Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

74 commentaires

  1. Jany dit :

    Monsieur le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin,

    Vous avez su, au travers un texte de qualité, montrer le Président de la République Jacques Chirac dans sa dimension…

    N’opposons pas le principe d’humanité a celui de l’efficacité dans les deux présidents, il y a entre tous les deux, un espace d’éveil, un chemin parcouru…

    Je n’ai pas encore lu de livre de Jacques Chirac, cela viendra, car je sais qu’il a marque son temps avec une approche singulière de la politique.
    Ce n’est pas un hasard si les français, dans leur grande majorité, aiment l’homme dans sa discrétion, sa force et ses faiblesses.

    De la cohésion au renouvellement, il y a toute une approche politique qui est née sous la Présidence de la République de Jacques Chirac.

    Peut-être en reparlerons-nous un jour.

    Laissons l’homme continuer a réfléchir le temps dans la quiétude des sous-bois.

    Bien cordialement,

    jany

  2. mhs dit :

    Monsieur Le Premier Ministre,

    J’ai lu votre commentaire avec attention et suis d’accord avec vous,on se serai tout de même passé du vote du Président Chirac pour F.Hollande même avec ses qualités,tous les membres de l’UMP ainsi que les ministres se sont trouvés à faire des contorsions devant les journalistes pour expliquer l’humour Correziens!!!

    Cordialement
    Marie-Hélène

  3. desvouas dit :

    Monsieur le Sénateur,

    La fidélité à Mr Chirac vous honore…n’est-il pas celui qui vous a donné accès à la notoriété , et ne pas
    l’oublier est bien normal …..tenter pour cela de perdre en partie de votre crédibilité en tentant de minimiser sans y parvenir vraiment , ses propos aberrants pour ne pas dire absurdes , c’est payer cher……la vieillesse est un naufrage aura dit un grand regretté …….

    j’ai à quelques jours prés le même âge que lui, et le naufrage je le constate physiquement et par grande chance tout en conservant ma  » tête » qui continue a se passionner pour la physique industrielle et les mathématiques appliquées après 60 années vouées à la création industrielle
    et prés de dix brevets dont certains ont été l’objet de réalisations à l’internationale ,le dernier
    objet d’une découverte irréfutable me valant le rejet du monde des conservateurs . déclinée en un procédé brevetable cette découverte devrait finir par retenir l’attention d’un Responsable politique
    après avoir été l’objet d’un rejet capricieux d’un Ministre d’état sous votre propre gouvernement !!!

    SI le propos vous interpelle , faites le moi savoir je vous en dirais plus si vous m’assurez de la confidentialité de la correspondance…échangée car je n’ai jamais dévoilé le fait , par respect malgré tout pour ce Ministre qui aura été en son temps une grande figure dans son secteur d’activité ..

    bien cordialement à vous

    CLAUDE DESVOUAS Ingénieur retraité , 60 ans d’activité dont 30 en tant que pdg de ma pmi
    dont j’ai voulu conserver l’existence après avoir cédé son activité il y a 14 ans , ce dans l’espoir d’arriver un jour à valoriser les 2 derniers dossiers conservés .

    l’un concerne l’économie d’eau
    l’autre l’économie d’énergie …..les sujets de mes préoccupations depuis 60 ans qui sont devenus d’actualité brûlante,

    L’ingénieur dispose, face au politique d’un atout exceptionnel dans sa recherche d’innovation de rupture, il est en effet en mesure , après avoir imaginé la solution à un problème , ( l’imagination est plus importante que la connaissance : Albert EINSTEIN ) de vérifier grâce à l’outil mathématique dont il dispose , si la formule imaginée est valable ou pas ( performance obtenue et prix de revient .

    le problème posé est mis en équations et la résolution de celles ci conduit à découvrir la valeur de la performance qui peut être assurée et le prix correspondant de la formule a mettre en oeuvre.

    pour exemple pour ce qui est de l’économie d’énergie : le fonctionnement d’un chauffage par le sol se met facilement en équations. Imaginer un fonctionnement basé par exemple sur l’utilisation d’un
    fluide caloporteur inattendu conduit a mettre ce fonctionnement en équations en introduisant les caractéristiques propres de ce fluide . désigner en suite par X la valeur d’un des paramètre caractérisant le mode de fonctionnement retenu, par exemple la température superficielle du sol obtenue……le jeu établi des équations permet en final d’obtenir la valeur de X et par là consécutivement la valeur de tous les autres paramètres , dont le transfert thermique obtenu , et la
    pression qui devra être délivrée pour assurer la circulation du fluide de circulation retenu .

    le prix DE REVIENT des matériels nécessaires est alors établi et il est alors aisé de vérifier s’il est compétitif…par rapport à celui des formules existantes et connues….d’ou déduction des marchés
    accessibles …

    cette façon d’aboutir à l’innovation de rupture constitue une véritable méthode .sI elle fait appel à quelques connaissances , la curiosité n’est pas à exclure . celle ci est en effet nécessaire pour remarque d’abord r les anomalies puis en trouver l’explication possible…

    Urbain Le Verrier , professeur de mécanique céleste à Polytechnique , remarqua ainsi les mouvements inexpliqués d’URANUS . imaginant la présence d’une planète alors invisible il pu en déterminer par ses connaissances la masse et la position……….là même ou quelque temps plus tard
    un astronome allemand pu à BERLIN l’observer grâce à une lunette nouvelle fabriquée.

    cette découverte valu à URBAIN LE VERRIER l’hommage du monde scientifique d’alors ( 1746)

    Notre Cher Président de la République qui apparaît très judicieusement intéressé par la recherche
    scientifique et surtout par tout ce qui pourrait en émaner si nous étions plus créatifs , (un secteur auquel il aura accordé des MD d’euros) devrait pouvoir apprécier cette innovation de rupture d’autant qu’elle ne concerne pas que la FRANCE, mais toute l’EUROPE. C’est avec plaisir que je vous
    éclairerais sur le sujet si telle était votre désir…….

    votre message reçu m’aura conduit à cette confidence ……une tentative de contact avec un
    Responsable Politique qui fait suite à trois autres restées sans réponse à ce jour…
    Devoir me tourner vers nos voisins sera la solution forcée ……..sous peu de temps;
    compte tenu de mon âge qui physiquement m’handicape chaque jour un peu plus …..

    Avec l’expression de ma cordiale considération

    Claude DESVOUAS

    ps Votre ami CHIRAC avait en 1995 judicieusement fait remarquer aux Ingénieurs que les innovations
    dont nous profitions alors avaient déjà pour la plus part 30 ans d’âge : une fervente invitation à se réveiller ……..L’innovation technologique de rupture est une chose rare qui émanant de nombreuses années d’expériences diverses devrait être l’objet d’une plus grande attention ….

    les quelques Instances d’Etat , voulues par les Responsables politiques pour la protéger et la magnifier lui auront en fait été maléfiques quand par manque de moyens financiers , les DIRECTIONS DE COMMISSIONS, ont été confiées aux INDUSTRIELS qui abusant de leur position n’ont pas hésité
    à évincer les innovations nouvelles présentées pouvant gêner les leurs sur lesquelles ils auront construit leur fortune….j’ai conservé les quelques courriers reçus émanant des plus grands concernés , preuves flagrantes de l’existence de conflits d’Intérêt à l’origine de notre difficulté à voir repartir l’activité économique .

    Notre Président est tout à fait conscient de la situation.
    Sa confiance semble limitée au seul monde militaire .il a recruté très judicieusement un CONSEILLER
    technique ingénieur du GEA en le chargeant d’enregistrer les doléances des PMI . Son nom
    Benjamin GALLEZOT . Mon intention est de tenter de le joindre prochainement.

    Vos conseils éventuels seront les biens venus …..

  4. Jany dit :

    De l’efficacité (entre parenthèses) du Président de la République Nicolas Sarkozy…

    Je vais peut-être décevoir beaucoup, mais je trouve que la présidence de Nicolas Sarkozy ne l’a pas révélé, c’est un sentiment personnel…

    En 2007, la France avait besoin d’efficacité pour retrouver les valeurs du management, mais elle avait aussi besoin d’aller plus loin aussi dans l’éveil des valeurs humanistes…

    Je retrouve au travers cette présidence, l’économie des années d’avant 2000, le message du Président sur les régulations nécessaires du marche vient aussi de cette époque…rien de nouveau…

    Il est certain que la Droite dure apprécie le discours, mais les français, dans leur majorité, que pensent-t-ils de l’image globale ?

    Le Président NS a bien dit qu’il ne changerait pas de type de message, l’autre politique ce n’est pas son truc, ni sa méthode…

    S’il est réélu en 2012, ce sera car les français n’auront pas eu de choix attrayant, pas pour son « efficacité »…’ni pour son truc…

    Je ne sais pas…je suis comme beaucoup certainement, dans l’attente d’un « message renouvelé » qui ne semble pas venir…

    En lisant les propos ci-dessus, ne jeter pas la pierre facile, mais comprenez qu’il n’y a simplement que des regrets sur une présidence qui devait (dans mon for intérieur) être prometteuse…

    Bien cordialement,

    jany

  5. Jany dit :

    Pardon pour la faute:
    ne jetez pas la pierre facile
    Jetez (EZ)

    Que ce soit dans les écrits ou dans les actes de tous les jours, rien ne s’effacent…
    Seuls les remords restent…
    C’est a chacun d’en prendre conscience…et de faire en sorte que la vie trouve son harmonie…

    jany

  6. jacqueline de paris dit :

    Bonjour monsieur le premier ministre,
    Je n’ai pas lu encore son deuxième tome, mais je pense que sa mémoire cimentée dans ces livres n’est que un testament d’expérience pour les futurs générations en se servant la France à travers de telles expériences récoltées.
    Tenez bon pour les combats de 2012.

  7. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Monsieur le Premier Ministre,

    « Le troisième homme »

    Votre écrit est remarquable, chaque mot trouve sa place pour nous définir cette « rencontre » entre ces deux hommes si différents dans leur manière de gouverner.

    J’ai souvent écrit que pour comprendre un homme, il fallait l’étudier en ne laissant aucun détail au hasard qu’il soit favorable ou défavorable, son caractère, ses qualités, ses défauts, ses origines, ses identités, sa culture, en tenant compte de son parcours, de certaines circonstances, de sa dimension…

    Les ayant côtoyés durant de nombreuses années, vous étiez sans doute l’un des mieux placés pour le faire. Votre loyauté et votre grand respect de l’être humain permettent de souligner leur différence, de mieux les cerner dans la solitude de leur exercice, d’apprécier leurs réactions devant les événements dans un monde en mouvement permanent, de mieux les comprendre.
    Dans votre témoignage ayant en toile de fond le nouvel ouvrage de notre ancien Président, j’ai tout particulièrement apprécié ce passage de la métamorphose du Président Jacques Chirac. Ce passage est pertinent dans une France si diversifiée avec un Peuple si versatile mais qui aspire à l’unité. « Il a fini par ressembler à la France », il a su le faire et ce n’est pas une chose facile, on ne peut pas lui reprocher.

    Je souhaite que votre texte permette d’éteindre quelques polémiques qui ne sont jamais signe de victoire. Sachons-nous rassembler !

    Merci.

    Amitié

    Jacques

  8. Claude Simonnet dit :

    Très cher JPR,

    Merci pour cette aide à la compréhension de cet évènement.

    Il est difficile de se faire une idée précise et conforme à la réalité après que les médias, ceux qui parlent forts, soient intervenus.
    Entendons par médias, non pas le support, mais tout système qui a accès à la communication de masse et qui l’utilise pour faire entendre des messages vrais, réels, partisans, idéologiques, utiles à l’information ou destinés à la désinformation.
    C’est à travers ce brouillard que le français moyen doit trouver le chemin du réel.

    Bien à vous.

    Claude Simonnet

  9. Claude dit :

    Jany,

    Vous avez bien raison !

    Nicolas Sarkozy n’a rien fait pour empêcher la crise mondiale. D’accord, il n’avait aucune marge de manoeuvre budgétaire (surement pas à cause de ses géniaux et précautionneux prédécesseurs qui avaient réformé la France avec détermination). D’accord, il a réussi, à quand même préparer la France pour l’avenir, concurrentiellement avec l’Allemagne (qui, elle, avait des marges de manœuvre). Mais ce n’est pas pour autant qu’on va lui trouver quelques qualités et lui pardonner de nous avoir laissé subir, même beaucoup moins que les autres, la crise mondiale.

    On ne va surement pas lui pardonner d’être sûr de lui dans l’action alors que l’on préfère largement ceux qui, plus rassurants, doutent d’eux et hésitent à agir derrière le peloton qui s’éloigne loin devant.

    Dans un débat politique local minable, oubliés les subprimes, j’ai entendu parler de « crise Sarkozy ». Nul n’est prophète en son pays !

    Vous avez raison !

    Du moment que l’on est un tant soit peu nantis, pour la qualité de nos siestes, la forme doit l’emporter sur le fond, la culture « humanistique » doit l’emporter sur l’enthousiasme technologique et l’utopie romantique doit gagner contre le pragmatisme et l’efficacité.

    L’histoire jugera qui de l’antique rassurant et du moderne inquiétant avait raison.

    Claude

  10. Zwartepiet dit :

    Re: …ces jeunes générations dont Tocqueville disait « qu’elles constituaient un Peuple nouveau ». Pour Chirac, c’est le rêve français qui doit sans cesse être renouvelé.

    Et quoi de mieux, pour « renouveler » le rêve français, que de l’américaniser davantage? C’est-à-dire en y injectant une bonne dose de communautarisme: quotas pour minorités ethniques, attribution sélective des marchés publics en fonction de la « diversité sociologique » des entreprises/candidats soumissionnaires, etc. Bref, le programme du Président Lyndon Baines Johnson de 1964 à 1968(*).

    C’est d’ailleurs toute l’ambition du Premier Ministre britannique, David Cameron, qui a surnommé son projet de réformes sociopolitiques « Big Society » en référence à peine voilée à la « Great Society » de Lyndon B. Johnson… Bien que ce dernier n’ait fait que reprendre à son compte les idéaux de son illustre prédécesseur (John F. Kennedy), il eut le mérite de mettre en oeuvre une véritable révolution sociale et juridique dont les effets, aux Etats-Unis, se font encore sentir aujourd’hui. Car, d’une certaine manière, les Condoleeza Rice, Colin Powel et Barack Obama sont les enfants et les ultimes bénéficiaires de la Great Society mise en mouvement sous la présidence de Johnson.

    L’Europe –et la France, en particulier– a impérieusement besoin d’un LBJ sui generis qui aurait l’ambition de briser, de dépasser la Ligne Maginot d’un égalitarisme formel et inefficace…

    Toutefois, quand bien même la France se donnerait-elle l’ambition de forcer une plus grande mixité ethnique sur le marché de l’emploi, elle ne pourrait le faire que dans un contexte macroéconomique extrêmement défavorable –en pleine stagflation. En effet, comme le rappelle le document ci-dessous(**), le Président Johnson eut d’autant plus facile à forcer ses concitoyens blancs à partager le gâteau de l’emploi et du statut social que le « gâteau » américain jouissait lui-même d’une croissance insolente de 4.5 à 5% par an! Avec même un record de 10% pour l’année 1964!! Dès lors, permettre aux Noirs (et aux Hispaniques, Asiatiques,…) d’accéder à des « emplois en col blanc » ne se faisait pas au détriment des Blancs. En outre, la production capitaliste des années 1960-70 étant encore largement non-automatisée (pas d’ordinateurs, pas de robots), on ne parlait pas encore de jobless recovery: c’est-à-dire qu’une vigoureuse croissance économique se traduisait forcément par une forte baisse du chômage, par une forte demande de travailleurs. Souvenez-vous: c’était le temps béni des bureaucraties pléthoriques… un monde du travail encombré de comptables, d’aides-comptables, de secrétaires, de contre-maîtres, etc. Bref, la technostructure si bien décrite par J. K. Galbraith…

    Aujourd’hui, hélas, la croissance économique se réalise trop souvent au détriment de l’emploi: ce sont les fusions et acquisitions transnationales et leur corollaire brutal, l’élimination des « doublons »… les licenciements. Par ailleurs, Johnson put imposer ses premières mesures communautaristes (Affirmative Action) au secteur public, à savoir: les nombreuses administrations fédérales (y compris le Pentagone). Or, de nos jours, on le sait, la priorité de nos gouvernements, c’est l’élimination de la (mauvaise) graisse du mammouth! C’est le non-remplacement des fonctionnaires retraités, etc.

