Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

22 commentaires

  1. Sylviane VALENTE / de GREGORIO dit :

    Bonjour, Monsieur le Premier Ministre, Cher Jean-Pierre,
    Bonjour, Madame Anne-Marie RAFFARIN,
    Bonjour à Tous les Amis du Carnet de J.P R?

    « Voeux à mes amis chinois »,

    Quelqu’un a écrit que le Nouvel Chinois se déroulait le 23 Janvier, en cette Année du Dragon,
    Alors, et selon leur coutume, est-il recommandé, d’adresser les voeux, « avant » ?

    Auquel cas, je me joins à vous pour souhaiter une excellente année sous le signe du Dragon,
    à nos Amis Chinois et tout particulièrement à HUAN HUAN et YUAN ZI les 2 merveilles Pandas
    hébergées au sein de la famille d’accueil DELORD au Zoo de BEAUVAL §

    C’est un magnifique cadeau que nous a fait la Chine, mais n’est-ce-pas curieux que cela ne soit :
    « qu’un prêt » de 10 ans ? Et pour quelle (s) raison (s), Monsieur le Premier Ministre ?
    Devrons-nous « les rendre » (quelle horreur !) au bout de dix ans ?

    BONNE ANNÉE 2012 – BONNE ANNÉE DU DRAGON

    et avec un peu de retard :
    BONNE ANNÉE à nos Amis Orthodoxes qui ont fêté le Nouvel An, le 15 Janvier, me semble – t’il ?

    Bien Fidèlement, Monsieur le Premier Ministre, et Cher Jean-Pierre !

    Sylviane

    N. B. : S’il vous plait, Monsieur et Madame RAFFARIN (puisque vous avez co-écrit le livre destiné à vos amis chinois),
    Quelle est la traduction de votre message de voeux ?

  2. Jacques D'Hornes dit :

    Bonne année à nos Amis Chinois.

    新年好 Bonne année !

    福禄寿 Bonheur, prospérité, longévité

    Jacques

  3. Meilleurs Voeux 2012...! dit :

    Bjr Jean-Pierre Raffarin…!

    [...] Incroyables et magnifiques ces signes chinois…!

    Excellente année 2012,elle sera riche,@+…!

  4. Meilleurs Voeux 2012...! dit :

    http://videos.tf1.fr/jt-13h/nouvel-an-chinois-les-dragons-hantent-la-cite-interdite-6944961.html

  5. Ernest Gransagne dit :

    Mais chère Sylviane, ces pandas sont avant tout chinois ! Ils sont en quelque sorte des « ambassadeurs » d’une cause perdue ou tout au moins en grande difficulté.

    Il faut donc les considérer comme des « expatriés » qui remplissent une mission à l’étranger.

    Je ne comprends pas votre envie de vous les « accaparer » à tout jamais ? C’est cela qui serait une « horreur ».

    Ernest

  6. jany dit :

    Souhaitons a nos amis chinois du monde un Joyeux Nouvel an 2012
    Cette année, la date sera le 23 Janvier, une année du dragon d’eau avec tout le symbolisme qu’il porte…

    Une année du bonheur, la longévité avec une belle sante, la réussite dans les affaires…

    Il y aura beaucoup de cérémonies dans le monde, sur tous les continents…

    Le Dragon 龙 (lóng), symbole de l’empereur de Chine est plus excentrique que les autres, idéaliste, et née avec l’idée qu’il est parfait et inflexible. Ils est également agressif et déterminé ; faire ce qu’il veut est une seconde nature chez lui. Il s’entend bien avec le Singe et le Rat, et très mal avec le Chien.

    Personnalités nées sous le signe du Dragon :
    Andy Warhol, Chuck Norris, Colin Farrell, Courteney Cox, Courtney Love, David Hasselhoff, John Lennon, Keanu Reeves, Kirk Douglas , Lenny Kravitz, Michael Douglas , Michelle Obama, Mickey Rourke, Mr. T, Nicolas Cage, Patrick Swayze, Rihanna, Ringo Starr, Ronaldo, Russell Crowe, …

    Bien cordialement,

    jany

  7. jany dit :

    Luc Chatel dans un entretien a repondu:

    Estimez-vous que François Hollande est en train de se «ségoléniser»?

