Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

5 commentaires

  1. Ernest Gransagne dit :

    Bonjour à tous,

    6 JUIN 1944 : opération OVERLORD. Le jour le plus .

    Un événement majeur pour l’Humanité.

    La dictature ségrégationniste et sectaire écrasée par la Liberté l’Égalité et la Fraternité.

    6 JUIN 2011 : opération OVERMADNESS. Le jour le plus long pour D. S. K.
    D S K Signifiant « D andy à S alves K si (ksy, lettre grecque = à X)
    C’est bien de « X » dont il s’agit ici.

    Un non événement majeur pour un Président déchu.

    La dictature ségrégationniste et sectaire écrasée par la liberté, l’égalité et on l’espère la fraternité des plus faibles…

    … en attente de la VÉRITÉ.

    Ernest Gransagne

  2. emmanuel dit :

    Le grand emprunt pour des investissements d’avenir = 30milliards à 60 milliards avec levier.
    La garantie donnée par Sarkozy aux banques avec vos impôts = 159milliards.
    Et comme la Gréce va faire défault et bien qui va payer aux banques cette somme: les classes moyennes avec nos impôts…
    Sarkozy l’ami des banques est l’énemi des Français.

    La France relève à 159 milliards sa garantie au Fonds européen de stabilité financière

    Le gouvernement va déposer un amendement au collectif budgétaire portant de 111 milliards à 159 milliards d’euros la quote-part garantie par la France au Fonds européen de stabilité financière.
    C’est la traduction de l’accord trouvé lors du sommet européen du 24 mars sur l’augmentation des garanties des Etats au Fonds européen de stabilité financière (FESF) : le gouvernement va déposer un amendement au collectif budgétaire (en cours d’examen à l’Assemblée nationale) portant la quote-part garantie par la France de 111 milliards à 159 milliards d’euros. Comme l’a souligné la ministre de l’Economie, Christine Lagarde, devant les députés, il s’agit de faire en sorte que la capacité de prêts du FESF avec la note triple A atteigne effectivement les 440 milliards d’euros escomptés (elle n’atteint aujourd’hui que 250 milliards car seuls 6 pays européens sont notés triple A). D’où la nécessité d’augmenter les garanties apportées par les Etats. « La France va être un des premiers pays à mettre en oeuvre ses engagements », souligne Christine Lagarde.

    L’impact pour les finances publiques est nul à court terme : la garantie n’a d’incidence ni sur le déficit ni sur la dette. Il ne se ferait ressentir que si un Etat secouru (Grèce, Portugal, etc.) venait à faire défaut.

    ETIENNE LEFEBVRE

  3. emmanuel dit :

    Entre Sarkozy et Merkel si vous aviez le choix:

    Merkel:
    Aides à la Grèce : l’Allemagne met les points sur les « i »
    Un pas en avant, un pas en arrière. Alors que le Premier ministre luxembourgeois et président de l’Eurogroupe Jean-Claude Juncker avait dit, au nom de la zone euro, s’attendre à « un financement supplémentaire accordé à la Grèce en échange de conditions strictes », l’Allemagne a apporté ce lundi un cinglant démenti.

    Sarkozy
    La France relève à 159 milliards sa garantie au Fonds européen de stabilité financière

    Le gouvernement va déposer un amendement au collectif budgétaire portant de 111 milliards à 159 milliards d’euros la quote-part garantie par la France au Fonds européen de stabilité financière.

    Sarkozy l’ami des banques.

    Merkel soucieuse de défendre les intérets de tous les Allemands.

    Sarkozy plebiscite la spéculation.

    Merkel s’attaque aux ventes à découverts, aux dérivés de dettes, aux paradis fiscaux.

  4. Jean-Michel GORRY dit :

    Plaidoyer pour l’agriculture irriguée

    Nous avons le devoir de sécuriser la ressource en eau des agriculteurs :
    - pour assurer les agriculteurs d’un revenu réguier,
    - pour pouvoir conclure des contrats que l’on pourra honorer aussi bien en qualité qu’en quantité et ainsi rassurer nos clients métropolitains et étrangers,
    - pour exporter nos produits et limiter le déficit commercial,
    - pour aider les pays proches de nous à se nourrir et éviter des vagues d’immigration destabilisants les pays de départ mais aussi les pays de destination,
    -pour éviter à l’Etat et aux assurances de couteuses indemnisations.
    60 % des sinistres sont causés par la sècheresse qui est le problème le plus facile à résoudre :
    Des retenues dans des vallons permettent de stocker de l’eau l’hiver pour un euro par m3 si le sol est suffisamment étanche.
    Dans les plaines aux sols filtrants les retenues avec des bâches assurant l’étanchéité ont un coût de 4 euros du m3.
    Les emplois créés par un tel programme vont du secteur des Travaux public et Génie Civil, à l’installations de Jeunes Agriculteurs sur des fermes moyennes irriguées plus facilement viables, en passant par l’industrie agro-alimentaire assurée de trouver des approvisionnements réguliers.

    Pour cela, nous avons besoin de retrouver de la liberté pour l’installation de nos sols, de diminuer la pression des écologistes qui, par leurs exigences outrancières, contribuent à rendre prohibitifs ces travaux vitaux pour les agriculteurs qui ont le droit à un peu de sécurité, pour notre Pays qui a besoin de se développer, et pour le Monde que nous devons contribuer à nourrir.

  5. Brieux Jean-Yves dit :

    Belle démonstration de l’acuité de certains vis a vis des problèmes qui nous concernent tous, mais au sujet desquels seuls quelques «passionnés» s’autorisent à nous faconner la pensée…

    Il faut espérer que les décisions à prendre, en matière d’Agriculture, le soient par des gens qui savent de quoi ils parlent et non par des bureaucrates parisiens (ou assimilés) qui ont trop souvent dédaigné les intelligences pourtant brillantes qui avaient le malheur de venir de la province !…

    Moi, je soutiendrai, si j’en avais le pouvoir et vous l’envie, votre candidature au poste de ministre de l’Agriculture !… ( on en reparle dans 10 ans ! ?… ).

    Bon courage et belles moissons !

    Jean-Yves Brieux

Laisser un commentaire