Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

31 commentaires

  1. SEDAT dit :

    Pierre qui roule n’amasse pas mousse…!

    @+,Reynaldo.

  2. tian dit :

    enfin une bonne nouvelle surtout pour les résident chinois en France. De quoi il’agit cette commande? dans quel domaine?

  3. ESSONE MBA André dit :

    Monsieur le Premier Ministre,

    Vous annoncez là une très bonne nouvelle pour l’économie mais surtout pour l’emploi des Français. A l’heure de la crise Iinternationale financière et économique, une telle initiative mérite d’etre soutenue. C’est le Gouvernement de François Fillon qui ne pourra que s’en réjouir et bien entendu l’ensemble des Français.

    Je compte sur votre longue expérience d’ancien ministre du Commerce, de premier Ministre et sur votre dynanisme pour vous battre afin que cette initiative voit le jour.

    Au côté du président de la République, vous êtes écrivez une nouvelle façon de faire la politique. Bien qu’étant ancien Premier Ministre, vous aidez le Gouvernement à répondre aux préoccupations des populations et à faire face aux défits avenirs. C’est cela qu’on attend d’un homme politique même sans responsabilité gouvernementale.

    Mon souhait est que votre action au niveau international produise des fruits en aidant la Chine à s’ouvrir de plus en plus au monde.

    Profonds respects.

    André ESSONE MBA

  4. SEDAT dit :

    « Shanghai (Chang-hai),transformée,ce n’est plus la ville chinoise d’autrefois relièe par les canaux à la campagne confucéenne »…! Journal (1904-1955),14 novembre 1921. Paul Claudel (Villeneuve-sur-Fère,Aisne,1868-Paris,1955).

  5. Roger Renard dit :

    Bravo et toutes mes félicitations Monsieur le Premier Ministre.
    Il est normal que la France et la Chine, deux grandes nations travaillent ensemble.
    Mais pour une fois, Monsieur le Premier Ministre, ne pourrait-on pas présenter à la Chine en avant première la Culture française par la Peinture.
    Il est traditionnel, en France du moins, de toujours mettre en bout de train la Culture et principalement la Peinture…d’artistes morts.
    Comme Pascal je dirais  » je peinds donc je suis « .
    Je suis disposé à m’investir dans un tel projet de présentation de la Peinture Française contemporaine et vivante si l’opportunité m’est donnée.
    Je suis actif et positif, respectueux des valeurs humaines et tolérant.
    Je sais les innombrables possibilités des hommes encore trop peu exploitées pour servir entièrement la Paix mais je crois que nous allons dans le sens d’une vraie avancée des moeurs.
    Je suis de tout coeur avec vous et au service de mon pays que je sers comme je peux.
    Bravo encore, bon courage et merci de ce que vous faites pour nous tous.
    Très respectueusement

  6. SEDAT dit :

    « Nous sommes de vieux gosses égoïstes et fatigués,qui jouons avec nos petits désirs en croyant décrire le monde »…! Rêver la vie (1975). Pierre-Jean Rémy.

  7. michèle CHERBONNEAU dit :

    Voilà une nouvelle qui va réjouir Alain PEYREFITTE dans l’au-delà !

  8. Mistral dit :

    Rien à voir avec le sujet mais je vous incite à aller sur ce site :

    http://institutpourlajustice.blogspot.com/

    Les responsables ont à mes yeux l’intelligence de traiter un sujet sensible sans démagogie, avec humanité et surtout sans extrémisme.

    Si nous voulons que les choses changent dans ce pays, nous devons peut être aussi aider les politiques par des pétitions, des informations, l’expression de nos opinions, sans tomber dans les extrémes sources de danger.

  9. max dit :

    Monsieur le Premier Ministre, laissez moi conter à nos amis blogueurs comment en ce 9 avril 2009 j’ai fait votre rencontre.

    Ce matin, réveil à 5h45 pour être prêt afin d’aller au petit déjeuner débat qui se tenait dans le 4 étoiles Sofitel Wanda Hôtel. Je me prépare et enfile mon beau costume, prends le métro puis le taxi, pour être sur d’arriver au bon endroit et à la bonne heure Une fois à l’entrée de l’hôtel j’accompagne tout naturellement ce qui me semble être un patron français afin d‘opérer une intrusion discrète. Je le suis jusqu’au 7ème étage ou la réunion aura lieu.