    On le voit, la mise en oeuvre d’une Great Society (à la) française n’est pas pour demain: dans une conjoncture de contraction économique, les égoïsmes corporatistes et la défense des privilèges de caste l’emporteront sur les tentatives d’américaniser la société française… avec tous les périls que cela comporte pour la cohésion sociale car, ne l’oublions pas, même avec l’implémentation des Civil Rights, les années 1960 et 1970 ne furent pas qu’un long fleuve d’intégration tranquille pour les Américains!

    Zwartepiet

    (*) http://en.wikipedia.org/wiki/Great_Society

    (**) 2010-08-03 03:33:00
    The US Economy Has Grown The Fastest Under Which President?

    [...]

    Here are the individual performances of each president since 1948:

    1948-1952 (Harry S. Truman, Democrat), +4.82%
    1953-1960 (Dwight D. Eisenhower, Republican), +3%
    1961-1964 (John F. Kennedy / Lyndon B. Johnson, Democrat), +4.65%
    1965-1968 (Lyndon B. Johnson, Democrat), +5.05%

    1969-1972 (Richard Nixon, Republican), +3%
    1973-1976 (Richard Nixon / Gerald Ford, Republican), +2.6%
    1977-1980 (Jimmy Carter, Democrat), +3.25%
    1981-1988 (Ronald Reagan, Republican), 3.4%
    1989-1992 (George H. W. Bush, Republican), 2.17%
    1993-2000 (Bill Clinton, Democrat), 3.88%
    2001-2008 (George W. Bush, Republican), +2.09%
    2009 (Barack Obama, Democrat), -2.6%

    [...]

    http://www.davemanuel.com/2010/08/03/us-gdp-growth-by-president-1948-2009/

  11. Ernest Gransagne dit :

    Bonjour à tous,

    … et pendant ce temps là, AIR-FRANCE achète des Boeing.

    Honteux ? Triste ? Irresponsable ?

    Une incompétence de plus pour cette compagnie ?

    Un peu de tout cela à la fois ?

    Ce n’est pas ainsi que la France et l’Europe « grandiront » dans ce monde qui ne fait pas de cadeaux.

    Surtout pas à ceux qui ne savent pas s’unir.

    L’Europe devrait être « une » face à l’hégémonie du dollar et des forces bipolaires USA / ASIE.

    Nous faisons exactement le contraire.

    Je rejoins assez bien le fond de pensée de Jany.

    Jean-Pierre Raffarin sait cependant donner le bon éclairage… Comme il sait si bien le faire il expose une synthèse juste et volontairement aimable pour Jacques Chirac.

    Je n’oublie pas cependant que ce Président a distribué « l’Huma » sur les marchés, effectué avec l’ignoble Villepin, la dissolution de la Chambre et qu’il s’est un peu trop empressé à ne rien faire, pendant la plus grande partie de ses mandats.

    Heureusement que dans ses Premiers Ministres, il y en eu UN de remarquable. (Oui !)

    Depuis quelques semaines, nous constatons un ton nouveau à l’Elysée : le silence et la rareté de la parole Présidentielle.

    C’est exactement ce qu’il convient de faire.

    Un porte-parole : c’est tout.

    Et quand un Ministre, comme hier Monsieur Lellouche, parle comme il a parlé, sur les agissements d’AIR-FRANCE, j’appelle cela de la très bonne gouvernance. Bravo, rien à rajouter.

    Il nous faut des actes.

    Le PS est creux, ne possède aucun leader digne de ce nom.

    Quant aux Verts, les vers sont dans le fruit depuis longtemps.

    Vous les avez vus ? Voynet ? Mamere ? Joly ? Hulot ? Rien, il ne sont rien… du rêve !

    Et la grande Allemagne ? Qui refuse le nucléaire….? Comme la Suisse et l’Italie.

    On va continuer à leur vendre la nôtre ?

    Et si on leur vendait 3 ou 5 ou 10 fois le prix du kW/h ?

    Au moins on ferait du bon commerce.

    Ernest

  12. Carole dit :

    Bonjour monsieur Raffarin,
    Bonjour à tous,

    Il faut avouer que monsieur Chirac a un humour corr..osif……………. Si ce vieux monsieur n’a plus envie de langue de bois, sa liberté de parole lui appartenant, pourquoi ne voterait-il pas pour son ami Hollande ? Ah, l’humour correzien ………….

    Rappel à la réalité :

    Viol de cette pauvre petite puce Maelle. Une victime de plus parmi tant d’autres. Ne croyez-vous pas qu’il serait du devoir de l’Etat d’ OSER afficher la tête de ces monstres dans les mairies et commissariats. On oublie à travers les mots et les débats, la souffrance physique et morale de la petite victime. Son impuissance à se défendre (imaginez un corps de 80/100 Kg sur celui de 20/25 Kg. L’horreur au fin fond de ses entrailles, la vision horrible d’un adulte qui ne pense qu’à sa jouissance malgré les cris et les pleurs, où sont papa et maman ………….. STOP à l’horreur quotidienne qui est en train de s’installer tranquillement dans ce pays. Tous les jours de sombres et sordides histoire défient la chronique, sans qu’aucune solution sérieuse ne soit trouvée.
    Alors vraiment ras le bol des chi-chis-oins-oins qui polluent les plateaux télé le temps d’un scoop dû au Fait-divers !!!!!!!!!!! Ces grands bavards, dans 20 ans, penseront-ils à toutes ces victimes qui leur auront permis de meubler les plateaux TV ??????????? J’en doute !!!!!!!!!!!!!
    Fait : Etat d’une situation constatée.
    Divers : une telle diversité d’insanités, d’horreurs, de violence, de vols, d’abus………….. est inadmissible et révoltant. Divers est devenu d’un commun navrant !!!!!!!!!!
    En parlant de cette atrocité subie par cette pauvre enfant, je ne peux que constater que les victimes sont photographiées et leur visage largement diffusé par les médias. Par contre, les monstres hideux de vices, on les cache, visages floutés ou invisibles.
    Autre ex : ce jeune cadre (tête fracassée à coups de marteau pour 20 euros), en une de certains journaux ! Par contre les ordures qui ont commis ce crime, nada ! On est tombés sur la tête, notre pays est impuissant et le démontre tous les jours devant les cailleras ou assassins.

    La Grece : CCC la note la plus basse, c’est le default ! Arrêtez d’entraîner dans son sillon, les autres pays européens. Ce ne sont pas les peuples que vous sauvez, ce sont les politiciens de Bruxelles et les banques. Regardez aujourd’hui le peuple dans la rue et l’effet domino que cela va engendrer.
    Mauvaise news pour les banques (SG, CA y BNP) ce matin, mais pour la BCE aussi…….
    Qui détient la dette grecque :
    http://blog.crottaz-finance.ch/wp-content/uploads/2011/05/détentions-de-la-dette-grecque.jpg

    Flotille en partance de Marseille :
    http://www.assemblee-nationale.tv/chaines.html
    Je vous recommande d’écouter la question de monsieur Benisti: Il explique en peu de mots que des irresponsables suicidaires veulent forcer le blocus de Gaza sous pavillon francais (svp). L’idéologie manipulatrice fait son oeuvre, à vomir. Monsieur Benisti a également le courage de rappeler l’arraisonnement du Victoria sous pavillon FRANCAIS qui contenait des rockets et missiles Kassam dans ses soutes en provenance d’Iran………………..
    Que la France ne se trompe pas et ne se fasse pas complice d’illuminés. La réponse de Juppé laisse dibitatif………………..

    Insécurité :
    Sidérant ce reportage sur marseille ou les armes circulent à la barbe de la police. Et s’il n’y avait que Marseille !!!!!!!!!!
    Et cette manif de citoyens excédés. Cette femme qui est obligée de montrer sa carte d’identité aux racailles afin de rentrer chez elle……….dans sa cité Et c’est en France, on croit rêver, NON, c’est un cauchemar. Quoique, c’est sûrement le rêve que les socialistes veulent vendent aux francais déboussolés.

    Industrie :
    PSA : rassurez-vous brave gens le gouv est là et veille. Comme si une entreprise de cette envergure n’avait pas une statégie à long terme ! On va désamorcer la bombe à retardement pour les élections, mais après……..
    Air-bus : sans être naive sur les tenants et aboutissants, comment un gouv peut-il intervenir sur le choix des fournisseurs d’une entreprise privée ? La panique dans les rangs ???????????

    Agriculture :
    http://www.ntn24.com/noticias/brasil-pretende-aumentar-en-25-la-produccion-de-alimentos-durante-la-proxima-decada-09490
    Eux, ils ne débatent pas, ils n’ont pas de subventions disproportionnées, ils agissent.
    On fait quoi en Europe pour les 10 ans à venir, à part éviter la colère et subventionner ?
    Ils rigolent les brasilenos, parce que les OGM, c’est usual ……………. Ils ont tout compris, ils avancent et nous on piétine. Pendant ce temps en France, on nous présente Bové et son soutien « Royal »…. et leur lutte sur les OGM. Hipocritos los europeanos me disait un argentin il y a peu.

    Drogue : Dépénalisation du canabis par les verts-gauche-rouge………. Zen soyons zen, et l’adiction, ils y pensent ces cloches ???????
    Après, ils vont proposer quoi ?
    Dépénalisation de l’extasis ? du Paco (dérivé de la cocaine) ? Foxi (es como une aspirina) ? ……….. à moins qu’ils ne songent à exporter la feuille de coca du Pérou ou de Bolivie ??????
    Quand je pense qu’on paye un groupe de travail avec Vaillant sur ce sujet……. on n’a pas qutre chose à faire avec l’argent du contribuable ?
    Ca ne suffit pas à la Gauche de voler les pauvres, ils veulent autoriser la droga de los pauvres y ricos : champ d’action élargi…… grrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr. Le déclin………. La destruction de l’école ne leur suffit plus !!!!!!!

    Education nationale :
    http://www.atlantico.fr/decryptage/luc-ferry-enseignants-detaches-120707.html
    Non seulement L Ferry a soulevé un grave pb de pédophilie, mais il a mis au jour le détachement de certains fonctionnaires. Où sont-ils ? Le gouv le sait-il ? Ils ne sont pas tous syndiqués quand même ? En 2007, on parlait de 30000 fonctionnaires, y aurait-il eu inflation ?
    Ce n’est pas L Ferry et son salaire que je mets en cause (20 euros de l’heure), il faut mieux être plombier….~ô^…….. Non, je pense seulement à la Gauche qui éternue quand on parle de 16000 suppression de postes.

    Culture :
    http://www.leparisien.fr/yvelines-78/chateau-de-versailles-le-jugement-sur-l-expo-venet-sera-rendu-demain-14-06-2011-1493373.php
    J’ai vu ces horribles bouts de ferrailles en cours de montage. De loin, je croyais que c’était les défenses des dinosauros de la Izquierda. Le cimetière de la Gauche devant le Chateau, il fallait le faire…. Bref, les pauvres touristes qui essaient malgré tout de prendre une photo en évitant cette ferraille, quel sport !!!!!!!!!!! Et puis, les japonais qui visitent, ils en ont suffisamment de la ferraille avec Fukushima, pas la peine de le leur rappeler.

    Bien cordialement.

  13. Sylviane VALENTE / de GREGORIO dit :

    Bonsoir, Monsieur le Premier Ministre et Cher Jean-Pierre !
    Bonsoir à vous tous, les amis du Carnet !

    Je ne vous parlerai pas des dissensions entre CHIRAC et SARKOZY, elles sont de notoriété publique depuis les élections présidentielles de 1995 et la préférence de Nicolas pour ce cher Édouard qui a trahi son « vieil ami de 30 ans », son Cher Jacques !

    Non, moi, ce qui m’a fait HURLER c’est L’HORREUR détaillée plus haut par Carole !
    Elle a eu le courage de nous préciser « les circonstances de l’innommable » ! Afin que nous ne puissions « être tentés » de nous voiler la face !

    Je n’aurai pu le faire et j’applaudis à son initiative, mais mon Dieu ce que cela est horrible, insupportable ! Les mots me manquent et d’ailleurs je ne veux même essayer de les trouver !

    Si seulement, ce petit ange pouvait grandir sans trop souffrir après ce qui lui est arrivé !
    Qu’on puisse l’aider à se « construire », à être heureuse, malgré CELA !
    Nous sommes TOUTES : MAELLE !

    Cher Jean-Pierre, je termine sur une note un peu plus joyeuse :
    notre Johnny national, celui dont beaucoup sont « FANS », Vous, moi et tant et tant d’autres……

    Je lui souhaite (il est encore temps !) un Très Bon Anniversaire ! Et si d’aventure, vous le rencontrez (ce dont, je ne doute pas !) : embrassez-le pour moi ! Il est et restera toujours notre Idole,
    l’IDOLE DES JEUNES !

    Bonne fin de soirée !

    Et bien Cordialement à Vous Tous !

    Sylviane

  14. Mistral dit :

    On peut quand même se demander si le positionnement de Chirac n’a pas fait basculer le centre de gravité politique vers la gauche.

    Ce qui fait qu’aujourd’hui une partie des électeurs de droite se sont réfugié vers le FN alors qu’ils ne partagent pas les idées de Mme Le Pen.

    Face à des écologistes d’extrême gauche et face à une gauche sectaire et vide de projet, il me semble que la droite doit affirmer ses valeurs sans états d’âme :

    le travail, la sécurité, la liberté d’entreprendre, la fierté d’être français et européen sans rejeter les autres etc etc etc

  15. Ludovic ZANKER dit :

    Cher Monsieur le Sénateur,
    Cher Monsieur Jean Pierre Raffarin,

    Entres deux avions…, j’ai bien lu votre billet qui mérite une petite réflexion à ce sujet.
    Il est vrai au temps du pouvoir sous le Président Jacques Chirac, nos concitoyens avaient une vie joyeuse et moins stressés selon ce que j’ai pu entendre d’ici ou là, il est vrai que le Président Jacques Chirac était un homme de conviction sur le plan international avec l’Afrique, un pays qui l’admire et respect tous comme la Chine ou le Japon avec les sumos.

    Maintenant la page vient de se tourner, et ses mémoires de ses livres resteront pour moi une vraie reconnaissance du peuple et d’humanité, et de générosité dans ce sens.

    Nous avons maintenant et je vous rejoints deux Président de la République, dont l’un est plus sur les convictions du Gaulliste mais aussi de la Générosité , et l’autre dans l’approche du peuple par les résultats sur le terrain, mais aussi je voudrais ajouté que Nicolas Sarkozy et selon un philosophe m’a dit qu’il avait un petit problème d’identité sur le plan politique..!

    En revanche, sachez une chose que nous avons deux ténors de la politique de droite qui honorent à sa façon de voir le pouvoir et la gouvernance à sa façon.

    Avec mes cordiales amitiés

    Ludovic Zanker
    Responsable Politique en Relations Européennes.

  16. battement d'elle dit :

    N’empêche que tous les deux ont quand même quelque chose en commun :
    Aucun état d’âme pour la maltraitance animale… …l’un c’est le foie gras… l’autre c’est la corrida.

  17. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Mistral,

    Votre analyse mériterait quelques éclaircissements.

    D’une part, je pense qu’il est un peu tôt pour avancer que le positionnement du Président Jacques Chirac ait pu faire basculer le centre de gravité politique vers la gauche. Il s’est abstenu de faire de la politique durant les quatre premières années du mandat du Président Nicolas Sarkozy, et je ne crois pas que ce soit quelques mots prononcés ici et là dans un livre ou dans la promotion de celui-ci qui puissent influer à ce point.

