Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

16 commentaires

  1. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Monsieur le Premier Ministre,

    Après Sherbrooke (Québec) en 2006, Beihang (Chine) dans le courant de cette année, vous voilà à nouveau récompensé de la meilleure des manières. Ce titre de Docteur Honoris Causa, qui vous est attribué par l’Université Ben Gourion de Béer Sheva, si prestigieuse en zone aride du Néguev, honore un homme modeste qui va toujours à la rencontre des autres, des valeurs et des cultures à travers le Monde. Cette distinction est plus qu’un hommage, c’est une reconnaissance, celle de l’amitié et du respect que vous avez toujours véhiculée.
    Je peux comprendre toute votre émotion et vous adresse mes plus sincères félicitations. C’est toujours un bonheur de voir l’un de ses Amis récompensé.

    Sincères Amitiés

    Jacques

  2. Jacques D'Hornes dit :

    Erratum à mon billet précédent,

    C’est bien sûr l’amitié et le respect que vous avez toujours véhiculés.

  3. Claude dit :

    Bonjour Monsieur le Premier ministre,

    L’Université de Béer Sheva (Bersabée) et notamment son institut de biotechnologie et les Instituts de Jacob Blaustein sont bien plus utiles à l’humanité que le GIEC et toute la smala attachée à ses basques.

    Les recherches qui y sont entreprises ne sont pas des coups d’épée dans l’eau. Elles débouchent déjà sur d’innombrables avancées que ce soit dans les recherches relatives à l’eau ou dans celles qui repoussent les limites du vivant en milieu aride. Comme vous le dites, ces recherches sont essentielles pour l’avenir de l’humanité. Il vaut mieux chercher des solutions pour parer aux inconvénients de changements climatiques contre lesquels nous ne pouvons strictement rien plutôt que de dépenser une bonne partie des fruits de l’activité humaine pour contrecarrer les réchauffement aujourd’hui et les refroidissements plus tard qui nous dépassent et contre lesquels nous ne pouvons rien.

    La terre est notre appartement. Nous pouvons changer la décoration et en améliorer le confort, voire, l’habitabilité des pièces actuellement encore inutilisables (50% de l’appartement comme vous le rappelez) mais nous ne pouvons pas agir sur sa situation. C’est ce vers quoi, entre autres, tend l’université Ben-Gourion de Bersabée.

    A en croire Calvino, les habitants de Beersheba veulent rapprocher la Bersabée terrestre d’un idéal céleste pour ne faire qu’une avec cette Bersabée idéale d’or et de diamants et aller ainsi vers une sorte d’âge d’or. L’Université Ben-Gourion a déjà fait le premier pas.

    Bien cordialement,
    Claude

  4. Ernest Gransagne dit :

    La dernière fois où j’étais à Berr-Sheva, le « terminus » des caravanes de chameaux, un immense marché nomade, j’y avais fait l’acquisition d’un « kéfié » bien avant qu’il ne devienne célèbre…

    Beer-Sheva, un endroit un peu magique : aux limites du monde civilisé et des immensités désertiques. De ce monde en complète transformation où le chameau est remplacé par les 4×4 et où le Negef est désormais domestiqué.
    Entre Tel-Aviv et Eilat, Beer-Sheva est la dernière halte.

    Je comprends bien facilement votre « affectif » .

    Bravo Monsieur le Premier Ministre.

    Ernest

  5. jany dit :

    la bougie
    Il ne reste parfois que cela quand tout semble devenir sombre…

    jany

  6. Jean-Pierre Raffarin dit :

    Jacques, Claude, Ernest, le désert rassemble.
    Amitié
    jpr

  7. jany dit :

    Un sourire pour la photo du petit premier-communiant.

