Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

58 commentaires

  1. jany guiot dit :

    Lu dans Le Figaro

    «Dans les zones de non droit, la situation se durcit»

    Mots clés : Sebastian Roché, violences urbaines, Grenoble, Saint-Aignan, gendarmerie, gens du voyage

    Par Patrice De Méritens
    23/07/2010 | Mise à jour : 18:17 Réactions (29)
    Grenoble, quartier de la Villeneuve, nuit du 16 au 17 juillet. Tirs entre manifestants et forces de l’ordre. Bilan : une trentaine de véhicules calcinés, et des commerces incendiés. Crédits photo : AFP
    Pour le politologue Sebastian Roché, spécialiste des violences urbaines, les affrontements du week-end dernier illustrent la difficulté de l’Etat à lutter contre l’économie souterraine. Il déplore l’absence d’une stra tégie concertée de lutte contre la délinquance.
    **********
    Le Ministre en charge Monsieur Brice Hortefeux explore toutes les voies possibles pour répondre a cette violence…Mais il doit encore accentuer son action pour réduire le trafic de drogue qui amène cette violence.
    Nous avons vu cette violence monter sur les trente années passées…c’est devenu la plaie de notre pays, les autorités parlent de « gangrene » un terme fort qui dit la vérité sur la situation dans laquelle notre pays est…

    Dans le cas de « gangrene » que fait le chirurgien ou le médecin ?

    Les Démocraties doivent trouver les réponses…dans aucun cas elles peuvent continuer leur cohabitation avec la violence et la haine…
    Faut-il attendre que les esprits s’éveillent ?
    Je ne le crois pas, nous sommes dans une situation d’urgence, nous devons utiliser les « grands moyens »

    Bien cordialement,

    jany guiot

  2. jacqueline de paris dit :

    bonjour monsieur le premier ministre,
    Lorsque le sport est le premier média populaire, il ne reste que ses acteurs prennent plus en sérieuse les responsabilités aux leurs mains, pour représenter la fierté de cette foule populaire.
    Hélas, le dernier coupe du monde, et les bavardages infantile de tels acteurs, décevaient le pays entiers. Ainsi que leurs mission, dans le sens moral a des grandes responsabilités plus de la politique entière dans certains présentations, donc qu’ils y sont les ambassadeurs de pays entière.
    Je crois que le sport est le relaxe de cerveau surchargé, grâce de laquelle est devenue le premier média populaire.
    Bonne week-end,monsieur le premier ministre, dans cette jour de pèlerinage.

  3. jany guiot dit :

    Monsieur le Premier Ministre,

    Je suis tout a fait en accord avec vous sur ce coup de chapeau à Laurent Blanc,
    Le foot et le sport en général doivent rester des valeurs témoins pour notre jeunesse et aussi pour notre « Cohésion Républicaine »…
    Ce qui s’est passe en Afrique du Sud doit rester dans nos mémoires…Aucun pays n’aurait accepte un tel désordre…qui a réveille en France tous les extrémismes…

    Le sportif doit rester un exemple pour toute une jeunesse qui rêve souvent d’un lendemain meilleur, il ne doit jamais l’oublier…

    Bien cordialement,

    jany guiot

  4. jany guiot dit :

    Peut-on parler de valeurs humanistes quand on est face à la violence du trafic de drogue ?
    Cette violence qui empêche de vivre et de s’épanouir toute la population qui vit dans ces ghettos de la peur…
    Les Démocraties n’ont-elles pas les moyens de répondre à cette haine de la vie ?
    A ce souvent type de fascisme ?

    Aujourd’hui nous sommes en guerre…
    Les Démocraties doivent choisir…Aujourd’hui, pas demain !

    Bien cordialement,

    jany guiot

  5. BOUSSAFSAF dit :

    Monsieur le premier Ministre,
    Je pense que M. Laurent BLANC doit composer une équipe de foot-ball française!
    Salutations

  6. Jun dit :

    Bonjour,

    Cela fait longtemps que je ne m’étais pas exprimer. Je suis tout à fait d’accord avec Jany, aucun pays n’aurait accepté un tel désordre.

    Avec de l’optimisme, on peux voir que nos jeunes pousses du football, sont actuellement en demi finale, ont un esprit d’équipe et joue pour jouer et gagner. Laurent Blanc va surement fermer la porte à d’anciens qui avaient perdu la réalité des choses et, je l’espère intégrera des jeunes et des exclus de l’ère précédente.

    Cela va relancer indéniablement une machine qui ne fonctionnait plus. Et puis l’EDF c’est quand même un vecteur de communication pour le pays, c’est aussi l’image de celui-ci. Ce qu’il faut surtout, c’est que tout le monde reparte de zéro, ne siffle plus les joueurs et surtout que l’on soit positif. Sinon rien ne changera vraiment…

    Maintenant ce qu’il faut c’est du: « on gagne, on perd » pas du « on gagne, ils perdent ». Allez la France – 法国加油

  7. jany guiot dit :

    De la Charité et de l’Humanisme

    Nous ne devons pas confondre la Charité et l’Humanisme,
    Chacun a son sentiment de la dimension de l’amour, qu’il soit universel ou du prochain,
    Les sentiments sont lies à l’ouverture du cœur…
    Dans l’humanisme on y ajoute « la raison et la condition humaine »
    N’en faisons pas des rictus en vivant dans le mensonge…
    La Charité et l’Humanisme doivent trouver un compromis pour transcender les valeurs qui conditionnent l’humanité dans le temps présent…

    jany guiot

  8. Farcouli yves dit :

    Bravo,Monsieur le premier ministre. Oui,la conduite de l’équipe de France de foot,a été lamentable,indigne .Ils avaient la chance de representer la France…le sport de notre pays….ils ont définivement rayer leur valeur sportive…..on peut épiloguer longtemps…je crois que,maintenant la sanction doit être définitive pour eux….Laurent Blanc,à une carte entre les mains…j’espere que personne lui empechera d’agir pour le bien du sport.. qui est tout autre chose que la politique..Je suis un partisan du sport pour tous….comme de l’art… qui ne peuvent avoir aucune influence partisane et militantisme.

  9. robin dit :

    tt à fait d’accord.
    QUESTION/ COMBIEN sont payés par mois chaque coureur? EN COMPRAISON AVEC CELUI DE c boutin qui a fait scandale.
    CE QUI M’A BCP CHOQUEE: domenech a refusé de serrer la main de l’adversaire

  10. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Monsieur le Premier Ministre,

    Le coup de chapeau que vous adressez à Laurent Blanc est pertinent tant il a pris la bonne décision en sanctionnant tous les joueurs collectivement.

    Toutefois, on peut cependant regretter que cette proposition n’ait pas émané en premier lieu du Conseil fédéral de la fédération française de football. Laurent Blanc occupe le poste de sélectionneur et non celui d’un juge, à chacun ses responsabilités !

    Bien amicalement

    Jacques

  11. jany guiot dit :

    Lu dans Le Figaro

    Chômage : une baisse en trompe-l’oeil

    Mots clés : chômage, senior, emploi chez les jeunes, FRANCE, pôle emploi

    lefigaro.fr
    27/07/2010 | Mise à jour : 19:22 Réactions (56)
    Crédit photo AFP
    Le nombre de demandeurs d’emplois sans aucune activité a diminué en juin de 8.600 (-0,3%) à 2,7 millions. Mais si l’on tient compte des personnes en activité réduite, il a encore progressé de 15.600 (+0,4%) à 3,96 millions.

    Après les très mauvais chiffres du mois de mai, le mois de juin marque un très léger reflux concernant le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi de catégorie A (c’est à dire sans emploi). Il s’élève à 2.691.000 en France métropolitaine fin juin 2010. Ce nombre baisse par rapport à la fin mai 2010 (-0,3 %, soit -8 600). Sur un an, il croît quand même de 6,9 %.

    Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi de catégories B (activité réduite) et C (plus de 78 heures travaillées dans le mois) s’établit à 1.267.500 en France métropolitaine fin juin 2010. En juin, le nombre de ceux de catégorie B augmente de 3,2 % (+7,2 % sur un an) et le nombre de ceux de catégorie C est en hausse de 1,1 % (+20,6 % sur un an).

    Au total, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi de catégories A, B, C s’établit à 3.958.500 en France métropolitaine fin juin 2010 (4.201.100 en France y compris Dom). Ce nombre croît de 0,4 % (+15.600) au mois de juin. Sur un an, il augmente de 9,3 %.

    Avant les vacances d’été, l’évolution des inscriptions au chômage s’est faite à la baisse pour les moins de 25 ans (-1,4% en catégorie A et -0,7% en catégories A, B, C). En revanche, pour les salariés de 50 ans ou plus, la hausse s’est poursuivie plus vite que la moyenne (+1,7% en catégorie A et +1,4% en A, B, C).

    «Du mieux» pour Christine Lagarde

    Le chômage de longue durée continue de progresser (+0,9% sur un mois et +29,1% sur un an) et touche plus d’un tiers des inscrits en France métropolitaine (36%) mais la durée moyenne d’inscription sur les listes s’est raccourcie de trois jours en moyenne. En France, en incluant les DOM, plus de 1,5 million de demandeurs d’emploi, soit 338.000 de plus qu’en juin 2009, sont inscrits depuis un an ou plus.

    La ministre de l’Economie et de l’Emploi, Christine Lagarde, s’est «réjouie» mardi de l’annonce d’une légère baisse du nombre de chômeurs inscrits à Pôle emploi en catégorie A en juin, soulignant qu’»il y a du mieux» même si «on n’a pas d’amélioration» pour les seniors. «Un nombre de demandeurs d’emploi qui diminue de 8.600, fût-ce en catégorie A, c’est une bonne nouvelle», «il y a du mieux, on s’en réjouit, on ne baisse pas les bras, on continue», déclare la ministre à l’AFP.

    La lutte pour l’emploi continue de plus belle

    Pour Christine Lagarde, le marché du travail français est dans «une stabilisation selon le schéma de la tôle ondulée, qui est dûe à une situation de croissance économique qui devrait s’améliorer au second semestre». «Après, quand on tempère, on trouve tout un tas de raison de se morfondre (…) il est clair qu’en ce qui concerne les seniors, on n’a pas d’amélioration», a-t-elle observé, rappelant l’introduction prochaine d’une aide à l’embauche des salariés au chômage âgé de 55 ans ou plus.

    Ces chiffres signifient que «la lutte pour l’emploi continue de plus belle» et qu’ «on a un énorme travail à faire en formation professionnelle et en incitation à l’embauche pour ceux des salariés qui sont en chômage de longue durée et qui sont en nombre important. On doit faire cet effort là en particulier pour les seniors, c’est là qu’on doit faire porter l’action», conclut-elle.

