Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

49 commentaires

  1. Jean Bon dit :

    On a pensé à vous – JPR – en consultant le classement des Masters in Management du Financial Times.

    PS : désolé pour le hors-sujet vis-à-vis de votre billet.

  2. M L à Bressuire dit :

    Les centristes sont en réflexion !…..moi je veux bien pour 2012 vous voulez dire !….Mais moi je préfererai que les centristes pour l’instant bossent et assurent leurs votes aux réformes de notre Président. Ex les sénateurs qui cette semaine ont le vote pour la réforme des retraites ….Pas de vague SVP Merci Messieurs les sénateurs……. Et pour les autres réformes à venir aussi. Je suis sur que si Notre Président ne fais pas un autre mandat notre Pays retombera dans le train train pour longtemps. Cordialement Mr JP Rafarin.

  3. Sylviane VALENTE / de GREGORIO dit :

    Oui, cher Jean-Pierre !
    Tout à fait de votre avis, l’urgence actuellement pour la Majorité Présidentielle,
    c’est l’UNITÉ face à la FRONDE des partis de gauche pour la réussite de la réforme des retraites.

    UNION n’empêchant nullement de présenter nos préférences, ainsi je serai très
    satisfaite si notre Président vous attribuait un poste important au sein du prochain gouvernement.
    Bien sincèrement, votre fidèle amie !
    Sylviane VALENTE / de GREGORIO

  4. jany guiot dit :

    Monsieur le Premier Ministre,

    Vous avez fait une magnifique photo de la table avec un Président qui s’exprime, des responsables politiques en pleine réflexion…et puis des jolies fleurs…en parterre…

    La majorité doit montrer son unité dans la reforme des retraites, mais cette unité peut aussi se faire dans la recherche de la « justice sociale »

    Quand nous parlons de retraite, nous parlons de la chaîne des générations, la chaîne de la vie…

    Bien cordialement,

    jany guiot

  5. jacqueline de paris dit :

    Bonjour monsieur le premier ministre,
    Le moment est tres décisive pour le 2012, dont plus que jamais la majorité doit être unie. Être uni, aucune bataille n’est perdue.
    Nous, les militants d’ump, nous comptons sur la sagesse de président qui saura à assumer ce poids lourd pour le 2012.
    Bien cordialement.

  6. jany guiot dit :

    La délégation aux droits des femmes du Sénat veut également rendre obligatoire, en cas de divorce, l’élaboration d’un relevé comparatif précis des droits à la retraite acquis par les deux conjoints.

    En acceptant un tel amendement, nous allons rendre beaucoup plus difficile les démarches administratives pour l’obtention de la retraite…

    Oui pour des améliorations, mais s’il vous plait pas d’usine a gaz…

    Bien cordialement,

    jany

  7. Vildenay dit :

    Cher Premier Ministre, d’accord pour l’unité… mais une uinité pour qui ? Je vous ai connu plus attentif aux souffrances de vos concitoyens. Les classes moyennes deviennent pauvres, les petits agriculteurs disparaissent… alors que l’on voit chez Leclerc et autres gdes surfaces des légumes bio venant d’Argentine… Ce que nous attendons d’un gouvernement, c’est une véritable politique de l’emploi et non des espérances toujours décues… Comment allez-vous nous convaincre de continuer de voter pour des partis (gauche ou droite) qui ne proposent que des rustines sur le bateau France troué de partout ! Ecoutez les cris d’alarmes du Médiateur… Lui serait peut-être un Président pour les Français !
    Monsieur Le Premier Ministre, mobilisez vos amis afin de nous convaincre qu’ils représentent l’espoir…
    Respectueusement Vôtre.

  8. LAOUCHEZ Maurice dit :

    Bonjour Jean-Pierre,
    Tu n’es pas très bavard sur le contenu des échanges de petit déjeûner, ce qui est normal, mais tu sais nous faire sentir l’ambiance, et c’est beaucoup.
    Sur le contenu de la campagne de 2012 :
    le rééquilibrage en cours des pouvoirs dans le monde s’est manifesté violemment pendant le premier quinquennat. On a appelé cela  » la crise », notamment financière. C’est l’avenir qui pousse le passé.
    Aurons-nous l’audace, pendant la campagne du second quinquennat, de proposer aux Français notre analyse de ce rééquilibrage et la stratégie forcément et fortement innovante qui doit en tirer les conséquences?
    Le fait que 90% des nouveaux-nés voient le jour ailleurs que dans les pays les plus riches, la montée de l’Islam ( quelles causes profondes à cette montée? ) sont deux éléments majeurs, évidemment pas les seuls.
    Sur le long terme, élever des murs ou organiser de nouvelles relations, synonymes de remises en cause profondes, pas nécessairement négatives ? Quel équilibre entre la laïcité et le respect de la foi? Quels emprunts au reste du monde, et quel respect de quelles valeurs?
    La victoire planétaire des adeptes de la liberté individuellle confert aux vainqueurs une responsabilité particulière dans l’invention du monde nouveau, sur les mêmes valeurs, mais adaptées à ce monde nouveau.
    Quel travail de recherche, de réflexion, de communication, de refonte des programmes scolaires, de refondation de la politique!
    Toujours le même problème: dans quelle pensée globale et de long terme positionner l’action locale et de court terme?
    Cordialement.

  9. jany guiot dit :

    La Délégation aux droits des femmes du Sénat a recommandé, mardi, dans le cadre de la réforme des retraites……

    « Outre ce maintien de la retraite sans décote à 65 ans pour certaines catégories notamment de femmes, la délégation recommande de « déterminer le salaire de référence en calculant la moyenne des 100 meilleurs trimestres plutôt que la moyenne des 25 dernières années » pour mieux prendre en compte les carrières morcelées et le temps partiel. »

    Je me trompe peut-être, mais il me semblait que la retraite était calculée sur les 25 meilleures années, pas sur les 25 dernières années comme il est écrit dans le texte des femmes du Sénat ??????

    Entre les 100 meilleurs trimestres et les 25 meilleures années ou est la différence ?

    Bien cordialement,

    jany guiot

  10. Oscar, Valence dit :

    Bonjour,

    Voilà longtemps que je n’avais pollué vos commentaire, c’est que j’étais en manif ! J’adore cependant cette tournure « Nicolas Sarkozy et François Fillon ont été particulièrement vigilants pour afficher leur entente cordiale. » ! ! ! C’est tuant toute cette sincérité !

    Bon, histoire de ne pas, comme le conseille sagement Sun Tzu, acculer un adversaire (remarquez que je ne parle pas d’ennemis !), sachez que les étudiants et les lycéens commencent à se sentir concernés par votre réforme odieuse (je parle de cellet des retraites, il y en a tant, il est vrai !). Aussi, il serait sage de mettre les pouces maintenant afin de ne pas subir une défaite assez déshonorante. J’aime bien les luttes, mais mes critères moreaux m’interdisent de tirer sur une ambulance, ou d’achever un adversaire vacillant … Maintenant, vous en faites ce que vous voulez.

    Cordialement.

    Oscar.

    PS : Vous le voyez sans doute plus souvent que moi, aussi je vous demande de transmettre à M Woert l’expression de mon plus profond mépris.

  11. jany guiot dit :

    Le Président de la République Nicolas Sarkozy a raison de rassembler les valeurs de la droite pour préparer la campagne de 2012.

    Il peut y avoir de louables ambitions présidentielles affichées dans les partis du centre, mais la période à venir permettra de prendre la meilleure méthode pour approcher les élections de 2012…

    Une droite divisée contre une gauche rassemblée pourrait coûter très cher aux français et à tous les responsables de la majorité de droite…

    Perdre avec les meilleurs ce serait dommage !

    Bien cordialement,

    jany

  12. DELANGLE monique dit :

    Est-ce bien ce qui nous préoccupe ? l’interview de François Fillon à FRANCE 2 n’a été apparemment qu’une petite phrase « NS n’est pas mon mentor » et alors ??? qu’est-ce que ça change ? n’a t’il rien dit d’autre ? je n’ai pas pu l’entendre, mais j’aurais bien aimé avoir au moins le résumé de ses propos ! quelle foutue presse nous avons …

  13. Philippe DERMAGNE dit :

    Comme d’habitude vous développez une grande sagesse. A ce jour effectivement seule l’unité majoritaire compte, sur les retraites comme sur nombre d’autres sujets d’ailleurs. Personnellement, j’apprécierais de vous lire, entendre ou voir plus souvent dans les médias, mais quand on constate l’art spécieux des journalistes dans leur « décodage » du moindre mot ou petite phrase, il convient assurément d’être très prudent. Vous l’êtes – ce qui ne doit pas être toujours facile n’est-ce pas ? – mais c’est bien ainsi.

