Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

23 commentaires

  1. Jean-Michel Vergne dit :

    Une belle illustration du rôle de pondération de la chambre haute.
    Bon courage et excellent voyage en Chine.

  2. rousseau dit :

    Mr le Président n’a qu’une seule ambition, couler tous les contre-pouvoirs, y compris le pouvoir local issu des lois de décentralisation. Avoir tous les pouvoirs, mais pour quoi faire?

  3. REGARD dit :

    Tout ceci va dans le bon sens, mais le « bon sens » n avait pas présidé à l »élaboration du texte gouvernemental.
    Cette remarque est valable pour toute la démarche gouvernementale qui mériterait d’être plis pragmatique.
    De l’action, encore de l’action, toujours de l’action, mais aussi un projet, une ambition, un rêve.
    Pourrions nous avoir une synthèse chiffrée de ce qui a été réalisé et appliquée depuis 2 ans et demi.
    Vous pourriez en faire un chapitre de vos carnets.
    Fidèlement

  4. Patrice ROCHE Paris dit :

    Monsieur le Premier Ministre,

    Ce texte de votre main est rassurant devant la volonté de nombre de nos Sénateurs de rester vigilants quant au financement des collectivités territoriales et le poids d’un exécutif, par instants, trop dévorant.

    Je crois aussi souhaitable de connaître l’avis de nos Sénateurs devant le projet de la réorganisation des collectivités territoriales ; non dans un sens des réseaux politiciens mais dans le sens d’un besoin territorial et politique ( de la « res publica ») bien envisagé et dans le contexte de toutes les réflexions nécessaires.

    Encore une interrogation, pourquoi ne pas élargir cette réflexion à un « machin » de la République dont le coût des études est bien supérieur à celui du plus dépensier des cabinets de stratégie privée, le CESE ?. Et peut-être à d’autres conseils ou comités consultatifs dont le rôle le plus méritoire est, bien souvent, dans l’esprit des Contribuables, leur émargement au budget national.

    Avec, Monsieur le Premier Ministre, l’expression de ma profonde considération,

    PR

  5. Jean Bocquillon dit :

    Ces querelles à répététition à l’intérieur de l’UMP sont inssuportables pour les militants, d’autant qu’elles sont systémétiquement diffusées dans le public et que les médias et l’opposition (c’est souvent la même chose) en font des gorges chaudes.

    Le Prsident a été élu sur son programme qui prévoyait la suppression de la TP et la réorganisation des structures départementales et régionales, alors faisons les, et le plus vite possible.

    Dans le débat sur le fianancement des collectivités territoriales, il serait bon aussi et en préalable de siscuter de leur gouvernance et de leur efficacité.

    Combien coutent les dizaines de milliers de postes créer ces deux dernières années???

    Alors s’il vous plait, un peu d’unité dans le Parti et mettez un peu vos Ego respectifs en veilleuse.

    Avec tout mon respect:

    JBo
    adhérent

  6. SEDAT dit :

    « La taxe professionnelle,plus on en parle et moins on comprend »…! Source « Le Monde ». lol

  7. POUPONNOT Yves dit :

    Pauvre France…
    Pauvre Président Sarkozy.
    Comment réformer un pays avec des élus (de tous bords et de tous niveaux) qui en veulent toujours PLUS.
    Pourtant la suppression de la taxe professionnelle était dans le projet législatif, mis en forme par F. Fillon et avalisé par l’ensemble de l’UMP.
    Dans ma petite commune de 1260 habitants, je vois le nombre d’employés communnaux augmenter chaque année avec un équipement en matériels digne d’une grande entreprise. Et le résultat d’entretien de la commune laisse toujours autant à désirer (hors centre bourg, ça va de soit…)
    Alors, il y en a assez de ces dépenses éxagérées… y compris celles de l’Elysée.

  8. jany guiot dit :

    « 1 – Le gouvernement a donné son accord pour que l’on distingue le débat sur la fiscalité des entreprises et celui des ressources des collectivités territoriales ».

    Monsieur le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin,

    Je ne comprends pas pourquoi une telle incomprehension de tous sur le sujet clair de la decentralisation, de la suppression de la TP et la balance des resources concernant les regions.

    Votre propos et vos demarches sont clairs.

