Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

8 commentaires

  1. jany guiot dit :

    Monsieur le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin,

    Le billet de Pascal Leroux sur la prestation televisee de DSK est intéressant, il reflète certainement les sentiments d’un bon nombre de français qui auront vu cette émission.

    En me lisant l’article sur son téléphone, mon épouse (étrangère) a fait un lapsus en parlant de la journaliste « Cabot » au lieu de dire « Chabot »

    Cette émission était certainement préparée depuis longtemps pour lancer une campagne. Cela se fait dans le commerce pourquoi pas au niveau politique au fond !

    DSK est déjà en campagne, il essaie de redorer son image afin de lui faire prendre une dimension « d’homme d’Etat » très professionnel et au dessus des partis.

    Cette partie qu’il joue sur les medias est facile et sans risque puisqu’il lui sera toujours possible de se retirer dans le cas ou cette pseudo campagne viendrait à faire lever les boucliers de tout bord.

    N’oublions pas qu’au PS, il y a des candidats qui attendent leur heure et puis il y a ceux qui ne veulent pas trop changer dans leur expression politique.

    DSK devra donc se trouver un nouveau cercle d’amis…

    Au fond tous ces mouvements permettront peut-être de diviser la gauche et de permettre de mieux repositionner une droite rassemblée autour d’un grand leader.

    Il est possible aussi que DSK s’aperçoive a un moment que la bataille serait trop rude et qu’il désapprouve les choix trop confines d’une Martine ou d’un Martin…

    2012 est encore loin, laissons le gouvernement reformer et revoir les comptes de gestion de notre pays.
    Le peuple ne sera pas ingrat s’il réussit le passage oblige des retraites et l’amorçage d’une nouvelle gestion, plus saine, plus juste, plus performante, pour le devenir de notre pays.

    Veuillez agréer Monsieur le Premier Ministre, l’expression de ma considération,
    Jany guiot

  2. Alain Lavallée dit :

    Bonjour Monsieur le Premier ministre,

    vous avez repris le bâton du pèlerin… modernisation de l’agriculture tout en préservant les territoires et leur diversité, puis diversité linguistique et culturelle au sein des grandes organisations internationales. Souhaitons que vous puissiez bénéficier de « concours extérieur », et de chaleureuses rencontres. Bon courage,

    Amicalement,

    Alain Lavallée

    annonce sa Pentecôte, ce temps où les forces de l’intérieur reçoivent un « concours extérieur » grâce auquel elles deviennent plus fortes, plus vraies, plus justes. Chacun peut donner à ce « concours » le sens qu’il voudra, certains parleront de l’Esprit Saint, d’autres de saines rencontres… tous font un voyage en Humanité.

  3. jany guiot dit :

    « Alors, Pierre prend la parole et annonce la résurrection du Christ et il ajoute : « Que chacun de vous se fasse baptiser au nom de Jésus Christ pour la rémission de ses péchés et vous recevrez le don de l’Esprit saint ». Eux donc accueillant sa parole se firent baptiser. »

    Le don de l’Esprit Saint, c’est le don de la source divine, celle qui se rappelle dans nos jours, celle qui guerit les maux, celle qui purifie les corps, les coeurs et les ames, celle qui montre le chemin au pelerin, celle qui amene la confiance et l’amour dans l’espace de sa lumiere.

    Les mots sont dans la lumiere….dans l’espace…hors du temps…

    Amities,

    jany

  4. jany guiot dit :

    Le baton du pelerin,

    Le don du Saint Esprit, c’est l’eveil de la conscience de l’homme a la source divine…au temoignage sur le chemin…a l’intime et subtile relation…

    Le pelerin continue son chemin, il reste toujours dans la dualite de la question…
    Seule la soumission, l’ecoute du message, lui permet de trouver la joie et la confiance…

    « Souviens-toi que tu es né poussière et que tu redeviendras poussière ».
    Ces mots nous rappellent notre condition, nos limitations, que la verite n’est pas de l’ordre du temps…que nous ne sommes pas la verite…
    Pourtant …
    Quand la lumiere penetre la chair n’a t-on pas le sentiment de l’eternite ?

    jany

  5. un idiot qui travaille dit :

    pourriez vous me dire comment ce fait il que vous ne fassiez rien ce jour alors que vous avez codamné des millions de personnezs a travailler pour vos amis

    bien amerement.

  6. Jacques D'Hornes dit :

    A l’….. qui travaille,

    A priori, vous n’avez rien compris dans la mesure prise à l’époque par Monsieur Raffarin.

    L’amertume fait bien souvent écrire n’importe quoi.

    En tout état de cause, vous ne semblez pas débordé !

    Cordialement

    Jacques

  7. Claude dit :

    Bonjour l’idiot qui travaillait (sic),

    Vous devez être bien malheureux si vous n’avez pas de personnes âgées dans vos amis. Et vous êtes bien aimable pour monsieur Raffarin si vous pensez que tous les anciens qui ont besoin d’un effort particulier en leur faveur sont tous ses amis. Je supposais qu’il y en avait qui attendaient encore plus et continuaient à voter pour ceux qui n’ont pas fait grand chose pour eux.

    Bon courage pour partager un peu,
    Cordialement,
    Claude

    PS – Travaillez autant qu’un Homme politique normalement engagé et vous pourrez commencer à compter vos heures.

  8. Un poitevin dit :

    Monsieur Le Premier Ministre,

    L’industrie laitière est actuellement malmenée dans un environnement concurrentiel rude. Nos Coopératives laitières régionales en souffrent, bien qu’elles aient pu bénéficier depuis toujours de la sécurité du lait de chèvre, qui les mettait à l’abri des fortes tensions du lait de vache. Or la situation a évolué, avec une forte concurrence provenat d’Espagne et des Pays-Bas…

    Ayant travaillé de nombreuses années pour l’une des 2 principales Coopératives laitières régionales, et depuis plusieurs années pour la seconde (je connais donc ces 2 structures), je souhaite vous alerter sur ce qui est en cours: un rapprochement beaucoup trop rapide de 2 entreprises opposées en terme de fonctionnement et de structure, non pas par la volonté conjointe de se regrouper, mais du fait de la fragilisation extrème de l’une de ces 2 structures. Des phases de restructuration de chaque entreprise doivent avoir lieu, avec la maîtrise de la communication sur le marché… avant tout mariage. Sans parler du marché, qui profitera de la cacophonie et qui affaiblira encore d’avantage l’industrie laitière régionale.

    Je serais ravi d’en échanger avec vous, veuillez excuser mon anonymat.

    Bien respectueusement,
    X

Laisser un commentaire