Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

36 commentaires

  1. Sylviane VALENTE / de GREGORIO dit :

    Bonjour, Monsieur le Premier Ministre et Cher Jean-Pierre !

    Bonne Journée – Bonnes Élections Sénatoriales !

    Oui la Majorité Présidentielle conservera la Majorité au sein de la Haute Assemblée,
    Une Majorité renforcée !

    Et pas une seule voix ne manquera à Gérard LARCHER pour la Présidence du Sénat.
    Qui pourrait en douter ?!

    Votre engagement fort et déterminé de ces derniers mois pour que vive et grandisse l’Union
    de toutes les forces de la Droite Républicaine, du Centre et de l’ U M P le prouve !

    Tous Unis et Rassemblés nous serons plus forts et prêts à affronter les prochaines
    échéances électorales de 2012 !

    Bon Courage et Bonne Chance à la Majorité Présidentielle élargie ? !

    Toujours Fidèlement à vos Côtés !

    Sylviane

  2. Ju'âne Pedro dit :

    Ah galère de galère, depuis Vercingétorix que le sénat est à droite, Jean-Pierre, ce sera cool de ta part de nous le refiler au moins pour six piges !
    On veut y goûter nous, les socialistes inspirés, au bonheur et à la joie d’être enfin majoritaire !!!
    Un rêve qui obsède la gauche.
    Un rêve qui deviendra réalité pour des siècles et des siècles !
    La rose triomphante amènera sérénité et zenisme à la belle France de chez nous.
    On casera Ségolène présidente et hop, elle nous lâchera les baskets !

    Vive la république !
    Vive la prestigieuse assemblée !

    Bon dimanche sur le blog ;) :) :(

  3. Ernest Gransagne dit :

    Bonjour Monsieur Raffarin

    soyons optimistes.

    Le lien ci-dessous est un plan en 8 points qui est le résultat d’une analyse fine d’un « homme de terrain ».

    Vous le connaissez probablement.

    Ses visions sont à coup sûr un bon plan de campagne pour le prochain quinquennat.

    (juste une réserve sur la Tour-Eiffel et Delanoë ?)

    http://www.sebastien-breteau-2012.com/

    Respectueusement

    Ernest

  4. Dominique M dit :

    Bonsoir Monsieur le Premier Ministre,
    Voilà, c’est fait: la Droite a perdu les élections sénatoriales et le Sénat est désormais un bastion de la Gauche.
    Je suis curieux de connaître votre analyse et vos mots d’ordre pour l’avenir.
    Pour ma part, la victoire de la Droite à la Présidentielle et aux Législatives ont été gâchées par un exercice du pouvoir décevant sur la forme et souvent sur le fond. Manque de courage, manque de modestie, manque de clarté et multiples bavures.
    Cet exercice du pouvoir n’a pas été celui pour lequel les Français avaient porté la Droite au pouvoir.
    Si l’alternance a lieu, il faudra vraiment passer par un renouvellement profond des idées, des méthodes et des hommes à Droite.
    Bonne soirée,
    Dominique M

  5. jany dit :

    NE FAUT-IL PAS CHANGER LE FUSIL D’ÉPAULE ?

    Combien de fois, nous avons parle d’un besoin de renouveau dans le message, dans l’approche du dialogue…

    Il est possible d’affronter la crise de la dette, la crise de la confiance, tout en montrant un chemin d’espoir pour la France et les français…

    Faut-il changer pour 2012 ou attendre le changement ?

    Bien cordialement,

    jany

  6. Daniel DELVERT dit :

    Cela a sa logique et cela est souvent coutumier

  7. Mistral dit :

    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/politique/20110925.AFP1231/basculement-historique-du-senat-a-gauche-a-7-mois-de-la-presidentielle.html

    « . La droite a pâti de ses fortes divisions et d’une forte grogne des élus locaux, qui ont mal accueilli la réforme territoriale et le regroupement des communes menés à marche forcée par les préfets. »

    Et bien continuer …

  8. Ju'âne Pedro dit :

    Ah Jean-Pierre !
    Elle est trop belle Monica, non?