    Rappelons a chacun que lorsque la gauche a gagne les regions, les depenses de gestions ont fortement grandi…

    Mr le President de la Republique Nicolas Sarkozy et les membres du Senat y compris Mr le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin, ne sont pas en desaccord sur le fond, mais sur la forme.

    La decentralisation doit permettre au contraire de revoir les flux, les taches et responsabilites de chacun pour diminuer les couts en personnes et en materiel.

    La relecture de la decentralisation est importante pour diminuer le nombre d’elus et le cout de gestion des regions et departements.

    Cette reforme n’appartient pas a tel homme politique, si brillant soit-il (Francois Fillon) elle appartient a tous car il est important de reformer la France afin de retrouver une saine structure de gestion.

    Arretons de gemir et de nous plaindre comme des enfants qui ne cherchent pas a comprendre le challenge important.

    Mr le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin est pour la suppression de la TP, ne disons pas le contraire dans nos commentaires, il y a un probleme sur la balance comptable des regions…C’est donc le moment de clarifier.

    Il est aussi important que nos amis de ce blog se manifestent et expliquent leurs situations pour permettre aux hommes politiques d’optimiser la gestion pour eviter des cas extremes comme celui d’andre.

    Tout peu se dire dans la bienseance, c’est a chacun de nous d’apporter sa pierre pour que la France retrouve ses couleurs.

    Bien amicalement,

    jany guiot

  9. jany guiot dit :

    Monsieur le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin,

    La France se reforme, mais les plus importantes reformes sont:
    ***La modernisation de notre politique industrielle car elle concerne les entreprise et l’emploi, c’est a dire toute la structure economique qui gouverne nos democraties de progres.
    Une democratie a besoin de moyens pour fonctionner, ces moyens elle ne peut les trouver que dans une politique industrielle et commerciale etablie.

    ***la deuxieme reforme important est la relecture complete de l’architecture de gestion de notre pays, la decentralisation controlee en fait partie.
    L’architecture de gestion comprend le social, le societal et l’environnemental, elle comprend la responsabilisation des intervenants tout en optimisant les poles de gestion pour reduire les couts.

    Veuillez agreer Monsieur le Premier Ministre, l’expression de ma tres haute consideration.

    jany guiot

  10. carole dit :

    « 31/10/09 POURQUOI NOUS NE VOTERONS PAS LA REFORME. J-P Raffarin
    L’actuelle proposition n’est ni claire, ni juste, ni conforme à nos convictions d’élus enracinés. Nous ne pouvons prendre à la légère l’inquiétude profonde et légitime de tous les élus qui, à la tête de leurs collectivités territoriales, sont les premiers investisseurs du pays.
    Il nous apparaît peu rationnel de mener la réforme des finances avant celle des compétences. Le principe de réalité nous conduit à penser qu’il est nécessaire de voter d’abord la réforme des collectivités territoriales, puis la réforme de la taxe professionnelle. La seconde doit trouver ses fondations dans les choix et principes de la première. »

    17/11/09 POINT D’ACTUALITE SUR LE DEBAT SUR LA TP. J-P Raffarin
    Ainsi, nous voterons en début de débat budgétaire la fin de la Taxe professionnelle pour les entreprises et nous débattrons, en fin de débat, du financement des collectivités territoriales.

    Monsieur Raffarin,

    J’ai pris soin de faire un C/C de vos petites phrases dans chacun de vos posts.
    Donc, finalement vous voterez bien la suppression de la TP, puis viendra la réflexion sur le financement des collectivités locales.

    Le plus navrant dans toute cette polémique, c’est cette désastreuse image (vu sur TV5 Monde) des maires (élus par les français) qui s’en sont donné à coeur joie pour siffler monsieur Fillon. Après, on s’étonne des dérapages lors de rencontres sportives, dans les écoles, dans les manifestations…….
    On avait déjà le pauvre spectacle de l’Assemblée Nationale, que je compare souvent à un poulailler, mais là, ces sifflements à l’insu du Premier Ministre, la vulgarité et la déliquescence de nos élus, sans respect aucun, ni pour l’homme, ni pour sa fonction, démontre parfaitement l’état de notre pays.

