Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

65 commentaires

  1. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Monsieur le Premier Ministre,

    Bien triste constat qui ne nous permet pas d’entrevoir un « ballotage très favorable ».

    Il n’y a pas de quoi motiver les électeurs qu’on laisse à leur libre choix sans véritables consignes de vote dans certaines circonscriptions. Electeurs qui ne savent pas à quel « saint » se vouer, partagés au sein de la même famille entre un candidat indépendant qui jouit d’une forte notoriété locale et nationale reconnue, et un candidat investi UMP qui ne reçoit aucun soutien de poids alors que dans les autres circonscriptions avoisinantes les soutiens, anciens ministres, sénateurs et députés « se marchent dessus » lors des meetings.

    Toujours le même son de cloche chez de nombreux électeurs : « si je vote pour l’un et qu’il fallait voter pour l’autre »…. Comment faire ?

    Il y a quelques mois, notre Amie Sylviane essayait de ne pas croire à une Droite la plus « bête » du Monde, nous n’en sommes pas loin avec de hauts dirigeants incapables de, ou qui ne veulent pas pour ne froisser personne, prendre les décisions nécessaires pour servir au mieux nos intérêts et ceux de notre Pays. Leurs intérêts semblent déjà ailleurs… !

    Peut-être que dans quelques jours, quand nous nous apercevrons qu’aucun des deux n’a atteint les 12,5 % pour être présent au second tour, nous dirons « si nous avions su… ! ».

    Amitié

    Jacques

  2. Ernest Gransagne dit :

    Allez, une petite info qui va plaire à Ségolène ROYAL : « Je veux être jugée sur mes résultats en région Poitou-Charente »… répète-t-elle partout, dés qu’on lui tend un micro.

    Dommage que l’on ne me le tende pas à moi, ce micro, car je lui demanderais si les « bons résultats » qu’elle croit avoir eus dans sa région, ne sont pas un peu ceux des Pictos-Charentais qui payent fort cher la Région pour que Madame le Président de région puissent dilapider cette manne ?

    Par exemple en « investissant » sans avoir demandé notre avis, dans l’industrialisation d’un véhicule électrique qui ne se vend pas bien.

    Sachons par exemple que la MIA ELECTRIQUE est très en dessous des espérances du marché.

    Plus de 150 véhicules en stock, les ouvriers sont en chômage technique, la Région a encore donné une « rallonge » à cette société pour maintenir lui maintenir le menton hors de l’eau…

    La Direction de Mia Electrique recherche encore de l’argent…

    Savez-vous pourquoi ce véhicule ne se vend pas ?

    1 LE PRIX
    2 L’AUTONOMIE
    3 LE PROBLEME DES BATTERIES EN FIN DE CYCLE (cout très élevé pour la rechange)

    Enfin, et cela les clients ne le savent pas, mais cependant le défaut existe : la Mia Electrique ne posséde aucune étoile au crash-test Euro N Cap !

    Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elle ne l’a pas passé !

    Pourquoi ? Parce que le dessin même de la caisse, en configuration monospace, avec conducteur en place centrale, ne permettra jamais, telle qu’elle est faite, d’avoir de bons résultats.

    Cela est si vrai que les ingénieurs d’Heuliez, juste avant le crach-test de réception des Mines, par l’UTAC à Montlhéry, ont ajouté en 4e vitesse un « double absorbeur » d’énergie derrière le bouclier avant, pour améliorer le choc frontal…

    De plus, il n’existe aucun réseau de distribution à l’échelle nationale, contrairement aux autres constructeurs présents sur le marché.

    Et oui, madame Royal, tous vos résultats ne sont pas bons…. loin de là !

    Ernest

  3. Ernest Gransagne dit :

    Un Ministre de la Culture E X E M P L A I R E

    Un pur produit du terroir ! Élevée dans les hauts fourneaux, notre nouveau ministre de la culture veut défendre les « petits libraires » !

    Elle se prend déjà pour Jack Lang !

    Au micro de France-Inter, elle attaque nommément AMAZON, cette société de vente en ligne, en lui reprochant sa politique commerciale éhontée avec entre autre : la livraison gratuite !

    Commentaire EG :

    Vivant depuis 8 ans dans la France profonde, il ne se passe pas de semaine, sans que je reçoive une livraison Amazon dans ma boîte à lettres.

    Cela me permet d’avoir un accès facile, très rapide et à des prix concurrentiels, aux livres, disques, éléments informatiques et tous objets de consommation courante ou moins courante.

    Cette société est une chance pour tous ceux qui sont en région reculée et qui n’ont pas accès aux grandes cités facilement.

    Et quand une telle société décide d’ouvrir un 3e site de livraison en France, avec 1000 emplois à la clé, je pense que le meilleur moyen de faire preuve de compétence, est de saluer cette démarche.

    Madame le ministre de la Culture : votre sectarisme obtus vous aveugle.

    Vous êtes bien en droite ligne du parti qui vous a choisi.

    Ce n’est pas exactement cela que l’on attend de nos responsables politiques.

    Si renier comme vous le faite 1000 emplois, par les temps qui courent ne vous intéressent pas, votre place n’est pas là ou vous êtes.

    Retournez à votre Lorraine et gardez vos sabots.

    Il y a des français qui veulent eux vivre avec leur époque et avoir un accès facile aux livres :
    Amazon est une réponse… et le petit libraire du coin, pour moi n’existe pas.

    Il est probable aussi que de nombreux petits libraires du coin, j’en connais quand même quelques uns,votent bien à gauche !

    Ah ! qu’il est dur de ne pas être sectaire quand on n’est pas de droite.

    Madame le ministre de la Culture, nous attendons vos explications sur votre position vis à vis d’une société qui donne des emplois ?

    N’auriez vous pas des choses plus urgentes à faire ?

    Ne pourriez-vous pas vous préoccuper d’un plus grand accès à la culture pour chaque français ?

    Même pour ceux qui sont à la campagne ?

    Ernest

  4. Dominique M dit :

    Bonjour Monsieur le Premier Ministre,
    Bonjour à tous,
    La mobilisation des électeurs de Droite dépend d’abord de la confiance suscitée par les candidats de Droite à mettre en oeuvre la politique pour laquelle ils les auront élus.
    Sinon, à quoi bon voter?
    Oui, la France a repris sa glissade vers son déclin. Moins par le fait des premières décisions prises puisque F. Hollande et sa clique ont la fourberie de rester dans le flou jusqu’aux législatives.
    Nous verrons aux résultats si les Français sont revenus des berceuses pour enfants que Flamby et ses gnomes leur ont rabâchées pour les présidentielles ou s’ils préfèrent rester dans leur déni de la réalité. A l’observation des médias d’information français, il semble que tout soit fait par nos « caniches à carte de presse » pour faire perdurer le plus longtemps possible la fabuleuse légende du socialisme salvateur.
    Oui, les blessures qu’a laissées 40 ans de gestion socialiste plombent notre économie et notre société. La Droite (ou du moins les personnes qui s’en sont réclamées) n’a pas eu le courage d’y porter remède.Nicolas Sarkozy a commencé mais bon nombre de responsables de Droite ont préféré le lâcher de peur qu’il ne fasse les réformes qu’ils redoutent.
    La liste est longue des entraves que les créateurs de richesse continuent de subir par lâcheté de nous élus au détriment de tous.
    .La liste est longue des paradigmes qui gangrènent notre société. A commencer par le mythe de la représentativité syndicales fondée notamment sur le comportement qualifié d’héroïque pendant la 2ème guerre mondiale. Sans doute veut-on remercier la CGT et le PCF d’avoir lutter contre les résistants à l’époque glorieuse du pacte germano soviétique?
    Nous en paieront le prix et nos enfants aussi.
    Bonne journée!
    Dominique M

  5. Sylviane VALENTE / de GREGORIO dit :

    Monsieur le Premier Ministre, Cher Jean-Pierre, Bonjour !

    Bonjour à nos Amis et Amies du Carnet de J. P. – R. §

    Ah, quelle atroce déception, je ne suis pas lauréate du « Palmarès de vos Commentaires »
    du Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN !…..

    Mais bon, il est vrai qu’on ne peut figurer sur un tel palmarès, lorsque l’on est « Nulle » !

    Et pour paraphraser « un responsable socialiste » : le Carnet n’est pas le Festival de Cannes,
    tout de même !……

    Bon , et ben, je vais travailler à améliorer tout cela, afin de tout faire pour grimper à l’échelle
    des valeurs du Carnet ! Ce ne sera pas simple, les collègues sont redoutablement Bons !…

    Mais……

    Et après les Élections Législatives dans ma 1ère Circonscription du Val de Marne,
    qui ne sont pas simples non plus, et afin de faire le maximum pour que mon Candidat Henri PLAGNOL – Ancien Secrétaire d’État de notre Premier Ministre Préféré : Jean-Pierre RAFFARIN
    retrouve son Siège à l’Assemblée Nationale, le 17 Juin prochain, je tâcherai de m’appliquer à devenir, une « bonne élève du Carnet de J. P. – R » !

    Car l’heure est grave et nécessiste un grand coup de collier afin que :
    « notre Majorité Présidentielle »
    (Celle de Nicolas SARKOZY – of course !)

    gagne ces Élections Législatives dans moins de 14 jours pour que la Démocratie puisse fonctionner en n’offrant pas la toute dernière clé de tous les pouvoirs, aux seuls partis de gauche !

    TOUS UNIS – TOUTES UNIES et RASSEMBLÉS (ÉES) dans le camp de la Droite et du Centre : l’ U M P – le Nouveau Centre – le Parti Radical Valoisien – le Parti Chrétien Démocrate et tous les sympathisants et sympathisantes qui se reconnaissent dans
    les Valeurs de la Droite Républicaine – les Valeurs Humanistes !

    ENSEMBLE NOUS ALLONS GAGNER POUR SAUVER LA FRANCE QUI GAGNE !

    Bien Amicalement à Vous Chers Amis et Chères Amies du Carnet,

    Toujours Bien Fidèlement à Vous, Cher Monsieur le Premier Ministre Humaniste
    et Cher Jean-Pierre !

    Sylviane.

  6. jany dit :

    Lu dans Le Figaro

    Législatives/étranger : la gauche en tête dans 7 circonscriptions
    AFP Mis à jour le 04/06/2012 à 13:08 | publié le 04/06/2012 à 11:12 Réactions (52)

    Les candidats PS aux législatives sont en tête au premier tour dans 6 circonscriptions des Français de l’étranger sur onze, EELV dans une et l’UMP dans les 4 autres, selon des résultats provisoires diffusés aujourd’hui par le ministère des Affaires étrangères.

    Aucun candidat n’a été élu dès le premier tour, qui s’est déroulé une semaine avant le début du scrutin en France, avec un taux de participation très faible, autour de 20%.

    Le PS est en tête dans la première circonscription des Français de l’étranger (Canada, Etats-Unis), dans la 3ème (Scandinavie, Royaume-uni, Irlande et états baltes), la 4ème, (Benelux), la 7ème (Europe centrale, orientale et Balkans), la 8ème (Italie, Grèce, Turquie, Chypre, Israël), la 9ème (Afrique du nord et de l’ouest).

    Le candidat Vert-Europe Ecologie est de son côté en tête en Amérique centrale, du Sud et dans les Caraïbes (2ème circonscription).

    L’UMP de son côté est la mieux placée en Espagne et au Portugal (5ème circonscription), en Suisse (6ème), en Afrique et au Moyen-Orient (10ème), en Russie, en Iran, en Asie et en Océanie (11ème). L’ancien ministre et porte-parole de l’UMP Frédéric Lefebvre s’est dificilement qualifié pour le deuxième tour dans la 1ère circonsciption, derrière la socialiste Corinne Narassiguin. Dans la 4ème, l’ancienne ministre UMP Marie-Anne Montchamps est derrière le socialiste Philipe Cordery, mais devance un autre ex-porte-parole de l’UMP, le radical Dominique Paillé, éliminé.