  14. SEDAT Reynaldo dit :

    Bjr Jean-Pierre Raffarin…!

    Cela se voit que nous sommes rentrés dans l’Automne,les températures rafraîchissent sur toute la France…!
    Excellent après-midi,@+,Reynaldo.

    PS Ce soir deux gros chocs en football,Chelsea/Marseille et Auxerre/Real Madrid,cela s’annonce chauds les marrons.

  15. Claude dit :

    Bonsoir Oscar,

    Pourquoi s’effrayer de la participation des jeunes ? Les jeunes sont quand même les premiers concernés.

    S’ils veulent absolument que l’on mettre l’insouciance de leurs parents pour les retraites à leur charge (ce qui arrivera si on ne fait rien) en plus des dettes laissées par Mitterrand additionnées du service de la dette depuis 20 ans et en plus du coût de la sauvegarde des emplois et la protection de notre économie pendant la crise cela nous enlèvera une grosse épine du pied. Ce qui nous préoccupe actuellement (pas vous et je vous comprends) c’est toute cette dette que nos jeunes vont avoir à payer sans que l’on leur ait demandé leur avis. S’ils affirment, en défilant nombreux, qu’ils sont d’accord pour tout payer plus tard, alors nous, les adultes responsables, nous seront drôlement soulagés. On leur fera signer une traite et basta…

    Bon, il ne faudrait pas qu’une fois adultes et moins manipulés ils se rendent compte qu’ils n’en ont pas fini avec notre dette et avec leurs parents qui voulaient bosser moins pour les endetter plus et qu’ils se sont fait avoir dans la grande largeur par les gens qui prétendaient les protéger.

    Bien sûr vous allez dire qu’il y a de l’argent ailleurs. Mais il y a tellement d’autres problèmes qui sont à régler à court terme que cet « argent ailleurs » que M. Aubry utilise pour tout et n’importe quoi n’est pas aussi illimité que la propension de M. Aubry a créer le moins possible de richesses pour avoir le plus d’électeurs possible. Elle nous dit par exemple : Les retraites ? « Y’a qu’à prendre l’argent ailleurs ! ». L’emploi ? « Y’a qu’à prendre l’argent ailleurs ! ». La santé ? « Y’a qu’à prendre l’argent ailleurs ! ». Des bureaux de postes partout même où y’a plus personne ? « Y’a qu’à prendre l’argent ailleurs ! ». L’école ? « Y’a qu’à prendre l’argent ailleurs ! ». Etc. Mais cet argument, cela marche sur les blogs de vos amis, pas sur les blogs de nos amis qui réfléchissent, eux.

    Cordialement,
    Claude

  16. Ernest Gransagne dit :

    Qui a remarqué ce joyau ? L’assiette à dessert en porcelaine de Limoges sur l’image de droite, en premier plan ?

    Bleu de four et or en taille douce…

    Un savoir faire unique tiré du kaolin du limousin… des artistes décorateurs sur porcelaine, des maîtres artisans qui savent travailler la matière…

    …et vous voudriez que nous ayions honte de tels chef-d’oeuvres ?

    C’est aussi cela le savoir vivre à la française.

    REYNAUD, HAVILAND, ROYAL LIMOGES, BERNARDAUD et tant d’autres qui ont dans le monde entier, contribué à faire rayonner le nom de Limoges… à 120 km de Poitiers.

    C’est aussi cette France là qui ne doit pas disparaître.

    Carole, dans son dernier billet résume le mal qui nous ronge.

    François Fillon quand il parle, parle bien.

    Il ne l’a pas fait assez souvent. Qu’il continue. Il est dans son rôle.

    On voit bien par contre que les vieux démons ressurgissent dés qu’un Martin Hirsch retrouve ses amis d’antan : il doit se repentir d’avoir « fauter ».

    Un juif qui enfant, fut sauver par un « juste » et qui trahit un autre juif qui, enfant également, fut sauvé aussi par un autre « juste » ! (monsieur Coppé)

    C’est « juste » une horreur.

    Monsieur le Président, n’allez plus chercher à gauche ceux qui ne seront jamais pour la société que vous essayer de construire pour la France.

    Ils ne peuvent pas comprendre.

    Ernest Gransagne

  17. Dr Ludovic Zanker dit :

    Cher Monsieur le sénateur,
    Cher Monsieur Jean Pierre Raffarin,

    Je suis de retour à Paris, après quelques semaines de travaux avec mes homologues de Berlin dans le Périgord.
    J’ai lu avec attention ce petit billet, je voudrais souligner que la problématique de la Présidentielle de 2012 se n’est pas de l’actualité de notre famille politique, il faut travailler et faire passer cette réforme des retraites, celle qui fera un succès sans doute et j’en suis sur pour la réélection de Nicolas Sarkozy, ainsi celle sur l’immigration et la sécurité de notre pays.
    Mais il reste l’enjeu du rebond de l’emploi qu’il faut absolument régler car ce thème va jouer dans la balance et contre nous.
    Je suggère de faire comme l’Allemagne de faire au plus vite et passer certaines réformes impopulaires, et que les français voient aussi la volonté et le courage du Président Sarkozy.
    En ce qui concerne l’alliance avec les centristes, je suis favorable pour le vote des réformes au sénat comma le réforme des retraites et bien d’autres sujets.
    Sur on aura besoin de cette alliance pour gagner sans eux, c’est le risque de ne pas passer au second tours. Mais comme l’histoire est écrite on le sait que le FN sera aussi dans notre électorat, mais je ne dis rien à ce sujet on a vu les résultats en 2007 dans certaines régions d’Alsace.

    Je compte sur vous pour diriger le bateau, et de trouver une solution au prochaine réforme et de continuer à soutenir le Président Sarkozy et de travailler sereinement avec les centristes.

    Bien à vous,
    Dr Ludovic Zanker
    Diplomate RFA en France

  18. jany guiot dit :

    Monsieur le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin,

    Veuillez trouver ci-dessous la clarification sur la proposition des femmes du Senat, elles ne se sont pas trompees, ce serait l’AFP…
    Cela me rassure beaucoup car je m’inquietais de la qualite du suivi de cette reforme…

    Bonjour Jany, Un grand merci pour votre contribution. Vous avez raison: la retraite est calculée sur la moyenne des 25 meilleures années et non sur « la moyenne des 25 dernières années ». Il s’agit d’une dépêche AFP, et c’est l’Agence France Presse qui commet l’erreur et non la délégation aux droits des femmes du Sénat. Une erreur que nous allons corriger. Concernant votre question sur la différence entre la moyenne des 100 meilleurs trimestres et la moyenne des 25 meilleures années: le calcul en trimestre plutôt qu’en année, est plus intéressant notamment pour les femmes qui ont des carrières très morcelées. Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez regarder l’intervention de Jacqueline Panis, la rapporteure UMP de la délégation, dans le journal de 19 h00 du 26 septembre visible ici: http://www.publicsenat.fr/vod/le-19h/jacqueline-panis-et-jerome-chartier… Bien cordialement, Caroline Deschamps Reponsable éditoriale publicsenat.fr

    Veuillez agreer Monsieur le Premier Ministre, l’expression de ma tres haute consideration.

    Jany Guiot

  19. jany guiot dit :

    Lu sur Public Sénat….
    Retraites : y a-t-il encore vraiment du « grain à moudre » au Sénat ?
    Le contenu ‘comment__2010-09-29T03:29:31+02:00′, de type ‘Commentaire’, a été créé.
    ArticlebertrandLecerfLonguetretraitesSénatvassellewoerth2 réactions+A -A François Vignal, avec Elise Aicardi Le 28.09.2010 à 17:34
    Eric Woerth, ministre du Travail, et Gérard Larcher, président du Sénat, aux journées parlementaires de l’UMP à Biarritz.© AFPLe Sénat s’empare de la réforme des retraites. Si quelques aménagements sont possibles, peut-être sur les femmes, ils resteront à la marge. La réforme n’est pas encore votée, que déjà, Xavier Bertrand réfléchit aux pistes futures : un système par point et une dose de capitalisation…
    Après l’Assemblée, et avant un nouveau rendez-vous des opposants dans la rue samedi, la réforme des retraites arrive au Sénat ce mardi en commission. Après le « non ferme et tranquille » de Fillon vendredi, quelle marge de manœuvre reste-t-il aux sénateurs ? « Il y a du grain à moudre », assure ce matin Gérard Longuet, patron des sénateurs UMP, à la sortie de la réunion de son groupe qui accueillait le ministre de Travail Eric Woerth et Xavier Bertrand, secrétaire général de l’UMP.

