Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

79 commentaires

  1. Bestbuzz dit :

    C’est évident oui mais la décence n’est pas la premiere qualité des hommes politiques
    Ramener sa fraise à la TV est honteux
    DSK est malhonnête et cela aussi nous le savions

  2. Blanc Cassis dit :

    Qui nettoiera les écuries d’Augias ? DSK, les valises, Karachi, Bourg, etci : trop, c’est trop à entendre ou à lire.
    Mensonges sur les prévisions croissance, sur la dette, sur les banques, sur la gestion grecque, sur la solidité de l’Euro, sur les finances locales et nationales, etc…
    J’attends de l’intégrité, de l’honnêteté, de l’humilité, chez nos élites déconnectées de la réalité pour rendre crédible la politique.
    Stop à la politique et à l’économie virtuelles gérées par certains bonimenteurs qui squattent les plateaux télé pour enfumer le peuple et protéger leur privilèges et rentes de situation !

    Pour conclure, je reprendrai deux conseils de Benjamin Franklin pour redresser la France :
    « Premièrement, sois constamment probe et laborieux.
    Secondement, dépense toujours un sou de moins que tu ne gagnes. »

  3. Onyx dit :

    M. Raffarin aurait été inspiré de fermer sa bouche. Quand on va se plaindre à tout le monde d’un mot (dit en privé) du président de la République, on se fait pas de telles remarques d’un homme qui a été sur-médiatisé et s’exprime pour la première fois en public pour se défendre. Pauvre conception de la politique, M. l’ancien premier ministre….

  4. mélusine dit :

    Chacun son balai ! (pour nettoyer les écuries) Combien on en commande pour le gouvernement ?

  5. Ernest Gransagne dit :

    Qu’il se taise.

    Qu’il se taise !

    MAIS QU’IL SE TAISE !

    Que les médias arrête de le prendre pour une vedette.

    Et qu’il s’en aille loin… Très loin. Qu’il se fasse tout petit.

    Au F M I par exemple… Comme chef du gardiennage.

    Comme ça, il pourra monter la garde…

    Ernest

    (La garde, en un seul mot, il faudra quand même qu’il fasse gaffe !)

  6. Mistral dit :

    Hier soir j’ai regardé le basket.

    Rien à faire de ce type.

    Ecoeuré de cette comédie jouée à l’avance.

    Les journalistes nous prennent pour des cons.

    La clique politico médiatique parisienne me dégoûte.

    La justice est incapable de défendre les victimes surtout si le présumé coupable s’appelle DSK.

    La morale a disparu.

    Le fric, les connivences, les réseaux, les amis l’ont remplacé.

    La seule chose que je sais, c’est que DSK est encore en vie parce que les pères ne savent pas défendre leurs filles.

    Quand je pense à tous ces jeunes français qui se sont battus, qui ont sacrifié leurs vies, pour la patrie, pour la nation, je pose la question suivante : qu’avons nous fait de leurs sacrifice ?

    Pauvre France

  7. SEDAT Reynaldo dit :

    [...] Grandeur et décadence…!

  8. Claude Simonnet dit :

    Bonjour à tous,

    De l’humanisme, de la pudeur, de la discrétion, voilà, en effet, les clés que Jean-Pierre Raffarin donne. Ce sont les seules qui permettent à l’humain de dépasser de tels tristes évènements.

    Bien à vous tous.

    Claude Simonnet.

  9. UN MODESTE CONTRIBUABLE dit :

    Plutôt que de se fixer sur cette affaire « glauque « du Sofitel de New York où ce qu’il aurait pu dire n’intéresse finalement personne on peut quand même relever le bon sens et l’avis éclairé de DSK sur la situation économique et notamment sur le règlement de la situation de la GRECE dans laquelle nos dirigeants s’embourbent ….
    La GRECE est bien en état de cessation de paiement voire de Liquidation Judiciaire .
    Pourquoi alors s’obstiner à vouloir accorder un prêt supplémentaire à ce pays ce qui ne fera que de creuser sa dette et la quasi certitude que ce pays sera avec les dettes antérieures existante sera dans l’impossibilité totale de rembourser ?
    Ce prêt supplémentaire ne sera qu’une perfusion permettant de reculer l’échéance et c’est peut être finalement ce que recherchent les dirigeants actuels plus préoccupés par les échéances électorales à venir et la sauvegarde de leurs paradis dorés voir de refiler le bébé  » à d’autres àprès les Présidentielles ?
    Pourquoi ne pas abandonner la dette purement et simplement plutôt que de vouloir la creuser ?Dans une entreprise quelle qu’elle soit on ne voit pas un banquier prêter de l’argent pour renflouer sachant que le cas est perdu .
    C’est bien ce qui arrive à la GRECE ,les Français dans une grande majorité en ont assez de voir à cause de ce pays s’effondrer leurs placements avec des chutes en bourse vertigineuses , et une rentablité d’autres placements dégradée . C’est celà qui intéresse les Français mais les politiques ne semblent pas le comprendre et en particulier le jeune et inexpérimenté Ministre actuel des Finances .
    Les Français sont inquiets pour leur avenir et pour l’avenir de leurs économies et cela les politiques ne semblent pas en prendre conscience .
    Il est grand temps que nos dirigeants actuelles se resaisissent et pour certains on ne peut que regretter qu’ils ne connaissent pas mieux le milieu de l’entrepriseet de la société civile qu’ils n’ont jamais fréquenté se cantonnant dans leurs fauteuils de parlementaires ou de Ministres.
    La vie en entreprise c’est autre chose que le Palais Bourbon ou le Sénat .

  10. Claude dit :

    Bonjour à tous,

    Je n’étais pas demandeur de DSK à la télévision. C’est un feuilleton qui a déjà bien trop occupé nos petits écrans plus parce qu’il est porteur d’audience que pour toute autre considération.

    Puisqu’il y vient, je l’ai écouté comme beaucoup d’autres français. Au-delà de mon antipathie personnelle pour le personnage, j’avais sur son affaire new-yorkaise plus de questions que de convictions. Dans les affaires on rencontre des tas de gens comme lui et j’en ai beaucoup rencontré (le genre d’interlocuteur à qui il suffit de dire qu’on ne fait pas le poids devant lui, qu’il est dur en affaire, etc. pour qu’il vous signe un gros contrat).

    Tout de suite j’ai compris qu’il était là uniquement pour revenir politique. Il n’était pas là pour moi mais pour tous les benêts qui allaient l’écouter avec un soupir de soulagement : leur héros était innocent, ça se voit comme le nez au milieu de la figure ! Regardez comme il respire la sincérité et la contrition la main sur le cœur. Voila des pas mal d’électeurs pour plus tard, bien convaincus qu’il a été victime des gangs new-yorkais, de la cupidité des femmes et de quelques officines para-économiques voire para gouvernementales ou tout ça à la fois.

    Je m’attendais à ce qu’il ait préparé son intervention avec soin et je ne suis pas choqué par sa fausse sincérité. Elle fait partie de l’exercice rempli avec presque talent (le talent c’est quand personne ne se pose la question de la sincérité).

    Par contre, je pensais qu’il n’aurait pas triché avec les conclusions du procureur en n’essayant pas de faire croire à un non-lieu puisqu’il ne s’agit pas d’un non lieu mais simplement de la crainte du procureur de ne pas pouvoir faire prospérer son dossier. N’importe qui pourrait confondre un non-lieu qui est la reconnaissance de l’innocence d’un accusé avec la renonciation à poursuivre qui n’est que la reconnaissance de la difficulté de convaincre tout un jury américain à l’unanimité. Mais DSK, qui est avocat et très bien secondé par des as américains, ne peut pas confondre. En agissant ainsi il crée le doute contre lui. Un absolu innocent aurait, d’amblé, revendiqué qu’innocent, il devait être blanchi ou, mieux, n’aurait rien dit à ce sujet. DSK dit « le rapport du procureur dit : il n’y a pas lieu de poursuivre » or, ce n’est pas ce que dit le rapport.

    Profiter de l’ambiguïté démontre qu’il n’est lui-même pas clair avec ça. Pourquoi ?

    Pour finir sur ses conseils économiques : on voit que pendant 4 ans l’argent des autres n’a pas été un problème pour lui comme ce n’était pas un problème quand il était ministre. S’est-il réellement demandé ce qui se passerait si on faisait l’impasse sur la dette grecque ? A-t-il pensé à l’encouragement qui serait donné aux portugais, aux espagnols, aux irlandais, etc. ?

    La seule solution possible, la moins mauvaise, c’est la fédéralisation (eurobonds ou mutualisation pour ceux auxquels les mots font peur) de la dette européenne et un encadrement « très serré » des budgets des états membres de la zone euro (ministre européen des finances, un vrai, pas pour la galerie comme le président). C’était en 1999 qu’il fallait se poser la question des risques et encore plus en 2001 à l’entrée de la Grèce dans la zone euros. Au lieu de ça on a mis en œuvre une frénésie européenne très imprudente. On connait la mentalité des citoyens grecs depuis assez longtemps. Maintenant on est tous piégés et il n’y a aucune porte de sortie parfaite.

    Cordialement,
    Claude

  11. Claude dit :

    Bonsoir à tous,

    Une lettre de Christophe Barbier à DSK qui vaut son pesant d’or :
    http://www.lexpress.fr/actualite/politique/lettre-de-christophe-barbier-a-dominique-strauss-kahn_1031664.html
    Décidément je l’adore ce Barbier qui ne rase surtout pas gratis.

    Bonne lecture
    Claude

  12. JG DUPIN dit :

    Les médias français se sont émus de voir DSK les menottes aux poignets… mais que dire de cette interview, n’est-elle pas elle-même indécente ?

    … »No comment »…

    jgd

  13. Sirius dit :

    Cher Mistral,
    Bien d’accord, pas question d’assister à cette mise en scène, encore moins de m’en faire l’écho.
    bonne journée.

  14. mélusine dit :

    JPR, arrêtez d’allumer le feu, vous devriez avoir plus de recul que ça…. comment jugez-vous les valises de billets qui valsent de mains en mains entre les hommes politiques et des portes-col dont le nom fini en i… indécent aussi ?

