Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

30 commentaires

  1. emmanuel dit :

    10 POINTS DE TVA SARKOZY POUR PRESERVER LA GRECE DANS SA ZONE EURO…
    http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0201826843066-grece-le-sentiment-d-une-possible-sortie-de-la-zone-euro-s-accroit-271539.php

  2. mhs dit :

    C’est dommage que la gauche déforme tout,ce soir j’ai été choqué d’entendre David Pujadas dire à Marine Le Pen,Nicolas Sarkozy vous mange la laine sur le dos,en parlant de Jeanne d’Arc,elle n’appartient pas au FN tout de même,et voir un journaliste dire cela,en fait revient à aider la gauche
    bref moi cela me choque,comme la violence des propos de la gauche,je ne suis pas sectaire,on peut dire les choses calmement,je suis centriste cela doit venir de là,c’est bien que vous soyez avec le Président
    Je vous souhaite une très belle année,à vous et à votre famille
    et une belle soirée
    Marie-Hélène

  3. michel fremondiere dit :

    revenons a la réalité
    l »argent,,toujours l »argent,,,,on a balancer des milliards dans les quartiers difficile;;
    aucun résultat,,
    la drogue ,et son argent,a gagner sur l »état
    tout le monde sait que le Mammouth dicte sa loi,grâce a son puissant syndicat,,
    dans ce domaines,tout les politicien, ont échouer,
    parlons sans langue de bois
    l »erreur,école obligatoire a 16 ans,,,qui tuait les métiers manuels,
    nous avons tout fait avec le regretter JP CHARRIER;r députer du LOIRET,pour enpécher cela
    résultat,,immigrations pour combler le vide,dans c »est professions ou il y a du travail et l »espoir d’être son propre patron,,, puis le foutoir dans les lycées professionnelle qui ne sont pas adapter a la vie de nos entreprises,,,un décalage énorme,,du rêve a la réalité,c »est jeunes tombe de haut
    puis les profs, des classes ou on peut trouver plus de dix nationalité,,le manque de discipline,le manque de respect; des parents et des élèves,les tenues,,provocantes,,,,
    la aussi nous avons échouer lamentablement,faute de fermeté,de discipline,du respect des règlements,
    les associations,souvent,minoritaires impose leurs loi,,,et ceci dans de nombreux domaines,,;
    dans nos petites entreprises,,c »est bien le patron qui dirige ,,,
    au niveau de l »état,se sont les syndicats,,la FRANCE est depuis 1945 un état a structure socialiste,,o
    on ne peut toucher au droits acquis,,je regrette,que les responsables n »ose jamais proposer des référendum,,,
    le pays étant en faillite,,,de la FAUTE de QUI?
    des politiciens de tout bords qui dépensait toujours plus,
    alors que les rentrer diminuait ,,,d »ou,,le recours a l »emprunt
    nous,notre banquier,nous aurait couper les vives depuis longtemps,,
    et la justice aurait saisi nos biens et inculper d »abus de biens sociaux,banqueroute,ect ect
    a 23 ans ,ma première entreprise,,,responsable RPR,rue de lille,nommer pars JP CHARRIER,,j »ai toujours constater l’abîme qui nous sépare dans TOUT les domaines,entre le priver et les responsables politiques,puisque j »étais du 1 5ème arrondissement de PARIS, avec,,,BALLADUR TRONC GOUJON
    et mon cher JP RAFFARIN,,,il faut conseiller a NICOLAS de ne pas se représenter,sinon ,il va connaître le sort de jospin,,
    bien a vous,,,un fidéle de la droite molle

  4. Enseignement...! dit :

    Bjr Jean-Pierre Raffarin…!

    (…) Vous nous écrivez: »L’égalitarisme peut être injuste »,c’est clair,elle l’est,et cela,dès la naissance,l’homme est cupide…!
    -Le problème de l’enseignement en France,c’est qu’il n’y a pas de cours de catéchisme dans les écoles,dans « Enseignement »,il y a  » Seigneur »,cela serait bien le minimum syndicale…! Non…? lol
    Excellente journée,@+…!
    Alléluia.

  5. Enseignement...! dit :

    (…) Et vive Jeanne d’Arc…!

  6. RVR dit :

    Bonjour Monsieur Raffarin

    Oui , on ne peut être que d’accord avec le point de vue de Nicholas Sarkozy à ceci près qu’il faut peut être développer la contradiction entre plus de « profs » et « profs » mieux payés, dans un projet public/privé « entrepreneurial ». La création de la dynamique nécessaire à la fois au maintien de hautes compétences universitaires et des compétences opérationnelles nécessaires à l’entreprise pour faire face ou reconquérir les segments de marchés concurrentiels et lutter contre les délocalisations compétitives passe par des actions concertées entre l’entreprise et l’enseignement.

    Au-delà des mots, ce que l’on reproche à notre président , c’est le décalage entre le discours et les actes ! Alors voyons un peu de quoi est réellement capable notre président ?
    Pour information, j’ai entendu hier dans une émission radio que l’AFPA était soumise à une pression comparable à celle de France Télécom qui à entraîné des suicides…! si c’est comme cela que on envisage l’enseignement , on peut craindre le pire !
    J’en profite pour dire que les changements de stratégies et de métiers se gèrent correctement si il est mis en place un « change manager » qui comprends ce qu’il fait, ce qui manifestement n’était pas le cas de FT. Ces compétences se trouvent très bien dans les entreprises privées. Alors si l’AFPA qui à mes yeux est un organisme très utile pour les entreprises est en cours de transformation, il est urgent de mettre des personnes qui ont du recul sur les stratégies de passerelles entre les entreprises et l’enseignement de réorientation.

