Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

35 commentaires

  1. PONSARD,Patrice dit :

    Cher Jean-Pierre Raffarin,

    Je regrette, dans les circonstances présentes, de vous voir vous désolidariser en quelque sorte des décisions du gouvernement, relativement à la problématique  » Roms/GDV ».
    Les options prises en l’occurrence par le Président de la République et son gouvernement sont justes et nécessaires, il n’est donc pas opportun de votre part de les critiquer, et de tendre ainsi à affaiblir l’action gouvernementale…
    Je me permets donc de vous rappeler qu’il s’agit de votre famille politique, et qu’en général le loyalisme exige qu’on ne tire pas contre son propre camp !

    Respectueusement vôtre,

    PP

  2. Ernest Gransagne dit :

    Bonjour à tous

    Monsieur Raffarin

    Mon « pessimisme réaliste » m’empêche de croîre que la France changera .
    Nous ne pourrons continuer qu’à être « spectateurs ».

    Nous avons eu beaucoup de temps pour prouver ce dont nous étions capables, en Afrique et en Asie… Nous avons tout raté et nous n’y avons laissé que de la rancune.

    Encore hier, nous avons vu comment « le discours de Dakar » a été reçu.

    Pourquoi voudriez-vous que cela change demain ?

    La Chine devient « maître du monde », nous somme entrain, en France, de cumuler tout ce qu’il ne faut pas faire… Nous avions la chance d’avoir un Président qui voulait « que ça change », nous ne le laissons pas faire, nous aurons ce que nous méritons.

    La Chine, elle, avance.

    Les Amériques aussi.

    L’Europe, elle, c’est autre chose. D’abord, elle n’existe pas !

    Si nous avions l’humilité de la construire, nous pourrions aussi envisager un meilleur avenir.

    Réinventons le mot RESPECT déja pour commencer.

    Les chinois eux savent très bien ce que ce mot veut dire.

    Mais on ne change pas les gênes d’un coup de baguette.

    Ernest Gransagne

  3. jany guiot dit :

    « La Chinafrica : pas si simple ! »
    Vous exprimez un sentiment qui se ressent en Afrique…

    Aujourd’hui l’Afrique s’ouvre au monde, beaucoup d’enfants de grandes familles vont suivre leur scolarité à l’étranger, aux Etats-Unis, en Europe…

    Les africains ont garde des relations avec les pays d’Europe…Nous le voyons aujourd’hui beaucoup d’entreprises françaises travaillent en Afrique…et la France s’engage de plus en plus dans des pays comme l’Angola ou le Nigeria qui devraient devenir des pôles économiques très importants pour nos compagnies…

    Il y a aussi nos relations avec les pays d’Afrique du Nord qui restent un atout pour l’Europe…

    La Chine s’implante progressivement, elle trouve elle aussi des difficultés dans la différence de cultures…Paradoxalement la relation Afrique – Europe reste privilégiée dans la mentalité et la culture africaine qui reconnaît l’amitié de longue date, celle de l’histoire…Même si le colonialisme reste un sujet de discussion.
    L’africain adore parler de politique et apprécie le dialogue…
    Cela ne l’empêche pas de reconnaître une amitié…

    La Chine doit s’implanter en Afrique pour donner une nouvelle dynamique au développement.

    Aujourd’hui, l’Afrique souffre du manque d’infrastructures et de programme d’aménagement des territoires, nécessite de routes, de moyens de transports, d’hôpitaux, etc…Il y a beaucoup de misère..
    Il y a une demande forte de construction de systèmes sociaux…

    Aujourd’hui, les jeunes en Afrique réfléchissent, ils veulent que cela bouge…Mais il y a la force des habitudes et des administrations qui auraient besoin de se reformer pour mieux répondre aux problèmes du temps…

    L’Afrique a un grand avenir, il y a beaucoup d’espace, beaucoup de matières premières, une agriculture qui peut être developpee au travers un commerce plus équitable (l’Europe travaille dans ce sens) et une industrie qui prend son essor dans sa coopération avec les pays occidentaux.

    Les jeunes africains se forment et prennent des postes a responsabilités…

    Les pays étrangers sont les biens venus en Afrique…
    Peut-on penser un lien direct et unique Chinafrique ?
    Dans le court et le moyen terme l’Afrique conservera ses liens privilégies avec ses amis de longue date, par contre elle ouvrira ses portes a la Chine qui lui apportera des moyens nouveaux pour relever les défis de son développement…

    L’Africain est un grand enfant…
    De ses traditions a la modernité,
    Il nous accueillera toujours avec le sourire,
    Si nous savons le respecter et le reconnaître…

    Inachevé…Il y a tant de choses, d’histoires, de rêves, de paysages, a raconter sur l’Afrique…Un africain le ferait beaucoup mieux…

    Bien cordialement,

    jany guiot

  4. Farcouli yves dit :

    Monsieur le premier Ministre,je suis d’accord avec vos réflexions sur la Chine et l’Afrique. Comme vous je regrette la passivité de nos compatriotes,surtout ceux qui ont la charge de la politique ou des syndicats.Nos compatriotes sont que des spectateurs et restent assis, à regarder ce grand bouleversement mondial de l’Asie,de l’Afrique,de l’Amérique du sud…Je ne souhaite pas que nos générations futures puissent souffrir de cette carence. C’est pourquoi ,j’approuve votre action et vous envoie,bien modestement mon soutient et mes encouragements.

    Yves Farcouli

  5. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Monsieur le Premier Ministre,

    Sujet très intéressant.

    Tout d’abord, je salue notre Ami Jany et son billet (26 août à 16H57) si pertinent que je partage totalement, auquel j’ajouterais que c’est surtout à l’Afrique et notamment à sa jeunesse, qui se doit d’être optimiste, de se prendre en main en tenant compte des erreurs « partagées » du passé (colonisation et post-colonisation) car il ne faut pas se leurrer la colonisation n’a pas eu que de mauvais effets dont les pays « colonisés » n’ont pas su tirer profit, notamment dans les infrastructures, hôpitaux et dispensaires, écoles, aménagements du territoire et transports, etc… qui font actuellement cruellement défaut dans de nombreux pays qui ont acquis leur indépendance depuis un demi siècle et que les africains d‘un certain âge reconnaissent maintenant.

    Tenir compte des erreurs du passé ! Oui, attention à ne pas faire l’objet d’une nouvelle colonisation qui serait bien différente car la culture chinoise est bien plus éloignée de la culture africaine que l’européenne à laquelle les africains sont habitués et où notamment les langues parlées jouent un rôle un important. Que les dirigeants africains sachent surtout toujours placer l’être humain au centre des débats.

