Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

18 commentaires

  1. SEDAT Reynaldo dit :

    Bjr Jean-Pierre Raffarin…!

    Magnifique « Centerparcs »,on se croirait presque à Pearl Beach/Miami Beach,c’est l’Amérique…! lol ^o^
    [...] Ne jamais oublier que l’être humain est le coeur de la nature,elle nous remet majestueusement à notre juste place…!
    http://www.youtube.com/watch?v=Oz2fQlr996k
    « Il est dans la nature de l’homme d’endurer patiemment la nature des choses,mais non la mauvaise volonté d’autrui »…! Jean-Jacques Rousseau

    Excellente journée,@+,Reynaldo.

  2. Bruno ANEL dit :

    Excusez-moi, Monsieur le Premier Ministre, de ne pas réagir sur l’actualité bucolique de votre carnet, mais sur l’actualité politique. Vous avez exprimé vos craintes face à une « droitisation » de la droite. J’ai toujours pensé, pour ma part, que le ralliement de la plupart des membres de l’UDF au RPR en 2002 était une grosse erreur. Je pense aussi que l’UMP éclatera un jour ou l’autre. Je fais partie de ces électeurs centristes qui ne votent pas à droite. La dérive droitière et sécuritaire de l’UMP ne sert d’ailleurs à rien, parce que le bilan de Nicolas Sarkozy en la matière est somme toute assez maigre, aprés 8 ans aux affaires. La droite devrait se méfier de Marine Le Pen : moins ringarde que son père , elle a le même profil que d’autres leaders d’extrême droite européens . Le discours sécuritaire fait la campagne électorale de Marine.

  3. Ernest Gransagne dit :

    Bonjour Monsieur Raffarin,
    Bonjour à tous

    Il existe autour de Bourg-Archambault, Montmorillon, Lathus, la Vallée de la Gartempe, avec des bois et petites forêts où les cerfs chaque année brament à la lune…

    C’est une région superbe, sauvage, mais désertée; sans structure, sans aménagement, sans hôtel, sans protection environnementale, sans programme de développement.

    Vous ne pensez pas que « le tourisme vert » s’il doit se développer quelque part dans la Vienne, c’est ici, dans ce sud-est poitevin perpétuellement oublié ?

    Ne pensez-vous pas que ce Sud-Vienne aurait toute sa place dans un futur ouvert vers plus de nature, plus d’air pur, plus de vrai (dans la philosophie du retour aux sources) plus de bien-être,
    plus d’amour et d’envie de vivre ?

    Ne pensez-vous pas que ce serait une belle alternative à la construction de nouvelles maisons de retraites ?

    Il suffit juste de le décider, sans calcul politico-amico-préférentiel, pour faire plaisir à… ou bien pour donner du travail à…

    Comme Monsieur MONORY à son époque a soutenu la réalisation du Circuit du Val de Vienne au Vigeant, la construction de la Centrale Nucléaire de Civaux ou la réalisation du site du Futuroscope, il faut maintenant que ce sud-Vienne s’ouvre vers le futur, avant qu’il ne disparaisse corps et biens dans les nimbes d’un immobilisme mortel.

    Qui va se décider à mettre cette région potentiellemnt riche, en action de progrès ?

    Qui va comprendre que les pôles déja connus, comme La Rochelle, Royan, Poitiers Futuroscope, Chatellerault, etc… n’ont pas vocation à vouloir toujours tout prendre.

    Pour ce qui concerne la réalisation d’un Parc Naturel, il ne doit pas se faire au milieu des champs de céréales ou en bordure d’autoroutes… Alors ?

    Ne sachant pas ce que votre visite en Moselle va générer dans votre vision future, je verrais bien en complément du Futuroscope, un Center-Parc au sud de Montmorillon…

    Situé à 40 ou 50 km du Futuroscope existant, c’est à dire à 20 mn en voiture gràce à la 4 voies RN 147… ou à 15 mn en TGV gràce à la gare de Lathus Saint-Rémy…

    Comment ? C’est pas possible ! Ces voies de communication n’existent pas ?

    Ah ! je faisais un rêve !

    Et si ce rêve devenait réalité Monsieur Raffarin ?