    Avant l’examen du texte, la commission des affaires sociales s’est penchée ce matin sur le rapport de la délégation aux droits des femmes du Sénat. Elle recommande notamment le maintien à 65 ans de l’âge de départ sans décote pour les femmes ayant arrêté de travailler pour éduquer leurs enfants ou soigner leurs parents.

    « Je ne sais pas si nous sortirons une mesure très concrète sur les femmes »
    « Le problème de la retraite des femmes tient beaucoup à cœur le président Larcher. La retraite sans décote est un problème qui lui tient à cœur, sur lequel on s’échappera peut-être de la fameuse frontière des 65 ans. Mais sur ce point les choses ne sont pas réglées », affirme à la sortie de la réunion de groupe le sénateur Jean-René Lecerf.

    Selon le rapporteur général des affaires sociales, l’UMP Alain Vasselle, le Sénat va « essayer de trouver une réponse » sur les femmes, « mais il faut bien la chiffrer ». Il prévient : « Je ne sais pas si nous serons en capacité de sortir une mesure très concrète »… « Au minimum un affichage dans le texte avec un rendez-vous qui imposera au gouvernement de nous apporter les éléments chiffrés qui nous permettront de prendre une décision assez rapidement ».

    « Ce n’est pas la rue qui gouverne »
    Eric Woerth explique que « les décisions ne sont pas prises » et attend le « débat » qui durera deux ou trois semaines au Sénat. « La situation des femmes est une situation qu’on doit prendre en compte. (…) Je l’ai toujours dit, le président de la République aussi », assure Eric Woerth. Le 21 septembre dernier le ministre du Travail rejetait pourtant l’idée d’un assouplissement concernant les maires de familles…

    Problème, l’assouplissement sur les femmes pourrait bien buter sur l’article 40 de la Constitution. Il empêche tout parlementaire de proposer des mesures représentant un coût pour les finances publiques. De quoi limiter la portée des mesures. Au final elles risquent bien de rester à la marge.

    A écouter les sénateurs, ce n’est pas non plus le niveau de mobilisation samedi qui risque de changer quelque chose. « Ce n’est pas la rue qui gouverne », selon l’un d’eux. « On n’a jamais rythmé nos propositions sur l’organisation de manifestations. (…) On n’est pas sous cette pression là », rappelle Eric Woerth.

    « Ce n’est pas une réforme pour solde de tout compte »
    Pénibilité, handicap, travailleurs âgés, situation de certaines mères de famille… Voila les points sur lesquels le texte devrait évoluer. Le cœur de la réforme, 62 et 67 ans, ne bougera pas.

    Et déjà, on pense à la suite. « Nous continuerons d’en parler, ce n’est pas une réforme pour solde de tout compte », prévient Gérard Longuet. En réunion de groupe, Xavier Bertrand a donné quelques pistes. « Il nous a fait part de sa réflexion sur le système notionnel, c’est-à-dire la retraite par points », raconte Jean-René Lecerf. Il ajoute : « On n’échappera pas à la réflexion sur ce système, qui s’accompagne d’une part de retraite par capitalisation. Il ne faut fermer aucune porte. Mais dans les années à venir, pas dans l’immédiat ». Selon le sénateur, « si on avance trop vite sur ce point, on risque de donner le sentiment que notre réforme ne suffit pas ». L’exécutif risque surtout une levée de bouclier des syndicats.

    ***********************
    Monsieur le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin,

    A lire tous ces commentaires, je vous fais part de MA TRES GRANDE DECEPTION DEVANT AUTANT D’INCOMPETENCE….

    Je pensais que cette reforme avait été étudie dans le détail pour ne pas y revenir et voila qu’elle n’est pas finie, ELLE EST INCOMPLETE…
    C’est mon sentiment…

    Autant d’hommes politiques, autant d’éminents économistes, pour accoucher d’une souris et de plus aux forceps …

    C’est une honte…Comment accorder notre confiance a des hommes qui sont incapable de se responsabiliser….

    Tout le monde savait que cette reforme était importante pour le devenir des français…Tout le mode le savait….

    JE SUIS DECU…

    Pourquoi en dire plus, les mots ne suffiraient pas !

    Veuillez agréer Monsieur le Premier Ministre, l’expression de ma très haute considération.

    jany guiot

  20. jany guiot dit :

    A lire un article interessant dans Le Figaro sur:
    Les liens très étroits entre le CAC 40 et Wall Street
    Mots clés : Wall Sreet, CAC 40, Liens, PARIS, ETATS-UNIS, APPLE

    Par Marine Rabreau

  21. Bruno ANEL dit :

    Le centre n’a pas besoin de l’accord de Nicolas Sarkozy pour exister. Il sera présent de toutes façons en 2012. Sarkozy peut, peut-être, contrer les ambitions d’un Hervé Morin trop à droite et à la notoriété faible. Il peut aussi contrer Borloo, plus opportuniste que centriste. Il ne pourra rien faire contre Bayrou, qui a tout de même recueilli 18% des votes en 2007 et dispose d’une réelle légitimité pour incarner le centre, surtout s’il se repositionne au centre droit. Le repositionnement à droite de Nicolas Sarkozy lui ouvre des perspectives.

  22. LORENZATO dit :

    Cher Jean Pierre,
    Le Président de la République a raison de rassembler toute les valeurs de la droite pour préparer la future élection Présidentielle de 2012.
    Je pense cependant qu’il ne faut pas oublier les « militants de terrain » qui ont tendance à se lasser actuellement car ils sont souvent interpellés par les « Couches moyennes » qui crient car elles ne supportent plus, depuis la crise, de s’appauvrir ou de perdre leur emploi à l’aube de leur cinquantième anniversaire. Elles nous sollicitent de leurs cris sourds car seul le Médiateur de la République se préoccupe de avenir dans le médias.
    J’ai pourtant lu dans le Monde que le Président et ses conseillers avaient réussi un parcours sans faute face à la crise.
    Aucun Média n’a repris l’info venant d’un journal pourtant réputé très sérieux, que le Général de Gaulle lisait attentivement et quotidiennement jusqu’à la dernière ligne.
    Ne pensez-vus pas que Ségolène et les éléphants auraient certainement cassé un peu de porcelaine dans ce parcours difficile et sinueux.
    Remotivez donc un peu les jeunes militants oubliés! ils seraient à l’origine, d’après certaines mauvaises langues, de notre défaite des régionales. Ils pourront de nouveau être les « Missi Dominici » indispensables des parcours sans faute de nos équipes. Ils se défoncent eux aussi pour de véritables parcours sans fautes.
    Bernard L.

  23. jany guiot dit :

    Lu dans Le Figaro

    Retraites : les étudiants entrent dans la danse
    Par Marc Landré le 27 septembre 2010 17h45 | 71 Commentaires
    VOILA LES RENFORTS dont les syndicats avaient besoin et que l’exécutif redoutait. Après plusieurs mois d’atonie et de silence, les étudiants (et les lycéens) ont décidé de se lancer eux-aussi dans la bataille contre la réforme des retraites. Comme en 2006 où ils avaient fini par obtenir la peau du Contrat première embauche (CPE), ils savent que leur engagement peut être décisif. Leur capacité de mobilisation – plusieurs centaines de milliers de jeunes tout de même – est on ne peut plus importante. Et surtout leur résistance, sans limite. D’où les craintes légitimes du gouvernement de les voir entrer maintenant dans la danse, au moment où le projet de loi va commencer à être examiné au Sénat…