    Parfait, je suis en avance l’invité de marque n’est toujours pas arrivé, cependant, je m’aperçois qu’avant de rentrer dans la salle, il faut donner son nom à une dame et payer. Hors de question pour moi de toute façon le principe s’est de rentrer gratuitement ou se faire inviter par JPR.

    Je décide donc d’attendre mon compatriote à la sortie de l’ascenseur, histoire d’apostropher sur un air de « vive le Poitou! » monsieur le Premier Ministre. Je me plante donc à un endroit idéalement placé, avec presque personne autour. Je vois l’Ambassadeur de France en Chine arriver et discuter avec la présidente de la chambre de commerce à deux mètres de moi. Il s’allume son cigare tandis que l’ancien ambassadeur nous rejoint aussi. Ca discute ça se vanne et tout ce beau monde attendent eux aussi à leur tour la venue de JPR.

    A un moment donné je vois des caméras qui surgissent, et avec les objectifs, l’apparition de Mr Raffarin qui se dirige vers l’ambassadeur. Pour être honnête à ce moment là, j’étais trop impressionné pour tenter quoique ce soit! Je les ai laissé discuté et se rapprocher vers la salle, j’ai eu un moment d’hésitation puis je me suis lancé en me disant on verra bien!

    Une fois que tout le monde est rentré à l’intérieur, j’entame la discussion avec la dame qui enregistrait les invités, lui raconte rapidement ma vie et lui pose des questions. Puis elle se lève et se dirige à son tour dans la salle. Je la suis et lui demande élégamment si je peux rentrer à mon tour, mon but n’étant pas de manger mais d’écouter mon ami viennois. Elle me dit « Allez y! »

    Je pénètre dans la salle ou monsieur le sénateur fait son discours, m’installe dans un coin près de la gentille dame et attends que ça se finisse. Après le discours, le public à l’occasion de poser des questions auxquelles Mr Raffarin répondra. Au début j’hésite et on arrive vers la fin quand, toujours excentré je demande le micro à une première personne de la chambre de commerce. Celle-ci m’esquive et reviens me voir pour me dire « je n’avais pas compris je croyais que vous vouliez me poser une question à moi » Pas vraiment non!

    C’est pas grave je vais voir un autre Monsieur plus imposant qui donne lui aussi la parole aux auditeurs. Il se trouve en face de la table d’honneur. Je lui demande la parole. Comme une question venait d’être lancé il me dit d’attendre, me demande si je serais à la hauteur et ensuite me questionne sur ce que je fais. Je lui raconte un certain détournement de la réalité, comme quoi je travaille pour l’AFD sur un programme de coopération sur l’environnement, afin de paraître quelqu’un de très imposant aussi. Tout gentil il me dit que mon visage ne lui est pas étranger alors que c’est la première fois qu’il me croise!

    Monsieur le premier ministre argumentant ses réponses, le Monsieur me dit que s’est trop tard et que je ne pourrais pas lui poser de questions. Eh zut me dis je en moi-même! Néanmoins, je vois l’auteur de ce blog se lever et plusieurs personnes se diriger vers lui pour lui parler. Je me dis pourquoi pas moi?

    Ca y est je suis près de lui et une chinoise parfaitement bilingue lui parle en lui disant qu’elle a fait ses études à l’université de Poitiers. Je m’incruste joyeusement dans la conversation et dit que moi aussi j’ai fait mes études dans cette université la suite donne à peu près ça:

    Max: « J’ai obtenu ma licence à Poitiers et maintenant je suis en stage ici en Chine grâce à l’ARIJE , le service mo… »
    JPR me demande en me serrant la main: « Et vous vous appelez? »
    Max: « Je suis Max Mo… »
    JPR me met un petit coup de poing dans le ventre amicalement: « AH Max! »

    Ensuite on se met d’accord sur le faite que je sois bien la personne qui a mis un commentaire pour protester du tarif sur son blog. Je lui explique que je souhaitais lui poser une question sur l’environnement. Il me dit que je n’ai peut être pas osé et je lui réponds qu’on ne m’en a pas laissé l’occasion malheureusement. Ensuite j’explique qu’il serait bien de relancer un programme de type FFEM mais cette fois ci en incluant les entreprises à plus grandes ampleurs dans les discussions, un peu comme on fait les allemands dans leur manière de coopérer avec la Chine. On se resserre la main puis Monsieur le Premier Ministre part pour discuter avec d’autres personnes (environ une vingtaine autour de nous) qui souhaitaient elles aussi lui parler.

