Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

31 commentaires

  1. SEDAT dit :

    Bjr Jean-Pierre Raffarin…!

    Ah oui,ça c’est vrai,Paul Valery a aussi dit: »Le veau d’or…? Il vaudra moins cher demain que le veau naturel »…!

    Excellent week-end@Tous,Reynaldo.

  2. Farcouli dit :

    Parfait.Monsieur le Premier Ministre. Votre analyse , est ce que je crois…et depuis longtemps!
    Je respecte l’oposition…mais elle ne doit pas être aveugle…c’est actuellement le cas….

    Les Français qui ont votés pour Madame Royale…doivent être respectés..mais ils doivent aussi comprendre que si elle serait à la Place de notre President actuel…quel drame pour la France….nous serions ou? posons leur, la question ? répondront ils ? mes salutations

  3. SEDAT dit :

    UMP-Mitterrand superstar,Boorlo en surprise…!

    -Le dernier ministre du gouvernement a fait une visite remarquée samedi au « Campus d’été » de l’UMP à Seignosse,oû il a été acclamé par les jeunes.

    -Qu’il n’y ait pas de méprise: »Je ne me sens pas UMP »,a-t-il dit.
    Jean-Louis Boorlo a fait une apparition surprise.
    Nicolas Sarkozy,lui,n’est pas venu dans les Landes,mais a envoyé un SMS sur les portables des 1.800 jeunes du parti.

    Source « LCI ».

  4. Christian dit :

    Pourquoi ne réclamez-vous pas la fermeture du compte twitter qui usurpe votre identité :
    http://twitter.com/jpraffarin ?

  5. regard dit :

    remarquables réflexions sur tous les points
    cordialement

  6. jacqueline de paris dit :

    Bonsoir, monsieur premier ministre;
    C’est une actualité se que vous venez de faire dans votre réflection, malgré les trois composantes vitale de respect, de confiance et de la pense qui se perdent parfois leur harmonisation et leur respect réciproque. Ainsi que, nous les parents, nous seules nous sommes les seules responsables, absentés dans les combats menés au nom de l’avenir de nos enfants. C’est nos enfants suivront nos traces après notre départ en prenant en leur main la responsabilité de cette digne rotation des générations. Alors, chaque-un étant le leader de son avenir dans un circonscription entouré de respect réciproque, nous aurons touchée l’idéal de la vie-la fierté des génération.
    Bonne courage monsieur premier ministre et tenez bon.

  7. Jacques d'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Monsieur le Premier Ministre,

    C’est parfait, vos réflexions sont bien pensées.

    Cependant, une petite remarque : ne s’improvise pas « jardinier » qui veut, il faut quand même certaines notions…

    Bien amicalement

    Jacques

  8. Manu Weber dit :

    Res Publica!? La chose public me semble-t’il, dont les fondamentaux les plus lumineux se trouve dans l’oeuvre de Platon à mille lieux du « leaderschipisme »… En ces temps de crise revenons en à l’essentiel! Quand à la chance des jeunes d’aujourd’hui… Vous devriez en rencontrer quelques uns monsieur le premier ministre; crise économique, pic-oil, crise alimentaire, environnement en danger, biodiversité, endettement reccord…Ah les veinards!

  9. SEDAT dit :

    Seignosse est une commune française ,située dans le département des landes et la région Aquitaine.Elle est frontalière d’Hossegor.La commune est un lieu important du tourisme balnéaire et du surf en Atlantique.

    L’actuel maire de Seignosse,Ladislas de Hoyos,fut un journaliste présentateur du journal de 20 heures sur TF1,notamment dans les années 1980.

    Source « Wikipédia ».

  10. FUET Jean-Max dit :

    Bonjour Monsieur le premier ministre,

    Jardiner l’ humanisme Français dans un sillon de bon sens, sans semer le doute, en cultivant les actions empreintes de justice et d’équité au sein d’une France forcément de plus en plus « bigarrée », sans y perdre ses propres valeurs ainsi que sa véritable identité.
    Bien sincères salutations.

  11. LAFONTAINE dit :

    Bonsoir Jean-Pierre,

    Bravo et trois fois bravo !
    L’éthique et les valeurs doivent revenir au centre du jeu. Nous savons tous que le crise que nous vivons a pour cause essentiel le manque d’Ethique. Et dire que certains se réjouissent déjà d’une reprise en oubliant que si rien ne change, les mêmes causes produiront les mêmes effets dans quelques mois !
    Il est important qu’un homme politique tel que toi porte ce message haut et fort tant je trouve le silence actuel assourdissant sur les vraies solutions à la crise sur le long terme.
    Et bien entendu les université d’été nous rappellent de bons souvenirs ensemble à Montpellier ou ailleurs !
    Amitiés
    Philippe LAFONTAINE

  12. LAFONTAINE dit :

    Bonsoir Jean Pierre,

    Tu évoques les corps intermédiaires qui constituent en effet un des piliers de toute démocratie.
    Or, la réforme en cours des CCI peut constituer un vrai danger de remise en cause d’un de nos corps intermédiaires importants. Même si une réforme est nécessaire.
    Quel est ton avis sur ce point ?
    Amitiés
    Philippe LAFONTAINE

  13. Claude Simonnet dit :

    Excellentes réflexions,
    très cher Jean-Pierre.