    ;)

  9. Daniel DELVERT dit :

    La majorité du Sénat pourrait ou devrait passer à gauche ?
    Triste résultat : 175 voix à la Gauche annoncées à 20h.
    Il deviendrait nécessaire de commencer des tractations individuelles pour conserver la Présidence.
    Cette forte poussée de Gauche n’est donc pas obtenue par le seul fait des élections de 2008 et 2010, il y a un effet de mécontentement des grands électeurs qui a amplifié l’effet mécanique des élections locales antérieures.
    Nous sommes à un an des élections présidentielles.
    Qui peut prétendre qu’il n’y a pas encore une fois un coup de semonce contre la politique actuelle et l’élection de 2012 ?
    On a l’impression que plus le temps se rapproche des élections présidentielles, plus le mécontentement monte. Cela a sa logique et cela est souvent coutumier.
    Mais ce qui l’est moins, c’est qu’on a l’impression que plus le mécontentement monte, plus la majorité campe sur ses positions ou même se raidit.
    Et de plus, la Majorité s’appuierait sur les données statistiques qui montrent que les annonces des sondages antérieurs à 3 ou 4 mois d’une échéance n’ont jamais été vérifiés dans la réalité des votes.
    Encore une fois, cela a sa logique et cela est souvent coutumier.
    Mais ce qui l’est moins, c’est qu’on a l’impression qu’il faut donc agir pour être donné perdant en octobre 2011, pour pouvoir gagner en mai et juin 2012…
    Cela me rappelle la stratégie des Shadocks qui firent une étude des probabilités de lancer une fusée sur la lune. Le résultat était rude car la probabilité de réussite était d’une chance sur 1.000. D’où la décision de lancer très vite 999 fusées sans personne dedans, qui devaient échouer et pour placer du monde dans la 1.000ème …
    « Toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite ».

    Désolé Jean-Pierre RAFFARIN ! Vous êtes Sénateur, le résultat doit vous faire mal.
    Pour terminer, je me pose une question : Face à un résultat si serré où les votes pour la Présidence du Sénat pourront dépendre aussi du profil du futur candidat de l’UMP (M.LARCHER), me permettrez-vous de regretter le rejet passé de votre candidature. Me permettrez-vous de me poser l’opportunité de présenter le Président sortant alors que la Présidence est fortement menacée ?

  10. emmanuel dit :

    Basculement historique du Sénat à gauche à 7 mois de la présidentielle

    titre qui se passe de commentaire… Rejet total des sans voix de la Sarkozy.

    Rejet sans appel de ce petit caporal qui a traité les territoires, comme les Français: quantité négligeable.

    RDV en 2012.
    Les Chiffres intéressant concernent la poussée du FN.

    fin de la leçon… Monsieur de Raffarin

  11. Dominique M dit :

    Bonsoir Monsieur Le Premier Ministre,
    Voilà, j’ai entendu vos commentaires à propos du changement de majorité au Sénat. Vous invitez les électeurs à se rassembler. Mais permettez-moi deux remarques:
    1. C’est la Droite qui a perdu les élections, et la Gauche n’a fait que ramasser sa victoire par défaut,
    2. Se rassembler: oui, mais pour quoi? Les mêmes causes produisant les mêmes effets, Il serait utile avant que les leaders de la Droite s’interrogent très sérieusement sur les raisons de cet échec, si ils veulent que celui-ci ne préfigure pas l’échec aux Présidentielles et l’échec aux Législatives. Car les électeurs de Droite ne se rassembleront que sur un projet crédible et sur des hommes au discours et au comportement crédible. Les causes de l’échec sont connues. Les solutions sont connues. Reste à savoir si les leaders de la Droite ont la capacité à mettre l’intérêt du pays devant. S’ils n’en sont pas capables, les électeurs de Droite préfèreront aller à la pêche! 207 a marqué un désir fort de changement et une confiance apportée aux leaders de Droite. Qu’en ont-ils fait? Les mêmes électeurs de Droite se sentent singulièrement trahis, et vos appels récurrents à se rassembler ne leur redonneront pas la confiance dont ils se sont fait abuser par les leaders en place.
    Bonne soirée,
    Dominique M