    Dans les années 60, la bourgeoisie se montrait sur les parvis, ses enfants choyés par une famille attendrie montraient leur jolie gourmette…signe qu’ils avaient bien reçu la communion…la nature de l’Esprit semblait oubliée…?
    Cette nature humaine, lourde de ses cliches endimanches, sur un fond d’aube immaculée semble partir…

    Aujourd’hui, les grandes universités font appel aux hommes politiques en vue afin de promulguer leur image…

    En Indonésie, un titre d’université a été propose au roi d’Arabie, il y a eu sur internet des milliers de messages pour dénoncer cette pratique…

    Bien sur, il y a toujours des gestes d’amitiés, des copinages, des choix par cooptation de personnes libres et de bonnes mœurs…

    Il y aura toujours ce besoin d’être reconnu, cette course aux médailles…
    Nous trouvons dans le monde des milliers de trophées a acheter afin de briller sur nos étagères…
    N’est-il pas préférable de garder l’essentiel, les coupes pour lesquelles nous avons combattu réellement…sans nous alourdir l’âme de mensonges ou de présomption…

    ***Ne prenez pas mal ce que j’ai écrit, je voulais faire savoir que je ne suis pas d’accord sur tout…

    ***Une petite bouteille a la mer a notre amie Melusine…

    Bien cordialement,

    jany

  8. jany dit :

    Cohn-Bendit : « Si on fait 2 ou 3%, on va dans le mur »

    Il aurait du dire « aux pâquerettes »….

    jany

  9. VALENTE / de GREGORIO dit :

    Monsieur le Premier Ministre, Monsieur le Vice-Président du Sénat, Monsieur le Premier Vice-Président de l’ U M P, cher Jean-Pierre, Bonjour !

    Bonjour à Tous les Amis et Amie(s) de votre Carnet !

    Merci, Grazie, Thank You, Danke !

    Le Mardi 6 Décembre 2011 – Palais de la Découverte à PARIS 8ème –
    lors de la Convention U M P sur le Handicap – j’ai vécu, le Premier plus beau jour de ma vie de
    « militante U M P (militante depuis 1968 pour les valeurs qui nous rassemblent !)

    Et hier, le Samedi 28 Janvier 2012 : le Second plus beau jour de ma Vie de Militante U M P -

    En effet, et grâce à Vous, Monsieur le Premier Ministre, qui avez fait voter par votre Gouvernement la Loi du 11 Février 2005 – dite « du Handicap »
    présentée par votre Secrétaire d’État – Marie-Anne MONTCHAMP,

    Grâce à nombre de personnes qui ont soutenu ma (nos) revendication (s) et plus particulièrement,

    Madame Michèle TABAROT – Députée-Maire du CANNET,
    Monsieur Franck RIESTER – Député – Maire de COULOMMIERS,
    Madame Valérie ROSSO – DEBORD – Députée
    et bien évidemment : Jean-François COPÉ – Secrétaire Général de l’ U M P -
    Député – Maire de MEAUX,

    Sans oublier, Richard DELL’AGNOLA – Député – Maire de THIAIS qui m’a toujours
    soutenue, dans toutes mes actions en faveur des mal-entendants, mais pas seulement !!!!!!…….

    et du Député -Maire de SAINT MAUR des FOSSÉS : Henri PLAGNOL, qui a réalisé des
    prodiges dans notre si belle ville en moins de TROIS ANS, au bénéfice de tous les handicapés
    et des Sourds et Mal-Entendants en particulier § MERCI à EUX DEUX
    et à tous ceux et celles qui ont été présents – présentes depuis de nombreuses années, déjà !

    Vous avez ainsi, fait Projeter sur Grand Écran le déroulement des conférences,
    (permettant de lire sur les visages – les lèvres – les paroles prononcées par l’intervenant)

    Et Vous avez institué le sous-titrage, au bénéfice des personnes mal-entendantes ou
    totalement sourdes, tout en préservant l’acquis obtenu depuis longtemps :
    de la traduction en Langage des Signes, pour les personnes sourdes qui utilisent cette
    technique.

    Je n’avais pas jusqu’à présent, sur ce Carnet, fait allusion à cette satisfaction,
    ce grand Bonheur, que j’avais ressenti, le 6 Décembre car comme tout cadeau
    tant espéré, tant rêvé, je craignais que celui-ci ne me – ne nous soit « retiré » !
    Que ce ne fut qu’un rêve éphémère !……

    Et j’attendais avec impatience cette date si importante pour notre mouvement,
    la dernière Grande Convention Nationale présentant notre Projet pour 2012,
    et avant la déclaration de candidature de notre Candidat :
    Nicolas SARKOZY à l’Élection Présidentielle d’Avril et Mai 2012)
    Pour être certaine de n’avoir pas rêvé !