    Respectueusement

    Ernest Gransagne

  4. Marie-Anne Chauveau dit :

    Merci pour le loudunais, monsieur le Premier Ministre.
    C’est en effet un merveilleux outil d’attractivité économique et touristique.
    Respectueusement,
    Marie-Anne Chauveau

  5. mélusine dit :

    JPR, pas du tout d’accord avec cette sorte de tourisme !!! Aujourd’hui, il faut créer des liens entre les visiteurs et les habitants, faire en sorte qu’ils soient ambassadeurs de leur patrimoine. Un territoire ne séduit que si il est porté par ses habitants. Comment dans une bulle Center-Park, peut- on créer des liens avec la population ? On ne vient pas dans une région uniquement pour consommer ( center-park) parce que la consommation est identique partout. On y vient pour l’accueil, le plaisir de la rencontre, la beauté des paysages, la richesse du patrimoine (surtout sur un territoire rural) Au lieu de penser « aménagement », pensez « développement local » « animation du territoire »,  » identité fédératrice ». Pensez à Mélusine de Lusignan comme guide fédérateur et mettez en place des projets d’interprétation du patrimoine.
    Je peux vous conseiller si vous le souhaitez !!!

  6. Claude dit :

    Mélusine,

    L’un n’empêche pas l’autre. Une région a des valeurs et des richesses à transmettre et c’est votre job d’aider les collectivités à créer cette ambassade populaire du patrimoine. Je suis sûr que vous le faites avec passion et compétence. Et j’espère que cette année vous a permis de belles réalisations malgré vos gros soucis. Mais une région a aussi des habitants à nourrir et le pragmatisme est indispensable.

    Les touristes qui viennent faire le tourisme que vous n’aimez pas permettent aussi de financer les investissements destinés à celui que vous aimez mais dont les retombées sont moins rapides à se faire sentir.

    Ces deux types de tourisme satisfont chacun un type de clientèle qui ne consomment pas du tout de la même manière. Le marketing n’est pas un travail de missionnaire. Il consiste à déterminer l’offre qui va s’approcher le plus possible d’un besoin, pas à promouvoir auprès des consommateurs ce que nous aimons au détriment de ce qu’ils aiment. Mais rien n’empêche les deux offres de faire chacune leur promotion pour « piquer » des clients à l’autre et que la meilleure gagne.

    Les temps sont durs pour tout le monde. Ce n’est pas parce que la France a un peu moins souffert que les autres qu’il ne faut pas aller chercher la croissance partout où il y en a.

    Amicalement,
    Claude

  7. mélusine dit :

    @ Claude : ok, vous avez raison au sujet de la théorie de la complémentarité. Mais ce qui est durable n’est pas l’aménagement, basé uniquement sur la consommation, donc susceptible de changer en fonction des « envies » ( que le marketing transforme en besoins) ; ce qui dure ce sont les liens que l’on crée et l’énergie que l’on emploie pour les faire vivre. Donc, tout projet qui est « parachuté » sur un territoire sans l’implication de ses habitants a la vie courte. Comme vous le dites, les projets de développement génèrent des retombées économiques à long terme ( et ils demandent un peu de réflexion stratégique et d’implication humaine) donc, pas facilement utilisables par les élus qui souhaitent valoriser rapidement « le tiroir caisse »pour convaincre leur électorat. Les élus d’aujourd’hui se « payent » des aménagements (éoliennes, center-park, complexes divers et variés) comme autrefois les hommes du « beau monde » se payaient « une danseuse »… Chacun la sienne ! J’ose espérer que les temps vont changer vers plus de créativité, de respect et d ‘échanges…
    Pour le reste, je tiens le cap, en ramant un peu quand même ! ça m’apprendra à « travailler plus pour gagner plus  » ! ( je plaisante…)
    Mélusine

  8. mélusine dit :

    Juste pour conclure avec « Center-parc » et faire entendre une autre musique moins « youpi, y va y avoir du taf pour tous » voici un lien qui parle de licenciements , de naufragés de la bulle, de forêt saccagées :

    og.fr/2009/11/02/les-naufrages-de-la-bulle-appel-de-salaries-de-center-parcs-vises-par-une-procedure-de-licenciement-economique-collectif/#comment-1031

  9. Claude dit :

    Mélusine,

    Non, contrairement à une idée reçue (et fausse) le marketing ne transforme pas les produits ou les équipements en besoins. Les besoins existent et sont révélés ou latents. C’est aux études de marché de les déceler et de proposer les produits adaptés. Chaque fois que l’on a voulu susciter un besoin qui n’existait pas (ou pas encore) pour un produit qui arrivait à contretemps cela a été un fiasco. Les écoles de marketing ont des tas d’exemples célèbres à proposer pour illustrer ce fait(1).

    Vous avez raison. La demande d’aujourd’hui n’est pas forcément la demande de demain. Et tout l’art des investisseurs consiste d’abord à ne pas se tromper (ça arrive) puis à dimensionner l’investissement au besoin pour un amortissement sur un délai convenable. L’expérience des Centerparcs (ou équivalents) est faite depuis longtemps et l’engouement pour ces centres de détente et de loisir n’a pas l’air de diminuer pour le moment et le seul risque est de choisir le mauvais endroit ou les mauvais prétextes. Toute entreprise comporte une dose d’incertitude.