  12. BARON dit :

    Cher Monsieur le Premier Ministre, Cher Ami,

    Arrêtons le massacre! 2008: municipales perdues. 2009: consolation aux européennes. 2010: régionales perdues. 2011: sénatoriales perdues. N. Sarkosy n’est pas l’homme qu’il nous faut! ni au peuple, ni aux élus locaux, dont je suis. Celui-ci n’a jamais été le bienvenu aux différents salons des maires, cela aurait dû être un bon baromètre! F. Fillon a toujours joué les sapeurs-pompiers pour sauver le soldat sarkosy, mais accuser les collectivités de l’endettement de l’Etat… la réponse, on la mesure aujourd’hui. En 2007, étant de sensibilté centriste UDF, je n’ai pas voté au 1er tour pour N. Sarkosy. Je trouve, désolé de le dire , que l’UMP a échoué dans sa volonté de rassembler les sensibilités de droite et du centre-droit. Il faut laisser le centre exister de manière lisible et conclure des coalitions lisibles aussi, avec lui. Ce qui n’est pas antinomiques avec un rassemblement de gouvernement. Sans flatterie, vous êtes le seul homme d’Etat qui à mes yeux puisse nous faire gagner la Présidentielle de 2012, en étant au-dessus de la mêlée, en ayant une pertienence et une vision pour la France, dignes de notre pays, de ses valeurs. Vous avez l’énergie, l’expérience y compris au plus haut à l’international et la sagesse: je vous en conjure, soyez le candidat de la droite et du centre en 2012: il faut clairement poser la question et j’espère que vous serez la réponse incarnée à cette question: M. Sarkosy peut-il prétendre à se présenter en 2012? Pour moi c’est clair que non. Vous devez convaincre de rassembler largement autour de vous. La France, aux racines chrétiennes, doit s’en souvenir pour espérer son avenir et celui de l’Europe. avec discrétion mais détermination. Vouloir effacer cela, on le voit, c’est perdre notre identité. Avec toute mon amitié. Ch. Baron

  13. BARON dit :

    au modérateur du carnet: l’essentiel est de publier mon appel à la candidature de JP Raffarin, vous pouvez couper bien librement ce que vous voulez de mon message.
    Amicalmeent
    Ch. BARON

  14. pierre dit :

    il est très amusant de lire ce post et surtout les commentaires enflammés de vos soutiens aveugles ….
    la méthode coué dont vous avez usé et abusé lors de vorte passage comme à Matignon a ses limites.

    pour quelqu’un qui se veut démocrate et se réclame de la Démocratie , rien ne serait plus désobligeant et scandaleux , et insultant envers les électeurs que la Présidence échoie à Mr LARCHER.
    celà serait un viol du suffrage électoral

  15. Romain dit :

    Bonjour,

    Suite à vos déclarations dans la presse : « L’histoire politique a montré que les vainqueurs de septembre n’étaient pas ceux de mai (ndlr. Chaban, Rocard, Balladur, Royal…) ».

    Je voudrais donc vous rafraichir la mémoire :

    - En Septembre 2006, Royal n’était pas la favorite face à Sarkozy dans les sondages, aussi bien au premier qu’au 2ème tour…
    Sarkozy était largement favori au premier tour et une légère avance au 2ème tour…

    http://www.ipsos.fr/ipsos-public-affairs/sondages/intention-vote-presidentielle-56

    Au reprenant vos paroles avec les vrais sondages, faut t-il y voir un signe pour mai 2012 ?

    Bien cordialement.

  16. Bruno ANEL dit :

    Cher Jean Pierre, vous n’êtes pas rancunier, c’est bien. Car vous pourriez vous rappeler comment le RPR vous a éliminé de la course au plateau, comment il avait « flingué » René Monory avant vous.
    Quand une élection est perdue, elle est perdue. J’espère que Jean Arthuis va se présenter pour enlever à l’UMP-RPR ses dernières illusions.

  17. Ernest Gransagne dit :

    Le « tout sauf Sarkozy » parfaitement organisé par le PS, sans idée, sans projet, sans leader reconnu, mais : avec un relais lui, tout à sa cause – le monde médiatique – commence à porter ses fruits.