    Je repars en direction de mon travail avec un soupçon d’amertume du au faite que l’on ne m’ai pas laissé l’occasion de m’exprimer devant toute l’assemblée car je me sentais prêt. J’ai aussi un soupçon de déception car je n’ai pas eu le temps de lui expliquer que dans un mois j’étais au chômage. De ce fait, j’aurais aimé qu’il me présente à certains grands patron présent autour des tables pour leur exprimer les idées que j’avais, sur une manière efficace et pertinente de recréer un accord franco chinois qui permettrait au deux parties d’y gagner tant d’un point de vue financier (gros contrat), écologique (moins d’émission de gaz à effets de serre) et humain (amélioration du confort de vie pour les familles chinoises).

    Malgré ce qu’un intervenant à pu dire, la jeunesse française est encore vivifiante et est pleine d’idée pour préserver l’environnement et améliorer l’image de son pays dans d’autres pays!

    Je suis quand même content d’avoir pu montrer mon côté Nicolas Sarkozy « Je dit ce que je fait et je fais ce que je dit! » De temps en temps j’ai aussi mon côté Ségolène Royale lorsque je dis « Pardon » aux chinois qu’il m’arrive de bousculer involontairement dans le métro!

    Monsieur Raffarin on reste en contact et je vais continuer désormais à suivre ce blog que j’estime beaucoup pour la pertinence de certains commentaires. Soit dit au passage si vous pouviez me laisser quelques noms de personnes à contacter pour m’aider à trouver du travail en Chine en leur exposant mon projet, je vous en serais très reconnaissant bien entendu!

    Amitiés Franco Chinoise Poitevine!

    Max

  10. SEDAT dit :

    Ce « Max »,un vrai roman…!

  11. el magnifico dit :

    Monsieur le Premier Ministre,

    Je tiens à saluer l’action de notre compatriote poitevin qui a eu le courage et la pertinence de venir vous rencontrer afin de partager avec vous ses idées, sa vision des relations franco-chinoises, mais aussi pour vous demander un coup de pouce.
    Votre venue en Chine n’avait elle pas pour objectif de développer les activités d’entreprises et citoyens français au sein de l’empire du milieu?
    M. RAFFARIN, je pense que c’est un bel exemple que nous avons là, nous montrant que les gros contrats ne doivent pas nous faire oublier qu’à plus petite échelle aussi, nous avons besoin de nos politiques. Ce garçon mérite bien, à défaut d’un coup de piston de votre part, un avis, un conseil ou un soutien afin de l’aider à s’orienter dans sa future recherche d’emploi.

    La France d’en bas compte toujours sur vous.

  12. Claire Mermet-Maréchal dit :

    Bonjour Monsieur Raffarin,
    Je suis heureuse pour Vous et pour notre pays de ce retour de la France vers la Chine. C’est en unissant les savoirs et les compétences de tous les pays du G20 et au delà que nous combattrons la crise mondiale.
    On devrait pourvoir « clôner » tout plein de Jean-Pierre Raffarin, pour ses idées, ses compétences, son son ouverture d’esprit, pour l’écoute qu’il porte au gens qui ont des choses à dire pour faire avancer la France, le monde…
    Je loge à la maison, une étudiante chinoise inscrite à l’ESC de Dijon qui est en France pour deux ans. Je vais de ce pas lui parler de son Ministre Chen Deming et lui apprendre la grande nouvelle : une première pierre pour la future ambassade française à Pékin.
    Bon voyage et très bonnes fêtes de Pâques.