    Sa campagne est impréparée et improvisée. Il navigue à vue. Un chef doit décider, proposer, tracer le chemin. Il ne doit pas être en permanence sur la défensive, dans l’approximation, la main qui tremble. Martine Aubry, dans une interview récente, assurait que son «seul souci» était de «faire élire Hollande». Cette phrase en dit long sur la confiance du parti sur son candidat. Vous avez «aimé» Jospin 2002, vous avez «aimé» Royal 2007, vous allez adorer Hollande 2012 !

    **************
    Qu’est-ce qui peut rendre soucieuse Martine Aubry ?
    Le « flou » de François Hollande, ses idées changeantes ou son petit cote Ségolène ????

    Méfions nous quand même, il arrive que des tocards soient a l’arrivée…

  8. Jean-Pierre Raffarin dit :

    Sylviane : « Bonne et généreuse année du Dragon, à mes amis chinois, que vive l’amitié sino-française ! »

  9. Claude dit :

    Cher Ernest,

    Vous dites : « Mais chère Sylviane, ces pandas sont avant tout chinois ! Ils sont en quelque sorte des « ambassadeurs » d’une cause perdue ou tout au moins en grande difficulté. »

    Désolé je ne comprends pas le sous-entendu. De quelles cause perdue voulez vous parler ? Perdue pour la Chine ? Perdue pour la France ? Je vous saurai gré de préciser votre pensée.

    Pour moi ces deux pandas sont une marque d’amitié et de confiance que nous fait la Chine en nous confiant deux magnifiques spécimens d’une espèce qui est l’un des symboles de la Chine. Ce sont les ambassadeurs de la Chine et de rien d’autre. Certains chinois de mes amis me disent que c’est le symbole de la Chine le plus unanimement reconnu par les chinois. Je m’en remets à eux.

    Nous allons ainsi participer financièrement à la protection de cette espèce qui est également le symbole du « Fonds mondial pour la vie sauvage » (WWF).

    Vous avez raison : nous allons les rendre à l’issu du contrat de 10 ans (rien n’empêche d’imaginer nos Présidents respectifs renégocier la location de leurs petits frères dans 10 ans). Et, même; s’ils font de petits pandas (donc français par le sol) nous les enverrons en Chine pour qu’ils soient acclimatés à la vie sauvage. Ce sera sympathique d’avoir des pandas francophones ambassadeurs de notre pays auprès des pandas nés en Chine.

    Pour le parc zoologique qui les accueille c’est tout à la fois un coup de pouce à la protection des pandas mais c’est aussi une opération commerciale qui consiste à attirer un grand nombre de visiteurs afin que l’opération lui soit rentable et profitable (ce qui est le but de toute entreprise, y compris à vocation écologique).

    Cordialement,
    Claude

  10. jany dit :

    A 380 Fissures

    L’Agence européenne de la sécurité aérienne a recommandé vendredi l’inspection de près de la moitié des Airbus A380 après la découverte de nouvelles fissures sur la voilure des très gros porteurs de l’avionneur

    ********
    Il est certain que les techniques et méthodes de fabrication évoluent.
    Construire un avion n’est pas une chose simple, il y a beaucoup de sous-con tracteurs et le partage des responsabilités au niveau des partenaires est important.

    Ce qui est bien aujourd’hui, c’est que l’information des usagers se fait sur Internet en temps réel, cela oblige les constructeurs a réagir vite afin de ne pas ternir l’image de leur avion.
    L’A380 est un bel avion, une belle invention et construction des hommes…

    Mais nous ne devons pas oublier que le risque existe toujours et qu’il reste important de qualifier et requalifier le personnel en cours d’études et en cours de fabrication.

    Peut-être que les termes de QUALIFICATION et de RE-QUALIFICATION ne vont pas etre compris dans le sens dans lequel je les emploie…
    Par expérience, j’ai pu ressentir que depuis plusieurs anneesqu’il y a un léger flottement dans les domaines du CONTROLE QUALITE…

    Ce n’est pas un problème de temps, c’est plus un problème de moyens et de qualification du personnel.