    Je n’ai pas de télé…. et bien, je suis beaucoup plus zen que vous messieurs ! Je ne comprends pas : pourquoi vous regardez des émissions qui vous déplaisent, vous êtes maso ?

    On dirait le café du commerce ce blog, tout d’un coup … le patron a dit « c’est indécent  » et tout le monde en buvant son petit blanc frappe sur le comptoir en hurlant… ils sont où vos neurones ? C’est vrai que depuis que Mistral est revenu avec son béret de « la France aux français et la guillotine pour tous », ça fait tomber la moyenne !

    Mélusine

  15. Mistral dit :

    @sirius

    Merci :)

    DSK est à l’image de la France : déchéance morale, homme de gauche riche à millions, « expert » économique qui ne sait pas ce que c’est de payer la TVA !, dictature de la pensée unique et des médias aux ordre (à part l’express), nous sommes au fond du trou.

    La question est de savoir si nous pouvons nous relever, et si oui quand et surtout comment.

    Ce dont je suis sur, c’est que tant que la France sera gouverné par des énarques et que le pouvoir sera aux mains des fonctionnaires, nous n’aurons aucune chance de nous en sortir.

    Moi qui ai confiance dans le président, qui n’a jamais voté le pen, qui considère que le FN est une imposture et une impasse, je fini par me demander s’il ne faudrait pas faire sauter cette république en votant FN en 2012 ….

    Le président doit enfoncer le clou. Oui nous sommes ruiné.

    Donc on tire les conséquences.

    On vire les deux millions de fonctionnaires inutiles, on supprime l’assistanat et on encourage les gens qui travaillent.

  16. Ju'âne Pedro dit :

    Et oui, DSK a enfin parlé !
    Alors que tout le petit monde médiatique piaffait d’impatience de l’entendre, v’la t’y pas que maintenant, on lui reproche de s’exprimer, voire, d’oser se défendre.
    Cet homme, en haut de l’affiche de la sondagite, patron du FMI, peut-être futur président de notre royaume républicain, se retrouve avec les bracelets de la honte, devant les caméras du monde entier.
    Boum, la grande descente avec images en boucle sur les chaînes infos.
    La chute vertigineuse.
    Innocent, coupable, chacun fait son procès sur le net, avec une excitation mal dissimulée.
    Les télés mettent en scène avec une pointe de cynisme, les audiences au tribunal.
    Des plans fixes sur sa maison luxueuse, des caméras à l’affût, des micros sur son passage, DSK reste muet, silence radio.
    On lui reproche de ne pas parler, de se justifier, on s’agace de cette couverture médiatique complétement folle tout en y contribuant largement, en s’abreuvant d’infos sur l’air d’un tango argentin.
    Incroyable le nombre d’émissions concernant l’affaire DSK, ça fuse de partout.
    On parle à sa place, on l’accuse, on le défend, on enquête, on invite des proches, des victimes du monstre etc…
    DSK a fait gagner beaucoup de pognon aux médias, c’est clair.
    Une bonne aubaine pour la pub, l’audimat, évidemment.
    Et puis, enfin, il cause.
    La justice américaine renonce à le poursuivre, c’est un fait.
    A chacun ses sentiments sur l’affaire, mais faire son procès en permanence sur le net est un précédent assez dangereux pour la démocratie et la liberté individuelle.
    En effet, si l’on remet en cause une décision de justice en débattant indéfiniment sur les blogs, on s’expose à salir bons nombres de personnalités ou anonymes mis en examen et ayant bénéficiées d’un non-lieu.
    La vérité judiciaire est une règle pour tous, sinon, c’est le Far-West.

    On reproche à DSK, d’utiliser son grand talent de communiquant.
    Alors là, faut peut-être pas pousser le bouchon trop loin, sinon, il va se retrouver au fond de la bouteille les gars les filles !
    La communication, c’est le grand théâtre de notre monde politique.
    En revisitant le parcours du mandat de Nicolas, on voit bien que les stratégies de communication génèrent les petites phrases genre j’irais chercher la croissance avec les dents etc…
    Quand j’entends Nicolas parler aux ouvriers avec ce ton paternaliste, ça respire la com à plein nez.
    « La soudure, c’est dure monsieur Pernaut ».
    A gauche, c’est pareil.
    Fraternité de Ségolène, pfff !
    Régime Ducon etc…avec attitude mitterrandienne pour certain et agressivité à la Marchais pour d’autre.
    Pas de place pour l’improvisation, tout est calculé, pesé, travaillé.
    La communication, c’est aussi la tasse de thé de Jean-Pierre Raffarin, le prime ministre préféré de l’âne que je suis.
    Alors, jouer les offusqués parce que Domi essaie de se refaire une virginité (p’tète pas l’ bon mot) devant Claire de TF1, c’est une hypocrisie incroyable.
    Laissons cet homme se faire oublier, tout en affrontant la justice de notre pays.
    J’ajoute que si un ancien secrétaire d’état à la fonction publique voit ses charges abandonnées contre lui, je ne serais pas de ceux qui hurleront, oui mais bon…
    La vérité judiciaire, c’est la vérité judiciaire.
    Et puis quand on passe son temps à dénigrer les juges sur les blogs du net, faut pas s’étonner après que nos jeunes capuchons se la jouent justicier dans la ville.
    Pour conclure, je répète que même si cette vérité judiciaire n’est pas forcément celle qu’on aurait aimé entendre, elle est légitime.

    Cela dit, l’avenir de DSK, je m’en tape comme de ma première chasuble de soudeur à 1500 euros par moi.
    Perso, je vote Hollande car il a des lunettes, donc une bonne vision pour la suite.

    C’était l’allocution hihanesque de l’âne gris soudurien de base.

    Vive Pompidou !

  17. Dominique M dit :

    Monsieur le Premier Ministre,
    TF1 qui se sent « redevable » envers Anne SINCLAIR a laissé DSK tenter de manipuler les téléspectateurs par un numéro de communication.
    Las! C’est raté! Nous avons tous compris que DSK souffre d’abord d’un problème d’estime de soi, et qu’on ne peut plus espérer de la communauté des médias français qu’ils continuent à accepter maquiller complaisamment la réalité.
    Mais attention, c’est vrai pour DSK comme de notre vie publique, y compris de la politique.
    Une fois de plus, j’en appelle au courage de nos hommes politiques, à leur sens de l’intérêt national qui doit primer sur leurs ambitions personnelles. La dégradation de la note en Italie est due à l’absence d crédibilité de la gouvernance italienne. Attention: la gouvernance française n’est guère plus crédible! Le récent plan de rigueur en est un criant exemple…
    La classe politique française est devant une responsabilité historique.
    Elle doit dire la vérité aux Français: travaillons davantage à rémunération égale, renonçons à l’essentiel des avantages acquis, diminuons les coûts de fonctionnement de l’Etat et de nos collectivités locales de 5% par an pendant trois ans, accroissons les impôts pour tous de 3%. Mais les hommes politiques doivent aussi se remettre en cause: renoncer au cumul des mandats, au renouvellement des mandats au delà d’une fois, et montrer l’exemple par une diminution volontaire de 20% de leurs émargements et de leurs notes de frais.
    Est-ce que notre classe politique française saura faire preuve de ce courage? Les prochains jours nous le diront, et si elle ne le fait pas, les évènements de ces prochains jours apporteront la sanction.
    Bonne journée,
    Dominique M

  18. Claude dit :

    Dominique M,

    Vous vous trompez, la gouvernance française justifie le triple A. Il y a un plan de retour à l’équilibre qui est sérieux et crédible déjà pris en compte dans la loi de finance. Le défaut de croissance par rapport aux prévisions nécessite un ajustement limité des prélèvements et la continuation de la réduction des dépenses. Le maintien du triple A est également conditionné à l’introduction de la « règle d’or » dans la constitution.

    Les ignorants croient que 12 milliards d’effort accru sont destinés à rembourser la dette. Ils ne sont destinés qu’à tenir le plan de marche qui, s’il est tenu, va aboutir à une dette compatible avec le PIB français et à la fin des déficits dans les délais prévus par le gouvernement.

    Un effort « à la grecque » appliqué à la France qui n’a pas les mêmes problèmes aurait l’effet catastrophique inverse à l’effet d’un effort mesuré et adapté au problème. Il faut avoir l’idée de la croissance comme un perpétuel impératif. Un effort inadapté condamnerait la France pour de nombreuses années en l’entrainant dans la décroissance (aggravation des effets de la dette). S’il n’y avait pas eu la crise, les comptes de la France seraient équilibrés et la dette aurait déjà diminué.

    Ceci étant dit, bien sûr qu’il faut que les collectivités locales s’appliquent à elles même le même sérieux rigoureux que ce que l’état se demande à lui même. Bien sûr qu’il faut cesser de dépenser plus que l’on ne produit. Bien sûr qu’il faut que les élus issus de la fonction publique se trouvent à égalité avec les élus issus de la société civile (ils ne doivent pas retrouver leur poste automatiquement) pour que nous soyons moins gouvernés par des médecins et des fonctionnaires et un peu plus par des entrepreneurs et des cadres. Mais pourquoi encourager la médiocrité des vocations en baissant leurs indemnités à peine correctes pour les responsabilités et le travail demandé.

    Cordialement,
    Claude

  19. Ju'âne Pedro dit :

    Coucou Melusine ! :)

  20. Ju'âne Pedro dit :

    Mistral , tu vas être content, l’Europe rejoue l’avare avec la pauvreté !

    http://politique.blogs.ouest-france.fr/archive/2011/09/20/aidons-les-banques-pas-les-pauvres.html#more

  21. François dit :

    Ernest Gransagne dit :
    19 septembre 2011 à 10 h 40 min
    Qu’il se taise. Qu’il se taise ! MAIS QU’IL SE TAISE !

    Cela tourne décidément en rond dans l’esprit de certain. Comment s’étonner qu’il y ait eu des guerres depuis que le monde est monde lorsque parole est donnée au fantassin de base complètement endoctriné !

