Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

2 commentaires

  1. SEDAT dit :

    J’ai une de mes soeurs qui est infirmière,en ce moment,cela « vole haut » dans les hôpitaux…! lol

    Vive la réforme,@+,Reynaldo.

  2. Dominique M dit :

    Monsieur Raffarin,
    Désolant!
    Encore une réforme manquée.
    Des années de consultation et de concertation. Des rapports coûteux et des dizaines de propositions d’experts. Mais en final, un combat sans merci des lobbies qui, au dernier moment, font capoter le travail accompli et les politiques qui s’en sortent en votant un texte qui ne satisfait personne. Ni les usagers oubliés, ni les médecins et personnels soignants et non soignants. Encore moins les intérêts de l’État providence à bout de souffle et d’argent.
    Il devient urgent de réfléchir à la manière de conduire les réformes, car à ce jour, aucune des réformes essentielles dont la France a besoin pour se redresser n’a été menée à son terme. La réforme de l’Etat et de la dépense publique est au point mort. La réforme des régimes spéciaux a été escamotée, les intéressés ayant vu leurs avantages encore renforces!.
    A quoi sert-il d’augmenter le nombre de conseillers à l’Élysée, en doublon avec les ministres et leurs propres conseillers, si c’est pour en arriver là…
    Quant à l’inflation nulle, il serait intéressant de connaître l’indice d’inflation des prélèvements obligatoires sur les quinze dernières années. Malheureusement, ces prélèvements n’entrent pas dans le calcul de l’inflation!
    Bonne journée, M. Raffarin.
    Dominique M

Laisser un commentaire