Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

18 commentaires

  1. jany dit :

    Monsieur le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin,

    Cette synthèse de vos travaux est avant tout un « appel », Jean-François Cope ne parle-t-il pas de « mobilisation »…

    Oui la Droite républicaine doit continuer a travailler dans sa gestion quotidienne mais aussi dans son « offre » qu’elle doit présenter au français en 2012.

    La « victoire n’est pas certaine », il y a beaucoup de candidats sur la ligne de départ, il ne faut jamais sous-estimer ses adversaires…

    La Droite doit présenter un bon bilan de gestion, mais doit aussi montrer que demain se construit ensemble en fixant de nouveaux objectifs qui prennent en compte la dimension de l’homme.

    N’ayons pas de crainte de la mondialisation, de l’ouverture des marches, faisons en sorte que nos industries, que notre commerce, que nos hommes et leur savoir-faire soient prêts pour des échanges respectueux et responsables avec le monde.

    Continuez, Monsieur le Premier Ministre a parcourir le monde, a rapprocher les peuples, a créer des liens plus fraternels, a ouvrir des portes sur de nouveaux partenariats, des collaborations techniques et commerciales entre des pays et des régions du monde…La récompense vous la trouverez toujours dans le travail sincèrement accompli.

    Veuillez agréer Monsieur le Premier Ministre, l’expression de ma très haute considération.

    jany

  2. emmanuel dit :

    La Victoire de votre UMP n’est pas souhaitable, et le retour du PS encore moins.
    Les 10 années qui viennent vont être d’une violence sans doute comparable à d’autres épisodes de l’histoire humaine.
    Deux puissances s’affrontent déjà: la Chine et les Etats Unis.
    L’une décline et l’autre est imprégnée du même nationalisme belliqueux qu’un certain Japon post Meiji.

    Si nous souhaitons nous imposer comme arbitre, nous avons besoin d’un leader Européen, et non pas Atlantiste.
    Nous avons besoin d’un individu farouchement convaincu que l’Europe Fédérale à 6 ou 7 est notre seule porte de sortie.

    En l’état sur l’ensemble de ces points le bilan d’un Sarkozy est calamiteux.
    Il a entre autre participé à la dissémination de « l’arme absolue » des dettes souveraines devenues comptables.
    Et à présent cette Europe va s’achever en laissant derrière elle un champ de ruines.
    Tout le monde s’accorde sur le fait que la restructuration de la dette Grecque, Irlandaise, Portugaise est inévitable. Et tout le monde est également conscient que cette issue inévitable est un cauchemar éveillé à présent que le FESF existe.
    FESF qui n’est pas un budget fédéral, adossé à une capacité d’emprunt Européenne garantie par un PIB Européen. C’est une chimère qui asservie chaque Européen à payer à terme des intérêts usuriers aux banques.

    Personne ne sait plus comment digérer cette chimère construite par la volonté farouche de Sarkozy.
    Il a mis pour cela il y a quelques mois dans la balance une sortie de la France de la zone euro en menaçant clairement Merckel qui était à juste titre opposé à ce plan systémique de sauvetage non pas de la Grèce mais des Banques.

    Sarkozy s’est trompé en tout en matière de politique Européenne.
    Il a privilégié une Europe des Nations plébiscitée par des intérêts atlantistes. Des intérêts déclinant qu’une Europe à 6 ou 7 terrorise. Cette Europe deviendrait la première puissance économique du monde.
    En réintégrant le commandement intégré de l’OTAN il a asservi la France à ces intérêts Atlantiste. Et il a contribué à rendre caduc toute perspective d’une Europe puissance.
    Dans son Europe Obhama vient nous donner des leçons de conduite en matière de dettes. Ce qui prête à sourire lorsque l’on connait les comptes courants des Etats Unis.
    Dans son Europe la France est la Dinde du « Thanks Giving ».
    Nous allons in fine payer les prêts garantis pour financer le FESF. Et nous contribuables Français allons les payer avec des intérêts usuriers. Des intérêts Usuriers qui seront réglés aux banques Européennes que Sarkozy a essayé de protéger, mais également aux banques de WS. En l’état les livres de comptes de ces banques sont couverts de créances pourris et de CDS en tout genre. Est il est tout autant qu’en 2008 hors de question de nationaliser ces banques, tout en continuant à les protéger avec nos impôts.
    Protéger à bout de bras car en l’état l’épargne des Allemands, des Français, des Européens n’est pas plus garanties aujourd’hui qu’hier à moins d’utiliser la manne de l’impôt réglée sans échappatoire par les classes moyennes.
    Sarkozy n’a pas eu raison des place offshore dans lesquelles prospèrent les capitaux de ceux qui ne payent quoi qu’il arrive pas d’impôt.