    Pouria Amirshahi, secrétaire national du Parti socialiste à la coopération, totalise 47,23% des voix dans la 9ème circonscription. L’ancien ministre UMP Thierry Mariani est en tête dans la 11ème circonscription, et l’ancien député UMP et juge anti-terroriste Alain Marsaud dans la 10ème. Le second tour aura lieu comme en France le 17 juin.

    ***************
    Le scandale c’est le BUG sur le site internet du vote, de mon cote je n’ai pas pu voter car mon identifiant et le mot de passe ne semblaient pas corrects.

    jany

  7. jany dit :

    Lu dans Le Figaro

    Ces Français qui achètent à New York

    Mots clés : Immobilier, Etats-Unis, New York, François Hollande
    Par Adèle Smith Mis à jour le 04/06/2012 à 09:41
    L’hôtel Trump, dans le quartier de Soho à Manhattan, est l’un des immeubles qui a la faveur des Français.

    Depuis la victoire d’Hollande, ils sont de plus en plus nombreux à investir aux États-Unis.

    Les agents immobiliers new-yorkais ne s’imaginaient pas se réjouir autant de la victoire de François Hollande. Depuis qu’il est président, les Français fortunés sont de plus en plus nombreux à vouloir investir dans la Grosse Pomme.

    «Le téléphone a commencé à sonner un peu plus juste avant les élections. Les Français se disent qu’en ces temps d’incertitude, il vaut mieux faire le dos rond pendant cinq ans et placer son argent hors du pays», se félicite Benoît Pous-Bertran de Balanda, responsable de Black Tulip Capital, une société spécialisée dans l’immobilier de luxe. Il a une trentaine de clients intéressés par des appartements dans un immeuble du milliardaire Donald Trump, dans le quartier de Soho à Manhattan.

    Le descendant de François Bertran de Palmarolle, général français qui servit pendant la révolution américaine, travaille avec de grandes familles françaises et des chefs d’entreprise ayant cessé leurs affaires. «Aujourd’hui, fiscalement, il n’y a pas d’avantage à rester en France. Les prix y ont atteint des sommets. Ici, il y a encore des opportunités», souligne-t-il.

    Les «opportunités» de l’immeuble de 46 étages – le seul de cette taille dans Soho – commencent à 1 million de dollars pour un studio de 44 mètres carrés, pour monter à près de 7 millions pour un trois-pièces de 167 mètres carrés. Pour oublier que François Hollande veut imposer les salaires annuels de plus d’un million d’euros à 75 %, l’éventuel acquéreur du trois-pièces pourra plonger dans sa baignoire et admirer le tout Manhattan derrière la grande baie vitrée de la salle de bains.

    Benoît Pous-Bertran de Balanda se rendra en France fin juin pour présenter l’immeuble aux investisseurs. Selon lui, il a toutes les raisons de plaire à des gens qui ne souhaitent pas vivre la totalité de l’année à New York. Trump Soho est un hôtel «résidentiel». Le séjour dans les appartements en vente est de 120 jours maximum par an. Le reste du temps, l’appartement redevenu chambre d’hôtel continue à rapporter de l’argent à son propriétaire, sans soucis de maintenance ou de locataires «à problèmes». Les «chambres» vont de 400 à 12.500 dollars la nuit pour la double suite du Penthouse.
    Un îlot de stabilité

    New York n’est pas la seule ville à intéresser les Français. Christophe Bourreau, de la Société Barnes International, vient de vendre un luxueux appartement avec piscine de 4,5 millions de dollars à Miami à un couple qui cherchait initialement à Cannes. «Au fur et à mesure que les sondages donnaient François Hollande gagnant, ils ont commencé à réfléchir et quand il a gagné, ils se sont décidés à acheter à l’étranger», explique l’agent qui précise que les acheteurs français préfèrent rester discrets…

    L’arrivée au pouvoir de François Hollande n’est pas la seule raison de cette «fuite» des capitaux à l’étranger. «Cela a commencé avec la crise en Europe et la chute de l’euro, mais d’habitude, je fais surtout des affaires avec d’autres nationalités européennes, explique Charlie Attias, du groupe Corcoran . Depuis l’élection, les Français sont eux aussi très intéressés par l’immobilier new-yorkais. Je suis sur le point de vendre des propriétés à trois clients.» Les Français recherchent en général des appartements allant de 500 000 à 5 millions de dollars, précise-t-il.

    Pour eux, même après les années Sarkozy, New York est un îlot de stabilité. Thomas Guss, de New York Résidence, est lui aussi surpris de l’engouement français. Les demandes de l’Hexagone ont été multipliées par trois depuis l’élection et il négocie actuellement avec quatre acheteurs pour des appartements dans l’immeuble construit par l’architecte de la pyramide du Louvre, Li Pei.

    ***********
    C’est dommage de voir tous ces partants pour l’exil…
    Les riches s’en vont ou placent leur argent ailleurs et les moins riches suivront eux aussi un jour…
    C’est assez compréhensif quand on voit la qualité de vie a l’étranger loin de la rigueur bureaucratique.

    Mitterrand a laisse s’installer la violence et le communautarisme…François Hollande continuera sur la même voie…et l’industrie continuera de s’appauvrir en fermant ses usines…

    Je souhaite me tromper…

    Bien cordialement,

    jany

  8. jany dit :

    Monsieur le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin,

    A lire le palmarès, il ressort que les commentaires appellent a l’unité de la Droite.

    Souhaitons que les cadres de l’UMP comprendront le message…

    Sinon, les français risquent de payer pendant de longues années le manque de responsabilisation des cadres de l’UMP.
    C’est aussi un message a leur faire passer…

    Dans l’avenir, pourrons nous donner notre confiance a des gens qui n’auront passe leur temps qu’a se chamailler ?

    Bien cordialement,

    jany

  9. jany dit :

    Lu dans l’Express

    Assiste-t-on à une montée de l’antisémitisme en France?

    Solene Godin, publié le 04/06/2012 à 19:58, mis à jour à 20:24

    Les retentissements de l’affaire Mérah et les récents événements de Villeurbanne posent la question de l’antisémitisme.

    REUTERS/Zoubeir Souissi

    L’agression samedi de trois jeunes juifs à coups de barre de fer et de marteau à Villeurbanne alimente les craintes d’un regain d’antisémitisme. Mais ces événements sont-ils révélateurs d’une haine anti-juifs recrudescente?

    L’agression de trois jeunes juifs portant la kippa par une dizaine de personnes proférant des insultes antisémites, samedi soir, à Villeurbanne, a déclenché l’émoi de la communauté juive, déjà ébranlée en mars dernier par l’affaire Merah. « Le lien entre cette agression et la tuerie de Toulouse me paraît indiscutable », a déclaré au Figaro le président du conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), Richard Prasquier. Il dénonce notamment dans le quotidien le développement d’un fanatisme autour du « tueur au scooter » et plus globalement une augmentation importante des agressions antisémites depuis janvier 2009.

    Le ministre de l’Intérieur a, quant à lui, qualifié dimanche ces actes « d’extrêmement graves » et rappelé que « notre modèle républicain doit [...] permettre à tous de vivre librement et en toute sécurité son appartenance religieuse ». Ces violences reflètent-elles réellement une montée de l’antisémitisme en France? Trois sociologues répondent à L’Express.

    L’affaire Merah a aussi déclenché une vague d’islamophobie

    Des faits divers de ce type surviennent régulièrement, mais cela ne signifie pas qu’il existe un véritable mouvement antisémite, explique le sociologue Laurent Mucchielli. « Après un évènement, comme l’affaire Merah par exemple, on observe souvent une poussée des actes antisémites mais qui retombe vite », constate le chercheur pour qui « rien ne prouve que les derniers évènements soient emblématiques ». Et d’ajouter: « Il ne faut pas oublier que ces violences s’exercent aussi envers les musulmans. L’affaire Merah a déclenché une vague d’islamophobie ». Un phénomène, qui a été encouragé par l’extrême droite, rappelle à L’Express le chercheur.

    L’antisémitisme n’est pas un mouvement en expansion

    Mais ces agressions démontrent tout de même que l’antisémitisme n’a pas disparu en France, assure son homologue Michel Wieviorka. Les violences visant les juifs « ne doivent cependant pas être considérées comme un mouvement en expansion, d’autant qu’elles dépendent parfois d’autres affectes » que de raisons religieuses, nous précise le spécialiste.

    Ces agressions ont, en effet, de plus en plus « un caractère politique », poursuit le sociologue Olivier Bobineau. Selon lui, en s’attaquant à des juifs, les auteurs de ces violences s’attaquent à la position d’Israël vis-à-vis des populations arabes et maghrébine. « Ce phénomène persistera tant que la question du Moyen Orient ne sera pas réglée », assure-t-il.

    *******************
    Les français dans leur majorité ne sont pas antisémites…
    Dans sa grande tradition la France est une terre d’accueil…

    L’antisémitisme nous le trouvons dans le Maghreb, dans le prêchi-prêcha des imams incultes…
    L’islam est la religieux du livre, l’islam reconnaît donc les autres religions.
    Malheureusement l’inculture, le manque de compréhension, les frustrations, les incertitudes sociales, les ghettos, font que la propagande antisémite trouve un terreau facile.

    Il faut répondre a la violence par une extrême sévérité…Souhaitons que le nouveau gouvernement le comprenne…malheureusement cela ne semble pas le cas…avec le contrôle des identités qui oblige les policiers a délivrer des récépissés.

    Bien cordialement,

    jany

  10. jany dit :

    Les français dans leur majorité ne sont pas antisémites…
    Dans sa grande tradition la France est une terre d’accueil…

    L’antisémitisme nous le trouvons dans le Maghreb, dans le prêchi-prêcha des imams incultes…
    L’islam est la religion du livre, l’islam reconnaît donc les autres religions.
    Malheureusement l’inculture, le manque de compréhension, les frustrations, les incertitudes sociales, les ghettos, font que la propagande antisémite trouve un terreau facile.

    Il faut répondre a la violence par une extrême sévérité…Souhaitons que le nouveau gouvernement le comprenne…malheureusement cela ne semble pas le cas…avec le contrôle des identités qui oblige les policiers a délivrer des récépissés.

    ***L’islam est la religion du livre car Mahomet a reconnu l’histoire de la Bible et ses personnages.
    Autrefois les mosquées étaient des lieux de prières, aujourd’hui elles apprennent la haine, une haine politique, une haine des autres…
    Cela ne changera pas sur le court terme car il faut un profond changement dans les états d’esprits.

    Bien cordialement,

    jany

  11. jany dit :

    Autrefois, les chaussures et sandales étaient laissées a l’entrée de la mosquée,
    Aujourd’hui, c’est pareil sauf que les gens en sortent avec des  » rangers » dans la tête…

    jany

  12. jany dit :

    Le PS (Parti de la Shoot ?)

