Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

118 commentaires

  1. PETIT dit :

    Entièrement d’ accord avec vous, oser donner des leçons elle ne manque pas de toupet qu’elle idiote !!! Le Président SARKOZY a évoqué une vérité évidente parmi tant d’énormes bêtises faites par le soi-disant outragé. Cette Mme je ne sais plus son nom marital Ben quelque chose ferait mieux de s’occuper de balayer devant sa porte

  2. SEDAT Reynaldo dit :

    C’est clair…!

  3. Chartier dit :

    BRAVO. Ce matin en prenant le petit déjeuner nous nous faisions la même réflexion sur ce dérapage.
    Comparer le Président à cet escroc est très grave,c’est calomnieux. Il faut que L’ETAT rappelle à cette
    personne que cet écart de language mérite des excuses officielles.

  4. Chartier dit :

    BRAVO. Ce matin en prenant le petit déjeuner nous nous faisions la même réflexion sur ce dérapage.
    Comparer le Président à cet escroc est très grave,c’est calomnieux. Il faut que L’ETAT rappelle à cette
    personne que cet écart de language mérite des excuses.

  5. REGARD dit :

    de minimis non curat praetor
    ce que dit Madame Aubry est sans importance
    elle ne sera jamais en course

  6. PONSARD, P. dit :

    Vous avez raison, Monsieur le Premier Ministre, il y a des bornes à ne pas dépasser. Madame Aubry vient de faire en l’occurrence un pas de clerc tout-à-fait regrettable, voire inexcusable…

  7. jany guiot dit :

    Madame Martine Aubry parle de « vulgarite » et de Madoff…

    Pourtant Madame Aubry devrait se rappeler que la vulgarite existe quand le mensonge, le mepris viennent remplacer les idees..

    Francois Hollande a pris rapidement ses distances par rapport aux propos de Madame Martine Aubry qui s’est dequalifiee, nous aurons certainement des excuses dans les prochains jours…

    jany guiot

  8. Martine P. dit :

    Belle journée de fête des Mères à chacun.

    Lorsque j’ai entendu Mme Aubry à la télé, j’écoutais tout en étant occupée, je dois dire que j’ai été sidérée au sens propre du terme.
    D’abord elle a considérablement baissé dans l’estime d’adversaire loyale que je lui accordais. Deuxièmement en cette période si compliquée à gérer et maintenir tout hors d’eau, faire passer notre président pour un voyou, n’est sûrement pas la meilleure manière d’aider notre pays en ce moment.
    A deux ans de la présidentielle, ça laisse présager une belle ambiance !

  9. jacqueline de paris dit :

    Bonjour monsieur premier ministre,
    C’est la honte, de la part de la leader chef des socialistes. Peut-être a besoin pour suivre les leçons de démocratie, niveau débutant, accompagnées les avec l’interprétation des variétés des mots, y compris leurs deuxième sens et la suite. Pourquoi pas la générosité de notre président, peut lui offrir les meilleurs lecteurs et pourquoi pas en plus un petit soutien financier, car les socialistes hurlent toujours pour le partage de la richesse. Je crois, qu’elle sans savoir est entrée de diviser même les militants socialistes; donc la facture sera payer pendant les prochaines échanges de sénat. Ainsi en ce moment là, elle aura besoin pour un carnet d’agenda pour sa suite.
    Bonne courage pour notre président et notre famille politique de supporter cet outrage.
    Tenez bonne monsieur à vos combats et vos engagements.

  10. Nogue dit :

    Un dérapage indigne d’une candidate à la plus haute fonction de la République.

  11. jany guiot dit :

    Francois Hollande,le député et président du conseil général de Corrèze a dit:
    « Il faut éviter autant qu’il est possible les facilités », a-t-il également déclaré sans jamais citer Mme Aubry…

    Je ne sais pas si c’est le terme exacte, Monsieur Hollande a beaucoup de tact aujourd’hui…
    Ne voulait-il pas dire « conneries »…?

    jany guiot

  12. rotureau dit :

    Bonjour Monsieur le Premier Ministre,

    Comme vous avez raison, c’est plus qu’un dérapage, et la punition d’un blâme démocratique est un mini!mum………
    Cette politique de caniveau est décevante, épuisante et rétrograde
    Merci de garder cette ligne droite que je partage avec vous
    Une poitevine

    C. R.

  13. Stephane dit :

    J’espère que Mme Aubry s’excusera pour ses mots peu acceptable a mon sens.

    Concernant votre mot : « son profil présidentiel restera ébréché gravement », je tiens à vous signaler que ce n’est pas à vous, mais à l’opinion publique, d’en décider.
    Ce qui ne m’empêche pas d’espérer que ce soit le cas…

  14. Bénard dit :

    Monsieur,
    Vous n’avez pas – et encore moins certains de vos collègues – le monopole de la dignité. Il n’est qu’à regarder le parcours de M. Sarkozy pour penser que Mme Aubry n’a pas à regretter ses propos (bien que je ne voterai jamais pour elle). Et encore moins à s’excuser.

  15. Riguet dit :

    Aubry n’a pas comparé Sarkozy à Madoff : vous mentez, comme beaucoup de médias. Elle a comparé les leçons de maîtrise budgétaire de Sarkozy à des cours de comptabilité de Madoff : ça a du sens, c’est une opinion politique, et non une « insulte » sur la personne.

    Quant au respect et à la dignité de la fonction présidentielle, vous devriez donner vos leçons à *votre* président de la République actuel, il en a bien besoin. Ses déclarations contre ses deux prédécesseurs ont été faites non devant *les français* qu’il représente, mais devant un auditoire UMP choisi et acquis, comme il le fait très régulièrement.

    La dignité de De Gaulle est bien loin, la droite républicaine a progressivement disparu, et les conséquences sont graves.

  16. Jean-Samuel Marx dit :

    Monsieur le Premier Ministre,

    j’aurais plutôt souhaité que vous preniez position sur les propos du Président de la République à l’égard de son prédecesseur, dont vous avez, somme toute, été le Premier Ministre – un très bon Premier Ministre d’ailleur !

    Parler de la « façon folklorique » dont a été traitée l’agriculture par le passé – une référence implicite à Jacques Chirac -, traiter, toujours sans le nommer, son précedesseur de menteur, tout cela est indigne de la focntion présidentielle. Et, pour justement reprendre les propos de Jacques Chirac, « je suis indigné. Indigné par le procédé. Indigné par le mensonge. Indigné par l’outrance. »

    Quand Nicolas Sarkozy comprendra-t-il (d’ailleurs, au vu de certains articles que j’ai lus, je me dis que certains journalistes ne l’ont pas compris non plus) que ce n’est pas de cette manière qu’il pourra rassembler son camp, et encore moins les Français ?

    Comment se fait-il que Nicolas Sarkozy éprouve sans cesse le besoin de critiquer ses prédecesseurs ? S’il pense quce cela lui permet de mieux se mettre en valeur, il se trompe lourdement !

    Ne trouvez-vous pas que Nicolas Sarkozy s’honorerait en respectant ses prédecesseurs, quels qu’il soient ?

    Jean-Samuel Marx

  17. Petit Tonnerre dit :

    Moi j’ai voté pour lui et je suis d’accord avec elle, c’est un escroc.
    Au prix où sont mes impôts, et au vu des salaires et avantages qu’il reçoit et à la politique de gauche qu’il a fait jusqu’ici, on peut dire qu’il nous a bien escroqués.

  18. Marc dit :

    Pour être aimé il faut être aimable… Pour être respecté, il faut être respectable… Je suis républicain, de gauche. J’ai toujours eu le respect de la fonction de président, de ministre.
    Le « casse toi pauv’con » a définitivement déchu M. Sarkosy, dans mon esprit, du droit de la respectabilité… S’il abaisse à ce point la fonction, celle-ci ne le protège plus !

    Ceci dit, je suis d’accord avec le commentaire précédent, Aubry n’a pas stricto sensu comparé Sarkosy à Madoff. Elle a fait cette précision sur France 2 aujourd’hui (liberation.fr):
    «Les mots ont un sens (…) Bien sûr, je n’ai pas comparé le président de la République à Madoff mais j’ai dit une chose qui paraît assez simple, c’est que, quand il nous donne des leçons de rigueur budgétaire, quand on a fait augmenter la dette de la France – depuis que la droite est au pouvoir, en 2002, on l’a doublée, de 800 à 1.600 milliards – c’est un peu comme si Madoff venait vous donner des leçons de comptabilité. Et ça ne serait pas crédible»

  19. DREVILLON dit :

    Je suis complétement de l’avis de Riguet ci dessus, Madame Aubry n’a jamais comparer Monsieur Sarkozy à Monsieur Madoff. Elle indique seulement que Monsieur Sarkozy est très mal placé pour donner des conseils de rigueur budgétaire, c’est seulement un problème de compréhention de votre part et je pense que c’est à vous maintenant de présenter des excuses pour cette calomnie.

  20. toff dit :

    quel beau panel de cireurs de pompes, à part quelques commentaires, c’est du « môssieu le Premier Ministre » par ci, du « vous avez raison Môssieu Raffarin » par-là,… »une Poitevine (poil à la p..e!!) » Dieu que vous êtes pitoyables! Quand à vous Môssieu Raffarin vous n’avez pas, vous et votre camp, oublié ce que fait quotidiennement votre champion à talonnettes, j’ai nommé « Môssieu Sarkozy Ier Roi des Français »? A s’essuyer les pompes sur les Français toute la journée, en reniant un par un tous ses engagements, mais pire en continuant à faire l’autiste alors que le pays souffre, que nous sommes en train de sombrer, vous et votre camp vous gargarisez de vulgaires polémiques de pacotille… Burqa, « paradis fiscaux », et j’en passe… Pour votre camp le luxe, le faste, le bouclier fiscal…pour nous « la france d’en bas »(ça vient de vous pourtant cette expression non?Môssieu l(‘ex)e Ier Ministre) le reste, c’est à dire la rigueur, la galère…
    Parce que Sarkozy 1er ne s’est pas à de multiples ridiculisé, il n’a pas ridiculisé le pays plus que de raison à de multiples reprises? Il n’a pas « écorné » cette fonction(« cass toi pôv con, le stylo à Angela, fais pas le malin, etc etc etc)?? Ne nous ridiculise-t-il pas toujours plus, nous le peuple qu’il est censé représenter, dans toute la solennité de sa fonction?? REPONDEZ, BANDE D’HAGIOGRAPHES!!!
    Continuez, continuez à soutenir votre champion, il le mérite bien, toute cette engeance finira là où est sa place, dans le caniveau de l’Histoire.

  21. Dr Ludovic Zanker dit :

    Cher Monsieur le Sénateur,
    Cher Monsieur Jean Pierre Raffarin,

    Enfin commence la guerre entre notre famille politique et Madame Aubry, à force de vouloir  »taper » sur le dos de tous les mots sur le Président Nicolas Sarkozy, sa langue fourche a un tel point que les dégats sont présent.

    Et je pense que vous, et comme moi ce n’est pas rentré dans l’oreille d’un sours d’insulter un grand représentant de l’Etat, qui gouverne, et qui est le symbole de la nation à un escroc! Je ne pardonne pas cela, il doit y avoir de la retenue envers Madame Aubry.