    Il faut un leader Européen qui construira une Europe, une Cité Européenne pour les Français et les Européens : des Européens dans une Europe à 6 cohérente économiquement.
    Sarkozy n’est pas ce personnage. Sarkozy est un homme du passé. Il n’a pas plus compris Internet que les enjeux de la « révolution Arabe ».
    Sarkozy s’est trompé de temps économique en privilégiant la dérégulation fiscale qui a conduit l’Economie mondiale au bord de la faillite globale.
    Sarkozy brille par son ignorance des dossiers économiques. Renault aurait été sauvé de la faillite avec un plan d’aide qui a laissé couler les sous-traitants. Et actuellement Renault perd 40% de ces ventes à l’heure ou le marché automobile mondial redémarre. Et que va faire un certain Carlos Ghon resté aux commandes après un scandale digne des pieds nickelé? Il va couper des branches en France privilégiant son modèle économique low cost.

    Il y a à droite des Européens et des Républicains. Que ces individus se lèvent. La France et l’Europe ont besoin d’eux. La France n’a pas besoin d’un opportuniste revanchard dont les mimiques et les gesticulations nous rapprochent d’une certaine « berlusconisation » pitoyable.
    Posons nous la question suivante … Aurait il engagé la France dans l’impasse lybien si ses intérêts unipersonnels n’avaient pas été menacé ? L’affaire lybienne est du même ordre que la réforme pour faire disparaitre les juges d’instruction du paysage judiciaire. Il cherche à protéger son clan.

  3. Claude dit :

    Bonsoir monsieur le Premier ministre,

    Voilà qui me convient mieux.

    « Parce que le bilan est là. CQFD  » Il faut le dire ! On ne le dit pas assez. Et on en veut, ici, à Alain qui énumère régulièrement d’une manière parfaitement documentée tout ce qui a été fait depuis 4 ans pour les ingrats qui nous font la leçon sur votre blog.

     » Parce que la France assume un leadership reconnu. » Voilà encore, ça aussi il faut le dire ! On entend trop ici ou là le mensonge qui consiste à faire croire que l’image de la France est plus mauvaise qu’avant 2007.
    Le succès du G8 illustre bien toute l’attention que le Monde porte à la France. C’est de bon augure pour le G20 autrement plus ambitieux pour l’équilibre du monde. Si Sarkozy n’est pas réélu, il manquera quelque chose d’important au Monde.

     » Parce qu’un bon projet se dessine, à l’UMP, pour la France.  » C’est bien ! Faites le savoir ! Dites nous comment devrait être la France en 2017 si aucune crise ne vient contrarier tous les atouts que nous avons maintenant et que nous n’avions pas en 2007.

    « Le bon chemin est donc à l’opposé du sectarisme, du repli sur soi et des querelles subalternes. Pour convaincre la majorité doit montrer que « la victoire est en elle ». C’est l’évidence. pourvu qu’il ne soit pas trop tard pour le faire savoir.

    La France est mieux armée maintenant, en dépit de la crise et en dépit de l’accroissement de notre endettement qu’elle a rendu nécessaire, qu’elle ne l’était il y a 4 ans. Si le camp qui a fait que ce soit possible perd les élections, ce sera pour ne pas l’avoir dit ou pour l’avoir mal dit.

    Bon courage, il y a du boulot !
    Bien cordialement,
    Claude

  4. emmanuel dit :

    L’Euro de Sarkozy existera il encore dans un mois:
    http://www.tdg.ch/ue-hesite-verser-prochaine-tranche-aide-financiere-grece-2011-05-29

  5. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Monsieur le Premier Ministre,

    Cette synthèse est parfaite et reflète bien la situation d’où découle le chemin à emprunter pour nous mener à la victoire.

    J’apprécie tout particulièrement votre conclusion : « Pour gagner la majorité doit être attractive. Le bon chemin est donc à l’opposé du sectarisme, du repli sur soi et des querelles internes ». Elle est porteuse de rassemblement.

    Cette majorité doit ressembler aux français en le faisant dans le plus grand des respects de chacun. L’homme doit être au centre des débats. Il faudra surtout être honnête avec le Peuple. Certes, on pourra faire ressortir quelques bons chiffres mais il ne faudra pas pour autant occulter quelques zones d’ombre qui existent également. Tout cela fait partie du quotidien des français dont les aspirations sont en attente de quelques résultats et mesures bénéfiques malgré qu’ils soient également très conscients qu’ils devront encore fournir de nombreux efforts.

    Vous avez raison en disant que pour gagner la majorité doit être attractive et elle le sera si elle fait vivre la diversité bien présente, au sein de l’UMP avec ses divers courants mais aussi avec les partis du Centre car il ne faut pas se leurrer, la victoire ne sera envisageable que dans l’Union Droite/Centre où chacun doit trouver sa place.

