Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

3 commentaires

  1. jany dit :

    Lu dans Le Figaro

    Il devait 200.000 euros, le kiné se suicide avec sa femme

    Mots clés : suicide, endettement, kinésithérapeute, DUNKERQUE, WORMHOUT, ESQUELBECQ, CPAM
    Par Gabriel Petitpont Publié le 02/12/2011 à 12:30 Réactions (9)

    Le couple était sous le coup d’un redressement de la Caisse primaire d’assurance maladie. Pour épargner l’humiliation à ses deux filles, le praticien s’est pendu avec son épouse.

    Macabre découverte pour la gendarmerie. Stéphane Coulier, un kinésithérapeute, s’est pendu avec son épouse mardi à leur domicile d’Esquelbecq, près de Dunkerque. Avant de passer à l’acte, les époux avaient laissé une lettre, expliquant les raisons de ce geste désespéré. D’après la gendarmerie, il semblerait que le couple était sous le coup d’un «redressement de la Caisse primaire d’assurance maladie avec obligation de rembourser» près de 200.000 euros, notamment pour «trop-perçus». Le mari et la femme auraient voulu épargner à leurs deux filles de 11 et 14 ans «les conséquences de cette dette» disent les gendarmes. Ces dernières, à l’école au moment du drame, ont été prises en charge par leurs grands-parents.

    Selon l’enquête, le désir d’épargner leurs filles est même «la raison principale» du geste de ce couple «très fusionnel, qui s’aimait passionnément». Mais qui vivait comme un cauchemar «comme une épée de Damoclès une radiation partielle de l’ordre des kinésithérapeutes», ont ajouté les gendarmes.

    Il n’a pas supporté d’être traité de «voleur»

    Le père de famille, un kinésithérapeute-ostéopathe né en 1972, avait son cabinet dans la commune voisine de Wormhout. Décrit comme un «bosseur», il ne comptait pas ses heures. «Il était tout le temps en train de courir, entre ses consultations à domicile et son cabinet», a raconté à La Voix du Nord l’un de ses patients. «Il avait une charge de travail folle», ajoute l’un de ses confrères. «Il commençait très tôt, finissait très tard», affirme ce kinésithérapeute qui connaissait bien la victime. Et c’est précisément cette surcharge de travail qui lui a valu une procédure de redressement, la Sécurité sociale lui réclamant la somme de 196.000 euros pour des «trop-perçus» pendant deux ans.

    D’après son père, il a vécu cette mesure comme une humiliation. «Son seul souhait, c’était de soulager la souffrance des gens. Mais d’avoir été traité de fraudeur, de voleur, il ne l’a pas supporté», a-t-il confié à Europe 1 en ajoutant : «ce qui lui a fait beaucoup de peine, c’est qu’il s’est mis dans la tête qu’il allait être déconventionné, qu’il n’allait plus pouvoir exercer».

    «Il manque des praticiens»

    Pour le président du syndicat de la profession dans le Nord, interrogé par la Voix du Nord, la situation n’est pas isolée et de nombreux kinés de la région se retrouvent en suractivité, particulièrement autour de Dunkerque. «Il manque des praticiens, […] alors que la demande des patients est réelle», explique-t-il. Un constat d’ailleurs partagé par le maire d’Esquelbecq. Pour lui, ce drame illustre aussi la brutalité de la Caisse primaire d’assurance maladie, qui sanctionne des praticiens qui se «donnent à fond pour un métier qui les passionne».
    Par Gabriel Petitpont

    *************
    Avant d’arriver a ce type de situation extrême, n’y-a t-il pas un chemin possible par le dialogue entre une administration sure de sa gestion et des administres qui subissent le quotidien de leur vie ?
    Une enquête serait souhaitable, si l’administration était en tort et bien que l’on sanctionne les auteurs par un licenciement…
    Il est possible de bien gérer tout en prenant en compte les cas particuliers.
    Faire son travail sans devenir un robot…

    Je ne sais pas dans qu’elle sens va la France, mais je trouve qu’elle ne montre pas ses valeurs dans ce type d’affaire qui a détruit une famille.

    Bien cordialement,

    jany

  2. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Jany,

    Je partage tout à fait votre point de vue et cette triste affaire nous démontre une fois de plus de nombreux disfonctionnements dans le système qu’il faut absolument revoir de fond en comble, on ne réforme pas en apportant seulement et bien souvent des rustines sur d’autres rustines, sans concertation avec d’autres ministères, qui n’amènent que de la confusion et régulièrement de l’incompréhension qui placent trop souvent d’ honnêtes gens dans l’illégalité sans qu’ils le veuillent.

    Souhaitons que l’enquête permette d’élucider ce triste drame mais aussi d’entrevoir la révision de notre politique et de notre législation dans certains domaines soulevés par cette affaire : manque de praticiens dans certaines régions, homologation des diplômes de ressortissants étrangers, politique de l’immigration, etc…

    Amitié

    Jacques

  3. Ernest Gransagne dit :

    Monsieur Raffarin

    que des Montebourg et d’autres avec lui, puissent soutenir de tels courants de pensée, comme celui qui consiste à remettre la France et l’Allemagne dans les pires heures de la détestation, est absolument irresponsable de la part de « personnages politiques » qui se réclament des leaders d’opinion.

    Je pense que des gens comme vous, des Copé et d’autres personnes censées de la Majorité devraient faire un geste fort qui ne laisse aucun doute à l’outrage accompli par ce Monsieur.

    Il est tout simplement entrain de ridiculiser la France et tous ceux qui dans les traces des fondateurs de l’Europe ont voulu que France et Allemagne soient unies pour le meilleur et pour le pire.

    Le but aujourd’hui est de ne pas crever.

    Qu’avons nous à craindre notre perte de « souveraineté » ?

    Il y a bien longtemps que nous l’avons perdue notre souveraineté avec les 35 heures et toutes les erreurs de nos gouvernements ne sachant que faire de l’assistanat.

    Cette attitude est une attitude très grave et qui menace notre avenir.

    Monsieur Montebourg doit savoir cela au cas où il ne s’en rende pas compte.

    Respectueusement.

Laisser un commentaire


 
 

Recherche

 

Calendrier

décembre 2011
L Ma Me J V S D
« nov   jan »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Syndiquer ce Blog