  7. ARNAUD Patrick dit :

    Bonjour monsieur le Premier ministre,
    Il faut sans doute réformer le collége unique mis en place je crois sous la présidence de V.G.E.
    Il faut surtout faire porter l’effort sur le Primaire car avant le collége, les apprentissages essentiels se font à l’école primaire. Or celle ci s’est profondément dégradée ces dernières décennies.
    Meilleurs voeux à vous et votre famille.
    Meilleurs voeux à la France et à notre petite patrie poitevine.
    P. ARNAUD

  8. Virginie de saint phalle dit :

    Monsieur le Premier Ministre,
    Je voudrais tout d’abord respecter la tradition et vous souhaiter mes meilleurs vœux pour l’année 2012.
    Je voudrais également vous féliciter pour la jolie 14ème place que vous avez obtenu au concours des personnalités préférées des francophones organisé par le forum mondial de la langue française (www.jaimeleurparler.com)

    Ce concours, où plus de 300 candidats ont été proposés, a été gagné par Abdou Diouf, ex Président du Sénégal et actuel secrétaire général de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), et par Dominique Hoppe, actuel Président de l’Assemblée des francophones fonctionnaires des organisations internationales (AFFOI).

    Il est à remarquer que le Président Sarkozy est arrivé en 19ème position, avec une voix d’avance sur Ségolène Royal (20ème) alors que François hollande arrive en 74ème position, derrière le rappeur Soprano, avec moins de 10% des voix reçus par le Président de la république.
    Il semble donc que la Francophonie ait un avis tranché sur la politique française.
    A faire savoir …..

  9. jany dit :

    TVA sociale : les scénarios possibles

    Par Europe1.fr avec Olivier Samain

    Publié le 6 janvier 2012 à 07h34 Mis à jour le 6 janvier 2012 à 10h01

    La TVA sociale pourrait servir à financer les allocations familiales.

    Les hypothèses vont bon train sur les contours que pourrait prendre la TVA sociale.

    Alors que François Fillon a annoncé jeudi que le projet d’instauration d’une TVA sociale serait présenté dès le mois de février au Parlement, ses contours sont encore flous. Sur ce sujet sensible, le pouvoir exécutif va prendre le pouls des partenaires sociaux lors du sommet social le 18 janvier prochain. Tous les partisans de la réforme semblent s’accorder sur le fait qu’il faut créer un « choc de compétitivité » pour permettre à la France de réduire son écart avec l’Allemagne.
    Une TVA sociale pour les allocations familiales ?

    Une première hypothèse consisterait à financer intégralement les allocations familiales par la TVA et non plus par les cotisations salariales. Les entreprises auraient ainsi 35 milliards d’euros de moins à payer. Mais pour trouver cette somme, il faudrait relever le taux normal de la TVA de 19,6 à 23%.

    Un taux qui ferait exploser les prix. Sauf si les entreprises acceptent de baisser le prix des produits qu’elles vendent ou d’augmenter le salaire net de leurs salariés, pour leur permettre d’acheter ces produits devenus plus chers. Mais l’objectif de départ – rendre les entreprises plus compétitives – serait alors intenable.
    Relever la CSG ?

    Une autre solution, pour moins peser sur la consommation, serait de faire un peu moins de TVA supplémentaire – comme par exemple la faire passer à 21% au lieu de 23% – et compléter le reste en relevant la CSG, un impôt très large puisqu’il frappe tous les revenus, et pas seulement les salaires.

    Les auteurs de la réforme ne seront pas pour autant au bout de leur peine. Quelle que soit la solution choisie, certains Français seront plus touchés que d’autres par cette hausse de la TVA, sans pouvoir espérer en échange une augmentation de leurs revenus : ceux qui ne touchent pas de salaire. Les retraités font notamment partie de ceux-là. Mais, casse-tête pour le gouvernement : ils sont aussi des électeurs très courtisés.

    **********
    L’important aujourd’hui est que nous parlions de cette TVA Sociale qui pourrait permettre de retrouver une gestion plus saine de notre économie sociale.

    La TVA Sociale ne doit pas être considérée comme une offensive de la Droite pour supprimer les avantages sociaux des administres, elle est au contraire une grande ouverture sur une gestion plus claire de notre architecture sociale.

    Dans les années 1978 – 1982, les cercles d’intellectuels réfléchissaient sur ce social, aujourd’hui l’ouverture sur la réflexion est possible…

    Les partenaires sociaux doivent dépasser les sentiments corporatistes et s’ouvrir a la réflexion qui intéresse des millions de gens.

    La TVA Sociale peut rendre pérenne la gestion de toute notre architecture sociale…

    Bien cordialement,

    jany

  10. Carole dit :

    Bonjour monsieur Raffarin,

    - Paradoxe du système éducatif .
    Mécontentement : Il y a de quoi. Savez-vous monsieur Raffarin qu’à chaque rentrée des enfants, les parents espèrent gagner à la « loterie ». Prof ou Professeur ???? Je distingue cette sémantique. Prof : aucun respect. Professeur : celui ou celle qui a pour profession de foi l’instruction quelles que soient les consignes inventées au fil des ans (ministres, ministère obscur, pression syndicale, zizanie entre les profs, livres qui ne servent à rien puisque l’on fait des polycops à gogo…… ). Je ne sais si vos petits enfants ont à affronter ces classes où les gosses ont des séquences dans leurs classeurs avec polys à classer. Bordel vaste et incompréhensible. Vous trouvez des parents admiratifs : formidable le prof, il emméne les gamins au musée, formidable il leur apprend la bonne bouffe…… grrrrrr, formidable la fête des peres, meres (quand ils ne sont pas en double), papy, mamy. Ces profs ne sont pas payés pour ca. Ils sont payés pour apprendre à écrire, lire, compter et développer les neurones. C’est leur mission première et on l’a oublié. Puis, vous avez ces parents qui observent, qui compensent et corrigent chez eux les lacunes de notre système. Pour les uns, ravis du bordel, je n’ai pas de solution. Pour les autres, ce qui me désespère : pour les uns, facile de rectifier par soi-même ou par soutien (le pécunier n’est pas un pb). Pour les autres qui se rendent comptent des lacunes et qui n’ont aucuns moyens (intellectuels ou financiers), c’est l’enfer. Et après on parle d’égalité. Une belle fumisterie.