    Il devient de plus en plus évident qu’il est trop tard.

    La machine à perdre est en route : chiraquie, villepinie, morinie, borloosie et beaucoup d’autres déçus, rejetés, évités, pas écoutés, pas reconnus, etc… ne sont plus efficaces et n’en n’ont plus envie.

    Deux solutions :

    1 / le Président se représente et nous aurons une Assemblée de gauche et un président socialiste.

    2 / un candidat potentiellement porteur (il y en a) se présente en face de l’opposition sans avenir.

    Dans les deux cas ce ne sera pas facile :

    le 1er : offrira la descente aux enfers, un peu façon grecque.

    le 2e : (si nous avions cette possibilité), nous orienterait vers la seule issue possible, la rigueur et le balayage nécessaire et indispensable de tout ce qu’il est nécessaire de réformer.

    Je me demande parfois si nous ne devrions pas souhaiter les socialistes, juste pour voir ce qu’ils seraient capables de faire, sans argent dans les caisses, sans possibilité d’emprunt, sans entreprises, avec un taux de chômage en explosion et une sécu en perdition.

    Donnez-moi une raison de me réjouir ?

    Ernest

  18. Carole dit :

    Bonsoir monsieur Raffarin,

    « Eh bien voilà » comme l’écit Dominique M, le couperet est tombé !!!!!

    Affreusement drôle, l’an passé à l’étranger, quelques échanges, lors d’une soirée, avec le plus jeune sénateur de France : « au vu du résultat des communales, la prochaine dégringolade sera le Sénat ! » Il avait ri ce jeune sénateur (champagne ou pas), il devait penser cela impossible, quoique, cela l’avait interpellé. Finalement, je ne sais s’il se souviendra de cet échange, mais nous y sommes.

    Quand je lis ce matin :

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/09/26/97001-20110926FILWWW00442-c-brunigrossesse-a-n-interesse-pas.php

    Je ne parlerai pas de la grossesse de Madame Sarkozy, mais j’ai bien noté dans cet article ceci :
    « …….comparé par ex aux conservateurs américains, l’UMP (Droite), la formation de N Sarkozy, était presque un parti démocrate de Gauche. »

    Lamentablement oui, avec sette ouverture de m…. associé au manque de détermination, notre Droite est aux abonnés absents.
    Pas la peine de pleurer sur la « perte » du Sénat, puisque la Gauche majoritaire va siéger avec des « presque de Gauche ». Trop fort !!!!!!!!

    On va pouvoir observer dans les mois à venir, ceux qui vont changer leur fusil d’épaule (comme le dit si bien Jany), ceux qui vont lutter, ceux qui vont faire cuisine commune…………

    Le plus dramatique dans tout ce chambardement, sera l’avenir de notre pays, surtout lorsque l’on lit ceci http://www.eleconomista.es/economia/noticias/3402116/09/11/SP-ampliar-el-FEEF-podria-danar-el-rating-de-la-deuda-europea-.html

    Cordialement.

  19. Mistral dit :

    Je ne vois pas M Larcher devrait être réélu président du sénat. Cela fera passer ce vote pour une magouille genre 4eme république.

    Remarque, au point ou on en est, on peut encore tomber plus bas dans la médiocrité.

    Rappel : 100 sénateurs pour 311 millions d’habitants aux USA

    348 sénateurs en France pour 65 millions d’habitants.

    Il y a donc en ratio, 100/311*65 = 21 – 348 = 328 sénateurs qui ne servent à rien, si ce n’est qu’il coute cher à la nation.

    aller soyons généreux, un sénateur par département. Largement suffisant.

  20. ROBERT dit :

    Monsieur,
    Hier, vous avez évoqué que minoritaire, JP Larcher pourrait être réélu avec le concours de voix de l’autre camp. Ce matin, vous avez renouvelé cette même déclaration.
    Cela me choque profondément car, en agissant ainsi, vous placeriez les manoeuvres de couloir au-dessus du vte des électeurs.
    Votre attitude est honteuse, vous êtes au minimum mauvais perdant avec un penchant pour les coups tordus.
    Honte à vous.

