Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

30 commentaires

  1. jany dit :

    La zone Euro est peut-être dans le coma,
    Mais ce sera pour mieux renaître dans une entreprise humaine plus responsable…

    La crise, le doute marquent toujours la période d’un temps révolu,
    Nous devons nous ouvrir et accepter de grandir dans la forme qui se présentera a nous.
    Tout en sachant qu’il est possible d’accompagner le progrès en s’ouvrant au dialogue.

    Bien cordialement,

    jany

  2. Bricolo dit :

    On ne peut vouloir l’intervention de la BCE après avoir vanté des années durant sa capacité de régulation de l’inflation et surtout son indépendance, qui lui permet de rester sourde aux demandes des états.

  3. jany dit :

    Lu dans l’express, un commentaire
    « Si sa vie avait été exemplaire, il n’y aurait pas eu matière à l’exploiter pour organiser un complot.
    Par romeo68 sur
    Affaire DSK: les nouvelles zones d’ombres du Sofitel »
    **************************
    C’est une triste affaire qui occupe les médias au point de faire oublier le problème de la crise et la nécessité de trouver des réponses au plus vite.

    Si ce monsieur DSK avait été un peu plus responsable et plus réfléchit cette histoire n’aurait pas fait le tour du monde, lui faisant risquer la prison pour de nombreuses années.

    Qu’il y ait ou non un complot est secondaire…la question est de savoir si un homme de cette nature peut diriger un pays ?

    Aujourd’hui, cet homme a reçu des signes « de rappel » de la vie (warning) sur son comportement en général (afin qu’il change)…
    La prison pouvait tomber comme un couperet et le laisser moisir des années dans ses regrets, a-t-il compris la leçon en choisissant une posture effacée ?

    Nous le voyons au travers l’actualité de tous les jours, les hommes ne reconnaissent pas les erreurs et ne sont pas prêts au changement.
    Nous le voyons pour les mouvements dans les pays arabes, pour l’appel a un plus démocratique…

    Bien sur, certains vont se servir de cette affaire pour mettre un peu plus de confusion dans le débat démocratique en France…

    Avons-nous besoin de cela ?

    Si c’était le cas, il faudrait le dire aux français car dans ces temps de crise, dans ces temps de doutes, les responsables politiques doivent se montrer a la hauteur…

    Que le débat démocratique ne prenne pas pour objet principal les badineries (réelles ou fictives) d’un grand responsable de FMI.

    Bien cordialement,

    jany

  4. jany dit :

    Lu dans Le Point
    Interpol : « La pédophilie sur Internet progresse plus que jamais »

    Le Point.fr – Publié le 24/11/2011 à 16:28 – Modifié le 24/11/2011 à 16:58
    Michael Moran, directeur adjoint d’Interpol, évoque la lutte contre la pédophilie mais aussi contre le cybercrime en général.

    Nous devons prendre en compte qu’un certain nombre de dérives peut amener certains esprits fragiles a être sous-influence.

    Nous devrions mieux contrôler les comportements a risque que nous pouvons trouver dans le proxénétisme, la pédophilie, l’échangisme…

    Nous devons grandir en conscience et en liberté, ce n’est pas parce que tel présentateur nous parlera de ses pétards ou de ses échanges que nous devons être les parfaits petits clones de la classe.

    Bien cordialement,

    jany

  5. jany dit :

    Lu dans Le Figaro

    « Les marchés portés par les négociations sur l’euro »

    Il est important de montrer aux marches que l’Europe devient plus responsable dans sa gestion des dettes et dans la gestion générale des économies de chaque pays la composant.

    Il y aura toujours des agences de notations, mais il est possible de communiquer la confiance en montrant aux marches que l’Europe restera pour longtemps un grand pôle de progrès.

    Soyons confiants, soyons plus responsables dans la gestion de nos dépenses de fonctionnement, dans la reconnaissance de la nécessité d’une bonne méthode de taxation…

    Ayons une grande politique industrielle en nous ouvrant plus a l’export…

    Nous avons été nombreux a parler de cette construction aventureuse de l’Europe a pas de charge, sans réflexion sur l’harmonisation des taxations, sans réflexion sur l’utilisation de régulation afin de permettre l’intégration des marches, sans réflexion sur ses limites…

    Le partenariat privilégié offert a la Turquie ne trouvait sa réalité que dans le refus des peuples a devoir subir les choix d’une Europe sourde.

    Aujourd’hui, l’Europe doit prendre conscience qu’elle doit grandir en conscience, en responsabilité, elle ne doit pas devenir une nouvelle charge pour toutes les économies qui la composent.

    Bien cordialement,

    jany

  6. Dominique Lenoir dit :

    Les pestes et les choléras
    1ère peste:l’impossibilité de diminuer les dettes souveraines
    2ème peste:la planche à billets
    1er choléra:la perte d’indépendance nationale
    2ème choléra :la dépendance du pays à l’égard de ses pourvoyeurs de fonds.
    Faut-il choisir entre ces maux?
    Ou chercher entre eux le point d’harmonie qui générera une bonne santé.
    Un peu d’optimisme et beaucoup d’art politique devraient nous sauver.
    Mais ,en attaendant,nous sommes inquiets!.

  7. jany dit :

    Des cartes prépayées pour l’électricité et les téléphones.

    Aujourd’hui en Indonésie la plupart des téléphones portables, mobiles, fonctionne avec des cartes prépayées achetables dans un grand nombre de commerces libres.

    Il est possible avec ce système de conserver le même numéro plusieurs années sans problème, a partir du moment ou l’on achète des cartes pour prolonger la durée de validité.
    ***en cas d’oubli, il y a une période d’un mois pour la prolonger…
    Je pense que ce système existe déjà en France.

