Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

39 commentaires

  1. jany guiot dit :

    Monsieur le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin,

    Merci encore pour ces photos de l’exposition où l’on peut avoir un aperçu de cette architecture qui « mêle le végétal aux nouveaux matériaux »…

    Ayant appris par la vidéo de Reynaldo que vous étiez un fan de foot, j’ai évite de vous envoyer des commentaires trop sérieux pendant la cérémonie d’ouverture du mondial 2010 en Afrique du Sud.

    La cérémonie m’a fait redécouvrir l’âme africaine…

    Un salut amical à Jacques, Claude, Reynaldo, Ernest, Emmanuel, Alain, Carole, et tous les amis (amies) du Carnet, qui sont certainement déjà devant leur écran a commenter les matchs a venir…

    Bonne fin de séjour a Shanghai.

    Veuillez agréer Monsieur le Premier Ministre, l’expression de ma très haute considération.

    jany guiot

  2. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Monsieur le Premier Ministre,

    Dans un pays qui fait une grande place à la culture, le choix du 21 juin, date de la fête de la musique, fait par la France pour sa journée nationale à l’Expo Universelle est très judicieux. Souhaitons que de grands artistes français de la chanson puissent s’y produire à cette occasion de manière à enflammer la jeunesse chinoise tournée vers l’occident dans ce domaine.

    Merci pour ces magnifiques photos. J’ai vu aussi que vous aviez retrouvé votre ami Monsieur l’Ambassadeur CHENG Tao, Vice-Président de l’Institut de Politique Etrangère.

    Bonne fin de séjour et bon retour.

    Bien amicalement.

    Jacques

    NB : Petite surprise en match d’ouverture de la Coupe du Monde avec ce nul concédé par le Mexique face aux « Bafana, bafana ». Disons même qu’une victoire de ces derniers n’aurait pas été usurpée ! Assistons-nous à un « remake d’Invictus » et le message de Monsieur Nelson Mandela ou est-ce un coup de baguette magique de Carlos Alberto Parreira, l’excellent entraîneur brésilien de l’Afrique du Sud. En tout cas, c’est un résultat intéressant pour notre Equipe de France.

  3. emmanuel dit :

    Monsieur le Premier Ministre,

    J’ignorai que vous lisiez les commentaires de ce Site.
    Très bien la Chine.
    Merveilleux…
    Et l’Europe?
    L’exile pour les meilleurs de droite… C’est de plus en plus triste cette UMP.
    C’est ma dernière remarque…
    Je vous souhaite un très bon séjour à Shanghai.

    Très cordialement.

    Emmanuel

  4. SEDAT Reynaldo dit :

    Bjr Jean-Pierre Raffarin…!

    Merci pour cet excellent commentaire et ces photos magnifiques…!

    PS France 0 / 0 Uruguay,il est vraiment désolant ce score nul nul en ayant eu de loin les meilleures occasions,nous méritions la victoire, mais l’honneur est sauf et tout reste possible dans ce groupe et je partage tout à fait l’avis d’après match de Raymond Domenech: »Au niveau du collectif,on a été vraiment performant »,je rajouterai simplement qu’il nous faut améliorer notre finition et enfin marquer des buts,prochain match,le 17 juin…!

    Excellent wek-end @Tous,Reynaldo.

  5. Alain Soler dit :

    Cher JPR,

    Opposition culture-politique ? Pas si sûr quand on aperçoit au premier plan l’œuvre indiscutable de Tim Burton dans ces sculptures végétales taillées par son Edward aux mains d’argent.

    Mariage des cultures plutôt, à l’image de son acteur vedette Johnny Depp et de notre Vanessa, notre oiseau de paradis.
    Alain

  6. Alain Lavallée dit :

    Bonjour Monsieur le Premier ministre,

    jolies photos que vous nous faites partager. J’ai regardé des photos du pavillon des États-Unis. Il est effectivement minimaliste, celui de la France est nettement plus recherché, original et artistique. Je pense effectivement que les Chinois apprécieront beaucoup les sculptures végétales, il y a une tradition séculaire en cette matière en Chine, exprimée entre autres par les « bonzaïs ».

    Étant donné que cette exposition de Shanghaï est en voie de connaître un grand succès populaire, elle devrait contribuer à rapprocher, à sensibiliser davantage les jeunes générations chinoises à la présence de la France dans le monde.

    Bonne idée d’associer la France à la fête de la musique, qui se répand partout dans le monde (moins en Amérique du Nord, car le 21 juin est la Journée des peuples autochtones, mais il y a moyen de combiner les deux).

    Bonne fin de séjour en Chine,

    Alain Lavallée

  7. emmanuel dit :

    Aucun problème avec l’anglais, le japonais, un peu de chinois…
    Je ne ronchonne pas je constate.
    L’Europe est à construire. Et ce chantier est infiniment plus important que les rapports entre Chine et Corée.
    Au fait existe-il un pavillon Européen à Shanghai?

    Et enfin mon avenir je l’envisage au Vietnam. Aussi je ne suis pas de ces Français qui se considèrent comme au centre du monde.

    J’espère vous croiser un jour Jean en Chine ou ailleurs.
    Vous me semblez avoir la tête sur les épaules.

    Concernant le peuple qui devrait se serrer les coudes. Je vous arrête cependant.
    La solidarité existe en France. Elle s’exprime dans un tout autre champ que le politique. L’économie solidaire est devenue un moteur important de la croissance.

    Et enfin Monsieur le Premier Ministre s’est vu confié cette mission en Chine pour l’empêcher de trop s’exprimer en France sur d’autres sujets, tel que la réforme territoriale.
    Il s’agit bien d’un exil.

    Cette fois c’est mon dernier commentaire. Je vais adhérer à un mouvement dissident dans une semaine. Je serai à Paris pour cela.
    Et je souhaite défendre un autre candidat en 2012.
    C’est pour ce dernier point effectivement de la politique.

    Bon week end

  8. jany guiot dit :

    Etre un « leader de sa vie »
    Le coaching

    Monsieur le Premier Ministre, Jean-Pierre Raffarin,

    Nous n’avons jamais été prépare…aux challenges du monde nouveau, a la mondialisation, a demain…
    Nous ne sommes toujours pas « prêts »…

    Pendant le mondial, les medias parlent beaucoup de « coachs », d’entraîneurs, pour préparer des hommes à se battre sur un terrain de foot ball…
    La préparation est aussi bien physique que mentale…

    ***Souvent ceux qui dénigrent le Yoga, approuvent dans le même temps la préparation sportive…les deux domaines nous parlent pourtant de la tête et des jambes, du physique et du mental…

    A part, dans l’enseignement du commerce, dans certains enseignements ou écoles spécifiques, nous ne trouvons pas les valeurs qui permettent a chacun de trouver les outils pour se battre pour son devenir…

    ***Ne me jetez pas la pierre sans lire, je sais bien qu’il existe des enseignements spécifiques, mais ils ne forment pas l’essence de notre enseignement en général, s’ils existent « tant mieux »

    Les politiques, les syndicats, n’étaient pas non plus formes aux challenges du devenir.
    Que ce soit dans les domaines de la gestion, de l’économie, de la politique industrielle et commerciale…Longtemps j’ai appelé a ces formations…
    Aujourd’hui, ils se forment…un peu…

    Dans les années 80, le Parti Socialiste s’est fait élire sur un programme, notamment la retraite a 60 ans, puis il y a eu les 35 heures, puis les aides sociales…Ne donnons pas une valeur a ces différents choix, par contre qu’a-t-on fait pour préparer les hommes a être meilleur, a se battre ?
    Aujourd’hui le Parti Socialiste se lance dans le « CARE » ce même « CARE » des années 80, mais toujours sans les outils pour se battre…

    Aujourd’hui, nous devons lancer une grande réflexion sur l’enseignement en général pour permettre a nos enfants d’être mieux prépares aux challenges du futur.
    Nous devons donner a chacun des enfants des outils pour construire leur devenir…et découvrir leur « don »…

    Exemple : Le commerce est un bon apprentissage de la vie car il apprend à se battre pour décrocher des contrats…
    Il serait donc intéressant d’enseigner les valeurs du commerce dans toutes les branches de l’enseignement au même titre que les mathématiques, cela pourrait permettre a chacun d’avoir de bonnes notions commerciales pour défendre ses intérêts…

    Nous avons fait un monde « formate », cloisonne, ce qui fait que c’est très difficile aujourd’hui, pour un technicien au chômage, de passer au commercial…ou dans un autre domaine sans une difficile remise en question…

    Aujourd’hui, toutes les écoles du monde nous préparent une sévère concurrence avec des enfants qui sortiront très qualifies, ouverts, performants, prêt a se battre…Et nous, comment allons-nous préparer « nos grands enfants » ? Avec une carte de réduction au Mac Donald du coin ?
    Que ce soit dans les villes riches ou dans les banlieues difficiles, les enfants doivent apprendre à devenir des « Leaders de leur vie », des « Leaders de leur devenir », des êtres épanouis dans leur environnement global (social, sociétal, environnemental)

    Nous devons retrouver :
    Les valeurs du sport, les valeurs qui font grandir en consciences…du corps et de l’esprit.
    Les valeurs de challenges, du dépassement, l’esprit d’équipe…le respect du savoir…
    Les valeurs de gestion, bilan, prospective…
    Les valeurs de contrôle, du respect de la qualité, de l’offre…
    Des notions de politique industrielle…
    Les valeurs commerciales et de la psychologie adaptée au domaine…
    Les valeurs des langues et du dialogue, c’est-à-dire la communication en général…

    Si ensemble nous éveillons nos jeunes, nous préparons dans le même temps un devenir meilleur pour tous.
    Nous devons être prêts à nous battre pour nos valeurs, pour l’existence d’une Nation, la France qui est un phare pour le monde.

