Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

25 commentaires

  1. Carole dit :

    Bonjour monsieur Raffarin,
    Bonjour à tous,

    Sichuan Courage ! Vous pouvez constater monsieur Raffarin que le monde n’est pas déboussolé. Le monde, hors de nos frontières européenne travaille, malgré les hauts et les bas parfois catastrophiques. Pas le temps de s’épancher, de pleurnicher, d’avoir le soutien de psychologues (nouveau métier bien francais, autrefois on avait nos curés, ils sont remplacés par des psy qui nous coûtent cher), le monde bouge et avance à pas de géants, pendant que nous on végéte.
    Si les francais sont déboussolés (48 btes de médicaments/an/fr), c’est qu’on leur ment, ils le découvrent progressivement. Stop au maternage et à l’assistanat mental, la vérité seulement !

    Pour revenir à un autre sujet (hors sujet) :

    Mais quelle victoire !

    Quel charisme !

    Quel champion !

    Quelle dextérité !

    Quelle endurance !

    Quelle volonté !

    Quel homme !

    Vive le grand gagnant !

    Vive Sebastian Vettel !

    Vive Red Bull ! (La marque et leur délicieuse boisson).

    Vive Renault (Prix constructeur francais, il faut le dire).

    Je voulais rendre hommage à ce jeune homme, futur Sénat.

    Grandiose, Séoul ce week-end, la semaine prochaine en Inde.
    L’ Inde organisera la semaine prochaine un grand prix F1, une première.
    Chez nous, rien, les francais n’ont pas voulu d’un circuit en région parisienne. Trop de bruit, de pollution…. Ah, il est certain que lorsque l’on n’aura plus rien, ce sera le grand silence, le désert !

    Séoul : prix d’une cartouche de marlboro : 15 dollars et on peut fumer au restaurant.
    France : prix d’une cartouche de marlboro 60 euros, et on ne peut plus fumer,pas cool.
    Cherchez l’erreur, vive la Liberté.

    Sur un autre sujet, je viens d’apprendre que la France va manger du Flanby (nom donné par les médias).
    Eh oui, « faute de grive, tu manges des merles » comme on dit dans les campagnes.

    Bon voyage monsieur Raffarin.
    Bien cordialement à tous.

  2. Ernest Gransagne dit :

    Il a beaucoup de chance ce panda… de vous avoir rencontré.

    Que vous a t-il dit ?

    Ernest

  3. jany dit :

    Cher Ernest,

    Ce beau panda ne dit peut-être pas grand chose mais il est certainement plus intelligent que ce Claude qui se bat contre ses propres murs de déraison…

    Dans le grand chahut actuel, ne vaut-il pas mieux s’asseoir sur un banc et regarder le temps qui passe…

    Bien cordialement,

    jany

  4. jany dit :

    Notre vieux Claude est sorti de sa cage…
    Rattrapons le vite, il pourrait mordre…

  5. Ernest Gransagne dit :

    Oui Carole des cojones !
    Des vraies comme on les aime – fermes devant l’adversité – pleines d’idées innovantes adaptées au monde d’aujourd’hui – bien accrochées pour résister aux vandales de la 5e République et malgré tout restant toujours douces pour séduire le progrès, le travail et le rayonnement de la pensée qui ont fait ce que nous sommes.

    Maintenant, il faut trouver ceux qui les possèdent et qui sauront les montrer, il y en a.

    Nous vivons une époque formidable

    Amicalement

    Ernest

  6. Carole dit :

    Bonjour à tous,

    Comment se fait-il que nous n’ayons plus de posts de notre ami Jacques ? Je souhaite de tout coeur que tout aille bien pour lui.
    Idem pour Alain Solers, que devient-il ?

    Autre sujet :
    AAA, il pourrait s’agir de petites notes de musiques chantées par nos cigales, mais non, c’est notre précieux AAA qui est menacé de dégradation par Moody’s. Il fallait s’y attendre, l’agence chinoise nous avait dégradés depuis longtemps.