    Le système arrive maintenant aux compteurs d’électricité, les nouvelles installations se sont adaptées a l’air du temps, des compteurs a cartes prépayées sont installes, le client devra surveiller sa consommation et avoir un crédit de kilowatt-heures pour garder son accès au réseau d’électricité.

    Ce système est facilement adaptable, même aux tarifs préférentielles…

    Seuls les industriels et certains particuliers resteront au système de gestion traditionnelle.

    ***Avantages de cette solution
    Diminutions des coûts administratifs puisque c’est le client qui gère sa consommation.
    Diminution du personnel puisque les compteurs ne sont plus relevés, seul un contrôle périodique est nécessaire.
    Meilleur contrôle de sa consommation.
    Diminution des abus lorsque des consommateurs ne paient pas.
    Possible suivi des cas sociaux en accordant un crédit a leur consommation.

    Bien cordialement,

    jany

  8. Dominique M dit :

    Bonsoir Monsieur le Premier Ministre,
    Bonsoir à tous.
    L’euro en est là, et la France aussi, parce que les politiques menées depuis des années ont nié la question de l’endettement. Au lieu d’emprunter sur les marchés financiers pour préserver l’e train de vie de l’Etat, il fallait réformer et baisser drastiquement la dépense publique. Aujourd’hui nous en sommes là à cause de l’incompétence de la classe politique et du refus de faire passer l’intérêt de la France avant leurs propres intérêts. Ceci doit être dit. Il est juste que nous demandions des comptes à ces hommes et ces femmes qui se sont engagés devant les électeurs pour servir la France et qui de fait ne gèrent que le renouvellement de leurs mandats cumulés.
    Rappelons encore une fois que le modèle social français est coûteux, qu’il a d’abord été financé par l’impôt, mais faute d’une économie prospère et compte tenu du niveau déjà très élevé des prélèvements, la classe politique a préféré emprunter sur les marchés financiers au lieu de réformer et de dire la vérité aux électeurs. Aujourd’hui les créanciers doutent de notre capacité à rembourser notre dette et de notre capacité à diminuer notre niveau de dépense. Alors, la classe politqiue cherche des subterfuges pour reporter encore la décision d’une réforme drastque de notre dépense publique.
    M. RAFFARIN, c’est aujourd’hui et maintenant qu’il faut réformer. Si vous ne le faites pas aujourd’hui, la situation sera encore pire et encore plus difficile à gérer demain, c’est à dire dans six mois.
    Vous avez appelé pendant des années au courage et à la conviction. C’est maintenant qu’il faut que vous mettiez vos paroles en concordance avec vos actes.
    Bonne soirée,
    Dominique M

  9. Claude dit :

    Cher Dominique M,

    Et demandez-vous des comptes aux grévistes qui bloquaient le pays, aux manifestants qui défilaient, leaders de l’opposition en tête leur expliquant qu’ils devaient réclamer encore plus de dette, encore plus de risques pour l’avenir ? Ils étaient accompagnés des leaders syndicaux qui faisaient de la surenchère (et qui ont le culot d’en faire encore).

    Chaque fois qu’un gouvernement plus vertueux que les précédents voulait remédier à l’escalade de la dépense publique, il y avait affaire à ces gens qui voulaient travailler moins et gagner plus et qui se moquaient éperdument de la perte de croissance que représentaient leurs grèves et la paralysie de notre pays. Pourquoi se seraient ils inquiétés pour la marche de notre économie puisqu’ils savaient que, le couteau sous la gorge, le gouvernement cédant aux chantages à la ruine du pays et du blocage de l’économie, emprunterait encore et encore pour remettre le pays en route.

    Il est assez facile de critiquer les dirigeants qui n’avaient comme choix que de donner un peu trop pour éviter d’être balayés par leurs opposants qui promettaient beaucoup, beaucoup, beaucoup trop.

    Ne vous trompez pas d’adversaire.

    La prise de conscience de la gravité de la situation commence à faire son chemin dans l’opinion mais beaucoup sont encore convaincus que les centaines de milliers d’euros des salaires de nos dirigeants ruinent plus la France que les centaines de milliards du manque de productivité (baisse du temps de travail) et de l’excès de redistribution (50% des revenus des ménages proviennent de la redistribution, 10% au moins pourraient être économisés et cela suffirait pour remettre le pays d’aplomb en 5 ans). Ce sont ceux là qu’il faut convaincre.

    Hollande qui a toujours été incapable de trancher vient aujourd’hui reprocher au président de manquer d’autorité face à l’Allemagne. Il prétend qu’il suffirait de froncer un peu les sourcils pour tout obtenir de madame Merkel (voir les déclarations irresponsables de Cambadélis prêt à tout pour un maroquin). Vous faites comme eux. Vous pensez que c’était facile de froncer les sourcils pour remettre les chauffeurs routiers dans leurs camions, les profs devant leurs élèves et les cheminots dans leurs trains et de refuser de distribuer à tous vents la manne empruntée aux financiers qu’il est maintenant facile de vouer aux gémonies. Vous croyez qu’il suffit de monter un tout petit peu la voix pour remettre les retraites au niveau qu’elles n’auraient jamais dû quitter ? Croyez vous qu’il suffit de claquer dans les doigts pour remettre les 39 heures ?