  12. Claude dit :

    Jany,

    Vous êtes assez avisé pour savoir (ou au moins sentir) qu’après la crise que nous vivons encore, ce qui compte ce sont les signes d’inversion des mauvaises tendances. Quand, à marée basse, la mer est étale cela ne veut pas dire qu’elle monte mais qu’elle va monter et c’est une bonne nouvelle.

    Ces signes encourageants ne sont pas définitifs mais la tendance est la bonne définitivement. Attendez les chiffres de la croissance du deuxième trimestre et des suivants et vous verrez qu’ils seront encourageants (plus que la plupart des gens n’ont fini par le croire avec la morosité entretenue, y compris par vous).

    Le pessimisme ambiant participe depuis au moins 6 mois aux mauvais résultats au moins autant que la fin de crise. C’est la confiance et l’enthousiasme qui seront les principaux facteurs de la reprise.

    Vous parliez « d’information pour tous » or si vous savez observer ce sont les pays les moins informés, où on parle le moins de la crise, qui ont la reprise la plus rapide, la plus fulgurante et qui sera la plus durable. Je ne dis pas que c’est bien pour la démocratie mais c’est bien pour l’assiette des gens et pour leur moral.

    N’avez-vous pas compris que les opposants à Nicolas Sarkozy font tout ce qu’ils peuvent pour « casser l’ambiance » ? Moins la reprise sera précoce et forte plus ils ont de chance d’avoir de mécontents pour voter pour eux. Cela m’embête de voir que vous chantez avec eux.

    Soyons optimistes, nous sommes sur la bonne voie. Et faisons le savoir.

    Claude

  13. Claude dit :

    Jacques,

    Ce n’est pas en tant que juge que Laurent Blanc a décidé d’écarter les joueur d’Afrique du sud de sa première sélection (il n’avait pas trop le choix). C’est simplement en tant que sélectionneur. Quelle serait son autorité si ses choix lui étaient dictés par la FFF qui lui a confié les rênes ? On a bien vu ce qui se passait quand on privait le sélectionneur de légitimité et d’autorité.

    Claude

  14. jany guiot dit :

    L’amertume…

    La première supériorité des jeunes sur les moins jeunes réside dans le fait que, momentanément épargnés par l’amertume et l’aigreur, ils mordent dans l’avenir au lieu de remâcher le passé.
    Mille et une pensées (2005)
    Citations de Philippe Bouvard

    Amertume: Vice de vieillard.
    Choses dites (1997)
    Citations de Louis Calaferte

    Il est plus difficile de se défendre de l’amertume dans la pauvreté que de l’orgueil dans l’opulence.
    Entretiens du Maître avec ses disciples
    Citations de Confucius

    Toute l’amertume de l’existence lui semblait servie sur son assiette, et, à la fumée du bouilli, il montait du fond de son âme comme d’autres bouffées d’affadissement.
    Madame Bovary (1857)
    Citations de Gustave Flaubert

    La condition la plus heureuse en apparence a ses amertumes secrètes qui en corrompent toute la félicité.
    Oraisons funèbres et sermons
    Citations de Jean-Baptiste Massillon

    Toutes ces citations sur l’amertume…
    Cette écume du temps qui passe,
    Qui nous rappelle, que nous n’avons toujours pas compris…
    Peut-on la faire boire aux autres… ?
    Sans avoir pu finir sa coupe… ?

    Dans l’amertume, il y a quelque chose d’inachevé…
    Et pourtant, les meilleurs remèdes ne trouvent-ils pas leur force dans ce goût amer… ?
    Au fond, l’amertume n’est-elle pas la porte de notre propre éternité,
    Dans cet amour retrouve…La vie…un miroir de couleurs…

    Jany guiot

  15. jany guiot dit :

    A lire dans Le Figaro, un article sur:
    Nous avons marché sur le chemin de Compostelle

    Mots clés : pèlerinage, chemin de compostelle, pèlerin, SAINT-JACQUES-DE-COMPOSTELLE

    Par Raphaël Stainville

    Un article qui fera plaisir aux fervents de ce chemin…

    jany

  16. Ernest Gransagne dit :

    ah! une bonne nouvelle !

    68 députés de Catalogne, viennent d’adopter l’interdiction de toute corrida dans cette province espagnole !

    Cela veut dire que notre Midi Pyrennées est encore au Moyen-age en favorisant la mise à mort avec un public friand de sang et des clowns en habit gesticulant dans l’arêne !

    Notre pauvre France a bien du mal a assumer des idées de progrès…

  17. jany guiot dit :

    Emmanuel,

    La droite doit retrouver une nouvelle dynamique unitaire, en reconnaissant à tous les valeurs qui les motivent…
    La politique est un long cheminement qui amène des hommes au pouvoir…pour gérer un pays, une population…
    Les hommes en place aujourd’hui, seront remplaces dans un temps mesure…l’important est de pousser la réflexion générale pour que notre société s’améliore dans le temps….

    Nous devons chercher à apaiser les tensions entre les « grands dirigeants de courant », pour éviter de repasser à la case départ, c’est à dire en 1981…et toutes les années perdues dans un laxisme ambiant…
    La gauche connaissait bien aussi Le Fouquet’s, puisqu’elle lustrait ses megalos dans la nostalgie de ses « Weston »…et du caviar sur canapé…laissant les français dans la panade et la violence…
    La violence n’est pas nouvelle, elle a commence dans les années 80, les caves étaient déjà le théâtre de la violence, des viols et du trafic de drogue…

    Dans la « Droite » d’aujourd’hui, il y a beaucoup de personnes responsables, très au fait de la dynamique industrielle, commerciale, sociale et économique et des besoins du futur…
    Beaucoup d’entre eux exposent leurs idées sur des carnets, des blogs, pour les offrir en partage à la réflexion du dialogue.

    Monsieur le Premier Ministre Dominique de Villepin en fait partie, il doit retrouver le chemin de l’unité tout en exprimant ses choix, ses réflexions au travers son courant…
    Il a aussi un avenir et il le sait, mais il sait aussi que son avenir n’est pas dans la division.

    La division, le désordre, c’est un avant goût d’une prochaine défaite, c’est donner la victoire a une opposition de « Gauche » qui n’a rien prépare…et qui n’attend qu’une chose, se partager les rôles….Mais pourquoi faire ?

    Emmanuel, continuez a nous faire part de vos sentiments, de vos réflexions, qui amènent le débat, sachez aussi que nous devons pousser les « Grands Responsables » a retrouver la dignité d’un grand discours pour construire le devenir de tous…

    Bien cordialement,

    jany guiot

  18. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Claude,

    A ce que je sache Laurent Blanc n’a pas encore donné sa sélection, donc ce n’est pas en tant que sélectionneur qu’il a agi. Il a tranché sur des faits qui se sont déroulés alors qu’il n’était pas encore le sélectionneur et en le faisant il s’expose alors qu’il occupe déjà des fonctions suffisamment exposées. C’est un fait qu’il a démontré qu’il savait prendre ses responsabilités.

    Mais peu importe le problème n‘est pas là, et il l’a bien fait en prenant une décision sanctionnant tous les joueurs collectivement. Je voulais simplement dire que le Conseil Fédéral et tous ceux qui assument une fonction au sein de la 3F devaient aussi prendre leurs responsabilités. Je pense que s’ils les avaient prises en 2008 après l’échec cuisant de notre Equipe Nationale à l’Euro, nous n’aurions sans doute pas assisté à ce fiasco lors de la Coupe du Monde en Afrique du Sud.

    Quant au fait d’asseoir son autorité, je ne me fais pas de souci, Laurent Blanc possède suffisamment de compétence, avec des qualités intrinsèques et des valeurs humaines indéniables pour y parvenir, chose qu‘il démontrera sur le terrain parmi ses joueurs. Je lui souhaite bon vent et nous devons être tous derrière lui.

    Cordialement

    Jacques

  19. Jacques D'Hornes dit :

    Claude,

    J’apporte une petite précision à mon billet précédent.

    Pour reprendre votre vocabulaire, il a peut-être commis une erreur stratégique, l’avenir nous le dira.

    Pour affronter la Norvège, il va faire une sélection ne comprenant pas les joueurs ayant participé à la Coupe du Monde suite à sa décision. Quels seront ses choix pour les prochains matchs de l’Equipe de France, choix qu’il devra préciser pourquoi celui-ci et non celui-là et ainsi de suite.
    Que se passera-t-il si les résultats de l’Equipe de France ne sont pas escomptés ? Or si la décision avait été celle du Conseil Fédéral, il pouvait facilement se retrancher derrière en disant qu’il s’était plié à la décision de la Fédération.
    A chacun ses responsabilités, lui sur le terrain avec sa sélection et ses joueurs (c’est pourquoi il a été choisi) et la Fédération pour tout ce qui concerne l’extra-sportif. Je pense qu’il aurait été plus sage que cette décision ne vienne pas de lui, même si je lui tire mon chapeau pour l’avoir fait.

    Cordialement

    Jacques

  20. SEDAT Reynaldo dit :

    Bjr Jean-Pierre Raffarin…!

    Le fait que Laurent Blanc ait décidé de sanctionner et punir les 23 joueurs français de la Coupe du Monde de football 2010 en Afrique de Sud suite au car de la honte absolue en ne les retenant pas pour jouer le Match amical du mercredi 11 Août contre la Norvège ne risque pas de perdre beaucoup dans l’histoire,en effet les joueurs auraient été plus que limites étant usés physiquement et psychologiquement après une telle bérézina…! lol

    Excellente journée,@+,Reynaldo.

  21. Claude dit :

    Bonjour Jacques,

    Je n’y connais pas grand chose en foot et je suis bien incapable de dire qui est foncièrement et intrinsèquement bon ou qui est foncièrement et intrinsèquement mauvais à un moment donné. Par contre on a toujours considéré que j’étais un bon « chef ». Manager une équipe de foot ou une équipe d’ingénieurs commerciaux (par exemple), d’un point de vue purement humain, c’est la même chose. En plus que le compétence professionnelle, c’est une question de feeling, de justesse des diagnostics, de doigté et d’équité dans la sérénité.

    Voila des années que la sérénité n’est pas l’apanage des « bleus ». Pour parodier Cantona que j’adore en temps que bonhomme : quand on est serein dehors on est serein dedans.

    Dans sa position, Blanc ne pouvait pas ne pas « marquer le coup » et ne pas donner une « petite punition collective » qui n’est pas si injuste que ça et qui ne va pas dresser les joueurs les uns contre les autres. Ensuite comme, à ce que j’ai compris, son vivier n’est pas si considérable que ça, il devra faire appel à tous sans autres exclusions que celles dictées par la technique et la stratégie. S’il devait exclure un plutôt qu’un autre, là il se comporterait comme un juge. Il devra justifier ses futurs choix par la technique ou la stratégie pour que personne ne pense être exclu pour une raison disciplinaire. Pour certains le doute subsistera toujours.