    La France va devoir relire sa conjugaison des verbes pour être en accord avec les textes qui se préparent.
    Un écran de fumées pour cacher la misère…

    Conjugaison du verbe se shooter (verbe du 1er groupe)

    Indicatif
    Présent
    je me shoote
    tu te shootes
    il se shoote
    nous nous shootons
    vous vous shootez
    ils se shootent

    Passé composé
    je me suis shooté
    tu t’es shooté
    il s’est shooté
    nous nous sommes shootés
    vous vous êtes shootés
    ils se sont shootés

    Imparfait
    je me shootais
    tu te shootais
    il se shootait
    nous nous shootions
    vous vous shootiez
    ils se shootaient

    Plus-que-parfait
    je m’étais shooté
    tu t’étais shooté
    il s’était shooté
    nous nous étions shootés
    vous vous étiez shootés
    ils s’étaient shootés

    Passé simple
    je me shootai
    tu te shootas
    il se shoota
    nous nous shootâmes
    vous vous shootâtes
    ils se shootèrent

    Passé antérieur
    je me fus shooté
    tu te fus shooté
    il se fut shooté
    nous nous fûmes shootés
    vous vous fûtes shootés
    ils se furent shootés

    Futur simple
    je me shooterai
    tu te shooteras
    il se shootera
    nous nous shooterons
    vous vous shooterez
    ils se shooteront

    Futur antérieur
    je me serai shooté
    tu te seras shooté
    il se sera shooté
    nous nous serons shootés
    vous vous serez shootés
    ils se seront shootés

    Subjonctif
    Présent
    que je me shoote
    que tu te shootes
    qu’il se shoote
    que nous nous shootions
    que vous vous shootiez
    qu’ils se shootent

    Passé
    que je me sois shooté
    que tu te sois shooté
    qu’il se soit shooté
    que nous nous soyons shootés
    que vous vous soyez shootés
    qu’ils se soient shootés

    Imparfait
    que je me shootasse
    que tu te shootasses
    qu’il se shootât
    que nous nous shootassions
    que vous vous shootassiez
    qu’ils se shootassent

    Plus-que-parfait
    que je me fusse shooté
    que tu te fusses shooté
    qu’il se fût shooté
    que nous nous fussions shootés
    que vous vous fussiez shootés
    qu’ils se fussent shootés

    Conditionnel
    Présent
    je me shooterais
    tu te shooterais
    il se shooterait
    nous nous shooterions
    vous vous shooteriez
    ils se shooteraient

    Passé
    je me serais shooté
    tu te serais shooté
    il se serait shooté
    nous nous serions shootés
    vous vous seriez shootés
    ils se seraient shootés

    Impératif
    Présent
    shoote-toi
    shootons-nous
    shootez-vous

    Passé
    -
    -
    -

    Participe
    Présent
    se shootant

    Passé
    s’étant shooté

    Infinitif
    Présent
    se shooter

    Passé
    s’être shooté

    Gérondif
    Présent
    en se shootant

    Passé
    en s’étant shooté

    jany

  13. jany dit :

    Sur le site de votez a l’etranger….
    De nouveau mon vote est refuse…..

    Elections législatives 2012 Députés élus par les Français établis hors de France
    Il s’est produit une erreur.
    Les certificats fournits ne forment pas une chaine de certificats…

    jany

  14. jany dit :

    En changeant d’ordinateur j’ai réussi a voter sur le site de votez a l’étranger…

    jany

  15. Claude dit :

    Bonjour à tous,

    L’unité n’est pas assujettie au principe du juste-à-temps.

    L’unité autour d’un programme et de celui qui est chargé de le conduire et de l’adapter aux contraintes du moment est une exigence vitale pour les mouvements qui se veulent pérennes. On ne peut pas être unis juste au moment de demander l’avis des électeurs. Ce n’est qu’avant de se décider pour un programme que les amis du même camp doivent en discuter. Pourquoi pas avec vigueur et détermination. Après, l’équipe ne peut gagner que si elle est soudée pour le temps nécessaire à la réalisation de ce que l’on a décidé ensemble.

    Ceux qui, au long du processus, travaillent au grand jour pour contraindre le « chef d’équipe » choisi à changer la ligne de conduite décidée collectivement, sont responsables des échecs qui en découlent. Ils donnent aux adversaires, l’eau qui alimente leur moulin et ils font croire aux électeurs que leur choix n’a pas forcément été très bon. Les électeurs savent conclure.

    A l’arrivée, personne n’y trouve son compte et l’on est obligé de rappeler tout le monde à l’unité, juste pour réparer l’irréparable. Ce n’est pas dans les « arrêts de jeu » que l’on remet dans le bon chemin l’équipe qui a tout fait pour perdre. Dans une équipe sportive, tout le monde n’est pas forcément absolument d’accord avec la stratégie retenue mais, pour gagner, tout le monde fait ce qui a été décidé et seul l’entraineur adapte la stratégie.

    Bien cordialement,
    Claude

  16. Carole dit :

    Chère Sylviane,

    Vous n’êtes pas nulle.
    Ne comparez pas avec Cannes qui est méli-mélo de gauchistes donneurs de lecons aux frais de la princesse. Les films francais, empreints de tristesse, morale ou de vulgarité, ne sont là que pour un public acquis à leur utopie.
    Ici, sur ce carnet, les participants ne sont pas forcément acquis aux vues de monsieur Raffarin, mais c’est un délice de pouvoir échanger en toute liberté, c’est un festival d’idées et de revendications.
    Avec beaucoup de retard, je vous remercie de votre post (muguet/enfance/souvenir….) qui m’a émue. Sylviane, je suis née un 1er mai pour votre info.

    Gardez le cap, bien à vous.
    Carole

  17. jany dit :

    Lu dans Le Figaro

    Ces affaires qui pourraient tourmenter Hollande et le PS

    Mots clés : PS, Jean-Noël Guérini, Robert Navarro, François Hollande, Jean-Pierre Kucheida, Sylvie Andrieux, Christian Bourquin, Philippe Kaltenbach
    Par Marion Brunet Mis à jour le 06/06/2012 à 14:26 |
    Le président du conseil général des Bouches-du-Rhône, Jean-Noël Guérini, à gauche, et le sénateur PS Robert Navarro à droite.
    Le président du conseil général des Bouches-du-Rhône, Jean-Noël Guérini, à gauche, et le sénateur PS Robert Navarro à droite. Crédits photo : PASCAL GUYOTGERARD JULIEN/AFP

    Guérini, Navarro, Kucheida, Andrieux… Nombre de barons socialistes sont actuellement aux prises avec la justice. Des dossiers épineux qui pourraient entacher le quinquennat du nouveau président.

    • La médiatique affaire Guérini

    L’affaire a plusieurs fois défrayé la chronique ces derniers mois, mais aussi fait trembler le Parti socialiste, qui a tenté tant bien que mal de s’en écarter. Jean-Noël Guérini, le président du conseil général des Bouches-du-Rhône, a été mis en examen le 8 septembre 2011 pour prise illégale d’intérêt, trafic d’influence et association de malfaiteurs, à propos de marchés publics possiblement frauduleux impliquant son frère Alexandre, patron de décharges dans la région. Deux mois plus tard, le Bureau national du PS, largement critiqué pour son inaction dans ce dossier, demande à l’élu de démissionner de ses fonctions. Sans succès. Guérini, 61 ans, s’y accroche, bénéficiant de son statut de «présumé innocent».

    Jean-Noël Guérini, le président du conseil général des Bouches-du-Rhône.

    Après avoir tenté vainement d’y échapper, le sénateur socialiste est finalement entendu le 2 mars par le juge d’instruction Charles Duchaine. Quelques jours plus tard, le Sénat décide de lever son immunité parlementaire. Une décision qui doit permettre au juge de le placer en garde à vue, mais aussi d’exercer à son encontre des mesures de coercition pouvant aller jusqu’à un placement sous dépôt. L’étau se resserre autour pour le président du conseil général des Bouches-du-Rhône.

    • La «pizza connection» de Robert Navarro,
    un proche de Hollande

    Le dossier de la «pizza connection» a provoqué de nombreuses vagues cet hiver au sein du Parti socialiste. Le sénateur Robert Navarro, exclu du PS début 2010 pour son soutien à Georges Frêche, est mis en cause dans un dossier d’abus de confiance, touchant aux frais de fonctionnement de la fédération PS de l’Hérault. Il lui est notamment reproché des frais de bouche élevés et injustifiés à la charge du parti, avec plus de 40.000 euros dépensés dans une pizzeria en moins de trois ans.

    Malgré une plainte déposée il y a plus d’un an par Solferino, l’ancien patron de la fédération de l’Hérault n’a pas encore été entendu. Mais il pourrait l’être prochainement, son immunité parlementaire ayant été levée en mars dernier, en même temps que celle de Jean-Noël Guérini. Sa femme, Dominique, est en revanche mise en examen depuis janvier dans ce dossier.

    Robert Navarro était chargé de la question des transports dans l’équipe de François Hollande pour la primaire socialiste à l’automne 2011. Avant de se mettre de lui-même en retrait pour éviter que la «pizza connection» ne salisse le candidat.

    • Le cas Kucheida, baron de la plus grosse fédération PS de France

    Jean-Pierre Kucheida, le député-maire de Liévin dans le Pas-de-Calais.
    Jean-Pierre Kucheida, le député-maire de Liévin dans le Pas-de-Calais. Crédits photo : PHILIPPE HUGUEN/AFP

    Autre baron du PS à être dans la tourmente depuis plusieurs mois: le député-maire de Liévin (Pas-de-Calais), Jean-Pierre Kucheida, qui dirige la plus grosse fédération socialiste de France. La Chambre régionale des comptes a alerté la justice, coup sur coup, à trois reprises, des errements qu’elle a constatés dans les organismes gérés par les élus locaux. Kucheida est visé notamment par une enquête pour «abus de biens sociaux», associée aux soupçons de corruption entourant la fédération socialiste du département.

    Des soupçons alimentés par Gérard Dalongeville, le sulfureux ancien maire PS d’Hénin-Beaumont, qui a plongé les siens dans l’embarras en décrivant au juge – mais sans preuve – un système de financement occulte. Quatre enquêtes préliminaires ont été ouvertes, dans lesquelles apparaît le nom de Jean-Pierre Kucheida. À 68 ans, ce dernier a été exclu fin mai du Parti socialiste lors du bureau national pour sa candidature dissidente aux législatives à Liévin.

    • Sylvie Andrieux, privée de son investiture pour les législatives

    Outre le cas Guérini, un autre dossier préoccupe les socialistes dans les Bouches-du-Rhône. Celui de la députée Sylvie Andrieux, soupçonnée de détournement de fonds. Renvoyée fin mai devant le tribunal correctionnel de Marseille, elle devrait être jugée avant la fin de l’année. L’élue de Marseille, qui avait été mise en examen le 8 juillet 2008, se voit reprocher un vaste système clientéliste à visée électoraliste dont elle aurait été l’auteur principal. 720.000 euros de subventions du conseil régional, dont elle était vice-présidente en charge de la politique de la ville, auraient été détournés, «au profit de sa carrière politique personnelle».

    Privée par le PS de son investiture pour les législatives dans la 3e circonscription des Bouches-du-Rhône, elle a toutefois annoncé qu’elle maintenait sa candidature.

    • Christian Bourquin, deux condamnations au compteur

    Dans l’Hérault également, les affaires encombrantes pour le PS se multiplient.

    Le sénateur PS Christian Bourquin, également président du conseil régional du Languedoc-Roussillon.
    Le sénateur PS Christian Bourquin, également président du conseil régional du Languedoc-Roussillon. Crédits photo : PATRICK BERNARD/AFP

    Après Robert Navarro, le sénateur Christian Bourquin, héritier de Georges Frêche – il lui a succédé à la présidence de la région Languedoc-Roussillon -, est aussi sur la sellette. Il a déjà deux condamnations à son compteur: l’une en 2009 pour minoration des comptes de campagne, avec complicité de faux, et l’autre, datant à peine du début de l’année et dont il a fait appel, pour favoritisme dans le cadre d’un marché de communication passé pour le département. Une enquête préliminaire a également été ouverte, il y a plusieurs mois, sur des contrats de conseils juridiques signés par l’élu.

    • Philippe Kaltenbach, piégé par un ancien adjoint

    En prise avec la justice depuis fin janvier, le sénateur-maire PS de Clamart (Hauts-de-Seine) est soupçonné d’avoir monnayé l’attribution d’un logement social. En cause: la diffusion d’une vidéo réalisée à son insu par un de ses anciens adjoints et mise en ligne sur les réseaux de partage de vidéos. Dans cette scène, on voit Philippe Kaltenbach recevoir, dans son bureau, 1000 euros d’argent liquide d’un ex-adjoint, Mohamed Abdelouhaled. Pendant la remise de fonds, l’élu et son interlocuteur discutent de ce qui semble être l’attribution d’un logement à un tiers, sans que rien ne permette formellement d’établir un lien entre cet échange d’argent liquide et cette conversation.

