Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

8 commentaires

  1. Claude Simonnet dit :

    Force 5. Un vent de fraîcheur et de raison. Prendre la trésorerie de ses partenaires commerciaux améliore les bilans mais ne constitue pas la base du commerce.
    Il est aussi vrai qu’une mesure est souvent retournée au profit de celui qui est contraint.

    Une aide est souvent remisée dans l’autre poche, celle de l’intérêt particulier et amoindrit les effets positifs attendus.
    Une concentration sonne le glas d’une culture, d’une histoire et réduit la volonté d’entreprendre. Il fait bon prendre la dimension de toute mesure d’envergure souvent conduisant à un point de non retour, avant de s’y engouffrer. Mais il faut quand même avancer.

    Beaucoup de lucidité et de bon sens.

    Claude Simonnet

  2. Dr Ludovic ZANKER dit :

    Cher Monsieur le Sénateur,
    Cher Monsieur Jean Pierre Raffarin,

    A la lecture de votre billet, qui me semble très constructif et très intéressant au premier abord.
    Le Ministère de l’Agriculture dirigé par notre ami Bruno Lemaire qui fait un travail remarquable, et je ne peux l’en féliciter, mais c’est au tour de Bruxelles de choisir les bonnes décisions afin que notre agriculture perdure en France en dans la Zone Européenne.

    On ne peut plus supporter le poids de la distribution, qui abime le système de nos agriculteurs, il faut réagir et trouver une solution stable et compréhensible dans son ensemble.
    Justement votre discours le dit très bien.

    Pour ma part, je ne peux que dire et encourager notre agricultures, car sans elles on ne pourrait survivre ou se nourrir proprement dit.

    Je vous remercie de ce discours et de votre ténacité pour défendre notre image agricole au nom des professionnels de cette profession.

    Avec mes cordiales amitiés
    Dr Ludovic Zanker
    Diplomate RFA en France

  3. jany guiot dit :

    Monsieur le Premier Ministre Jean Pierre Raffarin,

    La Terre c’est la Vie…

    Cette un sentiment de reconnaissance qui m’anime ce matin Monsieur le Premier Ministre.
    Votre discours montre tout le travail nécessaire pour que nous puissions garder une agriculture digne de nos traditions centenaires.

    Vous écrivez:
    « En l’occurrence, quand on discute agriculture, il ne s’agit pas d’aller contre la santé ou l’environnement. Il faut définir une stratégie globale et responsable qui pense l’agriculture. »

    C’est très vrai, c’est pourquoi l’homme politique doit faire grandir le débat au niveau des institutions, au niveau de la distribution, au niveau de la production et au niveau de la politique commune agricole européenne.
    Chacun doit pouvoir être plus responsabilise dans son action de tous les jours pour ne pas compromettre les équilibres fondamentaux.

    Nous devons avoir une vraie politique agricole comme nous devons aussi avoir une politique industrielle porteuse de devenir, d’espoir et de confiance.

    La France était un grand pays industriel, on laisse des friches…des usines qui dorment…
    Ne faisons pas la même chose avec l’agriculture…

    Aujourd’hui dans le monde, les pays s’éveillent de nouveau a l’espace agricole, longtemps ils avaient pense que seule la concentration des industries pouvaient apporter le mieux être a tous et surtout les emplois…
    Aujourd’hui, les pays cherchent à revaloriser le travail de la terre en reconnaissant celui-ci comme dynamique de progrès au même titre que la production industrielle.

    ***Vous trouverez toujours des «grincheux » ceux qui bougonnent assis (dans leur complaisance) sur le bord du chemin…donnez leur une binette et un râteau, ils comprendront peut être mieux la terre…

    Continuez Monsieur le Premier Ministre à défendre l’intérêt du paysan, au travers votre action vous défendez aussi le devenir de la France.

    La Terre c’est la Vie…

    Veuillez agréer Monsieur le Premier Ministre, l’expression de ma très haute considération,

    jany guiot

  4. jany guiot dit :

    La France est un grand pays agricole…

    Ses premières salades qui étalent leur gourmandise sur les marches du printemps…
    Madame, Monsieur, une salade, elles viennent d’arriver !
    Encore toutes belles de leur fraîcheur !
    Sont-elles si belles que l’impatience s’habille de mots ?

    Ses viandes si appétissantes du Charolais ou d’ailleurs qui s’offrent en partage…

    Ce saucisson de montagne que l’on s’offre ou que l’on vole à tout heure sur la discrétion d’un coin de table…avec un morceau de pain…

    Ce petit nuage de lait de l’expert, aux bons fromages…si revigorants…
    Quoi de plus simple pour nous laisser aller a rêver du palais au point de sombrer dans le plaisir de la compagnie d’un nectar de vigne…blanc, rouge ou gris quelle importance au fond !