    « Ne nous cachons pas les réalités » Bien sûr dans l’échiquier mondial, la Chine « banquier du Monde » est incontournable et notamment en Afrique, continent émergent qui a besoin d’investissements étrangers pour se développer, se substituant ainsi aux partenaires traditionnels défaillants. Mais l’argent ne fait pas tout et il est bien d’autres domaines qui font défaut et qui pourtant seront nécessaires pour favoriser le développement de l’Afrique et qui apparaissent comme fondamentaux et vitaux. Ils sont d’ailleurs les mêmes qu‘en Chine, ce pays émergent qui en a également besoin et qui fait d’ailleurs régulièrement appel aux technologies (nouvelles) européennes.
    Beaucoup de chantiers sont à ouvrir notamment dans le domaine des infrastructures, dans l’agriculture, dans les transports, dans l’environnement social, sociétal et de la santé, etc…, tous nécessaires au développement de ce continent, autant de secteurs dans lesquels nos compétences et notre savoir-faire sont reconnus et appréciés.

    Alors bien sûr, dans certains domaines la Chine et l’Europe sont et seront concurrentes en Afrique, mais je pense qu’elles peuvent être partenaires de l’espoir africain car dans ce contexte les européens ont de belles cartes à jouer dans la reconstruction partielle de ce grand continent nécessaire pour son développement et les défis sont nombreux mais sont d’autant d’opportunités pour l’Union Européenne pour reconsolider des liens privilégiés avec les Pays Africains et refermer quelques plaies.

    Je pense qu’il y aurait encore beaucoup de choses à dire. Je vous souhaite, néanmoins, un excellent séminaire riche en enseignements.

    Bien amicalement

    Jacques

  6. jany guiot dit :

    Les africains sont adultes, ils ont bien compris leur intérêt…
    Ils garderont toujours des relations d’amitiés avec les pays qui sauront partager leurs projets…

    Que l’on dise que la Chine ne se pose pas « en donneur de leçons », n’est certainement pas important pour les africains…
    Ce qu’il sera demande à la Chine par contre localement, c’est qu’elle contribue au développement et qu’elle n’oublie pas les communautés traditionnelles…

    Ce que la France et l’Europe ont toujours su faire…

    Je ne sais pas si l’on pourra parler de « partenariats » entre l’Europe et la Chine sur le continent de l’Afrique, mais il est certain qu’il y aura un partage d’intérêts qui pourra trouver ses bases dans le savoir-faire de chacun…

    Aujourd’hui, la crise économique internationale est présente, les investissements sont encore frileux, attendons que l’économie mondiale retrouve la confiance et nous verrons l’Afrique devenir un pole de projets important pour bon nombre d’entreprises dans le monde…

    Que ce soit de France, d’Europe ou de Chine, l’Afrique restera un lieu magique ou l’on pourra rencontrer les traditions et la modernité au travers de grands projets en commun.

    Bien cordialement,

    jany guiot

  7. jany guiot dit :

    Cher Jacques,

    J’ai lu attentivement votre billet et je suis tout a fait en accord avec le fond…
    Attendons la fin du seminaire pour connaitre le fond de la reflexion sur la Chine en Afrique.

    Bien amicalement,

    jany guiot

  8. jany guiot dit :

    Remaniement – Balladur prend position
    Actu France-Soir 27/08/10 à 11h48
    Dans une tribune publiée dans le Figaro de ce vendredi, l’ancien Premier ministre Edouard Balladur prend position en vue du prochain remaniement ministériel.

    Edouard Balladur © SIPA

    L’ancien Premier ministre Edouard Balladur (UMP) plaide dans une tribune au Figaro vendredi pour un gouvernement « profondément renouvelé », « resserré » et avec « de fortes personnalités », en appelant à éviter une hausse des impôts et à engager une réforme de l’Etat-providence. « Un gouvernement profondément renouvelé est nécessaire, qui ait le temps de faire ses preuves dans les dix-huit mois qui viennent, un gouvernement resserré et comportant de fortes personnalités dont on ne doit redouter ni l’influence ni le prestige, bien au contraire », écrit M. Balladur.

    « Il est souhaitable de maintenir l’ouverture, indispensable au plus large rassemblement possible, dès lors qu’elle fait appel à des personnalités dont la compétence et l’autorité sont reconnues, et qu’elle ne conduit pas, par souci de compromis, à un mixage de politiques contradictoires », poursuit l’ancien chef du gouvernement (1993-95).

    « Les Français ont soif de sincérité »
    Edouard Balladur rend hommage à « l’actuel gouvernement », qui, « sous l’impulsion de Nicolas Sarkozy », a « entrepris des réformes importantes dans de nombreux domaines », mais « l’effort doit être encore accentué ». « Le plus dangereux pour la croissance, c’est la hausse des impôts », estime-t-il, en mettant au rang « prioritaire » la réduction des dépenses, « même si la réduction des niches fiscales est nécessaire » et qu’il « serait vraiment souhaitable de remettre en cause certains abaissements de TVA, par exemple dans la restauration ».

    « Il faut rejeter résolument le recours à certaines habitudes du passé, où les campagnes présidentielles ont été des modèles de démagogie à effet électoral immédiat heureux pour leurs auteurs, à effet désastreux à moyen terme pour le pays », ajoute Edouard Balladur. Selon lui, « les Français n’ont pas oublié combien certaines campagnes électorales du passé ont été marquées par une démagogie sans frein » et « ont soif de sincérité ».
    **************
    Il est important d’avoir l’avis d’un ‘ancien Premier Ministre comme Edouard Balladur qui a un certain recul dans cette actualite mouvementee…Il parle aussi de maintenir l’ouverture, indispensable au plus large rassemblement possible…

    Bien cordialement,

    jany guiot

  9. SEDAT Reynaldo dit :

    [...] Edouard Balladur dixit: »Je vous demande de vous arrêter »…! Mdr

  10. Ernest Gransagne dit :

    Bonjour à tous les amis de ce Carnet

    Ayant eu l’honneur de participer à cette riche et belle journée sur « LA CHINE VUE D’AFRIQUE », je me permet de donner ici , à chaud, le sentiment d’un humble citoyen que l’avenir de son Pays intéresse, surtout lorsqu’il s’agit d’un enjeu qui touche aujourd’hui un peu plus de 3 milliards d’individus !
    Afrique + Chine + Europe

    Tout d’abord une admiration particulière et un grand merci à notre hôte, Jean-Pierre Raffarin qui avec brio, compétence, attention, chaleur et rigueur à su tout au long de la journée, « tenir » le timing et l’enchainement parfait des intervenants.

