Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

35 commentaires

  1. SEDAT Reynaldo dit :

    Bjr Jean-Pierre Raffarin…!

    A propos du temps…!

    « Ne regardons pas les choses qui se voient,mais celles qui ne se voient pas,les choses visibles n’ont qu’un temps,les invisibles sont éternelles »…! Saint-Paul.

    « Le temps est père de vérité »…! Rabelais.

    « Le temps d’apprendre à vivre,il est déjà trop tard »…! Louis Aragon.

    « L’oubli est un puissant instrument d’adaptation à la réalité parce qu’il détruit peu à peu en nous le passé survivant qui est en constante contradiction avec elle »…! Marcel Proust.

    « Il ne faut pas empiéter sur l’avenir en demandant avec le temps ce qui ne peut arriver qu’avec le temps »…! Arthur Schopenhauer.

    « Vous pouvez tromper quelques personnes tout le temps,vous pouvez tromper tout le monde un certain temps,mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps »…! Abraham Lincoln.

    « Le temps n’est plus de l’argent mais de l’or (heure) et toute la difficulté de la tâche est de pouvoir le démontrer »…! SEDAT Reynaldo (Fidèle du carnet de Jean-Pierre Raffarin).

    Et enfin Albert EINSTEIN: »Le temps est relatif »…!

    PS @ »Jany »…! Dieu est extérieur au temps.

  2. Oscar, Valence dit :

    Hello,

    Comme vous, j’ai fêté dignement les 3 merdeuses, mais devant le Fouquet’s ! Tout cela assez festif au point que j’ignorais que notre prez puisse inspirer une telle liesse ! Certains auraient bien brandi une pique avec un tête au bout, mais nos temps, pour décadents et vulgaires qu’ils soient, n’en restent pas moins empreints d’une certaine retenue … L’acmé fut une émouvante interprétation à pleins de voix de « mille colombes » qui, il faut le reconnaitre, m’émut plus encore qu’un chant militaire. Bref,des moments empreints d’une intense émotion, toute entière dédiée à Nicolas.

    Cordialement.

    Oscar.

  3. William Geneviève dit :

    Bonjour Monsieur RAFFAFIN
    Je m’adresse à vous croyez moi avec beaucoup de plaisir, je visité votre page dans « personnalités UMP et là je crois avoir trouvé la personnalité qui , je n’en doute pas , me comprendra enfin.
    Eurogirondin dites vous ?
    Eurafrique aussi ?
    voilà qui m’interpelle au plus au point , moi qui suis des deux côtés de l’Atlantique, la Martinique et le Sénégal et aussi un peu de la Gironde, ne me vois-je pas aujourd’hui mal-aimée par le plus grand de mes Amours : LA FRANCE ?

  4. William Geneviève dit :

    Vous serez , Monsieur Raffarin mon deus ex machina j’en suis convaincue.
    Mon prédécesseur dans ces commentaires qui ici vous sont adressés, à cité Rabelais , je prendrai à mon compte cette citation .
    J’ai visité , et me suis abonnée à votre blog car j’ai besoin d’être écoutée et comprise.
    Merci Monsieur Raffarin

  5. Ernest Gransagne dit :

    Le temps, le temps… chantait notre brave Charles Aznavour… Le temps et rien d’autre…

    Alors pourquoi tout ce qui est à gauche du Modem trompent-ils tout le monde depuis tout le temps ?
    Pourquoi tout le temps faut-il perdre du temps à convaincre ?
    Pourquoi le temps de la retraite arrive-t-il si vite ?
    Pourquoi parler tout le temps du temps de travail ?
    On dit que le temps c’est de l’argent, pourquoi voudrait-on travailler moins longtemps ?
    Pourtant… Pour tant… Pour temps…

    Ernest

  6. Carole dit :

    Une petite fable d’Esope :

    Du Vieillard qui voulait remettre sa mort à plus tard.

