Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

7 commentaires

  1. SEDAT dit :

    Je profite de la mi-temps du match Lyon/Réal de Madrid sur TF1 en direct,Lyon ne se débrouille plutôt pas mal…!
    A propos des retraites,ce qui me fait délirer dans l’histoire des retraites,c’est le fait qu’il y a beaucoup de salariés d’entreprises privés et publics qui se font virer avant d’y arriver,j’ai lu un rapport d’experts (But de Lyon,juste maintenant,incroyable,pleine lucarne de Makoun,allez l’OL…) dernièrement que l’on gagnerait 6 heures de longévité humaine tous les jours…!
    Excellente soirée,@+,Reynaldo.

  2. Claude dit :

    Bonsoir Monsieur le Premier ministre,

    J’ai tout particulièrement apprécié vos prises de position sur les deux thèmes qui vous étaient proposés.

    Pour les retraites je ne suis pas surpris de votre façon de voir les choses. Elle est dans la droite ligne de ce que vous avez fait ave François Fillon pour la réforme précédente. Il est dommage que la crise ait changé la donne. Nous étions sur le chemin du plein emploi et maintenant la démonstration qu’en travaillant plus on crée de l’activité est à reprendre presque à zéro. La perspective du plein emploi aurait probablement facilité la négociation. Cependant, la crise rend la réforme encore plus nécessaire et sans faire d’impasse facile en se disant que la croissance va régler des problèmes que l’on ne peut raisonnablement régler qu’en cotisant globalement plus longtemps.

    Les vrais problèmes sont connus, notamment ceux des métiers pénibles et des travailleurs jeunes qui ont déjà accumulé plus de temps de cotisation que les autres retraités. Le problème le plus difficile à traiter sera celui du calcul des retraites des fonctionnaires qui vont s’arcbouter sur cet avantage acquis qui est une insulte aux autres français qui ne comprennent pas que les fonctionnaires passent au travers des crises grâce à la garantie de leur emploi puis reçoivent 75 % de leur dernier traitement au moment de partir.

    Le chômage des quinqua va parasiter la négociation car il est très difficile de faire comprendre aux gens que ce problème ne sera réglé qu’avec un accroissement notable de l’activité qui n’est pas pour demain mais pour seulement après demain (seulement si toutes les réformes entreprises aboutissent rapidement). Le problème des retraites et celui du chômage des quinquas sont deux problèmes totalement différents mais qui interfèrent dans l’esprit des gens. Or la résolution durable du financement des retraites sans peser sur la compétitivité et en éclairant l’horizon des entreprises va participer à l’accroissement de l’activité et permettre de redonner du travail à de plus en plus de quinquas.

    J’ai un peu peur que Xavier Darcos aille au bout de son idée d’interdire le licenciement des quinquagénaires. Ce serait un coup de poignard à leur donner dans le dos. Lui aussi doit intégrer l’idée que les deux problèmes sont séparés.

    Là où je suis surpris c’est en entendant votre position de responsable de l’UMP quand vous parlez du centre. Bien sûr votre passé vous y prédisposait.

    Vous savez que le centre droit est orphelin. Je suis de ceux qui avaient fait confiance à François Bayrou en particulier en 2002. Comme pour beaucoup d’entre nous quand nous avons compris sa démarche il était trop tard pour sauver l’UDF et son discours lors de la motion de censure m’a fait comprendre que l’UDF aurait définitivement des soucis. A ce moment là, beaucoup n’imaginait pas ce qui allait arriver même quand on les alertait.

    J’ai eu quelques temps l’espoir que Gilles de Robien prendrait le relai notamment au travers de son club Société en mouvement mais ses fonctions internationales au sein du BIT et comme ambassadeur chargé de la cohésion sociale l’ont éloigné de la politique du terrain.

    Alors, vous vous doutez que j’espère qu’un ou plusieurs hommes de talent puissent « relancer la machine ». Pour le moment le vrai centre dort malgré le grand nombre de centristes orphelins dont la majorité d’entre eux a une grande maturité et une bonne connaissance du monde qui entreprend.

    J’espère que votre plaidoyer en faveur du centre va aider à fédérer les énergies centristes. Hervé Morin semble « grandir un peu » et prendre de l’assurance dans ses fonctions ministérielles, espérons qu’il va devenir vraiment grand et réussir à recréer l’UDF (quel que soit son nom mais j’aimais bien UDF). Ce qui compte ce sont les valeurs de l’Ex-UDF.

    Bien cordialement,
    Claude

  3. Jacques.D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Monsieur le Premier Ministre,

    Malgré de multiples occupations, c’est bien connu un retraité est toujours débordé, j’ai toutefois pris le temps de vous écouter lors de cet entretien. Votre prestation fut comme à son habitude excellente, propos mesurés et pertinents et je partage tout à fait vos différents points de vue, notamment sur la réforme des retraites : le dialogue social doit rester condition de la réforme, prendre le temps de la discussion, obligation de faire du cas par cas (durée de cotisation, pas le recul de l’âge de la retraite – pénibilité du travail devant en être les grands axes).

