Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

85 commentaires

  1. emmanuel dit :

    « Je préfère les propositions qui rassemblent à celles qui clivent ».
    Mais que faites vous dans cette UMP Monsieur le Premier Ministre ?
    Je suis curieux que vous vous exprimiez sur ce sujet…

    Les propositions qui rassemblent? Quelle proposition dans le discours de Grenoble peut rassembler? On n’y trouve que du « populisme bas de plafond » pour « rafler » large le plus à droite possible.

    Le fond du problème Monsieur Raffarin, est que vous comme les autres de vos collègues, vivez sur une autre planète.
    Comment comparer votre statut et celui d’un Français moyen ?

    La position de Juppé vis à vie des Gens du Voyage est caractéristique de votre génération politique.
    Son souhait le plus profond est de plaire au Prince Sarkozy.
    Il bave à l’idée de redevenir Ministre en Octobre 2010. Et tous, en commençant par Estrosi, vous êtes sur ce schéma de carrière.
    Et la France, et les Français, depuis les palais de la République sont les derniers de vos soucis.

    Pour conclure bonne vacance, et vraiment si Sarkozy pouvez rester en vacance, nous la France d’en bas, n’y verrions aucun inconvénient.

    Au fait Juppé a pris sa retraite composée de ministre-élu- haut fonctionnaire à 60ans.
    Mais dans ce pays la réforme des retraites ceux sont les vieux qui en parlent le mieux.

    Alors bonne vacance, et en 2012 soyez certain que ma génération et les plus jeunes vont vous souhaiter bon vent.
    Aussi l’UMP a plutôt intérêt à ratisser FN et « à continuer sa politique du karcher » histoire de rassurer votre électorat entre « 65 et 100ans ».

    Rassembler, que votre génération donne un sens à ce mot…
    Clivage effectif et consommé entre votre génération politique qui nous a conduit dans une impasse « sociale, économique, et politique », et « une génération sacrifiée ».

    En 2012 il va y avoir régulation. Et l’UMP dehors, du vent, du balai, de l’air…

  2. SEDAT Reynaldo dit :

    Bjr Jean-Pierre Raffarin…!

    @ »emmanuel »…!

    Avec toutes les erreurs/gaffes de parcours et toutes les vestes qu’il s’est ramassées,Alain Juppé est tout juste bon à être Maire de Bordeaux,et encore,excusez-moi quand même de l’écrire comme je le pense,merci…!
    Excellente journée…!

  3. SEDAT Reynaldo dit :

    [...] Entre 65 et 100 ans…?! Mdr

  4. jany guiot dit :

    Monsieur le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin,

    Vous écrivez « J’ai aussi lu attentivement vos billets sur notre blog et écouté vos commentaires sur les questions de sécurité. Je m’exprimerai prochainement sur le sujet. Mais vous le savez déjà je préfère les propositions qui rassemblent à celles qui clivent. »

    Il est important que chacun puisse exprimer ses sentiments sur l’atmosphère qu’il peut ressentir en France…
    Je crois que les grands responsables politiques doivent trouver « l’expression juste » pour parler sur les medias sans mettre en émoi toute la France…

    Pour « les jeunes » vous le savez très bien, on a tout essaye, faut-il continuer a lutter contre la délinquance et le trafic de drogue sur les medias (en agitant des rapports) ?

    Il y a un moment, il faut choisir, un humaniste peut aussi prendre ses responsabilités dans le débat pour que l’on retrouve une France plus apaisée, plus rassemblée, plus fraternelle…

    Dans la tradition spirituelle, il arrive que le Maître choisisse un chemin pour amener son élève à l’éveil…Ce chemin est-il autoritaire, répressif, humaniste, laxiste ?
    Seul l’élève et le Maître peuvent y répondre…

    Je vous souhaite une bonne continuation dans vos promenades et dans la relecture de votre livre à quatre yeux sur la Chine…

    Veuillez agréer Monsieur le Premier Ministre, l’expression de ma très haute considération.

    jany guiot

  5. Carole dit :

    Un texte tiré d’un vieux livre sur chiffon et fil de Doré Ogrizek.
    La FRANCE, Paris et les Provinces.

    LES ALPES GASTRONOMIQUES :

    « Il n’y a pas précisément une gastronomie alpestre parce que les Alpes tiennent à la fois de trois provinces : Savoie, Dauphiné et Provence.
    Il se produit donc une sorte de chassé croisé, les produits de la montagne descendant vers la plaine et ceux de la plaine allant vers la montagne.
    Prenant les Alpes du Nord, c’est à dire au lac Léman et descendant vers la Méditerranée, nous pourrons nous régaler des truites, des écrevisses et du jambon d’Abondance au nom prédestiné. D’ailleurs, dans toutes les Alpes où descendent maints torrents, les truites ont une chair dont le goût ne se retrouve nulle part.
    A Taninges, jambons et saucissons fumés avec le véritable et célèbre gâteau de Savoie.
    Continuant par Sallanches, nous dégusterons les excellentes brioches du pays, les poissons de l’Arve, cet exquis fromage à la chèvre connu sous le nom de Vacherin, et lorsque c’est la saison : fraises, framboises et mûres. Chamonix, tout près du Mont-Blanc, nous réserve une curieuse salade de chardons des Alpes dont les coeurs se mangent comme nos artichaux, à la sauce poivrade ; le chamois rôti ou la marmotte en daube, ainsi que de savoureux pets de nonne.
    A Mégève, Polognan, Moutiers : le civet de lièvre savoyard, les fruits rouges de la fôret, le miel parfumé et les charcuteries de pays.
    Tout cela, nous le retrouverons à Bourg-d’Oisan, aven en plus à Briancon, les fromages du Pelvoux, dits alpins. A Bourgoin, c’est le gratin aux cèpes et à Sassenage, le gratin de queues d’écrevisses. Cette dernière ville donna son nom à un fromage, comme Saint-Marcellin.
    Le miel du Queyras est justement réputé et il s’en consomme beaucoup à Aiguille. A Romollon, sur la Durance, on retrouve les truites et un vin de coteaux fort appréciable.
    Lus.la.Croix.Haute présente l’admirable trilogie gastronomique alpestre : truites, lièvres et morilles.
    A Barcelonnette, dans les Basses-Alpes, la confiture de genièvre est une curiosité et à Annot, les cèpes sont parfumés comme le miel, tandis que le vin des coteaux du plan du Coulomb sent bien son terroir: Je crois qu’il est difficile de trouver des caillettes de foie de porc entourées, de leur crépine, meilleures que celles confectionnées à Puget-Theniers, par des gens du pays.
    A Manosque, pays cher à Jean Giono, ce sont vraiment toutes les Alpes provencales, avec les petits fromages de brebis appelés banons, l’omelette manosquine aux truffes et aux tomates, car les truffes de cette région pour ne pas être aussi réputées que celles du Périgord, n’en sont pas moins excellentes. De même, qui connaît le vin blanc de Pierrevert et le marc du pays ?
    Dans les Alpes, on ignore le poisson de mer, mais on se rattrape sur celui de rivière, le gibier (les grives de genièvre!), les fromages de chèvre et de brebis, les cabris, les truffes à l’aigosau (autrement dit : à l’eau salée comme de vulgaires pommes de terre).
    Tout cela parfumé au thym, au basilic, à toutes les herbes de la montagne cuites et recuites par le soleil qui font que lorsqu’on découvre le récipient au milieu de la table familiale, cahcun s’écrie : #cest le parfum des Alpes ! #. »

    Au grand regret de ne pouvoir vous fournir visuellement les magnifiques gravures de ce livre, mais votre imagination fera le reste………..
    Superbe France !!!!!

    Cordialement.

  6. emmanuel dit :

    Petite devinette:

    « Qui suis-je?
    J’ai un bac moins 3…
    Mon mentor c’était Jacques Médecin « http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_M%C3%A9decin ».
    Jacques Médecin un grand Républicain banni injustement par la République.
    Je souhaite rester impérativement au gouvernement après octobre 2010.
    Je n’aime pas polémiquer. Mais bon je pense malgré tout que tous les maires (PS) sont hermétiques à « big brother »…
    Et surtout je suis un farouche défenseur acharné et opiniâtre « du droit opposable ».
    D’ailleurs je ne milite pas régulièrement au collectif DAL. »

    Concernant Alain Juppé c’est une relique.
    On devrait pourtant le nommer ministre du logement.
    Pour sur qu’avec lui trouver un logement HLM de 200m² ne devrait pas poser de problème…
    Reste à savoir à qui serait affecté ce logement.

    A il a fier allure le « radeau de la méduse » UMP.

  7. Alain Soler dit :

    Bonjour à tous

    (1) Emmanuel méprisant : « Quelle proposition dans le discours de Grenoble peut rassembler? »
    - Prés de 80% de français ont approuvé les propositions du Président et 69% pensent qu’il faut faire plus encore pour la sécurité.
    - Emmanuel: [tous des bas de plafond], …ces abrutis de français ce populo. Comment se montrer plus méprisant du peuple français que ce Manu – impossible –

    (2) Emmannuel l’excité : « Juppé…caractéristique d’une génération…il bave…schéma de carrière…prince…palais…Français derniers de vos soucis. »
    - Alain Juppé applique la loi républicaine tandis que Manu l’excité rage et bave sa haine – il n’est pas démocrate c’est un autocrate-ploutocrate – une espèce que l’on croyait selon sa promesse en voie de disparition sur ce blog…

    (3) Emmanuel, sans parole : « Si Sarkozy pouvez rester en vacance, nous la France d’en bas, n’y verrions aucun inconvénient. »
    Si Manu l’excité pouvait suivre ses propres conseils et nous oublier – comme il l’a promis à plusieurs reprises- nous les blogueurs d’en bas n’y verrions aucun inconvénient, mais un ploutocrate, il le prouve, ça n’a pas de parole…

    (4) Emmanuel voit jaune : « Clivage …. Votre génération politique… les plus jeunes…
    En 2012 il va y avoir régulation. Et l’UMP dehors, du vent, du balai, de l’air… »
    - L’autocrate-ploutocrate rétablit la discrimination de génération ; pour les 65-100 ans l’étoile ou la valise ?
    Manu du vent, du balai de l’air…

    (5) Emmanuel au karcher, il avait 11 ans ! Je suis certain que vous vous souvenez que cette expression a été utilisée à l’occasion de la mort d’un enfant de 11 ans victime d’une balle provenant des luttes de gangs dans la cité.

    NS avait promis de retrouver les coupables et de démanteler ces bandes – coupable et bandes rivales furent en effet arrêtés et traduits devant la justice –

    J’espère que comme tant d’autres, si méprisant des français  » bas de plafond » – vous aurez peut être un jour le courage de demander l’avis des parents de cette jeune victime, les mêmes qui dans ces cités désignent les délinquants et mafieux locaux de racailles.

    Comment ces parents ont-ils vécu les efforts déployés pour retrouver les coupables et faire le ménage au karcher républicain comme ils le souhaitaient, chacun sait que le ménage doit être une activité sans cesse répétée, à la Courneuve en particulier.

    N’oubliez pas Emmanuel quand vous utilisez – Karcher …il avait onze ans !

  8. mélusine dit :

    Comme chacun y va de sa revue de presse, voici l’édito du Monde…

    Editorial du « Monde »
    L’amour de soi et la haine des autres

    Eric Fottorino

    « La délinquance urbaine est depuis trop longtemps un fléau que ni la droite ni la gauche n’ont su combattre. Cette violence sur les personnes frappe d’abord les plus modestes, nourrissant chez eux un sentiment légitime d’injustice et de frustration, de colère aussi, à la mesure de l’impuissance publique.Par son discours de Grenoble du 30 juillet, le président Sarkozy a voulu conjurer la faillite de sa politique en déclenchant une offensive sécuritaire choquante.

    « Guerre » à la délinquance, « déchéance de nationalité pour les Français d’origine étrangère ». Lien établi entre immigration et criminalité. Stigmatisation des gens du voyage aux « grosses cylindrées », dixit Brice Hortefeux. Notion, contraire au droit, de « présumé coupable » proférée par le même ministre de l’intérieur, condamné en première instance pour injure raciale, et qui a trouvé à Nantes une cible sur mesure de voleur-violeur-exciseur-polygame.

    De quoi jeter l’opprobre sur tous les musulmans, comme lorsque, en 2007, le candidat Sarkozy évoquait « les moutons tués dans les appartements ». Sous couvert d’assistance à populations en danger perce l’électoralisme cynique d’un chef de l’Etat qui semble chercher d’abord à sécuriser une victoire en 2012. Aucune fin ne saurait justifier de tels moyens, alors que l’ONU dénonce une montée de la xénophobie en France.

    Depuis la « racaille » et le « Kärcher », ces marques de fabrique du sarkozysme, depuis la création du ministère de l’identité nationale et de l’immigration, rapprochement douteux suggérant que la seconde menace la première, le président construit le même mur. Celui des préjugés, des stéréotypes, des ennemis de l’intérieur. Celui de la défiance entre un Eux et un Nous, entre la France des « vrais » Français et la souffrance de tous ceux qui ne volent ni ne tuent, mais portent les stigmates de l’étranger. Le chemin a rarement été aussi court entre l’amour de soi et la haine des autres. La désignation de boucs émissaires n’effacera pourtant jamais la délinquance ni l’affaire Woerth-Bettencourt.

    Le résultat est là : les mots ont été choisis comme autant d’armes qui créent la polémique et anesthésient la pensée. Par sa brutalité verbale et physique – on ne parle plus que de démantèlements de camps roms illégaux -, le pouvoir ferme la porte à toute réflexion intelligente. Là où il faudrait proposer, on ne peut que protester. Langage d’exclusion, d’élimination. Refus de remonter à la source des maux. Jeter les gens à la rue, miser sur la répression et réduire les moyens éducatifs : n’est-ce pas la pire manière de combattre la délinquance ?

    Cette politique de l’humiliation donne une vision dégradante de l’action publique. La France n’est pas un pays raciste. Mais en activant les pulsions du racisme, l’exécutif bafoue nos principes et nos valeurs. L’article premier de la Constitution, faut-il le rappeler, affirme que la République « assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens, sans distinction d’origine, de race ou de religion. »

    Tout est dit n’est-ce-pas ? Mais je pourrais rajouter aussi l’édito de l’Express qui ne ménage pas ses conseils à notre dévoué président pour éviter « l’écrasement sur la route des présidentielles »..; il est comparé à un hérisson plein de piquants ( très bien vu, mais sans aucune considération pour les hérissons !)

    Mélusine

  9. jany guiot dit :

    La Querelle

    Nous ne sommes jamais plus mécontents des autres que lorsque nous sommes mécontents de nous. La conscience d’un tort nous rend impatients, et notre coeur rusé querelle au-dehors pour s’étourdir au-dedans.
    Journal intime, 10 février 1846
    Citations de Henri Frédéric Amiel

    Depuis six mille ans la guerre – Plaît aux peuples querelleurs, – Et Dieu perd son temps à faire – Les étoiles et les fleurs.
    Les Chansons des rues et des bois (1865), Liberté, Egalité, Fraternité
    Citations de Victor Hugo

    La société dans laquelle on est, ressemble à une espèce d’avion de ligne où tous les voyants seraient au rouge dans le cockpit et qu’à l’arrière on continue soit à boire le champagne soit éventuellement à se quereller.
    Citations de Nicolas Hulot

    Les querelles ne dureraient pas longtemps, si le tort n’était que d’un côté.
    Réflexions ou Sentences et Maximes morales (1664), 496
    Citations de François, duc de La Rochefoucauld

    Dans la forêt, quand les branches se querellent, les racines s’embrassent.
    Citations de Proverbes africains

  10. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Monsieur le Premier Ministre,

    Ce nouveau billet nous laisse « rêveur » en sa première partie tant il parle de douceur, de rencontres amicales, il dégage un parfum de fraternité et d’apaisement récolté sur les chemins de randonnées de cette villégiature alpestre dominée par le Majestueux Mont-Blanc. Il nous permet de continuer à surfer sur la vague enchanteresse ouverte par nos dauphins et nos sirènes dans les bassins de Budapest lors des championnats d’Europe de natation. Bravo à eux.

    Un petit mot sur ce nouvel ouvrage écrit à quatre mains. Très bonne idée d’y faire participer votre épouse, elle amènera sans aucun doute encore plus de douceur et d’amour dans votre rédaction.

    Mais, cependant il faut vite revenir à la réalité de notre quotidien avec la seconde partie de votre billet et l’illustration relative à la sécurité. Maintenant, on ne fuit plus devant la maréchaussée, on l’affronte et violemment et sans causer quelques désordres qui amènent trop souvent quelques préjudices à des citoyens victimes qui crient tout leur désespoir.
    Il est temps de réagir. C’est bien sûr l’affaire de l’Exécutif mais aussi de tous les élus, sans aucun clivage, ça concerne tout le monde de la Droite à la Gauche, chaque commune est concernée. Il faut absolument régler ce problème en trouvant un consensus entre les divers partis politiques, avec de préférence, beaucoup de sagesse et de sérénité.

    Je vous souhaite de bonnes fins de vacances.

    Bien amicalement

    Jacques

  11. Vaudou dit :

    Mr Raffarin, continuez donc à vous consacrer à votre tâche favorite et obsessionnelle : vous répandre en anathèmes puérils contre la diablesse Ségolène. Malgré vos piques régulières sur sa poupée vaudoue et le bilan désatreux que vous lui accordez, elle enlève régulièrement la région à vos amis politiques, en dernier votre fidèle Bussereau qui s’est bien ramassé dans cette épreuve à laquelle, courageusement, vous n’avez pas voulu participer. Ne sentez-vous donc pas que l’électeur picto-charentais est à rebours de vos rances états d’âme ? La majorité du pays allant de même, malgré la mesure phare de votre passage à Matignon, la mère de toutes les réformes : la suppression du lundi de Pentecôte férié, une proposition qui a rassemblé, certes, mais rassemblé contre elle….