    Un Vieillard demandait à la Mort, qui était venue pour l’arracher à cette terre, de différer un peu jusqu’à ce qu’il eut dressé son testament et qu’il eut fait tous ses préparatifs pour un si long voyage. Alors la Mort :  » Pourquoi ne les as-tu pas faits, toi que j’ai tant de fois averti ?  » Et comme le Vieillard disait qu’il ne l’avait jamais vue, elle ajouta :. » Quand j’emportais jour par jour non seulement tes contemporains, dont pas un presque ne survit, mais encore des Hommes dans la force de l’âge, des Enfants, des Nourrissons, ne t’avertissais-je pas que tu étais Mortel ? Quand tu sentais ta vue s’émousser, ton ouïe s’affaiblir, tes autres sens baisser, ton corps s’alourdir, ne te disais-je pas que j’approchais ? Et tu prétends que je ne t’ai pas averti ? Allons, il ne faut pas tarder davantage « . Cette fable apprend qu’il convient de vivre comme si nous voyions la Mort devant nous

  7. Mary dit :

    « Pôvre », « pôvre » Oscar (Valence) ; je vous plains de tout mon coeur !!!! Votre cas est assez grave…

  8. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Monsieur le Premier Ministre,

    LE TEMPS

    Le sujet est vaste, il y a beaucoup à dire sur le temps, surtout en politique. Je pense qu’il faut l’utiliser à bon escient, prendre son temps, donner du temps au temps, le temps de la réflexion, agir vite au moment opportun, ne pas confondre vitesse et précipitation, etc… la liste est longue pour compléter ce sujet.

    Dans le « temps » de ma réflexion pour apporter réponse à votre billet, j’ai lu un discours prononcé par une conseillère fédérale helvète sur « le temps en politique » et je l’ai trouvé fort intéressant, je vous communique le lien.

    http://www.ejpd.admin.ch/ejpd/fr/home/dokumentation/red/2008/2008-10-17.html

    Bien amicalement à vous.

    Jacques

  9. SEDAT Reynaldo dit :

    Pour « Jany »…!

    Tjrs à propos du temps,pour résumé (Synthèse),il faut se baser vis-à-vis des deux clés de Saint-Pierre…!

    Dieu est planqué derrière le fameux « Mur de Planck »,la clé d’or(Intemporalité,éternité),et nous,nous sommes devant,la clé d’argent (Temporalité)…! http://ybmessager.free.fr/doc/trucbleu.jpg (Miroir de métal).
    Excellent Week-End,@+,Reynaldo.

  10. SEDAT Reynaldo dit :

    http://ybmessager.free.fr/docs/trucbleu.jpg

  11. SEDAT Reynaldo dit :

    « Lorsque les hommes travaillent ensemble,les montagnes se changent en or »…! Proverbe chinois.

  12. SEDAT Reynaldo dit :

    Le texte d’ »Oscar,Valence »,c’est du Rabelais,non…? Mdr…!

  13. SEDAT Reynaldo dit :

    Jean-Louis Servan-Schreiber nous écrit: »Nous courons sans souci dans le précipice,après que nous avons mis quelque chose devant nous pour nous empêcher de voir »…! (Pensées 226),Blaise Pascal,je le connais par coeur…!

    Oui mais,

    « Quand on se voit au bord de l’abîme et qu’il semble que Dieu vous ait abandonné,on hésite plus à attendre de lui un miracle »…! Valentin Louis Georges Eugène Proust (Paris,1871-1922,Paris) Extrait d’ »Albertine disparue »…!

  14. jany guiot dit :

    Cher Reynaldo,
    Je vous remercie pour votre billet, malheureusement pour le site a visiter, je suis tombe 404.

    Je n’ai donc pas vu les deux cles…

    Aujourd’hui, j’ai pris le temps de vivre…

    Bien cordialement,

    jany

  15. jany guiot dit :

    lL’air du temps…
    Pour comprendre son temps,
    Quoi de mieux que de l’epouser…

    jany

  16. SEDAT Reynaldo dit :

    Pour notre très cher « Jany »…!

    Tenez,les clefs de contact…! Mdr…! http://forum.alsacreations.com/concours/mensuels/illustrations/01-404.jpg

    Salutations.