    « Enracinés » effectivement, tous ces maires, ils sont bien enracinés dans leurs Hôtels de ville flambant neufs, ils en ont bien profité des retours fiscaux à la charge des entreprises. Ils excellaient en dépenses pas toujours utiles quand l’herbe était grasse, mais ils ont (pas tous) oublié que la première mesure de gestion c’est l’anticipation et la prudence. Ils sont finalement couverts de dettes (la bourse n’est pas le loto), alors que l’on vient chanter sur tous les tons aux pauvres français « Français économisez, français sachez gérer votre budget (site du gourv), français mangez correctement, français soyez verts…… et surtout français payez ! Oui, payez, car vous comprennez, nous les maires, on embauche (Rap Cour des Comptes). Ex : un jardinier, oh non, il en faut un pour planter, l’autre pour mettre la graine, l’autre pour arroser, et le dernier pour vérifier que toute l’opération s’est bien passée. C’est une carricature, car je n’ai rien contre les jardiniers, mais franchement, tous ces élus, au lieu de siffler notre Premier Ministre, ne pourraient-ils pas eux aussi TAILLER à coups de haches dans leurs dépenses.

    Ben voyons, M Aubry le disait bien ce soir, oh que oui, il y en a des frais : personnes âgées, RSA, Culture, Sports. RSA (aucun retour sur ce nouveau lobby), Culture (ah oui les intermitents, les expos….), les sports (football – amusons le peuple, on voit le résultat dans les stades). Oh elle a quand même parlé des personnes âgées (quand on sait le prix des maisons de retraite, on ne peut que sourire).

    Monsieur Raffarin, la croissance à crédit ne peut fonctionner, et lamentablement c’est comme cela que fonctionnent nos régions, départements et communes. La France est propriétaire de sa terre, pas de ses industries, PME, artisans et c’est aujourd’hui où notre pays a besoin d’une immense bouffée d’air frais dans sa fiscalité pour sauver le tissu industriel, que nos maires viennent pleurer parce qu’ils sont tout, sauf des gestionnaires !

    Monsieur Raffarin, avec tout le repect que je vous dois, prennez un bâton de pélerin dans chaque main et dites leur bien à tous vos amis sénateurs, députés, représentants des CCIF, maires, que Monsieur Fillon avait raison, lorsqu’il disait que les caisses étaient vides ( les poches des français aussi), alors maintenant à vous tous de couper fermement dans les dépenses publiques. Il y a urgence.

    Cordialement.

  11. Jacques d'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Monsieur le Premier Ministre,

    Ce billet rassure et confirme vos déclarations faites sur BFMTV/RMC d’hier matin dans cette interview d’excellente facture avec JJ Bourdin. Les échanges entre l’exécutif et le législatif avancent et c’est très bien pour ces réformes dont notre Pays a le plus grand besoin. Entre gens de bonne volonté un accord est toujours possible dans la mesure où le dialogue est ouvert, dans une réforme il faut toujours aller au plus profond des choses, et je salue votre abnégation pour le bien de notre Pays.
    La mise en place de ce « SEC » devrait permettre d’avoir une meilleure vision des choses, et facilitera sans aucun doute la mise en place des nouvelles dispositions.

    Bien amicalement

    Jacques

  12. JPM dit :

    Bravo François Fillon qui a eu le courage d’argumenter face à une salle, au début, hostile puis silencieuse.
    J’imagine ces mêmes élus, sifflés par leur opposition, pendant des séances de conseil !!!!
    Je suis sidéré par la démagogie de la gauche et certains de droite qui nous annoncent que les communes ne pourront plus gérer les crèches, les centres de vacances, financer les associations sportives et culturelles. Que de balivernes !!! Le citoyen lambda est toujours pris pour un imbécile.
    J’ai vécu comme élu, la transformation du Sivom en Communauté de Communes. Il s’agissait avant tout de profiter de la DGF incitative.
    Plus de dix ans plus tard, on constate que la masse salariale de ce nouvel EPCI a explosé et que le train-train de l’ancien SIVOM a continué sauf qu’un projet d’un centre nautique a vu le jour.
    Un projet de plus de 10 millions d’Euros dont on ne connaît pas encore le mode et le coût de fonctionnement sinon que sa gestion sera confiée à un organisme non communautaire.
    Je suppose que le déficit prévisible sera la conséquence de la suppression de la TP.
    Les citoyens ne veulent plus et ne peuvent plus continuer à financer ces investissements dispendieux alors que leur pays traverse une crise sans précédent et qu’ils devront rembourser un déficit abyssal, fruit de gestion calamiteuse d’un Etat obèse et irresponsable.
    J’attends des dirigeants de l’UMP, du courage politique et un langage de vérité à moins que ce parti ne se comporte comme le PC Chinois.
    Bravo François Fillon qui est venu défendre ce projet alors que d’autres font des voyages semi-privés loin des sifflets et des insultes.