    1 Le gouv doit de toute urgence et impérativement réduire la dépense publique.

    2 Inutile de faire des hausses d’impôts ou autres taxes incompréhensibles. Le francais est égorgé. On lui colle sans arrêt la tête sur le billot fiscal !
    Il faut piocher dans les niches. Suppression des associations inutiles qui ne servent à rien, sinon d’enrichir la zizanie, et la France en ce moment n’en a pas besoin.
    Il faut aligner les retraites Privé/Public.
    Il faut réduire le budget de la culture, Mozart et tous ces grands peintres n’avaient pas de subventions que je saches. La culture devrait vivre de mécénat. Quand je vois tous ces crétins à la tv subventionnés par l’Etat, il me semble que l’on a mieux à faire.
    Il y a urgence. Il faut créer le Vade Mecum de l’URGENCE.
    On va voter le budget, il doit être absolument interdit de le voter en déséquilibre. Ca suffit.
    Monsieur Raffarin nous dit que la Chine nous scrute au scaner, s’il n’y avait que la Chine !
    Regardez tous les budgets, votés par les uns et les autres :
    http://www.journaldunet.com/economie/magazine/budgets-en-deficit/
    Et après, on demande au pauvre pékin de se serrer la ceinture ! Qui nous a conduit à ce désastre ?
    Depuis 1974, pas un budget à l’équilibre. Faire du social à crédit,ce n’est plus du social, c’est de l’enfummage (lo siento monsieur Raffarin).

    3 Cette annonce sort au lendemain de la finale de la primaire socialiste. Fait du hasard, je ne sais.
    Mais ce que je sais, c’est qu’avec leur retour à la retraite à 60 ans (une folie), plus de profs (alors que 30 000 sont dans la nature), les emplois jeunes (masque honteux avec les emploisverts – pas mûrs les jeunes pour faire autre chose)……….. On va avoir une campagne de cauchemar comme les bonos basura.

    4 Stop au rafistolage fiscal comme les taxes soda : l’obésité en était soi-disant le moteur. Mais on se fout de qui ? Que l’on regarde l’obésité de la dépense publique, des régions et de certaines villes. C’est scandaleux.
    Il faut se balader en France et voir toutes ce magnifiques mairies, ces chambres de commerces, ces établissements de régions, tous plus luxueux les uns que les autres. Lamentable, c’est quand même l’argent du conribuable que l’on utilise. On a coupé la tête des souverains et détruit ou subtilisé en partie leurs biens, et aujourd’hui les représentants du peuple s’installent dans de superbes bâtisses sans se préoccuper du lendemain. C’est comme tous ces nuls qui ont signer des prêts avec des lunettes de soleil avec des taux révisables. Et après, ils viennent pleurer. Ils savent lirent ces messieurs!

    La légéreté et l’inconscience est inexcusable.

    ¿¿¿¿¿¿¿¿¿¿¿On fait quoi avec ce colmatage de l’endettement par l’endettement ???????????????

    On est en faillite, (merci de cette honnêteté monsieur Fillon), il faudrait quand même éviter la ruine.

    Cordialement.

    NB : Et qu’on arrête de taper systématiquement sur les riches, c’est se foutre du monde. Ils ont des conseillers financiers qui ont déjà mis un pare-feu à la catastrophe annoncée.
    Igual pour les banques, sans banques, pas de financements, il faudrait aussi y songer.
    Tout se tiennent par la barbichette et se mordent la queue.
    Barroso veut des sanctions pour les abus……. jajajajajaj, et pour ceux qui ont accepté l’endettement, c’est quoi les sanctions prévues ?

  7. Mistral dit :

    Enfin ! enfin la droite se réveille et commence à taper sur les socialistes.

    Mieux vaut tard que jamais.

    La gauche est sectaire, il faut donc lui répondre sur le même ton.

    q’on se le dise :)

  8. Mistral dit :

    Encore une fois 100 % d’accord avec Carole. Comment nos élus ignore t’ils ce simple bon sens ? Ou alors ils savent mais n’ont aucun courage.

    PS: Que deviens Jacques ? :)

  9. Claude dit :

    Chère Carole,

    Je ne peux pas répondre à la place d’Alain que je connais depuis assez longtemps sur d’autres blogs en compagnie de Reynaldo que j’aime bien aussi. Mais, à l’évidence, les gens qui ont un langage de vérité ne sont pas les bienvenus sur ce blog. Ils sont « terrorisés » par un ou deux habitués qui n’hésitent pas à pratiquer l’insulte la plus vulgaire. Alors ne vous étonnez pas si de vrais démocrates et de vrais libéraux comme Alain ne sont pas assidus ici.

