Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

32 commentaires

  1. PILLOT dit :

    Votre analyse me semble simpliste…
    Le travail ne se partage pas… mais la pauvreté non plus…
    Pour qu’un système éducatif fonctionne, enseigne et éduque… faut-il encore que l’exemplarité vienne d’ »en haut »…
    Le seul sujet sur lequel vous êtes crédibles, c’est sur le fait de creuser les déficits… là vous êtes experts !

    Belle soirée,
    Laurent PILLOT

  2. William Biard dit :

    Cher Monsieur Raffarin,
    En bon Québécois, partisan du libéralisme, je suis entièrement d’accord avec vous, à un détail près qui, en tant que Français, ne me fera voter ni Sarkozy, ni Hollande au premier tour, après on verra. Oui l’Education nationale est une catastrophe (j’ai vécu pendant 17 ans avec une enseignante française, la mère de ma fille) qui forme des marxistes au point caricatural que les élèves eux-mêmes se posent des questions sur leurs professeurs. A quand des cours obligatoires en quelque matière que ce soit sur l’entreprenariat, comme cela se fait au Québec ? Oui, Hollande propose de creuser les déficits et pour rien au monde je n’aimerais voir ces « bouffeurs d’argent public » (conseils généraux et conseils régionaux socialistes inclus) au pouvoir en ce moment. Mais à droite qu’avez vous fait contre le cumul des mandats, contre les dépenses outrancières pour chaque déplacement de Sarkozy en France comme à l’étranger ? Contre les dépenses outrancières du sénat, les privilèges et autres avantages à vie des anciens inspecteurs des finances issus de l’ENA ? Oui je suis journaliste (donc d’influence) et de droite (c’est ma nature) et mes amis sont tous de droite. Mais nous sommes écoeurés par Monsieur Sarkozy. Nous ne voterons jamais Hollande. Mais beaucoup de mes amis préfèrent s’expatrier. Pourquoi ? Contrairement à ce que vous dites, et malgré tout le respect que je vous porte, ce pays ne reconnait nullement la force et la valeur du travail et surtout des cadres moyens et des libéraux. Tout n’est que réseautage, copinage, franc-maçonnnerie, truca

  3. LAOUCHEZ dit :

    C’est une des clés des difficultés de la France que de croire que le travail ne se partage pas.
    Cette forme de partage qui consiste à subventionner les heures supplémentaires et à entretenir les chômeurs par millions est une grave erreur. La Hollande a beaucoup développé le temps partiel, son PIB n’a pas diminué d’un iota. La France est l’un des derniers pays de l’OCDE dans ce domaine.
    Les socialistes ont décrédibilisé les 35H, mais 35H payées 35 auraient été une excellente chose.
    L’heure est venue des 32H payées 32, 1500 H par an, retraite au choix sur la base d’un système unifié et par points.
    Il est franchement temps de réfléchir sérieusement sur la place du travail dans la vie de ces millions de salariés qui sont à 50 € près chaque fin de mois, sans s’épanouir au boulot.
    Ils souffrent, eux et leurs enfants.
    Ne parlons pas de la compétitiivité: avec des salariés plus épanouis, des gains immenses de productivité seront immédiats, et l’allègement des cotisations de chômage certain. Les heures supplémentaires seraient rendues beaucoup plus difficiles pour encourager les recrutements.
    (Et personne ne parle de l’impossibilité de mieux figurer dans le commerce international si de sérieux progrès ne sont pas faits dans l’enseignement des langues).
    Voilà une cause » de civilisation » à défendre en Europe et à l’OMC et à l’OIT.
    Bien cordialement,
    Maurice Laouchez.

  4. michel fremondiere dit :

    il est normal que vous tapez sur la gauche et que vous lui trouvez que des défauts;;dans tout les domaines?
    mais;NOUS ? a t »on été a la hauteur;;a t »on répondu a la demande de notre peuple;
    critiquer les autres; FACILLE
    faire son autocritique;c »est plus difficile;;elle va se faire ;APRES la perte du pouvoir;les langues vont forcément se déliées
    et la vérité va éclater;ses colères avec; trop d »erreurs;de mensonges;de trahisons
    il n »était pas ;un rassembleur;c’était tout le contraire;il inspirait la crainte;
    reste;l »avenir de l »UMP;;cars les jeux sont fait
    QUAND va t »on respecter les statuts;;;les militants veulent élire leurs responsables;;
    les compagnons se réduises comme une peau de chagrin;;
    va t »on ;enfin rajeunir tout nos cadres;;;les tres anciens vont t »ils laisser leurs place?
    la retraite devrait étre a 65 ans ;et apres conseiller les nouveaux
    surtout;que pour les anciens;;les retraites sont confortables;;;pour pres de 9 millions c »est moins de 900 euros;d »ou on a retirer la CSG CRDS
    je regrette;mais sa campagne ne colle pas du tout a la réalité;;
    créatif? on trimballe les militants pour faire la claque; Rigoureux? quand ;on voie le prix de certains rassemblements;;grave erreur;alors que le pays est en faillite
    le plus dur est a venir;;;si on ne renouvelle PAS la classe politique;si on continue a ignorer le priver qui ;LUI sait gérer leurs entreprises;;,
    je le redis encore une fois
    se sont les structures de l »état qu »il faut changer;l »état est rester socialiste
    les hauts fonctionnaires;syndicats;y impose leurs lois
    les politiciens passe et EUX reste
    PS;NKM est aller rendre visite a la nouvelle présidente de ni-putes;;ni–soumises
    mardi soir;sur I TELE inviter de ROBERT MENARD cette femme;
    elle demande la pilule gratuite pour les jeunes filles a partir de 12 ANS
    visionnez l »émission;;NKM aurait lui répondre ceci;mais LA faut du courage?
    je ne peux me rendre a votre invitation;vu vos propositions;a l »émission de M MENARD
    bien a vous ;;pas de langue de bois;;;nous allons payer la soumissions de nombreux godillots qui n »on pas eu le courage de lui dire d’arrêter de faire des bêtises

  5. GAULOIS62 dit :

    Bonjour Monsieur le premier ministre, Bonjour à tous,

    Je crois que Mr HOLLANDE fait une quatrième erreur: celle de ne pas savoir choisir ses collaborateurs. En effet, comme vous avez pu le constater dans le dossier que je vous ai transmis, Monsieur CAHUZAC, actuel président de la commission des finances de notre assemblée nationale, ne sait pas déceler une discrimination envers les contribuables célibataires de France puisqu’il n’a pas su réagir comme je le lui ai demandé.C’est pourtant lui que Monsieur HOLLANDE a choisi comme prochain ministre du budget, parait-il ! En tous cas, il fait partie de son équipe.
    Quelle que soir la couleur de l’habit que porte le responsable politique, je continuerai mon combat pour la vérité.