    Le pays « des droits de l’homme », le pays de la reconnaissance sociale, le pays du beau, le pays des vins, de la gastronomie, le pays des industries diverses, du pétrole au nucléaire, au savoir faire sur l’eau…Ce pays la ne peut pas devenir une terre aride…

    C’est cela que j’entends lorsque je parle d’une « Démocratie Humaniste de Progrès », une démocratie qui donne une chance et un droit a l’éveil pour tous…dans un cadre de valeurs reconnues et acceptées par tous…

    Inachevé…

    Veuillez agréer Monsieur le Premier Ministre, l’expression de ma très haute considération.

    jany guiot

  9. jany guiot dit :

    Etre un « leader de sa vie »
    Le coaching

    Pour un nouvel enseignement…des valeurs

    Monsieur le Premier Ministre, Jean-Pierre Raffarin,

    Nous n’avons jamais été prépare…aux challenges du monde nouveau, a la mondialisation, a demain…
    Nous ne sommes toujours pas « prêts »…

    Pendant le mondial, les medias parlent beaucoup de « coachs », d’entraîneurs, pour préparer des hommes à se battre sur un terrain de foot ball…
    La préparation est aussi bien physique que mentale…

    ***Souvent ceux qui dénigrent le Yoga, approuvent dans le même temps la préparation sportive…les deux domaines nous parlent pourtant de la tête et des jambes, du physique et du mental…

    A part, dans l’enseignement du commerce, dans certains enseignements ou écoles spécifiques, nous ne trouvons pas les valeurs qui permettent a chacun de trouver les outils pour se battre pour son devenir…

    ***Ne me jetez pas la pierre sans lire, je sais bien qu’il existe des enseignements spécifiques, mais ils ne forment pas l’essence de notre enseignement en général, s’ils existent « tant mieux »

    Les politiques, les syndicats, n’étaient pas non plus formes aux challenges du devenir.
    Que ce soit dans les domaines de la gestion, de l’économie, de la politique industrielle et commerciale…Longtemps j’ai appelé a ces formations…
    Aujourd’hui, ils se forment…un peu…

    Dans les années 80, le Parti Socialiste s’est fait élire sur un programme, notamment la retraite a 60 ans, puis il y a eu les 35 heures, puis les aides sociales…Ne donnons pas une valeur a ces différents choix, par contre qu’a-t-on fait pour préparer les hommes a être meilleur, a se battre ?
    Aujourd’hui le Parti Socialiste se lance dans le « CARE » ce même « CARE » des années 80, mais toujours sans les outils pour se battre…

    Aujourd’hui, nous devons lancer une grande réflexion sur l’enseignement en général pour permettre a nos enfants d’être mieux prépares aux challenges du futur.
    Nous devons donner a chacun des enfants des outils pour construire leur devenir…et découvrir leur « don »…

    Exemple : Le commerce est un bon apprentissage de la vie car il apprend à se battre pour décrocher des contrats…
    Il serait donc intéressant d’enseigner les valeurs du commerce dans toutes les branches de l’enseignement au même titre que les mathématiques, cela pourrait permettre a chacun d’avoir de bonnes notions commerciales pour défendre ses intérêts…

    Nous avons fait un monde « formate », cloisonne, ce qui fait que c’est très difficile aujourd’hui, pour un technicien au chômage, de passer au commercial…ou dans un autre domaine sans une difficile remise en question…

    Aujourd’hui, toutes les écoles du monde nous préparent une sévère concurrence avec des enfants qui sortiront très qualifies, ouverts, performants, prêt a se battre…Et nous, comment allons-nous préparer « nos grands enfants » ? Avec une carte de réduction au Mac Donald du coin ?
    Que ce soit dans les villes riches ou dans les banlieues difficiles, les enfants doivent apprendre à devenir des « Leaders de leur vie », des « Leaders de leur devenir », des êtres épanouis dans leur environnement global (social, sociétal, environnemental)

    Nous devons retrouver :
    Les valeurs du sport, les valeurs qui font grandir en consciences…du corps et de l’esprit.
    Les valeurs de challenges, du dépassement, l’esprit d’équipe…le respect du savoir…
    Les valeurs de gestion, bilan, prospective…
    Les valeurs de contrôle, du respect de la qualité, de l’offre…
    Des notions de politique industrielle…
    Les valeurs commerciales et de la psychologie adaptée au domaine…
    Les valeurs des langues et du dialogue, c’est-à-dire la communication en général…

    Si ensemble nous éveillons nos jeunes, nous préparons dans le même temps un devenir meilleur pour tous.
    Nous devons être prêts à nous battre pour nos valeurs, pour l’existence d’une Nation, la France qui est un phare pour le monde.

    Le pays « des droits de l’homme », le pays de la reconnaissance sociale, le pays du beau, le pays des vins, de la gastronomie, le pays des industries diverses, du pétrole au nucléaire, au savoir faire sur l’eau…Ce pays la ne peut pas devenir une terre aride…

    C’est cela que j’entends lorsque je parle d’une « Démocratie Humaniste de Progrès », une démocratie qui donne une chance et un droit a l’éveil pour tous…dans un cadre de valeurs reconnues et acceptées par tous…

    Inachevé…

    Veuillez agréer Monsieur le Premier Ministre, l’expression de ma très haute considération.

    jany guiot

  10. Dr Ludovic Zanker dit :

    Cher Monsieur le Sénateur,
    Cher Monsieur Jean Pierre Raffarin,

    Suite et à la lecture de votre billet. Effectivement la Culture a toujours remportée face à la Politique.
    Car le Culture donne des envieux, et des curieux. Surtout pour nous français, notre Gastronomie avec les différentes saveurs mais aussi les gouts les couleurs.
    Au delà nous avons aussi notre culture musicale…

    Je pense que les Américains comme beaucoup d’autres pays, envie de notre culture aussi vaste et développée , surtout les chinois rien que pour leur déplacement à la visite de notre belle Tour Eiffel.
    A ce bon vieux Gustave Eiffel aura marqué les esprits au delà de son absence au milles cieux

    Bien à vous
    Dr Ludovic Zanker
    Diplomate Honoraires RFA en France

  11. jany guiot dit :

    Souhaitons a M.Richard Prasquier d’effectuer un bon mandat comme President du Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France).
    Dans une periode ou il important de rappeler les valeurs qui construisent l’homme, le Crif represente une institution qui peut amener les hommes a l’eveil par le dialogue…
    Merci a cette institution…
    jany guiot

  12. Ernest Gransagne dit :

    Bonjour à tous

    …et pourtant cher Dr Ludovic Zanker,

    la Tour Eiffel ne pèse pas lourd !

    Savez-vous que jamais elle n’aurait tenu aussi longtemps debout si le coup de génie des ingénieurs du 19e siècle, n’avait été de faire de cette tour… UNE PLUME, dans sa verticalité, aux prises avec le vent et la dilatation de l’été et la contraction due au froid de l’hiver…

    En voici la preuve :

    sa masse : elle est de 7 000 tonnes soit : 7 000 000 000 grammes

    sa hauteur : 300 mètres soit 30 000 cm

    En supposant qu’une fée, réduise en un coup de baguette magique la Tour Eiffel à une hauteur de 30 cm de hauteur… quelle serait son nouveau poids ?

    Simple :

    réduite à une hauteur de 30 cm, cela veut dire que sa hauteur a été divisée par 1000.

    Comme la masse est liée directement au volume… si la hauteur est divisée par 1000, il faut donc diviser la masse par le cube : soit 7 milliards de grammes divisés par 1000 au cube (1 milliard)

    RESULTAT :

    La nouvelle Tour Eiffel ne pèserait que …… : 7 grammes ! pour 30 cm de haut !

    Cela montre l’avance technologique acquise en 1889. Il y a 121 ans !

    Aujourd’hui nos « tours of shore » ne tiennent pas debout, nos avions ne tiennent plus en l’air, nous ne maîtrisons pas toujours notre technique nucléaire et notre incompétence croît régulièrement au fur et à mesure que nos belles institutions se dégradent.

    Une petite dernière : Au sujet de la réforme des retraites.

    Je viens d’entendre Madame Royale déclarer : « que le Président et son Gouvernement étaient entrain de mettre en œuvre la plus belle arnaque de tous les temps -travailler plus longtemps pour gagner moins »

    Voilà notre nouveau monde…

    Comment peut-on, après avoir eu de véritables élites ayant contribué au rayonnement de la France, avoir aujourd’hui des êtres aussi stupides aux manettes ?