    Certaines grandes entreprises l’ont compris, les spécifications, les procedures sont présentes, par contre le DRH, les decideurs, sont restes aux vieilles méthodes de recrutement « postes et coûts » en oubliant de prendre en compte la QUALITÉ.

    Il y a un mur entre les méthodes de management de la direction et les outils de son déploiement dans l’entreprise…

    Nous revenons donc au point crucial de la formation et de la chaîne du savoir…

    Inacheve…car le problème est profond…car il touche la re-qualification de notre offre industrielle et commerciale…

    Bien cordialement,

    jany

  11. VALENTE / de GREGORIO dit :

    Bonjour, Monsieur le Premier Ministre et Cher Jean-Pierre,
    Bonjour à Jacques,
    Bonjour à Ernest,
    Bonjour à tous les Amis du Carnet !

    Jacques, est-ce la traduction de la carte de voeux de notre Premier Ministre Préféré,
    que vous nous proposez sur votre post du 21 janvier à 6 h 11 ?
    J’ai cru comprendre que vous parlez chinois, mandarin ? Bravo, encore une fois :
    un vrai puit(s) de sciences, notre cher ami Jacques !

    Cher Ernest, non je ne veux pas m’approprier les merveilles Pandas, oui ils sont
    de magnifiques « ambassadeurs », à l’image de notre Premier Ministre Jean-Pierre RAFFARIN, leur parrain,
    mais je trouve toujours, horrible, de les déplacer, de les expatrier à nouveau, au bout de dix ans
    (si toutefois, par bonheur, tout va bien pour eux !!!!). Ne croyez-vous pas que ce serait un arrachement,
    une souffrance injuste et inhumaine pour EUX, eux-mêmes, pas pour nous leur pays d’accueil ?!

    Sachez, Cher Ernest, mais je suis persuadée que vous aviez deviné, que je partage totalement votre indignation
    quant à la souffrance, l’horreur que subissent tous les « animaux », nos amies les bêtes, oui vous avez
    mille fois raison, ils souffrent à cause de notre « bêtise », de notre violence quotidienne,
    et les ours abattus dans les pyrénées, c’est un massacre ignoble, atroce !
    Nous ne devons en aucune manière tolérer ces massacres !

    Mais précisément nos Pandas – Ambassadeurs, ne sont-ils pas les dignes et magnifiques représentants
    (Ambassadeurs, oui !) de tous leurs frères animaux ?
    C’est en leur accordant la grandiose place qu’ils méritent très justement,
    qu’ils contribueront à préserver et protéger la cause animale ?
    Il a toujours fallu des « idoles » pour susciter une admiration, une protection (animale),
    et aujourd’hui, plus que jamais !
    Merci donc, à nos Amis Pandas Chinois !

    Á propos, n’est-ce pas cela aussi ‘l’Humanisme » l’amour de l’Homme mais aussi de nos Amies les Bêtes ?

    Bien Amicalement à Vous Chers Jacques, Ernest et vous Tous, Amis du Carnet,

    Bien Fidèlement à notre Premier Ministre Préféré !

    Sylviane

  12. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Chère Sylviane,

    De bonnes réflexions !

    Oh non ! Je ne parle ni le chinois, ni le mandarin, et je le regrette bien. En ce qui concerne d’ailleurs ses vœux, Monsieur Raffarin nous a apporté la traduction.
    Ce que j’ai écrit provient tout simplement d’un « copié/collé » récolté sur un site d’origine chinoise que je fréquente surtout quand notre hôte est en déplacement en Chine. La seule expression chinoise que je connaisse vraiment est d’ailleurs celle-ci : 拉法兰 – Faites-en un « copié/collé », et transposez le sur un moteur de recherche web international et vous verrez à quoi il correspond… Tout simplement à Jean-Pierre Raffarin, et cela me permet de le suivre dans son actualité en Chine, avec bien souvent une traduction loin d’être parfaite, ce qui est dommage mais on ne peut pas tout avoir.

    Par ailleurs, je ne connais pas du tout le cycle de reproduction de nos amis Pandas, mais je pense que les mesures prises quant à la durée de leur séjour et aussi la séparation avec leurs éventuels enfants résident sans doute et surtout pour éviter quelques problèmes de consanguinité qui pourraient être néfastes pour la survie de cet animal si rare.

