Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

12 commentaires

  1. SEDAT dit :

    Bjr Jean-Pierre Raffarin…!

    Ah oui,ça c’est vrai,ou chemin, »Pâques »,du latin populaire « Pascua »,altération par influence de « Pascua » (Nourriture),du verbe « Pascere » (Paître) et du latin « Pascha » lui-même emprunté à l’hébreu « Pessa’h » (Passage,commémoration de la sortie d’Egypte,réssurection de Jésus-Christ)…!

    Le « Tao » peut-être considéré comme la matrice préalable au sein de l’Univers au passage du souffle originel (Souffle de Dieu,le vent,la brise,la bise,etc,etc…) précédant la parité binaire du Yin-Yang (Comme le langage informatique,oui,non)…!

    Excellentes « Fêtes Pascales »,@+,Reynaldo.

  2. jany guiot dit :

    Le Yin, le Yang, l’expression du Tao…

    Pour parler du Tao, l’ideal est de fermer notre livre, car nous faisons partis du Tao, nous sommes cette energie de l’univers qui s’exprime du neant a son infini et de son infini au neant…la friction comme matiere a observer…

    Le Yin s’ouvre au Yang, le Yang s’ouvre au Yin pour trouver leur harmonie…
    Le Yin et le Yang, c’est la relation intime avec l’univers, c’est a dire la creation (qui englobe aussi son neant)

    Le Tao, c’est un livre ouvert pour chacun de nous, a nous d’en comprendre l’essence et de trouver l’harmonie dans cette univers extraordinaire.

    La friction, c’est l’expression de nos desirs, de la question, de la pensee, de nos limitations, de la matiere…c’est l’existence…
    La prise de conscience de cette energie qui cherche sa solution, qui cherche a se liberer de son connu, de son passe, est l’expression du Tao.
    L’expression de l’energie de la vie.

    jany guiot

  3. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Monsieur le Premier Ministre,

    Joli titre ! Surtout quand on l’interprète dans le pur concept du Tao.
    Le masculin et le féminin, l’ombre et la lumière, le sec et l’humide, le froid et le chaud, le flux et le reflux, l’activité et l’immobilité, le nord et le sud, la liste est sans fin … Cependant si le Yin et le Yang sont opposés, chacun ne peut exister sans son contraire. Ils sont donc complémentaires et sont faits pour être associés, leur association assure un équilibre parfait amenant l’harmonie qui est le but recherché.

    Dans les relations entre deux pays, la diplomatie est très importante et joue un rôle primordial. Le « nous » de « toutes les missions que nous avons menées » est cependant trop modeste, tant vous avez été de toutes ces campagnes dans les relations sino-françaises. Vous avez toujours été en première ligne, multipliant vos voyages à toutes fins utiles, et vous vous êtes toujours acquitté de façon remarquable de cette lourde tâche, parfois mal engagée allant jusqu’à rabibocher notamment après l’épisode malheureux du passage de la flamme olympique à Paris. Vous y êtes parvenu en vous reposant sur votre parfaite connaissance du Peuple Chinois, de sa culture mais aussi sur vos propres qualités imprégnées de respect et d’amitié envers ce Peuple Ami au travers de dialogues francs, directs et sincères.

    Vous avez toujours été le parfait Ambassadeur de notre Pays auprès de ce Grand Pays émergent qui est prêt à réserver une place privilégiée à la France. Lors de l’inauguration de l’exposition Universelle de Shanghai, notre Président bénéficiera d’une attention particulière de la part de son hôte, j’ose espérer qu’il saura suivre les bons et sages conseils que vous lui prodiguez régulièrement dans le cadre des relations amicales et partenariales entre ces deux Pays.

    Je profite de l’occasion pour vous souhaiter de joyeuses fêtes de Pâques ainsi qu‘à nos amis.

    Bien amicalement

    Jacques

  4. jany guiot dit :

    Monsieur le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin,

    Vous montrez au travers votre texte qu’il est important de cultiver la relation avec ce grand pays qu’est la Chine.

    Ce pays a une culture extraordinaire, nous devons accepter le rendez-vous avec l’histoire, avec le temps…en cherchant à comprendre sans a priori son évolution.

    Vous écrivez:
    « Les dirigeants chinois sont prêts à réserver une place privilégiée à la France dans leur réseau de relations internationales ».
    C’est très vrai, c’est pourquoi il est important que notre diplomatie, nos industriels, prennent la dimension du privilège accorde, tout en sachant que le chinois est pragmatique, il attend de nous un discours et des actions concrètes.