  12. Vaudou dit :

    Autres propositions courageuses qui ont également eu le mérite de rassembler :
    – la réforme des retraites de 1995, de votre ami Mr Juppé : celle ci a beaucoup rassemblé, dans les rues et même sur les trottoirs
    – la réforme des retraites de votre ami Mr Balladur : elle a contribué à faire baisser drastiquement le taux de remplacement des pensions, belle réforme !
    – la réforme des retraites de votre ami Mr Fillon : là encore, alors que la précédente réforme devait soit-disant tout régler, nous voilà contraints d’empiler une énième réforme laquelle, comme les précédentes, réduit le niveau des pensions
    – la réforme des retraites en cours de discussion, celle de vos amis Sarkozy/Woerth : on nous promet la main sur le coeur qu’il s’agit de préserver nos pensions mais, mécaniquement, elle conduira là encore à une baisse inéluctable du niveau des retraites. C’est tout le non-dit de cette réforme : les salariés seront de toute façon chassés su marché du travail avant 60 ans et, n’ayant pas cotisé suffisamment de ce fait, auront des pensions en peau de chagrin.
    Voilà donc de jolies réformes bien courageuses.
    A noter : en général, lorsque vous et vos amis emploient le mot de « courage », on a très vite compris qu’il s’agit pour nous de nouveaux sacrifices financiers et sociaux qui vont nous tomber sur le coin de la figure…

  13. mélusine dit :

    @ Emmanuel: j’ai trouvé : c’est » l’Homme à la moto ! »

  14. jany guiot dit :

    Melusine,

    Si vous prenez la première partie de l’edito d’Eric Fottorino, que vous avez poste si gentiment….vous remarquerez que nous parlons de la même chose, de la violence, il dit bien que c’est un fleau….et que cela frappe les plus modestes…
    Nous sommes loin de « votre refus de la reconnaissance de ce fleau » cette violence qui existe depuis 30 ans….et qui trouve en partie son terreau dans le trafic de drogue.

    Eric Fottorino écrit :
    « La délinquance urbaine est depuis trop longtemps un fléau que ni la droite ni la gauche n’ont su combattre. Cette violence sur les personnes frappe d’abord les plus modestes, nourrissant chez eux un sentiment légitime d’injustice et de frustration, de colère aussi, à la mesure de l’impuissance publique.Par son discours de Grenoble du 30 juillet, le président Sarkozy a voulu conjurer la faillite de sa politique en déclenchant une offensive sécuritaire choquante »

    ***Le discours de Grenoble du Président de la République est celui d’un homme d’Etat qui veut remettre de l’ordre dans une situation difficile pour un bon nombre de nos concitoyens…Cela fait partie de son mandat qui est en cours, il a cinq ans pour le parfaire.

    Sachez que personnellement je n’approuve pas toute la forme des discours suivants qui aurait pu être plus modérée dans leur expression, notamment concernant « les gens du voyage »…Il est important de garder un sens a la lutte contre la criminalité sans remettre en cause nos valeurs d’accueil, nos valeurs humanistes…

    Parler de la violence, parler du trafic de drogue, n’est pas synonyme de racisme, il est important d’en prendre conscience et de trouver la voie pour retrouver une vie plus apaisée dans les banlieues difficiles…Chanteloup, les Mureaux, Mantes, etc…ne sont pas des villes faciles…

    Bien cordialement,

    jany

  15. mélusine dit :

    Je continue la revue de presse : à l’étranger, on épingle la France, celle qui va bientôt sortir des fromages affinés à la haine et des cuvées prestigieuses trempées dans le racisme ordinaire ! Merci Sarko, nous étions connus pour nos produits fleurant bon le terroir, maintenant, on nous remarque pour nos rafles, et notre xénophobie…. JPR, ALORS, on REAGIT ? Ou bien, vous continuez à gambader par les sentiers ?

    Voici un extrait du Post.

    « ll y a exactement soixante-dix ans, la France était envahie par l’Allemagne nazie. Le pays a certes beaucoup changé, mais sans doute moins qu’on aurait pu le penser, estime un spécialiste américain de l’histoire européenne ». Cette reprise de Newsweek par Courrier International date du 11 mai dernier. Le magazine comparait la France de 1940 et de 2010: la place de l’Etat, la place des intellectuels, l’immigration. « En 1940 comme aujourd’hui, l’immigration donne lieu à des accès de xénophobie et à de pénibles débats sur l’identité nationale », écrivait Newsweek.

    Quatre mois après, c’est triste, mais rien n’a changé. Le 5 août, dans un éditorial titré « Xénophobie: la chasse aux non-français », le New-York Times critiquait les annonces de Nicolas Sarkozy en matière de politique sécuritaire. Pour le NYT, ces mesures (déchoir des Français d’origine étrangère de leur nationalité, déloger et reconduire à la frontière des Roms, etc) relèvent de la « xénophobie » et « attise(nt) dangereusement les sentiments anti-immigrés ».

    Ce mardi, c’est le célèbreTimes britannique qui se paye Nicolas Sarkozy, dans un papier qui est resté une grande partie de la matinée en home du site. Un article titré: « Nicolas Sarkozy expulse les Roms et rappelle les souvenirs de la Gestapo ». Selon le Times, les opérations menées contre les Roms rappellent les rafles de la Gestapo. Un papier publié aussi sur The Australian.

    « Le Times n’est pas l’un de ces tabloïds qu’il est de bon ton de dénigrer. Le Times est l’un des plus vénérables journaux britanniques. Le Times est plus qu’une institution, c’est une tradition », fait remarquer Bruno Roger-Petit.

    « Le voyou de la République », reprend le magazine d’opinion allemand derFreitag, en clin d’oeil à la Une de Marianne. Rudolf Walther écrit que Sarkozy « est directement lié à la politique du régime de Vichy, qui en 1940 a dénaturalisé près de 15.000 personnnes (la plupart d’entre eux étant juifs). C’est cette poursuite acharnée contre « les voyous » et les Roms qui a conduit le magazine Marianne à titrer ‘Le voyou de la République’ ».

    En Roumanie, on suit de très près les déclarations concernant les Roms… Fin juillet, le quotidien de Bucarest Adevarul, repris par Courrier International, dénonçait « le caractère discriminatoire de la politique proposée par la France ». « Si ces messieurs européens ne sont pas contents, ils auraient dû réfléchir à la question avant de nous intégrer dans l’Union européenne sans que nous y soyons vraiment préparés. Mais cela, c’est une autre histoire… », écrivait le journaliste.

    Dans un édito intitutlé « Comment chasser les Roms sous le tapis nommé Roumanie », le journaliste du quotidien roumain Gândul « met en avant quant à lui une mauvaise gestion des fonds européenns alloués à la Roumanie et le fait que ‘les Français, plus pragmatiques, savent profiter de la situation’ en faisant référence à la hausse dans les sondages du président de la République », rapporte l’ambassade de France en Roumanie.

    Lundi, comme le remarque Rue89, le même quotidien titrait que « La France devient petit à petit l’Italie de Mailat » (du nom d’un décret de 2007 autorisant l’expulsion de ressortissants roumains, qui avait été adopté en Italie suite à un meurtre d’une femme par un jeune Tsigane roumain, ndlr). Et ajoutait: « Malgré les critiques de l’ONU et de la Commission européenne, les autorités françaises continuent de démolir les camps de tziganes ».

    La semaine dernière, le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale de l’ONU (CERD) a épinglé la France, notant « la recrudescence notable du racisme et de la xénophobie ».

    Dominique Paillé, porte-parole de l’UMP avait immédiatement réagi, estimant que les experts du Comité « sont à cent lieues de la réalité ». Pour lui, la politique du gouvernement « est efficace et garantit les libertés »…

    « Tant que Nicolas Sarkozy sera président de la République, nous conserverons cette image infamante, regrette Tittine sur LePost. « On aura beau rappeller qu’aucun autre pays n’est plus ouvert et bienveillant aux cultures étrangères, que toute notre Histoire le souligne, nous revoilà plongés au temps de la Collaboration. »

    (Sources: The Times, The Australian, Freitag.de, Courrier International, Newsweek, Rue89

    TOUTE l’EUROPE NOUS MONTRE DU DOIGT !!!!!! CA VA BIEN 5 MINUTES, MAIS LA ! STOP !

    Mélusine

  16. Claude dit :

    Emmanuel,

    C’est plutôt vous qui avez un verbiage « vieux con complexé et aigri ». A 69 ans je me sens dix fois plus jeune que vous. Je me mouille, j’aide les jeunes, j’ai mille idées de boîtes à créer, que faites vous pour vous prendre en charge ? Entreprenez que diable au lieu de déverser votre bile d’étudiant attardé. Si vous en avez et que vous êtes ne serait-ce que 10% de ce que vous prétendez être, construisez, soyez un acteur, pas un critique stérile.

    Après un an, je quitte les Deux-Sèvres parce qu’ici les gens pleurent à rendre triste. Ils sont gentils mais trop d’entre eux ont, comme vous, une mentalité d’assistés pour qui on ne fait jamais assez. Les gens qui attendent tout des autres et qui critiquent tout, en vrac, comme vous le faites (sauf qu’ils le font avec le sourire), me dépriment. Je retourne chez les entrepreneurs, chez les p’tits gars qui n’ont pas besoin d’être bardés de diplômes pour entreprendre et qui trouvent dix raisons de rigoler là où vous ne trouvez que des motifs de vous plaindre. La vie est belle bon dieu ! Profitez-en avant que ce soit trop tard. Vous allez vous rendre malade avec toute cette bile que vous crachez sans arrêt. Vous êtes tellement outré que vous ne rendez même pas service à ceux que vous croyez être de votre camp.

    Claude

  17. Claude dit :

    Vaudou,

    Vous oubliez la réforme des retraites de 1982 imaginée par votre bien aimé Mitterrand. Il a pris des dispositions historiquement idiotes sans écouter ses ministres qui avaient les quelques notions d’économie (et de démographie) qui lui faisaient défaut. Sans cette première réforme, aucune des réformes entreprises depuis n’auraient été urgentes.

    Votre ami Mitterrand a bafoué le bon sens. Il a corrompu ses électeurs en les payant d’une retraite infinançable comme on paie des pots de vins ou des dessous de table pour acheter des voix. C’est ainsi qu’il a précipité la France dans un déficit chronique qui a ruiné la France et que vous imputez par une impossible mauvaise foi à la droite et à Sarkozy. La seule qui a pratiqué une corruption plus indigne encore a été Martine Aubry qui a cru prématurément pouvoir faire croire aux anticipations d’A. Rifkin en réduisant sottement le temps de travail à 35 heures pour se faire bien voir de ses électeurs ravis de ce pot de vin illégitime mais légal.

    Claude

  18. Claude dit :

    Carole,

    Hummm… Que la Savoie est belle et bonne. Merci pour cette évocation.

    Je crois cependant que toutes les variétés de Vacherin (que j’adore avec un peu de vin jaune pas très savoyard) et notamment celui d’Abondance, sont au lait de vache qui leur donne cette force et cette saveur que souligne si bien l’arome de leur habit d’épicéa ou de sapin.

    Cordialement,
    Claude (gourmand)

  19. mélusine dit :

    En hommage à mes frères roms tsiganes et à tous les peuples du voyage aux semelles de vent…
    la bande annonce du film de Tony Gatliff, Gadjo Dilo

    http://www.dailymotion.com/video/xk7fz_gadjo-dilo_shortfilms

    La musique du film le ‘Temps des Gitans » d’Emir Kusturica, en acoustique par

  20. Carole dit :

    Bonsoir à tous,

    Oh, mais j’ai bien fait de venir lire la revue de presse de Mélusine.

    Je m’excuse, mais cette ingérence sélective de la presse étrangère, elle me fait éclater de rire.
    Qui sont ces journaux pour critiquer et condamner la politique de N Sarkozy ? Presse de gauche dans l’ensemble, bah, ha, ha, ha…………………
    Ah mais j’oubliais, c’est pas la gauche qui veut se rénover avec l’aide des médias pour 2012 ? Leur mayonnaise infâme est bien partie, mais attention à force d’utiliser une sémantique terrible, cette mayonnaise, elle pourrait bien tourner !
    Pour moi ces mots de rafle, gestapo……. sont du fiel utilisé consciemment pour détruire le gouvernement et sa politique. Mais je me sens insultée en mémoire à ma famille, à ceux qui ne peuvent plus parler pour remettre en place tous ces petits merdeux (sorry monsieur Raffarin) car ils ne peuvent imaginer ce qu’était une rafle, les camps et l’horreur de la guerre !

    Mais comme je suis une nature joyeuse, ce qui me fait le plus rire, ce sont les comments sur les journaux eux-même. Oh non Lol.
    Il faut faire attention quand on parle du très grand Times british, vous allez faire RUGIR le NYT (seul organe de presse mondial influent aux EE.UU. Ils vont bondir de colère). Ne jamais sous-estimer le chef d’orchestre………

    NYT : Comme c’est drôle de venir critiquer la politique sécuritaire francaise. Pourtant ils en ont eux aussi des pb aux EE.UU. Ben voui : éco la note AAAA (comme nous d’ailleurs). Et puis ce qui fait la Une en ce moment, la fameuse mosquée du WTC. Ca chauffe !!!!! Pourtant aux States, ils n’ont que 1% de musulmans et le pb de la Mosquée a prit une ampleur incroyable.
    Rue 89 devrait lire le Washington Post par ex, cela les changerait un peu. Ils devraient aussi lire les comments des américains indignés sur cette affaire (idem sur le NYT).
    Il y a aussi l’immigration des latinos, mais pas que cela, il y a des gens comme vous et moi, qui attendent depuis 10 ans leur green-card. Et pourtant ils travaillent, enfants scolarisés, maison achetée: et alors, ils manifestent pas, ils attendent patiemment. Bref que chacun cultive son jardin avant de venir cultiver celui des autres.

    Tiens pour la Roumanie, j’ai un autre son de cloche : les roumains ne veulent pas d’amalgame concernant les Rom (sont pas bien vus chez eux paraît-il).

    M’enfin si Titine sur le Post est d’accord sur les écrits du Post, alors là on est assurés que tout ce qui est écrit ne peut qu’être vrai.
    Oh non, ce qu’il ne faut pas lire !!!!!!!!!

    Rue 89, ils sont subventionnés, non ????????

    Anecdote : je viens de passer pour la Xe fois mon permis (on le passe tous les ans quand on est étranger) dans mon pays d’adoption. Je trouve cela normal. Et pour cela : justification obligatoire de domicile fixe, de papiers en règles, pas de multas en retard, pas de problèmes avec la justice, visite médicale obligatoire, etc, etc……. sans oublier la facture que mon pays d’adoption ne paye pas à ma place. Enfin bref la routine et je ne crie pas à l’inégalité par rapport à mes amis nationaux. Le respect des lois, la responsabilité et ensuite la liberté.

    Mélusine, monsieur Raffarin ne gambade plus sur les sentiers, il a bien écrit qu’il était rentré de vacances. Ne soyez pas si invective svp.

    Bonne soirée à tous.

  21. mélusine dit :

    pouf pouf, j’ai loupé une touche, donc

    La musique du film le ‘Temps des Gitans » d’Emir Kusturica, en acoustique par Roxane Thilou

    http://www.youtube.com/watch?v=SVs8ECTrlVM

    l’interview de Kkris Mirror
    http://www.youtube.com/watch?v=TY3ayTdsE1I

    et puis pour terminer, un extrait à méditer…. qui colle parfaitement avec la situation actuelle

    http://www.youtube.com/watch?v=bRpAWRSnxgY

    Le peuple Rom est un peuple noble, avec des racines indo-européennes, mille fois plus aristocratiques que l’extrême droite gauloise ne pourra jamais imaginer, mais ce sont aussi des communautés de citoyens français et européens… on expulse des Européens, maintenant ? on rafle des Français ?
    Garderz votre fromage et votre pinard comme bouclier, les bien-pensants de la tradition pure laine-pur beurre ; il ya des français qui ont d’autres traditions que vous, d’autres cultures, d’autres chants, d’autres danses… eh oui, ça vous en met le béret à l’envers, pas vrai ? vous aimeriez bien leur enlever d’office cette sacrée nationalité… pas de soucis, avec NS aux manettes, on y chemine… un vrai pélerinage vers les saint apôtres du Karcherisme-plus-blanc-que-blanc…
    JPR, allez-vous vous mettre en chemin ?

    Mélusine

  22. Carole dit :

    Bonsoir monsieur Raffarin,

    Deviendrait-on un pays émergent ?

    http://www.leparisien.fr/yvelines-78/yvelines-le-braqueur-visent-le-ventre-de-la-femme-enceinte-02-08-2010-1019932.php

    Comparatif avec l’ AL : une jeune femme enceinte de 8 mois et demi sort d’une banque, se fait attaquer par des hommes armés, ils l’abattent et volent son argent. Son bébe meurt. La balle entrée dans le poumon de cette femme n’est toujours pas extraite. Elle lutte toujours et ne sait pas que son bébé est mort.

    http://www.leparisien.fr/faits-divers/un-gang-de-coupeurs-de-bagues-sevit-a-deauville-18-08-2010-1035473.php

    Comparatif avec l’AL : un peu plus évolués les malfrats de Deauville. Jusqu’à quand ? Par chez moi, ils amputent.