    Niant toute corruption, Philippe Kaltenbach a affirmé qu’il s’agissait là d’un remboursement de prêt consenti à Mohamed Abdelouahed, qui traversait alors des difficultés financières. En vain. Le parquet de Nanterre a ouvert le 16 février une information judiciaire contre X pour corruption passive, corruption active et recel et complicité de ces délits.

    • Roland Ries, menacé d’une mise en examen

    Roland Ries, le sénateur-maire PS de Strasbourg.
    Roland Ries, le sénateur-maire PS de Strasbourg. Crédits photo : AFP/AFP

    Autre proche du président François Hollande à être empêtré dans une affaire judiciaire: Roland Ries, membre de son équipe de campagne pendant la présidentielle. Le sénateur-maire PS de Strasbourg est cité dans une information judiciaire, ouverte pour «favoritisme» et «recel de favoritisme» dans un dossier d’attribution de marchés publics. Si Roland Ries n’est pour l’instant pas mis en examen, des «témoignages gênants» pour lui figurent déjà dans le dossier, selon Mediapart, qui avait révélé l’affaire en février dernier. L’élu risquerait jusqu’à cinq ans d’emprisonnement et 375.000 euros d’amende. Les faits reprochés à l’édile alsacien concernent des «études de faisabilité», commandées par la municipalité, sur la possible construction d’un tramway dans la capitale du Mali, Bamako.

    **************
    Laissons la Justice faire son travail sur ces différentes affaires, mais c’est quand même inquiétant.
    Le silence des médias est aussi inquiétant.

    jany

  18. Carole dit :

    Cher Jacques,

    Comme vous je suis furieuse de la danse des troubadours politiques pour ces législatives. Mais avant de poursuivre, je m’excuse de ne pas vous avoir répondu plus tôt concernant vos deux longs posts. Je suis de votre avis concernant l’armée. Corps oublié, malgré le monde tumultueux dans lequel nous vivons. La guerre est aux portes de l’Europe et les moyens se réduisent. Cela me fait penser à Napoléon qui disait « un Etat se doit de faire la guerre s’il en a les moyens ». Ou avant 1914, certains prédisaient qu’il était impossible qu’une guerre ne se déclenchât…….. Aie, aie, aie !
    Et ce n’est pas avec la Gauche qui a en horreur l’uniforme quel qu’il soit que cela va s’arranger.
    Vous me connaissez Jacques, je suis pour un Etat régalien (armée, justice, police) et ce n’est pas avec ceux qui gouvernent le pays que nous allons en prendre le chemin.

    Oui je suis furieuse de la timidité mielleuse de la Droite. Ils vont encore se prendre une superbe baffe pour les législatives. Leurs petites guerres de tranchées vont contribuer, une fois de plus à leur défaite.

    Depuis le 6 mai, je ne décolère pas. Un président tout droit sorti d’une vieille bibliothèque poussiereuse. Un type qui s’est fait bizuter à Camp David. Un personnage autant incapable de stature polique, que de faire un noeud de cravate. Qui s’est concocté un gouv avec une ribambelle de profs Un homme qui s’est fait acclamé le 6 mai entouré par des drapeaux étrangers plutôt que francais.Un homme qui a été félicité par les terroristes talibans pour le retrait des troupes d’Afghanistan. Un homme qui a envoyé un émissaire pour la libération de ce Roméro en Colombie, et ce même Roméro, sourire aux lèvres, bras dessus bras dessous avec les terroristes Farcs…..
    Un homme qui va continué à plomber les finances de la France.Un homme prêt à faire la guerre en Syrie, alors que c’est un bordel sans nom en Lybie et en Egypte Poutine est plus sensé que ce monsieur élu par propagande journalistique. La coupe est pleine.

    Depuis le 6 mai, je ne décolère pas des petites phrases assassines internes à la Droite. Ils veulent tous un golden parachute pour l’après sarkozy. Trop de courants, trop d’arrivisme, trop d’hypocrisie…….. ils ont tous oublié la France et ses électeurs.

    Je n’ose imaginer l’après 17 juin !!!!!!!!!!!

    Nous aurons de la coc. pour vider le peu qu’il reste dans le cerveau de certains francais. Nous n’aurons plus de notes à l’école pour former une armée d’andouilles toutes dévouées à leur gouv. Nous allons avoir une régression de la Justice et une progression du nombre de racailles sans foi ni loi. Quel avenir pour cette France moribonde ???????? Les soviets, le retour !!!!!!!!!!!

    Je me demande s’il ne faudrait pas que toutes les institutions soient à Gauche avec une perte de confiance totale des marchés pour que le peuple se secoue enfin PAR OBLIGATION.

    Bien amicalement.
    Carole

  19. ArrowInTheKnee dit :

    « 4 mai 1989″
    Étrange mais je ne l’ai pas remarqué cette citation sur ce blog TELLEMENT démocratique…

    Mais toujours la même chose avec vous: contre, contre, contre,contre,….
    Toujours CONTRE quelque chose ou quelqu’un.
    Est qu’un jour vous allez travaillez POUR les français ?
    POUR TOUS les français ?
    Non?

    (on vas voir si les pseudo-modérateur si démocratique et ouvert d’esprit vont laisser passer ce commentaires…. Et est ce qu’ils vont se justifier si jamais ils le font ?)

  20. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Monsieur le Premier Ministre,
    Cher Jany,

    « Le poison : les dissidences », je partage tout à fait votre point de vue mais il y a des raisons qui peuvent être diverses surtout lors d’élections qui revêtent un intérêt national mais aussi local, et la principale est sans doute le manque de concertation, le manque de dialogues entre les différentes sensibilités qui doivent former cette force représentative d’opposition au nouveau Président.

    Cependant, ce travail doit s’effectuer surtout en amont du dépôt de candidatures et notamment lors des réunions de la commission d’investiture qui ne pèse sans doute pas toujours le « pour et le contre » de certaines candidatures, les prenant parfois « trop à la légère », les problèmes rencontrés dans les régions ne sont pas tous identiques (diversité de nos territoires), il y a aussi parfois des revendications particulières que certains candidats veulent faire absolument passer. Je pense qu’il faille également faire attention à certains « parachutages » qui sont souvent bien mal perçus ….

    Pour tout cela, je rejoins totalement les propos de notre Ami Jany quand il parle « de manque de responsabilisation des cadres de l’UMP », c’est à eux à trancher quand il y a des divergences qui risquent d’occasionner la multiplicité de candidatures entraînant la division, et doivent le faire en
    faisant abstraction de « favoritismes et des copinages » pour servir au mieux nos intérêts, ceux de notre Pays et de nos territoires. Ils doivent le faire pour amener de la clarté (prise de responsabilités) facilitant le choix des électeurs, il est impensable qu’un électeur ne sache pas à quel saint se vouer avec deux candidats délivrant le même message. Ce n’est pas parce qu’un candidat arbore légitimement l’étiquette UMP pour qu’il soit automatiquement le meilleur candidat pour représenter une force d’union, la notoriété d’un candidat joue souvent, sachons parfois tenir compte d’élections précédentes par exemple cantonales (qui ressemblent beaucoup aux législatives dans son organisation) où la même erreur fût commise et où il arrive assez souvent qu’un candidat dissident fasse un meilleur score que le représentant du parti.

    (Mémoires), Par le passé, nous avons souvent perdu des élections, non pas en raison de la valeur de l’adversaire mais bien souvent en raison de nos divisions…

    Amitiés

    Jacques

  21. Ernest Gransagne dit :

    Un coup de vent frais ce matin : Carole s’exprime.

    Et, quand Carole s’exprime, « c’est du lourd » !

    C’est du vrai, c’est du vécu.

    On va rigoler !

    Mais en y réfléchissant, on rigole déjà non ?

    Ernest

  22. Zwartepiet dit :

    Réponse à jany re: L’antisémitisme nous le trouvons dans le Maghreb, dans le prêchi-prêcha des imams incultes…
    L’islam est la religieux du livre, l’islam reconnaît donc les autres religions.
    Malheureusement l’inculture, le manque de compréhension, les frustrations, les incertitudes sociales, les ghettos, font que la propagande antisémite trouve un terreau facile.

    De grâce, ne confondons pas « antisémitisme » avec « antisionisme »… et ne faisons pas l’amalgame entre « antisémitisme » et « antijudaïsme »! Il ne s’agit pas, de ma part, d’une sournoise manoeuvre sémantique pour dissimuler de sombres penchants antijuifs…

    Prenez nos amis ‘ricains par exemple: ceux de la Bible Belt, les fanatiques évangélistes –les Jesus freaks et autres Fundegelicals… Eh bien, ces Chrétiens intégristes sont à la fois passionnément philosémites ET anti-judaïques (et, accessoirement, antipapistes).

    D’un point de vue racial, les Christian Zionists américains sont ardemment philosémites car le Seigneur –notre « Bon Dieu » à tous– l’a exigé… en faisant du peuple juif le peuple élu… MAIS, en envoyant son fils unique, Jésus Christ, sur Terre, Dieu a forgé une nouvelle alliance avec l’Humanité –alliance reniée/ignorée par les Juifs.

    Ce qui explique qu’aux yeux des évangélistes américains, les Juifs sont destinés à se convertir au Christianisme à la fin des temps (càd demain…) ou… à périr dans les flammes de l’Enfer!

    En outre, étymologiquement parlant, les Arabes sont des Sémites –des descendants de Sem, fils de Noé(*)… Les Arabes et les Maghrébins se haïraient-ils eux-mêmes?!? Au mieux, on pourrait éventuellement parler d’un anti-ashkénazisme chez les arabo-musulmans, c’est-à-dire d’un antisémitisme qui épargne les sépharades et les misrahim, les Juifs orientaux.

    En effet, vous n’ignorez sans doute pas que le sionisme –la volonté de faire de la Palestine une nation juive– fut « ourdie » par des Juifs ashkénazes d’Europe centrale et de Russie, à la fin du 19ème siècle… Mais déjà, sous la domination ottomane, Jérusalem était paisiblement divisée en quatre quartiers confessionels, dans le sens horlogique: le quartier musulman, le quartier juif, le quartier arménien et le quartier orthodoxe(**). On se plaint, on s’inquiète, aujourd’hui, du sort des malheureux Chrétiens d’Orient –les Maronites au Liban, les Chaldéens en Irak et les Coptes en Egypte… Mais personne, parmi ces belles âmes, ne s’est jamais interrogé sur ce qu’il est advenu des minorités musulmanes d’Espagne, de Sicile et de Grèce… Toutes furent impitoyablement persécutées et nettoyées par l’Inquisition et la Croisade dès le 15ème siècle!

    Et c’est l’Islam –réputé fanatique et hégémonique– qui a permis aux Chrétiens de survivre en son sein, en Egypte, en Palestine, en Turquie,…

    Pour revenir au clivage Juif ashkénaze/Juif sépharade, je vous conseille l’ouvrage (en anglais: Not the Enemy) de Rachel Shabi, juive irakienne, qui partage son temps entre la Grande-Bretagne et Israel:

    http://www.rachelshabi.com/?page_id=2

    Enfin, avant de s’émouvoir de violences antisémites, gardons à l’esprit les tentatives de manipulation et/ou de récupération dont elles pourraient faire l’objet…(***)

    Salutations,
    Zwartepiet

    (*) http://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9mites
    (**) http://wikitravel.org/en/Image:Map_jerusalem_oldcity.png

    ***L’affaire du RER D : les leçons d’une hystérie politico-médiatique.
    Par Fatiha K | le 21. juillet 2004

    http://oumma.com/L-affaire-du-RER-D-les-lecons-d

  23. jany dit :

    Chère Carole, Cher Jacques,

    Bonjour a tous (toutes) les amis (ies) du CarnetJPR,

    Je suis tout a fait de votre avis concernant le manque de responsabilisation de nos représentants politiques de Droite.