    L’UNEF, syndicat étudiant proche du parti socialiste, a lancé ce lundi 27 une grande campagne de mobilisation qui doit conduire à organiser des AG dans toutes les facultés. Son slogan ? « Étudiant à 20 ans, chômeur à 25, toujours précaire à 67 ans ? Non merci ! » Plus de 30 000 tracts et 50 000 affiches vont ainsi être distribués dans les universités d’ici samedi, pour convaincre les étudiants – qui reprennent tout juste le chemin des amphis – de se mobiliser les 2 et 12 octobre prochains. Sa demande ? Ni plus ni moins que le retrait du projet de loi, ce que ni la CGT ni la CFDT ne réclame aujourd’hui. L’organisation étudiante revendique que « toute évolution du système de retraite intègre la validation des années d’études et la prise en compte » dans le calcul des annuités ouvrant le droit à la retraite, « des périodes d’inactivité forcée, et notamment des périodes de stages, d’insertion, d’emplois précaires et de chômage non-indemnisé qui conduisent les jeunes à accumuler des droits à retraite très incomplets ». Bref, des dépenses en plus mais aucune solution de financement des déficits actuels. Passons…

    Le camp d’en face n’est pas en reste. L’UNI, syndicat étudiant plutôt orienté (bien) à droite, va quant à elle diffuser cette semaine sa propre propagande, sous forme de 100 000 affiches et 300 000 tracts, pour défendre la réforme des retraites. Elle a même monté un site internet « Retraites : générations sacrifiées !! ». Son slogan est, on le devine, diamétralement opposé à celui de l’UNEF mais tout aussi humoristique : « Les yeux de son père, les joues de sa mère, le poids de leurs retraites. Réformons ! », peut-on ainsi lire sur la photo d’un charmant bambin. Pour elle, « la gauche lycéenne et étudiante (UNEF, UNL…) a choisi de servir les intérêts de son camp politique, et non pas ceux de la jeunesse ». Ce qui, évidemment, n’est pas son cas.

    Quant au Mouvement des étudiants (MET), proche de l’UMP, il soutient évidemment la réforme de Nicolas Sarkozy mais est plus préoccupé aujourd’hui par le lancement de son site internet dans quatre jours que par le mouvement sur les retraites.

    En conclusion, je voudrai aussi vous faire partager la campagne de communication d’un autre groupe de jeunes, le parti libéral démocrate, que je trouve très drôle. Son credo ? La retraite par capitalisation. Comme quoi en France, les jeunes ne savent pas que défiler : ils ont aussi des idées. C’est déjà ça de gagné, non ?
    ***************************************
    Faut-il arriver a ce que le debat se fasse dans la rue ?….La majorite avait tout le temps pour organiser des debats serieux pour que nous ne tombions pas dans l’affrontement…

    Bien cordialement,

    jany guiot

  24. jany guiot dit :

    Monsieur le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin

    Lorenzato ecrit:
    « car ils sont souvent interpellés par les « Couches moyennes » qui crient car elles ne supportent plus, depuis la crise, de s’appauvrir ou de perdre leur emploi à l’aube de leur cinquantième anniversaire. Elles nous sollicitent de leurs cris sourds car seul le Médiateur de la République se préoccupe de avenir dans le médias.
    J’ai pourtant lu dans le Monde que le Président et ses conseillers avaient réussi un parcours sans faute face à la crise. »

    Oui, Monsieur le Premier Ministre, il y a une France qui gronde dans beaucoup de coeurs de francais, on leur dit que tout va bien, qu’il y a des parcours sans faute….et dans le meme temps l’emploi n’est pas au rendez-vous…
    De plus cette reforme des retraites incomplete va laisser un gout amer…

    Non, Monsieur le Premier Ministre, les responsables politiques de droite ne sont pas conscients du mecontentement qui monte…

    Bien cordialement,

    jany guiot

  25. essone mba andré dit :

    Monsieur le Premier ministre,

    Je pense que le gouvernement et le président de la République doivent accélerer les grandes réformes structurelles comme la réforme sur les retraites. De même, il faut un véritable retour à l’emploi. 2012 ne sera pas exclusivement basée sur les questions sécuritaires quoiqu’elles seront évoquées avec entrain! Les François feront très attention aux questions sociales. Il ne faut pas oublier cet aspect en restant obnubilé par la sécurité. Sur le choix du Premier ministre, je dois avouer que c’est un sérieux problème pour l’instant car dans la liste il ne reste qu’un seul sarkoziste: Monsieur Brice Hortefeux, mais étant donné les circonstances, le Président de la République ne peut pas miser sur l’amitié ou exclusivement sur la sécurité. Il faut qu’il s’ouvre davantage mais au sein de sa proche famille politique. L’expérience a montré que l’ouverture à gauche n’apporte aucune voix mais divise son camp. J’estime que le ministre d’Etat chargé de l’environnement doit être écrater de la liste des premiers ministrables. Il en est de même pour madame Lagarde et monsieur Claude Guéant. la première ne connait que les questions liées aux finances ou à l’économie et en plus manque d’expérience parlementaire. Le second manque d’expériences ministérielle et parlementaire quoiqu’il soit quelque de compétent. Pour Bruno Le Maire et François Baroin, il faut dire qu’ils ont encore énormement de choses à prouver. Jean -François Copé serait plus utile à la présidence de l’Assemblée nationale.Ce qui va l’aider pour 2017. Du coup, il reste deux noms: Michèle Alliot Marie et François Fillon pour la réélection en intensifiant les réformes jusqu’à la dernière minute.
    Respects.
    André ESSONE MBA

  26. Zwartepiet dit :

    Réponse à Ernest Gransagne re: REYNAUD, HAVILAND, ROYAL LIMOGES, BERNARDAUD et tant d’autres qui ont dans le monde entier, contribué à faire rayonner le nom de Limoges… à 120 km de Poitiers.

    C’est aussi cette France là qui ne doit pas disparaître.

    Rassurez-vous, Ernest… la French touch n’est pas prête de disparaître dans les limbes de l’Histoire industrielle! Dans le pire des cas, il y aura toujours quelques Américains nostalgiques pour « reprendre le flambeau »:

    http://www.delahayeusa.com/

    Sur l’histoire de la marque:
    http://en.wikipedia.org/wiki/Delahaye

    Salutations de Bruxelles,
    Zwartepiet (=Père Fouettard en flamand)

  27. economie dit :

    C’EST BEAU LES ECONOMIES … UN COUP DE FIL DE DASSAULT A NICO ET HOP ON DEBLOQUE 800MILLIONS…
    AH LE RAFALE QUI DEVAIT ETRE VENDU AU BRESIL, ET AILLEURS ???
    AVEC NICO PREMIER VRP DE FRANCE DANS ARRIVANT AVEC SON AVION VIP A 250MILLIONS…
    ET APRES 2013 ILS ENVISAGENT QUOI ???
    PAYER LE BRESIL POUR BIEN VOULOIR EN ACHETER …

    Le Rafale coûtera 800 millions d’euros de plus à la défense
    En raison des difficultés rencontrées par Dassault pour exporter son avion de combat, le ministère de la défense a dû redéployer les crédits et accélérer le plan de livraison du Rafale dans les armées. Il a inscrit au budget la commande de 11 avions par an entre 2011 et 2013 (soit 11 de plus que prévu sur la période), ce qui correspond au plan de charge minimal de l’avionneur, pour un coût supplémentaire de 800 millions d’euros, a confirmé l’entourage du ministre Hervé Morin, mardi 28 septembre.
    François Baroin : un effort de réduction de la dépense publique « jamais vu en cinquante ans »
    D’un autre côté, les 400 millions d’euros d’avances remboursables que la France versera à EADS dans le cadre de la renégociation de l’avion de transport stratégique A400M viendront d’un « financement interministériel ». Les révisions budgétaires entament peu les crédits d’équipement de la défense (16 milliards d’euros prévus en 2011), mais elles conduisent à différer certains programmes (rénovation du Mirage 2000D et commande des avions ravitailleurs multirôles MRTT) et font peser des incertitudes sur le financement d’autres tels que les drones MALE.

  28. Claude dit :

    Bruno Anel,

    Vous avez raison. Bayrou n’a besoin de personne pour se repositionner.

    D’ailleurs, si vous n’êtes pas voyant, je vous mets au défi de savoir où Bayrou va se repositionner. Il a presque tout essayé mais il lui reste des positionnements qu’il n’a pas encore testés. C’est d’ailleurs le seul homme qui fait de la politique comme on joue aux quatre coins. C’est le seul a être capable d’adopter tous les positionnements simultanément si l’élection lui en donne l’opportunité.

    Dans le temps, il était centriste de l’UDF comme moi. Mais les centristes comme moi le sommes resté, lui, parti avec la caisse, oh le brave homme, nous a planté là. Alors, avant que je lui donne ma voix comme en 2002, il va falloir qu’il retourne sa veste d’Arlequin plusieurs fois encore.