    Un bonjour d’Arles à tous.

  14. jany guiot dit :

    « L’éveil de la conscience mutuelle ».
    Leadership ou Team Spirit

    Le leader existe quand il prend conscience de la nécessite de son effacement dans sa projection dans les autres.
    Il n’y a pas de leader, de leadership, sans esprit de team…

    Aujourd’hui nous trouvons deux types d’opposition…
    Une opposition de proposition, de projets…
    Une opposition de dénigrement, de refus…
    Aujourd’hui « la gauche » préfère la voie du « dénigrement » en oubliant l’importance de la « proposition »…

    Le dénigrement est une voie sans issue, une attitude de renoncement à l’éveil de sa propre conscience d’être une opposition de proposition…
    Chacun est libre de cheminer comme il l’entend, de choisir d’être sur la touche !

    Aujourd’hui, Monsieur le Président de la République Nicolas Sarkozy, ses ministres, l’UMP, la Chambre des Députes, le Sénat, ainsi que tous les démocrates de progrès représentent, dans leur essence, la France dans toute sa possibilité d’être.

    Le rôle du Président de la République est de faire grandir le sentiment d’unité, d’harmonie sociale dans l’expression d’un dialogue respectueux des valeurs de chacun.
    Il y a aussi l’importance de « l’éveil de la conscience mutuelle ».

    Le leader a besoin d’une structure de gestion qui soit à même de s’optimiser, de s’adapter aux nouvelles valeurs du temps et du nouvel espace global qu’il rencontre (local, régional ou international)… « Une architecture humaniste de progrès » qui prend en compte toutes les valeurs nécessaires au développement harmonieux de l’homme, de la communauté des hommes, du monde…

    Plus cette architecture est large et développée en conscience, plus la qualité de son management sera ressentie…

    L’éveil des consciences passe avant tout par
    • La reconnaissance de chacun dans son environnement (social, sociétal et environnemental), le respect de l’autre dans sa différence et son droit « au chapitre »
    Chacun dans son environnement doit pouvoir trouver les outils de son propre épanouissement, de l’éveil de ses possibles, d’exprimer son désir d’être, d’être reconnu comme tel…
    • Le droit à la responsabilisation de chacun dans la participation ou sa représentativité dans le choix qui se fait dans son environnement global immédiat ou plus lointain, que ce soit au niveau d’une collectivité locale, régionale, nationale, etc. … ou dans le cadre du management des entreprises.
    • Par le dialogue social établit et encadre par des règles de bienséance admises par tous, au nom du respect de l’expression de l’autre, du droit à la différence, de l’éveil de la conscience mutuelle.
    Nous sous-estimons souvent l’importance du dialogue et de sa dynamique dans le développement des valeurs, des consciences…
    Le dialogue a une grande valeur initiatique bien au-delà des limites de la (compréhension) de la matérialité du savoir à l’émancipation de l’être

    ***Nous voyons trop sur les medias, l’avilissement de la pensée par le dénigrement (pour rire) des valeurs fondamentales du respect et de la reconnaissance de l’autre dans son expression d’être.
    Chacun d’entre-nous devrait être gardien des valeurs humanistes de progrès pour permettre une harmonisation du lien social, sociétal et ainsi voir grandir l’espace de projection de la confiance dans le devenir…

    Aujourd’hui, les Etats du monde, les entreprises ont besoin de « grands leaders » qui réfléchissent le devenir…dans un esprit de team…

    Nous avons vu des crises, nous avons vu des erreurs de management…
    Nous devons prendre conscience qu’il est impératif de développer de nouvelles valeurs, une nouvelle éthique de progrès, une nouvelle éthique dans le management…et faire grandir le monde en conscience.

    Le Monde change, changeons avec… avec l’harmonisation des marches, la reconnaissance des peuples dans leur expression d’être (sociale, sociétale, environnementale), dans le droit au développement (incluant les valeurs universelles humanistes de progrès), dans la création de réels partenariats de progrès qui lieraient la diplomatie des idées et les projets industriels.

    L’individu, la communauté ont besoin des autres pour grandir en conscience, pour exister…
    La dimension spirituelle trouve son espace dans la matérialité de l’existence, dans l’action d’entreprendre, dans l’entreprise de son existence, c’est l’expression de l’unité de l’être qui relie l’esprit à la matière.

    Le leader doit pouvoir prendre conscience qu’il n’existe que dans l’expression harmonieuse des autres…
    Le remerciement viendra dans la satisfaction du travail ou d’une vie sincèrement accomplis.

