Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

12 commentaires

  1. Dominique M dit :

    Bonjour M. RAFFARIN,
    Emploi du temps bien rempli. Car il faut tenir compte de vos travaux en séance et en commission, à l’UMP ou dans votre bureau.
    Je note  » Vendredi 11 mars. 14h30/18h : RDV à la permanence ». Sauf erreur, il me semble que ce soit le seul moment planifié réservé à l’écoute possible des citoyens. Tout dépend des RDV effectivement pris.
    En toute simplicité, comment est-il possible qu’un homme politique tel que vous – hors les campagnes électorales – puisse se tenir proche des électeurs, de leurs préoccupations et puisse se tenir informé de leur perception de l’action des hommes politiques qu’ils ont élus?
    On peut parfois se demander si vos collègues et vous-même n’agissez pas davantage en professionnels de la politique qu’en élu.
    Merci de me donner votre point de vue.
    Très bonne journée.
    Dominique M

  2. Ernest Gransagne dit :

    il va bien falloir commencer à faire très attention à « la grande déception » des 53 % des électeurs de 2007. Et à leur colère rentrée.

    Celle de Carole, n’est que celle de Carole… Pour l’instant.

    Elle est aussi la mienne.

    Tiens, nous sommes déja deux !

    Ernest Gransagne

  3. Blanc Cassis dit :

    Ou va t-on ? Dans le mur me semble t-il.
    Débat sur l’Islam : inutile et dangereux. Carton rouge à Mme Brunel. Certains musulmans de l’UMP déchirent leurs cartes devant les télés.
    Libye : Juppé pris à contre-pied à Bruxelles ou il apprend la décision du Président.
    Khadafi massacre son peuple avec des mercenaires étrangers, l’Europe tergiverse, Ashton est inexistante, Sarkozy ne prévient pas ses partenaires privilégiés.
    Quand Benghazi sera repris, que dira l’Europe et surtout la France ? Devant nos faiblesses et lâchetés, les dictatures ont de beaux jours devant elles.
    A quoi sert l’ONU, à rien quand on voit ce qui se passe en Côte d’Ivoire ou ailleurs en Afrique.
    Euro : La Grèce ne s’en sort pas malgré le génie du Docteyr DSK, le Portugal emprunte à des taux usuraires, l’Espagne vacille. L’Allemagne ne veut plus payer et la France se planque derrière elle car nos banques risquent de subir les turbulences financières de ces pays.
    Nous sommes en pleine tempête, Avons nous un Commandant à bord ?

  4. Zwartepiet dit :

    Réponse à Blanc Cassis re: Libye : Juppé pris à contre-pied à Bruxelles ou il apprend la décision du Président.

    Franchement, je ne crois pas que dans le rapport de force actuel, le Président Sarkozy puisse se permettre ce genre de « cachotterie » avec son nouveau ministre des Affaires Etrangères… J’y vois plutôt un coup de maître pour reprendre la main –en particulier dans le « domaine réservé » de l’Elysée, à savoir: les Affaires Etrangères. J’irais même jusqu’à dire que cette reconnaissance unilatérale, par la France, de la rébellion de Benghazi a des accents villepinesques! Souvenons-nous du discours mémorable de Dominique de Villepin au Conseil de Sécurité des Nations Unies en février 2003, lorsque la France dénonçait les velléités belliqueuses des Etats-Unis…

    Enfin, n’oublions pas que Muammar Kadhafi fut le premier et le seul chef d’Etat à avoir déploré publiquement la révolution tunisienne! Certes, la France également fut, en quelque sorte, dépassée par les événements… mais il y a dicton américain qui dit: Two wrongs don’t make a right! C’est-à-dire qu’on ne corrige pas une première faute en en commettant une deuxième!

    En prenant un peu de hauteur, on s’aperçoit que ce n’est pas tant à son ministre Alain Juppé que le Président Sarkozy a coupé l’herbe sous le pied mais plutôt… aux Américains! En effet, ces « larrons justiciers » n’attendent que l’occasion pour se refaire une virginité droit-de-l’hommiste au détriment des Européens! Ils ont d’ores et déjà massé leur puissance de feu au large des côtes libyennes –porte-avions, sous-marins lanceurs de missiles de croisière, satellite d’observation, drones, etc. Lorsque Kadhafi aura recours à des frappes chimiques ou massives sur Benghazi, les Américains n’attendront pas le feu vert de Bruxelles pour passer à l’action –et ce sera, une fois de plus, l’Europe qui sera exposée dans toute son impuissance et sa pathétique pusillanimité!

