jeune ou moins jeune, blanc, black ou beur, catholique, chrétien libre (sans religion), musulman, bouddhiste, juif ou athée, riche ou pauvre, célibataire, marié, en union libre, pacsé, divorcé ou veuf, handicapé ou valide, que l’on habite à la ville, à la campagne, à la montagne, à la mer ou dans les airs (un peu comme moi !), que l’on ait fait de hautes études administratives ou que l’on soit sans diplôme, que l’on travaille pour le privé, pour le public, ici ou ailleurs, ou que l’on soit sans emploi, que l’on manque de maturité ou que l’on ait pleinement confiance en soi, nous sommes TOUS issus d’UNE SEULE et MEME FAMILLE :

    LA FRANCE

    Et l’intelligence, c’est comme la bêtise : ça se développe ! A tous les âges de la vie et à tous les étages de la Pyramide France !

    R. S. A. : Réveiller Son Ame et trouver le chemin qui mène à la connaissance de soi pour s’estimer à sa JUSTE valeur.

    « Connaître les autres, c’est sagesse. Se connaître soi-même, c’est sagesse supérieure. » (Lao Tseu)

    Je suis issue d’une famille catholique, croyante et pratiquante : assis à la droite de Dieu le Père. Avant ma Naissance, je croyais en Dieu, je n’avais aucune confiance en moi.

    La Métaphysique ou comment passer de la droite au centre en passant par la gauche pour revenir au centre. Bienheureux les fêlés et mets ton ego dans ta poche et ton mouchoir par-dessus !

    Remarque : on peut aussi partir de la gauche pour aller au centre en passant par la droite pour revenir au centre. Bienheureux les fêlés et libère-toi de la « mouton de panurge » attitude !

    Si le complexe d’infériorité est une « maladie » qui se soigne très bien de nos jours, le complexe de supériorité aussi ! Et ce n’est pas en prenant un être humain pour un attardé mental qu’on l’aide à devenir un adulte autonome et responsable.

    « Bienheureux sont ceux que l’on a persécuté dans le coeur, car ceux-là ont connu le Père. Heureux sont ceux qui ont faim, car ils seront rassasiés. » (Jésus)

    Au lieu de déverser votre haine sur Internet contre ceux et celles que la société matérialiste a laissé sur le bord de la route et qui ne demandent qu’une seule chose de votre part : un sourire, une main tendue, un petit truc qui fait de vous des ETRES HUMAINS et non des ANIMAUX, profitez de votre chance d’avoir la société de l’information à votre portée (tout le monde n’a pas cette chance) et soyez curieux de vous-mêmes. Allez visiter des sites de Développement personnel et apprenez à vous connaître vous-mêmes. Apprenez à vous estimer à votre JUSTE valeur.

    Ca vous rendra plus intelligents ! Parce que, sans vouloir être méchante, les plus pauvres ne sont pas toujours ceux que l’on croit !

    Une « pauvre » dégueulasse qui pollue la « mouton de panurge » attitude et qui cherche désesérément à perdre le RMI et tout ce qui va avec.

    Marie-Emmanuelle GUYOT

  19. jany guiot dit :

    Les revenus du patrimoine ?

    Cher Jacques,

    Je comprends votre désarroi devant la mesure de financement.

    Mais pensez-vous que les revenus du patrimoine correspondent à vos espérance ?
    Que les placements en assurance ne sont pas du vol et que les résultats ne sont pas toujours au rendez-vous ?

    Une plus value est une plus value, il est possible de la taxer sans être déshabillé…

    Mais il ne faut pas se faire d’illusion, à moins d’être un grand joueur de bourse, tous nos placements en SICAV, en Assurance ne rapportent rien sur le court et long terme, sauf à nous faire rentrer dans des niches fiscales.

    Quand on parle de gain, l’on doit parler de gain, c’est à dire 10, 20 %….
    En dessous ce n’est que le rattrapage du coût de la vie.

    Tous les placements que j’ai pu faire sur de longues périodes n’ont jamais rapporté, sauf la desillusion.

    Il est donc bon de taxer la bourse sur le profit recherché du court terme, il faut faire payer ceux qui profitent de l’argent des autres, des petits porteurs.
    Entre un investissement court terme et un long terme, il y a un mot « spéculation »

    La spéculation est anti-démocratique, elle joue le désordre et appauvrit l’outil de production, les entreprises sont fragilisées.

    Il faut taxer les intérêts de sources spéculatives.

    Bien cordialement,

    jany guiot

  20. Jean-Pierre Raffarin dit :

    Chère Caroline, chers amis,

    Mon silence sur le RSA n’a qu’une raison : Anne-Marie et moi avons le bonheur de marier notre fille Fleur avec Grégory, aujourd’hui à Chasseneuil.

    On parlera du Rsa (bonne mesure qui nécessitera des amendements parlementaires pour protéger les revenus moyens) dès lundi.

    Amitié à tous.

    jpr

  21. Jacques d'Hornes dit :

    Bonjour cher Jany,

    Là vous prêchez un convaincu ! Mais alors que l’Etat aille chercher l’argent chez ceux qui n’en ont pas besoin, ceux qui s’enrichissent sur le dos des autres s‘il ne peut pas subventionner cette mesure, car dans cette mesure drastique il me semble qu’il n’y a pas de distinction entre celui qui possède un grand patrimoine et celui qui s’est assuré une petite « assurance » pour l’aider à boucler ses fins de mois car il s’agit de bien de cela pour grand nombre de ceux qui réagissent, et en particulier les retraités, ceux qui ont travaillé toute leur vie pour élever leurs enfants, leur donner une bonne situation, qui ont détruit parfois leur état de santé. Je pense qu’ils peuvent un peu profiter de la retraite bien méritée qu’ils se sont données, or c’est toujours ces gens qui sont en première ligne de toutes les mesures gouvernementales prises depuis 15 mois et ces gens là dont la plupart font partis de l’électorat du Président de la République en ont marre, le cumul amène le ras le bol. Je peux vous dire qu’en ce moment en rédigeant ce billet j’ai la télévision qui marche, je suis sur LCI dans l’émission « le blog politique » avec invité Frédéric LeFebvre porte parole de l’UMP, l’un des crabes du panier, j’ai coupé le son tellement j’entends de « bêtises » toujours le même disque depuis l’élection du Président : ajoutez un cran à votre ceinture et pourtant si c’était à refaire je revoterais Nicolas Sarkozy parce qu‘il est le seul à faire bouger les choses mais malheureusement pas toujours dans le bon sens et/ou en jouant beaucoup trop dans la facilité, heureusement certains sages le ramène parfois à la raison et j’espère que courant septembre ils sauront à nouveau le faire.
    Vous le savez, je suis né dans le bassin minier du Nord Pas de Calais, combien de gens respectables, que j’ai admiré et que j’admire encore pour tout ce qu’ils ont fait pour donner une bonne éducation à leurs enfants et bien des choses encore, la liste est longue, ont épargné se privant toute leur vie pour s’assurer une fin de vie heureuse et sont encore obligés de poursuivre ce chemin de croix. Arrêtons, je ne suis pas contre une mesure qui permet d’aider ces 3 millions de gens dans le besoin mais si c’est pour en mettre 10 de plus dans quelques mois, je ne pense pas que cela vaille la peine que l’on s’y attache, parce que qui aiderait ces dix millions supplémentaires ? : les gens qui fuient notre pays pour cause de fiscalité….

    Il serait temps de réfléchir à bon escient et de ne pas mettre toujours les citoyens à contribution d’un nouvel impôt dès l’instant où l’on a une idée nouvelle.

    Bien amicalement

    Jacques

  22. Jacques d'Hornes dit :

    Bonjour Monsieur le Premier Ministre,

    Je vous présente ainsi qu’à votre charmante épouse toutes mes félicitations à l’occasion du mariage de votre fille.

    J’adresse tous mes voeux de bonheur à Fleur et Grégory.

    Très sincèrement

    Jacques

  23. Mistral dit :

    Tous mes voeux de bonheur aux jeunes mariés ! Je vosu souhaite une belle journée :)

    @mary, merci de m’avoir compris. Laissons un peu de temps au président et faisons le bilan des réformes fiscales un peu plus tard. Entre les réductions d’impot et cette nouvelle taxe, il faudra voir qui est gagnant …

    @Jany, je suis complètement en phase avec vous sur votre analyse de notre société et sur la nécessité « Retrouvons les valeurs de l’humanisme de progrès »

    Chef d’entreprise, je percois des dividendes qui sont taxés à hauteur de 11 % de csg rds essentiellement.

    Demain, je serai taxé à 12 %. Ca va je survivrai… :) Les gens éligibles au RSA percoivent 450 euros par mois …

    @Caroline, pouvez vous nous donner un exemple factuel qui corobore votre propos :  » Elle va taxer les petits épargnants et non pas le capital « . Pour mon exemple, c’est le contraire :) Etes vous sur ?

    Quand aux blogs dont vous parlez, soyez vigilante, chère Caroline !

    La blogosphère est polluée par quantité de blog de gauche, qui bien coordonées d’ailleurs n’ont que pour seul objet de propager les idées de gauche et critiquer souvent avec haine, le président.

    http://www.carnetjpr.com/2008/08/05/premier-blog-ump-selon-wikio/#comments

    Idées socialistes qui nous ont ruiné aussi bien moralement qu’économiquement, ne l’oublions pas.

    Et surtout ne relayons pas ce discour socialiste qui est : « avec le bouclier fiscal le président va faire payer la classe moyenne » …

    Les socialistes ,une fois de plus, sortent un discours populiste et démagogique : « regardez c’est encore vous qui payer ! pas les riches ! »

    C’est un discours qui divisent les français, montent les gens les uns contre les autres, c’est pas bien …Mais bon vu l’état du PS aujourd’hui, c’est guère surprenant …

  24. Mistral dit :

    Désolé, c’est bourré de fautes d’orthographe, je ne me suis pas relu ..