  17. Alain Soler dit :

    Le temps qu’il fait

    Aux dires quotidiens, des humains
    Il serait bien trop souvent, de chien
    Sale temps pour les uns, ce crachin
    Beau temps de récolte pour le jardin

    La dépression rôde, le temps se gâte
    Gros temps de marin pour la régate
    Le temps se lève, éclaircie matinale
    Quel temps ! pour traverser le chenal

    Temps automnal le soleil en abat-jour
    Temps hivernal, les frimas de retour
    Avec le temps la météo joue au yoyo
    Dire le temps devient un art cher Gillot

    Prévoir le temps une science peu banale
    Au charme épatant des belles de Canal
    Rubrique populaire, ce nouveau théâtre
    Le temps qu’il fera, digne de Cléopâtre

  18. jany guiot dit :

    Nous parlons du temps, de l’espace, de la matière, de la science et de la spiritualité…
    Que ce soit le scientifique ou le moine, l’observateur reste un observateur…il sera toujours sépare de l’objet observe…
    « Tu es poussière… »

    Nous pouvons prendre appui sur n’importe quel site Internet « du savoir », lire tous les livres de sciences, lire tous les textes religieux…il y a un moment il faudra se lancer dans le vide de la connaissance, se plonger dans l’expérience « corps et âme »
    Comme celui qui accepte « la mort »

    Répondre a une question sur la spiritualité, sur la dimension de l’homme, sur la dimension de Dieu, c’est « intellectualiser » une expérience, c’est devenir un observateur qui crée un espace temps entre « sa condition et la condition de l’objet observe » …C’est un mensonge que l’on se raconte…

    L’expérience de Dieu doit trouver sa source dans la nature de Dieu,
    Dans la matière, l’espace et le temps…dans la création comme dans son contraire…dans l’acceptation comme dans le renoncement…dans le blanc et le noir…dans le contraire du contraire…

    La science pourra chercher longtemps encore, le moine aussi…

    De la source, je ne connais pas grand chose…
    Si ce n’est qu’elle a une dimension…qui est indéfinissable pour celui ou celle qui ne l’a pas vécu…
    C’est l’initiation de la vie…
    La vérité n’existe pas dans la matérialité de notre savoir…
    La vérité est tout autre…elle a une dimension…celle de l’amour…celle de la lumière…

    Le Maître sera toujours un élève…
    Il devra toujours se soumettre a l’expérience, il devra toujours mourir…pour vivre la nature de « la matière, de l’espace et du temps ».

    Le poète écrivait…
    « Elle est retrouvée.
    Quoi ?- L’Eternité.
    C’est la mer allée
    Avec le soleil.

    Dans son observation, il a oublie qu’il observait et s’est fondu dans l’expérience…l’espace d’un instant…une éternité…

    Inacheve

    jany guiot

  19. Mickael Paitel dit :

    Monsieur le ministre, vous et les personnalités politiques de tous bords avez oublié de lancer un message au peuple français pour lutter contre la morosité ambiante:
    « pensez à consommer normalement pour ceux dont les revenus n’ont pas changés. Vous avez envie d’une nouvelle chaine hifi ? faîtes vous plaisir et ce n’est pas parceque c’est la crise que vous devez freiner vos envies. » Quand vous avez la parole, à la radio, à la télé, c’est vôtre devoir de vous adresser au peuple et d’user de votre influence. C’est par la consommation
    des ménages que l’on lubrifiera les rouages de cette belle mécanique » C’est ce que je pense et c’est plus utile que de critiquer l’opposition. Cette remarque est valable aussi pour le PS. Merci monsieur le ministre et bonne journée.

  20. jany guiot dit :

    Le commissaire européen aux Affaires économiques Olli Rehn a raison, nous ne retrouverons pas la confiance sans établir des règles qui permettront a l’Europe de grandir.
    Chaque gouvernement doit donc clarifier leur budget et diminuer leur endettement en % du PIB.

    C’est en améliorant notre gestion au niveau de chaque pays, au niveau de l’Europe que nous nous qualifierons sur l’échiquier international.