    La France est traditionnellement de Droite et du Centre, aujourd’hui, une équipe qui gagne, une équipe de valeurs, se fait prendre le ballon par des amateurs de Gauche.

    Ce sont les divisions, les petits appétits, le manque de vision unitaire qui font perdre la Droite…

    Et puis, il y a les boulets, ceux qui choisissent de faire perdre leur camp a cause de la haine qui est en eux, je ne les nomme pas…

    Il y a aussi ceux qui attendent des mois pour se décider a chuchoter sur les médias…

    La Droite, tout en continuant les reformes nécessaires sur la gestion en général et la politique industrielle, aurait pu accorder plus d’importance aux méthodes de communication avec les français.
    Les relais dans l’opinion avec une nouvelle ligne de progrès…

    Aujourd’hui, laissons les regrets aux mouchoirs et poussons de nouveau la Droite vers plus d’unité.

    Amities,

    jany

  24. jany dit :

    Lu dans Le Figaro

    Ma nuit avec « Les Strauss-Kahn »
    Par Sébastien Le Fol le 7 juin 2012 13h20 | Réagir

    J’ai passé la nuit avec Les Strauss-Kahn. Rassurez-vous, c’est le titre du nouveau livre de Raphaëlle Bacqué et Ariane Chemin, publié chez Albin Michel. Une fois ouvert, il est impossible de le refermer. Les deux journalistes du Monde savent, comme personne, mettre en scène les coulisses de la vie politique. Surtout quand l’amour, la mort, le sexe et l’argent y jouent les premiers rôles. Vous avez aimé La femme fatale (2007) ? Vous adorerez Les Strauss-Kahn. Les révélations contenues dans cet ouvrage ont déjà commencé à filtrer. Ainsi, c’est Pierre Sarkozy, qui a appris à son père, en pleine nuit, l’arrestation de Dominique Strauss-Kahn à New York. Nicolas Sarkozy, qui n’a cessé de répéter à ses interlocuteurs : « Tu sais très bien que Dominique ne PEUT pas être Président ». Brigitte Guillemette, la deuxième épouse de DSK aurait d’ailleurs mis en garde Stéphane Fouks, l’influent patron d’Euros RSCG : «Surtout, tu ne nous le fais pas aller à la présidentielle ! Tu connais tous ses problèmes !». Valérie Trierweiler, la future Première dame (pardon, l’atout coeur de la France), savait depuis longtemps à quoi s’en tenir. L’interpellant dans la salle des Quatre-Colonnes de l’assemblée nationale, DSK lui demande un jour : « Comment va la plus jolie journaliste de Paris ». Réponse du tac au tac de l’intéressée : « Je croyais que c’était Anne Sinclair… ». François Hollande fut le premier à prendre ses distances avec le wonderboy de la social-démocratie. Pourtant, Ariane Chemin et Raphaëlle Bacqué révèlent que vingt ans plus tôt, DSK avait sauvé de la noyade l’un des enfants du couple Hollande-Royal, tombé dans la piscine de la propriété où il était en villégiature à La Garde-Freinet….Martine Aubry, elle, se souvient du jour où elle a été conviée à dîner avec son mari dans la fastueuse demeure des Strauss-Kahn à Marrakech. Devant le « luxe trop ostentatoire » des lieux, elle est tombée à la renverse. Elle aurait dit à DSK : « Quand on est riche, il faut être généreux. Il faut que vous créiez une fondation. Absolument. Trouvez une cause, créez une fondation ». Il n’en fit rien. Chez lui, « le goût du risque (est) doublé d’une croyance absolue en sa bonne fortune ou, au choix, d’un sentiment d’impunité (…) C’est sa chance : plutôt que de choquer, son comportement prête toujours à sourire » », notent Raphaëlle Bacqué et Ariane Chemin. Chronique d’une chute annoncée, histoire intime d’une ambition à deux, le livre des deux journalistes compose un saisissant tableau de mœurs. Celles d’une certaine nomenklatura française, arrogante et cynique, qui n’hésite pas à recruter ses serviteurs dans les milieux le plus interlopes. Les deux journalistes font tomber les masques sans puritanisme ni pudibonderie. Les Strauss-Kahn est le Bûcher des vanités de la gauche caviar…. Qui n’est jamais très loin de sa cousine, la droite bling-bling.

    *** Dans ce livre qui va sortir, tout semble montre cette Gauche caviar, cette Gauche des certitudes et des vanités sans partage…
    Je souhaite que la « Justice » aille jusqu’au bout, qu’elle montre que tout ne peut être permit que l’on soit riche ou pauvre, puissant ou misérable…

    Bien cordialement,

    jany

  25. Mistral dit :

    Monsieur le PM je suis en colère.

    Nous avons un excellent député du nouveau centre chez moi : Yvan Lachaud.

    C’est non seulement un excellent député mais aussi un vrai humaniste, proche de tous les gens.

    Dans une circonscription qui a voté à plus de 52 % Nicolas Sarkozy, il risque d’être battu … par l’alliance FN PS.

    La candidate socialiste qui dans son tract nous cite « la république exemplaire » en posant avec Hollande et le président de région PS Bourquin …. condamné en janvier dernier à deux mois de prison avec sursis pour favoritisme ….

    Il faut faire une alliance électorale avec le FN pour battre la gauche, faire rentrer des députés FN au parlement qui seront dans l’opposition et pour essayer de sauver le pays si c’est encore possible …

    Si la droite gagne il faudra demander la démission de Hollande élu dans des conditions anti démocratique.

    A ce moment la, il y aura peut être une normalité de la représentation nationale.

    Comment un pays à droite peut il donner TOUS les pouvoirs y compris médiatique et judiciaire à la gauche ???

  26. Ernest Gransagne dit :

    N O R M A L – désormais tout est « normal » à l’Élysée depuis le 6 mai 2012 : ouf ! il était temps !

    Définition de « NORMAL » par le président :

    « Je dis ce qui est normal et je fais le contraire » !

    « Je prends l’autoroute, je roule à près de 200 km/h et je déclare ne pas être au courant ».

    « Quand je donne une interview : Pour être normal, je refuse que les journalistes viennent à l’Élysée et je vais chez eux dans les studios »…

    Définition de « NORMAL » selon la concubine de l’Élysée :

    « Quand je donne une interview : Pour être normale, je refuse d’aller dans les studios et j’exige que les journalistes viennent chez moi. Je refuse le direct, ce qui est mon droit » !

    Si vous comprenez quelque chose à la définition de la normalité, faites moi signe !

    On rigole déjà !

    Ernest

  27. jany dit :

    Les indemnités de Valls ?

    Dans un sens général, je pense que tous les hommes politiques sont utiles localement, mais il serait utile de revoir a la baisse tous les frais de fonctionnement de l’Etat.
    Les salaires et toutes les indemnités doivent donc être revus, spécialement en temps de crise.

    Bien cordialement,

    jany

  28. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Chère Carole,

    Merci pour votre billet et vous n’avez pas à vous excuser, le plus important était que vous ayez lu mes billets et que vous compreniez voire partagiez ce que j’ai exprimé. Si j’ai argumenté sur notre Défense Nationale, ce n’est pas en pensant à moi, étant à la retraite les mesures qui ont été prises ne me touchent plus personnellement si ce n’est moralement, mais je pense que nous sommes allés trop loin dans ce domaine. Je peux vous dire qu’il y a quelques mois j’ai entendu une phrase de la part d’un jeune militaire qui m’a fait très mal, il m’a dit tout simplement « Nicolas Sarkozy et son gouvernement nous prennent vraiment pour des consommables », cela veut tout dire du malaise qui s’est installé dans nos Armées, alors que c’était un électorat qui nous était acquis.

    Nos militaires, aussi consciencieux et courageux qu’ils puissent être, ne peuvent pas toujours faire seulement usage de « leur bite et leur couteau » (expression marine pour évoquer le système D), il leur faut aussi des moyens. Or les théâtres d’opérations extérieures (OPEX) ne diminuent pas, ils auraient tendance à se multiplier et si l’on réduit le budget de notre Défense, un peu bizarre alors que les autres grandes puissances augmentent le leur, les seuls domaines qui puissent être encore touchés sont ceux du personnel et des matériels et votre « nouvelle amie » ancienne ministre du budget a fait très fort en amputant régulièrement ce budget pour en faire usage de « variable d’ajustement » pour d’autres dépenses. Il y avait déjà eu la réforme avec la restructuration de notre Défense en application du livre blanc et de la RGPP, cumulée avec cette crise économique mondiale qui touche également les militaires, ajouter des réductions annuelles de budget cela faisait un peu beaucoup pour une population à qui l’on n’accorde même pas l’occasion de s’exprimer.

    D’une part, cela a entraîné systématiquement du retard dans la réalisation de certains projets, je ne parle même plus du second porte-avions que le Président avait balayé dès 2008 en repoussant sa décision à 2012, ce qui au plus tôt lui permettra d’entrer au service actif en 2023 soit 25 ans après l’entrée en service actif du « Charles de Gaulle » qui lui aussi doit effectuer certaines périodes d’indisponibilités pour lui permettre sa survie en état de marche. Tout retard pris en matière de Défense ne se rattrape jamais. En plein conflit, nous ne pouvons pas demander à nos adversaires de faire un « break » pour entretien du matériel, quand on veut jouer dans la cour des grands, il faut aussi s’en donner les moyens. Cela aurait pu être réalisable si nous avions une Défense Européenne à la hauteur, ce qui est loin d’être le cas, nous pouvons avoir une puissance politique capable d’avoir des positions diplomatiques mais il faut aussi avoir des capacités militaires d’intervention le cas échéant. Par ailleurs cette manière d’agir facilite bien la Gauche, la réduction des budgets de la Défense a toujours été monnaie courante au PS, nous l’avons encore vue lors de la gouvernance de Monsieur Jospin de 1997 à 2002 au grand effarement de notre hôte quand il devînt Premier Ministre et sa première visite à Toulon lorsqu’il s’aperçut qu’il fallait déshabiller un bâtiment guerre pour permettre à un autre de partir en mission, Monsieur Raffarin fût et de loin l’un des seuls à avoir pris conscience avec respect ce que représente notre Défense durant les quinze dernières années. Maintenant, je vois mal la Droite dire quoique que ce soit sur les réductions de budget qui se profilent en matière de Défense, déjà quelques sous-entendus, le Gouvernement socialiste s’il obtient la majorité parlementaire aura vite fait de dire « vous êtes des petits rigolos, c’est la politique que vous avez menée durant les dernières cinq années, et maintenant vous voulez nous faire la leçon… ».

    Voilà ma chère Carole ce que j’avais à ajouter sur le volet de notre Défense. Je partage en grande partie le reste de votre billet, notamment sur le système régalien de l’Etat. Souhaitons que l’avenir soit plus réjouissant et que lors de ces élections législatives les français fassent preuve de sagesse, mais attention si nous gardons la majorité, il faudra tenir compte de certaines erreurs passées et récentes qui ne nous ont pas facilité la tâche.

    Bien amicalement

    Jacques

    Nb : Je n’ai pas abordé le volet « recherche et commerces extérieurs » liés à notre Défense, domaine sur lequel je me suis déjà exprimé et qui ne se porte pas trop mal mais qui pourrait nous apporter beaucoup plus si nous nous en donnions les moyens.

  29. Claude dit :

    Cher Jacques,

    Comment voulez vous que les français fassent preuve de sagesse puisque vous leur expliquez que Sarkozy n’a pas assez dépensé ?