    Evidemment, il faut prendre garde de ne pas mettre le doigt des frappes aériennes dans l’engrenage d’un débarquement de troupes au sol… Au fond, il s’agit, pour la France et l’Europe, de naviguer prudemment entre deux écueils: Abou Ghraib et Srebrenica. Car l’opinion –tant occidentale qu’arabe– ne nous le pardonnerait pas.

    Re: Khadafi massacre son peuple avec des mercenaires étrangers, l’Europe tergiverse, Ashton est inexistante, Sarkozy ne prévient pas ses partenaires privilégiés.

    Je crois que les Américains ont déployé bien plus de mercenaires en Irak et en Afghanistan que ne le fera jamais Muammar Kadhafi(*). Renseignez-vous sur la société Xe Services LLC (anciennement Blackwater).

    Encore une fois, je suis d’avis que le Président Sarkozy n’avait pas à « prévenir » ses partenaires européens –c’eût été un aveu de faiblesse. Il s’agit d’une question de leadership: la France et ses voisins méditerranéens sont aux premières loges, c’est à eux –et au premier d’entre eux– de prendre l’initiative, dans le respect des peuples (tunisien, libyen, égyptien,…) Est-ce que les Etats-Unis consultent leurs partenaires de l’OTAN pour déterminer la gestion de leur frontière avec le Mexique???

    Zwartepiet

    (*) Published on Thursday, August 19, 2010 by The Sydney Morning Herald

    Some US Troops Out of Iraq, More Mercenaries to Go In
    US to Rely on Contractors in Iraq

    The US State Department is to more than double the number of security contractors it employs in Iraq to around 7000, filling a gap left by departing troops, the New York Times reported on Thursday.
    [...]

    http://www.commondreams.org/headline/2010/08/19

  5. Claude dit :

    Blanc Cassis,

    Vous feriez quoi si vous étiez le Commandant du monde ? Avec qui ? Postulez !

  6. Claude dit :

    Ernest,

    Rassurez-vous, vous êtes plus de deux. Allez-y lâchez vous, votez FN. Mais je ne serai pas avec vous. Pas trop bête, je sais faire la part des choses et je préfère être dans le camp qui perd 5 ans que dans celui qui perd 5 ans et son âme faute d’avoir réfléchi. Parce qu’avant de voter FN (ou n’importe quoi d’autre) il faudra être sûr que Marine Le Pen (ou quelqu’un d’autre, les imprécateurs ne manquent pas) aurait fait mieux que Sarkozy depuis 2007 et notamment pendant la crise.
    Claude

  7. Carole dit :

    Bonsoir Monsieur Raffarin,,
    Bonsoir à tous,

    Un grand hommage au courage de nos amis japonais dans ces moments si dramatiques.

    ¿¿¿¿¿¿Monsieur Raffarin, pourriez-vous éclairer ma lanterne, BHL serait-il devenu notre nouveau porte-parole des Affaires Etrangères ??????
    J’ai failli cracher mon expresso quand je l’ai vu pavoiser ………
    ¿¿¿¿¿¿N’avions-nous pas un nouveau ministre monsieur Juppé ?????????
    No fly zone : qu’en pensent nos amis chinois et russes ?

    Pour Ernest,

    Je peux vous dire Ernest que nous ne sommes pas que deux. Enfin sur ce carnet peut-être……

    Bien cordialement.

  8. Ernest Gransagne dit :

    Claude, Claude, mon cher Claude, je me demande si votre cas n’est pas désespéré. Quand apprendrez-vous à lire, lire…. et comprendre ce que vous lisez.
    Il n’y a pas plus sourd que celui qui refuse d’entendre, mais vous c’est pire, vous n’arrivez pas à comprendre ce que vous lisez et vous avez, en plus, la prétention de vouloir me dire ce que je dois voter, alors que personne n’y est arrivé avant vous !

    Je le répète pour vous, encore une fois : le FN est un parti qui sert la Gauche, mis en place par la Gauche, pour foutre la merde dans les rangs de Droite.

    Pourquoi irais-je voter pour un parti de Gauche ? Me rangez-vous plutôt vers la Gauche ? ou vers la Droite ?

    Je vais encore une fois vous décevoir : je ne suis pas de gauche (choix de socièté), ce qui ne veux pas dire que je sois de droite. Eh oui, c’est comme ça. Les partis, les castes, les tiroirs, je ne m’y sent pas très bien.

    Je suis trop amoureux de la Liberté, mais aussi de l’Egalité, quand à la Fraternité ? J’avoue qu’avec vous, il y a un gros travail éducatif à faire.