    Le monde de la finance a besoin de confiance, a besoin de structures solides pour investir sur le long terme…

    L’Europe représente le monde de demain, celui de l’union de démocraties de progrès, celui d’un monde plus éthique dans les échanges, plus responsable dans le développement des valeurs en son sein et aussi dans le partenariat avec les autres régions du monde…

    L’Europe a un très « grand savoir faire » technologique, son industrie est une des meilleures du monde, son agriculture est aussi florissante, avec des produits de grandes qualités, la mode, le luxe, son tourisme qui vient de partout dans le monde…
    L’Europe est incontournable, c’est l’endroit ou l’étranger doit passer…

    Il est certain que si l’Europe réagit et qu’elle requalifie son management, nous reverrons l’investissement revenir et s’établir sur du long terme.

    Il est donc aussi important de pousser l’investissement vers l’outil de production qui permettra aux entreprises d’améliorer leurs profits…les secteurs de l’emploi et du financement social en seront améliores…

    Demain l’Euro sera une monnaie refuge…

    Bien cordialement,

    jany guiot

  21. Vunruck dit :

    Parlons de ces derniers, jours …
    Nous avons eu:
    Suppression des dédommagement pour les stagiaires.
    Taxes sur les tickets resto.
    On NOUS fait payer LEURS (pasqua frégate toussa …) escroqueries.
    Suppression des aides a la personne pour les plus démunis.
    Suppression d’aides pour les chômeurs.
    ect …
    Et c’est TOUJOURS sur les plus pauvres!!!! les plus démunis !!!!
    Par contre le bouclier fiscale …. PAS TOUCHE !!!!
    Comme les retraites des sénateurs/député/ministre/président …. non … HYPOCRITE !!!!

    Et je chômage augmente encore et toujours mais la encore, toujours RIEN de ce gouvernement.
    (ps: je sais que je vais être CENSURE par les « modérateurs de l’ump, ils n’aiment pas la réalité …)

  22. jany guiot dit :

    Merci Reynaldo,

    Je suis heureux que vous me le confirmiez….404 n’etait pas une erreur…c’etait bien notre illustre voiture qui fait encore des heureux un peu partout dans le monde…

    Qu’elle s’appelle Peugeot ou Pigeot, peu importe, elle roule encore…

    Bien cordialement,

    jany guiot

  23. jany guiot dit :

    « Au commencement etait le verbe… »
    Au commencement était le Verbe et le Verbe était auprès de Dieu et le Verbe était Dieu.» (Jean 1, 1)

    Le verbe est la source, d’une infinie conscience…
    A-t-elle un debut, une fin…?
    Pourtant elle se rappelle souvent a nous…
    Qu’il est riche celui qui, sans souciance, l’esprit libre, peut en recevoir la fraicheur…

    Nous pensons tous que nous pouvons vivre de nos acquits, de notre experience, de notre savoir…Mais souvent ce ne sont que des fixations qui nous separent de l’experience, de la realite divine, de la creation…

    Le desir, le plaisir, la pensee, la memoire, sont necessaires car ils nous permettre d’exister dans l’environnement, ils ont une dimension materielle…c’est l’a priori…aussi…les acquits…le passe…

    Mais ils peuvent etre un frein…une fixation…qui empeche a la vie de combler les jours.

    jany guiot

  24. jany guiot dit :

    Pardon pour la faute
    Le desir, le plaisir, la pensee, la memoire, sont necessaires car ils nous « permettre » d’exister
    PERMETTENT

  25. Claude dit :

    Bonjour à tous,

    Merci Reynaldo, merci pour cette photo de la « 404″ qui, à cette époque, n’était pas encore une erreur html. Le temps, puisqu’il est question de ça, et la vie d’un homme par conséquent, sont ponctués par un tas de repères plus ou moins tangibles. La litanie des voitures que l’on a possédées est une des nombreuses manières de jalonner sa vie. La « 404″ était la voiture de mes 25 ans. A cette époque la ceinture de sécurité n’était pas livrée avec la voiture et on vous regardait comme une bête curieuse quand on en faisait poser une et surtout quand on l’utilisait.