    On voit bien que le Parti Socialiste n’est pas bien éduqué sur le fond, nous, nous le sommes rassemblés et unis à l’UMP!!

    J’ai d’ailleurs envoyé un rappel à l’ordre dans le cadre de mes fonctions à ce sujet, et je compte sur vous avec diplomatie de lui renvoyer un revers de médaille.

    Bien à vous
    Dr Ludovic Zanker
    Diplomate RFA en France

  22. Jacques D'Hornes dit :

    Cher Monsieur le Premier Ministre,

    Votre réaction est pertinente et responsable.

    A gauche, la course par l’ascension du Mont Elysée en 2012 est lancée, il y aura d’autres dérapages, il faut s’y préparer, la place de Premier de Cordée est très convoitée.

    J’ajoute également que vous ne manquez pas d’humour quand vous vous adressez au Maire de Lille. Mais qui en aurez douté…!

    Bien amicalement

    Jacques

  23. Farcouli dit :

    Madame Aubry ,représentante du parti socialiste….mérite un blâme….double…car qui a endetté la France…les socialo-communistes…la retraite à 60 ans..les 35 heures sans aucun financement…à part certaines primes pour faire avaler ces décisions…primes qui ont coutées une fortune aux contribuables…Les socialos..et d’autres, ont tendance à oublier….Alors ,Sarko…n’a pas beaucoup de moyen…hélas.!..Il faut ne pas vendre de rêve.. la réalité est là…Merci ,monsieur le premier ministre de votre réaction…qui devrait en entrainer d’autres….

  24. gauchedecombat dit :

    Monsieur Raffarin, dire que Monsieur Sarkozy est un escroc politique au même titre que Madoff un escroc financier n’est pas une injure, ni de la diffamation, mais un constat.

    cf. http://gauchedecombat.wordpress.com/ : Sarkozy et Madoff : kif-kif bourricot.

    Mais je doute fort que ce commentaire reste intact…

  25. José VALVERDE dit :

    Monsieur le Premier Ministre,
    Vous avez parfaitement raison mais, hélas, les amis politiques de monsieur le Président de la République ont eux mêmes tendances à parler de SARKOSI, SARKOZI, SARKO, NICOLAS…
    L’on entend rarement « Monsieur le Président de la République »
    Que l’on soit de ses amis politiques ou de ses adversaires, dans le temps de sa fonction c’est exclusivement, dans la sphère publique, par sa fonction que l’on devrait s’adresser à Monsieur le Président de la Republique
    Respectueusement.

  26. Moreau dit :

    Ca fait longtemps que nous savons que le « casse du siècle » c’est d’avoir bradé à des « noyaux stables » de gestionnaires incompétents les sociétés nationalisées à grand frais par les contribuables.
    L’abus de biens nationaux est-il un délit ? à vérifier dans quelques années.

  27. Sarkozy et Madoff : kif-kif bourricot « humeurs de gauche dit :

    [...] affectée de Jean-Pierre Raffarin, tartuffe d’entre les tartuffes, qui demande à Martine de s’excuser… alors qu’elle a tellement raison [...]

  28. PONSARD, P. dit :

    Qu’est-ce qu’il est agressif le dénommé Toff ! Quelle mouche l’a piqué ? Il est tout de même possible de s’exprimer de façon courtoise, entre gens de bonne compagnie, mais c’est sans doute là où le bât blesse…

  29. arto dit :

    C’est Mr SARKOZY qui est indigne de la fonction présidentiel, Mr le 1er ministre!

  30. Ernest Gransagne dit :

    Oui, ça dérape ! ça dérape fort !

    Et c’est là où il vaut mieux savoir contrôler le dérapage !

    Il y a ceux qui vont donner le bon coup de volant, sans toucher aux freins, avec deux doigts sur la jante… avec le pied tout doux sur la pédale de droite, en allégeant ou en enfonçant, selon l’évolution du véhicule sur la trajectoire…. ET ils y a ceux qui vont « écraser » le frein, aller tout droit et faire trois tonneaux !

    Alors Toff on fait comme la « poissonnière » de la braderie de Lille ?

    Notre Président est élu non ?

    Alors attendez qu’on vous donne un autre bulletin de vote.

    Jusqu’à cette date, respectez ceux qui gouvernent, de plus, ils le font mieux que quiconque !

    Ernest

  31. Brig dit :

    Martine AUBRY vous a répondu. Elle n’a pas à s’excuser. Elle n’a jamais comparé SARKOZY à MADOFF,ne l’a pas traité d’escroc. Il faudrait que l’UMP arrête de nous prendre des imbéciles, ne croyez vous pas ? Par contre, Monsieur SARKOZY ne devrait il pas s’excuser pour le « casse toi pauvre con » que vous avez trouvé en son temps si viril ? Ne devrait il pas s’excuser de ne pas tenir parole ? Ne devrait il pas s’excuser de ses propos inélégants. S’en prendre à Mitterrand devant un auditoire servile, alors qu’en 2008, il affirmait qu’il ne toucherait pas à l’age de la retraite, car cela n’était pas dans son programme… Il y a de quoi rigoler.

  32. samdom dit :

    Vous avez raison, M le Premier ministre, la fonction présidentielle mérite plus de respect : quand demandez vous des excuses à M.Sarkozy pour avoir insulté un électeur français (« pauvre con ») ? L’ex premier ministre anglais a eu plus d’élégance sur ce sujet.

    A propos, demanderez vous aussi des excuses à votre affilié M. Petit pour son allusion raciste à propos d’un nom de famille et touchant à la vie privée d’une élue : C’est effectivement petit. Allez, balayez donc devant votre porte et arretez tous de jouer les vierges offusquées.

    A vrai dire, les commentaires sont tellement orientés dans votre sens que je doute de la liberté de votre webmestre. On verra… Avec tous mon respect pour la fonction que vous avez occupée.

  33. Daniel Lattanzio dit :

    Qu’est ce qui est le plus grave ? La comparaison avec Madoff ou ne pas tenir ses promesses ?
    Madoff a vendu du rêve à ses clients. Sarkozy a vendu du rêve de pouvoir d’achat à ses électeurs.

    Il ne suffit pas de dire c’est la crise pour s’exonérer de ses responsabilités.

    Le trou financier dépend à 30% de la politique de N. Sarkozy et à 70% de la crise a dit très officiellement la Cour des comptes. A ce titre Nicolas Sarkozy a distribué de l’argent qu’il n’avait pas. Et en plus il critique ceux qui avant lui (vous inclus) qui ont essayé de servir les français. Trop facile. S’il ne s’était pas défilé devant ses responsabilités en accusant les autres, Sarkozy n’aurait pas mérité la formule mais là, c’est le carton rouge. Il est vraiment mal placé pour donner la moindre leçon.

    Martine Aubry y va fort, mais c’est mérité.

  34. Daniel BARBIER dit :

    Toute cette polémique à quatre sous ça interresse qui???…………

  35. cressely dit :

    Je trouve votre demande vis-à-vis de Mme AUBRY déplacée et inélégante Monsieur. La vérité face aux mensonges répétés des hommes et femmes de ce gouvernement mérite que cela soit dit une bonne fois pour toute. Que pensez-vous d’un Président qui manque totalement de maîtrise au point de faire dans la grossièreté et la vulgarité en traitant un travailleur qui refuse de lui serrer la main de « Casses-toi pauvre con » !!!! ?
    Hubert

  36. EQUOY dit :

    M.Raffarin,
    C’est courageux de votre part d’essayr de prendre la défense de M.Sarkosy, mais Martiune Aubry a le courage de dire ce que les Français pensent : à force de gesticuler, de parader dans les journeaux people et de prendre les Français pour des crétins, M.Sarkosy finira par apparaître aux yeux de tous, comme aux yeux de ses courageux (ou inconscients?) partisants, comme un pantin sans envergure, sans classe, sans autre idée que de mettre à bas ce que d’autres ont bâti avant lui : Les 35 heures, la retraite à 60ans, la 5ème semaine de congés payées, une certaine idée de la France faite de grandeur de souffle et de tolérance. Bref le contraire de ce que M.Sarkosy et ses féaux nous font subir, pour le plus grand bénéfices de leurs quelques amis fortunés. La France a besoin d’une meilleure droite que d’une UMP revancharde, intolérante, injuste avec les faibles et faibles avec les forts. Comment peut-on donner des leçons d’économie et prêcher l’effort à 10 Mililons de chômeurs ou précaires quant on s’augmente de 140% à peine arrivé, qu’ on porte Cartier en sautoir, qu’on roule carosse et qu’on se repose dans le Yatch de ses ‘amis’ ?? Un peu de décence sierait fort à M.Sarkozy, et un peu de recul ne vous nuirait pas, M.Raffarin.

  37. Romain BONNET dit :

    cher Jean-Pierre RAFFARIN,
    Voici le vrai visage du partie socialiste à l’heure ou l’on doit tous se rassembler autour d’un sujet comme la réforme des retraites.Les propos et la comparaison à Madoff n’est pas digne d’une élue de la république , on peut remarquer que le PS et martine Aubry reste au abonné absent dans toutes les réformes que notre pays a besoin.Le scoop!!! il faut d’avantage taxer les riches pour donner aux pauvres!!!!!!!!!!!!!!
    -1:il ne faut pas opposer les français (les riches aux pauvres) cela est totalement irresponsable.
    -2 Le riche est le banquier, le financeur de notre économie et la classe moyenne en n’a besion.
    -3:Que les riches soient plus taxer pour donner aux pauvres (classe moyenne me semble plus adapté) cela doit représenter 10€ par famille!!!! avec sa dans leur valise pour 2012 on va bien rire.
    LES DERNIERES PAROLES DE MARTINE AUBRY MONTRENT UNE IMAGE
    HONTEUSE DU PARTI SOCIALISTE
    Romain BONNET

  38. ALMIFREL dit :

    JP RAFFARIN a raison : « TOUT CE QUI EST EXCESSIF EST INSIGNIFIANT » ! écrivait Talleyrand.

  39. Thierry GEHANT dit :

    Je pense que pour être respecté il faut auparavant être respectable.
    Un peu difficile pour Monsieur Sarkozy !
    Martine Aubry n’a jamais dit que Monsieur Sarkosy était un escroc.
    L’important, et c’est essentiel, était de dire qu’il n’avait aucune leçon à donner sur la dette publique, dont il est un champion.
    Continuez à gloser, mais nous savons avoir notre propre jugement.

    Thierry Gehant

  40. sebanory dit :

    Désolé mais il est impossible de s’indigner lorsque quelqu’un « insulte » le président à partir du moment ou il s est autorisé le droit d’insulter un citoyen lambda.
    D’ailleurs il n’a pas osé répondre lui même à Mme Aubry.