    Serait-ce que les électeurs ne doivent pas mériter mieux ?

    Ernest Gransagne

  13. Claude dit :

    Bonjour Jany,

    Vous avez raison. Vendre est aussi important que de concevoir et produire. L’un ne va pas sans les deux autres.

    Aujourd’hui, toutes les écoles d’ingénieurs ont introduit, depuis pas mal de temps déjà, des UV de gestion et de commerce (certaines écoles célèbres font ça à très haut niveau et certains de leurs étudiants se destinent d’amblée au commerce et/ou au management). Ce qui manque ce sont des candidats. Le nombre d’ingénieurs qui choisissent la voie commerciale plutôt que la recherche ou la production est assez peu important.

    Pourtant la demande est forte. Rien qu’en France nous manquons de 200.000 commerciaux de haut niveau.

    Il est probable que la démarche d’orientation n’est pas au point. Souvent, les enseignants des filières technologiques ont choisi l’enseignement plutôt que les autres voies parce qu’ils ont besoin d’être rassurés. C’est tout le contraire de la voie commerciale qui demande de l’ambition et du cran car, toutes choses égales par ailleurs, le stress y est plus fort que dans toutes les autres branches. C’est aussi pour ça que c’est mieux payé. Aussi les enseignants des voies technologiques n’ont pas le commerce en odeur de sainteté. Ils n’orientent donc pas forcément leurs élèves dans ces voies.

    Ce n’est pas propre à l’enseignement supérieur. L’orientation pêche en France depuis le collège (c’est un autre sujet, vaste, qui mériterait que l’on en parle sérieusement. Mais les enseignants ne sont pas souvent prêts à écouter les vrais pros qu’il est plus confortable de critiquer que d’écouter, quitte à balancer tous les ans, à côté du marché du travail, 150.000 jeunes sans diplôme et sans formation, découragés d’obtenir un diplôme depuis la cinquième). Trop de professeurs aiment bien que leurs élèves deviennent fonctionnaires, et si possible professeurs. Je ne connais pas assez de psychologues des CIO (au mieux une dizaine) pour porter un jugement de valeur. Mais sur ceux que j’ai connus, seuls 2 étaient compétents et efficaces. Ces deux là étaient remarquables, mais 20% c’est trop peu. Je préférai faire l’orientation de mes élèves moi-même.

    Les jeunes gens qui choisissent une prépa pour entrer dans une école d’ingénieur le font parce que leur vocation est plutôt technologique. Ceux qui se voient bien dans la peau d’un commercial de haut niveau choisissent plutôt des écoles de commerce. Et quand ils arrivent sur le marché ils sont incapables d’assimiler les technologies qu’ils auraient à vendre. Alors la plupart des entreprises forment leurs commerciaux ou les débauchent tout formés chez leurs concurrents. Par exemple, pour vendre de l’informatique d’entreprise à haut niveau, on recrute des ex-futurs experts-comptables (comme moi) ou des ingénieurs en informatique d’entreprise timides et réservés qui semblent avoir les qualités requises et on les forme à la vente. L’assurance vient avec l’expérience, l’écoute des autres indispensable est innée chez les timides qui ne seraient pourtant jamais venus au commerce d’eux même.

    On ne peut pas vraiment apprendre à être un commercial à l’international dès l’école. Mon frère a animé une option « commerce international » dans une fac de province. Ses deux déceptions ont été qu’il n’a pas été payé (heureusement qu’il n’attendait pas ça pour vivre) et que les étudiants faisaient ça «comme ça», pour avoir ça dans leur CV mais sans réels projets. C’était plus le snobisme d’une équipe d’enseignants qu’un projet opérationnel.

    Pour un français ordinaire, un commercial est quelqu’un qui a du bagout, qui n’est pas très franc, qui passe sa vie sur la route et dans les hôtels du genre « hôtel de la gare », « hôtel de France » ou « hôtel du commerce ». Ils le voient plutôt VRP, vendeur de voiture, de crédit ou dans la promotion immobilière. Cela ne suscite pas les vocations. En tout cas cela ne suscite pas la vocation chez les techniciens supérieurs ou les ingénieurs si on ne les prend pas un peu par la main. Pas facile d’expliquer que l’on ne vend pas le système d’information d’une usine d’automobile ou des Falcon comme on vend des moulinettes à légume sur le marché (sans mépris pour les camelots. Cela a été mon premier job d’été à 16 ans pour vendre… des sous-vêtements de femme sur les marchés d’Auvergne. Ce qui prouve qu’il n’y a pas forcément besoin d’être savant pour parler savamment des choses, contenants et contenus. J’y ai cultivé le « tact audacieux », ma diplomatie personnelle).

    Jany, vous avez initié un vaste sujet que l’on n’épuisera pas ici. Vous abordez le problème des commerciaux non résolu depuis que je connais le problème (48 ans) et de l’orientation qui est le sujet qui en découle et on n’est pas près de le résoudre tant qu’on ne le traitera pas sérieusement sans a priori sectaire (actuellement on demande a des acteurs du secteur public de traiter objectivement un problème principalement privé alors que les fonctionnaires méconnaissent et méprisent trop souvent les entreprises).

    Pour conclure, si je suis globalement d’accord avec vous, je veux réagir à votre formule «Le commerce est un bon apprentissage de la vie car il apprend à se battre pour décrocher des contrats…». Non pas parce qu’elle pourrait être fausse mais parce qu’il faut se battre partout pour réussir plutôt que d’attendre les aides qui viennent seules à ceux qui ne font rien pour ne pas en avoir besoin. Ce n’est pas propre à la vente.

    Cordialement,
    Claude
    PS – Que les fonctionnaires ne me croient pas un anti fonctionnaire primaire. Je l’ai été 6 ans (les 6 ans les plus favorables pour ma retraite reversée au régime général ce qui facilite la comparaison). Et, après 39 ans de privé, j’ai été 6 ans « comme un extra-terrestre dans une salle de profs » où je suis toujours accepté à bras ouverts à l’occasion des célébrations périodiques.

  14. Claude dit :

    Cher Ernest,

    Voilà de la poésie et j’aime beaucoup la magie de nos fées. Mélusine (qui nous boude ?) ne me contredira pas.

    1 – Il y a longtemps qu’on a perdu la recette des baguettes magiques et personne depuis ne les a réinventées. Par conséquent et c’est tant mieux, la Tour Eiffel gardera sa taille et sa masse d’origine abstraction faite des 60 tonnes de peinture qui s’accumulent tous les 7 ans (donc 19 fois = 1140 tonnes soit plus de 10% de ses 10.000 tonnes).

    2 – Il faut se méfier des conclusions hâtives en cas de réductions d’échelle. Une maquette à l’échelle n’a pas les mêmes caractéristiques que l’original. La transposition des dimensions ne se fait jamais comme vous le faites. Les solives et profilés d’acier à l’échelle que vous dites seraient plus souples et plus ténus qu’une toile d’araignée et beaucoup moins solides et elle s’affaisserait. C’est pour ça que les araignées prennent appui dans toutes les 3 dimensions de leurs toiles (ou deux dimension pour les épeires). Ce n’est pas une question d’avancée technologique mais un problème de résistance des matériaux. Aujourd’hui on ferait une tour Eiffel plus haute, plus légère, plus solide et insensible à la corrosion (mais aurait-on les moyens économiques de la construire uniquement pour le fun comme ce fut le cas de la Tour Eiffel ?)

    Si on applique la comparaison à la puce, mise à l’échelle humaine ses performances correspondraient à des sauts de 300 mètres parce que sa masse est au cube et la section de ses muscles au carré. Ce n’est pas une question d’avance technologique mais une question de rapport entre deux grandeurs.

    Il faut lester le modèle réduit de voilier au 1/10 pour que sa masse divisée par 1000 lui donne une hauteur de flottaison divisée par 10 alors que sa surface vélique est divisée par 100. La taille de sa voile n’en fait pas un bateau harmonieux. Ce n’est pas une question d’avance technologique mais une question de rapport entre trois grandeurs.

    Si la terre était 100 fois plus petite elle aurait une masse 1.000.000 fois moins importante et ce serait une planète froide car la pression en son centre ne serait pas suffisante pour le chauffer assez. Ce ne serait donc plus la planète bleue.

    Etc.

    Les caractéristiques du modèle réduit d’un objet n’illustrent jamais les caractéristiques mécaniques de l’original. Si, pour pousser plus loin votre argumentation on imagine l’inverse et que la tour Eiffel devient 10 fois plus haute sous l’effet de la même baguette magique, alors on ferait la démonstration inverse également à celle que vous faites puisqu’elle s’écroulerait sous son poids.

    Au delà ce cette discussion pour la forme car ce n’est pas votre méconnaissance de la technologie qui me fait réagir, elle est banale, il y a votre dénigrement de notre pratique de la technologie (« notre incompétence croît régulièrement au fur et à mesure que nos belles institutions se dégradent. » dites vous). Il est faux de prétendre que notre laxisme (car c’est bien ça que vous sous-entendez) fait s’écraser nos avions alors que du temps de Gustave Eiffel ils ne s’écrasaient pas encore (l’Eole doit avoir l’âge de la tour Eiffel à un an près et il a décollé tellement peu qu’il ne risquait pas de s’écraser).