    Et que dorénavant, le sous-titrage serait un acquis permanent !

    Et je l’ai LU – VU – VÉCU – hier, Monsieur le Premier Ministre §

    Alors, oui Chers Amis, Chère (s) Amie (s) : Vous comprendrez que
    pour moi, le 6 Décembre 2011 et le 28 Janvier 2012, après la date MIRIFIQUE
    du 11 Février 2005, soient des dates à Marquer d’une Croix (Pierre !) Blanche !

    Alors, Cher Monsieur le Premier Ministre, qui mieux que vous, pouvait prétendre mériter,
    nos plus sincères remerciements (les mots me manquent pour vous
    exprimer toute ma gratitude ! – Je suis trop Émue !) pour cette Magnifique Réalisation, Avancée
    au bénéfice des déficients auditifs !

    Et nos Amis – Amies Israéliens, l’ont fait, qui vous ont accordé cette très belle distinction : »DOCTEUR HONORIS CAUSA » de l’Université David BEN GOURION) – l’Homme qui au Printemps 1948 a créé l’État d’ISRAEL !

    Que dire de plus, à l’HOMME ainsi Honoré – par Tous – par Toutes
    Tout simplement : MERCI, MERCI, MERCI d’être ce que vous êtes !
    Monsieur l’Ambassadeur Itinérant de la FRANCE !

    Plus que jamais,

    Bien Respectueusement et Fidèlement à Vous, Monsieur le Premier Ministre !

    Sylviane

  10. Claude dit :

    Cher Jany,

    Le titre de Docteur honoris causa (Docteur pour l’honneur) est un titre honorifique décerné à une personnalité éminente ayant, le plus souvent, marqué de son empreinte un domaine particulier.

    Il est parfaitement clair que cette distinction a un double but. Honorer une personnalité « honorable » et, grâce à son nom accolé à celui de l’Université, propager l’image de marque de l’Université au prorata de l’image du récipiendaire. Les imbéciles qui dénoncent cette pratique ne sont pas très au courant des usages aussi anciens que l’Université elle-même. Il n’y a là, généralement, aucun dévoiement ni aucune flagornerie. C’est l’usage du « donnant donnant » : « je reconnais tes mérites et tu reconnais les miens et nous pouvons nous en prévaloir tous les deux ».

    Il va sans dire que Monsieur Jean-Pierre Raffarin, par les éminentes fonctions qu’il a exercé à la tête d’un grand pays, par son action quotidienne au service de son pays, par son rayonnement international tant auprès des institutions nationales étrangères que des institutions internationales ainsi que des Universités auprès desquelles il intervient à différents titres, est sans contestation possible une de ces personnalités éminentes.

    Il est assez difficile de contester que le Roi d’Arabie, l’une des 5 personnes les plus influentes dans le monde (Forbes dit « 3ème ») soit aussi une personnalité éminente rentrant dans la liste relativement fermée des récipiendaires possibles.

    Il y aura toujours des petits esprits pour critiquer la reconnaissance que les grands esprits accordent à ceux des leurs qu’ils reconnaissent comme dignes pour une raison ou une autre. C’est un reflexe chez certains de rabaisser le mérite des autres pour se donner l’impression d’être moins petit. Comme dans toutes décisions d’un aréopage il y a une part humaine, certaines distinctions peuvent, a posteriori, sembler être une fausse route. Cela ne discrédite pas les autres.

    Une distinction de trop est toujours préférable à un blâme de trop.

    Ceci étant dit, tous les goûts sont dans la nature et rien n’empêche la grégarité des sages ni celle des sots et rien n’empêchera l’incompréhension qui sépare les deux groupes malgré les efforts de certains.