    Conservatisme : vaste débat.
    Qu’a-t-on proposé aux francais comme alternative ? Rien.
    Depuis des décennies, c’est Public ou Privé.
    Le francais aime son école, eh oui, il ne sait pas comment les écoles de l’étranger fonctionnent. Il ne peut pas se permettre de comparer. Depuis le temps qu’on bourre le cerveau avec Public = égalité pour tous et gratuit (faux) et Privé = cathos et niveau incertain (faux), payant (vrai).

    On n’a pas supprimé Instruction Nationale par Education Nationale par hasard, n’est-ce pas ?

    A suivre ………………………….

  11. Carole dit :

    Monsieur Raffarin,

    #•l’égalité ce n’est pas traiter de manière unique, dans un collège unique, des élèves différents. Il faut faire plus pour les plus fragiles. L’égalitarisme peut être injuste ;#

    Justement monsieur Raffarin, on est partis dans tous les sens avec ce collège unique. Mais avant de parler de ce labyrinthe qu’est devenu le collège. Il faut que les enfants, sachent dès le CP « lire écrire et compter ». Il faut avoir été observateur de ce système pendant des années pour découvrir au niveau CM2 que les enfants ont du mal avec l’alphabet ( faites le test dans le désordre en donnant des lettres au hasard, autant en minuscule qu’en majuscule), igual pour les chiffres et les nombres, les tables de multiplication….). Pour beaucoup, c’est le summum de la cacophonie. Le résultat Tapis Rouge pour le market des psy, orthophonistes, grapholotruc et tous les assimilés. Une fabrique nationale de gosses qui ne maîtrisent pas la lecture, normal quand on ne maîtrise pas les lettres et compositions de lettres. Et on nous sort des livres hauts en couleurs, dont le contenu n’est pas fait pour l’incitation et à la lecture et à l’écriture. Quand je pense à ce merveilleux Bosher qui a fait le bonheur de plus d’un élève. Trop simple et pourtant. Les antis diront que cet apprentissage faisait « anônner ». Peut-être au début, mais après ils lisaient et pouvaient déchiffrer. Aujourd’hui, c’est le bordel (sorry) dans nos écoles.

    Et puis ca m’énerve cette phrase « il faut faire plus pour les plus fragiles ». On n’arrête pas de faire plus puisque de plus en plus de gamins deviennent fragiles. C’est bien qu’il y a un malaise non ? Vous n’êtes pas sans remarquer cette cohorte d’ instituts de soutien avec réduction d’impôt (encore une niche qui ne devrait pas exister si l’EN faisait son job) qui fleurissent. Gros chiffre d’affaire. Qui enseigne là-dedans ? des profs ou professeurs ! Une absurdité totale. J’ai été une seule fois parent délégué. Dios quelle découverte. Les excellents et les bons (1/4) 2 mn par élève, mais alors les autres…… entre le social, les parents sont ci et ca (excusez le manque de cédilles), les profs qui geignent (qu’ils changent de job leur ai-je dit), les fameux perturbateurs que l’on ne sanctionnent jamais (ah ben non l’égalité des chances brrrrr)……. on est tombés sur la tête.

    Ce n’est pas rendre service que de traiter différemment. Il y a quelques décennies, on pointait et aidait les 2 ou 3 élèves en difficulté, c’était presque invisible. Aujourd’hui, on pointe les 2 ou 3 meilleurs parce que cela fini par ne pas être normal que 2 ou 3 têtes dépassent. Le monde à l’envers.

    Pour les maths, voici ce que j’écrivais sur un autre blog en réponse à une personne géniale du reste:

    Carole a dit :
    Tmatique,

    #Pas besoin de maths, ni de données trop techniques. En fait, ce dont manquent cruellement la plupart des français, ce sont les bases de l’économie, car personnes ne daignent leur expliquer avec des mots simples et des exemples concrets qu’ils puissent adapter à leur quotidien ou qui touche leur quotidien.#

    Si,si Tmatique, on a besoin de maths. Qu’est-ce que les maths ? La notion de nombre, cet élément si primordial à la civilisation. les maths ne nous font jamais perdre le contact avec la réalité. L’addition, la multiplication (nbres entiers) n’est que bis repetita de l’addition, bref…… Poincaré était incroyablement pédagogue pour l’enseignement de ce langage. On est obligés de constater que pour énoncer/prévoir des résultats, on doit faire appel aux maths. Il faut quand même savoir calculer un minimum pour comprendre l’économie.
    Un ex : Taux de croissance pour la comparaison du PNB. L’Etat x a connu un taux de croissance de 1% alors que l’Etat y est de 0,1% = y a un taux de croissance 10 fois moins élevé qu’x. Si comme le sondage du CREDOC le montre, comment font les individus pour comprendre cela. On a beau annoncer une croissance à 0,6%, pensez-vous que les 49% vont faire ce simple petit calcul pour situer leur pays par rapport à un autre.
    En ce qui concerne les données trop techniques, je suis d’accord avec vous, mais la curiosité aidant, et les moyens mis à disposition (web), je suis certaine que chacun en le voulant peut comprendre. A moins, de n’avoir qu’un vocabulaire relatif et une compréhension un peu délicate.
    C’est pourquoi je peste après l’école qui n’enseigne plus notre langue ni les maths correctement. Encore un autre sujet. Pour le reste de votre commentaire, OK.