  41. CAMERLYNCK dit :

    Monsieurle premier ministre,
    avec tout le respect que je vous dois, je veux dire que Madame Aubry dit tout haut ce que je ne cesse d’entendre autour de moi. Quand le Président démagogue, tutoie des spectateurs venus lui poser des questions au cours d’une émission de télé sans que les français puissent le tutoyer de qui se moque-t-il? Quand on le voit se signer, réciter des prières dans des offices religieux en direct à la télévision, il ne respecte pas la laïcité que le général De Gaulle, grand chrétien, lui respectait totalement. Il ne respecte pas sa fonction de président. Nous avons en face de nous un homme qui ne respecte pas ses paroles, ses engagements, un roi de la démagogie, un homme qui ne respecte pas les français, « casse-toi pauvre con » qui ne respecte pas davantage la langue française (revoyez ses discours) et encore moins l’Afrique (discours de Dakar) et vous voudriez que nous ayons du respect pour lui? Que ces adversaires le respectent? Madame Aubry ne l’a pas comparé à Madoff vous qui maniez bien la langue française relisez son discours. Monsieur le ministre faites taire les messieurs Lefebvre? Vanneste, Morano qui passe leur temps à insulter une catégorie de français et nous n’en respecterons que davantage la fonction politique.
    Salutations respectueuses

  42. GANESH dit: dit :

    AVANT DE CRITIQUER LES AUTRES IL FAUDRAIT AVOIR LE COURAGE DE BALAYER DEVANT SA PORTE !!!
    CAR VOUS AVEZ PARTICIPER PAR LA POLITIQUE QUE VOUS AVEZ MENÉ A LA DETTE DE LA FRANCE…… LE TROU FINANCIER A ÉTÉ TRÈS IMPORTANT LORSQUE VOUS ÉTIEZ AU GOUVERNEMENT, QUAND ALLEZ VOUS ENFIN LE RECONNAITRE.
    VOUS AVEZ COUTE CHÈRE A LA FRANCE ET ENCORE MALHEUREUSEMENT, …….VOS MISSIONS EN CHINE A QUOI CELA SERT???

  43. Bruno ANEL dit :

    D’accord, Martine Aubry a dérapé. Mais Nicolas Sarkozy n’a t-il pas lui même largement contribué à abaisser le niveau du débat ? Sans parler de ses apostrophes vulgaires , il se comporte volontiers en chef de parti, surtout lorsqu’il s’adresse à ses partisans et aux parlementaires UMPi. Je me rappelle encore d’une phrase devant les parlementaires :  » Quand on leur prend (ou « pique », je ne sais plus) Strauss-Kahn, c’est pas si mal… » . Propos aussi inconvenants que peu perspicaces, au demeurant. Nicolas Sarkozy aurait sans doute fait un bon premier ministre. Comme président de la république, il n’est pas à la hauteur de la fonction.

  44. oorlynck dit :

    Monsieur rafarin,

    Madame Aubry à raison, les vérités dérangent, et parlez des morts, est ce une marque de respect, se moquer des français vous croyez que c’est pas dérangeant, méfiez vous Monsieur Rafarin, la révolution se met en place et tenez en laisse les chiens de l’ump comme madame Morano par exemple qui pour ma part va bientôt perdre sa place.

  45. bergmann dit :

    Avant de critiquer les autres, regardez les poutres dans vos yeux avant de voir la paille dans celui de vos adversaires. Les mensonges de M. Sarkozy lors de ses speaches pour la présidentielle, nous avait pourtant dit « Je ne toucherai pas aux retraites »…sic

  46. Mistral dit :

    Mme Aubry qui a truqué les élections pour éliminer Royal au PS et qui vient nous parler d’escroc !

    Cocasse non ?

  47. Mistral dit :

    Remarque quand le PS n’a plus rien à dire ni à proposer, ce genres de propos comble le vide sidéral de la gauche.

    Par exemple, Mme Aubry aurait pu nous indiquer si elle partageait la politique menée par les socialistes grecs, espagnols et portugais ….

    Mais comme Mme Aubry ne sait pas ce que c’est le courage en politique comme beaucoup d’hommes et de femmes de gauche, Mme Aubry insulte le président de la République.

    Je tiens à souligner l’attitude responsable par exemple du Maire de Lyon qui sauve ce qui reste d’honneur au PS.

  48. Steveen dit :

    Il est où le soucis Mr Sarkozy tacle une personne mort et enterrée,une personne responsable et ayant un savoir vivre ne fait pas ce genre de remarques.Il est facile d’attaquer Mitterrand il ne pourra pas se défendre ni répondre il est décédé par contre je ne pense pas qu’il aurait eu le courage de le faire de son vivant.Enfin ce n’est pas grave puisque vous n’aurez plus aucune responsabilités dans les sphères de l’état.Ce qui va être plaisant à voir une fois que Mr Sarkozy ne sera plus là que vont devenir les personnes qui ont étés contaminés eux aussi par son impopularité.2012 est proche et les français n’ont pas encore voter surtout les 6 millions de chômeurs et près de 10 millions de personnes salariés vivant dans une précarité,ca pèse dans la balance.

  49. simon dit :

    Je fais parti de ces français, nombreux, qui pensent que Sarkozy est une escroquerie intellectuelle.
    C’est exactement ce que dit Martine Aubry, à mots couverts
    D’ailleurs les français ne sont plus dupes de cette com, et la parenthèse Sarkozy va bientôt se refermer

  50. jack dit :

    Monsieur le premier ministre

    je vois qu’à partir de 21 heure les commentaires deviennent plus raisonnable ,il semblerait que la basse cour ( beau panel de cireurs de pompes comme le dit justement TOFF ) soit partie se coucher .

  51. Albert Miguel Montanes dit :

    Il ne faut pas en vouloir à cette pauvre Martine Aubry. Elle est d’une telle incompétence économique qu’elle imagine que Madoff est ancien un ministre des finances. Qu’elle continue ainsi, elle va battre Ségolène Royale au concours des perles et finira par couler le Parti Socialiste. Mitterrand doit hausser les épaules et lever les épaules devant tant d’indigence.

  52. Mary dit :

    Je vois que les gauchistes s’en donnent à coeur joie sur le blog de J.P. Raffarin !
    Enfin, si ça leur fait plaisir !

    Pourquoi n’acceptent-ils pas de reconnaître que nous avons un très bon Président de la République, un Président qui aime la France et les Français. Moi, je préfère mille fois sa façon d’être, à celle d’un vieux sphinx malade au pouvoir comme nous avons eu de 1981 à 1995.
    Je préfère mille fois un Président jeune, sympathique et passionné .
    14 ans de gauche au pouvoir et près de 30 ans plus tard la France ne s’en remet toujours pas ;
    la retraite à 60 ans, les 39 heures, puis les 35 heures,(décidemment la gauche n’aime pas que l’on travaille, ça lui casse son fonds de commerce !) le RMI, les allocations de ci-dela, la CSG le CRDS, l’emploi massif de fonctionnaires, les emplois-jeunes, le bac pour tous (bons ou mauvais), la fac pour tous (bons ou mauvais), j’en passe et des meilleurs…. les dévaluations, le contrôle des changes (souvenez-vous la France était si mal en point, que nous ne pouvions plus aller à l’étranger, l’achat de devises était limité à 2000 francs !!), l la dépréciation de tous les métiers manuels… et toutes « les affaires ».
    C’est la gauche qui a bloqué nos salaires. Pourquoi les gens ne se souviennent pas de tout cela ?

    Quand à Mme Aubry, c’est elle qui est vulgaire ; elle insulte beaucoup ! Elle est mal embouchée et elle présente mal ; elle est tout sauf distinguée. Quand à Mme Royal qui prend sa défense, cela fait 3 ans qu’elle nous bassine, qu’elle nous gonfle avec ses critiques incessantes, ses insultes, sa jalousie, ses » yacafaucon ». Au fait que sont devenus les 5 millions apportés par la région Poitou Charente au capital d’Heuliez ?

  53. Ernest Gransagne dit :

    Bizarre cette soudaine volée de bois vert, sur un non événement, provoqué par une dame de bien peu de valeur…

    Même son père quand il était encore en « activité » et qu’il voyait les agissements de sa fille, se cachait la tête dans les mains !

    Les chiens aboient, la caravane passe…

    Il faut juste que le cheval de tête avance, sans faiblir, sans parler, mais avec assurance, détermination, courage et droiture.

    Les viles attaques de basse cour, ne doivent pas faire dévier la trace d’un pouce !

    Ernest

  54. claudel dit :

    C’est pas fini, M. Raffarin, de penser que vous incarnez encore une part de l’avenir du pays ? Continuez d’émarger aux frais du contribuable qui exprime les pires difficultés à payer la TVA sur son pot de yaourt. Quand le Sénat sera éventuellement supprimé à l’aune d’une république responsable, il en sera terminé des logorrhées dispendieuses qui bouchent l’horizon des débats démocratiques.
    Merci ô combien d’avoir osé publié cette modeste contribution, on y verra tous plus clair.

  55. Bosio gérald dit :

    Bonsoir Mr. le Premier Ministre,

    Tous ces échanges verbaux, ces petits mots ,ces petites phrases que l’on sait et que l’on veut rendre « assassines » n’élèvent en rien le débat et n’apportent aucune solution…
    Une fois de plus toutes les « vérités » ne sont pas bonnes à « balancer »…Inutile provocation ??
    En la circonstance il n’est pas utile de réveiller hier le responsable défunt ni de pardonner aujourd’hui à cette dame Aubry. Ses écarts de langages sont aussi fréquents, inadaptés et inconvenants que ses actions politiques passées. Ses archaismes et son absence totale de programme pour rassembler et éclairer réellement les français et redresser la France sont beaucoup plus gravement inquiétants. Colère et tristesse doivent être sans doute bien perceptibles dans chaque camp.
    Toutes les mots employés sont en fait, sans poids ni conséquence …Il serait vraiment temps de cesser, tantot d’agiter, tantot d’endormir le peuple avec un tel « opium ».
    Attention au réveil des gens « raisonnables » !
    Pour le reste, l’histoire jugera demain car la « mondialisation » impose aujourd’hui des évolutions surement plus douloureuses que ces incontinences verbales doublés d’ effets de manche ridicules.

    Simple avis …j’espère largement partagé !
    Gérald BOSIO

  56. Solal des Solal dit :

    Bonsoir à tous,
    Martine Aubry, ne compare pas M. Sarkozy à M. Madoff ! Elle dit que la crédibilité des leçons en matière de dette de M.Sarkozy est comparable à celle qu’aurait M. Madoff si jamais il voulait s’aventurer à donner des cours de comptabilité. Bref, sans jouer sur les mots, les objets de la comparaison ne sont pas du tout les personnes. Insulte et comparaison à Madoff, non. Pique violente, oui, mais de bon aloi. Drôle de réaction à l’unisson qui fait fi du sens des mots.

  57. sithi dit :

    Il me semble que la dette publique aura doublé avec Monsieur Sarkozy. A la différence des victimes de Monsieur Madoff, nous aurons à payer pour cette dette. Le trou creusé par Monsieur Sarkozy représente déjà 16 fois le montant de l’escroquerie du faux banquier.

  58. milwand dit :

    Non Monsieur le premier Ministre , je suis de droite et je suis un enfant Raffarin mais je vous ai connu plus combatif et Madame Aubry n’as pas tort d’employer une  » rapharinade  » , le président Sarkosy dérape totalement et doit etre remis a sa place .

  59. maxiu dit :

    Et quand Nicolas Sarkozy traite un badaud de Pauv’ con, c’est une opinion ou une injure?