    Il n’est pas donné à tout le monde d’être à la fois efficace et aimable devant une salle comble, tout en restant attentif à tous et en ayant entre chaque intervention, le pouvoir de faire une remarquable synthèse, enrobée de mots aimables : une prouesse rare.

    La qualité des intervenants doit être également saluée.

    Le ton à la fois sincère et réfléchi, a permi non seulement de comprendre les grands enjeux, d’apprendre ou de se réapproprier le passé, pour pouvoir ainsi mieux appréhender l’avenir.

    J’en profite aussi pour dire qu’il est très intéressant d’écouter des « responsables » s’exprimer sans langue de bois et sans intervention extérieure, coupant la parole ou le fil d’un développement d’idée.

    Je fais allusion dans « intervention extérieure » aux interwiews journalistiques qui ne laissent jamais finir une phrase… à la télé ou à la radio.

    Les moments forts donnés par Jean-François Coppé, arrivé de Chine hier soir, et Anne-Marie IDRAC, ont pu gràce à la passion qui les animent, poser l’avenir de la France sur une rampe ascendante.

    Cela fait du bien à entendre…

    Surtout lorsque nous sommes habitués aux interventions éhontées des Aubry ou Royal qui ont tribune protégée sur télévisions et radios.

    Beaucoup de questions, on l’imagine aisément, beaucoup de mise en perspectives… Les africains présents ont apporté leur attentes par raport à un passé parfois difficile, comme par exemple les dures années du Mali communiste qui croyait que le Soviet était le seul salut possible après l’affreuse colonisation française ! (humour EG)

    Comme je n’ai pas l’intention ou plutôt la prétention de faire une synthèse de ce séminaire, je me contenterai de retranscrire quelques mots ou phrases « bien senties » :

    Léonce NDIKUMANA / Directeur du Département de la Recherche sur le Développement de la Banque Africaine :  » Les deux dernières décennies sont des décennies perdues pour l’Afrique »
    « Qu’attend l’Afrique de la Chine ? Question à se poser avant la signature de chque contrat !  »

    Stéphane GOMPERTZ / « L’Afrique n’attend pas des leçons »

    D’autres mots… « Quand la Chine ralentira sa croissance, ce ne sera pas soft ! »

    …sous entendu, il y aura de la casse dans les couches sociales.
    En 2050 nous serons 9 milliards ! Un sur deux sera africain.

    L’Afrique est un continent « partagé »

    La Chine : une menace du succès… par excès de succès ! (à méditer)

    Les chinois doivent « maîtriser » leur force .

    Une évidence : la qualité de la haute technologie traitée dans les usines chinoises est égale aux meilleures mondiales. C’est un fait maintenat acquis. (A M Idrac )

    En Afrique, la Chine avance avec « méthode et professionnalisme »

    Proverbe chinois :  » il faut tâter les pierres, avant de traverser la rivière »

    Quand on est en rapport avec un Pays, un Client etc…

    TROIS CHOSES MAJEURES :

    - ce qui est possible
    - ce qui est négociable
    - ce qui ne sera jamais négociable

    Cependant avec la Chine, les contrats se réalisent … Comment ?

    - ce qui n’est pas négociable et ne le sera jamais, on l’écarte. Pas la peine de discuter !
    - ce qui est négociable…on le négocie, tout de suite sans perdre du temps.
    - ce qui est possible… et bien ON FONCE !

    Ce qui n’empêche pas que pour chaque chose il faut  » ADAPTER une conduite APPROPRIEE .
    Confusius

    Quand on reproche aux chinois la « copie » sans trop se préoccuper de la « proprièté industrielle »

    « un enfant qui apprend à marcher… s’il ne « copiait pas, il marcherait à 4 pattes ! »

    La France : 1 % de la population mondiale… demain bien moins encore…

    La Chine en Afrique : déja une bien vieille histoire… Premiers contacts sous la dynastie des Mings

    30 % des besoins en pétrole de la Chine vient d’Angola…

    En Afrique, il faut y mettre des moyens… Hollande et Danemark font aujourd’hui mieux que nous !

    JPR / Heureux du succès de cette journée de haut niveau déclare :

    « ce fut une belle et longue journée de frottements de cervelles »

    Oui Monsieur le Premier Ministre ! Quel plaisir d’écouter ainsi des débats aussi riches et constructifs.

    Derniers mots JPR :

    Avec chaque nouvelle génération s’ouvre un monde nouveau… (à méditer)

    Egoisme et altruisme… sont très loin du pragmatisme.

    Commentaire EG : il n’est guère difficile de voir dans quel camp nous nous situons…
    certainement pas dans celui du pragmatisme.

    Nos médias ont encore de beaux jours devant eux… la veuve et l’orphelin aussi !

    Vive l’Afrique, vive la Chine, vive l’Europe, vive la France !

    Merci encore Monsieur Raffarin

    Ernest Gransagne

  11. Bosio gérald dit :

    Bonsoir à tous

    La Chine…nul ne peut l’ignorer : c’est la démographie que l’on sait. C’est d’immenses besoins urgents de ressources énergétiques et alimentaires. C’est aussi la nécessité absolue de vendre une production de denrées en constant progrès grace aux échanges de technologies plus ou moins bien protégés ou négociés en commun…( C’est quelquefois une production largement discutable quant à la qualité pour le consommateur, l’usager et même la planète) … Mais c’est un pays et des peuples qui ont faim avec des moyens financiers que nous venons, en plus, de conforter.

    Ici, nous cherchons plus à préserver nos acquis. Notre esprit de conquête est altéré. En Europe nous ne sommes pas unis et accumulons règlements, taxes et fonctionnaires improductifs.
    Nous aurions sans doute la logistique et les capacités d’agir mais la seule conquête d’espace que nous ambitionnons s’appelle ici, aujourd’hui, RTT et sauvegarde des retraites et toutes sortes d’avantages acquis et souvent conservés au delà du mérite et du raisonnable.
    Quels gisements de ressources exploiter, quelles volontés réelles pour retrouver l’esprit de conquête …?

    Messieurs les politiques il faut moins d’élections à répétition avec leurs litanies de promesses ( En France tous les 2ans il faut d’abord chercher à plaire; il n’y a plus le temps ni les délais nécessaires pour des actions construites, dynamiques et durables . En politique maintenant, on n’agit plus, on ne peut que réagir.

    Promettre « mon p’tit fauteuil, mon p’tit cigare, ma p’tite télé » c’est du « Lévitan » ou du « Conforama », pas un challenge de progrès ni de bonheur pour nos jeunes générations…
    Vive donc la Chine et l’Afrique car ils sont sans doute les seules à pouvoir nous donner le coup de pied au c.. salvateur dont l’urgence doit encore plus interpeller et déranger nos chers politiques.

