Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

30 commentaires

  1. Bruno ANEL dit :

    Tout cela est exact, Monsieur le Premier Ministre, mais l’histoire nous apprend que les discours servent plus à se faire élire qu’à gouverner. Nicolas Sarkozy nous promettait naguère d’aller chercher la croissance « avec ses dents ». Las! Elle n’était pas dans son assiette.
    L’électeur centriste que je suis s’inquiète : à trop aller chercher des voix chez les souverainistes, que va devenir le projet européen? Les candidats plutôt pro-Europe (Sarkozy + Hollande + Bayrou) ont obtenu les deux tiers des voix : ce n’est pas une majorité politique, mais c’est une majorité d’idée, et pas n’importe quelle idée. En période de crise, chacun a tendance à se replier sur son clan: moi d’abord. Voir du côté des Flamands ou des Catalans. Faut-il suivre ce courant? L’Europe reste notre avenir. « Il vaut mieux perdre les élections que perdre son âme », disait un homme politique hélas dévoyé.

  2. Farcouli dit :

    Monsieur le premier ministre.
    Oui,monsieur Sarcozik Devrait etre réelu….mais…les débats avec les socialistes, sont innondés d’arguments mensongés…ils trompent nos compatriotes..qui,hélas n’ont pas compris le grand bouleversement des sociétés du monde…Notre pays est confronté à des problemes que l’ont doit pas analyser égoistement par le bout d’une lorgnette…C’est un ensemble de bouleversement…la Grece..l’Espagne…l’Italie.ect….et même l’Angleterre . Alors monsieur Hollande devrait arreter de lancer des idées et le lendemain les changer…pour plaire à sa clientéle…ce n’est pas cela..la politique de la France…c’est sérieux …Mais ,Monsieur Rafarin,il faudra,demain..instruire les Français sur le monde..ses bouleversements…et non pas laisser ce soin aux médiats….qui eux aussi…pensent un peu trop à leur clientéle….bon courage…et bravo pour vos écris.

  3. Patrick Bracker dit :

    Mon Cher Jean Pierre,
    j’avais écrit un courrier à Monsieur Jospin alors 1er Ministre, il ne m’avait pas répondu mais a cessé toute forme de politque tout d suite après…il est vrai que le Ps a encore des injustices a rattrapper, notament en matière de torture mentale contre un être humain, le préjudice moral n’est pas encore règlé, il faudra que tout cela soit réparé un jour ou l’autre…
    après tout il ne s’agit que de plus de trente années de spoliations et de soufrances…
    bon courage en tout,
    Patrick

  4. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Monsieur le Premier Ministre,

    Excellent débat, sobre et équilibré, auquel nous avons pu assister.

    Dans les différents sujets abordés, vous avez tous deux développé les arguments de votre favori et les critiques adressées à l’adversaire ont été faites sans agressivité, c’est assez facile de le faire dès l’instant où réciproquement chacun admet quelques réalités et où le respect trouve toute sa place.

    C’est une très belle leçon de démocratie dont devraient s’inspirer de nombreux polémistes. On redemande ce genre de débat de qualité, agréable à suivre, histoire de nous faire oublier quelques débats âpres et sans envergure auxquels nous avons pu assister depuis le début de la campagne.

    Je l’appellerais le « débat de la sagesse » entre deux hommes d’expérience qui ont chacun déployé toute l’argumentation de leur candidat sans trop de complaisance. Très instructif.

    Mention également à Michel Field, il a posé le débat sans en rajouter. C’est souvent là que le bât blesse…

    Merci.

    Amitié

    Jacques

  5. fremondiere michel dit :

    effectivement;un vrais débat;courtois
    je regrette que la fameuse cagnotte ne fut pas évoquer
    le mal FRANCAIS c »est depuis plus de 34 ans;c »était de vivre a crédit
    et vous deux en sont responsables
    distribuer de l »argent;;emprunter;c »est facile
    on voie le résultat;le premier budget du pays;les intérêts

  6. mélusine dit :

    Enfin, je suis d’accord avec Nicolas Zarkozy !!!
    Si, si vous pouvez déboucher le champagne, j’approuve complètement son opposition au vote des étrangers ! Enfin , ENFIN ! Le bon argument qui touche MON quotidien.
    Car ici en Bretagne, nous sommes envahis ! Complètement dépassés par une communauté qui grignote nos terres, nos maisons, qui ne parle pas un mot de français, qui a des traditions et des coutumes infâmes et qui s’agglutine autour de son drapeau. Combien de fois ai-je vu ces gens attablés dans nos cafés, en groupe, riant et blaguant, nous imposant dans des cérémonies païennes avinées, leur musique, leur accent et leurs chants.
    Combien de fois avons-nous été trahis par de malfaisants notaires d’extrême gauche. Des personnages sans honneur, sans gloire, qui bradèrent pour quelques monnaies notre si beau patrimoine ! Combien de fois ces notaires ont favorisé le regroupement familial de ces étrangers.
    Chers sympathisants, électeurs, amis, de l’UMP et du FN, si nous donnons le vote à ces individus, nous ALLONS DISPARAITRE !
    Alors le 1er mai, au grand rassemblement du vrai travail , invoquons et prions ensemble d’un seul élan, pur et patriotique:
     » Jêâââânne, ô Jeâââânne, boutez- donc ces Anglais du royaume de France !  »

    Mélusine

    ps : don’t worry, my friends, it’s a joke. Je demande pardon à mes copains anglais et à mon notaire.