  22. Sirius dit :

    chers tous,
    Sur le plan politique, nous assistons bien à des évènements historiques. Les états européens du sud (France inclue) nous donnent la preuve qu’ils n’ont pas été, ne sont pas en mesure de donner une réponse structurelle aux changements structurels qui se sont opérés ces 30 dernières années (pas un budget excédentaire voté depuis 30 ans en France, au gauche comme à droite ), seules des réponses de conjoncture ont essayées d’être apportées à des déséquilibres de fonds (hausse de telle taxe, création de telle autre…). Nous allons assister à la faillite successive de plusieurs de nos états européens (la grèce étant déjà en faillite) pour être restés attachés à des modèles révolus. L’euro aussi y est pour bcp n’ayant pas permis de tenir compte des gains de productivité différents entre les pays, et favorisant le recours à l’endettement des pays « faibles » par l’accès à des taux d’intérêts très favorables que leur risque propre n’aurait pas permis.
    Nous allons donc vivre des mois difficiles, voir notre épargne fondre avec la baisse des marchés (qui anticipe une incapacité de nos états à rembourser leur dette colossale ou à se refinancer) et la baisse de notre monnaie (lot des pays mercantilistes ou mal gérés).
    Nos technocrates sont en train de nous appauvrir en défendant leurs idées fausses ou leur fauteuil. Mr Barouin par exemple, nous joue chaque jour une prestation de pipo de haute volée qui me rappelle une scène amusante du film Les poupées russes…
    Malgré cet hiver qui arrive et qu’il faudra traverser, je suis optimiste, car viendra le printemps et je veux croire, que la technocratie retournera derrière ses 22, baissera son poids dans l’économie, laissera le champs à un Etat réduit et fort, exerçant les fonctions régaliennes et juste celle là (grandeur et surtout SERVITUDE). Alors peut être lira-t-on sur nos frontons « Liberté, Equité, fraternité », equité voulant dire rendre à chacun selon ce qui lui est du, fraternité, aider ceux qui en ont le plus besoin. Un état juste, bien géré qui respecte la liberté, au service des citoyens et non un appareil technocratique qui croit tout savoir pour tout le monde et qui au nom de l’égalité et de sa perception de la fraternité prend sans discernement et sans stratégie à une minorité pour donner à une majorité, en vivant toujours sur les comptes des 2… Car l’état peut briller en restant à sa place !!
    Bien à vous
    Sirius

  23. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Mistral,

    Toujours aussi « lourd » dans votre raisonnement !

    Je passe très vite sur l’affaire DSK, « l’exemplaire » justice américaine, comme vous le disiez en la comparant à la notre, ayant rendu son jugement… Maintenant, c’est à l’intéressé de faire son jugement en son âme et conscience, et personnellement, étant croyant, je préfère être à ma place qu’à la sienne tant le fardeau est lourd à porter.

    Le reste de votre billet est plus intéressant, malheureusement vous retombez très vite dans vos errements antérieurs…

    En ce qui concerne votre choix pour 2012, fortement imprégné de la « droite dure » dans certaines de vos convictions, vous vous demandez s’il ne faut pas franchir le Rubicon en votant FN. Il n’y a qu’un pas à franchir tant les deux politiques se ressemblent en certains points et à priori vous n’êtes pas satisfait de « cette république que vous voulez faire sauter… ». Réfléchissez bien avant de mettre votre bulletin dans l’urne.

    Quant à la gouvernance de la France, qu’elle soit faite par des énarques ou par d’autres élus issus d’ailleurs, je pense que tant que nous serons gouvernés par des élus qui privilégient leurs propres intérêts, ça ne changera pas. Il faut qu’ils soient désintéressés, malheureusement de ce calibre il n’y en a pas beaucoup et en nombre trop insuffisant pour faire la décision.

    Votre conclusion sur la situation de notre Pays est incomplète. Je pense qu’il ne suffit pas seulement de « tirer les conséquences », il faut également agir et le faire à bon escient et non pas uniquement avec quelques mesures souvent injustes qui ne font qu’amplifier la situation.
    Vous parlez de « suppression d’assistanat », soyons logiques et laissons de côté certains abus qu’il faut combattre, mais vous semblez oublier les raisons qui ont et qui entraînent cet assistanat, un chômage qui bat des records, des taxes de plus en plus élevées et des augmentations sur des dépenses contraintes et obligatoires qui n’assurent même plus un minimum vital aux plus faibles et qui touchent de plus en plus de nombreuses catégories de nos concitoyens. C’est ce que l’on définit en termes de « précarité ».
    Puisque nous parlons « d’assistanat », je ne pense pas qu’en tant qu’entrepreneur vous ayez fait la fine bouche quand on a supprimé la taxe professionnelle en sachant très qu’elle entraînerait automatiquement des répercussions et notamment sur les contribuables déjà bien mal en point et que l’on ne connait que pour leur faire ouvrir leur porte-monnaie. Une mesure prise par la majorité et entériné par la Gauche des régions et des municipalités et ce sont toujours les même « c… » qui paient, ce qui affecte une nouvelle fois leur pouvoir d’achat.

    Quant aux « inutiles », il n’y a pas que chez les fonctionnaires qu’on les trouve, il y en a tout autant dans le secteur privé où l’on ne connait les clients que pour leur vendre des produits tout en les extorquant et en leur assurant un service après-vente bien limité sauf contributions pécuniaires. Quant aux « véritables » fonctionnaires, ceux qui assurent votre défense, votre sécurité et vos besoins de santé, vous êtes bien heureux de les trouver quand le besoin s’en fait sentir.

    Bien amicalement

    Jacques

  24. mélusine dit :

    koukouroukoukou… cher Ju’âne, ton analyse est parfaite, pas un mot à redire… mais quand JPR perd sa crédibilité en blablatant sur DSK, on devient moins crédible nous aussi… pour quelle raison, on reste sur ce blog ? Je vais me pencher sur le divan…. mais tu vois, j’apprécie ce que Jacques laisse dans son dernier commentaire…. ça cadre quand même un peu les choses…

    bonne journée ( j’aimerai bien mettre un petit smiley qui rigole mais je ne sais pas comment faire… même pas douée en informatique, la fée !)

  25. Carole dit :

    Bonjour à tous,

    Non, non , non Mistral n’est pas « lourd », il en a ras le bol et je le comprends.
    Juste un petit conseil, ne pas voter pour Le Pen, cela serait une erreur magistrale. Son programme est socialiste. Si elle passe ou la Gauche, c’est une triplette de 0 qui va s’abattre sur notre pays.
    Nous sommes déjà sur le fil du rasoir, ce n’est pas la peine de flamber plus de papelitos !

    Pour répondre à la ruade de notre ami l’Ane sur l’aide alimentaire et les décisions de Bruxelles, je conseille de lire ce lien :
    http://www.jacquesthomet.com/2011/01/28/la-mafia-des-dputs-europens-lexemple-de-lcologiste-franaise-karima-delli-avec-un-salaire-de-8-580-et-26-700-euros-de-frais-par-mois/

    Lire attentivement le commentaire de Yves.
    L’UE joue à « l’avare » avec les pauvres, mais pour eux, fonctionnaires de tous pays, pas de coupe.

    Quant au Poutou rose de DSK envers la Martine de secours, sans surprise.
    Il nous a fait 2 actes de repentance : 1 pour sa Légéreté (oups) et 1 sur la Grèce pour effacement de la dette (re-oups). Que ne l’eut-il dit plus tôt !!!!!!!!!!

    Jacques,
    Un Etat régalien UNIQUEMENT.

    Anecdote : De passage dans le sud cet été : un fonctionnaire citoyen (mot à la mode) jardinier communal arrosait les plantes de sa commune, assis confortablement dans sa petite voiturette blanche. Sans descendre, je vous prie ! Le tuyau d’arrosage passé par la fenêtre. Il fallait le voir pour le croire. Elle est pas belle la vie ! Je n’ai pu me retenir de lui dire « Eh bë en + des 35 heures, vous ne devez pas être bien fatigué le soir. Ah la pénébilité………….

    Pour revenir a ++++++ de sérieux, quand va-t-on enfin privatiser la SS et permettre des assurances privées (concurrence), revoir la réforme des retraites (public-privé), privatisation de l’EN avant que l’on nous oblige à baisser le salaire de nos chers fonctionnaires…………..

    Bien cordialement.

  26. Zwartepiet dit :

    Réponse à Claude re: S’est-il réellement demandé ce qui se passerait si on faisait l’impasse sur la dette grecque ? [DSK] A-t-il pensé à l’encouragement qui serait donné aux portugais, aux espagnols, aux irlandais, etc. ?

    Je crois que la France est particulièrement réticente à la perspective d’un défaut sur la dette grecque parce que cela fragiliserait gravement les banques françaises… Bizarrement, les médias français ne parlent que de 8 à 12 milliards d’euros pour l’exposition des banques françaises à la dette grecque –tandis que les médias anglosaxons parlent de 40 milliards d’euros (=$56.7 milliards*), soit un ordre de grandeur bien plus inquiétant.

    En Belgique, on est bien placé pour savoir ce qui arrive aux banques qui chancellent sous le poids de leurs créances douteuses (pour ne pas dire « foireuses! »): en 2008, le plus gros bancassureur du royaume (et même, à l’époque, du Benelux), le Groupe Fortis, ne survécu pas à la crise des subprimes et au credit crunch qui en résulta… Au bord de la faillite, ses dirigeants –sous la pression du gouvernement belge– furent contraints de démanteler le Groupe Fortis, cédant ABN-Amro au hollandais ING et la banque Fortis au français BNP-Paribas.

    Aux Etats-Unis également, la crise des subprimes précipita plusieurs fusions et acquisitions majeures dans le secteur bancaire. Au niveau mondial, on peut d’ailleurs constater que le secteur bancaire est, avec le secteur pétrolier, celui qui a connu la plus grande vague de fusions: Bank of New York avec Mellon (BNY Mellon), Merrill Lynch avec Bank of America, Bear Stearns absorbé par JP Morgan Chase, etc. En France également, le plus gros acteur bancaire résulta d’une fusion de BNP avec Paribas et, dans le monde des assurances, AXA dut sa croissance à une politique d’acquisitions internationale…

    Le problème, vous l’aurez deviné, provient du fait qu’aucun pays n’envisage de gaieté de coeur le passage sous pavillon étranger de ses principales banques et la France, en particulier, ne souhaite pas se retrouver dans la même situation que la Belgique en 2008 –il y va de sa souveraineté économique, tant les banques (françaises) jouent un rôle crucial dans la vie économique du pays, et même dans sa vie politique: financement des collectivités publiques, des marchés publics (Dexia).

