Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

21 commentaires

  1. Alain Lavallée dit :

    Bonjour Monsieur le Premier ministre,

    vos propos sont éclairés et éclairants. Oui, l’affaire DSK quitte graduellement la sphère politique pour se ranger dans l’ordre des faits divers. Et surtout, la prochaine année, les prochaines années devront se vivre à la fois sous le sceau de la « rigueur budgétaire » et des « négociations sociales ».

    Bien cordialement,

    Alain Lavallée

  2. Jacques Moullé dit :

    Bonjour,

    J’ai écouté l’interview de Mr Raffarin par Mr Apathie sur RTL à 7h50 puis « le zappeur » dans le journal de Midi de RTL…Eh bien, les journalistes se sont permis de faire un montage des paroles de Mr Raffarin. Le passage modifié concernait la phrase « …promesses de bonne gestion, budgétaires » et Mr Apathie se permet de reprendre « de rigueur budgétaire ». ce que Mr Raffarin reprend « …de rigueur budgétaire, de réformes… » et aussitôt ce journaliste l’interrompt, comme à son habitude, en disant « Hola, attention, en général, quand on dit ça, on se fait gronder… rigueur budgétaire, vous l’avez dit… »
    Dans le journal de Midi, la phrase » de rigueur budgétaire » prononcé en premier par Mr Apathie et repris par Mr Raffarin a disparu.
    Cela montre la manière de procéder des journalistes qui déforment très souvent l’information dans le seul but de susciter des réactions fortes de la part de leurs auditeurs. Ces journalistes ne posent plus les bonnes questions et n’écoutent pas les réponses, ils affirment leurs vérités, souvent à gauche, et jugent leurs invités, cela devient grave et la plupart des interviewés ne bronchent pas, peut-être par peur de ne plus être invités!
    Toutes les preuves sont sur le site de RTL et ce n’est qu’un exemple. La Presse est devenue complètement folle.
    Nous connaissions la phrase sortie de son contexte, voici maintenant la phrase « bidouillée »
    Mr Raffarin, merci de réagir.

    Salutations

  3. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Monsieur le Premier Ministre,

    Je partage tout à fait votre point de vue sur l’affaire DSK. Cette très triste affaire entre progressivement dans la catégorie des faits divers. Vous êtes d’ailleurs gentil sur ce point car son scénario avec de multiples rebondissements nous fait penser à une série américaine diffusée en début de l’après-midi sur une chaîne de télévision depuis de nombreuses années. Elle a toutefois l’avantage de nous démontrer que dans la justice américaine, comme dans celle d’autres pays, il y a bien des lacunes ne l’amenant pas à être exemplaire… Je suis désolé cher Mistral mais cela méritait d’être dit !

    Le reste de cette interview n’est pas très réjouissant et il faudra bien l’expliquer aux électeurs qui eux seuls sont maîtres des petits bulletins qui permettent l’élection d’un candidat. Fini le rêve car effectivement « on ne peut pas gagner une élection présidentielle sur des promesses » que l’on ne saurait tenir… Ou alors, cela ne marche qu’une fois, mais le Peuple est déjà bien vacciné.

    Amitié

    Jacques

  4. SEDAT Reynaldo dit :

    http://youtu.be/27SBbGOxoRg
    [...] C’est Dallas…! Mdr

  5. jany dit :

    Un trésor de Compostelle a disparu

    Par Rémi Duchemin avec AFP
    Publié le 7 juillet 2011 à 18h46
    Mis à jour le 8 juillet 2011 à 14h42

    La reproduction du Codex Calixtinus est sous le feu des flashs des photographes. L’original, d’une valeur incalculable, a lui disparu. © MAXPPP

    Le Codex Calixtinus, datant du 12e siècle, n’est plus dans la cathédrale Saint-Jacques.

    Il est considéré comme le premier guide du pèlerinage de Compostelle. Le Codex Calixtinus, datant du 12e siècle, véritable joyau de la cathédrale Saint-Jacques, haut-lieu de pèlerinage chrétien, a mystérieusement disparu. La nouvelle n’a été annoncée que jeudi, mais le vol aurait eu lieu dimanche. Les policiers tentent de déterminer les circonstances de ce que le quotidien espagnol El Pais décrit comme « l’un des vols les plus importants d’un patrimoine historique et artistique en Espagne ».