    Je vous adresse mes respectueues et cordiales salutations.

  6. Al666 dit :

    Salut à tous!
    Pour l’instant c’est le bilan qui est lourd, non?
    Explosion de la dette, du chômage, de la pauvreté et donc de l’insécurité, la faillite des hôpitaux, de l’Education Nationale, de la Police, de la justice, …
    Paralèllement, les nantis se portent de mieux en mieux, cf le Premier Cercle qui arrose le candidat de l’UMP. La Bourse est au zénith, …

  7. RVR dit :

    Monsieur Raffarin
    _______________

    Le travail comme stratégie de développement ! je suis totalement d’accord, le bol de riz et les favelas comme programmes sociaux, je ne suis pas d’accord ! Je suis de ces parents qui ont dit à leurs enfants: refuser de vous laisser entraîner dans des emplois sous-payés ! Finalement ils ont fait des écoles de haut niveau occupent des postes à responsabilités et c’est très bien comme cela !
    Vous ne semblez pas vouloir entendre les enjeux mondiaux ! Et en particulier les stratégies à mettre en place pour lutter efficacement contre la désertification industrielle de notre pays ! Embauchez des diplômés de Harvard; IMD; MIT…si vous ne possédez pas les compétences dans vos rangs .
    Le programme de Hollande, je vous l’accorde n’est pas satisfaisant , celui de Sarkozy également ! Ce dernier programme à d’ailleurs montré ses faiblesses ! 70 milliards de déficit de la balance commerciale c’est un record ! Dans une entreprise normale,le dirigeant aurait été remercié et sans parachute !

    Nous n’avons pas dans l’offre politique Française de personnalités en qui on peut faire confiance, les sondages actuels montrent pour les deux premiers candidats que 70% des Français les rejettent , et il y a de bonnes raisons à cela !
    Il faut méditer sur ce résultat et arrêter de suivre bêtement un candidat aussi médiocre alors que dans vos rangs vous avez de vraies compétences pour réussir.

  8. Lili L. dit :

    Cher Monsieur le premier ministre,

    Je suis parfaitement d’accord avec vous et ne partage point les lignes socialistes françaises de Mr. HOLLANDE.

    Mais la seule erreur de la droite est d’avoir soutenu Nicolas SARKOZY, je pense que la majorité des gens qui abandonnent la droite aujourd’hui pour voter la gauche est dû principalement au rejet de la personnalité de Nicolas SARKOZY. Voilà le drame de la droite, je pense.

    Toutes mes respectueuses et sincères salutations.

  9. Farcouli dit :

    Lorsque Mr.Hollande dit que les riches sont du coté de Mr.Sarkozy,Lisez l’Expansion du 18/04/2012 à 14h24. Vous verrez que ce monsieur est trés engagé avec les « Riches » Lorsque qu’il critique les repas de luxe,penchez-vous sur les siens et vous verrez que c’est peut-être pire !!!
    Ils critiquent tous,et trainent dans la boue Mr.Sarkozy. Et pourtant lui..il à agit…?Il à le courage de dire la verité à nous tous ! Helas!!! les Français,en majorité assistés par un état complaisant…puisque ce sont les autres qui payent ?Ils ont peur de perdre leurs acquis …Alors…alors nous allons assister à une comedie qui risque de décevoir la dite majorité à Hollande Ils voteront Mr.Hollande par aveuglement…même certains dit…de droite,pour être auprés du feu…mais attention,ce feu risque de les bruler !!!! En 1939,les Français croyaient être protégés par la ligne maginot. et l’acier vainqueur.!!.les assaillants sont rentrés les mains dans les poches.Il à fallu qu’un De Gaulle clame la victoire,mais à quel prix ? l’histoire de notre pays est un eternel recomencement toujours en attente d’une prochaine révolution et pour sauver le pays nous cherchons un homme providentiel….Mais le monde à changer…les techniques..nouvelles font que l’aventure devrait être prise plus serieusement par des hommes politiques censés être intelligent ?

  10. Robert Moreau dit :

    Cher Monsieur,

    Vous avez décidé de soutenir la candidature de Nicolas Sarkozy, nous le savons tous et donc vous tentez de discréditer ses concurrents. Très bien, même si ça ne fera plaisir qu’à ceux qui comme vous ont choisi de soutenir Nicolas Sarkozy.
    Ce qui me pose problème, c’est comment et pourquoi vous, qui êtiez en situation de jouer les sages de la Nation et vous avez joué ce rôle, avec le Président du Sénat de l’époque, pour faire excuser auprès des autorités chinoises, le chantage enfantin à la présence de M. Sarkozy aux jeux de 2008, comment et pourquoi pouvez vous penser que celui qui a tant échoué dans son premier mandat pourrait s’améliorer et bien servir le Pays dans un second ? Comment justifiez vous, expliquez vous votre choix ?