  25. Caroline dit :

    Bonjour Monsieur le Premier Ministre,
    Tous mes voeux de bonheur à Fleur et Grégory et félicitations à vous-même et à votre épouse. Belle journée !

    @ Jacques
    Vous résumez très bien tout ce que je pourrai dire.
    D’autant qu’il parait que tous les rapports disent que la PPE telle qu’elle existe aujourd’hui est une absurdité totale.

    Mais où est passé Pierre ?
    Bien amicalement

  26. Marie-Emmanuelle GUYOT dit :

    On vous souhaite tout le bonheur du monde
    Et que quelqu’un vous tende la main
    Que votre chemin évite les bombes
    Qu’il mène vers de calmes jardins.

    On vous souhaite tout le bonheur du monde
    Pour aujourd’hui comme pour demain
    Que votre soleil éclaircisse l’ombre
    Qu’il brille d’amour au quotidien…

    C’est pour Fleur et Grégory en particulier ainsi qu’à leurs familles respectives mais c’est valable pour tous les enfants de la France, quel que soit leur âge, leur sexe, leur couleur de peau, leur situation professionnelle et familiale, leur lieu de résidence, leurs croyances.

    Cordialement,

    Marie-Emmanuelle GUYOT

  27. Laurent dit :

    Toutes mes félicitations, Monsieur le Premier ministre, pour le mariage de votre fille.
    Que ce jour soit un jour de bonheur et de joie pour toute votre famille et vos proches.
    Bien sincèrement.

    Je suis tout à fait d’accord avec Jacques, qui exprime bien le ras le bol que je peux ressentir et ainsi que mon exaspération face à la langue de bois des responsables UMP sur le sujet. Ils nous prennent vraiment pour des gogos.

    Après un été marqué par un sans faute où il habitait vraiment sa fonction de Président avec des actions courageuses et fortes, quelle déception de la part de NS. J’ai l’impression de revenir à ce mois de janvier avec cette conférence de presse calamiteuse… et en pire, car comme Mary, c’est une véritable gifle que j’ai reçue.
    Impossible de penser que NS ne sache pas que ce ne sont pas les vrais riches qui paieront, les gens du « haut »… cela ressemble à de la basse démagogie.

    Et je ne serais pas surpris d’apprendre que les députés, comme les sénateurs, comme les responsables de la majorité des commissions de finance, n’ont pas été associés à cette prise de décision.

    Bien cordialement à tous,
    Laurent

  28. Mistral dit :

    Jacques, je crois que l’exonération des droits de succession a été un signe fort pour nos ainés, qui savent aujourd’hui que le travail de toute une vie ira à leurs enfants et non à remplir des caisses toujours vide.

    Vous avez toutefois raison de souligner les difficultés des retraités. Et sans opposer les générations, n’oublions pas ceux qui ont trente ans aujourd’hui et ne prendront pas leur retraite avant peut etre 65 ans et encore vu, comme c’est parti …

    Bon, je regrette sincèrement que nos amis Caroline et Laurent reprennent à leur compte le discour des socialistes sans pourvoir nous donner un seul exemple concret de ce qu’ils avancent.

    Néanmoins,je comprend leur exaspération par rapport aux impots et taxes. Ils ont raison de souligner que nous sommes pillés et que la création de richesse est découragée dans notre pays.

    Mais pourquoi ne pas faire confiance au président pour faire en sorte que l’argent du RSA servent effectivement à remettre les gens au travail ?

    Ne peux t’on pas considérer au delà des problèmes humains, que c’est un investissement pour l’avenir ?

    Que les gens au lieu de vivre de l’assistanat réintègrent le monde du travail, paient des cotisations sociales, n’est ca pas une bonne chose ?

    Que les enfants voient leurs parents vivre dignement de leur labeur et non des allocations, n’est ce pas à l’honneur du pays ?

    Et sans aucun esprit de polémique, j’ai quand même un peu l’impression que le RSA c’est un peu comme les éoliennes. Tout le monde est pour à condition que ce soit pour les autres.

    J’ai tort ? :)

  29. jany guiot dit :

    Tous mes voeux de bonheur à Fleur et Grégory.

    jany

  30. Caroline dit :

    @ Mistral,

    La différence entre épargnant et capital est pourtant simple pour moi.
    Je ne confonds ceux qui font des petites économies et qui les placent pour plus tard et ceux qui jouent avec leur avoir.

    Quand aux blogs, je ne suis pas naive ! J’ai suffisamment écrit et encore écrit pendant la campagne pour soutenir notre candidat pour savoir de quoi il retourne.

    N’empêche qu’il doit y avoir un peu le feu à l’UMP qui s’est dépêché hier soir d’envoyer un emailing générale à tous les adhérents pour expliquer le RSA, à ceux trop gogos qui n’auraient pas compris, avec une vidée de F. Lefebvre (très langue de bois qui n’hésites pas à nous demander de sortir de nos égoismes) et chat avec M. Hirsch la semaine prochaine.
    Ce qui pernicieux dans leur propos c’est qu’ils ne veulent pas entendre que ce n’est pas le RSA que nous mettons en cause mais son financement et l’attitude de NS.

    J’attends les réponses de P. Devedjian demain soir au grand jury rtl. Apathie et Mougeotte ne vont pas lui faire de cadeaux !

    Que cela ne nous empêche pas de passer un bon WE ensoleillé.

  31. Caroline dit :

    Plein de fautes de mon côté, je n’aurai pas relu. Merci aux amis de bien vouloir m’en excuser.

  32. Laurent dit :

    Bonsoir à tous, je me permets de vous faire suivre un extrait de cet article « Le choix de la facilité » de Gérard Carreyrou, publié sur le site de france Soir. Tout est dit !
    http://www.francesoir.fr/politique/2008/08/30/le-choix-de-la-facilite.html

    « Pourquoi l’impôt, pourquoi toujours financer une dépense nouvelle par un impôt nouveau ? Edouard Balladur parle d’or lorsqu’il explique que l’Etat avait « parfaitement les moyens de procéder à des économies dans les dépenses budgétaires afin de ne pas alourdir la charge fiscale, déjà l’une des plus élevées en Europe ». La réponse qui consiste à dire que l’on fait payer les riches pour aider les pauvres et que le haut paye pour le bas de l’échelle est une plaisanterie. La réalité c’est que les millions de Français qui seront touchés, sans doute plus de 20 millions, appartiennent essentiellement aux classes moyennes salariées et aux retraités et que par exemple seront concernés les 30 % d’employés et d’ouvriers qualifiés qui ont souscrit un contrat d’assurance vie. Ce sont des gens qui ont travaillé et vont travailler toute leur vie, qui se lèvent tôt et qui économisent pour améliorer leurs retraites. Les vrais riches sont à peine effleurés et certains y échapperont grâce au bouclier fiscal. Une fois de plus dans notre pays, où les caisses sont vides, ceux qui dirigent l’Etat ont préféré, pour financer une bonne mesure, la facilité de l’impôt au courage de la réduction des dépenses. C’est regrettable. »

    Edition France Soir du samedi 30 août 2008 n°19889 page 4

  33. Jacques d'Hornes dit :

    Bonsoir Mistral,

    Pourquoi préciser « pour nos aînés » ?

    L’exonération des droits de succession est sans doute un signe fort pour nos aînés mais seulement au point de vue moral car effectivement ils savent que le fruit de leur travail ira à leurs enfants mais pas au point de vue pécuniaire, or le problème qui m’a amené dans ce débat est les difficultés rencontrées par les retraités qui seront confrontés pour un modeste bien au financement du RSA.

    Par ailleurs, je vous signalerais qu’au point de vue pécuniaire les grands bénéficiaires de cette exonération des droits de succession seront bien les héritiers qui ne paieront pas de droits de succession, mais pas les aînés qui risquent peut-être davantage dans notre société actuelle qui est une société de profit, tant que vous donnez on vous regarde mais quand il y a plus rien, il arrive parfois qu’on vous laisse tomber…

    Cordialement

    Jacques

  34. Marie-Emmanuelle GUYOT dit :

    A lire de toute urgence, pour ne pas se tromper d’ennemis :

    http://www.courtfool.info/fr_Secrets_d_argent_interets_et_inflation.htm

    Le nouvel ordre mondial ou comment les banques détruisent les peuples. Par Rudo Ruijter, Chercheur indépendant, Pays-Bas.

    D’autres articles intéressants sur la guerre en Afghanistan ou la faillite des Etats-Unis, par exemple.

    Soit vous cherchez à mieux comprendre le monde qui vous entoure pour mieux l’apprivoiser et le maîtriser, soit vous le subissez.

    Cordialement,

    Marie-Emmanuelle GUYOT

  35. Caroline dit :

    @ Mistral

    Un dernier post, après j’arrête sur le sujet car je crois que tout est dit pour le moment.

    « Bon, je regrette sincèrement que nos amis Caroline et Laurent reprennent à leur compte le discour des socialistes sans pourvoir nous donner un seul exemple concret de ce qu’ils avancent. »
    Je n’ai pas attendu les socialistes – qui d’ailleurs s’expriment très peu là dessus en ce moment – pour me faire mon opinion. J’ai des yeux pour voir et lire, des oreilles pour entendre et un cerveau pour comprendre. Mon opinion a été faite dès que j’ai lu l’info mercredi matin dans les Echos la veille du discours de NS.