    Monsieur le premier Ministre vous pouvez, vous savez , vous devez donner des analyses toujours pertinentes mais l’heure est plus que jamais à la fixation de réels challenges pour dépasser chacune de nos vies très souvent bien confortables et bien faiblement appelées à se surpasser.

    Respectueusement et amicalement
    Gérald BOSIO

  12. jany guiot dit :

    Merci a notre ami Ernest qui nous fait connaitre ses premières impressions sur la journée de la « Chine vue d’Afrique » a laquelle il a eu la chance de participer.

    Il est vrai qu’avec un grand nombre de participants les débats prennent toujours une certaine dimension.

    Remercions le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin d’avoir organise cette rencontre et d’avoir permis a beaucoup d’exprimer leurs sentiments sur le devenir d’une grande région du monde.

    Bien amicalement,

    jany

  13. jany guiot dit :

    La citation du jour
    « Délaisse les grandes routes, prends les sentiers. »
    Pythagore

  14. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Ernest,

    Cet exposé « à chaud » exprime tout votre bonheur (l’euphorie de la participation) d’avoir assisté à ce séminaire d’été organisé par Monsieur le Premier Ministre, grand chef d’orchestre qui a su réunir sur un même plateau des femmes et des hommes de trois continents et sans doute plus encore.
    Il est orfèvre en la matière, il a l’art de la communication sachant allier avec sagesse la rigueur de l’organisation avec la participation sans oublier une pointe d’humour au détour d’une phrase qu’il sait distiller avec délicatesse favorisant ainsi un espace de discussion constructif, libre et respectueux des uns et des autres dont il essaie toujours de faire sa priorité.

    Compte tenu des participants et intervenants, les débats furent sans aucun doute larges, divers et revêtus de nombreux et grands intérêts rendant ce séminaire encore plus passionnant et riche en enseignements.

    Vos quelques remarques apportées sont régulièrement pertinentes et intéressantes nous prouvant que vous avez été un auditeur très assidu et je vous en remercie vivement. Nous attendons maintenant que Monsieur le Premier Ministre nous délivre quelques conclusions sur cette « belle et longue journée de frottements de cervelles ».

    Bien amicalement

    Jacques

    .

  15. jany guiot dit :

    Dans Le Figaro..
    Bayrou n’exclut pas des «passerelles» avec DSK

    Je ne sais pas si cela interessera DSK, une passerelle si c’est mal accroche, cela peut tomber et faire beaucoup de bruit dans les medias…
    Rappelez-vous la fameuse passerelle d’Alsthom.

    Il devrait plutot revoir ses fondations pour mieux assurer sa structure…

    Aujourd’hui, les amis ne courent pas les rues, les gens se mefient…

  16. Zwartepiet dit :

    Réflexions à bâtons rompus…

    Que restera-t-il, finalement, de cette période chaotique, de cette régression pour l’Afrique que fut cette quarantaine d’années entre 1960 et 2000? Eh bien, je crois que, pour les historiens du 22ème siècle (année 2100 et au-delà), il ne s’agira que d’une simple période de transition –entre le départ, en ordre dispersé, des « Blancs » et l’arrivée, par vagues de plus en plus grandes, des Chinois… Une période de flottement géopolitique et de décrochage économique où la plupart des pays africains n’eurent d’autre choix que de s’en remettre aux bonnes grâces du Club de Paris et du FMI… en attendant l’arrivée d’une Chine suffisamment forte et riche pour reprendre le « fardeau de l’Homme blanc », selon la célèbre formule de Rudyard Kipling.

    A présent, le défi, pour l’Europe, consiste à démentir une équation rectangulaire que j’ai modestement surnommé –sur un blog belge aujourd’hui défunt– l’équation Zwartepiet… L’équation est rectangulaire car elle détermine les relations entre l’Afrique, l’Europe, la Chine et les Amériques (càd Etats-Unis, Canada, Brésil). La voici:

    1) Les matières premières africaines (minerais, métaux non-ferreux, bois, pétrole,…) sont captées par la Chine dont elles alimentent la croissance encore essentiellement industrielle –contrairement à la croissance européenne et nord-américaine basée sur les services… En sens inverse, les marchés africains sont captés par les entreprises chinoises comme autant de débouchés rentables pour leurs produits de consommation(*). Moulinex pourra-t-il jamais concurrencer Haier en Afrique? Bang&Olufsen prendra-t-il un jour des parts de marché à LG? Peut-être au Koweit… mais en Afrique sub-saharienne?

    2) Les Africains diplômés/qualifiés et/ou fortunés s’en iront, de plus en plus, tenté leur chance en Amérique –ou, plutôt, aux Amériques: au Canada, aux Etats-Unis ou au Brésil… où ils trouveront des sociétés à la fois plus dynamiques (en termes de croissance, chômage, mobilité géographique,…) et plus ouvertes à la diversité… Quel contraste entre l’Amérique d’Obama et une Europe où les partis d’extrême-droite xénophobes ne cessent de croître! Certes, le Président Obama ne résume pas, à lui seul, une illusoire concorde (inter)raciale qui aurait, subitement, succédé au chauvinisme raciste déclenché par son prédécesseur… Cela dit, c’est bien aux Etats-Unis qu’on trouve des banquiers, des PDGs, des généraux ou des chercheurs noirs –pas en Europe.

    3) Les « invendus », cest-à-dire les non-qualifiés/diplômés et les non fortunés, s’en iront, toujours plus nombreux, tenter leur chance en Europe… Contre vents et marées, des hordes de sans-papiers viendront travailler dans les soutes du capitalisme européen. Les tâches les plus ingrates les y attendent: plantations de fruits et légumes, sweatshops du secteur textile, prostitution, etc. Cette main-d’oeuvre africaine excédentaire choisit l’Europe plutôt que les Etats-Unis ou l’Asie tout simplement parce qu’il est bien plus facile de franchir la Méditerranée que l’Océan atlantique (vers les Amériques) ou l’Océan indien (vers l’Asie).