  11. Zwartepiet dit :

    Re: Le Brésil dit à ses jeunes de travailler davantage. Tous les Pays émergents veulent s’en sortir par le travail…

    Les pays émergents disent d’abord à leur jeunesse: « Etudiez, formez-vous et acquérez des diplômes… afin de devenir les cadres chinois, indiens, brésiliens, africains, etc. de demain! »

    Chaque année, les universités chinoises déversent plus de 500.000 ingénieurs sur le marché de l’emploi… Il ne s’agit plus de « travailler pour travailler » –il s’agit, désormais, pour les BRICS, de travailler mieux, de s’élever sur l’échelle mondiale de la division du travail, en accaparant toujours davantage de valeur ajoutée. C’est la voie qu’a suivie l’Europe au cours de son histoire, c’est-à-dire la transition d’une économie essentiellement agricole et extractive (charbon, bauxite,…) vers l’industrie transformatrice et, finalement, vers le tertiaire et l’hypertertiarisation que nous connaissons aujourd’hui.

    Re: Quel parent dirait à ses enfants : « Travaille moins tu vivras mieux » ? C’est pourtant le discours des Socialistes, eux qui ont inventé « la démobilisation laborieuse » avec le Ministère du temps libre, les 35h, les RTT…

    Les Socialistes ont aussi « inventé » l’objectif de 80% de réussite au baccalauréat(*)… Or, ce mythe (ricardien) de la promotion socioprofessionnelle par l’éducation et les diplômes s’est fracassé sur les récifs de la mondialisation de l’économie. Les parents français –mais aussi espagnols, belges, italiens,…– ont aussi exhorté leur progéniture à « étudier plus longtemps pour décrocher un meilleur emploi »… Las! C’est le déclassement, la prolétarisation de certaines professions (enseignants, médecins,…) et les hordes de bac+5 au chômage qui caractérisent dorénavant le monde du travail.

    Jadis, une telle pénurie d’opportunités professionnelles en Europe était résolue par l’immigration: c’est par millions que les Européens ont émigré, au cours des 19ème et 20ème siècles, vers le Nouveau Monde… Jusque dans les années 1920, les Etats-Unis dépêchaient, en Europe, des recruteurs de candidats à l’immigration, tant ils étaient anxieux de peupler leur vaste pays-continent de white settlers. Mais aujourd’hui, la grande majorité des pays du Nouveau Monde a retiré l’échelle… Seuls les Européens les plus qualifiés et/ou fortunés peuvent encore tenter leur chance aux Etats-Unis, au Brésil ou en Australie…

    Peut-être que le Travail, dans sa globalité, ne se partage pas –mais la « Valeur Ajoutée », elle, se partage inégalement entre les salariés, entre les patrons et cadres dirigeants (bonus, parachutes dorés, golden handshakes, stockoptions,…) d’une part et la « piétaille », d’autre part…

    N’oublions pas que, pour beaucoup de jeunes, le « travail » ne commence pas le jour de l’inscription à l’agence locale de Pôle Emploi –le « travail » d’un jeune diplômé à bac+2,3,4,5,… a déjà commencé lorsqu’à 18 ans, il/elle a entamé des études supérieures. Et c’est ici que le bât blesse: où est la récompense, où sont les dividendes pour tout cet effort scolaire??? Quelle est la perspective pour tous ces Indignés-Chômeurs-Diplômés? A-t-on vraiment besoin de chauffeurs de taxi et de cireurs de chaussures diplômés à bac+2?!?

    On assiste, je le répète, à la faillite du paradigme ricardien, c’est-à-dire de cette arrogance occidentale qui conduit à croire que l’Europe et les Etats-Unis sont destinés à conserver une longueur d’avance –scientifique, technologique et donc économique– sur le reste du monde!(**)

    Au fond, il ne s’agit pas tant d’une crise –c’est-à-dire d’une anomalie transitoire suivie d’un « retour à la normale »– que d’un réajustement (macroéconomique): le partage de la valeur ajoutée mondiale ne sera PLUS JAMAIS comme avant entre l’Europe, les Etats-Unis, la Chine, l’Afrique, etc. C’est, d’une certaine façon, la fin de la « rente coloniale », la fin de la rente technologique de l’Occident… et il me semble plutôt vain, voire pathétique, pour les Occidentaux, de courir après cette rente…

    Il vaudrait mieux s’armer d’un autre slogan: « Travailler mieux pour gagner plus! ». C’est, semble-t-il, le slogan de l’industrie automobile allemande… Je suis encore frappé par la réussite commerciale des « Oldies » automobiles, remis au goût du jour par Volkswagen et l’italien Fiat: d’abord la coccinelle (beetle), ensuite la Mini Cooper (propriété de BMW) et, finalement, la Fiat 500. On peut encore mentionner, à titre marginal et prestigieux, la Bugatti Veyron et la Maybach…

    Pourquoi Citroën n’a-t-il pas eu la même audace, la même vision industrielle, en relançant une version moderne de la 2CV, de la DS ou de la Mehari?!?! Au lieu de cela, on a eu droit à… la Vel Satis de Renault, fruit de l’union monstrueuse entre la Papamobile et la Batmobile(***).

    Pourtant, les ingénieurs et techniciens hautement qualifiés de l’industrie automobile française ne sont pas des dilettantes –certains n’ont pas résisté à la pression:

    http://paradoxa1856.wordpress.com/tag/renault/

    Cordialement,
    Zwartepiet.

    (*) 1985 : « 80% d’une génération au niveau du bac »

    C’est le slogan qu’utilise Jean-Pierre Chevènement en 1985. L’ambitieux objectif est alors fixé pour l’an 2000. Un objectif presque atteint aujourd’hui : selon l’Insee, 72% d’une génération a atteint le niveau du baccalauréat. Mais cela ne va pas sans conséquences pour la valeur du diplôme.

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/06/17/01016-20100617ARTWWW00548-retour-sur-les-reformes-du-baccalaureat.php

    (**) http://www.carnetjpr.com/2011/12/23/bon-noel/#comment-17915

    (***) Renault Vel Satis
    From Wikipedia, the free encyclopedia

    http://en.wikipedia.org/wiki/Renault_Vel_Satis

  12. P. ARNAUD dit :

    Bonjour monsieur le premier ministre
    Les fautes de F.Hollande ne suffiront pas à rendre sa crédibilité à N.Sarkozy. La liberté, la responsabilité,le travail, l’éducation, la réduction des dépenses oui mais aussi le juste partage du fardeau et du droit à espérer.
    Respectueusement
    P.ARNAUD

  13. Ernest Gransagne dit :

    François Hollande : fautes lourdes
    Il n’est pas le seul.

