Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

8 commentaires

  1. Alain Soler dit :

    Cher Jpr,
    Des mots toujours des mots….encore des mots !

    Ligne d’avenir,
    Ligne de rupture,
    Ligne de continuité

    Votre langage reste toujours aussi attaché à la superficialité de bien médiocres slogans en passant à coté de l’essentiel !

    - Ainsi pas un seul mot sur l’exemplaire résultat économique du premier trimestre 1% de croissance (4% annualisé)
    - Ainsi pas un seul mot sur la prévision de croissance pour la France, chiffre 2011 de l’OCDE revu à la hausse à 2.2% pour un objectif prévisionnel du gouvernement de 2% (chiffre dénoncé par l’opposition comme trop optimiste !
    - Ainsi pas un mot sur l’amélioration confirmée, mois après mois, de la situation de l’emploi dans notre pays !

    Croissance et emploi seraient-il des sujets mineurs pour vous? Ils seraient mineurs quand ils sont bons, cela n’intéresse pas les français?

    Alors certes pas plus qu’une élection ne se gagne sur le seul bilan ni sur la continuité d’une amélioration mais je ne doute pas qu’une majorité de français verrait d’un bon œil, pour eux et leurs familles, la confirmation du redressement économique opéré tant pour les comptes de la nation que pour leur sécurité d’emploi !

    Enfin, relancer une nouvelle fois vos ultimatums pour « un nouveau souffle » quand on peut constater simultanément que nos efforts portent leurs fruits – pas vous qui le caché – tandis que la « Tempête » gronde à notre porte en Navarre et ailleurs; il y a là une attitude naturellement suspecte et particulièrement néfaste à cette majorité !

    Comment un cadre important de l’UMP peut-il encourager la Division et l’émergence de plusieurs candidats à l’élection présidentielle au sein de la Même formation?
    Alain

  2. jany dit :

    Monsieur le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin,

    Je ne suis pas certain d’avoir entendu les mêmes mots que notre ami Alain Soler…

    J’ai au contraire compris que vous attachiez beaucoup d’importance au renouvellement du message pour redonner des couleurs a la droite républicaine.

    Il est important que le dialogue reste une valeur au sein d’un grand parti de « rassemblement » comme l’UMP,

    Si votre message était si « superficiel » pourquoi tant de pugnacité dans le commentaire de notre ami Alain ?

    Je suis assez surpris de voir que dans notre France, l’esprit du dialogue se perd, nous confondons l’esprit revanchard, la méchanceté et le débat libre et respectueux.
    L’esprit « café du commerce » s’est installe sur les blogs….
    On consomme, on consomme et on ne se rappelle plus de quoi on parlait…
    Le balai triste du tenancier met fin au brouhaha…

    Veuillez agréer Monsieur le Premier Ministre, l’expression de ma très haute considération.

    jany

  3. jany dit :

    2012 : Raffarin juge la victoire « probable »

    Par Europe1.fr avec AFP

    Publié le 28 mai 2011 à 14h54 Mis à jour le 28 mai 2011 à 15h12

    Le numéro un de l’UMP, Jean-François Copé, a dit, samedi, percevoir un « frémissement » dans son camp alors que l’ancien Premier ministre, Jean-Pierre Raffarin, juge la victoire en 2012 « probable mais pas certaine », tous deux appelant leurs alliés centristes, notamment le radical Jean-Louis Borloo, à l’unité derrière Nicolas Sarkozy.

    « C’est vrai que l’on sent bien qu’il y a un frémissement, mais il faut rester très, très calme, ça n’est à ce stade qu’un frémissement », a déclaré M. Copé en marge du Conseil national de son parti Porte de Versailles à Paris.

    ***Le discours est très clair et simple a comprendre…

  4. jany dit :

    Jean 14:6 « Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. »

    Au travers et au-delà ces mots, il y a le mystère de la soumission (acceptation de l’être) au chemin qui se présente.

    Que l’on soit Athée ou croyant, les pas dans la vie sont libres, les a priori des contraintes au cheminement.

    L’a priori est le contenu de notre savoir, de notre vécu, de notre mémoire…
    Utile dans le matérialisme de nos jours, il devient fardeau dans l’expression ou la projection de l’être dans son devenir…

    Le chemin qui se présente est un appel…

    jany

  5. Claude dit :

    Monsieur le Premier ministre,

    Moi, j’ai entendu sensiblement la même chose qu’Alain. J’ai souvent dit que le bla-bla-bla devrait faire plus de place au bilan et à l’après vente de l’action gouvernementale. Quand l’opposition caricature ce bilan, elle est dans son rôle. Quand la majorité se perd dans les méandres d’un discours qui ergote sur la forme à donner au message elle donne du grain à moudre à l’opposition et laisse penser que le bilan est trop mauvais pour qu’elle en parle.