    Il ne faut pas oublier que l’électorat qui s’est prononcé très favorablement en 2007 pour Nicolas Sarkozy, assez large : il avait su rassembler, s’étend des limites du FN jusqu’à celles de la gauche centriste, les uns sont plus nationalistes et les autres ayant des idées et des convictions plus sociales et européennes. Je pense surtout que c’est la politique menée depuis 4 ans qui puisse jouer un rôle sur les variations : certains s’y retrouvent, d’autres pas !

    Bien amicalement

    Jacques

  18. emmanuel dit :

    Cette tentative d’une comparaison entre Chirac et Sarkozy résonne comme une insulte pour tous les Républicains dans la 5éme République.
    Sarkozy est un opportuniste revanchard.
    Chirac et le dernier Président de la 5éme République.
    Sarkozy n’est ni efficace, ni performant. Sarkozy n’entreprends pas. Sarkozy est sous la vague et nage entre deux eaux. Il va dans le sens du courant que lui dicte l’intérêt des banques et des marchés.
    Sa réforme des retraites il l’a réalisé non pas pour les générations présentes et futures, mais pour satisfaire les marchés.
    Il ne s’est jamais inscrit dans la durée. Il adapte sa politique au jour le jour au prorata de ce que lui indiquent les instituts de sondage et ses 40 conseillers de la présidence.
    Sarkozy est passé complètement à côté de « la France d’après ».
    Sarkozy en l’état va rajouter une couche de dettes pour permettre à la Grèce de tenir 6mois.
    Pour ce 2éme plan d’aide il souhaite une « participation volontaire des banques » ???
    Il ne me semble pas qu’il ait consulté les Français pour le premier plan d’aide à la Grèce, à l’Irlande, et au Portugal. Des aides que nous garantissons avec les intérêts usuriers, et qu’à terme nous devrons régler.
    Il ne me semble pas plus avoir entendu dans son discours la moindre allusion « aux Etats Unis d’Europe ». Et pour Cause Sarkozy est Atlantiste. Il ne veut pas d’une Europe puissance. Il souhaite que nous restions les « grosses dindes du thanks giving ».
    Son « FSE » sonne le glas de l’Euro, de l’Europe, et va nous contraindre à la même pente de déclin que les Etats Unis d’Amérique.
    Le défaut de la Grèce est acquis. (modération)
    Quand les Grecs auront vendu tout ce qu’il y a à vendre, et bien la seule issus sera la restructuration et donc le défaut.
    Et les contribuables Français et Allemands finiront par régler l’adition.
    Sarkozy n’a pas une seule fois fait allusion à une quelconque entraide pour faire en sorte que toutes les fortunes Grecques qui se réfugient tous les jours en Suisse, soit rapatriées par la contrainte en Grèce pour faire face à cette faillite.
    Sarkozy est du côté des évadés fiscaux. Et cela lui va bien…
    Qui subit la rigueur en Gréce : les classes moyennes.
    Qui va payer la facture quand sa Chimère FESF finira par « bouffer son créateur » : les classes moyennes Françaises et Allemandes.
    ETC…

  19. EMMANUEL dit :

    UNE CARTE POSTALE POUR SARKOZY…
    http://www.aidonslargent.org/Une-carte-postale-pour-le-G20

  20. Farcouli yves dit :

    Monsieur le Premier ministre. Notre ancien President,Monsieur Chirac,pour moi,n’a pas respecter son engagement politique,avec la signature de ces 35 heures qui ont été et, sont encore,une catatrophe économique pour notre pays…Monsieur Sarkozy..à apporter des améliorations…hélas il fallait abandonner cette reverie…j’ai soutenu Monsieur Chirac….mais il m’à déçu….encore plus avec ses derniers propos sur la personnalité de notre president actuel…ce n’était pas le moment.

    Autre chose de trés grave pour la démocratie:les primaires du parti socialiste..oui pour leur primaire..mais non! pour qu’ils se servent des listes électorales…c’est une atteinte à la liberté…Le PS nous fait découvrir ce que c’est qu’un parti unique….Monsieur Raffarin..il faut condanner cette pratique anti-républicaine…Merci…..ce parti se condanne lui-même.

  21. Farcouli yves dit :

    Je viens de lire les propos de Monsieur « Emmanuel » qui êtes vous,pour condanner avec tant de véhemences et d’agressivité . vous êtes,sans doute aveuglé par les rêveries d’un autre âge.

    Au moyen âge,Carcassone était entouré de remparts qu’ils l’isolaient. Nous sommes en 2011.La France doit s’ouvrir au monde en marche et détruire ses propres remparts qui paralyses son avenir..notre avenir de Français. Ouvrez vos yeux Monsieur Emmanue. sans rancune aucune.

  22. Zwartepiet dit :

    C’aurait pu être un sujet de bac pour nos chères têtes blondes… La voici, question à 56 milliards d’euros(*): Pourquoi Renault et, à sa suite, d’autres géants de l’industrie européenne, n’ont-ils pas investi en Grèce, au cours des dix dernières années –afin de donner à ce pays les moyens de rembourser ses dettes faramineuses???

    (*) French banks hold Greek debt worth €56bn, the German exposure is €34bn, but the real fear lies in the unknown.

    Yesterday’s Franco-German summit had been preceded by major differences between the two countries. Ms Merkel had insisted that as part of any long-term solution, the banks should be obliged to buy back some of their loans to allow Greece more time to pay. But France strongly objected, arguing that it could destabilise its own banking industry. News of the German plan prompted the ratings agency Moody’s to lower the credit rating this week of the three largest French banks – Crédit Agricole, BNP Paribas and Société Générale.

    http://www.independent.co.uk/news/world/europe/greek-debt-europe-at-the-crossroads-2299278.html

    Renault monte en puissance en Roumanie

    Cyrille Pluyette

    06/06/2008 | Mise à jour : 10:31

    Usine, centre de recherche, le site de Pitesti compte près de 14000 salariés dédiés au low-cost.

    Pitesti (Roumanie)

    Les trois semaines de grève qui ont paralysé l’usine roumaine de Dacia en avril ne semblent pas avoir refroidi les ambitions de Renault dans ce pays. Le groupe, qui affirme avoir rattrapé les volumes perdus pendant le conflit, a investi 100 millions d’euros sur le site de Pitesti (nord-ouest de Bucarest) pour y produire 300 000 Logan cette année (contre 223 000 en 2007) sur un total mondial de 700 000. L’an prochain, la capacité du site roumain sera portée à 400 000 modèles. À cet horizon, les sept pays qui produisent la Logan seront en mesure d’en livrer plus d’un million. Plus que jamais, ce modèle low-cost tire la croissance du groupe une vente sur cinq actuellement.

    L’accélération des cadences à Pitesti accompagne, depuis le mois dernier, le début de la fabrication du Sandero, un dérivé de la Logan qui sera lancé en Europe à la fin du mois. Objectif de production : 450 véhicules par jour, selon François Fourmont, directeur général de Dacia. Soit environ 120 000 véhicules par an. « Nous cherchons à attirer une clientèle plus jeune grâce à un design plus dynamique que celui de la Logan, tout en conservant les atouts de ce modèle : son prix et sa robustesse », souligne François Fourmont. À terme, cette voiture pourrait être commercialisée dans la cinquantaine de pays où la Logan est présente.

    Après avoir dépensé un milliard d’euros pour moderniser le site de Pitesti, totalement délabré lors du rachat de Dacia par Renault en 1999, le constructeur le classe à présent parmi ses trois meilleurs en termes de qualité. « L’usine de Pitesti bénéficie des derniers standards développés par le groupe », souligne Charles Murillo, le directeur du site.

    3 000 ingénieurs l’an prochain

    Le développement de Renault en Roumanie ne se limite pas à son site de production (11 000 ouvriers). Le groupe y a créé en 2006 un centre technique, qui, avec près de 3 000 ingénieurs l’an prochain (contre 1 700 actuellement), deviendra le plus grand centre d’ingénierie après le Technocentre de Guyancourt 15 000 personnes , en région parisienne. Les ingénieurs roumains travaillent principalement au développement de la Logan. « Nous allons être amenés à prendre de plus en plus d’autonomie sur cette gamme par rapport à la France, mais aussi à intervenir sur d’autres véhicules », précise Philippe Prével, directeur de Renault Technologie Roumanie. En 2009, cette entité sera complétée par un centre d’essai.

    Dacia a par ailleurs ouvert un bureau de style. Sa mission : imaginer les Logan de demain. En Roumanie, premier marché de ce modèle, « les goûts évoluent très vite vers ceux de l’Ouest. Si Dacia n’est pas en mesure de les suivre, cela nous posera des difficultés », souligne Christian Estève, président du conseil d’administration de Dacia.

    http://www.lefigaro.fr/societes-francaises/2008/06/06/04010-20080606ARTFIG00326-renault-monte-en-puissance-en-roumanie-.php

    N’aurait-il pas été plus judicieux –et, surtout, cohérent– d’un point de vue macroéconomique et européen d’apprendre que « Renault monte en puissance en Grèce »? D’un côté, on découvre, médusé, que les banques françaises ont prêté des dizaines de milliards d’euros à la Grèce et, de l’autre, que Renault, numéro un français de la production automobile, a jeté son dévolu sur… la Roumanie!?!? Un pays certes européen mais PAS membre de l’eurozone!

    Sans vouloir me prétendre plus intelligent que Messrs Carlos Ghosn et Louis Schweitzer réunis –à qui incombe la responsabilité du choix de la Roumanie pour la production des Dacia– je ne peux m’empêcher de relever l’ironie et, au final, la gabegie d’une telle stratégie industrielle: sans doute avantageuse pour l’entreprise Renault mais injustifiable d’un point de vue politique! Car si des investissements industriels avaient accompagné les milliards d’euros de prêts à la Grèce, eh bien, on en serait peut-être pas là aujourd’hui…

    La Grèce et la Belgique ont un point commun: ces deux pays ont, par le passé, développé une industrie automobile « indigène »… avant de la voir péricliter sous l’effet de la concurrence étrangère combinée à un marché domestique trop étroit. Mais la Belgique, contrairement à la Grèce, bénéficia d’un traitement de faveur du capitalisme automobile d’après-guerre: Ford (Genk), Opel-GM (Anvers), Volvo (Gand), Renault (Vilvorde) et VW (Bruxelles) firent de la Flandre belge un pôle majeur de l’assemblage automobile en Europe. Pourtant les Grecs disposaient des mêmes atouts que les Belges:

    Greece a hub of history and culture and, once, a small car industry
    Local automobile manufacturing got off to a shaky and short-lived start in the 1960s

    By Vassili Tzaferis – Kathimerini English Edition

    The most popular debate between petrolheads around the world is which country makes the best cars. Inevitably, terms like German quality, Italian design and Japanese technology will crop up. Possibly a nostalgic reference to Britain will be made, and some thought might even be given to France or the US. But what about Greece? Well, if you were to ask anyone who is remotely interested in cars about Greek automobiles, they would probably stare at you with the pitiful blank expression usually reserved for imbeciles. Greece is famous for its history and culture, renowned holiday destinations and, lately, as a money pit. One thing that it is not known for is its cars. But there are, or were, Greek cars.
    [...]

    http://archive.ekathimerini.com/4dcgi/news/ell_1KathiLev%26xml/%26aspKath/ell.asp%26fdate%3D20/11/2010

  23. emmanuel dit :

    Monsieur Yves Farcouli,
    J’ai ouvert les yeux depuis longtemps.
    La France n’est plus que le nombril du monde. Et dans ce contexte les gesticulations d’un Nicolas Sarkozy au G20 n’en sont que plus ridicules.
    Sarkozy avec sa chimère FESF Condamne l’Europe. C’est urgent de l’écrire et de le dire et de l’écrire : car « 230milliards d’aide à la Grèce, et après ».
    La Grèce ce n’est pas l’Europe. C’est juste un pays qui devait assumer seul son comportement cigale.
    A présent nous sommes tous exposés dans une Europe des nations au risque Grec devenu systémique.
    La France doit effectivement s’ouvrir au monde. Un monde devenu résolument multipolaire. Et dans lequel la « vision strictement atlantiste » d’un Sarkozy est tout autant anachronique. Vision Atlantiste d’une France de nouveau dans l’OTAN, inféodée à Washington, avec en toile de font « la dernière croisade de l’Occident en Afghanistan ».
    S’ouvrir au monde c’est nous donner une chance de peser encore dans 10ans avec réalisme en nous appuyant sur une dimension à la mesure des enjeux.
    De fait il faut aller à marche forcée vers les Etats Unis d’Europe dans un espace économique cohérent doté d’un PIB commun, d’une fiscalité commune, d’un budget commun, et d’institutions démocratiques résolument fédérales.
    Dans la dimension Sarkozyste de l’Europe, tournée vers Washington, les contribuables Français vont finir par régler la facture de la crise Grecque, à des banques américaines, autant qu’à des banques Européennes.
    Et nous allons régler la facture avec des intérêts usuriers quand les caisses sont vides pour assurer la pérennité du pacte social républicain.
    Je persiste à écrire que Sarkozy est l’ami des banques.
    Il tape allégrement sur les bénéficiaires du RSA sans demander le moindre compte à des banquiers qui ceux sont rués sur les « subprime Grecques » sans le moindre discernement.
    Banquiers qu’il faut de fait secourir de nouveau juste 3ans après la chute de Lehman.
    Combien de promesses ont été faites par Sarkozy en matière de régulation bancaire et de chasse aux places offshores…
    Combien de promesses n’ont pas été tenues …
    Quand on regarde la variation entre autre du CHF on comprend sans être universitaire que les Euros des Fortunes Grecs, ou allemandes, ou françaises se transforment massivement en CFH.
    Avant tout aide supplémentaire il serait grand temps que l’Europe bloque les avoirs des millionnaires et milliardaires grecs planqués en Suisse.
    Si Sarkozy est prêt à faire rendre gorge aux classes moyennes Françaises et Allemandes, c’est une autre paire de manche que de s’attaquer à l’évasion fiscale et aux trafics de certains grecs.
    Mais en la matière Sarkozy aspire à une étique et à une gouvernance mondiale, quand la chimère FESF est accompagnée par une somme de cynisme, et d’utopies.
    Chimère FESF qui dévore déjà son créateur dans l’Europe des Nation de Sarkozy.
    ETC…

  24. emmanuel dit :

    Un coup de pouce au Smic non, une aide massive aux banques oui:
    « 18/06 | 10:34
    Un coup de pouce au Smic serait une « faute », déclare Fillon
    Augmenter le Smic davantage que l’inflation serait une « faute économique », déclare le Premier ministre, François Fillon, dans un entretien publié samedi par Nice-Matin. »
    Parler de hiérarchie des salaires en France est tout simplement une insulte de plus à la face des classes moyennes.
    La hiérarchie des salaires entre un Smic et 2 millions de rémunération annuelle dont 600000Euros de parts variables. Des parts variables qui tendent à se substituer aux bonus.
    Des parts variables dont le montant reste comme les bonus et autre plan de stock options, à la discrétion des administrateurs.
    Quand le cynisme rejoint l’utopie.
    Et que dirait Monsieur Fillon si nous décidions de réduire son train de vie en diminuant son salaire au prorata des résultats qu’il n’a pas obtenu?
    Que dirait Monsieur Fillon s’il devait payer l’ensemble de son train de vie princier.
    Cela suffit, et ceci va prendre fin en 2012…

  25. Ju'âne Pedro dit :

    Il est en campagne le Manu, c’est clair !
    Vivement 2013 que la Marine retourne sur l’océan de l’oubli !

    VOTEZ CHIRAC !

    ( Sacré François, toujours le mot pour rire !) :)

    Bise à la Marine, Manu !
    Moi, je préfère Martine, mais bon, chut ! :)
    Vé encore me faire engueuler !

  26. François dit :

    Bonsoir, retour sur ces commentaires passionnants comme d’habitude … avec les irréductibles rétrogrades de la Droite Sarkoland !