    Le chemin est encore long et plein d’embûches, Il faudra éviter ce sectarisme, ce repli sur soi (signe de déclin) et ces querelles internes dont vous faites allusion. Nous avons tous des idées bien arrêtées, « plus nationaliste » pour les uns, « plus social et européen » pour d’autres, etc.… mais nous ne devons pas nous tromper d’adversaires. Nous devons y parvenir en échangeant, en dialoguant par delà ces idées et le faire en toute sérénité.

    Merci pour tout ce que vous faites pour notre Majorité et notre Pays.

    Bien amicalement

    Jacques

  6. Alain Soler dit :

    Bonjour à tous
    Et le C de Courage!

    Sur le fil Leadership, je soulignais l’exigence de cette vertu première : le courage !

    « On doit demander autre chose à nos gouvernants que l’exemplarité, on doit exiger le courage »
    Au moment de défendre le bilan de quatre années d’intenses activités législatives et diplomatiques, le courage dont fait preuve notre Président est une Evidence pour tous les observateurs, nationaux et internationaux.

    En quatre années de présidence après avoir exercé tous les mandats électifs, à tous ces postes au service de la collectivité il aura accumulé des preuves irréfutables de ce courage indispensable à l’exercice de la fonction présidentielle.

    CQFD : on peut s’étonner dans votre analyse du bilan cher Jpr, qu’en compagnie du C de croissance vous n’ayez pas doublement soulignez ce C de Courage, cette vertu primaire de la présidence Sarkozy qui s’est manifesté avec tant de sagesse et d’ambition pendant la crise financière,

    Et ce courage que devra toujours manifester l’exécutif pour affronter les suites d’un rebond économique de l’après 2012, pendant lequel il faudra maitriser les corporatismes et la réduction continue des déficits.
    Alain

  7. Alain Soler dit :

    C comme communiquant
    Revers coupé pour les défenseurs des droits

    - JF Kahn le « Défenseur » du droit de cuissage, fin de partie pour cet aigre fin ; faux-vrai journaliste et vrai-faux politicien ! Je vous fais un aveu, s’il dit vrai, cette fois…je ne le regretterai pas !
    - Jack Lang ne sera pas le Défenseur des Droits; pour lui non plus il n’y aura pas mort d’homme, la fin d’un symbole celui d’un faux humaniste et d’un vrai sectaire.
    - Pierre Bergé en Défenseur des droits d’image du Mitterrandisme n’est pas content d’un billet publié par « son journal Le Monde », au milieu des hymnes à la gloire des trente piteuses, crime de lèse-majesté insupportable que cet article impertinent.

    Dans un mail rageur à la rédaction du Monde, le Millionnaire – ils sont si nombreux au PS – a rappelé aux journalistes du Monde leur devoir démocratique de liberté, celui de lui obéir sinon plus de millions !
    Tiens la rédaction du Monde si fière de sa liberté éditoriale n’a pas bougé, rien même pas de menace de grève !!!

    Avec DSK, Bergé et leurs amis socialistes on apprend que la liberté et l’indépendance ont un prix, cela s’achèterait comme les déjeuners secrets du pacte qui le liait à Marianne, Libé & Nouvel Obs, au moins trois titres d’une presse « indépendante » priée de porter la parole de l’ex-futur-président !

    Combien de millions pour ce plan com concocté par Ramzi Khiroun, l’homme à la Porsche de DSK? Plan com inspiré nous disait-on de la campagne exemplaire d’Obama @ 600M$!
    Combien pour avoir muselé l’éditeur de Tristane Banon qui dû censuré le chapitre de son livre sur l’attaque qu’elle subit de DSK.

    Pourquoi n’ont-ils rien dit tous ces copains d’Anne Sinclair? Réponse par corporatisme politique & millions à gogo pour ces bobos superstars du bling-bling !

    Jpr : « Pour convaincre la majorité doit montrer que « la victoire est en elle ».
    C’est l’évidence. Pourvu qu’il ne soit pas trop tard pour le faire savoir ajoute Claude qui pointe une faiblesse évidente de nos communicants de la majorité présidentielle !

    Il serait temps de reprendre pied dans ce domaine, avec l’illustration de l’hypocrisie et de la faillite morale des dirigeants socialistes et de leurs relais dans les médias, la majorité doit communiquer sur ses résultats, sur ses valeurs dont: celle du courage et celle de son dynamisme!
    Alain

  8. Zwartepiet dit :

    Réponse (en vrac) à emmanuel:

    Je pense que, sur le plan (macro)économique, le « mal européen » consiste fondamentalement en l’incapacité –présente ET future– pour l’UE de générer de la croissance (du PIB). C’est ce qui plombe l’Europe par rapport, par exemple, aux Etats-Unis –comme l’a fort bien expliqué le Prix Nobel Paul Krugman, dans l’article ci-dessous:

    http://www.nytimes.com/2010/04/09/opinion/09krugman.html

    Au cinquième paragraphe, tout est dit: si la santé économique des Etats-Unis s’est considérablement améliorée de 1946 à 1956, c’est-à-dire une baisse du ratio Dette/PIB, ce n’est pas parce que l’endettement public américain a décru (il a, au contraire, légèrement crû) mais bien plutôt parce que le PIB américain bénéficia, sur cette période, de taux de croissance de 4 à 6% par an… combinés à une inflation correspondante. Bref, tout le contraire de la stagflation qui frappe, aujourd’hui, l’UE! Certes, on a de l’inflation en Europe –mais uniquement au niveau des produits et services, pas au niveau des salaires, ni au niveau de certains actifs (immobilier,…).