  13. Caroline dit :

    Bravo à François Fillon, honte aux élus qui ont sifflé hier. Et après on demande plus de respect de la part des jeunes ! C’est lamentable.

  14. Dr Ludovic ZANKER dit :

    Cher Jean Pierre Raffarin,

    Je compte sur vous, pour ne pas faire capoter cette réforme de la TP. Je sais que c’est un dossier sensible et que vous représenté la Vienne en Poitou Charentes.
    Mais n’ayant pas eu de réponses à mon courrier postale.

    Je vous fais confiance, sur ce sujet et les autes qui vont avec.

    Avec ma Haute considération

    Dr Ludovic Zanker
    Diplomate Honoraires RFA France

  15. Mistral dit :

    « Nous attendons du gouvernement un message de confiance vis-à-vis de ceux qui au quotidien vont vivre « la République décentralisée ».

    Cad les PME qui paient pour tous ces gens la …

    Je ne suis pas d’accord et je suis un peu en colère vis à vis de l’égoisme et je le dis de la lacheté de ces élus qui ont courageusement sifflé le premier ministre.

    Lacheté car ces élus veulent leurs petits avantages, embauchent des fonctionnaire inutile et financent ,un peu …, les travaux par du prêt sur 30 ans remboursé par les enfants, de la TP et des aides de l’Etat.

    C’est sur que c’est plus facile que d’augmenter les impots ou de rationaliser leurs effectif.

    Il y a la France des élus et des fonctionnaires qui vivent ensemble et la France du privé qui paient.

    L’égalité est un principe républicain.

    Il faut restaurer l’égalité dans notre pays.

  16. Ernest GRANSAGNE dit :

    Bonjour à tous

    Mais qu’est-ce donc que ce jugement permanent de chaque « faits et gestes » de notre Président ?

    Qu’il soit en Arabie au lieu d’être au Pince-fesses annuel des Maires, cela fait partie de l’organisation de l’Elysée et du choix des priorités.

    Il me semble que ceux qui critiquent cela n’ont pas en charge l’agenda de la Présidence ?

    Que ce soit le Premier Ministre qui soit allé en personne, présenter les dernières orientations de son propre gouvernement ne me paraît pas outrancier, je dirais même qu’il était difficile de trouver mieux.

    Que les reproches qui sont faits à Jean-Pierre Raffarin, sont encore une fois incompris, cela est une évidence.

    Tout ce qui est dit ici, sur ce blog, sur l’affaire de la Taxe Professionnelle, prouve tout simplement que notre Pays a des Institutions qui fonctionnent bien : la chambre des députés propose un texte… Il se trouve qu’il n’est pas satisfaisant en l’état… Le Sénat, dont c’est le rôle, est là pour l’améliorer…

    Il ne devrait y avoir ni polémique, ni insatisfaction, ni surtout de jugements de valeur « à la ptite semaine ».

    Jany Guiot fait un excellent cadrage des enjeux, dans ces précédents billets.
    Ses constats, toujours pertinents, peuvent servir de « trame » a de nombreux axes de développement pour la France dans le monde.

    Il se trouve que beaucoup de nos concitoyens qui n’ont aucune idée de la difficulté des marchés internationaux et qui n’imaginent pas une seconde ce que c’est que de se battre contre la concurrence internationale, feraient bien d’apprendre qu’une nation ne peut survivre qu’avec une balance d’échanges économiques équilibrée.

    Quand nos hommes politiques se déplacent à l’étranger, c’est un peu plus de marchés d’exportation qui s’ouvrent… C’est donc bon pour espérer moins de chômage.

    Que certains maires, ne comprennent pas cela, c’est fort regrettable, car on aurait pu croire qu’ils fassent partie d’une certaine élite décisionnelle et intellectuelle ?

    Selon moi, un Maire représente le Peuple dans tout ce qu’il possede de bon sens et d’abnégation.