    Bref, notre école n’est même plus injuste, elle est devenue folle. L’égalité n’est pas une excuse.

    A suivre.

    Bon je tape vite comme à mon habitude, je ne me suis pas relue, lo siento.

  12. Carole dit :

    Monsieur Raffarin,

    #•dans la classe on fait de l’enseignement, dans l’établissement on doit faire de l’éducation. Pour cela nous devons repenser le métier d’enseignant pour accompagner davantage #

    Monsieur Raffarin, on n’arrête pas de re-re-re-repenser le métier del’enseignant et le contenu de ce qu’il doit avoir entre les mains pour instruire. Quand va-t-on enfin s’arrêter. Où est passé le bilan de la convention UMP avant l’élection de NS ? Vous aviez recu des gens de tous horizons et tellement brillants. Tout ce temps et cette masse de travail est-elle aux oubliettes. C’est désespérant.

    C’est pourtant simple. La rue ne doit pas rentrer dans l’école. Le respect, les règles, la tenue doivent être une exigeance dès qu’un pied franchi le portail (igual pour les profs). En classe, instruction et silence. Fini les classes ou les gamins ont le dos tordu (pour voir le tableau) parce que les tables sont en groupe de 4/6/8, en fer à cheval, le bureau du prof au fond de la classe (si,si cela existe). De l’ordre !

    Et puis, fini ces classeurs détruits au bout de 2 mois avec des feuilles volantes souvant écrasées sous le poids des livres que l’on n’ouvre jamais. Je ne comprends pas pourquoi les cartables sont si lourds pour nos petits, quand on sait que les livres sont rarement utilisés. Ah oui, c’est pour faire croire qu’ils étudient et pour donner bonne conscience aux éditeurs (encore un marché juteux) !

    A suivre.

  13. Zwartepiet dit :

    Encore plus fort que Jeanne d’Arc:

    http://www.cagou.com/blog/wp-content/uploads/2011/01/super-dupont-cover.jpg

  14. Carole dit :

    Monsieur Raffarin,

    #•dans la situation financière de notre Pays il faut choisir : soit payer davantage les profs actuels en repensant leur mission, soit recruter encore plus de profs. Les deux propositions ne sont pas compatibles. Pour nous, la priorité est la revalorisation du métier d’enseignant au bénéfice de la relation maître-élève…#

    Monsieur Raffarin, la situation financière de notre pays était déjà catastrophique, sauf que nous n’avions pas prévu que les agences de notations et les marchés allaient nous bouster le popotin. Cela devait arriver et au final, c’est pas plus mal.
    La solution, dés le début du quinquennat aurait été de supprimer des postes dans le ministère de l’E.N. Vous savez ceux qui restent, alors que le ministre est viré. On a besoin de professeurs bien payés qui instruisent, on n’a pas besoin de mille-feuille administratif qui alourdi avec le nappage syndical indigeste, toute réforme. Je suis certaine que rue de Grenelle, il y a plein de postes inutiles………… On s’est trompés en supprimant des postes d’enseignants, c’est dans les rectorats, ministère et autres lieux bien protégés qu’il aurait fallu faire le ménage. Une entreprise coule quand elle a trop d’improductifs, c’est pareil pour l’Etat. On en a la preuve aujourd’hui.

    A suivre.

  15. Farcouli dit :

    Ils sont culottés ces hommes politiques de la gauche…Nous n’avons pas le droit de répondre à leurs insultes qu’ils lancent depuis bientôt 5 ans sur le president et son action..pas un seul accord…tout est nul pour eux…pourtant que de volontés…que d’espoirs…et quelle activité..!!!
    Vraiment ,j’espere que nos compatriotes sauront remettre de l’ordre dans ce triste spéctacle que nous donne Monsieur Hollande et sa bande…
    Pour clore ce spéctacle Madame Eva Joly nous lance des propos souvent incohérents..pourtant c’est une avocate ???je ne suis qu’un manuel avec un certificat d’étude…j’ai une toute autre opinion de l’avenir du monde….de la société..qui doit réagir si elle ne désire pas sombrer…
    Merci,monsieur le premier ministre de votre action…surtout pour votre région du poitou…?

  16. jany dit :

    Lu dans Le Figaro

    Pour se marier, il devait se convertir
    AFP Mis à jour le 07/01/2012 à 14:01 | publié le 07/01/2012 à 12:49 Réactions (55)

    Pour épouser sa compagne marocaine et rendre le mariage valide au Maroc, un Français habitant Aubervilliers en Seine-Saint-Denis s’est vu demander par la mairie un document qui nécessitait sa conversion à l’islam, indiquent l’intéressé et la mairie.

    Frédéric Gilbert, journaliste, qui désirait se marier avec sa compagne marocaine, Hind, avec qui il a une petite fille, devait fournir à la mairie « un certificat de coutume » délivré par le consulat du Maroc, qui exige une conversion à l’islam. « La mairie m’a demandé un certificat de coutume. Or ce certificat n’est délivré par le consulat que lorsqu’on accepte la conversion à l’islam, ce que j’ai refusé car c’est contraire à l’esprit de la République française », a dénoncé le journaliste, qui se dit « laïc intégriste » et « fils de curé défroqué ».