    C’est bien cette simple vérité –ce dynamisme propre au capitalisme yankee– qui fait que, en dépit d’un usage effréné de la « planche à dollars »– le dollar (US) a encore de beaux jours devant lui… Les Etats-Unis se sont toujours sortis de l’ornière du surendettement par une croissance insolente de leur PIB. C’est aussi ce qui explique que, si les Etats-Unis sont une jeune nation (par rapport à la vieille Europe), le dollar, en revanche, est le doyen des devises. L’euro, par rapport au dollar, est une devise adolescente, en pleine crise… Le dollar, quant à lui, semble indestructible et nanti d’une résilience à toute épreuve –jugez-en donc:

    Le dollar (américain) a traversé une épouvantable guerre civile (1861-1865), une première récession (années 1890), une Première Guerre Mondiale (1914-18), une deuxième récession (Crise de 1929), une Deuxième Guerre Mondiale (1940-1945), la guerre de Corée (1950), du Vietnam (1963-72), deux chocs pétroliers, deux guerres du Golfe, le 11 septembre et, last but not least la crise des subprimes de 2008… Ouf! Pourquoi donc voudriez-vous que les investisseurs internationaux, les détenteurs d’épargne, doutent du dollar?!?

    Quant à la crise des dettes souveraines européennes, j’y vois plutôt une crise plus profonde, plus existentielle: celle de l’identité européenne –inexistante. Comme je le disais un jour, sur un forum/blog américain: les Européens sont prêts à quasiment tout partager, à mettre tout en commun –sauf l’argent! Les Européens sont prêts à partager la politique étrangère (dans certaines limites, bien sûr), la R&D, les diplômes et qualifications professionnelles (Erasmus), le droit et la législation, l’agriculture (PAC) et même, finalement, la monnaie (€) mais pas leurs richesses (via la fiscalité).

    C’est une différence importante avec les Etats-Unis et la vision qu’ont les Américains d’eux-mêmes. Ainsi, lorsqu’Angela Merkel, la Chancelière allemande, déplore l’indolence –le dolce farniente– des pays du Club Med (les PIGS) par rapport au stakhanovisme germanique et nordique, elle adopte un discours que n’aurait jamais un responsable –par exemple, un Gouverneur– américain! En effet, aux Etats-Unis aussi, tous les états ne sont pas aussi « vertueux » les uns que les autres: la Louisiane, c’est un peu la Grèce des USA… avec ses « glandeurs », son Mardi Gras et une économie basée entièrement sur le tourisme carnavalesque… La Floride? Idem: des agrumes, des bayous, Disneyworld et des retraités… Le Montana? Des bûcherons, des hillbillies et des trailer trash, càd des gens qui vivent, en permanence, dans des campings… Bref, tous les états américains ne peuvent se targuer d’être aussi performants, aussi innovants que la Californie (Silicon Valley), New York (Wall Street), le Michigan (production automobile) ou le Texas (pétrole). Mais la différence entre, par exemple, les Californiens et les Louisianais, c’est que les premiers ne voient pas les seconds comme des « étrangers pathétiques et parasites » qui tirent injustement profit des Etats-Unis en tant qu’union monétaire et fiscale! Californiens et Louisianais sont, avant tout, américains!! Ils sont interchangeables… et la mobilité socioprofessionnelle américaine est là pour le prouver: plus de 8 millions d’Américains changent d’état, chaque année, pour des raisons professionnelles, entraînant dans leur sillage plus de 32 millions de relatives.

    C’est bien, actuellement, le drame (refoulé/occulté) de l’Europe: lorsque les vertueux Allemands, Autrichiens, Hollandais,… observent les Grecs se débattre avec leur dette, ils ne voient pas des « frères » allemands –ils ne voient que des « imposteurs » méditerranéens, plus proches des Turcs ou des Albanais que des Germains… Et pourtant, que serait l’Europe sans son fabuleux héritage gréco-romain? Où se trouve le véritable berceau de l’Europe sinon en Grèce, en Italie, en Espagne et au Portugal? Que serait le rayonnement de l’Europe si celle-ci avait été circonscrite à l’Allemagne, aux Pays-Bas et à la Scandinavie? Il serait comparable à celui du Canada par rapport au rayonnement des Etats-Unis! (malgré tout mon respect pour nos amis canadiens)

    Salutations de Bruxelles,
    Zwartepiet

  9. Alain Soler dit :

    Bonjour à tous,
    Jpr: « La question d’une candidature au centre s’étudiera en fonction des conditions d’accès au second tour. »

    () De quel Centre parlez-vous ?
    - celui du Nouveau Centre associé à la majorité présidentielle de 2007 ;
    - celui des Radicaux qui viennent de quitter l’UMP en se disant toujours fidèles à la majorité jusqu’aux échéances électorales;
    – celui du Modem opposé à cette même majorité,
    - ou celui représentatif du centre au sein de l’UMP ?