  7. jany dit :

    Lu dans Le Figaro

    Raffarin: « une analyse après le 6 mai »
    AFP Mis à jour le 26/04/2012 à 14:22 | publié le 26/04/2012 à 14:14 Réactions (14)

    Recommander
    L’ex-premier ministre, Jean-Pierre Raffarin, estime que l’heure est au « combat » et à la « loyauté » mais prévient que « le temps de l’analyse » de la stratégie de campagne du président-candidat Nicolas Sarkozy « viendra après le 6 mai », dans un entretien au Monde daté de vendredi.

    « Si j’exprimais aujourd’hui des réserves, j’affaiblirais mon camp et l’affaiblissement du centre et de droite républicaine sert le Front national et le PS », déclare le vice-président du Sénat.

    « La meilleure façon de gagner contre nos adversaires, c’est de rassembler, dans une même famille, la Droite populaire et les Humanistes. Je me souviens des suites de la dispersion de la gauche en 2002 mais je reste évidemment attaché aux valeurs humanistes de notre projet. Ce qui exclut tout avec le FN », ajoute-t-il.
    Interrogé sur la stratégie « droitière » élaborée par le conseiller du chef de l’Etat, Patrick Buisson, et sur le fait de savoir si elle n’a « pas nourri l’extrême droite », M. Raffarin juge que « cette question n’a pas d’intérêt aujourd’hui ».

    « Au feu, sur la grande échelle, on n’a pas d’état d’âme »

    « Pourquoi voulez-vous que je participe à une campagne contre mon candidat et que je permette à François Hollande de dire ‘Raffarin tire sur Sarkozy’ ? J’ai fait mon service militaire chez les pompiers, j’ai appris que, au feu, sur la grande échelle, on n’a pas d’état d’âme », insiste-t-il.

    Mais « le temps de l’analyse viendra après le 6 mai », prévient-il. « Nous sommes dans le temps du combat et, dans le combat, l’honneur, c’est la loyauté ». En cas de victoire de Nicolas Sarkozy, « le prochain gouvernement devrait exprimer plus de diversité que les précédents », souligne-t-il aussi.

    Par ailleurs, ce soutien du secrétaire général de l’UMP, Jean-François Copé, juge qu’au sein de l’UMP, « il faudra débattre des procédures dans lesquelles chacun pourra s’exprimer, voire se compter ». « Il appartient au secrétaire général, qui est porteur de la légitimité du parti et garant de la diversité, de faire pour le prochain quinquennat les propositions d’organisation », ajoute M. Raffarin.

    *********
    Je suis tout a fait en accord avec vos impressions Monsieur le Premier Ministre, le temps est a la lutte, au rassemblement de toutes nos forces (sans état d’âme).

    Dans tous les cas, l’après 6 Mai doit permettre de faire grandir le dialogue au sein des partis de droite.

    Bien cordialement,

    jany

  8. Carole dit :

    Bonsoir Monsieur Raffarin,
    Bonsoir à tous,

    4 points :

    1 C’est étonnant que le PS ne se rende pas compte de l’évolution mondiale et du travail de fourmi de certains pays. Avec leur internationnal socialisme dont la Chavista est vice-présidente, ils sont pourtant informés, à moins qu’ils ne comprennent rien à économie, ni à l’effervescence de ce qui se produit alleurs. Peut-être que leur tournée mondiale s’arrête au Maroc ?

    2 Je demande en tant que francaise que l’on arrête la désinformation de nos chaînes publiques, existantes par le biais de la taxe audiovisuelle.
    J’ai entendu un espèce de guignol de journaliste (nom ?) sur ant2, qui faisait croire que la croissance prônée par Draghui était identique à celle d¿Hollande. Et Hollande de surenchérir « ahhhhheueueueu voilà, c’est ce que je dis depuis des mois….. ».
    Draghui a était extrêmement mesuré quand il a parlé de croissance et il n’a absolument pas souligné que cela devait être une croissance keynésienne à la sauce hollandaise. Vouloir faire croire à tout un pays que la BCE est partisante d’Hollande que l’on ne s’y prendrait pas autrement.
    C’est absolument scandaleux. Où ce guignol ne sait pas lire l’anglais, où il ne sait pas décrypter, où il est incompétent: dans ce cas c’est la porte, zou.
    Je demande également la suppression de SOS Racisme, subventionnée par les fonds publics, qui appelle à voter Hollande. Assos politique, une honte !