    Le challenge pour l’Europe, et la France en particulier, consiste donc à modifier les termes –ou plutôt les flux– de cette équation. Capter les matières premières au détriment de la Chine? Il faudrait, pour cela, renouer avec la croissance économique –et en plus, il faudrait une croissance industrielle similaire à celle de Chine. Quant à jouer les intermédaires dans le processus de transformation de ces matières premières, ce serait sous-estimer le savoir-faire chinois…

    Ne reste donc plus que l’immigration –cette fameuse « immigration choisie » chère au Président Sarkozy. Hélas, avec une croissance anémique et un chômage de masse, les Européens sont-ils prêts à accueillir, comme les Américains, des entrepreneurs et des cadres africains? Au fond, la seule main-d’oeuvre qualifiée en provenance d’Afrique qui trouve grâce aux yeux des Européens, ce sont les infirmières et les aides-soignant(e)s pour s’occuper des vieux et des cacochymes abandonnés dans les homes et autres mouroirs…

    Zwartepiet

    (*) 07/04/2005 (4:53 pm)
    Haier, Huawei et la nouvelle ruée vers l’Afrique

    http://www.ethanzuckerman.com/blog/2005/07/04/haier-huawei-and-the-new-scramble-for-africa/
    (article en anglais)

  17. Ernest Gransagne dit :

    Jany, Jacques,

    notre « conspiration non secrète » ayant pour principal objectif  » De l’air libre pour tous » fait que je suis ravi que nous soyions dans le « même schéma de pensée » la plupart du temps…

    Je ne répond pas systématiquement à tous les intervenants car je le juge, peut-être à tort, un peu inutile et encombrant au milieu du « sérieux » de tous les thèmes abordés ici…

    Cependant je n’ignore pas les aimables paroles de Carole qui soit dit en passant possède une plume d’une justesse de vue dépassant la moyenne…
    Je suis aussi très attentif aux silences de Claude qui « si il ne répond pas, c’est qu’il est plutôt d’accord » donc cela veut dire que « mes raccourcis » ne l’ont pas trop irrité, cette fois là.

    Enfin je voudrais dire aussi que Monsieur Raffarin – qu’il en soit ici applaudi- ne craint pas de prendre des risques, dans les débats ouverts ainsi sur son blog.

    Cela est un signe de grand respect pour les autres, de grande ouverture d’esprit, de grande écoute.

    Ne pas craindre la contradiction, échanger les points de vue, respecter la démocratie et le résultat des urnes, tout cela se tient.

    Demandez donc du côté des « commédiens du PS » ? Comment il respectent la République son Président et le Gouvernement ?

    Vous avez vu hier le « cirque » devant les caméras TV ?

    Le baiser d’amour entre les deux ex-quadras de Mitterrand qui deviennent avec le temps des « mémés complétement hasbeen me fait poser la question : comment peuvent-elles encore avoir des sympathisants ?

    Bon je m’en vais voir mon étalon arabe. On va pouvoir parler un peu !

    Salut tous les amis

    Ernest Gransagne

    ps : Jacques, je suis sensible à l’attention que vous portez sur « le sud-Vienne ».
    Je ne savais pas en écrivant le billet sur l’éventualité de création de ce parc au sud de Montmorillon, que « le coup était déja tiré » !
    Cela illustre parfaitement le fait que nous manquions cruellement « d’élite » dans le secteur !

    Que puis-je faire seul ? Je ne convainc qu’une poignée et les autres me prennent pour extra terrestre.

    Le manque d’envie, la peur de l’inconnu, l’ignorance du monde, font que nos « petites élites locales » ne veulent surtout pas que ça change.
    Savez-vous que j’ai découvert il y a peu que beaucoup de nos habitants ne sont jamais allés à Limoges -60 km – ! Que beaucoup ne sont allés à Poitiers qu’une ou deux fois dans leur vie ?

    Je ne suis pas entrain de juger, je cherche à comprendre comment nous pourrions prendre les bonnes décisions pour que ce beau bocage ne coule pas corps et biens…

    Quand à mon devenir, vous aurez compris que je m’en moque, la meilleure moitié de mon existence est écrite et où que je sois je saurai ne pas m’ennuyer.

  18. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Monsieur le Premier Ministre,

    J’ai lu avec beaucoup d’intérêts le résumé de l’intervention de votre Ami, le Sénateur Michel Guerry qui s’exprime sur son blog :

    http://www.traitdunion.info/GUERRY/AGENDA/2010/20100800CHINAFRIQUE/index.html

    Dans son approche, il rejoint en de nombreux points tout à fait ce que je pensais sur la relation « Chinafrica ».

    Bien amicalement et bonne journée.

    Jacques

  19. jany guiot dit :

    Gunung Sinabung (un volcan d’Indonesie)

    Un volcan qui a une altitude de 2460 metres et qui est situe au Nord de Sumatera a repris de l’activité a 0h 15 du matin le 28 Août 2010.
    Ce volcan était en sommeil depuis 410 ans, l’alerte est maximum…Il y a 12000 personnes qui doivent évacuer une première zone située dans les 6 kilomètres.

  20. BOUSSAFSAF dit :

    Alain Peyrefitte. « Quand la Chine s’éveillera… le monde tremblera » a tout prévu!
    « Les chinois c’est comme des fourmis » Le premier ministre de F Mitterand

  21. Ernest Gransagne dit :

    à BOUSSAFSAF

    Vous dites :
    « Les chinois c’est comme des fourmis » Le premier ministre de F Mitterand

    Vous faites une erreur, le Premier Ministre Edith Cresson parlaient des « japonais » ce qui n’a rien à voir…

    Cordialement

  22. Claude dit :

    Boussaf,

    Alain Pierrefitte ministre de Mitterrand ?
    Sa dernière fonction ministérielle date du 22 mai 1981, Il était garde des sceaux de Raymond barre depuis 1978.

    Voila encore un sénateur qui bénéficiait d’une sacrée retraite mais qui est mort à 74 ans avant d’en profiter comme la plupart des sénateurs qui meurent sans la prendre.

    Claude

  23. jany guiot dit :

    La Chine a une grande culture qui prend ses racines dans le temps…Je crois qu’elle a toujours été éveille…Alain Peyrefitte a bien ressenti la profonde transformation qui allait amener la Chine dans sa position actuelle…

    Le peuple chinois est un peuple de travailleurs, qu’il soit en Chine ou expatrie, il montre toujours un esprit travailleur, entrepreneur…

    N’oublions pas le reste de l’Asie qui s’éveille aussi dans le grand marche ouvert, l’Inde, la Corée, l’Indonésie…et puis tous les pays émergents…

    Le monde doit-il trembler pour cela ?
    Je ne le crois pas, l’important est de rester créatif, entrepreneur, bon gestionnaire, commerçant, pour vendre ce que nous produisons…

    La France à un savoir-faire de grande qualité, c’est a nous de tout faire pour le conserver, le faire évoluer et de le mettre en oeuvre dans ce monde ouvert.

    Il sera toujours possible de commercer avec la Chine et tous les pays émergents car nous avons un grand choix de produits a vendre, les produits de l’industrie du luxe, l’agriculture et nos traditions, notre savoir faire dans l’eau, l’électricité d’origine nucléaire, la chimie, etc…

    La présence de la Chine en Afrique ne m’effraie pas, au contraire elle apportera une aide dans la nécessite d’un développement plus rapide…qui permettra d’améliorer le sort des africains.