    () Si l’on est convaincu de votre sincérité et de votre fidélité à votre formation on ne peut pas croire qu’il s’agisse d’étudier une candidature centriste extérieure à l’UMP – celle du radical JL Borloo pour être clair – ce n’est évidemment pas votre rôle !

    Ce dernier vient une nouvelle fois de se déclarer prêt à se présenter – pour gagner – ! Il en a le droit, hors UMP, même si sa présence favorise à l’évidence les oppositions.
    - Pour gagner – dit-il avec la force de la répétition, une prise de parole bien présomptueuse !

    Quant à une candidature centriste émanant de l’UMP, pourquoi limiter cette manœuvre de division au courant centriste ; pour faire bonne mesure encourageons également les autres courants gaullistes pourquoi pas une candidature des souverainistes, ou des gaullistes sociaux … !

    () Si l’on n’est pas convaincu, ni de votre sincérité ni de votre fidélité à votre formation l’UMP, on peut alors accepter que vous encouragiez l’émergence d’une candidature de division, celle d’une formation extérieure à l’UMP (NC, Radical, confédération des centres…),

    Sachant que se faisant vous observez, comment dites-vous : « En fonction des conditions d’accès au second tour. » Eh oui en fonction du vent, du sens de rotation de cette fameuse girouette pour franchir le pas !

    Je parlais de Courage, inutile de vous précisez que l’attitude de la girouette n’illustrerait pas – pour moi – cette vertu première !
    Alain

  10. Carole dit :

    Bonjour monsieur Raffarin,
    Bonjour à tous,

    D’ici aux Présidentielles, nous allons assister à un déballage piteux des dessous de la République, me semble-t-il. L’affaire DSK va s’intégrer au programme politique. Que triste.

    On reste béat quand on entend ceci :
    http://www.20min.ch/ro/news/monde/story/29642471
    ————————————-
    ….un ancien ministre qui s’est fait poisser à Marrakech dans une partouze avec des petits garcons…..
    ————————————- dixit L Ferry

    Grand Journal Canal + heure de grande écoute, du direct. Amusant de constater l’expression du visage des intervenants. Ils savaient pas, oh les menteurs (certains)……….
    Tout le monde sait, tout le monde savait mais tout le monde se tait.
    Ancien ministre qui a toujours pignon sur rue ?
    Ancien ministre protégé par le système élyséen?
    Ancien ministre a qui on ne demande aucun compte ?
    Ancien ministre sous quel gouvernement ?
    Ancien ministre qui a profité de notre si intelligente ouverture à Gauche ?
    Ancien ministre de Droite ?
    Ancien ministre poursuivi par la Justice ?

    La République serait-elle au-dessus des lois ?
    Qu’allons nous encore découvrir sur cette omerta si bien « gardée » par médias et politiques associés ? Les langues se délient………………………………..
    La pédophilie serait-elle moins grave quand elle est pratiquée au Maroc ?

    Présidentielle 2012 = la grande lessive ????????

    Répugnant !!!!!!!!!!!!

    Et après il faudrait avoir Confiance…………..

    Cordialement.

  11. Carole dit :

    Bonjour à tous,

    Espagne : Viva Messi, quel joueur !

    Petit tour à Madrid, entre autre Plaza del Sol .
    Quelques slogans de ces jeunes désabusés par le système :
    ¡No estamos de fiesta !
    ¡La voz de las calles!
    ¡No nos representan !
    ¡Dictatura de los mercados !
    Que se oiga en todo el Mundo.
    Necessidad respeto que de pan.
    ¡Seguimos luchan !
    STOP NEW WORLD ORDER……………………………………..

    Des jeunes (muy poco d’extrême Gauche), des grands parents, des enfants, des hommes en costume y corbata (en francais,? je sais plus comment l’on dit)………. Sin alcool y drogua, sont pacifiques, mais tellement désespérés. +++ de 45% des jeunes (diplômés ou pas) sont au chômage.
    Ils ont des emplois pour certains très mal rémunérés, donc pour combler job au black. Qui ne le ferait pas pour nourrir sa famille.
    Ils sont en train de comprendre qu’un pays sans industrie est un pays mort. Claro, ils ont le tourisme, mais avec la crise………………
    Les espagnols ne parlent que de la chef de l’UE : Merkel. Ils sont fiers les espagnols, ils aiment pas qu’on les traitent de vacanciers.