    Depuis que l’homme fabrique et exploite de l’énergie, la sécurité n’a cessé d’augmenter de façon exponentielle tant pour la production de l’énergie que pour l’exploitation des machines qui l’utilisent. Faites le calcul du nombre de morts par kilowatt produit et consommé et vous verrez qu’il est infiniment plus bas aujourd’hui que du temps de Gustave Eiffel et je rage de savoir que j’ai encore si peu de temps à vivre tant je suis curieux de voir ce que nos petits enfants et leurs enfants vont encore améliorer de l’existant et inventer de nouveau.

    Cordialement,
    Claude

    PS – Si Eiffel, avec les mêmes technologies de la charpente métalique, avait eu des ordinateurs il aurait encore plus optimisé sa tour.

  15. jany guiot dit :

    Claude,

    Par votre billet vous montrez la nécessite de repenser les choix de l’enseignement en général.

    Sachez qu’a titre personnel, j’aurais certainement apprécie d’avoir (un plus commercial) dans ma vie centree sur la technique…Il est important de s’ouvrir…

    La raison de mon billet était donc de rappeler a nos représentants élus qu’il y a des portes que l’on peut encore ouvrir dans l’enseignement général.

    Je vois l’enseignement qui est donne aux enfants en Asie, je peux vous dire qu’ils seront très incisifs lorsqu’ils sortiront de leurs écoles…
    On ne demande pas à un enfant d’être au « top » en sortant de son école, on lui demande d’être prêt à se battre et à continuer à apprendre…

    Vous parlez d’Eiffel et les ordinateurs…
    J’ai pu tout le long de ma carrière, optimiser les structures, les process, les designs, grâce à l’outil informatique…
    Car l’hypothèse demande toujours d’être confirme par un calcul approfondi.

    ***Malheureusement, l’ordinateur fait quelque fois oublier l’équilibre des formes, c’est l’homme qui donne les valeurs, l’ordinateur doit rester un outil d’optimisation…
    C’est le « Know How », le savoir faire…qui malheureusement se perd…
    Nous le voyons pour BP, l’ordinateur donne de bonnes informations, mais le traitement des signes donnes dans les informations ne suivent pas, par manque d’esprit de synthèse…

    Je me suis très souvent exprime sur ce Carnet, sur la nécessite d’améliorer la gestion globale des projets…la gestion technique, la gestion commerciale, la gestion de l’outil de production, la gestion du KNOW-HOW (du savoir faire) qui implique que l’on doit veiller a la qualité du passage des informations entre génération.
    Cela a été pris en compte dans la réflexion sur la politique industrielle du Gouvernement et des Partenaires Sociaux.

    Je m’arrête la aussi car le sujet est très vaste….

    Bien cordialement,

    jany guiot

  16. jany guiot dit :

    PS M.Eiffel reste avant tout un genie (avec ou sans ordinateur)

  17. SEDAT Reynaldo dit :

    @ »Claude »…!
    A propos de la « Toile d’Araignée Mondiale », »Internet », »WWW » (World Wide Web),la planète est de plus en plus petite et la terre se rétrécit davantage chaque jour en devenant une tête d’épingle…!

    Excellente journée,@+,Reynaldo.

  18. Claude dit :

    Bonjour Reynaldo,

    Je n’avais pas remarqué que la terre rapetissait.

    J’avais cru observer un paradoxe. J’observais que, notamment grâce au web, la terre grandissait avec de plus en plus de choses à partager avec de plus en plus de gens alors que, toujours grâce à cette gigantesque toile d’araignée dont vous parlez, les distances se raccourcissaient au point que même une tête d’épingle y serait à l’étroit.

    Il y a un surement effet d’optique quelque part.

    Et si le web n’était qu’une lorgnette avec les deux bouts du même côté qui élargit notre champ de conscience et nous montre tous les détails en même temps quand on sait s’en servir ? Pour voir large et étroit en même temps, voila une prothèse bien pratique pour ceux qui sont curieux de ce qui se passe autour d’eux.

    Amicalement,
    Claude

  19. Claude dit :

    Jany,

    Vous avez raison, ce n’est pas l’ordinateur qui fait les génies. L’ordinateur est un outil, il permet de travailler plus vite et de libérer son esprit des tâches assommantes et répétitives. Cela devient aussi, de plus en plus, une prothèse qui démultiplie les talents et les habiletés de l’Homme. C’est aussi un sublimateur et un libérateur d’intelligence en ouvrant plus de perspectives que n’en avaient les esprits humains ordinaires jusqu’à présent.

    Les visionnaires, eux, n’ont rien à attendre des machines qui ne font que de s’inspirer de ce qu’ils ont déjà vu.

    Cordialement,
    Claude

  20. emmanuel dit :

    Jean,
    Les relations avec la Chine sont inéquitables, et sur la base de joint venture dont nous finirons par sortir perdant.
    Les relations privilégiées de la France sont en Europe.
    Ci-dessous il est intéressant de constater à quel point l’Allemagne et la France sont liés.
    http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=0&ref_id=NATTEF08467.

    Notre avenir est en Europe.
    Si j’envisage mon avenir ailleurs, c’est qu’il y a de moins en moins de place ici.

  21. jany guiot dit :

    Cher Ernest,

    Je me souviens que dans les années 70, nous construisions des plateformes offshore de qualité, il y avait de la qualité dans les études car nous travaillions en team.

    Aujourd’hui, les teams existent de moins en moins, l’appellation reste mais la réalité ressemble plus a des luttes internes.

    Vous parliez de BP, mais nous pourrions avoir la même chose dans notre grande compagnie.

    Un ensemble de décisions amènent a cette réflexion.

    Avec la crise, les compagnies pétrolières ont décide (en 2009) de faire des coupes sombres dans la main d’oeuvre spécialisée (notamment de la soutraitance) de l’ordre de 30% c’est très important…

    Je voudrais rappeler que la main d’oeuvre la plus productive est celle qui vient de la soutraitance, c’est celle la qui a du partir en étant remplace par une main d’oeuvre locale pas aussi qualifiée.

    Dans le même temps, les projets de plateformes sont attribues au moins disant, au moins cher, souvent le choix du contracteur se fait sous la pression du pays ou travaille la compagnie.
    L’offre technique n’est pas toujours à la hauteur, il faut donc se battre sur le terrain des études ou de la construction pour obtenir un travail de qualité.

    Mais la réalité est encore plus sombre, il arrive qu’il faille former le contracteur dans le même temps que les travaux offshores se font.
    Il y a un risque important pour la sécurité des personnes, il y a un risque important pour l’environnement…

    Certains cabinets d’audit viennent pour de courtes périodes faire un » audit de projet », généralement les rapports ne sont pas très élabores et les points importants qui concernent la sécurité sont effaces pour ne pas arrêter des installations qui produisent.

    Le travail du Compagnie Site Représentatif est de tout mettre en oeuvre pour que les installations puissent continuer à produire tout en faisant des travaux, cela implique de grandes responsabilités…
    Les compagnies en sont-elles conscientes ?

    Aujourd’hui, beaucoup de plateformes offshore sont minées par la rouille, est-ce la ferraille ou la peinture qui tient la structure ?
    Elles ont besoin d’une remise a niveau…
    Il y a le problème des équipements et des circuits fatigues par l’érosion des fluides…

    Le problème de la récupération de tous les gaz des torches qui brûlent jour et nuit et qui polluent…

    Bien sur, il y a des règles de sécurité, des spécifications et des procédures de travail de qualité…
    Mais ce n’est pas seulement le papier et les règles qui font que les plateformes produisent, c’est avant tout les hommes…

    C’est pourquoi, je pense que d’autres plateformes, d’autres forages en eau profondes, feront la une de nos medias…cela aura un cout…Beaucoup plus important que d’avoir du personnel de qualité.

    Cela peut aussi avoir un impact sur l’équilibre de nos approvisionnements en France…si l’on considère que la compagnie voit son titre dégringoler en bourse…comme pour BP.

    Bien cordialement,

    jany guiot

  22. Claude dit :

    Jany,

    Vous dites : « Je me suis très souvent exprimé sur ce Carnet, sur la nécessite d’améliorer la gestion globale des projets…la gestion technique, la gestion commerciale, la gestion de l’outil de production, la gestion du KNOW-HOW (du savoir faire)… »

    Je suis d’accord avec vous. Vous abordez un sujet intéressant. On doit toujours améliorer. Même ce qui a déjà été amélioré. La perfection n’est pas de ce monde mais on tend vers la perfection et il est de plus en plus difficile de faire des progrès parce que les projets deviennent de plus en plus complexes et que nous n’avons toujours que des Hommes pour les gérer. Je préfère qu’il y ait encore ce gap avec la perfection car je n’aime pas l’idée que l’on « administre les Hommes de l’intérieur ». Mais cela viendra… malheureusement. Et je ne suis pas sûr qu’il n’y ait pas encore des failles (je suis même sûr du contraire). Tous les progrès ont leurs crises.