    Jany Guiot le 7 Septembre 2009

  15. Ernest GRANSAGNE dit :

    Bonsoir Monsieur le Premier Ministre,

    Bonsoir à tous,

    la pensée ci-dessus – ce superbe texte de Jany Guiot – me remplit de joie. J’en avais besoin !

    Il y a moins d’une heure, je suis tombé par hazard, par un coup de « zapette » malencontreux, sur le début du match France / Ukraine…
    C’était l’instant des hymnes nationaux : d’abord celui de l’Ukraine où chaque « gros plan » sur les visages des joueurs montrait des lèvres qui bougeaient… Normal, ils chantaient leur hymne.

    Vînt l’instant de la Marseillaise… Je redoutais par avance ce que j’allais voir… Je suis resté immobile, ma zapette à la main; je voulais savoir, je voulais voir.

    La caméra, passa sur chaque visage, l’un aprèsl’autre… Je ne suis pas du tout « foot », je n’y connais rien.
    J’ai simplement vu une succession de visages noirs, immobiles, lèvres résolument fermées !

    J’ai eu a cet instant honte, honte pour ces personnes qui refusent notre hymne, alors qu’ils sont les représentants de la France dans le Monde !

    Pourquoi la France accepte-t-elle cela ?

    Je ne suis même pas révolté, je suis dépité, abasourdi, estomaqué, ahuri, vidé, attéré, peiné, agressé, meurtri.

    Pourquoi tolère t-on cela ?
    Au nom de quoi ?
    Du sport ?
    Il y a longtemps que ça n’en est plus !
    Au nom de la manne financière ?
    Qui soutient de telles individus ?

    Ramah Yade ! au secours !

    Bonne soirée à tous.

    eg

  16. jany guiot dit :

    « Du Foot et des Hommes »

    Cher Ernest,

    Bonjour, je vous remercie pour votre mot sur le texte écrit…qui m’a fait très plaisir…

    Je comprends votre désarroi devant le spectacle d’une telle différence de comportement envers le symbolisme des hymnes nationaux…

    Il y a avant tout « un problème d’éducation et de respect » envers cette formidable chance qu’ont reçu les footballeurs, dans la vie, de pouvoir jouer sur « un terrain d’accueil », de gagner honorablement leur vie, bien loin d’une chaîne de montage industriel…
    Ce n’est avant tout qu’un problème d’éducation, ne nous trompons pas…
    Le remède est simple, il est éthique, « tout comportement de dénigrement, d’expression de désinvolture, doivent être sanctionnes par les autorités françaises au titre de la bienséance, du respect de la terre d’accueil, du respect du aux supporters »
    C’est simple, que les joueurs concernes retournent jouer dans leur cour s’ils n’acceptent pas le minimum d’éducation requit…

    Ce n’est pas a l’Etat de jouer le rôle des fédérations, mais si elles sont incapables de garantir le minimum de respect et de bienséance, c’est a l’Etat (représentant du peuple) de faire entendre sa voie.

    Nous sommes tous responsables de nos actes, de nos écrits, de nos comportements dans la vie, envers les autres, mais aussi envers soi-même.

    La démocratie doit montrer que chacun est libre d’exprimer ses sentiments et de défendre son droit a la différence, a l’existence…elle doit aussi pouvoir sanctionner et s’exprimer quand elle est dénigrée ou bafouée dans son intégrité et dans son expression d’être.

    Ce n’est avant tout qu’un problème d’éducation et d’éveil de la conscience…

    Quand nous trouvons des hommes épanouis, plein du bonheur de vivre, les différences s’effacent pour montrer l’aspiration à la fraternité, à la joie d’être ensemble sur le chemin.

    Il est important de revenir à l’éducation et de se donner un cadre de bienséance pour mieux vivre ensemble…Il n’y a pas de démocratie molle !

    C’est le travail du gouvernement, des institutions, de l’école, des medias, d’éveiller les consciences en ce sens.
    ***Pardonnez les fautes car j’écris sur un clavier sans accent.

    Bien cordialement,
    Jany guiot

  17. jany guiot dit :

    « Du Foot et des Hommes »

    Cher Ernest,

    Bonjour, je vous remercie pour votre mot sur le texte écrit…qui m’a fait très plaisir…

    Je comprends votre désarroi devant le spectacle d’une telle différence de comportement envers le symbolisme des hymnes nationaux…

    Il y a avant tout « un problème d’éducation et de respect » envers cette formidable chance qu’ont reçu les footballeurs, dans la vie, de pouvoir jouer sur « un terrain d’accueil », de gagner honorablement leur vie, bien loin d’une chaîne de montage industriel…
    Ce n’est avant tout qu’un problème d’éducation, ne nous trompons pas…
    Le remède est simple, il est éthique, « tout comportement de dénigrement, d’expression de désinvolture, doivent être sanctionnes par les autorités françaises au titre de la bienséance, du respect de la terre d’accueil, du respect du aux supporters »
    C’est simple, que les joueurs concernes retournent jouer dans leur cour s’ils n’acceptent pas le minimum d’éducation requit…

    Ce n’est pas a l’Etat de jouer le rôle des fédérations, mais si elles sont incapables de garantir le minimum de respect et de bienséance, c’est a l’Etat (représentant du peuple) de « faire entendre sa voie » et sa voix.