    Bien cordialement,
    Claude

  11. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Monsieur Jean-Pierre Raffarin,

    « Le désert rassemble », je partage tout à fait votre point de vue. Le désert est, dans un sens, très semblable à l’immensité des océans que j’ai beaucoup parcourus au cours des nombreuses missions navales et humanitaires auxquelles j’ai participées. Il est un théâtre d’opérations, un support à des actions, et devant l’étendue de ses (leurs) dangers, le rassemblement est appropriée et bien souvent salutaire.

    Il y a bien d’autres « désert » et « étendue d’océans »…

    Amitié

    Jacques

  12. jany dit :

    Lu dans Le Figaro

    13 milliards de charges basculées sur la TVA et la CSG

    Mots clés : TVA sociale, Nicolas Sarkozy, Présidentielle
    Par Marie Visot Mis à jour le 30/01/2012

    Dimanche, Nicolas Sarkozy a annoncé une exonération des charges patronales qui financent les allocations familiales .

    Tout part, à l’origine, des difficultés de la France à résister à la concurrence des produits étrangers. De l’amer bilan que des dizaines de milliers d’emplois ont été délocalisés depuis le début de la crise. Du constat que le travail ne peut plus, quasiment à lui seul, financer l’intégralité du système de protection sociale. C’est au nom de cette «compétitivité » à restaurer que Nicolas Sarkozy a décidé de prendre des «mesures fortes » et de donner aux entreprises de meilleures armes pour affronter la compétition internationale.

    Comment ? En réduisant les cotisations sociales qu’elles versent, et donc en allégeant le coût du travail. Dimanche, le chef de l’État a annoncé une exonération des charges patronales qui financent les allocations familiales . Elles seront complètement supprimées pour les salaires allant de 1,6 smic à 2,1 smic (puis de manière progressive jusqu’à 2,4 smic). Avec cette fourchette, la cible de l’Élysée est claire: «97 % des effectifs de l’agriculture, 82 % des effectifs de l’automobile et les deux tiers de l’industrie» sont concernés, a détaillé Nicolas Sarkozy. Les bas salaires, eux, bénéficient déjà d’autres allégements.

    Pour compenser ce nouveau manque à gagner – que l’État ne peut assumer seul au vu de la situation dégradée de ses finances publiques – Nicolas Sarkozy va relever le taux de TVA de 1,6 point. Cette hausse concernera le taux «normal » de TVA. Aujourd’hui fixé à 19,6 %, il atteindra 21,2 %, plaçant la France au neuvième rang européen ; le taux réduit de 7 % ne sera en revanche pas touché. Cette TVA – appelée «sociale » par certains, «antidélocalisation » par d’autres, «emploi» par les derniers – devrait rapporter près de 11 milliards d’euros supplémentaires. À cela, il faudra ajouter une hausse de 2 points de la CSG sur les revenus du patrimoine et de l’épargne – aujourd’hui fixée à 8,2 %. Au total, ce sont 13 milliards d’euros de charges sociales qui seront basculées sur la TVA et la CSG.
    «Inopportun»

    Le dispositif pourrait voir le jour en deux temps. D’abord, rapidement, une baisse des charges pour les entreprises. Ceci dans le but de favoriser les créations d’emplois dans les secteurs où les sociétés françaises sont en compétition avec leurs concurrentes étrangères. La hausse de la TVA n’interviendrait, elle, que dans un second temps , le 1er octobre. Ceci permettra de ne pas casser la croissance puisque la hausse de la TVA pourrait générer un peu d’inflation. «Lorsque les Allemands ont augmenté leur TVA, les entreprises ne l’avaient répercutée qu’à moitié dans les prix », souligne-t-on cependant à Bercy. L’Élysée a finalement renoncé à donner un coup de pouce au pouvoir d’achat des moins aisés en redéployant la prime pour l’emploi (la PPE, qui coûte chaque année 2,5 milliards) sur les bas salaires. «Trop compliqué à mettre en place rapidement », dit-on de source gouvernementale.