    Espagne/Allemagne et histoire de concombre :
    Les médias nous ont d’abord parlé de concombre bio !!!!
    Puis le mot Bio a disparu et seulement le concombre espagnol est usité.

    Aucune relation, comme c’est curieux, entre :
    1 Bio, concombre, sans pesticide…….
    2 Excréments (engrais naturel) niche de l’horrible Escherichia coli et culture Bio ????
    3 Nos ayatollahs verts ne vont pas s’emparer de cette sombre histoire, ben non, parce que l’on pourrait faire le rapprochement entre engrais, Bio et bactérie tueuse …….
    On nous prend vraiement pour des andouilles..

    On va bientôt nous faire croire qu’un troupeau de vaches est venu s’alléger sur un champ de culture de concombres. Si cela n’était pas aussi dramatique, on pourrait en rire !!!!!!!!

    Constat d’une voyageuse : Madrid (petit bijoux ) est autrement plus propre que Paris.

    Bien cordialement à tous.

  12. SEDAT Reynaldo dit :

    [...] La brouette,la pioche et le rateau…! Mdr,trop fort.
    http://videos.tf1.fr/infos/commentaire-politique-barbier/lci-le-commentaire-politique-de-christophe-barbier-du-31-mai-6510997.html

  13. Zwartepiet dit :

    Réponse à Carole:

    Le mouvement des « Indignés » se répand un peu partout en Europe… y compris ici, à Bruxelles (commune de Saint-Gilles). Personnellement, je ne partage pas votre angélisme, votre attendrissement envers ce « Mai ’68″ version bobo: pas de vilains gauchistes (?!), pas d’alcool, pas de drogue,… même pas de « bougnouls »! Ah! La « révolution » de rêve pour les bourgeois!

    Ce mouvement d’exaspération me rappelle, en fait, la révolution allemande de 1918: la mutinerie de Kiel, les soviets de Hambourg, Munich,… les spartakistes et leurs leaders martyrs, Rosa Luxemburg et Karl Liebknecht(*). A l’époque, la tourmente révolutionnaire n’était pas partie du Maghreb, d’un Printemps arabe mais de la Russie, fraîchement soviétique (révolution d’octobre 1917).

    Les gauchistes allemands pensaient pouvoir reproduire la révolution bolchévique et transformer l’Allemagne impériale en Allemagne soviétique!! Hélas, on connaît la suite: les Freikorps et la faction nationaliste et revancharde de l’Allemagne ont promptement sifflé la fin de la récré bolchévique, traçant la voie au nazisme victorieux des années 1930… D’ailleurs, l’Espagne elle-même connut un sort similaire, en 1936: avantage initial aux Républicains et aux anarchistes espagnols… jusqu’à la terrible répression franquiste, soutenue par Hitler et Mussolini. La France officielle de l’époque, sous la pression des Cagoulards, restant neutre, permettant ainsi la victoire des fascistes espagnols en 1939.

    Le même scénario n’est-il pas en train de se reproduire aujourd’hui sous nos yeux? Le caractère bon enfant, tolérant, anticonformiste de ces rassemblements d’ »indignés » ne doit pas nous faire perdre de vue la montée de l’extrême-droite partout en Europe –et à commencer par l’Espagne où le PP vient d’infliger une cuisante défaite au PS de Zapatero… Ailleurs, en Grèce, on observe déjà les premiers pogroms anti-immigrants… Ainsi, comme dans l’Europe en crise des années 1930, on peut s’attendre à ce que ce soit l’extrême-droite qui tire les marrons du feu allumé par une jeunesse désabusée, généreuse mais naïve et, surtout, oublieuse de son propre passé!

    J’aimerais enfin dire un dernier mot au sujet de cette germanophobie primaire qui semble animer nos amis espagnols, grecs (et demain, italiens et français?). Comme je l’expliquais dans mon message précédent (ci-dessus), les Allemands et, de façon plus générale, les Européens du Nord, devraient cesser de regarder leurs congénères méditerranéens comme des Untermensch indigents et parasitaires –les Nordiques devraient davantage prendre exemple sur nos cousins américains, lesquels n’envisagent nullement de se « débarrasser » des états les moins rentables de leur union!