    Je crois savoir que Laurent Blanc pense la même chose que moi au sujet des responsabilités du fiasco sud africain en dehors de l’équipe au sens large. Aussi il va essayer d’éviter le piège médiatique en n’alimentant pas trop rapidement la propension des français à condamner ou à encenser sans discernement puis en rendant son tablier rapidement (s’il ne se laisse pas piéger par le système).

    Il ne va pas tenir longtemps son autorité de lui même. Il sait que s’il déplait à 4 ou 5 malfaisants, très vite ses choix seront contestés même par ses joueurs qui le diront ou pas selon qu’ils se sentiront en phase ou pas avec l’opinion publique.

    Si Laurent Blanc n’a pas les résultats escomptés (par qui ?) il lui arrivera ce qui est arrivé aux autres. Comme je l’ai déjà dit, les gens compensent la vanité de leur existence par une appropriation de tout ce qui leur semble plus ou moins public (voir l’expression « l’argent du contribuable » utilisée à tort et à travers). Ils se croient propriétaires de leur « fournisseur de foot » et exerceront à leur manière l’autorité dont ils se croient investis par ce titre de propriété virtuel. Les acteurs sportifs le savent et c’est cette appropriation qui fait qu’ils sont sur le devant de la scène et que leurs chiffres d’affaires grandissent sans cesse grâce, en fait, à ceux qui contestent le plus cet accroissement.

    Dans toutes les équipes de toutes natures il y a des leaders qui entrainent l’équipe dans son ensemble, pour le bon et pour le mauvais. Je ne crois pas que la FFF arrivera à la conclusion que l’unanimité s’est faite sous la contrainte de certains sur les autres. Chacun s’est probablement déterminé en fonction d’un faisceau de motivations différentes selon les joueurs avec plus ou moins d’enthousiasme, comme toujours quand un groupe prend une décision collective. Par conséquent la FFF ne fera rien de plus que ce que L. Blanc a décidé. Ou alors elle fera plus de mal que de bien.

    Mon avis ne vaut que ce qu’il vaut. Je forge mon opinion sur ces gens sur l’image médiatique qu’ils donnent d’eux et qui n’est pas forcément celle que j’aurai d’eux en « face à face » et, comme tout le monde, en fonction de mon expérience personnelle qui est riche mais forcément « conditionnée ».

    Cordialement,
    Claude

  22. jany guiot dit :

    Lu dans Le Figaro

    Sarkozy veut déchoir certains
    criminels de la nationalité

    Mots clés : nationalité française, délinquance, policiers agressés, GRENOBLE, Nicolas Sarkozy

    Par lefigaro.fr
    30/07/2010 | Mise à jour : 14:40 Réagir
    Crédits photo : AFP
    Nicolas Sarkozy souhaite que les délinquants d’origine étrangère qui mettent en danger la vie d’un représentant des forces de l’ordre puisse perdre la nationalité française. En cas d’assassinat, il propose une peine incompressible de 30 ans de prison.

    Il avait annoncé «une lutte implacable, une guerre contre la criminalité ». Revenu à Grenoble, théâtre de violences mi-juillet, pour installer le nouveau préfet de l’Isère, Nicolas Sarkozy a annoncé vendredi une série de mesures choc contre la grande délinquance et les agressions de membres des forces de l’ordre. Le président souhaite déchoir de la nationalité française toute personne d’origine étrangère «qui porterait volontairement atteinte à la vie d’un policier, d’un gendarme, d’un militaire». «La nationalité française se mérite et il faut pouvoir s’en montrer digne», souligne le chef de l’Etat. «Quand on tire sur un agent chargé des forces de l’ordre, on n’en est plus digne».

    Toujours sur le front de la nationalité française, le président veut que l’acquisition de citoyenneté pour un mineur délinquant ne soit plus automatique au moment de sa majorité. Le chef de l’Etat est aussi revenu sur les sans-papiers. «Je souhaite que l’on évalue les droits et les prestations auxquelles ont aujourd’hui accès les étrangers en situation irrégulière». «Une situation irrégulière ne peut conférer plus de droits qu’une situation régulière et légale!», a-t-il pointé.

    Nicolas Sarkozy promet également l’extension des peines plancher, en septembre, «à toutes les formes de violences aggravées», comme celles qui ciblent les personnes dépositaires de l’autorité publique. Actuellement, les 24.000 peines planchers existantes s’étaient appliquées aux récidivistes. Le président soutient aussi, «l’instauration d’un peine de prison incompressible de 30 ans pour les assassins de policiers ou de gendarmes». Cette mesure sera discutée à la rentrée.
    ***************

    Enfin des mesures fortes, mais il faut quelles soient suivies dans les faits et que les tribunaux rendent une justice exemplaire pour le bien de notre democratie, pour le bien des administres.

  23. Ernest Gransagne dit :

    Bonjour à tous les amis,

    une bien belle soirée d’été / conférence / hier soir en compagnie d’une bien intéressante personne :

    le Capitaine de Corvette Claude Ayçoberry. (le connaissez vous Jacques ?)

    Il nous a présenté un vieil ami à lui : le Capitaine James Cook !

    Un régal…

    Bien entendu, j’ai pensé à notre ami Jacques D’Hornes et cela m’a permis de conclure que l’on ne s’ennuyait pas dans la marine ! Même dans les 40e ou 50e sud !
    (mais oui, je blague un peu)

    Cela dit, la violence des hommes était bien là, et l’individu haïtien qui lui a porté le coup de massue fatal sur la tête quand Cook lui tournait le dos, prouve bien que « l’incompréhension » est toujours source de maux, non ?

    A bientôt

    eg

  24. emmanuel dit :

    Jany,
    La dignité d’un grand discours. Un peu de sérieux. A Grenoble c’est la République remplacée par des caméras vidéo.
    Quand on demande à un policier ce qu’il souhaite pour faire son bouleau ce n’est certainement pas de la vidéosurveillance…
    Imagine-il vraiment que ces voyous qui ne respectent rien, vont répondre à l’ordre Républicain sous prétexte qu’on les film? Un casino est truffé de caméras. Cela ne semble pas les arrêter.
    Ses 9000 ou 19000caméras vont juste permettre à des sociétés privées de prendre un marché public juteux pour des coûts bien supérieurs au recrutement de policiers.

    Avec ce personnage il y a à présent rupture…
    Le grotesque est tolérable quelques mois.

    Qui lui a demandé de faire son discours fleuve avec autant de polémiques possibles dans chaque phrase ?
    On lui demande de moins parler, et d’agir…
    Cela fait trois ans qu’il a les pleins pouvoirs.
    Et cela fait 8ans qu’il s’occupe de Sécurité Publique en France. Est ce que cela s’améliore?
    Si la réponse et non, alors on peut considérer qu’il y a échec…
    Ou alors serait-ce la crise aussi?

    Comment continuer à accorder la moindre crédibilité à tout ce verbiage? Ce verbiage qui va juste amener le FN au second tour de 2012, avec le PS ?

    Je vous laisse apprécier l’impacte de ces images instrumentalisées et qui font le tour du monde… Et là aussi c’est une police désarmée qui fait son bouleau.
    http://edition.cnn.com/video/?/video/world/2010/07/30/france.immigration.video.cnn

    Et SVP, que vient faire le PS de1981 dans le débat…
    Le PS est tout aussi dépassé que cet UMP…

    Aussi à République Solidaire on trouve également des anciens PS.

    Dominique de Villepin a choisi de défendre une République Solidaire.
    J’ai répondu à son appel.
    Et je le soutiens dans sa démarche.

    Et je n’ai encore une fois rien contre l’UMP. Mais ce que ce Monsieur Sarkozy en a fait c’est lamentable…
    Son rôle c’était d’être un grand Président de la 5éme République de tout les Français, et d’appliquer à la lettre un programme pour une France d’après.

    Très cordialement.

    Emmanuel

  25. emmanuel dit :

    Jany,

    Sur le « droit au logement opposable » on a eu droit aussi à de beaux discours…
    Le fait est que des SDF meurent toujours dans la rue en France.

    http://www.logement.gouv.fr/rubrique.php3?id_rubrique=1458

    Emmanuel

  26. Claude dit :

    Jacques,

    Au moment de fermer mon ordi; je relis votre post et je vois que je n’ai pas réagi à cette phrase : « il pouvait facilement se retrancher derrière en disant qu’il s’était plié à la décision de la Fédération ». Laurent Blanc est un meneur d’homme. Les meneurs d’hommes ne sont pas de ceux qui doivent, par devoir ou lâcheté, se soumettre à une autorité supérieure et s’y abriter. Je pense qu’il fait partie de ceux qui assument leurs choix et qui ne rejettent pas la responsabilité sur leurs collaborateurs ou leurs encadrement. Les gens qu’il a à encadrer doivent le savoir et lui faire confiance pour ça aussi. Ou alors je voudrai le voir en face pour savoir comment il cache bien son jeu.

    Bonne chance à lui
    Cordialement,
    Claude

  27. jany guiot dit :

    Iran: 4 trafiquants de drogue pendus
    AFP
    20/07/2010 | Mise à jour : 09:45 Réactions (34) Quatre hommes, reconnus coupables de trafic de drogue, ont été pendus à Ahvaz (sud-ouest) et Kerman (sud), a rapporté aujourd’hui la presse iranienne.

    Vous pouvez lire toutes les manchettes des journaux du monde entier…tous les jours, vous trouverez des sujets sur les trafiquants de la mort…

    Le débat sur la peine de mort n’est pas fini….
    Pourtant le trafic de drogue n’est-il pas une faute que nous pourrions considérer comme « majeure » ?
    La plupart des pays musulmans on fait le choix de la severite…et nous dans notre Europe quel choix avons-nous pour contrer ce malheur qui s’est installe dans nos ghettos ?

    Sommes-nous surs que tous les habitants des ghettos apprécient de voir ce trafic au bas de leur fenêtre, au risque d’emporter leurs enfants ?