    L’Europe, la France garderont toujours un partenariat avec l’Afrique….

    Faut-il avoir peur d’un monde qui se développe ?

    Le plus important pour la France et l’Europe est de comprendre les challenges de demain et de réfléchir aux moyens et méthodes pour s’y préparer.

    L’Europe et la France doivent évoluer profondément dans leurs structures et méthodes de gestion.
    J’en ai souvent parle sur ce Carnet…la dynamique démocratique doit être repensée pour mieux permettre d’atteindre les objectifs du devenir…

    On ne manage plus comme hier, aujourd’hui nous devons mieux responsabiliser, requalifier notre architecture globale (sociale, sociétale, environnementale) en accordant un « droit au chapitre ».

    Inacheve….

    Bien cordialement,

    jany guiot

  24. SEDAT Reynaldo dit :

    @ »BOUSSAFSAF »…!

    Je l’ai,le livre d’Alain Peyrefitte,excellent,à recommander…!

  25. Claude dit :

    Bonjour Ernest,

    Il m’arrive aussi de ne pas répondre quand le sujet est trop complexe pour être traité à l’emporte pièce comme le font certains ici.

    En l’occurrence, j’ai une expérience avérée de l’Afrique de l’Ouest. J’ai acquis cette expérience d’abord en collaborant à de nombreuses administrations de pays africains (douanes, finances, santé, police, etc.) et des compagnies emblématiques (textile, agroalimentaire, bois, import-export, etc.) pour leurs équipements informatiques ou pour celui de leurs clients quand ils étaient des distributeurs d’informatique (CFAO, Compagnie marseillaise, etc.). J’ai également été administrateur d’une association pour la promotion les liens commerciaux entre la France et un important pays d’Afrique de l’Ouest (sous la double présidence d’honneur des deux présidents de la république de nos deux pays, décédés tous les deux depuis dont un en exil et dont le neveu démuni venait encore me solliciter pour quelques euros il y a peu d’années).

    J-P Raffarin titre : « La Chinafrica : pas si simple ! » et je trouve que ce n’est « pas si simple du tout ».

    Je pense qu’il fait l’impasse sur un certain nombre de paramètres. L’Europe (dont la France) n’a jamais eu une position angélique en Afrique (et c’est l’ordre logique des choses). Quand l’Europe croit devoir mettre de la morale dans ses relations avec l’Afrique et battre sa coulpe en croyant les imbéciles qui nous ont plongé dans un repentir farfelu, les Chinois prennent la place sans angélisme et sans complexe pour pratiquer un néo-colonialisme accaparant et invasif. En Afrique, qui va à confesse perd sa place.

    Il ne faut pas oublier : Islamisme croissant avec tendances intégristes, racisme anti-français qui s’appuie sur notre propre auto flagellation, refus de corrompre un continent archi corrompu qui trouve ailleurs ce que nous lui refusons,

    Les français ont cependant maintenu une « omni-macro-présence » grâce à une foultitude de petites associations humanitaires qui oeuvrent en profondeur en aidant à valoriser les villages ou en parrainant des enfants (ce qui est mon cas). C’est une sorte de missionnariat qui maintient des liens affectifs qu’il faut développer et qui seront très utiles le jour où les chinois seront les malvenus en Afrique. Ce jour viendra. Il y a déjà des tensions. Les africains qui ont faim n’aiment pas voir partir le riz qui ne leur appartient plus (pas plus que les rizières) vers la Chine alors que les ouvriers agricoles des rizières africaines sont chinois. Rien à manger, rien à gagner !

    Il me faudrait des pages et des pages pour parler de ça d’une manière construite et à peu près exhaustive. Voilà pourquoi je ne m’exprimais pas sur ce sujet et je regrette déjà de l’avoir fait si mal.

    Cordialement,
    Claude

    PS – depuis tout petit je n’entends que du bien de la colonisation de la Gaule par les romains. Un jour les africains auront dépassé leurs complexes et ne diront que du bien des colonisations et des colonisateurs européens.

  26. emmanuel dit :

    Concernant l’Europe en Afrique de quoi parlez-vous?
    Il y a la France en Afrique et tous les pays de cette Europe en Afrique.
    Mais l’Europe en Afrique c’est qui, et c’est quoi?

    C’est une simple question à laquelle vous ne manquerai pas sans aucun doute de répondre.

    Je serai très heureux d’apprendre que l’Europe dispose enfin d’un projet politique commun s’appuyant sur des institutions démocratiques, d’un projet économique commun (avec un PIB commun, une fiscalité commune, un budget commun, des dettes communes), d’une diplomatie commune etc… Est ce que tout ceci existe?
    Qui s’exprime au G20, l’Europe, ou la Commission, plus chacun des pays de cette Europe?

    Je pense que toute comparaison entre la Chine puissance, et votre Europe, est tout simplement absurde. C’est absurde en Afrique, et c’est tout aussi absurde au G20.

    Votre Europe n’est qu’un espace monétaire. Si ce n’était pas le cas, nous prendrions le relai de leadership de la zone dollar.
    Et la nous pourrions discuter de densifier nos partenariats avec le cercle méditerranéen et au delà.

    En l’état votre Europe c’est juste un bidule. Un bidule qui fait rire tous les Suisses. Encore un petit peu de panique irrationnel sur le FOREX, et le CHF va rattraper l’Euro.

    Votre article est une rafarinade de plus. Merci, je viens de franchement rigoler devant un tel tissu de bêtise, bien qu’appartenant au corps intermédiaire, et non à celui des Francs Maçons si proches de votre mouvement.

    Au fait j’ignorai que vous pouviez lire l’Anglais dans le texte. C’est bien, vous avez pris des cours.

    Cette semaine j’envoie un CV à Sarkozy pour un poste dans son futur gouvernement.

    A priori je suis plus diplômé que l’homme à la moto…

    Emmanuel

  27. emmanuel dit :

    Concernant l’Europe en Afrique de quoi parlez-vous?
    Il y a la France en Afrique et tous les pays de cette Europe en Afrique.
    Mais l’Europe en Afrique c’est qui, et c’est quoi?

    C’est une simple question à laquelle vous ne manquerez pas sans aucun doute de répondre.

    Je serai très heureux d’apprendre que l’Europe dispose enfin d’un projet politique commun s’appuyant sur des institutions démocratiques, d’un projet économique commun (avec un PIB commun, une fiscalité commune, un budget commun, des dettes communes), d’une diplomatie commune etc… Est ce que tout ceci existe?
    Qui s’exprime au G20, l’Europe, ou la Commission, plus chacun des pays de cette Europe?