  13. Jerlau dit :

    Bonjour Monsieur Raffarin,

    J’ai admiré vos derniers efforts en Chine pour essayre d’améliorer l’image de Sarkozy. J’imagine que vous savez qu’il n’y a pas que le problème du Tibet et qu’il y a surtout un problème de comportement de la part du Président. Son « Fan Fu Wu Chang » est fatal à son image. 3/4 des Chinois ne voient en lui aucune stature présidentielle, aucune démarche présidentielle dans les idées. J’imagine que vous savez que c’est cela le plus important.

    Vous savez que même les familles Chinoises paysannes comptent maintenant quasiment toujours parmi leurs proches des hauts-fonctionaires, des patrons qui se font un plaisir par rétorsion d’annuler les commandes à passer en France et de les passer ailleurs quand un de leurs proches est soumis aux exactions coutumières de l’administration françaises, du genre refus de visas pour étudiant parlant déjà français, refus de visa pour Chinois marié en France avec un ressortissant français. Je connais le problème : mon épouse est étrangère, mariés en France depuis presque 2 ans et impossible d’avoir « les papiers ». Une imbecillité !

    Pour quelques dizaines de cas par an, la France perd tout ce qu’elle veut en Chine, et tout cela pour faire plaisir à quelques % de voix en France.

    J’imagine que vous savez qu’en 2008, sur les 150 000 étudiants chinois de plus qui sont partis finir leurs études à l’étranger seuls 1000 venus en France. On peut s’inquiéter pour les futurs donneurs d’ordre. La France risque d’être à une place qu’elle aura choisie elle-même et qu’elle regrettera cettainement.

    Enfin bon courage

  14. didier soubies dit :

    J’ai sincèrement bien aimé vos propos du petit déjeuner du 9, j’y trouve une bonne part de ma propre sensibilité et beaucoup de mes postures. Merci

  15. Mary dit :

    Jerlau, avez-vous rencontré personnellement le Préident Sarkozy ?
    Je ne pense pas, car vous ne parleriez plus de lui comme cela ; apparemment vous répètez ce que les médias et la gauche balancent à tout và.
    Moi, je l’ai rencontré ; nous avons un Président bien plus jeune que ses prédécesseurs, c’est peut-être ce qui vous fait dire cela ; il est bien évident que les attitudes ne peuvent être les mêmes et je ne vois pas pourquoi un Président de la République devrait ressembler à un vieux sphinx, mâchoires serrées, attitude rigide, inabordable, comme l’était Mitterrand !

    Si vous en avez l’occasion, je vous conseille de rencontrer Nicolas Sarkozy ; vous découvrirez un homme sympathique, ouvert, enthousiaste et à l’écoute., passionné aussi et courageux. Moi, je préfère avoir un Président , même s’il a des défauts, avec ce genre de qualités

    Observez le Président Obama, que tout le monde admire tant, et vous verrez que tout est une question de génération !

  16. Ernest GRANSAGNE dit :

    Monsieur le Premier Ministre,

    c’est bien ce que vous faite.

    Pourquoi en est-on arrivé là, avec les chinois ?

    Oui, les chinois ont encore beaucoup à apprendre de la « démocratie », mais sommes nous encore si « arrogants » pour vouloir leur donner des leçons ?

    C’est au Tibet que se trouve notre avenir industriel et commercial ?

    Que savons nous du tibétain moyen ? Que savons nous de la « nomenklatura » tibétaine qui vit dans l’opulence et la corruption.
    Que penser de ces tibétains « au dessus de tous soupçons », forcément puisque tibétains, qui tuent les derniers tigres pour s’en faire des habits d’apparat !

    Les chinois, avec lesquels j’ai été fier de travailler, sont intelligents, travailleurs, fiables et compétents. Il aiment la vie, les rencontres, ils sont quand on les connait, un peu « frondeurs » avec un humour extrêmement espiegle et vif.
    J’aime les appeller « les latins de l’Asie », je trouve que ça leur va bien.

    Nous devrions tout faire pour que nos échanges s’accroissent vite, car demain il sera trop tard et ceux qui pensent que le Tibet doit passer avant tout, se trompent.
    La religion n’a jamais fait avancer les hommes, elle ne leur a jamais donner à manger.