    Peine de mort dans la philosophie des Lumières (source Wikipedia)
    Article détaillé : Théories du contrat social.
    Alors que durant le Moyen Âge, l’aspect expiatoire de la peine de mort était pris en compte, ce n’est plus le cas sous les Lumières. Ces dernières définissent la place de l’Homme au sein de la société non plus selon une règle divine, mais comme un contrat établi à la naissance entre le citoyen et la société, c’est le contrat social. À partir de ce moment, la peine capitale doit être vue comme utile à la société, par son effet dissuasif, mais aussi comme un moyen de protection de cette dernière vis-à-vis des criminels.
    Le déterminisme humain de certains philosophes, comme Julien Offray de La Mettrie et Denis Diderot qui considèrent que puisque l’Homme n’est pas libre de ses actions (qui lui sont dictés par son environnement, sa constitution physique ou encore ses sensations), le seul aspect qui prévale dans la peine capitale est la protection de la société. À ce sujet, Diderot est plutôt clair : « Le malfaisant est un Homme qu’il faut détruire et non punir »21.
    Thomas Hobbes considère que le Contrat social existe pour assurer l’ordre dans la société, garantissant ainsi la conservation dans le temps de cette dernière. En rompant ce contrat, le criminel menace la société, cette dernière est donc en droit de se protéger en condamnant à mort le coupable. John Locke insiste sur l’aspect dissuasif en écrivant que « dans l’état de la nature tout Homme a le pouvoir de tuer un assassin afin de détourner les autres de causer un dommage semblable »22.
    La sûreté de l’État, par le respect du contrat social prime : la peine de mort est donc justifiée, y compris chez Kant, qui critique les thèses de Beccaria et la « sensiblerie sympathisante d’une humanité affectée », ainsi que le raisonnement qui fonde « l’illégitimité de la peine de mort sur le fait qu’elle ne peut être contenue dans le contrat social »: pour lui, « tout cela n’est que sophisme et chicane »
    *** Par contre Victor Hugo écrit : « La peine de mort est le signe spécial et éternel de la barbarie. »

    La barbarie nous la trouvons aussi dans le terrorisme, dans le trafic de drogue…
    Sommes-nous devenus des témoins dans le confort d’une loi qui empêche de répondre ?
    Aujourd’hui la question est toujours présente « pour ou contre la peine de mort ? »

    Pourtant le temps nous ramène progressivement aux valeurs « du contrat social » car nous voulons mieux reconnaître et mieux responsabiliser chacun dans son environnement global (social, sociétal, environnemental)…

    Inacheve

    Bien cordialement,

    jany guiot

  28. jany guiot dit :

    Lu dans Le Figaro

    Insécurité : «C’était intenable, nous sommes partis»

    Mots clés : Agressions, incivilités, trafics, montée du communautarisme, tensions raciales, violences tribales, émeutes de Grenoble, Perpignan

    Par Raphaël Stainville
    30/07/2010 | Mise à jour : 18:38 Réactions (8)
    Myriam, jeune femme appréciée de tous, voulait croire au bonheur à Perpignan. Mais les
    Agressions, incivilités, trafics, montée du communautarisme, des tensions raciales et des violences tribales… Victimes de cette situation, des familles migrent. Des anonymes qui vivent aujourd’hui en France comme des exilés de l’intérieur. Après les émeutes de Grenoble et Saint-Aignan, reportage à Perpignan.

    Myriam P. s’en souvient comme si c’était hier. Elle se souvient des cris dans la rue, des insultes qui montaient, de la horde qui gonflait, se massait sous ses fenêtres, des projections de pierres et de carrelages qui menaçaient de tomber dans la chambre de sa fille endormie et bientôt des coups de boutoir dans sa porte, après qu’une quinzaine de jeunes eurent défoncé le portail de son immeuble.

    Réfugiée dans les toilettes de son appartement, tenant blottie contre elle son bébé tandis qu’elle essayait désespérément de joindre la police, elle pouvait les entendre qui hurlaient:« On va vous crever, sales céfrans (Français, ndlr). » Son mari, lui, arc-bouté derrière la porte d’entrée, pouvait voir voler en éclats son mur devenu poussière de plâtre. « On a cru vivre nos derniers instants. Sans l’intervention de la BAC, c’en était fini. » C’était dans la nuit du 17 au 18 avril, au 14 de la rue des Trois-Journées, en plein cœur de Perpignan. A cinquante mètres de la splendeur gothique qu’est la cathédrale Saint-Jean-Baptiste, et à deux cents mètres à peine du commissariat principal. Coupables d’avoir osé demander que cessent sous leurs fenêtres les rodéos de scooters et menacé de prévenir les flics.

    Pendant cinq jours, encore traumatisé par la violence de l’agression, le jeune couple a bénéficié, grâce à leur assureur, de la protection d’un vigile. Mais après? Renforcer la cloison? Dérisoire! S’en remettre aux caméras de surveillance installées dans la ville pour prévenir des agressions? Elles ont fait la démonstration que la dissuasion ne suffisait pas face à des délinquants mineurs le plus souvent impunis. A quoi bon vouloir rester dans ce quartier quand leurs agresseurs étaient déjà libres, alors qu’eux-mêmes, à quatre heures du matin, n’avaient pas fini de déposer plainte? L’un d’eux, à 15 ans, comptait déjà 122 arrestations à son actif. Rester? Autant tenter le diable! « C’était intenable, donc nous sommes partis. Il aurait fallu me payer très cher pour que j’y reste un mois de plus », dit-elle aujourd’hui avec le sentiment coupable qu’en choisissant l’exil, elle démissionne et abandonne le terrain à ces nouveaux barbares.

    Pour autant, cette jeune femme énergique sera la seule à témoigner à visage découvert, parce qu’« il faut sortir de l’omerta, briser la spirale du silence ». C’est qu’elle n’est pas seule à avoir connu l’enfer. Certains n’ont pas eu sa «chance».

    Direction Saint-Assiscle, un quartier résidentiel de Perpignan. Le 2 juillet, Katy et Thierry, son compagnon, ont été à leur tour victimes de la violence ordinaire. Sur sa page Facebook, la jeune femme de 35 ans livre, lasse, ses sentiments:« C’est pas la joie en ce moment avec la merde qui traîne dans mon quartier… J’ai failli perdre la vue à l’œil gauche. Voilà, c’est pas trop la fête à Perpignan. » Lorsqu’elle consent à nous parler, enfin, elle explose. Son compagnon ? Agressé au poing américain et à la barre de fer, alors qu’il était descendu s’interposer, voyant que deux gamins à vélo qui rentraient du cinéma étaient sur le point de tomber dans un guet-apens, au milieu de jeunes caillassant des voitures. Ils étaient quinze à s’acharner sur lui. Résultat : douze points de suture sur le visage et trois autres sur le crâne. Elle ? Rouée de coups par des gosses à qui elle distribuait des bonbons à l’occasion des fêtes de quartier! « Pendant que nous déposions plainte, certains jeunes étaient déjà à nos fenêtres, salissant d’insultes notre fille de 10 ans qui n’arrivait plus à dormir et qui attendait notre retour… la menaçant : « On va t’attraper ! » Depuis, elle fait des cauchemars ! » Et son petit frère de 8 ans, un garçon qui ne s’est jamais battu et, insiste Katy, a toujours été premier de sa classe… lui ne cesse désormais de répéter:« Quand je serai grand, je vous tuerai tous. » Depuis, des bandes traînent sous leurs fenêtres et font pression pour qu’ils retirent leur plainte. « Nos voisins eux-mê mes nous le demandent, pour en finir avec cette histoire qui empoisonne la vie de l’immeuble. Boîte à lettres fracassée, courrier volé, je suis aujourd’hui obligée de convenir de rendez-vous avec la postière pour récupérer mes lettres ! » Intimidations, menaces, comment, dans ces conditions, rester plus longtemps ? Pour Katy, la conclusion s’impose d’elle-même : « Longtemps, la France a été une terre d’asile. Aujourd’hui, c’est à notre tour de nous réfugier, parce que c’est trop tard et que la situation nous a échappé. »

    Comme Daniel W. Rossé, passé à tabac pour un paquet de cigarettes, alors qu’il déambulait dans les rues du quartier Saint-Matthieu, il a fui le centre-ville où il vivait depuis dix ans. « Lorsque je me suis relevé, j’ai mis une heure à faire trois cents mètres pour rentrer chez moi. Quand je me suis présenté au commissariat quelques jours plus tard, les flics n’ont même pas daigné enregistrer ma plainte. »

    Les histoires se ressemblent comme de tragiques copiés-collés. Comme si rien n’était fait. Ou que ce qui est entrepris l’était en vain. Difficile pourtant de croire qu’une telle violence peut régner à Perpignan, et qu’en plein centre-ville, certains quartiers sont de véritables zones de non-droit, aux mains de petits caïds à peine sortis de l’adolescence. Les façades, pour beaucoup, sont ravalées, lessivées. Il n’y a pas de tags. Tout juste quelques travellers, comme on les appelle, qui quémandent trois sous et une cigarette en jouant de la guitare sur le trottoir, une bouteille de Bud à la main. Un calme trompeur. « C’est que les racailles qui habituellement squattent le quai Vauban, terrorisent le quartier Saint-Jacques ou le quartier Saint-Matthieu, ont quitté la ville, tous frais payés par la municipalité, pour la Côte d’Azur », observe un commerçant excédé.

    Abdel, lui, a anticipé le retour de ces « fils indignes » de l’immigration. Agressions, insultes, il a fini par fermer son restaurant de couscous en centre-ville, qui faisait le bonheur des troupes de théâtre à la sortie des spectacles, pour en ouvrir un autre à la fin du mois d’août, dans un quartier plus paisible, en périphérie.

    Latifa (le prénom a été changé), une Algérienne aujourd’hui à la retraite, a honte elle aussi. Honte que ces « Arabes » ou ces « Gitans », dit-elle sans s’entourer des précautions dont le plus souvent usent les commerçants ou les politiques, qui préfèrent évoquer « les populations difficiles », puissent imposer aux habitants de Perpignan un « quasi couvre-feu». « Vous comprenez, insiste-t-elle au téléphone, moi, j’ai connu la guerre. » Les rodéos de scooters, les vols à l’arraché, les trafics, les gosses camés ont fini par dissuader les gens de sortir le soir. Quai Vauban, où a été délocalisé le Quick, les restaurants font le plein de leurs terrasses en journée. Le soir, la clientèle, lorsqu’elle se déplace, se réfugie dans les arrière-salles. « Quand on sort, dit Latifa, on ne peut s’empêcher de se retourner en sursaut au moindre bruit. Ce n’est pas normal. »