    « Mais pourquoi ne pas faire confiance au président pour faire en sorte que l’argent du RSA servent effectivement à remettre les gens au travail ? »
    Mais je n’arrête pas de dire et redire que ce n’est pas le RSA que je remet en cause – c’est le financement que je n’approuve pas. La solution trouvée est une solution de facilité. Martin Hirsch disait lui-même qu’il avait préconisé le redéploiement de la PPE.

    Pour reprendre la réponse de M. Raffarin plus haut « bonne mesure qui nécessitera des amendements parlementaires pour protéger les revenus moyens ». Voilà du coup on va être obligé de monter une usine à gaz pour éviter les effets pervers.

    Sinon j’écoutais Martin Hirsch hier qui citait le cas d’une personne qui ne voulait pas travailler car est gagnerait moins qu’avec son RMI.
    On touche la me semble-t-il le côté pervers du système. S’il n’y avait pas eu de RMI, cette personne aurait été obligé d’aller travailler (encore une fois Mistral ce n’est pas que je sois contre le RSA).

  36. Mary dit :

    Tous mes voeux de bonheur pour Fleur et Grégory et mes félicitations à Madame et Monsieur Raffarin.
    Soyez toujours heureux, comme en ce beau jour.

    @tous les amis,
    Le débat est intéressant ; mais, comme nous le dit si bien Mistral, ne tombons pas dans le discours socialiste que nous abhorrons, celui qui va être répété en boucle, celui qui va laver le cerveau.
    Réfléchissons plutôt ; le RSA devrait se substituer au RMI et à l’API ; il sera déduit de la prime pour l’emploi.
    (si j’ai bien compris).
    Il devrait permettre d’en finir avec l’assistanat (enfin, j’ose l’espérer), ce qui rendrait la promesse de N. Sarkozy tenue.
    Quant à son financement, il nous a bien sûr tous surpris et il faut bien le dire déçus. Mais des amendements vont être proposés (tout est ouvert) et je pense en particulier à l’immobilier où la différence devra être faite entre le petit propriétaire qui a investi ses économies dans un appart donné en location afin de compléter ses revenus et celui dont le locatif est le métier ; les PEL se concrétisant par un prêt destiné à l’achat de l’habitation principale ne devraient pas non plus subir cette hausse de prélèvements.
    Il me semble aussi que dans les PEE, seul les plus values réalisées sur l’abondement versé par l’employeur devrait subir cette hausse et non le capital versé par l’employé, fruit de son travail. Il y a bien d’autres cas
    à étudier.

    Quant à la CMU dont certains d’entre vous parlent, il serait temps là aussi de mettre de l’ordre ; nombre de médecins m’ont parlé de leur écoeurement quant à son détournement.

    @Caroline :
    Moi, aussi je m’inquiétais de l’absence de Pierre, mais à mon avis, en ce moment, il est trop heureux avec sa jolie Marie aux yeux bleus pour penser à nous ! Faisons nous une raison !

  37. jany guiot dit :

    Merci Mary-Emmanuelle pour l’article trouvé.

    Il montre la dynamique économique, c’est aussi à nous de comprendre le texte et de ne pas tout prendre au premier degré.

    Il est vrai que les monnaies sont fragiles, notamment le dollars et qu’il faut être très attentif dans nos placements.
    Car notre argent, nos acquis intéressent les banques et la finance, mais pas pour nous faire partager les profits qu’ils pourraient en tirer.

    Chacun devrait pouvoir poser des témoins dans sa vie et comprendre ses placements et son argent.
    Car comme dit Jacques, les travailleurs se serrent souvent la ceinture toute une vie, et voient arriver la retraite sans rien, la peau de chagrin…

    Chacun doit équilibrer les placements de son portefeuille, ses acquis, pour justement s’assurer dans le temps, aujourd’hui il est bon d’avoir un peu d’immobilier, du terrain, des maisons etc..pas spécialement en France qui est très taxée..

    En comprenant la dynamique de l’argent, nous comprenons que dans le monde nous ne sommes plus à l’abri dans la jungle économique, à moins d’être très riche, nous devons savoir que nos acquis ne prendront que très peu de valeurs.

    Il faut donc jouer sur notre pouvoir d’achat, et compter sur notre systeme social pour nous sécuriser, exemple l’hopital, minimum retraite, droits sociaux etc.

    Nous pouvons jouer sur notre pouvoir d’achat en nous expatriant partiellement, par exemple, vivre huit mois de l’année dans un pays en développement…
    Notre pouvoir d’achat peut être multiplié par deux ou trois, tout en ayant un cadre de vie extraordinaire.
    Aujourd’hui beaucoup de pays commencent à être très intéressés par cette population de retraités qui amène des devises.
    Exemple l’Indonésie, une location de maison de deux étages, 150 m2 dans un beau quartier (150 Euros par mois) par jour il est possible de manger dans des restaurants propres pour 4 Euros..petits budgets…

    Tout cela dans un cadre de vie agréable, sans le stress, sans la nausée des murs gris et de la morosité ambiante.

    Bien cordialement,

    jany guiot

  38. Jacques d'Hornes dit :

    Bonjour les Amis,

    Ce petit billet pour vous saluer. Vous êtes tous formidables, les points de vue divergent mais les débats se déroulent dans la bonne humeur, je suis heureux de voir que l’on pouvait débattre avec du respect et de la courtoisie et sur ce point nous avons gagné.

    Quant au financement du RSA, Monsieur Raffarin, par son gentil billet malgré son emploi du temps chargé, a su rassurer et je suis persuadé qu’avec ses Amis Parlementaires, ils sauront amener les amendements nécessaires pour que cette bonne mesure soit adoptée sans causer trop de préjudices pour certains.

    Pour ce qui est des fautes, Caroline et Mistral, ce n’est pas grave, tout le monde en fait, l’essentiel est peut-être de s’en apercevoir et de les reconnaître mais également de se faire comprendre avec son vocabulaire et surtout avec son coeur.

    Caroline, en ce qui concerne Pierre, je n’ai pas plus de nouvelles que vous, les dernières remontent par l’intermédiaire de ce support suite à notre petit « accrochage » avec Monsieur de Valbois (1ère quinzaine du mois). Mais je suis persuadé qu’il vous donnera très bientôt de ses nouvelles sur ce blog, il s’absente le week-end, il quitte sa Bretagne pour la Vendée et sa chère Marie, nous pouvons le comprendre.

    Bien amicalement à tous et bonne fin de week-end.

    Très sincèrement.

    Jacques

  39. jany guiot dit :

    Nous pouvons aider notre destin dans nos choix.

    Un ministre à 50 ans est jeune
    Un cadre moyen à 50 n’est plus très jeune
    Un ouvrier est vieux…

    Et pourtant nous avons le même corps….les mêmes désirs…espérances…

    Nous vivons dans une société cloisonnée, dans laquelle les miroirs réfléchissent les « ego » en oubliant les autres…seul le systeme social rappelle votre existence et conforte celle-ci, nous sommes en démocratie SOCIALE….
    Les vieux attendent leur pension, la télé en guise d’amitié,
    Les jours se rappellent sans cesse avec le tempo du dimanche de solitude.

    Nous ne changerons plus rien, c’est comme cela et même si nous mettions plus d’argent dans le système, rien ne pourrait changer.
    Nous vivons dans une société de l’oubli…

    Nous pouvons changer tout cela, au travers notre participation dans des associations, c’est vrai…
    Nous pouvons aussi choisir de partir…

    Il y a beaucoup de pays, où il fait bon vivre,
    Le voisin vous connait, à l’hopital vous êtes au petit soin avec l’infirmière, les lettres officielles ne sont pas des obligations…le partage existe…

    Tout le monde ne peut pas partir, c’est vrai…mais il serait intéressant que beaucoup aille voir ce qu’il se passe ailleurs…pour se faire une opinion réelle.

    La vie doit être une plénitude de jours, elle mérite beaucoup d’attention pour que chacun trouve son chemin.
    La vie ne doit pas être perçue comme un calvaire, mais comme un chemin !
    A nous de choisir quand on arrive aux croisements,
    Si nous sommes confiants, si nous croyons au chemin,
    Nous pouvons en faire notre paradis,
    Même sur un chemin d’obligation.

    Bien cordialement,

    jany guiot

  40. Mistral dit :

    Et bien comme le dit Jacques il est agréable de voir ce débat qui se fait dans la courtoisie et le respect des autres.

    Il est aussi frappant que le débat aujourd’hui a lieu à droite, entre personnes qui ont voté pour le président.

    IL n’y a plus de débat avec la gauche, qui sur le plan du débat et des idées …. a disparu de la vie politique française. D’un coté c’est assez plaisant, de l’autre celà abouti aux sectarisme des socialistes qui sont … contre.

    Jacques, d’un point de vue pécunier le gain est nul pour les ainés, mais d’un point de vue moral, le message de dire au gens, travailler, économiser, votre argent ira à vos enfants, ne peut qu’aboutir à ce que les français aient de nouveau confiance en l’Etat. C’est mon avis :)

    Caroline et Laurent, je suis navré de la coincidence mais vous reprenez exactement la critique des socialistes.

    Et comme le dit si bien Mary, c’est parti pour le lavage de cerveau. Ils vont répéter en boucle la même critique pendant des mois …Je sais vraiment pas comment ils font pour être aussi hypocrite !

    http://www.lemonde.fr/economie/article/2008/08/29/rsa-soutiens-inegaux-a-droite-divisions-a-gauche_1089202_3234.html

    Dixit Hollande :

    «  »les plus fortunés échappent à toute contribution à travers le bouclier fiscal » limitant le seuil d’imposition globale à 50 %. «  »

    Et Caroline, « N’empêche qu’il doit y avoir un peu le feu à l’UMP qui s’est dépêché hier soir d’envoyer un emailing générale à tous les adhérents pour expliquer le RSA »,

    Le débat est une chose, le feu en est une autre.