    Je vous souhaite une bonne fin de week-end.

    Bien amicalement

    Jacques

  13. Ernest Gransagne dit :

    Chère Sylviane, nous sommes en parfaite osmose sur le rôle de l’animal aux côtés de l’homme.

    Quand à Claude -qui fait partie selon mon point de vue, de l’animal le plus mal fini de la Terre : l’homme – il me somme de m’expliquer !

    Je m’explique : Aucun sous-entendu Claude. Je ne pratique que très rarement les sous-entendus d’ailleurs.

    La cause perdue à laquelle je faisais référence était, vous auriez pu le ressentir, celle des pandas eux-mêmes qui sont en voie d’extinction, tout simplement.

    Comme toujours, Claude, vous n’écoutez pas, vous n’analysez pas, vous ne ressentez pas ce que les autres disent, vous êtes aveuglé par votre PROPRE discours qui vous monte à la gorge. Alors ça vous étouffe et vous crachez.

    Cool Claude, respirez…. avalez calmement, respirez encore…. là…. ça va mieux ? Une petite tisane ? Cool Claude…. ne mordez pas tout le temps, bon dieu. Prenez exemple sur les pandas ou sur n’importe quel autre mammifère…. ils vous en apprendront, eux !

    Ernest c’est de l’humour !

  14. Ernest Gransagne dit :

    Et oui Jany…..

    qualité…. retour d’expérience…. et compétence. Tout cela a un coût. Il faut aussi du temps pour développer de telles machines.

    Un avion tel que le A380 est développé sur ordinateurs. Un ou deux protos et hop ! on commercialise. Autrement dit « l’endurance » est faite chez le client.

    Si les critères du « modèle informatique » ne sont pas suffisamment performants, si on veut gagner un peu de sous…. si…. si…. si…. il arrive ça : la pièce casse avant l’heure. Et pourtant on aurait pu faire autrement.

    Qui décide, qui valide, qui ? L’ingénieur responsable projet ou le mec « grassement payé » qui ne sait même pas comment ça marche ?

    Je ne possède pas exactement toutes les réponses, mais je pense Jany que si nous le savions, nous serions encore bien plus effrayés.

    Ernest

  15. jany dit :

    Cher Ernest,

    Nous sommes nous aussi en phase et en complète compréhension pour ce qui concerne les études et la fabrication dans le Monde industriel…

    Quant a Claude….aussi malheureusement…

    Bien cordialement,

    jany

  16. VALENTE / de GREGORIO dit :

    Monsieur le Premier Ministre, Cher Jean-Pierre, bonsoir !
    Bonsoir à nos Chers Amis du Carnet de J.P R.,
    Bonsoir à Ernest et Jacques !

    Merci beaucoup, Monsieur RAFFARIN, d’avoir pris la peine de nous donner la traduction de vos voeux à vos Amis Chinois !
    Je suis très touchée de votre si sympathique attention !

    Merci également à Jacques et Ernest des précisions, de leurs remarques si pertinentes, de l’ « Humanisme », dont ils font preuve,
    à l’égard des Hommes et Femmes, mais aussi et c’est là, moins courant, vis-à-vis des plus fragiles d’entre nous,
    dont font partie nos Amies « les Bêtes » qui ont tant besoin de notre soutien !

    Je vous remercie encore de votre intérêt à « l’Autre », un peu de douceur, dans « ce monde de brutes » cela fait beaucoup de bien !

    Bien Amicalement à Vous, Ernest et Jacques !

    Bien Fidèlement à notre Premier Ministre, toujours Préféré !

    Sylviane

  17. Claude dit :

    Cher Ernest,

    Vous me connaissez assez pour savoir que c’est un langage que je n’accepte pas. Alors, désolé, je réagis.

    Encore du dénigrement de nos ingénieurs. Comment un technicien formé dans l’ancien temps peut-il juger ? Je ne sais pas dans quelle école d’ingénieur avez vous été formé mais on ne vous a surement pas appris à dénigrer mais à améliorer.