    3 Elections et incertitudes du 6 mai.
    Pour le 1er tour, aucune surprise du score de Marine Le Pen. Pour aller de temps à autre dans le sud-est, les gens n’hésitaient pas à dire qu’elle ferai une razzia. Et encore aujourd’hui, ses résultats sont encore timides. mais il me semble que dans les années à venir son parti va évoluer. Marine Le Pen n’est pas son père.
    Il faut arrêter de dire que ses électeurs sont en souffrance, c’est faux. Ils sont mécontents de la délinquance, du laxisme, du non respect des valeurs francaises, des djellabas (?), du chômage, de l’assistant, des tags, des mensonges, des petits soldats……….. Comme cette personne parle de son amour de la France (sincère) sans complexe et avec beaucoup de courage, elle provoque l’adhésion. Elle parle de ce que vit le peuple tout simplement.
    Les personnes qui l’ont élues sont de tous milieux (eh oui). Par ailleurs, ce qui est assez inoui, c’est que dans le Gard (fief communiste) là aussi elle rencontre une totale adhésion.

    Bon, nous avons eu mas o menos 1/3 pour Hollande, 1/3 pour Sarkozy, 1/3 extrêmes et rikikis, le reste en abstention.
    Souhaitons que maintenant le Président pilonne la Gauche autrement nous courrons à la catastrophe. Beaucoup de francais ne veulent pas du vote communautaire, mais l’acharnement contre N Sarkozy a été telle depuis 5 ans, que l’on ne sait comment ces francais vont réagir.

    4 On nous a vendu l’anniv de la mort de Mitterrand, homme soi.disant exceptionnel qui a bien plombé la France. (Entrée) Intox des médias
    On nous a vendu DSK (mais ses penchants féminins nous ont épargné des déboires à l’Elysée).
    (Plat principal indigeste) Reintox des médias
    On nous a vendu les primaires avec le soutien des médias (Fromages périmés) Rereintox des médias
    On veut nous vendre l’élection d’Hollande comme si cela était acté (dessert) ILes médias sont euphoriques, aucun respect de leur profession, ils ont gagné. Le deuil DSK est terminé.

    J’espère que les francais vont bien réfléchir avant de s’engager dans une voie sans issue !

  9. Carole dit :

    Correction « tel »

    NB : Jouanno et autres : ils peuvent pas aller faire un tour au Barrou plutôt que de faire le jeu malsain de la Gauche.
    En citant le Barrou, c’est Bayrou que l’on devrait y envoyer. Encore un qui va dans le sens du vent hollandais. Cela ne me surprends pas du tout ! Son humanisme, il devrait lui aussi sortir des frontières et voir ce qu’en pensent les anglo-saxons.

  10. Serge LIPAO dit :

    Bonjour Jean Pierre Raffarin,Monsieur le Sénateur,
    Je fais suite à notre rencontre à l’UNESCO dans le cadre du Colloque NISHAN, lundi dernier.
    Je tiens à vous féliciter pour la qualité de votre intervention (sans note) et vous réitère mon invitation à la plus grande Foire d’Art Contemporain de Beijing du 29 avril au 2 mai,ou j’expose les photos du plus grand photographe français vivant Marc Riboud sur la Chine de 1956 à nos jours.
    Je sais que vous êtes très impliqué dans le second tour des élections présidentielles mais si vous aviez prévu un déplacement en chine c’est avec plaisir que je vous accueillerai sur mon stand.
    Avec toute ma considération et mes encouragements pour le 6 mai.
    Bien cordialement.
    Serge LIPAO
    12 Place du Général Koenig
    75017 Paris
    06 07 88 58 58

  11. jany dit :

    L’hypocrisie de la Gauche Caviar semble revenir dans une France en perte de repères, en perte de confiance…
    A qui la faute ?

    Le message etait-il assez clair, assez convainquant ?
    N’a-t-on pas abuser des mots de trop, des mots de polémique, des mots qui ne servent a rien ?

    Fallait-il écouter les différences et rassembler les idées généreuses dans une grande architecture de progrès ?

    Demain, il sera temps d’ouvrir le débat…

    Bien cordialement,

    jany

  12. jany dit :

    Quand on tire la couverture vers soi, on ne se fait pas toujours que des amis.

    En 2002, Jospin se cherchait des vêtements pour habiller son programme…

    En 2012, les grands n’ont trouve les mots qui rassemblent…

    C’est avant tout un problème d’éducation…

    Bien cordialement,

    jany

  13. polonsky dit :

    Bonjour,

    Je suis un électeur de François Hollande et je voulais simplement vous dire que bien que ne partageant pas votre attachement au président sortant, je trouve votre attitude digne.
    Vous dites ce que vous avez à dire, sans concession, avec détermination, mais surtout sans vendre votre âme au diable.
    Bravo.