    Comment qualifier l’état du PS, si un mail envoyé reflète le feu ?? :) :) Alors le PS c’est l’apocalypse…

    Et quand on voit toute la clique socialiste qui se déchirent dans des histoires de déjeuner, on dirait une cour de maternelle et encore !

    Dieu merci grâce à Nicolas et des gens comme Jean Pierre Rafarin (« Mme royal séduit de loin mais effraie de près »), le pays a échappé à ces gens la.

    Quand à la diférence entre les revenus du travail et du capital elle est pourtant simple.

    Ces trentes dernières années en France, le pays du social en veux tu en voila, social par ci, social par la, on a abouti à ce que les revenus des placements, du capital ont progressé énormement plus vite que les revenus du labeur, du travail.

    Ce n’est pas normal.

    Nous avons tous élu le président pour remettre le travail à l’honneur. Celà concerne l’assistanat mais aussi les revenus du capital.

    Tout celà me parait juste et équilibré.

    Aller, bon dimanche à tous, et merci de ce débat, et … vive Nicolas ! et merci Jean Pierre :)  !

  41. Caroline dit :

    Voici une proposition qui devrait, me semble-t-il, obtenir l’assentiment de l’UMP :
    http://www.leparisien.fr/societe/l-allocation-de-rentree-ne-doit-pas-servir-a-acheter-un-ecran-plat-31-08-2008-185907.php

    Et comme le dit Mary, il serai temps de mettre un peu d’ordre dans toutes les aides CMU, AME…

    Bonne dimanche à tous

  42. jany guiot dit :

    Je suis tout à fait en accord avec vous Mistral, le Revenu du Capital qui spécule sur le court terme est beaucoup plus important, que le Revenu du Capital investit dans l’outil de production.

    Remettre la France au travail c’est aussi comprendre cette différence notable et privilégier l’investissement dans l’outil de production.

    Il y a plusieurs types d’investissements dans l’outil de production:
    1-l’investissement dans la formation et le savoir-faire
    2-Consolidation de la chaine de la connaissance au sein de l’entreprise
    3-Soutien aux salaires
    4-Accorder plus de place au dialogue social et à la représentativité des salariés à la gestion de l’entreprise (projets, investissement, politique industrielle, choix, salaires etc.)
    5-L’outil de production
    6-Gestion de la production
    7-Politique commerciale
    Etc….

    La spéculation ne construit pas le monde, elle le déstabilise…

    Pour le financement du RSA, il est possible par des moyens techniques de ne pas faire souffrir les petits porteurs.

    Je ne veux pas reprendre le slogan qui dit qu’il y a « des profiteurs du système » cela arrive certainement mais ce n’est certainement pas la majorité.
    Je ne pense pas que beaucoup de chômeurs se complaisent dans leur situation, être sur la touche, sur le coté de la route à attendre le bus, ne doit pas être facile.

    N’ayons pas l’esprit bourgeois du notable de province qui dénigre « la société des autres » entre la poire et le fromage.

    Demain doit se construire ensemble, en donnant une chance à chacun !

    Le Président Nicolas Sarkozy a été élu pour donner un sens au réveil de notre pays, à l’éveil des consciences dans la population et chez nos partenaires sociaux.

    Si je pouvais exprimer un souhait, c’est qu’il soit plus rassembleur dans son discours, il n’y a pas des gens en haut ou en bas, il y a une espérance commune, c’est d’avoir un horizon.

    Un salut fraternel du Nigéria

    Bien cordialement,

    jany guiot

  43. Laurent dit :

    @ Mistral
    Bonjour,
    Vous écrivez : « Caroline et Laurent, je suis navré de la coincidence mais vous reprenez exactement la critique des socialistes. »
    Erreur, je reprends les mêmes critiques émises par, entre autres, Messieurs : Balladur, Lambert — ancien ministre du budget de Monsieur Raffarin, Mariton, Tron, Myard, Baverez. Qui, vous en conviendrez ne sont pas de gauche.
    Comme eux, je dénonce le FINANCEMENT du RSA par l’impôt, habitude chère aux socialo-communistes, justement, plutôt que de le faire par des économies sur les dépenses de l’État.
    D’autre part, bien qu’ayant voté pour NS, je ne n’en garde pas moins mon libre arbitre et mon sens critique. Non seulement le candidat Sarkozy s’était engagé à ne pas augmenter les impôts mais à les réduire, et voilà que le Président, plutôt que d’avoir le courage de mettre un terme à la gabegie qui prévaut dans les dépenses sociales, choisit, comme tout bon socialiste, la facilité de l’impôt.
    Les dégâts politiques vont-être considérables. Par exemple, quel élu de droite pourra demain, lors des prochaines joutes électorales, avancer l’argument suivant : « Avec les socialistes, c’est plus d’impôts » !

    Cordialement,
    Laurent

  44. Jacques d'Hornes dit :

    Laurent,

    Votre dernier billet est très pertinent, je le partage entièrement.

    Permettez-moi de l’émarger également.

    Amicalement

    Jacques

  45. Clem dit :

    Mr Le Premier Ministre,

    Avant tout, félicitations à votre fille et à votre gendre, en espérant que ce week end de bonheur familial a pu vous revigorer pour la rentrée…

    Pour revenir à votre article original, et sans parler du RSA duquel je suis bien éloigné en Teutonie, je me demandais seulement si votre bilan proposait (selon un terme que vous avez du souvent connaitre) une « True & Fair View »….? Bien sur, diplomatiquement parlant, le bilan est plutot bon pour la France en tant que pays et en tant que direction temporaire de l’UE.

    Mais ces Jeux, sportivement réussi, n’ont ils pas cacher quelques problèmes que vous vous devez (presque) du fait de votre position, d’étouffer…? Vous parlez de l’accueil du peuple chinois réussi, je parlerais des publics de fonctionnaires chinois « conviés » aux épreuves sportives pour soutenir la nation… Cocasse en soi, cela démontre un certain propagandisme peu digne d’une nation quelque soit… Si seulement les rudiments de règles du Handball (pour ne citer que ce cas) leur avait « enseigné », on aurait pu parler de « diversification incitée » à la culture sportive… malheureusement, seul le signal lumineux « goal » leur indiquait quand applaudir… SIC

    On pourrait parler aussi, en terme de structure, des routes express spécial JO & Cie… Je parlerais plutot de la structure de raccompagnement/enfermement des « protestants » de toutes causes qui ont eu l’audace de le faire sur la voie publique…

    Une nuance que j’ai du mal a voir dans votre article…

    Maintenant, au dela du manque d’honneteté intellectuelle dans ce post, il reste vrai que l’avenir ne se fera pas sans la Chine (et encore moins l’Inde) et que leur fermer la porte de la « Cour des Grands » nous fera plus de mal à nous que de bien à eux… Mais il me semble qu’entre diplomatie et hypocrisie, la frontière déja trés fine s’en est réduite à un voile de soie Chinoise, alors qu’on attendrait une Muraille de Chine…

  46. jany guiot dit :

    Ce qui importe dans la relation avec la Chine, c’est le developpement du monde à venir en évitant les trop grandes disparités dans le domaine social, le domaine du droit de l’homme et du droit commercial.

    Peu importe que ce peuple ait été amené sur le stade avec une invitation obligée, peu importe que sa culture sportive nous laisse pantois, qui sommes-nous pour nous permettre de refaire le monde avec « l’intellectualisme » de nos débats sans fin…
    La démocratie reconnait aux peuples leur droit de penser et de diriger leur vie comme ils l’entendent.
    La démocratie ne s’exporte pas, elle prend racine dans un environnement (social, sociétal, environnemental)

    Progressivement la Chine, avec l’aide des occidentaux, intègrera les valeurs de l’humanisme de progrès…
    Les peuples trouveront des espaces de reflexion et de rencontres.

    Aujourd’hui le monde se cherche de nouveaux équilibres, les guerres existent, les dictatures s’effacent, le Tibet est encore sous tutelle, il faut du temps avant que l’homme trouve la reconnaissance.

    Nous ne sommes qu’au stade du balbutiement….

    Il y a un long travail de fond, qui doit passer par une expression diplomatique éclairée.

    Bien cordialement,

    jany guiot

  47. jany guiot dit :

    Si comme Clem l’on dit que les Chinois ont reçu des cartes d’invitation….

    Que dire de nos stades où l’accès est difficile pour la population car les prix ne sont pas donnés ?

    Prenons toujours une distance dans notre critique…

    jany guiot

  48. Mistral dit :

    @Laurent, pardonnez de vous avoir amalgamez avec les critiques sectaires des socialistes.

    Mais si le président a promis de baisser les prélèvements obligatoires, il ne lui est pas interdit d’en augmenter certain pour en baisser d’autres, non ?

    Ce qui compte c’est de faire le bilan de l’ensemble des prélèvements …

    Et en ce qui concerne, vous avez entièrement raison, la gabagie des dépenses publiques, il me semble que la revue des politiques publiques a pour objet justement de réduire ces dépenses.

    Il me semble aussi que la réduction en cours du nombre de fonctionnaires particpe à la réduction des dépenses publiques.

    Et puis surtout, je crois que le président cherche à obtenir le maximum d’adhésions dans les réformes qu’il effectue.

    En instaurant une taxe sur le capital, il mécontente certes une partie de ses électeurs, mais il obtient le soutien de gens moins ancré à droite.

    C’est un choix et un risque.

    Mais face à une gauche sectaire, et je dirai haineuse, obtenir l’adhésion de gens modéré, n’est ce pas le gage de voir les réformes aboutir ?

    Jugeons Nicolas Sarkozy quand tout celà aura abouti, et en attendant dans l’intérêt général, à un moment clé de notre histoire, serrons nous les coudes …

    En attendant de lire plus loguement ce qu’en pense Jean Pierre Rafarin ..