    Le résultat ? Il est dans les intentions de pas mal de socialistes de désarmer le « Charles De Gaulle » et de faire encore plus d’économies sur le budget de la défense. Il est fréquent qu’à toujours vouloir plus on perde ce que l’on avait déjà.

    Ce que vous a dit votre soldat je l’entendais déjà en 1959, puis tout au long de mon service militaire et ensuite dans bien des occasions tout au long de ma vie. Cela n’a pas empêché nos soldats d’être le plus souvent exemplaires. Il est dans la nature humaine d’une partie de l’humanité de ne jamais se satisfaire de ce qu’elle a et dans l’autre partie il y a ceux qui font avec ce qu’ils ont et ceux qui oeuvrent pour produire ce qui manque à leur communauté.

    Cordialement,
    Claude

  30. Mistral dit :

    Jacques,

    Le remboursement des intérêts de la dette est supérieure au budget de la défense nationale.

    Ceci explique cela.

    Quand à votre jeune, il n’a pas vécu le gouvernement Jospin qui a délabré nos moyens militaires, au point que la garde présidentielle a refusé de saluer le président de la République Jacques Chirac à l’époque.

    Les français ont la mémoire courte.

  31. Dominique M dit :

    Bonjour Monsieur le Premier Ministre,
    Bonjour à tous,
    La Banque de France nous dit que la France serait en récession. De la blague! La Gauche nous a dit que la cause de tous nos maux était Nicolas Sarkozy. Sur foi de ce discours largement relayé par la presse, les Français l’ont cru. Alors, maintenant que Nicolas Sarkozy a été jeté, que la Gauche ne vienne pas nous dire qu’il y a encore des problèmes!
    Nous voulons la croissance, la richesse et la garantie de l’emploi pour tous et tout de suite!!

  32. jany dit :

    Cher Zwartepiet

    Vous ecrivez
    « De grâce, ne confondons pas « antisémitisme » avec « antisionisme »… et ne faisons pas l’amalgame entre « antisémitisme » et « antijudaïsme »! Il ne s’agit pas, de ma part, d’une sournoise manoeuvre sémantique pour dissimuler de sombres penchants antijuifs… »

    Vous avez une vision intellectualiste du problème, je vis et j’ai travaille des années dans des pays ou l’islam est la première religion…
    La confusion et l’amalgame est présent partout…l’antisémitisme est présent partout…
    Désolé de vous contredire…

    Faites la sortie des mosquées et vous comprendrez…

    Je ne vais pas m’étendre plus sur le problème qui est devenu un problème de fond…peut-être pas en Belgique….

    Bien cordialement,

    jany

  33. Ernest Gransagne dit :

    Quand Depardon fait du Depardon, pardon de le dire, mais c’est banal.

    Banal, normal, une photo de touriste quoi.

    Revue de détail :

    le ciel : trop bleu, trop pur, c’est louche.
    le Palais de l’Élysée : flou. La maison de la République ne mérite pas qu’elle soit nette ?
    le symbole de la République : notre drapeau – absent – Cela commence à être une faute lourde.
    le pré : absorbe tout le sujet.
    les arbres sur la droite : un cadrage conventionnel de débutant en école de photographie…

    Arrivons au sujet :

    . corps coupé à mis cuisses. Une manière fort inélégante de cacher un tiers du président.
    . les mains pendantes sont disproportionnées avec le torse, façon primate…
    . la veste tire au niveau du bouton
    . le visage est retouché sous le menton, sur les joues,la couleur du cheveu…
    . le regard faussement fixe, attend le « p’tit oiseau » qui n’en finit pas de sortir.
    . les paupières fatiguées, en chevron, n’inclinent pas à communiquer de l’énergie.

    Cela donne l’impression que le personnage est « juste de passage » ici, un peu par hasard.

    On pourrait presque penser au garde chasse Olivier Mellors, se faisant tirer le portrait par Lady Chatterley après l’avoir comblée.

    Il parait à la fois fatigué, surpris et anxieux sur la suite qui l’attend.

    On sent bien que ce nouveau poste ne lui convient pas.

    Trop normal, je pense.

    Ce qui pour n’importe quel DRH serait totalement rédhibitoire.

    Une très mauvaise photo finalement.

    On rigole.

    Ernest

  34. Ernest Gransagne dit :

    COMMUNIQUE : bien que complètement désintéressé par l’affaire, je me permets de donner une information qui est suffisamment séduisante pour ne pas la connaitre.

    http://www.hautpoitouetclain.com/

    Un concert dans les chais du Haut-Poitou ça ne se rate pas.

    Ernest

    et si vous connaissiez « la cuvée Virginie »… vous sauriez déjà ce que veut dire « bonheur ».

  35. Sylviane Valente / De Gregorio dit :

    Bonsoir, Monsieur le Premier Ministre et Cher Jean-Pierre !

    Bonsoir a Tous nos Amis et Amies du Carnet !

    Bonsoir a vous Chère Carole !

    Je suis très touchée (au coeur) par votre billet du 6 courant a 16 h 22 !

    J’avais bien évidemment, depuis déjà longtemps remarque que vous êtes
     »UNE FEMME DE COEUR » sensible aux difficultés éprouvées, aux souffrances
    de votre prochain, le malheur des autres vous est insupportable et vous font souvent
    Hurler, Réagir avec force et détermination ! En un mot ne seriez vous pas une
     »UNE VRAIE HUMANISTE » a l’instar de notre hôte sur ce Carnet Jean-Pierre RAFFARIN ?

    Et si d’aventure, vous refusez cette étiquette que  »je vous colle », ne m’en veuillez pas !

    C’est de ma part un très bon compliment ! Mais vous êtes tout a fait en droit de le réfuter !
    Quoiqu’il en soit, Merci Carole d’être ce que vous êtes !

    Et j’ai surtout note et apprécie que vous êtes  »un beau brin de muguet du joli mois de mai » !

    Bien a Vous, Chère Carole !

    Bien a Vous Chers Amis et Cheres Amies du Carnet de J. P. – R.

    Monsieur le Premier Ministre : Merci d’avoir  »twitte » que vous refusez les
    candidatures dissidentes et que vous ne soutenez que les candidats – candidates
    Investis – investies par notre parti l’ U M P !

    Car malheureusement ces candidatures ne servent que nos seuls adversaires
    Naturels : les gauches réunies !

    Donc, Dimanche un seul mot d’ordre : TOUS UNIS – TOUTES REUNIES POUR BATTRE
    LA GAUCHE REVANCHARDE ET NE PAS LEUR OFFRIR LA TOUTE DERNIERE CLEF,
    CELLE DE L’ASSEMBLEE NATIONALE POUR FAIRE GAGNER LA FRANCE FORTE ET
    HUMANISTE !

    Toujours et plus que jamais, bien fidèlement a Vous, Monsieur le Premier Ministre Humaniste,
    Et Cher Jean-Pierre !

    Sylviane

  36. Claude dit :

    Mon cher Ernest,

    Les mains pendantes ? Moi, j’aurai dit les bras ballants…. déjà.
    C’est la première fois que la photo de notre Président fait penser à la photo d’un empoté. Je suppose que Depardon n’y est pour rien et que ce n’est pas son choix. A moins que pour lui ce soit l’attitude la plus représentative du nouveau président. Mais il n’aurait quand même pas osé…

    Attaché à l’image que donne la France, j’aurai préféré une attitude plus déterminée même s’il fallait faire un effort pour la pose.

    Mais le pire, à ce que j’ai compris, si j’ai bien compris, le format différent va obliger à changer des centaines de milliers de cadres à 59 euros (mairies, écoles, ambassades et consulats, etc. soit environ 200.000).

    Cordialement,
    Claude

  37. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Chers Claude et Mistral,

    Vous ne pensez pas que les propos de ce militaire riment avec « exploitation » !

    Je ne pense pas que vouloir garder ce que l’on possède c’est demander plus. Garder ce qu’ils possèdent, c’est tout ce que demandent nos personnels Armées de manière à pouvoir remplir les missions qui leurs sont confiées et servir au mieux notre Pays, ce qu’ils font d’ailleurs de manière exemplaire avec leurs moyens dont ils disposent, nous en aurons encore un aperçu jeudi lors de l’hommage national rendu à nos quatre militaires tombés hier en Afghanistan, mais si les budgets diminuent et que les dépenses augmentent en raison de la multiplication des théâtres d’opérations et du coût des matériels, ce sont bien eux qui en subissent les conséquences en raison du manque de moyens.

    Tous les conflits ne se règlent pas seulement dans les salons feutrés de la Diplomatie, il y a aussi l’envers du décor, celui du terrain rendu nécessaire et bien souvent onéreux avec des capacités militaires d’intervention et là ce sont bien nos militaires qui sont en première ligne avec des mises à contribution de plus en plus fréquentes et conséquentes.

    Pour information. Extraits d’un article paru dans Var-Matin (VM) le 1er juin 2012 – Entretien avec Monsieur Gérard Longuet (GL), ex-ministre de la Défense venu soutenir un candidat UMP aux législatives.

    Question VM : « Dans notre région à forte présence militaire, que dites-vous aux familles ? »
    Réponse GL : « D’abord que le budget de la Défense ne doit pas être une variable d’ajustement. Ensuite qu’un militaire n’est jamais aussi fier de son engagement que quand il l’accomplit. »

    Question VM : « Olivier Audibert-Trouin (candidat qu’il est venu soutenir) plaide pour un pôle d’excellence militaire. Une bonne idée ? »
    Réponse GL : « Je suis très demandeur. Avec une armée de métier, nous devons multiplier les liens entre la Nation et sa Défense. L’Armée française est un atout. Nous devons avoir le ton juste. »

    C’est bien dommage que ce cher Monsieur Longuet n’ait pas développé ces propos quand sa collègue, ministre du budget, « rabotait » une nouvelle fois le budget de la Défense lors d’un collectif budgétaire de février 2012 :

    http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/interview/0201885138917-pecresse-nous-avons-deja-fait-voter-l-essentiel-des-mesures-pour-atteindre-l-equilibre-en-2016-285905.php

    Soyons raisonnables, je pense qu’en matière de Défense, ce n’est pas une histoire de politique de Droite ou de Gauche, cela relève de la logique.

    Cordialement

    Jacques

  38. Ernest Gransagne dit :

    Une journaliste ? C’est capable de tout, même d’être inculte.

    ARTE samedi 9 juin – FRANCE-ANGLETERRE – TENDRES RIVALES. Emission bien faite, retraçant depuis des siècles notre « collaboration » parfois amicale, parfois remplie de haine…

    Lisa HILTON raconte ce « couple tumultueux » avec beaucoup de présence et de compétence : bravo.

    Hélas, il y eut des intervenants durant les deux parties de l’émission qui n’eurent pas le même talent.

    J’en arrive à cette journaliste ANNE ELISABETH MOUTET, qui sans frémir, en parlant de Napoléon, déclara que le séjour de l’Empereur, sur une ile au milieu du Pacifique – Saint Hélène – fut très mal vécu par les français ! (J’aurais plutôt dit que celui qui l’a le plus mal vécu, c’est surtout Napoléon)

    Je n’ai pu m’empêcher de bondir devant une telle lacune, un tel manque de culture, en affirmant que St-Hélène était dans le Pacifique.

    Et non madame MOUTET St-Hélène est une ile de l’Atlantique.

    Quand on intervient dans une émission de qualité, on prépare un peu mieux son sujet, madame.

    On évite aussi d’avoir des avis aussi tranchés que ceux que vous avez donnés.

    BONNET D’ÂNE pour vous, madame ANNE ELISABETH MOUTET.