    Nous sommes tous responsables de nos actes, de nos écrits, de nos comportements dans la vie, envers les autres, mais aussi envers soi-même.

    La démocratie doit montrer que chacun est libre d’exprimer ses sentiments et de défendre son droit a la différence, a l’existence…elle doit aussi pouvoir sanctionner et s’exprimer quand elle est dénigrée ou bafouée dans son intégrité et dans son expression d’être.

    Ce n’est avant tout qu’un problème d’éducation et d’éveil de la conscience…

    Quand nous trouvons des hommes épanouis, plein du bonheur de vivre, les différences s’effacent pour montrer l’aspiration à la fraternité, à la joie d’être ensemble sur le chemin.

    Il est important de revenir à l’éducation et de se donner un cadre de bienséance pour mieux vivre ensemble…Il n’y a pas de démocratie molle !

    C’est le travail du gouvernement, des institutions, de l’école, des medias, d’éveiller les consciences en ce sens.
    ***Pardonnez les fautes car j’écris sur un clavier sans accent.

    Bien cordialement,
    Jany guiot

  18. Jacques d'Hornes dit :

    Cher Ernest,

    Je partage tout à fait votre point de vue, tout d’abord pour souligner la qualité du superbe texte de Jany mais aussi sur le constat que vous faites sur le comportement de nos petits français lors du coup d’envoi du match de foot France/Ukraine. Je n’ai pas vu cette cérémonie et pour cause, je regardais le match de basket (Euro 2009) opposant notre Pays à la Lettonie (victoire française), je ne suis venu au foot qu’après le dénouement, mais ce que vous déplorez est habituel.

    Pourquoi nos Amis Chinois, qu’ils soient du Nord, du Sud, de l’Est ou de l’Ouest de ce grand Pays sont-ils si patriotes ? Pourquoi nos Amis Américains sont-ils si respectueux de la bannière étoilée pour mettre la main sur leur poitrine quand retentit l’hymne américain ? Le comportement d’autres peuples devant leur hymne national. Et pourquoi nos « Petits Français » sont-ils sans expression en entendant la Marseillaise, ont-ils au moins la chair de poule en l’écoutant, en écoutant ses paroles si profondes…. Peut-être ne leur a-t-on pas appris !

    Bien amicalement

    Jacques

  19. Jacques d'Hornes dit :

    Cher Ernest,

    Je reviens un peu sur mon billet précédent.

    « Peut-être ne leur a-t-on pas appris ! » Par cette réflexion je suis optimiste car ce comportement de nos sportifs ne datent pas d’ aujourd’hui et j’ose espérer que ce n’est que pour cela et que le mal ne soit pas plus profond…. Il ne suffit que d’y remédier, comme vous le faites en implorant Madame Rama Yade, notre secrétaire d‘Etat.

    Toutefois on peut s’étonner que grand nombre de ces personnes n’éprouvent aucun sensation patriotique, notamment devant la diffusion de notre hymne national alors que les mêmes démontrent, quelques instants après, tout leur attachement à leur religion en se signant de la croix et ou en récitant des versets du Coran avec les mains jointes. On peut alors se demander si la dévotion pour une religion et la foi ne sont pas plus fortes que l’amour et le respect que l’on porte à sa Patrie.

    De là, viennent peut-être certains résultats de nos sélections, je pense que l’on peut « mouiller son maillot » pour l’amour de son Pays mais je ne crois pas qu’une prière à une divinité avant le début d’un match puisse amener un joueur à être meilleur dans le jeu où il faut toute sa concentration.

    Bien amicalement

    Jacques

  20. Claude dit :

    Bonsoir à tous,

    La tolérance n’est pas le fort de ce blog. Je l’avais déjà remarqué à plusieurs reprises.

    Je me targue d’être assez patriote. Je suis généralement plutôt spontanément civique dans tous mes comportements et je ne chante pas la Marseillaise.

    Ce n’est pas faute de l’avoir apprise, je fais partie de ces générations qui passaient le concours d’entrée en 6ème et le Certificat d’Etude (en 3ème pour ma part). S’il y a des anciens ici ils se souviennent bien que la Marseillaise (généralement avec fausses notes) était au programme du Certif. Il fallait connaître tous les couplets et donner l’impression d’être un ancien des armées du Rhin en entonnant le refrain.