    Puisque je ne suis pas un littéraire je ne philosophe pas sur le temps. Cela n’intéresserait personne. Aujourd’hui les belles montres du quotidien sont banales et l’heure est affichée partout sur tous nos appareils de toute sorte. Cela prouve que savoir le temps qu’il est, est important pour nous. Alors il est bon de se souvenir de toute l’ingéniosité des hommes qui ont imaginé toutes sortes de techniques et de procédés pour mesurer le temps. C’est l’horlogerie qui, partout dans le monde et surtout en Europe, 150 kilomètres autour du Mont blanc, est directement ou indirectement à l’origine de tous les principaux progrès industriels et a largement influencé l’émergence de la civilisation moderne.

    Pour ceux que cette histoire intéresse je rappelle l’excellent travail d’historien de Jacques Attali (Jacques Attali, Histoire du temps, Paris, Fayard, 1982, 333 p. ISBN : 2-253-03318-9 réédité en 1997). Prenez le temps de le lire, c’est passionnant et cela permet de comprendre l’étroite imbrication de l’histoire des hommes et de celle des techniques.

    Bien cordialement,
    Claude

  26. SEDAT Reynaldo dit :

    Tenez,à l’ensemble des « Cybernautes,Internautes »,un très bon site,pour des lectures agréables de livres gratuits,notamment un livre sur le « Temps »…! Merci qui…? Merci papa…! http://www.inlibroveritas.net/.

  27. jany guiot dit :

    Le savoir…les acquits…
    Chacun d’entre nous a un savoir qui correspond a notre environnement global, social ou sociétal.
    Ce savoir prend sa source dans l’éducation, dans la famille, dans la tradition, à l’école, dans l’entreprise, dans les medias etc…
    C’est un conditionnement d’un ensemble de valeurs que l’on admet consciemment comme nécessite d’être…

    Chacun trouve sa voie, un informaticien pourra écrire ses programmes en utilisant un langage spécialise, adapte a son domaine…Un médecin aura aussi sa propre approche…etc…

    Au-delà de ce savoir utile a notre propre développement et qui permet d’être identifie et reconnu dans son métier ou son art, il y a un autre enseignement…celui de la vie…

    Dans les mathématiques, il y a les identités remarquables, il y a des équations reconnues, personne ne les remet en cause car elles ont été identifie et expérimente dans le temps.
    La recherche continue pourtant…

    La physique continue a chercher, a poser les questions, sur le temps, la matière, etc…

    Le philosophe cherche lui aussi dans l’espace, le temps, la matière, dans l’histoire…

    Chacun a son approche, son chemin, ses causes, ses vérités, ses constructions intellectuelles, ses vides, ses hypothèses….

    Le livre de la nature est fantastique, combien de chercheurs ont pu trouver le cheminement de leurs formulations en observant cette nature !

    Dans la nature, le livre est ouvert a tous, a chacun la liberté d’en comprendre l’écriture, de s’en faire une idée…
    Dans la nature, il y a aussi des identités remarquables, qui sont de l’ordre de l’initiation…
    Des relations qui amènent l’homme a ouvrir sa conscience sur un autre type de compréhension…

    Celui qui a la chance de pouvoir s’ouvrir au livre de la nature, peut revenir dans sa spécialité avec un oeil différent de compréhension car il donne une dimension a son travail, a ses recherches…

    Souvent, je parle de l’émancipation de l’être…des hommes…
    Il est important pour la société, que l’homme puisse grandir dans son environnement global (social, sociétal, environnemental)
    Il doit pouvoir trouver ses dons et aller au plus loin de ses possibles…
    Pour cela il doit pouvoir être reconnu dans son expression d’être…

    Bien cordialement,

    jany guiot

  28. Claude Simonnet dit :

    Bonsoir à tous,

    Je souhaitais donner cette adresse à Jany, http://french.china.org.cn/video/2010-04/02/content_19735879.htm
    Ce n’est pas, j’espère, une 404.
    Je visitai l’Exposition Universelle de Shangai.
    Bien à vous tous.

    Claude Simonnet

  29. alain lavallée dit :

    Bonjour à tous,

    Bonjour Monsieur le Premier ministre,

    le temps, le temps court, les crises, la spéculation financière… le temps long, les partenariats, la recherche et développement.