  14. Bruno ANEL dit :

    Ma foi, je suis assez d’accord avec Polonsky. Je ne partage pas vos idées, mais vous faites honneur à la politique française.

  15. Carole dit :

    Bonjour monsieur Raffarin,
    Bonjour à tous,

    1er Mai.
    #Pour les parisiens, le 1er mai, fête du travail, depuis la loi du 28 avril 1948, journée payée et chômée, évoque 2 visions : celle des marchands ambulants installés tout au long des trottoirs qui proposent un brin de muguet « porte-bonheur » et celle des cortèges de la Bastille à la République. La vente de muguet est d’origine récente. On la considère généralement comme originaire d’Ile de France.
    Les défilés ont lieu depuis 1906. L’idée du 1er mai, journée ouvrière, est née en 1884 à Chicago. En France, la première journée des revendications pour le mieux-être des travailleurs eut lieu de 1er mai 1890.
    Mais il y avait aussi une tradition suite au drame des Fourmies. Cette jeune fille Marie Blondeau et son « mai » est devenu le symbole par association dans plusieurs régions de France.
    La nuit du 30 avril au 1er mai, les jeunes gens venaient accrocher aux fenêtres des jeunes filles différentes essences d’arbres ou de branchages. La pose des mais devant la porte des jeunes filles avait une portée morale et sociale, chaque essence représentant une signification.#

    Cordialement à tous.