    Guy Robert

  21. Carole dit :

    Bonsoir monsieur Raffarin,

    Quand les mauvaises news continuent…….
    http://www.eleconomista.es/mercados-cotizaciones/noticias/3402830/09/11/Un-abogado-aleman-quiere-llevar-a-los-tribunales-a-Trichet-por-la-compra-de-deuda-publica.html

    Même pas peur cet avocat allemand………

    Cordialement.

    @Emmanuel,

    Pas la peine de mettre tout sur N Sarkozy. Les grands électeurs (si on peut les appeler ainsi) sont contre la réforme territoriale, touche pas à mes deniers (heu ceux du contribuable).
    Pourtant cette réforme n’était pas mal du tout.

    Encore cet été………, notre Président (le vôtre comme le mien) est passé dans les vignes au Domaine de Durban, entre autre. Constat : spontané, simple, très agréable, direct……… son passage a été très apprécié. Je peux vous dire qu’il n’a pas considéré les personnes rencontrées comme quantité négligeable.

  22. Ju'âne Pedro dit :

    @ Mistral

    On a gagné !!!!
    On a gagné hurle la foule en liesse place de la Révolution.
    Après un Sénat monopolisé par une droite réactionnaire, un vent de liberté souffle sur les tapis rouges, tapis loués un petit prix à l’Elysée, à l’occasion des visites de chefs d’état, genre Kadhafi avant.
    Oui, le monde entier respire, la rose vire le bleuet et Larcher, malgré ses flèches vénéneuses envoyées en direction d’une gauche exemplaire, l’archer ne sera plus le grand gourou de la grande secte sénatoriale. (Sauf si ça grenouille comme disait l’autre…)
    Rouge, oui rouge du sang des militants qui se sont battus becs et ongles pour restituer à la lumière, le Sénat à la dorure insolente.
    Déjà, en 1958, date de ma naissance dans ce monde si beau, je rêvais que l’assemblée des vieillards se peigne en rose.
    Voilà, c’est fait, mais bon, entre nous, à l’usine, tout le monde s’en fout.
    C’est grave pour la démocratie, non ?
    Mais rebon, faut dire qu’à force de répéter dans les rangs de l’UMP, que y’a pas mort d’homme et que le Sénat, finalement, c’est de la roupie de sansonnet, ben nous, les soudeurs, on hésite à hisser le drapeau des vainqueurs, au pont d’Arcol de nos espoirs et illusions perdus, car peu honorés par nos politiques à mallettes.

    A mon avis d’âne, les législatives seront plus excitantes.
    La gauche sauvera la zone euros, et hop !

    Vive le Sénat libre !

    ( Si mon copain Jean-Pierre Raffarin lit ça, il me vire de son blog. Je compte sur ta discrétion Mistral, merci d’avance !) ;) :) :( :)

    HIHANNNNNNNNNNNNNNNNNN !

    Bisous à tousssssssssssssssss !

  23. Ju'âne Pedro dit :

    @ Claude

    Je sais Claude, mais bon, c’est la crise, faut bien rire un peu !

    ;)

  24. Ju'âne Pedro dit :

    @ Jean-Pierre (Raffarin)

    Souvenirs souvenirs !!!!!!

    http://images.askmen.com/photos/monica-bellucci/84185.jpg

    Amicalement chut ! :)

  25. Claude dit :

    Non Baron !

    Ce n’est pas la défaite de Nicolas Sarkozy, c’est la victoire de J.P. Raffarin et de ses amis (et aussi de ceux qui ne sont pas ses amis). Vous ne croyez quand même pas que les petites phrases sont des erreurs de parcours ? Non elles ont été calibrées pour faire perdre la droite. Vous ne croyez quand même pas que les baronets du bas de la France manquaient d’argument pour défendre le bilan. Non, ils ne tenaient simplement pas à défendre le bilan ou alors du bout des lèvres. Vous ne croyez quand même pas que Larcher a été rassurant quand il a dit que garder le Sénat à droite n’était pas un problème par aveuglement. Non il créait volontairement le relâchement plutôt que la mobilisation et le relâchement a suscité le vote pour les dissidents qui devait faire perdre les 4 ou 5 sièges qui auraient fait la différence.