    Hollande et Cambadélis affaiblissent le Président face à ses partenaires. Vous affaiblissez la majorité actuelle face à l’opposition alors qu’ils essayent depuis 4 ans et demi de remettre de l’ordre et qui y seraient sans doute arrivés s’il n’y avait pas eu cette fichue crise. Souvenez-vous de ce que disait François Fillon, parlant de nos finances, à son arrivée à la tête du gouvernement !

    Bien cordialement,
    Claude

  10. Lprx dit :

    Cher Monsieur,

    Les médias rapportent votre intervention sur l’immigration. Il ne faut pas au nom d’un humanisme qui peut certes flatter le narcissisme de chacun en arriver à être aveugle sur des problèmes graves qui eux ne sont pas du tout en faveur du développement d’un humanisme invoqué à tort et à travers. Il est notable que l’immigration a atteint en France un point très largement excessif, que beaucoup de ceux qui viennent abusent des traitements hyper-protecteurs que leur assure une législation conçue en des temps où les finances publiques, la croissance, le plein-emploi (voire le besoin de main d’oeuvre), leur sous-représentation dans la population de souche, et tant d’autres données qui ont RADICALEMENT changées, le permettaient. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Le monde a changé : nous avons bien moins besoin de cette main d’oeuvre que le patronat utilise pour faire baisser les salaires, les déficits sociaux sont abyssaux, la dette publique dans l’état que chacun connait, etc. De plus, la massivité de cette immigration crée des problèmes culturels indéniables dans la mesure où il apparait que certains n’entendent pas se soumettre à nos valeurs. D’autre part, désormais, le monde a changé aussi pour leurs pays d’origine : démocratie, libéralisme, croissance, etc sont au rendez-vous pour beaucoup ou peuvent l’être s’ils ont le courage de se battre chez eux. Aussi les politiques menées par Claude Guéant ne me paraissent ni condamnables ni SUFFISANTES. L’inflexion qu’il est amené à donner à ces politiques est non seulement justifiée mais a vocation à être largement accentuée. Je vous remercie de votre attention.

  11. Sirius dit :

    Cher Dominique M, avis partagé.

    Pourtant les choses changeront quoiqu’il arrive. Alors pour rester dans le camp des gagnants (comme nous l’a permis De Gaulle en son temps) il faut que ce soit à l’initiative de nos dirigeants et si ce n’est pas encore trop tard, il faut agir fort et maintenant, et pas après les prochaines élections, il en va de notre souveraineté nationale. Il en va de notre crédibilité qui est à restaurer avec une vraie nouvelle stratégie politique et une vraie bonne gestion de l’état. Comme le disait un conseilller à son monarque, « faites moi d’abord une bonne politique et je vous ferai une bonne monnaie » !

    Cher JPR, j’ai apprécié le ton de cet interview, grave comme l’exige la situation, révélateur de la hauteur de l’enjeu.

    Merci
    Sirius

  12. Mistral dit :

    Monsieur le PM,

    Les médias présentent votre discours d’hier comme une sanction de la politique de Claude Guéant.

    Ne vous ayant pas écouté et ne connaissant pas le fond de votre intervention, je me garderai d’émettre la moindre critique.

    Si ce n’est qu’une fois de plus vous apparaissez aux yeux de l’opinion comme un opposant au gouvernement.Encore une fois.

    N’ayant aucun confiance dans les journalistes, je me pose la question suivante : cette posture d’opposant est elle voulue ou est ce une présentation fallacieuse d’une presse gauchiste et politisée ?

    A vous de faire entendre votre voix sans donner des voix au PS.

  13. Jean-Pierre Raffarin dit :

    Cher Lprx,
    Je ne fais que rappeler la règle de Droit. Ceux qui respectent la loi de la République doivent être respectés par elle. Si la loi est insatisfaisante, la République dispose des institutions démocratiques pertinentes pour l’améliorer. Evitons les amalgames, notamment entre le légal et l’illégal.
    jpr

  14. jany dit :

    Lu dans Le Figaro

    Allègre: «L’accord signé par le PS est une félonie»

    Mots clés : accord, nucléaire, écologie, Claude Allègre, François Hollande, eelv, PARTI socialiste
    Par Patrice De Méritens Mis à jour le 24/11/2011 à 16:53 | publié le 24/11/2011 à 16:44 Réactions (469)
    Claude Allègre, ancien ministre de l’Éducation nationale. (Crédits photo: LE FIGARO)

    INTERVIEW – Pour l’ancien ministre Claude Allègre, l’accord entre les Verts et le Parti socialiste est une trahison de tout ce qui a été accompli jusqu’ici pour préserver l’indépendance énergétique de la France.

    LE FIGARO Magazine. -Quelle analyse politique faites-vous de l’accord PS/Verts?

    Claude ALLEGRE. Je n’y vois rien d’autre que de la politique politicienne aboutissant à une aberration sur le plan économique et, finalement, à une trahison par rapport à la nation et à tout ce qui a été accompli depuis des décennies par tous les gouvernements -de droite comme de gauche- pour lui donner son indépendance énergétique. En tant qu’ancien ministre socialiste, je considère cet accord comme une félonie allant à l’encontre de ce qu’ont fait François Mitterrand et Lionel Jospin. C’est grâce au nucléaire que la France a pu résister mieux que les autres pays aux crises pétrolières. Cela montre à l’évidence l’inaptitude à gouverner de ces gens-là… Par ailleurs, sur le plan arithmétique, il est aberrant que les Verts, qui ne comptent quasiment pas dans le paysage politique avec les 3% dont les créditent les sondages, imposent leur volonté aux socialistes qui, pour l’heure, bénéficient de 58% d’intentions de vote à la prochaine présidentielle. C’est la démocratie à l’envers!

    -Comment ont été menées les négociations entre les deux partis?