  49. Jacques d'Hornes dit :

    Bonjour les Amis,

    Ce n’est pas sur le RSA en particulier que je m’insurge, c’est sur le cumul de toutes les mesures prises, à chaque mesure on vous fait ouvrir votre porte monnaie et malheureusement c’est pour donner et non pour le remplir.
    Je pense que pour argumenter il faut du concret, alors soit : je vous dévoile un peu de ma personnalité. Les plus anciens sur ce blog connaissent ma situation, elle est très simple, une carrière bien remplie dans la Marine Nationale, j’en suis parti avec le grade le plus élevé dans la hiérarchie du personnel non officier, au dernier échelon et le maximum d’annuités donc plus grand-chose à espérer. Je n’ai jamais eu l’habitude de me plaindre et je n’en suis pas encore là car je crois avoir une position assez confortable que je me suis donné, mais si je m’élève à nouveau devant cette nouvelle situation, je l’ai déjà fait deux fois depuis l’élection présidentielle (voir mes billets du 3 octobre 2007 à 17H21 dans « Commission Balladur » et du 12 janvier 2008 dans « la nouvelle année en 10 questions ») c’est que : je pense que de nombreuses personnes qui ont travaillé dur toute leur vie pour s’assurer une retraite décente sont bien plus malheureuses que moi et je veux par mes interventions si c’est possible les aider, car quand on parle de justice sociale il faudrait peut-être connaître la valeur que l’on donne à leur signification et la mienne ne correspond pas du tout à ce que j‘entends rue de la Boétie, on ne doit pas déshabiller Paul pour habiller Pierre et il faut que toutes les mesures soient équitables. J’en profite au passage pour faire un petit rappel puisque nous sommes dans la justice sociale, à ceux qui se sont élevés contre la mesure prise par Monsieur Raffarin concernant la journée de solidarité, je veux dire qu’ils n’auront jamais assez de leur existence en travaillant un petit lundi de Pentecôte par an pour égaler le nombre de week-ends et de jours fériés que j’ai passés en mer au service de l’Etat, je n’en retire aucune fierté mais je ne m’en suis jamais plaint. Mais venons au fait.

    Alors effectivement comme le dit Monsieur Hirsh ou d‘autres personnes bien pensantes de la Rue de la Béotie, cette taxe concernant le RSA ne représentera qu’environs 10 ou 20 euros par an selon les sources, mais d’une part ce nouvel impôt concerne un bien pour lequel nous avons déjà été taxé et qui plus est de l’argent gagné par la sueur de notre front et non acquis par spéculation. Et d’autre part ces 10 ou 20 euros ajoutés aux 50 de la franchise médicale + tous ceux déboursés pour un médicament non remboursé par la SS (j‘en suis déjà à 188,40 Euros depuis le début de l‘année) auxquels j‘ajouterais également les 20 Euros de déduction pour la déclaration de mes revenus par Internet que notre cher Gouvernement a également bien voulu me refuser  cette année, je pense que cela fait déjà beaucoup au regard de l‘augmentation de ma retraite (17,6 Euros/mois) et je pense que vous aurez fait le calcul pour vous apercevoir que j‘ai déjà au mois d‘août épuisé mon crédit de l‘augmentation de ma retraite, ensuite bien sûr viennent se greffer toutes les augmentations subies annuellement (j’en cite quelques unes dans une liste non exhaustive : essence, fuel domestique, EDF, GDF, etc…) dois-je vous faire part également de l’augmentation des produits de consommation courante et de premières nécessités la liste est longue (même les lames à rasoir et la mousse à raser dernièrement). Je vais sans doute me répéter mais la seule mesure où j’ai ouvert mon porte monnaie pour le remplir (enfin disons pour ne pas en donner) fût une mesure prise par Monsieur Raffarin, alors Premier Ministre : quand suite aux bons résultats de la sécurité routière, il avait dit qu’il allait demander aux compagnies d’assurances de faire un effort pour les assurés, dont acte puisque peu de temps après, celles-ci baissaient de 5% les assurances automobiles, et en plus cette mesure était équitable, ce qui n’est pas le cas pour toutes les mesures prises pour lesquelles je m’insurge.

    Je peux également rajouter toutes les contributions suite à des sollicitations que vous ne pouvez pas refuser (aides pour les recherches pour le Sida, le cancer, aide aux chiens d’aveugles, bleuets de France, orphelins des pompiers ou des médaillés militaires, restos du cœur, etc….). cela fait beaucoup. Avec et après tout cela, on s’étonne que le fossé intergénérationnel se creuse de plus en plus, un couple de retraités ayant travaillé toute sa vie pour vivre dignement la fin de sa vie ne peut même plus gâter ses petits-enfants quand il le voudrait, quoique n’étant sans doute pas au bout de nos surprises : en fin d’année si Monsieur Sarkozy le dit : peut-être peut-on espérer la création d’un nouvel impôt pour permettre à ces retraités de recevoir un sourire de leur progéniture, qui sait ? L’espoir fait vivre …et il est tellement cyclique.

    Nicolas Sarkozy bénéficie d’une majorité dans laquelle se trouvent quantité d’hommes d’expérience, qu’il sache en profiter au lieu d’aller parfois dans le mur avec des idées pas suffisamment réfléchies qui trop souvent sont prises en comité restreint par des hommes qui réagissent au doigt et à l’oeil du Président, et qui ne font que répondre au nouveau jeu de Télé réalité « Nicolas a dit » alors on fait… Si le RSA est vraiment une bonne idée, alors allons-y, n’ayons pas peur, il fût un temps récent où l’on n’hésitait pas à brader 3,5 % des parts de l’Etat d’EDF pour faire taire nos étudiants et financer nos universités alors que l’on pouvait faire autrement (entrée de capitaux privés dans les universités comme ça se fait dans d’autres pays), mais c’est tellement plus facile d’aller chercher cet argent chez les « nécessiteux » en puissance qui n’introduiront pas cet argent dans des achats qui ferait pourtant beaucoup de bien à notre croissance et puis comme ça si par hasard cette mesure n’avait pas le résultat escompté ça ne serait pas une nouvelle perte pour l’Etat… et un bon point pour la dette !

    J’en ai peut-être pas dit suffisamment pour avoir gain de cause, alors je vais en rajouter une petite dernière puisque nous sommes toujours dans la justice sociale. Si 10 ou 20 euros ce n’est pas grand-chose pour les petits retraités qui se serrent la ceinture et que le Gouvernement veut récupérer de l’argent, pourquoi ne pas faire payer tous les foyers qui ne paient pas d’impôts la modeste somme de 10 ou 20 euros pour frais de dossier (somme dérisoire, n‘est ce pas Monsieur Hirsh et les bons Messieurs de la rue de la Boétie), car il me semble quand même que s’ils ne paient pas d’impôts ils en font quand même la déclaration, je pense que mes « Petits retraités » et moi-même qui pour certains paient des impôts seraient d’accord de payer des frais de dossier s’ils ne devaient pas également s’acquitter de l‘impôt, ça serait sans doute dommage pour ces gens qui sont également dans le besoin mais ça serait peut-être équitable et ils auraient quand même l’impression de participer à la contribution.

    Voilà ce que j’avais à dire sur cette nouvelle mesure qui me paraît pourtant une bonne idée sauf son financement. J’ai également parlé un peu de notre Président, drôle de personne quelque peu déroutante, parfois formidable parfois… et pourtant je continue à lui accorder ma confiance car il est sans doute l’un des seuls qui puissent faire bouger les choses et remettre notre Pays sur le bon chemin.

    Très cordialement

    Jacques

    NB : Jany, je vais peut-être examiner de plus prés votre idée sur l’Indonésie avec une location de 150 m2 dans un beau quartier à 150 Euros par mois et une restauration pour 4 euros. En vendant tous mes biens et ma retraite je devrai pouvoir m’en sortir beaucoup plus aisément qu’en France; A envisager surtout si j’en parle à de nombreux amis qui devraient également être intéressés, la nostalgie des mers du Sud…

  50. Laurent dit :

    @Mistral vous êtes pardonné.
    Mais je ne suis pas convaincu par votre analyse. Entre les lignes je comprends que cette mesure et son financement relèvent de la manoeuvre politique. Mais je doute que les gens modérés, les petits retraités, les employés, les ouvriers soient très contents de ce nouvel impôt (peu d’entre eux doivent apprécier qu’on prennent dans leur porte monnaie pour mettre des gens au travail).
    Je partage l’avis de Jacques nourri de son expérience personnelle de retraité similaire à celles de mes parents : petite retraite et assurance vie.
    Comme Mary je connais trop de profiteurs du RMI. Cet impôt nouveau est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Et si d’ici la fin de l’année rien n’est fait pour mettre de l’ordre dans la gabegie de nos dépenses sociales, je ne renouvelerai pas mon adhésion à l’UMP.
    Ceci ne m’empêche pas, comme Jacques, de voir en NS le meilleur pour réformer « un peu » notre pays aujourd’hui. Et sur la scène internationale il est est excellent actuellement.

    Cordialement,
    Laurent

  51. odile dit :

    Concernant les jeux :

    Il est en effet clair que la Chine a tout fait pour déployer son faste et pour nous éblouir. Autant le dire, c’est réussi. Nos sportifs ont ils été au dessous de leurs performances? Je ne crois pas. Il y a véritablement eu des soucis sur les relais notamment, et chacun d’entre nous peut être déçu des piêtres performances de melle Manadou. Pour autant, je crois qu’il faut se souvenir que beaucoup de nos sportifs ont eu un programme très lourd, et qu’il est évident qu’à un moment donné, physiquement ou moralement, ils craquent.