    Le kairos, l’agir au bon moment afin de bien gouverner, de gouverner pour le bien commun.

    Vos réflexions éclairent et questionnent. L’Europe, l’euro, modèle européen, modèle étatsunien, sagesse chinoise…modèle chinois ?

    Je vais me contenter de relever un élément de l’actualité. La ministre Lagarde a soulevé l’idée de la création d’une agence européenne de notation de crédit … Ce serait bien utile.

    Dans la dérive qu’a connue l’économie européenne depuis une ou deux décennies d’un modèle de développement (modèle français et modèle rhénan) où le financenent des entreprises se faisait dans le cadre d,un partenariat entre les banques et les entreprises (avec la particiapation de l’état , ou des collectivités, ou des syndicats… selon les pays) vers un modèle de développement de plus en plus financiarisé (à la mode étatsunienne) où les marchés boursiers se substituent aux anciens partenaires……

    Il découle que:

    A- la gestion des entreprises est passée d’une perspective de long terme et de capital patient (l’état, la collectivité, voire les banquiers connaissant bien leur client développent une relation en termes d’années) comme l,avait montré Michel Albert il y a 20 ans dans son livre « Capitalisme contre capitalisme »…..

    à une gestion des entreprises basée sur le court terme… à chaque trimestre les analystes financiers et boursiers jugent des perspectives de profitabilité de l’entreprise et sanctionnent en conséquence la valeur de l’action…. pendant que les agences de crédit jugent de la solidité financière attribuent une cote qui hausse ou baisse le coût du financement de la dette selon le niveau de qualité attribué

    B- Dans ce nouveau contexte, les agences de crédit (et les firmes de conseils en placement) deviennent les nouveaux juges réputés autonomes, mais qui hélas ne le sont pas. Ils ont des partis pris ….

    les scandales récents entourant la firme Goldman Sachs aux États-Unis (et bien d’autres qui l’ont précédés) sont là malheureusement pour en témoigner.

    Est-ce que les agences de crédit ……Moody’s, Standard & Poors sont au-dessus de la mëlée…. ????
    …. elles sont issues d’un modèle étatsunien de développement financiarisé qui valorise le court-terme, la spéculation… et les fortunes rapides accumulées par les hedges funds qui spéculent sur les taux d’intérêts, les devises….. en 2009, 25 patrons de firmes de hedge funds ont touché chacun en moyenne plus d’un milliard de $ en primes et bonis… pour leurs belles attaques menées sur les devises ….

    Elles n’ont que faire de la réalité des pratiques des modèles de développemet européens, ce n,est que la spéculation et l’enrichissement rapide qui les fait vivre…. elles clament haut et fort leur refus de toutes formes de régulation des produits financiers dérivés.

    Une toute petite agence étatsunienne vient de les mettre au défi en posant la question ces agences de crédit oseraient-elles juger et décoter la dette étatsunienne qui pourtant montre des signes inquiétants si elles y appliquent les critères appliqués aux autres économies. «  » » La dette des États-Unis est surcotée » » », elle ne mérite pas le niveau qui lui est accordé.

    Voici des extraits de cette analyse telle que rapportés par un analyste québécois, M. Pouliot::

    «  » » » » » » »les agences ont décoté des pays avec des ratios de dettes et déficits qui étaient équivalents à ceux des États-Unis, et même meilleurs. Ainsi, l’Espagne a vu sa cote abaissée en partie parce que son ratio dette/PIB était à 59,2%. Celui des États-Unis est à 94,7%. Le Portugal a vu sa cote abaissée notamment parce que son déficit représentait 8,3% du PIB. Celui de l’Oncle Sam est à 10,6%.

    Il est reproché en outre aux agences de faire un cas particulier des États-Unis en raison de la dimension et du poids que le pays représente dans l’économie mondiale. Or, cet argumente est risqué…: contrairement aux plus petites nations, personne n’a la capacité d’éventuellement secourir les Américains.