    Mais même le certif n’a pas fait de moi un bon chanteur de Marseillaise. Alors j’ai compensé. J’ai beaucoup travaillé, beaucoup gagné et beaucoup payé d’impôts. J’ai entrepris, innové et créé des emplois, pas mal d’emplois pour un petit bonhomme comme moi. Puis par un concours tout à fait républicain je suis devenu fonctionnaire et par civisme et convictions personnelles j’ai aussi beaucoup donné à la fonction publique et surtout à tous « mes usagers ». Mais je ne chantais toujours pas la Marseillaise.

    Alors, vous comprenez que je me mets assez facilement dans la peau des autres « non chanteurs de Marseillaise ». Je suis toujours autant attendri quand je vois la fierté des joueurs de toutes disciplines qui portent le maillot (généralement) bleu de nos équipes de France. Et c’est facile pour moi de me dire que cette fierté vaut bien pas mal de messes et pas mal de Marseillaises. Et je me console aussi en me disant que bien souvent nos sportifs sont tellement critiqués par nos centaines de milliers d’entraineurs de rechange qu’il doit être normal qu’ils se concentrent un peu plus que les autres.

    N’oubliez pas que quand le public siffle la Marseillaise, ce sont aussi nos joueurs qui sont sifflés et je pense que, là, vous pourriez vous offusquer et trouver ça choquant (pour le moins). Et vous, tout occupé à ne pas entendre les joueurs chanter, vous n’avez pas entendu que le soir de France-Serbie, la Marseillaise a encore été sifflée et moi, ça, ça m’a fait beaucoup de peine.

    Je vous souhaite de la bonne humeur,
    Cordialement,
    Claude

  21. Ernest GRANSAGNE dit :

    Bonjour à tous,

    Bonjour à Claude : il semblerait que vos idées et votre comportement de citoyen, ne soient pas si éloignés de ceux que vous voulez corriger !

    Il n’est pas question ici de savoir chanter juste ou non. Vous le savez très bien…

    Allez donc voir les autres blogs, ceux par exemple où il n’est même pas permis de s’exprimer ! Ils sont légion !

    Ici, vous pouvez tout dire et notre Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin est très attaché à cela en disant :  » nous avons la liberté aimable » (voir édition du 14 avril 2009)

    Cependant ne nous y trompons pas : le « détail » des lèvres résoluement fermées pendant l’hymne national dépasse de très loin celui de savoir chanter ! Ne vous faites pas plus naïf que vous ne l’êtes.

    Il faut savoir ce que nous voulons : si nous pensons que La Marseillaise, le drapeau tricolore, notre belle devise républicaine, notre armée, nos institutions, enfin tout ce qui a fait de nous des français respectés dans le monde, justement par ce passé attaché aux valeurs de la démocratie acquise de haute lutte, si cela pour vous n’est rien, alors vous avez raison, ne soyez pas indigné d’un tel comportement collectif devant les télévisions du monde entier. Continuez de croîre que ce sont les indignés qui ont tort, laissez faire…tendez l’autre joue…et réjouissez-vous de tout ce qui peut salir nos institutions.

    J’ai par le passé, travaillé dans de nombreux pays, entre autre en pays musulman. Cela m’a permis de mieux comprendre ce qu’était l’Islam.

    En France on ne connait l’Islam qu’à travers des « clichés » et des « raccourcis ».

    Pendant le Ramadan, je suivais le jêune, je trouvais cela normal.
    Durant tout le temps de mon séjour, je respectais à la lettre, les us et coutumes…

    Il ne me serait pas venu à l’idée de ne pas suivre les modes de vie du pays qui m’accueillait chez lui.

    Je pense profondément que cela devrait être la régle pour les gens que nous accueillons chez nous : d’abord un respect de leur part de notre Pays ! Cela fonctionne dans les DEUX SENS.

    Si vous respectez, vous tolérez. Rien ne sera possible sans cela.

    C’est tout ce que je voulais démontrer dans mes propos.

    Ni Jacques, ni Jany ne disent autre chose.

    Je crois que vous vous trompez d’ennemi, ne soyez pas aveuglé par les projecteurs qui vous empéchent de voir la réalité.

    Nous avons encore une chance, celle de pouvoir nous exprimer. Vous venez de le faire vous aussi, alors que voulez-vous de plus ?

    Que nous applaudissions les extravagances de Ségolène ? Le modèle de tolérance ?

    Il s’agit d’un choix de socièté. Je ne serai jamais pour la démagogie, les faux semblants et le vedettaria de la personne.

    Par contre, le respect des Hommes, oui ! Partout et toujours. A une condition : c’est que ce respect soit mutuel.

    La Marseillaise n’est ni de gauche, ni de droite. Elle est la France.

    Si on ne la respecte pas, on ne respecte pas la France.

    Je ne parle même pas de ceux qui entonnent poing levé, l’Internationale… Il s’agit là encore d’une attitude qui n’a jamais été bien analysée par les acteurs… Ou alors… trop bien !