  16. Dominique M dit :

    Bonjour Monsieur le Premier Ministre, Bonjour à tous,
    Nicolas Sarkozy est à la peine dans les sondages. Une large majorité d’intellectuels bobos, de journalistes et commentateurs parisiens le harcèlent en permanence, mêlant le sarcasme à l’insulte, la dérision et les contre-vérités, les erreurs ressassées sans cesse. L’antisarkozisme est à la mode pour les esprits courts de tous poils, le principal argument mis en avant pour voter Hollande. Rien sur son action, rien sur son bilan ou son engagement. Ou quand le bilan est évoqué, tout est mauvais !
    A elles seules, cette malhonnêteté grossière et l’identité des hérauts de l’antisarkozisme rendent suspecte la candidature de François Hollande.
    En cinq ans, des crises, des révolutions, des remises en cause complètes du système ont totalement bousculé notre environnement économique et politique. Et, il faut le dire : jusqu’à aujourd’hui, la France en a été préservée. Le pouvoir d’achat a tenu. Les allocations aussi. Le modèle social a résisté. Au point que nous nous demandons si les médias n’ont pas exagéré… Les USA, l’Angleterre, l’Italie, l’Espagne, les Pays-Bas, le Japon : tous ces pays traversent des moments difficiles. Leurs dirigeants sont-ils eux aussi, tous nuls ? C’est à l’action de Nicolas Sarkozy et de son équipe que nous devons d’avoir été épargnés jusqu’à aujourd’hui. En cinq ans, ce président a fait plus que n’importe quel autre président et dans un contexte anxiogène.
    Sur le plan international, la gestion des conflits internationaux par Nicolas Sarkozy a permis de remettre la France au cœur des nations qui comptent alors que notre diplomatie n’avait finalement brillé que lors du fameux discours d’opposition à la seconde guerre en Irak. La médiation entre la Géorgie et la Russie. Son habileté avec le gouvernement provisoire de Libye sans être sûr de l’issue du conflit. Sa volonté de rassembler un G20 lors de la recherche de solutions à la crise, plutôt que de se faire dicter les choses par les USA. A l’international, la France sort grandie de chacune des interventions de N. Sarkozy et beaucoup d’étrangers ne comprennent pas l’animosité vis à vis de celui qui a démontré de grandes qualités de leader et de diplomatie.
    Notre grande nurserie bien douillette, notre « modèle social » et notre petit confort de vie dans un pays si beau, si privilégié ne nous poussent effectivement pas à vouloir des changements. Martine Aubry l’avait compris en s’essayant à la politique du Care ! Nos élites redoutent le changement ! Nos syndicalistes fonctionnarisés (C’est l’Etat qui les rémunère, pas les cotisations des rares adhérents !) ne demandent qu’à poursuivre l’amalgame entre le droit de grève et le délit d’entrave au droit à travailler
    Bien sûr, j’ai eu parfois du mal avec le style Nicolas Sarkozy. Ses erreurs m’ont agacé. Son omniprésence sur tous les sujets de notre société. A force d’être partout, il s’est au début attiré des amitiés, puis des inimitiés tenaces.
    Maintenant, ce qui compte, c’est de prendre la dimension du travail fait. Pour celui qui veut honnêtement évaluer ce travail, il apparaîtra considérable et porteur d’avenir. Certes, parfois illisible. Pourquoi avoir mis une usine à gaz dans la déductibilité des heures sup alors qu’il fallait s’attaquer immédiatement aux 35h et surtout aux JRTT? Le Sénat, l’Assemblée et de très nombreux Français bénéficiaires de 8 à 9 semaines de vacances savent bien que ce régime est totalement en dehors des réalités du monde. Sur la fiscalité, tellement d’allers retours, de controverses, d’annonces – retraits.
    Maintenant, ce qui compte, c’est de voter pour celui le plus à même de poursuivre les réformes, de lever les blocages de notre système social, de remettre le travail et la création de valeur pour tous au cœur de notre économie. Le travail, pas l’assistance. Car l’assistance ne crée pas de valeur et de richesses à partager.
    La création de valeur, pas la redistribution. Car la redistribution engourdie, démotive, et ne peut être sans création de valeur vigoureuse. Nous n’en avons pas fini avec la remise en cause de notre modèle qui se doit d’être plus en harmonie les nouveaux paradigmes de l’économie mondiale. Avec l’Europe, nous sommes la 1ere puissance économique du monde, avec un marché intérieur gigantesque si nous arrivons à nous organiser à l’intérieur et face à l’extérieur. Tous ceux qui remettront en cause ce marché ou les traités déjà signés, creuseront la tombe de notre pays qui s’effondrera et nos entreprises se feront racheter par des Chinois, des Qataris ou des oligarques russes.
    Entendre que nous allons revenir à la retraite à 60 ans, que nous allons créer 60 000 postes supplémentaires en école alors que la démographie ne plaide pas pour cela (ni nos finances d’ailleurs). Entendre que le droit de vote sera donné aux immigrés résidents non communautaires et permettra à n’importe quel Français fraîchement naturalisé de se faire élire largement, de mettre sous le joug des minorités magrébines et subsahariennes chacune de nos villes de banlieue où tant de Français modestes désespèrent d’être entendus.
    Elire un candidat qui a pour toute légitimité d’être président d’un conseil général en déficit récurrent, d’avoir été un député hilare et goguenard, un chef de parti gérant les divisions et les ambiguïtés par la mollesse, laissant prospérer les comportements mafieux de ses pairs, ne donne pas confiance. Qui est capable de mettre une loi, une mesure forte sur le compte de François Hollande ? Alors, est-il sérieux de lui donner les clés de la cinquième ou sixième puissance du monde avec ses 65 millions d’habitants ? Nicolas Sarkozy a été élu, ministre et président. Il a l’expérience de celui qui a fait des erreurs, de celui qui a cherché des solutions pour le bien du plus grand nombre.
    Pas besoin d’aimer l’homme qui sera mon président. Les valeurs matérielles qu’ont lui prêtent ne sont pas les miennes. Je ne vote pas sur ces points. Je veux voter pour ce qui sera le mieux pour la France. Nicolas Sarkozy est le moins pire, le seul qui réuni les 4 qualités que j’ai résumé ci-dessus : une vraie expérience d’élu, une carrure internationale forte dans un monde globalisé, une notion de la France en accord avec son identité et ses racines, une volonté de conduire des réformes nécessaires à notre pays à commencer par celle du droit du travail.
    Le moment est venu pour chacune et chacun de cerner l’essentiel et de se déterminer en fonction des intérêts du pays tout entier. Mobilisons-nous et mobilisons autour de nous pour répondre au rendez-vous de l’Histoire de notre pays!

  17. Ernest Gransagne dit :

    Nous sommes devenus, en France, une dictature : celle des médias.

    Beaucoup encore ne le savent pas.

    Hollande à l’Élysée, c’est notre faillite assurée.

    Ernest

  18. Carole dit :

    Bonsoir monsieur Raffarin,

    Je vous avais dit que cette campagne serait sale, elle est devenue ordurière.
    Comment pouvez-vous accepter, vous et toute la Droite ces calomnies à l’intention du Président.
    Il faut réagir. Vous avez le droit à une tribune dans les journaux ou un droit de réponse à la tv, au nom de la France et des électeurs qui eux respectent le Président. Je ne sais exactement ce que vous pouvez faire, mais laisser faire est dangereux.
    Cette présidentielle est un véritable pugilat !
    Que la campagne soit un peu hard, je peux le comprendre, mais de là à parler collaboration, insinuer que le président est extrémiste, pétainiste………. est inadmissible.

    Le syndicat de la magistrature appelle a voter contre NS
    SOS racisme appelle a voter contre NS
    La CGT appelle a voter contre NS
    Eva Joly appelle a battre NS
    Melenchon le calomnieux appelle a battre NS
    Poutou appelle à dégager NS et sa clique (vous et les autres ?)
    La Gauche appelle a battre NS……………………………….
    Tous ces débordements ne se sont jamais vus ultérieurement.