    Cela dit, vous êtes libre de dire ce que vous voulez sur ma façon de penser. Je vous demande juste de respecter mes propos et de ne pas penser à ma place.

    Sachez aussi que le bulletin que je mettrai dans l’urne, aura exactement la même valeur que le vôtre : c’est le résultat de notre démocratie républicaine.

    Et pour être complet, que cela vous plaise ou non, Marine Le Pen à partir du moment où la Loi lui permet d’être candidate, comme tous les autres candidats, doit avoir comme tous les autres, les mêmes égards, les mêmes avantages et les mêmes droits.

    Si tel n’est pas le cas, c’est le début du sectarisme et de la ségrégation.

    Seriez-vous raciste ou sectaire Claude ? J’en serais fâché et surpris.

    Ernest

    ps : si vous voulez que le FN disparaisse, OK votons ! Mais il va y avoir du sport, car il y a bien autre chose à nettoyer dans notre chère France.

  9. Alain Soler dit :

    « Libye : Juppé pris à contre-pied à Bruxelles ou il apprend la décision du Président. »

    Tous les députés du Parlement Européen de Strasbourg qui ont massivement voté le 10 mars 2011 en faveur d’une résolution demandant à l’exécutif européen – Catherine Ashton – d’établir immédiatement des relations avec le CNT en entamant le processus de reconnaissance officielle de cette instance, vote obtenu par 585 voix contre 18 !!

    Ils auront également été surpris ces députés européens, tous des suppôts Sarkozistes ?? Il ne faut pas croire toutes ces bonnes âmes qui n’ont qu’une idée en tête, faire plaisir à NS… !

    « Débat sur la laïcité (l’islam)  »

    On parle souvent de la déclaration universelle des droits de l’homme d’Eléonore Roosevelt & René Cassin (1948) pour s’enorgueillir d’un message phare de notre génie, alors que notre propre déclaration de 1789 fut inspirée de la première déclaration des droits de l’homme de l’Etat naissant de Virginie (George Mason) adoptée par la convention de Virginie en 1776.

    L’authentique message universel que nous pouvons toujours transmettre aux autres peuples avec fierté – particulièrement ceux de la rive sud de la méditerranée – est celui de la laïcité, dont la clé de voute est la loi de séparation de 1905. Comme toutes les règles de vie en société, la laïcité et son plein exercice de séparation des religions et de l’Etat est un cadre nouveau pour nos amis musulmans issus de l’émigration qui doivent pouvoir vivre leur religion dans le cadre de notre neutralité et de notre identité.

    L’apprentissage de la laïcité n’est pas nécessairement évident, elle doit être expliquée, facilité voire aménagée !
    Encore faut-il en débattre et explorer toutes les voies.

    Nos amis américains procèdent actuellement à des auditions du congrès sur l’Islam dont le titre : The extend of radicalization in the muslim community and that community’s response »
    Le sujet est autrement plus délicat en posant assez brutalement le problème également constaté en Europe d’une part de la radicalité et d’autre part de la passivité apparente de la communauté musulmane – absence de démonstration ou de dénonciation – contre les actes des radicaux islamiques !
    Le débat est aussi contreversé mais ouvert et public
    Alain

  10. Claude dit :

    Ernest,

    Désolé de vous avoir choqué plus que vous me choquez. Moi je suis choqué par tous ceux qui se prétendent de droite (ou de gauche, ou du centre,…) et qui mêlent leurs voix et récrimination avec tous leurs opposants présumés. J’avoue que j’était un peu provoc, pour vous faire prendre conscience que vous devenez un opposant et qu’il faut le dire clairement, ne pas faire croire que vous êtes simplement un sarkosiste qui réfléchit à autre chose. je pensais que vous comprendriez sans avoir besoin d’un échange aigre doux.

    Je n’écris pas que pour vous mais aussi et surtout pour ceux qui vous lisent. Vous, je me doute bien que vous n’êtes pas facile à convaincre.

    Vous passez votre temps à critiquer Sarkozy. Vous n’êtes pas centriste sinon j’aurai reconnu vos thèses, vous avez souvent dit ne pas aimer les gens de gauche et vous les caricaturez allègrement sans ménagement (ce qui n’est surement pas du sectarisme). Je ne vous vois pas ultra gauche.

    Alors quand j’ai fait le tour de tous ceux qui critiquent sans arrêt ce que fait ou ne fait pas Sarkozy sans développer aucun argument il ne restait que Marine Le Pen à qui je trouve cependant une bonne dose de mauvaise foi militante qui fait tilt chez beaucoup de gens qui n’ont pas le temps de réfléchir trop.