    Le relèvement de la TVA n’était pas encore officiellement annoncé dimanche soir que déjà, les critiques pleuvaient. «Les Français connaissent un début de récession, la demande est affaiblie et la consommation est très modeste. Amputer encore le pouvoir d’achat des Français d’un ou deux points me paraît tout à fait inopportun », indiquait le candidat socialiste, François Hollande, dès samedi.«C’est une mesure de dernière minute qui n’aura aucun effet sur le coût du travail », a déclaré François Bayrou, le candidat du MoDem à la présidentielle.

    **********
    Dans ce temps de crise, il est important d’agir et de réagir….
    Laissons la critique critiquer…

    jany

  13. jany dit :

    La citation du jour
    « Croire en quelque chose et ne pas le vivre, c’est malhonnête. »
    Gandhi

  14. Claude dit :

    Bonsoir monsieur le Premier ministre,

    Oui le désert rassemble ceux qui en tombent amoureux. Rares sont ceux qui ont rencontré le désert sans qu’il les attrape par le bout du coeur.

    Le désert exerce une sorte de fascination sur ceux qui en tombent amoureux, dès la première fois. Avec bonheur j’ai découvert le désert à Hassi Messaoud alors que j’avais 19 ans et depuis ma passion pour les déserts n’a pas diminué. Qu’ils soient de sable ou de pierres, aucun ne ressemble à un autre. Mon préféré reste le Sahara.

    L’âge raidissant les articulations je ferai probablement mon dernier raid cette année ou l’année prochaine avec un inoxydable ami en symbiose avec le désert depuis 30 ans et 500.000 Km de sable et de cailloux et qui les connait pratiquement tous.

    Bien cordialement,
    Claude

  15. Ernest Gransagne dit :

    Bonjour Monsieur Raffarin

    Le désert est probablement un des lieux, avec les immensités océaniques, où l’on se sent tout petit. A la fois admiratif et humble, prudent et galvanisé de force mentale…

    Mes quelques expériences ont gravé à tout jamais des images qui me donnent l’impression d’avoir au moins connu cela. Sous entendu, si je n’avais pas vécu ces moments là, je serais passé à côté de quelque chose d’essentiel.

    Lorsque au bout de deux ou trois heures de chevauchée solitaire, plein sud, vous vous dites : « si tu ne me ramènes pas, nous sommes morts tous les deux ». A cet instant, vous êtes confronté aux forces naturelles immenses et l’ami grâce à qui vous pouvez vivre ces moments intenses,votre cheval, est le prolongement de cette nature gigantesque et belle, vraie et sans artifice.

    Le désert rassemble.

    Le désert Libyque est fascinant par sa vie à fleur de peau : fascinant lorsque subitement des millions de scarabées marchent entre les pierres qui deviennent bleues…bleu scarabée ! Fascinant lorsqu’en une heure, après une courte pluie, le sol verdit (ça arrive une fois tous les 10 ans !) Fascinant lorsque vous observez un fennec qui lui même vous observe. Fascinant lorsque vous êtes seul entre cette terre et ce ciel… Fascinant quand sous les sabots de votre cheval ça sonne le creux et que vous pensez qu’un pharaon est peut-être là !

    Fascinant aussi lorsqu’un bédoin vous invite à partager le thé sous sa tente.

    Le désert rassemble : il nous rassemble en dedans, au plus profond de ce qu’il est convenu d’appeler le cœur, ou l’âme, ou tout ce que vous voudrez…. Il rassemble l’affect, c’est certain.

    Pour ceux qui bien entendu en possède déjà quelques bribes qui ne demandent qu’à se développer.

    Pour les autres… ils continueront à croire les bonimenteurs descendus de leur scooter.

    Respectueusement

    et bien amicalement

    Ernest

  16. Jean-Pierre Raffarin, Docteur Honoris Causa de l’Université Ben Gurion | coolisrael.fr dit :

    [...] : http://www.carnetjpr.com/2012/01/27/docteur-honoris-causa-de-luniversite-ben-gurion-bgu/Related posts:Bourses d’études offertes par l’Etat d’Israël, n'attendez plus !Le bureau [...]

Laisser un commentaire


 
 

Recherche

 

Calendrier

janvier 2012
L Ma Me J V S D
« déc   fév »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Syndiquer ce Blog