    Le maire d’Aubervilliers est « tombé de sa chaise »

    Le consulat général du Maroc à Paris rappelle que parmi les documents à fournir pour obtenir le certificat de coutume figure l’ »Acte de conversion à l’islam du futur conjoint pour la Marocaine désirant se marier avec un non musulman ». « Ce que je conteste, c’est que les maires puissent exiger un document qui demande la conversion à l’islam », a expliqué le journaliste, dénonçant un « excès de zèle » des services d’état civil. « J’ai téléphoné à quelques amis qui se sont mariés avec des Marocaines ou des femmes d’autres nationalités et qui se sont dits ‘Tant pis, on se convertit’ », a-t-il regretté.

    « La loi dit que pour réaliser un dossier de mariage, dès lors que l’un des conjoints est étranger, il faut un certificat de coutume », a expliqué le maire PS d’Aubervilliers, Jacques Salvator, à l’Agence France-Presse. L’élu a avoué cependant « être tombé de (sa) chaise » en apprenant les conditions soumises à son administré. « Il n’est pas normal de se soumettre à des exigences confessionnelles pour se marier avec un homme ou une femme étrangère », a-t-il dit.

    Les amoureux ont décidé de passer outre ce document, puisque le mariage va être célébré le 14 janvier et le maire y assistera pour « témoigner de (son) soutien au couple ». Sans certificat de coutume toutefois, « le mariage n’aura pas de valeur légale au Maroc », a regretté le futur marié.

    ****************
    L’important est que ces deux êtres puissent se marier dans une république qui accepte les différences…
    L’indonesie qui est le pays a majorité musulmane le plus peuple reconnaît le mariage civil…

    Le Maroc aurait besoin de s’éveiller…

    Bien cordialement,

    jany

  17. jany dit :

    TVA sociale : Borloo « très prudent »

    Nous pouvons constater que Jean-Louis Borloo est encore une nouvelle fois prudent…

    Quand pense-t-il devenir un peu plus vaillant ?

    Il est possible d’être prudent et de permettre au dialogue, a la réflexion de s’installer.

    La TVA Sociale bien comprise, bien pensée, peut permettre au pays de trouver des méthodes de financement plus adaptées a notre temps.

    Jany

  18. nardari dit :

    Les problèmes étaient prévisibles depuis le début de l’installation de cette usine,elle aurait du être
    logiquement dans le nord, prés du producteur d’aluminium et des usines d’assemblages de moteurs de
    Renault et P S A, ou éventuellement le long de la vallée de la Seine ou il y a d’autres usines Renault.
    Même si cette installation a permis la création d’emplois en nombres le département n’avait pas la main- d’oeuvre requise pour ce genre d’usine.Le gros des salariés sont venu de chez Renault avec un maximum de Cégétiste qui font la pluie ou rarement le beau temps dans ce genre d’installation.Les industriels sont mieux à même d’organiser leur besoins d’implantations, que le forcing des politiques
    qui souvent amènes au désastre. De mémoire, je pense que ce fut la dame de gauche Ediht CRESSON
    qui a imposé tout cela. Avec le grenelle de l’environnement, les problèmes perdureront encore longtemps et la reconversion a trouver, casseroles, jantes et toutes pièces en alu, sont toujours possibles.
    Cordialement
    Amédée NARDARI

  19. LAVERRE dit :

    Admirez la jeunesse: http://youtu.be/lo8vEkZyhlk

    Eight Superstars (八大巨星) is a singing Group from Malaysian 唱片公司 Wayang Tinggi Corporation (威扬集团)。曾经加入八大巨星的歌手计有:罗宾,谢采妘,罗时丰,小凤凤,邓智彰,焦恩俊,卓依婷,关德辉,陈虹华,庄学忠,郭美君,江家荣,…

  20. Claude dit :

    Cher Jany,

    La TVA sociale peut être une bonne solution. Mais si les vraies réformes ne sont pas menées tambour battant ce ne sera qu’un handicap de plus pour la France en confisquant une fois encore du pouvoir d’achat et par conséquent de l’activité sans avoir le moindre impact sur la création d’entreprises. Ce qui fera d’un coup de TVA sociale un coup d’épée dans l’eau. Plus de TVA sur moins de valeur ajoutée ça donne toujours moins de TVA.

    Il faut que les entreprises puissent envisager l’avenir avec sérénité sinon aucune des mesures envisagées par la droite comme par la gauche ne seront efficaces. Dans notre pays on croit toujours solutionner les problèmes en en accentuant les causes.

    Ce qui est intelligent est souvent le contraire de ce qui semble malin au premier abord. Ce n’est pas en alourdissant leurs canots de sauvetage ni en chargeant les bateaux jusqu’au dernier pont de gilets de sauvetage que l’on rend les bateaux plus navigants ni plus surs. Ne faisons pas de nos entreprises des chèvres de monsieur Seguin tellement entravées par le poids de l’état qu’elles sont sans défense.

    Rendons de la liberté d’entreprendre et libérons le travail et le libéralisme fera le reste. Et surtout, laissons les entreprises faire du gras avant de distribuer leurs espoirs de profits sans les avoir engrangés.

    Entre nos trois mille trois cent quatre-vingt-dix pages de Code du travail et les 80 pages du Code du travail suisse, il y a 3310 pages de trop. Supprimons en au moins 1500 et ça ira mieux (j’ai encore mon Code du travail Dalloz de mes études et il a l’air riquiqui avec ses 720 pages à côté de la dernière édition et ses 3391 pages responsables d’au moins la moitié du chômage en France). Supprimons aussi les seuils qui découragent le passage de 9 à 10 salariés puis de 49 à 50.

