Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

12 commentaires

  1. jany dit :

    Monsieur le Premier Ministre,

    Votre discours est un appel a la conscience des hommes, un appel a la responsabilisation…
    Nous devons lutter pour défendre nos valeurs de progrès, nos valeurs d’éveil…nos libertés…

    Choisir le Parti Socialiste, c’est choisir les vieilles idées, celles du passé, le froid administratif comme réponse a nos questions…

    Bien cordialement,

    jany

  2. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Monsieur le Premier Ministre,

    Bravo Cher Monsieur le Premier Ministre, c’est le genre de message que nous aimons entendre. Tel le brin de muguet, fleur du bonheur et symbole du Premier Mai, c’est le message du bonheur, celui de l’espoir, celui qui réunit notre Peuple, celui qui rassemble derrière nos valeurs humanistes. Votre analyse est parfaite et vos propositions nous montrent le chemin à suivre.

    C’est le message que nous aurions aimé entendre bien plus souvent durant cette campagne, un message de vérité et non celui néfaste qui divise, ne faisant mention que du seul problème de l’immigration bien trop souvent entendu durant cette campagne, rabâché encore et encore et bien médiatisé par les frontistes et les journalistes pour amener notre candidat ou ses représentants à s’enferrer dans des débats improductifs qui ne pouvaient pas rassurer nos concitoyens qui attendaient bien autre chose de cette campagne, ils voulaient qu’on leur parla de la place de notre Pays dans le Monde, la place de la France dans l’Europe, de la place de la ruralité dans notre Pays, de leur travail, de leur pouvoir d’achat, de leur quotidien, etc.…, en un mot de leurs préoccupations et des solutions à y apporter.
    Bien sûr, nous ne pouvons pas nier les problèmes de l’insécurité et de l’incivilité, bien souvent liés à une immigration mal maîtrisée et auxquels nous sommes confrontés quotidiennement et pour lesquels il faudra apporter des solutions, mais pouvons-nous croire un seul instant que le projet du candidat socialiste dans ce domaine puisse y remédier.

    Soyons réalistes, comme dans bien d’autres domaines, le candidat socialiste semble bien néophyte pour aider notre Pays à se sortir de cette situation. Un seul peut relever ce défi, c’est notre Président Nicolas Sarkozy, fort de son expérience, de ses convictions et de son autorité. Bien des gens, qu’ils aient voté au Centre, blanc, qu’ils se soient abstenus, ou qu’ils aient voté pour un autre candidat attendent le message qui rassure. A notre Président/Candidat de trouver les mots forts comme il l’avait fait en 2007 durant cette dernière semaine pour réunir autour de lui tous les gens qui veulent voir notre Pays se sortir de cette situation.

    Amitié

    Jacques

  3. Ernest Gransagne dit :

    Demain soir mercredi il ne faudra qu’être VRAI, INCISIF et SANS CONCESSION.

    Nous n’attendons pas un Président poli.

    Nous attendons un chef qui appelle un chat un chat.

    Se dire de la droite humaniste, constructive et partageuse, en étant efficace, intelligente et travailleuse, n’est pas une tare.

    L’Europe, jusqu’à présent est comme l’Arlésienne.

    Il va bien falloir qu’on nous la présente un jour…

    La France pourrait en être le vecteur ?

    Ce n’est pas avec le petit régisseur de la Corrèze que ça risque d’arriver.

    Demain soir, il ne faudra pas prendre de gants, ni de manières civiles, car lui avec le cheveu teint et la calvitie grandissante (qu’on ne verra pas à la TV car les images de dos sont interdites) il ne sera pas civil.

    Il ne faudra s’attendre qu’à des coups bas ET aux crocs en jambes pervers.

    Nous attendons de notre Président l’uppercut qui enverras l’autre au tapis, pour le compte.

    Pour la 1ere fois Culbuto sera tout nu dans l’arène.

    Il aura tout fait pour retarder cette échéance.

    Il faut l’écraser.