    L’inestimable document se trouvait dans un coffre de la salle des archives de la cathédrale. Les rares employés, une demi-douzaine, qui y pénètrent l’ont cherché pendant plusieurs heures avant de contacter la police. Le quotidien local Correo Gallego met en cause le dispositif de sécurité. Selon le journal, seules cinq caméras se trouvent dans la grande salle des archives, et aucune d’entre elles n’était pointée sur le coffre contenant le Codex Calixtinus.

    Des voleurs professionnels
    Selon la police, aucune trace d’effraction n’a été repérée sur les lieux du vol. Le préfet de Galice, Miguel Cortizo, a assuré que « quelques-uns des meilleurs experts » dans ce domaine, membres de la brigade du Patrimoine historique de la police espagnole, participent à l’enquête. Les policiers penchent pour des voleurs professionnels, commandités par un vendeur au marché noir spécialisé dans les manuscrits anciens.

    « Saint-Jacques doit récupérer le manuscrit parce que c’est le joyau de la Cathédrale et de la ville », a déclaré le conseiller à la Culture de la mairie, Angel Curras. Ce trésor de l’humanité est en principe conservé à l’abri des regards et n’est présenté au public qu’en de très rares occasions. Il l’a été, « avec toutes les mesures de sécurité nécessaires, à des moments exceptionnels comme la visite du Pape » en novembre 2010, a indiqué la porte-parole. Ce document de 225 pages de parchemin renferme des textes relatifs au culte de Saint-Jacques et surtout au chemin de pèlerinage menant à la tombe de l’apôtre.

  6. emmanuel dit :

    Dette publique Française fin 2007 = 1211,6 MILLIARDS soit 64,2% du PIB
    Après 3 ans de Sarkozysme et son non moins célèbre bouclier fiscal pour protéger les plus fortunés…
    Dette publique à fin 2010 = 1591,2 milliards soit 79% du PIB (une progression de 15% de la dette en un peu plus de 3ans).
    Et à Mars 2011 la dette est de 1646 milliards soit 84,2% du PIB (soit 5,2% de plus que fin 2010).
    Je doute sérieusement que l’UMPS aient des leçons de gestion budgétaire à donner à qui que ce soit.
    Ces chiffres ne tiennent pas compte évidemment des engagements de Sarkozy pour soutenir à fonds perdus les PIGS. A ces sommes on pourrait dés lors rajouter quelques centaines de milliards.

  7. Ju'âne Pedro dit :

    LE PRESIDENT RAFFARIN ANNONCERA LUNDI MATIN SA CANDIDATURE AUX PRIMAIRES DU PARTI SOCIALISTE.

    La nouvelle résonne comme un coup de tonnerre dans le ciel bleu UMP du petit monde politique.
    Quelle mouche a piqué le sénateur pour se lancer dans cette aventure abracabrantesque.
    Le soutien de Jacques Chirac à François Hollande aurait motivé cette initiative que certains à droite comme à gauche jugent malheureuse.
    Jean-François Copé a déclaré sur une chaîne de télévision socialo-sectaire qu’il était néanmoins assez fataliste face à la grosse machine à perdre les 2012, à condition d’être élu en 2017.
    Le président de la république a profité d’un déplacement dans le Poitou pour exprimer son étonnement et sa désapprobation définitive.
    Sur le blog de monsieur Raffarin, c’est la consternation.
    Mistral en a le souffle coupé ce qui, il faut bien l’avouer, n’est pas très pratique pour un vent réputé violent.
    Claude rédige déjà un pavé argumenté de 56987 lignes, TVA incluse.
    Mélusine jubile et l’âne brait.

    Réunion de crise de nerf à l’Elysée comme rue Solférino pour imaginer une stratégie susceptible d’éviter la grande hémorragie des esprits libres vers le sectarisme absolu et inversement.s
    Martine Aubry déclare accepter d’accueillir en son sein monsieur Raffarin, ce qui n’est pas très malin vu l’ambiance un rien délétère qui règne en France comme à Nouille-York aux truffes biologiques.

    Les français de chez eux risquent fortement de perdre leur repère et les clivages semblent fusionner comme deux tubes en métal soudés par monsieur Pedro.
    Les sondages effectués vite fait sur le gaz, donne monsieur Raffarin gagnant face à Hollande et Aubry car il bénéficierait du soutien d’une grande partie de la droite qui du coup, voterait aux primaires liberticides.
    Une belle mouise en perspective que madame Marine aura plaisir à dénoncer sur une radio du père Riférique.
    Quoique, si Marine annonce sa candidature aux primaires socialo sectaire, on va pouvoir se passer de l’élection couteuse des providentielle.
    Le mistral gagnant des primaires sera président et hop !