    Vous voyez, juste deux « petits » faits-divers », tous petits. Mais dans certains pays d’ AL, il y a à peine 10 ans, la caillera n’avait pas le dessus. Puis est venu le populisme associé au laxisme de la justice. Enfants très jeunes, qui sont relâchés et qui recommencent sans cesse, jusqu’au crime. Impunité grâce aux lois non appliquées).
    Dans certains pays, sortir le soir est impossible. En journée, des quartiers sont très peu recommandables, les gens vivent de plus en plus dans des ceradas (résidences fermées et contrôlées), port d’arme de plus en plus usité (pas toujours légal), ceux qui n’ont pas les moyens de vivre en cerada mettent des grilles aux portes et fenêtres ainsi qu’une alarme.
    Les voyous sont dans la rue et finalement les gens se retrouvent prisonniers dans leurs maisons avec leurs grilles et volets spéciaux aux fenêtres……………

    Voulons nous en arriver là ? Non.
    Alors que les submarinos de l’UMP arrêtent d’accompagner la gauche dans leur malhonneteté clientelliste. Je soupconne la Gauche de faire monter le FN (puisque Mitterrand l’a fait naître), bien l’utiliser et quand 2012 arrivera (la droite sera broyée), il leur restera à détruire le FN, de gagner les élections et d’emmener avec lui la France dans un marasme encore plus sidérant qu’elle ne l’est actuellement. Un politique honnête ne peut laisser faire cela, si ce n’est pour lui, qu’il songe à ses petits-enfants.
    L’insécurité (laisser-faire autant de gauche que de droite) doit cesser pour la sécurité de tous.
    Il est anormal d’ouvrir un journal ou consulter le web, et lire chaque jour des délits de plus en plus graves dans notre pays.

    En juillet, j’étais dans une boulangerie. En reculant je marche sur les pieds d’une femme. Je lui demande immédiatement de m’excuser car je ne l’avais point vue. Son époux me répond : » Madame en France, on ne s’excuse plus, on tue. Vous ne regardez donc jamais les journaux où la télé ? »

    Triste, non ??????

    Bien cordialement.

  23. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Chère Carole,

    J’ai pris beaucoup de plaisir à lire votre billet relatif à cette balade gastronomique au travers des Alpes. Point besoin de regarder les gravures, l’énoncé des mets et spécialités suffit pour nous faire saliver… Merci ! Vous avez raison « Superbe France!!!!! ».
    Oui quelle est belle cette France, cette France profonde de nos terroirs, magnifique dans la diversité de ses paysages, dans la beauté de ses sites, dans la variété de ses fromages et de ses vins, dans l’étendue de ses cuisines régionales qui apportent tant à la gastronomie française. Chaque région est unique et regorge de trésors dont nous sommes les héritiers, de merveilleux sites naturels et historiques nous sont proposés, nos anciens ont su apporter leur pierre à l’édifice pour laisser un magnifique patrimoine. Sachons préserver cette France si belle, si douce, ce cher pays de notre enfance.

    Je n’ai pas encore eu l’occasion de vous en toucher mot. Je suis heureux que vous ayez trouvé le vocabulaire de la Marine Nationale, si précieux dès lors que vous mettez les pieds sur un « bateau gris ». Il regorge de subtilités, bien souvent assorties d’une pointe d’humour, mais il est si vrai. Il me fait souvent penser, toutes proportions gardées, au vocabulaire de nos amis Québécois si justes dans leur emploi de notre langue. Il m’arrive souvent de le parcourir et dès lors quantité de souvenirs me reviennent en mémoire.
    « Le passage de la ligne », que vous semblez refuser pour diverses raisons et je les comprends, n’est pas le plus mauvais. Certes, pour les néophytes c’est un mauvais moment à passer, mais il laisse tant de souvenirs entre les hommes qui ont participé à cette cérémonie dans laquelle se noue de nombreux liens d’amitié.
    C’est bien souvent dans les « mauvais » moments que les hommes se rassemblent, s’unissent, arrivent à se surpasser pour aider un collègue défaillant, un autre plus faible, à surmonter sa peine, sa douleur, son désespoir, tout simplement parce que dans ce monde si particulier, si difficile à expliquer quand on ne l‘a pas vécu, chaque moment est un danger et nous devons tous poser un regard sur notre voisin. De là, se créent des liens de fraternité, bien sûr facilités par un « confinement » imposé, mais ils existent et sont naturels et sincères. Je ne crois pas que sur « le plancher des vaches » ce soit bien différent, certes on a davantage d’espaces et il est beaucoup facile de s’isoler (un danger), mais cela ne doit pas empêcher aux hommes de pouvoir se rapprocher, d’essayer de vivre ensemble, de communier pour vivre dans un monde meilleur mais il faut que ce soit le cœur qui parle et rien d’autre. Et dans ces conditions, je ne pense pas qu’il soit bien difficile de poser un regard sur autrui.

    Bien amicalement

    Jacques

  24. emmanuel dit :

    Mais oui c’est bien lui…

    Claude arrêtez de me faire chier, SVP.

    Vous quittez les Deux Sèvres tout simplement parce que personne ne vous supporte. Et oui je vous connais Claude. J’ai fini par arriver à vous identifier…
    Le triste «sir» que vous êtes tous les jours est bien le même que celui qui s’exprime ici.

    Vous quittez les deux Sèvre pour aller sur Mars, alors bon vent, et du balai…
    Vous retournez chez les entrepreneurs, c’est dans quelle constellation…

    Vous êtes tellement mauvais dans vos remarques de retraité, qu’ici d’autres ne souhaitent plus échanger avec vous.

    Gardez vous de faire des commentaires. Et ruminez votre ignorance tout seul…

    Je suis curieux de savoir de quel jeune vous parlez. Personne ne peut vous supporter là où vous êtes.

    Je suis acteur pour ma gueule. Et ce que je fais pour les autres ne concerne que moi.
    Côté projet tout va bien, et de ce côté que les choses soient clair.
    Je bosse depuis que j’ai 18ans: Mr Claude.
    Et j’ai commencé ma carrière avec un CAP avant de passer d’autres diplômes techniques et universitaires Mr Claudius.

    Alors bon vent sur Mars ou ailleurs…

    Au fait concernant De Villepin il est du même calibre que Sarkozy.
    Je ne soutiens plus cette girouette qui ne sait pas ce qu’il veut, et encore moins ce qu’il dit.

  25. SEDAT Reynaldo dit :

    Bjr Jean-Pierre Raffarin…!

    @Notre cher « Claude »…!

    « La valeur n’attend pas le nombre des années »…! Extrait du « Cid » de Pierre Corneille (Rouen,1606-1684,Paris).

    Excellente journée…!

  26. emmanuel dit :

    Bien Mélusine.
    C’est effectivement la caricature à mobylette passionné de golf. Surtout quand le parcours de golf est payé par les contribuables.

    Pour le racisme ordinaire, je suis convaincu que les Français ne rentrent pas dans ce jeu là :
    http://www.dailymotion.com/video/x4dt8q_la-rafle-du-vel-d-hiv-partie-1_news
    http://www.dailymotion.com/video/x4dtla_la-rafle-du-vel-d-hiv-partie-2_news
    http://www.dailymotion.com/video/x4dtvd_la-rafle-du-vel-d-hiv-partie-3_news

    Maintenant il est clair que la France est ridiculisée dans le monde par cette brochette de Pieds Nickelés.
    Pour cette brochette de pieds nickelés il ne s’agit même pas de haine ordinaire, mais de bêtise.
    Les protagonistes de la rafle du Vel d’ Hiv étaient avant tout des imbéciles ordinaires.
    De la bêtise au crime contre l’humanité il n’y a qu’une frontière à franchir.

    Personnellement lorsque j’entends le pilote de course qui doit sa carrière politique à un escroc, je range ses commentaires dans la catégorie histoire drôle bonne pour servir les « guignols de l’info ».
    Il est le digne représentant de la brochette « de pieds nickelés » qui conseillent Sarkozy depuis 3ans.

  27. emmanuel dit :

    « Expulsion de Roms: Paris affrète trois vols dont un jeudi pour la Roumanie »

    http://www.lesechos.fr/depeches/france/afp_00274663-expulsion-de-roms–paris-affrete-trois-vols-dont-un-jeudi-pour-la-roumanie.htm

    Votre Union Minoritaire Populiste va elle également envisager des « wagons plombés »?

    Qu’en pense Monsieur le Premier Ministre membre de ce mouvement, et complice par son silence de ces « rafles » ?

  28. SEDAT Reynaldo dit :

    Re…Jean-Pierre Raffarin…!

    Le Sénateur Alain Lambert « Twittait » pendant la messe à l’église…?!

    Mdr…!
    http://lci.tf1.fr/politique/2010-08/la-messe-est-dite-pour-le-compte-twitter-d-alain-lambert-6037832.html

  29. Ernest Gransagne dit :

    A tous les amis

    ce n’est pas une revue de presse…

    Hélas juste un fait : après les Mureaux, Chanteloup les Vignes, Mantes la Jolie, Marseille, Grenoble, faudra-t-il rajouter maintenant MOUSSAC-SUR-VIENNE ?

    EXTRAIT DE LA NOUVELLE REPUBLIQUE /
    Une touriste anglaise victime d’un viol
    18/08/2010 10:01
    Une pulsion. C’est l’explication donnée aux gendarmes par un jeune garçon de presque 18 ans soupçonné d’avoir violé une touriste anglaise, hier, en fin de matinée.
    Cette femme de 37 ans se trouvait en vacances en famille dans le secteur. Elle était au bord de la rivière tandis que son mari effectuait une sortie en canoë avec leurs enfants.
    Elle a croisé le chemin de l’adolescent actuellement en stage à la base de canoë. C’est à ce moment-là que l’agression s’est produite.
    Personne ne s’est rendu compte de ce qui se passait. L’alerte a été donnée quand la victime, qui ne parle par le français, a pu rejoindre la base. Les gendarmes sont alors arrivés en grand nombre, déclenchant des recherches pour retrouver le jeune garçon qui faisait l’objet d’un placement au centre éducatif fermé du Vigeant.
    Il a été interpellé vers 13 h 30 et placé en garde à vue. Le parquet de Poitiers précise qu’il a reconnu les faits. Ce jeune garçon qui devrait être déféré au parquet jeudi doit comparaître devant la justice prochainement. Il avait été mis en examen par un juge d’instruction d’Avignon dans le cadre d’une affaire de viol. E. C.

    Commentaire EG ;

    Que faisait cette « racaille récidiviste » ici, dans le sud Vienne ?

    Pourquoi ce juge d’instruction d’Avignon ne suit-il pas les consignes gouvernementales émises par le Président de la République : « plus de récidivistes en capacité de récidiver » !

    Vous ne pensez toujours pas qu’il serait nécessaire de donner un grand coup de torchon dans cette « justice » ?

    Allez brave gens, dormez tranquilles, on veille sur vous !

    Ernest Gransagne

  30. Mary dit :

    Bravo Mélusine ; vous êtes une belle démocrate !!!

    VOUS NE CITEZ QUE DES JOURNAUX DE « gôche » !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Quant à Emmanuel, il vient faire sa psychothérapie sur ce blog ; à chacun de ses commentaires, il se vide de sa bile ; ça lui nettoie le foie ! Il en a tellement besoin !

  31. Ernest Gransagne dit :

    Le ton monte SUR LE BLOG !

    Notre Président serait-il entrain de gratter là où ça chatouille ?

    Les médias ne finiraient-ils pas par montrer TROP BIEN ce qu’ils sont ?

    Carole, mis à part votre article gastronomique (fort bien senti !) vous dites très bien ce qui se passe de manière globale.

    Beaucoup d’amalgames avec une recette éculée, celle de la comparaison éternelle de notre Histoire.

    Mais putain ! regardons devant ! Devant ! DEVANT !

    Construisons, inventons, remuons nous le cul ! …et refusons que les « gypsies » imposent leur volonté dans un pays qui n’est pas le leur.

    Pardon, trop de connerie, ça finit par m’agacer !

    Ernest Gransagne

  32. jany guiot dit :

    Cher Ernest,

    Oui la justice a besoin d’un grand coup de torchon…
    Cette justice qui demande des moyens mais qui ne fait pas d’effort pour s’adapter au temps présent.

    Aujourd’hui, la justice est faite pour ceux qui ont les moyens de payer de bons avocats, pour les autres c’est le placebo assure…

    Il faut tout revoir, la justice et la prison…

    Pour cette jeune femme de 37 ans…elle gardera dans son corps les marques de la violence, il n’y a pas de réparation pour cela…
    Aujourd’hui les instants de bonheur doivent se préparer, se planifier, en minimisant les risques de mauvaises rencontres…

    Nous pouvons écrire des milliers de lignes sur le sujet, prendre tous les faits divers…il n’y a rien a faire, l’hypocrisie et l’égoïsme seront toujours la pour réfuter la condition actuelle…Au nom de la démagogie de gauche…
    Ce qui m’inquiète dans la gauche, ce n’est pas son type de gestion de l’économie (car elle trouve toujours le marche international pour rééquilibrer ses choix, la loi du marche), c’est surtout son incapacité a reconnaître qu’il y a de la violence en France.

    Je pensais que 2002 avait permit une prise de conscience générale sur le sujet de la violence…Il n’en est rien…La langue de bois est la pour laisser nos banlieues dans l’indifférence du trafic et de la violence…

    Je ne sais pas si l’avenir permettra de dormir tranquille Ernest…

    Il n’y a pas ce degré de violence dans l’Asie qui s’éveille…et qui nous surprend…

    Bien amicalement,

    jany

  33. Mary dit :

    Un petit mot encore pour Mélusine et Emmanuel ;
    Qu’il fait bon vivre au pays des bisounours pour Mélusine ! et que ça doit être dur pour Emmanuel toute cette haine ; attention, ça rend malade et laid.

    Si vous voulez tous les deux, faire avancer les choses de façon positive et réaliste et non utopique, soyez les acteurs de l’intégration des Roms dans notre pays, non en paroles mais en actes.
    Le meilleur moyen de s’intégrer c’est le travail ; donc, si vous êtes entrepreneurs, offrez leur du travail dans votre entreprise (il y a toujours à faire) ; si vous êtes des salariés ou des retraités, offrez leur des emplois d’entretien dans votre maison ou votre jardin (là aussi, il y a toujours à faire) et il me semble, d’après vos commentaires que vous êtes prêts à partager votre retraite ou votre salaire !

    Tenez nous au courant de vos futures embauches et là, là seulement je suis prête à vous dire bravo.
    L’intégration ce n’est pas que les « autres », c’est aussi VOUS, chers Mélusine et Emmanuel et particulièrement VOUS, toujours prompts à la critique. Charité bien ordonnée commence par soi-même.

  34. Carole dit :

    Bonjour monsieur Raffarin,
    Bonjour à tous,

    Mais où en sommes-nous arrivés ?

    JUSTICIA PARA MANO PROPIA !

    http://www.midilibre.com/articles/2010/08/18/A-LA-UNE-Rene-Galinier-en-prison-ses-soutiens-durcissent-le-ton-1350301.php5

    73 ans, cambriolé 3 fois, tire sur deux VOLEUSES, et se retrouve en prison.
    Il était tranquillement chez lui (propriété privée) et se retrouve aujourd’hui en prison.

    Pendant ce temps, tous les jours, agressions, coups de couteaux, caillassage des force de l’ordre et pour les quelques résidus qui sont arrêtés : une parution immédiate, de courtes peines, voir des remises en liberté. Ben voui, ils sont plus jeunes ces racailles, donc il leur en faut une multitude de chances pour les bien-pensants.

    La justice qui me paraît incertaine, relacheraît-elle ces cailleras pour continuer à donner du travail aux avocats et augmenter son fichier client. On peut se le demander !!!!!!!!!

    Donc finalement, il faut avoir pour les femmes un marteau en guise de poudrier dans son sac à main, moins pénalisable qu’un fusil pour les hommes qui oseraient s’en servir pour défendre leur bien.
    Ah j’oubliais, ces tribunaux, cela ne les dérange pas que ces racailles transportent avec eux des marteaux ? Ah non, c’est normal ? Ils allaient sûrement bricoler chez un copain………….. Donc pas de préméditation !

    La démission de ceux qui doivent représenter la défense des honnêtes gens est flagrante.
    Ministère de la Justice ou Ministère de l’Injustice ????????

    Cordialement.

  35. mélusine dit :

    revue presse de « gôche, bien sûr…
    Voici la Croix..

    Discriminations : la France « manque de volonté », selon un comité de L’ONU

    Les experts du Comité pour l’élimination de la discrimination raciale dénoncent une recrudescence d’actes racistes ou xénophobes dans le pays et critiquent les mesures sécuritaires

    Les experts du Comité pour l’élimination de la discrimination raciale de l’ONU (CERD), ont dénoncé mercredi 11 août et jeudi 12 août un « manque de volonté politique » de la France face à une « recrudescence » des actes racistes dans ce pays. Sa politique envers les minorités a été passée au crible dans le cadre de l’examen périodique des pays ayant ratifié la Convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale de 1965.

    Habituellement très technique, le débat a pris un tour politique après les annonces de ces dernières semaines du chef de l’Etat français, Nicolas Sarkozy, qui a réclamé la déchéance de la nationalité française pour meurtre de policier ou pour polygamie, lancé l’évacuation de camps illégaux de Roms et fustigé les cas de délinquance dans cette population d’origine roumaine et bulgare ainsi que parmi les gens du voyage.
    Un plan contre le racisme qui n’apaise pas les critiques

    Dans ce contexte chargé, la délégation française a présenté un rapport énumérant les mesures mises en place depuis son dernier examen devant le CERD en 2005, et surtout annoncé le lancement très attendu d’un plan national de lutte contre le racisme.