    Ernest

  4. jany dit :

    La nostalgie de la lumière fade…

    Il y a trente ans, lorsque nous allions dans les pays de l’est ou dans les pays en développement, nous trouvions toujours cette petite lumière blanche, fade des néons…une lumière froide…

    Plus tard, nous avons pu voir le fond jaune de nos lampes s’installer un peu partout…

    Curieusement, il y a quelques jours, en changeant une lampe, j’ai installe sans le vouloir une lampe blanche…la lumière du passé semble être revenue avec sa nostalgie d’un monde sous contrôle…

    Pour les indonésiens, le jaune est la lumière du temps colonial.

    La lumière nous rappelle nos époques…

    jany

  5. sganarelle dit :

    Monsieur François Gouda de la Mimolette, Vicomte de Tulle, Président de la République, a nommé :
    M. de la Mimolette est surtout connu pour son admiration, et un certain mimétisme, à l’égard de Guy Mollet, personnage éminent de la IVème République, et ineffable Secrétaire de la S.F.I.O. Son principal atout, dans la filiation, aussi corrézienne que directe, de Henri Queuille, lui aussi pluri-ministre de la IVème, est un sens incomparable de la synthèse. Sa gestuelle étudiée fait de lui un admirable disciple de l’école mitterrandienne du XXème siècle. Son verbe illustre pleinement cette maxime de l’illustre Pierre Dac : « Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs et rigoureux de tous ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l’ouvrir. »

    • Madame Martine Herretété, Premier Ministre.
    On se souvient que le principal fait d’armes de Martine Herretété, dite « La Barge », fille d’un alchimiste renommé, fut une loi qui fit s’élever, du jour au lendemain, de 11% le coût horaire salarial et les coûts de production des entreprises françaises, et instilla aux Français un indicible goût pour le travail, en même temps qu’un avantage compétitif décisif à nos exportations. Elle est aussi connue, mais pas encore suffisamment, pour un très républicain apartheid entre hommes et femmes dans les piscines du Nord de la France.

    • Monsieur Flavius Anticus, Ministre Plénipotentiaire.
    Parfois brocardé du surnom d’ »Antiquarius », du fait de ses origines familiales, et de la cuillère en argent armoriée que révéla son premier « Areu ». Son premier voyage à l’étranger est réservé à la Chine. Il ira présenter les excuses de la Nation au Substitut du Sous – Secrétaire adjoint par intérim délégué aux Affaires Locales du Parti du Peuple de la République Populaire, pour avoir osé espérer une audience du Premier Secrétaire Hu Jin Tao.

    • Monsieur Manolo Atroistemps, Ministre de l’Intérieur
    M. Atroistemps, après avoir fait valser à temps les chefs de la DCRI, de la DGSE, et de la DGPN, se consacrera à plein temps :
    o à la réforme autorisant le vote des étrangers non communautaires aux élections, dans un premier temps municipales.
    o à une régularisation généreuse des immigrés en situation irrégulière en France
    o à, dans une vision éclairée de l’équilibre des finances publiques et des capacités d’emprunt de la République, un renforcement des compétences, ressources et effectifs des collectivités territoriales.
    En tant que de besoin, et pour autant que lui subsiste une ressource en temps, M. Atroistemps veillera à la sécurité des Français.

    • Monsieur Tewfik Ramdam, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Intérieur, chargé des Cultes

    • Monsieur Michel Koniffer, Ministre de l’Economie et des Finances
    Proche ami du Président, et son inspirateur en matière économique, il aura pour première et difficile mission, dès que Mme la Chancelière de la République Fédérale d’Allemagne acceptera de lui donner audience, de plaider pour une relance keynésienne par la dépense publique. D’aucuns susurrent, dans ces conditions, que pour l’économie française, « çà sent le Sapin »…

    • Monsieur Piotr Kremlinovici, Ministre du Travail
    Rendant compte directement à Mme le Premier Ministre, il promouvra la semaine de trente heures, de telle manière que les fins de mois arrivent dorénavant tous les 25 jours, satisfaisant ainsi à la demande populaire d’une revalorisation du pouvoir d’achat. Lui-même sera ainsi mis en mesure de s’acheter un rasoir.