    Il faut voir, par exemples, les commentaires du 18 octobre 2011 à 5 h 36 min et du 18 octobre 2011 à 4 h 55 min de Jany qui me renvoient dans une cage ou qui me comparent, pour l’intelligence, à un panda.

    Il y a peu de censure sur ce blog et c’est bien. Mais quand j’ose réagir à de tels commentaires insultants ad personam en disant simplement qu’ils sont le fait d’un grossier personnage et que c’est bien la moindre des choses que l’on puisse en dire, je suis censuré. Mais je suis persévérant.

    Drôles de moeurs politiques qui font choisir ses amis là où l’on flatte plutôt que là où l’on raisonne et où l’on préfère insulter que contredire. Ménager la chèvre et le chou et surtout le chou, certains appellent ça du « centrisme » alors que cela n’en est évidemment pas.

    Bien cordialement,
    Claude

  10. Sylviane VALENTE / de GREGORIO dit :

    Bonjour, Monsieur le Premier Ministre, Cher Jean-Pierre !

    Bonjour à Tous ! Et oui aussi, à Jacques et Alain ?

    Donnez-nous des nouvelles, sinon à quoi servirait ce blog, si nous ne nous inquiétons pas
    de nos Amis ?

    Cher Jean-Pierre, quelle chance vous avez d’être l’ami de ce magnifique Panda de SECHUAN?
    dites-nous, est-il bien acclimaté à l’enfermement d’un parc ? Il semble détendu et heureux d’être
    auprès de vous ! Êtes-vous, son parrain (?!) Donnez-nous de ses nouvelles, il est si mignon !

    Carole, lorsqu’une nouvelle fois vous vous en prenez aux Associations à qui l’on donne trop
    de subsides ! Cela n’engage que vous, et d’autres bien évidemment ! Mais sachez tout de même
    qu’il y a tant et tant de bénévoles qui donne leur temps et leur énergie, sans compter afin de
    faire « BOUGER LES LIGNES » « FAIRE AVANCER LA FRANCE, dans le bon sens » et même s’il
    est vrai que certaines associations sont un peu trop gâtées ?????!!!!!!!!

    Je tenais toutefois, à vous rappeler que Mozart ou autres grands peintres, artistes
    s’ils ne bénéficiaient pas encore « de subventionsssss » bénéficiaient de la « protection » des
    grands et riches nobles et bourgeois, des rois, reines et autres mentors……. qui subvenaient parfois très largement à leurs besoins propres et à leurs familles !……..

    Le mécénat a toujours existé et heureusement, d’ailleurs pour la Culture……

    Bien Cordialement à Vous, Cher Monsieur le Premier Ministre
    Et Gros Bisous à cette magnifique « peluche » notre ami, le Panda !

    Sylviane.

    P. S. : l’Horreur, encore une fois ! Nous apprenons le décès de Madame DEDIEU en Somalie §

  11. Claude dit :

    Bonsoir Chère Carole,

    L’endettement ? Difficile d’établir un classement des responsabilités des déficits français. Les premiers déficits ont été une des conséquences de la première crise pétrolière. C’est l’ère Mitterrand qui a vu les plus importants déficits hors crise (moins de 100 milliards à son arrivé et plus de 900 au départ de Jospin= x9). Le record hors crise est pour le budget qui correspond à la loi de finances 1993 voté en 1992 sous l’autorité de Bérégovoy et assumé malgré lui en partie par Balladur et qui, sans aucune crise mondiale à l’horizon, représente un déficit égal à peu de chose près au record au plus fort de la crise en 2009.

    Ainsi tous les déficits ne se ressemblent pas. A chaque exercice déficitaire courant (le compte d’exploitation de l’année) s’ajoute le service de la dette qui augmente la note (progression géométrique d’une dette à intérêts composés). Par exemple le dernier exercice de notre hôte J.P. Raffarin se solde par un déficit de 50 milliards mais sur ces 50 milliards, 41 représentent le service de la dette. Un déficit d’exploitation de 9 milliards seulement c’est relativement modeste et c’était sur la bonne voie.

    L’énorme déficit du quinquennat Sarkozy correspond au choix de ne pas laisser les français les plus fragiles dévorés par la crise. Sans les déficits antérieurs, il est probable que des marges de manoeuvre plus amples auraient permis de passer la crise à moindre frais (mais sait-on ce qu’aurait fait le gouvernement s’il n’avait pas eu un couteau sous la gorge ?).