    On ne peut pas attendre de nos sportifs qu’ils soient ad vitam au top niveau. Comme chacun, ils ont eu aussi besoin de reculer…Pour mieux rebond

    Sur la question des droits de l’Homme :

    La Chine effectivement doit faire des efforts en ce domaine, et il est évident que la pensée occidentale peut apparaitre arrogante, surtout qu’historiquement les Droits de l’Homme et du Citoyen ne datent que de deux siècles, ce qui est peu, comparativement à l’Histoire de la France par ex. Je pense que la meilleure, et la seule efficace à mon sens, manière d’introduire ceux ci en Chine, c’est de donner l’ex. Pour cela, il faut que les droits de l’Homme soient vraiment respectés au sein de l’UE et plus particulièrement de la France, ce qui, si on en croit Amnisty International est loin d’être le cas.

    Concernant la nouvelle taxe que veut nous infliger le Gouvernement :

    Peut être faut il commencer par demander qu’on l’appelle par son nom? Taxe sur le patrimoine…Et non sur le « capital »? Force est de constater qu’on épargne les grosses fortunes…Et qu’on demande aux Français dits de la classe moyenne de financer un projet politique pas forcément utile. A quand un « bouclier social » pour les classes moyennes?

    Ensuite, il faut arrêter avec l’emploi du mot « démuni » pour caractériser les personnes qui n’ont pas d’activité professionnelle reconnue, notamment parce que leur retour à l’emploi est moins favorable que les diverses aides qu’elles peuvent toucher en étant au chômage.

    Il est inutile de stigmatiser ces personnes. Le RSA ne doit pas viser à redonner envie à ces personnes de travailler – ce n’est pas le problème, elles veulent travailler ! (Pour la majorité d’entre elles) – mais de créer une situation où il soit plus valorisant, humainement, et financièrement, de travailler, que d’attendre les aides de l’Etat.

    Ne nous illusionnons pas non plus. Il y a, parmi ces personnes, un petit nombre qui ne travaillera jamais, officiellement s’entend. Les personnes en question, je vous rassure, n’ont rien de « démuni ». Vers chez moi, elles roulent en Porshe ou en BMW. Autant dire que leur « commerce » est beaucoup plus lucratif que n’importe quelle proposition d’emploi.

    Monsieur Sarkozy aurait pu trouver nombre de solutions pour financer le RSA. Prenons pour simple ex les nombreux observatoires, commissions, et autres « machins » qui pullulent, avec des budgets plus que conséquents, pour des résultats forts peu probants. Si on arrive à financer l’inutile, on doit bien pouvoir, en supprimant quelques « hauts commissariats » réussir à trouver le financement du RSA.

    Monsieur Sarkozy aurait pu aussi financer le RSA, en ne jetant pas par la fenêtre de l’argent pour la propagande gouvernementale !

    Monsieur Sarkozy aura pu aussi penser à remettre à demain son rêve d’avion présidentiel façon américaine. Le coût d’un tel avion dépasse très certainement celui du RSA. Or, qu’est ce qui doit passer en prioriité? Le caprice du Président, ou l’aide pour des citoyens?

    Monsieur Sarkozy aurait aussi pu penser à restreindre le coût de la présidence française du CONSEIL DE L’Europe (le Président n’est pas président de l’europe pourriez vous l’en avertir?) Est il nécessaire de jouer aux aristocrates quand les citoyens vivent avec peu?

    Monsieur Sarkozy aurait pu penser, aussi, à ne pas dépenser plus d’argent, pour financer le caprice de Monsieur Bush, ce qui aurait, d’ailleurs, évité la perte de dix de nos soldats.

    Monsieur Sarkozy aurait pu penser, dans le même temps, à renvoyer dans leurs chaumières les divers conseillers en communication qui ne lui servent strictement à rien.

    Monsieur Sarkozy aurait pu songer à réduire aussi le coût des réceptions élyséennes, où il reçoit ses « amis » ainsi que des « intellectuels » le tout bien sur aux frais de la princesse !

    Ect.

    Mais non, solution de facilité : une taxe ! Encore une ! Et qui bien sur ne touchera aucun de nos chers Ministres, ni aucun parlementaire…Puisque Monsieur Sarkozy et cie…Sont assujetis à l’ISF…Donc protégés par le bouclier fiscal.

    La solidarité nationale…Sauf pour le Gouvernement, le Parlement, et les plus aisés. Quelle Justice !

  52. jany guiot dit :

    Cher Jacques,

    J’ai lu attentivement votre billet et je comprends votre position sur l’ensemble des mesures fiscales.

    Nous vivons dans des démocraties sociales et le combat que les dirigeants doivent mener doit être en particulier la gestion des comptes.

    Cela demande au Président beaucoup de courage, d’audace pour éclaircir la situation.

    Le dialogue social est important avec les partenaires sociaux pour faire entendre le message jusqu’aux administrés.
    Ils nous faut sortir des niches fiscales pour rendre notre système plus viable et en finir avec les hauts murs du corporatisme…

    Je sais aussi que vous avez la nostalgie des mers du Sud, il est vrai que ma proposition ne peut être une solution globale, elle ne peut intéresser que ceux qui ont fait une partie du chemin.

    La situation en France est tellement devenue difficile que ma proposition doit être envisagée sérieusement.
    Beaucoup d’allemands vivent en Thaïlande, d’anciens au Vietnam, au philippines, à Bali…

    Les chiffres que je vous ai donné sont réels, il est facile aujourd’hui pour un groupe de retraités de se retrouver dans les mers du Sud, à vivre des jours plein de douceur, avec un petit budget.

    Exemple: il y a deux semaines une radio pour une dent prix 25000 roupies soit moins de 2 Euros.

    Je sais qu’à titre personnel, le choix est fait, autant choisir le sourire du soleil pour les vieux jours et optimiser dans le même temps l’enveloppe retraite.
    J’ai 57 ans, en Asie j’ai 20 ans et l’horizon avec, cela donne vraiment à réfléchir…

    Il y a un moment de sa vie où il faut choisir avant qu’il ne soit trop tard !

    Bien cordialement

    jany guiot

  53. Pierre ARCHAMBEAUD dit :

    Bonjour à tous,

    C’est la rentrée !

    Tous ces commentaires, cela fait du bien…

    De nouvelles signatures qui fleurissent, d’anciennes qui reviennent, de fidèles qui sont toujours présentes pour nous éclairer, tout va bien sur le Carnet de Jean-Pierre Raffarin !

    Vive la plus jolie mariée de Chasseneuil et son mari et vivent aussi notre Mary, notre Caroline et enfin revoici notre Marie de Vannes (et vive ma petite Marie de Vendée qui fait sa rentrée des classes aujourd’hui… en tant que professeur) ! Et puis vive vous tous !

    C’est un peu léger comme commentaire, mais je voulais juste vous dire que je suis toujours vivant.

    Je reviendrai…

    Patience….

    Pierre ARCHAMBEAUD

  54. jany guiot dit :

    Cher Jacques,

    Je reprends sur le sujet de l’expatriation partielle.

    Professionnellement j’ai choisi de travailler à l’étranger pour sortir du cloisonnement des responsabilités, je n’ai jamais fait 35 heures, ni 40 heures.
    Le tempo est l’intérêt dans ce que nous faisons, la pendule ne ponctue que le temps, la vie se remplit de la richesse de ses jours…

    Un simple budget de 1000 Euros par mois et le retraité se retrouve au bout du monde sans compter, un petit riche, si l’on compare à un employé à 100 Euros, un ingénieur de 200 à 500 et des services sans coûts.

    Il est possible aussi d’en profiter pour faire du bien autour de soi…

    La retraite ne doit pas être considérée comme une fin en soi, mais un commencement sur une vie de partage, une vie tournée sur l’amour de soi et des autres.
    C’est la période pour prendre le temps de la réflexion et découvrir la qualité de notre relation avec ses jours qui passent, avec nos prochains…

    L’environnement global est important (social, sociétal, environnemental), nous ne referons pas le monde et il ne peut être à notre image.
    Il y a une telle disparité, de telles difficultés, un tel retard en France, que nous sommes obligés de réfléchir sur comment conforter le devenir.

    Nous vivons dans un pays socialement développé, reconnaissons le, mais que faisons-nous de la relation avec les autres ?
    Nous vivons dans une société de l’ego, comme le petit oiseau qui a faim et qui appelle sa maman.
    Faut-il oublier l’autre pour vivre ?

    Psychologiquement, nos sociétés ne sont pas adultes….

    Il est bon de retrouver les valeurs qui construisent l’homme et qui l’harmonisent sur son chemin.

    Bien cordialement,

    jany guiot

  55. jany guiot dit :

    Merci Pierre de nous rappeler que vous êtes bien vivant !

    Bonne rentrèe

    jany

  56. Jacques d'Hornes dit :

    Bonjour les Amis,

    Une suggestion.

    Suite à la réflexion de Caroline sur le RSA nous avons débattu, c’est très bien et en plus nous l’avons fait avec respect et courtoisie chacun amenant son point de vue, accords et divergences se sont succédés mais nous l’avons fait après coup et il est souvent bien difficile de rectifier le tir. Ne croyez vous pas qu’il serait peut-être plus judicieux d’anticiper ? un exemple : la réforme sur la télévision, il y a déjà eu des débats (commission Copé), quelques échos avec le financement (augmentation de la redevance), faut-il attendre que le couperet tombe pour réagir ? Je ne le pense pas.
    J’ai cité cet exemple mais il y en a bien d’autres, la réforme de la sécurité sociale par exemple mais également d‘autres sujets sont en cours d‘élaboration dans les réformes de l‘Etat. Régulièrement nous subissons des nouvelles mesures qui sont loin de faire l’unanimité et qui nous font nous révolter mais nous nous résignons et sommes bien obligés de les accepter, alors qu‘en anticipant nous aurions peut-être pu faire changer la donne. Bien souvent toutes ces révoltes sont en rapport avec l’injustice que nous revendiquons ou avec nos problèmes quotidiens qui sont des problèmes de société, ne voulons nous pas vivre ensemble et vivre mieux. Chacun d’entre nous doit avoir des idées qui sans aucun doute pourraient apporter une aide constructive et je pense que nous avons en la personne de Monsieur Raffarin, un être réceptif toujours à l’écoute, il a d’ailleurs ouvert ce carnet dans ce but, alors profitons-en et amenons nos réflexions qui seront toujours utiles même si parfois nous sommes hors sujet de l’objet du billet sur lequel nous déposons notre réflexion.