    Claude ALLEGRE. Mal, car pour le PS, ce n’était assurément pas à Martine Aubry de les conduire. Lorsque nous nous sommes retrouvés dans la même situation, Jospin ayant été désigné comme candidat à la présidentielle de 1995, alors que Emmanuelli était le premier secrétaire, c’est naturellement Jospin qui a négocié avec les Verts. Là, de vous à moi -car je m’occupais du secteur-, nous avons été assez malins en signant l’arrêt de Super Phénix qui n’était rien moins qu’un gouffre financier -et technique, du fait de multiples pannes. Il fallait arrêter, de toutes manières. Mais quand les Verts ont commencé à parler d’un plan d’arrêt du nucléaire, autant vous dire que Jospin les a envoyés à la pêche! Seize ans plus tard, alors que s’aggrave la crise internationale et que nous allons devoir résister à de multiples pressions, ce marchandage irresponsable met en péril notre indépendance énergétique. C’est, au sens strict du mot, épouvantable.

    Diriez-vous que les Verts sont devenus fous?

    Les Verts ont toujours été fous. Ils sont semblables au Front national, de l’autre côté de l’échiquier politique, posant les bonnes questions et donnant les mauvaises réponses. Jusqu’à preuve du contraire, le PS a été historiquement le parti du progrès et de la croissance, ce dernier mot figurant à l’envi dans son programme, or le voilà avec un partenaire qui ne prêche que la décroissance. L’alliance est donc contre-nature. Et pour ce qui est de la disparité des forces, si François Hollande ne sait pas s’organiser pour résister à des Verts qui ne représentent au mieux que 3%, comment pourrait-il demain résister à la Chine sur des droits de douanes? On ne peut décidément pas confier la France à ces gens-là.

    Retrouvez l’intégrale de l’interview de Claude Allègre dans le Figaro Magazine du 26 novembre.

    *******************

    A lire les articles des journaux sur la valse des opinions au PS, je ne pense pas que ce parti soit prêt pour gouverner la France dans une période de crise.

    Bien cordialement,

    jany

  15. Dominique M dit :

    Bonsoir tous,
    Cher Claude,
    Merci de l’attention que vous avez consacré à mon message.
    Non, je ne me trompe pas d’adversaires.
    La classe politique est responsable dans son ensemble et ceux qui se sont succédés aux responsabilités (présidents, ministres, députés et sénateurs) particulièrement. Un point précis: le rapport de forces. Parce qu’une minorité a sans cesse maintenu la pression, la France paie cher les iniquités des régimes spéciaux. Est-ce normal que leurs retraites soient aujourd’hui financés aux dépens du régime général et par l’impôt, alors que ces régimes sont favorisés tant par l’âge de départ en retraite que pas le mode de calcul de ces retraites? Est-ce normal que nous ayons eu droit à la même politique depuis bientôt quarante ans, celle d’un centre gauche prônant l’économie administrée feutrée, crédibilisant les partenaires sociaux dont on sait bien qu’ils ne sont ni partenaires ni sociaux, financés par l’impôt et non par leurs adhérents, prompts à défendre les privilèges des agents des fonctions publiques?Est-ce normal que les salariés du privé soient toujours les vaches à lait, comme c’est encore le cas dans la question des jours de carences des arrêts de maladie. Pourquoi cette inégalité confirmée entre les salariés du secteur public et assimilés, et ceux du secteur privé?
    Non, je ne me trompe pas d’adversaires.
    Si nous, la grande majorité des citoyens, étions moins « veaux », nous ne nous laisserions pas abuser comme nous le sommes depuis trop longtemps.D’ailleurs, si une part importante de ces citoyens ne se déplacent plus pour voter, c’est parce qu’ils ont conscience que voter ne sert à rien. Les candidats une fois élus font la seule politique qui les intéresse, celle de la bonne gestion de leurs mandats. Que de fois j’ai entendu cette phrase de la bouche de nos élus: « Oui, vous avez raison, c’est la décision que nous devrions prendre. Mais ce n’est pas possible! ».
    Le résultat est là: vous le constatez comme moi.
    Bonne soirée,
    Dominique M

  16. Claude dit :

    Cher Dominique M,

    Vous avez raison de dénoncer toutes ces anomalies qui plombent notre économie et le pouvoir d’achat de tous les français. Et c’est normal que je me sois intéressé à ce que vous disiez puisque le fond est vrai.

    Mais je me suis mal fait comprendre.

    Alors je vais vous dire clairement que si les gouvernements de droite qui ont précédé ou suivi ceux de gauche avaient pratiqué exactement la politique que vous réclamez à juste titre, ils auraient été balayés en peu de temps et n’auraient eu que très peu de chance de re-gagner les élections un jour. Quelques chefs de gouvernement ont eu des velléités de bonne gouvernance et ils ont immédiatement eu la France dans la rue.

    Et vous auriez eu, moi avec vous, un régime de plus en plus à gauche car pour un gouvernement de gauche qui n’a pas les résultats attendus, la seule solution pour se maintenir au pouvoir c’est de promettre encore plus de gauche. Ce n’est surement pas ce que vous auriez aimé. Moi non plus.

    Si vous souhaitez une alternance vous devez transiger et accepter des compromis et ne faire les réformes qui sont urgentes qu’en prenant du temps pour les faire trop tard. Sarkozy a voulu aller vite au prétexte que c’était déjà trop tard et voyez ses sondages.

    Je lisais récemment, je ne sais plus où, quelqu’un qui confondait compromis et compromission. Le compromis est du ressort de la diplomatie vertueuse alors que la compromission est le fait d’une diplomatie crapuleuse.