    Remettons l’économie au programme des collèges (en formant les professeurs pour qu’ils distinguent la propagande marxiste de l’initiation à l’économie). Et incitons les parents à lire les cours de leurs enfants.

    Cordialement,
    Claude
    PS – ceux qui doutent que l’on peut très simplement et très facilement initier les enfants aux fondamentaux de l’économie peuvent aller sur mon site voir mes anciens cours que tous mes élèves de 4ème bien plus pragmatiques que les adultes assimilaient parfaitement (et de nombreux parents aussi, dans la foulée). Beaucoup de mes élèves demandaient l’option éco en seconde et leurs professeurs d’économie du lycée les trouvaient très motivés.

  21. Ernest Gransagne dit :

    Bonjour

    un sujet qui pour moi est essentiel : le retour à notre laïcité.

    Que viennent faire, aujourd’hui ces « commémorations » en tous genre -les génocides, les fausses luttes anti islamiques, ou pro islamistes, Jeanne d’Arc, la viande hallal dans nos écoles- etc…

    Nous perdons notre identité.

    Notre belle laïcité mise en place en 1905 est bafouée un peu plus chaque jour.

    La religion ne doit pas devenir un sujet, un enjeu, un prétexte, elle doit être respectée, mais ignorée sur la place publique. Elle doit rester intime. Seulement cela.

    Si la France ne comprend pas que notre laïcité faisait partie de sa force, c’est que nous sommes entrain de glisser dans des abîmes contraires à nos convictions, c’est à dire : la lutte pour la liberté dans la démocratie.

    Vous avez vu l’Egypte ? Il y a de quoi être fier ? Et la Tunisie ? Et la Syrie ?

    Nous ne nous en sortirons pas sans laïcité.

    Pour cela il faut être sans faille avec l’emprise sourde des religions.

    Je pense qu’il est déjà trop tard.

    Jeanne d’Arc est en trop.

    Il faudrait je pense redevenir sérieux.

    Ernest

  22. jany dit :

    Lu dans Le Figaro

    L’ambassadeur turc de retour à Paris
    AFP Publié le 08/01/2012 à 10:22 Réagir

    L’ambassadeur de Turquie en France, Tahsin Burcuoglu, rappelé à Ankara après l’adoption le 22 décembre au Parlement français d’une proposition de loi punissant la négation du génocide arménien sous l’Empire ottoman, est rentré à Paris. « L’ambassadeur a achevé les consultations pour lesquelles il avait été rappelé et il est rentré samedi en France », a indiqué le porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères, Selçuk Ünal. « Il doit reprendre les travaux en France » pour empêcher que le texte ne soit adopté au Sénat, a-t-il ajouté.

    Le texte a été inscrit la semaine dernière à l’ordre du jour du Sénat après une décision du gouvernement français et a de fortes chances d’être définitivement voté, car il est également soutenu par la gauche, majoritaire au Sénat. La proposition de loi punit d’un an de prison et d’une amende la contestation des génocides reconnus par la loi. Elle ne désigne pas spécifiquement le génocide arménien, mais celui-ci est le seul à être reconnu sans que sa négation soit déjà réprimée par une loi spécifique.

    La Turquie réfute ce terme de génocide même si elle reconnaît que des massacres ont été commis et que quelque 500.000 Arméniens ont péri en Anatolie entre 1915 et 1917 – les Arméniens évoquent 1,5 million de morts. Après le vote au Parlement, la Turquie a annoncé avoir gelé sa coopération militaire et politique avec la France et une nouvelle salve de représailles est à prévoir si le texte passe au Sénat. Le vote du texte a été poussée par le président français Nicolas Sarkozy, accusé de vouloir s’attirer la sympathie des quelque 500.000 Français d’origine arménienne a l’approche du scrutin présidentiel du printemps.

    ***********
    J’ai toujours été pour le Partenariat Privilégié avec la Turquie et contre l’entrée de ce pays dans l’Union…
    Cela depuis longtemps, même du temps du questionnement du Président de la République Jacques Chirac…

    Si nous n’avons pas a donner de leçon de démocratie a ce pays, nous sommes en droit de lui demander de respecter nos sentiments, notamment sur le génocide…

    Que les industriels et les commerciaux ne s’inquiètent pas, le commerce ou l’industrie ont depuis longtemps oublie les soubresauts de la politique des couloirs de la diplomatie.

    Bien cordialement,

    Jany

  23. Dominique M dit :

    Bonjour Monsieur le Premier Ministre,
    Bonjour à tous,
    A bien réfléchir, la question de l’école est symptomatique de notre manière d’approcher les questions clés de notre société.
    Pour faire court, l’école se trouve au cœur de tous les débats:
    1. Quelle est la place de l’école dans l’éducation des enfants?
    2. Quelles sont les missions des enseignants en rapport avec celles des parents?
    3. L’école doit-elle inculquer des connaissances ou développer la conscience citoyenne?
    Malheureusement, ces questions sont polluées par des débats dont l’école est la victime et qui pourrissent le climat en son sein.
    En premier, l’y mets la manipulation idéologique, depuis le contenu des ouvrages scolaires jusqu’au recrutement des enseignants et aux directives pédagogiques. Mais aussi sur la question des moyens, naturellement entendus d’abord comme financiers et liés au nombre et à la rémunération des enseignants.
    Pour en sortir, il y a pourtant une solution simple. D’abord sortir de cette ineptie de grand service public à la soviétique, tant dans sa gestion que dans sa fossilisation idéologique. Ensuite, en finir avec les effets d’annonce et les prés carrés de quelques illuminés pseudo pédagogies. L’enseignement est un droit et un devoir et personne n’en a le monopole. C’est donc à l’Etat de définir un cahier des charges sur les objectifs et le contenu de l’école. Ensuite, il lui appartient de passer des conventions avec les acteurs capables de mener à bien la mission, en favorisant l’expérimentation, la déconcentration, la décentralisation et la transparence sur les résultats. Et de donner aux parents un chèque éducation à remettre à l’institution qu’ils auront choisi pour leur enfant.
    Nous aurons ainsi quelques chances que nos enfants aient un avenir meilleur que celui que leur réserve l’école d’aujourd’hui où seuls réussissent les enfants des enseignants et quelques privilégiés qui ont la chance d’avoir des parents attentifs et présents.
    On sait bien que lorsqu’une question pose problème, il faut avoir la sagesse de recourir à l’expérimentation pour dégager des solutions nouvelles. Pourquoi l’école ferait-elle exception?
    Bonne journée,
    Dominique M