    Cordialement,
    Claude (Extréme centriste).

  29. jany guiot dit :

    Monsieur Fillon s’en va…

    Il a fait le travail demande par le Président de la République Nicolas Sarkozy, c’est avant tout un technicien de l’Etat, rien d’autre…
    Il n’a pas démérite dans l’ensemble…Son effacement ne l’a pas desservi…

    « Les états d’âmes de Monsieur Fillon ? »
    Qu’il les garde pour les medias friands de petites phrases, a titre personnel, elles ne m’intéressent pas…
    A-t-il besoin « d’égratigner ses prédécesseurs » je le pense pas…En 2005, Monsieur Fillon avait été écarte du gouvernement par le Président Jacques Chirac…Le Président avait eu raison, Monsieur Fillon n’était pas a l’écoute des français…
    En 2005, il fallait tourner la page, comme il faudrait savoir la tourner aujourd’hui, c’est même un peu long aujourd’hui d’attendre…

    Aujourd’hui, ce qu’il (me) reste du passage de Monsieur Fillon, c’est un profond sentiment de déception car la Reforme des Retraites n’est pas complète…
    Mais dans le fond fallait-il attendre plus d’un homme politique comme lui ?

    2012 arrive avec son cortège de belles propositions, j’espère que dans cette période préliminaire nous aurons la chance d’avoir un « bon Premier Ministre » qui sera porteur d’un nouvel espoir, d’un nouvel horizon…

    Il y aura beaucoup de confusion dans les idées et dans les esprits avant les élections,
    Le choix de 2012 se fera sur la dimension humaniste de l’équipe gouvernementale mise en place par le Président de la République…

    Osera-t-il prendre la voie d’une démocratie plus humaniste, plus progressiste, plus éclairée ?

    En 2004, la droite n’avait pas été à l’écoute des idées et c’est l’opposition qui a su les prendre au vol, la gauche est toujours à la tête des régions gagnées à cette époque…
    Pourtant il était possible de s’ouvrir, d’entendre et de comprendre en 2004 pour la droite !

    Aujourd’hui, la droite est-elle capable de s’ouvrir, d’entendre et de comprendre le message des français ????????????

    La question est simple, la réponse devrait l’être aussi….

    Bien cordialement,

    jany guiot

  30. jany guiot dit :

    Lu dans l’Express…
    Le gouvernement menace de dégainer le 49/3 contre sa majorité….

    Cela montre qu’il y a un probleme de fond dans la majorite actuelle et qu’il serait important de retrouver des valeurs communes….

    Nous l’avons vu pour la reforme de la retraite et nous allons le voir de plus en plus, il y a un malaise important…

  31. Ernest Gransagne dit :

    Claude, faites attention,
    à force d’être « Extrème centriste », on tourne en rond sans avancer !

    Ce n’était qu’un petit trait d’humour un peu facile.

    Bien cordialement

    Ernest

  32. Ernest Gransagne dit :

    Zwartepiet bonjour,
    vous dites :
    « Rassurez-vous, Ernest… la French touch n’est pas prête de disparaître dans les limbes de l’Histoire industrielle! Dans le pire des cas, il y aura toujours quelques Américains nostalgiques pour « reprendre le flambeau »

    Je ne suis pas sûr d’être vraiment « rassuré », cependant il est vrai que l’exemple cité des automobiles Delahaye, est loin d’être unique, malheureusement, c’est aussi pour toutes ces raisons que nous devons nous battre :
    - contre cette société d’assistés
    - pour un monde qui travaille
    - pour que le résultat de son travail permette de vivre (je pense aux petits agriculteurs par exemple)
    - pour une meilleure gouvernance de l’Europe (je pense aux outrances du Commissaire de Bruxelles, Viviane Reding, qui compare le Gouvernement français à celui de l’Allemagne nazie !)
    - pour que notre Président puisse continuer les réformes i n d i s p e n s a b l e s.
    - pour une France qui relève la tête.

    AU FAIT ? que doit-on attendre du « débordement intolérable » de Viviane Reding ?

    Je pense que beaucoup souhaitent sa tête ? et j’en fais partie; un tel manque de jugement, mêlé à des réglements de compte plus ou moins persono, politico, opportunistes ne peuvent venir que de personnes qui n’ont rien à faire dans les instances européennes.

    Les « gens de Bruxelles » doivent être avant tout des « rassembleurs » pour les 27 Pays !

    Leur mission première est celle de favoriser L’UNITE et non la division !

    Cette personne doit répondre de ses actes.

    Ernest Gransagne

  33. Caroline dit :

    @ Monique Degla

  34. Caroline dit :

    @ Monique Delanglee
    URL de l’interview intégrale de François Fillon qui va bien au delà des petites phrases retenues par la presse de gauche : http://13h15-le-samedi.france2.fr/?page=accueil&rubrique=reportages&video=MAM_3500000000012143_201009281138_F2

  35. Claude dit :

    Jany,

    Quel mépris indécent pour François Fillon ! Même ses adversaires politiques ne pensent pas sincèrement ça.

    Votre avis sur cet homme brillant vous appartient et est dans la lignée de vos idées sur tout le reste qui vous appartiennent aussi.

    Mais, en l’occurrence vous ne pouvez pas encenser Nicolas Sarkozy sans savoir que son programme présidentiel est le fruit de son association avec François Fillon pour le mettre au point. J’avais même imaginé qu’à l’aube de 2007, ils s’étaient partagé les deux quinquennats à venir. Je ne sais pas s’ils s’aiment mais je suis sûr qu’ils s’estiment et se font confiance.

    Pour la réforme des retraites, il y a trois jours vous trouviez que 67 ans c’était trop et aujourd’hui vous trouvez que la réforme ne va pas assez loin. Elle va jusqu’en 2018, après il faudra remettre ça.

    Claude

  36. jany guiot dit :

    La decence…

    Nous sommes tous nés à la vie,
    Chacun est libre et différent dans l’expression de celle-ci, sur le fond et sur la forme…
    L’indécence serait de ne pas l’exprimer et de ne pas faire grandir cette essence dans l’existence qui est la notre….au delà de notre condition..

    Nous pouvons nous tromper dans les mots et dans les actes…
    La vie est au-delà du bien et du mal, au-delà de la dualité,
    Elle est l’énergie qui s’exprime en nous…et qui est l’expression de notre devenir…

    Faut-il la formater pour exprimer l’ambiante bienséance ?
    Essayez de recueillir l’eau vive dans vos mains…

    jany guiot

  37. Républicain dit :

    C’est curieux comme ils ont l’air de se faire (modération) sur cette photo…
    Sarkozy parle plus personne n’écoute…
    Vide effectif du pouvoir à présent totalement décomposé.
    74% des Français ne font plus confiance à ce guignol.
    Ce triste sir restera dans l’histoire: « après lui la France déposera son bilan; la faillite quoi »…
    Mais soit, considérons que ce sondage publié dans le Figaro Magasine est issu d’une gauche sectaire.
    En 2012 cela va être violent….

  38. essone mba andré dit :

    J’estime que la vraie question est: est ce qu’il y a quelqu’un au sein de l’UMP pour remplacer monsieur Fillon? J’ai passé au crible toutes les candidatures possibles (des anciens comme Borloo ou Michel Alliot Marie aux jeunes comme Baroin ou Le Maire). Il me vient à l’esprit un seul nomme celui de la ministre garde des Sceaux. Plusieurs sarkozystes ne font plus l’affaire et un sarkoziste pur comme Brice Hortefeux n’a pas vraiement d’intérêt. Il faut faire l’ouverture au sein des autres courants ou sensibilités politiques au sein du parti. Bien entendu les partis de la majorité sont exclus dans le choix du locataire de Matignon car l’élection de 2012 ne se jouera pas au centre. De même cela va diviser l’UMP sinon l’afflaibir surtout si le Premier ministre Dominique de Villepin est candidat. Cela dit, il faut une nouvelle équipe qui aura deux objectifs: continuer avec acuité les réformes et assurer la réélection de Nicolas Sarkozy. Dans la nouvelle équipe, le maire de Bordeaux pourrait être utile. Il faudrait faire la synthèse entre la jeunesse et l’expérience, mais surtout ne pas recruter à gauche (le début des erreurs du quinquénat!).
    Bien à vous.