    Voilà tout ce qu’on pouvait dire sur cette information qui reste nez en moins à confirmer.

    Ju’âne Pedro, journaliste débilo-socialo-ânien.

    Chut !

    :)

  8. emmanuel dit :

    « Le puissant foule aux pieds le faible qui menace, Et rit, en l’écrasant, de sa débile audace » Voltaire

  9. Claude dit :

    Ju’âne Pedro,

    Voilà j’ai déjà rédigé les deux premières lignes mais comme je n »ai pas tout compris (normal) j’ai besoin de votre aide pour les 56985 lignes suivantes. Surtout que, compte tenu des contraintes en lignes que vous m’imposez, je vais devoir faire concis et je risque de ne pas tout dire.

    Amicalement,
    Claude

  10. Ju'âne Pedro dit :

    Ah galère de galère, si Volt

  11. Ju'âne Pedro dit :

    Ah galère de galère, si Voltaire débarque sur le site, je me fais tout petit petit !

    :)

  12. Ju'âne Pedro dit :

    Fronde

    Il faut bien rire dans ce bas monde,
    Malgré nos souffrances chroniques,
    Main dans la main, vive la fronde,
    Et à la mort, faisons la nique.

    La fronde contre les pleureuses
    Qui nous rendent la vie pénible,
    La mélancolie ravageuse
    Qui en devient presque risible.

    Allongés dans les herbes folles,
    A mater le ciel sans nuage,
    On a le cafard qui s’étiole,
    Et on se fout des commérages.

    On médite sur l’avenir,
    Avec la douceur d’un rêveur,
    Socialo à n’en plus finir,
    Teinté d’ un discours envoûteur.

    On danse avec le monde entier,
    De gauche à droite de la piste,
    Riant à perdre son dentier,
    Tout en oubliant d’être triste.

    Le bonheur s’affiche partout,
    Comme l’argent des gens d’en haut,
    Cependant le peuple s’en fout,
    Il vit d’amour et d’apéro.

    Raffarin se donne sur scène,
    Dans un rock and roll salutaire,
    Indifférent aux gestes obscènes,
    D’un électeur un peu vénère.

    Il chante son idole Johnny,
    Le blog tout entier en frémit,
    Le Sénat en est rajeuni,
    On s’amuse comme c’est pas permis.

    La politique devient ludique
    Et la révolution ringarde,
    La désespérance est pudique,
    On s’aime tous en camarade.

    En tout bien et en tout honneur,
    Pour éviter les dérapages,
    On se pénètre de bonheur,
    Vive le rire qui nous rend sage !

    Il faut bien rire dans ce bas monde,
    Malgré nos souffrances chroniques,
    Main dans la main, vive la fronde,
    Et à la mort, faisons la nique.

    Hihannnnnnnnnnnnnnnnn !

    Ju’âne Pedro, soudeur voltairien :)

  13. jany dit :

    Lu dans Le Figaro
    Roland Petit, un aristocrate du ballet

    Mots clés : danse, chorégraphie, opéra, FRANCE, Roland Petit
    Par Ariane Bavelier
    10/07/2011 | Mise à jour : 14:41 Réagir

    Le chorégraphe et danseur, créateur des Ballets de Marseille, s’est éteint dimanche matin à l’âge de 87 ans. Une leucémie l’a foudroyé en quelques jours alors qu’il se trouvait chez lui, à Genève.

    *** La danse est un art, c’est aussi la vie du corps et de l’esprit…
    Il est important de permettre au corps de s’exprimer dans la liberté de ses sentiments…de trouver l’expression de l’être…celle qui nous relie a la source…

    Je remercie Roland Petit pour le chemin de danse qu’il nous a montre…

    Bien cordialement,

    jany

  14. Ju'âne Pedro dit :

    :) :) :) :)

    Claude, ce n’est pas si compliqué d’être un âne, il suffit de ne pas réfléchir en écrivant !
    L’improvisation , y’a que ça de vrai !
    Oubliez les contraintes imposées par le sectarisme hihanesque ! :)

    Donnez -moi un thème, n’importe quoi et hop, on s’amuse !
    C’est les vacances après tout !

    Votez Claude !

    Votez Raffarin !
    A bas les socialos !