    Il ne faut pas croire ceux qui vous diront que cette défaite et celle de 2012 préparent la victoire des petits gars du centre éparpillé en 2017. Non, elles préparent la victoire de la vraie droite après 5 ans de socialisme impuissant à faire mieux que ce qui a été fait par Sarkozy et on en voudra aux socialistes de nous faire perdre du temps et inéluctablement du pouvoir d’achat comme les fois d’avant. Et espérons que ce ne sera pas l’extrême droite qui tire les marrons du feu en 2017. Et nous centristes sans leader nous attendrons un messie qui ne viendra plus.

    Cordialement,
    Claude

  26. Blanc Cassis dit :

    N’était-il pas plus simple d’organiser des primaires sénatoriales dans chaque département concerné ?
    Les règlements de compte habituels auraient pu être minimisés sinon évités.
    Exemple caricatural de la chienlit au sein de l’UMP : M Charon est suspendu de l’UMP la semaine dernière, sera réintégré selon JF Copé sur TF1.
    J’ai le sentiment, largement partagé, que l’UMP fonce dans le mur et que certains appuient sur l’accélérateur.
    Je demande ici, à nouveau qu’il y ait des primaires pour les Présidentielles afin d’éviter un second tour PS – M Le Pen et bien sûr une victoire de la Gauche.
    Peut-être veut-on être battus en 2012 pour laisser le sale boulot du sauvetage de l’Euro aux socialistes pour mieux rebondir en 2017 ?

  27. jany dit :

    La mauvaise foi de Claude est déprimante…
    Celle d’un cœur qui ne sait pas comprendre les autres…
    Peut-on lui en vouloir de se raconter des histoires…

  28. François dit :

    « pierre dit : 26 septembre 2011 à 11 h 27 min
    il est très amusant de lire ce post et surtout les commentaires enflammés de vos soutiens aveugles .. »
    ET DIRE QUE LES SUPPORTERS DE SA SAINTETE PRESIDENTIELLE NE SONT PAS TETUS N’EST QU’UN DOUX EUPHEMISME…

  29. le coz beatrice dit :

    tout est fait par le ps par les médias et aussi par les bavardages et les interventions intempestives de certains élus de droite(suivez mon regard) pour faire battre sarkozy en 2012,je suis ecoeurée..j’en suis a souhaiter que le ps gagne la présidentielle pour que tout ceux qui auront contribuer a la défaite de sarkozy en paient le prix…qu ils soient aux aussi battus ou pas élu lors des législatives de 2012..le comportement de certains élus de la droite me dégoute,ils parlent trop,ils donnent trop de leçons….je suis adhérente ump depuis 6 ans ,si défaite de sarkozy il y a en 2012 ,je quitte l’ump (nous sommes 10 dans ce cas)mais je n’irai a aucun moment chez les centristes..jamais..ils font et auront fait trop de mal…nous revoilà face la droite la plus bête du monde….les egos sont de retour..c’ets bien la peine de taper sur les socialos….j
    une adhérente ump profondément déçue de ses élus….

  30. Claude dit :

    Monsieur Jany,

    Mauvaise foi ? Expliquez-vous. Ce n’est pas parce que vous avez un pois chiche à la place de la comprenette que ceux que vous ne comprenez pas sont de mauvaise foi.

    Un peu ouvert sur les autres vous pourriez dire que je n’ai pas la même lecture des choses que vous. Mais vous êtes tellement convaincu que vous êtes la science infuse que vous ne pouvez même pas imaginer qu’il ait des gens qui ne pensent pas comme vous. Vous croyez avoir inventé des tas de concepts (dont la démocratie participative dont on parlait déjà quand vous étiez tout jeune homme).

    Comme cela a déjà été dit ici par d’autres que moi, le service après vente de Nicolas Sarkozy n’a pas fonctionné. La preuve ? Vous qui n’êtes pas capable d’analyser les choses vous les comprenez tout de travers alors que si on vous avait expliqué calmement, plusieurs fois, je suis sûr que vous en auriez compris un peu mieux.