  39. pascal LEROUX dit :

    Je crois que de tres nombreux Français souhaitent une Candidature d’une Personnalité Nationale a l’Election presidentielle qui soit de centre / centre droit ,
    ouverte a l’entrée au gouvernement de quelques personnalités mesurées de Gauche mais solidement alliée a l’UMP.

    Une telle candidature
    (si elle n’est pas affaiblie par la multiplicité des candidatures a Droite et c’est un vrai risque)
    pourrait fort bien se retrouver au deuxieme tour face au leader socialiste .

    J’ai le sentiment que les esprits changent ,
    que la donne politique a beaucoup evolué depuis 2007 .

    l’Hyperpresidence ,meme mieux pratiqué (si c’est possible ?) a fatigué les Français .
    Ils ont besoin enfin d’un jeu democratique plus classique ,plus respectueux ,plus humaniste tout en gardant clairement des objectifs d’efficacité economique et fiscale .En ayant une vision Mondiale des problematiques et naturellement ancrée en Europe .

    Ce n’est pas le moment d’evoquer ce sujet ,tout a fait d’accord .

    Il faut faire voter la reforme des retraites ,qui est une Urgence nationale
    (meme si le sujet reviendra sur la table dans moins de 10 ans)
    mais une fois cette reforme actée ,mise en place ,il va falloir decider si une grande candidature du Centre Droit doit completer l’offre aujourd’hui centrée sur le candidat de l’UMP …
    il y de tres nombreuses sensibilités qui ne se retrouvent pas dans le style actuel de gouvernance.

    Je connais ,je crois quelqu’un dont le profil ,
    l’origine politique ,l’experience ,l’humanisme.,l’enraciennement en region,l’ouverture internationale..conviendrait fort bien .
    Je suis peut etre un doux reveur ,mais pourquoi,pas !

  40. Claude dit :

    Républicain,

    Attendez que l’on redemande à ces 74 % de français qui aurait mieux fait que lui pour vous éviter d’avoir vu que nous sortons d’une crise exceptionnelle et vous aurez toujours la même réponse : personne !

    Les sondages se suivent et se ressemblent à peu près et disent toujours la même chose. Personne ne voit S. Royal ou M. Aubry gérer la France mieux que Sarkozy. Il vous reste DSK et lui, moins présomptueux que beaucoup d’autres, n’a pas trop envie de se coltiner la difficulté de la mission.

    Attendons 2012 et nous verrons.

    Mais je vous fais le pari, que si M. Aubry est présidente, les démocrates de droite n’iront pas contester le suffrage universel 8 jours après au prétexte qu’elle n’y connait pas grand chose.

    Et je vous fais un autre pari, si le prochain président n’est pas Sarkozy, personne ne pourra à nouveau se prendre pour le Roi Soleil à ce poste comme l’ont fait ses prédécesseurs. Le style de présidence de N. Sarkozy va faire jurisprudence. Martine Aubry a intérêt à se trouver une culotte cycliste à sa taille, sortir son VTT et s’entraîner.

    Manger à la cantine plutôt qu’au resto n’est pas un critère de compétence les faux modestes vont bientôt s’en rendre compte.

    Claude.

  41. Claude dit :

    Economie,

    Vous avez raison. Et les emplois sauvés sont surement des emplois de gens qui ne le méritent pas autant que ceux de l’automobile. Désormais on ne va sauver les emplois que sur présentation du C.V.

  42. Mistral dit :

    @républicain, ce qui va être violent c’est la colère des électeurs du président qui en ont ras le bol des journalistes et des socialistes. Méfiez vous, des baffes vont tomber !

    Quelle était belle la France apaisée en 2005 :

    http://www.dailymotion.com/video/xkqga_aulnay-sous-bois-93-emeute-2005_music

    Avez vous la mémoire courte ?

    La violence du débat politique ? Mais à qui la faute ??????

    La gauche n’a jamais accepté l’élection du président de la République. La gauche n’a pas de programme, pas de leader, aucune alternative.

    Mais pour pourrir le débat politique, ça la gauche sait faire.

    Je refuse que l’action du président soit affaiblie pour faire plaisir à tous ces socialistes, aigries, sectaires, partisans, ultra conservateurs.

    Je veux que le programme pour lequel j’ai voté soit appliqué.

    J’exige que l’autorité de l’Etat soit appliquée partout, pas que sur les routes.

    Je demande aux étrangers qui vivent dans notre pays et qui sont les bienvenus de respecter nos lois.

    J’exige que ceux qui viennent d’être français soient exemplaires dans le pays qu’ils ont choisi et qu’ils doivent aimer et respecter.

    J’en ai marre de payer pour les fonctionnaires et les assistés. Marre de ce discours imbécile : y a pas de travail ! Y’en a partout du travail, à condition de le vouloir.

    Je ne supporte plus ces « juges » qui sont des charlots, des guignols, et pour certains des criminels. Remettre en liberté un assassin condamné par un jury populaire est un crime.Ces « juges » doivent payer.

    Quand à la classe politique, se rend t’ elle compte de la colère qui gronde ?

    Pas celle des fonctionnaires relayés par les journalistes. Ca c’est la colère des nantis. La colère la vrai, celle du peuple français qui n’a jamais voté FN et ne le fera pas, mais qui en a RAS LE BOL.

  43. Zwartepiet dit :

    Réponse à Ernest Gransagne re: …c’est aussi pour toutes ces raisons que nous devons nous battre :
    - contre cette société d’assistés
    - pour un monde qui travaille
    - pour que le résultat de son travail permette de vivre (je pense aux petits agriculteurs par exemple)

    Ah! Ces malheureux « petits agriculteurs »… Pourquoi ne les avez-vous pas mis dans le même sac que ces affreux assistés? Lorsque votre activité professionnelle ne couvre que 40 à 50% des coûts qu’elle engendre –au point qu’un subside public/européen est nécessaire pour les couvrir– n’est-on pas en droit de vous traiter d’ »assisté »?

    Imaginez donc un instant qu’on prodigue d’égales largesses envers les « petits restaurateurs »: votre bistroquet n’attire pas grand monde? Vous ne faites pas assez de couverts pour couvrir vos coûts de revient (personnel, gaz, électricité, fournisseurs,…)? Qu’à cela ne tienne! L’Europe a mis sur une pied une Politique Gastronomique Commune –celle-ci vous octroiera un subside pour vous permettre de poursuivre votre noble métier de restaurateur… Pourquoi, de toutes les professions, celle d’agriculteur est la seule à être soustraite aux forces bénéfiques du Marché? Lorsqu’un ouvrier de Moulinex, un sidérurgiste d’ArcelorMittal ou une caissière de supermarché perd son emploi, on lui dit: « Recyclez-vous! Changez de métier… » Tandis qu’à l’agriculteur, on dit: « Vous inquiétez pas… le subside arrive! »

    Consultez donc la liste exhaustive des heureux récipiendaires français des largesses agricoles de cette Union Européenne que vous, Français, décriez tant:

    http://www.farmsubsidy.org/FR

    Il y a plus de 60 ans, au lendemain de la Deuxième Guerre Mondiale, un technocrate américain, Henri Morgenthau, envisagea pour l’Allemagne vaincue un avenir pastoral… Il conseilla au Président Harry Truman de dépouiller l’Allemagne (RFA) de ses industries pour en faire un gros pachyderme agricole, paisible et inoffensif… incapable désormais d’ourdir ni de provoquer d’autres guerres –car dépourvu des capacités industrielles pour le faire. Fort heureusement –pour l’Allemagne et pour l’Europe– le Président Truman ignora Morgenthau et son utopie germano-bucolique… et opta pour le Plan Marshall, passé depuis, à la postérité.

    Eh bien, ne doit-on pas constater, aujourd’hui, avec un brin d’ironie, que les partisans de la PAC ont finalement réussi là où Henri Morgenthau avait échoué? Car, par-delà l’Allemagne, c’est aujourd’hui toute l’Union Européenne qui engloutit la moitié de son budget (!!), soit plus de 60 milliards d’euros, dans un secteur agricole qui ne représente plus, pour la plupart des pays industrialisés, que 2 à 4% du PIB? Tout cela, toute cette gabegie budgétaire, pour permettre la survivance anachronique d’une agriculture mom-and-pop comme disent les Américains… C’est-à-dire des exploitations agricoles trop minuscules que pour être rentables… L’économie d’échelle fut impitoyablement imposée à la distribution et aux petits commerces, lesquels ont dû s’adapter à la concurrence des Auchan, Carrefour et autres Leclercq… tandis que le monde agricole s’est vu charitablement transformé en un vaste kolkhoze paneuropéen!