    Il faut que l’Homme sache que seuls le travail, la compétence, l’échange, la tolérance, l’amitié, la paix enfin, sont les clés de l’avenir. Dieu n’a rien à faire dans tout cela.

    Par contre il est essentiel, pour ceux qui croient, de respecter leur mode de pensée.

    C’est aussi pour cela que je considère qu’outre la Chine, nous devrions être bien plus ouverts envers la Turquie, un autre pays fort méconnu.
    La « sublime porte » a donné le droit de vote aux femmes en 1928… Ne l’oublions jamais.

    La France en quelle année ?

    Si nous avions un pays musulman ami, il serait bien plus facile de combattre les « extrémistes ».

    Avez-vous remarqué la nouvelle amérique de Barak Obama ?

    Il ne va pas attendre longtemps pour reprendre le leadership sur la Chine et le Moyen Orient, ainsi que sur la Turquie porte de l’Asie.

    Je ne sais pas pourquoi notre Président fait un « blocage » sur Ankara, je ne le comprends pas.

    Je sais bien que l’Empire Austro-Hongrois a vu l’envahisseur turque arriver presque jusqu’à Vienne, mais je ne pense pas que Nicolas Sarkozy en soit encore là ?

    J’aimerais bien avoir la raison profonde ?

    Enfin, ma dernière grande tristesse vient une fois de plus des Deux-Sévres : la fée Mellessine a encore frappé !

    Mais bondieu, pourquoi s’acharne-t-on sur ce texte, dit de Dakar, avec autant de haine ?

    Ce texte est superbe… a condition de comprendre le français.

    Serait-ce qu’un homme de sensibilité gauchisante ne soit pas capable de comprendre le français ?

    Ou alors, à la manière des gens de robe on « démolit » chaque mot, chaque phrase et on fait dire exactement le contraire au texte d’origine.

    Pourquoi le Président est-il si contesté par une opposition si incompétente ?

    Vous ne pensez pas qu’il serait temps de « tirer la ficelle dans le même sens » ?

    Nous devons faire les réformes, nous n’avons plus le temps de tergiverser; nous devons produire pour exporter, nous devons travailler pour être compétitifs, nous devons avoir un enseignement fort pour avoir demain des diplômés de valeur…

    J’ai l’impression que les français font exactement ce qu’il ne faut pas faire, curieux non ?

    Que Monsieur Horne se rassure je ne suis pas en colère, je suis juste sûr d’avoir raison et il est difficile d’avoir raison trop tôt ! C’est en général un grand tort .

    C’est fini pour aujourd’hui

    Merci Monsieur le Premier Ministre

    Continuez votre belle mission, vous avez de la chance !

    PS : POUR MAX sans Nom /

    Tu sais ouvrir les portes apparement, tu est un garçon « gonflé », alors au lieu de chercher des « appuis » de toutes sortes, remues les coudes bouge toi les fesses et bosses !
    Après cela tu n’auras de merci à dire à personne sauf à toi même !

  17. mélusine dit :

    @ Ernest : ah là là… Ernest, Ernest… Vous êtes le désespoir du syndicat ! Que faire de vous ?

    Vous dites : « la fée Mellessine a encore frappé ! » Soyons clairs : Mellessine n’existe pas ! Si vous parlez de Messaline ( une dévergondée qui n’a jamais vécu au Poitou), vous ne pouvez lui attribuer des méfaits ( des mais-fées ?) provenant des Deux-Sèvres. Si vous voulez parler de MELUSINE (la mère Lucine, la Vouivre, la fée dragon à queue de serpent, la seule unique Dame des Eaux, l’antique désse Mère )… c’est moi … mais j’ai un alibi, j’étais à Pékin avec Monsieur Raffarin!
    Merci donc de ne pas écrire n’importe quoi à notre sujet, un peu de mesure, Ernest, ! Nous pourrions nous sentir obligées d’intervenir.
    Mélusine

  18. Ernest GRANSAGNE dit :

    Ah ! la la !

    Je savais que j’étais bien plus ami avec les Diables qu’avec  » l ‘e f f e t » fait par les fées, qu’elles soient de Melles ou d’ailleurs !