    Cette annonce, saluée par les 18 experts du comité, n’a pas permis d’amoindrir une salve de critiques virulentes, notamment sur les déclarations du président, qui constituent selon un expert « une incitation à la haine ». La France est confrontée à une « recrudescence notable du racisme et de la xénophobie », a affirmé l’expert togolais Kokou Ewomsan.

    Concernant les gens du voyage, dont le nombre est estimé à quelque 400 000 personnes à 95% françaises, certains ont dénoncé un amalgame avec les Roms et surtout le système d’attribution de visa de circulation tous les trois mois. « Le carnet de circulation nous rappelle l’époque de Pétain », a affirmé Waliakoye Saidou (Niger).
    Une politique « chaotique »

    La question du renvoi des Roms, dont plus de 40 camps illégaux ont été démantelés en 15 jours, a été évoquée à plusieurs reprises. « Comment comprendre que les Roms (…) puissent être extradés comme s’ils n’appartenaient pas à l’Union européenne? », s’est interrogé l’expert algérien Nourredine Amir. « Je ne savais pas que dans un même pays on pouvait faire la différence entre un citoyen de première et de deuxième catégorie », a-t-il ajouté.

    Sur la déchéance de la nationalité, le Turc Gun Kut a déclaré: « Je ne comprends pas ce que c’est qu’un Français d’origine étrangère » et « je me demande si cela est compatible avec la Constitution ».

    Au total, en refusant de reconnaître le droit des minorités, la France pratique une politique « chaotique », a estimé l’experte du Burkina Faso. Le rapporteur de la session, l’Américain Pierre-Richard Prosper, a affirmé: « Ce qui manque en France, c’est une vraie volonté politique ».
    Les ONG se félicitent

    Surprise par la vigueur de ces critiques, la délégation française s’est attachée jeudi à défendre bec et ongles les positions du gouvernement. Elle a rejeté les problèmes de légalité des mesures contre les Roms et a assuré qu’une révision de la loi de 1969 sur les gens du voyage était à l’étude, notamment sur la question du droit de vote. Elle a en revanche botté en touche sur la déchéance de la nationalité, la loi relative à cette mesure n’ayant pas encore été élaborée.

    Les ONG se sont félicitées des interrogations d’experts internationaux sur ce qu’elles ont appelé les « récentes dérives du président français ». La France, où l’on observe « un climat général de durcissement de la xénophobie », « a été mise sur le grill » comme jamais, a estimé Malik Salemkour, de la Ligue des droits de l’homme. Le CERD doit conclure sa session par une série de recommandations à la France le 27 août.

    toujours de gauche, voici la « Vie Catholique »

    FranceSarkozy prend des crosses sur la tête
    publié le 18/08/2010

    Au Puy-en-Velay, le 15 août, les évêques de France ont haussé le ton face à la surenchère sécuritaire du président de la République.

    Habituellement soucieuses de ne pas passer pour partisanes, les plus hautes autorités ecclésiastiques françaises ont multiplié ces dernières semaines les paroles fortes. Le 15 août au Puy-en-Velay, où une vingtaine d’évêques étaient réunis, un seuil a été franchi. Ces prises de position, d’abord exprimées dans les médias ou dans des communiqués de presse, sont devenus des paroles d’autorité prononcées en plein sermon devant plus de 10000 fidèles. En complément du décryptage complet de l’édition papier de La Vie de cette semaine, voici les principales déclarations à retenir:

    Mgr André Vingt-Trois, archevêque de Paris et président de la Conférence des évêques de France, lors de la messe de l’Assomption le 15 août, au Puy-en-Velay :
    « Pouvons-nous prendre notre parti de l’écart croissant entre les citoyens qui jouissent de la sécurité des droits sociaux et ceux qui sont lentement marginalisés et poussés à l’exclusion ? De quel prix payons-nous nos sécurités ? Ou plutôt à qui les faisons-nous payer ? Comment supporter que le débat politique se dévalue dans une surenchère d’invectives sur les questions les plus graves ? » Lire l’homélie en intégralité.

    Mgr Hippolyte Simon, archevêque de Clermont et vice-président de la Conférence des évêques, lors des vêpres du 14 août, au Puy-en-Velay :
    « Tous les êtres humains se reçoivent identiquement de Dieu, c’est ainsi que se fonde notre dignité. Nous ne pouvons pas décider de l’humanité de nos frères et de nos soeurs. Nous pouvons seulement, si j’ose dire seulement car c’est un immense engagement, essayer de nous faire leur prochain ainsi que Jésus Christ nous l’a enseigné. Telle est notre assurance en ce jour de fête et de joie : parce que nous nous recevons de Dieu, nul être humain, fût-il fragile, malade, handicapé ou même prodigue ne peut être déchu de son humanité. »

    Le 28 juillet, Mgr Centène, responsable de la pastorale des Gens du voyage, et Mgr Schockert, en charge de la pastorale des migrants, s’élevaient dans un communiqué contre les « généralisations hâtives » et « une recrudescence de la stigmatisation » dont sont victimes les gens du voyage, « boucs émissaires désignés des difficultés de notre société, alors qu’ils en sont souvent les premières victimes ».

    Dans la Vie du 5 août, Mgr Jean-Luc Brunin, évêque d’Ajaccio s’inquiétait de « l’amalgame opéré par Nicolas Sarkozy entre insécurité et immigration ».

    Evidemment, selon certains participants à ce blog, je serais « de gauche », comme l’ONU et comme les évêques français … c’est quand même bizarre cet engouement  » gauchiste » international pour décrier la politique de NS !!!
    Sur ce blog, il n’y pas d’alternative, ou bien on est de « droite » ou de « gauche », on ne peut pas être une citoyenne complètement récalcitrante à payer la psychothérapie que Nicolas Sarkosy n’a pas voulu s’offrir avant son élection ?

    Mélusine

    ps : JPR, vous en mettez du temps pour enlever vos chaussures de rando !

  36. mélusine dit :

    Vient de sortir la Une de « COURRIER INTERNATIONAL »….

    Xénophobie : La France épinglée par la presse internationale
    • En multipliant les déclarations discriminatoires à l’encontre des “Français d’origine étrangère” puis des Roms, Nicolas Sarkozy et ses proches cherchent avant tout à reconquérir une partie de leurs électeurs déçus en tablant sur leurs préjugés racistes, constatent les commentateurs étrangers qui s’inquiètent de ces dérives.

    • Un jeu aussi injuste pour ses victimes sans défense que dangereux pour la sauvegarde du grand principe de l’égalité républicaine.

    Je vous laisse le découvrir en kiosque…. ou sur internet… quoiqu’il en soit « Courrier International » a évidemment oublié de préciser « La France épinglée par la presse internationnale… de gauche, bien sûr, uniquement de gauche… »

  37. Claude dit :

    Ernest,

    Comme vous y allez ! Un juge ne suit pas les consignes gouvernementales. Il respecte la loi.

    Quelle que soit sa fonction, un juge a plusieurs options que lui offre la loi. On peut s’interroger sur ses choix trop laxistes ou trop sévères mais on ne peut pas lui demander de s’incliner devant les injonctions de l’exécutif.

    Les affaires de viol sont instruites par un juge d’instruction qui prend des décisions relative à l’instruction. Il n’est pas un juge sur le fond. S’il considère que les charges retenues le justifient il va déférer son « client » qu’il présume coupable devant la juridiction compétente (la cour d’assise pour un viol) avec les privilèges d’un innocent (présomption d’innocence).

    C’est seulement la cour d’assise qui appliquera la loi pour prononcer une peine qui sera assortie d’un certain nombre de considérations conformes à la loi auxquelles devra veiller le juge de l’application des peines. La complexité du système, la spécialisation des juges et les différent « étages » de la fusée judiciaire sont sensés être garants d’une bonne administration de la justice.

    Chacun peut ensuite être ou ne pas être frustré par la décision des juges. Je partage votre avis quand vous pensez qu’ils sont souvent trop laxistes. Dans aucun des cas le Président de la République interfère dans un jugement. Il est mal vu qu’un membre de l’exécutif donne un avis sur une affaire en cours d’instruction et encore plus en cours de jugement. Le Président peut être ou ne pas être de notre avis dès lors qu’il n’interfère pas avec le processus.

    Il y a un certain nombre de textes qui réglementent la récidive. C’est aux juges de les apprécier pas au juge instructeur.

    Cordialement,
    Claude

  38. Claude Simonnet dit :

    Bonsoir à tous,
    Que du bôônheur!
    Une question à laquelle je ne trouve pas réponse : mais comment diable, le Canard hebdomadaire continue sa parution sans être inquiété et comment est-il renseigné?
    Il n’est pas ma lecture habituelle, mais une fois en passant et comme personne ne ne voit…
    Ah, Twitter!!!
    De tout je retiens ceci : avant de parler, penser à tourner sept fois sa langue dans sa bouche. Et pour tout, bien réfléchir avant d’agir, chacun dans sa sphère, qu’elle soit petite ou bien grande, que l’on soit ou non l’objet d’attention de la part des médias. Il y a même le voisin ou la voisine qui vous observe.
    J

  39. jany guiot dit :

    Lu dans Le Figaro

    20 Août – Saint Bernard – Offrez-lui des fleurs
    La citation du jour
    « Les femmes russes n’éprouvent jamais autant de plaisir que lorsqu’elles reçoivent une raclée des mains de leurs maris. »
    J. Richardson Parke
    Sexualité humaine : un traité médico-littéraire
    ****************
    Cela va rendre heureuse Mélusine, elle qui défend contre vent et marée, la haine et la violence dans les banlieues…
    Ne confondons pas la raclée et la raclette pour les amateurs de fromage…

    C’est beau les mots quand on les accueille comme des petites brises,
    Ils nous grisent, sans pour cela nous offenser de l’âpre réalité…

    jany

  40. jany guiot dit :

    Monsieur le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin,

    L’été aura été chaud dans l’expression des mots…certains ont même dépasse la pensée de celui qui les donnait en pâture aux medias friands…

    La rentrée s’annonce et chacun va retrouver ses bancs de l’école primaire, une nouvelle blouse, des crayons et un cartable qui sentent le neuf, de la fraîcheur dans les cheveux et dans les idées…

    Septembre, qu’allons-nous trouver ?
    Un été indien ou la mélancolie d’un automne qui se prépare ?

    Ne faudrait-il pas donner un nouvel espace à la raison, en oubliant les mots pour choisir de se rapprocher…
    Ne pourrions-nous pas inviter « les gens du voyage », les « banlieues difficiles » a tourner la page d’hier pour mieux ouvrir celle de demain ensemble…

    En Septembre c’est possible, pourquoi toujours attendre des jours meilleurs, quand il est possible de les rendre meilleurs aujourd’hui, au travers la reconnaissance de chacun dans son espace (social, sociétal, environnemental)…

    Le Président de la République et le Gouvernement ont lance de profondes reformes dans beaucoup de secteurs de l’activité publique…
    Il y a encore beaucoup à faire, à mettre en oeuvre pour que chacun puisse entrevoir le chemin…

    La politique industrielle est importante car elle peut redonner de l’espoir a tous au travers sa dynamique industrielle et commerciale et sa possibilité de créations d’emplois.

    La formation et la gestion de notre « savoir faire »

    L’investissement dans le secteur productif…

    Il y a la crise qui est bien présente, l’emploi stagne encore, trop nombreux sont ceux qui attendent…

    La violence est toujours présente et les difficultés de la vie amènent leurs cortèges d’incompréhensions dans beaucoup de secteurs (dans les villes, dans les entreprises, dans les collectivités)…

    Nous devons retrouver la voie du dialogue, la voie de la raison, la voie de la reconnaissance de chacun, la voie du respect…pour mieux entreprendre demain ensemble…

    La Démocratie Humaniste de Progrès n’est pas un simple slogan qui pourrait appartenir à un auteur, c’est une dynamique de progrès, un principe de vie qui peut amener les hommes vers l’éveil, au-delà des différences (de couleurs, de races, de traditions, de religions, de conditions sociales).

    Quand j’avais réfléchi au concept de « Démocratie Participative » je ne pensais pas que celui-ci porterait le flambeau de l’égoïsme dans son cheminement…je pensais qu’il était possible de mettre en œuvre le dialogue pour en faire une dynamique de renouveau…

    Aujourd’hui, je pense qu’il faut aller plus loin en mettant en œuvre une grande réflexion sur « une nouvelle Démocratie Humaniste de Progrès » qui allierait les vertus du dialogue avec celles de la nécessite de gestion de notre démocratie…

    C’est-à-dire un dialogue dans tout l’espace (social, sociétal et environnemental) de notre pays, tout en cherchant a optimiser les espaces de gestion globale qu’ils soient au niveau du service public et aux niveaux des entreprises…

    Nous devons construire une nouvelle Architecture de Progrès ensemble…

    Inacheve………

    Veuillez agréer Monsieur le Premier Ministre, l’expression de ma très haute considération.

    jany guiot

  41. mélusine dit :

    Et voilà ! à la une du Parisien :

    http://www.leparisien.fr/international/expulsion-de-roms-l-autrichien-sarkozi-critique-le-francais-sarkozy-18-08-2010-1035737.php

    où l’on apprend que « Sarkozy » est etymologiquement un patronyme « rom » !!!
    Notre président ne semble pas très à l’aise avec son patrimoine génetique ! (patrimoine = ce qui vient du père ) ….

  42. mélusine dit :

    le film de John Paul Lepers  » Qui a peur des gitans ? »
    http://www.dailymotion.com/video/xao6hb_doc-qui-a-peur-des-gitans-y_news

  43. Zwartepiet dit :

    Au sujet des rapports Chine-Afrique, permettez-moi de vous conseiller la lecture d’un bouquin instructif:

    La Chinafrique, écrit par deux journalistes suisses et illustré par Paolo Woods –dont voici le superbe album:

    http://www.paolowoods.net/immagini.php?idlm=895

    Amicales salutations depuis Bruxelles (bientôt ville française?),
    Zwartepiet.

  44. Mistral dit :

    A propos de l’affaire de Nissan :

    http://www.midilibre.com/articles/2010/08/16/A-LA-UNE-Le-village-soutient-son-papy-mais-veut-comprendre-1348084.php5.

    On constate que la même semaine ou ce monsieur est mis en prison, le juge laisse en liberté un pédophile de 30 ans qui a reconnu entre autre avoir violé une petite fille de 6 ans

    http://www.midilibre.com/articles/2010/08/19/A-LA-UNE-Viols-sur-fillettes-le-suspect-incarcere-1351503.php5

    http://www.midilibre.com/articles/2010/08/19/NIMES-Viols-sur-fillettes-l-39-incarceration-demandee-1350949.php5

    Le parquet a fait appel craignant pour l’ordre public.

    Il a raison !!!

    En conclusion, vous avez 75 ans, vous êtes pillé à votre domicile et vous paniquez en tirant sur vos
    agresseurs, le juge vous met en prison en attendant le jugement.

    Vous avez 30 ans, vous violez des enfants dont une fille de 6 ans et vous reconnaissez les faits, le juge vous remet en liberté.

    Tout cela finira mal !

  45. Claude dit :

    Mélusine,

    Vous ne m’aviez pas habitué à cet intégrisme pro-désordre. Je suis très étonné.

    Je vois qu’il y a, dans vos exemples, plus d’étrangers appartenant à des pays « plus ou moins démocratiques » (plutôt moins) qui portent un jugement péremptoire sur notre politique intérieure. Que connait de Pétain et de Vichy, Waliakoye Saidou, par exemple. C’est un ignare s’il compare, comme d’autres ignares, la France d’aujourd’hui à celle de Pétain (dont les survivants de ma famille pourraient parler plus savamment que vous ou lui). Il y a bien des français, imbéciles et ignorants qui ont comparé le Président de la république à Hitler, alors pourquoi pas la police française aux milices de Vichy et à la Gestapo. Je préfère penser que c’est du négationnisme de votre part et de celle de ceux qui comme vous pensent qu’il ne s’est rien passé de plus grave que ça dans cette sombre période. Attendons l’avis de Ben Laden, je suis sûr qu’il va vous combler.

    Que diriez-vous si vous habitiez l’Amérique d’ Obama ? A quels archi-criminels contre l’humanité pourriez-vous les comparer ?

    Arrêtez cette surenchère anti-française que l’on retrouve surtout dans « Le Courrier international » qui se prétend l’anticipation au quotidien alors qu’il n’est que la sélection même pas réchauffée des articles les plus à gauche de la presse internationale et parus dans la semaine précédente (signe de bonne foi et de sincérité : MDR).

    C’est vous qui, en dénonceant un amalgame que nous ne faisons pas, faites l’amalgame entre les Rom en situation irrégulière conformément à la loi (vous n’allez pas aussi cracher sur notre loi), les délinquants assassins de policiers en commandos organisés et qui appartenaient aux gens du voyage (je me doute que vous préférez les délinquants « du voyage » à nos policiers mais vous devriez vous réfréner un peu) et les gens du voyage en général, français pour la grande majorité même si leur taux de délinquance prouvée est très supérieure à la moyenne (pas très facile à prouver compte tenu de leur mobilité et de leurs « échanges » de cibles) et qui posent un réel problème d’intégration en France sans que Nicolas Sarkozy n’y soit pour quelque chose .

    Les français en général se méfient des gens du voyage depuis bien plus longtemps que Nicolas Sarkozy ne fait parler de lui (surtout de ceux qui ont des échelles sur leurs véhicules comme celui qui s’était innocemment trompé de maison en escaladant la mienne aux tuiles neuves qu’il croyait devoir nettoyer en ayant bêtement oublié son matériel et que l’on n’a jamais retrouvé dans le camp voisin dont j’avais eu la visite la veille et que j’avais reçu sans méfiance. Heureusement que je suis arrivé à temps pour le détromper a-t-il dit).