    Les Etats-Unis, avec une superficie agricole deux fois et demie plus vaste, ont trois à quatre fois MOINS d’exploitations agricoles que l’Union Européenne!?! Mieux: la seule Pologne possède autant d’exploitations agricoles (~2.5 millions) que… les Etats-Unis d’Amérique!! Cherchez l’erreur…

    Zwartepiet

  44. Zwartepiet dit :

    Réponse à Ernest Gransagne re: AU FAIT ? que doit-on attendre du « débordement intolérable » de Viviane Reding ?

    Je pense que beaucoup souhaitent sa tête ? et j’en fais partie;

    Je crains que la Commissaire Viviane Reding n’a fait que rappeler le gouvernement français à ses obligations, en particulier celle de se conformer au Traité de Maastricht en ce qui concerne la libre circulation des personnes au sein de l’Union (Européenne) –lequel Traité n’a fait, au demeurant, que consacrer la libre circulation des personnes prévue par le Traité de Rome en… 1957!

    Cependant, je pense que la cause profonde du malaise suscité par la crise des Roms réside dans la « conjonction maléfique » de deux astres: celui, précisément, de l’ouverture des frontières intra-européennes et la terrible crise économique qui s’est abattue sur l’UE en 2008-2009… Rappelons-nous que l’élargissement de l’UE à dix nouveaux pays-membres le 1er mai 2004 avait été « vendu » aux Européens –et aux Français en particulier– comme une formidable opportunité macroéconomique: des marchés gigantesques, un véritable Eldorado oriental, s’ouvraient aux entreprises françaises, belges, allemandes,… Et les investissements/délocalisations effectué(e)s par ces dernières en Europe de l’Est devaient permettre de fixer une main-d’oeuvre tentée par l’émigration (à l’Ouest)… Seules quelques corporations frileuses verraient leur monopole ainsi que leurs privilèges menacés par l’arrivée de nouveaux concurrents: les médecins, les architectes, les dentistes, etc.

    Or, qu’avons-nous observé? Eh bien, que si les multinationales européennes ont effectivement investi ces nouveaux marchés (Renault/Dacia, transporteurs routiers,…), cela n’a pas du tout jugulé l’arrivée massive –en France, en Italie, en Espagne, en Belgique,…– de hordes d’immigrés tant européens qu’extra-européens… Quelquefois, d’ailleurs, avec l’assentiment calculé des pays d’accueil. Pensons, à cet égard, à l’immigration unkrainienne en Italie ainsi que vers la péninsule ibérique: Lisbonne et Kiev ont signé un accord concernant plus de 100.000 travailleurs ukrainiens! Ces derniers seraient plus de 200.000 en Espagne… qui les préfère aux immigrés marocains…

    Bref, davantage qu’un surcroît de croissance et de bien-être économique, l’ouverture aux pays d’Europe de l’Est n’a rapporté que fermetures d’usine et apparitions de bidonvilles gitans! On peut, à présent, comprendre l’amertume voire l’angoisse des Français face à ce qui s’apparente bien à un déclassement géopolitique –toute cette misère qui nous envahit… ne serait-elle pas contagieuse? Tous ces pauvres bougres qui viennent chercher refuge sous nos cieux réputés plus cléments… ne sont-ils pas, au fond, le signe précurseur de notre propre appauvrissement?

    Pour terminer, et en guise de réflexion, je vous soumet cet extrait d’un article de la dernière édition de Time magazine:

    The Case Against Homeownership [=Plaidoyer Contre l'Accès à la Propriété]

    By Barbara Kiviat Saturday, Sep. 11, 2010

    [...]

    One Nation, Stuck in Place [=Un Pays, Immobile]

    [...]

    The inflexibility that pervasive homeownership brings to labor markets has a cost. Lawrence Katz, an economist at Harvard University, notes that Americans, compared with other nationalities, are more prone to move in the wake of downturns. In a classic 1992 study, Katz and Olivier Jean Blanchard, then at the Massachusetts Institute of Technology, found that it takes U.S. regions about six years to recover from a local spike in unemployment, and during those six years the same number of people who have lost their jobs leave the area. « It’s not that the jobs that disappeared come back, » says Katz, « but that people move on to new areas with new opportunities. » In a typical year, some 40 million Americans move — and nearly 20% do so for a job.
    [...]

    http://www.time.com/time/business/article/0,8599,2013684,00.html

    Ce plaidoyer américain en faveur du logement locatif est, à bien des égards,… inouï! Voici donc de doctes commentateurs et universitaires américains qui vantent –en guise de remède aux excès de la bulle immobilière (les subprimes)– les vertus du… nomadisme! Après avoir constaté l’extrême mobilité des travailleurs américains –qui se traduit par plus de huit millions d’entre eux qui changent régulièrement d’état au sein de l’Union (qui en compte cinquante), en quête d’un nouveau/meilleur job– ces observateurs reprochent ensuite aux Américains-candidats-propriétaires d’être de mauvais travailleurs car leur sédentarité les privera, dorénavant, de « se bouger » et de partir en quête de nouveaux pâturages, de nouveaux gisements d’emplois lorsque ceux-ci auront déserté leur région!

    On croyait donc (sottement) que l’Humanité avait progressé, voici environ 9000 ans, lorsque nos lointains aïeux abandonnèrent le nomadisme pour la sédentarité, l’élevage et l’agriculture… Eh bien, non! S’il faut en croire nos amis américains: l’idéal, le nouveau Rêve Américain, consiste aujourd’hui à redevenir nomade et chasseur (d’emploi et non plus de mammouth!) –et donc à renoncer à l’encroûtement, à l’apathie, à l’indolence résultant de l’accès à la propriété… Les gitans, tsiganes et autres manouches nous ont montré la voie!

    Zwartepiet

  45. REPUBLICAIN dit :

    « J’exige que tous les Français qui ont bénéficié des niches fiscales remboursent ces sommes…
    J’exige que tous ceux de la génération Papy Boom qui sont partis en retraite à 60ans et avant, aient une décote de 2ans voir plus et immédiate sur leurs pensions.
    J’exige que les politiques soient rémunérés avec un fixe et les 2/3 variables au prorata des résultats obtenus.
    Les fonctionnaires sont des nantis.
    Les vieux sont trop vieux et définitivement des boulets.
    Les riches sont trop riches et ne payent pas assez d’impôts, ou trop d’impôts qui tuent l’impôt…
    Les pauvres sont pauvres, mais surtout trop assistés. »

    Vous avez l’intention de construire quoi avec tous ces poncifs moyenâgeux?

    Si les Français en avaient vraiment ras le bol, ils le feraient savoir…
    En fait nous avons tous encore tellement « le cul dans le beurre », que nous pouvons disserter sur tout, et surtout n’importe quoi.

    La « France apaisée de 2005 » avant les émeutes, est-ce de cette France là dont on parle?

    Les « juges des charlots et des criminels », allons un peu de retenu…
    Ils appliquent le droit avec les moyens que le politique leurs donnent; et donc que nous leurs donnons…

    Les emplois sauvés dans l’automobile, c’est une blague…
    Monsieur Carlos Ghosn s’apprête à annoncer des fermetures de Sites en 2011. Simplement parce qu’il n’a aucune autre solution pour rétablir ses profits. Et tout ce qui aura été mis dans ce pilier bancal du CAC40, aura été mis dans un trou. Pilier bancal qui cherche à se rapprocher de GM nationalisé sans l’accord des contribuables Américains. GM qui doit ses profits retrouvés au seul marché Chinois.
    Il en va de même pour les banques… 80 milliards, c’est le coût du sauvetage des banques Irlandaise. Qui va payer? Nous tous bande de nains, avec la bénédiction de vos élus…
    Non seulement vous allez payer cette somme, mais les intérêts composés sur cette somme bien qu’étant Français, et ceci via le FESF.
    Et in fine vous investissez même votre épargne en assurance vie qui se retrouve à spéculer au détriment de l’avenir de vos enfants, petits enfants, et arrières petits enfants; et toujours avec la bénédiction de Lagarde, et de tous les autres: de droite, ou de gauche…
    Si nous considérons le marché dans sa globalité, le seul compartiment que les investisseurs fuient, est le marché action. C’est le marché action qui serait supposé assurer le développement de la croissance des entreprises par l’investissement.
    De fait notre économie dans sa globalité n’a jamais été autant prédatrice, et spéculative. Et que fait le politique devant un Forex devenu fou? « Il regarde le Singe qui montre la lune »…

    En vérité c’est une crise de tous les possibles.
    Et qu’en faisons-nous ? Nous appliquons la bonne vieille recette inscrite dans notre patrimoine génétique: chacun pour sa gueule.
    Et après la guerre monétaire en cours, c’est quoi la prochaine étape à votre avis?