    Cordialement,
    Claude

  12. Ernest Gransagne dit :

    Compliqué le CENTRE…

    Donnez-moi un point d’appui et je soulèverai le monde disait l’un.

    Donnez moi un centre et je ferai la révolution disait l’autre.

    En effet pour qu’il y ait RÉVOLUTION, il faut un centre, un pivot, un axe, mais cela n’empêche pas que lorsqu’il y a RÉVOLUTION, nous tournons en rond, forcément, avec des dégâts collatéraux qui font que l’on se retrouve « centrifugé » avec souvent une grande violence.

    Les extrêmes ne valent pas mieux…. alors ?

    Alors préférons la droiture : dire et faire DANS LE RESPECT pour le bien de ses semblables.

    Et que cela n’empêche pas l’humour bien compris.

    Et…… surtout ne soyons pas dupes, des discours si souvent mégalos de nos politiques qui ont toutes les solutions en poche.

    Si nous y regardions de plus près, les poches sont vides…

    Ernest

  13. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Chère Carole,

    Je vous remercie de vous inquiéter de ma santé. Je vous rassure, tout va bien, la preuve étant que je continue à me baigner tous les matins dans la Méditerranée. Hier il y avait de forts rouleaux, un ciel couvert mais une eau à 19°C, cela suffit à mon bonheur.

    Un jour, vous m’aviez dit que je n’avais pas à me justifier sur mes positions. Toutefois, si je ne me produis plus, pour l’instant, sur le carnet de mon Ami Monsieur Raffarin, c’est que j’ai mes raisons et elles n’ont rien à voir avec la personnalité de notre hôte si généreux. Ses grandes qualités et ses convictions profondes que je partage m’ont fait me rapprocher de lui et je ne le regrette pas car j’ai découvert un homme politique honnête, sincère et désintéressé comme il en existe peu dans notre Pays, en étant pourtant très engagé et responsable.

    Actuellement, je vous dirai franchement, et nous ne sommes qu’en début de campagne électorale présidentielle, je préférerais parler de ce gentil panda, pourtant si solitaire, qui s’est trouvé un ami pour se laisser caresser de cette manière, ou encore de cette nouvelle prothèse du genou de conception française, sujet abordé lors de la visite de Monsieur Raffarin à l’hôpital Provincial de Chengdu, de sa rencontre avec Monsieur Lamy directeur de l’OMC, de son titre de Docteur Honoris Causa qui lui fût décerné, ou de son action soutenue pour l’implantation de nos PME dans ce grand Pays, de son prochain voyage en Chine pour le projet « Chinallia », ou encore de visites plus personnelles, cette galerie de peinture qu’il a visitée ou bien de cette magnifique petite fille si souriante qu’il porte dans ses bras, chose rare chez nos politiques que de prendre un enfant dans ses bras, sauf chez Monsieur Raffarin qui pose toujours son regard sur un enfant dès qu’il en croise un, il y a beaucoup d’amour et de respect envers autrui chez cet homme, que de participer à des joutes militantes qui n’apportent pas grand-chose aux débats en raison de fortes idéologies qui rendent souvent aveugles de quelques réalités.

    Ma chère Carole, vous êtes intelligente, relisez la charte du carnet de Monsieur Raffarin et vous comprendrez. Remettons un peu de respect et d’amour dans notre quotidien, dans nos échanges, ce carnet s’en portera mieux et notre Pays aussi.

    Bien amicalement

    Jacques

  14. Mistral dit :

    Il faut diminuer les dépenses de l’Etat en diminuant le nombre de sénateurs et de députes, en licenciant les fonctionnaires, en diminuant les dépenses des collectivités locales et l’assistanat !!!

    On attend quoi ??

    D’être comme les grecs !

    Nos politiques sont des lâches qui reculent devant une minorité de français au détriment de la majorité qui défendent leurs privilèges.

    C’est honteux.

  15. Mistral dit :

    http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jLttSFea31kii71mglo1IApF_z6A?docId=CNG.8793584e433bc7a447959ad52e011d43.171

    Elle a raison. quand la droite manque de courage, c’est l’extrême droite qui en profite.