    L’engouement pour le « vert » et le « culturel » n’est pas forcément éternel non plus. Les modes viennent et passent toutes un jour ou l’autre.

    Mais, je le répète, les Centerparcs ne sont pas des concurrents pour le genre de tourisme que vous proposez (les Centerparcs ne sont d’ailleurs pas du tourisme mais plutôt de la détente familiale à ce qu’il me semble).

    Votre créneau correspond à une réelle demande qui se développe sans cesse au gré des initiatives locales ou régionales. Les gens qui vont dans les Centerparcs consomment également, à d’autres moments, le tourisme que vous proposez (et de nombreux autres encore).

    Pour finir, je crois que vous êtes un peu sévère avec les élus locaux. Je crois à beaucoup d’aimables incompétences (c’est la rançon du volontariat) mais je suis convaincu qu’il y a partout (presque) un engagement sincère et responsable au service des administrés.

    Malgré les sollicitations j’ai toujours refusé les mandats électifs parce que je n’aime pas les contraintes et que je déteste donner mon énergie sans la réelle connivence de ceux pour qui je la donne.

    J’ai en conséquence une admiration sans borne pour ceux qui consacrent leur temps, des fois toute une vie, au service de leurs contemporains. Et je trouve d’ailleurs mesquin cette surenchère très mode mais complètement imbécile qui consiste à dénoncer les avantages qu’ils en tirent qui sont rarement à la mesure de leur engagement. Mais c’est un autre sujet.

    En tant que prestataire de services ou en tant que fournisseur j’ai toujours eu du respect pour tous les décisionnaires, petits ou grands, que je rencontrais mêmes quand ils me disaient non. Si vos arguments ne savent pas convaincre autant que vous le voudriez cela ne veut pas dire que vos interlocuteurs ne sont pas sérieux ni que votre produit n’est pas le bon. Ce sont peut-être simplement vos arguments qui sont à retravailler pour de meilleurs résultats avec moins d’efforts. Ce dont je suis sûr c’est que vous êtes sur une voie gagnante.

    Il ne faut pas confondre travailler plus et travailler trop.

    Bonne chance,
    Amicalement,
    Claude
    (1) désolé pour l’emploi du mot marketing mais je trouve que mercatique inventé inutilement n’est pas joli.

  10. Alain Lavallée dit :

    Bonjour Monsieur le Premier ministre,

    ces projets de parcs aménagés à des fins touristiques peuvent être très porteurs lorsque bien conçus et comme l’explique bien Claude, ce ne sont pas le même type de projets que ceux visant la mise en valeur de patrimoine culturels historiques ou autres. Les deux types de projets peuvent fort bien faire partie d’une offre touristique.

    Dans un autre registre, j’ai bien apprécié votre entrevue à la radio. Vu de l’étranger, le diagnostic que vous posez en soulignant une « dérive droitière » du pays des droits de l’homme me paraît juste. (Je note toutefois que sur ce plan, le gouvernement actuel du Canada n’a pas de leçon à donner à la France.)
    Respectueusement,

    Alain Lavallée

  11. mélusine dit :

    @ Claude, arrêtez d’interpréter mes paroles par le bout de votre lorgnette. Je n’ai pas peur de la concurrence de « center-parc » ! Je suis tellement « hors du sillon » que je ne suis en concurrence avec personne (hors compétition, comme au Festival de Cannes) Je ne démarche jamais pour avoir un contrat ( là, je sens que certains vont bondir), on vient me chercher uniquement pour la philosophie de mes projets, leur originalité et l’énergie qu’ils génèrent sur un territoire… Comme tous les artistes, je met ma propre personne en jeu et ce n’est pas un produit !!!
    Après, si JPR, est d’accord pour s’engager dans un projet avec Pierre et Vacance, c’est son problème ! Qu’il soit quand même attentif à ce qui se passe chez eux : licenciements en masse, prudhomme, projet de déforestation (pour des soi-disants écolos, c’est un peu gros !) Voir les problèmes en Isère… Au point de vue philosophique, mettre des gens sous bulle et les tenir captifs, en autarcie et contents d’y être, ça me rappelle le « Meilleur des Mondes » d’Aldous Huxley. Mais après tout, chacun a ce qu’il mérite !

  12. Nicolas dit :

    Bonjour Monsieur Raffarin,

    J’ai lu dans la presse ce matin que les choses se précipitent pour la Vienne.
    Notre département va avoir droit à un Center Parcs, et vous n’y êtes pas étranger… bien au contraire. C’est vraiment une chance pour nous, habitants du département et des environs, et nous vous en sommes très reconnaissants.