    J’invite tous ceux qui sont ici pour débattre, à débattre…
    Ce qui se joue dans cette crise va bien plus loin que des échéances pour la reconduction « d’une monarchie absolue » qui ne dit pas son nom…
    Et il faut être le dernier des couillons pour ne pas l’interpréter comme tel.
    S’il ne s’agit que d’échéances électorales, alors nous attendons tous un électrochoc, pour un Sursaut Républicain…
    Un grand coup de pied là ou cela fait mal pour tous ces fantoches, ces imposteurs qui transforment nos dettes souveraines, en dettes comptables.
    Nous ont-ils demandé de décider démocratiquement s’il fallait ou non renflouer Wall Street qui spéculait à la hausse et à la baisse au détriment de l’ensemble de l’économie ? Quand l’économie est avant tout de gérer la maison commune…
    Ou mieux le CA et la SG qui ceux sont empressés d’acheter de nos dettes souveraines avec les prêts accordés, pour les transformer en dettes comptables. Car nous pauvres pommes quoi qu’il arrive nous paierons des intérêts…
    Un sursaut Républicain pour retrouver le sens commun, et les raisons qui font d’un ensemble de Cités une Civilisation.

    Car le programme que nous prépare cette caste politique, c’est ni plus ni moins ce qui a soldé 1929.
    Ce qui a soldé 1929 c’est le seul processus thermodynamique suffisamment puissant, pour faire régresser l’entropie qui en l’état de cette crise systémique, et de l’autisme de nos politiques, et de l’apathie des démocraties face à cette crise, ne peut que croitre, jusqu’à l’entropie ultime.

    Est-ce que nos démocraties sont immuables ? Non elles sont fragiles. Et ne l’ont jamais été autant qu’aujourd’hui…
    Est-ce que notre humanité est éternelle? En fait d’humanité, on a plutôt une jungle anonyme qui se complet comme tel dans une sorte de triomphe du néolibéralisme. Après que ce même néolibéralisme nous a conduit à la faillite. Et la cité est morte faute de ressources collectives suffisantes au seul profit des richesses qui ne cessent de se condenser.
    On assiste au triomphe absolu du néolibéralisme qui occupe tout le champ du politique. Et celui-ci à présent essaye de nous vendre la « Big Society ». Et ceux sont vos élus qui relayent ce poison, ce venin, ce cancer, cette peste brune.
    Est-ce que la civilisation c’est la consommation absolue et infini dans un monde fini ? Le « je consomme donc je suis » semble avoir atteint un certain extrémum.
    Est-ce qu’entreprendre c’est s’enrichir pour soi ou avant tout pour les autres : « quand la richesse d’entreprendre c’est avant tout d’unir les hommes ».
    Autant de questions, qui avec toutes les autres sont au cœur de cette crise.
    Soit nous sommes capables de les aborder au seul profit d’une Cité qui retrouverait le sens commun de ses origines. Soit nous disparaitrons.
    Tous les biologistes le disent, nous sommes dans un cycle d’extinction de masse. Et nous sommes une espèce concernée comme toutes les autres espèces par cette équation.
    Cette équation elle ni de droite ni de gauche.
    Elle n’est ni pour ni contre Sarkozy.
    Elle est l’une des composantes de cette crise systémique.

  46. Ernest Gransagne dit :

    Zwartepiet

    Votre longue réflexion sur le sujet du « nomadisme » est je le crains pleine de pertinence.

    Nous sommes désormais confrontés à cette vaste question :

    que faire devant l’évidence du « mondialisme » ?

    que faire devant l’évidence du nombre trop important d’individus sur notre planète ?

    que faire devant l’évident appauvrissement des pays occidentaux dits « riches » ?

    que faire devant les « opportunistes » de tout poil qui profite de tout cela pour attiser les braises ?

    que faire enfin de cette Presse qui n’est que le haut parleur de la destruction et de la haine ?

    En attendant, la pauvreté va grandir, ce n’est pas le « coup de menton » de Viviane Reding qui rendra aux tsiganes une vie plus paisible, chez eux, en Roumanie d’abord et chez nous, dans des conditions conformes à nos lois républicaines.

    Quant à l’homme, l’Homme, cet espèce de mammifère omnivore, vous savez ce que j’en pense.

    Malheureusement, je ne suis qu’un pauvre bougre… sans pouvoir et qui ne détient pas la solution.

    Je voudrais juste que la logique devienne une régle.

    Ce n’est pas le cas et on n’en prend pas le chemin !

    C’est fort regrettable pour l’avenir de tous, j’ai bien dit : de tous !

    Il va bien falloir se déboucher les yeux et admettre que nos caisses alimentées par notre impôt ne sont pas faites pour subvenir aux familles, certes dans le besoin, mais qui n’ont aucune légitimité pour y avoir accès.

    Hugues Lagrange vient de faire une excellente étude, qui met au grand jour ce que tout le monde poussait sous le tapis !

    Je pense que ce chercheur est profondément honnête et quand on voit les critiques fondrent sur lui comme on le voit depuis la sortie de son livre, c’est tout simplement abject.

    Notre socièté est vraiment malade.

    Y aura-t-il un service d’urgence compétent ?

    Ernest Gransagne

  47. Mary dit :

    Ne serait-ce pas Emmanuel, qui se fait appeler « 

  48. Mistral dit :

    @républicain

    Il faut revenir les pieds sur terre.

    La France s’endette tous les ans pour payer ses fonctionnaires, ses assistés et les dépenses de ses collectivités.

    La France vis au dessus de ses moyens.

    Il faut réduire massivement le nombre de fonctionnaires et remettre les assistés au travail.

    Il faut rétablir l’autorité de l’Etat partout.

    Il faut que la justice se fasse au nom des citoyens et non pas au nom d’une minorité de juges gauchistes et criminels. Je dis bien criminels.

    Il n’y a pas de travail parait il…

    Alors pourquoi dans les métiers du bâtiment ou dans les cueillettes ou les vendanges , on fait venir massivement des étrangers, qui repartent ensuite chez eux et sont payés au salaire français ?????

    La France est en déclin, parce qu’une partie des français ne veulent pas faire d’effort.

    Tout le reste c’est du bla bla et du populisme.

  49. emmanuel dit :

    Dernière nouvelle du jour: « la Chine vient de racheter l’Acropole ». Le projet est de reconstruire le Site pour en faire un palace de luxe pour riches Chinois.
    La Grèce vient d’acheter des Bateaux Chinois avec les prêts consentis par vos impôts. L’Acropole sera le haut lieu des futurs échanges entre la Grèce et Pékin.
    Ah encore une nouvelle plus étonnante: « la Chine a racheté le Louvre ». Le PCC souhaite démonter le Louvre pierre par pierre pour être la pièce maitresse de leur futur Disneyland…
    Pardon plus extraordinaire encore: le parlement Européen est à vendre (bon débarras)…
    Un Chinois s’est porté acquéreur pour son usage personnel… Barosso aurait postulé pour rester régisseur des lieux.
    Plus fort encore, plus d’un tiers du marché Parisien est passé sous contrôle Chinois.
    Renault doit à présent donner toutes leurs places aux délégués du PC Français pour diriger cette entreprise avant tout ami « de la grande fraternité » Franco Chinoise.
    Mais oui mais oui jusqu’où iront ils?
    Ils sont trop fort ces Chinois…
    Et avec quoi vont ils faire tout cela: avec vos emplois…
    Merci à vous Baltringues de politique membres de l’UMPSRS…

    PS: encore une dépêche de l’AFP « l’Assemblée Nationale a été rachetée par un Indien. Le projet est encore inconnu. Mais il semblerait que le Domaine a fait une très bonne affaire. »
    Et comme un Député cela ne sert à rien, ce monument historique d’une République dissoute, n’avait plus de raison d’être.

    Pour conclure merci à nos amis Chinois, et Indien…
    Quelle revanche…

Laisser un commentaire