    M.Farcouli yves dit :  » Le PS nous fait découvrir ce que c’est qu’un parti unique…  » sans doute mal lu, il doit y avoir une faute de frappe
    et puis M. Ernest aussi :
    « Depuis quelques semaines, nous constatons un ton nouveau à l’Elysée : le silence et la rareté de la parole Présidentielle. Oh oui et si ce silence pouvait devenir rapidement définitif ! C’est exactement ce qu’il convient de faire.

    Un porte-parole : c’est tout. C’est trop !

    Et quand un Ministre, comme hier Monsieur Lellouche, parle comme il a parlé, sur les agissements d’AIR-FRANCE, j’appelle cela de la très bonne gouvernance. Bravo, rien à rajouter.

    Il nous faut des actes. Oui Rdv l’année prochaine à tous les indignés !
    Le Sarkozysme est creux, ne possède aucun leader digne de ce nom. Complètement d’accord !

    Quant aux Verts, les vers sont dans le fruit depuis longtemps et le fric et l’arrivisme dans la tête de QUI à droite ??

    Vous les avez vus ? Voynet ? Mamere ? Joly ? Hulot ? Rien, il ne sont rien… du rêve ! On préfère nettement le rêve qui vous fait défaut au cauchemard UMPiste

    Et la grande Allemagne ? Qui refuse le nucléaire….? Comme la Suisse et l’Italie.  »
    Gloire aux contempteurs du PS , on vous aime et vous bénit tous les jours, et au plaisir de continuer à vous lire … ( pas tous les jours tout de même )

  27. François dit :

    « L’homme est imparfait, mais ce n’est pas étonnant quand on pense à l’époque où il a été créé. » Alphonse Allais

  28. Mistral dit :

    @jacques

    Je parlais des trente ans de politique de Chirac, pas de sa dernière phrase.

    Je me souviens de son hommage le jour du décès de Mitterrand. Ce jour la j’ai ouvert les yeux Même les amis socialistes de Mitterrand ont réclamé un devoir d’inventaire. Le successeur autoproclamé du Général nous demandait de nous souvenir du message de Mitterrand. Édifiant !!!

    @Emmanuel

    Qui paiera les salaires des fonctionnaires et l’assistanat le jour ou les financiers cesseront de nous prêter de l’argent ?

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Budget_de_l%27%C3%89tat_fran%C3%A7ais_en_2011

    A comparer les recettes de l’impôt sur le revenu : 59 milliards

    les recettes de l’impôt sur les sociétés : 56 milliards

    Et l’emprunt sur les marchés financiers : 91 milliards

    En résumé il faudrait pour équilibrer les comptes doubler les impôts sur le revenus et sur les sociétés. PM l’IS est à 33 % !!!!!

    La société française en refusant de supprimer les 2 millions de postes de fonctionnaires inutile, en refusant de s’attaquer à l’assistanat et en refusant de remettre les gens au travail est en train de se suicider.

    Le problème ce n’est ni l’euro, ni les marchés financiers.

    Le problème c’est notre égoisme, notre autisme et notre incapacité à nous réformer.

    Alors au lieu d’attaquer le président vous feriez mieux de regarder son courage.

  29. Mistral dit :

    Mme Royal découvre la belle France métissée.

    http://tianplus.blogs.nouvelobs.com/archive/2011/06/19/segolene-royal-chahutee-par-des-femmes-voilees-dans-un-meeti.html

    Mais non il n’y pas de problèmes avec l’immigration et les islamistes.

    Tout va très bien Mme La Marquise !

  30. Carole dit :

    Mistral,

    Ils vont être obligés de supprimer des fonctionnaires, de réduire les dépenses publiques et tout le bazar absurde qui est en train de couler la France….. le gouv n’a pas le choix et il le sait !
    Vous disiez le bateau coule…..
    Je vous répondais, nous sommes dans des chaloupes……
    Aujourd’hui, Il va falloir fabriquer des bouées…….

    http://www.telegraph.co.uk/finance/financialcrisis/8584442/UK-banks-abandon-eurozone-over-Greek-default-fears.html

    Et pendant que nos journaleux ne parlent que présidentielles, guerres de petites phrases inutiles sur Gauche et Droite réunis, c’est la panique, l’EU se meure. Et ce n’est pas dû aux marchés, c’est uniquement dû à l’innommable appétit de la dépense Etatique. L’EU a confondu la paix économique sociale avec l’économie réelle. C’est foutu !
    Merci aux agences de notation de mettre des coups sur ces Etats qui entraînent leurs peuples vers l’abîme.

    Bien cordialement.

  31. Carole dit :

    A Sylviane,

    Désolée de vous avoir fait lire « l’HORREUR ».
    Mais nous ne sommes pas tous MAELLE: cette petite comme toutes les victimes sont uniques, dramatiquement seul(e)s. Vous pouvez remarquer que ces paroles « nous sommes tous des grecs, nous sommes tous égyptiens, nous sommes tous marocains, nous sommes tous américains, nous sommes tous Maelle……….. c’est du vent, du bluff.
    A chaque degré d’horreur correspond une victime.
    A chaque degré de désastre correspond une victime, mais ce n’est pas nous ! Et pour preuve, malgré l’infâmie, le désespoir, les débats, les lois (mille-feuilles) rien ne change.
    Du bla-bla uniquement ! La décadence……………………………………………

    Bien cordialement.

  32. Carole dit :

    Ernest,

    Merci de ce petit rappel :
    ———————————–
    Je n’oublie pas cependant que ce Président a distribué « l’Huma » sur les marchés, effectué avec l’ignoble Villepin, la dissolution de la Chambre et qu’il s’est un peu trop empressé à ne rien faire, pendant la plus grande partie de ses mandats.
    ————————————

    ¿¿¿¿¿¿¿¿¿¿¿¿¿¿¿¿¿¿¡¡¡¡¡¡¡¡¡¡¡¡¡¡¡¡Radical socialisme ???????????!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Silence, on dort, surtout pas de vagues…………..

    Amicalement.

  33. Zwartepiet dit :

    Réponse à Carole re: [Monsieur Benisti] explique en peu de mots que des irresponsables suicidaires veulent forcer le blocus de Gaza sous pavillon francais (svp). L’idéologie manipulatrice fait son oeuvre, à vomir. Monsieur Benisti a également le courage de rappeler l’arraisonnement du Victoria sous pavillon FRANCAIS qui contenait des rockets et missiles Kassam dans ses soutes en provenance d’Iran………………..

    Carole, vous semblez négliger un (dernier) épisode important: la révolution égyptienne qui a conduit à la fin du blocus de Gaza puisque, désormais, sa frontière avec l’Egypte est ouverte –et certainement largement ouverte à l’aide humanitaire, sanitaire, alimentaire,… Dès lors, si des Français ou des Turcs souhaitent venir en aide aux Gazaouis, eh bien, il leur suffit de passer par l’Egypte!

    En ce qui me concerne, et de façon plus générale, j’ai toujours considéré Israel comme étant l’ »Algérie française » des Américains… en beaucoup plus dangereux. En effet, imaginez donc ce qu’aurait été le dénouement de la guerre d’Algérie, en 1962, si l’OAS et ses alliés avaient disposé de bombes atomiques… Je n’accorde donc guère plus de légitimité à l’Etat d’Israel que je n’en aurais concédé à la Rhodésie de Ian Smith, au Congo belge ou à l’Algérie française rêvée par le général Raoul Salan… Israel n’est que l’ultime et douloureux avatar du colonialisme occidental… Le fait qu’il soit dédié, en particulier, aux membres « persécutés » de la diaspora juive n’est, somme toute, qu’un détail surdimensionné. D’ailleurs, et suite à la chute du Mur de Berlin, Israel a accueilli environ 250.000 Russes chrétiens orthodoxes dont la plupart n’ont aucune racine juive… Exactement comme la démographie de l’Algérie française n’était pas exclusivement d’origine hexagonale: sur un million de Pieds-Noirs, il y avait des dizaines de milliers d’Espagnols, d’Italiens, de Grecs, de Maltais,… au point qu’on parlait, à l’époque, d’ »Européens » et de « Musulmans ».

    Ce préalable idéologique et de principe étant posé, je veux bien reconnaître le bien-fondé du point de vue de… la droite israélienne!! En effet, il s’agit de ce que l’on nomme la « Solution à Trois Etats »: Israel, Egypte et Jordanie(*). Il s’agit, tout bonnement, de dépasser la chimère d’un Etat palestinien souverain et viable pour consacrer l’annexion de la bande de Gaza par l’Egypte, d’une part et, d’autre part, celle de la Cisjordanie par la (trans)Jordanie! Quant à Jérusalem, j’ai personnellement envisagé un modèle calqué sur celui d’Andorre, à savoir: une co-souveraineté israélo-jordanienne, à l’instar de la co-souveraineté franco-espagnole sur Andorre…

    Le grand avantage de cette « solution à trois Etats » consiste évidemment à dissoudre l’irrédentisme palestinien en le noyant dans deux nations arabes ayant signé la paix avec Israel, les Gazaouis devenant citoyens égyptiens et les Cisjordaniens devenant citoyens jordaniens.

    Mais, encore une fois, n’étant ni arabe ni palestinien, je ne me sens pas le droit ni la légitimité d’imposer cette solution, ou toute autre, aux peuples concernés (Palestiniens et Israéliens)… Ma sympathie pour cette « solution à trois Etats » provient sans doute du fait que, vivant à Bruxelles, en Belgique, j’ai une conscience aiguë du caractère fétichiste et illusoire de l’état-nation: les Flamands et les Wallons n’identifient plus « Etat » (centralisé et nationaliste) et « prospérité » –surtout lorsque la seconde est ressentie comme une extortion par une partie de la population (en l’occurence, les Flamands). Un Etat peut donc s’avérer être un obstacle à la paix et donc à la prospérité s’il se voit instrumentalisé pour poursuivre la guerre. La même question se poserait, demain, avec l’indépendance du Pays basque espagnol: ce dernier ne serait-il pas tenté d’annexer, par la force (càd le terrorisme) le pays basque… français? Mieux vaut, alors, dissoudre l’irrédentisme basque au sein de deux Etats –la France et l’Espagne– en paix l’un avec l’autre.

    Zwartepiet

    (*) Three-state solution
    From Wikipedia, the free encyclopedia

    http://en.wikipedia.org/wiki/Three-state_solution

  34. Ju'âne Pedro dit :

    Les corbeaux du net

    Les corbeaux prennent leur envol
    Sur la folle toile du net
    Et distillent la bonne parole,
    Bien sûr que des propos honnêtes.
    Les corbeaux jouent les procureurs,
    Il est coupable pas de doute,
    Ils font circuler les rumeurs,
    De la vérité ils s’en foutent.

    Les corbeaux croassent,
    Oh c’est dégueulasse,
    Les corbeaux menacent,
    Il faut qu’il y passe,
    Les corbeaux s’excitent,
    Faut le pendre et vite !

    Et les messages ravageurs
    Ignorent la diffamation,
    Si c’est pas lui, c’est donc sa sœur,
    Et on balance sans précaution.
    Très courageux, mais anonymes,
    Les justiciers pointent du doigt
    Avec jouissance leurs victimes,
    Qui subissent un chemin de croix.

    Les corbeaux croassent,
    Oh c’est dégueulasse,
    Les corbeaux menacent,
    Il faut qu’il y passe,
    Les corbeaux s’excitent,
    Faut le pendre et vite !

    Et de cracher tout leur venin,
    Sur le grand pilori du net,
    Ces petits mots semblent bénins,
    Ils s’amusent, c’est vraiment la fête.
    C’est si bon de se défouler
    Et de hurler avec les loups,
    Quant au boulot on n’ose râler,
    Devant son p’tit patron si doux.

    Les corbeaux croassent,
    Oh c’est dégueulasse,
    Les corbeaux menacent,
    Il faut qu’il y passe,
    Les corbeaux s’excitent,
    Faut le pendre et vite !

    Les corbeaux croassent,
    Oh c’est dégueulasse,
    Les corbeaux menacent,
    Il faut qu’il y passe,
    Les corbeaux s’excitent,
    Faut le pendre et vite !

    Ju’âne Pedro

  35. Mistral dit :

    @Carole, je partage une fois de plus 100 % de votre avis.

    @juan

    La blogosphère est de gauche. De la à penser que le Ps est le parti du vol au dessus d’un nid de corbeau ..

    @tous : signer la pétition :

    http://www.institutpourlajustice.com/survey/all

  36. battement d'elle dit :

    @ carole

    Quand vous dites : »effectué avec l’ignoble Villepin, la dissolution de la Chambre »

    Non seulement vous êtes une sotte inculte… mais en plus, vous portez un jugement à l’emporte-pièce qui est des plus détestable.

    Jacques Chirac dans ses Mémoires: Dominique de Villepin, un « antidote à l’esprit courtisan »

    « Homme de caractère comme on en dénombre peu au sein de l’appareil d’État, inventif, fougueux, stimulant, riche d’une expérience internationale acquise dès sa jeunesse, peu enclin à masquer ses convictions ou à atténuer ses jugements, Dominique de Villepin est un excellent antidote à cet esprit courtisan où la servilité le dispute toujours au conformisme (…) »

    La dissolution de 1997 : une idée soutenue par tous, assumée par un seul

    « Très vite, je constate que beaucoup de parlementaires qui défilent dans mon bureau n’ont plus qu’un mot à la bouche : celui d’une dissolution qu’ils souhaitent la plus rapide possible. Leur pression s’accentue à partir du mois de février 1997. Elle est particulièrement vive du côté des anciens ministres balladuriens les plus soucieux de tirer parti d’une nouvelle donne politique pour rentrer en grâce auprès de moi et revenir aux affaires. Le président de l’UDF, François Léotard, émet publiquement le voeu que j’appuie sur l’un des  » trois boutons : dissolution, remaniement, référendum « . Nicolas Sarkozy me fait passer des messages tout aussi insistants. Parmi les plus convaincus de la nécessité de dissoudre, figure aussi le président du Sénat, René Monory. Rares, en fait, sont ceux qui me mettent en garde contre cette idée ou la condamnent ouvertement. Hormis Philippe Séguin, Bernard Pons, Pierre Mazeaud et quelques autres, la plupart des élus et beaucoup de ministres s’y déclarent favorables, m’incitant à agir au plus vite « 

  37. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Mistral,

    Vous ne répondez pas tout à fait à mes aspirations. Vous ne faites que confirmer vos sentiments défavorables à l’égard du Président Jacques Chirac. A ce titre, quoi de plus normal que le premier des français, dans sa fonction, rende un hommage à son prédécesseur défunt. Ils se sont combattus dans l’adversité mais je ne pense pas qu’il soit interdit d’avoir un respect pour l’homme en lui reconnaissant quelques mérites. Il ne fût sans doute pas le seul homme politique de droite à rendre hommage à Monsieur Mitterrand lors de sa disparition.

    J’aurais aimé que vous développiez votre point de vue, comme par exemple dans votre seconde phrase où vous dites : « Ce qui fait qu’aujourd’hui une partie des électeurs de droite se sont réfugiés vers le FN alors qu’ils ne partagent pas les idées de Mme Le Pen ». Votre raisonnement est un peu ambigu en le faisant reposer sur les propos tenus par le Président Jacques Chirac. Le problème est ailleurs et vous le savez très bien puisque vous habitez dans l’une des régions où l’on assiste à une dérive vers les extrêmes de l’électorat traditionnel.

    Bien amicalement

    Jacques

  38. Mistral dit :

    Cher Jacques,

    Je m’explique alors :)

    Vous souvenez vous de l’émission de télé la veille du scrutin sur le référendum européen qui a coûté son poste au PM Raffarin qui n’y était pour rien ?

    Il est apparu au grand jour le décalage entre le président Chirac et les français.

    Ce que j’apprécie avec Nicolas Sarkozy, c’est qu’il pose les problèmes et propose des solutions.

    Chirac refusait de poser certain problème, certainement par « calcul politique « et volonté de durer.

    Par exemple l’immigration. dire qu’avoir de plus en plus de musulman dans notre pays est une source de problème était impossible pour la droite sous Chirac.

    Ca l’est aujourd’hui. C’est pourtant vrai non ?