    On est dans un pays de fous ! Aucune considération pour les programmes, juste de l’intox par haine d’un homme, c’est extrêmement grave.

    Churchill avait peur que la France devienne communiste, on y arrive. La preuve Hollande rend hommage aux communistes. Quelle honte !!!!!!!!!! Le communisme a fait des millions de morts, et il leur rend hommage, sidérant ! Et aucun journaliste n’est interpellé ! C’est normal pour un homme normal !
    Je conseille à tous de lire le petit livre noir du communisme.

    Bien cordialement.

    Villepin en remet une couche.
    DSK lance ses missiles.
    Bayrou joue avec le feu.

    Tous ces gens n’ont aucune considération pour la France. Comme Dominique M, j’ai été fort mécontente de la politique menée, mais il faut être réaliste, Hollande n’a aucune carrure politique. D’ailleurs il ne gouvernera pas, il s’en remettra aux pachydermes du PS, c’est pour cela qu’il ne veut pas débattre avec NS.

  19. mélusine dit :

    JPR, vous vous prenez pour Machiavel « Dieu le Père » ! Vous pensez que la politique est un jeu de stratégie déconnectée de la vie du peuple ? Tout est permis, même jouer avec des idéologies dangereuses ? Tout est permis pour gagner ? C’est néolithique et absolument irresponsable, d’une immaturité et d’un cynisme incomparable ! Comment allez-vous vous « vendre », après ? Comme une personne « humaniste », proche des gens, pèlerin en quête de spiritualité, chrétien ? Personne ne va plus vous faire confiance ( enlevons le futur immédiat, on ne vous fait plus confiance)
    Rien ne justifie cette dérive, vous n’êtes pas fidèle à Nicolas Sarkozy, vous êtes fidèle à Patrick Buisson, à l’ex-patron de Minute, aux idéologies du FN.
    Une complète incohérence avec votre personnage !
    Quand l’incohérence s’installe, la confiance se fait la malle !

  20. jany dit :

    Cher Ernest,

    Je ne sais pas si l’arrivée de Hollande mettrait la France en faillite, mais je me souviens de 1981avec l’arrivée de la pensée unique…

    Vingt ans après, en 2002, le Parti Socialiste ne reconnaissait toujours pas la violence et la délinquance en France.

    En mai, les électeurs choisiront leur Président…
    Ce sera un choix démocratique, le vainqueur sera au commande d’une France divisée…

    N’attendons rien d’exceptionnel du choix de la majorité des électeurs….

    En n’attendant rien, on est sur de ne pas être déçu…

    Bien cordialement,

    jany

  21. jany dit :

    Lu dans Le Figaro

    Pourquoi Sarkozy peut encore gagner…

    Il est certain que si le Président veut gagner sa réélection, il doit prendre note du vote des électeurs qui ont choisi le FN.

    Il faut arrêter de diaboliser ceux qui votent FN, souvent leur vote est un vote de protestation.

    Bien cordialement,

    jany

  22. Ernest Gransagne dit :

    Un journaliste du Monde, donc forcément crédible et qui ne saurait être taxé d’être un « affreux de droite » déclarait la semaine passée chez Mermet (France-Inter « LA BAS SI J’Y SUIS) si le pt’it mec de la Corrèze se fait élire, il se fera sortir manu militari par les gens de son camp dans les deux ans qui viennent !

    Pourquoi ?

    Parce qu’il aura été obligé de voler sur le dos juste après le décollage.

    Toujours à cause de sa propre stratégie : assurer une ligne de conduite en début de phrase et annoncer le contraire à la fin….

    Bien sûr cela ne peut que plaire à Mélusine et autre doux experts, qui la bouche ouverte attendent le messie !

    Mais si mais si !

    Bien cordialement

    ps : pour Jany

    notre avenir ne sera pas le pire. Je suis plus inquiet pour les plus jeunes.

    ps : pour Claude

    je ne vais pas répondre à notre amie qui insulte et qui ne sait pas de quoi elle parle.

    Je suis toujours rassuré : je n’ai jamais d’idées communes avec les irréductibles de gauche.
    Laissons là avec ses pataugas, elle va en avoir besoin car le terrain va devenir tout de suite très glissant.

    Ernest

  23. Mic dit :

    Bonsoir Monsieur Raffarin,

    « La crise mondiale est une crise du travail … », est-il interdit de penser qu’elle est également une crise de la nécessité du toujours plus de profits ?.
    Mais dans ce cas, savez-vous où se situe la limite à ne pas dépasser, car il y a une limite ?