    Dans l’état actuel des choses il va être un peu plus facile de faire comprendre qu’il faut serrer les boulons mais cela va rester encore difficile d’expliquer qu’il faut serrer TOUS les boulons et pas seulement ceux qui coûtent aux autres.

    Et si Hollande est élu et, compte tenu de la façon dont ceux qui ne veulent pas de lui s’y prennent, il est probable qu’il le sera, vous verrez qu’il promettra de corriger à droite des injustices qui n’en sont pas pour ne pas avoir à corriger à gauche des injustices qui en sont. Sans cela il n’a aucune chance d’être élu. Et vous aurez encore plus de raisons de vous en prendre à tous les politiques sans discernement.

    Bien cordialement,
    Claude

  17. Lprx dit :

    Monsieur le Premier ministre,
    Il me semble que c’edt ce que fait Claude Guéant : appliquerla loi et la renforcer là où elle est défaillante face aux abus. En quoi cela justifie-t-il une déclaration suspicieuse tendant à jeter l’opprobre sur une politique républicaine alors que la Gauche tire à boulets rouges sur lui ?

  18. Mistral dit :

    Ce soir je suis malheureux.

    Malheureux d’entendre un dirigeant socialiste parler de l’Allemagne et de Mme Merkel de cette façon :

    http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2011/12/01/arnaud-montebourg-merkel-detruit-la-zone-euro_1611917_1471069.html

    55 millions de mort, les pères de l’Europe ont bâti sur les ruines et sur l’amitié franco allemande la paix dont ma génération a bénéficié.

    Et entendre cela en 2011 par ce socialiste qui préfère attiser la haine plutôt que de combattre la paresse, le laxisme, le laisser aller, les fonctionnaires en veux tu en voila.

    Les allemands sont des gens courageux qui ont fait les réformes que les politiques français qui depuis trente ans font des rodomontades ont été incapables de faire.

    Alors monsieur Montebourg, moi qui est ému en entendant la marseillaise et qui est profondément, viscéralement attaché à la terre de France, terre qui accueilli mes aïeux les bras ouvert, je vous dit :

     » Ich bin ein Berliner. »

  19. Zwartepiet dit :

    Réponse à Mistral re: 55 millions de mort, les pères de l’Europe ont bâti sur les ruines et sur l’amitié franco allemande la paix dont ma génération a bénéficié.

    Et entendre cela en 2011 par ce socialiste qui préfère attiser la haine plutôt que de combattre la paresse, le laxisme, le laisser aller, les fonctionnaires en veux tu en voila.

    Depuis sa défaite en 1945, les Alliés (Etats-Unis, Grande-Bretagne, France,… et même, la Russie) ont considéré qu’il était acquis que l’Allemagne se cantonnerait –pour les siècles des siècles, in saecula saeculorum– dans un rôle de « vache à lait » pour ses partenaires européens… à jamais dépouillée des atours de la puissance et résignée à suivre la géopolitique et la diplomatie des vainqueurs de 1945.

    A mon avis, par delà la crise financière et monétaire qui frappe aujourd’hui l’Europe, c’est le statu quo géopolitique qui date de 1945 qui est, à présent, implicitement remis en question… La « division du travail géopolitique » entre les différentes puissances européennes doit être modifiée et mieux rééquilibrée entre la France, l’Allemagne, la Grande-Bretagne et les autres « junior partners » européens.

    On semble avoir oublié, au coeur de la tempête financière, que la crédibilité financière, elle-même fruit d’une puissance industrielle séculaire, est le seul « capital » dont peut jouir l’Allemagne… Toute la souveraineté allemande ne s’exprime QUE dans la sphère économique et financière! Contrairement à la France et à la Grande-Bretagne, l’Allemagne ne dispose pas d’un siège permanent au Conseil de Sécurité de l’ONU… Ses forces armées sont bridées et limitées à un effectif de 100.000 hommes… Quant à la diplomatie allemande, elle n’est que la traduction en allemand de celle des Etats-Unis –en particulier au Proche-Orient. Evidemment, cette relégation géopolitique de l’Allemagne n’a pas eu que des inconvénients: un budget de la Défense allemand modeste, une faible exposition au terrorisme international et, tout récemment, une plus grande liberté vis-à-vis de l’énergie nucléaire. Car, contrairement à l’Allemagne, « toucher » au nucléaire français revient aussi, d’une certaine façon, à toucher à la dissuasion française, càd à l’arme nucléaire…

    Bref, s’il semble acquis, aujourd’hui, qu’une mutualisation des dettes européennes –via les eurobonds– représente le salut, la voie la plus rapide pour extraire l’Europe de la tourmente financière, pourquoi ne pas également mutualiser le fardeau de la Défense européenne, les interventions militaires (en Libye, en Côte d’Ivoire,…) ainsi que la diplomatie onusienne?

    Salutations,
    Zwartepiet

  20. François dit :

    Claude Allègre: vert de rage ? Il n’a jamais rien compris à l’écologie et si la seule tribune qu’il lui reste est le Figaro, Yves Thréard, Nicolas (encore un autre …) Beytout, tout cela est bien triste pour ce bas du front ( tiens encore le front ) reconverti à Droite avec son EB.On se demande qui est le plus fou dans l’histoire, celui qui veut s’éclairer à la bougie ou celui qui préfère finir en consommateur irradié et bien pensant de sa personne…

  21. Carole dit :

    Bonsoir monsieur Raffarin,
    Bonsoir à tous,

    L’euro est dans le coma et la droite est en train de creuser sa tombe.