    En plus vous parlez de coeur. Le mien est ce qu’il est mais il est bien plus ouvert aux autres que le votre que vous avez oublié près de votre nombril.

    Alors puisqu’il le faut, je confirme que de mon point de vue (que je partage avec beaucoup d’autres), la perte du Sénat incombe bien plus à ceux qui avait mission d’expliquer l’action du gouvernement qu’au gouvernement.

    Vous êtes l’exemple type de ceux qui portent la mauvaise parole pour discréditer votre camp chaque fois que vous le pouvez. Vous avez donc votre part de responsabilité.

    Mais je ne dis pas que vous êtes de mauvaise foi. Je dis que selon moi, vous vous trompez d’adversaires.

    Salutations,
    Claude

  31. jany dit :

    Voyez Claude,

    J’ai rencontre, il n’y a pas longtemps en Afrique, un entrepreneur de 70 ans, une voix cassée qui rappelait son cancer surmonte et plein de projets…

    Un bon passe professionnel certainement, une langue assoiffée par un discours de certitudes…

    J’ai eu l’image de ce Claude que nous rencontrons sur ce Carnet lorsqu’il m’a dit qu’il ne veut pas de français (trop chers), pas d’anglais (trop procéduriers), mais plutôt des indiens ou des africains (pas chers)…

    Pour obtenir des contrats, il a trouve une méthode, dénigrer les autres…

    J’espère que vous n’êtes pas arrive a ce stade…

    Bien cordialement,

    jany

  32. jany dit :

    Voyez Claude,

    Je suis un des premiers sur ce Carnet qui parlait de « relais » demandez au Premier Ministre, il doit être possible de faire un tri….

    Les relais sont une chose, la communication c’est aussi autre chose !
    Disons que NS n’a pas su communiquer, c’est a dire s’ouvrir aux autres…

    Je pense que les autres, ce n’est pas son truc….
    Ces mots, pour rappeler « les mots du Président » a ces amis politiques, quand pour lui « la voie sociale » n’est pas un chemin facile, car ce n’est pas « son truc »…

    Un Président de la République peut être porteur d’un message qui rassemble les français… Pourquoi ne prend t-il pas la dimension de son poste ?
    Pourquoi ne décolle-t-il pas ?
    C’est vous Claude qui le mettez sous perfusion…
    Avec Jacques, nous essayons au contraire de lui faire prendre conscience qu’il est possible de s’ouvrir, de grandir dans son image….

    Bien cordialement,

    jany

  33. Jean-Pierre Raffarin dit :

    Claude,
    Les explications, la pédagogie dans une démocratie sont très utiles. Mais ne mésestimons pas « la comprenette » des Electeurs surtout des grands. Les faits sont aussi parlants. Les maires comprennent par eux-mêmes quand on les prive d’attention, quand on accumule les normes, quand on leur transfert des charges, quand on « recentralise » intensément… Le suffrage universel indirect pour les élections sénatoriales s’adresse à des Electeurs avertis.
    Jpr

  34. Claude dit :

    Cher Jean-Pierre Raffarin,

    Je sais que votre job n’est pas facile.

    Est-ce que la « comprenette » des grands électeurs leur fait faire la part des choses entre l’endettement exagéré dont nous sommes tous coupables (et souvent eux les premiers), entre les économies que les uns et les autres doivent faire, de la tête de l’état au plus loin dans les territoires et entre les marges de manœuvre dont ils se sentent privés ? Sont-ils conscients que sans eux nous ne nous redresserons pas ? Sont-ils capables de faire la différence entre des biens d’équipement somptuaires et des biens d’équipement productifs ? Sont-ils capable de comprendre que l’état c’est eux aussi ? Sont-ils capables de comprendre que décentraliser c’est aussi décentraliser l’impératif de faire des économies ? Sont-ils capables de comprendre que leur caprice va leur faire perdre bien plus encore que ce qu’ils croient avoir perdu ?