    Exaspérés, certains parlent de s’organiser en milice

    Quartier Saint-Matthieu, nous avons rencontré Carlos, une grande carcasse brune qui ne craint pas grand monde. C’est lui qui, au début du mois, est venu porter secours à André Crémer, 88 ans, agressé avec sa femme alors qu’il venait d’acheter du pain, et qui mourra quelques jours plus tard des suites de ses blessures. Assis sur les marches qui conduisent à la CAF, Carlos raconte, jetant parfois un regard un peu inquiet sur les passants qui nous observent, saluant aussi des voisins, des amis. Ceux qui restent encore. Il raconte l’absurdité d’une ville, où bientôt il faudra renoncer à se défendre, renoncer à dire non, sous peine d’être accusé de provocation. Lui vient d’Argentine. Il vit ici depuis plus de vingt-cinq ans. Il a vu se dégrader la situation, se déshumaniser le centre-ville, se transformer la rue Petite-la-Monnaie, autrefois l’artère la plus commerçante. Aujourd’hui, les échoppes sont presque toutes fermées. Ce ne sont plus que rideaux de fer baissés. Il a vu, il y a quelques années, arriver les bobos qui cherchaient à investir l’un des quartiers historiques de Perpignan, avant de quitter leurs appartements au bout de trois mois. Il a entendu et cru les discours sur la mixité sociale. Aujourd’hui, il constate que les communautés s’affrontent, qu’il n’y a plus aucune volonté d’assimilation, et que les gens ne se contentent pas d’importer leur culture, mais aussi leurs problèmes. « Vous imaginez, moi, si j’étais arrivé en bombacha (pantalon gaucho, ndlr), le sombrero vissé sur la tête, avec mon cheval et mes moutons que j’aurais laissés ch… dans la rue ? »

    Maire adjoint UMP chargé de la sécurité, Pierre Parrat minimise. Pour lui, depuis 2005, et les émeutes qui ont vu s’affronter les populations gitane et maghrébine, la situation s’est améliorée. Chiffres à l’appui, il nous en fait la démonstration. On veut bien le croire, croire qu’il ne s’agit que d’un sentiment d’insécurité exacerbé par la crise. Et pourtant, il faut pouvoir entendre cette exaspération sourde qui monte, cette colère qui gronde, la désespérance de beaucoup. Certains parlent à demi-mots de s’organiser en milice pour rétablir l’ordre. D’autres font provision d’armes. « En face, ils ne nous ont pas attendus pour s’équiper. » Le maire lui-même, dans une réunion publique, le 8 juillet, reconnaissait le phénomène:« Ce sentiment d’impunité et d’insécurité prend le pas sur notre vie en société. Il n’y a qu’à voir les magasins qui vendent des bombes lacrymogènes et des matraques électriques littéralement dévalisés par des particuliers. C’est inacceptable. »

    Perpignan est une poudrière. Dans certains quartiers, comme le Bas-Vernet, les médecins ne se déplacent plus en urgence le soir et vous dirigent directement vers l’hôpital. Comme à Béziers. Ou à Nîmes. En mai dernier, un praticien de SOS Médecins a été agressé dans la cité du Valdegour. En réponse, Bernard Sialve, fondateur de la structure nîmoise, a fait valoir son « droit au retrait », « parce qu’il n’est pas de métier qui mérite que l’on puisse mourir pour l’exercer ». « Depuis, dit-il au téléphone, la situation est redevenue normale. » Lorsqu’ils sont appelés en pleine nuit pour ausculter les malades, ils demandent aux habitants d’assurer la sécurité de leur véhicule et de leur personne, faute de quoi, ils ne peuvent intervenir. Bernard Sialve se contente de cela. Un Etat de non-droit où émergent partout des zones d’inégalités territoriales.
    ******************************
    Il est important que les journaux temoignent pour que tout le monde comprenne que nous sommes arrives a un point de non retour et qu’il va falloir reagir tres durement.
    Les hommes politiques doivent prendre conscience que nous devons trouver une reponse.

    Bien cordialement,

    jany guiot

  29. Dictein dit :

    Bonjour, je suis nouveau ici, je viens meme juste inscrire, je suis très interessé par des sujets économiques et vie sociale, je n’interresse pas au sujet des politiques purement pouvoirs des dirigeants kmer ou des autres pays d’asie.

    je mets tout de suite notre barrière, pour ne pas mélangé, pro ceci ou celà. mon but est de votre comprendre dans quel monde vous etes.

    Commencons par, votre existant depuis vous quittez votre pays, quels sont les resultats? avez vous déjà réflechir? ou totalement absent de votre esprtit, ou bien jamais fleuté votre esprit?

  30. emmanuel dit :

    Jany,
    C’est un problème de sécurité publique à traiter comme tel.
    Pour le traiter qu’il arrête ses discours, et le verbiage haineux pour attirer le FN dans son filet.
    La police a besoin de moyens, et pas de discours.

    Avec son discours à Grenoble il a ouvert des polémiques. Alors qu’il faut rassembler…

    Cela suffit…

    Qu’il parte. Et la France retrouvera l’envie d’aller de l’avant ensemble.

    Cordialement.

    Emmanuel

  31. emmanuel dit :

    Jany,
    LA peine capital c’est une réponse barbare et rien d’autre.
    Rien ne justifie la peine capital.
    Aucun systéme judiciére est infaillible. Et nous en avons fréquement des exemples évidents.

    Je ne partage pas du tout votre opinion…
    Le débat est définitivement clot pour le plus grand nombre de démocratie…

    L’Ira

  32. emmanuel dit :

    Jany,
    La peine capitale c’est une réponse barbare et rien d’autre.
    Rien ne justifie la peine capitale.
    Aucun système judiciaire n’est infaillible. Et nous en avons fréquemment des exemples évidents.

    Je ne partage pas du tout votre opinion…
    Le débat est définitivement clôt pour le plus grand nombre de démocraties…

    L’Iran est un régime barbare et moyenâgeux, et rien d’autre. Et une majorité d’Iraniens souhaite quitter ce régime barbare qui lapide des femmes.
    Cordialement.
    Emmanuel

  33. jany guiot dit :

    Nationalité: Hortefeux surenchérit
    AFP
    31/07/2010 | Mise à jour : 22:25 Réactions (64) Le ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux veut étendre les possibilités de déchéance de nationalité aux cas d’excision, de traite d’êtres humains ou d’ »actes de délinquance grave », dans un entretien à paraître demain dans le Parisien/Aujourd’hui en France.
    *************
    Je soutiens Monsieur le Ministre Brice Hortefeux, la situation en France est devenue intolerable et il est important de prendre des mesures pour que nous puissions tous vivre en harmonie dans ce pays formidable qu’est la France…

    Bien cordialement,

    jany

  34. jany guiot dit :

    UMP/délinquance: prison pour les parents
    AFP
    31/07/2010 | Mise à jour : 21:02 Réactions (56) Le secrétaire national de l’UMP en charge de la Sécurité, Eric Ciotti, qui prépare un texte sur la responsabilité pénale des parents des mineurs délinquants, propose deux ans de prison ferme quand ceux-ci n’auront pas fait respecter les obligations auxquelles seront soumises leurs enfants condamnés.
    ***************
    La Securite des personnes fait aussi partie des « Droits de l’Homme »
    Nous devons en finir avec le laxisme des annees 80, en finir avec la violence…
    Je propose que les familles de delinquants paient les jours, les mois et les annees de prison…soit plus de 20000 Euros par mois de presence dans une prison…

    La France doit retrouver son eclat et sa joie de vivre…

    Merci a notre Ministre Brice Hartefeux…

    Bien cordialement,

    jany

  35. jany guiot dit :

    Pardon, je voulais ecrire Brice Hortefeux

    jany

  36. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Ernest,

    Même si la Marine est une grande famille, je ne connais pas ce Capitaine de Corvette.

    Je ne doute pas que vous ayez passé une soirée très agréable car il a sans doute évoqué quelques souvenirs, car même au-delà des quarantièmes il y en a également et non des moindres et comme bien souvent ils relient les hommes, ils restent gravés dans nos mémoires.

    C’est gentil d’avoir eu une pensée pour moi au cours de cette conférence. C’est vrai que l’on ne s’ennuyait pas dans la Marine et je mentirais si je disais le contraire. En écrivant ces quelques lignes, quantité de souvenirs me reviennent et souvent ce sont les bonnes parties de rigolade qui resurgissent. L’important était qu’elles réunissaient tous les membres de l’équipage du plus petit des matelots au Commandant, l’union sacrée sur laquelle il faut pouvoir compter pour mener un bâtiment à remplir ses missions.

    Bien souvent, compte tenu des éléments météorologiques, surtout dans ces contrées, il y avait parfois un « ras le bol complet », un ras le bol de manger plutôt un casse-croûte pendant plusieurs jours que quelques petits pois et pour cause, nous risquions de jouer aux billes dans les coursives, un ras le bol de ne pas pouvoir récupérer du sommeil en retard suite aux quarts qu‘il fallait quand même effectuer et à l‘état de la mer, un ras le bol de marcher sur les cloisons, je ne parle pas de tous ces exercices (sécurité, poste de combat, etc…) auxquels tout l’équipage devait participer pour entretenir notre efficacité à intervenir en tout temps, en toute circonstance et tout lieu. Nous nous devions d’être opérationnels 24H/24. Et dans ce cas, de bonnes parties de rigolade liées à quelques plaisanteries ou mésaventures de l’un d’entre nous, certains d’entre nous conservent quelques séquelles pour avoir par exemple embrasser une porte étanche, permettaient de retrouver le sourire.
    Je m’ouvre un peu, et pourtant j’évite souvent d’en parler avec des personnes qui ne connaissent pas le milieu car il faut l’avoir vécu pour pouvoir comprendre la vie d’un marin. Cette vie n’est pas toujours facile, mais elle permet aux hommes d’être soudés, elle permet de poser un regard sur autrui, l’aider à passer ce moment où il est déprimé et le faire en toute humilité, se rendre disponible pour aider un petit camarade dont le simple regard exprime la détresse, etc…, la liste est longue mais elle mène à la fraternité.

    La Marine c’est ça aussi. Il ne faut pas la voir seulement au travers de ses missions de représentation avec de bonnes escales, il y a une vie à bord de nos bâtiments avec un seul but, servir au mieux notre Pays.

    Bien amicalement

    Jacques

  37. jany guiot dit :

    Emmanuel,

    J’ai longtemps lutte pour défendre le droit et contre « la peine capitale »
    Aujourd’hui, je reste profondément contre ce geste…Pourtant le trafic de drogue, le terrorisme de banlieue, ont amene un autre type de violence…Une violence qui ne permet pas a toute une population d’accéder au bonheur, a la tranquillité…

    Nous savons tous que cette violence a de multiples causes, il n’est pas nécessaire de les rappeler ici, nous sommes assez grands pour en avoir fait le tour.
    Il y a plus de dix ans, j’écrivais « Kalachnikov Démocratie, la justice du pauvre »…Les Ghettos en Bastille d’ignorance…

    Beaucoup de jeunes ne trouvent pas dans nos institutions les repères dans lesquels ils pourraient se reconnaître, certains refusent la société et les valeurs communes, d’autres se livrent à la délinquance (trop longtemps acceptée par d’anciens gouvernements dont la véritable faute a été la fuite des responsabilités)

    L’on rase bien les tours « des ghettos urbains » en y mettant des charges de dynamites (le feu) pour mieux construire une vie plus harmonieuse.
    Au fond, dans cet acte, nous ne changeons que la forme, seule la lumière du véritable dialogue social peut changer le fond.