    Je pense que toute comparaison entre la Chine puissance, et votre Europe, est tout simplement absurde. C’est absurde en Afrique, et c’est tout aussi absurde au G20.

    Votre Europe n’est qu’un espace monétaire. Si ce n’était pas le cas, nous prendrions le relai de leadership de la zone dollar.
    Et la nous pourrions discuter de densifier nos partenariats avec le cercle méditerranéen et au delà.

    En l’état votre Europe c’est juste un bidule. Un bidule qui fait rire tous les Suisses. Encore un petit peu de panique irrationnel sur le FOREX, et le CHF va rattraper l’Euro.

    Votre article est une rafarinade de plus.

    Au fait j’ignorai que vous pouviez lire l’Anglais dans le texte. C’est bien, vous avez pris des cours.

    Cette semaine j’envoie un CV à Sarkozy pour un poste dans son futur gouvernement.

    A priori je suis plus diplômé que l’homme à la moto…

    Emmanuel

  28. Jacques D'Hornes dit :

    Cher Ernest,

    « Jany, Jacques,  notre « conspiration non secrète » ayant pour principal objectif » De l’air libre pour tous » fait que je suis ravi que nous soyons dans le « même schéma de pensée » la plupart du temps… » Je pense que c’est le phénomène de la « gravitation » autour de Monsieur Raffarin et de ces (ses) valeurs que nous partageons !

    Je reviens sur votre ps (post-scriptum) et votre sensibilité sur l’attention que je porte sur le Sud-Vienne (votre « petit coin »). Il n’est pas le mien mais c’est un coin de France, et j’aime tout ce qui lui appartient, tout ce qui la caractérise du Nord au Sud, d’Est en Ouest, notre Pays est si beau dans sa diversité et quand je vois une personne se soucier de l’avenir de son territoire en toute humilité comme vous le faites, je ne peux qu’être admiratif et peiné quand il n’obtient pas satisfaction. Ne perdez courage mon cher Ernest, vos remarques et idées si pertinentes sont enregistrées, continuez à défendre votre Sud Vienne. Récompense vient toujours à celui qui sait être patient.

    Bien amicalement

    Jacques

  29. BARBIER dit :

    Connaissant bien le Futuroscope et pour cause, j’ai été associé pendant 4 ans et demi à sa construction…et après lecture de votre réflexion….j’ai bien peur que celà ne soit qu’un ronronnement de plus…..Quels sont ces Experts qui vont prendre la parole?……

    Cordialement,

    Daniel BARBIER. Brazzaville. CONGO.

  30. Ernest Gransagne dit :

    Bonjour Claude,
    Bonjour à tous

    Merci Jacques pour l’encouragement que vous apportez à me battre pour mes idées.

    Peut-être qu’un jour certains diront « il avait raison ». C’est la vie : nul n’est prophète en son Pays !

    Claude, vous avez eu la courtoisie de répondre et ce que vous dites devait être dit, à propos de l’Afrique.
    J’aurais aimé un petit mot sur « le Poitou » ainsi que sur celui des « Gypsies ».

    Car vos réflexions sur tous les sujets abordés sont toujours mises au jour sous des angles pertinents.

    Et… ne soyez pas trop perfectionniste, vous n’arriverez pas à être exaustif puisque la Terre tourne et que tout change à chaque minute.

    Il n’y a que « les filles de La Rochelle » pour croîre que leur mode de pensée est à tout jamais figé dans une France des 35 heures et la retraite à 60 ans !

    Bien cordialement

    Ernest Gransagne

  31. Ernest Gransagne dit :

    Bonjour Monsieur Raffarin,

    une fois encore, Poitiers se distingue dans la violence gratuite :

    hier 29 août, un TGV quittant la gare de Poitiers en direction de Bordeaux est victime d’un jet de parpaing !

    Ce bloc de béton est lâché d’un pont et heurte le pare-brise de la motrice !

    Arrêt brutal du train, recul jusqu’en gare de Poitiers, on intervertit les deux rames qui composaient le train, on repart après le procès verbal d’usage et on arrive à Bordeaux avec une demi-heure de retard.

    Que se passe-t-il dans cette agglomération depuis quelques mois ?

    Qui est derrière ces gropuscules ?

    Je ne peux m’empêcher de penser aux bandes ayant mis à sac les rues de la ville, lors du transfert de la prison toute neuve de Vivonne, de l’incendie des 19 scrappers qui étaient en activité sur les travaux publics de la déviation de Fleuré avec un arrêt du chantier pendant plusieurs mois… et d’autres faits que j’oublie ici.

    Ne pourrions pas savoir ce qui se passe ?

    Il s’agit probablement de pauvres gens malmenés par les agissements du Gouvernement !

    Alors raison de plus pour nous dire qui ils sont de façon que Martine Aubry ou Kouchner ou Hamon, ou des tas d’autres puissent les défendre et leur remettre une médaille !

    Respectueusement

    Ernest Gransagne

  32. Carole dit :

    Ernest,

    Par chez vous, on en est arrivés à lapider les trains ?????? Lol
    Quelle France ! On lapide monsieur Woerth, on lapide les policiers, on lapide la France journellement.
    Que triste !!!!!!!!

    Tiens en parlant de Martine et le club des rigolos dont la lâcheté envers leur pays n’est plus à prouver, je ne sais si vous avez remarqué, mais elles/ils parlent toujours de République, mais alors la France………….. Encore dernièrement : #Jouer sur les peurs, c’est abaisser la République# dixit Aubry.
    C’est quand même incroyable de jouer sur la sémantique à ce point.
    1 Qui joue sur les peurs (normalement ce sont les enfants, ah oui, les francais sont sûrement tous des enfants à leurs yeux). M’enfin la Gauche elle ne joue pas, elle construit le sentiment de peur. Cette Gauche donneuse de lecons qui a laisser s’installer le chaos dans les banlieues (chaos qui se répand sur le territoire parce que Hortefeux OSE aller y mettre ENFIN son nez). Ben voui, les cartels de la drogue, tant qu’on leur foutait la paix, ils géraient leur business.
    2 Abaisser la République (ils s’en tapent du moment qu’ils ont les poches pleines). La République, ils l’ont piétinée et la France avec !

    La seule chose qui leur importe est de savoir qui va se placer sur le « trône » en 2012. Pas une proposition, pas une idée, eh non. La queue leu leu au poste suprême. Mais ils sont contents, ils vont prendre modèle sur la campagne d’Obama. Ils sont tous « requinqués ». Washington leur a donné des idées « From campaign to governance ». Ils font partie de la communauté progressiste internationale, vous vous rendez-compte ! Tous main dans la main et vive l’Etat providence.
    On n’a pas fini de rire………

  33. Carole dit :

    Bonjour monsieur Raffarin.
    Bonjour aux amis du carnet,

    Commerce, commerce, commerce, ah, l’encre de Chine ………….