    Les faits d’hier au Palais des Congrès, prouvent le contraire :

    Que ce matin sur France-Inter Monsieur Cubeau, Maire de l’Isle-Jourdain, dans le sud Vienne, se permettent de déclarer « que le Président de la République n’a pas oser affronter les maires et qu’il a préféré aller en voyage privé en Arabie Saoudite » dénigre gratuitement non seulement le Président, mais dénigre aussi le rôle des maires.

    En tant que Maire, il ferait mieux de s’occuper de sa propre commune, ainsi que de son canton, qui est loin d’avoir un avenir serein avec des voies de communications d’un autre âge et des PME absentes car non attirées par cette région, puisque pas de routes ni de TGV.

    Que fait Monsieur Cubeau pour améliorer l’avenir du sud-Vienne ?

    Je peux lui proposer déja une économie importante (pour la poche du citoyen) :

    - la suppression, dès cette année, de l’envoi de Cartes de Voeux, dans les boites à lettres.

    C’est cher, c’est condescendant, c’est facile, c’est surtout inutile.

    Les administrés que nous sommes attendent des actes et non des voeux de nouvel an…

    Polémique, polémique, réglements de comptes…

    … et Ségolène Royal ? de la même famille que celle de Monsieur Cubeau, est-elle un modèle ? un exemple ?

    Allons, juste un peu de décence serait la bienvenue.

    Qui ? qui s’offusque du sabotage des engins de travaux publiques sur la déviation de Fleuré, au sud de Poitiers, ce dernier week-end ?

    Nous n’avons pas entendu, ni le Président de Région, ni Monsieur Cubeau, sur ce sujet ?

    Pourtant là, il y a de quoi s’indigner !

  17. Claude dit :

    Bonjour monsieur Raffarin,
    On lit ou on entend ici ou là que les collectivités locales sont le plus important investisseur en France.
    C’est une double idiotie.

    1 – Les collectivités locales investissent trop souvent dans des investissements somptuaires. Ce ne sont pas les collectivités les mieux placées pour investir intelligemment et au bon prix.
    2 – Les collectivité locales investissent avec l’argent des entreprises (donc, indirectement, des ménages consommateurs) et privent celles ci des moyen d’investir dans des moyens de production et de création d’emploi en confisquant au passage la part du coût de fonctionnement des services chargés d’investir à la place du privé.

    On entend, souvent en ce moment, que si la TP est supprimée, ce seront les ménages qui seront mis à contribution. C’est un abus de confiance que de faire croire aux ménages qu’ils ne payent pas la Taxe Professionnelle. Il serait quand même temps que les ménages sachent que tout ce qui est mis, en apparence, à la charge des entreprises est inéluctablement payé par les ménages puisque tout ce qui concoure à majorer les coûts de revient majore les prix de vente (plus la TVA).

    Supprimer la TP consiste simplement à organiser autrement et plus intelligemment les taxes sur la consommation de telle sorte que nos clients étrangers (qui ne profitent pas plus que moi des équipement somptuaires de nos communes, départements et régions) ne soient pas découragés d’acheter nos produits peu compétitifs.

    Cordialement,
    Claude

  18. eric hainaut dit :

    Monsieur Le Sénateur,

    Le projet de réforme de la TP semble oublier dans ses dispositions les artistes qui jouissent d’une exoneration en vertu de l’Art 1460 du CGI qui parle de la TP. Si la TP change de nom et que le CGI n’est pas réformé, tous les artistes vont payer la TP….est ce que que veut le gouvernement ? ou est ce un oubli dans les discussions ?….

    Je reste à votre disposition pour de plus amples renseignements sur ce point important qui concerne également les avocats, les salles de spectacles …

    Sentiments respectueux

    Eric hainaut

  19. rougetvert dit :

    BRAVO JPR ou plutôt Mr Le Sénateur!

    Vous avez raison d’animer et de piloter des actions (dossier de la TP) pour faire approfondir le sujet et ne pas se faire enfiler des promesses qui ne pourront pas être tenues.
    Le Parlement ,le Sénat doivent être plus incicifs face à un hyper-président qui veut tout décider,gérer.
    Il y aurait aussi beaucoup à dire de tous ces »conseillers » qui prennent des prérogatives sur les membres du gouvernement …..et avec quelle arrogance et/ou sournoiserie .
    Encore bravo et bon courage Mr RAFFARIN ,ne vous laissez pas influencer par « certaines convocations » tenez le cap.