    Tous les avionneurs du monde (et pas que les avionneurs) utilisent les mêmes outils informatiques. Savez vous que ces outils sont français ? Airbus, Boeing, Bombardier, Dassault Aviation, Eurocopter, Safran, SNECMA, etc. utilisent le même programme français qui est également utilisé par la construction navale, l’énergie (Iter), l’architecture, l’automobile, le ferroviaire, l’horlogerie, la recherche (CERN, CNRS), etc. etc. Sans l’informatique, il faudrait 5 à 10 ans de plus pour concevoir un avion ordinaire (sans éliminer les problèmes d’usure) et des avions comme le A380 seraient impossibles à concevoir. Ne pas les concevoir est une option possible. Le non progrès est une option possible. La régression qu’engendre le non progrès est aussi une option possible pour l’humanité.

    Mais quel leader va être capable d’entrainer l’humanité dans la régression ?

    L’informatique permet d’anticiper les problèmes de résistance de matériaux dans les domaines connus. Pour les domaines encore inexplorés même l’informatique s’en remet au connu, aux analogies avec le connu et aux extrapolations du connu.

    Les problèmes de criques ne sont pas nouveaux. Ils sont difficiles à anticiper au-delà du déjà expérimenté. Ce qui est nouveau ce sont les moyens d’investigation « après vente » qui permettent d’identifier les problèmes avant qu’ils ne deviennent catastrophiques et d’y remédier. Souvenez-vous des « Comet » de De Havilland. Il a fallu combien de crashs aux ingénieurs de votre génération pour identifier les problèmes de criques et ne pas y remédier ? Qu’est devenu De Havilland et ses dizaines de milliers de salariés ?

    Le « moi de mon temps » ça m’agace. Jamais la sécurité n’a été aussi grande et pourtant les technologues d’aujourd’hui font des prodiges par rapport à ceux d’hier pour nous faire voyager plus loin, plus vite, plus nombreux et dans un confort que l’on ne pouvait même pas imaginer il y a seulement 50 ans. Et comme ils sont « grands » ils forment leurs successeurs avec l’ambition qu’ils soient encore plus « prodigieux » qu’eux même.

    Quand à votre allusion rigolarde aux sous que veulent gagner les entreprises et qui seraient la cause de casses, elle fait l’impasse sur les nécessités de faire du profit pour entreprendre (et d’entreprendre pour faire du profit). Dites vous d’abord que la valeur ajoutée des entreprises est votre pouvoir d’achat et ensuite que dans l’aviation et dans de nombreux secteurs de l’industrie les sous sont gagnés quand, justement, il n’y a pas de casse. S’il n’y avait pas la concurrence et la « chasse aux sous » nous en serions encore à la machine à vapeur (et encore ce n’est pas sûr que nous y soyons déjà). On peut remettre en cause le progrès. Il y en a qui le font et même qui souhaitent la régression. Mais si on admet le progrès on doit admettre les moteurs du progrès. Y compris les hésitations du progrès et les accidents, même graves, qui l’accompagnent et sont des expériences pour les étapes suivantes.

    On doit aussi se souvenir des écologiste avant l’heure et des tenants de la politique de précautions qui refusaient le chemin de fer qui, selon eux, allait tuer tous ceux qui rouleraient à plus de 30 Km/h. On aurait pu les écouter puisque l’on écoute bien leurs semblables d’aujourd’hui qui nous menacent de toutes les calamités et qu’à les écouter on tombe dans l’obscurantisme.

    Parlons un peu moins d’humanisme et faisons un peu plus confiance aux hommes et arrêtant de toujours mettre en exergue les seuls problèmes marginaux, quelques fois graves, et consécutifs à des échecs et d’oublier, par militantisme « anti confiance », de parler des innombrables succès qui font que l’homme est grand. Inverser les choses et vous donnerez de l’ambition à ceux qui n’en ont plus et qui attendent que tout leur tombe tout rôti dans la bouche. Les plus grands innovateurs et inventeurs sont presque tous des humanistes y compris ceux qui ont inventé les choses qui se révèlent horribles et qui accompagnent inévitablement les choses admirables.

    Bon Dieu ! A bientôt 71 ans je me sens vachement jeune et optimiste à côté de certains de mes cadets. Haut les cœurs !