    Le comportement de la norvégienne encore hier, qui insulte, qui invective le Président, qui est encore notre Président élu, avec 53,3 %, dépasse depuis longtemps son rôle.

    Elle n’a jamais défendu une position écologique !

    Elle règle ses comptes avec le pouvoir.

    C’est une fasciste en herbe qui voudrait se faire passer pour une grande !

    De telles insultes sur un Président tombe sous le coup de la loi.

    Quand va-t-elle être mise en prison ?

    Je ne peux aussi que soutenir avec force, la position de notre Président qui vient d’émettre son opinion sur les médias et plus particulièrement sur France-Inter : enfin !

    Il n’y a donc pas que moi qui suis sensible aux méthodes éhontées de nos journaleux.

    Ernest

  14. Claude dit :

    Bonsoir Lili,

    L’erreur n’est pas de soutenir Nicolas Sarkozy aujourd’hui mais de ne pas l’avoir soutenu quand il avait raison. Quand Sarkozy gère, les français descendent dans la rue et font de la politique. Quand Sarkozy fait de la politique les français lui reprochent de ne pas gérer. Comme les français ne veulent pas changer, ils veulent changer Sarkozy.

    Rien dans la vie ne démontre que 70% des gens ont raison contre 30% (ni le contraire non plus d’ailleurs). Ce qui fait que les gens ont probablement raison c’est quand ils entrainent derrière eux d’autres responsables de même niveau de responsabilités. Les 35 heures n’ont été imitées par personne parce que c’était une sottise soutenue par 70% des gens au moment de les voter. Allonger la durée du travail est une bonne idée soutenue par tous les autres responsables malgré la répugnance de certains français pour le travail soutenu.

    Etc.

    Cordialement,
    Claude

  15. jany dit :

    Quel gâchis….
    Si Hollande passe, nous allons voir revenir « 1981″ avec toutes ses erreurs…
    La pensée unique…
    Mais a qui la faute ?

    Nous avons une Droite de qualité, intelligente, pertinente, mais qui n’a pas su créer l’unité, pas su comprendre le temps de la communication…avec le peuple qui choisit…

    Hollande n’est que le paysan qui ramasse les fruits…
    Pas de grandeur, pas d’horizon, beaucoup de flou…

    Beaucoup d’entre nous attendaient un nouvel éveil qui puisse rendre audible le message du Président…

    Sans message d’éveil, le peuple va-til choisir le rêve ?

    Bien cordialement,

    jany

  16. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Jany,

    Je partage tout à fait votre point de vue. Malheureusement et à mon grand regret, semble se dessiner ce que nous avions écrit il y a un an et demi …

    Souhaitons qu’il y ait un regain de lucidité et de sagesse chez les électeurs d’ici l’échéance.

    Amitié

    Jacques

  17. Blanc Cassis dit :

    Pour info :

    http://www.lepoint.fr/economie/le-plan-de-bataille-des-financiers-20-04-2012-1453564_28.php

    et

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=MxYQb-WmB3g

    Je voterai Nicolas Sarkozy même s’il m’a parfois beaucoup déçu.
    1) Il a l’expérience des crises successives et la France aura besoin de lui dans les mois cruciaux pour consolider l »Euro avec ses partenaires privilégiés ,
    2) Ce sera son dernier mandat et il ne sera plus soumis aux éventuelles pressions diverses et variées. Je suppose qu’il aura à coeur de laisser son nom dans l’histoire comme le Président ayant fait entrer la France dans le XXI eme siècle.
    3) Hollande pratique un triple langage : celui d’un centre gauche radical-socialiste, celui du socialisme historique de Martine Aubry et enfin celui du socialo-marxiste des Emmanuelli, Hamon et Mélenchon réunis.
    4) Hollande ne gouvernera pas et jouera les Ponce Pilate.

  18. Farcouli dit :

    Je suis éffaré par les propos de certains de nos compatriotes…Ont ils écoutés Hollande..les promesses qu’ils ne pourra pas tenir…ont ils écouter Sarkozic ils attendaient un éveil…mais le quel? Sarkozic n’a fait que cela dans toutes ses réunions…ma conclusion…nos compatriotes sont-ils aveugles ? ou la mémoire leur fait défaut ? Mélenchon…me fait peur…c’est triste d’entendre de telsl discourts…j’ai peur pour demain…j’ai peur pour notre jeunesse….beaucoup pensennt à partir…ou? …voilà mes opinions….mais…Hollande et la gauche n’empecheront pas la terre de tourner…nous avons rencontré;;un homme courageux…un vrai capitaine dans la tempete…je veux dire Monsieur le President Sarkozic. merci…

  19. Sylviane Valente / De Gregorio dit :

    Bonsoir, Monsieur le Premier Ministre et Cher Jean-Pierre !

    Bonsoir, a toutes nos Amies, tous nos Amis du Carnet de J.P. – R. !

    Oui, Monsieur le Premier Ministre, tout a fait d’accord avec vous, F. H.
    a commis dans cette campagne de lourdes fautes, principalement les 3
    que vous citez mais pas seulement, hélas ! L’énumération des fautes ou
    des mensonges des socialistes et de leur candidat par  »defaut », multiples
    serait trop fastidieuse et de surcroit, nous les connaissons tous ici, trop bien !
    Mais la plus grave est cette terrible attaque permanente subie par notre President -
    Candidat, cette horrible campagne de dénigrement, d’attaques sur sa personne puisque
    L’on ne peut critiquer son bilan positif au service de la France et des Français, le
    Lynchage perpétuel, le lâchage  »lache » de ceux et celles qui après avoir bénéficier des faveurs
    qui leur ont été dispensées par le President, quittent le navire, dans l’espoir de pouvoir
    monter sur le suivant !…
    Oui, tout cela n’est pas très  »joli » mais comme le dit lui-meme Nicolas SARKOZY,
    Laissons le Peuple de FRANCE, juger seul, son bilan ! Ce sont les Françaises et
    Les Français qui jugeront en leur âme et conscience, dans le secret de l’isoloir, dimanche
    prochain, dans un premier temps, puis le 6 Mai, nos Compatriotes diront quel avenir,
    Ils souhaitent pour leurs enfants !