    Cela dit, l’autre moitié du chemin doit être franchie par les Grecs et les Espagnols: ceux-ci doivent bien réaliser que, s’ils ne veulent pas agonir sous le poids d’une dette hypertrophiée, eh bien, ils n’avaient qu’à pas emprunter au départ! Ou bien, à l’instar des Japonais, emprunter « entre eux » –dans la mesure où une dette intérieure se gère plus facilement qu’une dette extérieure…

    On dit encore que l’Allemagne a bien profité de cette division du travail intra-européenne qui contraint, en définitive, les pays de la périphérie (de l’UE) à acheter à l’Allemagne… C’est vrai mais encore faut-il observer la nature de ces achats. Comme l’article suisse ci-dessous(**) le rappelle, Athènes est le deuxième marché, après Moscou, pour la prestigieuse 4×4 Porsche Cayenne: excellente nouvelle pour les ouvriers, cadres et actionnaires de Porsche/VW! Mais, pour le même prix –càd pour un même montant d’exportation– le contribuable allemand aurait sans doute préféré apprendre que la Grèce est le deuxième marché pour Trumpf Gruppe, leader mondial de machine-outils! Car, dans ce cas, le contribuable allemand aurait compris que la Grèce, loin d’utiliser sa ligne de crédit (basée sur un euro fort) à des fins somptuaires et improductives (achat de Porsche 4×4), se donne, au contraire, les moyens de rembourser ses emprunts (en euro) en se dotant d’une industrie, en fabriquant elle-même des produits! Qu’est-ce que les Allemands auraient dû faire? Refuser de vendre leur Porsche aux Grecs et leur dire: « Nous ne vous vendrons plus que des machine-outils! » ?

    Zwartepiet

    (*) http://fr.wikipedia.org/wiki/Ligue_spartakiste

    (**) « La Suisse protège les milliards de célébrités grecques redoutant le fisc ».
    Par Philippe Rodrik

    vendredi 14 mai 2010
    par J.G.

    [...]

    La Porsche Cayenne, un must !

    “Moscou détient le record mondial de Porsche Cayenne par tête d’habitant. Et, juste derrière, c’est Athènes, indique Arturo Bris, professeur de sciences économiques à l’illustre école lausannoise de management, IMD. Si cette réalité donne l’impression que les riches, les personnes exerçant des professions libérales, ne participent pas à l’effort fiscal, cela est dévastateur.”
    [...]

    http://www.xn--lecanardrpublicain-jwb.net/spip.php?article339

  14. Ernest Gransagne dit :

    Oui, oui…

    Qui va pousser la brouette ?

    Et puis, il y a brouette et brouette…

    La brouette allemande possède deux roues sur son essieu : c’est drôlement moins fatiguant !

    La brouette Hemmerlin bien équilibrée est sacrément plus efficace que toutes les brouettes à deux sous que l’on trouve chez la grande surface de bricolage du coin.

    Et encore faut-il que son pneu soit bien gonflé ?

    Cela dit c’est vrai, on ne discute pas avec une brouette, il faut seulement bien la choisir.

    Et quand on n’a pas le choix sur la brouette, il est difficile de la pousser avec efficacité.

    Même chose avec la pioche ou le râteau.

    C’est essentiel la qualité d’un outil.

  15. DELBECQ Gérard dit :

    Monsieur le Premier Ministre Bonjour,
    Je m’adresse à vous en désespoir de cause. Je suis un ingénieur français (30 ans dans la sidérurgie française), consultant, actuellement en Algérie depuis plus de 10 ans. J’ai travaillé dans plusieurs Ministères algériens et pour de nombreuses entreprises publiques et privées dans le cadre de contrats d’assistance financés par l’Union Européenne. J’ai, par exemple entre 2004 et 2006, travaillé comme expert industriel dans le projet d’assistance aux autorités algériennes dans leur programme de privatisation. J’ai, à l’époque eu des échanges nombreux avec l’Ambassade de France pour inciter les entreprises françaises à s’intéresser à ces privatisations.
    Aujourd’hui j’essaie toujours de mettre mes compétences au service des entreprises françaises mais n’ai pu obtenir aucune aide du Consulat, ou d’UBIFRANCE, ou de la CCFA pour me mettre en relation avec les bonnes personnes. Je n’ai pu assister au Forum à Alger pour diverses raisons, mais serai demain à la Foire Internationale d’Alger.
    J’espère que vous pourrez m’aider à trouver les bons contacts dans les projets des entreprises françaises que vous accompagnez depuis que le Président vous a confié cette mission. Ma connaissance du pays et des hommes ne peut qu’être utile dans ces projets.
    Par avance Merci.
    Salutations Respectueuses.
    Gérard DELBECQ
    Tel Algérie: +213 7 72 91 89 54 & +213 5 40 35 27 98
    Tel France: +33 6 89 43 32 58

  16. Carole dit :

    Zwartepiet,

    Pas trop le temps d’épiloguer, mais :

    Pas mal le rapprochement du mouvement des indignados avec le spartakiste. Mouvement de propagande (superbement orchestré) « au secours » de ceux qui crevaient de faim….. Staline et le parti communiste allemand…… Epuration des antifaciste…..
    La guerre civile espagnole : main dans la main des républicains avec l’internationale communiste…… Epuration là aussi des antifacistes……..
    Encore un coup des rouges…………………