    Si l’on détruit les tours, c’est que l’on admet qu’il est impossible de rendre à l’homme sa liberté de s’épanouir et de s’intégrer dans une société plus adulte et plus responsable sans faire cet acte de destruction.
    Les tours des ghettos sont des « Bastilles d’ignorance » où nous marginalisons nos propres contradictions, notre propre mal être, celui de la peur du devenir.

    Aujourd’hui, nous y sommes arrives, c’est le point de non-retour…
    La violence est la, le trafic de drogue comme seule porte sur l’avenir, le travail a disparu avec la crise et les gestes pour l’attirer vers les banlieues deviennent de plus en plus vains…

    Et la Justice a-t-elle évolue ?

    Pourtant cette violence est la depuis trente ans, trente ans c’est beaucoup…Si j’ai rappelé la période des « lumières », c’est qu’il y a un questionnement qui revient aujourd’hui dans les pays occidentaux…
    Comment protéger nos démocraties contre les débordements ?

    Je n’ai pas mis en avant l’Iran comme exemple, j’ai eu l’occasion de travailler en Iran et je sais que les jeunes iraniens sont formidables…Je ne parle pas du gouvernement…

    Le trafic de drogue est puni très sévèrement dans beaucoup de pays du Moyen Orient à l’Asie…
    En Asie, Il y a très peu d’actes de violence dans les rues car la police réagit très sévèrement…

    La réflexion va venir naturellement dans nos pays occidentaux, nous avons une justice qui défend « l’injustifiable », les actes « barbares » au nom du droit « du justiciable »…et dans le même temps que fait-elle pour les victimes terrorisées ?
    Comment allons-nous nous en sortir ?

    Sommes-nous prêt à changer nos prisons pour permettre aux hommes de grandir ?
    En 2003, j’écrivais sur les prisons « l’Ombre au Soleil »
    Pour un nouvel humanisme dans les prisons
    Aujourd’hui les centres de détention sont devenus difficiles à gérer.
    Cette difficulté est due en grande partie à la concentration carcérale et à la non-acceptation de l’autre qui en résulte (phénomène de périmètre vital).
    Les différences deviennent des murs d’incompréhension et des raisons de violence.

    Aujourd’hui tous les clignotants sont au rouge, il nous faut choisir et prendre nos responsabilités, nous ne pouvons construire une société juste, sans de véritables régulations acceptées par tous, les règles de la démocratie.

    La question de la violence, du trafic de drogue, de leur traitement par la justice, de la qualification de nos prisons est immense…nous sommes dans une impasse…

    Inacheve

    Bien cordialement,

    jany

  38. Ernest Gransagne dit :

    Merci Jacques

    Sans commentaire – tout est dit -

    Ernest

  39. Ernest Gransagne dit :

    Bonjour Jany,

    en totale communauté de pensée avec ce que vous développez sur la justice et la criminalité.

    Depuis que Badinter a mis la peine de mort hors sujet en France, on ne cesse plus de défendre l’indéfendable…

    Les prisons deviennent des annexes du Club Med, les écroués deviennent des héros, voire des martyrs victimes de la barbarie policière.

    Etre « pour » ou « contre » la peine de mort est une alternative beaucoup trop simpliste.

    La question n’est pas si simple.

    La preuve est que l’Etat dont on ne peut pas dire qu’il n’est pas démocrate – les USA – n’a pas encore franchi le pas !

    Je pense profondément que si l’on ne remet pas  » la victime  » au centre du débat, notre Société va à sa perte.

    Notre Justice a besoin d’un « coup de torchon » , il va bien finir par le faire avant que « d’autre ne s’en charge » de manière non souhaitable, par les républicains que nous sommes.

    Assumons !

    Pour l’instant nous sommes en attente, les victimes aussi, celles qui ont pu survivre du moins, les caïds et autre petites frappes, elles, roulent derrières leurs vitres fummées.

    Jusqu’à quand ?

    eg

  40. Emmanuel dit :

    Jany,

    Je ne partage pas du tout votre pessimisme.
    Donnons des moyens à la justice, en écoutant les Magistrats qui sont sur le terrain de la délinquance des jeunes.
    Donnons les moyens en général à l’ensemble de l’appareil judiciaire.
    Il a réformé la carte judiciaire, mais sans obligation de moyens…

    Donnons à la police les moyens qu’elle réclame à Grenoble et ailleurs. A Grenoble les policiers demandent des armes, des voitures rapides, des gilets par balles, et surtout des effectifs supplémentaires.
    Il souhaite installer de la vidéosurveillance ???

    Et arrêtons les discours qui stigmatisent les Quartiers.
    Les quartiers c’est la France. Il n’y a qu’une France, et qu’une République.

    Concernant le Trafic de drogue, prenons l’exemple des USA. Le premier act de prohibition Américain date de 1914 « le Harisson Narcotics Act ».
    Les Américains luttent avec la DEA depuis presque 40ans. Les moyens mis en œuvre sont militaires. Et le trafic est toujours aussi florissant.
    Aux USA subsiste la peine capitale. Et pourtant le législateur n’a pas jugé opportun de condamner à mort les trafiquants.
    Probablement parce que couper une tête ne l’empêche pas de repousser.
    Les enjeux financiers du trafic représentent des milliards. En France on tue pour un paquet de cigarette.

    Rien ne justifie la peine capitale de mon point de vue d’être humain… Quel que soit le crime…

    Concernant les prisons ce gouvernement semble décidé à rénover nos prisons insalubres. C’est très bien. C’est la démarche à suivre, y compris en faisant appel à des opérateurs privés pour financer ces opérations.
    Mais il me semble nécessaire aussi de reconsidérer l’incarcération systématique.

    Nous sommes dans une impasse politique peut être… Qui en porte la responsabilité depuis 8ans ?
    Aussi, que la politique parle moins et agisse.
    Qu’est ce qui imposait à NS de faire un discours fleuve à Grenoble, avec un sujet de polémique dans chaque phase?
    Qu’il écoute ce que les policiers souhaitent pour faire leur bouleau.
    Et qu’il parle moins…

    Et enfin et surtout que cette politique soit irréprochable. Le feuilleton de l’été nous explique surtout qu’il y a deux justices. Ce qui constitue un repère catastrophique pour les jeunes.
    Est-ce que tous les Français vont avoir le droit au même régime de faveur? Est-ce que tous les justiciables dont le nom apparait dans une affaire de fraude fiscale massive, et de blanchiment vont être interrogés à leur domicile, ou sur leur lieu de travail?
    Vous avez écrit des ouvrages Jany…
    Pourriez-vous me communiquer l’éditeur, J’aurai plaisir à les lire.

    Très cordialement.

    Emmanuel

  41. jany guiot dit :

    Emmanuel,
    Non, je n’ai pas ecrit d’ouvrage….Cela viendra peut-etre si la source ne se tarit pas avant…
    J’ai surtout beaucoup ecrit aux hommes politiques, comme vous le faites Emmanuel, en prenant conscience que dans le fond je n’apportais pas grand chose…
    Je suis realiste…

    Chacun a son parcours Emmanuel, un parcours qui peut justifier ce que chacun peut ecrire…C’est pour cela que nous avons des differences…
    Ces differences sont importantes a prendre en compte pour faire sa propre synthese…

    Continuez a ecrire, a dire ce que vous ressentez car c’est important pour le debat et aussi pour aider aux changements de methode (si necessaire)

    Bien cordialement,

    jany

  42. jany guiot dit :

    Cher Ernest,

    Bonjour,
    Les belles voitures immatriculées à l’étranger roulent toujours…
    Nous sommes dans les années « Capone » et cela donne une certaine euphorie aux petits dealers qui se voient déjà dans la cour des grands…
    C’est ce sentiment de puissance, dans cette impunité reconnue, qui leur donne le droit de tirer sur la police…

    Ils apprennent même à intimider les gens dans la rue « t’as pas un clope ? »
    Suivant la réponse qu’ils obtiendront, ils sauront si la personne est déstabilisée…

    Nous avons assez de témoignages pour savoir que nous devons réagir vite et très fermement.

    Le discours du PS est dépasse, ce discours est le même qu’avant 2002, le PS n’a jamais reconnu la violence….
    En 2012, les électeurs devront choisir la violence avec le PS ou la lutte pour la sécurité de tous avec la droite rassemblée.

    Amities,

    jany

  43. jany guiot dit :

    Cher Ernest,

    Bonjour,
    Un probleme sur le site, je vous reponds…

    Les belles voitures immatriculées à l’étranger roulent toujours…
    Nous sommes dans les années « Capone » et cela donne une certaine euphorie aux petits dealers qui se voient déjà dans la cour des grands…
    C’est ce sentiment de puissance, dans cette impunité reconnue, qui leur donne le droit de tirer sur la police…

    Ils apprennent même à intimider les gens dans la rue « t’as pas un clope ? »
    Suivant la réponse qu’ils obtiendront, ils sauront si la personne est déstabilisée…

    Nous avons assez de témoignages pour savoir que nous devons réagir vite et très fermement.

    Le discours du PS est dépasse, ce discours est le même qu’avant 2002, le PS n’a jamais reconnu la violence….
    En 2012, les électeurs devront choisir la violence avec le PS ou la lutte pour la sécurité de tous avec la droite rassemblée.

    Amities,

    jany

  44. emmanuel dit :

    Ernest, Jany,

    Cette droite porte la totale responsabilité de l’état de la France.
    En 2012 les Français choisiront entre la République ou le fascisme.
    Je vois de quel côté vous vous situez…
    Vous choisissez les extrémes.

    Bonne continuation…

    Nous ne partageaons pas les mêmes idées, et encore moins les mêmes valeurs.

    Salutations.

  45. Claude dit :

    Emmanuel,

    Toujours les mêmes exagérations ! Pourquoi assimilez vous les socialistes au fascisme ? Vous n’avez pas le sens de la mesure.

    Cool…
    Claude

  46. Ernest Gransagne dit :

    Emmanuel,

    je suis surpris de constater que mes idées profondément humanistes, non sectaires, prônant l’amour des différences, ouvertes sur le monde entier, sans limite de frontières, puissent être cataloguées par vous « d’extrèmes ».

    Je serai toujours contre la « vision de gauche » des Royal, Aubry ou Hamon, qui n’éructe que des phrases sans signification, ou d’un Villepin qui ne fonctionne que dans la haine du Président que sa démarche en est ridicule et « hors sujet ».

    Ce n’est pas parce que l’on dit certaines vérités que l’on est dans les extrèmes…

    Cependant je sais que toutes les vérités ne sont pas faciles à entendre.

    Pour notre Président élu, le choix est facile : il n’y en a pas !

    Il doit gouverner. Quel que soit le temps.

    Pour le moment, on ne peut pas dire que le temps s’y prète !