    Bien sûr cette suggestion reste à l’approbation de Monsieur le Premier Ministre que je remercie à nouveau pour nous permettre de pouvoir nous exprimer.

    Bien amicalement à tous et bonne journée.

    Jacques

  57. Mistral dit :

    Qu’il est plaisant, vraiment de lire tout celà :)

    Et sans aucune arrogance, nous avons donné avec ce débat une leçon aux socialistes, car nos divergences sont marqués, elles sont fortes, chacun exprime des propos vrais, sincères.

    Mais nous exprimons nos opinions dans la courtoisie et le respect des autres.

    Merci au président d’avoir facilité celà. Merci au premier ministre de nous accueillir et de la qualité de ses écrits.

  58. Caroline dit :

    @ Jacques
    Très bonne idée, si notre hôte accepte de nous accueillir sur ce blog.
    Bon retourà Pierre,
    Amicalement à tous
    Caroline

  59. Laurent dit :

    Cher Jacques,
    Je doute que nous ayons le pouvoir d’infléchir la politique de la majorité.
    Ce que j’espère est que les libéraux se fassent entendre à l’assemblée concernant le financement du RSA, mais aussi afin de prévenir de telles mesures à l’avenir et de peser sur les orientations futures, notamment concernant la réduction de nos dépenses.
    Bien cordialement,
    Laurent

  60. Pierre ARCHAMBEAUD dit :

    Il convient de saluer l’arrivée du RSA et de lui souhaiter un plein et franc succés.
    Trop de gens sont au RMI et, si ils sont croyants, prient pour que surtout leur évolution n’évolue pas.

    Attention, il ne s’agit pas pour moi d’allumer les bénéficiaires du RMI ! Il y en a qui nécessittent vraiment cette mesure et qui sans cette aide ne seraient rien. C’est un fait, certains ne parviennent pas à travailler, pour différentes raisons qui sont parfois valables.

    Mais nous avons tout même un ramassis de « fout rien » qui se complaisent dans les allocations et qui en vivent d’ailleurs très bien.

    Un petit exemple : j’ai créé une société de gardes d’animaux. Je travaille 7 jours sur 7 et il m’a fallu passer un diplôme spécial. J’avais créé cette société en février 2007, après avoir été à la Direction Départementale du Travail : « Monsieur pour garder des animaux, vous pensez bien qu’il ne faut rien de spécial ». Convocation par la Direction Départementale des Services Vétérinaires en juin 2007 : « Monsieur, vous devez arrêter votre entreprise, il faut un diplôme, que vous ne pourrez passer qu’à partir du mois d’octobre ». Ce que le Ministère du Travail m’avait autorisé à construire, le Ministère de l’Agriculture l’a détruit.

    J’ai passé ce fameux diplôme en février 2008 et je l’ai obtenu haut la main. Cela m’a coûté une voiture, non pas pour acheter les examinateurs, mais parce qu’elle a choisit de me lâcher ce jour-là. J’ai donc relancé mon activité, c’est-à-dire en réimprimant des publicités, en redémarchant les vétérinaires, les animaleries, etc… Retrouver des clients, alors que j’en avais eu plein la première fois, n’a pas été simple… En attendant de pouvoir en vivre, j’ai même accepté de travailler 5 nuits par semaine en tant que réceptionniste de nuit dans un hôtel. Pour résumer, je travaille 7 jours sur 7 et 5 nuits sur 7. Je dors en moyenne 4 heures par jour. Travailler plus pour gagner plus ? Non, travailler énormément pour vivre à peu près décemment !

    Bientôt, je compte garder ma structure de Vannes, en créer une autre à Nantes et une troisième en Vendée. Il va donc falloir que je recrute des gens 100.000 % intègres, car ce mode de gardes est original, puisqu’il consiste à aller chez les gens, absents, pour s’occuper de leurs animaux. Il ne s’agit donc pas d’envoyer n’importe qui, quelqu’un qui fouillera, qui volera ou même qui se permettra d’aller aux toilettes chez mes clients. Vaste travail de recrutement en perspective, car avec toute la meilleure volonté du monde, je ne vois pas comment je pourrais en même temps être à Vannes, Nantes et la Roche Sur Yon.

    Quand je garde des animaux, il y a une facture. Mon entreprise est agréée, je paye une assurance spéciale, je paye une tva et une caisse de type Sécurité Sociale, nommée le RSI (pas le RSA, non le RSI). Tous les mois, je dois verser plus de 300 €uros pour être couvert en cas de maladies, etc… Je suis une insulte à la médecine et à la pharmacie, car je ne suis jamais malade et je n’ai toujours pas choisi mon médecin traitant ! Mon employeur côtise auprès de la Sécurité Sociale, en tant qu’employeur je côtise également. Mais si un jour je suis malade, la dernière fois c’était en 1997 (quand Jospin est devenu Premier Ministre, mais cela n’a rien à voir…), il ne sera pas question de me faire rembourser 2 fois, par la Sécurité Sociale, en tant que salarié et par le RSI, en tant que dirigeant. Le Monsieur du RSI me dit que je suis un cas particulier…

    Aujourd’hui, mon activité est gangrénée par un troupeau de Rmistes qui gardent vos animaux à des prix défiants toute concurrence. Je me suis fait passer pour l’heureux propriétaire d’un Labrador et de 2 chats souhaitant, via un site internet, les faire garder. Je n’ai jamais eu de Labrador, ni de chats, même si je vais bientôt « cohabiter » avec le chat de Marie quand nous serons mariés (pas le chat et moi, non Marie et moi !). Vous n’imaginez pas le nombre de bonnes âmes prêtes à venir garder mes animaux virtuels. De la jeune fille de 12 ans au retraité, en passant par les Rmistes : « Je suis au RMI et donc il faudra me payer en liquide, parce que je fais cela depuis longtemps et que je ne veux pas être repéré) !!!

    Je suis d’obédience gaulliste et non pétainiste. Mais quand il s’agit de survivre, contre le vol et l’arnaque, pas de quartier ! J’ai été plusieurs fois à la DGCCRF (ils sont en réunion depuis le mois de mai !!!), à la Direction du Travail « on ne peut rien faire », au Conseil Général, gestionnaire du RMI, (« mes collègues sont débordées »), à la CAF, qui verse le RMI, « On n’a pas été saisi de ce dossier par le Préfet », tous ces services se rejettent la responsabilité d’oser aller mettre un terme à ce genre d’activités, voire se cachent derrière leur petit doigt !!!

    Pire, sur un autre site, on apprends que « tout le monde fait cela au black » !!

    Vais-je continuer longtemps à payer pour les tricheurs et ceux qui arnaquent notre Nation ? Vais-je continuer à prendre des risques (quand on est face à 3 rottweillers, on regrette de ne pas être au fonds de son lit…) ? Vais-je voir ma fiancée une fois par semaine parce que je suis débordé et que je suis même contraint pour l’instant de refuser des clients ? J’ai parcouru 20.000 kilomètres depuis le mois de mars : vais-je continuer ? Dois-je poursuivre mon activité dans un hôtel (un mariage cela coûte cher !) ? Ai-je eu raison de ne m’octroyer que 2 après-midi de vacance depuis le mois d’avril ? Ou n’aurais-je pas plutôt intérêt à devenir RMIste, à tout faire au noir, sans autorisation, sans charge, à mon rythme ???

    La question ne se pose même pas, je continue !!!

    Mais franchement, savoir comment va être financé le coût du RSA, je m’en contrefiche !!! Même si pour mettre en place cette mesure, l’essence doit augmenter de 1 €uro par litre, IL NE FAUT PAS HESITER !!

    Parce qu’à travers mon petit exemple, il en existe des miliers d’autres. Les entreprises sont menacées par celles et ceux qui usent et abusent d’un système bancal, qui ferme les yeux sur des pratiques courantes et… mafieuses ! J’en ai assez quand on insulte ma patrie de la sorte ! C’est du vol et je ne vois pas la différence entre un paumé qui va braquer une banque et un Rmiste qui va cumuler allocations et travail dissimulé.

    Alors oui au grand coup de pied dans la fourmilière, oui au karcher (voire au lance-flammes !!) pour assainir ce milieu de profiteurs !

    Pour le financement ? Réduisons le train de vie l’Etat (cela a commencé) et cessons d’attribuer une pension de 1,5 €uros par mois aux récipiendaires de la… Légion d’Honneur !!! Oui, ceux qui sont honorés perçoivent une pension d’environ 1,5 €uros par mois !!! Cela date de Napoléon !!! Mais personne n’a songé à revenir sur cet « acquis » !!!! Annulons aussi la « prime chaussures » versée aux gardiens de prison. Ces gardiens qui sont habillés de la casquette aux souliers par l’administration et qui perçoivent tout de même une prime liée à l’usure de leurs chaussures de fonction !!! On marche sur la tête !!!

    Alors oui au RSA !!!!

