Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

19 commentaires

  1. Mistral dit :

    Bussereau

    Celui qui dit que les primaires socialistes sont une réussite

    Ce Bussereau la. Ah.

    Le monde n’est pas déboussolé. Notre monde, ou plutôt celui de la minorité de français qui profite du système est déboussolé.

    J’ai 41 ans. Quand j’étais au collège, le Brésil était un pays du tiers monde ou la famine régnait. tout comme la Chine (36 millions de mort !!!! )

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Grande_famine_de_Chine

    Et aujourd’hui ces pays sont en train de nous dépasser. Heureusement ! On préfère qu’ils continuent à crever de faim ?

    Et nous avec nos fonctionnaires, nos politiques, nos assistés, nos gréves, nos journalistes, nos lycéens, on est en train de crever.

    Les délocalisations ne sont pas liés au coût du travail. Ils sont dues à l’assistanat et aux fonctionnaires qui découragent les travailleurs.

    Combien de temps encore avant que tout cela explose ???

  2. Ernest Gransagne dit :

    Je suis content : « le pont-levis » est de nouveau abaissé, merci Monsieur Raffarin. Nous sommes en manque quand les posts sont bloqués.

    Je suis triste : Notre Président de région n’est estimé qu’à 7 % ! (dimanche 22:00)

    Une véritable opinion participative ! Ah aïe, aïe ! ça va être dur à porter. Même la petite veste rouge ne suffit plus à convaincre.

    Les idées, elles, cela fait longtemps qu’elle n’en avait plus. Les mêmes mots revenaient en boucle.

    Pauvre Ségolène.

    Quant à Montebourg, je trouve qu’un tel score, prouve s’il en était besoin, que les français ont encore du chemin à faire pour se rendre compte où se situent les véritables enjeux.

    Finalement c’est rassurant pour le camp d’en face. Tant que « Guignol » fera recette… on ne se plaindra pas.

    Sauf peut-être le vrai Guignol du Jardin du Luxembourg qui, maintenant va avoir de la concurrence tout prêt de chez lui !

  3. emmanuel dit :

    Mistral 41ans, UMPS, fonctionnaire de son état,…
    Je vous invite à regarder la croissance de la Chine et du Brésil du côtés des pauvres.
    On compte 800millions de pauvres en Chine.
    Chine communiste et totalitaire qui est incapable de dompter une inflation à 2 chiffres.
    Mais vous semblez tellement convaincu que le paradis est ailleurs, alors partez. Quittez ce pays de paresseux, et de profiteurs.
    Partez en Chine.
    J’ai 42ans, j’ai travaillé dans des organisations internationalles avec toutes les nationalités du monde.
    Et notre modéle social est envié partout dans le monde…
    Modéle sociale que vos amis UMPS rêvent de privatiser au profit de banques dont il va falloir encore renflouer les fonts propres avec des centaines de milliards d’argent publique.

  4. Mary dit :

    Mistral, ces primaires socialistes m’ont mis mal à l’aise. Une pseudo élection présidentielle pour de faux comme disent les enfants.
    J’ai trouvé ça navrant ; et le fait de payer pour voter encore plus navrant ; un parti qui est toujours en train de critiquer et de parler du pouvoir d’achat des français n’hésite pas à les faire payer et tant pis si vous n’avez pas la monnaie, on ne la rend pas ! J’ai trouvé navrant que les écoles de la République servent de lieu de vote pour un seul parti politique.
    C’était une pseudo élection qui s’adressait en priorité aux fonctionnaires.
    Et pendant ce temps-là notre Président se démenait à Berlin pour la France et pour l’Europe.

    Si la droite avait fait la même organisation que n’aurait-on entendu ! Je pense d’ailleurs sincèrement qu’elle n’aurait pas pu, qu’elle en aurait été empêchée. J’entends d’ici les cris d’orfraies !
    C’est comme pour la présemption d’innocence ; eux ils peuvent tout faire avec l’aval des médias partisans, les gens de droite n’ont qu’à se taire.
    Et cette présence incessante à la télé, à la radio, eux qui ont limité le temps de parole du Président, ils n’ont pas honte !
    Je dis, ça SUFFIT ; je le dis sans ambage, ces gens de gauche me dégoûtent de plus en plus…. sauf peut-être Ju’âne Pedro !!!!

  5. Claude dit :

    Bonsoir monsieur le Premier ministre,
    Bonsoir à tous,

    Le monde n’est pas déboussolé. Il y a une partie du monde qui s’organise et qui se met au travail avec ardeur et une autre partie du monde qui comptabilise les avantages acquis, en réclame de nouveaux et cesse de travailler. Et si la richesse passe progressivement d’une partie à l’autre c’est tout à fait normal. Votre rôle (difficile) c’est de faire passer le message pour inverser ou au moins contrarier la tendance. Moi, je reste convaincu que l’on peut inverser la tendance assez rapidement si on augmente notre production de richesses de 5% et que l’on maintienne ensuite une croissance normale. Cinq pour cent ce n’est pas si énorme que cela si tout le monde s’y met.