    Que les Françaises et les Français fassent  »le Bon Choix » pour notre Pays,
    Pour l’Europe dans un monde qui bouge a la vitesse grand  »V » et qui ne nous
    Fera pas de cadeau si nous restons sur le bord de la route, il avancera sans nous !….

    Bon Vote, Chers Amis, Chères Amies du Carnet de J.P. – R.

    Bon dimanche électoral, Monsieur le Premier Ministre, Cher Jean-Pierre !
    Et plus que jamais, bien fidèlement a Vous !

    Sylviane

  20. jany dit :

    Un Président est élu par un peuple,
    C’est donc a lui de se faire reconnaître, de se faire accepter par le peuple…

    L’histoire nous montre que les hommes peuvent être en avance sur leur temps sans être entendus, nous n’y pouvons rien et nous ne changerons pas l’histoire.

    Aujourd’hui toute la force est dans le message, la communication avec le peuple, le leader doit comprendre qu’il ne doit pas oublier cette dimension…

    Avec Jacques, nous avons a plusieurs reprises rappeler que le lien devait être renforce avec le peuple qui choisit…

    Avec Jacques, nous ne sommes que des pions sans grande valeur, quelques mots au plus, le choix se fait dans les urnes par un peuple qui a ses propres sentiments…

    Souhaitons que ce peuple trouvera les raisons pour douter du bulletin rose au dernier instant.

    Bien cordialement,

    jany

  21. jean francois TALBOT dit :

    Il faudrat voter dès le premier tour, effectivement
    Et Le président, devra jouer ses dernières cartes sous 15 jours.
    Séduire les femmes d’abord, et ses électeurs ensuite aussi, avec plus de concret.
    Promouvoir la natalité pour l’avenir.
    Il faudrat aussi qu’il explique comment il va encadrer les banques…..
    Faute de quoi, seuls les banques vont le suive……
    Bonne lecture,
    JFT

  22. 5 raisons de voter Nicolas Sarkozy dès le 1er tour « Noix Vomique dit :

    [...] Je ne veux pas de François Hollande comme président: à part son goût pour l’immobilisme et les petits mensonges, cet [...]

  23. GALARGUES dit :

    Bravo pour votre intervention télévisée.
    Il y a quelques hommes d’état trop peu nombreux et dont vous etes
    et il y a des hommes (et des femmes) dans tous leurs états; Cela sont trop nombreux à resasser les mêmes banalités, pleins de satisfaction personnelle du vide de leurs idées

  24. CASSAGNE dit :

    Cher Monsieur,
    Vous avez apporte une tres bonne vision du monde ce soir lors de votre intervention sur le plateau de TF1 en mettant les enjeux mondiaux en pespective, auxquels apres 10 ans passes en Asie je suis tres sensible. Je me permets une question.
    Pourquoi le president candidat n’appuie t il pas sur la proposition de taxation des transactions financieres au nom de l’egalite Travail – Capital et bien sur de la restauration des nos finances publiques. Par ailleurs ce projet en matiere seulemtent politicienne portera le fer au sein du programme socialiste et permettra de recuperer des voix tant au centre que meme sur l’extreme droite .
    Dans l’attente d’une reponse et de pouvoir soutenir votre action.
    Bravo pour votre livre egalement

  25. Ernest Gransagne dit :

    Une fois de plus c’est une France bicolore qui s’exprime.

    Nous espérions en 2007 une France tricolore que nous avons attendue…. pendant 5 ans.

    Nous n’avons pas été entendus.

    Les français sont des enfants gâtés qui ne savent pas qu’ils sont privilégiés car trop protégés.

    Comme tous les enfants éduqués de cette façon, leur seul but est de « transgresser ».

    Alors ils transgressent.

    Si le fil de Nicolas Sarkozy ne passe pas dans le chas de l’aiguille, le 6 mai, alors dans quelques mois il sera trop tard en arrivant dans le port du Pirrée pour dire on ne veut pas de tout cela !

    Culbuto fera de grosses erreurs, il aura menti, il aura lui aussi ménagé la chèvre et le chou, il sera désavoué par les doux rêveurs qui ont voté pour lui, il ne sera pas pris au sérieux à l’extérieur des frontières, la machine à protéger les bons à rien tournera à plein tube, pendant un moment et il faudra se rendre à l’évidence : on ne pourra pas continuer à recevoir toute la misère du monde !

    Nous glisserons doucement vers le pire, mais avec de la morphine !

    Le bon sursaut serait de reconnaitre, ou mieux d’avoir reconnu, qu’une dérive droitière est bien moins grave qu’une dérive gauchère : pour les français, pour la France.

    Je n’arrive pas à croire Hollande à l’Elysée, vivant dans le pêcher avec sa concubine !

    J’arrive encore moins à croire tous les vieux crabes qui sentent mauvais, ressortir de la vase pour nous sucer ce qui reste.

    Le seul espoir : qu’ils se bouffent entre eux.

    Ou alors : notre Président sera réélu.

    Et là il faudra quand même qu’il fasse ce que nous attendons : une France tricolore !

    Ce sera d’autant moins facile que l’Assemblée sera compliquée, un Sénat irritable et Bruxelles toujours dans ses errances communautaires, sans chef.

    Ce qui fait le bonheur des USA.

    En attendant de faire la perte du monde occidental.

    Allez ! On verra bien ! Comme disent les gens qui gardent toute leur lucidité !

    Ernest

    PS : vous avez vu la norvégienne Eh Facho Ly ? En 3 minutes elle avait déjà annoncé la couleur :
    je fôte pour fransoie ôlant kom tous lez et lecteurs dé franz et kolo chie les fers !