    Dire qu’il existe des zones de non droit, dire que les juges préfère les coupable au victime, qu’il faut supprimer des postes de fonctionnaires, que Mitterrand a tué la retraite en la portant à 60 ans etc etc etc.

    En ce qui concerne ce dernier, je n’ai strictement aucun respect pour cet individu, fut il un ancien président de la république.

    Raymond Barre pour lequel j’avais de l’admiration quand j’étais jeune l’avait bien dit « dormez bien les français avec Mitterrand »

    Aujourd’hui c’est le réveil …

    Jacques, je ne suis pas pessimiste mais quand même :

    La France est ruinée. Nous pouvons peut être voir le jour ou les fonctionnaires ou les retraites ne seront pas payés et ce dès cette année.

    Une partie de l’immigration est un échec qui conduit un maire a demandé l’armée.

    Les français n’ont plus confiance dans la république et ses élus.

    L’Europe est devenu un problème au lieu d’être un merveilleux espoir.

    Ca fait beaucoup non ?

  39. Mistral dit :

    @battement d’elle dit :

    Carole a raison et c’est vous qui nous prenez pour des imbéciles en réécrivant l’histoire.

    tout comme Villepin d’ailleurs

  40. Carole dit :

    Zwartepiet,

    ——————————-
    Carole, vous semblez négliger un (dernier) épisode important: la révolution égyptienne qui a conduit à la fin du blocus de Gaza puisque, désormais, sa frontière avec l’Egypte est ouverte –et certainement largement ouverte à l’aide humanitaire, sanitaire, alimentaire,… Dès lors, si des Français ou des Turcs souhaitent venir en aide aux Gazaouis, eh bien, il leur suffit de passer par l’Egypte
    ——————————

    C’est justement ce qui m’interpellle. Pourquoi vouloir briser le blocus maritime et surtout les lois internationales maritimes, alors que l’Egypte vient d’ouvrir sa frontière. D’ailleurs Israel n’a pas attendu l’ouverture de la frontière égyptienne pour effectuer l’acheminement des denrées/médic ou autres biens LEGAUX . Tout ce trafico se fait par camions quotidiennement et passe les postes frontaliers terrestres sans pb. Donc pourquoi ces flotilles ? Des armes seront-elles à bord ? Qui est derrière toutes ces ONG ? Je suis toujours très méfiante de la manipulation médiatique.

    Votre ex sur l’irrédentisme basque est intéressant si l’on s’arrête à la culture et la langue. Mais là, c’est un pb de territoire et de reconnaissance d’un peuple. Sans oublier inévitablement le Religieux.

    Mais comme vous, n’étant ni arabe, ni palestinienne, je me garderai de tout autre commentaire.

  41. Carole dit :

    Battement d’aile,

    Ce n’est pas un battement d’aile, serait-ce un battement de paupière un peu lourde qui vous aurait empêcher de lire correctement. Séquelles de la méthode globale ?
    ———————————–
    @ carole

    Quand vous dites : »effectué avec l’ignoble Villepin, la dissolution de la Chambre »

    Non seulement vous êtes une sotte inculte… mais en plus, vous portez un jugement à l’emporte-pièce qui est des plus détestable.

    Jacques Chirac dans ses Mémoires: Dominique de Villepin, un « antidote à l’esprit courtisan »
    ————————————-

    Relisez mon petit et surtout VERIFIEZ le Pseudo avant d’insulter les personnes, car ce texte n’était pas de moi. Est-ce que je vous traite de triple andouille moi ? Non, je ne me le permettrais pas !

  42. Carole dit :

    Mistral,

    Ce qui est autrement inquiétant, c’est l’avenir de l’UE:
    Lisez les 2 plans d’austérité concoctés pour la Grece, le peuple ne va pas tenir. Les finances européennes (nous, tu, ils, elles les contribuables) vont finir par grincer des dents (vu ce que la SS rembourse ~o^), ce n’est pas le moment.
    http://www.unitedexplanations.org/2011/06/20/todas-las-medidas-de-austeridad-de-grecia-al-detalle/

    http://www.lanacion.com.ar/1383014-atenas-el-reflejo-de-un-pais-a-la-deriva
    ———–
    Lo que se conoce menos es la exposición de los principales países a la economía griega.

    Según las cifras de Barclays Capital, a fines de 2010 los préstamos públicos y privados otorgados o prometidos por los diez principales países acreedores de Grecia superaban los 285.000 millones de dólares. Excluyendo los préstamos bancarios de esos diez países al sector privado no financiero, la exposición supera los 228.000 millones de dólares.

    Francia es el primer acreedor con 91.000 millones de dólares. Le siguen Alemania y Estados Unidos
    ——————
    Ces quelques lignes tirées du lien ci-dessus font froid dans le dos………………..

    Distribution de bilions, de millions de $$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$ irrécupérables,mais c’est pin-up, il va falloir que les francais mettent encore la main à la poche pour la dépendance.

    Hélas, vous avez raison Mistral, le jour où on va commecer à virer les fonctionnaires comme en Alabama, ca va faire mal……..
    http://www.businessinsider.com/jefferson-county-1000-workers-bankruptcy-2011-6#ixzz1PDFGp1Wb

    Bien cordialement.

  43. Sylviane VALENTE / de GREGORIO dit :

    Monsieur le Premier Ministre, Cher Jean-Pierre, Bonsoir !
    Bonsoir à Carole,
    Bonsoir à Vous Tous !

    Carole, je ne partage pas votre point de vue sur le « C’est du vent, c’est du Bluff » !

    Oui, je persiste et signe !

    Nous sommes TOUTES, TOUS des MAELLE,
    Et si nous sommes tous uniques, nous sommes tous concernés par le Malheur de Chacun !

    En outre,
    Je ne connais pas votre Religion, ni même si vous en pratiquez une !

    Pour ma part, je suis une catholique – Chrétienne -
    Et je reprendrai donc ici, une Parole de JÉSUS :
    « Quand vous ferez du MAL à plus petit que vous, c’est à Moi que vous le ferez ! »
    Donc l’HORREUR qu’a subie MAELLE, je, nous l’avons TOUTES et TOUS subie !

    Cette phrase avait également été mise en vedette par un Président célèbre :
    John F. KENNEDY lorsqu’il s’est retrouvé devant le Mur de Berlin et a clamé,
    en allemand : Je suis un Berlinois !…….

    Si vous trouvez que tout ceci « c »est du VENT », c’est votre droit le plus strict,
    mais pour moi, la défense du droit des femmes qui chaque jour subissent d’atroces violences
    et à plus forte raison lorsqu’il s’agit d’un petit ange de 5 ans, je me sens concernée au plus
    profond de mon être ! Et Je veux le crier, le HURLER : FORT !
    Et, je n’ai pas fait que le crier, j’ai aussi agi, j’ai fait ce que j’ai pu, mais je l’ai fait,
    et croyez-moi, cela n’a pas été « un long fleuve tranquille »……

    Et encore, NON, ce n’est pas la décadence, puisqu’aujourd’hui de telles abominations sont dévoilées,
    décriées, combattues de toutes nos forces ! La preuve, vous avez décrit sur ce Carnet, l’INNOMMABLE
    dont a été VICTIME : MAELLE §

    Vous êtes une Combattante, une BATTANTE, c’est formidable, CONTINUEZ !
    CONTINUONS afin que de telles HORREURS NE SE REPRODUISENT PAS (ou PRESQUE !…..)

    Bien Cordialement à Vous !
    Bien Cordialement à notre Premier Ministre ainsi qu’à tous les Hommes et Femmes de Bonne Volonté !

    Sylviane

  44. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Mistral,

    Je vous remercie d’avoir apporté ces quelques précisions qui sont plus en adéquation avec votre jugement que je trouve quand même un peu trop sévère à l’endroit du Président Jacques Chirac.

    Comme je disais dans un billet précédent : il ne faut cependant pas tout jeter !

    Bien sûr qu’il a sans doute commis quelques erreurs et notamment en 1997 avec cette dissolution de l’Assemblée. Mais on peut se demander ce qu’aurait fait un autre président s’il avait été à sa place dans un pays devenu ingouvernable. On ne le saura jamais…
    Toutefois, le mal était fait et l’on a vu ce que cela a donné avec cette cohabitation et une gouvernance socialiste de cinq années, où pourtant la croissance avait atteint les 4 %, prendre quelques décisions qui furent néfastes pour notre Pays. Il y avait, par exemple, sans doute autre chose à faire durant cette période que d’amener la durée du travail hebdomadaire aux 35 heures. On peut d’ailleurs « sourire » à l’heure actuelle quand on voit la gauche réclamer une augmentation des salaires et des retraites, jugée nécessaire pour le pouvoir d’achat des français il ne faut pas le nier, car on peut se demander pourquoi quand ils furent au pouvoir durant 5 ans ils ne l’ont pas fait, ce qui aurait permis de perpétuer sans doute cette croissance par la consommation surtout que nous venions de passer à l’euro et nous connaissons très bien les dérives qui ont été pratiquées et fortement ressenties.

    Je disais donc qu’il ne fallait pas cependant tout jeter. Je pense que, malgré une conjoncture difficile, son quinquennat fut bien meilleur que son septennat, la raison est sans doute cette cohabitation qui a donné une fausse note à ce premier mandat avec quelques décisions de mauvais choix de la gouvernance socialiste.

    Son quinquennat fût bien meilleur et notamment sous l’ère de Monsieur Raffarin qui fit le douloureux constat d’un état des lieux peu florissant, nous récoltions le fruit de nos semences : des nombreuses ardoises impayées qu’il a fallu régler, une croissance qui chutait vertigineusement pour passer en négatif quelques mois plus tard, un chômage qui était reparti à la hausse depuis déjà quelques mois, une Défense pas à la hauteur de nos ambitions (notamment en matériels) avec des budgets annuels régulièrement réduits, etc… Il a fallu régler tout cela et tout relancer, et je pense que ce fût assez bien fait par Monsieur Raffarin et ses différents gouvernements, sans doute pas comme il l’aurait voulu mais ce fut perceptible et pas suffisamment mis en valeur. A son départ de Matignon, le chômage avait reculé depuis quelques mois, la croissance était remontée à plus de 2%, le budget de la Défense avait été revalorisé lui permettant d’être à nouveau opérationnelle et il avait mis quelques réformes en chantier notamment grâce à son plan de cohésion sociale, le premier palier de la réforme des retraites par exemple.

    Bien sûr, on peut toujours critiquer sur ce qui a été fait ou sur ce qui n’a pas été fait. Mais on ne peut pas non plus renier quelques faits marquants. Je pense notamment à la sage décision du Président Chirac dans le conflit en Irak, il a su rester ferme sur sa position face aux Etats-Unis et à quelques états européens. Qu’aurait fait un autre président à sa place ? Nous y serions sans doute encore !
    Nous ne pouvons pas non plus nier la lutte courageuse et indispensable contre l’insécurité routière qui a porté ses fruits, la relance d’une politique ambitieuse du logement social, la lutte pour l’égalité des chances, la lutte contre le cancer, etc…

    Cher Mistral, on peut toujours critiquer mais je pense que son bilan n’est pas si mauvais que cela et notamment lors de son quinquennat, nous devons être honnêtes. Personnellement, s’il est une chose dont nous n’avons pas parlé et que je puis regretter et reprocher au Président Jacques Chirac, toujours lors de son premier mandat, c’est la suppression du Service National. Certes il fallait le modifier, l’aménager mais pas le supprimer, je pense que ce fût une erreur.

    Bien amicalement

    Jacques

  45. Zwartepiet dit :

    Réponse à Carole re: Votre ex sur l’irrédentisme basque est intéressant si l’on s’arrête à la culture et la langue. Mais [en Israel], c’est un pb de territoire et de reconnaissance d’un peuple. Sans oublier inévitablement le Religieux.

    Au nom de quoi les Palestiniens devraient-ils reconnaître des centaines de milliers de goyim russes?!? Au nom de quoi ces derniers peuvent-ils jouir de plus de droits en Palestine que les Arabes?!?

    Zwartepiet

  46. Mistral dit :

    Je sais pas vous mais moi je commence à en avoir vraiment ras le bol.

    Entre un pédophile, encore un !!! qui viol une enfant de 5 ans, un gamin de 15 ans qui tabasse à mort une enfant de 13 ans, etc etc etc, j’ai le sentiment que ça ne va plus du tout.

    D’abord Florensac.

    Ils sont ou tous ces fonctionnaires de (modération) l’Education Nationale ? Il ne pouvait pas y avoir un adulte à la sortie du collège ??

    Pauvre petit fonctionnaire pas foutu de se tenir debout 1/2 heure à la sortie des cours …. à 2 semaines de 2 mois de vacances !

    Sans compter qu’il y avait des problèmes au sein du collège entre les enfants.

    Le pédophile qui a violé Maëlle sera condamné au maximum à 20 ans et libéré au maximum dans 10 ans et à 47 ans il recommencera à violer un autre enfant.

    Voila ou en est arrivé notre pays !!!!

    C’est plus du ras le bol, c’est du dégout.

    PS : Désolé pour les nombreuses fautes qui émaillent mes commentaires parfois …

  47. Zwartepiet dit :

    Réponse à Mistral re: Ce que j’apprécie avec Nicolas Sarkozy, c’est qu’il pose les problèmes et propose des solutions.

    Chirac refusait de poser certain problème, certainement par « calcul politique « et volonté de durer.

    Par exemple l’immigration. dire qu’avoir de plus en plus de musulman dans notre pays est une source de problème était impossible pour la droite sous Chirac.

    Votre opinion révèle, involontairement, le « handicap politique » de Nicolas Sarkozy: ce dernier n’a sans doute jamais été aussi heureux que dans sa fonction de patron de la Place Beauvau –Ministre de l’Intérieur. Et le défi, pour Nicolas Sarkozy élu à la Présidence de la République, c’est de se départir de cette image –populaire mais réductrice– de « premier flic de France »…

    Le rôle de Président de la République ne saurait se réduire à celui d’un super-ministre de l’Intérieur! Tandis que le Ministre de l’Intérieur doit constamment exalter la Loi et l’Ordre, prenant systématiquement la défense de sa « corporation policière » quelles que soient les bavures commises par cette dernière, le Président de la République est, quant à lui, appelé à un plus haut devoir: celui de rassembler l’ensemble du pays et, en particulier, ses composantes, ses couches sociales les plus vulnérables… Ce côté « patriarche » propre à la fonction présidentielle peut paraître, à certains, désuet et relevant d’un paternalisme ringard mais force est de constater qu’il s’avère indispensable dans les périodes de crise et de bouleversements comme celle que traverse actuellement la France.

    Pourquoi le Président de la République devrait-il réduire son magistère à un seul aspect de l’action politique, à savoir: la politique sécuritaire et policière? C’est aussi, mutatis mutandis, le problème des écologistes dans la mesure où un Président « écolo » se réduirait à un « super-fermier bio » dont toute l’action politique se ramenerait à la politique agricole, la mobilité, le vélib et la sortie du nucléaire…

    Zwartepiet

  48. Mistral dit :

    @Zwartepiet

    Ok. Autre exemple, avec Nicolas Sarkozy le PM peut dire la réalité : la France est en faillite. Rien à voir avec la sécurité.

    Au modérateur de ce blog : il ne faut donc pas dire ici qu’il y a des fonctionnaire payé pour ne rien faire.

    Ce n’est pas en niant les problèmes que l’on peut espérer les résoudre.

  49. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Mistral,

    Je reviens sur deux de vos phrases recueillies dans différents billets que je trouve très intéressantes et assez pertinentes, vous dites :

    1.- « Ce que j’apprécie avec Nicolas Sarkozy, c’est qu’il pose les problèmes et propose des solutions. »
    2.- « Ce n’est pas en niant les problèmes que l’on peut espérer les résoudre. »

    Je crois que tout le problème est là ! Il manque toujours une partie à votre triptyque et c’est le reflet de la réalité, ce qui fait que nous n’avançons pas ou très peu, et peut-être qu’à l’issue de son (ses) mandat(s), on arrivera à cette conclusion : « tout compte fait, Nicolas Sarkozy n’a pas fait mieux que Jacques Chirac…) (*), ce que je ne souhaite pas, il faut toujours rechercher l’amélioration, car c’est que notre Pays ira toujours aussi mal. Ce qui entraîne peut-être ce sentiment de désapprobation des Français envers le Président !

