Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

7 commentaires

  1. jany guiot dit :

    Les propositions chocs de Brice Hortefeux

    Mots clés : ministre de l’Intérieur, Récidive, mineurs délinquants, application des peines, peine de sureté, Brice Hortefeux

    Alexis Brézet et Carl Meeus
    16/09/2010 | Mise à jour : 19:10 Réactions (65)
    Ministère de l’Intérieur, mardi matin. Le patron de la Place Beauvau veut fixer à dix ans au lieu de quinze aujourd’hui le seuil à partir duquel la rétention de sûreté peut être prononcée par un tribunal. (Élodie Grégoire/Le Figaro Magazine)
    Récidive, mineurs délinquants, application des peines, peine de sureté, exaspéré par les réponses apportées par certains magistrats aux récents faits divers, Brice Hortefeux, dans un entretien exclusif au Figaro Magazine à paraître samedi, livre ses propositions chocs.

    Le ministre de l’Intérieur est «favorable» à la diminution de 15 ans à 10 ans du «seuil à partir duquel la rétention de sûreté peut être prononcée». Il est également «favorable» à la modification de la loi pénitentiaire: «Avoir quasiment l’assurance de ne pas effectuer sa peine de prison, quand on est condamné à moins de deux ans, est un dispositif parfaitement inadmissible pour les citoyens et totalement incompréhensible pour les policiers et les gendarmes. Comment les Français peuvent-ils admettre qu’ils soient sanctionnés dès qu’ils dépassent de deux kilomètres/heure la limite de vitesse autorisée, tandis qu’un délinquant condamné, lui, à 18 mois de prison pour vol avec violences, cambriolage ou trafic de stupéfiants, ne passera pas un seul jour en prison? On marche sur la tête! Je propose donc que les aménagements de peines de prison ferme ne soient possibles que pour les peines les plus courtes, jusqu’à un an.»

    Le ministre de l’Intérieur veut également «faire évoluer les règles de la justice des mineurs», estimant que «l’ordonnance de 1945 n’est plus adaptée aux mineurs d’aujourd’hui».

    Enfin, si Brice Hortefeux «estime que les tribunaux correctionnels pourraient fort bien être composés de jurys populaires tirés au sort ou par un système d’échevinage qui associe les jurés populaires à des magistrats professionnels», il lance un nouveau débat qui fera polémique: pourquoi ne pas réfléchir à l’élection des juges de l’application des peines, voire à celle des présidents de tribunal correctionnel? Sous la Révolution française, pour rompre avec l’Ancien Régime, certains juges étaient élus.
    ************
    Les propositions du Ministre Brice Hortefeux sont interessantes car elles amenent le debat sur la delinquance….La Gauche n’a jamais reconnu la delinquance et la violence comme faits de societe…

  2. SEDAT Reynaldo dit :

    Bjr Jean-Pierre Raffarin…!

    [...] Le président américain Barack Obama a salué jeudi l’adoption du nouveau traité de réduction des armes stratégiques entre les Etats-Unis d’Amérique et la Russie par une commission du Sénat,le qualifiant d’avancée importante qui renforcera la sécurité nationale des Etats-Unis d’Amérique…!

    Le nouveau traité « START » « entre les Etats-Unis d’Amérique et la Russie,signé à Prague le 08 avril 2010 par le Président américain Barack Obama et son homologue russe Dmitri Medvedev,prévoit un maximun de 1.500 têtes nucléaires déployées pour chacun des deux pays d’ici 7 ans,soit une réduction de 30% par rapport au niveau établi en 2002…!

    Tout ceci est de bonne augure,excellente journée,@+,reynaldo.

  3. jany guiot dit :

    La Démocratie Humaniste de Progrès…
    Quand l’occident, l’Europe, la France, se réveilleront-ils ?
    Voyage de la délégation sénatoriale française au Etats-Unis

    Monsieur le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin,

    Tout d’abord je voudrais vous remercier pour la qualité de vos impressions que vous nous donnez en partage…
    Merci aussi a la délégation sénatoriale au complet qui au-delà des différences de bancs reconnaît l’importance du dialogue et des échanges…

    Il y a des gens « bien » sur tous les bancs…

    De vos impressions, Monsieur le Premier Ministre, il ressort trois points importants :

    • Les électeurs d’Obama sont certes déçus, mais ses adversaires sont divisés.