    Désolé pour ma franchise. Mais je ne suis pas pour perdre son temps à tourner autour du pot.
    Cordialement,
    Claude

  18. Ernest Gransagne dit :

    Mais Claude…. nous sommes complètement d’accord la dessus. (cf. votre développement du 23 janv à 11:22)

    Juste une « réserve » sur votre côté optimiste. Je le suis moins que vous. Mais je suis fait comme ça. Tant pis.

    Une rectification également sur le « dénigrement » des ingénieurs. Non pas du tout, c’est plutôt le « système » de management qui est critiquable. C’est à dire que l’ingénieur responsable du projet doit obéir à une certaine feuille de route, qui n’est pas forcément celle que lui l’ingénieur possédant la connaissance, aurait choisie.

    Il y a donc selon moi, toujours ces antagonismes du savoir et de la compétence, face aux raisons pas toujours avouables de la « politique » et des raisons cachées.

    Cordialement

    Ernest

  19. Chinatown 2012...! dit :

    http://videos.tf1.fr/jt-20h/pekin-fait-une-entree-festive-dans-l-annee-du-dragon-6946728.html

  20. tao dit :

    merci à vous tous !

  21. Claude dit :

    Cher Ernest,

    Dont acte. Alors tant mieux si vous êtes de mon avis. Ce n’est pas ce que je ressentais en vous lisant. Je vous demande pardon.

    Vous dites : « qui n’est pas forcément celle que lui l’ingénieur possédant la connaissance, aurait choisie ».

    A ce niveau il y a une parfaite connivence et une unité d’objectifs entre le chef de projet et sa hiérarchie. Le genre d’anomalie que vous montez en épingle fait simplement partie de la mise au point. L’absolue perfection n’existe pas puisque l’homme le plus parfait est imparfait. Tout le monde prend ce problème au sérieux et il sera résolu. Les prochains A380 n’auront plus cette anomalie sans que leur coût ait bougé d’un Euro. C’est comme ça que « l’ingénieur » tend vers la perfection sans jamais l’atteindre.

    Un ingénieur n’est pas un électron libre. Son management est assuré par des gens de même « essence » que lui. Croyez vous vraiment que le PDG d’EADS donne comme consigne de négliger la sécurité de ses clients pour gagner quelques euros ou quelques mois sur le calendrier. Vous croyez que l’on fabrique des Airbus comme on fabrique un caramel mou ?

    Les hommes en général ont des tas de tentations. L’argent en est une (les sociologues disent qu’il n’est que troisième derrière le besoin de considération et le sexe). Pour vous, peut-être, l’argent a une valeur sentimentale. Pour la plupart des administrateurs ou des entrepreneurs ce n’est qu’une donnée objective chiffrée qui quantifie un critère de son cahier des charges, qui mesure son activité ou détermine son importance sur l’échelle d’appréciation des talents. Tel individu vaut tant. Telle entreprise pèse tant. Tel objet mesure tant, pèse tant et est produit à tel prix. La mode et les demandes du marché (vous et moi) font que ce qui mesure moins, pèse moins, est plus sûr et coûte moins se vendra mieux que ce qui est plus grand, plus lourd, plus dangereux et plus cher. Alors vous vous doutez bien de la motivation de l’ingénieur.

    La mode aujourd’hui est aussi de détester tous ceux qui gagnent de l’argent. Il y a deux manières « d’asticoter » l’opinion publique. 1 – Montrer du doigt tout ce qui gagne plus de 3 fois le SMIC (il y en a qui démarrent à 1,2 SMIC) et montrer que ce sont ceux là, tous ceux là, qui crashent les avions ou coulent les bateaux. 2 – désigner un adversaire invisible qui s’enrichit sur le dos de l’opinion publique (comme « la finance » par exemple).

    Demandez à votre voisin de vous expliquer rationnellement comment « la finance » le ruine et vous verrez qu’il ne saura pas comment mais il est certain qu’elle le ruine. Il vous assènera des idées toutes faites sans les expliquer. Il vous parlera d’économie réelle sans pouvoir vous dire ce qu’est l’économie irréelle. Il vous dira que « la finance » dirige le monde qui n’a jamais rien demandé à la finance et qui ne lui doit rien. Si vous lui expliquez que la finance c’est nous tous et par conséquent un peu lui, il ne vous comprendra pas. C’est comme les gens qui disent « l’état » en oubliant que dans un pays comme le notre l’état n’est que notre émanation et que par conséquent l’état c’est nous.