    La France fonctionne quand même à retardement. En 78, les chinois étaient déjà en Zambia.
    Enfin, il faut mieux tard que jamais. Donc, il y a + de 30 ans (mas o menos) la Chine a commencé à galoper discrètement. Et le temps passa, passa……. Il est évident que la France a perdu des marchés (quoique l’on est toujours bien positionnés). Mais elle ne pouvait pas tout faire entre la repentance perpétuelle et l’accueil des africains. Et paradoxalement, ces occupations nous ont coûté une perte d’influence.
    Et pendant ce temps, la Chine, l’Inde et le Brésil (un peu) s’implantaient.
    Pétrole, bois, fer, or, diamants, aluminium, nickel……..zou, zou, du direct Afrique/Chine (liaisons aériennes Chine/Afrique sans escale en Europe, c’est mieux en cas de grèves).
    Comme vous le dites monsieur Raffarin, des milliers d’ouvriers chinois travaillent à la construction de stades, de routes, d’édifices publics, ponts, centrales électriques, agriculture……
    + au Forum de coopération de novembre dernier, Hu Jintao a célébré un prêt de 10 000 millions de $ pour mettre sur pied un système financier solide sur le continent africain.
    Par chez moi, les économistes disent que les investissements depuis le siècle dernier auraient été multipliés par 7.

    Bref, les chinois ont besoin de matières premières (Vive l’ Afrique).
    Par contre, les chinois ont besoin de technologie de pointe (Vive la France). En + formation de leurs cerveaux dans nos classes préparatoire (convention France/Chine). Surpeuplement oblige, l’accès très dur aux universités de Beijing (comme Bombay d’ailleurs) tient du parcours aléatoire pour les chinois, donc les meilleurs sont sélectionnés et viennent chez nous ou vont aux EE.UU.

    J’entendais un économiste qui disait que sur les 50 dernières années, les pays riches avaient transféré un billion de $ en Afrique………….
    Il me semble que la qualité de vie des africains ne s’est pas beaucoup améliorée pour autant.
    Qu’en sera-t-il avec les partenariat Chine/Afrique ?

    Aujourd’hui, la Chine n’est plus un pays émergent !

  34. Claude dit :

    Bonsoir Ernest,

    Désolé mais je n’ai pas d’avis sur le Poitou que je connais peu. Je connais l’histoire au moins aussi bien que Mélusine (que j’aime bien) mais si je trouve très intelligent de chercher l’âme d’une région dans son passé je trouve complètement idiot de ne la chercher que dans son passé. En général c’est plutôt l’âme d’une région qui explique le passé et le présent. Je crois plus à l’influence de la géographie sur les âmes qu’à l’influence de l’histoire. Le poitevin que je connais le mieux c’et mon cher ami J.B…. (qui a été un des fournisseurs connus des entreprises poitevines) que je vais retrouver comme tous mes meilleurs et merveilleux amis à la fin de la semaine pour notre « séminaire gastronomique » annuel et bourguignon pendant lequel on va beaucoup se marrer en parlant de tout y compris de politique.

    Pour les « Gypsies », rien que le fait que vous utilisiez ce nom illustre tout les amalgames qui ont été faits par les uns et par les autres. Pour certains c’était simplement pour brouiller les cartes. Quand on apprend qu’un camp sauvage de l’agglomération lilloise a été démantelé par décision de justice à la demande de la présidente de la communauté urbaine, Martine Aubry, on comprend toute l’hypocrisie qu’il y a dans l’irascible campagne anti expulsion des Rom de cette dernière et de nombreux autres élus de gauche qui ont demandé à la justice l’expulsion de camps sauvages pour occupation illicite de propriétés privées et trouble à l’ordre public.

    Ceci étant dit, il ne faut pas confondre expulsion du territoire de Rom en situation illégale et « plus ou moins complices » (plutôt plus) de la délinquance des jeunes (voire très jeunes) roumains à Paris et ailleurs et notamment dans le métro avec l’occupation illégale (sans expulsion du territoire) de gens du voyage (français pour la plupart) ou encore avec les bandes organisées de gens du voyage qui attaquent les policier pour venger les repris de justice qui ont fait l’objet de poursuites. Même des gens comme JP Raffarin qui connaissent bien le problème pour avoir déjà eu à le gérer feignent l’amalgame pour des raisons qui n’ont surement pas grand-chose à voir avec les Rom.

    Cordialement,
    Claude

    PS – je redis, pour éviter les malentendus, que je suis plutôt du camp de JP Raffarin mais ce n’est pas une raison pour que je sois d’accord sur tout avec lui car je ne suis prisonnier d’aucun camp. Si je devais être d’accord à 100% avec quelqu’un pour voter pour son camp je ne voterai pour personne. Je lui en veux cependant un peu d’avoir, en la quittant, permis à F. Bayrou son OPA sur l’UDF rendant ainsi orphelin un tas de libéraux démocrates comme moi. Mais j’admets qu’il avait sans doute ses raisons (électorales ?).

  35. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Ernest,

    C’est l’escalade de la délinquance, mais ce n’est pas propre à votre région. Je crois que ça relève de la bêtise humaine… Les raisons sont multiples !

    Vous parlez d’une violence est gratuite, pas si gratuite que cela !

    Alors violence gratuite, pourquoi la gentillesse ne pourrait pas être gratuite alors que c’est elle qui apporte du bonheur et qu’elle ne risque pas d’occasionner des dépenses inutiles pour réparations aux préjudices causés. Je ne pense pas qu’il soit bien difficile d’être gentil, il suffit tout simplement d’ouvrir son cœur, de poser son regard sur autrui, d’être moins égoïste, etc… et notre société s’en porterait beaucoup mieux.

    Peut-être, que notre société n’aborde pas ce sujet du bon côté. Sur un simple fait divers, suivant l’importance, on fait des déclarations condamnant ces actes, l’opposition bien relayée par certains médias s’en sert bien souvent pour argumenter ses attaques régulièrement violentes contre l’Exécutif. Certes, il faut les dénoncer pour prévenir les citoyens des dangers qu’ils côtoient quotidiennement, mais ne seraient-ils pas judicieux d’ajouter à tout cela un chapitre « Morale » en conclusion de toutes déclarations ou au bas de tous articles de presse pour remédier à ce fléau qui empoisonne notre Pays, chose que malheureusement nous ne voyons pas souvent.

    Il manque tout simplement d’Amour dans notre quotidien et dans notre Pays.

    Bien amicalement

    Jacques

Laisser un commentaire