    Motif le plus important pour une décote : au cours des 18 derniers mois, la banque centrale américaine a été la plus agressive au monde en rachat de dette de faible qualité, ce qui a fait plus que doubler la base monétaire. À elle seule cette situation soulève de sérieuses questions sur la stabilité des institutions financières du pays, la durée de la reprise économique et la capacité à long terme du trésor américain à financer et rembourser sa dette.

    Quel serait l’impact d’une décote?

    Bien que la dette resterait hautement cotée, ce ne serait pas sans répercussion. Le prix des obligations reculerait et il y aurait des pressions à la hausse sur les taux d’intérêt.

    Les conséquences de la procrastination sont cependant pires, selon M. Weiss. Elle fait en sorte de donner le feu vert aux dirigeants pour poursuivre des dépenses exagérées, ce qui hypothèque davantage l’avenir du pays. Elle crée un faux sentiment de sécurité qui pourrait dégénérer plus tard en une importante crise.

    C’est ce qui s’est produit dans les cas cités plus haut. Des décotes graduelles auraient, à son avis, permis aux investisseurs d’absorber la mauvaise nouvelle et aux émetteurs d’agir plus tôt. Ils auraient ainsi pu rééquilibrer leur bilan pendant qu’il en était encore temps et avant que la panique s’installe. » » » » » » » » » » » » »

    Chose certaine, les agences n’oseront pas décoter la dette étatsunienne, mais il est plus que temps que les Européens développent leurs propres agences de notation du crédit, ne serait-ce que pour contribuer à stabiliser les marchés…. mais surtout qu’ils trouvent des moyens pour mettre des gardes fous à la spéculation financière qui dessert l’Europe et l’ensemble du monde… (à part les patrons de hedge funds).

    La spéculation courtémiste détruit les entreprises et les nations.

    Voilà quelques réflexions qui peuvent sembler hors propos, mais qui sont tout au moins d’actualité,

    Bien cordialement,

    Alain Lavallée

  30. jany guiot dit :

    Un grand merci a notre cher Claude Simonnet qui nous a fait decouvrir un site magnifique sur la Chine.
    Il est tres interessant car il montre l’interet de beaucoup de personnes pour la Chine et Shangai…

    Je garde cette adresse pour aller m’y plonger et rever un peu…

    Bien cordialement,

    jany

  31. jany guiot dit :

    Cher Claude Simonnet,

    Le calendrier 2010 des Hotesses de l’air de Taiwan est aussi plein de fraicheur printaniere…
    Des jeunes filles en velo qui cheminent sur un tapis de fleurs blanches…des ombrelles dans un nuages d’ombrelles de couleurs…
    C’est cela l’Asie…le romantisme et le realisme de la modernite…

    Merci…

    jany

  32. SEDAT Reynaldo dit :

    Sur les cinq sens de/sur la vidéo (Ecran tout noir) de « Claude Simmonet »,il manque celui de la « Vue »,mais cela n’est point grave,nous compenserons par l’ouïe…!
    Excellente journée,@+,Reynaldo.

  33. Ernest Gransagne dit :

    LETTRE OUVERTE A MONSIEUR LE MINISTRE DES TRANSPORTSl

    Il y a un temps pour tout.

    Aujourd’hui, le temps est venu pour que notre Secrétaire d’Etat aux Transports, Monsieur Dominique Bussereau exige des avionneurs, ainsi que des compagnies aériennes, une meilleure sécurité.

    Des failles dans la maintenance, des failles dans la compétence, des failles dans la conception…

    Nous sommes au temps où avec les avions qui vieillissent d’une part et le souci d’une rentabilité à tout crin d’autre part, il va y avoir de plus en plus de crashs… On le dit depuis 15 ans déja et cela se vérifie malheureusement de manière de plus en plus évidente.

    Dominique Bussereau aurait aimé que la lumière soit faite sur le pilotage de l’Airbus Rio-Paris…

    Les enregistreurs de vol demeurent introuvables !

    Il serait cependant facile de les trouver.

    Si nos ingénieurs de l’aéronautique voulaient bien réaliser des boitiers insubmersibles.