  16. Carole dit :

    Claude,

    Faites comme moi, lisez tout et survolez ceux qui vous agacent.
    Ne pas se laisser blesser est important, mais il me semble que toute opinion est intéressante à lire. A la longue, sociollogiquement (j’aime pas ce mot), c’est intéressant.
    Ils sont « terrorisés » me dites-vous, je le prends au second degré, ils ne devraient pas, la dérision Claude, la dérision.
    Claude, monsieur Raffarin, nous ouvre sa porte virtuelle pour que l’on puisse s’exprimer, sachons la garder ouverte et l’en remercier malgré les différents.

    Concernant l’endettement, ok difficile d’établir un classement. Mais ne croyez-vous pas que le gouv est perpétuellement relié à l’AFT ? Quand on n’a pas suffisamment de recettes pour combler les trous, on supprime les dépenses inutiles. Maintes personnes ont donné des idées pour cela, mais jamais écoutées. Désespérant. J’ai voté N Sarkosy pour les réformes qu’il devait faire. Pas pour tomber dans l’angélisme de la Gauche. Quand je parlais endettement en 2007, on me disait aigrie . 2007 Claude, nous sommes en 2011 et dans un état de décomposition totale (financière, industrielle, sociale, morale).
    Je vous rappelle que les subprimes, c’était 2005 (lois ineptes sur prêts accordés à des personnes insolvables par des banques semi-étatiques avec le soutien d’hommes politiques ou avocats pour le bien de tous). La crise est partie de là. Dès 2007 il fallait réagir, et réajuster en urgence notre endettement. Aucune excuse de ma part à ceux qui avaient les moyens de remonter le pays. Mitterrand quand il a été élu avait fait « la chasse aux sorcières », pourquoi la Droite ne l’a-t-elle fait ?

    Cordialement.

  17. Carole dit :

    Mon cher Jacques,

    Je suis enchantée que vous puissez vous baigner dans cette grande bleue que vous aimez tant. Ouf, tout va bien.
    Vous, militaire de carrière, ne me dites pas que vous baissez les bras. Qui viendra lutter pour vos idées, si vous ne lefaites pas. Vous savez quoi, je me suis attachée à ce carnet, parce que j’ai une alchimie particulière avec quelques personnes. Je ne connais pas monsieur Raffarin comme vous, mais j’aime certaines de ces réponses sur les plateaux tv que je déteste,ces petits yeux noirs qui fixent (PNL, cela vous dit ?), son regard sur les autres, son carnet particulier où il répond de temps à autre avec une liberté d’expression rarissime……. Bref Jacques sans monsieur Raffarin nous ne serions pas à échanger, parfois râler, rire……. Je suis certaine que notre ami Ernest en est convaincu.

    Amitiés sincères.

  18. Ernest Gransagne dit :

    Une minute de lucidité…

    http://webmail1k.orange.fr/webmail/fr_FR/download/DOWNLOAD_READ_PPS.html?IDMSG=20041&PJRANG=2&NAME=Devines-qui-je-suis-.pps&FOLDER=INBOX

    Puisse ceux qui aiment donner la mort, commencent à réfléchir s’ils ont un peu de cervelle.

    Ernest

  19. Carole dit :

    Coquiie : Jacques « que vous puissIEZ ».
    Sorry.

  20. Carole dit :

    Sylviane,

    Je persiste et signe : trop de dépenses inutiles avec associations de tous types. Il y en a d’utilité publiques, mais pas toutes. Allez lire les budgets de certaines régions ou mairies, sans parler de l’Etat, les subventions sont distribuées allégrement (et là aussi on s’accapare des voix). Trop gentil monsieur Truc, trop humaine madame Muche, ils m’ont alloué un budget pour mon assos. Je vais voter pour eux. Mais l’argent des assos, c’est l’argent du contribuable ! Ca m’énerve. Il y a de longues années quand j’étais en France, j’ai participé à un évenement incroyable avec le Cadre noir de Saumur = bénéfice pour les enfants handicapés. La croix et la bannière pour obtenir des fonds d’entreprises (privé). 2 ans de travail bénévole, en plus de mon job. Il y a de longues années également, j’ai fait partie d’une association reconnue d’utilité publique pour aider les enfants. Jamais en étant bénévole je ne me suis fait rembourser mes déplacements, téléphone. Je voulais une liberté totale de parole vis à vis e l’EN, des parents, des enfants, des psy (grrrrr). J’ai pu découvrir au final, les dessous de l’EN, les mentalités, les arrangements, le charisme, l’intérêt de certains à être dans la lumière et d’autres à être dans l’ombre. Puis, j’ai quitté la France. Internet étant mondial (fameuse mondialisation, que ne ferait-on sans elle), j’ai continué à aidé des parents, des enfants, le bouche à oreille faisant son chemin.
    Puis j’ai quitté la France, j’ai mis à profit pour des enfants étrangers, mes constats et inventions pour les aider. Sans aide !!!!!!!