    Or, si la Grèce faisait défaut, c’est bien le spectre d’un rachat de banques françaises par des banques étrangères (allemandes? britanniques? chinoises?) qui se profile à brève échéance… La plupart des autres Etats-membres de l’UE ont accepté, nolens volens, de voir leurs champions nationaux passer sous pavillion étranger –pas seulement, d’ailleurs, dans le secteur bancaire: la Grande-Bretagne a quasiment bradé l’intégralité de son industrie automobile… Les banques et compagnies d’assurance des pays de l’Est (Pologne, Hongrie, Tchéquie, etc) sont toutes des filiales de groupes allemands, français, belges (KBC, par ex).

    Seules la France, l’Allemagne et l’Italie continuent à faire de la résistance, en s’efforçant de préserver le caractère national de leurs champions (bancaires, industriels, énergétiques,…). C’est sans doute là que se cache la clef d’une sortie par le haut de la crise des dettes souveraines: une consolidation du secteur bancaire… au détriment des acteurs les plus faibles.

    Zwartepiet

    (*) French banks downgraded on Greece exposure
    Eric Johnston

    September 15, 2011

    http://www.smh.com.au/business/french-banks-downgraded-on-greece-exposure-20110914-1k9om.html

  27. Claude dit :

    Cher Jacques,

    Je ne vais pas commenter tout votre post. Il y a du vrai et du moins vrai. Vous n’êtes pas moins lourd et irréfléchi que Mistral qui lui a le mérite de produire des richesses dont certaines vous sont destinées.

    Vous dites : « mais vous semblez oublier les raisons qui ont et qui entraînent cet assistanat, un chômage qui bat des records, des taxes de plus en plus élevées et des augmentations sur des dépenses contraintes et obligatoires qui n’assurent même plus un minimum vital aux plus faibles et qui touchent de plus en plus de nombreuses catégories de nos concitoyens. »

    Quand on sait qu’en France la totalité de la bonne et la mauvaise redistribution (transferts sociaux) représente presque autant que la totalité des salaires bruts on n’a pas besoin de réfléchir beaucoup ni très intensément pour comprendre qu’une bonne partie de cet argent dépensé sans contrepartie serait utile pour créer de l’activité, donc de l’emploi. Qui dit plus d’emplois dit moins de pression fiscale. Dans les pays où il n’y a pas du tout d’assistanat, tout le monde valide travaille, il n’y a pas de chômage. Dans les pays développés on met trop de valides au repos et on presse les plus courageux comme des citrons.

    Je comprends que n’ayant, été toute votre vie professionnelle, jamais été confronté à la notion de rapport entre ce que l’on coûte et ce que l’on rapporte, vous soyez très éloigné de la réalité de terrain et que ça agace des gens comme Mistral qui tous les matins se demandent si le soir ils auront gagné ce qu’ils devront payer à leurs salariés et s’il en restera un peu pour eux.

    Vous voulez que Mistral cesse d’être un peu excessif dans des commentaires ? Alors arrêtez de lui donner des leçons, vous qui n’avez que l’expérience de défendre militairement votre pays en se mettant vous même sous sa protection. Votre mission était certes noble et indispensable mais elle n’en était pas moins très en retrait des vrais problèmes du quotidien de ceux qui produisent pour permettre le financement de l’armée et vous mettre à l’abri des difficultés matérielles. Le malheur avec les gens qui deviennent fonctionnaires et qui le restent même après la retraite c’est qu’un grand nombre d’entre eux deviennent hautains et méprisants à l’égard de ceux qu’ils doivent servir et se croient détenteur du bon savoir et du pouvoir. De là à dire à ces gens qui se décarcassent qu’ils sont lourds il n’y a qu’un pas que vous franchissez avec une désinvolture effrayante.

    Ainsi va le monde où les oisifs font la leçon à ceux qui travaillent.

    Cordialement,
    Claude

  28. mélusine dit :

    Depuis quelque temps sur France Inter , on entend une pub destinée aux fraudeurs de tout poil… heu, non, pas pour les fraudeurs au poil lustré qui nous gouvernent… bref, c’est destiné à tous ceux qui sans s’en rendre compte « piquent  » notre fric : celui de la sécu, des alloc, du Trésor Public….arrgh, cher trésor… car , c’est sûr FRAUDER EST UN DELIT !!!

    Evidemment, ces benêts, dès qu’ils vont comprendre leur erreur et admettre que c’est très vilain ,vont arrêter illico -presto ( sauf s’ils n’ont pas la radio )
    Donc, je dis BRAVO pour cette campagne de com. qui coûte ce qu’elle coûte ; mais bon, les bonnes choses ont un prix , hein ! Faut bien se débarrasser des mauvais sujets… Au gouvernement , on écoute France-Inter ?

    ttp://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/le-dossier-de-l-obs/20110920.OBS0726/exclusif-un-temoignage-choc-eclabousse-deux-proches-de-sarkozy.html

  29. Ludovic Zanker dit :

    Cher Jean Pierre Raffarin,

    Je prends le temps de venir sur votre blog, car j’ai été nommé auprès de l’OSCE en tant que conseiller politique honoraire aux affaire humaines.
    Mais je garde ma pensée et ma plume libre sur les affaires politique de notre pays.

    Cet article ou ce petit billet sur DSK est juste, mais à vrai dire il me fait plus de la peine que de l’honorer il s’enfonce dans ses déclarations, quand il devra faire le serment au Tribunal Civil dans le Bronx la musique ne sera pas la même.

    Pour ma part je base plus sur la défense et le soutien des victimes, dont celles-ci ont croisées sont chemin.

    Avec mes cordiales amitiés,

    Ludovic Zanker
    Conseiller Politique Honoraire auprès des affaires Humaines OSCE

  30. Mistral dit :

    @juane

    Les allemands ont raison de supprimer ces aides. Ras le bol du politiquement correct. Si les gens veulent manger, ils n’ont qu’à bosser. Point barre.Cette logique d’assister en permanence les gens me révulse. Et pour quel résultat ??? Est ce que les gens sont plus heureux aujourd’hui qu’hier ?

    Alors les biens pensants vont m’expliquer qui’l y a la crise, le chômage etc etc etc. Je vais vous raconter un exemple que je connais bien, qui m’est proche.

    La dame qui nous garde nos enfants et nous fait un peu d’aide ménagère est d’origine de la réunion. Elle est arrivé en métropole en 2010 après de vrais difficultés familiale la bas.

    Elle n’a aucun diplôme, parle le français avec un accent très prononcé, elle ne sait pas conduire, a plus de 50 ans, et elle est noire, ce qui dans un pays ou les président de région socialistes sont tous des vieux hommes blanc est une difficulté.

    Bref elle n’a rien pour trouver un travail. et pourtant elle bosse !! elle travaille. Pourquoi ? Elle fait des aides ménagères (déclaré avec le cesu), elle est sérieuse, disponible, elle prend le bus et se tape le reste du trajet à pied. Elle ne se met pas en maladie pour un oui ou pour un non etc etc etc Et avec le bouche à oreille, elle travaille toute la semaine.

    Alors ca me gonfle quand je vois tous ces feignants qui ne veulent pas faire les vendanges ou cueillir les fruits, qui glandouillent en fac, qui font semblant de chercher du travail etc etc

    @Jacques

    Je ne souhaite pas vous opposer mon point de vue point par point.

    Je dirai juste que les chiffres nous montrent clairement et sans équivoque, qu’il y a trop de fonctionnaire en France et que l’économie est devenue étatique et administrée.La crise de la dette n’est que le résultat de cette politique.Je suis pour un changement de système.

    Posez vous la question cher Jacques pourquoi les anglais ont supprimé 500 000 emplois de fonctionnaires ??? 500 000 Jacques ! Pourquoi le taux en Allemagne est la moitié du taux de fonctionnaire qu’en µFrance ? Pourquoi les espagnols ont diminué leurs salaires, etc etc etc.

    @Carole,

    Bien sur que le vote FN serait une catastrophe. Mais à choisir entre charybde et sylla ????

    Je fais toujours confiance au président mais j’aimerai que la politique menée aille beaucoup, beaucoup plus vite et plus loin.

  31. Jean-Pierre Raffarin dit :

    Mélusine qui soutient Jacques,
    Carole qui défend Mistral,
    Sur ce blog il y a de la liberté, mais aussi de la solidarité.
    Jpr

  32. Ju'âne Pedro dit :

    @juane

    Les allemands ont raison de supprimer ces aides. Ras le bol du politiquement correct. Si les gens veulent manger, ils n’ont qu’à bosser. Point barre.Cette logique d’assister en permanence les gens me révulse. Et pour quel résultat ??? Est ce que les gens sont plus heureux aujourd’hui qu’hier ?

     » » » » » » » »
    Et bien Mistral, laissons les gens crever de faim dans un bel élan humaniste.
    Mais bon, n’oublie pas que les restos du cœur aident aussi des gens qui travaillent pour un maigre salaire, des femmes en instance de divorce qui n’ont pas encore touché de pension alimentaire, des handicapés , des travailleurs à mi-temps, des étudiants qui bossent le week-end pour payer leur loyer etc…
    Oui, laissons les gens crever de faim, puisque l’assistanat est devenu un crime d’état.
    Mais n’oublie pas Mistral, que tout peut basculer très vite et que les « nantis » d’aujourd’hui peuvent devenir les assistés de demain.

    Sur ce coup – là, l’Europe est nulle et je m’étonne de l’absence de réaction de Jean-Pierre Raffarin.
    Les associations caritatives sont écœurées, révoltées, découragées.
    Espérons que l’Europe va se ressaisir, les bonnes valeurs chrétiennes dont on nous rabat les oreilles en prennent un coup et l’image des élus aussi.