    En ce qui concerne le paysage politique de notre Pays, effectivement nous en revenons à une position d’affrontement Droite/Gauche et c’est bien dommage parce que nombre de citoyens (classes moyennes) qui ont plutôt des idées centristes sont perplexes, très peu intéressés par la politique surannée des socialistes mais aussi par la politique menée par la majorité qui ne va pas au plus profond de leurs préoccupations majeures. Or ce vivier est important et en 2007 il a voté en grande majorité favorablement pour notre Président, et il s’agit et s’agira avant tout de le remobiliser pour les prochaines échéances en leur redonnant une certaine confiance. Grand nombre de ces personnes ne font pas de politique mais s’y intéressent et l’on ne peut pas dire que leur moral soit au « beau fixe »…, la crise économique qui n‘arrange pas leur situation et leur environnement (familial, cadre de vie, etc…), des réformes qui les mettent à chaque fois de plus en plus à contribution avec des bas de laine qui ne sont extensibles car leurs revenus ne suffisent plus, mais qui ne perçoivent jamais aucune aide (revenus jugés satisfaisants pour en percevoir mais pas suffisants pour se sentir en sécurité).

    Bien amicalement à vous.

    Jacques

  4. jany guiot dit :

    Monsieur le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin,

    Je m’associe a Jacques qui a su vous donner ses impressions avec le talent que nous lui connaissons.

    Votre prestation a ete remarquable, celle d’un grand homme d’Etat…

    C’est vrai, aujourd’hui nous avons besoin de retrouver « un vrai centre », le centre du President Valery Giscard d’Estaing qui avait beaucoup apporte a la France.

    Merci…

    Veuillez agreer Monsieur le Premier Ministre, l’expression de ma tres haute consideration,

    jany guiot

  5. Dr Ludovic ZANKER dit :

    Cher Monsieur le Sénateur,
    Cher Monsieur Jean Pierre Raffarin,

    Suite à la lecture de votre vidéo, je n’ai qu’une chose à dire merci de montrer la vérité, qui j’éspère nous fera gagner dans les Régionales!
    Et pourvu que le Poitou Charentes soit au RV et aux Couleurs de notre famille politique l’UMP.

    Bien à vous

    Dr Ludovic Zanker

  6. Jacques.D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Monsieur le Premier Ministre,

    J’ai suivi également cette interview accordée à Christophe Barbier sur LCI. Les sujets abordés (d’actualités) sont sensiblement les mêmes que ceux de ce Talk Orange/Le Figaro, toutefois votre interlocuteur était différent, Christophe Barbier se montrant beaucoup plus agressif que Guillaume Tabard. Mais vous savez réagir et vous adapter à toutes les circonstances, vous nous avez montré une nouvelle fois que vous êtes un grand homme de communications, énergique et déterminé. Vous maîtrisez parfaitement les sujets abordés.
    J’adhère totalement à votre « 100% » de soutien au Premier Ministre dans la défense de son Ministre qui a commis une maladresse, c’est le rôle du Chef d’être derrière un membre de son équipe même quand il « se plante ».
    Je vous suis également dans votre détermination à vouloir remobiliser l’électorat de la majorité et de ses alliés pour les élections régionales. Les listes de nos candidats sont des listes d’Union et chacun doit se sentir concerné pour faire échec à l’adversaire même si ce n’est pas l’un des siens qui conduit cette liste.

    J’ai également remarqué votre facile adaptation à toutes circonstances, un rictus beaucoup plus grave lors de l’annonce du décès de Monsieur Robert Pandraud, mais un sourire venant très vite l’effacer quand vous avez fait l’éloge de ce Monsieur, grand serviteur de la cause politique, disparu. Je l’avais trouvé très fatigué lors de l’une de ses dernières parutions, il avait fait l’ouverture de l’un des derniers conseil national de l’UMP.

    Bien amicalement

    Jacques

  7. mistral dit :

    De mon petit niveau je vous ai trouvé très bon.

    Oui il faut dire que les socialistes sont tristes, sans idées, sans unités, sans leaders, et qu’ils ne sont bons qu’à se jeter sur la moindre parole pour en faire une affaire d’Etat.

    Oui il faut dire que souvent la grève est un moyen d’action dépassé, inadapté, contre productif.

    Oui il faut croire que l’UMP va gagner des régions. Ce n’est pas possible que les gens réélisent des présidents socialistes qui à part augmenter les impôts, embaucher des fonctionnaires inutiles, et faire de la communication, n’ont strictement rien fait pour leur région.

    Le bilan des socialistes n’est pas bon, il faut le dire.

    Quand à moi, dans le midi, je suis fier de voter pour un homme modéré dans ses propos et dans ses action : Raymond Couderc.

    Un seul chiffre : 100 000 000 d’euros par an dépensé par Freche dans son délire de communication.

    Comment les électeurs peuvent ils voter pour Georges Freche. Le grand maire de Montpellier qu’il a été est a été un très mauvais président de région. Et vu ses paroles, on peut être inquiet de son éventuel réélection.

Laisser un commentaire


 
 

Recherche

 

Calendrier

février 2010
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728

Syndiquer ce Blog