    Elle est pas fière la mémé des fjords ! Vous voyez ça en politique vous ? Après toutes les actions négatives faites lors de son catastrophique passage en justice ?

  26. jany dit :

    La pochette surprise du deuxième tour…

    Les français vont devoir choisir car rien est encore décidé…
    Les médias et les sondages ont peut-être fait leur choix mais le peuple pas encore…
    C’est la respiration démocratique…

    Laissons au peuple le temps de choisir leur président…
    Le deuxième tour doit permettre de mieux le sensibiliser aux questions du temps présent et de l’avenir.

    Dans la nature profonde de la vie, les certitudes n’existent pas, des a priori, seule sa dynamique permet de changer le temps des choses…

    Bien cordialement,

    jany

  27. Sartori dit :

    Les copains d’abord !…
    «  »Que disaient les socialistes eux-mêmes de F. Hollande :
    - Martine Aubry le 30/6/11 Nouvel Obs : « Il n’a aucune épine dorsale, il manque de caractère ».
    - Manuel Valls le 11/6/11 Figaro Mag : « Quand quelqu’un me dit qu’il est normal, je commence à me méfier ».
    - Martine Aubry le 23/6/11 Nouvel Obs : « Il n’est pas fiable ».
    - Ségolène Royal le 14/6/11 Libération : « Celui qui ne fait rien est souvent plus populaire ».
    - Ségolène toujours le 8/9/11 Le Figaro : « Le point faible de F. Hollande c’est l’inaction. Est-ce que les Français peuvent citer une seule chose qu’il aurait réalisée en 30 ans de vie politique ? ».
    - Laurent Fabius 30/6/11 Nouvel Obs : « Une fraise des bois peut-elle cacher un éléphant ? ».
    - Le même Fabius le 18/4/11 : « Franchement vous imaginez Hollande Président de la République ? On rêve !… ».
    - Martine Aubry le 30/4/11 le JDD : « Arrêtez de dire qu’il travaille, François n’a jamais travaillé. Il ne fout rien ».
    - A.Montebourg le 8/6/11 Canal + : « Hollande c’est le principal défaut du parti socialiste. »

  28. Médéric L. Pascal dit :

    Monsieur le Premier Ministre, amis du carnet,

    Le premier tour du scrutin présidentiel a à présent livré tous ses secrets et, ô surprise, le raz de marée de gauche n’a pas eu lieu. Il est vrai qu’à force d’entendre répétées partout des âneries nous avons tous tendance à devenir des ânes.

    Droite et extrême droite totalisent plus de 45% des suffrages exprimés, fort nombreux d’ailleurs alors que gauche, extrême gauche, pastèques norvégiennes et assimilés s’en approchent sans pour autant atteindre ce seuil, de toute façon insuffisant. Le reste, une grosse dizaine de pour-cents, erre dans la déserrance d’un centre orphelin de soi et, attendant des jours meilleurs pour l’esprit de modération, se demande ce qu’il va bien pouvoir faire au second tour.

    La situation est extrêmement indécise et le sentiment qui domine: la perplexité. Alors que les français sont inquiets de leur avenir et se demandent si le poids des dettes souveraines va les engloutir, la campagne semble étonnamment hors-sujet: au référendum contre la personnalité du président sortant intenté par le camp Hollande nous semblons répondre par la réforme… du permis de conduire.

    Pourquoi notre véritable message n’est-il pas plus audible? Les journalistes? Non, c’étaient les mêmes en 2007 et alors le contenu de notre message passait fort bien. Le problème vient de nous et de notre stratégie de campagne au premier tour.

    Nous ne sommes plus en 2007. N. Sarkozy a exercé la magistrature suprême pendant cinq ans et il doit assumer sa part de responsabilité dans la situation du pays.

    Mieux, il doit la revendiquer, rappeler par exemple ce qu’il a fait pour sauver les économies des français lorsque la crise financière menaçait notre système bancaire ou de quelle manière il a réussi à renverser la situation sur le plan du sentiment d’insécurité qui régnait au tournant des années 2000. Oui, en effet, le Président a un bilan et il n’y a vraiment pas de quoi en rougir! Bien sûr tout n’est pas parfait mais c’est pour cela qu’il nous faut continuer notre effort de redressement.

    Quant à ceux qui le mettent en cause aujourd’hui, bien au chaud dans le confort illusoire d’une victoire sur le papier, qu’avaient-ils à proposer lorsque la banlieue était en feu, qu’avaient-ils à proposer quand le sub-prime menaçait nos banques, que feront-ils demain lorsqu’une attaque spéculative chahutera à nouveau l’Euro ou la dette de tel ou tel pays de l’Union? Ils s’en prendront sans doute à l’axe Merkel-Sarkozy? L’héritage, ce sera ça leur seule réponse? La formule n’est pas nouvelle et ceux qui ont de la mémoire se souviennent de ce que cela donne comme résultat…

    La clef de la victoire en 2012 repose en notre capacité à démontrer que les socialistes n’ont décidément rien appris de leur erreurs passées, qu’ils en sont strictement au même point qu’en 2007, qu’en 2002, qu’en 1993. L’avenir ce n’est ni F. Hollande, ni M. Aubry. Toute leur stratégie repose sur le fait de nous avoir mis sur la défensive par rapport au bilan du quinquennat. Si on leur retire cet avantage, ils n’ont plus rien.

    En tentant de refaire la campagne de 2007 au premier tour du scrutin, nous avons involontairement abondé dans leur sens, nous avons donné l’impression de chercher à éluder les cinq années qui viennent de s’écouler, comme si rien avait changé en cinq ans, comme si tout était à jeter, comme si nous avions honte. C’est une grave erreur stratégique! Assumons au contraire notre bilan fièrement et assumons le fait que c’est une –nouvelle– campagne et qu’elle commence aujourd’hui.

    Retrouvons l’ambition de donner de la noblesse au débat politique en parlant des sujets d’aujourd’hui! La sécurité et l’immigration était au cœur de la campagne de 2007, la dette publique et la crédibilité européenne sont les vrais sujets de 2012.