  33. Ju'âne Pedro dit :

    @Mélusine

    Mélusine, nous intervenons sur ce blog car nos écrits sont validés tout simplement, ce qui est assez rares car les politiques de droite comme de gauche utilisent souvent le net pour se faire mousser.
    Jean-Pierre Raffarin a choisi de laisser les internautes échanger librement, le contredire, voire l’insulter ou le prendre à parti.
    Cela crée une ambiance assez particulière, originale et au final assez sympa.
    Certains se défoulent joyeusement, d’autres essaient de faire de la pédagogie, on se balance des arguments, avec quelquefois des engueulades en prime, mais bon, on reste dans des échanges entre êtres humains responsables.
    D’autres parts, derrière certains propos excessifs, se cachent chez tous les intervenants, une part d’humanité et de générosité qui peut apparaître au hasard d’une intervention plus personnelle.
    Il faut savoir la cueillir cette part d’humanité, elle n’est ni de gauche, ni de droite, elle est en nous, c’est tout.
    Oui j’aime bien ce blog et puis, j’aime bien écrire, ça m’empêche de penser, c’est déjà ça, non ?

    Bisous Mélusine

    :) deux point + parenthèse

  34. Claude dit :

    Chère Mélusine,

    Les contrôles sur le seul RSA dans les seules Alpes maritimes ont permis de détecter le versement de 600.000 euros indus et les sommes ont été récupérées. Multipliez par 100 départements et cela pourrait faire 60.000.000 d’euros.

    Il y a peu il y a des amis politiques à vous (déguisés en amis politiques à moi) qui trouvaient choquant que l’on fasse ce qu’il faut pour récupérer ces sommes auprès d’escrocs dans le besoin(1).

    Savez-vous combien de créateurs d’entreprises on peut aider à démarrer avec cette somme là ?

    Amicalement,
    Claude
    (1) Quand je parle d’escrocs dans le besoin, il s’agit bien sûr d’un besoin irrépressible de voler l’argent de plus pauvres qu’eux.

  35. Claude dit :

    PS pour Mélusine : j’oublie de préciser que le président du conseil général du 06 pense que sur l’année la prévision de récupération de 3,5 millions d’euros sera atteinte (350 millions sur la France).

  36. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Mistral,

    Tout d’abord, il faudrait faire la distinction entre les fonctionnaires et les assimilés.
    http://www.vie-publique.fr/decouverte-institutions/institutions/administration/acteurs/qu-est-ce-qu-fonctionnaire.html
    comme en Allemagne par exemple où le jardinier cité par Carole ne serait sans doute pas un fonctionnaire d’où la raison qu’il y ait la moitié moins de fonctionnaires dans ce pays que dans le notre.

    Je comprends votre « ras le bol » et il m’arrive aussi de le partager mais je ne rejette pas pour autant la faute sur une unique catégorie de personnes. J’essaie de comprendre pourquoi nous en sommes arrivés là et je me dis bien souvent que ce n’est pas réduisant le nombre de « fonctionnaires » que nous parviendrons aux résultats escomptés dans la mesure où notre Pays compte 36.000 communes et qu’il faut bien les faire fonctionner en tenant compte qu’il y a de plus en plus de services publics demandés dans chaque commune auxquels nos concitoyens sont très attachés. Il faut accepter la France dans sa diversité et la respecter comme telle, nous ne pourrons jamais avoir une France uniquement citadine et uniforme.
    Bien sur que dans certains domaines, il y a trop de fonctionnaires et notamment dans les administrations centrales mais il ne faut pas non plus faire n’importe quoi en imposant à chaque ministère des réductions d’effectifs en taillant tous azimuts. Il faut réfléchir davantage notamment aux besoins réels en effectifs. Un petit exemple : si vous supprimez un escadron de gendarmerie dans une bourgade qui assure sa sécurité et celles des petits villages environnants, ce n’est pas pour cela que la délinquance s’arrêtera, il faut néanmoins assurer la sécurité des habitants et vous aurez la nécessité d’une police municipale dans chaque commune (souvent exagérée en nombre et inadaptée dans la majorité des cas, je le conçois), dans ce cas-là il vaut peut-être mieux maintenir un escadron de gendarmerie que de créer autant de polices municipales que de communes.
    Il y a bien d’autres exemples dans d’autres domaines. Prenez les cantines scolaires, pour nourrir et servir nos enfants il faut bien du personnel, je ne pense pas que ce soit votre épouse qui bénévolement aille préparer les repas et servir ces enfants. Etc…

    Cher Mistral, vous aurez remarqué que pour faire plaisir à Claude je n’ai pas abordé le cas des militaires et pourtant il y aurait de quoi notamment avec de plus en plus de théâtres d’opérations avec de moins en moins de moyens en matériels et en personnels. Mais dans ce domaine, nous sommes sauvés, il suffira tout simplement de faire signer lors de la « journée citoyen » une déclaration à nos jeunes s’engageant à servir notre Pays pour assurer notre défense…

    Bien amicalement et bonne journée.

    Jacques

  37. Mistral dit :

    Cher Jacques :

    « qu’il faut bien les faire fonctionner en tenant compte qu’il y a de plus en plus de services publics demandés dans chaque commune auxquels nos concitoyens sont très attachés. »

    C’est un bon exemple. Ma Mairie ouvre de 9h00 à 12h00 et de 15h00 à 17h00 du lundi au vendredi.

    Vous appelez cela un service public vous ?

    Mon épouse qui est élue a demandé pourquoi est ce que la mairie n’ouvre pas le samedi matin. Parce que les gens qui travaillent sont obligé de prendre un jour de congé pour aller à la mairie.

    Réponse : c’était le cas avant, mais comme les communes alentours sont toutes fermées le samedi matin, les gens d’autres communes venait à notre mairie qui se trouvait de fait débordée.

    Tout est comme ca. Les fonctionnaires se servent avant de servir.

  38. Claude dit :

    Cher Jacques,

    Les statistiques tiennent compte de tous les salariés à la charge des collectivités locales, régionales et nationales. Le fait que vous éprouviez le besoin d’ergoter prouve que vous n’êtes pas très sûr de vos arguments. Nous avons nous même beaucoup de salariés agents non-titulaires de l’Etat et des collectivités publiques (environ 20% du tout soit environ 1.100.000 agents)

    Mais le chiffre le plus parlant est la part des fonctionnaires et agents non fonctionnaires dans le budget des collectivités. En France nous consacrons 12% du budget des collectivités aux traitements (et accessoires du traitement) des salariés de l’état et des collectivités locales. Contre 7% en Allemagne.

    Si la France avait ces 5%, depuis que les fonctionnaires sont trop nombreux (30 ans) nous n’aurions pas de dette et notre budget serait équilibré (pas de dette = pas d’intérêts à payer ce qui représente une économie supplémentaire de 40 milliards par an pendant 30 ans !). En plus, la crise ne nous aurait pas coûté 300 milliards car nous aurions eu plus d’activité et plus de marge de manoeuvre. Il est probable que nous aurions l’économie la plus florissante d’Europe (ce que justifierait notre démographie et nos talents innovants).

    Il est très facile de parler de choses que l’on ne connait que vaguement. Tout le monde le fait au café du commerce. Je vous conseille d’apprendre à « pêcher » l’information fiable où elle est. Les états modernes ont des statistiques très approfondies généralement mis à disposition du public.

    Pour la France vous connaissez l’INSEE avec son site très bien fait (avec toute une partie pédagogique qui devrait vous intéresser). Pour l’Allemagne : Stadistiches Bundesamt Deutschland (DESTATIS) qui a également un site très bien fait. Mais c’est vrai, que savoir lire et comprendre les statistiques nationales (normalisées pour l’essentiel) c’est un métier.

    Après, vous verrez que vous ne contredirez plus Mistral sans vérifier avant.

    Cordialement,
    Claude

  39. Claude dit :

    Cher Jacques,

    Vous dites : « ….que pour faire plaisir à Claude je n’ai pas abordé le cas des militaires et pourtant il y aurait de quoi notamment avec de plus en plus de théâtres d’opérations avec de moins en moins de moyens en matériels et en personnels. »

    Vous êtes bien aimable. Mais pourquoi voulez vous que cela me fasse plaisir ? Vous me croyez antimilitariste ? A part moi, il ne doit pas y avoir beaucoup d’autres anciens combattants appelés assidus sur ce blog.

    La Défense, grâce à votre copain Chirac, a fait l’économie de la conscription. D’un point de vue purement militaire je suis plutôt d’accord avec lui. D’un point de vue citoyen je suis plus dubitatif d’autant que l’enseignement civique dont nous avons bénéficié (vous je ne sais pas mais moi, oui) a disparu des écoles. Ce qui est bien dommage quand je vois l’antiparlementarisme des français qui ne connaissent rien à leurs institutions et que je vois de faux érudits parler de démocratie participative (appliquée en France dans les entreprises où elle a vu le jour depuis plusieurs décennies) mais qui appliquée à la politique n’est qu’un simple discours rhétorique populiste (applicable seulement à petite échelle : entreprises, associations, quartiers, etc. où cela fonctionne bien depuis plus de 50 ans que le concept a été formulé).

    Alors comme je ne suis ni ministre des finances ni ministre de la défense et que je n’ai donc aucun compte à rendre, je vais vous faire une fleur. J’augmente le budget de la Défense de 5%. Cela vous va ? Ne le dites pas aux autres, j’ai piqué ça (0,5% du budget total) sur les intérêts de la dette que je vous ai économisé dans mon commentaire précédent (45 milliards d’euros cette année soit 12,5% du budget ajoutés aux 5% d’économie sur les fonctionnaires) ça ne se verra même pas il nous restera encore 17% d’économie sur le budget avec lesquels on va pouvoir en faire des choses utiles.

    Vous voyez que ça fait du bien d’avoir une marge de manoeuvre.

    En attendant, faisons avec le peu que l’impécuniosité des français nous a laissé avec une marge de manoeuvre négative.

    Cordialement,
    Claude

  40. HONSE dit :

    la typologie de ce genre d’acte qualifié de légéreté, releve en français d’un comportement irresponsable . c’est une question de langage et je vous reconnais comme expert en ce dommaine de communication .