  60. Mm Pégourié dit :

    Monsieur Raffarin.
    Je ne pense pas que Martine Aubry : a était insultante; n’a jamais employée les mots Karcher: n’y casse toi pauvres con , vous souhaitez tous avoir la place, cela veut dire quelle doit être bonne!
    Monsieur Raffarin , vous pour votre par de soucis pour votre RETRAITE : et sera t’elle méritée?
    En ce qui me concerne : je faisait les nuits avec aucunes reconnaissance , alors parles moi de la pénébilité du travail!!!

  61. Mm Pégourié dit :

    Monsieur Raffarin: vous pensez que madoff a était trèe honnete ; D2TOURNEMENT DE FOND : bravo pour moi ce n’est pas acceptable ! toujours les mêmes a payer , je pense que vous marchez sur la tête , et non aves vos pieds!
    Passez une bonne journée en vous inspirants de bonnes résolutions

  62. losq dit :

    insultant: terme grave en soi. Revoyez vos classiques, les petites phrases insultantes issues de vos collègues politiques; les auvergnats, Morano, litigieux, le Karcher, Casse toi pauvre con…….;

    M. Raffarin réfléchissez les français ne sont pas des veaux comme le pensait le Général et n’ont pas la mémoire courte. Au lieu de baver des petites phrases médiocres soyez donc à votre travail, il semblerait que la France soit toujours au bord de la faillite.

    Politiques soyez moins bavards, et réalisez plus de résultats positifs socialement, économiquement, vous avez du travail devant vous.

    michel losq

  63. Bruno ANEL dit :

    A l’attention de Albert Miguel Montanes.
    Martine Aubry n’est pas incompétente. Elle est passée par l’entreprise à l’école de Jean Gandois, a été ministre pendant 6 ans et est maire d’une grande ville. Il est difficile d’avoir un tel cursus et d’être incompétent. Le problème est celui des dérapages verbaux des hommes et femmes politiques quand ils sont en présence de leur partisans ou des médias et qu’il faut faire des effets de scène. Là, tous les coups sont permis. Nicolas Sarkozy est aussi un expert en la matière. Tout cela est regrettable.

  64. gary dit :

    Quand Sarkozy, secrétaire d’état au budget entre 93 et 95 s’était illustré en faisant exploser la dette publique, n’était-il pas déjà appelé « le bourreau des finances publiques » ?!
    http://www.paperblog.fr/2235078/deficits-sarkozy-le-bourreau-des-finances-publiques/

  65. Guillaume dit :

    Monsieur, vous dîtes que « Pour prétendre à la fonction présidentielle il faut, au moins, la respecter. Tant que Madame Aubry, qui nous avait habitué à plus de retenue, ne s’excusera pas, son profil présidentiel restera ébréché gravement. »
    Mais lorsque Mr Sarkozy, président de la République répond par des « casse toi pov’con » et « descends voir si tu es un homme » , la fonction présidentielle en prend un sacré coup.
    A bon entendeur, salut !

  66. LECROQ dit :

    Non, il n’y a pas dérapage de Mme AUBRY. Pour une fois, je suis d’accord avec elle. Mr SARKOZY a négligé la dette. Pourtant, en matière d’économie, réduire la dette est le premier souci de tout gestionnaire. Le Général De Gaulle et ses successeurs, Giscard d’Estaing et Raymond Barre, nous l’ont inculqué. Mr SARKOZY s’en est moqué, distribuant les dividendes du travail des français à la sauvette et favorisant les hautes fortunes auxquelles il veut prétendre. J’espère que le peuple le rappelera à l’ordre comme se fût le cas avec LOUIS XVI. En toutes circonstances, le peuple reste souverain, les politiques ne devraient jamais l’oublier. Pour ma part, il y a longtemps que j’aurais changé de politique et sanctionné les Ministres trop dépensier, BACHELOT, ESTROSI, FILLON,…..

  67. Mathieu dit :

    Honte sur vous Monsieur Raffarin, comme sur tous les bons soldats aux ordres qui se montrent faussement choqués, histoire de faire du président une victime. Mais celui qui clive, qui montent les Français les uns contre les autres, c’est précisément la personne qui devrait les rassembler, leur Président! Lui qui insulte, qui rabaisse la fonction, qui s’entoure de ministres aux propos honteux…

    Vous et votre clique êtes ce qui fait le plus de mal à notre démocratie. Inaction et mépris, voilà ce qui marquera le quinquennat de celui que vous défendez.

  68. Sylvain ROUX dit :

    Bonjour, honnêtement les mots prononcés par Mme Aubry ne sont à mon sens pas insultant… Mr Raffarin relisez bien et vous constaterez qu’en aucun cas elle ne compare notre Président à Mr Madoff, mais seulement la crédibililté de son allocution. Vous dites que Mme Aubry rabaisse le débat politique, ce que je peux entendre, mais la majorité en s’emparant de ce cette « affaire » ne cheche-t-elle pas à masquer ses propres insuffisances ? Pendant qu’on parle de ça on oublie le reste. Sérieusement il faudrait moins de débats stériles en politique, et plus d’actes.
    Politiques de tous bords, vous n’êtes plus dans la réalité du quotidien des Français. Prenez 1 100 € et essayez de vivre 1 mois en payant votre loyer, votre EDF, vos courses etc….. vous constaterez combien c’est difficile et quasi impossible… Et pourtant c’est le quotidien de beaucoup de Français aujourd’hui. Alors merci de faire avancer la France et de ne pas la laisser s’enterrer dans des querelles de clocher !

  69. Mistral dit :

    @ tous les socialistes qui viennent écrire ici :

    1. Le « casse toi pauvre con » est un propos privé qui a été enregistré et médiatiser. Le contraire des propos d’Aubry à une tribune politique.

    2. La dette française est due comme pour les grecs, les espagnols ou les portugais au poids de la fonction public dans nos pays.

    3. Quand on sait que les fonctionnaires votent majoritairement à gauche, quelle est la crédibilité du PS pour parler de la dette ?

    4. Pourquoi Mme Aubry ne se prononce t’elle pas sur les politiques menées par les autres pays européens ???. qui plus est socialistes ????

    Ma réponse : le PS est scindé en deux entre les gens responsables comme Gérard Collomb, Valls, et les sectaires corporatistes comme Fabius, Hamon et cie.

    Alors plutôt que de trancher, Aubry disperse un écran de fumée et se livre au sport préféré des socialistes : le racisme anti sarko.

    Minable !

  70. jany guiot dit :

    Gilbert Bécaud
    LE JOUR OÙ LA PLUIE VIENDRA

    Le jour où la pluie viendra
    Nous serons toi et moi
    Les plus riches du monde
    Les plus riches du monde
    Les arbres pleurant de joie
    Offriront dans leurs bras
    Les plus beaux fruits du monde
    Les plus beaux fruits du monde
    Ce jour-là

    La triste, triste terre rouge
    Qui craque, craque à l’infini
    Les branches nues que rien ne bouge
    Se gorgeront de pluie, de pluie
    Et le blé roulera par vagues
    Au fond de greniers endormis
    Et je t’enroule-roule-rai de bagues
    Et de colliers jolis, jolis

    Le jour où la pluie viendra
    Nous serons toi et moi
    Les fiancés du monde
    Les plus riches du monde
    Les arbres pleurant de joie
    Offriront dans leurs bras
    Les plus beaux fruits du monde
    Les plus beaux fruits du monde
    Ce jour-là
    Ce jour-là…

  71. Claude dit :

    Bonjour à tous,

    La réaction de JP Raffarin est on ne peut plus légitime. Il ne peut pas faire moins. Il ne doit pas faire plus. Il serait inapproprié de donner à Madame Aubry une importance qu’elle n’a pas.

    Quand dans une cour de récréation le cancre, gringalet mal fagoté, incapable de briller malgré ses efforts, insulte tout le monde et cherche la bagarre seul domaine pour lequel il a de sérieux talents, c’est généralement pour se donner une importance qu’il sent bien ne pas avoir.

    Sur réagir aux insultes de Martine Aubry c’est aller bien au delà de la fessée qu’elle mérite sans plus (mais qui a envie de donner une fessée à Martine Aubry ?).

    Les français qui réfléchissent savent bien que le Président essaye de rendre aux français qui travaillent et produisent, le fruit de leur travail et de redonner le goût du travail à ceux qui, depuis 30 ans ont surtout le goût du temps libre. Même s’ils feignent de croire que ses efforts ne sont pas aussi efficaces que ce que l’on croyait en 2007 ils savent bien aussi que la crise a considérablement modifié la donne.

    Les français savent aussi que la distribution de l’argent de la communauté par les amis de Martine Aubry et par elle même sans effort en contrepartie est une forme de corruption à très grande échelle. Je ne compare pas madame Aubry avec Madoff parce que Madoff piquait l’argent des autres pour lui même alors qu’Aubry et compagnie piquent l’argent des autres pour les électeurs en échange de leurs voix. Comme les «amateurs de 35 heures le moins longtemps possible» ne gagnent pas des mille et des cents ils croient que la confiscation et la redistribution du fruit de la confiscation sont légitimes. Mais ceux là sont des électeurs de gauche quoi qu’il arrive. Alors ne cherchons pas à les convaincre. Ils se sont privé d’esprit critique dès leurs premières années d’école par leur tendance au moindre effort que leurs leaders encouragent depuis longtemps.

    Cordialement,
    Claude

  72. Julien Picard dit :

    Et lorsque le ministre du budget, François Barouin, compare hier sur Canal+ les Français attachés à la retraite à 60 ans à « des rats qui campent sur un sac de grains », cela n’est-il pas une insulte publique bien plus grave? Comment se fait-il qu’il n’y a personne pour s’indigner de ce genre de propos? Avec l’UMP, c’est toujours la même chose, faites ce que je dis, pas ce que je fais! Les cris d’orfraie de Monsieur Raffarin commenceront à être crédibles lorsqu’ils s’attachera à condamner les propos de sa famille politique!

  73. Jean dit :

    Bravo,

    S’attaquer à la forme, parce que la droite n’a pas d’argument sur le fonds, je m’étais habitué à mieux.

    @ Mistral = des propos tenus par le Président de la République, représentant d’une nation, lors d’une visite officiel, même s’ils sont tenus par l’Homme et non pas par la fonction, lorsqu’ils sont injurieux, restent publiques.

  74. BOQUET dit :

    RAFFARIN

    Bonjour Monsieur le ministre,

    A 80 Printemps, je reste attaché moralement au Général DE GAULLE et à ses pensées…
    Je n’ai cependant aucune affiliation politique, mais en citoyen indépendant j’oriente mes votes selon ce qui m’apparaît juste et crédible !

    Ceci dit pour ce qui concerne les propos de Mme AUBRY, Je puis comprendre son courroux tout en pensant qu’il serait bon de cesser les critiques amères à commencer par les gouvernants au pouvoir ! Ce que bien des Français pensent !!! Et ils le prouvent par leurs votes…. d’abstention !

    Ainsi Monsieur RAFFARIN, si j’ai bon souvenir, Vous avez concrétisé la différence existante par vos propos sur la France d’en Haut et celle d’en bas ( !) et j’ai le sentiment très net que, comme vous l’aviez déclaré sous votre mandat, l’on s’occupe beaucoup de la France d’en Bas au profit de celle d’en HAUT (faible) majorité aidant, puisque composée de celle d’en haut !!!