  24. jany dit :

    Vieillir semble difficile pour les hommes,
    Les mensonges d’une vie deviennent des traits de vérités…

    jany

  25. jany dit :

    Selon l’AFP

    Les chrétiens du Nigeria craignent un retour à la guerre civile
    Les responsables des chrétiens du Nigeria ont averti que la multiplication d’attaques d’islamistes contre des églises et des fidèles, qualifiées de « nettoyage religieux » et qui ont fait des dizaines de morts, pourrait mener à une guerre civile comme dans les années 60.
    augmenter la taille du textediminuer la taille du texte
    Photographe : Sunday Aghaeze :: Une église partiellement détruite après un attentat au Nigeria le 25 décembre 2011. photo : Sunday Aghaeze, AFP

    Depuis Noël, six attaques ont visé des chrétiens faisant plus de 80 morts. La majorité d’entre elles ont été revendiquées par le mouvement islamiste Boko Haram, qui veut imposer la charia (loi islamique) dans l’ensemble du pays, le plus peuplé d’Afrique avec 160 millions d’habitants.

    « Ce type d’évènements nous rappelle les débuts de la guerre civile qui a eu lieu au Nigeria », a déclaré samedi Ayo Oritsejafor, chef de l’Association chrétienne du Nigeria (CAN), regroupant protestants et catholiques.

    Il faisait allusion à la sanglante guerre sécessionniste du Biafra qui avait fait environ un million de morts de 1967 à 1970.

    Dans la capitale fédérale Abuja, les fidèles étaient fouillées dimanche et devaient passer dans des portiques détecteurs de métaux avant d’entrer dans les églises. Ces mesures de sécurité ont déjà été mises en place il y a plusieurs semaines.

    Dans la capitale économique, Lagos, qui n’a pas pour le moment été frappée par des attaques anti-chrétiennes, des conseils de prudence ont été donnés aux fidèles.

    Convoquée d’urgence samedi, une réunion de responsables chrétiens a conclu que « le schéma de ces tueries nous fait effectivement penser à un nettoyage ethnique et religieux systématique », avait ajouté M. Oritsejafor. « Nous avons le droit légitime de nous défendre (…) quoiqu’il en coûte », a-t-il averti.

    Attentats et affrontements se sont multipliés, faisant une trentaine de morts dans plusieurs Etats du Nord-Est après l’expiration mercredi soir d’un ultimatum des islamistes exigeant que les chrétiens quittent le Nord du pays, majoritairement musulman.

    Joueurs de poker tués

    Cette escalade meurtrière fait craindre une guerre des religions dans un pays qui compte autant de chrétiens que de musulmans. Les premiers sont majoritaires dans le sud et les second dans le nord.

    Dans l’Etat d’Adamawa (nord-est), les autorités ont réagi aux violences en imposant samedi un couvre-feu de 24 heures.

    C’est dans cet Etat qu’a eu lieu l’attaque la plus meurtrière des derniers jours avec la mort de 17 personnes vendredi à Mubi, selon des témoins, lors d’un rassemblement de chrétiens en deuil. La police a établi le bilan à 12 morts.

    Une autre attaque a été perpétrée vendredi soir par des hommes armés dans une église de Yola, capitale du même Etat d’Adamawa, faisant au moins 10 morts parmi les fidèles, selon un responsable chrétien.

    Toujours dans le Nord, une autre attaque avait fait six morts, d’après des témoins, jeudi, parmi des fidèles réunis en prière dans une église de la ville de Gombe, dans l’Etat voisin éponyme.

    Et samedi soir, des islamistes présumés ont tué trois chrétiens qui jouaient au poker près d’une église dans le nord-est du Nigeria.

    L’attaque a eu lieu dans la ville de Biu, dans l’Etat de Borno. Cette zone est une des régions placées sous état d’urgence depuis le 31 décembre.

    Deux hommes à bord d’une moto, membres présumés du mouvement islamiste Boko Haram, ont tiré sur un groupe de Chrétiens jouant au poker dans un hôtel abandonné près d’une église, dans la banlieue de la ville. Trois fidèles ont été tués et sept blessés.

    Les dernières attaques « sont l’une des conséquences de la fin de notre ultimatum » demandant aux chrétiens de partir des régions où ils sont en minorité, avait déclaré vendredi à la presse Abul Qaqa, porte-parole de Boko Haram.

    ***********
    Le Nigeria est un grand pays qui a beaucoup de richesse dans son sous-sol, des richesses qui amènent le peuple impatient a réfléchir a son destin, a réfléchir au partage de celles-ci et aussi au progrès…
    Il existe un fosse incroyable entre la richesse qui s’expose et le regard de la rue.

    Dans le même temps, les religions attisent les tensions, les pensées sont facilement manipulées…
    L’homme est un grand enfant qui peut devenir très dangereux quand l’endoctrinement lui voile les yeux.