    « Les emplois sont fixés à la compétitivité … », est-il impensable d’y associer plutôt les productions (mondiales) aux besoins (mondiaux) en fixant les emplois sur ces besoins croissants, par définition ?
    Démographiquement parlant, l’avenir des besoins mondiaux et de certaines populations plus particulièrement, semble suffisamment encourageant pour rester porteurs d’espoir, eux …

    Vous parlez de « mode de vie », au singulier.
    C’est une appréciation réductrice … et assurément révélatrice.
    Les disparités mondiales obligent plutôt à mentionner les « modes de vies » et les situations sociales inhérentes, mais aussi évolutives, voire explosives …
    L’amalgame singulier/pluriel paraît potentiellement sulfureux, ne trouvez-vous pas ?

    « La dette en devenir de 30 milliards » est-elle un argument crédible pour ne pas votre PS ?
    Elle paraît en tout cas tout autant acceptable que l’existante …
    Chaque jour qui passe, il est démontré que, seul un état, est capable de vivre avec un niveau de dette, là où d’autres se seraient déjà depuis longtemps malheureusement suicidés.
    « La dette » devient chaque jour, de moins en moins crédible.

    « L’équilibre sera obtenu en 2016 avec N.S. … ». Cette phrase paraît dépourvue de sens par le simple oubli, mais ô combien fondamental et fédérateur, de la place et de la capacité de l’Homme dans l’Univers !.
    L’Homme est petit.
    Je le suis, il l’est, vous l’êtes, nous le sommes tous.

    Merci de votre attention et peut-être, de votre réponse.

  24. jany dit :

    Nous sommes a l’aube d’un monde étrange, plein d’espoir pour certains, plein de déception pour d’autres…

    Nous avions prévenu en temps, nous avons souvent écrit sur la nécessité de s’ouvrir a une gestion plus humaniste…Plus a l’écoute des français…

    Notre message n’a pas été entendu, au contraire NS a persiste dans l’erreur, en croyant qu’il pouvait être au dessus de tout.

    A moins du miracle que j’attends, le PS risque de prendre les commandes pour dix ans minimum, car dans tous les cas l’UMP trouvera sur son passage le FN.

    Ce monde qui risque de venir c’est 1981, avec des politiques surs de leur politique et un peuple qui attendra un renouveau qui ne viendra pas…

    La France (des gens) est en crise depuis les années 80, soit 30 ans d’attente…

    La finance a eu ses bons moments…l’emploi c’est autre chose…

    Les années a venir, sans politique industrielle et commerciale, l’emploi restera notre point faible, la cohésion sociale souffrira des ses espaces industriels en friche.

    La gauche nous dira que tout est parfait dans une France qui continuera de s’appauvrir…

    Qui sait, Dimanche prochain, il y aura peut-être un sursaut ?

    Et que NS changera réellement en s’ouvrant un peu plus aux autres ?

    ***Le FN ne doit pas être considéré comme un tabou, il représente 20% de mécontents, pas 20% de racistes ou de xénophobes…

    L’UMP trouvera toujours en face d’elle cette équation difficile, le PS profitera toujours de cette dualité entre le FN et l’UMP…

    Autant réfléchir aujourd’hui a « comment répondre a l’appel des 20% de mécontents? »

    Bien cordialement,

    jany

  25. jany dit :

    On est moins déçu quand on est ailleurs…

    jany

  26. jany dit :

    Lu dans Le Figaro

    « Le dilemme de François Bayrou »

    Nous devrions parler plutôt de « problème » car jusqu’à maintenant il n’est jamais sorti de ses dilemmes.

    En politique ce n’est pas évident avec ce type de personnage a l’ego démesuré.
    Le caresser dans le sens du poil ?, lui donner tort ?, le bousculer ? rien a faire, pas d’issue…

    La seule réponse, l’ignorer et parler a ses électeurs d’origines diverses…
    Lui parler en regardant ailleurs…

    Bien cordialement,

    jany

  27. Mistral dit :

    Ce qui se passe en ce moment se résume pour moi en quatre choses :

    La France est coupé en deux, entre celle du privé et celle des fonctionnaires et des assistés. La typologie des votes du premier tour est significative. Les salariés du public ont très massivement voté Hollande.

    Le centre de gravité politique se déplace à droite. Les français veulent de l’ordre et l’arrêt des abus. C’est Mme Le Pen qui en profite au lieu de l’UMP qui regarde les trains passer au nom de valeurs humaniste qui ne veulent plus rien dire tellement ce terme est galvaudé.

    La campagne de presse haineuse et des élites va probablement faire élire un socialiste, incompétent et minoritaire dans le pays.

    La France va bientôt être incapable de payer sa dette.