    Olivier Bouba-Olga dédramatise l’effet des délocalisations parce qu’il raisonne en partie simple. Pourtant, un professeur des universités sait bien que l’on ne comptabilise pas les exportations en ignorant ce que l’on importe. Il sait bien que l’on comptabilise séparément importation et exportations et que ce qui nous intéresse c’est la balance commerciale. Quand on apprécie une entreprise on ne se contente pas de lire simplement la décomposition de son chiffre d’affaire et de son compte de production. On apprécie l’entreprise en regardant son résultat que l’on explique en analysant l’ensemble de ses comptes de résultat et leurs annexes. Il ne viendrait à l’idée de personne de juger l’entreprise sur une toute petite partie de sa comptabilité et d’oublier les achats et les charges ainsi que la notion de valeur ajoutée.

    Et c’est justement le rôle des économistes de savoir lire la comptabilité nationale et de faire la part des choses selon des procédures d’analyses vieilles comme la comptabilité nationale.

    Et comme c’est la balance commerciale qui nous intéresse, force est de constater qu’elle se détériore. Chaque délocalisation diminue la part produite en France et accroit la part produite à l’étranger. Ce constat ne porte pas de jugement de valeur sur telle ou telle délocalisation dont les motifs peuvent aller du parfaitement légitime au parfaitement scandaleux selon les cas et si certaines sont inévitables, d’autres peuvent être évitées grâce à la fiscalité, la flexibilité du marché du travail, les confrontations salariés-employeurs apaisées, etc. Une entreprise qui se suiciderait en ne délocalisant pas par simple civisme ne rendrait service à personne.

    Rappeler qu’un Airbus comporte des pièces fabriquées au USA ou que les portes d’un Boeing sont fabriquées à Toulouse revient à enfoncer des portes ouvertes (c’était un des arguments pour minimiser les effets de la délocalisation de la fabrication de l’ex-futur avion ravitailleur Airbus aux USA).

    Ce jeune homme prétend que les économistes ne sont pas pédagogues. Il a sans doute raison pour ce qui le concerne puisque ses explications sont assez touffues mais je peux citer un certain nombre d’économistes qui conçoivent les choses suffisamment clairement pour les exposer avec limpidité.

    Ce qui est important pour un pays, c’est qu’il produise et vende au moins autant que tout ce qu’il consomme et qu’en plus, il exporte suffisamment pour payer ce qu’il importe et pour rembourser ce qu’il doit. Le reste c’est de la poésie. Que l’on importe des morceaux de Boeing et que l’on exporte des morceaux d’Ariane ou d’Airbus on s’en fout, c’est la balance du tout qui nous intéresse (et la comptabilité nationale le calcule et décrit tout ça depuis longtemps avec précision et la balance du tout s’appelle Valeur ajoutée et PIB).

    Le rôle des hommes d’état c’est d’écouter plusieurs sons de cloches et de se faire une idée sans se précipiter sur la première analyse venue au prétexte que celui qui la fait est jeune, sympathique et a priori convaincant et que son analyse déculpabilise ceux qui n’ont pas su empêcher la désindustrialisation de notre pays bien avant 2007.

    Cordialement,
    Claude

  6. jany dit :

    IL N’Y A PAS DE CANDIDAT NATUREL,
    IL Y A UN PEUPLE QUI CHOISIT,
    EN 2012, LE PEUPLE CHOISIRA…

    C’est la vie de la Démocratie,
    Le candidat doit montrer son offre pour demain…

    jany

  7. jany dit :

    Ne confondons pas la qualité de l’offre et la nature du candidat.

  8. Mistral dit :

    @Mary et claude, entièrement d’accord avec vous.

    Les primaires sont un moyen d’occuper l’espace médiatique pour un parti qui n’a rien à dire ni à proposer, avec la complicité de la cliques parisiennes et de certains élus de droite qui ferait mieux de se taire.

    @emmanuel, vous êtes comme Melenchon : qu’ils partent tous !! Et après on fait quoi ???

    Une seule question assez simple : que proposez vous ? On risque d’attendre longtemps la réponse.

  9. Ju'âne Pedro dit :

    @ Mistral

    Mistral, imagine une primaire à droite !
    Sarko, Copé, Fillon, Raffarin, Borloo, Juppé !
    Qui crois-tu que les sympathisants UMP choisiraient ?
    Fillon a dit clairement tout le bien qu’il pensait des primaires.
    Alors ?
    Organisez-des primaires et on verra si Nicolas est en tête !