    Peut-être suis-je à classer parmi les « vieux cons » ?…

    Conclusion : Les citoyens en ont ras le bol des regrettables guéguerres et des excès des politiques.
    Encore un petit plus, l’austérité impose des exemples, comme au Portugal ou… mais je crois que tout le monde sait ce dont je m’abstiendrai de parler.
    Mon Père ne m’avait-il pas dit que l’exemple venait de haut !!!

    Qu’on se le dise !
    MB

  75. BOQUET dit :

    RAFFARIN

    Bonjour Monsieur le ministre,

    A 80 Printemps, je reste attaché moralement au Général DE GAULLE et à ses pensées…
    Je n’ai cependant aucune affiliation politique, mais en citoyen indépendant j’oriente mes votes selon ce qui m’apparaît juste et crédible !

    Ceci dit pour ce qui concerne les propos de Mme AUBRY, Je puis comprendre son courroux tout en pensant qu’il serait bon de cesser les critiques amères à commencer par les gouvernants au pouvoir ! Ce que bien des Français pensent !!! Et ils le prouvent par leurs votes…. d’abstention !

    Ainsi Monsieur RAFFARIN, si j’ai bon souvenir, Vous avez concrétisé la différence existante par vos propos sur la France d’en Haut et celle d’en bas ( !) et j’ai le sentiment très net que, comme vous l’aviez déclaré sous votre mandat, l’on s’occupe beaucoup de la France d’en Bas au profit de celle d’en HAUT (faible) majorité aidant, puisque composée de celle d’en haut !!!

    Peut-être suis-je à classer parmi les « vieux cons » ?…

    Conclusion : Les citoyens en ont ras le bol des regrettables guéguerres et des excès des politiques.
    Encore un petit plus, l’austérité impose des exemples, comme au Portugal ou… mais je crois que tout le monde sait ce dont je m’abstiendrai de dire.
    Mon Père ne m’avait-il pas dit que l’exemple venait de haut !!!

    Qu’on se le dise !
    MB

  76. denocq dit :

    Et interpeller un citoyen avec les termes « casse toi pauvre *on » ne mérite-t-il pas un blame démocratique ?
    Quand on veut inspirer le respect pour soi même et sa fonction faut-il encore faire preuve soi même de dignité et de respect.
    Mais le proverbe ne dit-il pas que la meilleure défense est l’attaque, et c’est ce qui me parait être mis en oeuvre dans cette levée de boucliers ?
    Sur le fond, je laisse les Français juger de l’adéquation entre promesses et réalités et constater s’ils se sentent grugés ou non.

  77. denocq dit :

    J’ai toujours en mémoire les prescriptions de soins psychiatriques concernant Mme Royal, ce n’était pas indigne cela ? Cela ne méritait pas aussi un blame démocratique ? Et nous pouvons parler aussi de tous les propos machistes, insultants et infamants distillés par l’UMP concernant tant Mme Royal que Mme Aubry.

  78. denocq dit :

    @ Mistral Le « casse toi pauvre *on » un propos privé ? Au Salon de l’Agriculture ? Sous les micros et caméras couvrant cette sortie tout à fait officielle du Chef de l’Etat ?
    M Sarkozy, Président de la République, mais aussi patron de l’UMP, tient-il aussi des propos privés quand il s’attaque aux socialistes lors des congrés ou rassemblements UMP ? Il me semble que ses petites phrases pleines d’ « humour » sont très appréciées dans ces cercles et qu’il ne se gêne pas.
    Mme Aubry a tenu ses propos dans le cadre d’une convention du PS, ne peut-on dès lors les considérer comme des propos privés, en tous cas internes.
    J’aime les cris de vierges effarouchées de l’UMP quand le PS ne joue pas la comédie du bisounours qu’aimerait lui voir jouer l’UMP.
    Concernant les points de la convention et vos interrogations vous souffrirez je pense de nous laisser travailler au sein du parti et de soumettre le programme qui se construit au travers des différentes conventions prévues à l’appréciation des électeurs. Je ne pense pas que nous ayons auparavant à en débattre avec l’UMP.

  79. Laurent dit :

    «J’ai un peu l’impression, quand Nicolas Sarkozy nous donne des leçons de maîtrise budgétaire, c’est un peu M. Madoff qui administre quelques cours de comptabilité». Il ne s’agit pas de comparer Nicolas Sarkozy à un escroc, mais simplement d’un jeu de mots malicieux, qui interroge la crédibilité de la politique budgétaire engagée par le gouvernement.

  80. Guillaume dit :

    @Mistral
    1 le « casse toi pauvre con » n’est pas un propos privé. En effet, il est aller au salon de l’ agriculture en temps que président de la République et non en tant que visiteur. Si il était venu qu’en tant que simple visiteur, il n’aurait pas fait un discours « sur la refondation des modalités de mise en oeuvre de la Politique agricole commune (PAC) »
    2 Mr Sarkosy et tout l’ Elysée sont au service de la France et de l’ Etat, ce sont donc des fonctionnaires. Il faut réduire la dette, réduisons d’ abord le bugdet de l’Elysée qui est de plus de 110millions d’ euros. ( 32 millions sous Chirac )

  81. jany guiot dit :

    Bientôt des amendes plus chères?
    Mots clés : confidentiels
    31/05/2010 | Mise à jour : 09:41
    MON FIGARO SELECT – L’amende forfaitaire pour stationnement payant non acquitté est la même aujourd’hui qu’en 1986. Les élus locaux, qui en récupèrent le produit, s’en plaignent.

    Lu dans Le Figaro…

    Que les amendes soient plus cheres pourquoi pas !
    Mais que l’on ne fasse pas payer des amendes aux francais qui sont en deplacement a l’etranger et qui ne sont pas fautifs en cas de vol de leur vehicule.

    Des amendes plus cheres mais avec des informations bouclees sur l’appartenance du vehicule, dossiers des vehicules voles, etc…

    A titre personnel, en 2007 mon vehicule avait ete vole et retrouve mal stationne en Seine Saint Denis.
    J’ai du paye les amendes et le tribunal, l’admistration n’a pas voulu me faire parvenir le certificat de vol de mon vehicule,soit par Internet soit par courrier,

    Des amendes plus cheres pour une administration plus efficace…

    Bien cordialement,

    Jany Guiot

  82. Bruno ANEL dit :

    Monsieur le Premier Ministre, il est de bonne guerre de mettre en cause la politique de ses prédécesseurs. Cependant, il me semble que Nicolas Sarkozy est le premier à mettre nominalement en cause un président qui l’a précédé. Cela me semble confirmer ce que je disais plus haut : il n’est pas à la hauteur de sa fonction.

  83. François dit :

    Et les injures de François Barouin qui, hier sur Canal +, comparait les Français à des rats sur des sacs de grains pour expliquer l’attachement à la retraite à 60 ans. Ce ne sont pas des insultes, bien plus grave au sens où elles touchent beaucoup plus de personnes???

  84. Claude dit :

    Bruno Anel,

    Si vous n’êtes pas d’accord avec la critique du Président Mitterrand c’est votre droit le plus strict. Mais vous devez alors nous expliquer pourquoi endetter la France jusqu’au cou était bon pour la France (alors que vous râlez probablement aujourd’hui parce que le désendettement est difficile avec tout ces intérêts à payer) et pourquoi il était excellent de réduire le temps de travail des français alors que le monde entier faisait le contraire et qu’il fallait l’augmenter.

    La vie de tout le monde serait bien plus facile aujourd’hui et notre pouvoir d’achat plus important si Mitterrand et ses fans (dont M. Aubry) avaient évité, hier, de dilapider notre argent à des fins strictement électorales.

    Cordialement,
    Claude

  85. Claude dit :

    Lecroq,

    Vous êtes un marrant vous. Vous n’aimez pas quand Sarkozy ne réussit pas, pour cause de crise, à réduire la dette mais quand Mitterrand et consorts (dont M. Aubry qui se vante d’être une excellente comptable) ont engagé cette dette vous trouviez qu’ils étaient d’excellents gestionnaires. Regardez donc ce que nous coûte le service de la dette depuis 1981 et vous verrez que son total est très largement supérieur aux déficits cumulés par les gouvernements depuis le départ de Jospin y compris pour juguler la crise. Si cet argent avait été investi dans le développement de notre économie, votre pouvoir d’achat serait probablement actuellement de 25 à 30 % supérieur à ce qu’il est (Actuellement à 1343 €, sans les 35 heures le SMIC serait à 1498 € et sans la dette à rembourser il serait probablement au moins à 1875 € = un smicard peut donc réclamer 532 € par mois au PS sans compter tout ce qu’il a perdu depuis 1981 que l’on peut évaluer à 90.000 €).

    Normal que vous en vouliez à Sarkozy ! Les incendiaires ne trouvent jamais sympathiques les pompiers qui ont du mal à éteindre le feu qu’ils ont allumé.

    Cordialement,
    Claude

  86. samdom dit :

    Le moins qu’on puisse dire, M le Premier ministre, c’est que votre blog est ouvert aux débats et je me permets de vous en féliciter ! Ce n’est pas toujours le cas sur les blogs politiques, toutes familles politiques confondues. Bravo donc pour cette leçon de tolérance qui laisse les « gauchistes s’en donner à coeur joie » comme le regrette un/une de vos militant(e)s sur ce blog.

    Le moins qu’on puisse dire c’est que les avis sont partagés sur ce « non évenement » que vous avez cru utile de relever. Car ils laissent apparaitre une vraie cassure dans votre électorat (celui de gauche, vous vous en doutiez, n’allait pas vous rejoindre). En voulant attaquer le PS vous avez fragiliser votre majorité : combien de vrais gaulistes, de militants ou simplement d’electeurs qui y ont cru se sont exprimés sur ce blog pour dire leur compréhension des français qui se sentent trahis. Ce ne sont pas les « gauchistes » qui vous contredisent, c’est votre base !

    En relevant le propos d’Aubry, vous avez raminé des vieux souvenirs : des souvenirs de mépris du President actuel envers les français, de sa désinvolture face aux petites gens, de sa peur de la contradiction et ses escouades de CRS à chaque sortie, de ses promesses non tenues. Lisez donc tous ces messages, c’est édifiant. Lisez cette rancoeur qui explose y compris et peut-être surtout dans vos rangs (car, les gens de gauche, j’en suis sur, n’avaient pas d’illusion)

    La pente sera rude à remonter…

    Bref, l’arroseur arrosé.

  87. samdom dit :

    Claude,

    Vous êtes comme beaucoup de bloggeurs et même certains hommes politiques. Pour expliquer les difficultés de votre majorité, vous aller chercher 25 ans en arrière ! Allons, soyons sérieux, que s’est-il passé entre 1995 et aujourd’hui ? Combien de grands hommes de droite (y compris l’actuel president plusieurs fois ministre) ont-ils eu le loisir de réformer, de corriger les soi-disantes erreurs de la gauche pendant 15 ans ? A moins que vous les consideriez comme des incapables ?

    Accuser aujourd’hui les gouvernements Mitterand des maux d’aujourd’hui, c’est comme si en 1985, on avait expliqué les difficultés économiques du premier septennat de Mitterand en accusant les choix du Général de Gaulle au début de la V° republique. C’est grotesque! Ne vous ridiculez pas avec ces arguments.