    Le danger de donner des boucs émissaires à la population c’est que tôt ou tard on donne, par exemple, un visage à « la finance ». Et c’est que tôt ou tard le fantasme que l’on a créé nous échappe et nous dévore. Allez voir les affiches de propagande anti finance d’avant guerre puis d’après guerre, notamment ceux du Parti Populaire Français. Hollande, qui est cultivé, joue là dessus avec un grand discernement. Si moi je connais ces affiches et leur histoire, lui les connait aussi. Il sait ce qu’il fait. Mais ne l’aidez pas !

    Bien cordialement.
    Claude

  22. Ernest Gransagne dit :

    MITSHADOW joue la carte de l’Illusionniste…. c’est ce qu’il sait le mieux faire.
    Et ça marche !

    Son discours est une illusion de précisions, une illusion de programme, une illusion d’Europe, une illusion de vision mondiale.

    Il n’est que dans l’attaque de l’Homme Sarko, à son profit.

    Il sait qu’il aura avec lui le relais indéfectible des médias.

    Le Président peut faire tout ce qu’il veut, rien ne sera reçu désormais.

    Nous le redoutions, c’est arrivé.

    Le plus triste est que tout le monde se rend compte que les carottes sont cuites, mais tout le monde met la tête sous le sable.

    Alors vous le voyez MITSHADOW face aux grands de la planète en disant « JE VEUX ET J’EXIGE » ?

    Vous le voyez en donneur de leçon au monde entier ? Vous imaginez Aubry Premier Sinistre ? Royal à la Défense ? et… « Et Facho Ly » au Ministère des Transports et de l’Industrie ?

    Vous imaginez la Petite Boulotte d’Europe Ecologie Les Verts, Chef de la précédente, au Ministère de l’Écologie ?

    Probablement que cette vision ne fait pas peur à tous, surtout pas à Rémy Pflimlin le patron de France Télévision qui, les mains dans les poches a accueilli hier soir avec force sourires de connivence celui qu’il considère déjà comme la personnalité à brosser dans le sens du poil : une attitude déplacée, à cet instant dans ce contexte. Donc, il voulait bien faire voir pour qui allait sa préférence entre Juppé et l’Autre.

    A ce poste, on pourrait au moins faire preuve de discrétion et surtout d’impartialité. Il y a parfois des images qui valent bien des discours.

    Attendons donc le soir du 1er tour, vite : Bayrou / Le Pen ? Le Pen / Hollande ? avec 60 % d’abstentionnistes ?

    On dit que Juppé n’a pas été très bon, hier soir sur France 2 ? Ah bon ? Ce n’est pas mon avis.

    Il m’a paru surtout un peu « blasé » et dans le rôle très difficile de celui qui est obligé de défendre des idées qui ne sont peut-être pas celles qu’il aurait choisies s’ il avait pu donner son avis. Mais il était en ce temps là, à la Mairie de Bordeaux.

    Nous avions depuis bien longtemps redouté « la machine à perdre de la Droite » : elle à parfaitement fonctionné jusqu’à maintenant !

    Merci les Villepin, Morin, Borloo, Dati, Yade, etc… etc… Peut-être aussi que le Patron aurait dû mieux écouter ? ne pas être aller chercher des « vedettes » à gauche… ou des « minettes sans envergure » tout en laissant sur la touche ceux qui étaient prêts à faire les vraies réformes ?

    Trop tard. Trop tard. Trop tard.

    La France se relèvera, c’est sûr…. un jour….. Il y aura eu des dégâts collatéraux, c’est tout. Et rien n’empêchera le reste du Monde d’avancer.

    En attendant, on va nous serrer le kiki… quel que soit nos gouvernants.

    Et Tricher arrive sur un siège en or à EADS ?

    Que réserve-t-on à Gallois? qui part en retraite et qui trouve qu’il est trop payé ?

    Ernest (gravement écœuré aujourd’hui)

Laisser un commentaire


 
 

Recherche

 

Calendrier

janvier 2012
L Ma Me J V S D
« déc   fév »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Syndiquer ce Blog