    Ernest

  39. GAULOIS62 dit :

    Bonjour Monsieur le premier ministre,
    Bonjour à tous,

    Puisque vous parlez du palmarès des commentaires, permettez-moi de leur attribuer la note de 0. Autrement dit, c’est nul parce que cela n’est que du blabla.
    Pendant que vous usez de la salive à rien ou presque, je me débats toujours avec mon problème de discrimination envers les contribuables célibataires de France.
    Vous avez recu une réponse d’attente de Madame Valérie PECRESSE, ministre du budget à l’époque, le 8 février 2012. Elle faisait faire une nouvelle étude attentive de mon dossier. Depuis plus rien et pour cause le gouvernement a changé.
    Puisque l’actuel ministre délégué chargé du budget était auparavant président de la commission des finances de l’assemblée nationale, je l’avais sollicité pour obtenir une réponse de Monsieur BAROIN. Vous avez reçu copie de ce courrier. Hélas, lui comme beaucoup d’hommes politiques de tous bords, n’a rien vu.
    Néanmoins puisqu’il a la charge de l’administration fiscale, il va devoir se pencher sur mon problème. Je viens de lui écrire en ce sens.
    Plutôt que de baratiner, je préfère m’occuper de choses concrètes même siclaude trouve mon combat inutile. Pendant que certains font de la politique politicienne, d’autres font de la vraie politique. Dommage qu’il faille toujours opposer les camps entre eux alors que, selon la logique, il y a des gens bien partout et maleureusement des ?partout aussi. A quand une France réunie dans sa diversité politique, pour faire face aux problèmes des français. Sommes nous des humains ou des animaux non raisonnables ?

  40. jany dit :

    Lu sur Europe 1

    Bayrou refuse la confrontation UMP-PS

    Par Europe1.fr avec AFP

    Publié le 11 juin 2012 à 13h17

    Le président du MoDem, François Bayrou, qui affronte à Pau, au second tour des législatives, des candidats de l’UMP et du PS, a appelé mardi les électeurs à ne pas réduire la vie politique à une « confrontation » entre ces partis, ce qui serait « catastrophique pour le pays ».

    « Réduire la vie politique française à une confrontation UMP-PS c’est catastrophique pour le pays (…). J’ai cru qu’à un moment donné l’électorat de gauche pourrait voter pour moi. Je le pense encore, de même qu’une grande partie de l’électorat de droite. Les électeurs devraient dépasser la logique partisane », a déclaré François Bayrou à des journalistes à Pau.

    *****Bayrou aurait du réfléchir avant de choisir le candidat de Gauche a la présidentielle…
    A vouloir jouer avec ses électeurs, il va arriver a trouver la touche…
    A baver sur tout le monde comme il le fait, les français vont arriver a se détourner de lui…

    Bien cordialement,

    jany

  41. Claude dit :

    Bonjour à tous,

    Il faut saluer l’esprit démocratique qui règne chez les socialistes et notamment au sein du couple de Valérie Trierweiler et de son compagnon.

    Contrairement à ce que certains faits divers laissaient penser, Valérie Trierweiler n’impose pas toujours sa volonté au Président. Il arrive en effet que, de temps en temps, celui-ci manifeste son esprit d’indépendance en refusant les lignes politiques recommandées par sa première dame actuelle.

    Le meilleur exemple date de ce matin alors qu’il refuse d’encourager Olivier Falorni le poulain de sa compagne. D’aucun prétendent que c’est pour la rendre jalouse qu’il a, au contraire d’elle, encouragé et soutenu Ségolène Royal, son ex, afin qu’elle soit la Présidente de l’Assemblée nationale comme il sied à l’ex d’un président normal qui lui doit bien ça pour se faire pardonner.

    Mais je n’en crois rien. Je pense que c’est plus noble que cela et qu’il veut simplement marquer son quinquennat de son esprit de décision qui, trop souvent, comme certains de ses amis le lui reprochent, laisse le pas à son désir de toujours donner raison au dernier qui a parlé.

    Après tout le mal qu’on a dit d’eux, je tenais, moi qui ne suis pas tendre avec eux, à reconnaitre ainsi, publiquement, l’esprit démocratique qui préside aux relations de couple chez certains de nos dirigeants de gauche.

    Bien cordialement,
    Claude

  42. Claude dit :

    Cher Jacques,

    Un deuxième porte-avion c’est quand même un voeux sympatique (je fais des modèles réduits de bateaux) que je comprends mais qui est assez onéreux. Son coût de fabrication n’est pas très impressionnant (encore que…) mais vous n’ignorez forcément pas que le coût de possession d’un porte-avion est colossal (même sans l’envoyer dans une seule opération).

    Que Monsieur Longuet, que j’estime, pense qu’il faut plus d’argent à l’armée ne me surprend pas. Mais sachez que tous les anciens ministres souhaitent le plus de budget possible pour le ministère qu’ils ont dirigé. Surtout que ça ne les engage plus à grand chose.

    Je sais que je suis un rabat-joie mais je sais combien il faut économiser et je sais aussi que le seuil tolérable des prélèvements obligatoire à ne pas dépasser si nous voulons recréer de l’emploi est pulvérisé depuis longtemps. Il va donc falloir rendre de l’argent aux français (a ceux qui en ont trop donné et non pas à ceux qui n’en ont que déjà trop reçu). Pour rendre de l’argent aux français il faut faire des économies « sérieuses et bien dosées » comme une mère de famille qui cherche à rembourser ses dettes sans priver sa famille de l’essentiel et sans lui rendre la vie insipide.

    Cordialement,
    Claude

  43. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Claude,

    Oui cela coûte cher et chacun en est conscient et les militaires aussi, mais c’est peut-être et sans doute le prix à payer quand on veut se maintenir dans le groupe des plus grandes puissances du Monde et avoir son mot à dire sur l’échiquier international.

    Cependant, nous n’en sommes plus au second porte-avions, il y a bien longtemps que les militaires « ne rêvent plus » et qu’ils savent très bien qu’il restera dans les « cartons ». « Encore que » comme vous dites, on n’utilise peut-être pas de la meilleure façon les crédits alloués à la Défense…
    Il n’y avait que le Général De Gaulle pour les faire « rêver » et c’est bien pour cela qu’ils l’ont toujours suivi, notamment lors des élections, mais lui savait prendre en considération leurs besoins pour servir au mieux la Patrie, il connaissait ce domaine, il avait toujours été parmi eux dans ce « monde à part » que représente le milieu militaire, et avait déjà été confronté à une telle situation notamment à la sortie de la Second Guerre Mondiale quand il fût Président du Gouvernement Provisoire de notre Pays et qu’il fallut discuter du budget de 1946 (*). Depuis sa disparition, c’est le grand désert, et c’est la chute dans ce domaine. Il y a bien eu un sursaut avec le passage de Monsieur Raffarin à Matignon, quand il s’aperçut que cela ne pouvait plus durer comme cela et que le seul courage et la volonté de nos militaires ne suffiraient plus et qu’il fallait aussi des moyens pour mener à bien leurs multiples missions, mais cet instant fût éphémère et on replongea par la suite et notamment lors du dernier quinquennat dans les errements antérieurs régulièrement utilisés par les différents gouvernements socialistes qui se succédèrent.

    Je pense qu’il faut savoir ce que l’on veut, mais n’oublions que la spécificité du métier militaire doit avoir pour corollaire la reconnaissance de ceux qui le pratiquent et qu’il est prioritaire de garantir aux femmes et aux hommes qui servent notre Pays de disposer des moyens nécessaires à l’accomplissement de leur mission.

    Cordialement

    Jacques

    (*) A ce titre, chapeau à nos Parlementaires, pour ceux qui doutent de leur utilité et qui pensent qu’ils devraient montrer l’exemple, l’Assemblée siégea le lundi 31 décembre à partir de 09H00 jusqu’au mardi 1er janvier à 20H45 et discuta des crédits de la Défense Nationale dans la nuit de la Saint-Sylvestre à 02H30 du matin. Les déclarations du Général De Gaulle à l’Assemblée Constituante (31 décembre 1945) restent un grand moment d’éloquence parlementaire.
    http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/gal_de_gaulle_assemblee_constituante.asp

  44. jean-Daniel dit :

    Certes il faut disposer des moyens nécessaires aux missions. Mais de deux choses l’une :
    1.- ou bien on adapte les besoins aux missions actuelles
    2.- ou alors on redéfinit les missions en fonction des moyens dont on dispose et ainsi……….les besoins sont adaptés aux missions. Nos politiques ont souvent fait ainsi puisque depuis des décennies, malgré les coupes sombres dans les budgets, « on » annonce que « les moyens sont adaptés aux missions…. »

    Par ailleurs, on peut se demander effectivement s’il faut un deuxième porte-avions. La France fait partie de l’ Europe, de l’ OTAN et elle a a des alliances avec d’autres pays. Au moment où la crise est forte, au moment où l’on demande beaucoup aux citoyens, peut être peut il y avoir mise en commun de moyens de différents pays.

    L’urgence, je crois, ce n’est pas le deuxième porte-avions ou non. L’urgence c’est que les salaires soient revalorisés, que les salariés gagnent plus que ceux qui sont aidés, que l’emploi reprenne.

    Bonne journée.

    Jean-Daniel

  45. Carole dit :

    Chère Sylviane,

    Etre humaniste pour moi, c’est quand on place l’homme au dessus de tout. Non ce n’est pas ma représentation. L’homme, comme on a souvent tendance à l’oublier est au « bout » de toute chaîne. En ce qui concerne l’humanisme politique, on se rappelle de lui au moment des élections et cela est fort regrettable. Un homme = un vote. Non cela ne fonctionne pas par fraction temporelle. L’homme est en permanence présent, avec ses joies, ses peines, ses indécisions, ses doutes, ses coléres, sa rancune, sa réflexion propre …………………..
    Que croyez-vous que pense un homme qui perd son job et qui voit un politique marquer de sa présence, un lieu, un meeting………………… rien ! L’homme écoute mais est seul devant l’adversité quoique l’on en dise et que l’on en pense. D’ailleurs, est-ce que celui qui est dans le tourment écoute vraiment ?
    Des ex Sylviane, je pourrais vous en citer des multiples………..

    Sylviane, c’est joli les mots, mais cela ne nourrit en rien la réalité.
    Je découvre cette France au paysage complétement modifié. L’humanisme n’existe plus. C’est la guerre des egos et de l’individualisme, que triste.

    J’aime l’humain mais pas l’humanisme qui est un appât, me semble-t-il, pour essayer d’apaiser #l’inapaisable#.

    Bien à vous.
    Carole

  46. Carole dit :

    Cher Jacques,

    Je sais très bien que ce n’est pas à vous que vous pensez en défendant la grande muette.
    Malheureusement vos écrits sont souvent mal compris. On a assez dépensé, cela est inutile, pourquoi faire disent les autres…………
    Cher Jacques, je pense comme vous, je suis pour la Défense dans un Etat régalien fort, pas pour un Etat où les pleurnicheries engendrent des associations inutiles et couteuses qui nous coûtent la peau des fesses ~o^………….
    Oui les autres pays dans le monde continuent d’investir dans leur Défense, mais nous pays des Droits de l’Homme, avons des lunettes de plomb et on regarde le monde en se disant « tout le monde, il est gentil, tout le monde va écouter les frenchs »…… Utopie ridicule quand on regarde ailleurs avec une longue vue. Vaste débat ! Oui Jacques, enrichissant d’entendre les militaires s’exprimer, malheureusement nous ne pouvons colporter leurs dires.
    Pour la recherche, je suis en total accord avec vous, mais cela n’est pas visible pour la population.
    Une Duflot avec sa coc est plus parlante que toute nouvelle technologie, dramatique.
    Vivement qu’elle soit virée celle-là. Cela ne devrait tarder ! Pas directement (trop lâches les socialos, mais par le jeu des urnes……..). Bref……….

    Jacques, je crains fort que les francais, pour les législatives, n’aient votre sagesse.
    Nous verrons demain.

    Bien amicalement.
    Carole

  47. Carole dit :

    Eh oui Mistral, la cocina est vraiment difficle à digérer.