    Allez braves gens ! Nous vivons une époque formidable.

    Claude, avec moi : Allons enfants de la Patriii iiee … Le jour de gloire est ….

    Oui ! effectivement ! Je crois bien que vous chantez faux !

    Je ne dis pas cependant : « taisez-vous ! »

    C’était juste un clin d’oeil de bonne humeur !

    Bonne journée à vous, Claude, que je vous souhaite pleine de tolérance…

    Ernest

  22. Nicole dit :

    Connaitre, chanter, et respecter la Marseillaise, c’est bien, même s’il est vrai que certains passages sont un peu douteux, mais respecter son prochain quelle que soit sa couleur : c’est encore mieux;
    Mr Hortefeux doit se montrer exemplaire,de part sa fonction il représente la France et ainsi tout les français , mais j’ai honte quand je l’entends faire des généralités sur les étrangers; je rapporte ces propos « quand il y en a un ça va, c’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes.. »
    j’ai honte vis à vis de tous ces étrangers ou français issus de l’immigration qui vivent en France et ont une conduite exemplaire, j’ai honte vis à vis de toutes ces personnes qui portent un nom à consonnance étrangère dont les CV vont directement à la poubelle..(que l’ont ne me disent pas le contraire, car j’ai travaillé dans une grande société où c’était la règle..et elle est malheureusement loin d’être la seule..).
    « Une petite phrase détachée de son contexte », nous dit-on, qui concernait plutôt les auvergnats.. »
    Cette esquive mensongère est pire que tout…je dirais plutôt une phrase méprisante au sujet de ce jeune maghrébin UMP, ce dernier est tellement naïf qu’il va jusqu’à prendre la défense de Brice Hortefeux..Tant mieux pour ce dernier…et tant mieux aussi pour lui, sa naîveté l’empêche ainsi de perdre son sourire..
    Conclusion : toute la droite prend la défense de Brice Hortefeux, normal il est trop proche de
    Mr Sarkozy pour que l’ont se risque à dire tout haut ce que l’ont pense ( je l’espère au moins) tout bas : l’ambition avant tout.., et bien sûr toute la gauche l’accuse..surtout parce qu’il est de droite, ..
    Assez d’hypocrisie, les français en ont marre, il y a des problèmes c’est vrai avec une minorité d’étrangers en France, mais c’est une très grande minorité; Nous voulons des hommes politiques talentueux, courageux, sincères, et respectueux, bon je sais moi aussi je suis naïve..

  23. SEDAT dit :

    Tenez,il y a du rab,doit-on dire Brice de Nice ou Brice de Nice…? mdr

  24. Claude dit :

    Bonsoir Ernest GRANSAGNE,

    Intolérant ou dénué du sens de la mesure, vous tapez fort quand vous tapez.

    Cher monsieur, il est inutile de feindre de croire que je mets Jean-Pierre Raffarin dans le même panier que vous pour obtenir son soutien. Je ne visais en aucun cas Jean-Pierre Raffarin dont je suis tout à fait convaincu qu’il est tolérant. La preuve, vous pouvez sans problème avoir, ici, d’une manière habituelle, des jugements de valeur basés sur de l’intolérance. Certains de ses visiteurs le sont moins. Vous, par exemple, faites, entre autres, un amalgame très particulier et pas très innocent (de mon point de vue) entre l’équipe de France et l’Islam. Vous faites également des extrapolations de mon texte qui manifestent votre intention de descendre votre interlocuteur plutôt que d’argumenter contre ses idées.

    Je ne suis pas sûr que vous ne m’ayez pas spontanément classé dans les plus ou moins gauchistes simplement parce que j’ose avoir de vraies idée de la droite généreuse à laquelle vous n’adhérez pas car vous croyez qu’être à droite c’est être intransigeant et intolérant.

    Il aurait été plus convenable d’expliquer pourquoi, selon vous, il est plus important de chanter la Marseillaise dans un moment d’extrême concentration plutôt que de se donner à fond dans une prestation dont la France sera peu ou prou grandie ou rabaissée. Vos arguments sérieux seront pris avec sérieux.

    Je ne veux corriger aucune idée ni aucun comportement. J’observe simplement qu’il est malsain de ne pas être franchouillard quand on est joueur d’une équipe de France. Loin de moi l’idée de «défranchouillardiser» qui que ce soit. Ces joueurs là n’ont pas tous ni votre couleur ni votre culture ni votre éducation. Ils n’y perdent rien. Je ne connais pas la raison pour laquelle ils ne chantent pas la Marseillaise mais je suis absolument sûr qu’il ne s’agit forcément pas d’une attitude anti française. Regardez Yoann de Gourcuff. Vous ne pouvez pas penser que cet aristocrate soit antifrançais. Or, lui non plus n’a pas chanté la Marseillaise. Et nos institutions n’ont pas chancelé. Soyez un peu moins grandiloquent, ne vous laissez pas emporter par un lyrisme qui ne vous va pas très bien et qui ne cache pas votre intolérance (très ponctuelle sans doute, je l’espère pour vous).