    Bref, Swartepiet, l’angélisme n’est pas mon truc.
    ———————————————-
    Personnellement, je ne partage pas votre angélisme, votre attendrissement envers ce « Mai ’68″ version bobo: pas de vilains gauchistes (?!), pas d’alcool, pas de drogue,… même pas de « bougnouls »! Ah! La « révolution » de rêve pour les bourgeois!
    ———————————————-
    Je ne m’attendris pas, je m’interroge. Je ne pense pas à un mai68 version bobo.
    1 La liberté des moeurs, de la contraception, de la fumette……. ils l’ont
    2 Alcool/droga : sorry, mais c’était affiché en grand sur la place.
    3 Pourquoi parler de « bougnouls » ??????? Franchement, comme vous y allez, cela ne me serait pas venu à l’idée ! Pourquoi dévier ainsi ???????.
    4 La Révolution « rêve de bourgeois ». Rêve ou cauchemar ? Pourquoi « bourgeois » ??????

    Ce que j’ai entendu sur cette place, ce sont des personnes de générations différentes, qui veulent travailler dignement, se prendre en charge, sont furieuses contre les banques, contre la bulle immo, sont contre le racisme, contre Zappa, même s’ils reconnaissent que tout n’est pas de sa faute, etc. Et il faut souligner que ce mouvement n’est pas enorme, tous ne peuvent faire le pied de grue à longueur de temps. Oui, ils ont profité de l’UE, mais quand tout s’écroule, on devient amnésique, non ????????
    Ce qui m’est apparu : des personnes qui voient un tunnel sans avenir, no pour eux, ni pour leurs enfants.

    Quant à la Grece, l’inventaire commence à être en cours. Privatisations et ventes dirait-on.
    http://www.businessinsider.com/greek-assets-sale-2011-5?op=1
    Machines-outils, plus grosses ventes en Asie et AL. Les grecs ne devaient pas trouver cela vraiment utile, un peu comme en France.

    Pour les fonds qui se déplacent en Suisse, c’est comme en Argentine en 2001, $$$$$$ valeur refuge, puis direction les EE.UU y Paraguay et cela continue encore aujourd’hui.
    La différence, c’est que les grecs ne peuvent pas dévaluer, comme l’avait fait l’Argentine, donc l’argent file en Suisse.

    Porsche Cayenne, effectivement excellent. Dans une situation différente, cela fait penser aux Ferrari (record de vente en Chine) malgré ……………………..

    Cordialement.

  17. emmanuel dit :

    Pour tous ces commentaires, la France n’étant pas tout à fait une République Bananière, il faut simplement faire confiance à notre justice.
    Luc Ferry a fait un coût médiatique. Il était dans ‘l’ombre totale des médias. Il a retrouvé une certaine lumière…
    C’est en cela que ses propos sont répugnants.
    Luc Ferry est devenu le Philosophe de la délation show-business. Luc Ferry est il seulement philosophe?
    Dans quel groupe de définition de la philosophie pourrait-on classifier sa démarche:
    -Premier emploi et premier groupe : philosophie comme réflexion critique=>Socrate
    -Deuxième groupe : philosophie comme art de vivre : Socrate ; stoïciens, épicuriens, sceptiques grecs
    -Troisième groupe: philosophie comme métaphysique (savoir absolu) : philosophes du 17ème (Descartes, Leibniz, Spinoza) ; présocratiques.
    Evidement dans aucun.
    En fait sa démarche c’est de la délation gratuite. Si l’affaire extrêmement grave qu’il a balancée à la foule était avérée, il fallait la réserver à l’usage et au discernement d’un procureur.
    Avec ce type de comportement abjecte on peut tout envisager ; y compris la prolifération de sites web à caractère diffamatoire du type « je dénonce mon voisin.com », ou « je suis partout.com ».
    Une certaine France de la collaboration a fait ces choux gras de la délation.
    On peut également imaginer des boites aux lettres à l’effigie d’une tête de corbeau, pour les dénonciations anonymes. Une boite du même type que celle visible au palais des Doges. Sur la pierre de cette boite on peut lire : « Dénonciations secrètes contre toute personne qui dissimule des faveurs ou des services, ou qui cherche à cacher ses vrais revenus ».

  18. Charles dit :

    Cher JPR,
    La victoire est d’autant moins probable et souhaitable, qu’un bon nombre de français ont décidé de dégager Sarkozy, et cela, pour les raisons les plus diverses, qui s’ajoutent les unes aux autres. Pour nombre d’entre eux, la coupe est pleine, et a même largement débordée. Un seul exemple suffit à illustrer ce rejet, c’est le racket des automobilistes avec les radars, où là, un bon nombre d’électeurs ont envie de régler leurs comptes, et ce n’est qu’un exemple, mais le plus parlant. Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’une frange non négligeable de l’électorat, ne votera pas pour une autre politique, mais contre Sarkozy.

Laisser un commentaire