    Comment pouvons-nous avoir une imagination débordante sur les radars, les ethylotests (manquait plus que celà), les appareils ménagers (NKM Grrrrrrrr), et tout le tintouin et pas une idée de réduction des dépenses publiques hors de la taxomania du gouv.

    Grincant de dire que l’on n’augmente pas les impôts, mais les taxes c’est quoi exactement, si ce ne sont des impôts diversifiés !

    En vrac :

    Combien de taxes nouvelles depuis le début du quinquennat (entre 25/30 ?)……

    Nouveauté routière:
    Pas de réduction de dépenses pour les radars. Je ne sais jamais à quelle vitesse je dois rouler en France (les limitations de vitesse ne cessent de changer). Les feux ne sont pas de l’autre côté des carrefours et très souvent ils sont masqués par les arbres. Un véritable casse tête d’observation, sans compter les scoots qui déboulent dans tous les sens et pour clôturer le tout les piétons qui se croient tout permis. On n’arrête pas une voiture (même à 30km/h) de plus d’une tonne comme on arrête un vélo.
    Sur l’autoroute, les escargots se trouvent sur la voie de gauche et malgré les appels de phares ne se bougent pas, une catastrophe. Toute cette nouvelle réglementation que je ne connais pas accélère la déresponsabilisation et l’incivisme.
    On va aller jusqu’où avec toutes ces lois liberticides ? Interdiction de parler en voiture…….. si vous avez de la fièvre, un thermomètre coupe-contact va-t-il être mis en place……… radio interdite…….. non monsieur Raffarin, je crois que les gens sont à saturation. Laissez les gens respirer svp.

    Insécurité et sécurité :
    Ballade dans le sud est. Dios……… Les gens sont furieux. Ils ont peurs de cette insécurité violente qui frappe toutes les villes et villages. 1) Cette petite Agnés et son agresseur qui était en prison au Pontet avant d’aller à Cévenol. Dans toutes les bouches #Pourquoi n’y est-il pas resté ?# Et la colère monsieur Raffarin, je ne sais si tous vos élus en sont conscients !

    Marseille, ah la Bonne Mère, mais elle tremble la Bonne Mère.
    Surtout quand le soleil brille, ne mettez pas de bijoux, les colliers arrachés sont le nouveau sport des encapuchados.
    Dring, il est là Mouloud ? Erreur de sonnerie ? Non du repérage. Vous allezvoir qui sonne et vous voyez partir en courant des encapuchados. Les gens en ont ras le bol. La cannebière et le centre dans la journée, ca va, le soir infréquentable
    Les policiers ont manifesté (comme je les comprends). Ils peuvent pas lutter contre des kalachnikovs.
    Et je ne vous parle pas des gréves, de la saleté, des rats (nouveau compagnons des marseillais…….

    Et si ce n’´´etait que Marseille. Même belle-maman quand elle rentre tard le soir a peur des contrôles de police (c’est des vrais ou des faux ?). Frais inconsidérés dans les alarmes (eh oui après un gros cambriolage, il faut se protéger). Remarquez, même stationnée devant la gendarmerie, on lui a volé les 4 pneus de sa voiture (fallait oser)……… Combien de personnes ne vous racontent pas ce qu’ils ont vécu où ne connaissent eux-même une personne qui s’est fait voler/agresser physiquement ou verbalement !

    Monsieur Raffarin, au lieu de réprimer les usagers de la route avec des idées de plus en plus contestables, si on innovait radicalement pour protéger les contribuables.
    1 Les policiers devraient être vêtus comme des robokops.
    2 Armés comme les racailles.
    3 Aucune enquête de l’IGS ou autres quand un voyou décède.
    Leurs voitures devraient avoir des vitres blindées (futur marché national pour éviter les balles pour les policiers, les coups de marteau pour vol pour l’usager lambda).
    Je ne cesse de comparer notre pays au Mexique. progressivement mais sûrement, on va y arriver !

    Hôtels de luxe :
    Taxe 2% supprimée sur les hôtels ****.
    Franchement, vous croyez que cette taxe était visible sur la facture ?
    2 boissons non alcoolisées dans ces fameux hôtels 26 euros. Ils se font une superbe marge, alors honnêtement, les 2%, ils pouvaient les accepter !

    Education et délinquance :
    J’entendais une espèce de gauchiste réclamer plus de profs, car selon lui il y aurait moins de délinquants.
    Oh l’imbécile. Les profs (l’EN) ont fait rentrer la rue dans l’école. Le respect est resté dans la rue, l’élève à la place du prof dans l’école. L’instruction fatigue ces pauvres petits, donc on nous a collé éducation. L’éducation n’appartient pas à l’école, elle appartient aux parents. Que l’on remette l’instruction a sa place. Les profs avec des tenues décentes (pas style cgtiste), cela évitera de créer des internats d’excellence à 15 200 euros/an pour récupérer des gamins qui auraient dû rester au sein de l’école.
    Vous rendez-vous compte que ces internats coûtent plus que pour un élève de prépa à Ginette ! La finalité n’est pas la même.
    Le gouv prouve à travers la mise en place de ces internats que l’école de la République n’est plus égalitaire. Donc, pour faire une économie substancielle nous devrions privatiser d’urgence l’école.
    Obligation de résultat naturelle (concurence oblige).
    Profs mieux rémunérés en fonction de leurs niveaux d’instruction.
    Liberté des parents de choisir leur école.

    Mon mécontentement ne s’arrête pas là, mais vu l’état de nos finances et de la colère qui monte, il serait grand temps de prendre des mesures d’urgence, présidentielles ou pas.
    Je me fout de la Gauche, je veux une Droite sans honte qui prenne le taureau par les cornes.