    (*) Attention, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, Je ne dis pas que Nicolas Sarkozy n’a pas réalisé de bonnes choses et qu’il n’aura pas réussi à en résoudre d’autres en partie, loin s’en faut et on ne peut que le féliciter. Tout comme avec Jacques Chirac, je ne jette pas tout.

    Le triptyque étant :
    – Déceler les problèmes
    – Proposer des solutions
    – Les résoudre

    Résoudre les problèmes en tenant compte de toutes les couches de notre société, de la situation de chacun et sans faire de discrimination, en le faisant de manière équitable dans un cadre de justice notamment sociale et sécuritaire, c’est ce qui incombe le plus aux Français. Mais aussi, sans toujours demander aux Français de faire toujours plus d’efforts sans jamais avoir de compensation, il faut que ces efforts soient mieux répartis entre l’Etat et les citoyens.

    A méditer !

    Bien amicalement

    Jacques

  50. Claude dit :

    Cher Jacques,

    Indépendamment de diverses autres choses partisanes, vous dites :  » il faut que ces efforts soient mieux répartis entre l’Etat et les citoyens »

    Curieux !

    L’état ne fait que répartir le plus utilement possible les efforts des citoyens. Bien sûr, comme l’intérêt collectif n’est pas l’addition des intérêts particuliers, personne n’est content.

    Les militaires veulent plus d’équipement plus moderne, les professeurs veulent plus de collègues dans les manifs, les juges plus d’assesseurs, les policier moins d’avocats, les repris de justice plus d’avocats et moins d’argent pour la sécurité. Les victimes n’osent plus rien demander de peur d’être mises en cause. Les dealers trouvent que la police est trop proche et leurs voisins qu’elle est trop éloignée. Les femmes veulent plus d’allocations familiales et moins d’élus masculins et les hommes veulent les mêmes droits que les femmes surtout en cas de grossesse de leur femme. Ceux qui sont exonérés d’impôts veulent que l’impôt de ceux qui en paient augmente, ceux qui paient des impôts veulent que ceux qui n’en paient pas soient au moins un peu responsabilisés, etc. Je m’arrête là, la liste pourrait occuper tout ce blog et tous les blogs alentour et j’en oublierai surement pas mal.

    Les seuls qui ne réclament pas tout et rien sont ceux qui ont un peu de bon sens et peu d’égoïsme. Le seul effort que l’état peut mieux doser c’est celui de mieux se gérer, de moins jeter l’argent par les fenêtres, notamment en rationalisant sa gestion de personnel et en répartissant d’une manière plus efficace les moyens de service publique. C’est justement cette rationalisation qui gène le plus ceux qui bénéficient ou espèrent bénéficier de la gabegie de mieux en mieux organisée depuis 30 ans.

    Un certain nombre de français, soit militants anti gouvernement, soit naïfs, font une différence entre les français et l’état. Imaginant ou aimant à faire croire que l’état est une personne à part qui détient des fonds sans fin qu’il ne distribue qu’avec parcimonie à ceux qu’il aime bien ou qui votent pour le gouvernement comme, par exemple, les victimes de la crise, chômeurs ou chômeurs partiels de la crise, dont tout le monde sait qu’ils étaient et sont bien sûr restés les dévots de Sarkozy et qui ont bénéficié par favoritisme du surcroit d’endettement de la France pendant la crise (MDR comme dirait Reynaldo).

    Comme, contrairement à ce que vous dites beaucoup de solutions ont déjà été apportées, comme vous ne me semblez pas être un naïf inculte et égoïste, comme je ne peux pas imaginer que vous ne savez pas qu’il y a eu une des crises les plus graves depuis 70 ans, comme je sais que vous en avez été protégé comme moi et tous les retraités, je suis bien obligé de penser que vous êtes un militant qui essaye de discréditer l’action du gouvernement. Donc pas forcément de bonne foi.

    Je vous accorde qu’il y a encore beaucoup de choses à faire et je vous accorde aussi le droit de penser que d’autres que l’équipe actuelle sont plus à même de les faires. Au lieu de critiquer l’équipe actuelle, dites nous qui en a la capacité, avec quels soutiens et en expliquant ce qui vous fait penser à ce peut-être meilleur choix (antériorité, expériences, succès antérieurs, etc.).

    Salutations très distinguées.
    Claude

  51. Zwartepiet dit :

    Réponse à Mistral re: Autre exemple, avec Nicolas Sarkozy le PM peut dire la réalité : la France est en faillite. Rien à voir avec la sécurité.

    Sous la présidence de Jacques Chirac aussi, il y avait place pour des « francs-tireurs », issus de la société civile, au gouvernement –rappelez-vous:

    Événement 08/05/2002 à 23h23

    Francis Mer : Ministre de l’Economie,des Finances et de l’Industrie
    Portrait

    Le gouvernement. Raffarin fait appel à 15 membres du RPR, 6 de l¹UDF , 4 de DL et à 2 représentants de la société civile

    Par HERVÉ NATHAN, FRANÇOIS WENZ-DUMAS

    Cette fois, Bercy, qu’on dit ingouvernable, a un patron, un vrai chef d’entreprise. Et un représentant de la «société civile». A presque 63 ans, Francis Mer vient tout juste de marier le sidérurgiste français Usinor avec ses homologues espagnol et luxembourgeois pour constituer le numéro 1 mondial de l’acier. Cet X-Mines est aussi un patron atypique, connu pour son indépendance d’esprit et son caractère entier. Chrétien militant, apôtre du développement durable (il a récemment signé le manifeste lancé par le club Convictions), combattant l’unilatéralisme américain, il confiait avant le premier tour que ses sympathies allaient plutôt vers Bayrou, «le plus européen de tous les candidats». Devenu PDG de Saint-Gobain Pont-à-Mousson en 1982, il se voit confier en 1986 par Balladur, alors ministre de l’Economie, la difficile mission de remettre sur les rails Usinor, qui perd de l’argent et emploie 88 000 personnes. L’opération passe par la fusion avec Sacilor, en pleine déconfiture, et la privatisation, en 1995. Cette épreuve lui vaudra le label de «patron social», malgré la disparition de 22 000 emplois, à grands coups de subventions, de préretraites et de réduction du temps de travail.

    En 2001, du mariage avec le luxembourgeois Arbed et l’espagnol Aceralia naît Arcelor. Francis Mer doit partager la moitié de son fauteuil avec le Luxembourgeois Joseph Kinsch. De quoi s’ennuyer, lui qui adore jouer les animateurs d’équipe, fort en gueule et franc du collier.

    Ceux qui le connaissent bien le disent courageux, mais parfois aussi brutal dans ses décisions et impatient. C’est tout sauf un conciliateur. Ses interlocuteurs, notamment syndicaux, déplorent cette raideur, mais apprécient la loyauté qui va de pair. Il a ainsi fait passer la privatisation d’Usinor auprès des partenaires sociaux comme une quasi-évidence. La méthode pourrait resservir pour EDF et GDF…

    L’homme n’a pas connu que des succès : il avait accepté en 2001 de conduire, côté Medef, la négociation sur la «formation professionnelle tout au long de la vie», un des six chantiers de la refondation sociale. En confiant cette mission à un homme aussi incontrôlable, le président du Medef, Seillière, savait qu’il prenait un risque : celui de la voir échouer. Et c’est ce qui s’est produit. Le PDG d’Usinor avait mis la barre très haut, ne cachant pas qu’il préférait un constat d’échec à un accord n’ayant pas l’aval de tous les syndicats ou ne débouchant pas sur une réforme en profondeur. Une sorte de quitte ou double qui a mal tourné. Imagine-t-on la méthode se reproduire pour deux dossiers très délicats : la réforme du ministère de l’Economie, et la redéfinition du pacte de stabilité budgétaire avec les partenaires européens? Mer, qui, au surplus, manque de relais politiques dans la majorité présidentielle, doit relever un défi sur lui-même.

    http://www.liberation.fr/evenement/0101412157-francis-mer-ministre-de-l-economie-des-finances-et-de-l-industrie

  52. Mistral dit :

    Cher Jacques

    Bien sur qu’il ne faut pas rejeter en bloc ce qu’a fait Chirac. L’histoire le jugera.

    Concernant Nicolas Sarkozy, on peut lui reprocher son comportement. On peut difficilement lui reprocher sa politique :

    Le bilan à l’internationale et notamment au niveau européen est bon voir très bon.

    La gestion de la crise économique, les chiffres le montrent est aussi très bon.

    Ce qui peut lui être reproché et c’est d’ailleurs ce que vous indiquez, c’est l’absence de cohésion sociale.

    Mais Jacques, je vous pose la question suivante : La France n’est elle pas aujourd’hui un pays profondément inégalitaire ?

    Et par conséquent remettre de la justice signifie remettre en cause des acquis de certains au détriment des autres. Cela crée donc des tensions au sein de la société.

    Et quelque soit la manière de faire, les gens qui bénéficient de privilèges au dépends des autres ne seront pas contents.

    En ce qui me concerne, malgré mes écrits souvent virulent, je me considère plutôt de centre droit.

    Je crois néanmoins qu’aujourd’hui le seul moyen de sortir le pays des crises que nous vivions est une politique marqué très fort à droite.

    Cad le travail pas l’assistanat

    cad valoriser les millions de fonctionnaires, serviteurs de l’Etat qui font bien leur mission et virer les 2 millions qui ne servent à rien et qui profitent du système.

    Cad mettre de l’ordre dans la société à tous les niveaux en commençant par la justice.

    Cad redonner toute sa beauté à l’idée européenne.

    etc etc etc

  53. Mistral dit :

    Cher Jacques,

    Je me permet de reproduire ici le commentaire que je viens de lire et qui tombe pile par rapport à cette idée de cohésion nationale

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/06/22/97001-20110622FILWWW00455-une-enfant-de-3-ans-oubliee-dans-un-car.php

    perregaux001 :

    « et après, ils veulent des primes et des contre primes de compensation à la pénibilité de leur tâche…! S’ils l’accomplissaient correctement au moins! Là il y a trois vrais responsables, à défaut d’être des « présumés » coupables, puisqu’associer ces deux mots est politiquement incorrect:
    1/ la maitresse qu’on n’a pas avertie de l’absence de l’enfant et qui avait le devoir de s’en soucier;
    2/ l’employée de mairie, qui laisse beaucoup à désirer: elle devait faire le tour de l’interieur du car au lieu d’attendre passivement qu’une fillette de 3 ans en descende, au cas où elle aurait été assez futée pour défaire sa ceinture…
    3/lE CONDUCTEUR de l’engin: qui chargé d’âmes en bas âge remise son car sans jeter un oeil derrière lui…
    Et après, on se préoccupe de cohésion nationale… Elle commence par là: le respect du travail bien fait. »

    C’est exactement ce que je pense.

    Une grosse partie des fonctionnaires sont la pour se servir et non pour servir. Voila. Et en plus ils nous ruinent.

    Le courage du président c’est de commencer à s’attaquer au problème. Quid de Chirac ?

  54. Carole dit :

    Zwartepiet,

    Vous avez inséré {Israel} dans mon texte, puis vous posez 2 questions.
    Faites un minuscule effort et répondez Zwarpetiet. Votre « au nom de quoi…….. » me fait dire que vous avez |votre| réponse.

  55. Carole dit :

    Mistral,

    Ne soyez pas ennuyé par vos fautes. Je suis comme vous, parfois quand je relis mes posts (déjà envoyés), je me dis Oh my God, les coquilles……… Pas grave.

    Moi aussi, je suis choquée de constater qu’à chaque jour se lie un nouveau drame. En AL, c’est habituel, et la police ne fait pas dans le tendre. Un criminel abattu et on se dit OUF, un de moins, pas de larmes, pas de psy. Les journalistes investiguent et n’hésitent pas à montrer ces nuisibles qui pourrissent la société. Les visages ne sont pas floutés. Wanted avec photo d’assassin ou racailles sont affichés dans les rues,sur les arbres, skochés sur les vitres de voiture de policia………. on ne se prend pas la tête avec « la fameuse protection de l’individu ». Un assassin est et reste un assassin. Un violeur est et reste un violeur. Et les enfants, on n’y touche pas. La solidarité pour les victimes est impressionnante. Le peuple n’hésite pas à sortir dans la rue et à réclamer justicia et pour certains, faire justice, malgré la police présente (police qui n’intervient pas).
    Je crois qu’en France avec cette fameuse protection des Droits de l’Homme, on en est arrivés à protéger +++++++ les assassins que les victimes. Cela ne pourra durer éternellement. Un peuple aspirent à vivre en sécurité, et le trop plein va finir par exploser à force de confondre le droit des assassins avec celui des victimes. Le Glas, faire sonner le Glas dans toutes les villes et villages de France, comme disait le père de Laeticia. Oui, peut-être qu’avec ce son lugubre, les gens commenceraient à être tous concernés.

    Dans l’affaire de cette petite Carla, la lâcheté des témoins est choquante. Une sortie d’école et pas un adulte pour réagir. Seraient-ils tous devenus ankillosés par habitude de la violence où la peur serait-elle devenue plus puissante que de porter secours à autrui ?
    Oui, dégoût, et quand je pense qu’il y en a qui veulent mesurer le PIB Bonheur. D’un ridicule quand on sait que les francais sont les plus grands consommateurs d’antidépresseurs.!!!!!!!!

    Bien cordialement.

  56. Carole dit :

    Bonjour Sylviane,

    Malheureusement Sylviane, je ne change pas d’avis. Et les événements horribles des derniers jours ne m’incitent pas à modifier ma réflexion.
    ______________________________________________
    Nous sommes TOUTES, TOUS des MAELLE,
    ______________________________________________

    NON, demandez aux parents de Maelle, Laeticia, Carla, Marie-jeanne…… si elles n’étaient pas uniques. Personne ne peut remplacer un enfant dans le coeur d’un père et d’une mère.

    ______________________________________________
    ………………..nous sommes tous concernés par le Malheur de Chacun !
    ______________________________________________

    Oui, je vous rejoins totalement, mais demandez autour de vous le prénom de telle ou telle victime plusieurs mois/années après ces drames. Qui s’en souvient ? Hormis le fait qu’un évenement horrible avait fait la Une des médias. La malheureuse victime est soit : enterrée, soit : détruite par le poids de l’horreur vécue et pour de nombreuses années. Et qui entoure toutes ces victimes ou familles dans leur quotidien ? Personne. Si, peut-être un médecin ou psy, mais cela n’efface jamais la perte d’un être cher ou la souffrance subie. La douleur se vit dans la silence avec l’espoir qu’un jour des lois ´strictes soient votées pour que ces êtres monstrueux ne ressortent jamais de prison. Ils ont pris des vies et ne devraient jamais plus avoir le droit de vivre en paix. Pas de pardon.

    Le temps favorise l’oubli Sylviane: Oui, pour le grand public, mais pas pour les victimes, leurs familles ainsi que les proches des disparu(e)s.

    Bien cordialement.

  57. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Claude,

    Je partage en grande partie votre analyse, nous sommes dans l’ensemble d’accord, hormis le fait que je ne sois pas « forcément de bonne foi », vous me connaissez mal ou vous m’avez mal lu…

    Où je suis le plus d’accord avec vous, c’est que « personne n’est content » et cela se traduira forcément dans les urnes (cela s’est déjà produit plusieurs fois durant ce quinquennat) et c’est ce qui m’inquiète le plus car quand on considère que la politique menée est la bonne on doit tout faire pour qu’elle se poursuive au-delà de l’échéance. Je puis ajouter, pour répondre à la dernière partie de votre billet, que je serai très déçu si le Président Sarkozy n’était pas réélu car comme je l’ai déjà dit, il est pour moi le candidat « le plus moins pire », je dis « moins pire » car pour être le meilleur il faut n’avoir rien à reprocher à la politique menée, ce qui n’est pas le cas : encore trop d’injustice et des efforts nécessaires mal répartis. Je persiste et je signe car justice et équité ont toujours été ma véritable politique et si je me suis tourné, depuis bien longtemps déjà, vers Monsieur Raffarin, c’est qu’il est pour moi dans ces domaines le plus honnête et je pense qu’il avait raison de dire qu’il fallait donner un tournant social à l’acte II du quinquennat, cela aurait bien arrangé les choses à différents points de vue notamment en vue de la prochaine élection présidentielle (Madame Christine Boutin, peut-être Jean-Louis Borloo…).