    Oui la Terre c’est la Vie…

    Je me souviens des près de luzerne ou nos souffles se perdaient dans la magie de la passion…
    Des haricots qui nous courbaient le dos,
    Des Cerises qui remplissaient nos ventres,
    Des poires qui s’entassaient dans les cageots de bois,
    Des poireaux qui nous gelaient les doigts et qui nous faisaient pleurer dans les hangars,
    Des pommes que l’on s’imaginait voler dans les vergers oublies,
    Des pommes de terre que l’on rentrait pour l’hiver…dans la fraîcheur de la cave…

    Non, je n’ai rien oublie…
    Je retournerai un jour sur la route du moulin…

    Au fond, le cholestérol il n’est pas la,
    Il est dans la jalousie, la méchanceté, dans le refus des autres,
    Dans le manque d’amour…

    jany guiot

  5. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Monsieur le Premier Ministre,

    Bravo ! Excellent plaidoyer rempli de bon sens et de lucidité, fruit de votre parfaite connaissance du monde rural et de vos convictions profondes.

    Vous avez raison de souligner l’excellent travail effectué par Monsieur Bruno Le Maire, remarquable dans sa tâche aussi bien sur le terrain au milieu de nos agriculteurs, qu’à Paris ou à Bruxelles.

    Vous avez également raison en disant que le Premier Ministre devra faire des arbitrages pour éviter une dérive institutionnelle tant notre politique agricole est liée à celles de l’alimentaire, de la santé et de l’environnement. La stratégie relative à l‘agriculture doit être globale et responsable, tous les Ministères doivent travailler ensemble pour sauver le « soldat agriculture » dont notre Pays a le plus grand besoin notamment pour sa nourriture, mais aussi pour la survie de ce Monde rural qui fait tout le charme de notre magnifique Pays. Il faut à tout prix maintenir la grande diversité territoriale de notre Pays, c’est un « label » de qualité, notamment dans sa production agricole avec d’excellents produits de terroir réputés dans le Monde.

    Par ailleurs, je partage également votre point de vue dans le secteur de l’économie.

    En ce qui concerne la distribution des produits, il faut que chacun s’y retrouve, le producteur qui doit au minimum récolter au moins le fruit de son labeur, la distribution mais aussi les consommateurs que nous sommes.

    Dans notre Pays, terre de production agricole, consommons français mais à condition que chacun s’y retrouve, bien entendu !

    Bien amicalement à vous.

    Jacques

  6. HERISSE Etienne dit :

    Etienne Hérissé M. Le Sénateur Jean-Pierre Raffarin
    8 allée de Virginie 15 rue de Vaugirard
    86170 Neuville de Poitou 75006 Paris
    etienne.herisse@free.fr

    A Nanchang
    Le 20 mai 2010

    Bonjour Monsieur Raffarin,

    Je suis Etienne Hérissé. Résidant à Neuville de Poitou, je conclus ma dernière année à l’IAE de Poitiers après six années passées au sein de l’Université de Poitiers. Je finalise actuellement en Chine à Nanchang un double diplôme Master Commerce International – Master Diplôme Universitaire Passerelle Asie. Afin d’obtenir ce diplôme, symbole d’ouverture sur la culture chinoise et de rapprochement des peuples, j’ai choisi de réaliser mon stage de fin d’études en Chine pour une durée de six mois à partir de début juillet 2010.

    Durant mon parcours, j’ai pratiqué et appris plusieurs langues telles que l’anglais (courant), l’espagnol (4 mois en Espagne), le chinois (débutant). J’ai également cumulé plusieurs expériences à l’étranger au cours de ces dernières années. Comme indiqué précédemment, je réalise l’apprentissage du chinois et de la culture chinoise grâce à une immersion totale en Chine.
    De plus, mes expériences passées, notamment au sein du deuxième groupe bancaire français (BPCE), m’ont beaucoup apporté tant au niveau de la gestion de projets qu’au niveau de la gestion de mon environnement professionnel interne et externe.

    Mon curriculum vitae joint à cette lettre vous renseignera d’avantage.

    De plus, je suis extrêmement motivé, organisé, avec une grande capacité d’adaptation aux différents environnements de travail. J’ai, par le passé, travaillé en équipe ainsi qu’en autonomie. Je suis très sociable et dynamique.
    Conformément à mon parcours, je recherche ce stage dans les domaines du commerce international, de l’import-export, de la logistique, des achats ou encore des ressources humaines. Je suis persuadé que cette expérience en Chine sera un atout majeur dans ma future carrière.

    Depuis votre première visite en Chine en 1976, vous avez acquis une connaissance approfondie de la culture chinoise. La proposition du Président de la République Française de devenir ambassadeur de France en Chine en est la preuve irréfutable.
    Lors de ces dix dernières années, votre attachement à la Chine a été manifeste, par exemple en 2003 lors de votre venue en pleine épidémie et plus particulièrement en 2008 lors des désaccords profonds entre la France et la Chine sur les émeutes tibétaines.
    Depuis ces vingt dernières années, les relations économiques franco-chinoises se développent de façon fulgurante, de nombreuses entreprises françaises ayant d’ailleurs fait le choix de s’installer dans l’Empire du Milieu. Après une vague importante de grandes entreprises françaises, une autre vague de PME fait désormais son arrivée en Chine.