  41. mélusine dit :

    Bon JPR, j’ai un problème :

    Puisque nous sommes solidaires… je me lance : actuellement , je travaille sur un circuit patrimonial dont une des étapes concerne le crash d’un B 17 américain pendant la deuxième guerre mondiale. Il y en a eu beaucoup en France, celui-ci s’est passé en Bretagne. Je vous passe les détails de l’histoire, sauf que le pilote a été tué dans des conditions impressionnantes.
    J’aimerai beaucoup faire venir la fille du pilote ( qui est née 4 semaines après sa mort), mais elle n’a pas d’argent pour le voyage ( l’hébergement ne pose pas de problèmes) Donc, je me demande si dans le cadre d’un projet « mémoire » sur la 8e Air force ( les liens avec la population française, les témoignages des anciens etc…)(il y a un film de George Ciampa qui vq sortir en France en fin d’année), on ne pourrait pas organiser une projection au Sénat et racler les fonds de tiroir pour offrir à Pam et son mari le voyage en France…
    Si vous pensez que ce n’est pas une idée débile et que vous pouvez m’aider ( enfin, pas moi, le projet)
    je vous envoie les détails au sénat… sinon, je reste Mélusine, la fée râleuse….

  42. Ernest Gransagne dit :

    Mélusine

    un peu de décence… Vous osez réclamer, faire l’aumône, à une personne que vous interpellez à longueur d’année ?

    Mais Mélusine, vos idées il faut les assumer : vous voulez offrir le voyage en France à ce couple d’Américains, très bien, organisez quelque chose…remuez-vous… n’allez pas demander de « racler les fonds de tiroirs » à quelqu’un que vous désapprouvez et dans ses opinions et dans sa politique.

    Vous voulez un exemple ?

    Le week-end dernier, était celui du Patrimoine, le nôtre.

    Dans le sud-Vienne, à Lathus, une petite bande de copains (d’obédiences diverses) ont organisé un diner de gala le samedi soir avec vente aux enchères et le dimanche des défilés parade de véhicules d’époque…
    La plus vieille : une Renault AX de 1908, avec une Renault DM de 1913, une Ford T de 1923, des véhicules des années 30, 40, 50, 60… 200 VOITURES en tout, un régal.

    Buvette, sandwichs, plancha & banda & bonne humeur & beaucoup de travail pour le compte des bénévoles.

    Nous avons pu remettre aux RESTOS DU COEUR de Montmorillon 5 000 €.

    C’était notre but, nous y travaillons depuis des mois.

    Ne le répétez pas, c’est avec l’automobile que nous avons fait cela.

    Ne le répétez pas, c’est avec un esprit de camaraderie et d’entraide, que nous avons fait cela.

    Vous voyez, il ne suffit pas de réclamer, il faut faire.

    Alors, faites.

    Ernest

  43. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Claude,

    Cessons de comparer la France avec un autre Pays, nous avons des organisations et des législations bien différentes et les services accordés ne sont pas les mêmes. C’est un problème de fond qu’il faut régler et non un problème de personnels. Quand nous aurons régler ce problème, nous aurons fait un grand pas, ensuite nous pourrons nous pencher sur les besoins en personnels. Actuellement nous sommes bien obligés de faire face à l’existant pour répondre aux demandes et elles sont tout aussi recevables que vous habitiez en milieu urbain qu’en milieu rural et cela sur 36.000 communes dont l’Allemagne n’est pas pourvue.

    Par ailleurs, vous mettez en avant ces 30 années durant lesquelles nous aurions pu faire des économies. Vous semblez oublier une chose, c’est que la vie à évoluer et notamment dans le progrès (santé, allongement de la scolarité de nos enfants, etc..), ce qui entraîne d’autres besoins. Je ne pense pas qu’il y a trente ans, il y avait autant de cantines scolaires, de crèches municipales, et bien d’autres services publics utiles à notre société, etc… que maintenant, et tout cela entraîne des besoins en personnels et autres dépenses.

    Nous en revenons toujours au même problème, toujours plus avec de moins en moins de moyens pour raisons budgétaires. Je suis d’accord qu’il faut que l’on fasse des économies pour réduire notre déficit, mais faisons-le à bon escient et surtout pas en mettant en situation délicate certains de nos concitoyens parfois au péril de leur vie, nous ne sommes pas tous sur le même pied d’égalité, or chaque homme est un être humain.

    Cordialement

    Jacques

  44. Jacques D'Hornes dit :

    Cher Mistral,

    Ce que vous me dites n’est qu’un problème d’organisation et de fonctionnement de votre mairie.

    C’est à votre maire d’agir en conséquence et il peut en être de même dans les communes avoisinantes. Dans le cas où il ne répond pas aux exigences de ses administrés, vous avez la possibilité de le sanctionner à l’occasion de futures échéances. Il faut que la solidarité s’exerce dans les deux sens.

    Bien amicalement

    Jacques

  45. mélusine dit :

    merci Ernest, je vais faire !

  46. Claude dit :

    Cher Jacques,

    Voulez vous dire que nous pourrions aussi économiser tout l’argent que nous payons pour faire des comparaisons ? Voulez vous dire que toutes ces organisations internationales qui normalisent la façon d’apprécier telles ou telles choses dans nos différents pays pour faciliter les comparaisons perdent du temps ? C’est vrai que l’OCDE commence à nous casser les pieds avec des classements où ne nous sommes pas les meilleurs. Avant l’OCDE nous étions premiers presqu’en tout.

    Je crois que vous adorez les comparaisons qui expliquent qu’il faut dépenser plus qu’on ne produit et que vous détestez les comparaisons qui démontrent que nous ne faisons pas ce que le bon sens nous dit de faire pour ne pas nous endetter d’une manière qui fera que bientôt nous ne pourrons plus rien faire sans dépendre des autres que nous n’avons pas voulu imiter.

    En fait, vous êtes Montebourgeois (un des rares) et vous avez honte de le dire.

    Vous ne savez que réclamer, réclamer et encore réclamer sans vous demander comment on peut vous donner ce que nous n’avons pas alors que vous refusez les efforts nécessaires à le produire.

    La seule vraie différence avec l’Allemagne c’est la réunification.

    Vous voulez que je vous dise ce qui se serait passé si nous avions eu le même problème ? Les français de la partie riche réunie à une partie pauvre auraient réclamé tous les avantages dont bénéficiaient les français de la partie très pauvre et qui les avaient ruinés. Et ceux de la partie pauvre aurait réclamé d’être riches comme les autres mais sans les contraintes qui ont fait qu’ils sont devenus riches.

    Moi je compare. Depuis tout petit j’ai instinctivement le sens des grandeurs et du rapport entre elles. Je suis né avec le sens de la proportionnalité en moi. Savez vous que les figures de style sont une des formes du rapport des choses entre elles ?

    Cordialement,
    Claude

  47. Carole dit :

    Mistral,
    —————————-
    @Carole,

    Bien sur que le vote FN serait une catastrophe. Mais à choisir entre charybde et sylla ????

    Je fais toujours confiance au président mais j’aimerai que la politique menée aille beaucoup, beaucoup plus vite et plus loin.
    —————————-

    Pas de chèque en blanc, aucun choix, j’attends un coup de « Trafalgare » ou un Reagan et vaille que vaille.
    Pendant 18 mois, N Sarkozy était bien parti. Puis l’ouverture …… Quand je vois aujourd’hui le fiel déversé sur lui par tous ces Gauchistes qui ont réussi (pour une fois qu’ils réussissent quelque chose) à faire détester cet homme, c’est pitoyable.
    Mais en regardant la politique de gribouille, pleine de cacophonie, les taxes, l’endettement, les positions de solidarité dangereuses, je me demande qui conseille le Président (Minc, Attali……..).
    Où Sarkozy tape dans le tas (avec gréves en sus) où la Droite perd et on coule.
    On n’a plus rien de fiable d’un bout à l’autre de la chaîne :
    - Lagarde, il y a 2 mois TOUT VA BIEN, circulez il n’y a rien à voir !
    - Lagarde, aujourd’hui la cata……..
    - Fillon, hier les retraites, c’est réglé.
    - Fillon, aujourd’hui on va travailler jusque 67 ans, il aurait dû annoncer 70. On va se baser sur l’Allemagne. Mais bon sang, on n’a pas voulu être allemands (40-45) et aujourd’hui nos politiques n’ont pas assez de neurones pour imaginer des solutions par eux-mêmes. Qu’on ait enfin le courage d’aligner les retraites Privé/Public, cela serait déjà un pas de franchi.
    - Lagarde/Barouin : on va taxer les stocks options. Ah oui, sur quelles valeurs boursières, le CAC40 est en perdition totale.
    - On va augmenter la TVA sur les Parcs. Surtout pas (monsieur Raffarin). Il est vrai que lorsque les francais n’auront plus rien, ils iront faire du manège…………
    Ce ne sont que des petits ex, mais ras le bol des fausses réformes, des mascarades et d’une France qui est à l’agonie.

    Quand il y a aura une personne responsable, qui ne vendra pas de l’utopie (Borloo), et qui gérera ce pays avec une main de fer, peut-être que je daignerai voter.

    Je rejoins Zwartepiet, espace sidéral entre les infos francaises et étrangères !

    Bien cordialement.

  48. Mistral dit :

    @melusine

    Je soutiens votre initiative. Ce que vous faites est très bien.

    http://www.dailymotion.com/video/xj2deg_mr-le-president-de-france-michel-sardou_news

  49. Mistral dit :

    @Jacques

    Cher Jacques,

    Un autre exemple. On a commandé des photos d’identité sur internet, posté dans les délais. sauf que La Poste a mi 9 jours pour nous les faire parvenir. C’est du service ca ?

    Changeons de sujet : l’Education Nationale. Parlons de ces emplois du temps ou l’élève est « au centre ».

    Pipo. C e qui compte c’est que les profs aient des week end à rallonge ou pas de cours le mercredi. que les gamins aient des heures de perms, ils s’en foutent royalement.

    Et la SNCF pas foutu d’être à l’heure .

    Et EDF qui n’est plus capable de mettre le jus dans les délais.