    Dommage quand même que votre manque de discernement, vous empèche d’y voir clair.

    Cela dit ça ne m’empèche pas de dormir non plus : vous êtes un homme libre.

    Je continue également de penser que nous aurions le plus grand intérêt que toutes les réformes promises soient accomplies très vite.

    La France est en déclin depuis des décennies, si vous ne le voyez pas, c’est grave.

    Salutations

  47. jany guiot dit :

    Pour Emmanuel

    INFO LE FIGARO – Villepin renouvelle son adhésion à l’UMP
    Judith Waintraub
    04/08/2010 | Mise à jour : 11:44 Réactions (42) INFO LE FIGARO – Dominique Villepin vient de renouveler son adhésion à l’UMP. Il a envoyé le 30 juillet à Xavier Bertrand un chèque de 100 euros (soit plus que le montant requis ) accompagné d’une lettre dans laquelle il souligne l’importance d’apporter des réponses à l’ «inquiétude grandissante» des Français. L’ex-premier ministre a joint à sa lettre une copie du discours qu’il avait prononcé le 19 juin à l’occasion du lancement de son mouvement, République solidaire. Une attention que le secrétaire général de l’UMP a sans doute particulièrement appréciée.

  48. mélusine dit :

    Lorsque l’on choisit les extrêmes comme Ernest et Jany, ça encourage plutôt à aller dans l’autre sens…. juste une question d’énergie et d’équilibre ! Lorsque NS veut provoquer des émotions négatives à son profit, il oublie qu’il motive une grande partie de la population dans un sens « positif ».. La peur, la déchéance nationale, la violence, l’incitation à la haine, à la discrimination, au rejet et à l’exclusion, ne fonctionnent que sur une petite minorité artério-sclérosée qui craint pour ses funérailles.
    La majorité des français n’est plus manipulable et agit en conscience vers plus de respect, plus d’échange, de discernement et de sérénité… NS est obsolète, ses tentatives de manipulation aussi… mais La Vie s’en réjouit !
    Mélusine

  49. jany guiot dit :

    Melusine,

    Je suis assis sur la terrasse dehors, j’ai plante des petits arbres…Kantil, Cempaka, Kenanga, Oranger…Sawo Kecik, Bougainvilliers aux fleurs rouges et violettes…
    Les Cempakas et les orangers fleurissent en continue et donnent un parfum enchanteur…

    L’artériosclérose est responsable d’au moins 50% des raisons de la mortalité dans les pays occidentaux, sont-ils tous de droite ?
    Nous devons combattre cette maladie comme les autres en travaillant en amont sur les causes…La nourriture, le stress…l’environnement…

    Aujourd’hui la France souffre dans ses banlieues, la violence existe bien…La peur fait taire les gens qui croient que cela n’arrive qu’aux autres…

    La pensée unique de la gauche des années 95 a 2001 existe bien aussi et nous le voyons encore aujourd’hui, il est difficile de parler de la violence, c’est un tabou…
    La gauche, pour des raisons électoralistes, se refuse d’en parler, sauf certains maires de banlieues PS qui en parlent franchement…

    2002 a été une surprise pour le PS et pour ses dirigeants, ce serait dommage pour ce parti qu’il ne comprenne pas la leçon de cette époque…

    Aujourd’hui la violence est telle qu’elle aura un poids important dans la balance au moment du vote de 2012…

    Le Président de la République a son expression, elle peut plaire ou déplaire aux français, mail il ne travaille pas seul, il y a une équipe qui gouverne, il y a des Assemblées qui veillent, il y a une architecture de gestion de notre pays…Nous ne pouvons pas tout remettre en cause car un visage, des propos nous déplaisent en occultant tout la dynamique qui travaille au bien de tous…

    Segolene, Martine, Dominique, et Cie ne travailleraient pas seuls non plus, les fonctionnaires de l’Etat seraient toujours présents pour mettre du charbon dans la machine qui gère l’ensemble…

    Aujourd’hui les Etats doivent apprendre a mieux gérer, a mieux anticiper, la réponse de droite ou de gauche serait la même si la démagogie ne venait pas s’installer…

    Qu’a fait la gauche en 2001 pour la reforme des retraites… ? Rien
    Je ne suis pas contre la gauche, je suis pour qu’elle se responsabilise et qu’elle soit honnête dans son discours…

    Mitterrand faisait envoyer des copies de ses discours lorsque nous le questionnions sur la violence…Etait-ce une réponse ?

    Le Ministère de la Cohésion Sociale a fait beaucoup plus pour les banlieues…mais la tache est immense et vous le savez certainement…La crise est aussi la, avec ses emplois qui attendent…

    Bien cordialement,

    jany guiot

  50. jany guiot dit :

    Melusine,
    La personne (ce maçon en retraite) qui vient de se faire couper un doigt pour donner son argent aux voyous, n’est certaine plus « manipulable »…

    Malheureusement cela arrive aujourd’hui, dans les années passées, seuls les terroristes utilisaient de tels méthodes…

    Je voudrais tant que la poésie de vos jours dans un monde ou tout le monde s’aime soit une réalité…
    Pourtant, il y a des gens qui fuient les ghettos…
    Allez faire un tour a Saint Denis, aux Mureaux, a Chanteloup les vignes, a Mantes, etc.…

    Bien cordialement,

    jany

  51. emmanuel dit :

    Les Français au dire d’un sondage paru dans le Figaro approuveraient massivement le discours fasciste d’un Lefèvre. Lefèvre qui se révèle être le pantin ou le caniche de son maitre. Et son maitre surfe sur des sondages d’opinion. Il ne gouverne pas, il surfe.

    Tous ceux qui se laissent aller à mélanger délinquance et immigration, je les laisse méditer ces quelques lignes :

    « Les élites des banlieues françaises choyées par… les Etats-Unis
    En France, le « diversity management », la gestion de la diversité, a du mal à passer des bonnes intentions aux actes. Outre-Atlantique, c’est une réalité. L’ambassade américaine à Paris repère et forme les jeunes français prometteurs issus des quartiers populaires via son programme de « visiteurs internationaux ».
    Aux Etats-Unis, c’est un concept politique. Et il s’enseigne. Le « diversity management » (gestion de la diversité), dans un pays qui vient d’élire son premier président noir, est l’un des thèmes de l’« International Visitors Program » (Programme pour les visiteurs internationaux). Chaque année, ils sont 4.000 jeunes, dont une trentaine de Français conviés aux Etats-Unis pour trois semaines de séminaire. Ressortissants des pays où les Etats-Unis ont une ambassade, issus des formations de jeunesse des partis ou d’associations jugées influentes, ils sont appelés à être la future élite de leurs pays et sont invités à ce séminaire où l’on évoque aussi bien le manque d’accès à l’eau courante en Alabama que l’évolution des droits civiques. Le programme est en place depuis soixante ans. En leur temps, Nicolas Sarkozy, François Fillon ou Laurent Fabius y ont participé.
    Mais depuis la fin des années 1990, l’Oncle Sam n’invite pas chez lui que les nouveaux diplômés de grandes écoles. « On regarde ce que les jeunes font sur le terrain, pas quelle école ils ont fait. Ceux qui fondent un magazine ou une association de réflexion sur la banlieue sont forcément des gens d’avenir », explique Lora Berg, attachée culturelle de l’ambassade américaine à Paris, dont tous les employés sont invités à repérer les jeunes prometteurs. Mais c’est surtout une Française, Randiane Peccoud, qui supervise ce travail. Réunions, lancement de projets, bouche-à-oreille… L’ambassade suit tout ce qui bouge dans les quartiers populaires, avec des techniques de réseau classiques. Elle dispose aujourd’hui de la meilleure liste de la diversité en France.
    « Le pouvoir se prend »
    Invitée à Washington en tant que fondatrice de l’association Les Indivisibles (lire ci-contre), Rokhaya Diallo pense que, « contrairement à la France, les Etats-Unis ont compris qu’il y avait des Noirs, des Beurs, des Ultramarins qui peuvent compter. Pour des raisons démographiques, il y en a qui perceront ». Et donc, autant les aider. Le séminaire comporte aussi une branche consacrée aux techniques de campagne politique. Les conseillers en communication démocrates y enseignent comment démarcher les électeurs en porte-à-porte, comment se constituer un réseau. « Ce que j’en ai tiré, c’est que le pouvoir ne se demande pas, il se prend », s’enthousiasme Reda Didi, fondateur du think tank Graines de France.
    Car ce programme révèle une différence de fond entre la France et les Etats-Unis. Dans un pays qui pratiquait la ségrégation il y a cinquante ans, les minorités participent aujourd’hui aux conseils d’administration et sont dans les plus hautes sphères politiques. « La France continue de traiter les questions de diversité comme si elle était obligée, elle n’a pas compris qu’il en allait de sa propre dynamique », observe Marc Cheb Sun, fondateur de « Respect Mag ». « Aux Etats-Unis, la diversité est vue comme une grande force. Même s’il y a des signes encourageants, ce n’est pas encore le cas en France », souligne Lora Berg.
    Les participants semblent satisfaits : les Etats-Unis leur portent un intérêt qu’ils disent ne pas recevoir en France. « Les mêmes personnes qui sont discriminées en France sont promues aux Etats-Unis », résume Rokhaya Diallo. « J’ai envoyé un tract sur mon think tank aux députés français ; personne ne m’a répondu. Par contre, ça a enthousiasmé plusieurs membres du Congrès américain », ajoute Reda Didi. Comme les autres, il assure toutefois ne pas avoir mis son sens critique dans sa poche pour succomber à un nouveau rêve américain.
    CORENTIN BAINIER »

    Concernant Villepin et le renouvellement de son adhésion, c’est lui que cela engage, et uniquement lui. C’est sa stratégie.

    Pour Ernest, un humanisme qui porte en lui la haine des autres?
    Un humanisme qui plaide pour la peine capitale?
    Parlons de Citoyenneté Européenne, et Française.
    Parlons de la République. Il n’y en a qu’une. Et elle est indivisible.

    Que les réformes se fassent. On attend cela depuis trois ans…
    Tout comme on attend qu’il soit le Président de tous les Français.
    De même que nous attendons qu’il gouverne, et non qu’il s’attache à coller à des enquêtes d’opinion.

    J’ai 40ans. J’attends une réforme des retraites, et pas un bricolage de plus…
    C’est une crise systémique, j’attends que ces politiques prennent conscience de cela et l’assument.
    Tous son clientélisme fiscal qu’il a perpétué est à déconstruire. J’attends qu’il assume cette responsabilité.

    En 2007 il fallait faire le bilan de 30années PS et Droite ou le politique a été le champion du discours vide de sens…
    Hors cette politique spectacle prospère plus que jamais.
    S’il devait faire suivre d’effet chaque mot qu’il prononce, il me semble que nous l’entendrions moins.