    Je ne connais qu’accessoirement les autres disciplines que la mienne (pour avoir été amené à conduire des projets informatiques dans de nombreuses disciplines en équipe avec les spécialistes de mes clients). J’ai conduit d’une manière innovante des projets très ambitieux de « gestion de projets » il y a maintenant une trentaine d’année. Ce qui existe aujourd’hui sur le marché me subjugue je n’ose même pas me retourner sur ce que nous faisions. Il existe aujourd’hui des outils qui gèrent brillamment tous les aspects que vous énumérez (le leader est français). Le cycle de vie est administré du début à la fin sans rupture. Chaque intervention est immédiatement prise en compte par tous les acteurs du projet y compris chez les partenaires du maître d’oeuvre (p.e. un projeteur modifie une pièce et sa modification est instantanément validée (ou pas) partout où elle doit l’être, sans les omissions auxquelles nous étions habituées, jusque chez le fournisseur qui va la produire ou sur le poste de travail qui va l’intégrer).

    L’administration du talent et de la délégation est plus difficile. Les sinistres de BP dans le golfe du Mexique (marée noire) et de la Générale à la Défense (Kerviel) sont du même ordre. Il est très difficile de mettre tous les garde-fous parce que, simplement, les hommes les contournent tous les jours. Personne ne fera croire à personne que Kerviel était un risque parfaitement recensé par la SoGé ou que la direction de BP prenait délibérément le risque de la marée noire. Il y avait des garde-fous pour les risques recensés pas pour le contournement de tous les garde-fous (3 alertes contournées ou qui ont eu un traitement inapproprié sur la plateforme BP). Les états-majors les plus âpres au gain refusent de jouer à la roulette russe à 1 contre 2. Toutes les chaînes de décision ont leurs faiblesses car ses maillons sont humains. Souvent, et je l’ai constaté moi-même chez mes clients ou dans mes entreprises, les collaborateurs se croient investis d’une mission « âpreté au gain » qui outrepasse largement les consignes officielles. 90% des accidents humains sont la conséquence du contournement des sécurités (et même surement plus).

    Vous regrettez par ailleurs de ne pas avoir été formés aux fonctions commerciales et/ou de gestion. Les cadres français bénéficient d’une offre de formation continue considérable, le plus souvent gratuite, pour qui accepte de poser ses valises le temps de se former. Comme n’est pas ingénieur qui veut, il y a aussi des profils de prédilection qui prédisposent au commerce. L’idéal c’est d’avoir des prédispositions pour l’un et pour l’autre et de le savoir (il y a aussi de très nombreux moyens de savoir pour quoi on est fait). J’ai cru comprendre que vous aviez du temps et je suis sûr qu’il y a là où vous habitez, des instituts de formation à la vente. C’est une discipline universelle.

    Bien cordialement,
    Claude

  23. jany guiot dit :

    Claude,

    Votre billet est tres vrai, notamment cette phrase que vous ecrivez
    « C’est aussi un sublimateur et un libérateur d’intelligence en ouvrant plus de perspectives que n’en avaient les esprits humains ordinaires jusqu’à présent. »

    Je me souviens que dans les debuts de ma carriere les « planning », le « Pert », le chemin critique, et le « progress » avec la courbe en « S » se faisaient manuellement.
    Dans les annees 90, en Coree pour la construction d’une usine de fibre de verre renforce, je devais preparer le rapport hebdomadaire sans ordinateur attribue.
    Il me fallait trois jours pour le faire, mettre a jour tout l’ensemble et faire un etat complet pour optimiser les avancements.

    Aujourd’hui, avec un suivi en temps reel de l’ensemble des informations qui construisent le tableau de bord (avec l’outil ordinateur) il suffit d’une heure ou deux…
    Tout en pouvant informer le projet sur les actions necessaires pour suivre la courbe en « S » plannifiee.

    Cela confirme ce que vous dites et cela permet de developper un esprit de synthese…

    En parlant de temps et de planning, je me souviens que dans les bureaux d’etudes dans les annees 70, il etait possible d’apprendre a estimer les temps.
    Le temps d’une escavation, le temps de montage d’un equipement, le temps de faire des routes, des racks, des unites, des soudures par schedule en fonction des diametres et des materiaux…
    Nous apprenions la base des informations que nous avons besoin aujourd’hui dans l’ordinateur…

    J’ai garde precieusement toutes mes informations, aujourd’hui beaucoup font du planning sans connaitre les valeurs des taches…c’est pourquoi le planning est difficilement en rapport avec la realite de l’avancement…
    C’est pourquoi je parle souvent de la formation des jeunes aupres d’un ancien…

    Je m’arrete la, car ce propos n’est pas de refaire le monde…Les projets se terminent tous a un moment ou a un autre…***avec ou sans les competences***…

    Bien cordialement,

    jany guiot

  24. jany guiot dit :

    Pardon une erreur je voulais ecrire « excavation »

  25. jany guiot dit :

    Claude,

    Je regrette de ne pas avoir pris une formation dans le commerce….pour les annees autour de la quarantaine, pour eventuellement creer une entreprise…
    Aujourd’hui c’est different, je me formerai certainement dans quelques annees (3 ou 4 ans) a la bourse….
    Pour mieux placer les acquits et les faire fructifier…

    J’ai vu des jeunes se lancer dans ce secteur d’activite, avoir des resultats rapides…

    Il y a aussi d’autres activites possibles dans la prestation de services pour les grands comptes.
    En y liant une activite de support pour les jeunes en recherche d’emploi.

    Aujourd’hui, si vous travailliez encore dans la gestion de projets, vous vous apercevriez qu’il y a encore un marche extraordinaire…car il y a un besoin de logiciel constant…

    Je suis tout a fait en accord avec vous sur les avancements dans le domaine de la gestion.

    Bien cordialement,

    jany guiot

  26. emmanuel dit :

    Jean,
    Ce qui m’intéresse avant tout ce n’est certainement pas d’aller y faire des affaires sans avoir la moindre connaissance du pays, de la langue, de la culture.
    Mais avant tout de rencontrer des peuples pendant 6mois, un an. Après je verrai

    Pour les JV je vous l’accorde mon résumé était sommaire.

    Oui notre avenir est en Europe. Mais dans une Europe dont personne ne veut.

    Vous plaidez pour plus d’aide pour développer vos marchés à l’export. C’est légitime. Je ne suis pas un politique. C’est à ces politiques d’accompagner d’autres entreprises qu’Airbus, ou Areva.

    Je le redis l’Europe c’est notre Oasis.
    C’est cet Oasis qu’il faut préserver…

    La Chine ne portera jamais la croissance pour le reste du monde. La Chine Roule pour la Chine. Les Etats Unis Roulent pour les Etats Unis.
    Et la France devrait se recentrer sur ses intérêts directs.

    Vous êtes patron d’une PME.
    Je considère que tout devrait être fait pour porter à bout de bras le tissu économique des PME/PMI.
    Hors 3milliards de prêts à Renault.
    Heulliez va finir par faire faillite…

  27. emmanuel dit :

    Bonjour Jean,

    Je connais le problème du Canada.
    J’ai fait en 2003 l’analyse critique de la crise telle qu’elle émerge aujourd’hui en France.
    Alors Fonctionnaire en CDD au CERN, j’ai décidé de partir au Québec. J’ai obtenu un VISA de résident permanant.
    Et en 2005 je me suis laissé attirer par le projet ITER qui est une relique de la guerre froide, et que j’ai quitté pour un poste en Suisse dont j’ai été licencié en 2009. Depuis je cherche, et je me forme, et je prépare le deuxième temps de ma carrière amené à durer jusqu’à 70ans. Ce qui du reste ne me pose aucun problème.
    Mais j’ai perdu la validité de mon Visa de résident permanant au Québec.
    Aussi ce que vous me rappelez est pour moi un mauvais souvenir, suite à une mauvaise décision.

    Je pense que le problème vous ne l’abordez pas avec suffisamment de hauteur comme nos politiques.
    Nous ne sommes pas plus endettés en France qu’aux USA. Et l’Europe de la zone Euro n’est pas plus endettée que les USA.
    Aussi soit il y a un problème de dettes souveraine pour tous, soit il n’y en a pas.
    En termes de qualité de vie, nous sommes enviés partout dans le monde. Et je ne pense pas que le standard doit devenir celui de la Chine.
    Les USA viennent de mettre en place une sécurité sociale pour le plus grand nombre et garantie
    Aussi notre sécurité sociale est enviée partout dans le monde.
    Prenons de la hauteur, et ayons le courage de construire une Europe Economiquement cohérente, et un nouvel Euro. Donnons à cette Europe un budget avec une fiscalité.
    Donnons à cette Europe la capacité d’afficher un PIB résultant d’une économie à forte valeur ajoutée.
    Permettons de fait à cette Europe de s’endetter.
    Et le facteur confiance réenclenchera un cycle de croissance par l’investissement, l’entreprise…
    Et nous retrouverons la souveraineté de nos dettes souveraines.
    C’est cela se recentrer sur nos intérêts propres
    Pour bâtir ce nouvel Euro, il faut choisir: couler avec les PIGS, ou reconstruire sans eux.
    Et pour cela Monsieur Sarkozy a choisit comparant le destin de la Grèce à celui de la France et de l’Allemagne ???
    Concernant l’Espagne, elle doit rebâtir un autre modèle de croissance plus stable et pérenne en investissant massivement de l’argent publique.
    Comment pourra-t-elle le faire si elle reste dans cette Zone Euro ?
    Faire cause commune avec les PIGS implique que nous acceptons de sacrifier plusieurs points de PIB pendant au minimum une décennie.
    Somme nous capable de tenir le choc ?