    :)

  10. Ju'âne Pedro dit :

    Coucou Mary ! :)

  11. Claude dit :

    Cher Ju’âne Pedro,

    Il faut bien que votre candidat qui l’emportera haut la main 51 à 49% ait une petite chance. Aussi nous donnons un handicap à la droite avec un Sarkozy sans primaire. Avec ces 4% de français qui veulent tellement son départ au point d’aller voter pour vos amis au lieu de passer un week-end tranquille et si on décourage les 96% qui ne sont pas pressés qu’il parte en leur mettant un droit de vote à 1 Euro, vous allez peut-être faire la différence. Mais qu’est ce que la droite ferait avec 40 millions d’euros à 1 euro l’électeur (et en plus je suis pour taxer les abstentionnistes de 2 euros. Na !)

    Quand, avec Montebourg comme ministre de la « franche rigolade bien entre vous dans nos lignes », on aura remis une frontière entre la France et l’humanité, nous pourrons refaire une élection vers 2014 si votre présidente tient jusque là. Mais je ne suis pas sûr qu’un seul quinquennat soit ensuite suffisant pour se rabibocher avec tout le Monde et que le Monde veuillent bien nous prêter encore un peu d’argent et acheter nos Airbus alors que nous aurons boudé leurs tongs pendant 2 ans.

    Amicalement,
    Claude

  12. Mary dit :

    Et oui, Ju’âne Pedro, moi je vous aime bien ; même si je partage pas du tout, mais alors pas du tout vos idées, j’aime votre bonne humeur.

  13. Ju'âne Pedro dit :

    Ah Claude, j’adore vos messages !
    Perso, je suis contre les providentielles et pour un prime ministre à la tête de l’état issu de la majorité rose ou bleue, suivant l’humeur des électeurs.
    Comme je ne suis pas à une contradiction prêt, je vote néanmoins aux primaires, puisque tant qu’à faire, autant choisir son cheval puisque tout le monde veut un président élu aux suffrages universels.
    Entre nous, c’est clair que les vrais clivages sont sur l’Europe.
    Montebourg est plus proche de Ronchonchon et de Chevènement que de Hollande ou Aubry.
    Hollande et Aubry sont plus proches de Sarko que de Montebourg.
    Mais bon, faut bien inventer des clivages pour ne pas désespérer les gens qui rêvent d’une alternance salvatrice.
    Reperso, je n’attends rien des politiques pour ma pomme, je souhaite juste un peu de solidarité dans ce pays pour les gens en difficulté.
    Si je paie plus d’impôt, je m’en tape.
    En fait, ce qui pose problème à droite, c’est la personnalité de Nicolas.
    Il énerve ses amis politiques autant que ses ennemis.
    Claude, organisez-une primaire, je vous en prie !
    Un petiot a besoin de son papa.
    Juppé sera un bon président.
    Bon, je vais au taf, horaire de roi !!!!
    7h /15H !!!!
    C’est déjà quasiment la retraiteeeeeeeeeeeeeeeeee !

    A bientôt !
    Amicalement et bise à Mary
    Vive le roi !
    :)

  14. Ju'âne Pedro dit :

    Moi aussi je vous aime Mary !
    Mais si, nous partageons nos idées puisque nous échangeons sur ce blog.
    Et puis, dans la vie, il faut bien s’amuser.
    Dans notre tite usine, on rigole comme des députés.
    Allez hop, venez souder avec nous Mary, la soudure, c’est mieux que la rupture.
    Et puis le rire, ça aide à vivre, non?

    Attention à Mistral, il a mordu le facteur hier.
    Il est terrible avec les fonctionnaire ce jeune homme.

    Votez Mistral aux primaires des bleuets.
    ;) brrr !!!! :)

    Bon, je vais bosser, après l’écriture, la soudure !!!

    Hihan !!!

    A bientôt !

  15. Ernest Gransagne dit :

    Et maintenant « les larmes » (vous avez vu des larmes vous ?) les larmes de crocodile sont entrain de tirer la complaisance et la contrition de tous !

    Faites gaffe, elle est rusée la commère !

    On la connait en Poitou Charente !

    Et pendant ce temps la mode va à la « MONTEBOURGEOISIE » le dernier sketch de Guignol !

    Et la radio nationale est en grève
    Et la SNCF est en grève
    Et la France du Service Public est en grève

    Et nous descendons toujours…

    La Grèce est devant nous mais nous devrions la rattraper.

    Tiens une réflexion toute chaude : aviez-vous remarqué qu’il n’y a qu’une seule petite lettre qui différencie Madame Le Pen de Madame Aubry ?