    Bien sûr qu’il y a eu cette crise économique mais elle touche tout le monde et vient s’ajouter à une situation qui existait déjà avant son arrivée. Alors bien sûr que les temps sont durs et que les caisses de l’Etat sont vides mais le constat est là. Il y a cependant une nouveauté, elle réside sur le fait que de nombreux concitoyens se retrouvent à leur niveau dans la même situation que notre Pays, seulement à l’Etat on continue à prêter tandis qu’eux il ne leur reste que les yeux pour pleurer, ainsi nous assistons à une envolée des surendettements, etc… Ne me dites pas que l’épargne des français a augmenté, cette statistique est globale mais ne concerne qu’une partie de nos concitoyens. Et tout s’enchaîne, un chômage qui a des difficultés à baisser, des dépenses contraintes et obligatoires qui augmentent, de plus en plus de gens qui se tournent vers les « restos du cœur », qui ne soignent plus correctement compte tenu des remboursements, chacun cherche à survivre et à faire vivre sa famille en employant bien souvent des moyens peu scrupuleux, de plus en plus de petits larcins pas pour voler des produits de luxe mais parfois une simple tranche de jambon, un fromage ou un fruit pour améliorer l’ordinaire de ses enfants, cela commence comme ça et ça ne suffit pas, alors on s’attaque aux plus faibles souvent des personnes sans défense, les personnes âgées, recrudescence de brutalité pour quelques euros, le dernier procédé en date étant le « vol à la pétition », donc davantage d’insécurité, etc… La liste ne s’arrête pas là, et vous voyez que moi aussi je pourrais utiliser des pages et des pages du carnet de notre hôte et bien d’autres blogs pour la compléter.

    Vous dites : « je vous accorde qu’il y a encore beaucoup de choses à faire ». Tous les problèmes ne sont pas résolus, loin s’en faut et je pense que dans ces cas-là il faut davantage de solidarité mais je pense aussi que l’Etat doit également y participer. Vous voulez sans doute quelques exemples. Relisez ce que j’avais écrit pour que Monsieur Raffarin qualifie cet exemple de « parabole du médecin » concluant qu’il était convaincant (commentaires de commentaires du 07.11.2010). Un autre exemple qui nous touche particulièrement en ce moment : le prix de l’essence et des produits de chauffage, très bien que Madame Lagarde demande aux compagnies pétrolières de faire des efforts, mais l’Etat ne pourrait-il pas également en faire un (taxes exorbitantes), comparons seulement le prix de l’essence au Mozambique et celui pratiqué chez nous. La liste est également longue, et une fois de plus il faudrait des pages et des pages. Je ne nie pas que l’Etat fait de bonnes choses pour améliorer la situation mais il pourrait en faire davantage qu’il ne fait pas parce qu’il y retrouve un certain intérêt, malheureusement il est souvent au détriment des citoyens, dans ce domaine on ne peut pas lui en vouloir, la gauche ferait pareil, même pire.

    Suis-je toujours de « mauvaise foi » pour dénoncer des réalités !

    Cordialement

    Jacques

  58. Zwartepiet dit :

    Réponse à Carole:

    En réalité, j’avais joint à mon message un lien en anglais renvoyant à un article intéressant écrit par une certaine Shelley Neese et intitulé Israel’s “Non-Jewish Jews” –qu’on pourrait traduire par « Les vrais-faux Juifs d’Israel »… mais il fut mystérieusement censuré!? Pourtant, je viens encore de le vérifier ce matin, il s’agit d’un site tout ce qu’il y a de respectable. Cette censure a déforcé mon argumentation… mais je m’incline respectueusement devant ce qui pourrait être le voeu de Mr Raffarin de ne pas voir son blog transformé en « tour de Babel franglaise »!

    Mes hommages,
    Zwartepiet

  59. Mistral dit :

    Cher Jacques,

    Je me permet de revenir sur notre discussion et sur le fait que régulièrement je met en avant le problème de la fonction publique.

    Je vous cite ici le président UMP du groupe au conseil régional Stephan Rossignol dans le magazine « l’accent du sud », magazine du conseil régional :

    « Depuis 2004 le PS tient tous les pouvoirs … Au total le PS gère 6 milliards de budget, pour quel résultats ? La région est la lanterne rouge en terme de pauvreté…Pour cause ! La région consacre aux entreprises en 2011 un budget de 54,6 millions d’euros(5 % du budget) dont 40 millions en investissement et 24 millions pour les seuls Parcs Régionaux d’Activité Economiques.
    Dans le même temps elle consacre 170 millions en 2011 uniquement pour faire fonctionner l’institutions (charge de structure).

    Stephan Rossignol conclue ainsi :

    « En Languedoc Roussillon, mieux vaut viser une carrière dans la fonction publique que d’envisager d’être chef d’entreprise.

    La ou je suis pas d’accord avec lui, c’est que c’est partout pareil pour le reste du pays.

    Et un pays qui dépense plus d’argent pour ses fonctionnaires plutôt que pour ceux qui créent des richesses, des emplois et finance le reste est un pays qui est en train de se suicider.

    En ce qui me concerne, je refuserai si le cas arrive de payer plus d’impôts pour financer des profiteurs et pour payer le manque de courage des décideurs.

  60. Mistral dit :

    Je rajouterai juste qui s’il s’agit de payer plus d’impôt pour améliorer l’équipements de nos courageux soldats qui se battent dans le monde te surtout en Afghanistan, je le ferai sans états d’âme et avec fierté.

    Mais si c’est pour payer des paresseux planqués dans des conseils régionaux socialistes, c’est hors de question.

  61. Claude dit :

    Cher Jacques,

    Je ne vais pas répondre à tout parce que ce serait prêcher dans le désert.

    Vous avez raison au moins pour une chose : l’épargne qui s’est envolée depuis quelques mois concerne surtout une catégorie de personnes. Ce sont les personnes modestes qui placent de plus en plus leur argent sur les livrets A et sur les outils d’épargne populaire (les riches ont aussi des livrets A mais comme ils sont au plafond, cette épargne n’augmente pas). L’épargne boursière a baissée. Par déformation professionnelle je fais confiance à l’INSEE pour l’exactitude de leurs statistiques. Je déplore quelquefois leur manière militante de les publier en plusieurs temps et je déplore l’usage qui en est souvent fait pour tirer des conclusions biaisées et leur faire dire ce qu’elles ne disent pas. Mais si l’INSEE dit que le pouvoir d’achat moyen a augmenté (malgré ceux nombreux pour lesquels il a baissé y compris les riches qui ont laissé pas mal de pouvoir d’achat dans la décote de leurs valeurs mobilières) c’est que le pouvoir d’achat a augmenté. Si l’INSEE dit que la consommation n’a pas baissé c’est qu’elle est restée stable et si l’INSEE dit que l’épargne a augmentée c’est qu’elle a augmenté. L’INSEE a un site très accessible et comporte même des outils pédagogiques très bien faits qui vous aideront à comprendre les chiffres que vous y lirez et qui demandent une initiation préalable à leur normalisation pour bien les comprendre.

    C’est facile d’énumérer tout ce qui fait que nous ne vivons pas dans un paradis. Si vous aviez un peu de temps je suis sûr que vous donneriez les solutions globales qui permettraient tout à la fois de dépenser plus pour telles ou telles choses à améliorer et d’économiser suffisamment pour baisser la TIPP, les charges sociales, les impôts tout en augmentant le gros lot du Loto et la vitesse autorisée sur les routes et autoroutes en faisant encore baisser la mortalité routière.

    Votre copain Chirac et ses prédécesseurs ont laissé une France endettée jusqu’au cou (je vous concède que si Mitterrand n’avait pas fait exploser la dette et sans les 35 heures Aubry ses successeurs auraient au moins économisé le service de la dette et les aides aux entreprises pour financer les 35 h). La crise a coûté plusieurs centaines de milliards pour épargner au mieux les plus faibles (pourtant, protéger les plus faibles n’a jamais rapporté une seule voix à la droite et 300 milliards de plus pour la solidarité ce ne sera jamais assez pour ceux qui n’attendent que de la solidarité).

    Il faut faire avec cette situation qui est ce qu’elle est. Si nous ne remboursons pas, nos enfants (qui, comme Emmanuel, oublient qu’ils ont été parmi les principaux bénéficiaires de la dette et en veulent à leurs parents pour tout ce qu’ils ont fait pour eux) devront rembourser.

    Alors au lieu de faire l’inventaire de ce qui ne va pas donnez nous les recettes pour qu’elles aillent bien sans faire que ce qui va bien aille mal. Le reste c’est du pipo propagandiste d’opposition. Prenez votre carte au PS, au Front de gauche ou au FN qui disent à peu près la même chose que vous sans apporter de solutions, comme vous.

    Mais je vous crois de bonne foi. Vous êtes surement attaché à la réussite de Sarkozy puisque vous ne voyez pas qui pourrait faire mieux (ou moins mal). Comme je partage cette conviction avec vous et que je ne suis pas maso, plutôt que d’énumérer toutes les raisons de le faire perdre je cherche celles qui incitent à vouloir qu’il gagne. Et s’il ne se présente pas, j’espère qu’on ne retombera pas dans l’absolue démagogie fort onéreuse pour nos descendants et que son succcesseur aura la même crédibilité auprès des agences de notation. Sinon, c’est la faillite assurée.

    Cordialement,
    Claude

  62. battement d'elle dit :

    @ Carole

    Vraiment très heureuse que cette réflexion ne vienne pas de vous … aussi ça m’étonnait !

    Vous avez complètement raison … je devais battre lourdement des paupières pour m’adresser à vous ainsi : à vrai dire quand j’ai écrit mon message je n’avais pas fait attention au nom de l’auteur de cette phrase, alors j’ai remonté stupidement le fil des messages pour retrouver le morceau de phrase concerné… et je suis tombée sur le votre, en occultant le reste de votre post.

    Ha… la colère, ça fait faire de ces trucs idiots !

    Veuillez accepter toutes mes excuses.
    Des mégatonnes de bises pour me faire pardonner.

    PS : Et là, la phrase de JPR prend tout son sens quand il dit : « la France, un Pays où « en une fraction de seconde » on peut se « se prendre au col » comme se tomber dans les bras »

    @ Ernest : vous êtes un Sot Inculte

  63. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Mistral,

    Je vous prie de bien vouloir m’excuser du retard que j’apporte pour vous répondre. J’avais d’autres occupations et notamment celle d’aller rendre visite à mon cher médecin traitant, pour aller l’enrichir un peu plus, approfondir également un peu plus le trou de la Sécu et m’appauvrir aussi avec un médicament qui n’est pas plus remboursé mais qui malgré tout est efficace dans mon cas. Je vous rassure, je vais bien, ce n’était qu’une visite de routine pour renouveler un traitement. A mon âge, beaucoup de personnes ont un traitement, souvent à vie malheureusement.

    Rien qu’en analysant cette phrase que je viens d’écrire, on s’aperçoit du vaste chantier qu’il reste à entreprendre pour rectifier équitablement certaines situations. Mais ça ne bouge pas beaucoup, ou du moins pas dans le bon sens. L’Etat a vite fait de « régler le problème », il augmente régulièrement (annuellement) le praticien d’un euro par consultation, une belle augmentation par rapport à celle qu’il accorde aux retraités, il a quand même fait un effort cette année (2,1 %) c’est un peu mieux que les années précédentes, et ensuite notre cher Ministre de la Santé dit à la Sécu de ne plus rembourser un médicament qu’il juge inefficace.
    Je n’ai rien contre mon médecin traitant, je l’aime bien, il fait d’ailleurs l’objet lui également d’une injustice quand on compare le prix de ses consultations par rapport à celles de ses collègues spécialisés (parfois du simple au double). Mais ce qui me gêne, c’est qu’il me fasse une ordonnance renouvelable deux fois, donc 4 fois par an je vais le voir. Il m’examine…, me prend la tension et me fait monter sur la balance. Et il conclut « tout va bien ! ». Cela m’a coûté 23 euros pour un quart d’heure qui me seront remboursés en partie par la Sécu et ma complémentaire de Santé qui elle, entre parenthèses, a augmenté de plus de 10 % cette année. Ne croyez vous pas que si je ne le voyais que deux fois par an (ordonnance renouvelable 5 fois), je ne m’en porterais pas plus mal mais sans doute que la Sécu s’en porterait beaucoup mieux.
    C’en n’est pas terminé en ce qui me concerne. Ce fameux médicament, qui n’est plus remboursé soit disant parce qu’il est inefficace, il aura tout simplement « bouffé » en grande partie l’augmentation annuelle de ma retraite. Je ne me plains pas il y a pire que mon cas, et si je ne pouvais pas le payer, je ferai comme beaucoup de gens, je m’en passerais. Je vous ai donné cela à titre d’exemple mais il y en a bien d’autres dans différents domaines. Mais ne croyez vous pas qu’il serait plus judicieux de supprimer ce médicament jugé inefficace plutôt que de le faire payer par le citoyen. Mais on ne le fera pas, tout simplement parce que l’Etat y retrouve son compte. En effet, ce médicament procure des emplois et bien d’autres avantages pour récupérer de l’argent, notamment par le biais de la TVA.

    Puisque je parle de TVA, est-il nécessaire de rappeler celle appliquée (19,6 %) sur des produits de santé de premières nécessités telles que des lunettes, des prothèses dentaires, sonotones, etc… Je ne crois pas que ce soit un luxe mais de nombreuses personnes s’en passent faute de moyens et cela est grave.

    Alors, je vous rejoins dans nombreuses de vos analyses, et vous prêchez un convaincu quand vous dites : « Mais Jacques, je vous pose la question suivante : La France n’est elle pas aujourd’hui un pays profondément inégalitaire ? » Oui elle est inégalitaire, et nous devons y remédier, mais il faut que tout le monde y mette du sien, et l’Etat compris en s’attaquant aux véritables problèmes et le faire en toute équité.

    Cher Mistral, j’aime mon Pays, je l’ai servi loyalement pendant plus de 30 ans, mais j’aime aussi les gens et c’est toujours avec mon cœur que je parle. Et tout ce que je peux écrire, en homme libre et humaniste, je n’ai pas besoin d’une carte d’un quelconque parti pour le faire, je le fais pour apporter ma contribution, pour améliorer la situation, pour mieux vivre ensemble, ça s’arrête là, je ne recherche pas un intérêt personnel.

    Bien amicalement

    Jacques

  64. Jacques D'Hornes dit :

    Cher Claude,

    Pourquoi ne pas répondre à tout ? Y aurait-il des vérités qui sont « génantes » !

    Pour info, je ne suis pas plus copain avec Jacques Chirac qu’avec Nicolas Sarkozy. Je ne fais que les respecter au moins pour les fonctions qu’ils ont occupé ou qu’ils occupent.

    Quant à la carte d’un quelconque parti, j’ai abordé ce sujet dans ma réponse à notre Ami Mistral, je suis un homme libre.

    Bien cordialement

    Jacques

  65. Mistral dit :

    Cher Jacques,

    Vous avez raison de citer un exemple personnel car c’est factuel.

    Dans ce cas de la médecine, on peut parler de corporatisme et d’inégalité.

    Les médecins sont payés par la sécu. Leurs étude gratuites sont payés par l’Etat. Ces mêmes médecins par contre en échange sortent des tarifs conventionnés, prescrivent des médicaments des laboratoires et refusent de travailler dans les zonez rurales.

    Aujourd’hui de plus en plus de médecins généralistes travaillent trois ou quatre jours par semaine pour des revenus de 4000 à 8000 euros par mois. Est ce normal ?

    Mais si on « s’attaque » à cela, leur corporatisme les protègent.