    Après plusieurs dizaines de candidatures spontanées dans les grandes entreprises françaises qui sont restées sans réponses malgré de nombreuses relances ; après avoir postulé à de nombreuses offres de stage depuis quatre mois, souvent sans réponses également ; je suis désormais obligé de rentrer en France faute de stage. Face à cette difficulté d’obtenir un stage et après avoir épuisé quasiment toutes mes ressources sociales et financières je me permets de me tourner aujourd’hui vers vous en espérant que vous pourrez m‘appuyer pour un stage dans une entreprise en Chine.

    Veuillez recevoir, Monsieur Raffarin, mes sincères salutations.

    Etienne Hérissé

    CURRICULUM VITAE

    Formation
    2010: Double diplôme: Master Commerce International (CI) – deuxième année – et Diplôme Universitaire
    Passerelle Asie (DUPA) à l’IAE de Poitiers et à l’Université de Nanchang (Chine).
    CI DUPA
    - Fiscalité internationale – Droit commercial chinois
    - Droit international – La finance en Asie
    - Logistique – Culture chinoise
    - Techniques de financement international – Géopolitique en Asie
    - Techniques douanières – Yin et Yang
    - Stratégie et marketing international
    2009: Master Marketing – Management des Projets Marketing – première année – à l’IAE de Poitiers. Etudiant Erasmus
    en Angleterre.
    - Comparative Government and Politics
    - Organisational Behavior
    - Practise to entrepreneurship ayant pour base la création d’une entreprise en conditions presque réelles
    - Création d’un business plan
    2008: Licence Science de Gestion, Gestion Commerciale des PME à Niort. Développement du marketing, de la fiscalité,
    du droit du travail, des langues et de la bureautique.
    2007: Assistant d’un professeur de français à Lincoln (Angleterre).
    2006: IUT Gestion des Entreprises et des Administrations, spécialité PMO à Niort.
    Langues
    Anglais courant (19 mois cumulés en Angleterre).
    Espagnol, bonne maîtrise après quatre mois à Madrid.
    Chinois (débutant), séjour de 9 mois en Chine en 2010.
    Expériences professionnelles
    2009: Mission à Paris au siège social des Banques Populaires et Caisses d’Epargne (BPCE), au sein du département de la
    Banque du Développement Régional pour assister le directeur adjoint. Polyvalence des tâches, gestion de
    plusieurs projets simultanément, travail en autonomie et en équipe, gestion des délais. Mission extrêmement
    professionnalisante.
    2003 – 2008 : – Manutentionnaire chez Jouffray Drillaud pendant 5 ans les mois d’été.
    - Missions en 2005 et 2006 à la Caisse d’Epargne Poitou Charentes dans le département Logistique au sein
    du service des Moyens Généraux et du service Achats.
    - Serveur chez un traiteur organisant les mariages (été 2007).
    - Missions à Madrid en 2008 chez Boulanger España ainsi que dans l’hôtel de luxe Don Pio.
    - Travail chez McDonald’s en 2009 en Angleterre à Reading. Gestion d’équipes de 6 personnes.
    Divers
    Maîtrise de Word, Excel, PowerPoint. Notion d’Access
    2005 – 2008 : Implication dans la vie étudiante avec trois associations en tant que trésorier, vice président et président.
    Mai 2010
    Etienne Hérissé
    8 allée de Virginie
    86170 Neuville de Poitou
    FRANCE
    etienne.herisse@free.fr
    25 ans
    0086 15970483573

  7. Carole dit :

    Bonjour à tous.

    Je ne sais ce qui va se passer avec notre agriculture, mais on a intérêt à prévoir une bonne marge de sécurité et d’en finir avec les subventions aux agriculteurs. Quand je vois les spames terribles de la bourse depuis le krach et non l’erreur du 6 mai, il est plus que temps de prendre des mesures HONNETES et ENERGIQUES, pour le bien de tous.
    C’est pas mal que l’euro baisse (et ce n’est pas fini), oui, oui……. Mais que va-t-il se passer quand les importations vont augmenter de 10/15/20/40% voir plus ????????? Que la monnaie fluctue de quelques centimes n’est pas un pb, mais que cela devienne le néant, est autrement plus dangereux.

    Tiens, il est courageux monsieur Mariani. Et il ne parle pas de l’orge qui pousse en grande quantité en Algérie………….
    http://www.valeursactuelles.com/actualités/société/thierry-mariani-“-fln-coupable-de-crime-contre-l’humanité”20100520.html

    Cordialement.

    PS : Un abrazo à Ernest, maintenant que je sais qu’il parle espagnol.

  8. Alain Lavallée dit :

    Bonjour Monsieur le ¨Premier ministre,

    comment maintenir une agriculture viable dans un contexte de mondialisation, cause noble et nécessaire… car s’il est vrai que le planète est entrée dans une course à l’urbanisation… Le territoire national de France si riche en pays de diversité ne doit pas devenir pour autant un vaste espace uniformisé, aseptisé sans visage et sans âme, dont toutes les pièces standardisées seraient bradées dans des négos de zone de libre échange… fussent avec les Amériques, ou l’Asie.

    Vous indiquez des pistes sensées, espérons qu’elles pourront contribuer à assurer l’avenir

    Amicalement,

    Alain Lavallée

Laisser un commentaire