    En tous les cas j’aimerais bien que l’on m’explique pourquoi lorsque Madame ROYALE se rend à Paris, ce qui lui arrive assez souvent, son chauffeur la dépose à la gare de Poitiers où elle monte en 1ere classe, et descend à Montparnasse Bienvenue.
    Bienvenue en effet car elle retrouve son chauffeur… LE MÊME que celui de Poitiers ! Il est venu en même temps que le train, par l’autoroute A 10 en ne respectant pas les 130 km / h autorisés.

    Bien sûr que l’on peut tenir un discours exemplaire sur l’avenir du véhicule électrique chez Heuliez !

    Mais montrez nous comment on s’en sert Madame ?

    Mille excuses à Jacques d’Hornes, je ne déformerai plus votre nom.

    Amitiés à tous, il y a de l’espoir pour vaincre la bêtise mais la tàche sera rude !

    Vive l’Afrique ! … ET SANS PARDON !

  19. mélusine dit :

    @ ernest : vous posez un problème…Il faut bien sûr trouver la solution. Et si madame Royal payait une taxe carbone pour faire l’équilibre ? N’est-ce-pas une bonne idée ? Vous pourriez d’ailleurs l’étendre à tous les déplacements officiels de votre gouvernement : les voyages en avion de votre président, ceux de Mr Raffarin, les aller venues des négociateurs en Guadeloupe… Bien sûr pour une meilleure efficacité, la taxe serait prélevée sur la cassette personnelle de chacun ( sans augmentation de salaire !) La Terre Mère vous en serait tellement reconnaissante ! Merci pour elle.

  20. SEDAT dit :

    « La fameuse cassette de Harpagon » dans l’Avare…? (Et non pas de Aillagon Jean-Jacques) de Jean-Baptiste Poquelin,dit Molière (1622-1673).

    Et dire que Christine Albanel (Ministre de la culture et de la communication 2009,tout de même,cela n’est point rien) ne connaît aucune de ses phrases/pensées célèbres à l’allée,mais au retour,elle se souvient quand même au moins du nom d’une des « Miss France »…!

    Laissez-moi rire,Jean-Pierre Raffarin,j’adore,@+,Reynaldo.

  21. CHARRET Roger dit :

    Encore une raffarinade à mettre à votre compte!
    Combien de temps encore serez vous la serpillière de la dictature chinoise?
    Il y a de quoi avoir honte d’être francais lorsqu’on est représenté par des gens veules comme vous et SARKOZY.
    J’espere que vous aurez le courage de publier ma réaction (qu’elle ne passera par le service de censure « chinoise »!!!!) en contradiction du reste des réactions.

    R. CHARRET

  22. SEDAT dit :

    Mdr…!
    Au moins,monsieur Charret Roger est franc,comme la France les aime…!
    Continuons à chinoiser,@+,Reynaldo.

  23. BILLEY dit :

    L ‘ UE vend pour 13 milliards € quand le déficit de l’ UE est de 155 milliards € en 2008 contre 149 milliards € en 2007 ! plus de 300 milliards € dans les caisses chinoises en 2 ans !…. Soyez heureux monsieur le sénateur …! des chiffres qui donnent le vertige et qui laissent apparaître comment nos politiciens ont assassiné nos industries .

  24. BILLEY dit :

    Expliquez-nous monsieur le sénateur comment une nation sans industrie peut survivre ….multiplier les emplois Mac-Do ou livreurs de pizzas ? ! la perte de nos industries devrait être compensée par la croissance de l’exportation de nos services ( tourisme, services bancaires, transports, brevets et exportation de l’intelligence ) ; or pour compenser ce déficit industriel il faudrait multiplier les services par 3 ou 4 ….ce qui est impossible ! ….après l’éveil de la Chine , c’est l’assoupissement mortel de la France et de l’Occident …Allez donc ramasser l’obole chinoise en leur concédant les derniers savoir-faire de la Recherche et Développement pour pouvoir vendre ce qu’ils n’ont pas encore mais qu’ils auront demain grâce aux transferts de technologie et qu’ils nous revendront moins cher….ce qui induira encore des fermetures d’usines …la boucle est bouclée !