    Enlevez un « t » à Martine et vous avez Marine !

    L’évidence est là et nous ne la voyons pas.

    Ernest

  16. Ju'âne Pedro dit :

    Réponse à Claude !

    Il faut relativiser , comme dit le camarade Copé , Claude, 17% de 4% de français ont voté Montebourg.
    La mondialisation devrait survivre, non ?
    :) A bientôt !

  17. Ju'âne Pedro dit :

    Ernest Gransagne dit :

    t maintenant « les larmes » (vous avez vu des larmes vous ?) les larmes de crocodile sont entrain de tirer la complaisance et la contrition de tous !
    Faites gaffe, elle est rusée la commère !
    On la connait en Poitou Charente !
    Et pendant ce temps la mode va à la « MONTEBOURGEOISIE » le dernier sketch de Guignol !
    Et la radio nationale est en grève
    Et la SNCF est en grève
    Et la France du Service Public est en grève
    Et nous descendons toujours…
    La Grèce est devant nous mais nous devrions la rattraper.
    Tiens une réflexion toute chaude : aviez-vous remarqué qu’il n’y a qu’une seule petite lettre qui différencie Madame Le Pen de Madame Aubry ?
    Enlevez un « t » à Martine et vous avez Marine !
    L’évidence est là et nous ne la voyons pas.

    Ernest

    ————————————

    Il a raison Ernest, c’est le bordel !
    Mais bon, qui gouverne en ce moment, la rose ou le bleuet?
    A force de dénigrer le pays, on donne envie aux électeurs de voter pour l’alternance.
    C’est sympa !
    Merci Ernest  !

    Relativisons, comme dit Copé, 17% de 4%,ça fait combien d’électeurs pour Arnaud, l’beau gosse?
    Sinon, on va organiser des primaires pour choisir le prime ministre !
    Comme ça, les médias vont nous mettre en valeur, nous les rosacées !

    Allez hop, des primaires à droite pour occuper le terrain les bleuets !!!!

    Que le meilleur gagne !

    :)

  18. Ernest Gransagne dit :

    Ju’âne Pedro, je suis comme vous, je suis libre. Ce qui me permet de dire ce que je pense.

    Il est vrai, cela se constate ici chaque jour, que les vérités choquent. Choquent ceux qui ne veulent pas entendre les vérités.

    Il est vrai aussi que le « battage médiatique » des primaires citoyennes du PS ne sert qu’un seul objectif : celui de faire apparaitre un consensus à gauche, surtout en évitant les véritables sujets de fond, tout en faisant croire qu’on les aborde…

    On ne dit que ce que les électeurs « de gauche » veulent entendre.

    Bien.

    Je ne suis pas certain Ju’âne Pedro que ce soit une stratégie gagnante.

    Si j’étais comme vous, de cette sensibilité là, il me semble que je ne serais pas très fier.

    Comme je ne suis pas toujours très fier de ce que je vois dans le camp d’en face.

    Si mon côté « exigeant » dans l’action et la culture du résultat dérange certaines personnes, c’est probablement que je suis dans le vrai; et cela c’est rassurant.

    Mon choix de société ne change pas : tout faire pour que l’homme, demain, soit juste un peu plus heureux qu’aujourd’hui.

    Si ceux qui ne veulent pas comprendre cela, persistent dans le fait de ne pas comprendre, tant pis.

    La différence c’est aussi une richesse, mais dans le respect, ce qui n’exclut pas l’humour.

    Et l’humour, vous le savez aussi bien que moi, est selon notre ami Desproges, quelques chose qui ne se partage pas avec n’importe qui !

    Cordialement

    Ernest

  19. Jean trime dit :

    Monsieur le Sénateur, ancien Premier Ministre, ancien Ministre et ancien Président de la Région,
    «Si la proximité est aussi une bonne réponse» alors pourquoi les «Oui-ouistes» du 20 septembre 1992 et du 29 mai 2005, et qui tout compte fait, sont minoritaires, pourquoi l’ont-il défaite cette proximité-là, tant est énorme l’anéantissement (prévisible) de nombre d’entreprises (des TPE ou des PME) localement implantées, sans oublier ces quelques 10 millions de travailleurs locaux de France, qui comme qui s’expriment via le site http://www.equisexas.com, font les frais d’un marché du travail devenu défaillant, et qui , depuis ces temps-là, ne parviennent pas à trouver du travail, car on les délaisse aux indifférences ou aux indignations, sans indemnisation des chômages survenus ni de retraite lorsqu’en âge de l’avoir. Merci des réponses permises.

Laisser un commentaire


 
 

Recherche

 

Calendrier

octobre 2011
L Ma Me J V S D
« sept   nov »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Syndiquer ce Blog