    La Chine grandit, petit a petit, les valeurs sociales et humanistes trouveront leur expression dans le quotidien des chinois…laissons au temps de trouver les équilibres nécessaires a l’évolution des valeurs…

    Nous pouvons comprendre le questionnement de nos medias sur les droits de l’homme, mais nous devons aussi faire comprendre que « la démocratie » n’est pas un concept intellectuel qui s’exporte et qui oblige les pays « au formatage »
    La démocratie prend racine dans un espace global (social, sociétal et environnemental) d’une région ou d’un pays du monde, elle a besoin de cet espace pour grandir et trouver sa forme d’expression qui sera différente de l’expression que nous pouvons trouver en France ou en Europe.

    Nous pouvons continuer a défendre les droits en cherchant a ouvrir le dialogue, qu’il soit sous la forme diplomatique ou sur les medias…

    Vous proposez : la présence de Carla Bruni aux côtés du Président.
    Vous devez savoir que Mme Carla Bruni aura certainement des pressions venant des medias et des défenseurs des droits…Il est important qu’elle prenne conscience de la dimension de sa visite…

    Il est possible d’ouvrir le dialogue sur le droit des hommes avec de simples mots sans devoir faire la « une » des medias…

    Continuez a faire vivres les valeurs françaises en Chine et faites grandir le sentiment d’amitié entre nos deux pays…Nous vous en remercions…

    Veuillez agréer Monsieur le Premier Ministre, l’expression de ma très haute considération,

    jany guiot

  5. mélusine dit :

    Il a bon dos, le Tao ! Maintenant il sert de référence aux relations franco-chinoises ! Bonjour le marketing de valeur ! Et pour les cerveaux politiques, on prend quoi pour magnifier le concept ? Les cloches de Pâques ?
    Mélusine

  6. Invitation de Shanghai Young Bakers dit :

    Bonjour, Monsieur Jean-Pierre Raffarin,
    Nous nous présentons d’abord. Shanghai Young Bakers (SYB), un projet caritatif lancé par un groupe de jeunes Français à Shanghai, a pour but d’aider les orphelins chinois à mieux s’intégrer à la société en leur offrant un programme de formation dans la boulangerie française, ainsi leur permettant au bout d’un an de trouver un travail dans l’industrie boulangère actuellement en plain essor en Chine. En à peine deux ans, SYB a réussi, en concertant les différentes ressources sociales (les organisations caritatives, l’établissement éducatif, les entreprises en partenariat et les média), à transformer trente orphelins en jeunes boulangers.
    En reconnaissance de toutes les aides apportées au projet dès sa conception, les bénévoles et les étudiants de SYB organiseront, pendant la semaine française de l’Expo (le 21 – le 27 juin), un celebrity brunch, pendant lequel nous espérons avoir l’honneur de voir la présence d’une dizaines de personnes célèbres françaises et chinoises. Vous, Monsieur Jean-Pierre Raffarin, est pour les Chinois un ambassadeur distingué de la France, un promoteur de la relation franco-chinoise. Donc, nous voudrions vous inviter à notre celebrity brunch. Pour SYB, un projet d’amitié entre les Français et les Chinois, votre présence sera un suprême honneur.
    Pour plus d’information sur notre projet, veuillez consulter notre site http://www.shanghaiyoungbakers.com
    En attendant de votre réponse, nous vous prions d’agréer l’expression de notre estime distinguée.
    Shanghai Young Bakers