    Et les préfecture pour avoir un passeport ou un autre document

    etc
    etc
    etc

    Des exemples il y en a à la pelle.

    Il y a un très gros problèmes avec les fonctionnaires, leurs nombres, ce qu’ils coûtent, leurs mission.

    Et le problème est si grave qu’il n’est même pas possible d’en parler. Drole de démocratie.

  50. Carole dit :

    Bonsoir monsieur Raffarin,

    Vrai ou faux ?????
    http://www.atlantico.fr/decryptage/senat-elections-jean-pierre-bel-jean-pierre-raffarin-basculement-gauche-188769.html

    Sale, elle va être la campagne 2012.
    Toutes ce déluge d’infos plus sordides les unes que les autres ne laissent rien présager de bon, et pendant ce temps, le bâteau coule.
    Les socialistes auraient-ils passé un pacte de destruction massive.

    Cordialement.

    Bien cordialement.

  51. Carole dit :

    Sorry,

    Correction : Tout ce déluge……….

    Ernest, je suis solidaire ~-O

    Amitiés.

  52. Jean-Pierre Raffarin dit :

    @ Carole : Le PS tente de diviser la majorité sénatoriale : peine perdue, impasse totale. Toute la majorité votera pour G Larcher, moi comme les autres.

  53. Mistral dit :

    @JPR

    Ya pas que la majorité sénatoriale que le PS tente de diviser, c’est le pays tout entier.

    Faut il brûler le PS ?

  54. Ju'âne Pedro dit :

    Questions de l’âne qui soude plus vite que son ombre.

    - Les affaires, à droite comme à gauche, peuvent-elles encourager les abstentionnistes ou les votes frontistes ?

    (A mon avis d’âne, les électeurs qui se disent dégoûtés par la politique ne s’y intéressent pas vraiment.
    Députés et sénateurs font des tafs à plein temps où l’on est remis en cause en permanence par un électorat obsédé par ses intérêts particuliers.
    Le chantage au vote frontiste est puéril et révèle une attirance plus profonde pour des idées que l’on ose afficher.
    « Je vote pour Marine certes, mais à contre cœur et c’est la faute des politiques corrompus etc… »
    En fait, une manière de ne pas avouer à soi-même que l’on se reconnaît dans les litanies de la Marine nationale.)

    - Les libertés prisent avec la loi de certains doivent-elles décrédibiliser l’ensemble de la classe politique ?

    (Tous les pouvoirs ont connu leur part de dérives, à gauche comme à droite.
    Les hommes restent des hommes et la sainteté à la tête d’un état n’est pas forcément souhaitable dans notre monde de loups.)

    - L’électeur a-t-il le droit de porter un jugement arbitraire sur l’élu.

    (Je pense que l’électeur a le beau rôle finalement.
    Il pleure tout le temps en fustigeant le politique tout en cuisinant sa petite tambouille individuelle en se foutant bien souvent des copains copines de la belle France de chez nous.
    L’électeur veut des élus honnêtes et respectueux des lois tout en embauchant au black, un voisin pour quelques travaux ou en payant en liquide un artisan pour voler la TVA à la communauté.)
    Ce même électeur qui dénonce magouilles et compromis dans le monde du pouvoir n’hésite pas à intriguer pour une promotion, une poignée d’euros d’augmentation, une pseudo reconnaissance affichée etc…
    Pour cela, il n’hésite pas à démolir le copain de taf, comme un banal dirigeant de notre beau et vieux pays.)

    - L’avalanche d’infos négatives ne génère-t-elle pas une forme d’indigestion qui interdit à l’auditeur d’apprécier sans prise de tête un quotidien qui n’est pas forcément désespérant pour tout le monde ?

    (Notre vision médiatique du monde et de notre société nous rend un rien dépressif, mais bon, dans la réalité, ce ne sont pas les plus démunis qui se plaignent.
    La petite misère ordinaire semblerait donc être une solution à la déprime ambiante.)

    - Les affaires politico judiciaires influencent-elles l’électeur ?

    (Pas vraiment, comme ça craint de gauche à droite, finalement, l’électeur s’en fout et vote selon sa sensibilité.)

    Bon, voilà, je retourne planter ma salade dans mon potager biologique.
    Bisous à tous !

    :)

  55. Ju'âne Pedro dit :

    C’est bien de jeter la rancune à la rivière Jean-Pierre.
    Un bel exemple pour les socialistes, c’est clair !

    :)

  56. Ju'âne Pedro dit :

    T’as qu’à t’acheter un numérique et sourire pour la photo Mistral au lieu d’emmerder la poste avec tes envois !
    Pffffffffffffff !

  57. Ju'âne Pedro dit :

    Carole, si tu veux souder jusqu’à 70 ans, pas de blème, viens à l’usine, on cherche du monde !

  58. Ju'âne Pedro dit :

    mélusine dit :

    merci Ernest, je vais faire

    —————-

    Que va faire Mélusine, suspens ! :) ?????

  59. Ju'âne Pedro dit :

    Jean-Pierre Raffarin dit :
    24 septembre 2011 à 8 h 56 min
    Le PS tente de diviser la majorité sénatoriale : peine perdue, impasse totale. Toute la majorité votera pour G Larcher, moi comme les autres.

    ——————–

    Jean-Pierre, la droite n’a pas besoin des socialistes pour se diviser.
    Il y a une grande détestation dans la majorité qui n’est pas sans rappeler celle de l’opposition.
    Nous avons cela en commun monsieur le premier ministre, nous nous détestons entre nous.
    Espérons que cela va nous rapprocher !

    Bien diviser avant de souder donne du taf aux soudeurs.

    Ju’âne-Pedro, soudeur socialiste un peu benêt.

  60. Ju'âne Pedro dit :

    Ah Mistral, heureusement que les patrons ne fraudent pas , avec tous ces fonctionnaires à payer, ce serait la cata !
    Mais les chefs d’entreprise respectent la loi  !
    Ils ne fraudent jamais !
    C’est bien !

  61. Ju'âne Pedro dit :

    Ah galère de galère, j’ai oublié le lien !

    http://www.ladepechedelaube.org/article.php3?id_article=1721

  62. Ju'âne Pedro dit :

    mais bon, encore des journaleux de gauche !
    Tous des fainéants !
    Z’ont qu’à aller faire les vendanges au lieu d’écrire des âneries !
    Pfffffffffff !

  63. Ju'âne Pedro dit :

    @ Claude:

    Suis un peu dissipé en ce moment, c’est le changement de temps, sans doute !
    J’ai envie de faire la révolution tout en enterrant des lingots d’or pour mes vieux jours, dans le fond de mon potager.
    Un bon placement?
    J’ai déposé la précieuse caisse entre le poirier et le rang de fraisiers.
    Espérons qu’ils feront des petits !

    Vive la crise !!!!

    A bientôt ! :)

  64. Claude dit :

    Cher ju’âne Pedro,

    C’est une excellente idée parfaitement improductive mais quand on est socialiste on est comme quand on ne l’est pas, plus intéressé par ce qui pousse dans notre jardin que par le taf qu’on tue dans les usines des autres. Espérons que vos enfants seront les enfants du laboureur.

    Cependant il faut faire gaffe, si c’est des lingots du camp socialistes où on promet toujours la fortune des pauvres pour demain, il se pourrait bien que demain ils ne soient pas à 18 carats.

    A bientôt ! :(
    Claude

  65. Claude dit :

    Cher Ju’âne Pedro,

    J’ai le deux points parenthèse triste
    :)

  66. Claude dit :

    Cher Ernest,

    Quand vous récoltiez vos 5000 euros c’était pour faire une bonne oeuvre qui vous engageait vous et vos copains et tout le monde est fier de vous.

    Mélusine (qui m’arrêtera si je dis une bêtise) cherche en tant que prestataire de service, à créer un « point de chute » commémoratif dans un circuit pour booster le tourisme d’une mini région en organisant un circuit qui met en valeur le patrimoine local (et à sa manière ce B17 en fait partie). Elle se décarcasse autant que vous mais comme il s’agit pas d’un jeu mais d’un boulot d’utilité publique elle se décarcasse d’une autre manière. Elle fait, en l’occurrence, appel aux compétences de ceux qui veulent bien et qui peuvent bien l’aider. Et le fait que J.P. Raffarin ne soit pas de son bord politique ne l’empêche pas d’être attentif à tout ce qui permet le développement de nos régions.

    Je suis sûr que si, en ces temps de pénurie, il trouve un financement rentabilisé par le développement touristique d’un bout de France, il n’attachera pas d’importance aux idées politiques de Mélusine. En tout cas il ne lui en voudra surement pas d’avoir essayé.

    Pour ma part, l’homme politique, à l’époque secrétaire d’état, qui m’a rendu les meilleurs services est Radical de gauche et il savait très bien que j’étais UDF et il m’a trouvé des locaux dans la commune d’à côté dont le maire était RPR. L’un et l’autre ont fait passer l’intérêt local avant les considérations de bords politiques. Et pour l’inauguration ils étaient accompagnés du sénateur RDE de droite du département voisin (actuellement UMP). Ayant vendu à une multinationale, seule assez riche pour acheter, ce travail des uns et des autres a été anéanti quand elle a fermé cet endroit de rêve pour un développeur informatique où j’avais mis la matière grise au vert.

    J’aime mieux une France comme ça qu’une France où, comme en ce moment, l’échec du camp au pouvoir est plus important pour l’opposition que l’intérêt de la France et des français et où on fait et on dit tout ce qui nuit à la France simplement parce que l’on guigne la place qui va se libérer si on démolit bien tout.

    Mais on retrouve toujours dans sa soupe le piment que l’on y a mis pour embêter les autres.

    Soyons solidaire au moins quand il s’agit de l’intérêt général. Donnons l’exemple.

    Cordialement,
    Claude

  67. Ju'âne Pedro dit :

    Pfffffffffffff, la corruption est partout !

  68. Ju'âne Pedro dit :

    Si Mistral brûle le PS, c’est Ségolène qui jouera Jeanne d’Arc, promis !
    Qui jouera le rôle de l’évêque cochon?
    Oui, bon, chut !
    Laissons Domi tranquille !