    - C’est bien Ju’âne, tu progresses !
    - Merci Mistral, on va fêter ça ! :)

  15. Claude dit :

    Non ! Ju’âne Pedro ! Non !

    Pitié ! Ne votez pas pour moi. Chaque fois qu’on a voté pour moi, j’ai été élu (à des petits postes, des tremplins qu’ils disaient). Et chaque fois que j’ai été élu, on a attendu de moi que je dépatouille toutes les mauvaises histoires de tout le monde y compris de ceux qui avaient voté contre moi. Je n’avais même plus le temps d’empatouiller mes propres affaires pour pouvoir les dépatouiller tout seul.

    Je laisse les élections à ceux dont c’est la vocation.

    Je me marre bien plus à regarder les autres se faire vilipender pour tout ce qui va de travers alors qu’ils y sont pour rien et ce qui va bien c’est jamais grâce à eux.

    Et comme je suis un brave mec, je n’embête jamais ceux qui ont été élus. Sauf une fois et c’est un ministre socialiste, c’est pas des blagues, qui m’a trouvé un immeuble pas mal pour un atelier de génie logiciel et même pas dans sa commune où j’avais un peu grandi mais chez son voisin et copain RPR et c’est même pas moi qui avais voté pour lui. Du coup c’est lui qui a présidé l’inauguration avec le sénateur RPR du département d’à côté quand même. Et il est bien parti pour être candidat à la candidature. Salut sénateur JM dont c’était la vocation déjà bien avant sa naissance).

    C’est marrant de ne pas faire de la politique et de la regarder faire. Sacré métier pour de sacrés bonshommes que j’aime bien même socialistes (pas tous, il faut quand même pas exagérer).

    Claude

  16. mélusine dit :

    C’est du délire, ce blog, j’adore ! Ju’âne, tu te surpasses, c’est le 14 juillet avant l’heure !

    Quand Jany, dit que la danse relie à la source, c’est parfaitement vrai ! Le rire aussi, tiens, je vote JPR !

  17. Ju'âne Pedro dit :

    :) :) :)

    Oui Claude, moi aussi, j’aime bien les politiques !
    Bon, alors pour les primaires, vous laissez tomber, dommage !
    Peut-être que Mélusine sera volontaire, elle semble énergique, je vais lui en parler discrètement.

    « Moi je laisse les élections
    A ceux qui ont la vocation. »

    Un beau sujet de chanson, bravo Claude !

    Moi aussi j’aime bien les socialistes, pas tous, faut pas exagérer.
    Y’en a qui sont graves, mais y’en a des biens.
    Les jeunes socialistes à capuche sont moins sectaires que les vieux ronchons genre Mel… chut…
    Oui, finalement finalement, il nous fallut bien du talent pour être heureux sans être adultes comme dit à peu près Jacques.

    A bientôt Claude et bonnes vacances !!!!! :)

  18. Ju'âne Pedro dit :

    @ Mélusine
    Mélusine dit :

    « C’est du délire, ce blog, j’adore ! Ju’âne, tu te surpasses, c’est le 14 juillet avant l’heure !
    Quand Jany, dit que la danse relie à la source, c’est parfaitement vrai ! Le rire aussi, tiens, je vote JPR ! »

    Oui moi aussi Mélusine, je suis assez choqué par certains messages rigolatoires sur le prestigieux blog de Jean-Pierre Raffarin.
    La politique, c’est sérieux et les déconneurs à cervelle atrophiée n’ont pas leur place ici.
    Qu’ils aillent (et fines herbes) se défouler en Hollande ou dans le Brie, ras le bol des dérisionnistes !!!

    Je suis heureux de savoir que tu vas soutenir la candidature de monsieur Raffarin.
    Il est temps, pour nous, socialistes frétillants, de sortir du sectarisme hihanatoire.
    Mélusine, je te demande de te présenter aussi aux primaires pour redonner un souffle mistralien à la démarche.
    La France a besoin de tous les bras disponibles afin de souder ses sujets pluriels donc unité à la fin du verbe.
    Mélusine, la grandeur d’un socialiste militant est de reconnaître la capacité de l’adversaire à gouverner le pays mieux que lui.
    Comme dit Claude, moi je laisse les élections à ceux qui ont la vocation.
    Claude refuse de se présenter aux primaires socialistes, alors, à toi d’y aller afin de défendre les idées de Nicolas qui est trop bas dans les sondages pour remporter l’élection providentielle, d’autant qu’avec le petiot qui va venir, il aura de l’occupation, c’est clair.
    Tu dois te battre bec et ongles pour défendre les riches face à l’indigence toujours plus exigeante.
    Ne caricature jamais le programme des uns et des autres, même si les bons sont socialistes et les méchants umpistes.
    Mélusine, faisons semblant de ne pas être manichéens afin de noyauter en toute discrétion, la redoutable organisation des bleuets.
    Cette mission, si tu l’acceptes, va consister à écouter et noter tout ce qui se tape sur ce blog et de rendre compte, vite fait bien fait, à Paybas et Aubry, par mail sécurisé ou à l’aide d’un pigeon voyageur socialo volatile nommé Strosscoincoin.