  7. Laurent Goulvestre dit :

    L’ethnocentrisme nous barre t-il la route de « l’Harmonie » ?
    Cher Monsieur Raffarin, je ne sais pas si vous avez eu le temps de lire mon dernier ouvrage « Les clefs du comportement à l’international » que je vous avais offert à la sortie d’une de vos conférences, mais notre ethnocentrisme semble nous barrer la route de « l’Harmonie ? Pour être plus clair et précis, voici un article que j’ai écrit dernièrement dans le Cercle des Echos et je souhaiterais avoir votre avis sur les deux théories présentées. Nous croyons être aimé par les Chinois, mais ne serions-nous pas un instrument pour les servir en Europe ?
    Voici l’article :
    Certains nous disent que nous avons les meilleurs produits du monde, que nous sommes le pays qui possède l’un des taux de productivité les plus rentables, que nous sommes le pays du luxe et de la gastronomie, que nous sommes… Que nous sommes « beaux » et que nous avons du panache… J’aime entendre ces mots, ces mots qui sont devenus en quelques décennies des maux car ne voulant pas lâcher notre fromage, nous sommes souvent restés aveugle et le renard a véritablement su prendre sa place. Si notre balance commerciale extérieure française est dans le rouge de façon régulière, alors que nos produits sont apparemment « bons », que se passe t-il ? Et si nous regardions, un temps soit peu et avec humilité, notre façon de nous comporter avec le monde qui nous entoure.
    Je vous invite donc à une réflexion sur notre façon de voir les « Autres ». Comment se construit notre appréciation de l’autre, qu’est ce qui fait que l’on va aimer telle ou telle culture, ou plutôt la repousser. On constate souvent qu’il suffit de pas grand chose, de quelques bribes d’informations, pour commencer à juger… Ce qui va souvent conditionner, un comportement inapproprié avec nos partenaires étrangers.
    Je n’ai pas trouvé de meilleur exemple que la Chine où notre relation du « Je t’aime moi non plus » me donne une occasion, à point nommé, de parler de contrastes et de comportements.
    Les 2 théories de la relation sino française
    Depuis la première visite du Général de Gaulle, en Chine en 1964, nos relations avec ce grand pays ont connu des périodes le plus souvent positives. Ce qui peut sembler paradoxal, c’est qu’avec toutes ces années favorables, nos relations économiques ne se soient finalement jamais réellement développées, alors que la Chine a des besoins immenses depuis les années 80.
    Sur 100 euros facturés par la France à l’export, seulement 2,5 le sont vers la Chine. Qu’est-ce qui fait que d’autres pays européens travaillent de façon significative avec la Chine et pas nous ? Qu’est-ce qui fait aussi que nous soyons en première ligne vis-à-vis des réactions de la Chine dans nos différentes actions politiques. Nous avons parfois même tendance à l’hérisser au plus haut point, alors que, d’autres pays européens font exactement la même chose sans réaction de la part des Chinois ?
    Pour la pensée française, la complexité de cette relation est expliquée à travers deux théories qui s’opposent. Mais face à une culture qui s’accommode bien du flou et du silence comme celle des Chinois, la réalité n’est jamais aussi simple.

    Première théorie : une sympathie par tradition
    Parce que la France a été la première à reconnaitre la Chine comme grande puissance, la relation franco chinoise est forte et positive. Les écoliers chinois apprennent la littérature française dès leur plus jeune âge et nous ne sommes finalement pas aussi éloignés culturellement d’eux que cela.
    Notre besoin de relation forte pour faire des affaires, nos écrits, notre goût prononcé pour la cuisine sont autant d’éléments qui nous rapprochent. Les Chinois aiment la France et les Français. Ils sont donc susceptibles à toutes nos actions qui vont à l’encontre de la pensée chinoise. La Chine attend de la France qu’elle soit prévisible et que cette dernière, par ses relations internationales, lui donne toute sa place dans la gouvernance mondiale.
    Deuxième théorie : la proie facile
    La France est un pays qui se laisse assez facilement manipuler et peut donc être un bon levier pour l’Europe. En tant que pièce maitresse au sein de la CEE, la France est une excellente porte d’entrée pour la Chine. Contrairement à l’Allemagne qui ne se laisse pas influencer et encore moins l’Angleterre, adossée aux Etats Unis, la France est une bonne carte à jouer. En lui faisant miroiter cette affinité historique particulière, elle est comme une marionnette facile à actionner et à manipuler. Plusieurs épisodes, ces dernières années, ont d’ailleurs prouvé que la France se plie toujours aux exigences chinoises après quelques corrections de principe (la présence de la France aux JO de Pékin, l’annulation de la rencontre avec le Dalaï Lama en août 2008, etc…)
    Cependant, pouvons-nous nous permettre de critiquer les actions de politique interne de la Chine avec ses 1,3 milliards d’habitants et son économie mondiale placée à la 50ème place, alors que nous n’arrivons pas à gérer, en France, nos SDF qui vivent sous des tentes une bonne partie de l’année et dont certains meurent de froid ? L’un n’empêche pas l’autre, certes… Mais ceci mérite réflexion…
    Mais l’exercice ici n’est pas de connaître la vérité absolue sur la Chine mais plutôt d’analyser, sur quelle fondation tient notre jugement : quelques flash télévisés, toujours les mêmes sur des Chinois durs, sans cœur, et quelques articles de journaux. En tout et pour tout, pas grand chose. Vous conviendrez que pour un pays qui fait la taille de l’Europe, le raisonnement soit forcément tronqué.
    Finalement, notre jugement de la société chinoise ne se fait pas sur la connaissance du sujet lui même mais plutôt sur des niveaux de violences que nous voyons dans les médias. Bien évidemment, en ce qui nous concerne, il ne s’agit pas d’être plus Chinois que Chinois si on souhaite les comprendre, mais ne pourrions nous pas arrêter, un instant, cette vision étroite d’une Chine qui existe depuis cinq mille ans et qui connait une mutation sans précédent depuis trente ans. Tous les Français qui ont vécu en Chine vous le diront, tout n’est pas rose évidemment et les derniers conflits dans la province du Xinjiang le prouvent, mais il y a des centaines de millions de Chinois aussi sympathiques que beaucoup de Français.
    L’intelligence est une faculté que nous avons tous et qui ne demande qu’à se développer, à condition de ne pas lui faire obstacle, le jugement hâtif est systématique en est un !