    Culture : je persiste et signe Sylviane. Allez lire ce qu’écrit notre ami Ernest sur le précédent fil.
    Puis ceci également :
    http://www.events-pr.fr/fr/
    Excellente organisation Events, mais les tarifs, les tarifs, vous croyez sincèrement que n’importe quel pékin puisse s’offrir cela ?
    E.N. + culture = encore une arme très utile pour orienter la pensée.
    Associez le budget de l’E.N avec celui de la culture. Budget faramineux pour quel résultat ?

    Cordialement.

  21. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Chère Carole,

    Vous êtes gentille. Il n’est pas question de baisser les bras et j’apporterai toujours mon soutien à l’homme politique qui partage mes idées et je le suivrai avec fidélité. Vous le connaissez et je puis vous rassurer que j’ai gardé le contact avec lui, il est le seul qui puisse « lutter pour mes idées » et il ne m’a jamais déçu, même si parfois il reçoit des réponses de « non-recevoir ».

    Personnellement, je n’ai aucun pouvoir. Si, durant ma carrière dans la Marine, compte tenu de mon ancienneté, de mon grade et des fonctions que j’ai pu exercer, où en l’absence de tout syndicat il fallait « aller au charbon », ce que j’ai toujours fait pour défendre la noble cause par mesure de justice et du respect des hommes, j’ai pu en avoir, ce n’est plus le cas et je ne puis avoir une quelconque influence sur l’avenir de notre Pays que j’aime tant et que j’ai toujours servi avec fidélité. Je suis attaché à cette France, celle de ses territoires et de son peuple, mais je fais le constat : « elle va mal », qu’en adviendra-t-il ? Et dans quelques mois, il faudra faire un (des) choix (élections présidentielle et législatives) entre « illusions » et « désillusions » bercées par les uns et les autres de nos hommes politiques. Alors, en toute lucidité, que nos hommes politiques sachent remettre le curseur de notre politique juste au bon endroit, et qu’ils sachent le faire à bon escient et surtout en toute équité.

    Bien amicalement

    Jacques

  22. Sylviane VALENTE / de GREGORIO dit :

    Monsieur le Premier Ministre, Cher Jean-Pierre, Bonjour !

    Chère Carole, Bonjour !

    Nos intérêts (non rémunérés !), nos passions, nos batailles au sein d’Associations pour faire triompher (sic !) nos convictions au bénéfice des autres ( des plus démunis d’entre nous ) nous rassemblent vous et moi !

    Un parcours similaire, semblable à tous ceux (toutes celles) qui s’investissent plus que de raison, au service des causes qu’ils (qu’elles) défendent sans compter !…….

    C’est notre lot quotidien !

    Mais parfois certains (Élus, et oui ! et pour lesquels quoiqu’il en soit, pour ma part : j’aurai voté pour eux, car leurs engagements au sein de la Cité, leurs opinions politiques correspondent parfaitement aux miens !) ne demeurent « pas sourds » à nos justes revendications !
    et vous soutiennent et là, vous êtes enfin heureux (se), rasséréné (e), votre travail n’aura pas été vain, il est enfin reconnu ! Cela vous soulage de bien des déboires ! Mais mon Dieu que cela a été, est si lourd à porter !!!!

    Vous avez quitté la France, chère Carole, après vous être totalement – trop investie – quel Courage !

    Seulement, encore faut-il pouvoir le faire !!!!!!!!

    Ou alors se battre encore plus fort afin d’y parvenir, et cela je n’ai pas pu, pas su le faire !

    Dix fois, Vingt fois, Mille fois, je me suis dit : J’arrête tout, mais je continue toujours !……

    Vous avez été courageuse, vous avez fait le « grand saut » – Je suis restée : je suis folle !

    Mais la « fuite » aurait-elle été la solution ? Ou rester (par lâcheté ?) pour continuer la lutte, pour « REBONDIR » !