    Le gouvernement commence à avoir des résultats pour favoriser réimplantation des médecins dans les zones rurales et s’attaquent au prescripteurs médicaux.

    Autre chose, j’ai un ami cardiologue qui va régulièrement dans des « séminaires » dans des endroits luxueux au frais de la princesse. Est ce normal vu que tout cela est payé par de gens comme vous ?

    Et que dire des arrêts maladie bidons ? La seule sanction que risque un médecin c’est d’être jugé par ses pairs. On attend encore les condamnations …. Ils nous expliquent qu’ils ont la « pression des patients ».

    Je suis persuadé qui si on mettait en prison deux ou trois médecins qui font des arrêts maladies bidon, la pression des patients serait moindres … Pareil pour les antibiotiques etc etc etc

    Sur ce sujet comme sur d’autre je crois à un pouvoir « fort » et à une politique ferme.

    Le président a choisi le dialogue. Pourquoi pas… Mais que les résultats viennent.

    PS : Je n’aime pas Marine Le Pen ni ses idées.

    Mais je suis choqué du comportements des deux socialistes qui s’affirme journalistes (Joffrain et Caroline Fourest ).

    Quand elle dit que ces personnes sont la pour défendre le pillage d’un peuple par une élite, ses propos font mouche.

    Les socialistes sont incorrigibles.

    Face à un FN qui pose de vrai questions en apportant de mauvaises réponses, ils refusent de reconnaître ces vrais problèmes parce qu’ils n’ont aucune réponse à apporter.

    Ils font donc dans des attaques de personnes et dans la caricature. Pitoyable.

  66. Claude dit :

    Cher Jacques,

    Je ne suis jamais gêné par aucune vérité. Je ne pratique jamais la langue de bois. Je ne suis pas un séducteur à tout prix.

    Désolé, je ne vais pas plus répondre en détail et pourtant je vais déjà être long. Mais personne n’est obligé de me lire jusq’au bout. Je n’en serai pas frustré.

    Vous êtes libre, bravo ! Je suis également un homme libre, pas flagorneur pour deux ronds, mais ceci n’est pas une déclaration d’opinions. On peut très bien être un homme libre et choisir librement d’adhérer à des groupes qui partagent les mêmes valeurs que nous. Etre un homme libre n’est pas être un électron libre qui, passant de groupe en groupe pour donner de bons et de mauvais points demande des résultats aux autres sans s’impliquer, au moins intellectuellement. Pour moi, l’homme libre c’est celui qui se donne librement à une cause ou à des idées partagées. Ce n’est pas celui qui réclame. Celui qui réclame n’obtient jamais tout et est prisonnier de son insatisfaction. Donc je ne réclame pas, je choisis librement mon camp même si la soupe que l’on y sert n’est pas toujours celle que je préfère pourvu qu’elle soit bonne le plus souvent.

    Comme je suis un homme libre je dis ce que je pense comme je le pense. Et, par exemple, quand je dis à notre hôte qu’il joue, comme vous, contre son camp c’est que je pense qu’à ce moment là, il joue contre son camp. Jouer les cactus dans la chaussure du Président dans des moments aussi difficiles qu’une crise mondiale et/ou nationale qui nécessite au contraire de rassembler tous les soutiens possibles n’est un service à rendre ni au Président, qu’on l’aime ou qu’on l’aime pas, ni à la France que l’on aime probablement même si on le montre mal.

    Mon opinion est claire. De toutes les offres politiques « disponibles sur le marché » français j’ai fait mon choix pour celle qui me satisfait le mieux (ou pour les pessimistes, celle qui me frustre le moins mais je ne suis pas un frustré).

    La politique poussant presque nécessairement à la démagogie, le Président Sarkozy n’échappe pas à ce travers mais, de mon point de vue, un peu moins que les autres. C’est le seul reproche important que je lui fasse. A court de boucs émissaires, il a trop dénoncé les banquiers et les spéculateurs et a trop peu expliqué que nous avons tous été les coresponsables de la crise. Aujourd’hui tout le monde en veut aux banquiers qui gagneraient trop même si ceux-ci n’ont pas encore reconstitué suffisamment leurs réserves pour jouer leur rôle sans crainte d’une catastrophe qui les mettrait en faillite (trois de nos grandes banques, des outils pour nous tous, soit-disant aux bénéfices scandaleux sont tellement vulnérables que leur note vient d’être baissée mais personne n’en a été ému).

    Pour le reste (voir la litanie de vos reproches) je sais faire la part des choses.

    J’ai été assez peu militaire malgré 32 mois de service militaire en Algérie où j’ai appris à prendre le dessus sur les « sacs à vin » qui me commandaient. Aussi j’ai appris à agir par moi même sur ce qui ne me plaisait pas et à accepter ce sur quoi je n’avais pas prise. Je n’y ai pas perdu mon temps, j’y suis parti avec un CAP et j’en suis revenu avec deux préliminaires d’expertise comptable (l’exam de l’époque) préparés principalement dans le djebel et je donnais des cours de droit à certains de mes officiers. Alors, moi, les yaka ou les falaike ne m’impressionnent pas et, n’ayant, longtemps, jamais compté sur la bienveillance de mes entourages, je sais ce que je me dois et ce que je dois aux pouvoirs publics qui ont toujours mis à ma disposition les moyens de m’exprimer et de réaliser mes rêves. La France est, de plus en plus, un des rares pays où aucune situation n’est inéluctable si on a le courage de s’en arracher.

    Je pourrai donc prendre chacun de vos griefs un à un et y répondre mais ça ne servirait à rien.

    C’est pourquoi pour chacun des problèmes que vous soulevez (chômage, précarité, surendettement, santé, sécurité, etc.) et que je constate comme vous, je vous demande quoi faire de différent. Où économiser pour dépenser autrement et ailleurs ? Comment convaincre quelqu’un qui va se sur endetter de renoncer au dernier écran plat qui lui semble indispensable et au dernier iPhone ultra machin ou ultra truc ou à la dernière console sans manette qu’il utilise plus que son fils ?

    Un de mes voisins surendetté a tout ces gadget modernes mais ne peux plus payer ses abonnements et vient téléphoner chez moi ou utiliser mon internet pour passer des commandes de rideaux à la Redoute avant que son banquier lui retire sa carte de crédit. Il a une belle voiture récente et se plaint du prix des carburants. On va bientôt lui saisir parce qu’il ne paie plus les mensualités et je le transporte dans ma vieille C5. Il est maçon, sans travail, alors que l’artisan qui ne viendra chez moi que, peut-être, en octobre pour un travail urgent ne trouve pas d’ouvrier « fiable » et que, de toutes les façons, il ne veut plus recruter car chaque embauche finit devant les prud’hommes. Ce maçon sans travail « attend » qu’on lui propose une formation en faisant tout pour qu’on l’oublie. Classique !

    Si seuls des gens vertueux étaient surendettés, ce serait plus facile de les aider.

    Vous dites par exemple : « …seulement à l’Etat on continue à prêter tandis qu’eux il ne leur reste que les yeux pour pleurer, ainsi nous assistons à une envolée des surendettements,.. ». L’Etat prête à qui ? Il a prêté aux banques et aux constructeurs automobiles des capitaux qu’il a empruntés et les banques et les constructeurs nous l’ont rendu avec intérêt et notre pays grâce à ça (entre autres choses) est capable, plus que d’autres, de créer de l’activité pour relancer l’emploi. Si l’Etat avait prêté ces sommes à des gens surendettés les constructeurs auraient fermé leurs portes, les banques auraient fait faillite et les surendettés seraient sur-surendettés et notre pays qui n’aurait pas été remboursé ni des prêts ni des intérêts aurait une dette encore plus importante sans aucun espoir de créer de l’activité et avec la certitude de perdre encore plus d’emplois et de ne plus pouvoir payer ses fonctionnaires ni les pensions de ses fonctionnaires retraités.

    Vous, si malin, qu’auriez vous fait de mieux ? Vous auriez emprunté à qui pour prêter à qui ? Et l’argent dépensé, par hypothèse qu’on vous l’ait prêté à un taux préférentiel réservé aux gouvernements vertueux, à quoi servirait-il une fois dépensé à fonds perdus ? Et comment le rembourseriez-vous après une perte d’activité (d’emplois) sans espoir d’en recréer rapidement ?

    Croyez vous vraiment que l’insécurité et les trafics sont nés en 2007 ? J’ai été prof « dans les quartiers à cités » de 1996 à 2002. Que croyez vous que j’avais comme élèves ? 1/3 au moins venaient de familles à problèmes plus ou moins graves. La police de proximité patrouillait et devisait tranquillement avec les dealers (voire jouaient au foot avec eux). Comment remonter la pente ?

    Vous voyez bien que ça ne sert à rien que je vous réponde point par point puisqu’au premier point que j’aborde vous n’êtes déjà pas convaincu par le bon sens.

    Vous n’êtes pas un homme libre. Vous êtes prisonnier de vos dogmes, de vos contradictions et de votre incapacité à prendre les problèmes dans leur ensemble plutôt qu’un par un isolés des autres et à votre incapacité à comprendre que gouverner c’est faire des choix, les meilleurs choix, ceux qui préservent l’avenir. Quand vous serez un homme libre, si cela arrive un jour, vous adhérerez librement à un des nombreux courants politiques que le marché politique français vous propose. Mais chaque courant fait des impasses. Aucun n’apporte le paradis à court terme. Ne choisissez pas ceux qui en ont déjà emmenés d’autres en enfer.

    Si je prends la peine de vous répondre ce n’est pas pour vous convaincre. C’est simplement pour pour essayer de couper l’herbe sous les pieds de votre propagande insidueuse,volontairement ou pas, qui pousse les électeurs qui vous lisent et qui se reconnaissent dans ceux qui souffrent, dans les bras des extrémistes bien tentants quand on croit vraiment à tout ce que vous dites sans regarder toute les facettes de la situation difficile dans laquelle nous sommes.

    Cordialement,
    Claude

  67. Carole dit :

    Bonjour Swarpetiet,

    C’est étonnant pour votre lien. J’ai pu constater parfois que mes posts accompagnés de liens disparaissaient au moment de l’envoi. Je ne sais pourquoi. Ce que j’ai pu remarqué par ex sur des vidéos youtube, elles n’étaient pas autorisées dans certains pays, est-ce igual pour les liens ?????
    EX : concernant la fameuse dépénalisation qui anime nos bobos de plateau, j’ai voulu poster des liens (terrible) sur les dégâts occasionnés sur des jeunes. C’était un SOS que monsieur Raffarin aurait pu faire visionner à ses amis politiques. Mon post décrivait de jeunes ados qui une fois la marijuahna banalisée, avalaient du coca mélangé à de l’essence, paco, loxi…… Dramatique !……. mais spchitttttt post disparu.

    Vous avez dû remarquer que j’essaie au maximum de mettre des liens en francais pour nos amis du blog et par respect pour monsieur Raffarin (francophonie oblige), mais malheureusement la richesse des infos est souvent en langue étrangère.

    J’essaierai de faire une recherche concernant votre lien.

    Cordialement.

  68. Carole dit :

    Battement d’elle,

    J’avais un pamplemoussier où des chuparossas (colibri en franc ??) avaient pris pension. Ces minuscules oiseaux ont un mouvement d’aile ultra-rapide en faisant du sur place. Puis zou, se déplacent d’un endroit à un autre à une vitesse extraordinaire et zou, blocage, et zou et zou et zou. Mais jamais ces oiseaux ne se prennent un obstacle. La maîtrise totale.

    Votre pseudo qui me fait penser à cette ave, me fait dire que vous devriez lire attentivement avant d’envoyer paître les personnes.

    Je tenais à vous dire que je n’accepte pas que vous parliez de mon amigo Ernest comme d’un sot et inculte (argumentation ?). Entre 2 battements d’aile, ne jugez pas trop vite………..

    Appréciez-vous l’humour battement d’aile ?

  69. Ju'âne Pedro dit :

    @ Mistral !

    Allez hop, en taule les médecins !
    Après les fonctionnaires avec ses profs fainéants, les juges incapables etc… vla t’y pas que le justicier du net Mistral gagnant s’attaque au toubib !
    En taule, ils vont nous ausculter les blouses blanches !
    On ira se faire vérifier la prostate derrière les barreaux !

    Mistral président !

    :)

  70. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Mistral,

    En réponse à votre dernier billet.

    Vous savez, j’ai cité cet exemple personnel pour démontrer quelques anomalies dans ce système où il y a pléthore… Et je pense que chacun en est conscient. A mon avis, je crois que le jour où il y aura un candidat qui aura dans son programme la réforme de A à Z de notre système de Santé, il recueillera grand nombre de suffrages. Mais il lui faudra de la volonté et bien du courage pour affronter le corporatisme et gommer toutes les inégalités. Il serait grand temps que l’on explore les faces cachées de l’iceberg. Notre Sécu s’en porterait sans doute beaucoup mieux.

    Vous concluez votre paragraphe de la manière suivante : « sur ce sujet comme sur d’autres, je crois à un pouvoir fort et à une politique ferme ». Je compléterais cette politique par « équilibrée et pertinente ».
    Vous dites également « Le Président a choisi le dialogue, pourquoi pas… ? ». Oui pourquoi pas, l’idée est bonne, mais le dialogue avec qui ? Pas avec le citoyen, on lui impose. Ne reste plus qu’a dialoguer avec les corporatismes de toutes les branches santé : «les maîtres des lieux ».
    Alors, espérons que les résultats viennent, mais pas sous forme de « rustines » où ce sont toujours les mêmes qui en retireront un certain profit, bien souvent au détriment des plus faibles.

    Bien amicalement

    Jacques

  71. Claude dit :

    Chère Carole,

    Moi, j’appelle ça voler dans les plumes.
    Bravo !
    Il ne faut pas laisser les insultes gratuites et nocives gâter notre plaisir de donner nos bons et mauvais avis dans la bonne humeur.

    Bien cordialement,
    Claude
    PS – Extraordinaires ces colibris avec 90 battements d’ailes à la seconde et plus de 50 Km/H pour butiner le nectar de fleur en fleur. J’en ai passé du temps à les observer dans les hibiscus le soir après le boulot.

  72. battement d'elle dit :

    @carole

    Votre réponse est exactement conforme à ce que présumait votre profil : c’est sur, vous n’êtes pas catholique !

    Modération

    Reprenez vous : … pardonnez… aimez …aidez … regardez la vie d’un œil neuf … sortez de votre bulle et de votre colère !

    PS : Je vais vous éviter quelques vapeurs supplémentaires : Inutile de répondre parce que je ne lirai jamais vos écrits.

  73. Ju'âne Pedro dit :

    Ambiance zen et cool sur le blog !
    C’est l’effet Sarko Fillon en Sarthe !

    Aimez-voussssssssssssssssssssssssssssss ! :)

  74. Ernest Gransagne dit :

    Bonjour à tous,

    Bon, alors, reprenons : quoi de nouveau ?

    - une vielle gare désaffectée…
    - dans une vieille ville pleine de chômeurs
    - une vieille ex quadra qui espère surprendre… (Encore ?)

    « Je suis candidate ! La France souffre ! »….

    Ah bon ?

    Et alors, par quel remède magique devrait-elle souffrir moins avec la gauche ?

    En distribuant de l’argent que l’on n’a pas ?

    En empruntant des sommes que l’on mettra sur les épaules de notre jeunesse.

    Avec des travailleurs de moins en moins nombreux pour payer ?

    Les socialistes et les verts veulent que l’on devienne comme les grecs ?

    Martine concentre tous ses efforts à ne rien dire :

    et son éventuel 1er ministre ?

    et les autres membres du Gouvernement ?

    Vous avez vu les têtes capables de convaincre en face du reste du Monde ?

    C’est un bien triste plateau que nous observons pour la préparation des élections de 2012.

    Bien triste, vraiment.

    Une lueur : Christine Lagarde au FMI ; reconnue par le monde entier pour sa compétence.

    Bémol : nous avons besoin de compétence aussi aux Finances en France !

    Ernest Gransagne

Laisser un commentaire