  25. SEDAT dit :

    Mdr…!
    Quel beau billet…!

  26. Ernest GRANSAGNE dit :

    Monsieur Roger CHARRET n’exagère qu’à peine : faire du commerce, exporter, importer, avoir des contacts, établir des échanges, montrer que le Régime chinois n’a pas toujours raison…
    C’est ce que vous appellez « être la serpillère de la dictature chinoise » ?

    Alors la première serpillère fut le Général de Gaulle, qui le premier au Monde reconnu la Chine comme un véritable Pays avec lequel nous devions nous entendre…

    Vous avez une haute idée de la communion entre les peuples Monsieur.

    Vous seriez d’accord bien entendu pour dire que tout individu établissant un contact quelconque avec des chinois, est une serpillère ?

    Je n’ose imaginer un seul instant ce que vous pensez d’une certaine dame en blanc qui paradait sur la Grande Muraille, en Chine précisément, en déclarant que la « bravitude » était de venir ici !

    Il est dommage que la haine qui vous habite vous empêche de reconnaître l’évidence : nous sommes tous dans le même bateau et l’équipage essaie de faire au mieux avec la mer qui est très mauvaise.

    Il se trouve aussi que le Capitaine – notre Président de la République – est un homme qui n’est pas ici par hazard : il est élu.

    A ce titre je trouve que notre premier devoir de citoyen, c’est de respecter sa haute fonction.

    Employer le mot de « veules » à son encontre ou en destination de Monsieur Raffarin, est infamant; une insulte gratuite qui appliquée au Chef de l’Etat prouve un manque total de justesse dans vos propos Monsieur.

    Votre billet ne fait pas honneur à l’opposition. Notre belle démocratie mérite mieux que cela, même si on a des idées différentes.

  27. mélusine dit :

    @ Ernest : Ernest, modérez votre plexus, nom d’un lutin ! Respirez à fond…enfin, vous n’êtes plus un enfant ! Vous aussi devez reconnaître l’évidence : au nom de l’argent, les Humains se moquent de la VIE.. Et c’est pour cela que votre bateau ne va pas tarder à prendre l’eau… Et permettez-moi de faire une prédiction : à ce moment là, le capitaine, son âge, sa casquette et son sablier auront bien peu d’importance, votre belle tirade encore moins. Et puisque ce blog tricote des couronnes d’adieu à tous les honorables grands-pères passés de l’autre côté de la doublure… posez-vous la question, Ernest : que doit-on garder des Hommes à leur mort : leur intolérance, leur violence, leur ignorance ou bien ce qu’ils auront tenté pour une meilleure compréhension d’eux-mêmes en respectant la vie.
    Si au syndicat des fées, nous devrions garder une phrase qui « vous fait honneur », quelle serait-elle ?

  28. mélusine dit :

    @ Roger Charret : je comprends votre engagement, nous partageons le même amour pour l’Himalaya et ses habitants.

  29. Billey dit :

    La Chine ne peut être considérée comme un partenaire commercial….elle est l’un des concurrents mortels à qui nos hommes politiques ont vendu la corde à crédit pour nous pendre….et qu’ils nous passent chaque jour autour du cou ….dormez bonnes gens….Mr Raffarin va chercher en Chine la ciguë pékinoise dont le seul anditode est la révision de l ‘OMC L’Allemagne et ses 180 milliards d’euros d’excédents ( moins 44 pour la France ! ) sera elle aussi touchée , si rien n’est fait , dans les 5 à 10 ans à venir !

  30. SEDAT dit :

    Quel beau billet…!
    Mdr…!

  31. Garreau de Labarre dit :

    La prestation du President du Senat qui est venu le 22 avril a la rencontre des francais de Shanghai n’a vraiment pas ete reussie.Pas de chaleur,le President s’est contente de rester sur le perron du Consulat sans aller saluer la centaine d’invites.Discours insipide et inaudible (probleme de sonorisation) , peu d’etudiants invites alors que Shanghai attire tant de jeunes francais.Dommage,on vous a regrette,Passez par Shanghai lors de votre prochain voyage en Chine, Monsieur RAFFARIN et nous vous ferons Tres Bon Accueil.

Laisser un commentaire