  8. jany guiot dit :

    A trop se poser de questions,
    On en arrive a ne plus s’en poser…

  9. Ernest Gransagne dit :

    Salut amical aux Shanghai Young Bakers,

    si vous rencontrez Monsieur Raffarin, faites très attention :

    il se pourrait bien qu’il vous dise :  » Bravo les gars, c’est superbe votre action ! Mais pourquoi une appellation anglaise pour une action complètement française, sponsorisée par Carrefour et Paul  » ?

    « Auriez-vous des complexes d’infériorité, avec notre langue » ?

    La gastronomie étant une des pages de gloire de notre France, je trouve dommage que votre projet caritatif passe par l’anglais.

    Les chinois adorent la langue française et de nombreux pays dans le monde appelle « boulangerie » l’endroit où l’on vend du pain, même à Taïpei ! Je l’ai vu.

    S’il vous plait changez vite cela et remplacez-le plutôt par « JBS » ou bien par « JBOS » ce qui veut tout simplement dire :  » Jeunes Boulangers de Shanghaï »….

    Ce ne serait pas si ridicule vous savez ?

    Et puis vous feriez très plaisir à Monsieur Raffarin.

    Remarque : tout ce qui vient d’être dit, est dit avec sourire et bonne humeur…
    et vous en tirerez les conclusions adéquates pour que la France en sorte grandie.

    Ernest

  10. Ernest Gransagne dit :

    SHANGHAI YOUNG BAKERS ou…….

    pourquoi pas :

    A J B O S …

    Amicales des Jeunes Boulangers de Shanghaï…..

    Le fait de mettre un « A » en début de libellé de votre mouvement carritaif, va le faire apparaitre en première position dans les listes alphabétiques…

    C’est bête, mais ça compte !

    Quand à la prononciation je vous dis pas : ageboss !

    Le seul son de « boss » sonne drôlement bien non ?

    Amitiés

    Ernest

  11. Laurent Goulvestre dit :

    Dans son voyage plus politique que commercial, M. Sarkozy espère convaincre Pékin du bien-fondé de nouvelles sanctions à l’égard de Téhéran, en raison de son programme nucléaire.

    Je crois que l’on fait une nouvelle erreur dans le comportement à adopter avec les Chinois. Si à chaque déplacement de notre Président dans ce grand pays qu’est la Chine, nous nous positionnons en donneur de leçon où nous souhaitons orienter, convaincre ou encore forcer des éléments de décision sur les Chinois, nous ne serons pas en position « Harmonieuse ». Avez-vous remarqué qu’à aucun moment, quelqu’un se pose la question de ce que veulent les Chinois envers la France ?
    La réponse est là, à vous de la trouver ! Ne pas forcer mais laisser aller … Ne rien imposer, mais écouter et se comprendre …Partager les points communs et seulement cela dans un premier temps…Voici la clef du succès.

  12. Julien MARY dit :

    « De toute évidence, les dirigeants chinois sont prêts à réserver une place privilégiée à la France dans leur réseau de relations internationales. »

    Je confirme : Seuls les français ont maintenant une procédure d’obtention des visas extrêmement durcie.
    La dernière fois que j’ai vu un pays qui se retrouvait avec une telle situation privilégiée, c’était les Etats-Unis lors de l’invasion en Iraq.

    Donc après la mission française, les Chinois sont furieux après la France alors que toute la presse prétend que tout va bien et même vous ici.

    C’est vraiment de la mascaraderie de première.

Laisser un commentaire