    Voyez-vous, je ne fais pas partie de ceux qui pensent que tous les grands électeurs sont tous aussi avertis que vous le dites. Beaucoup sont aussi ignorants que la plupart des électeurs. Aussi ce n’est pas à eux que j’en veux. J’en veux à ceux qui sont des gens avertis et conscients et qui ont la compétence et l’autorité pour les guider même si ce n’est pas facile. Vous en faites partie.

    Quand j’entends des responsable politique compétents, cultivés, intelligents, parler d’endettement vertueux, comment voulez vous que je ne m’interroge pas sur leur possible duplicité. J’ai encore entendu, hier, des gens, « grands électeurs » et de soi-disant économistes, se pavaner à la télé et parler d’emprunts vertueux. Tout type normalement constitué sait qu’un endettement n’est jamais vertueux. Une dette est toujours une dette. Ce qui est vertueux, c’est l’autofinancement. Un endettement c’est toujours se mettre entre les mains des créanciers. On peut dire qu’un investissement est plus ou moins vertueux en fonction de la façon dont il est financé mais l’emprunt qui en découle éventuellement n’est jamais vertueux.

    Ce qui est vrai, c’est qu’un emprunt pour investir et produire de la richesse est moins vicieux qu’un emprunt pour investir dans de l’improductif, du beau, du somptuaire ou de la gloriole mais il n’en demeure pas moins qu’un emprunt quel qu’en soit sa vocation consiste à partager la richesse du pays avec ses créanciers jusqu’au jour ou les créancier revendiquent plus que la richesse produite (actuellement nos emprunts nous coûtent 48 milliards pour un accroissement de richesse quasiment nul et pourtant on a fait pas mal d’emprunts qui prétendaient être vertueux).

    Ce qui est vrai aussi, c’est que l’on ne peut pas éviter d’emprunter quand on ne sait plus produire sans le faire mais cela ne doit pas être une excuse pour emprunter mal à propos. On peut emprunter pour se sortir d’un mauvais pas mais il faut alors rembourser au plus vite en redoublant de vertu.

    Alors si vos grands électeurs ne sont pas capables de comprendre ça c’est qu’ils ne sont pas si grands que ça.

    Vous êtes un des rares dans notre pays à avoir la compétence et l’autorité pour faire ce minimum de pédagogie. Vous êtes un des rares à pouvoir rappeler à vos « grands électeurs » que s’ils veulent grandir encore, ils doivent devenir, chacun à la place que leur donne nos institutions, des gestionnaires de l’intérêt national. La décentralisation n’a de sens que si elle est la déclinaison dans les territoires de la bonne gestion du pays. Un pays exagérément décentralisé peut être un patchwork où chaque morceau est en contraste et en concurrence avec ses voisins et avec l’entité dont ils sont un des éléments ou un puzzle où tout se tient dans la cohérence pour faire un tout qui a un sens à partir d’éléments tous différents.

    Aujourd’hui, et tant que nous sommes surendettés, la bonne gestion du pays consiste à réduire la voilure partout en nuisant le moins possible à la productivité du pays et en ayant suffisamment d’imagination pour produire plus en dépensant moins pour augmenter la profitabilité de tous. C’est aux cadres politiques de faire passer le message.

    Bien cordialement,
    Claude

  35. Claude dit :

    Jany,

    Le goût morbide et obsessionnellement compulsif que vous avez de rabaisser les autres par des comparaisons obscènes et méchantes vous rabaisse bien plus que ceux que vous essayez d’humilier.

    Prenez garde de ressembler très bientôt à cet exemple vrai ou inventé. Celui que vous décrivez vous ressemble terriblement. Et vous, vous ressemblez pas mal à de trop nombreux expatriés que je connais, coupés des réalités à force de se prendre pour des colons providentiels là où on les surpaie par rapport aux nationaux. Vous devriez relire Graham Greene, il parle de vous souvent.

    Voyez vous, je ne cherche pas de contrat et mes ex-collègues m’estiment aussi pour ma loyauté.

    Salutations,
    Claude

  36. Bruno ANEL dit :

    Jean-Pierre, vous aviez raison: il y a une majorité sénatoriale.

Laisser un commentaire