    • Les entrepreneurs français rencontrés (Sodexo, Eads, Areva, EDF…) font aussi une analyse réservée sur un retour rapide à la forte croissance. Le retour au plein emploi n’est pas pour demain…

    • Un vent de pessimisme économique se lève subrepticement en Amérique…

    A mi-mandat, le Président Obama ne laisse-t-il pas planer le doute sur ses capacités à convaincre, à donner de l’espoir et un horizon a son pays et au monde ?

    Je me souviens, lors de son élection, que toute l’Afrique et le reste du monde étaient en liesse…Que reste-t-il aujourd’hui ?

    La grande puissance, la plus grande machine économique du monde a du mal à repartir après un long arrêt technique (pour maintenance)…

    Dans les premiers jours du mandat du Président Obama, des erreurs de communication laissaient présager que la marche dans le désert serait longue…

    La communication, le dialogue, la reconnaissance de l’environnement politique, appellent à un éveil des consciences et à la sincérité des démarches pour redonner une nouvelle dynamique aux pays, au monde…

    Le Président Obama avait les qualités pour faire que le monde de l’économie renaisse de ses cendres en redonnant de l’espoir a tous…
    Le « souffle est retombe » le monde est déçu…et la bourse mondiale garde les yeux figes sur Wall Street …

    La Chine, il y a déjà longtemps qu’elle s’est réveillée, l’Asie travaille…
    Et nous, qu’attendons-nous pour donner un sens a notre devenir ?

    L’Europe tergiverse, les ambitions personnelles, l’égoïsme des politiques européens font oublier les erreurs de gestion de cette institution importante pour les peuples.
    C’est l’Europe de la course en avant, de l’agrandissement sans contrôle, sans règles, sans régulations…et nous continuons le jeu hypocrite avec la Turquie…

    L’Europe est corrompue par l’irresponsabilité et le manque de vision de ses dirigeants.

    L’Europe parle des ROMS (qui est un problème important nous devons en convenir) mais oublie de parler de sa gestion et de la prospective aux peuples européens.

    Que ce soit pour la France et l’Europe, nous avons besoin de retrouver un cadre de valeurs, un cadre de réflexions, pour redonner une chance au devenir…

    Dans les années 2000, j’avais réfléchi au concept de Démocratie Participative, malheureusement, cette réflexion a été incomprise a droite comme a gauche et est devenue « la course des ego »…

    Je pense que notre réflexion doit s’ouvrir sur un horizon plus large.
    « La Démocratie Humaniste de Progrès » qui intègre les valeurs de reconnaissance de chacun dans l’environnement global (social, sociétal, environnemental) et qui prend en compte les nécessites de gestion de l’espace économique, industriel et commercial des pays.

    « La Démocratie Humaniste de Progrès » doit être un grand espace de dialogue, afin de redonner le goût d’entreprendre, le goût de gestion, de donner une chance à l’éveil des consciences, l’éveil de chacun, à l’émancipation des peuples, à la formation….
    La politique industrielle en fait partie…

    Si l’on veut sortir du marasme dans lequel nous sommes, nous devons choisir de regarder l’horizon ensemble au-delà de nos différences, la lumière de la vie en partage…

    Bien cordialement,

    jany guiot le 18 Septembre 2010

    nb : pardon pour les fautes d’accent, je suis sur un clavier américain qui ne permet pas de tout corriger…merci de votre compréhension..

  4. jany guiot dit :

    Le Président de la République Nicolas Sarkozy a raison…
    Il a la confiance de son électorat qui saura le jour « j » être présent pour lui accorder la « confiance… »

    La confiance n’est pas une girouette qui au gré du vent des medias va pointer son nez en direction de tous les partis qui font du racolage…

    Bien cordialement,

    Jany guiot

  5. jany guiot dit :

    Le Président de la République Nicolas Sarkozy peut compter sur la fidélité de son électorat…
    L’important pour lui est de trouver maintenant un nouveau cadre de dialogue avec les français…
    L’idéal serait celui d’une nouvelle Démocratie Humaniste de Progrès qui rassemblerait autour d’un projet…
    Je préférerais qu’il n’attende pas pour changer de Premier Ministre, les français sont impatients, ils attendent…

    Bien cordialement,

    jany guiot

  6. Zwartepiet dit :

    Et pendant que le sénateur Jean-Pierre Raffarin se rendait aux Etats-Unis, le gouverneur de Californie et star de Hollywood Arnold Schwarzenegger visitait la Chine… et son industrie de trains à grande vitesse:

    Schwarzenegger checks out China’s high-speed rail

    By ELAINE KURTENBACH

    updated 9/12/2010 2:16:05 AM ET

    http://www.msnbc.msn.com/id/39128733/ns/world_news-asiapacific/

    Voici un autre article intéressant (hélas, aussi en anglais!) sur le « contrat du siècle » pour les trains à grande vitesse:

    http://www.nytimes.com/2010/04/08/business/global/08rail.html?_r=1

    Ah! Quel changement(s) depuis les années 1980… quand la France (Alstom) jouissait du leadership incontesté en matière de technologie TGV –devançant alors le Japon pionnier avec ses Shinkansen.

    Sic transit gloria Alstomi… a-t-on envie de s’exclamer! La France ne semblant même pas figurer à l’agenda des pérégrinations du gouverneur Schwarzenegger.

    En ce qui concerne la situation économique aux Etats-Unis, je suis plutôt optimiste. Après tout, on prévoit tout de même une croissance américaine de 2.5% pour 2011! Et cette croissance –comme le souligne le Prix Nobel Paul Krugman– permettra aux Etats-Unis de réduire son endettement colossal… bien plus sûrement que tous les plans de relance et autres coupes budgétaires:

    http://www.nytimes.com/2010/04/09/opinion/09krugman.html?_r=1

    Les Etats-Unis seront « tirés » (hors de la récession) par la croissance chinoise… tandis que l’Europe –et l’eurozone en particulier– s’enfonce inexorablement dans les sables mouvants, dans les marais fétides de la stagflation, c’est-à-dire une absence de croissance/dynamisme économique, un chômage de masse… accompagnés d’une montée des prix (inflation).

    Quant à la situation politique aux Etats-Unis, il est clair que le Président Barack Obama subira un sérieux revers élecoral le 2 novembre prochain. Obama a commis un péché mortel: il s’est aliéné la classe moyenne américaine, cette fameuse middle class, encore majoritairement WASP (ie blanche, anglosaxonne e protestante) qui, après l’euphorie postélectorale provoquée par l’accession du premier Président noir à la Maison Blanche, est aujourd’hui en proie à une sorte de backlash conservateur voire réactionnaire (mouvance du Tea Party).

    En effet, cette classe moyenne blanche n’a toujours pas digéré la couverture « universelle » des soins de santé concoctée par Barack Obama… Les Américains sont encore beaucoup trop individualistes pour y voir, à l’instar des Européens, un grand élan de solidarité. Ils y voient plutôt les germes délétères de l’hydre communiste… une collectivisation forcée –à la nord-coréenne– du fruit des efforts des hard-working whites avec les « feignants »… Idem avec la crise de l’immigration hispanique:

    http://www.azcentral.com/news/articles/2010/09/14/20100914immigration-bill-midterms-politico.html

    Ici aussi, l’administration Obama s’est attirée les foudres d’un électorat blanc éprouvant la même hostilité envers les barrios que les Français envers les camps roms… Si l’Europe peut être décrite comme un « monolithe blanc et multiculturel », les Etats-Unis peuvent être grossièrement décrits comme une monoculture multiraciale. Les minorités ethniques, culturelles, religieuses,… y sont, bien sûr, tolérées –tant qu’elles demeurent… minoritaires! En réalité, si les Américains se montrent bien plus tolérants et même accueillants envers les non-Blancs que les Européens, ils sont davantage intolérants envers tout ce qui pourrait menacer la monoculture américaine. Cette dernière pouvant se résumer à: la langue anglaise, la Bible, le drapeau (Stars and Stripes) et la tarte aux pommes (càd une culture populaire faite de baseball, de séries TV, de barbecue, etc). Or les Hispaniques, hispanophones, catholiques et non-blancs (d’où a catégorie employée par le US Census Bureau de non-Hispanic white) incarnent le challenge le plus sérieux envers cette hégémonie WASP. La militarisation croissante de la frontière américano-mexicaine ainsi que les violences et les meurtres perpétrés par les narcotrafiquants risquent, un jour prochain, de se muer en conflit politico-terroriste! Les mafias (mexicaines) de la drogue s’étant métamorphosées en mouvements terroristes « anti-gringo ».