    Je ne vous demande pas de changer de camp mais de retrouver votre vigilante modération de fée que nous aimons bien.

    Amicalement,
    Claude

  46. Claude dit :

    Jany,

    Si vous croyez tout ce qu’il y a dans le journal !

    Désolé de vous décevoir. Restez en Indonésie.

    Je serai très étonné que vous ayez lu « Sexualité humaine : un traité médico-littéraire » de l’improbable J. Richardson Parke. Je serai encore plus étonné que cet improbable bonhomme ne soit pas un faiseur de canular malsain. En tout cas, s’il existe vous ne trouverez probablement de lui que cette citation incertaine publiée par Evene et reprise sans contrôle par des amateurs ou des nostalgiques du tabassage conjugal qui ont dû trouver la Russie bien attrayante. Pour certains, battre sa femme et qu’elle aime ça c’est un idéal conjugal.

    Très peu pour moi.

    A part les inévitables masochistes qu’il doit y avoir en Russie comme ailleurs je vous mets au défi de trouver une femme russe ordinaire qui vous confirme cette idiotie (je connais pas mal de femmes russes).

    Les femmes russes sont confrontées à une imprégnation alcoolique de leur maris et compagnons qui frôle l’impossible. Elles sont excédées par ces maris qui les frappent plus qu’ailleurs et qui sont « bourrés » à longueur de vie.

    Certaines femmes russes sont surprises d’apprendre qu’en dehors de trop nombreux tarés nous ne battons pas nos femmes comme le font leurs maris. Elles nous aiment pour ça (et pas que pour ça).

    Par contre, ce qui est malheureusement vrai, c’est que de très nombreuses femmes russes battues jusqu’à l’insupportable sont financièrement tributaires de leurs maris. Le salaire d’une femme russe est généralement de 200 euros alors que les loyers des grandes villes sont au moins aussi chers qu’en France. Alors la peur de la rue et de la misère peut aider la peau à mieux supporter l’insupportable.

    Claude

    PS – la seule chose que nous ayons vraiment en commun avec les russes est notre propension à truster les médaillés Fields ( et + 2 pour nous et + 1 qui buvait du lait pour eux mais sous l’étendard helvète) Hi hi…
    Bravo encore à Orsay qui se distingue une fois de plus.

  47. mélusine dit :

    Bravo !!! La plupart de vous suit la stratégie imposée par votre bien aimé NS : faire des juxtapositions qui sèment la haine : « violence= immigration », peuple rom=délinquance » gypsie=étranger » ( dixit Ernest); Qu’est-ce que vous croyez ? Que les Français sont tous comme vous : minables dans leur tête et minables dans leur coeur, juste capables d’être racistes et xénophobes ?

    Vous pouvez continuer à diffuser votre propagande de haine … tout ça dans un but électoral, vous me dégoutez passablement ! Et je ne suis pas la seule à être écoeurée par ce genre de propos..; Continuez à mettre en ligne tout le ramassis d’insanités que vous pouvez trouver dans la presse… je vous rassure, c’est un puits sans fin, vous aurez toujours matière à valoriser la viol, la pédophilie, la violence, les vieux à l’agonie et les jeunes qui se droguent !!!

    Comme les vacances se terminent et que j’ai suffisamment perdu de temps ici, je vous laisse à vos
    remugles nauséabonds…continuez donc de vous y vautrer entre amis !

    ps : je n’ai jamais fait de politique, je n’ai jamais été « encartée » dans aucun parti, j’ai toujours plutôt travaillé mieux avec des mairies de droite qu’avec des communes de gauche, mais là, je suis révoltée !

    Mélusine

  48. Claude dit :

    Claude Simmonet,

    Prenez garde ! Le Canard déchaîné pourrait bien trouver louche votre tendance à tourner votre langue 7 fois dans votre bouche. N’est-ce pas la preuve que vous ne dites pas tout, que vous cachez quelque chose ?

    Ils en ont épinglé pour beaucoup moins que ça.

    Moi, en bon rouennais d’adoption, le Canard, c’est à l’orange que je l’aime.

    Cordialement,
    Claude

  49. jany guiot dit :

    Claude,

    Encore une fois vous montrez que vous n’avez pas beaucoup de sens de l’humour…
    Si vous aviez compris la tournure de mon propos, vous n’auriez pas fait cette erreur….

    J’ai beaucoup d’amis qui travaillent ou qui ont travaille en Russie…La vérité du propos trouve sur Le Figaro n’est pas importante, c’est son irréalisme qui m’a intéresse….
    Les femmes ou les hommes russes sont des personnes aussi épanouies que nous le sommes en France…

    Ne me dites pas de rester en Indonésie, je n’y suis pas actuellement, vous etes curieux Claude, vous obligez les gens a rester lorsque vous choisissez de partir car vous jetez l’éponge !
    Vous n’arrivez pas à comprendre une région et vous fuyez pour retourner dans votre cocon…Etes-vous réellement un entrepreneur en construisant la moitie d’un pont et en partant en courant ?

    L’information qui se trouve dans les journaux, que ce soit pour Ernest, Mélusine, ou pour moi, est une source qui nous amene a réfléchir…Cela ne veut pas dire que nous ayons raison dans notre synthèse, mais ayez au moins la modestie de ne pas vous placer en « unique témoin »

    Les informations réelles nous les trouvons sur les sites officiels des instances de la République, dans les rapports généraux, dans la vie qui nous entoure et dans les journaux qui traitent l’information avec serieux…

    Ne prenez pas toutes les personnes qui ne vous ressemblent pas pour des imbéciles, cela ternit votre image…

    Bien cordialement,

    jany

  50. jany guiot dit :

    J’adore les Fees….
    Celles du logis….

    ***Je rajoute pour Claude que c’est une petite blague idiote…je sais que les femmes ne sont pas toutes des fees….(le conditionnement des valeurs, la pub et le surrealisme)

    jany

  51. jany guiot dit :

    Cher Claude Simonnet

    Le chemin

    Vous écrivez:
    « De tout je retiens ceci : avant de parler, penser à tourner sept fois sa langue dans sa bouche. Et pour tout, bien réfléchir avant d’agir, chacun dans sa sphère, qu’elle soit petite ou bien grande, que l’on soit ou non l’objet d’attention de la part des médias. Il y a même le voisin ou la voisine qui vous observe. »

    Vous avez raison, aujourd’hui nous devons apprendre à nous responsabiliser, nous respecter, dans nos propos, dans nos actes…souvent les « pseudos » servent d’exutoires pour le racisme, l’anti-sémitisme, le fascisme, la violence…..
    Il arrive que les propres propos soient aussi manipules par la malveillance de l’incompréhension ou par la démagogie de la polémique, la magie du dialogue est alors interrompue.

    Aujourd’hui, nous devons choisir nos amis, nous rapprocher des êtres sincères dans leur cheminement et de savoir garder une distance avec les esprits querelleurs, la jalousie, la méchanceté….
    Il y a un texte sur cela dans la Bible, mais comme je ne suis pas un spécialiste du Livre, il me faudrait des heures pour trouver l’écrit….

    Nous le voyons sur les blocs, sur ce Carnet aussi, il y a toujours la tentation de répondre a une injure, a la violence d’un propos, a l’incorrection….Il faut dans la mesure du possible se taire, pour ne pas rentrer dans « la polémique inutile », dans le jeu qui tire les hommes vers la boue…
    Mais nous sommes des hommes, des femmes, de chair et d’os…faut-il tendre la seconde joue et tout accepter ?
    Ma mère dit « pour vivre heureux, vivons caches » elle a raison…
    Aujourd’hui, nous ne pouvons plus dire un mot sans qu’il soit retenu contre nous, un jour…

    A titre personnel, j’ai choisi de vivre dans la lumière du chemin, ce que je dis, c’est ce que j’ai sur le coeur et tant pis si je me trompe…Le prochain pourra m’éclairer et me pardonner de sa compréhension. si je suis dans l’erreur…
    Et la Source pourra me révéler mes contradictions pour mieux me montrer le chemin…

    Nous devons être des acteurs humbles et éveilles sur le chemin, c’est comme cela que nous pourrons grandir !
    Pas en longeant les murs…ni en rampant devant les hommes…

    La vérité du chemin est dans sa lumière !

    Inachevé…

    Bien amicalement,

    jany

  52. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Claude Simonnet,

    Quand la source est polluée, l’eau a un piètre goût !
    Je pense que l’information doit se puiser sur le terrain, or avec les moyens actuels, pour reprendre une expression Marine, toutes les informations diffusées ne sont initialement que des « bruits de coursives… » et notamment dans les détails, mais il ne faut pas prendre de retard par rapport à un concurrent, il faut diffuser l’information, que bien souvent chaque rédacteur interprète à sa façon en extrapolant et en croyant bien détenir toutes les vérités. Il y a peut-être un excès de supériorité « je suis le meilleur, moi je sais…! ». A nous, lecteurs, de savoir faire les analyses et d’en tirer les conclusions.

    Votre conclusion est pertinente, mais je ne pense pas que les médias appliquent cette règle de « penser à tourner sa langue sept fois dans sa bouche avec de parler », il faut du rendement avec des lecteurs toujours plus avides de sensations et d’informations et il est très facile d’apporter rapidement un démenti sans être inquiété. La seconde partie de votre conclusion est encore bien plus pertinente « bien réfléchir avant d’agir ». On pêche souvent par manque de réflexion et cette règle s’applique à tous et notamment dans notre quotidien, bien qu’il soit parfois difficile d’en prendre le temps car nous sommes pris dans l’action et les murs ont des oreilles et les écrits laissent des traces ( Ah, Twitter!!!) et là tout « explose » et on entre dans des polémiques à n’en plus finir bien souvent pour un mot mal utilisé ou mal interprété. Je pense que dans toutes discussions, même avec ses meilleurs amis où pourtant prédomine la sincérité, il est sage de prendre le temps de la réflexion et l’on ne pourra pas vous reprocher d’y apporter de la sagesse qui bien souvent modère les propos et « arrondit les angles »…

    Cher Claude,il me semble que votre voyage en Chine approche à grands pas et je pense que l’excellent ouvrage de José Frèches « Il était une fois la Chine – 4500 ans d’histoire » ne doit plus avoir de secrets pour vous.

    Bien amicalement

    Jacques

  53. mélusine dit :

    @ Claude : vous êtes étonné ? j’en suis heureuse ! C’est bien d’être surpris lorsque l’on est pétri de certitudes !
    pas la peine de me faire la morale , ni de remettre l’accent sur le clivage « gauche-droite », vous êtes de mauvaise foi, ce débat n’est pas politique mais HUMAIN… la preuve les cathos en ont ras le bol aussi ! ( si vous étiez un plus attentif, vous auriez vu que je ne cite pas uniquement des extraits de presse « gauchistes »), que l’ONU rappelle à l’ordre le gouvernement, que la Commission européenne s’inquiète, que les évèques mettent en gardent… ça ne vous titille pas l’antichambre du cerveau ???
    allez, hop, voilà la Vie Catholique en lien…

    http://www.lavie.fr/hebdo/2010/3390/les-cathos-et-sarkozy-le-malaise-18-08-2010-8732_152.php

    et puis stop, trop,c’est trop !

  54. jany guiot dit :

    Claude,

    Vous nous touchez sincèrement, je pensais réellement que vous aviez un coeur bien accroche et je vois qu’il s’émeut dans la « tourmente des Deux -Sèvres »

    Vous écrivez:
    « Après un an, je quitte les Deux-Sèvres parce qu’ici les gens pleurent à rendre triste. Ils sont gentils mais trop d’entre eux ont, comme vous, une mentalité d’assistés pour qui on ne fait jamais assez. »

    Heureusement le Grand Entrepreneur a vite compris que le salut était dans la fuite…

    Je n’ai pas eu la chance de visiter la région des Deux-Sèvres, mais j’ai souvent entendu que c’était une belle région avec des habitants très chaleureux….

    Je ne sais pas ce qu’en pense Ernest et Emmanuel…

    Bien cordialement,

    jany

  55. Claude dit :

    Jany,

    Encore une agression perso ! A moins que ce soit de l’humour ?
    A votre place j’apprendrai à lire sans idée préconçue.

    Je trouve la région belle (où avez vous lu le contraire ?).
    Je trouve les gens gentils (et je le dis). Ils sont même chaleureux et accueillants.
    Je n’ai pas parlé de la tourmente des Deux-Sèvres que votre lyrisme de collégien vous fait inventer.

    Je trouve qu’ils sont trop nombreux à avoir une mentalité d’assistés qui attendent trop qu’on leur donne sans qu’ils aient d’effort à faire. Je persiste et je signe. La vitalité d’une région est proportionnelle à la vitalité de ses habitants et à leur propension à entreprendre. Démontrez-moi le contraire et je vous donnerai raison.

    Je ne vous empêche pas d’avoir un avis différent et de l’exprimer sans agresser ceux qui ne sont pas d’accord avec vous comme votre « humanisme » vous y pousse trop souvent.

    Je sais ce qu’en pense Emmanuel qui ressemble à ceux qui m’ennuient ici. Je ne sais pas ce qu’en pense Ernest mais je suis sûr que s’il n’est pas d’accord avec moi il me le dira sans faire d’agression personnelle. Cela s’appellera un dialogue ou, au pire, un débat. Ce sont des mots que vous devriez apprendre.

    Pour votre gouverne, les gens m’émeuvent plus que la moyenne, j’ai cependant le coeur bien accroché. Je n’ai plus, physiquement la pêche que j’ai eue mais je m’implique toujours. Mes choix, comme pour tout le monde, n’ont pas toujours été judicieux. J’en assume toutes les conséquences, bonnes ou mauvaises, comme étant ma responsabilité.

    Par mentalité, j’aime aider les gens quand ils veulent bien s’aider eux mêmes. J’ai beaucoup voyagé, pas assez à mon goût, et j’ai aimé les endroits souvent dépourvus de tout où les gens se battaient pour vivre, voire pour survivre, sans jamais se plaindre alors qu’ils avaient des motifs de le faire. Quand vous leur apportez les moyens de creuser et d’équiper un puits, ce sont eux qui creusent, quand vous leur donnez les moyens de construire une école ce sont eux qui la construisent et qui la font fonctionner. Quand on les aide, ils ne disent pas : « Non ! Ce n’est pas assez ! »

    Je vous laisse le soin de trouver ici, dans le nord du 79 l’enthousiasme que je n’y ai pas trouvé. J’apprécierai votre expérience pour ce qu’elle sera, pas pour ce que je crois que vous êtes. J’ai réussi un tas de choses que d’autres rataient et il y a encore plus de choses que je n’ai pas entreprises ou que j’ai ratées là où d’autres réussissaient brillamment.

    Claude

    PS – J’ignorai que copier/coller sans commentaire une citation vulgaire, méprisable, qui déshonore ceux qui lui prête crédit ou qui la colportent, inventée et sans auteur avéré était de l’humour. Maintenant que je le sais, je m’esclaffe. Désolé de ne pas l’avoir fait spontanément. Vous êtes décidément très drôle !

  56. Claude dit :

    Mélusine,

    Vous êtes soit de mauvaise foi soit mal informée. A l’instar de vos leaders sans idées vous montez en épingle l’expulsion parfaitement légale de quelques dizaines de Rom en situation illégale. Leur présence en France est règlementée et assujettie à un certain nombre de conditions qu’ils ne remplissent pas et qu’ils ne rempliront pas.

    Vous créez une généralisation avec les gens du voyage en situation tout à fait régulière.

    Vous feignez d’ignorer que la France est le pays d’Europe qui accueille le mieux les gens du voyage étrangers et qui a le plus d’égards pour leurs gens du voyage nationaux. Bien sûr tout n’est pas parfait mais on attend vos propositions. Un certain nombre de critiques virulentes viennent de leurs propres dirigeants roumains ou bulgares bien contents de les voir chez nous mais vous n’avez pas la présence d’esprit de leur demander ce qu’ils font pour eux préférant manifester un anti sarkosisme primaire qui ne vous honore pas pour de sombres raisons qui n’ont rien à voir avec les Rom. D’autres critiques viennent de pays européens où leurs droits sont plus que restreint. Il n’y a que les tout petits pays avec très peu de gens du voyage qui traitent mieux le problème. Il est plus facile pour une commune suisse d’accueillir 15 caravanes que d’en accueillir 300 ou plus pour une commune française.

    Je suis sûr que si vous vous portiez garants des Rom en situation illégale, vous et les autres qui sont de votre avis, les pouvoirs publics pourraient les conserver en France. Mais parmi tous les français il n’y a qu’une poignée de gens comme vous, assez généreux pour mettre leurs actes en accords avec leurs critiques et assumer la responsabilité de ces gens que vous prenez sous votre protection alors que leur propre pays ne les protège pas. Prendre une famille Rom en situation illégale chez vous serait un bon exemple pour les autres français qui ont également votre générosité. Quelques centaines de familles généreuses suffiraient pour qu’il n’y ait plus de problème (sauf celui d’en aspirer d’autres).

    Cordialement,
    Claude

    PS – ce qui me titille l’antichambre du cerveau c’est que tous ceux qui s’émeuvent du sort fait à quelques Rom renvoyés chez eux et que vous citez pour leur grande générosité ne font jamais rien pour eux. Si ces gens là étaient des parangons de vertu ou de générosité cela se saurait depuis longtemps. Aboyer avec les loups c’est une activité aussi bruyante que lâche et en réalité le sort des Rom les laisse de marbre (noir bien entendu).