  88. Claude dit :

    Denocq,

    « casse toi pauvre *on » n’était pas une interpellation d’un citoyen mais la réponse à un pauvre type qui, après avoir tendu la main pour qu’on la lui serre, disait : « ne me serre pas la main tu vas me salir ». Sous les précédentes Républiques celà aurait été considéré comme une offense au Président de la République et sanctionné par la justice.

    C’est quand même différent de ce que vous aviez cru comprendre. Mais il n’y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre.

  89. Claude dit :

    Samdom,

    Belles figures de style ! Je connais peu de socialistes capables de dire « Bravo mais… ». Complimenter quelqu’un de droite, même par élégance diplomatique, cela leur donne généralement des boutons.

    Ne rigolez pas trop. Les électeurs de droite qui ne sont pas d’accord avec Sarkozy sont ceux qui trouvent qu’il vous a fait la part trop belle.

    Aubry qui n’a pas du tout l’intention d’avoir la même équité à l’égard de la droite (ne serait-ce que pour ne pas déplaire à ses nombreux extrémistes) doit faire face à une division insurmontable qui va lui interdire de se présenter avec succès à une élection présidentielle (voir les commentaires des vrais socialistes Dimanche). Aubry qui n’a pas l’art du discours de Royal ne fera même pas illusion en 2012. Alors soyez moins ironique, ce ne sont pas les rieurs qui sauveront vos idoles quand on demandera aux français si quelqu’un pourrait mieux que Sarkozy défendre la France de la crise qui, grâce à lui, n’a pas submergé la France comme elle a submergé les autres pays.

    Cordialement,
    Claude

  90. Albert Miguel Montanes dit :

    A l’attention de Monsieur Bruno Anel
    Votre remarque sur mon propos au sujet de l’incompétence de Madame Aubry est courtois, donc je l’accepte volontiers comme opinion.
    Qu’elle ait des compétences, cela ne fait aucun doute. Je déplore une certaine démagogie politique, dont il faut le dire cette personne en est un des représentants et dont elle use souvent. Il y a trop de propos partisans, d’analyses fausses, pour faire passer des intérêts électoraux. Ce monde politique qui se connaît bien en use trop abondamment.
    Il se pose dans notre pays un problème de culture économique. Je ne suis pas d’accord avec toutes les initiatives de l’actuel gouvernement, mais il a essayé de mettre en place quelques réformes indispensables. Un pays comme l’Allemagne dont le consensus est meilleur que le nôtre a pu faire des réformes dont il recueille les fruits aujourd’hui. La France donne l’impression d’une lutte idéologique permanente. On ne nous prend pas toujours au sérieux à l’étranger, et plus grave nous accentuons nos difficultés au détriment de la population. Le pays a besoin d’une gestion compétente, d’une bonne gouvernance.
    La seule richesse créée est celle des entreprises avec le travail de leur personnel. Le secteur public est bien entendu nécessaire, mais il doit être contenu. Le retour à l’équilibre de nos comptes est une obligation nationale. On peut s’en prendre aux spéculateurs, mais il est difficile de reprocher à un investisseur d’éviter de perdre des capitaux ou de demander une rémunération plus élevée en proportion du risque. Encore une fois, le problème de la culture économique se pose, et en même temps celui de la crédibilité du personnel politique, dont il faut bien le dire celui du PS n’est pas le meilleur de la classe et de loin !

  91. Mistral dit :

    @samdom,

    Vous avez raison. simple électeur « de droite » je ne comprend pas que nos hommes politiques n’aient pas fait l’inventaire des années Mitterrand qui ont été à mes yeux une catastrophe nationale dont nous n’avons pas fini de payer les dégâts.

    Sauf un, Nicolas Sarkozy.

    Parce que à gauche, très démocratiquement, vous acceptez l’alternance à condition que la droite mène une politique de …. gauche. D’ou votre haine viscérale qui s’exprime encore sur ce blog dans vos commentaires, vis à vis du président qui mène la politique pour lequel il a été élu.

    De toute manière, Aubry, Royal et les autres peuvent toujours s’agiter ce qui compte c’est la politique menée.

    Et la seule politique possible est la réduction des déficit publics qui passe par la réduction massive du nombre de fonctionnaires, ce qui pose un double problème au PS:

    ça touche à son électorat et à sa structure militante

    C’est contraire à son idéologie.

    On verra si Aubry a le courage de dire la vérité à ses militants et à ses électeurs.

    Quand au Président de la République, quelques soient ses erreurs de langage ou sa conduite qui ont parfois choqué les français, vu la politique qu’il mène, le courage qu’il a et les attaques dont il fait l’objet, je suis encore plus enclin en tant que simple citoyen à lui apporter mon soutien.

    Parce que à travers lui et la majorité, c’est l’avenir de la France que nous soutenons.

  92. Claude dit :

    Samdom,

    Vous galéjez : Les difficultés que vous attribuez à Mitterrand font suite aux 30 glorieuses. Mitterrand a trouvé une France à peu près en état de marche après 35 années de réparation des dégâts provoqués par la guerre.

    Mitterrand n’a pas eu de difficulté. Distribuer à ses électeurs ce que l’on emprunte n’est pas vraiment difficile. Rembourser la dette générée par Mitterrand et ses adeptes va encore demander pour le moins 50 ans si la croissance est extraordinaire sinon plusieurs siècles. Alors rien n’empêchera pendant 50 ans encore et peut-être plusieurs siècles de la maudire pour son laxisme.

    Et le retard de niveau de vie pris par la gauche ne sera jamais rattrapé. Les 532 euros dont je parle sont perdus pour toujours. Sur la vie professionnelle d’un smicard qui entre dans la vie professionnelle aujourd’hui (45 ans à prévoir), ces 532 euros par mois vont représenter 287.000 € de perdus pour lui. Et si on actualise ça pour sa retraite 45 ans plus tard au simple taux d’intérêt de 3% dans le cas où il placerait cet argent il aurait un beau capital de plus de 600.000 euros. Alors si vous pensez que les erreurs de Mitterrand et de ses émules doivent être oubliées allez l’expliquer aux smicards qui arrivent sur le marché du travail avec la certitude d’avoir déjà perdu 600.000 euros grâce à vous alors qu’il aura du mal à emprunter de quoi acheter ses premiers meubles.

    En matière économique ce qui est perdu pénalise l’avenir à perpétuité (sauf si une guerre ou une révolution technologique majeure remettent les compteurs à zéro pour tout le monde). Les dégâts provoqués par le dogme qui consiste à emprunter plus pour gagner plus et travailler moins laissent des traces bien plus durables que les tempêtes du siècle dans nos forêts. L’économie c’est comme une zone alluviale où s’accumuleraient les bonnes et les mauvaises alluvions sans que l’on puisse jamais revenir en arrière. Et l’économie se comptabilise toujours à intérêts composés sans jamais pouvoir oublier les grosses erreurs passées.

    La dette actuelle ne tient pas compte des retraites que l’Etat doit à ses fonctionnaires en retraite. Alors selon le même calcul à l’envers je vous invite à calculer pendant combien de siècles nos descendants auront à assumer les sottises de Mitterrand et sa descendance politique (si nous avons la chance que la notation de la France ne rende pas les taux d’intérêts impossibles à assumer). Si la France fait faillite vous aurez aussi a expliquer aux retraités de la fonction publique et aux fonctionnaires que les sottises de Mitterrand sont à oublier quand ils ne toucheront plus rien. Si vous n’acceptez pas les réformes proposées par Sarko et peut être d’autres à venir, c’est pour bientôt et il sera alors trop tard pour admettre que je n’exagèrai pas.

    Cordialement,
    Claude

  93. Vincent dit :

    Très simplement de qui se moque-t-on ? On parle bien d’un président qui n’hésite pas à traiter ses concitoyens de, je cite : « pauvre con ». Il ne faudrait pas jouer les pucelles effarouchées après cela.

  94. Claude dit :

    Vincent,

    Ce ne sont pas ses concitoyens qu’il a traité de « pauvre con ». C’est seulement un seul et unique pauvre type. Voir plus haut ma précédente rectification. Suivez l’actualité sans parti pris. Et si vous pensez que cet individu n’est pas un pauvre type dites moi ce qu’il attendait en offensant le Président de la République publiquement par une grossièreté encore plus vulgaire que celle de M. Aubry.

  95. Claude dit :

    Sithi,

    1 – Madoff n’était pas un faux banquier (ni un vrai d’ailleurs). Son métier officiel était « Homme d’affaires » fondateur d’un fond de placement (gag). Son métier officieux était « escroc ».

    2 – Si Sarkozy avait doublé le déficit nous serions en faillite. En 1980 le déficit était d’environ 100 milliards. Au départ de Mitterrand il était d’environ 650 milliards. Depuis les différents gouvernements n’ont rien fait pour la réduire et ont accepté des déficits importants notamment pour assurer le service de la dette qui doit être de l’ordre de 45 milliards ces dernières années. Sans les déficits accumulés sans vergogne de 1981 à la fin du règne de Dieu (Oh ! pardon de Mitterrand) les déficits français auraient été peu importants sans le service de la dette.

    3 – En 2008 et 2009 les déficits « ordinaires » sont à peu près équivalents au service de la dette mais ils sont aggravés par la politique « Keynésienne » de Sarkozy pour faire face à la crise. Sans cet effort que nous faisons tous sous son impulsion il y aurait probablement 2 ou 3 millions de chomeurs en plus et beaucoup plus de vrais pauvres (sans aucune ressources pour vivre). Heureusement qu’il n’a pas écouté les socialistes qui voulaient encore plus et à fond perdu. Sarkozy ne doit pas se tromper. Le keynésianisme consiste à soutenir l’activité pour sortir d’une crise (expérience « New Deal » réussie aux côtés de Roosevelt) pas pour ruiner l’économie au point de créer de nouvelles crises comme l’ont fait les socialistes partout où ils sont passés en pratiquant un keynésianisme selon leur évangile quand il n’avait pas de raison d’être pratiqué.

    Si on revenait au nombre de fonctionnaires qu’il y avait en 1980 nous pourrions redresser la tête assez rapidement (une bonne cinquantaine d’année seulement). Je ne sais pas si vous vous souvenez de 1980 ? Depuis les gens disent que le service public se dégrade. Probablement parce qu’il y a deux fonctionnaires là où il n’y en avait qu’un et ils se disputent vraisemblablement pour savoir lequel des deux doit faire le travail (blague de mauvais goût mais je la fait quand même… et puis, en définitive, je ne sais pas si ce n’est pas quelques fois vrai).

    J’espère avoir bien expliqué.
    Cordialement,
    Claude

  96. Mary dit :

    Merci Monsieur Raffarin de ne pas modérer les commentaires de tous les gens de gauche qui viennent s’épancher sur votre blog ; cela montre notre tolérance, notre ouverture d’esprit , notre capacité à accepter des opinions différentes, même si certains commentaires nous font bondir ! Nous sommes ainsi, nous les gens de droite : de vrais démocrates. Cette attitude, j’ai pû la vérifier des milliers de fois dans ma vie ; hélas, de l’autre côté, ce n’est pas la même chose ! Allons poster nous aussi de tels commentaires sur certains sites…. à part le modérateur, personne ne les verra !