    Pour moi, vos amalgames (blogs où on ne peut pas s’exprimer, la République instaurée par la haute lutte par certains de nos ancêtres, gauche-droite, l’internationale et le poing levé, Madame Ségolène Royal, etc.) valent mille fois moins que l’énergie que ces garçons développent pour la gloire de notre pays.

    Je n’avais pas non plus apprécié le parallèle qui a été fait entre le fait que la concentration l’emporte sur la Marseillaise alors que les joueurs croyants s’en remettent aussi à Dieu pour ne pas décevoir leurs équipiers, leur entraineur qui leur fait confiance et la Nation qui attend tout d’eux. C’est une comparaison indigne peu respectueuse de la croyance de chacun. C’est discriminatoire.

    Je ne suis pas naïf et contrairement à vous qui en énumérez beaucoup, je n’ai pas d’ennemis même parmi ceux, intolérants, qui cassent sans cesse du sucre sur le dos de ceux qui ne leur ressemblent pas. Cela me choque simplement et je le dis. C’est mon intolérance à moi. Je ne demande à personne de se taire. Ce serait contraire à mon goût pour la liberté. Mais puisqu’on parle de liberté je prend celle de vous dire tout net que juger les gens à leur manière de ne pas chanter la Marseillaise est un raccourci auquel je vous engage à réfléchir. Et les vilipender publiquement est une liberté que vous avez mais que votre morale devrait tempérer.

    La tolérance n’est pas une vertu qui se proclame mais une de celles qui se démontrent.

    Ceci étant dit, j’espère comme vous que vous apprécierez mon clin d’œil de bonne humeur comme j’ai apprécié le votre (MDR comme dirait Reynaldo). Votre sens de l’humour vaudra sans doute bien le mien.

    Cordialement,
    Claude

    PS – Vous n’avez rien compris. Si je ne chante pas la Marseillaise ce n’est pas parce que je chante faux. Simplement, comme beaucoup, je n’aime pas donner ma façon de chanter en spectacle.

  25. Jacques d'Hornes dit :

    Cher Ernest,

    J’ai volontairement attendu quelques jours pour m‘exprimer, non pas pour me dérober dans ce litige qui vous, qui nous oppose à Claude mais tout simplement parce que je pense qu’avec une personne coutumière de certains faits le silence est la meilleure des réponses, nous pouvons avoir des divergences mais il est des façons non agressives de les dire. Je pense que notre ami Jany et bien d’autres encore qui s’expriment sur ce carnet partageront ce point de vue.

    Sachez que je partage tout à fait les propos pertinents de votre dernier billet et vous apporte tout mon soutien pour votre attachement aux valeurs de la Patrie et de l‘humanisme.

    Bien amicalement à vous.

    Jacques

  26. Jany Keochkerian -- un 'autre "Jany", si si ! dit :

    parmi les prerogatives du chef de l’etat il y a je crois protecteur de l’academie francaise
    quel est son programme? la culture francaise n’a t’elle pas d’autre affiliation que l’adoption d’hadopi.
    a part construire une maison a paris et la baptiser maison, n’a -t-on rien d’autre a se mettre sous la dent? je sais bien que le chef de l’etat, premier du rang a ne pas sortir de la « pepiniere », n’est pas coutumier de la science, mais en temps que scientifique je me dis que notre salut viendra de notre langue. et en ce sens, sans chercher la polemique, permettez-moi de dire bien haut a ceux qui veulent bien m’ecouter que c’est ce qui me distingue du chef de l’etat. et fera de moi un serieux candidat pour la prochaine echeance (2012).
    chaque echeance est gagnee par l’equipe qui a la vision la plus nette sur la direction a prendre pour le pays. je suis le genie des langues.
    et fait de moi un authentique patriote, n’en deplaise a nos freres pensifs…

    Jany, seconde par Ruth Elisa Chambers.

  27. Ernest GRANSAGNE dit :

    Bonjour à tous,

    Bonjour Jacques,

    « LA PAROLE EST D’ARGENT MAIS LE SILENCE EST D’OR »

    Merci cher Jacques d’avoir compris qu’il n’y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre, ni pire aveugle que celui qui ne veut pas voir…

    Bien entendu votre soutien me va droit, là où il se passe quelque chose en moi, lorsque retentit La Marseillaise. Là où sont les frissons et la chair de poule. Là où il est commun de dire : au coeur.

    Soyez-en remercié.

    Je suis surpris d’apprendre que selon certains, chanter notre Hymne, c’est faire preuve de « franchouillardise » . Beaucoup vont être touchés par cette appréciation, j’en suis sûr.