  57. Jany Keochkerian dit :

    Bonne rentrée ! ça s’annonce virevoltant !
    http://www.youtube.com/watch?v=B2sFdkGCjhE

  58. jany dit :

    Le Trou Normand…
    Le trou normand est, à l’origine, un petit verre de calvados servi entre deux plats et censé faciliter la digestion et redonner de l’appétit aux convives. De nos jours, il est de plus en plus servi sous forme d’un sorbet à la pomme arrosé de calvados.
    Le degré d’alcool élevé de cette eau de vie, dite aussi « gnôle », permettait, si elle était bue juste après avoir mangé un plateau de fruits de mer, de se prémunir d’une indigestion.
    ************
    Parole de Normand…
    J’ai trouve un texte sur la mentalité du « normand »…Vous remarquerez qu’à une certaine époque la haine entre régions existait, il reste encore facile aujourd’hui de trouver des défauts dans les autres…
    En ce temps la, nous ne parlions pas de « racisme »…mais cela lui ressemble…
    Ce texte est à prendre avec du recul…en sachant que beaucoup le pense encore aujourd’hui…

    Catéchisme des Normands.
    ________________________________________
    Saisie du texte : O. Bogros pour la collection électronique de la Médiathèque André Malraux de Lisieux (06.XII.2006)
    Texte relu par : A. Guézou
    Adresse : Médiathèque André Malraux, B.P. 27216, 14107 Lisieux cedex
    ________________________________________
    Diffusion libre et gratuite (freeware)
    ________________________________________
    Orthographe et graphie conservées.
    ________________________________________

    CATECHISME DES NORMANDS

    Composé par un Docteur de Paris ?????

    D. Etes-vous Normand ?
    R. Oui par la grâce de ma naissance, & par la grâce de mon intrigue.

    D. Qui est celui qu’on doit appeler Normand ?
    R. C’est celui lequel étant ne d’un père Normand, naturellement intriguant fait profession exacte d’une intrigue dissimulée.

    D. Qu’est-ce que l’intrigue dissimulée ?
    R. C’est celle que le Normand a appris des ses Ancêtres, & qui la communique de père en fils.

    D. Est-il nécessaire à un Normand d’avoir cette intrigue dissimulée ?
    R. Oui, s’il ne veut agir contre l’inclination naturelle de la nation Normande.
    Du signe du Normand.

    D. Quel est le signe du Normand ?
    R. C’est d’être toujours prêt a faire de faux serments en faveur de celui qui lui donne le plus d’argent.

    D. Comment fait-il le signe ?
    R. En tenant ses mains dessus sa tête pour affirmer plus hardiment le faux serment qu’il fait pour vil prix, & les rabaissant lorsqu’on lui fait offre de plus d’argent qu’il n’en a reçu pour les lever, afin d’affirmer effrontément le contraire de son premier serment.

    D. Pourquoi fait-il le signe de la sorte ?
    R. Pour tromper et décevoir ceux qui ont confiance en ce signe, auquel il prend plaisir.

    D. Quand le Normand fait-il le signe ?
    R. Depuis son berceau jusque au dernier soupir de sa vie.
    De la fin du Normand.

    D. Quelle est la fin du Normand.
    R. C’est de trahir ses plus grands amis.

    D. En quoi consiste le dessein du Normand ?
    R. Il consiste à établir sa fortune aux dépens du bien d’autrui & de l’honneur du Prochain, sans épargner Sacré ni Profane.
    Des moyens de parvenir à cette fin.

    D. Par quels moyens parvient-il à cette fin ?
    R. Par quatre moyens ; savoir, Infidélité, Tromperie, Haine & méchantes Actions.

    D. Qu’entendez-vous par Infidélité ?
    R. J’entends que le Normand ne garde jamais la parole qu’il a promise.

    D. Que devons nous croire du Normand ?
    R. Que c’est le plus grand fourbe du monde.

    D. Expliquez nous ce mot de fourbe
    R. C’est-à-dire qu’il est naturellement trompeur.

    D. Comment trompeur ?
    R. C’est en proférant des paroles contraires aux pensées de son coeur, louant par paroles ceux qu’il blâme en lui-même, flattant & caressant ceux qu’il aime le moins, baisant ceux qu’il déchire par ses fausses impostures comme un Judas, applaudissant les discours d’autrui, pour exister à les continuer, afin d’en tirer une méchante conséquence.

    D. Vous dites que le Normand parvient à sa fin par haine.
    R. Oui, mais il faut entendre comment, parce que quand le Normand hait quelqu’un, il ne lui découvre pas sa haine ouvertement, au contraire il la dissimule & retient dans son coeur, il flatte & loue celui qu’il hait le plus, & le baiser du Normand est un véritable signe de la haine qu’il a dans son coeur.

    D. Si le Normand retient la haine dans son coeur, il ne fait aucune méchante action au dehors pour parvenir à la fin.
    R. Pardonnez moi, car les mauvaises actions du Normand ne paraissent au dehors, que lorsqu’il s’aperçoit que facilement elles pourraient servir à son dessein.

    D. Le Normand manifeste donc ses mauvaises actions ?
    R. Il les manifeste le moins qu’il peut, car il les commet toujours de bonne intention, disant qu’il ne cherche que la gloire de Dieu, que le profit & utilité spirituelle de son Prochain, & que tout ce qu’il fait provient de son grand zèle seulement.

    D. Comment fait-il ses mauvaises actions par ces moyens là.
    R. Non seulement, car quand il a proféré des paroles indiscrètes & calomnieuses. Ah qu’il fait de méchantes actions ! Il les impute à des personnes innocentes ; & pour les faire croire véritables, il sollicite par promesses & argent.
    De l’espérance du Normand.

    D. Quelle est l’espérance du Normand ?
    R. C’est de s’élever au dessus des autres.

    D. Comment ?
    R. En paraissant au dehors homme de bien, dévot, sincère, obligeant, doux comme un agneau, quoiqu’il soit au dedans un loup ravissant, ingrat, fourbe, indévot, méchant ; en un mot, un très grand hypocrite, & un sepulchre blanchi.

    D. Comment ?
    R. C’est en imposant des faux crimes à ceux qui occupent les Charges ; étant amis, auxquels ils aspirent faisant des fausses attestations, certificats & autres pièces d’écritures qu’ils font signer par de faux témoins, pour faire entendre que ce qu’il disent est véritable.

    D. Comment connaissez-vous cela ?
    R. Je le connais en ce qu’il a beaucoup d’amour pour sa personne & à ses propres intérêts, & point du tout pour son Prochain.
    Les Bonnes oeuvres du Normand.

    D. Si le Normand n’a point de charité pour son Prochain, il ne fait aucune bonne oeuvre à l’égard de son Prochain.
    R. Aucunes à la vérité ; mais toutes méchantes conformément aux dix Commandements qu’il a appris de ses Ancêtres.

    D. Quels sont ces dix Commandements ?
    R. Les voici.
    Tes intérêts tu garderas & attireras parfaitement.
    Dieu en vain tu jureras, pour affirmer un faux serment.
    L’argent d’autrui tu n’épargneras, ni son honneur pareillement.
    Le bien d’autrui tu ne rendras, & garderas à ton escient.
    Faux témoignage tu diras, & mentiras adroitement.
    L’oeuvre des mains tu n’oublieras pour dérober finement.
    Les biens d’autrui tu connoîtras, pour les avoir injustement.
    L’oeuvre de chair tu désireras & accompliras avec le temps.

    Des oeuvres de miséricordes du Normand.

    D. Combien le Normand a-t-il d’oeuvres de miséricordes.
    R. Sept ; savoir, trahison, flatterie, gourmandise, larcin, mensonge, envie & imposture.

    D. Si le Normand n’observe ces dix Commandements, & ne fait ces oeuvres de miséricorde, qu’en sera-t-il ?
    R. Il contreviendra aux maximes & aux inclinations de la nation Normande, & aux habitudes naturelles de ces Ancêtres, & mérite d’être estimé honnête homme.

    D. Si tout ce que nous venons de dire est vrai, on ne peut avoir de confiance du Normand ?
    R. Nullement du monde, car enfin confiez vous en lui, il vous trahit ; louez-le, il vous méprise, il vous abhorre ; & après tout c’est un lion à ceux qui le craignent, & une vraie poule aux généreux. Je prie Dieu qu’il inspire au Lecteur des sentiments contraires aux pensées de ce Catéchisme.
    FIN.
    ***************************
    Peut-on croire tout ce qui est écrit ?
    Non ! Evidemment…Evidemment non…non…non…

    .

  59. jany dit :

    De Twitter a Facebook…a linkdl etc…
    Le mieux est de rester dans l’ombre ou en prenant des mesures pour que les renseignements donnes soient intraitables par leurs logiciels du « je veux tout savoir sur vous »

    Un jour la societe prendra conscience que c’est une grave erreur de tout montrer…

    Il est possible de vivre avec son temps sans etre un « gogo »…un « bobo »…un « suiviste »…

    L’ombre est difficile pour l’homme politique qui a choisit les projecteurs de l’actualite, il doit dans ce cas savoir etre responsable de ses mots…et garder une certaine ethique dans ses valeurs…

    Bien cordialement,

    jany

  60. jany guiot dit :

    Une nouvelle importante lue dans Le Figaro

    Comment bien servir le champagne

    Mots clés : oenologie, champagne, effervescence, bulles, flute, verre, inclinaison, REIMS, Liger-Belair Gérard

    Par Marielle Court
    21/08/2010 | Mise à jour : 20:27 Réactions (13)
    Le fait d’incliner la flûte permet d’avoir un taux plus élevé de CO2 dans le vin. Crédits photo : Le Figaro Magazine
    Des chercheurs de l’université de Reims ont découvert que le phénomène est accentué lorsque le vin est servi froid.

    Elles pétillent et picotent le nez lorsqu’on approche le verre, éclatent sur la langue lorsqu’on le boit… Sans bulles, pas de champagne et peut-être moins de littérature scientifique. À l’université de Reims en tout cas, les chercheurs ne se lassent pas d’analyser cette boisson synonyme de luxe et de plaisir.

    La toute dernière étude effectuée conjointement par les laboratoires d’œnologie et de thermomécanique risque bien de bouleverser quelques habitudes (Journal of Agricultural and Food Chemistry). Elle démontre qu’un champagne versé délicatement dans un verre penché conserve beaucoup mieux ses bulles que si la flûte est posée toute droite sur une table.

    Le phénomène vient des turbulences. «Il y a en moyenne douze grammes de CO2 par litre de champagne», rappelle Gérard Liger-Belair, du laboratoire d’œnologie et de chimie appliquée de l’université, «lorsqu’on verse le champagne dans un verre vertical on trouve systématiquement un écart allant de 0,3 gramme à plus de 1,5 gramme avec un verre incliné».

    Les scientifiques qui ont renouvelé l’expérience dix-huit fois ont également mené la comparaison en fonction de la température de la bouteille. «C’est lorsqu’il est le plus froid – quatre degrés – que l’écart est le plus important», poursuit Gérard Liger-Belair. Il reste 9 g de CO2 par litre lorsque le verre reste droit contre 10,4 g pour une flûte penchée.

    Petit problème, cette contrainte n’est pas du tout adaptée à l’art du service. «Vous imaginez un sommelier obligé de passer devant le nez de chaque client pour récupérer un verre et verser le champagne avant de le reposer sur la table» ?, demande un représentant du comité interprofessionnel des vins de Champagne. Sans compter que la comparaison avec la technique la plus efficace pour servir de la bière n’est pas nécessairement du goût des maisons champenoises. Du côté des professionnels on se rassure : «il est possible de maintenir l’effervescence avec un verre droit dès lors que l’on verse le champagne par étape, en trois fois», assure-t-on. Les traditions sont donc sauves !

    Mettre en valeur les arômes

    Gérard Liger-Belair, qui avait déjà fait la démonstration de l’inefficacité totale des petites cuillères en lieu et place d’un bouchon pour conserver le champagne, s’est d’ores et déjà lancé dans une autre recherche encore plus longue et compliquée : «On travaille avec les verriers sur les formes des verres qui pourraient le mieux mettre en valeur les arômes des champagnes.» On sait à présent qu’il faut qu’il y ait d’infimes poussières dans le verre pour que les bulles se forment : l’air emprisonné dans les particules absorbe le dioxyde de carbone qui, alors, se gazéifie.

    Un verre très légèrement rayé provoque une plus grande effervescence : moins de bulles mais plus d’arôme. «Des flûtes gravées existent depuis longtemps, mais on n’a jamais mesuré exactement l’impact», explique le chercheur qui estime qu’il faudra plusieurs mois, voire années, avant d’aboutir à des conclusions. Arôme ou bulles, il faudra alors choisir !

    *******
    Nous n’arretons pas le progres, restons de bons observateurs…
    Tout en sachant prendre la mesure des idees de notre temps…

    Bien cordialement,

    jany guiot

  61. jany dit :

    Claude,
    Je ne vous en veux pas….
    J’aimerais tant que vous appreniez a lire en sortant de votre petit cote « ronchon »…
    L’humanisme c’est aussi de dire qu’il vous arrive tres souvent d’etre « tres incorrect » avec beaucoup d’entre nous…

    Bien cordialement,

    jany

  62. Jany Keochkerian dit :

    … Tendue, l’AMI !
    http://www.lemonde.fr/depeches/2010/08/22/la-rentree-s-annonce-difficile-pour-nicolas-sarkozy_3208_38_43217531.html
    http://www.youtube.com/watch?v=W2qW6fOtAMY

    Jany Keochkerian

  63. Ernest Gransagne dit :

    Bonjour à tous les amis,

    Ah ! Le Poitou !

    Il y a encore peu, trois départements le constituait : Vendée, Deux-Sévres et Vienne…

    La Vendée s’en est allée vers Nantes dans la nouvelle découpe des Régions…

    Natif du Sud Vienne, enfance, scolarité, adolescence ont imprimé en moi une certaine culture judéo répubicaine de bon aloi, où la Nation était respectable, avec une régle de vie simple : le respect de la Loi, le devoir du Travail et l’envie, surtout l’envie, de gravir l’échelle sociale.

    N’étant pas arrivé au monde avec une petite cuiller d’argent dans la bouche, de famille extrèmement simple, je n’ai cependant « manqué de rien » comme nous disions…

    Notre Région est une région de bocages. Petites surfaces de céréales, pâtures, petits bois et petites rivières ou ruisseaux…

    Les grandes métairies du début de siècle, ont cédé la place aux fermiers.

    En 1960, la France se reconstruisait, pas de chômage, liberté absolue d’entreprendre sans risque exagéré, mini-jupe et pilule faisait croîre que tout était possible.

    Cependant quelque chose clochait : l’Indochine… puis l’Algérie, puis l’OAS, puis plus d’Algérie du tout… puis ’68, avec cet abruti de Cohn-Bendit qui aujourd’hui encore trompe son monde, avec la norvégienne sabreuse d’entreprises françaises – ces gens là sont des nocifs- tout cela n’était pas bon et nos campagnes se désertaient.

    Les Deux-Sévres, sont comme l’ouest de la Vienne, ouvertes sur la Plaine Atlantique.

    Les Parthenaises, les Maraichères, les Limousines et d’autres encore, donnent lait et viande .

    Les Deux-Sévres sont un département plat : si nous avions une montée brutale du niveau de la mer, les Deux-Sèvres deviendraient un parc à moules !

    Les habitants sont affables, comme partout : c’est la France profonde.

    Les paysans d’hier ont pris leur retraite – ils n’ont pas si mal vécu – et ceux d’aujourd’hui, leurs enfants et petits enfants, ont les pieds dans la bouse ( c’est noble ) et la tête dans les étoiles…
    Les étoiles du drapeau européen ! Les subventions de Bruxelles, la PAC ! ( Le cancer de notre agriculture !

    PAC = Prêt A Choir

    Pour « comprendre » cette région, il faut y être « intégré ».

    Y étant né, et y étant revenu, suivant le désir de mon épouse, en 2003, j’ai pu, après 40 ans d’absence, me rendre compte de l’évolution : RIEN !

    Nos bourgades n’ont pas évolué, mis à part les « grandes surfaces » qui ont « pompé » tous le merveilleux petit réseau d’artisans / commerçants…

    Poitiers, dés huit heures du soir est désert. N’espérez pas pouvoir diner en ville après 22 heures !

    Niort est une grosse bourgade qui s’est laissée endormir par les revenus des différents sièges sociaux des mutuelles d’assurances ( MAIF, MAAF, MACIF, Camif…. etc… )

    L’élite, celle qui fait bouger une société, est absente. Beaucoup de fonctionnaires, c’est à dire des gens qui croient tout savoir, mais qui n’ont jamais été soumis à une obligation de résultats, face à une concurrence mondiale.

    Les notables d’antan ont disparu, l’instituteur est devenu un petit fonctionnaire sans envergure, les politiques s’accrochent à leur siège étriqué et sont persuadés qu’en ne faisant surtout pas de vagues, ils seront réélus !

    Voilà comment j’ai retrouvé le Poitou en 2003.

    L’axe Poitiers Limoges, toujours en deux voies, Montmorillon sous-préfecture qui se meure à petit feu, Poitiers, ville grise et triste que personne ne le voit tellement tout le monde y est habitué…

    C’est la raison pour laquelle j’avais réagi si promptement sur « les voies de communication : une nationale à 4 voies entre Poitiers et Limoges, ainsi qu’un « désenclavement » enfin moderne avec un TGV desservant notre campagne à 60 km de Limoges et Poitiers…

    Cette idée j’en suis absolument persuadé est juste et bonne, un défaut : elle a trente ans d’avance sur les esprits locaux !

    Une autre « marque de fabrique » du Poitou : le scepticisme ! « On a toujours fait comme ça  » !

    Tout cela pour dire un peu de manière désordonnée, comment on peut ressentir cette région de l’intérieur.