    Au fait, Claude, vous ne trouvez pas bizarre que l’on n’ait jamais retrouvé ce type du salon de l’Agriculture ? J’ai toujours pensé qu’il était un piège tendu à notre Président.
    L’offense qu’il a fait ce jour là à Nicolas Sarkozy se serait appelée crime de lèse majesté sous Miterrand avec les conséquences et suites adéquates.
    Quand à la réponse que lui a faite notre Président, et bien je citerai Mme Royal, en disant « qu’il l’avait bien cherché ».

    Je terminerai en rappelant au risque de me répéter, que près de 30 ans plus tard, la France ne s’est toujours pas remise des années Mitterand et de ses accolytes.

  97. Ernest Gransagne dit :

    RECORD BATTU ! 96 commentaires pour une futilité !

    Qui a commandité le lâché de la meute ?

    En tous cas les chiens sont bien dressés.

    j’aime bien aussi quand Claude devient pédagogue.

    Cela ne sert à rien, Claude : « ils ne savent pas ce qu’ils font  » !

    Je parle des pitres de la gauche

    Ernest

  98. Bruno ANEL dit :

    Monsieur le Premier Ministre, je constate à la lecture de votre blog qu’il y a un intense besoin de débattre. On peut le constater aussi sur bien d’autres forums. Serait-ce que notre démocratie est à réinventer? Nous déléguons tous les cinq ans le pouvoir à un homme (et ce malgré l’esprit et la lettre de la constitution, qui n’en prévoyait pas tant!) et à des députés, et puis nous sommes tenus à l’écart, sauf par voie de sondage. De ce point de vue, l’erreur de Nicolas Sarkozy est révélatrice : François Mitterrand a instauré la retraite à 60 ans . Comme si cela dépendait de la seule volonté d’un homme. Non : la retraite à 60 ans faisait partie du programme de Mitterrand, et les Français ont choisi ce programme en 1981, à leurs risques et périls . La démocratie me semble dévoyée. Plutôt que de vous offusquer des propos de Mme Aubry (*), donnez-nous plutôt des idées sur ce point.

    (*) Nicolas Sarkozy a bien laissé entendre que Jacques Chirac était un roi fainéant.

  99. Bruno ANEL dit :

    Laissez les polémiques à M.Lefebvre et réfléchissez plutôt à cette question : pourquoi, par exemple , ne nous interroge -t-on par référendum que sur la manière dont nous allons déléguer nos pouvoirs de citoyens à d’autres , que ce soit au niveau national (le quinquennat) ou européen (1992,2005). Ce sont là des questions juridiques pour lesquelles nos députés sont très qualifiés. Par contre , sur les questions qui nous concernent directement : la retraite à 62 ans, les 35h, le travail le dimanche, on ne nous consulte pas . Expliquez-nous donc cela.

  100. Claude dit :

    Bonjour Ernest,

    Bien sûr que si, ça sert à quelque chose, même si c’est infime. Je ne suis malheureusement pas un expert et cela serait encore plus utile si les experts défendaient pied à pied toutes les réalités mises à mal par les idées fausses et le matraquage idéologique. Il faut bien sûr expliquer les choses avec des mots simples car ceux qui maîtrisent parfaitement le vocabulaire économique n’ont pas besoin d’explications (ce qui ne les empêche pas d’avoir éventuellement des idées reçues).

    La plupart des intervenants, ici et ailleurs, sont sincères (on reconnait facilement ceux qui mentent dans le genre « j’ai voté pour lui mais on ne m’y reprendra plus » parce que les propagandistes préfèrent passer pour des idiots que pour des menteurs).

    Par exemple, comment quelqu’un de sincère et dont le coeur est à gauche pour toutes ses bonnes et mauvaises raisons peut-il ne pas croire Martine Aubry quand elle affirme que Nicolas Sarkozy a doublé la dette de la France ? En réalité la dette était un peu supérieure à 1200 milliards à son arrivée et est un peu inférieure à 1500 aujourd’hui. Les déficits « ordinaires » sont d’environ 45 milliards par an depuis. Ces 135 milliards (3×45) représentent le service de la dette pendant 3 ans (ils sont donc de la responsabilité directe et non ambiguë de Mitterrand et consorts). Les 150 milliards de différence sont les actions de l’état pour juguler la crise et ses effets en France. Or le PS, Aubry en tête, reproche à Sarkozy de ne pas avoir fait assez. Ce reproche est fait dans d’autres discours sinon les socialistes ne seraient pas dupes. Elle fait croire à ses partisans que les électeurs de gauche ne bénéficient pas de l’accroissement des dépenses alors qu’il est « commis » presque exclusivement pour des gens qui en ont besoin et qui votent à gauche. On est donc très loin du doublement de la dette par le simple fait que la France est gérée par notre gouvernement sous l’autorité de Nicolas Sarkozy. A en croire Aubry elle aurait dépensé encore plus mais c’est à ses fans de le comprendre par eux même.

    Croyez vous que Martine Aubry ne savait pas que l’aide aux banques était sous forme de prêts qui ont été remboursés avec intérêts ? C’est habile de sa part de faire croire à des cadeaux. Ses fans n’ont pas forcément les moyens culturels de comprendre ça. Il faut leur expliquer.

    Alors bien sûr, les gens qui découvrent la vérité doivent se demander si Martine Aubry est réellement incompétente (malgré des études sérieuses qu’elle a faites même si on ne sait pas vraiment si elles ont été plutôt opiniâtres et besogneuses comme la psycho-morphologie peut le laisser penser mais il faut se méfier des apparences) ou si elle leur ment délibérément et effrontément. Pour ma part je pense que la qualité de la dialectique de Martine Aubry a du mal à cacher son incompétence mais je me trompe peut-être. Il est possible que son incompétence apparente soit un leurre pour leur mentir plus facilement car ils sont plus indulgent pour l’incompétence que pour le mensonge.

    Si 10.000 Claude expliquent avec des chiffres même un peu imprécis parce que je ne passe pas ma vie sur le site de l’INSEE (pas avec du bla bla bla..) que l’on mène les gens en bateau et si chaque Claude est écouté par 10 personnes seulement qui vont réfléchir autrement, cela fera 100.000 électeurs trompés de moins pour la gauche et 100.000 électeurs avisés de plus pour la droite.

    Cordialement,
    Claude

  101. Claude dit :

    Bruno Anel,

    Vous avez raison pour Mitterrand. C’est par sa volonté et avec l’acquiescement de sa majorité démocratiquement élue, qu’il a réduit l’âge de la retraite à 60 ans au lieu de le porter à 67 comme il aurait dû le faire. Ce qui vaut pour Mitterrand vaut pour Sarkozy. Ce dernier souhaite augmenter l’âge de la retraite de quelques années dans le cadre d’un dialogue social (qui n’a pas eu lieu de la part de Mitterrand) et ce sera concrétisé par l’acquiescement de sa majorité démocratiquement élue. Je crains seulement que l’âge de la retraite ne soit pas progressivement portée à 67 ans comme nous l’imposeraient les prévisions de la démographie.

    L’histoire retiendra que ce sera Mitterrand qui a plongé la France en train de se redresser après la guerre dans la crise de société et dans la crise économique que nous subissons depuis 30 ans. J’espère que Sarkozy ira au bout de ses projets pour que l’histoire retienne que c’est lui qui aura impulsé la France vers son renouveau comme l’histoire retiendra son rôle dans la modernisation de la gouvernance mondiale.

    Cordialement,
    Claude

  102. SEDAT Reynaldo dit :

    @ »Bruno ANEL »…!

    Parce que les « Référendums » ne servent plus à rien et sont bafoués aux pieds de leurs lettres » et que les français sont pris pour des imbéciles (Têtes de veaux)…! lol

    Ex: »Les français avaient dit « NON » au « Projet de Constitution Européenne (Traité Européen) en mai 2005 alors que celui-ci a été signé et ratifié à la hussarde le 13 décembre 2007 par le Parlement français ainsi qu’ entres les 27 Etats menbres de l’union européenne, »Traité simplifié », »Traité de Lisbonne »…!

    Mini-traité pour une maxi-traitrise,déni de démocratie…?! Mdr

  103. jany guiot dit :

    Dans l’Express…

    Le secrétaire d’Etat à l’Emploi a par ailleurs adressé une pique à l’opposition, et notamment à la première secrétaire du PS, en expliquant qu’entre 1981 et 1992, le taux d’emploi des seniors avait chuté de 15 points.

    « La ministre du Travail qui a le plus sacrifié l’emploi des seniors, c’est Martine Aubry. Chaque année, elle a fait partir 100.000 personnes en préretraite, et dispensé 100.000 autres de recherche d’emploi. Au total, elle a fait sortir artificiellement 400.000 seniors » des statistiques, a-t-il affirmé.

  104. hermant dit :

    mme aubry a ete une des premieres a critiquer « la racaille » du président de la republique parce ke des groupes brulaient des voitures, et maintenant elle se permet de traiter notre pésident d’escroc de le comparer au plus grand voleur du 21eme siècle? Oui mr raffarin elle mérite un blâme politique et mm un proces, le PS prouve encore qu’il n’a pas la carure de gouverner qu’ils ont les nerfs qui lachent devant l’adversité a la comparaison de mr nicolas sarkozy qui sait rester calme et correct. Militants UMP le PS ne merite pas d’être au second tour des présidentielles, faisons en sorte de faire comprendre aux francais sans etiquettes que nous ne pouvons pas etre gouverner par un parti qui perd son sang froid dans l’adversite, vive le président vive l’ump

  105. Bruno ANEL dit :

    A Claude.
    Il me semble difficile d’accuser Mitterrand de toutes les difficultés d’aujourd’hui. En 1981, l’espérance de vie était inférieure à ce qu’elle est aujourd’hui, et un ouvrier avait une durée de retraite courte, alors que nombre de Français bénéficiaient déjà de la retraite à 60 ans.Alain Juppé, pour ne citer que lui, a fait valoir ses droits à la retraite à 57 ans La droite n’est pas revenue sur cette mesure en 1986.. Il me semble qu’aujourd’hui, la situation démographique ayant évolué, les esprits sont plus mûrs pour comprendre qu’il faut rétablir un équilibre entre la durée des périodes d’activité et d’inactivité.

    Cordialement.

  106. Battement d'elle dit :

    Tout ceci fait très « cour d’école maternelle »: quand on est au pouvoir il me semble qu’il y a des sujets essentiels qui mériteraient d’être traités en urgence …au lieu de s’attarder sur des petites phrases qui n’intéressent que vous …les politiques qui s’opposent !
    Nous…. nous sommes dans la vraie vie … et vos batailles de clocher : ça nous passe au dessus de la tête !

    Parlez nous plutôt du sort de nos paysans… s’est-il amélioré ?!!! :) ou … du quand nos entreprises françaises vont rentrer au bercail dégoûtées du résultat qualitative de leur main-d’oeuvre chinoise …. ou encore… de la stratégie du gouvernement pour endiguer le chômage des seniors.. qui…les pauvres…courent après une retraite qu’ils ne sont pas prêts de rattraper !