    Je pense que si le gouvernement ne fait rien contre ses petites guerres internes, nous pourrions voir apparaître une très grande insécurité dans ce pays et remettre en cause le développement.

    Le Nigeria doit développer ses valeurs de progrès dans le court et moyen terme, dans plusieurs années il sera face a sa démographie…

    Bien cordialement,

    jany

  26. jany dit :

    Cher Claude,

    La TVA Sociale n’est qu’une partie des nécessités de reforme, il est certain qu’il y a un grand nombre de reformes a conduire dans le même temps pour retrouver une politique industrielle et commerciale plus dynamique, une gestion globale plus saine…

    La tache est si vaste que je ne suis pas certain que nos politiques et nos industriels pourront en prendre le chemin…Il faudrait qu’il y ait un sentiment d’unité…Cela est une utopie…

    Bien cordialement,

    jany

  27. Zwartepiet dit :

    Réponse à LAVERRE:

    « Do the Hustle » (The Dance)… ou comment purger sa peine dans la joie et la bonne humeur!

    http://www.youtube.com/watch?v=u-FhczpCZ84

    Que les pensionnaires des Baumettes, de Fleury-Mérogis, la Santé, etc. en prennent de la graine!

  28. Claude dit :

    Mon cher Jany,

    Alors si c’est une utopie il faut laisser tomber la TVA sociale. Il faut laisser tomber tout ce qui amenuise le pouvoir d’achat et laisser notre pays mourir à petit feu. Moins on le pressure plus l’agonie sera longue (mais douloureuse).

    Il n’y a pas d’issue si nous ne rendons pas le travail attractif pour les salariés d’une part et compétitif face à celui de nos concurrents d’autre part afin de lui trouver des débouchés en France mais surtout à l’étranger. Jetons le slogan idiot « achetons français ! » et adoptons « fabriquons français et vendons le… à n’importe qui !). Laissons les entrepreneurs travailler, faire leur métier et ils ont tellement de talent qu’ils feront ce qu’il faut. Une fois de plus aujourd’hui, les syndicats, quelle que soit la qualité de leurs grands leaders, ont prouvé qu’ils préféraient le suicide plutôt que de renoncer à leur idéologie vieille d’un siècle pendant lequel elle n’a jamais démontré qu’elle était bonne pour qui que ce soit en dehors de ceux qui tapent dans leurs caisses ou qui profitent du système. Regardons autour de nous et nous verrons que le syndicalisme peut aussi être vertueux ailleurs.

    S’il n’y avait pas eu la crise, tout ce qu’avait entrepris Sarkozy dans les premiers mois de sa présidence et notamment la loi TEPA allait dans ce sens là. C’était simple et, sans la crise, ça aurai probablement marché pour amorcer le cercle vertueux. La preuve ? Tous ceux qui ont endetté la France ont dit que c’était mauvais. Ils avaient peur que ça réussisse.

    Voilà 30 ans (depuis 1982) que moi et quelques autres nous disons que créer de la croissance par une consommation non financée nous mènera directement au sous-développement. Voilà, sans un sursaut citoyen de tous, nous y sommes. Une simple ménagère à la place de nos présidents et nos chefs de gouvernement pendant 20 ans aurait fait mieux qu’eux. Elle n’aurait pas su qui était Keynes et n’aurait donc pas fait du keynésianisme à contre temps. Ce brave homme aurait d’ailleurs pensé exactement comme nous s’il avait vécu 20 ans de plus. Il savait qu’il faut s’endetter pendant les crises pour les amortir puis qu’il faut rembourser aussitôt qu’on le peut pour se préparer à la crise suivante. Nous avons continué à nous endetter en dehors des crises. Et nous fumes fort dépourvus quand la bise fut venue.

    Je sais qu’il faut peu de chose pour initier un cercle vicieux et qu’il n’en faut pas plus pour au contraire susciter le début d’un cercle vertueux. Alors allons-y ! Laissons les rêves d’humanisme bidon à ceux qui en ont les moyens. Maintenant il est temps de mettre les Hommes de France au travail et l’avenir s’occupera d’eux.

    Ce n’est pas une poignée de gens qui crient « danger ! » qui vont tout changer. Alors on verra bien quelle est la capacité de survivre à court et moyen terme de la France. A long terme elle s’en est toujours sortie.

    Cordialement,
    Claude

  29. Zwartepiet dit :

    Sans doute l’un des plus grands textes philosophiques, par l’écrivain russe Fyodor Dostoïevski:

    Le Grand Inquisiteur

    http://bibliotheque-russe-et-slave.com/Livres/Dostoievski%20-%20Le%20Grand%20Inquisiteur.htm

    Pour une exégèse succincte de ce récit:
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Grand_Inquisiteur

    Par delà une critique anti-cléricale, on peut y lire, de manière plus générale, la critique du Pouvoir –qu’il soit religieux, politique ou sociologique… Il suffit, par exemple, de remplacer les « pains » par les « emplois » et le « miracle » par « populisme ».

    Zwartepiet

  30. jany dit :

    Cher Claude,

    Ce que vous écrivez beaucoup le répète depuis des années…
    Il faut du temps au temps…

    Par contre, vous n’êtes pas oblige de vous enlaidir en parlant « Humanisme bidon ».
    Laissez les « humanistes » faire leur cheminement de pensée, ils ne sont peut-être pas a des lieux de ce que vous écrivez…

    Bien cordialement,

    jany

Laisser un commentaire


 
 

Recherche

 

Calendrier

janvier 2012
L Ma Me J V S D
« déc   fév »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Syndiquer ce Blog