    • Monsieur Bertrand de la Grande Arche, Ministre de la Défense
    Pour assurer leurs arrières dans leur retraite précipitée de Kaboul, il équipera les armées françaises de nouveaux V.A.B. (Vélib’ à l’Arrière Blindé).

    • Monsieur Domitien d’Ustrosse de Cannes, Ministre de la Condition Féminine et de la Parité

    • Madame Erménégilde Lacruche, Ministre de la Famille
    Mme Lacruche aura, entre autres attributudes, la rude tâchitude de régler, dans la plénitude de la certitude de sa bravitude, la problémitude du mariage homosexuel.

    • Monsieur Dominique Maffioso de Massilia, Ministre délégué auprès du Premier Ministre, chargé de la Moralisation de la Vie Publique

    • Monsieur Toussaint Maffioso de Massilia, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre délégué à la Moralisation de la Vie Publique
    Les frères Maffiosi de Massilia, Dominique et Toussaint, le premier présidant une importante instance départementale, le second faisant dans les décharges, ont bâti dans le tissu social profond de la métropole phocéenne, un très remarquable réseau de solidarité et de charité publique : « La Main dans le Panier »

    • Madame Eva Affreuloup, Ministre de la Justice, Garde des Sots
    De son vrai nom Grø Tromsø Skerstadfjord, spécialiste, comme il se doit dans sa nation d’origine, des affaires pétrolières, douée de double vision, rose et verte. Il est très naturellement moins connu d’elle, qu’elle fut, à dix-huit ans il est vrai, troisième d’un concours de beauté nordique. Ayant hésité dernièrement entre retourner dans son pays pour défendre Anders Behring Breivik, ou rester en France pour traîner en justice le Président français sortant, nous ne devons qu’à la très pressante sollicitation de Mme Herretété le bonheur de la conserver.

    • Monsieur Jean-Marc Eroïne, Ministre de la Santé Publique
    Loir atlantique, il n’aura aucune difficulté à nous endormir pour faire clandestinement passer la dépénalisation de l’usage du cannabis. On s’attend également à ce qu’une législation plus généreuse facilite un plus radical endormissement des vieillards en fin de vie.

    • Monsieur Robert Fouettecocher, Secrétaire d’Etat à la Défense des Nains de Jardin
    Plus peut-être que de son profil si particulier, on se souvient que M. Robert Fouettecocher a été le successeur de Georges Marchais à la tête du P.C.F (Parti Stalinien Français) de 1994 à 2002.

    • Monsieur Yannick de La Noix, Ministre de la Jeunesse et des Sports
    « Ce qui frappe d’emblée dans le personnage, ce n’est pas le tennisman. C’est le Suisse. »
    (d’après Pierre Desproges)

    • Monsieur Noël Tomper, Ministre de l’Energie
    Grand substitut, à lui seul, de l’éolien, sa tâche première sera de passer par Pertes et Profits les capacités et compétences nationales dans le nucléaire, et ainsi de contribuer lui aussi à la compétitivité de nos industries, autant qu’au pouvoir d’achat de nos compatriotes.

    • Monsieur Jack Debois de Laplace des Vosges, Ministre des Intermittents du Spectacle

    • Monsieur Sénestre Antenne, Ministre de l’Information et des Media de Service Public, Porte-Parole du Gouvernement.
    C’est dans une grande linéarité de carrière que ce journaliste talentueux quittera le petit écran du PAF (paysage audiovisuel français) public pour la glace sans tain de la POF (propagande officielle en filigrane). Trente et un an après, il est ainsi renoué avec la fonction brillamment occupée en 1981 par feu le journaliste Georges Fillioud sous le gouvernement de Pierre Mauroy.

    « A l’encontre de ce que pourraient penser d’aucuns quidams mal renseignés, un contestataire est un homme en colère qui conteste, et non un idiot en fureur qui fait son testament ».
    Pierre Dac, « Les Pensées ».