    Tout va très bien Mme La Marquise

  28. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Jany,

    Je reviens sur votre billet « le dilemme de François Bayrou », vous concluez « la seule réponse, l’ignorer et parler à ses électeurs d’origines diverses ». Il est bien possible que ses électeurs ont déjà réagi dès le premier tour afin d’éviter que ne se reproduise un nouveau « 21 avril 2002 » inversé, sachant très bien que François Bayrou n’avait aucune chance, d’où son score faible ne correspondant pas aux prévisions, et se disant que seul Nicolas Sarkozy pouvait permettre à la Majorité, dont ils font partie, d’être présente au second tour pour faire face au candidat du parti socialiste qui était le principal adversaire commun de l’UMP et du Centre.

    Si c’est le cas, cela risque de poser problème pour le second tour, certains pourraient se rétracter compte tenu du coup de barre donné tout à droite par le Président de la République dans sa stratégie. En voulant récupérer des électeurs du FN, nous risquons peut-être d’en perdre au Centre…

    Bon ou mauvais calcul, l’avenir nous le dira.

    Bien amicalement

    Jacques

  29. Sylviane VALENTE / de GREGORIO dit :

    Bonjour, Monsieur le Premier Ministre et Cher Jean-Pierre,
    Bonjour, à Tous nos Amis, Toutes nos Amies du Carnet de J.P. – R.
    Bonjour à Vous Chère Carole !

    Et puisque l’information est notifiée dans : « Je Marcherai Toujours à l’Affectif » :

    BON ANNIVERSAIRE à la « FLEUR » unique et adorée de
    Jean-Pierre et Anne-Marie RAFFARIN.

    Le soleil resplendit de tous ses feux sur la Région Parisienne depuis ce matin,
    espérons que FLEUR en profite intensément !

    Chère Carole, Merci beaucoup pour toutes ces précisions que vous citez dans
    votre billet posté, le 27 Avril à 12 h 19 !

    Je sais dorénavant pourquoi ma fille Virginie, née le 28 Avril, le jour ou plus
    exactement, le soir (20 h 20 !) de sa naissance, je n’ai pas chômé, ce n’était pas
    le moment !……

    C’était mon magnifique brin de muguet à moi, Cette Fleur odorante, éphémère, hélas,
    que je chéris entre toutes, au parfum si entêtant, si subtil et frais à la fois,
    la plus fragile, envoûtante, en un mot, LA PLUS BELLE !

    Autre petite anecdote personnelle, en ces temps de vaines et abominables polémiques
    sur le « vrai travail ». Et oui, pour moi, il existe « un vrai travail » !….. mais je ne m’étendrai
    pas, aujourd’hui, sur les mots ……

    Donc, lorsque j’étais toute petitre, entre 6 et 11 ans (et plus…..plus tard !)
    j’ai, chaque 1er MAI, vendu du muguet sur les trottoirs (devant l’Église Place Jeanne d’Arc
    dans le 13ème arrondissement de PARIS (cela ne s’invente pas !…..)
    avec ma Maman, à qui cette manne annuelle, exceptionnelle, permettait d’octroyer
    « des petites folies » à ses 4 enfants !……

    Je dois à la Vérité de dire qu’à cette époque, je redoutais l’arrivée de cette journée
    que je pressentais chaque fois, comme « un vrai supplice » et j’étais toute envahie par la
    honte : je l’assimilais à une quête et pourtant c’était un « VRAI TRAVAIL » !

    Mais j’accomplissais « ma mission » avec sérieux et application et les passants – acheteurs
    « craquaient » devant cette petite fille qui leur tendait un brin de muguet à 1 franc !

    Á la fin de la journée j’étais enchantée et fière d’avoir tout vendu vite et bien !

    L’appréhension, la « honte » laissaient la place au Bonheur du Travail Accompli et Rémunéré
    et le retour à la maison effectué sous le signe de la Victoire (sur moi-même !)

    Voilà, Chère Carole, ce qu’a représenté pour moi, durant de longues années, le 1er Mai,
    Le joli Brin de Muguet : la Vraie Fête du Travail !

    Demain, je serai place du Trocadéro, comme des Milliers d’entre Nous, autour de
    Nicolas SARKOZY parce que le 1er MAI et la plus Belle des « Fleur »(s) appartiennent
    à Tous les Français, Toutes les Françaises et aussi à TOUT LE MONDE !

    Bonne Fête du 1er Mai à Tous et à Toutes et particulièrement à Vous, Chère Carole,

    Bonne Fête du 1er Mai à notre Premier Ministre et Cher Jean-Pierre ainsi qu’à
    son épouse et leur Chère « Fille Fleur » !

    Sylviane

  30. François dit :

    A Melusine:

    La modération est définitivement partie en vacances sur ce blog, il suffit de lire à chaque fois la violence des propos ! mais laissons parler l’affectif… Heureusement les urnes ont tranché. Le « Je vous aime » était effectivement aussi émouvant qu’une (plutôt 2) réunion(s) de bienfaisance au Bristol.
    Mille poutous à tous.

Laisser un commentaire