    :)

  69. Ju'âne Pedro dit :

    Bon, pas de panique Claude, finalement, je me contente de boutons d’or, en plus c’est trop joli sur la pelouse.

    :(

    J’essaie le triste !

    :) :)

    Je crois que je vais m’allonger un peu, j’ai besoin de repos, j’ai mon cerveau de socialiste qui fatigue !
    Bien amicalement Claude.

  70. Ju'âne Pedro dit :

    Bon, c’est l’heure de Ruquier !
    A pluche les amis !
    Et votez Ju’âne Pedro aux primaires !

    Hihan !

    :( :) :_

  71. Ju'âne Pedro dit :

    Ah galère de galère, Jean-Pierre n’est pas l’invité politique !
    Pfffffffffff, dommage !
    Faut aller chez Ruquier Jean-Pierre et faire de la pub pour Mélusine !

    ;) :)

  72. Ju'âne Pedro dit :

    VOTEZ RAFFARIN AUX PRIMAIRES !

    ;) :)

    Bonne nuit !

  73. Ernest Gransagne dit :

    Claude,
    le fait de payer un billet d’avion à la fille du pilote de B17 qui s’est crashé en Bretagne n’est pas en soi une mauvaise idée. (on aurait peut-être pu y penser un peu plus tôt)

    Ce n’est pas là que va ma protestation.

    Je dis « juste un peu de décence » sur le fait que lorsque l’on fustige ici, comme Mélusine l’a fait souvent, la personne qui nous permet de nous exprimer, cela s’appelle un comportement incohérent, irrévérencieux et pour le moins inconvenant.

    Quand au billet d’avion pour ce couple d’américains, je ne suis par sûr que c’est « aux fonds de tiroirs du SENAT » que l’on doive faire appel.

    A 6 km de chez moi, un B17 a fait un atterrissage forcé, en août 1944. Sur les 9 membres d’équipage, trois ont pu sauter en parachute.

    Recueillis par un médecin, cachés pendant une semaine, exfiltrés par le réseau de la Résistance… ils purent regagner l’Angleterre.

    L’un d’entre eux a terminer la guerre comme pilote sur les théâtres d’opérations asiatiques, puis d’Égypte. Il vient de mourir à Los-Angeles, l’année dernière.

    Les 6 autres sont morts.

    Persac, la commune du crash, a réalisé une petite stèle à la mémoire de ces hommes.

    On peut voir devant cette stèle, sur la départementale D31, des fleurs renouvelées en permanence.

    Il y a eu « une mémoire » et des « contacts » entretenus de façon assidue et volontaire.

    Cela s’est passé à l’échelon local. Nous sommes comme cela dans le sud-Vienne.

    Ce qui se fait ici, aurait pu se faire en Bretagne…

    Peut-être qu’avant les fonds de tiroirs du SENAT, il y a des actions à faire au niveau de la Commune, du Canton, de la Communauté de Communes et des gens concernés ? Non ?

    Il me semble tout simplement que si le SENAT commence à payer des billets d’avion pour les familles d’équipages de B17 qui se sont crashé en France, on a pas fini de détourner les rôles réels de nos institutions.

    Ce ne serait pas la première fois, me direz-vous ?

    En attendant, je pense que le SENAT est préoccupé par d’autres priorités.

    Ernest

  74. mélusine dit :

    Je vous arrête pas Claude, je ne vous arrête pas ! c’est exactement ça ! je me décarcasse…

  75. Claude dit :

    Cher Ernest,

    Les gens vraiment actifs poursuivent souvent plusieurs chemins à la fois avec des démarches parfaitement cohérentes dans chacun des chemins. Et ce qui est cohérent dans un chemin peut sembler contradictoire avec les autres buts que l’on poursuit. Comme tous les chemins ne se croisent pas, les uns n’affectent pas nécessairement les autres. Cela dépend souvent de ceux que l’on rencontre sur ces chemins. Qu’y peut-on ? On doit faire avec.

    Ici, le but de Mélusine n’est pas de rendre hommage à la famille de ce pilote mais de créer un évènement qui attire l’attention sur un « circuit patrimonial » comme on actionne un starter de voiture. Est-ce que le jeu en vaut la chandelle ? Ni vous ni moi ne savons répondre à ça.

    Un ancien premier ministre a bien d’autres moyens d’aider Mélusine que les fonds de tiroirs du Sénat, y compris en sollicitant ses collègues sénateurs bretons de gauche comme de droite. Pour les « fonds de tiroirs » il ne s’agit que d’une figure de style. Je suis sûr que les conseillers municipaux et les maires locaux seraient reconnaissants à leur futur sénateur s’il leur trouvait une solution dans l’intérêt général.

    Quand vous voyez l’agressivité de gens comme Emmanuel tout le temps ou Jany souvent, et aussi celle de bien d’autres, il est assez facile de se laisser entrainer soit par imitation, soit en réaction, à des attitudes qui ne reflètent pas la vraie personnalité des gens. Ce qu’il faut retenir c’est le fond des choses. Pourquoi en vouloir à Mélusine parce qu’elle ne voit toujours qu’un côté des choses ? C’est le cas de la plupart des gens qui interviennent ici et qui oublient systématiquement qu’à chaque chose il y a des raisons et des contreparties et, en toute amitié, c’est quelques fois votre cas.

    Alors si son engagement professionnel tourné vers les autres lui fait chercher les solutions là où elles sont, comment s’en offusquer. Ce qui serait étonnant, ce serait qu’elle n’ait pas déjà également sollicité les bonnes âmes socialistes bretonnes qui n’ont aucune raison de ne pas être aussi efficaces en actes qu’en paroles.

    Les priorités du Sénat sont la solution des problèmes locaux en harmonie avec la politique générale (et vice versa). Eloigné des territoires le Sénat n’aurait aucun rôle utile.

    Je ne crois pas que mes convictions libérales de démocrate de centre droit soient contestées ici et pourtant il m’est arrivé, encore récemment, de ne pas être d’accord du tout avec certains actes forts et spectaculaires de notre hôte J.P. Raffarin et de le lui avoir dit avec conviction. Ceci ne m’empêche pas d’avoir de l’estime pour lui et si un jour j’avais un problème non personnel mais sérieux plus facile à résoudre avec son aide que sans son aide, je n’hésiterai pas, comme le fait Mélusine, à le lui soumettre. Il peut d’ailleur compter sur moi. Et s’il en profitait pour faire passer une éventuelle revanche personnelle avant l’intérêt général, j’en tirerai les conséquences et j’assumerai. Pour les problèmes personnels, je sais faire tout seul.

    Cordialement,
    Claude

  76. Mistral dit :

    @juane

    ca y est ! tu vas m’énerver un dimanche :)

    « Mais les chefs d’entreprise respectent la loi ! »

    Ben oui et bien plus que les fonctionnaires.

    deux exemples

    1/ les contrats de travail.

    L’Etat et les collectivités sont régulièrement condamné sur l »abus de CDD. Ce qui est beaucoup moins le cas dans le privé

    2/ Les délais de paiement loi « LME »

    Le secteur privé a globalement compris la nécessité de réduire les délais de paiement et appllque la loi. Et qui est pas foutu de la respecter ? encore et toujours les pauvres petits fonctionnaires débordés.

    Enfin, je vous rappelle que les « patrons  » (et leurs salariés) sont controlé et éventuellement sanctionné, contrairement au fonctionnaire qui vivent dans l’irresponsabilité la plus totale : combien de fonctionnaire radié pour faute ?

    Quand au sujet de l’article : DSK, mon sentiment à son égard et à ses amis socialistes qui l’ont encensé et qui voulaient en faire notre président, va de l’indifférence à la haine.

    Je soutiens ici Tristane Banon qui a énormément de courage.

    Quand à Mme Diallo, quelqu’un peut il m’expliquer comment en 6 mn, DSK a pu séduire cette femme et avoir une relation consenti ? C’est la seule et unique question a lui poser, mais la clique politico médiatique se taira. Elle est occupé à s’acharner sur le président dans une sois disante affaire.

    Je ne sais pas si je suis le seul, mais je commence vraiment à être excédé.

    Mais bon c’est dimanche, hein juane :)

  77. mélusine dit :

    merci Claude d’expliquer les choses… en ce moment j’ai vraiment trop de travail pour m’attarder sur ce blog. Je vais me débrouiller seule.

  78. Ju'âne Pedro dit :

    non, c’est déjà lundi Mistral !

    ;)

  79. Sylviane VALENTE / de GREGORIO dit :

    Bonjour, Monsieur le Premier Ministre et Cher Jean-Pierre !
    Bonjour à Tous !

    Aujourd’hui est un triste anniversaire et je ne peux rester silencieuse !

    Il y a 9 ans, le 4 Octobre 2002, Sohane BENZIANE est morte brûlée vive après avoir été attirée par son meurtrier dans le local à poubelles d’un immeuble de la Cité Balzac à VITRY sur SEINE, aspergée d’essence et porte bloquée par son agresseur, afin de ne lui donner aucune chance de se sauver !

    Et ce, parce qu’elle refusait son diktat !

    Sohane est et restera le Premier symbole de la souffrance infligée aux femmes (une jeune fille de 17 ans). Ce jour-là, c’était l’anniversaire de la naissance de son papa, et le lendemain, celui de sa soeur ! L’horreur !

    Justice a été rendue à cette jeune fille qui a dit « NON » mais qui l’a payé de sa vie !
    Et pourtant, je dois toutefois le rappeler : que n’avons-nous entendu sur elle ? Des horreurs car non content d’avoir assassiné il fallait encore qu’elle demeure une coupable qui aurait mérité sa peine !

    L’horreur (encore !) à son plus haut degré !

    Attention, à ne pas oublier, JAMAIS, et arrêtons de trouver des excuses, des protections à des monstres pour qui seule la force physique, morale et le pouvoir, tous les pouvoirs, n’a d’importance !

    Je veux croire qu’il existe encore une justice pour punir les crimes commis sur les plus fragiles et les plus démunis d’entre nous !

    Sohane ne sera pas morte en vain !

    Bonne Journée à Vous Tous !

    Sylviane

Laisser un commentaire