    Vous semblez dire que le Canada a imposé une rigueur drastique. En fait le Canada a simplement décidé de recommencer à recouvrer intégralement l’impôt, et a mis sous pression la fonction publique qui n’est du reste pas plus efficiente aujourd’hui qu’hier.
    Et sur ces marges de manœuvre dégagées, elle a investi dans la recherche, et les universités.
    Suite à ces réformes du reste, elle a à présent un système de santé à minima.
    De fait bon nombre de médecins formés au Canada vont exercer aux Etats Unis.

    Recentrons nous sur notre Oasis qui n’est pas en Chine, qui n’est pas aux Etats Unis.
    Construisons un espace économique cohérent en Europe.
    Et cela repartira. Nous dépasserons par des investissements durables Européens, d’une Europe Cohérente, cette crise systémique.
    Nous aurons un système de protection sociale qui sera envié partout dans le monde.
    Le chemin que nous prenons, et une route batarde… Comment faire avancer l’Europe, tout en préservant des intérêts nationaux.
    Des intérêts nationaux qui sont clairement dans la balance du spéculatif concernant la gestion de nos dettes souveraines nationales. Et nous réformons pour préserver le soldat AAA. Pensez vous que la non réforme des retraites proposées sans perspective de capitalisation est de nature à sauver ce sésame effectivement devenu vital pour la France ?
    La réforme des retraites aurait du être construite sur 5ans. On boucle cela en 3mois sans du reste régler le problème du financement des retraites de la génération Papy boom qui est partie massivement à 60ans.
    Et en matière de recouvrement d’impôt, c’est toujours la valse des indécisions.
    Avons-nous encore les moyens de faire financer par la collectivité des pompes à chaleur fabriquées en Chine ?
    Alors agissons comme le Canada, et recouvrons l’impôt.

    Pour conclure à force de vouloir préserver la chèvre et le chou on va finir par tout perdre.
    A force de tout dire et de ne rien faire, on va finir par tout perdre, y compris et surtout notre modèle social envié partout dans le monde.

    L’honneur, la patri, le droit…
    Des valeurs à imposer d’abord à nos gouvernants qui jugent de la pénibilité du travail tout en cumulent une retraite de parlementaire prise à 60ans, et des indemnités de ministre.

    Je pense que nous devrions nous recentrer sur nos valeurs Républicaines « liberté, égalité, fraternité ».
    Des valeurs qui sont plus que jamais d’actualité dans la jungle anonyme dans laquelle nous sommes.
    Des valeurs à porter dans une future constitution Européenne, et une future charte sociale Européenne.

    Entre le non droit du travail en Chine, et nos acquis, que choisiraient les travailleurs migrants Chinois s’ils en avaient la possibilité?
    Aussi, grand confort et luxe, non juste pouvoir vivre plutôt que de survivre.
    Et la Cité dans laquelle nous sommes en a largement les moyens.

    Encore faut-il choisir entre des intérêts générés sur notre dette souveraine redistribués au profit du plus grand nombre, ou condensés au bénéfice de quelques un…
    Qu’est ce qui est réellement insupportable pour la France concernant sa dette ?
    A priori ceux sont les intérêts composés non redistribués, et qui se retrouvent à spéculer sur nos propres dettes dans une sorte de jeu de la mort.

  28. emmanuel dit :

    Pour que l’Europe avance Jean, c’est simple, on divise le nombre de fonctionnaires surpayés par un facteur PI.
    Et on augmente la représentation citoyenne, des citoyens Européens, une représentation avec une légitimité démocratique.
    A priori, dans cette configuration, l’influence malfaisante des lobbies qui sont les vrais patrons de la Commission, impactera moins le destin de l’Europe, et des Européens.
    Mais nous ne prenons pas ce chemin là.
    En l’état c’est vive la bureaucratie avec la Ploutocratie comme modèle dominant.
    Il est évident que l’espace Euro actuelle n’a pas la moindre chance de durer. Il est clair qu’il fallait construire un nouvel Euro outil d’un espace et d’un projet économique cohérent.
    Il est certain que cette lecture est trop évoluée pour avoir été seulement abordée par les politiques en place.
    Alors on préfère continuer à se bercer d’illusion en rêvant d’une zone Euro de l’atlantique à l’Oural. Ce qui permet dans le foutoir résultant à cette même ploutocratie de prospérer sur le dos des contribuables Européens.
    A ceci prêt qu’il me semble que la perte de crédibilité du projet Euro est tel à présent, que ce même projet va s’écrouler sous le poids de toutes les contradictions accumulées depuis 20ans.
    Alors vivement la chute de l’Euro, et la fin de ce machin, afin de repartir sur de nouvelles bases démocratiques.
    Un nouveau projet qui s’articulera autour de l’axe vital Franco Allemand. Un projet au seul service du devenir des Européens qui y prendront part.
    En l’état actuel, les Européens sont surtout les Dindons de la Farce.
    Les Européens sont juste des pantins articulés par des intérêts qui nous dépassent.
    Il n’y a pas de G3, mais un G2.
    Et le G20 est juste là pour amuser la foule.
    Aujourd’hui la réaction des marchés Européens, suite à la pseudo future nouvelle politique monétaire Chinoise, est significative du désarroi de nos économies sur la pente descendante.
    Nous espérons que la Chine va devenir le futur pourvoyeur de la croissance mondiale, pour relayer l’appauvrissement inexorable des consommateurs en occident.
    En fait la Chine va continuer à utiliser l’outil monétaire comme instrument de sa compétitivité.
    Mais elle a encore besoin de l’occident le temps de construire une classe moyenne. Aussi elle souffle le chaud et le froid pour exporter des containers de chaussettes et de DVD le plus longtemps possible.

    Le jour ou cette classe moyenne sera un stabilisateur de sa croissance, la Chine se refermera comme une huitre à marée basse.
    Et nous pauvres Européens, nous n’aurons plus que nos yeux pour pleurer. Du moins pour ce qui restera de l’Europe.

    La valeur monétaire refuge en Europe c’est le Franc Suisse…
    Un pays qui surtout ne veut pas entendre parler de cet Euro, outil d’un projet qui n’existe pas.

  29. emmanuel dit :

    « Publié le 21/06/2010 | 20:40

    Guéant promet de nouvelles économies »

    Mais qui est le premier Ministre? J’ignorai qu’il avait changé.
    Quelqu’un pourrait il m’informer de la situation de notre actuelle gouvernance?

    Courage plus que 2 ans à supporter cette farce de 5éme République.

  30. Claude dit :

    Emmanuel,

    Ne vous faites pas passer pour un idiot (ou un sourd).
    N’avez vous pas entendu quand le premier ministre disait ça depuis 3 ans, plusieurs fois par mois ?
    A moins que vous n’ayez pas compris. Il parle pourtant un français correct. N’avez vous pas noté, par exemple, que depuis 3 ans on s’évertue à ne pas remplacer un fonctionnaire sur 2 qui partent à la retraite ?

    Prenez garde de ne pas tomber dans l’anti sarkozisme primaire par simple inadvertance.

    Grâce à vos copains (Chirac qui a instauré le quinquennat et Jospin qui a inversé l’élection législative et la présidentielle) nous avons une politique générale définie lors de l’élection présidentielle et tout naturellement le Président choisit un premier ministre qui est partie prenante de cette politique pour laquelle ont été élus son président et la majorité de l’assemblée.

    Pour cette législature on ne peut pas faire mieux puisque le Président a choisi comme premier ministre celui qui a inspiré son programme pour beaucoup de ses aspects.

    Le prochain Président, quel qu’il soit, fera exactement pareil (mais avec quel talent ? c’est là la question).

    Cordialement,
    Claude

    PS – J’ai essayé de comprendre votre texte de 23:32 heures. Je n’ai rien trouvé de cohérent à part, peut-être, des relents de fête de la musique que l’on devine derrière (même si on doit penser qu’un râleur incohérent comme vous ne doit pas forcément aimer la musique des autres). Si vous voulez être compris et, pourquoi pas, convaincre, évitez les énumérations sans queue ni tête de sujets que vous n’avez pas bien cernés et que vous êtes incapables de relier ensemble (au moins en apparence). Je n’attends pas que vous argumentiez, je sais maintenant que c’est très difficile pour vous.

  31. emmanuel dit :

    Annulation de la GARDEN PARTY à 700000Euros…
    Pas trop déçu Claude de ne pas avoir droit cette année aux petits fours de la République.

    Encore une fois bonne nuit.