    Bien cordialement.

    NB : Il me semble qu’il faudrait arrêter de cibler les personnes qui ont fait fortune grâce à leur business.
    Tout cela va finir mal. Si le diable fiscal n’était pas aussi féroce en France, nous n’aurions aucun pb.
    Que va-t-il se passer en 2012 si la Gauche passe ? Il ne va rester que des fonctionnaires impayés vu qu’en ce moment ils sont payés à crédit. Les dernières entreprises vont avoir le sursaut final..
    Alors ce sera un déluge, non pas envers ces fameux riches que l’on désigne comme coupables, mais contre les élus dépensiers. Nous avons tout pour réussir, du courage svp, il y a urgence.

  22. Carole dit :

    @Francois,

    Quel niveau d’irradiation recevez-vous lorsque vous passez plusieurs radios médicales ?
    La radio à la bougie n’existe pas encore, mais peut-être que nos braves écolos réussiront à vous le faire croire !!!!!!!!!
    Au fait, saviez-vous que vos simples cotons tiges étaient ionisés ?

    Lisez bien ceci, au lieu de critiquer bêtement :
    http://www.energethique.com/energie/energies_renouvelables/verites_energie_eolienne.htm

  23. Mistral dit :

    @Zwartepiet,

    On peut débattre du rôle de l’Allemagne sans tenir les propose odieux, nauséabond, tenus par les socialistes.

    Ceux qui lisent mes commentaires sur ce blog peuvent voir que je n’aime pas les socialistes. Chaque jour, ils me donnent de nouvelles raisons pour cela.

    C’est comme les collectivités locales.

    Le nouveau chantage de ces petits seigneurs qui règne dans leur fief à coup de dîmes et de gabelle, c’est : on arrête les investissements puisque l’Etat ne nous aide pas à boucler les budgets.

    Mais ces barons continuent à embaucher moult fonctionnaires qui pourront prendre leurs 22 jours d’arrêt maladie en sus des RTT, des congés payés et des absences injustifiés et bidons.

    Les experts comptables, fermiers généraux des temps modernes étant charger de veiller scrupuleusement à ce que le citoyen ne fraude pas l’Etat, cad que le serf assume la corvée.

    Et si le dit cerf se demande pourquoi il doit payer des assistés, des fonctionnaires, et des élus qui ne servent à rien si ce n’est à s’engraisser sur le dot du contribuable, le dit cerf sera accuser de « monter les français les uns contre les autres »

    Du temps ou nous avions un roi, nous avions aussi une guillotine.

  24. François dit :

    Toujours aussi chaud ce talk-show… Qu’est-ce qu’on aime les duetistes Guéant-Guaino en campagne pour… qui au fait ?? Quel beau conte de campagne ! Bons baisers de Bedos en passant. Et pour la radio à la bougie, il y a heureusement Mme Sophia Aram pour éclairer les auditeurs.

  25. Carole dit :

    Connais pas Sophia Aram.

  26. Ernest Gransagne dit :

    Sophia Aram ? Un maillon sans envergure mais une langue bien pendue, de la tranche du 7 / 9 de France Inter qui, avec « la pendule » Patrick Cohen, et toute la troupe, organisent chaque matin, la « désinformation » sur les ondes nationales…

    Un seul mot d’ordre : cirer les pompes de Hollande, en démolissant le Président et son gouvernement.

    C’est tout simplement de l’antijournalisme.

    Amitiés Carole

    Ernest

  27. Carole dit :

    Merci Ernest.
    France Inter et leur propagande.. Vivent-ils de subventions eux-aussi ?
    Ernest, ils ne savent pas faire de journalisme. Aucune neutralité , aucune objectivité, des commérages, c’est tout. Le pire, c’est qu’il y en a qui sont béats d’admiration devant de genre de « journalisme ». Et en +, ils votent…….. Que triste !

    Amitiés.

  28. Ernest Gransagne dit :

    Ne nous trompons pas Carole : Jean-Luc Hesse est là avec l’accord plein et entier de l’Elysée, ainsi que le patron gauchiste de France-Inter…

    Je ne comprends plus rien depuis bien longtemps…

    Il doit me manquer les bonnes clés.

    Celle que je vais mettre dans l’urne l’année prochaine est tellement dérisoire que je suis déjà désabusé.
    Oui, elle n’ouvrira rien, même pas la boite où se cache le petit espoir qui pourrait me donner le début d’une petite impression d’avoir fait le bon choix…

    Si mon bulletin est tout blanc cela n’arrangera rien : il y a longtemps que blanc ne rime plus avec virginité !

  29. Carole dit :

    Cher Ernest,

    J’essaie de ne pas me tromper,mais je vous avoue que je ne connais pas les radios francaises comme vous. J’écoute un peu « les langues de vipères » quand je peux ou BFM Business. Muy raro. Déjà, lorsque je regarde occasionellemnt la TV Fr, je me demande toujours #Il est toujours là celui-là, il n’est pas mort …… ».Pour vous dire que je ne suis pas au « parfum » Ernest. J’ai l’impression que ce sont toujours les mêmes. Pas de renouvellement.
    Le gauchiste mis en place par l’Elysée, c’est Valls ?