    Dites une fois pour toutes ce que vous attendez du président, comment il doit l’entreprendre et le financer et on y verra plus clair. Dites ce que vous attendiez de lui, qu’il a promis, que la crise ou le conseil constitutionnel n’ont pas empêché et qu’il n’a pas fait. Dites comment vous auriez fait à sa place et avec quels moyens. Expliquez ce que vous auriez fait mieux que lui sans dépenser plus que lui (car pour protéger les plus faibles pendant la crise il a dépensé beaucoup trop mais l’intention était bonne). Laissons la critique stérile à ceux qui n’ont que la critique stérile comme argument.

    Alors c’est vrai que, faisant le tour, j’oublie ceux qui se réclament du centrisme mais qui ne sont que là où il y a des voix à gratter.

    Vous sous-entendez que je suis opposé à la présence de Marine Le Pen dans le paysage politique. Contrairement à vous qui êtes le plus souvent ambigu je n’ai jamais rien dit qui puisse vous laisser penser que ce serait mon cas. Je suis d’accord avec vous, Marine Le Pen a tout à fait le droit d’être candidate et ses fans ont le droit d’être ses fans et de le dire clairement sans faux semblants. Si vous êtes son fan, même momentanément, dites-le.

    Je ne suis ni raciste ni sectaire et n’ai jamais développé des thèses qui le laissent penser. Je me définis souvent comme un citoyen du monde qui a tellement d’amis partout où il est allé que je suis presque toujours hébergé « chez l’habitant » là où je vais (« chez l’indigène » serait le mot juste mais on lui a donné une connotation qui me déplait). Je regrette seulement de ne pas avoir eu le temps de connaître tout le monde. Je ne donne jamais de description scandaleuse des personnes politiques, en tant que personnes, qui ont des thèses auxquelles je n’adhère pas tout en étant sévère avec ceux ou celles qui affirment sans comprendre simplement parce que ça fait recette. Je suis plutôt transparent à ce que l’on dit, prévisible et constant tout en étant très ouvert aux démonstrations des autres quand ils pratiquent la démonstration plutôt que l’affirmation sans appel. J’affirme rarement (des fois par provoc) des choses sans chercher à les démontrer. C’est tout le contraire du sectarisme. On dit de moi que je suis franc du collier. C’est vrai que deux journalistes me trouvaient truculent (j’aime les figures de style audacieuses) et je ne trouvais pas ça flatteur pour un PDG qui voulait « faire sérieux » même si c’était écrit gentiment. S’ils m’avaient trouvé sectaire et raciste ils ne m’aurait pas trouvé truculent.

    Savez-vous en quoi certains sondages sont truqués (involontairement je pense) ? Dans les sondages d’intention de vote, de nombreux partisans de Monsieur Le Pen n’osaient pas déclarer qu’ils votaient pour lui. Alors les sondeurs, ayant mesuré ça, doublaient les intentions de vote pour lui. Le même correctif a été apporté aux intentions de vote pour Marine Le Pen alors qu’aujourd’hui personne n’a honte de dire qu’il va voter pour elle (il y a plutôt ceux qui le disent par provocation sans intention de le faire). La mode est de critiquer Sarkozy et la crainte est d’avouer que l’on vote pour lui par peur de provoquer l’incrédulité. On saura le mesurer à la prochaine présidentielle. Vous illustrez cette mode. Ce qui est votre droit. Et mon droit est de dire que je l’ai remarqué.

    Cordialement quand même car je suis ni sectaire, ni raciste, ni rancunier.
    Claude

  11. Carole dit :

    Bonjour monsieur Raffarin,
    Bonjour à tous,

    Pas la peine d’agiter le gourdin……… Excellente analyse……
    http://www.mediarabe.info/spip.php?article1744
    Source media arabe/info

    Naturel de se poser des questions sans être raciste, anti-raciste, de gauche, de droite ou des extrêmes !

  12. Claude dit :

    Cher Zwartepiet,

    Je pense que vous analysez parfaitement la position de N. Sarkozy et vous expliquez bien les tenants et les aboutissants de sa prise de position. Ce qui aurait été plus surprenant aurait été une non-prise de position. On est pour ou contre Kadhafi et la France ne peut pas se permettre de s’asseoir entre les deux chaises sans faire le jeu de Kadhafi.

    Une hésitation de Paris sur le sujet risquait de provoquer une hésitation chez les autres européens.

    Reste à empêcher la reprise en main de la Libye par Kadhafi, il faut faire vite sans provoquer le peuple libyen par une présence physique inacceptable pour la plupart d’entre eux.

    Cordialement,
    Claude

Laisser un commentaire