    UN SIMPLE CITOYEN

  20. Cazier J-LUC dit :

    Chers amis,
    J’ ai lu, tous les commentaires, ,après ce match épouvantable de l’équipe de France, il ne passeront pas le premier tour et tout ceci, va coûter au football.
    Je suis en osmose, avec Ernest Gransagne,que dire de plus, sur son analyse, en un mot  » RESPECT ».
    Madame la Présidente de Région, est-elle, un modèle, pour la France ????? Elle attaque, maintenant, les siens, je réitère, après les embrassades de la Rochelle, c’est la raison,pour laquelle, je souhaite, une alternance, en mars prochain, dans notre « REGION POITOU-CHARENTES ».
    J-Luc CAZIER 86 CHAMPGNY LE SEC

  21. Claude dit :

    Bonsoir,

    On me demande de préciser ma pensée. C’est vrai je n’ai pas été clair.

    Les collectivités locales investissent, entre autre, avec l’argent des entreprises sans que les entreprises aient leur mot à dire. Elles ne sont donc les plus gros investisseurs qu’en apparence. Si les entreprises françaises n’étaient pas pressées comme des citrons elles investiraient beaucoup plus et investissant plus elles seraient plus compétitives. En étant plus compétitives les entreprises seraient plus entreprenantes et par effet de levier l’activité créerait une capacité de financement telle que les investissements seraient dopés. Et les entreprises seraient le plus gros investisseur ce qui est leur rôle. Si on appauvrit encore plus les entreprises les collectivités locales apparaitront encore plus de grands investisseurs. Et les mairies, les conseils généraux et les conseils régionaux flambant neufs donneront de beaux exemples d’investissements qui font marcher les entreprises de bâtiment mais qui ne produisent rien que de l’endettement. La construction d’une usine fait marcher les entreprises de bâtiment aussi mais en plus permet la création de richesses et d’emplois et génère de la capacité d’investir.

    Quand une municipalité investit dans une épicerie pour maintenir de l’activité, elle n’est pas dans son rôle mais au moins elle aide à produire de l’activité et de la valeur ajoutée. Quand elle fait des investissements somptuaires, elle est dans son rôle mais plombe l’économie en la privant d’investissement judicieux et fructueux.

    J’ai entendu aujourd’hui une sottise du même acabit. Un socialiste expliquait que notre économie était tellement attrayante et dynamique avec une fiscalité tellement favorable que les investisseurs étrangers investissaient beaucoup en France. Ceci est une autre ânerie. En effet c’est parce que nos entreprises sont exsangues qu’elles sont vulnérables et accessibles aux prédateurs qui les rachètent et qui n’hésitent pas la crise venue à récupérer tous les actifs déménageables et à fermer « leurs investissements » en France (sans oublier ceux qui viennent, financés par de l’argent public et qui n’ont pas plus de reconnaissance que les autres quand ça va moins bien pour eux). Dans le meilleur des cas les prédateurs ne tiennent pas leurs engagements. Vous voulez des exemples ?

    Bonsoir,
    Claude

  22. ARNAUD Patrick dit :

    M. le premier ministre,
    C’est au niveau des collectivités territoriales que le citoyen lembda trouve le plus souvent réponse à ses problèmes. S’il est nécessaire de faire des économies ce ne doit pas être au détriment des services rendus aux administrés et donner lieu à un accroissement excessif de l’impôt sur les ménages. Des économies sont possibles entre autres en limitant le cumul des mandats, en améliorant la péréquation entre collectivités riches et pauvres et en assurant un réel contrôle et conseil de
    gestion des communes départements et régions.
    .Bravo pour vos actions et respectueusement.
    P.A.

  23. Régionales 2010 » Taxe professionnelle : avant le deuxième round, l’UMP sauve les apparences dit :

    [...] Les jours passent, et le conflit s’enracine. Sous le feu des projecteurs, aucune des deux parties ne compte céder à la pression. Et voici que du jour au lendemain, un accord est soudain trouvé lors d’une réunion entre François Fillon et les élus réfractaires. [...]

Laisser un commentaire