    Les socialistes n’ont pas plus de réponses aux questions d’aujourd’hui qu’ils n’en avaient en 2007 aux questions d’alors. Leur seul axe stratégique: le rejet de N. Sarkozy.

    Le retard du Président est loin d’être insurmontable et, contrairement à ce que souhaiteraient nous faire croire les partisans de la rose dégarnie les résultats d’hier ne signifient en rien que l’affaire est pliée. C’est bien là ce qui les ennuie, d’ailleurs.

    MLP

  29. Vagabond dit :

    « Il méconnaît la vérité du Monde »
    => Vous n’avez pas un ego un peu surdimensionné ?

    There is no alternative, disait Tchatcher.

  30. BRYANT Philippe dit :

    Pour compléter ce qui vient d’être écrit ci-dessus, voici quelques réflexions sur le sujet qui nous préoccupe tant en ce moment.

    POURQUOI JE NE PEUX PAS VOTER LE 6 MAI 2012 POUR F HOLLANDE

    La France ne créée pas assez de richesses et elle maîtrise mal ses dépenses.

    F HOLLANDE semble d’accord sur ce constat mais mon analyse des causes diffère de la sienne.

    Pourquoi les entreprises installées en France ne créent-elles pas assez de richesse/valeur ajoutée ?

    1) Les entreprises soumises au droit français des sociétés supportent globalement trop de charges et trop d’impôts. Les prélèvements obligatoires font de la fiscalité française l’une des plus punitives des pays industrialisés.

    2) Les petites entreprises, TPE et petites PME sont les plus gros potentiels de croissance et représentent les principaux gisements d’emplois.

    Or ces entreprises ne disposent pas de la souplesse nécessaire pour s’adapter à des marchés toujours plus instables. La législation sociale notamment est beaucoup trop contraignante dans ce pays pour ces petites voire toutes petites entreprises.

    Le Code du travail devient tellement complexe (3000 pages) qu’il est difficile pour un petit entrepreneur de s’y retrouver et prendre la bonne décision. Ce Code du travail est également trop fortement protecteur pour les salariés. Les recours au tribunal de prud’hommes, fréquents, engendrent la plupart du temps des jugements bien plus à l’avantage de ces derniers et cela coûte cher. Aujourd’hui, nombre d’employeurs prendraient plus de risque de conquérir de nouveaux marchés s’ils n’étaient pas ralentis dans leur élan par la peur des contraintes sociales.

    3) Les entreprises Françaises ne manquent pas de créativité mais elles n’industrialisent pas assez leurs découvertes : créer une entreprise industrielle en France aujourd’hui c’est prendre un énorme risque. Elles ne produisent pas assez de surcroit les produits et les services adaptés à la demande de notre époque.

    Ou sont produits les téléphones portables, les écrans plats, les ordinateurs, les consoles de jeux vidéo, les tablettes numériques que les Français consomment allègrement ?.

    4) Les entreprises françaises n’exportent pas assez, surtout les PME. Il n’y a pas chez nous une culture de l’exportation comme en Allemagne, au Japon, en Corée ou en Chine.

    Ce n’est pas chez nous une priorité nationale.

    Pourquoi maîtrisons nous mal les dépenses ?

    L’Etat et beaucoup de Collectivités territoriales mais aussi les organismes paritaires (URSSAF, Unédic etc.), sont tous enfoncés dans des déficits chroniques.

    1) le train de vie de l’Etat et des collectivités territoriales est trop important.

    2) il y a trop de strates administratives dans notre pays. Nous avons la commune, la Communauté de communes, le Département, la Région, l’Etat et la Communauté Européenne. C’est évidemment trop. La France a de surcroît plus de communes que l’Angleterre et l’Allemagne réunies : plus de 36000.

    3) Il n’y a pas en France une conscience suffisante de l’importance du bien collectif : Les divers groupes d’intérêts (Agents des trois fonctions publiques, agriculteurs, demandeurs d’emploi, retraités etc.) essaient toujours d’obtenir plus des fonds publics sans se soucier de la santé économique de notre nation.

    Maîtriser la dépense publique

    Les pays industrialisés comparables au nôtre font des efforts parfois très importants dans la maîtrise de leurs dépenses publiques sous l’œil vigilant des agences de notation et de leurs créanciers.

    Un texte inscrit dans la constitution doit officialiser la règle d’or et indiquer que dans notre République aucun gouvernement ne peut présenter au vote des représentants du peuple un budget de fonctionnement de l’Etat déficitaire.

    1) Réduire les effectifs :

    Il n’y a pas d’autre solution que de réduire les effectifs de la fonction publique. Il faut donc poursuivre la politique en ce sens initiée par Nicolas SARKOZY et l’étendre aux collectivités territoriales.

    2) Augmenter l’efficacité des personnels de la fonction publique :

    Instaurer les 35 heures dans les trois fonctions publiques (Etat, collectivité et hospitalière) a été une grave erreur. Il serait normal de demander aux fonctionnaires de travailler un peu plus. Les fonctionnaires pourraient travailler 38 heures par semaine. Le retour aux 38 heures par semaine peut être progressif et monnayé par une augmentation de salaire proportionnelle aux 3 heures supplémentaires travaillées. Il y aurait donc moins de fonctionnaires mais ils seraient mieux payés.

    3) Maîtriser les déficits de la Sécurité sociale.

    Le principe est le strict équilibre de chaque branche : vieillesse, assurance maladie etc.

    4) Supprimer les départements

    Il est nécessaire de supprimer un échelon administratif. Le département est probablement celui qui est de trop

    5) Regrouper des régions entre elles

    Nos régions sont bien petites par rapport à leurs homologues allemandes ou espagnoles. Pour rivaliser avec elles, économiquement, les régions françaises doivent être plus importantes. Qu’attend-on pour regrouper la Basse et la Haute Normandie ?

    6) Supprimer les sous-préfectures

    L’automatisation des actes administratifs, internet et la micro-informatique doivent permettre d’alléger considérablement la charge de ces structures. 1 ou 2 par département devraient suffire.