    J’espère que vous aviez des attaches là où vous avez poursuivi votre cheminement, fidèle à votre engagement ! Le grand départ en ce cas est beaucoup moins difficile !

    Car, on ne se refait pas, chassez le naturel, il revient au galop ! Même loin de chez Nous !

    J’espère, Chère Carole, qu’aujourd’hui vous avez trouvé la sérénité, le bonheur !

    Je vous le souhaite de tout mon coeur !

    Bien Amicalement à Vous !

    P. S. : Carole, on dit que dans la vie la première nécessité pour tout individu est, dans l’ordre :
    - la nourriture,
    - un toit,
    - un travail,
    - l’amour, l’amitié,
    - puis vient « le superflu » : la Culture !…….
    La Culture doit être considérée sous toutes ses formes et pour les plus pauvres d’entre nous,
    la culture c’est : la télévision, un livre, puis, puis, ……………-
    Ceci afin de nous permettre d’avoir un regard,
    une oreille sur le Monde !

    Bien à Vous, Chère Carole !
    Bien Fidèlement à Vous, Monsieur le Premier Ministre, Cher Jean-Pierre !

    Sylviane

  23. Sylviane Valente / De Gregorio dit :

    Bonsoir Monsieur le Premier Ministre, Cher Jean-Pierre,

    Chère Carole,

    Nous avons retrouve, Grace a vous, avec grand plaisir, Jacques d’Hornes, mais toujours pas de nouvelles d’Alain, des deux Alain d’ailleurs ? !

    Si d’aucuns les connaissent, contactez-les afin qu’ils se manifestent sur le Carnet de notre Premier Ministre préfère !

    Bien Cordialement a vous tous et surtout a notre hôte : Monsieur le Premier Ministre.

    Sylviane

  24. Carole dit :

    Mon cher Jacques,

    Je ne sais si je suis gentille, mais je suis ravie que vos doigts dansent à nouveau sur le clavier, un petit clic de souris et le contact est reparti. Je savais que vous ne baissiez pas les bras, je voulais simplement vous taquiner pour vous faire réagir……..
    Le seul pouvoir que nous aillions Jacques, c’est celui de nous exprimer, malgré qu’il soit éphémère.
    ————————————–
    #Je suis attaché à cette France, celle de ses territoires et de son peuple, mais je fais le constat : « elle va mal », qu’en adviendra-t-il ? Et dans quelques mois, il faudra faire un (des) choix (élections présidentielle et législatives) entre « illusions » et « désillusions » bercées par les uns et les autres de nos hommes politiques. Alors, en toute lucidité, que nos hommes politiques sachent remettre le curseur de notre politique juste au bon endroit, et qu’ils sachent le faire à bon escient et surtout en toute équité.#
    —————————————–
    J’ai le même constat, et comme je ne supporte ni la décadence ni la faiblesse, je m’oblige à m’exprimer sur ce carnet.

    Bien amicalement.
    Carole

  25. Carole dit :

    Chère Sylviane,

    Vous écrivez :
    #Vous avez quitté la France, chère Carole, après vous être totalement – trop investie – quel Courage !#
    Oh, oh, oh je vous arrête. #Trop investie#. Mais non chère Sylviane, c’est un choix le bénévolat, on s’investit tout simplement parce que l’on croit que l’on peut apporter un petit coin de ciel bleu. On ne s’investit jamais trop ! On ne doit pas chercher une reconnaissance quelconque, juste donner de son temps sans compter afin que des individus puissent eux aussi avoir le droit au bonheur, ou tout simplement les sortir de situations complétement alambiquées. Vos motivations ne s’arrêtent pas lorsque vous quittez un pays. Ce n’est pas une question de courage, c’est inexplicable. Je vous rassure Sylviane, le bonheur et la sérénité (dont je n’ai jamais manqué) m’ont accompagnés, puisque je suis partie avec mon adorable petite famille. Partir n’est pas simple, il suffit d’ avoir la volonté de s’adapter. Aprés, c’est votre personnalité qui fait que vous continuez sous d’autres cieux ce qui vous passionnait dans votre pays. Rien d’extraordianire.

    Cordialement.

Laisser un commentaire


 
 

Recherche

 

Calendrier

octobre 2011
L Ma Me J V S D
« sept   nov »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Syndiquer ce Blog