  32. emmanuel dit :

    A lire par Claude.
    Si du moins Claude est capable de lire.
    http://www.lesechos.fr/medias/2010/0623//020624022299_print.pdf

  33. Claude dit :

    Emmanuel,

    Non pas déçu que cette vieille habitude soit remisée. Je ne suis pas surpris que ce soit Nicolas Sarkozy qui la remise. Votre candidat pourra la remettre en vigueur si par extraordinaire il est élu.
    C’est un a priori qui vous fait croire des choses qui ne sont pas.
    Je crois avoir plus donné à la République que ce que j’ai reçu. Et je m’en porte très bien. Même sans petit fours.

    Merci pour votre conseil de lecture. Je lis beaucoup car j’ai la chance d’avoir plus de temps qu’avant et de lire très vite. Mais en plus la nature m’a doté d’un esprit critique, d’analyse et de synthèse assez performant et même si ça s’émousse un peu avec l’âge, ça va encore…

    Je ne critique pas vos lectures mais la compréhension que vous en avez et l’absence de cohérence, au moins apparente, de votre démarche. Vous restituez les phrases toutes faites qui vous ont plu ici ou là sans aucun lien entre elles. Un genre d’inventaire à la Prévert (sans la poésie).

    J’avais déjà lu l’essentiel du rapport de la cour des comptes (dès qu’il a été publié, bien sûr, et… en plus… ma formation me permet de tout comprendre. Vous vous rendez compte ?).

    Je dis ce qu’il dit depuis longtemps. Si vous avez bien lu et si vous savez aussi lire les comptes de la nation (voir le site de l’INSEE) vous sauriez que la dette de la France empile grosso modo, année après année, les intérêts de la dette dont l’essentiel vient de l’ère Mitterrand. En vouloir pour ça à N. Sarkozy relève du phantasme villepino-bayroutiste bien connu notamment chez les jeunes cadres contestés dans leur monde du travail (qui n’a bien sûr rien compris, pensent-ils) et qui en veulent à tout le monde. Bien sûr, la crise a aggravé la dette. Je note simplement qu’un certain nombre d’irresponsables malveillants auraient préféré laisser sans secours les français qui en avaient besoin et préféré laisser les secteurs d’activité fondamentaux être balayés par la crise. Philippe Destouches nous disait bien : « La critique est aisée, et l’art est difficile ». Ceux qui reprochent l’aggravation de la dette depuis deux ans sont aussi ceux qui auraient voulu encore plus de soutien à la consommation (donc à fonds perdus).

    Cordialement,
    Claude

  34. SEDAT Reynaldo dit :

    @Lire le très bon commentaire de « Mary »,elle a tout dit,excellent,il y a des économies parrallèles,c’est une évidence,et quelques que soient les opérations,les résultats sont et restent les mêmes et que leurs fins justifiera leurs moyens…!
    « Nous sommes au milieu du gué »,alors mais amis,point de chichi,merci…! Mdr

  35. emmanuel dit :

    Ci-dessous copie d’une information consternante:

    Les Echos
    Chine : les gouvernements locaux surendettés, selon un audit
    [ 24/06/10 - 11H24 ]
    Les gouvernements locaux en Chine se sont dangereusement surendettés, notamment l’an dernier, dans le cadre du grand plan de relance de l’économie, ont annoncé jeudi les médias officiels.
    Selon le directeur du Bureau national d’Audit Liu Jiayi, cité par le China Daily, certains gouvernements ont souscrit plus d’emprunts que leurs ressources ne leur permettent de rembourser.
    Liu Jiayi a averti que cela pourrait déclencher une crise financière similaire à la crise de la dette européenne, même si le risque est contrôlable car le ratio d’endettement public par rapport au PIB est bien moindre que dans les grands pays développés, selon un chercheur officiel, cité par le quotidien en anglais.
    Dans sept provinces, 10 villes et 14 districts, le ratio dettes/revenus fiscaux dépasse cependant les 100%, atteignant même 365% dans un cas, a affirmé le Global Times.
    Un audit de 18 provinces, 16 villes et 36 districts estime que la dette des collectivités publiques était de 2.790 milliards de yuans (333 milliards d’euros) fin 2009, dont 37% souscrit dans le courant de l’année.
    L’ensemble de la dette des collectivités locales du pays pourrait être comprise entre 6.000 et 11.000 milliards de yuans, selon le China Daily, qui cite des estimations de chercheurs.
    Le gouvernement a récemment mis en garde contre la dette croissante des échelons locaux et le risque de prêter aux véhicules de financement mis sur pied par ces collectivités pour construire routes, ponts et autres infrastructures.
    L’émission de nouveaux prêts bancaires a pratiquement doublé en 2009 alors que la Chine mettait en oeuvre son plan de relance de l’économie, prévoyant sur deux ans, 4.000 milliards de yuans d’investissements (478 milliards d’euros, au taux actuel), dont un tiers seulement apporté par le gouvernement central, le reste incombant aux gouvernements locaux et aux entreprises.

    Copyright © 2005 AFP. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) (dépêches, logo) sont protégées pas des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune des informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. » AFP

  36. emmanuel dit :

    Claude, Claude, Claude,

    Sans aucun doute je pense qu’effectivement la politique de ce Monsieur Sarkozy est tout à fait en rapport à un retour à l’équilibre budgétaire.
    Son Sarko one à 300millions d’Euros est la marque d’un comptable responsable du budget de la Nation.
    Personne ne lui a demandé d’augmenter son salaire au début de son mandat.
    Et tous les cadeaux fiscaux du début de son ère allaient sans aucun doute à contre courant.
    Personne ne lui demande de s’occuper de l’état de l’équipe de France. Mais peut être estime il être responsable de cette débâcle.
    Imputer à la gauche la seule responsabilité de cette débâcle budgétaire, c’est vraiment avoir une lecture bouchée de la situation.
    En fait la dette explose depuis 25ans. Aussi c’est un problème de renoncement politique aussi bien de droite, que de gauche.
    Que penser des cadeaux du Grenelle II sur lesquels il faut effectivement à présent complètement revenir.
    Que penser des niches fiscales qu’ils ne faillaient pas toucher fin 2009 et que nous devrions supprimer aujourd’hui.
    Concernant les aides à l’automobile, on a brulé une dernière cartouche.
    Et le secteur est toujours en grande difficulté et en sur capacité.
    En vérité l’actuel locataire de l’Elysée avait tout pour changer la France.
    Et le moins que l’on puisse dire c’est que depuis le début il les empile.
    Ce n’est pas la crise qui l’a contraint à restaurer les chasses présidentielles.
    Personne ne l’a contraint à réformer les retraites en 6mois. Il avait 10ans pour le faire.
    Il aurait pu malgré la crise être le président du retour à l’équilibre budgétaire.
    A condition de vouloir que l’Etat remplisse son rôle. Son rôle c’est de prélever l’impôt pour que la Cité se développe.
    Ce n’est pas de pratiquer le clientélisme fiscal.

    Je soutiens effectivement Dominique de Villepin.
    A moins qu’un miracle se produise. Et que l’actuelle locataire de l’Elysée retrouve un statut présidentiel. C’est pas demain la veille.
    Expliquez-moi entre autre le bénéfice pour l’équilibre de la Cité sa dernière apparition dans une banlieue?

    J’ai voté pour ce monsieur en 2007. C’est à lui de retrouver le contenu de son programme, et de son discours de 2007.
    En l’état de cette gouvernance il n’y aura jamais reprise. Encore faut-il être en contact avec des PME et des laboratoires pour le comprendre…
    Dernière fois que je perds mon temps à vous répondre Claude.

    Si vous souhaitez que l’on débatte sur la débâcle en cours, c’est avec plaisir Claude que je vous transmettrai mes coordonnées.
    Bonne continuation.

    Emmanuel

    PS: Pour Monsieur le Premier Ministre Raffarin je vous souhaite beaucoup de réussite en Chine. L’Europe et la France a besoin de vous. Et ici le chantier est gigantesque pour espérer ne pas finir dans le caniveau.

  37. Claude dit :

    Cher Emmanuel,

    Vous pouvez me joindre par le biais du postmaster de mon site (un peu en friche et pourtant encore pas mal visité par mes ex-collègues qui y trouvent encore des ressources malgré les changements de programmes). Je ne suis pas sûr que la discussion soit utile puisque vous pensez tout savoir sans rien avoir appris ailleurs qu’à la télé et dans Alternatives économiques (pourtant pas tellement du même bord que Villepin mais je ne suis pas sûr que Villepin ou vous s’en soyez aperçu). Moi, je lis les ouvrages d’Alternatives Economiques parce que je ne veux jamais avoir qu’un seul son de cloche et même s’ils sont très orientés, ils sont compétents. Je ne vous reprocherai jamais d’avoir perdu du temps avec vous, je suis bien élevé et je ne perds jamais mon temps. Je fais partie des heureuses natures qui, à défaut de faire tout ce qu’ils aiment, aiment tout ce qu’ils font (sauf les corvées ménagères inéluctables).