    La sécurité, pour laquelle nous ne sommes pas en guerre mais devons agir, il ne faut pas en parler mais agir.
    En fait d’action trois présumés délinquants ont été arrêtés dans une démonstration de force ridicule devant des caméras, dans la continuité d’un discours outrancier, et hors sujet.
    Ce problème de sécurité publique qu’il arrête d’en parler, qu’il agisse.
    Hors son action va consister à placer des caméras.
    Et en fait d’effectif supplémentaire, la Police de Grenoble va recevoir 30auxiliaires de sécurité.

    NS comme ses prédécesseurs c’est: parole parole parole etc…

  52. emmanuel dit :

    Cela vous fait quoi Monsieur le Premier Ministre d’avoir adhéré au FN?
    Car en fait votre UMP est à présent une antenne du FN.

  53. Claude dit :

    Emmanuel,

    Pour une fois je vous donne raison.

    Et je dois aussi ajouter à ce que vous dites que les gangs américains de la drogue et du crime recrutent également dans nos banlieues (et celles des autres aussi).

    Pour la violence, vous qui n’avez pas l’air très actif (normal avec toutes ces aides) mais très intelligent, que préconisez vous ? Signer un pacte de tranquillité (avec les délinquants ?) comme le suggère votre copain Montebourg ? Montebourg qui est tout de même beaucoup plus modéré que vous même s’il ne donne pas beaucoup plus de solutions applicables que vous ?

    Si vous n’avez vraiment pas de bonnes idées, ne vous découragez pas vous pourrez toujours continuer à cracher dans votre soupe pourvu qu’on ne la partage pas avec vous.

    Claude

  54. emmanuel dit :

    Enfin un gouvernement libéral…
    Ouah à priori il voyage même en avion de ligne et en « classe affaire »…
    Serait-il possible d’échanger le Gouvernement Anglais, contre la Chienlit Sarkozy.
    En prime on leurs laisse même « le Sarko One avec son four à pizza et sa baignoire »….
    SVP peut-on faire un échange?

    Le sieur Claude est en promotion: à emporter avec les bagages…

    Londres veut que les banques prêtent davantage
    [ 09/08/10 - 18H02 - Les Echos - actualisé à 18:43:47 ]

    Forcer les banques à prêter davantage est le grand cheval de bataille des libéraux démocrates de la coalition au pouvoir.
    NICOLAS MADELAINE (CORRESPONDANT À LONDRES), LES ECHOS
    Les six grandes banques dominant le marché britannique – Royal Bank of Scotland (RBS), Lloyds, Barclays, HSBC, Standard Chartered, auxquelles s’est joint l’espagnol Santander -se veulent coopératives concernant le débat envenimé sur la raréfaction des prêts aux entreprises.

    Alors que le chancelier de l’Echiquier, George Osborne, vient de les mettre en garde, déclarant qu’elles avaient « une obligation économique » à prêter aux petites et moyennes entreprises (PME) et que le gouvernement « ne tolérerait pas » que les banques fassent pression sur ces dernières indûment, les établissements bancaires lui ont envoyé un courrier en fin de semaine dernière lui expliquant comment elles allaient réfléchir à une relance du crédit. Les patrons de ces banques eux-mêmes vont présider la commission (« taskforce ») sur cette question, exigée fin juillet par Vincent Cable, le ministre des Affaires économiques. Le tout sera coordonné par la British Bankers Association (BBA) et quatre groupes de travail seront mis en place : sur l’état de l’offre et de la demande de prêts, la titrisation, le soutien de l’Etat et le financement du commerce extérieur. Les conclusions seront disponibles début octobre.

    La publication de cette lettre, rédigée par Stephen Green, président de HSBC et de la BBA, intervient alors que les banques britanniques ont publié 15 milliards de livres de profits semestriels au total. Leurs prêts sont cependant restés stables.

    Depuis longtemps, les banques, qui bénéficient de politiques monétaires très expansives depuis la crise du crédit de ces trois dernières années, font valoir qu’elles ne rechignent pas à prêter et que ce sont les entreprises qui sont timorées et veulent réduire leur endettement. Les PME sont en désaccord. Selon le médiateur des services financiers britanniques, les plaintes des entreprises déçues de ne pas être soutenues par leur banque ont grimpé de 120 % pour les douze mois jusqu’à fin mars dernier. Certaines entreprises se sentent trahies.

    Forcer les banques à prêter davantage est le grand cheval de bataille des libéraux démocrates de la coalition au pouvoir. Une des grandes menaces qui planent sur les banques du Royaume-Uni serait de devoir se séparer de leur banque d’investissement. Une commission sur cette question doit donner ses conclusions dans un peu plus d’un an.

  55. emmanuel dit :

    « Discriminations: la politique de la France passée au crible par un comité de l’ONU

    La politique de la France envers les minorités sera passée au crible mercredi et jeudi par le Comité de l’ONU chargé de la lutte contre les discriminations, les débats devant être dominés par le sort des Roms, des gens du voyage et la question de l’identité nationale

    Le Comité de l’ONU chargé de suivre l’application de la Convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale, qui examine périodiquement la situation dans chaque pays membre, a déjà diffusé la série de questions qu’il s’apprête à poser à Paris après la présentation du rapport français.
    Elles portent notamment sur « le grand débat sur l’identité nationale » ouvert par le ministre de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et et du Développement solidaire, sur la politique d’immigration, ainsi que « sur la discrimination à l’égard des Roms », des sujets qui agitent le monde politique français depuis quelques mois.
    La France tentera « d’apporter des réponses, de montrer que des lois ont été votées » et surtout qu’ »elle a une approche différente des minorités qu’aux Etats-Unis ou en Inde, du fait du principe de l’égalité de tous devant la loi » que représente la laïcité, a expliqué à l’AFP une source diplomatique.
    « On assiste en France à une régression » concernant le droit des minorités qui va « vers une rupture de l’égalité de traitement », a dénoncé la responsable juridique de la Ligue des droits de l’homme Isabelle Denise, interrogée par l’AFP.
    Sur les Roms et les gens du voyage, « il y a un amalgame entre les deux (…) qui a des conséquences sur des déclarations tonitruantes », souligne-t-elle en rappelant que les gens du voyage représentent un « mode de vie » et non une identité. De leur côté, insiste-t-elle, les Roms sont en majorité des Roumains qui font partie de l’Union européenne, régie par le principe de libre circulation.
    Ces personnes font l’objet d’une « stigmatisation » destinée à « faire peur », s’inquiète Mme Denise.
    Déjà en 2005, lors du dernier examen du comité sur la France, Paris avait été cloué au pilori sur le sort des Roms. Mais, selon la Ligue des droits de l’homme, les recommandations faites alors n’ont pas été suivies.
    Ces sujets sont brûlants en France depuis un discours prononcé le 30 juillet à Grenoble (sud-est) par le président Nicolas Sarkozy qui a lancé une « véritable guerre nationale » contre la criminalité en liant immigration et insécurité. »

  56. emmanuel dit :

    « Il va le faire. Il peut le faire. Il est le champion. The number one c’est lui»…

    ITER au stade d’études d’avant projet devrait coûter 15milliards d’Euros. C’est une estimation faite par des politiques.

    « Et Sarkozy, il va le faire, il peut le faire »…

    Si nous sommes tous ruinés dans 2ans, il n’y est pour rien. Tout du moins il est loin d’être l’unique responsable. Je dirai même que tous les Français ont été complices de ce désastre pendant 30ans.

    Mais pour le projet ITER tous les voyants sont au rouge vif maintenant…
    « Mais malgré cela, il va le faire, car il estime pouvoir le faire»…

    In fine, la résultante dans 10ans sera: « nous achèterons nos réacteurs à fission en Chine».

    Plutôt que de créer une filière énergétique en s’appuyant sur le géni et la clairvoyance d’un Gérard Mestrallet, et d’une Ane Lauvergeon, il va nous attacher un boulet au pied.
    Ce projet dénoncé à juste titre par Charpak va vider les caisses d’une Europe incapable de se doter d’un budget et d’une fiscalité communes.

    De fait les Américain, les Chinois, les Coréens, ils rient à chaudes larmes.
    Avec ITER, ils nous contraignent dés à présent à devoir utiliser leur technologie dans 10ans.

    Dans 10ans nous n’aurons plus de PME . Et l’Europe aura définitivement renoncé à « la Stratégie de Lisbonne ». Stratégie de Lisbonne pour laquelle cette Europe a déjà échoué. L’objectif c’était en effet 2010…

    « Mais bon, il peut le faire, et il va le faire»…

    Au fait le confinement inertiel, pour lequel la France disposera en 2012 du LMJ, est bien plus prometteur qu’un confinement par un champ magnétique créé avec des aimants supra dont la fiabilité reste relative… Des aimants qui dans la configuration machine d’un Tore Supra de la taille d’ITER sont totalement irréparables.
    De fait si un pourcentage d’aimants est défectueux, on pourra fermer ITER.
    Mais avant cela il va falloir réaliser la machine.
    Et en l’état il n’y a que des études d’avant projet. Et le projet démarre à juste titre avec une première crise budgétaire qui ne pourra aller qu’en s’aggravant.

    « Mais malgré tout il va le faire»…

    La France dispose d’ingénieur X-mine pour réaliser un audit technique et économique sérieux.
    Mais la parole reste aux politiques.
    Des politiques qui doivent commencer à penser le budget ITER comme un chèque en blanc.
    En ont-ils les moyens ?
    A priori oui si l’on compare les besoins d’ITER, autour de 30milliards sur 15ans, et un gouffre bancaire comme HRE.
    A priori seulement, car la politique économique aujourd’hui c’est « sauver les banques ». Vu la tournure que cela prend (pas de reprise), on a des raisons de douter de cette approche.

    Actualité éco du jour : la bourse le CAC moins 2.80, et le FCH + 1.34…

    Mais la parole reste malgré tout aux politiques…
    Et il va continuer dans cette trajectoire quoi qu’il arrive…
    Et lui comme les autres ne veur pas d’une fiscalité Européenne.

  57. Claude dit :

    Emmanuel,

    C’est Villepin qui vous a enseigné la physique ?
    Claude

  58. emmanuel dit :

    Comment vraiment relancer la croissance en France: « en septembre Sarkozy décide de rester en vacance et de céder son poste ».
    Nous pouvons même lui offrir un billet allé simple pour la Hongrie.
    Ci-dessous image pittoresque d’une Ministre qui navigue à vue.
    http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20100813trib000538892/la-france-s-offre-une-croissance-a-06.html
    S’ils pouvaient tous rester en vacance et céder leurs postes…
    La France subitement retrouverait des couleurs…
    Mais ne rêvons pas.
    On va devoir les supporter jusqu’au bout…

Laisser un commentaire