    Greetings from Brussels,
    Zwartepiet

  7. Alain Lavallée dit :

    Bonjour à tous,

    oui, comme le souligne le Premier ministre Raffarin, le vent semble tourner aux États-Unis: «  » »Barack Obama n’a pas encore perdu les élections, la victoire des « ultras » aux primaires du Deleware pose un problème sérieux au parti republicain.Les électeurs d’Obama sont certes déçus, mais ses adversaires sont divisés » » » »

    Il se confirme de plus en plus que le Parti Républicain est dépassé sur sa droite par des « ultras », la mouvance populiste des « Tea Party ». Jusqu’à récemment, ils n’étaient pas pris très au sérieux par les observateurs (journalistes, étrangers, etc.) mais voici que justement la semaine dernière au Delaware entre autres comme le souligne, M. le premier ministre, des candidats du Tea Party ont remporté les investitures contre des candidats connus et respectés du Parti républicain. Cela change de plus en plus la donne de la politique étatsunienne.

    La mouvance du « Tea party » réfère bien entendu référence à cet événement historique survenu à Boston en 1773, alors que des coloniaux se sont révoltés contre la taxation du thé par le Parlement britannique, et se sont emparés de vaisseaux commerciaux anglais, puis ont déversé le contenu de centaines de coffres de thé dans le port.

    En 2008-09, l’opposition contre le plan de relance économique des démocrates, puis contre leur réforme de la santé, s’est cristallisée sous cette appellation de « Tae Party ». On aura beau prétendre qu’il s’agit d’un mouvement spontané, le Tea Party bénéficie d’un soutien important d’associations conservatrices et d’une couverture médiatique soutenue par le réseau médiatique Fox .

    Une des raisons pour lesquelles les candidats de cette mouvance « ultra » n’étaient pas prise au sérieux, c’est leurs positions extrémistes, populistes et « simplistes » que ce soit en matière de fiscalité, d’État ou même en matière raciale. Par exemple, Rand Paul,après avoir défait le candidat républicain pour le siège de sénateur du Kentucky a clamé que la loi de 1964, sur l’égalité des droits civiques, était trop large, qu’Obama était un «non-Américain» » Il pense de plus qu’une entreprise privée devrait avoir le droit de refuser un client noir.

    Un autre Carl Paladino, candidat au poste de gouverneur dans l’État de New York est «  »connu pour sa libido et les courriels racistes ou pornographiques dont il gratifiait ses amis » » ». Quant à Christine O’Donnell nommée la semaine dernière, elle est une militante de l’abstinence et «  »soupçonnée de détourner l’argent de sa campagne pour boucler ses fins de mois » » ».

    http://www.ledevoir.com/international/etats-unis/296248/les-republicains-craignent-la-montee-de-la-droite-le-tea-party-rend-service-a-obama

    Oui Monsieur le Premier ministre, une division du vote républicain semble en voie de s’installer, elle devrait causer des soucis au gouvernement démocrate d’Obama en novembre prochain, toutefois, je pense qu’elle pourrait signifier à moyen terme une réélection des démocrates d’Obama dans 2 ans. Car il semble de plus en plus que Sarah Palin, l’ancienne candidate républicaine à la VP en 2008 semble se présenter de plus en plus comme la leader de cette mouvance populiste d,extrême droite . S’il fallait qu’il y ait deux candidats à droite (Palin et son Tea Party’ ainsi qu’un candidat républicain qui sortira des primaires), la réélection d’Obama serait assurée, car la droite serait divisée.

    Pour ceux qui s’intéresserait aux primaires du Parti républicain, et à la candidature de Sarah Palin.
    Le New York Times publiait hier un long article dérivant les candidats qui se placent sur la ligne de départ…. (pour le Parti démocrate, il est entendu que ce sera le Président Obama). Voici le lien

    http://www.nytimes.com/2010/09/18/us/politics/18repubs.html

    Je vais terminer avec une blague très «  »américaine (au sens continental du terme) «  » qui circule sur la toile concernant la possible candidature de Sarah Palin comme candidate de la droite « populiste extrême » étatsunienne.

    Jusqu’à maintenant les gens ne croyaient pas à la prophétie du calendrier Maya mexicain qui annonçait il y a plusieurs siècles que la fin du monde se produirait en décembre 2012 (Hollywood a fait un film sur ce thème «  »2012″ »), et bien l’élection de Sarah Palin à la Présidence étatsunienne apporterait de la vraisemblance à cette prophétie Maya.

    Bien cordialement,

    Alain Lavallée

Laisser un commentaire


 
 

Recherche

 

Calendrier

septembre 2010
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Syndiquer ce Blog