    Il y a un ouvrage que je conseille toutefois à tous ceux qui, comme vous, devraient apprendre les bases sans lesquelles on ne comprend pas grand chose : « L’essentiel de l’économie » ISSN 1291-1704 « Alternatives économiques pratique » n° 21 de novembre 2005 (200 pages de condensé). Je pense qu’ils l’ont encore en stock, il vous fera du bien dès que vous aurez compris qu’ensuite vous devrez lire la plupart des ouvrages dont il donne un aperçu puis tout oublier ce qui prend encore du temps mais qui ne sera pas perdu.

    Désolé si je vous ai fait perdre du temps, je croyais que vous en aviez beaucoup. Pour éviter de perdre du temps mettez les pieds sur terre et coordonnez vos idées elles seront plus facile à défendre quand vous aurez mis de l’ordre et du lien.

    Je suis toujours en relation avec des PME et des entreprises un peu plus grosses. 80% de mes proches sont chefs d’entreprises et beaucoup sont mes anciens collaborateurs recrutés très jeunes. Nous nous rencontrons souvent (boulot comme des obsédés en rigolant, rigolade comme des gamins avec application, gastronomie comme des gourmands toujours en rigolant, politique comme des malades mais sérieusement) Alors je ne suis pas coupé de la vie des entreprises ni de la vie tout court.

    Exemple de bêtises que vous dites (que vous reprenez de votre maître à penser à votre place) : « Personne ne l’a contraint à réformer les retraites en 6mois. »

    Sans doute n’avez vous pas remarqué que cette réforme est en route depuis le jour où l’âge de la retraite est passée à 60 ans (1982) et où tous ceux qui ont un tout petit peu la connaissance du problème, y compris à gauche, disaient que c’était une énorme sottise à laquelle il faudrait remédier le plus vite possible mais qui ont toujours reporté le problème à plus tard par lâcheté quand ils ont été aux affaires. Alors je note sans surprise que vous êtes avec Villepin dans le camps de ceux qui préfèrent se donner encore 10 ans sachant que le suivant se donnera encore 10 ans puis qu’il n’y aura plus de retraite par répartition parce que le système se sera écroulé, en faillite. Déjà là tout le monde sait que ce sera insuffisant et qu’on va remettre ça avant dix ans. Cela fait plus de 20 ans que l’on sait ce qu’il faut faire de toute urgence.

    Pour les autres sottises que vous dites on en parlera ailleurs car à l’évidence vous n’avez pas compris à quoi servent les réformes que vous reprochez à N. Sarkozy et ce serait trop long de tout détailler.

    A cette heure-ci je réagis moins vite. Vous n’avez plus de temps à perdre ? Est-ce à dire que vous avez trouvé un labo qui veut de vous ? Félicitations.

    Cordialement,
    Claude

  38. emmanuel dit :

    Claude, Claude,

    Encore un dernier pour la route.
    La réforme du régime de retraites aurait du effectivement commencer il y a 20ans.
    La Suède a fait sa révolution entre 1990 et 2000. Et il a fallut 10ans à la Suède pour arriver à un certain consensus.
    Qui gouverne depuis 20ans, la Gauche, et puis la Droite, et puis la Gauche, et puis la Droite.
    Alors la responsabilité n’est ni de gauche, ni de droite… Elle est largement partagée.
    Par contre qui a empêché à la droite de bloquer la génération Papy Boom qui pose problème ? Il y a eu la réforme Fillon pour cela il me semble…
    En effet il ne s’agit pas de financer les retraites dans 20ans, mais aujourd’hui, avec ou sans la crise.
    Qui a laissé cette génération partir en 2005 ? Génération qui a représenté en 2007 le gros des électeurs de l’UMP?
    Villepin sur ce sujet était aux commandes de 2005 à 2007, mais qui a pris la suite?
    Et qui disait en 2007 que surtout il ne toucherait pas à la retraite à 60ans parce que cela ne faisait pas parti de son programme?
    Autrement dit son programme, si je comprends bien votre logique subtile faite d’analyses systémiques au combien pertinentes, allait dans le sens d’une future faillite du régime qui est déjà effectivement virtuellement en faillite depuis le début de la retraite à 60ans…

    Mais s’il n’y avait que cela en faillite en France…
    Nous devrions probablement peut être avant tout traiter de la faillite morale de nos décideurs quand un politique considère comme normal de se faire offrir 12000Euros de Cigares par la Collectivité. Combien ont coûté les déplacements de la République pour soutenir le désastre France en Afrique du Sud : pas loin du niveau d’épargne moyen des classes moyennes ?

    Concernant cette réforme importante des retraites il avait 5ans, et notamment pour y inclure un deuxième pilier par capitalisation que ma génération pourrait retrouver dans 25ans.
    En l’occurrence c’est une non réforme qui se prépare.
    Aucune capitalisation n’est prévue.
    Pas de nouveau financement pour payer autrement qu’à crédit les retraites actuelles, et encore moins pour financer les retraites futures.
    En fait on réforme pour rassurer les marchés (nos propres banques) et préserver le AAA qui est déjà mort.
    Alors moi j’ai bossé en Suisse, j’ai un capital que je retrouverai à 65ans.
    Combien de Français peuvent en dire autant…
    Hormis ceux qui ont bénéficié du Robien, du Borloo, et dernièrement du Scellier : cette tranche de Français avec laquelle on pratique le clientélisme fiscal depuis 1995.

    Ce Monsieur Locataire d’un Palais de la République a été élu par une majorité de Français dont j’ai fait parti, pour construire une France d’après. Je n’ai pas voté pour ce Monsieur pour qu’il rouvre les Chasses présidentielles…
    J’ai fait confiance à ce personnage pour qu’il allège la fiscalité des PME pour qu’elle puisse recruter, mais pas au détriment des générations futures.
    La fin de la taxe professionnelle qui va la payer ? Pour certaine municipalité cela représentait jusqu’à 20% de leur budget ?
    Il avait 5ans pour réformer notre architecture fiscale. Rien n’a été fait en la matière. Réformer notre architecture fiscale commencera par arrêter le mélange des genres. Ce n’est pas à l’état d’intervenir dans le soutien massif des entreprises privées. Ou alors on nationalise ces entreprises. Est cela votre projet ? On a déjà connu cela en 1982.
    Ce n’est pas à l’état de soutenir les heures supplémentaires.

    C’était par contre à l’actuelle locataire de l’Elysée de supprimer les 35heures, de réformer le code du travail en déclarant la fin du CDI pour assouplir le marché du travail.
    Bref c’était à un gouvernement de droite, de faire une politique de droite.
    Je n’ai pas voté pour ce monsieur, pour qu’il intègre des éléphants de gauche…

    De fait je soutiens Villepin parce que simplement il n’y a plus que lui à droite.

    Concernant son programme de 10ans pour retrouver un certain équilibre budgétaire, cela me semble un peu plus raisonnable que d’espérer trouver 100milliards par an pendant 3ans.

    Et sur ce point du reste, il n’y a qu’à supprimer les niches fiscales.
    Et on disposera d’un seul cout de 70milliards pour investir ailleurs que dans du clientélisme fiscal.
    Clientélisme fiscal dont ma génération n’a pas bénéficié.

    Je vous rappelle entre autre que fin 2009 le dispositif Scellier pur produit de ce type de comportement de nos élus, a été mis en place. La France venait de terminer avec un déficit record (record qui va être battu cette année encore et toujours).
    Un clientélisme fiscal qui semble avoir un effet négatif, à en juger par les chiffres de la croissance, de l’emploi: à la situation économique de la France.

    Bien cordialement, et bonne retraite.

    Emmanuel

    PS : vos insinuations sur mon manque de culture économique je les prends pour un compliment. A en juger par le niveau des Eco fumistes qui n’ont rien vu arriver de tout ce qui nous tombe dessus, je pense que l’économie devrait dans les années à venir aspirer à se refonder.
    Pour lecture actuelle je préfère « Sur les épaules des géants » PH, «les constantes fondamentales » JPU R L, « histoire de l’astronomie ancienne » en deux volumes, comme livre permanant « les pensées de Pascale », également comme livre permanant « les exercices spirituels de St Ignace de Loyola », comme bouquin éco malgré tout « la crise économique de 1029 » par J Kenneth Galbraith, plus divertissant « anthologie de la poésie Japonaise classique », et enfin « le ciel d’un vie » Robert Jonkheer. Désolé mais je n’ai pas de temps à consacrer à votre « introduction à l’économie ».

  39. Alain BERTRAND dit :

    CHINE 中国

    Cher Monsieur,

    Sinologue, cinéaste et skieur, mon premier séjour de 3 ans à Pékin date de 1964. Aussi votre efficacité politique dans nos relations avec la Chine participe t-elle de ma passion du pays et de mes intérêts.

    Je promeus le projet de création d’une station de ski olympique à Pékin même

    Il parcourt actuellement les arcanes de l’administration municipale de Pékin. Une promotion du dossier au niveau de l’administration nationale centrale (par exemple : LIU Peng équivalent de ministre des sports et skieur) donnerait des ailes au projet et offrirait à la France une magnifique vitrine sur la capitale d’1/5 de la population du monde.

    Votre soutien serait susceptible de nous ouvrir les portes des décisionnaires chinois. Une belle et durable aventure franco-chinoise!

    Bien à vous

    Alain BERTRAND (Chamonix)

Laisser un commentaire