    Si Monsieur le Ministre des Transports exigeait cela des avionneurs, avec l’appui des Compagnies aériennes du monde entier, il mettrait à tout jamais son nom dans l’Histoire de l’Aviation.

    Ce serait un bel hommage fait au Poitevin qu’il est.

    Ce serait aussi une belle avancée dans le domaine des « enquêtes accidents » et de la protection des usagers.

    Ce serait beaucoup d’argent économisé.
    Le contribuable serait ravi de voir que cet argent pourrait servir ailleurs…

    Conclusion : l’échec redouté mais avéré des recherches au fond de l’Atlantique met en lumière un point. Ne pas être capable de retrouver les « enregistreurs de vol » est équivalent à ne pas en avoir à bord !

    Alors pourquoi les avoir exigés si ce n’est pour ne pas les retrouver ?

    Le fait que ces boitiers ne flottent pas, est tout simplement stupide.

    Merci Monsieur le Ministre pour ce que vous ferez dans ce domaine

    Respectueusement

    Ernest Gransgne

  34. Claude dit :

    Cher Ernest,

    Vous avez raison. Il n’est pas très compliqué de faciliter la récupération des boîtes noires (oranges) mais dans des cas comme celui du Rio-Paris il n’y a pas beaucoup de solutions. On peut rendre les boîtes noires « flottantes » mais, puisque les avions sont aussi des « plus lourds que l’eau » comment les désolidariser de l’épave de l’avion en train de sombrer ? Dans 99,99 % des cas, le meilleur moyen de les retrouver facilement est de ne pas les séparer de l’avion généralement plus facile à repérer qu’une boîte noire.

    La solution la plus simple serait de mettre un double virtuel des boîtes noires à terre au siège des bureaux d’enquête de l’aviation des pays des compagnies (BEA en France). Les technologies de transmissions instantanées sont très au point et les débits de plus en plus importants. Il serait donc facile de concevoir un réseau mondial utilisant les satellites de télécommunication existants pour la duplication, l’acquisition et le stockage de la totalité des données de vol en temps réel.

    Une telle solution est déjà utilisée avec des stations terrestres pour une petite partie des données de vol (le milieu de l’atlantique sud, justement entre Rio et Dakar, est un des rares endroits où il y a un « blanc »). Nos réseaux de satellites assurent une couverture totale.

    Je suppose qu’une telle solution est déjà à l’étude et qu’elle sera appliquée un jour ou l’autre sans avoir un impact significatif sur le prix des billets d’avion (qui devrait par ailleurs remonter un peu par le fait que les compagnies à bas coût vont devoir inclure le prix des aléas climatiques et volcaniques dans leurs tarifs maintenant qu’elles sont condamnées à assumer le coût de l’assistance à leurs passager « en rade »).

    Bien cordialement,
    Claude

  35. Ernest Gransagne dit :

    Mon cher Claude,
    je ne faisais ici qu’une suggestion de principe…

    L’idée étant qu’il est insupportable que le fait de na pas retrouver les boitiers enregistreurs ne semblent pas émouvoir beaucoup de gens.

    On dirait que c’est du « fatalisme » !

    Or, en technologie, tout s’oppose au fatalisme.

    Je peux donc affirmer que si l’on veut on peut.

    Claude, vous avez raison en disant que l’avion est plus lourd que l’eau…. Sauf qu’il suffit de rendre le « module d’enregistrement » détachable, mieux, non attaché, de telle façon qu’il ne sera pas solidaire d’un ensemble submersible, et le tour est joué.

    On ne va pas faire le travail non plus de ceux qui devraient proposer des solutions ?

    Cela dit je voudrais bien entendre des éléments de réponse venant des avionneurs ou de IATA ou d’Air-France….

    Je voudrais bien que l’on nous ne prennent pas toujours pour des demeurés ou comme du bétail.

    Dans les passagers qui montent à bord, il y a aussi des gens qui réflechissent.

    Ou bien il y a peut-être des choses que nous ne savons pas ?

    Merci en tous les cas Claude d’avoir prêté une oreille à mon idée.

    Bien cordalement

    Ernest

Laisser un commentaire