    La France doit créer des richesses.

    Favoriser la créativité et la création d’entreprise

    Encourager le mérite individuel ! Donner aux Français l’envie d’entreprendre et aux entrepreneurs de ce pays de l’air, de la liberté pour que leurs affaires soient opulentes !

    Générer une dynamique économique favorisant l’investissement, la recherche, l’innovation

    Revaloriser le travail. Le travail ne se partage pas, il s’auto génère par émulsion. L’activité crée l’activité.

    Mettre l’exportation au rang des grandes causes nationales

    Créer un ministère de l’exportation

    Déculpabiliser la richesse

    La création de richesse, dans les pays anglo-saxons, est le symbole de la créativité, la contrepartie de la prise de risque et la récompense du talent. A contrario l’approche marxiste bien vivante en France l’associe à l’oppression, la malhonnêteté, l’escroquerie.

    Ne plus diaboliser l’entreprise et les entrepreneurs

    Arrêter de parler de lutte de classe, de patrons-voyous

    Dans le cadre de l’élection présidentielle 3 groupes de propositions* de François Hollande mèneront la France au déclin :

    *issues de son livret « Mes 60 engagements pour la France »

    1) L’arrêt de la réduction du nombre de fonctionnaires dans la fonction publique d’Etat.

    2) Le recrutement d’Agents supplémentaires dans cette même fonction publique

    3) La relance de l’économie par l’injection d’argent public.

    L’arrêt de la réduction du nombre de fonctionnaires dans la fonction publique d’Etat et la fonction publique territoriale.

    Page 11 F HOLLANDE revient sur le mécanisme mis en place par N SARKOSY du non remplacement d’un fonctionnaire sur 2. Alors que la France est très fortement endettée et que la maîtrise des dépenses de l’Etat et des collectivités est plus que nécessaire, c’est un bien mauvais signal lancé à nos créanciers, aux agences de notation et un bien mauvais coup pour le pays tout entier.

    Page 35 F HOLLANDE supprime les Conseillers Territoriaux mis en place par N SARKOSY et enterre ainsi la fusion pourtant nécessaire des départements avec les régions . Il revient aux statuts de Conseiller Général et de Conseiller Régional

    Le recrutement d’Agents supplémentaires dans la fonction publique et l’augmentation des rémunérations.

    Page 24 F HOLLANDE annonce le recrutement par l’Etat de 150000 emplois dits d’avenir et page 25 il dit qu’il va augmenter les moyens de Pôle Emploi et qu’il recrutera 60000 postes supplémentaires dans l’éducation: avec quel argent?

    Page 34 F HOLLANDE affirme qu’il créera chaque année 1000 postes supplémentaires pour la justice, la police et la gendarmerie. avec quel argent?

    Page 12 F HOLLANDE annonce qu’il réunira les syndicats de la fonction publique pour évoquer les perspectives salariales donc les augmentations de salaire des fonctionnaires: Avec quel argent?

    La relance de l’économie par l’injection d’argent public.

    Page 7 F HOLLANDE veut créer une Banque publique d’investissement nationale et régionale pour relancer la production, l’emploi et la croissance.

    Il ne dit pas où seront prélevés les capitaux nécessaires pour alimenter cette banque: D’où vient l’argent?

    Page 10 F HOLLANDE rémunérera le livret A à un taux supérieur à l’inflation: avec quel argent?

    Page 12 il veut renégocier le dernier traité européen en y insérant un volet croissance et emploi: mais cette croissance il veut l’obtenir notamment en injectant de l’argent public dans le cadre d’une relance économique européenne globale : avec quel argent?

    Page 15 F HOLLANDE annonce l’augmentation de 25% de l’allocation de rentrée scolaire: avec quel argent?

    Les socialistes ne sont pas assez pragmatiques; ce sont des idéalistes encore sensibles à l’idéologie trotskyste / communiste.

    A contre courant de toutes les politiques économiques des démocraties actuelles, ils ignorent que nous sommes dans un changement de monde et pensent encore et toujours que la force publique peut être le l’acteur principal d’une relance économique, de la croissance et de l’emploi. Ils restent prisonnier du vieux concept plus que dépassé de l’économie administrée.

    Je dis que ce modèle économique Français ne fait plus envi à personne : quel pays a repris l’idée des 35 heures ?

    Je dis que la France a besoin d’un choc de lucidité

    Je dis que seul le secteur privé peut être à la source du renouveau économique : Ce sont les entreprises privées et non l’Etat qui créent les richesses.

    Je dis que l’emploi et la croissance ont un lien avec le taux des prélèvements obligatoires et que la maîtrise de la dette est une exigence.

    Je dis qu’il faut poursuivre des réformes de structures urgentes et obligatoires initiées par Nicolas SARKOSY concernant :

    - Les dépenses de l’Etat et des collectivités locales,

    - la sécurité sociale

    - le marché du travail

    - etc

    Je dis que c’est le rôle de l’Etat et des collectivités de continuer ces réformes afin de créer un environnement économique favorable à la croissance

    Je dis que si la France n’engage pas dès le 7 mai ces réformes en les amplifiant, elle disparaîtra de la scène de l’histoire. Le réveil sera douloureux pour beaucoup et surtout pour les plus pauvres.

    DIMANCHE 6 MAI 2012 JE VOTERAI DONC POUR NICOLAS SARKOZY

    Philippe BRYANT
    86000 – POITIERS

  31. Le 6 mai, votez Nicolas Sarkozy « Noix Vomique dit :

    [...] Jenfin, je ne veux pas de François Hollande comme président: son anti-sarkozysme bête et méchant, le soutien inconditionnel que lui [...]

  32. alanbee dit :

    Bonjour Monsieur Raffarin,

    En cas de duel PS – FN aux législatives, l’UMP appellera-t-elle à voter PS sans équivoque ?

    Respectueusement,

    Alain Bosquet
    Professeur retraité
    36100 ISSOUDUN

Laisser un commentaire