    Je pense que votre parti pris est délibéré. J’espère me tromper. Mitterrand n’a pas perdu grâce à Chirac, prenez garde qu’Aubry gagne aussi grâce à vous. Il n’est pas du tout certain que M. Aubry ouvre un boulevard au centre droit en 2017 qui risquerai bien de voir se concrétiser le « ni droite ni gauche, centre compris » des populistes.

    Accessoirement, je fais fi du mépris de Jany pour ceux qui ne pensent pas comme lui simplement parce qu’Alain ose vous dire sa façon de penser (voir sa critique acerbe conséquence de son refus du dialogue contradictoire : « Je suis assez surpris de voir que dans notre France, l’esprit du dialogue se perd, (sic) nous confondons l’esprit revanchard, (re-sic) la méchanceté (re-re-sic) et le débat libre et respectueux (re-re-re-sic). L’esprit « café du commerce » s’est installe sur les blogs…. On consomme, on consomme et on ne se rappelle plus de quoi on parlait… Le balai triste du tenancier met fin au brouhaha… »). Il en appelle même au Christ comme témoin à charge ! Pour Jany, le dialogue c’est obligatoirement quand on dit « oui monsieur Jany » ou, mieux, quand on ne dit rien.

    Cordialement,
    Claude

  6. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Jany,

    Il arrive très souvent que la diversité dans la Majorité entraîne des visions différentes. Je trouve votre analyse sur l’interview de Monsieur Raffarin par Christophe Barbier parfaite et je la partage entièrement.

    Monsieur Raffarin est très lucide et fait une excellente évaluation de la situation, elle est pertinente. Il sait également se montrer modeste quant à quelques bons résultats car il sait très bien que la route qui mènera à la victoire en 2012 sera encore longue et semée d’embuches et que grand nombre de français qui avaient voté pour le Président, notamment au Centre, sont en attente d’avantage de résultats.

    L’heure est au rassemblement, qu’il crie haut et fort au sein de la Majorité. Fort de sa grande expérience et fidèle à son image de sage, on ne peut pas lui reprocher cela.

    Bien amicalement

    Jacques

  7. jany dit :

    Entre le « sic’ et le « hic »…

    C’est avec un grand plaisir que je lis notre ami Claude plein de ses « sic » qui ressemblent a des « hic ».

    Contrairement a ce que pense notre ami Claude, je suis pour le dialogue dans un cadre de respect de l’expression de chacun.
    Je ne cherche pas du tout a avoir raison car je sais qu’il est impossible de voir toutes les facettes d’une question.
    J’ai toujours dit que la vérité était « plurielle » et c’est un sentiment profond.

    Je parcours le monde, je travaille dans la diversité avec des personnes qui ne raisonnement pas comme moi, ni comme nous et pourtant il est possible de trouver un chemin commun.

    Ce que je n’apprécie pas c’est la vulgarité et la méchanceté…
    Un homme politique peut difficilement répondre a des attaques injustes sans prendre le risque d’entacher son image…Nous le savons tous, c’est donc a nous de savoir formuler notre commentaire ou notre contradiction sans devoir choisir la voie du dépit…
    ***Je ne vais pas vous apprendre cela, vous qui étiez un « entrepreneur » et un commercial.

    « Je suis le chemin, la vérité, et la vie »
    J’ai écrit ce second texte car je croise tous les matins sur la route (au Nigeria) une pancarte qui dit « Je suis le chemin, la vérité, et la vie » et j’ai voulu partager mon sentiment sur cette écriture avec nos amis du Carnet (athées ou croyants)
    Pardon si cela a pu paraître comme une manipulation de ma part, ce n’est pas le cas…
    J’ai pris le temps de cadrer l’a priori pour qu’il soit entendu dans le sens que j’essayais d’exprimer.

    Sur un Carnet, il est possible de parler de tout, comme nous le ferions ailleurs…chacun est libre de lire, d’apprécier, de marquer sa différence ou son indifférence…

    Bien cordialement,

    Jany

  8. jany dit :

    Cher Jacques,

    Bonjour,

    Je suis tout a fait en accord avec vous…

    La majorité a besoin d’être rassemblée tout en montrant ses valeurs et ses différences d’appréciations.

    La Droite républicaine doit montrer qu’elle est le parti des idées…pas un parti en attente de consignes…

    C’est dommage que nos amis Claude et Alain ne comprennent pas cela…
    Leur point de vue est a prendre en considération, il peut être celui de la « chute »…
    La Droite « dure » ne gagnera pas toute seule, elle a besoin du centre…

    Bien amicalement,

    Jany

    .

Laisser un commentaire