    Je compte sur ton dévouement et t’embrasse une dernière fois à la manière du gars Ricoupère, dans » l’arrière train sifflera trois fois », une œuvre forte et odorante.
    Si toi aussi, à l’instar de Claude, tu m’abandonnes et refuses de te présenter aux primaires socialo sectaire, je serais dans l’obligation de me retirer définitivement de la vie hystérique, ce qui remontera le niveau de ce blog un rien décalé.

    Mélusine, la gauche sectaire compte sur toi !
    Vive la république, vive la France !

    Bisous !!!

    Ju’âne Pedro qui va souder demain dès 13h !
    Comme quoi, la France qui se lève tard sait ne pas se coucher tôt !

    Vive le président Raffarin !!!!

    Hihan !!! :) :) :)

  19. Ju'âne Pedro dit :

    Avec l’aide de Claude ! :)

    Vocation , élection…

    Moi je laisse les élections
    A ceux qui ont la vocation,
    Je préfère respirer les fleurs
    De mon jardin, que du bonheur.
    Moi je laisse les élections
    A toi qui a la vocation.

    Au diable débats et tensions,
    Les mises en garde, les « attention »,
    Je préfère jouer les jolis cœurs
    Avec Mélusine, quel bonheur.
    Moi je laisse les élections
    A toi qui a la vocation.

    Les cris et vociférations
    Me refilent des gros boutions,
    Je choisis plutôt le silence
    Dans ce monde désespérance.
    Moi je laisse les élections
    A toi qui a la vocation.

    Je ne vois plus les émissions
    Teintées de dramatisation,
    Je préfère les feux de l’amour,
    Qui riment si bien avec balourd.
    Moi je laisse les élections
    A toi qui a la vocation.

    Allez braves politiques,
    A l’attaque nom d’une pipe,
    Il faut lancer vos piques,
    Percez les foies, les tripes.
    La victoire en chantant,
    Dans un fleuve de sang,
    Le sang des combattants
    Réveille l’innocent.

    Le pouvoir sanctifie
    Les âmes les plus noires,
    C’est pas l’tout, j’vais au lit,
    Je délire trop ce soir.

    Moi je laisse les élections
    A ceux qui ont la vocation,
    Je préfère respirer les fleurs
    De mon jardin, que du bonheur.
    Moi je laisse les élections
    A toi qui a la vocation.

    Je remercie amicalement Claude pour l’idée de cette chanson.
    Il est évident que nous partagerons les droits d’auteur que la mère Sacem nous envoie si gentiment.

  20. mélusine dit :

    @ Ju’âne, cher ami, j’accepte avec joie ta proposition ! J’ai toujours voulu adopter un pigeon voyageur et le baptiser Strosscoincoin. Je ne sifferai pas trois fois en t’abandonnant en rase campagne, car dans la campagne, je m’engage ! Cependant, j’ai besoin d’un peu de recul pour peaufiner mon action, je vais donc abandonner le blog pour une retraite bretonne… ( je te soutiens moralement) mais le taf m’appelle ! Ah, l’appel du taf, le soir au fond des bois….

    des bises de bonnes vacances ( elles vont arriver un jour !)

    A tous, que l’esprit du poête vous guide sur la voie des étoiles ( ça va en amener plus d’un en pélerinage )

    @ JPR : merci, je vais bien !!!

    Mélusine

  21. Ju'âne Pedro dit :

    Adieu donc Mélusine, sans toi dans mon usine, la vie me désespère !
    Merci pour le soutien moral, ça aide ! :)
    Bonne retraite à taux plein ! :)

    Bon courage et vives les vacances !

    Bisousssssss :)

Laisser un commentaire