    L’expérience de Claude ne m’étonne pas, elle est normalement banale…

    Nous souffrons d’immobilisme passionnel, avec de vieux relents d’anticléricalisme de début de siècle, mélangés au conservatisme peureux du paysan à sa terre.

    Si on y ajoute la peur et la promesse que demain on rase gratis, vous aurez la réponse à la question « comment une nullité comme Ségolène Royal, peut être élue dans un fauteuil !

    Nous attendons donc des élites, des leaders, des managers, des gens qui se retroussent les manches… pour cela il faudrait que les poitevins bougent un peu et qu’ils sachent qu’autre chose existe dans le monde, que la France décline, que Bruxelles ne pourra pas distribuer indéfiniment les subsides empoisonnées à la sauce « assistanat »

    Il faudrait que nos élus ne se battent pas « contre le progrès » qu’ils défendent le TGV, qu’ils fassent des routes adaptées aux besoins et que nous faisions des « greffes » avec des entreprises qui entreprennent, des vraies ! Venues de Chine par exemple ?

    Au fait le véhicule électrique HEULIEZ promis à la vente au printemps 2010 par Ségolène ROYAL vous l’avez vu ? Vous pouvez l’acheter ? Donnez moi l’adresse !

    Ernest Gransagne

    L’Ami du Poitou

  64. jany dit :

    Cher Ernest,

    Merci pour ce billet qui parle de votre région, mais ne vous trompez pas…il n’y a pas que votre région qui laisse les rues vides après 19 ou 20 heures, c’est pratiquement toute la France, malheureusement…
    Allez à Auxerre, a Dole, a Dijon, a Besançon, a Chalons, a Vichy, a Poissy,…faites un tour de France et vous serez étonne de la torpeur…

    Je me souviens dans les années 68-70, je suis allé en Espagne, a 11 heures du soir il y avait des gens dans la rue qui parlaient, qui riaient…J’étais déjà étonne de la différence avec cette France fermée…
    Certains vont vouloir donner une raison a cette état de fait : le climat….Il est facile de répondre…car en Corée du Sud, le climat est très froid en hiver, pourtant nous trouvons une convivialité extraordinaire, les gens se parlent, chantent ensemble, rigolent….

    Les hommes et femmes se rencontrent dans les cafés, les bars, les restaurants et c’est la fête…
    Les enfants et les jeunes se retrouvent dans d’autres cafés (café, chocolat, thé, boissons diverses) dans une ambiance d’alcôves, de petites pièces, ils ont des endroits pour se rencontrer sans devoir dépenser des sommes extraordinaires…

    Je sais qu’il est impossible de transposer les cultures d’ailleurs, la vie est comme cela….

    Dans les années 60, les campagnes étaient florissantes, les jeunes pouvaient se rencontrer plus facilement, il n’y avait pas le SIDA ni la violence, il y avait les petits boulots qui permettaient d’avoir un peu d’argent…les épiciers avaient de la marchandise…le laitier passait avec sa camionnette pour vendre son lait et son fromage blanc frais, et même des « petits-suisses », il fallait faire des kilomètres avant de trouver un Monoprix…le grand luxe des menageres qui vivaient avec les acomptes sur salaire des maris…

    L’été, dans les villages, les gens se parlaient très tard dans la soirée…Il y avait un sentiment de vie, de joie…
    Je me souviens avant 60, nous nous promenions avec ma mère sur les petites routes, nous avions rencontre une très belle javanaise qui ressemblait a Juliette Greco…elle nous a parle de sa vie…Aujourd’hui encore il m’arrive d’y penser comme un simple rappel du temps qui passe…Bien plus tard, je suis allé a Java…

    Aujourd’hui, nous devons vivre avec notre temps, gardons la nostalgie des images dans notre cœur…Ses images que nous pouvons redécouvrir avec les amis…

    Votre région n’est certainement pas la plus en avance, la politique d’aménagement des territoires y est certainement pour beaucoup…il faut se battre pour son espace de vie…il est possible d’organiser cet espace…

    Le bonheur ne se trouve pas au bout du monde ou dans un ailleurs imaginaire, il se trouve bien souvent chez nous…dans notre petit espace…dans nos habitudes…
    Vous écrivez Ernest :
    « Pour comprendre cette région, il faut y être intégré ».
    Je suis tout a fait en accord avec vous, nous devons prendre le temps de cette intégration pour comprendre la vie des gens et ce qui les motive dans leur for intérieur (la conscience)…Un habitant du Jura est différent d’un marseillais, ils sont chacun habitues a un environnement de vie…

    ***Je comprends aussi, ceux qui peuvent ne pas admettre (dans un temps d’adaptation) l’autre culture (ce n’est pas péjoratif, nous sommes tous libres d’accepter ou non un environnement)

    J’arrête la, car je vais être trop long….je vais ennuyer…
    Merci encore Ernest pour votre billet

    Bien amicalement,

    jany

  65. Mistral dit :

    @Mélusine,

    Pardonner moi de ne pas penser comme vous …

    Vous confondez à mes yeux respect de la loi et racisme.

    Quand un « camp » de roms s’installe illégalement sur un terrain, dans des conditions sanitaires déplorable, le fait de les évacuer est il du racisme ou un simple respect de la loi française ?

    Et la reconduite en avion, avec de l’argent dans leur pays d’origine qui doit prendre ses responsabilités, est il un crime contre l’humanité ?

    De manière factuelle on constate que les prisons sont remplies de personnes issues de l’immigration.

    Faut il ne pas le dire, ne pas l’écrire au nom du combat contre le racisme ? Eric Zemmour doit il être brulé ?

    J’ai cité plus haut deux décisions de justice dans ma région la même semaine. Une à Nîmes ou un pédophile est laissé en liberté, une à Bézier ou un retraité est laissé en prison.

    Comprenez vous que nous soyons de plus en plus nombreux à être choqués par ces juges qui ne représentent qu’eux même ?

    Pour vivre dans une société apaisée, il ne suffit de masquer les problèmes et de refuser d’en parler, d’en débattre.

    Oui il y a un problème avec les gens du voyage. Oui il faut en parler de manière réfléchi, en respectant tous les droits de ces gens, et même plus parce que nous sommes français. Mais il faut résoudre le problème.

    Oui il y a un problème avec l’insécurité lié à l’immigration. C’est rendre service à tous nos concitoyens issus de l’immigration récente de régler ce problème. Le refus de le voir relève de l’autisme à mes yeux.

    Oui il faut faire respecter les lois de la République par tous, sans exception.

    J’ai le sentiment que sous prétexte de bons sentiments, une partie du pays préfère capituler face à ces problèmes plutôt que d’en parler pour les résoudre.

    Munich n’est pas la solution.

  66. Zwartepiet dit :

    Au sujet des Roms…

    Ici, à Bruxelles, capitale de l’Europe, il y en a pas mal aussi… mendiant à chaque coin de rue, enfant sous le bras… n’hésitant pas, parfois, à s’introduire subrepticement dans un fast-food ou sur une terrasse de brasserie pour y « importuner » la clientèle… A chaque fois, cependant, pour vaincre ma propre exaspération,
    je me rappelle deux points importants au sujet de ces gitans vagabonds: ils ont été horriblement persécutés par le régime nazi il y a à peine 70 ans et –tous les ethnologues l’affirment– cela fait, grosso modo, plus de mille ans que les gitans sont arrivés en Europe, en provenance du sous-continent indien… Ils sont donc autant européens que les Martiniquais, Guadeloupéens, Comoriens et autres Kanaks!

    Au fond, ce qui choque –à juste titre– une partie de l’opinion publique française au sujet de ces expulsions de gitans roumains, bulgares, balkaniques,… c’est une certaine forme de lâcheté dans le chef du gouvernement français. En effet, nous savons tous que, depuis toujours, les Roms sont dépourvus d’un Etat, d’un gouvernement, voire même d’un lobby ou d’une puissante diaspora (songeons aux Juifs, aux Arméniens) susceptible de les défendre vigoureusement. En s’attaquant aux Roms, en errance et rejetés dans leur pays d’origine (Roumanie, Bulgarie,…), le gouvernement français s’attaque, maladroitement, aux plus faibles d’entre les faibles. Les Marocains, les Algériens, les Maliens, les Congolais, même les lointains Equatoriens ont tous un gouvernment, un Etat pour les défendre et protester, le cas échéant, auprès des autorités françaises… mais les Roms? Ces éternels pariahs n’ont personne, aucun Etat pour les secourir dignement. Oh! certes, le ministre Besson s’est sans doute rendu à Bucharest pour parler du problème… mais, pour l’ensemble des pays d’Europe centrale, les gitans ne sont pas des citoyens expatriés dont il faut défendre les droits et la dignité –bref, ce ne sont pas des « plombiers polonais »– mais bien plutôt une nuisance, des intrus dont ils sont heureux d’être débarassés!

    Quant à accuser la communauté gitane de tous les péchés, de tous les maux et de toute la délinquance qui sévissent en France, là encore, qui peut prendre cette diabolisation au sérieux? Certes, la plupart des voleurs de poules sont sans doute gitans… mais les émeutes des banlieues (souvenez-vous de novembre 2005), les voitures brûlées, le hooliganisme dans les stades… ce ne sont pas « les gitans »!

    Pour terminer, je me permets de vous suggérer la lecture d’un bouquin fort utile en ces temps de crise pour la citoyenneté:

    http://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-De_l_indigenat-9782355220050.html

    Il rappelera aux Français cette période, pas si lointaine, où la République française –bafouant sa devise– s’accommodait de deux catégories de résidents: les citoyens et les indigènes…

    Zwartepiet

  67. EMMANUEL dit :

    Sarkozy garant de la laicité…
    Heureusement pour lui le ridicule ne tue pas:
    http://www.dailymotion.com/video/x3v3yt_sarkozy-le-pape-benoit-xvi-jean-mar_news
    http://www.dailymotion.com/video/x3weg7_sarkozy-sacre-chanoine-d-honneur_news
    http://www.dailymotion.com/video/x6s8yl_sarkozy-et-le-tres-saint-pere_news

    Plus qu’un an et demi à vous supporter…

  68. jany guiot dit :

    Lu dans Liberation

    Politiques 23/08/2010 à 00h00
    Bémol
    120 réactions
    Par LAURENT JOFFRIN Directeur de «Libération»

    L’anti-sarkozysme fait de bons sondages (pour l’opposition). Il ne fera pas l’élection. L’enquête Viavoice que nous publions le montre avec limpidité. Certes la gauche obtient son meilleur score sondagier depuis longtemps. Cette fois, impossible de mettre ce retour en grâce sur le compte d’une bonne implantation locale, comme on l’a fait parfois lors des dernières régionales. L’opinion exprime une large préférence pour l’opposition ; les personnalités de gauche, Dominique Strauss-Kahn en tête, surpassent le Président dans la faveur populaire. La prochaine présidentielle, quoique encore très éloignée dans le temps, sera, de toute évidence, très ouverte.

    Mais il y a un sérieux bémol à cette mélodie si agréable aux oreilles de l’opposition. A la question de savoir si la gauche ferait aujourd’hui mieux que la majorité pour gouverner, les mêmes personnes interrogées répondent non. Le rejet du pouvoir en place se fond ainsi dans un scepticisme destructeur à l’égard de la classe politique, qui rend ses chances à l’activiste de l’Elysée. Il n’est qu’un remède à ce désenchantement : un projet de rupture crédible avec le cours des choses imposé par un courant libéral et mondial à peine affaibli par la crise. Le PS, les Verts, et les autres forces de gauche y travaillent. Mais c’est à une allure d’escargot. Pendant ce temps, Nicolas Sarkozy, futur et redoutable candidat, fourbit ses armes
    *************************
    Comme le dit Laurent Joffrin, les sondages ne feront pas l’élection….
    Car les français, les électeurs, dans leur majorité si fieront « aux résultats », a la méthode de management du gouvernement…
    La reforme des retraites doit trouver un consensus…
    La violence, des résultats…
    Et surtout la relance…

    Les électeurs voudront-ils retrouver la France d’avant 2002 ?
    Ségolène Royal rappelle dans le Parisien :
    Royal: «La ligne laxiste ne doit pas l’emporter au PS»…

    Le plus important aujourd’hui c’est d’arrêter les petites phrases et d’ouvrir une période de dialogue et d’apaisement avec les français dans leur ensemble.

    Le gouvernement travaille bien, qu’il le fasse savoir aux français…

    Bien cordialement,

    jany guiot

  69. Claude dit :

    Zwartepiet,

    Je n’ai pas bien compris. Voulez vous dire que, comme votre premier ministre serait plus courageux que notre Président, vous souhaitez que l’on envoie les Rom chez vous plutôt que chez eux ? Cela peut peut-être s’arranger si votre premier ministre manifeste son courage officiellement.

    Puisque vous vous intéressez à nous, permettez-moi de m’intéresser à vous. Vous avez des problèmes à résoudre dans votre pays qui vont demander beaucoup de courage aux belges eux mêmes, surtout aux belges flamands. Si vous me racontez que vous êtes, globalement, moins racistes que les français je vais seulement vous rappeler que le simple fait de parler français (pas rom) chez vous est trop souvent considéré comme une déclaration de guerre. Je l’ai personnellement expérimenté.

    Alors, je sais bien sûr, que critiquer Nicolas Sarkozy peut sembler à la mode pour avoir l’air intelligent. Vous n’échappez pas plus à cette mode que Yannick Noah(1), que les prêtres qui prient pour son décès (pas n’importe comment : crise cardiaque) ou que le Pape. Mais, avant de venir balayer devant notre porte vous devriez demander à vos compatriote assez de courage pour ne pas vous déchirer devant tout le monde que vous faites rigoler et balayer un peu devant votre propre porte. Si les choses étaient si facile que ça les belges seraient un peuple uni et les Rom auraient un avenir chez eux dans leurs propres pays (qui sont des pays de l’Europe et qui pratiquent un racisme à leur égard bien plus vigoureux que celui qu’ils nous reprochent).

    Je vous fais remarquer que vous n’aimez pas plus les délocalisations que ceux des français qui râlent contre l’expulsion de quelques dizaines de Rom (ce sont les mêmes). Or le règlement du problème des Rom passe par encore plus de travail dans leurs pays (comme pour beaucoup de pays dans le monde). La vraie générosité consisterait à leur offrir un peu de notre travail. Y sommes-nous prêts ? Pas trop je crois. S’il suffisait de claquer dans ses doigts pour régler les problèmes, celui là et les autres, Mimie Mathy (Joséphine) serait Ministre de l’intérieur (et des finances ça aiderait aussi).

    Cordialement,
    Claude
    (1) Yannick Noah avait promis de quitter la France si N. Sarkozy était élu mais, ayant probablement placé son argent ailleurs (il n’est même pas bénéficiaire du bouclier fiscal malgré sa fortune, c’est louche) il reste parce que la France ce n’est pas si mal que cela et qu’on l’aime bien ici quand il chante ou qu’il nous parle de la coupe Davis en évitant le populisme.

  70. jany guiot dit :

    Monsieur le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin,

    J’ai pu entendre votre entretien sur RMC ce matin et votre appel a retrouver les valeurs humanistes dans cette periode de confusion…

    Vous devriez etre entendu par les plus hautes autorites de l’Etat, car il est important aujourd’hui d’apaiser et de retrouver les grandes lignes de progres pour notre pays.

    Veuillez agreer Monsieur le Premier Ministre, l’expression de ma tres haute consideration.

    jany guiot

  71. emmanuel dit :

    MERCI MELUSINE…
    MERCI.
    MERCI.
    QUEL BONHEUR DE VOUS LIRE…
    MOI JE NE SUIS NI DE DROITE, NI DE GAUCHE…
    JE NE SUIS QU’UN ETRE HUMAIN QUI NE SUPPORTE PAS L’INSUPPORTABLE…

    POUR LES AUTRES TOUT A ETE DIT ET ECRIT.
    HEUREUSEMENT, UN TRISTE SIR COMME MONSIEUR SOLER N’EST RIEN D’AUTRE QU’UN TRISTE SIR…
    QUE DIS JE UN BEAUF, UN MOUTON DE PANURGE…

    MERCI MELUSINE…
    MERCI MADAME…
    ET PORTEZ VOUS BIEN…

    Au censeur de ce site, je vous demande de transmettre à Mélusine mon adresse mail.
    J’aurai plaisir à échanger avec cette grande Dame.

  72. jany guiot dit :

    Monsieur le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin,

    Dans une autre période, des présidents comme Jacques Chirac ou comme Valery Giscard d’Estaing auraient certainement rebondi facilement dans cette période confuse…

    Rappelez-vous, Jacques Chirac et l’approche de la « Cohésion Sociale »

    Aujourd’hui, le Président de la République et le gouvernement ont de bonnes cartes dans les mains, pourquoi gâcher le jeu sur les medias avec des phrases excessives ?

    Le gouvernement a un bon bilan, une méthode, il doit aujourd’hui donner des signes d’apaisement dans l’espace politique en prenant une nouvelle dimension humaniste…

    Cette dimension humaniste pourrait être les premiers pas, un chemin, en direction de la campagne de 2012…
    2012, doit trouver ses racines aujourd’hui dans l’ébauche d’une « Démocratie Humaniste de Progrès »

    Veuillez agréer Monsieur le Premier Ministre, l’expression de ma très haute considération.

    jany guiot

  73. Caroline dit :

    Ne pas valider le précédent SVP, je relis et je m’aperçois de fautes. Merci

    De JP Raffarin ce matin « c’est l’UMP qui pose problème ».

    Je ne comprends pas Monsieur le Premier Ministre, pourquoi l’opinion de députés ou maires plus à droite que vous n’auraient pas le droit d’être exprimées. En quoi seraient-elles déshonorantes ! Elles représentente pas mal d’électeurs, ne l’oubliez pas, et ceux-ci ont autant de valeur que les électeurs humanistes. Pour vous l’UMP doit avoir une couleur et une seule ?
    Alors si c’est cela, sa création a été une erreur, et dans cette UMP je ne me reconnais pas.
    Bien à vous !