    Vous donnez le sentiment avec de tels articles…. que vous passez votre temps à éplucher les médias…. plutôt que de vous focaliser à améliorer notre France.

    Monsieur Raffarin vous devriez arrêter de fréquenter la buvette du sénat… et aller aux apéro facebook :) ….vous vous apercevriez que les français ont d’autres préoccupations !

  107. Claude dit :

    Mon cher Bruno Anel,

    Vous deviez être jeune et ne pas avoir suivi. Les économistes du PS ont été abasourdis par la mesure. Savez-vous que les prévisions les plus précises, 50 ans à l’avance (les seules possible avec une telle perspective), sont les prévisions démographiques. En 1949 au CM2 on m’apprenait déjà que nous serions plus de 6 milliards à la fin du millénaire. Souvenez-vous de la sortie de Rocard au sujet du danger pour le gouvernement qui oserait revenir sur cette mesure.

    C’est assez facile de mettre plusieurs générations de français dans la m….. puis de dire « oui mais y’a longtemps et comme vous n’avez rien fait pour corriger la connerie ce n’est plus vraiment une connerie…. ».

    Je ne dirai pas que ça a aidé Mendes France à mourir mais à peine dans la tombe il a déjà dû commencer à s’y retourner pas mal.

    Voici ce qu’en disait Michel Rocard à la sortie du conseil des ministres où la décision a été prise (il est pourtant largement optimiste au sujet de la disparition du travail à court terme) : « Tous les ministres compétents en économie, Jacques Delors, moi et quelques-uns, nous étions catastrophés, nous savions très bien que cette mesure n’était pas compatible avec l’évolution de la démographie française … …On a donc pris un lourd retard et laissé penser au monde syndical qu’on pouvait s’en sortir en voyant augmenter rapidement la durée de vie en retraite et diminuer pendant ce temps-là la vie active. C’était évidemment impossible »

    Souvenez vous qu’à cette époque déjà on caricaturait Mitterrand en Dieu. Même ceux qui ont dit que Sarkozy gouvernait seul (alors que c’est faux et qu’il a donné plus de pouvoir au parlement) n’ont jamais été jusqu’à le comparer à Dieu.

    Ce n’est pas parce que des privilégiés prenaient déjà la retraite à 60 ans qu’il fallait trahir la France et les français en mettant autant de milliards à la charge de nos enfants en leur faisant croire que le bonheur était au bout. Si le bonheur avait été au bout il n’y aurait pas eu la fracture sociale.

    Je comprends que vous soyez embêté que la référence du socialisme en France soit aussi peu exemplaire dans ce domaine comme dans celui de l’utilisation des moyens de l’Etat à des fin personnelles comme dans le passé, avant que nous chassions la royauté du gouvernement de la France. Aussi, je compatis.

    Cordialement,
    Claude

  108. jany guiot dit :

    Battement d’elle,

    Sachez que votre message est compris, et qu’il serait preferable de rappeler a tous que l’heure n’est pas a la polemique, mais plutot au travail des elus pour relever la France de ses difficultes.

    Il y a assez de pain sur la planche, faut-il le delaisser pour des bruits de couloirs qui ne sont la que pour empecher le « boulanger » de faire son travail…

    Un derapage, un rappel a l’ordre, pourquoi pas !
    Des lamentations continuelles sur les medias ne feront que ternir l’image de ceux qui s’y pretent…

    Bien cordialement,

    jany guiot

  109. SEDAT Reynaldo dit :

    Bjr Jean-Pierre Raffarin…! Pour commencer la journée de bonne humeur,petite vidéo hilarante hier à l’Assemblée Nationale…!

    Economie réel,la garde meurt mais ne se rend pas,rira bien qui rira le dernier…!
    http://videos.tf1.fr/infos/2010/le-show-d-un-depute-provoque-les-rires-5867092.html

    Charité bien ordonnée commence par soi-même,excellente journée,@+,Reynaldo.

    PS L’argent ne fait pas le bonheur mais il y contribue…! Non…? Mdr

  110. Alain Soler dit :

    Cher JPR,

    Il s’agit en effet d’un grave dérapage de Martine Aubry, Bernard Kouchner le confirme également ce matin sur RTL.

    La référence à Madoff venant de la part de MA m’apparait assez cocasse, Madoff : un menteur, fraudeur, bradeur irresponsable ; de qui Martine Aubry est-elle le nom ?

    - Le mensonge et le reniement, n’est-ce pas celui de déclarer comme le fit MA que le report du départ à la retraite à …62 ans était concevable, pour ensuite se renier et promettre le maintien voire le retour à 60 ans ; Mensonge, reniement et double langage : MA est une experte de la dialectique Mitterrandienne !

    - La position du PS sur les retraites en parfaite contradiction avec toutes les décisions prises par les socialistes européens Responsables. Faut-il en conclure que le PS français sous la direction de MA est irresponsable…comme pour les 35 heures, après lui le déluge ! Madoff également se moquait de l’avenir de ses victimes !

    - La fraude : telle qu’elle explosa lors de son élection au poste de premier secrétaire du PS lors du dernier congrès de Reims, Ségolène Royale et de nombreux socialistes l’ont vivement dénoncée.
    La fédération socialiste du nord et MA : des experts reconnus du dialogue dans la régularité:

    Le Monde du 9 septembre 2009 : « Les auteurs -Karim Rissouli et Antonin André- reviennent notamment sur le déroulement du vote dans le fief lillois de Mme Aubry, assurant que « la victoire de Martine a été fabriquée de toutes pièces » et relatant le propos d’un proche de Mme Aubry : « On ne prend plus de gants, on bourre les urnes. »
    Le Figaro: « Hold-uPS, arnaques et trahisons, deux journalistes de Canal + et d’Europe 1, Karim Rissouli et Antonin André, rouvrent le dossier du vote contesté pour l’élection de Martine Aubry comme première secrétaire du PS. La maire de Lille avait été officiellement créditée de 102 voix d’avance sur sa rivale Ségolène Royal. Une victoire volée selon les auteurs qui décrivent un système de fraude méthodiquement organisé. »

    Cher JPR, vous terminez votre billet par ses mots : « Au Maire de Lille, je veux rappeler que la dignité ne se brade pas » faut-il vous rappeler pour sourire que la braderie de Lille est la plus importante de France, comment s’étonner alors que son premier magistrat n’en fasse également commerce ! Propos indigne, Martine Aubry ne sera pas condamnée à 150 ans comme Madoff, certains de ses concurrents vont surement le regretter.
    Alain

  111. emmanuel dit :

    Nous tenons tous accroché à un arbre mort par les ongles. Aussi ces considérations dignes d’un monologue entre gosses dans un bac à sable, en dit long sur l’énergie du vide, dégagée par cette génération politique…
    En vérité nous sommes tous responsable de la pyramide de Ponzi que représentent nos dettes.
    Mais ces dettes ne sont pas un problème.
    Redistribuons différemment par le mécanisme de l’impôt, les 90milliards d’intérêts composés que doivent mécaniquement la Grèce. Et la dette Grec subitement ne sera plus un problème. En fait donc, pour ce débat, il s’agit bien plus de souveraineté des Etats devant des intérêts privés, que de dette, et de pyramide de Ponzi.

  112. emmanuel dit :

    Nous tenons tous accroché à un arbre mort par les ongles. Aussi ces considérations dignes d’un monologue entre gosses dans un bac à sable, en dit long sur l’énergie du vide, dégagée par cette génération politique…
    En vérité nous sommes tous responsable de la pyramide de Ponzi que représentent nos dettes.
    Mais ces dettes ne sont pas un problème.
    Redistribuons différemment par le mécanisme de l’impôt, les 90milliards d’intérêts composés que doit mécaniquement la Grèce. Et la dette Grec subitement ne sera plus un problème. En fait donc, pour ce débat, il s’agit bien plus de souveraineté des Etats devant des intérêts privés, que de dette, et de pyramide de Ponzi.

  113. emmanuel dit :

    Sur le terrain du débat politique, c’est la grande débâcle depuis longtemps.
    Je pense Sarkozy, et Aubry incapables d’arriver à duper les plus grandes fortunes du monde pendant 20ans. Leur créativité frise le zéro absolu. Aussi toutes leurs gesticulations médiatiques, je les mets sur le même registre de la physique quantique que l’énergie du vide.
    Et croyez bien que je le regrette. En effet 50milliards seraient bien utiles à la France.
    La résultante de cette médiocratie de droite et de gauche est simple. Plus d’un Français sur deux ne votent plus… Parce que nous avons la conviction que rien ne sera fait pour améliorer notre quotidien.
    La retraite à 60ans est une absurdité depuis 30ans que la Gauche et la droite ont plébiscitée pendant 30ans. Un peu comme les 35heures que la droite n’a jamais été capable de remettre en cause. Et faute de les remettre en cause on subventionne les heures supplémentaires. Et hop 4 milliards de moins à dépenser pour des investissements durables.
    Alors qui est le plus médiocre à bord du Titanic qui prend l’eau de toute part. Objectivement je m’en fou complètement.
    Vivement 2012 pour un renouveau du Débat Politique Républicain à Droite. Quand la Droite aura pris la raclée du siècle. A ce moment là nous pourrons préparer 2017. Et j’espère que cette fois sera vraiment pour construire une France d’après.

  114. jany guiot dit :

    Il serait important de connaitre le parcours de tous les militants qui etaient sur la flotille avant d’emettre un avis negatif sur Israel…

    La violence n’est pas la solution, nous devons trouver la voie de la diplomatie pour permettre a tous de vivre sur une terre riche en histoire et aussi riche en esperance…

    Aujourd’hui, la plupart des pays du monde demande que la paix s’installe definitivement dans cette region…

    Nous devons donc eviter les actions de groupuscules qui pourraient remettre en cause les annees de negociation entre les palestiniens et Israel…

    Bien cordialement,

    jany guiot

  115. jany guiot dit :

    Pardon « Flottille » avec 2 t…

  116. jany guiot dit :

    La citation du jour Le Figaro
    « La bêtise humaine est la seule chose qui donne une idée de l’infini. »
    Ernest Renan
    Dialogues et fragments philosophiques

    ***Il etait bien severe avec le genre humain

  117. SEDAT Reynaldo dit :

    Et Woody Allen lui répond: »L’éternité,c’est très long,surtout vers la fin »..! Mdr

  118. emmanuel dit :

    Surtout une éternité comme contribuable en France…

    Ci dessous petit extrait choisi concernant le double effet Xanthia:

    « Chez les élus, le député-maire (UMP) de Châtelaillon, Jean-Louis Léonard, qui dans le cadre d’une mission d’information parlementaire a dénoncé la «stupidité» et l’ «opacité» de la méthode employée pour délimiter les « zones noires », est tout aussi mordant. «Il n’y a absolument rien de nouveau dans ce que dit Apparu, en revanche l’Etat continue dans son aberration et va racheter des maisons à des prix exorbitants. Les services de l’Etat surcotent les maisons pour inciter les gens à les vendre et on va les payer au prix fort. J’ai l’exemple d’une maison sur l’île d’Aix qui vaut 300.000 euros, il en a été proposé 650.000 euros par l’Etat, et tout est à l’avenant. On va s’engager dans une gabegie d’argent public comme j’en ai rarement vu.» LES ECHOS

Laisser un commentaire