    De plus, chanter, selon moi, n’est pas décodé comme « se donner en spectacle ».

    Chante qui veut, où il veut, comme il veut, quand il veut… Chanter est jubilatoire !

    C’est pour cette même raison que lorsque 11 joueurs porteurs du maillot national s’alignent avant un match international, il doivent pendant cette minute là, être par leur attitude, les exemples de ce que chaque citoyen doit être : se tenir droit, immobile, le regard fixe…RESPECTUEUX.

    Il n’est point besoin d’être « instruit » il faut juste être conscient que leur place a cet instant dépasse le rôle de joueur de foot-ball, pour lequel il sont payé.

    Ils sont pendant cet instant « des ambassadeurs »

    Où alors, il ne faut plus envoyer les Hymnes nationaux avant les rencontres.

    Si on choisit de le faire, il faut donc être cohérent, en adhèrant pendant cette minute au rôle impliqué par le fait d’avoir été sélectionné.

    C’est un tout. C’est indissociable.

    Ne pas être en accord avec cela, entraine de facto le non respect du Pays pour lequel on va représenter les Couleurs.

    C’est la même chose quand on porte un uniforme.

    C’est aussi le même raisonnement pour un fonctionnaire dans le cadre de son métier.

    Il en est de même pour un collaborateur qui travaille pour sa Société.

    L’Homme quel qu’il soit, en tant qu’Homme, doît être respecté, il a des Droits qui ne doivent pas être bafoués, mais immédiatement après avoir dit cela, il se doît de remplir ses Devoirs.

    Le Droit engendre le Devoir.

    L’un ne va pas sans l’autre, sauf si l’on défend l’anarchie, l’indiscipline et le désordre,

    Il est aujourd’hui très difficile de défendre des idée « humanistes »

    La tolérence n’est pas une chasse gardée, réservée à certains.

    Les médias déforment tout et entrainent avec eux une vision déformée de nos règles démocrates.

    Il est aussi très facile de se croîre détenteur de la « vérité » quand on préfère se cacher pour chanter
    (« ne pas se donner en spectacle ») et se permettre d’être « donneur de leçons » en restant masqué sous un seul prénom.

    Très amicalement à Jacques

    Ernest

  28. jany guiot dit :

    Cher Ernest,

    « La parole est d’argent mais le silence est d’or »
    Sachez que j’apprecie beaucoup vos interventions sur ce blog.

    Avant de parler, il est important d’apprendre a ecouter,
    Avant de prendre la parole, il est aussi important de peser ses mots…

    Laissez les pierres brutes se polirent dans la confusion des mots et des maux..le respect des autres viendra en son temps…

    Un salut amical au tres cher Jacques.

    Bien amicalement,

    jany

  29. Ernest GRANSAGNE dit :

    à Jany, à Jacques,

    à beaucoup d’autres, silencieux, discrets, mais attentifs,

    merci.

    Même s’il est difficile de convaincre, parce qu’il est toujours mal venu d’avoir raison trop tôt, il ne faut pas se laisser submerger par les « pisse-froid » et les « ignorants » qui n’ont jamais connu « l’obligation de résultats » et la confrontation à « l’élite internationale de la concurrence »…

    Un monde nous sépare.

    Il est agréable cependant de savoir que certains comprennent, parce qu’ils savent, eux.

    Amitiés sincères

    Ernest

  30. Jany Keochkerian dit :

    je lis ça et là les commentaires avec passion. mais je vous trouve tous mous. pas assez incisifs. je souhaite porter un projet republicain pour 2012. j’ai evidemment lu avec interet le papier de Jean-Pierre Raffarin dans Le Monde.

    http://www.lemonde.fr/archives/article/2009/09/19/la-republique-du-leadership-exige-le-renforcement-des-contre-pouvoirs_1242524_0.html

    je sais que je serai elu, mais je ne sais pas encore comment. Votre nom est trop proche de « Ruth Elisa Chambers ». nous n’avons pas le choix!

    France, Proche-Orient, ‘Etats-Unis, Russie, G-B, Extrême-Orient, notre candidature a cette envergure.
    Louis le Grand, ESPCI, ENSPM, North London Collegiate School, Oxford University, Schlumberger (entreprise francaise et internationale).

    le chef de l’etat, c’est malefoy.
    je ne peux pas perdre, parce que je ne combats pas malefoy, mais voldemort, le dormeur du val (qui a deux trous rouges a l’oeil droit, cote gauche), c’est moi. je me bats contre moi-meme (le chaos riant!).
    ruth est ginny, avec des airs de cho.
    soyez mon dumbledore. c’est tres serieux.

    Jany

  31. Jany Keochkerian dit :

    Ruth Elisa Chambers = Pierce-Jerusalem.
    She belongs to the Chosen One! She’s His Spell!
    that’s why your name mattered.

    Jany

Laisser un commentaire