  74. Yves Lambert dit :

    J’ai entendu des extraits de votre déclaration d’une extrême prudence. Il était temps (1 an et demi avant les élections..) que vous preniez vos distances (si peu…) avec le Prince.

    Je vous crois honnête et à l’écoute y compris de ceux qui s’opposent à vos choix politique et je vous sais écouté par ceux qui nous gouvernent depuis plus de huit ans et dont vous avez fait partie. Merci de faire entendre plus fort votre voix et de faire cesser cette politique et ces discours qui sont indignes. Les porte-parole de la majorité ne vous accuseront pas, vous, d’élever la voix pour des raisons de vengeance.

  75. baudouin rietzler dit :

    Monsieur le premier ministre,

    N’est-il pas urgent de recréer un centre digne de ce nom et du type démocratie chrétienne. Les futures échéances électorales se joueront au centre!!! Certains hommes de gauche l’ont compris mais les doctrinaires prennent encore la pas; Europe écologie grâce à Daniel C. s’y essaie timidement. Que des élus de droite influents, charismatiques, à votre exemple, se lèvent et créent ce mouvement, il aurait de forte de chance de connaître le succès attendu

  76. Carole dit :

    Cher Jacques,

    Ravie que mon petit « intermède » gastronomique vous ait plu.

    Vous savez Jacques, je n’étais finalement pas très loin du « passage de ligne ». J’ai eu le plaisir immense de voguer entre les Islas Grenadinas ». Mais nous avons dû affronter des tormentas très violentes. Donc notre voyage s’est achevé dans cette partie magnifique des Caraibes.
    Il est vrai que des liens d’amitié exceptionnels se nouent au fil des courant, avec ce partage « quasi religieux » des aventures de chacun, autant à bord que dans tous ses petits ports chaleureux qui vous accueillent. Que de souvenirs…………..
    Je ne suis pas une experte dans les expressions qui vous sont chères, mais je dois vous dire que j’ai du mal à comprendre nos amis du Québec. Je les écoute souvent et heureusement qu’il y a un traducteur sur l’écran de tv. J’avoue qu’ils ont des expressions très drôles.

    Vous avez raison, dans un carré, sur une petite surface, l’amitié et la solidarité sont un support indispensable. Pas le temps de geindre, il faut assurer. Incomparable avec ce qui se passe sur la terre ferme.

    Bien amicalement.

  77. Carole dit :

    Mi amigo Ernest,

    Percutante votre description du Poitou !!!!!!!!

    Quel passé historique : au seuil du Poitou, Clovis battit les Wisigoths en 507 à Vouillé. Charles Martel stoppa l’invasion des sarrasins et Saint-Louis refoula les anglais au pont de Taillebourg.
    Sans oublier, au nord le département de la Vendée, 1793, le courage et la foi des vieux adversaires de la République.

    Je me suis souvent demandé si cette magnifique région (bocage, plaine et marais) ne payait pas encore aujourd’hui un lourd tribu de sa résistance catholique et royaliste ?????????
    J’ai de très vieux livres qui parlent de cette période horrible et honteuse pour la République……….

    Quoi qu’il en soit, j’aurais pu vous écrire un très long texte sur la gastronomie de votre région, mais j’ai peur que cela ne gène ou n’encombre le carnet de monsieur Raffarin. Je pourrais peut-être vous le copier en plusieurs pavés si cela vous intéresse ??????
    Par contre, je n’ai trouvé nulle part la recette de la « sauce assistanat ». Elle n’est pas encore répertoriée comme une spécialité francaise…….. ouf !!!! ~_0……..

    Amistades.

  78. Zwartepiet dit :

    Réponse à Claude re: Voulez vous dire que, comme votre premier ministre serait plus courageux que notre Président, vous souhaitez que l’on envoie les Rom chez vous plutôt que chez eux ? Cela peut peut-être s’arranger si votre premier ministre manifeste son courage officiellement.

    En fait, la gestion de l’immigration rom(anichelle) en Belgique ne remonte pas jusqu’au Premier Ministre ni même jusqu’au Ministre de l’Intérieur –c’est dû au caractère décentralisé et régionalisé de la politique belge… C’est pourquoi, lorsqu’un convoi de « gens du voyage » débarque quelque part en Belgique, la crise se gère au niveau du bourgmestre (=maire) qui négocie un compromis portant sur le terrain offert (aux Roms), sa durée d’occupation, le loyer, les nuisances envers le voisinage, etc.

    Ceci dit, je suis bien d’accord pour reconnaître, avec vous, que la Belgique n’a guère de leçons de tolérance à donner à la France! Il y a eu cette dramatique affaire « Semira Adamu » –du nom d’une jeune Nigérienne de vingt ans, tuée par étouffement par les gendarmes belges chargés de son expulsion… Ensuite, plus récemment, cette sordide expulsion d’un jeune Equatorien… arraché à sa mère!(*)

    Re: Vous avez des problèmes à résoudre dans votre pays qui vont demander beaucoup de courage aux belges eux mêmes, surtout aux belges flamands.

    En réalité, les poussées séparatistes de plus de 45% de Flamands, leurs revendications et leurs surenchères en matière d’autonomie fiscale, budgétaire, migratoire, etc. imposent aux Belges francophones d’avoir le « courage » et la lucidité d’envisager un destin post-belge, voire français… Je vous renverrais, ici, au site du RWF (Rassemblement Wallonie France).

    Re: …critiquer Nicolas Sarkozy peut sembler à la mode pour avoir l’air intelligent. Vous n’échappez pas plus à cette mode que Yannick Noah(1), que les prêtres qui prient pour son décès (pas n’importe comment : crise cardiaque) ou que le Pape.

    Tout d’abord, au sujet de Sa Sainteté le Pape, rendons-lui hommage! En effet, comme je le soulignai dans mon précédent message, aucun Etat, aucun gouvernement ne s’est officiellement porté au secours des Roms –sauf, précisément, le Vatican. Un seul Etat a daigné plaider en faveur des Roms: le Vatican –et un seul chef d’Etat a protesté en leur nom: le Souverain Pontife. Manifestement, aux yeux de certains, c’est encore de trop!?

    Quant à critiquer la politique de Nicolas Sarkozy… ce n’est peut-être pas si « intelligent » que cela d’un point de vue sondagier. Car, vous n’êtes pas sans l’ignorer, plusieurs sondages d’opinion ont récemment révélé qu’une large majorité de Français approuvait la dérive sécuritaire de leur gouvernement…

    Enfin, au sujet de Yannick Noah… quel destin fabuleux! N’était-il pas pressenti pour incarner le rôle de Toussaint Louverture dans un prochain film? Le voici donc en passe d’accomplir une triple carrière –quand nombreux sont ceux qui n’arrivent même pas à en démarrer une! Champion de tennis, chanteur, acteur! Je crois bien que Yannick Noah s’est exilé à New York –il n’a fait ainsi que joindre l’utile à l’agréable… puisque cela lui permet de rester proche de son fils Joakim Noah, joueur de basketball aux Etats-Unis.

    Zwartepiet

    (*) http://sanspapierslatinosbelgique.blogspot.com/2008/09/en-belgique-lexpulsion-dun-jeune.html

  79. Nandilauire dit :

    Monsieur le Premier ministre, je ne partage pas du tout votre analyse sur la sécurité. Mais jje partage tout à fait l’opinion d’Ivan Rioufol (ci-dessous).
    J’ai toujours voté à gauche et si j’ai voté Nicolas Sarkosy en 2007 et ai adhéré à un parti politique, l’UMP, pour la première fois de ma vie, c’est principalement pour les propositions faites en matière de sécurité et d’immigration en rupture avec l’angélisme et le politiquement correct.

    http://blog.lefigaro.fr/rioufol/
    Quand Jean-Pierre Raffarin dénonce « une dérive droitière de l’UMP » et assure que « le problème numéro un des Français c’est l’emploi », il se fige dans une posture « humaniste » qui tient de l’autruche. La préservation de la cohésion nationale, préoccupation délaissée, est au cœur de tous les sujets.
    S’il doit y avoir un remaniement, c’est moins un changement de premier ministre qui semble utile que la montée en puissance de personnalités ne craignant pas d’ouvrir des débats interdits.

    En réalité, les élites orgueilleuses se sont tellement trompées, aveuglées par une idéologie des bons sentiments qui autorise les renoncements, qu’aucun homme providentiel ne sortira avant longtemps de leurs rangs asséchés.

  80. jany guiot dit :

    Ivan Rioufol se trompe…dans son edito…
    L’attitude humaniste prend (au contraire) en compte la cohésion nationale…et le dialogue qui permet d’ouvrir les débats (même ceux qui semblent être interdits)…

    Ivan Rioufol dit encore « qu’aucun homme providentiel ne sortira avant longtemps de leurs rangs asséchés. » c’est une phrase type de journaliste…
    Il y a au contraire beaucoup d’hommes jeunes dans la politique qui semblent avoir des idées…

    Nous trouverons toujours des hommes politiques au service des idées et des hommes, ne sombrons pas dans le négativisme.

    La droite actuelle a des hommes politiques de très grandes valeurs dans ses rangs

    Bien cordialement,

    jany

  81. Claude dit :

    Zwartepiet,

    Merci pour votre longue réponse.

    Sans vouloir heurter personne, il faut quand même dire que pour être Pape il n’est pas nécessaire de savoir gouverner un pays. Celui-ci sait protester et, grâce à ça, passe à vos yeux pour un grand gouvernant. Pour gouverner la France il faut quand même autre chose comme qualités. Je crois à l’immanence de Dieu, pas à celle du Pape. Je ne l’ai pas beaucoup entendu quand il fallait expliquer aux compatriotes des Rom que le racisme et la fuite devant leurs responsabilités n’est pas bien du tout. Et il n’est que le chef d’Etat du Vatican, le plus petit pays du monde qui n’a pas plus de problème de camps Rom sauvages, illégaux, insalubres et dangereux que de problème de stationnement. S’il est un jour confronté à une invasion de caravanes illicites sur la place Saint Pierre, alors on verra comment il règle le problème en légalisant l’invasion ou en faisant évacuer. Pour le reste il y a longtemps qu’en France, avec beaucoup de sagesse, nous avons séparé l’Eglise et l’Etat. A mes yeux, en tant que personne privée, le Pape a autant d’autorité que vous pour critiquer la politique de la France (quel qu’en soit le chef élu). C’est à dire très peu. Pour se porter au secours des Rom il faut leur donner du boulot chez eux. Le Pape ne l’a pas fait il s’est contenté de s’occuper de ce pour quoi il n’a aucun pouvoir pour changer les choses et de « protester ».

    Pour incarner Toussaint Louverture il vaut mieux être noir et avoir des grandes qualités artistiques. Il n’y a vraiment aucune raisons de penser que Yannick Noah ne les ait pas. Noir, Bernard Tapie (homme d’affaire, ministre, dirigeant de foot, acteur de théatre et de cinéma, chanteur, qui paie tous ses impôt en France, etc.) aurait tout aussi bien fait l’affaire et s’il n’est pas blanc pour tout, au cinéma, il l’est. Il n’aura donc pas le rôle. Pouvoir jouer le rôle de Toussaint Louverture n’est pas un certificat d’aptitude à gouverner la France. Avant de diriger la France Y. Noah a encore pas mal de chose à apprendre même s’il est aimé par les français dont certains sont prêts à l’élire.

    Bien entendu mon propos n’était pas de vous faire la leçon ni de vous offenser mais d’illustrer à ma façon le fait que diriger un grand pays n’est pas pareil que d’en diriger un petit.

    Quand Nicolas Sarkozy est de l’avis de 80% des français il y a des raisons de penser que ceux qui dérivent sont les 20% qui ne sont pas de leur avis. Quand J-P Raffarin utilise cette expression (dérive droitière) personne ne croit que c’est pour protester contre l’application des lois votées par l’ensemble de la majorité dont certaines à l’initiative des deux avant derniers Premiers ministres et que ça dérange J-P Raffarin. Comme moi, les français vont simplement penser que J-P Raffarin souhaite faire entendre une différence à l’approche des élections de 2012. Le rôle d’éminence grise (ou plus ?) lui plait bien. Et comme j’apprécie les gens sur l’ensemble de leurs actions ou de leurs idées et pas sur le détail d’un parcours je ne lui en veux pas pour ça et je l’apprécie bien pour ce qu’il est, au total.

    En France comme partout ailleurs ce ne sont pas les dirigeants qui déterminent l’orientation de l’opinion publique, ils la suivent. L’inflexion de la droite vers plus de droite n’est que la conséquence de l’inflexion de la gauche vers plus de gauche. L’élection de M. Aubry à la tête du PS rapporte plus d’adhérent au FN que celle de S. Royal et beaucoup plus que celle de DSK. Les excès provoquent des excès symétriques. D’ailleurs qui prétendrait que 80 % des français sont de droite et qu’ils vont encore plus à droite tous ensemble ? L’idéal d’égalité de tous devant la loi n’est ni de droite ni de gauche puisqu’il concerne 80% des français. Je vous laisse analyser les raisons qui poussent les 20% de français qui n’aiment pas l’égalité de tous devant la loi.

    Pour aller au fond, je vous rappelle tout de même qu’il ne s’agit pas pour les français de gérer le problème des gens du voyage qui est parfaitement réglementé (avec quelques lacunes ici ou là) sans qu’il soit nécessaire de régler les problèmes au coup par coup comme vous le faites (très bien) vous même. Mais il s’agit de traiter, dans le cadre de la loi française et européenne, le problème de camps illégaux, dangereux, insalubres et attentatoires à la liberté de ceux qui respectent la loi que, par un excès de laxisme les prédécesseurs de François Fillon et François Fillon lui même, ont laissé s’installer au mépris des autres français et des autres étrangers de toute origines qui respectent la loi. Ces français, on les verbalise légitimement mais sans vergogne pour des délits mineurs bien moins graves comme des stationnement trop longs sans que personne ne s’attarde sur ça à l’ONU ou ailleurs.

    Si la France devient le Far-ouest, alors il faut que ce soit le Far-ouest pour tout le monde ou pour personne. Et si ça devient le Far-ouest, j’irai m’acheter un « six-coups ».

    Cordialement,
    Claude
    PS – je suis plutôt pince sans rire alors je donne quelques fois l’impression que je parle sans sérieux de choses sérieuses mais rassurez vous, je suis sérieux, sérieusement et la vie m’amuse beaucoup. Plus que je ne le montre. En plus, la vie me passionne.

  82. Claude dit :

    Nandilauire,

    Je suis plutôt globalement d’accord avec Ivan Rioufol.

    Cordialement,
    Claude

  83. mélusine dit :

    @ l’historienne Carole qui n’en manque pas une pour arroser le terrain d’idées reçues et de populisme à deux balles…..

    Ce qui a forgé une partie de l’identité poitevine et une partie de son économie, c’est le Protestantisme. Les communautés protestantes ont dû subir l’expérience des « dragonnades » de Louis XIV, leurs exactions, la persécution des catholiques. Seuls les chemins creux étaient leurs salut (« cette magnifique région pleine de bocages !! ») Ils les utilisaient pour se rendre aux réunions clandestines « les assemblées au Désert »

    C’est cette identité protestante et le besoin de se regrouper pour survivre qui a donné naissance aux mutuelles (Niort étant la « capitale  » dela mutuelle en France) Voilà des noms que les protestants du Poitou n’oublient pas : la forêt de l’Hermitain, Jean Migault, Mougon, la Couarde…

    Tout comme le pin parasol au fond du jardin… mais là je laissse Ernest ou bien l’historienne de service nous dire pourquoi « un pin parasol ‘ peut avoir autant d’importance au pays de l’âne bourraillou. Mais Carole me semble être de  » l’annàie daus grousses màeles »… donc, patience !

    @ Emmanuel : merci, je suis heureuse que vous partagiez mon ressenti. je n’ai pas votre adresse sur ma boîte mail.

    @ Mistral : je vous conseille de faire du bénévolat dans une asso qui s’occupe d’immigrés en difficulté ou de passer votre doctorat pour rejoindre Médecins du Monde ( qui vient de gagner son procès contre l’Etat à propos des Roms de Saint Denis), ou bien encore de militer pour l’assainissement des égouts Bettencourt-UMP….. ça me semble la seule façon de vous en sortir !

    @ JPR : merci pour « la dérive droitière », le terme est approprié. J’attends l’évolution de la situation (à long terme) avant de vous offrir des fleurs. Inutile de préciser qu’un « rééquilibrage » de la barre gouvernementale, (plus au centre) ne serait prise que pour ce qu’elle est : une manipulation électorale de plus, donc sans intérêt.

    Mélusine.

  84. Mistral dit :

    @Mélusine :

    Vous n’avez pas le monopole du coeur :)

    Vous n’avez toujours pas compris ?

  85. Carole dit :

    Mélusine,

    Mon petit, il ne faut pas vous mettre dans tous vos états, voyons, voyons……..
    Cool, c’est mauvais pour la santé que de s’énerver continuellement ! Vous allez finir pas être obligée de consulter, et ce n’est pas le moment, la SS est en faillite.

    Protestantisme ou catholicisme : une seule bible = deux interprétations ! Tous chrétiens, après …… c’est une différence de dogmes.
    Vous pouvez quand même constater depuis cette période que le développement économique n’est pas au top ! Donc, les « dragonnades » ou l’abandon économique d’une région ????
    Si vous en voulez à Louis XIV, vous pourriez remercier Louis XVI et son Edit de Tolérance………

Laisser un commentaire