    Merci pour vos efforts et votre mobilisation,

    Nicolas.

  13. Jacques D'Hornes dit :

    Cher Monsieur le Premier Ministre,

    Félicitations ! Avec les négociations engagées avec le Groupe Pierre & Vacances pour l’implantation en 2015 de son 6ème Center Parc français dans la Vienne, un premier pas est fait.

    Je souhaite que votre projet soit retenu, cela procurera plus d’un millier d’emplois dans un bassin durement touché par la crise économique et la poursuite du développement touristique de votre jolie région.

    Compte tenu du site retenu, j’ai une pensée pour notre Ami Ernest qui ne verra pas son rêve se réaliser dans le Sud de votre Département.

    Bien amicalement

    Jacques

  14. Dr Ludovic Zanker dit :

    Cher Monsieur le Sénateur,
    Cher Monsieur Jean Pierre Raffarin,

    Après lecture de votre billet, sur le projet d’un nouveau Center Parc dans la Vienne dont vous etes le Sénateur de cette Région.
    Je ne peux que saluer les négociations, et ce nouvel eldorado. En matière d’emplois c’est la jackpote dans notre jargon, et dont une sa va ne pas lui plaire, c’est bien Madame Royal.

    Courage, il faut signer les contrats avec Pierre & Vacances.

    Bien à vous

    Dr Ludovic Zanker
    Diplomate Honoraire RFA en France

  15. isa dit :

    Moi je trouve super d’avoir bientôt un center parcs dans le Poitou Charentes. Les élus de la Vienne ont plutôt l’air d’avoir été actifs : à en juger les réactions saumuroises, cela n’a pas été le cas de l’équipe de M. Béchu, ou alors ils ont joué de malchance… et votre appui, Monsieur le Premier Ministre, semble avoir lourdement pesé sur la balance.

    @ mélusine : si vous avez de bonnes idées pour développer le patrimoine local, pourquoi ne les proposez-vous pas, qui sait ?

    Bonne continuation,

    Isa

  16. jany guiot dit :

    Monsieur le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin,

    Ce nouveau Center Parc dans la Vienne (dont vous etes le Sénateur de cette Région) apportera beaucoup a la dynamique locale.
    Cela fait partie des aménagements nécessaires pour redonner de la vie a nos régions.

    Un parc, des biches, des arbres et des fleurs…cela apporte toujours du bonheur…

    N’oublions pas aussi les petits artisans du bonheur, pourquoi pas les petites fées locales qui peuvent contribuer, à leur niveau, a l’harmonie de l’ensemble du paysage…

    Dans les grandes surfaces, il y a des croissants, mais chez les artisans, il y a la dimension du coeur qui donne à ses croissants un goût différent, un goût du bonheur…

    Tous les goûts sont dans la nature humaine, il est possible d’apprécier les chiffres, il est possible aussi d’apprécier la vie.

    Souhaitons que votre projet réussisse…et qu’il fasse revenir les enfants dans votre région, comme les petits oiseaux du parc…

    Veuillez agréer Monsieur le Premier Ministre, l’expression de ma très haute considération.

    jany guiot

  17. VILLARD Jacques dit :

    Cher Monsieur le Premier Ministre,
    Conseiller municipal de Faugères dans l’Hérault, j’ai eu la plaisir d’être de celles et ceux qui vous ont accueilli lorsque vous avez rendu visite à notre village.
    Président de l’ONG Africapax, et de l’Association Marquis de La Fayette, humaniste, j’œuvre depuis plus de 40 ans en faveur d’un véritable dialogue fraternel entre la France et l’Algérie.
    Je suis heureux de votre nomination à la tête de la représentation de la France en Algérie et vous en félicite.
    Nous sommes représentés en Algérie par Mesdames Bachi et Deramchi.
    Nous mettons notre organisation à votre disposition si vous pensez que nous pouvons vous aider dans votre mission.
    Né en Algérie, je connais bien le pays et je suis entouré en France par le Docteur Rida Smati et par le président Youssef Rahal.
    Nous entretenons un certain nombre de projets franco-algériens, y compris en relation avec le CNAM.
    Vous remerciant de l’attention que vous porterez au présent,
    Je vous prie de croire, Monsieur le Premier Ministre, à l’expression de ma haute considération.

  18. Opposition à Center Parcs » Archives du Blog » Le futuroscope privatisé mais remis à neuf sur les deniers du Conseil Général de la Vienne au bénéfice d’une société amie de Pierre et Vacances juste avant l’installation d&am dit :

    [...] http://www.carnetjpr.com/2010/08/25/centerparcs-domaine-des-trois-forets-en-moselle/ [...]

Laisser un commentaire