    Vous, ils vous manquent les clés, moi je n’ai même pas la bonne serrure (pour les radios)

    Ah, le fameux bulletin qui nous fait croire que nous pouvons encore changer quoi que se soit…….. au nom de la démocratie (une utopie). Le mien n’en sera pas (pas de chèque en blanc, une fois pas deux). Aucun choix en este momento.
    J’écoutais Fillon qui a eu une interview sur notre triste A2. Posé, simple, les bons mots…… bref, je me disais « lui, il se présente il a un boulevard de votes pour lui ». Ce n’est pas contre N Sarkozy que je dit cela, c’est un simple constat.
    1, la gauche et leurs acoquines (acoquin en esp – Fr ?) de médias ont fait leur sale boulot de détruire l’homme.
    2, les électeurs de Droite sont rancunniers (politique menée et engagements non tenus).
    3, politique brouillon sans fil directeur, à la fin d’un quinquennat, c’est mauvais, mauvais.

    A moins d’un volte-face. Guéant dégaine mais est lynché (pourtant il dit ce que l’on entend partout), comme l’ont été Woerth, Daty, Hortefeux ……….. Je ne sais ce que va nous réserver 2012, mais cela ne va pas être joli, joly (ni au sens propre, ni au sens figuré). La Gauche veut plus de dépenses (Dios les inconscients), la Droite est parcellaire et pas assez authentique. Si il n’y en a pas un au dessus de la mêlée, c’est foutu. Il faut être réaliste.
    Que vont choisir les francais ?
    Un homme que l’intox a fait détester ?
    Un homme qui avait un espace incroyable devant lui et qui après avoir été élu, a voulu des relations Gauche/Droite incompatibles ? Dès son élection et après les législatives, je me suis dit c’est foutu. Il y avait eu un regain d’énergie incroyable pour son élection, puis une rupture brutale ensuite. Le vide sidéral. Lui et l’UMP auraient dû continuer à penser que l’ union avec son électorat utilisé puis ignoré allait avoir des conséquences irréversibles.
    Une gauche menteuse vendeuse de poudre de perlin-pinpin ?
    Des partis extrêmes qui n’apporteront rien à notre pays si ce n’est le désastre ?

    Ce que je sais, c’est que cette élection va avoir une épée de Damocles au dessus de la tête.

    Amitiés y abrzo Ernest.

  30. Ernest Gransagne dit :

    Chère Carole

    Se tromper une fois, cela peut être une erreur…
    Deux fois… c’est de la bêtise !

    Cinq ans, je l’ai dit souvent, c’est très court.
    Nous avons raté les réformes… nous avions une assemblée toute prête, un Sénat également.

    On est aller chercher des branquignols à gauche, pour quoi faire ?

    Faites le bilan de tous ceux, qui, depuis 2007 sont passés dans le gouvernement et qui en sont sortis en devenant des opposants ?

    On a ainsi déçu des hommes de valeur dans la majorité qui étaient prêts à « rentrer dedans » et qui n’ont eu de cesse que de montrer leur rancœur quand ils ont vu qu’on ne les écoutais pas.

    On a laissé la Presse faire de l’anti-pouvoir alors qu’il fallait faire le grand balayage.

    On a eu la « crise » en pleine face, ce qui n’a rien arrangé.

    La justice, l’enseignement, la SNCF, la RATP, toutes ces belles institutions « se servent », mais ne font pas leur boulot : servir la France et les français.

    Les syndicats ont ruiné notre grande industrie en 40 ans et ont contribué aux délocalisations.

    Nous ne sommes finalement que des grecs en devenir.

    Si vous écoutiez France-Inter, Carole, qui avec Vals comme directeur, ne fait que du dénigrement du pouvoir, vous vous demanderiez si vous êtes en démocratie.

    Lorsque j’écoutais la radio roumaine c’était la même chose, dans les années 70 : non il y avait une différence, la Roumanie était gouvernée par un dictateur.

    France-Inter aujourd’hui est une radio de dictature. Ce qui est étrange c’est que notre Gouvernement encourage cela en ne faisant rien.

    Daniel Mermet, qui devrait être à la retraite depuis bien longtemps, sévit toujours à l’antenne.

    Stéphane Paoli le descendant de celui qui a vendu la Corse aux Anglais, même chose.

    Je pourrais comprendre, qu’au nom de la « liberté d’expression » on puisse entendre des gens qui s’opposent. Mais a une condition : celle d’entendre les contre arguments, c’est à dire ceux qui sont au pouvoir.

    Hors les critiques sont toujours orientées dans le même sens, une seule voie, unique, une seule voix : celle de ceux qui détiennent la vérité, donc ceux qui savent mieux que tout le monde que le bonheur ne peut être que de gauche.

    N’y aurait-il que des demeurés et des infirmes du cerveau à droite ?

    N-y aurait-il pas des humanistes et des gens qui réfléchissent à droite ?

    N’y aurait-il pas des gens qui partagent, à droite ?

    N’y aurait-il pas des gens qui font de l’écologie, bien pensée et raisonnée, à droite ?

    L’ordre, la discipline, la probité, l’efficacité, la compétence seraient ils seulement des qualités de gauche ?

    Vous pensez que ce qui est mis en lumière aujourd’hui par la Cour des Comptes sur les agissements de la CGT, à la RATP n’est pas la preuve que ces gens là ne méritent que la prison ?

    C’est tout ce laxisme là qui m’exaspère.

    Je croyais en 2007 que nous allions enfin obtenir ce coup de propre et rien ne s’est passé.

    Paroles, paroles…

    Des actes, quand ?

    Le bateau fait eau. Oh! le bateau fait eau, Oh, hisse et Ô….

    Une bien belle histoire, que cette Histoire d’Ô.

    Amitiés y abrazo Carole

Laisser un commentaire


 
 

Recherche

 

Calendrier

novembre 2011
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Syndiquer ce Blog