Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

3 commentaires

  1. jany guiot dit :

    Une nouvelle période pour le romantisme.

    Aujourd’hui, nous le voyons, un peu partout dans le monde, l’homme s’éveille et grandit en conscience.

    L’idée de l’éveil des peuples à la démocratie fait son chemin, tout en intégrant les racines de la tradition pour mieux respecter les valeurs du temps et les origines de notre expression d’être (individuelle ou collective).

    Cette lente transformation du monde amène l’homme vers une plus grande prise de conscience de l’évolution de l’être dans son environnement global et dans l’éveil général des sens, notamment celui du cœur.

    Une nouvelle période pour le romantisme s’ouvre…

    Un jour nous reverrons nos petits bancs publiques…avec des amoureux qui se becotteront…des mots, des jours, des horizons…de l’amour…une infinie tendresse…
    Les feuilles danseront de nouveau dans la lumière dorée de l’automne, tandis que les enfants rempliront leurs poches de marrons…

    Et puis, qui sait, peut-être que nous aussi, nous seront sur l’un de ces bancs a contempler les images du temps qui passe…dans la douceur grisante d’un vent d’eternite…

    jany guiot

  2. Jacques d'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Monsieur le Premier Ministre

    Ça sent la rentrée ! J’espère que vous avez passé de bonnes vacances, ce que me laisse penser vos différents cartes postales de toutes les régions de France où vous avez séjourné durant cette période estivale.

    Je tiens également à vous remercier de bien vouloir reprendre vos bonnes habitudes en nous délivrant ces messages d’agenda très utiles pour vous suivre dans votre actualité nous permettant ainsi de pouvoir vous apporter notre modeste contribution.

    Cette semaine, je note des activités en corrélation avec votre champ d’action politique, ce déjeuner avec Monsieur Jim Douglas, Gouvernement de l’Etat du Vermont en tant que Président du Groupe France/Etats-Unis du Sénat je suppose, ce rendez-vous avec Monsieur Pierre Ménat, nouvel Ambassadeur de France en Tunisie pays dans lequel vous vous rendez régulièrement et cette rencontre avec l’Assemblée des Français de l’Etranger.

    Je note également votre intervention au séminaire « Start @ 2009 » organisé par l’ESCP et l’ENA pour le discours de clôture. J’avais lu cet article des Echos faisant part de votre participation à ce rendez-vous de la « business school ». Ce qui me réjouit c’est surtout de voir l’enthousiasme des étudiants de différents campus européens adhérer à cette idée européenne, voilà les « jeunes » comme je les aime. Je souhaite une grande réussite à cette initiative.

    Bonne journée et bonne semaine.

    Bien amicalement à vous.

    Jacques

  3. jany guiot dit :

    Il y a -t-il une ethique de travail dans l’ingenierie francais ?

    J’ai pris connaissance par un collegue qu’un grand de l’ingenierie francais recherche du personnel pour partir travailler pres de 15 mois au Cameroun…avec un regime de rotation de 8 semaines de travail, suivies de 1 semaine de repos en famille.

    Beaucoup de personnes refusent ce type de rotation (8 semaines, suivies de 3 semaines seraient plus acceptables)

    L’entreprise peut chercher a faire du profit, mais pas sur le dos de l’equilibre des familles, ni en tirant les salaires vers le bas…en ne trouvant que du personnel non-qualifie pour suivre la prestation professionnelle.

    Monsieur le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin, je vous indique ci-dessus, une des raisons pour laquelle les entreprises ne sont pas performantes a l’export…
    Seules les grandes entreprises serieuses savent qu’il est important d’investir dans du personnel qualifie pour obtenir une bonne prestation a l’etranger.

    Nous le voyons pour des compagnies comme Total qui emploient du personnel avec une large echelle des ages, les seniors trouvent leur place, les rythmes de rotation prennent toujours en consideration l’equilibre des personnes et celui des familles.

    Veuillez agreer Monsieur le Premier Ministre, l’expression de ma tres haute consideration,

    jany guiot

Laisser un commentaire