    « Ceux qui sont myopes d’un œil, presbytes de l’autre, et qui louchent par surcroît, n’ont aucune excuse valable de ne pas se rendre compte de ce qui se passe autour d’eux. »
    Pierre Dac, « Les Pensées ».

  6. Astérix&Obélix...! dit :

    [...] Rien n’est le fruit du hasard,ce soir,le combat des chefs,allez Nicolas,le meilleur…!
    PS « La vie est un mystère qu’il faut vivre,et non un problème à résoudre ». (Mohandas Karamchand Gandhi,Porbandar,Goujarat,02 octobre 1869-30 janvier 1948,Delhi).

  7. Sylviane VALENTE / de GREGORIO dit :

    Monsieur le Premier Ministre, Cher Jean-Pierre, BONJOUR !

    Bonjour à Tous nos Amis, à Toutes nos Amies du Carnet de J. P. – R.

    M E R C I, Merci Beaucoup, Merci Infiniment, Monsieur le Premier Ministre,
    Vous avez Écouté, Vous avez Vu, Vous avez Compris,
    Vous avez retranscrit : « Votre Discours au Trocadéro », sur ce Carnet !

    Merci, encore ! Ainsi, votre Discours aura été le SEUL dont je n’aurai RÂTÉ,
    AUCUN MOT, AUCUNE VIRGULE (respiration…..)

    Le 1er Mai 2012 aura été une Journée Particulière : « PARFAITE », à plus d’un titre,
    pour la Majorité Présidentielle – LA FRANCE du TRAVAIL – LA FRANCE COURAGEUSE -
    LA FRANCE FORTE QUI VA G A G N E R, Dimanche 6 MAI 2012 §

    Merci une fois de plus, pour votre Billet sur ce Carnet
    (ma Consolation, mon Bonheur étant si GRAND !…….)

    Bien à Vous, Chers Amis, Chères Amies du Carnet !

    Toujours Plus Fidèlement à Vous, Monsieur le Premier Ministre et Cher Jean-Pierre !

    Sylviane VALENTE / de GREGORIO
    Présidente de A. I. M. E. S.

  8. Ernest Gransagne dit :

    Félicitations pour la constitution du nouveau gouvernement de rêve !

    De rêve !

    Bravo Sganarelle.

    (je n’ai pas démasqué Sénestre Antenne…)

  9. michel43 dit :

    se qui me désole,dans notre droite molle,
    c »est que beaucoup;n »on pas le courage de dire la vérité
    on a perdu les élections?
    tout le monde;le sait;et il serait temps de dire POURQUOI?
    se sera apres la victoire de HOLLANDE
    les langues vont se déliées;;

  10. sganarelle dit :

    Cher Ernest,

    Je n’ai pas souhaité cibler l’un plus que l’autre… Sénestre Antenne, disons que c’est l’un quelconque des 90% de « commentateurs » des media du PAF, à moins qu’il ne faille monter à 99% dans l’audiovisuel public. Voir par exemple le sondage « sortie des urnes » effectué parmi les élèves du CSJ Paris ou de l’ESJ Lille.

    A vous, cher Ernest, de mettre un nom particulier plutôt qu’un autre, vous avez 9 chances sur 10 de ne pas vous tromper !

  11. Ernest Gransagne dit :

    Ah ! Bon ! Sganarelle. Je me demandais de qui vous parliez alors que nous aurions pu aligner un millier de noms sur nos « sinistres antennes »…

    Comme cela je comprends ! Merci Sganarel en complet accord avec vous.

    Ernest

  12. michel43 dit :

    et voila?
    c »est fait? il n »est pas le seul responsable;les godillots du premier cercle et les faux Amis sont aussi responsable de se désastre,
    QUE dire de notre premier ministre;QUI n »a pas eu le courage de lui dire qu »il faisait fausse route dans certains domaines;;
    et des ministres qui prenait des mesures qui n »était pas nécessaires;a part mettre ses électeurs en colère
    tout se paye dans la vie,dans les urnes bien sur?

Laisser un commentaire