    Pierre ARCHAMBEAUD

    Nb : C’est anecdotique, mais c’est affligeant : une jeune fille ou un jeune homme peut aller garder des enfants dans le cadre du babysitting. Il ou elle aura le droit d’intervenir sur l’enfant pour le nourir, l’habiller, le sortir, le langer ou le coucher. Mais il n’aura pas le droit de nourir le poisson rouge ou le lapin nain de cet enfant ! Parce que pour intervenir sur des animaux, il faut un diplôme spécial…

  61. Jacques d'Hornes dit :

    Bonjour les Amis,

    Chers Caroline et Laurent,

    Merci de vos réponses.

    Contrairement à ce que de nombreuses personnes pensent, Monsieur Raffarin a toujours été à l’écoute et si sa loyauté ne lui a pas toujours permis de faire passer certaines de ses idées je pense qu’il ne faut pas pour autant toujours lui faire porter le chapeau de certaines situations. Le monde est parfois injuste mais c’est ainsi, surtout en politique où la critique est facile à l’endroit des gens qui occupent des postes à haute responsabilité.

    Bien que je ne l’ai jamais rencontré, je connais bien Monsieur Raffarin et j’en « consomme » comme dirait l’un de nos amis et ce depuis qu’il fût pressenti pour Matignon et quand il dit « je suis à l’écoute des gens, et quand une personne dit quelque chose j’enregistre mais quand une seconde, puis deux, puis trois disent la même chose, je me dis qu’il y a un problème, je me penche davantage sur le sujet et je réagis » ce n’est pas plus difficile que cela. Alors, bien sûr Laurent, je ne pense pas que nous ayons le pouvoir d’infléchir la politique de la majorité, mais Monsieur Raffarin est quand même l’un de nos hommes politiques qui a une influence dans notre pays, faisons-lui confiance et notre idée sera peut être la « petite graine » qui fera pousser l’arbre dans la forêt.

    Pour l’instant, il n’a pas réagi sur le RSA, mais je suis persuadé qu’il y réfléchit, il ne s’agit pas, de par sa position, de balancer un pavé dans la mare, nous nous pouvons le faire mais pas lui. Déjà son billet, dans lequel il annonçait le mariage de sa fille, il était rassurant puisqu’il disait «le RSA, bonne mesure qui nécessitera des amendements parlementaires pour protéger les revenus moyens ».

    Je profite également pour revenir sur mon long billet avec lequel je me suis peut-être emporté et je m’en excuse mais il exprime ma révolte et celle de nombreux de nos concitoyens, vous avez peut-être vu les reportages sur le pouvoir d’achat des retraités dans les journaux télévisés de TF1 de 13 heurs et 20 heures d’hier, certains témoignages sont émouvants, car si je suis très favorable pour aider les gens qui sont dans le besoin, il faut le faire avec de la justice sociale mais justice sociale ne veut pas dire égalité mais équité et je pense que certains de nos dirigeants ne l’ont pas compris, il ne s’agit pas de tracer une ligne et d’y aligner tout le monde car dans ce cas là on crée des inégalités, et malheureusement depuis l’élection de notre Président c’est souvent les « Petits Retraités » qui sont régulièrement les dindons de la farce.

    Bien amicalement

    Jacques

  62. Caroline dit :

    @ Pierre, bonjour.
    Et bonjour à tous.
    Quelle histoire et quelle opiniatreté il faut mettre pour travailler !
    Mais c’est justement pour lutter contre tout cela que nous avons voté pour Nicolas Sarkozy. J’attendais qu’il regarde les PPE, CMU, AME… Pour l’instant je je reste dubitative.
    Cordialement
    Christine

  63. Mistral dit :

    Pierre un seul mot : bravo !

    Oui il est juste d’être révolté dans notre pays aujourd’hui.

    Un exemple me concernant qui date de ce matin.

    Après avoir été licencié j’ai créé ma société en octobre 2006 dans le domaine du BTP.

    12 emplois créé plus tard et bientot un deuxième bilan plus que prometteur, je reçois mon banquier.

    Je lui explique mes besoins en trésorerie et fond de roulement lié à mon développement, sachant que ma trésorerie a toujours été largement exédentaire depuis la création.

    La réponse : ne vous développer pas, n’embaucher pas, générer de la trésorerie et vivons des rentes !

    Je ne m’indigne même plus car ce discours je l’entend matin midi et soir.

    Et bien non, une entreprise, une PME a vocation à croitre, à se développer, à créer des emplois, payer des charges et des impots en relation.

    Mais qu’est devenu ce pays pour que le mot d’ordre soit : surtout ne vous développer pas !!!!!

    Il n’y a pas de concurrence !

    Les banques ont toutes les mêmes pratiques !

    Vous rajouter les assureurs, les experts comptables et le pillage par l’Etat et vous comprenez pourquoi les PME française ne peuvent pas se développer…

    Heuresement que nous avons encore un espoir avec le président. Pour moi c’est le dernier. Si Nicolas Sarkozy échoue, c’est fini !

  64. Pierre ARCHAMBEAUD dit :

    A Mistral et Caroline (Christine),

    Merci pour vos messages.

    En effet tout reste à faire, mais il ne faut pas baisser les bras.

    On ne peut pas me taxer de “fan de Sarkozy” : j’ai voté pour lui, sans me poser de question, et en tant que Chiraquo-Juppéo-Raffarino-intégriste, j’espère un jour accoller “Sarkosyste” entre “Raffarino” et “intégriste”. Pour l’instant je suis dans l’observation…

    Je ne suis même pas adhérent à l’UMP, bien qu’ayant été adhérent RPR pendant longtemps !

    Mais je lui fais confiance pour changer ce qui doit l’être et je pense qu’il va y arriver.

    Pour le RMI, la CMU et tout le toutim, je fais la différence entre le pauvre type qui a 55 ans dont plus aucune entreprise ne veut et le jeune chevelu de 25 ans qui préfère boire de la bière et bosser un tout petit peu au noir, quand il a le courage. Le premier doit être aidé, le second doit tout rembourser !

    Cela me rappelle quelqu’un que je connaissais et que je ne connais plus d’ailleurs. En 1993, je travaillais dans un grand parti politique. Je suis appelé par un ami. Diplômé de grandes écoles, Il venait d’achever son service national en tant qu’EOR dans la Marine. Il venait de passer des mois de rêve dans nos DOM-TOM. Avec sa solde, il avait acheté des “Emprunts-Balladur”. Et là ce monsieur voulait savoir comment on s’inscrivait au RMI, pour pouvoir partir 5 mois en vacances !!!
    J’ai préféré raccrocher plutôt que d’être complice et est-ce pour cela que lui et moi n’avons-nous plus accroché ? Je ne le saurai sans doute jamais …

    Cet exemple, il en existe combien en France ???

    Marie et moi, en tant que catholiques pratiquants, nous allons nous marier et espérons avoir des enfants. Mais si nous étions des profiteurs, n’aurions-nous pas plutôt intérêt à ne pas nous marier et à faire le coup de la mère isolée seule avec un ou des enfants ? Cela rapporterait sans doute plus ?

    Tous ces exemples et il en existe encore plein d’autres, ne sont-ils pas révélateurs d’une certaine errance de certains de nos concitoyens ?

    Mais il n’est pas question d’incriminer le politique ! C’est trop facile !! Chacun doit faire des efforts et se prendre en main. Devenons révolutionnaires ! Pas à la manière de Monsieur Besancenot et de Madame Laguiller (allias “le facteur et la timbrée”, selon le sénateur Michel Charasse), c’est trop facile.

    Il ne serait pas une mauvaise idée de “faire du bruit” de façon intelligente. Je cite un petit exemple. J’en avais assez, lorsque je regardais des photos de Nicolas Sarkozy sur Google, de voir notre Président déguisé en Hitler. Image insoutenable parce que 6 millions de juifs exterminés par un nabaud moustachu avec la raie dur le côté, moi cela ne me fera jamais rire. J’ai donc contacté l’Elysée. Quelques jours plus tard l’image “Sarkozy en nazi” n’était plus visisble et je préfère ne pas savoir ce qu’il est advenu du petit con qui avait mis ce montage en ligne.

    Et bien pourquoi ne pas essayer avec vos propositions ? Les députés, les maires et les élus, ils ne servent pas simplement à inaugurer des rues ou des chrysanthèmes !

    Moi, cette histoire de rmistes qui cumulent RMI et travail illicite, cela me hérisse et croyez-moi, je ne compte pas en rester là !

    Faisons du bruit, faisons entendre notre voix, au lieu de nous résigner et de tout accepter !!

    Il existe suffisamment de médias, ce blog est excellent, de radios, de journaux, de députés, de sénateurs, etc… pour que nous ne restions pas la majorité silencieuse, celle qui se contente de payer toujours et encore, de se taire, de payer encore et de ne rien dire.

    En ce qui me concerne, j’ai décidé de ne plus payer mon RSI tant que nos administrations citées hier n’agiront pas pour mettre un terme aux agissements de ceux que je leurs ai dénoncés. Je tiendrai bon, quitte à devoir fermer mon entreprise, avant bien sûr de la rouvrir immédiatement. Il n’y a pas de raisons : je ne touche aucune allocation, je n’en voudrais même pas, mais en France, pas 2 poids, 2 mesures.

    Et ces jeunes gens au RMI, mettons-les au travail. Qu’ils me contactent, je pourrais leur indiquer tout plein d’endroits où ils pourront travailler avec ou sans diplôme ou expérience. J’ai fait des études de communication, je travaille dans 2 secteurs qui n’ont rien à voir et je n’ai pas eu peur de me recycler.

    Bien amicalement à tous,

    Pierre ARCHAMBEAUD

Laisser un commentaire


 
 

Recherche

 

Calendrier

août 2008
L Ma Me J V S D
« juil   sept »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Syndiquer ce Blog