  48. Carole dit :

    Ernest,

    Cela ne vous escagasse pas tout leur cinéma ?
    Avouez amigo Ernest, que nous sommes un pays de clowns. Ben voui, il paraît maintenant que l’on a un bac « clown » ou option « clown » à lyon. A l’image de notre pays, grandiose. Conforté par un Président à la cravate en bias au noeud mal fait, pour confirmer le nivellement par le bas. L’habit ne fait pas le moine, dit-on généralement, mais quand c’est trop, c’est trop.
    Vous savez quoi Ernest, je suis certaine que si l’on proposait le Parti des Andouilles triple A, on aurait un député à l’Elysée au frais du contribuable. La France inovatrice dans le plus grand ridicule. Là punaise, on est au top.

    Je suis désespérée.

    Je suis pratiquement persuadée (à moins d’un sursaut) que la Gauche va avoir la majorité. Ils vont virer les encombrants de verts progressivement, la Duflot en tête OUAIS……… Quand ils vont avoir la tenue de la manette centrale, on va enfin nous confirmer la fin du CDD d’Hollande par la force des marchés. Je verrais bien un Monty Bis à la tête du gouv, cela va être sanglant pour les inconscients qui l’on mis en place. Leurs profs de ministres vont pouvoir se recycler. Enfin j’espère.
    Il est grand temps que le nivellement par le bas soit stoppé !

    Amistad y abrazo fuerte.
    Carole

  49. Carole dit :

    Jany,

    Dans cette période lamentable,nous pouvons quand même reconnaître que nous rions tous les jours. Le plus terrible quand on est francais c’est de s’en prendre plein les dents par les étrangers.
    Que pasa en Francia ?
    Les francais ne voient pas les autres s’activer ?
    35 H, non c’est pas vrai, cela existe ?
    Combien de députés ? Oh non trop drôle ?
    La photo du Président, incapables de retenir le nom et le visage, trop drôle. Sarkozy avait au moins un style !
    Les aides sociales…… ah bon on donne tout ca gratis !
    Quoi le Président il est pas marié ?
    Quoi le Président, il a son ex dans son parti et il lui fait part de son soutien ?
    Y-a une jalouse à l’Elysée, vite un film !

    Le pays coule, mais tout le monde s’en fout, ailleurs on travaille dur et sans aide.

    Oh non Jany, c’est terrible le jugement porté par ceux qui nous observent.

  50. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Jean-Daniel,

    Vos remarques sont intéressantes, mais je crois que c’est bien plus complexe que cela, et je ne resterais que dans le domaine strictement de la Défense bien que cela peut entraîner d’autres discussions bien plus vastes dans d’autres domaines où tout est lié.

    Tout d’abord, permettez-moi de répondre à votre réflexion « La France fait partie de l’Europe, de l’OTAN et elle a des alliances avec d’autres Pays » : je lisais dernièrement, dans la revue « La Charte » que je reçois en tant que médaillé militaire et ancien combattant, un dossier relatif à la Défense Européenne au titre bien évocateur : « La Défense Européenne, illusions, désillusions, quel avenir ? », avec une introduction de Monsieur Alain Juppé, notre ancien Ministre des Affaires étrangères qui disait ceci au moment où les révolutions arabes se propageaient : « Est-ce que nous nous résignons à ce que l’Union Européenne reste une ONG humanitaire ? Ou est-ce que nous avons une autre ambition pour l’Union Européenne, d’en faire une puissance politique capable d’avoir des positions diplomatiques et des capacités militaires d’intervention le cas échéant ».
    Je poursuis en vous livrant quelques passages qui relatent bien la situation : « La situation de tension extrême en Libye demandait une intervention d’urgence si le bain de sang prévisible en direct sur toutes les chaînes de télévision voulait être évité. La réflexion rhétorique mais fondamentale du Ministre renvoyait directement l’Union Européenne à ses choix, à ses incapacités, à son discours sur la Défense. Quelle est l’histoire de cette défense ? A-t-elle une existence et laquelle ? Quel espoir pour les européens de peser dans le concert des nations ? ».
    Un autre passage éloquent de ce dossier : « Un constat peu encourageant. La Défense Européenne aujourd’hui pourrait se résumer à quelques éléments peu lumineux qui, tous, mettent en avant les lacunes et les atermoiements politiques en Europe. Fort logiquement et surtout l’avenir dans ce domaine paraît assez compromis puisque l’Union Européenne manque de grands projets en coopération, pourtant indispensables à la constitution et au maintien d’une base industrielle et technologique de défense européenne ».
    Je vous cite encore quelques réflexions puisées ici et là : « Dans le domaine budgétaire, les budgets ne sont pas à la hauteur des enjeux ; ils sont en permanence en diminution et tous les pays consacrent un budget inférieur au mieux de 30% à ceux opérationnels au moment de la première guerre du Golfe. Cependant il convient de rappeler que l’UE représente la deuxième puissance militaire dans le Monde. Il faut savoir que l’Union Européenne en tant que telle pourrait être une puissance militaire assez considérable. Le total des budgets de défense des 27 Etats est de l’ordre de 200 milliards d’euros, ce qui nous place au deuxième rang mondial derrière les Etats-Unis qui, eux, émargent à un budget de 500 milliards d’euros. Si les Etats-Unis sont bien une hyper puissance, l’Europe par son budget pourrait être une puissance mais on est loin du compte. Les politiques d’austérité sur les budgets militaires en sont à tel point que l’Amiral Guillaud, chef d’état-major des Armées en France devant le budget amputé a pris acte que la France, était persuadée que rien d’important ne viendrait troubler l’ordre du Monde pendant les cinq ans à venir : réflexion qui a été très peu relayée par les médias et encore moins pris en compte les politiques. Un second élément de constat se présente comme une illustration immédiate de la mise en garde prononcée par le chef d’état-major français. Le printemps arabe se déploie avec sa cohorte de révolutions et d’appels à l’aide et les mêmes politiques et les mêmes européens déplorent en chœur la réaction ou le manque de réaction des puissances occidentales en souhaitant une intervention. La réaction en Libye est fragmentée, timide également et au bout de trois jours l’OTAN doit prendre le relais d’une UE incapable de continuer seule. Les raisons politiques ne manquent pas sans doute, mais les raisons militaires sont premières : une intervention terrestre demande des hommes, du matériel, des entraînements, en un mot des finances et une volonté. ».

    Je pourrais poursuivre ma description de la situation tant ce dossier renferme quantité d’informations importantes venant étayer mes propos antérieurs.

    Par rapport à l’OTAN, quand on voit l’intention des Etats-Unis de redéployer sa Marine dans le Pacifique, on peut se demander si ce Pays est toujours d’accord pour s’impliquer dans cette partie du monde qui nous regarde plus particulièrement puisque située à nos frontières avec toutes les conséquences que nous connaissons (immigration, remise en cause des accords de Schengen…)

    Par ailleurs, vous dites qu’il faut redéfinir les missions en fonction des moyens dont on dispose, ça serait faire de « l’à-peu-près », je ne pense pas que l’on puisse faire cela quand des vies humaines sont en jeu, ce n’est d’ailleurs ni dans la vision ni dans la mentalité des militaires, leur engagement a toujours eté, et est toujours total.
    Nous intervenons militairement suite à des situations qui n’ont pu se régler par le biais de la diplomatie et chaque mission ou OPEX est bien spécifique et demande le déploiement de forces différentes, nous n’employons pas les mêmes moyens suivant le but à atteindre et il est nécessaire d’avoir un échantillon de matériels qui nous permettent de le faire avec possibilités de relèves si nécessaires suivant la durée de l’opération ou du conflit. Tout cela a un coût malheureusement et si nous réduisons les budgets nécessaires, cela se répercute automatiquement sur le personnel et sur le matériel.

    Amicalement

    Jacques

    Nb : « La Charte » – Organe de la Fédération Nationale André Maginot – Bimestriel n°2 Mars/Avril 2012.

  51. Jacques D'Hornes dit :

    Chère Carole,

    Merci pour votre réponse et votre soutien. Nous nous comprenons.

    J’ai répondu à notre Ami Jean-Daniel mais je vous prépare une réponse, axée notamment sur « la recherche ». Il n’y a pas que dans le domaine civil et privé que l’on peut faire de la recherche, je vous en parlerai.

    Pour info, nous avons la même date anniversaire.

    Bien amicalement

    Jacques

  52. Zwartepiet dit :

    Réponse à Claude re: [François Hollande] veut simplement marquer son quinquennat de son esprit de décision qui, trop souvent, comme certains de ses amis le lui reprochent, laisse le pas à son désir de toujours donner raison au dernier qui a parlé.

    Le nouveau Président de la République serait donc aussi pusillanime que l’était Nicolas II, Tsar de Russie?

    It was jocosely said that the most powerful man in Russia was the last one to have spoken to the Tsar. Nicholas II would give people the impression that he agreed with them as he regarded it as discourteous to disagree with them. Nicholas II did not like discussing serious matters and warmed best to ministers and functionaries of his who amused him with tart gossip.

    http://gcalers.wordpress.com/2011/01/04/the-russo-japanese-war/

    Re: …Valérie Trierweiler n’impose pas toujours sa volonté au Président. Il arrive en effet que, de temps en temps, celui-ci manifeste son esprit d’indépendance en refusant les lignes politiques recommandées par sa première dame actuelle.

    Franchement, je ne vois pas où est le problème dans le fait que Madame Valérie Trierweiler exprime publiquement ses affinités politiques… Les esprits chagrins crient au scandale parce qu’elle est dépourvue de mandat, de légitimité politique?!? Mais tout au long de la Cinquième République, l’Elysée fut régulièrement « noyauté » par des éminences grises, des conseillers spéciaux et autres hommes de l’ombre!! Petit rappel pour ceux qui ont la mémoire courte:

    Jacques Foccart

    Jacques Koch-Foccart (31 août 1913, Ambrières-le-Grand, aujourd’hui Ambrières-les-Vallées, Mayenne – 19 mars 1997, Paris), dit Jacques Foccart, est un conseiller politique français, secrétaire général de l’Élysée aux affaires africaines et malgaches de 1960 à 1974. Il a été un personnage central dans la création de la Françafrique.

    [...]

    L’homme politique

    Il est avant tout un des hommes de confiance du Général de Gaulle, plus chargé de missions politiques essentielles et délicates que de représentations politiques et électives formelles.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Foccart

    Il y eut encore Alain Minc au don d’ubiquité politico-affairiste inégalé… prodigant ses augustes conseils aux grands de ce monde, lesquels se sont toujours félicité de suivre les conseils avisés de monsieur Minc –exemple:

    Le « triple A » avait été érigé en « trésor national » par Alain Minc, éminence grise de Nicolas Sarkozy.

    http://www.planete-ump.fr/t21631-Derniers-ajustements-pour-le-nouveau-plan-d-austerite.htm

    Même Jacques Chirac ne fut pas en reste:

    Jérôme Monod

    [...]

    Jérôme Monod, né le 7 septembre 1930 à Paris 7e, est un industriel et homme politique français, issu d’une grande famille de la bourgeoisie protestante.

    [...]

    2000-2007 : conseiller (politique) de Jacques Chirac, Président de la République. À ce titre, il dispose d’un bureau à l’Élysée, dans le salon d’Argent.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/J%C3%A9r%C3%B4me_Monod

    Mentionnons encore le cérébral Jacques Attali, fidèle conseiller de François Mitterrand et dont le bureau faisait office de filtre pour les visiteurs qui se rendaient à l’Elysée… Jacques Attali n’a jamais exercé le moindre mandat électif. Et enfin, la liste serait incomplète sans l’ineffable Bernard-Henri Lévy, sherpa plénipotentiaire, écrivain-aventurier, chargé des missions les plus rocambolesques (« Qui a tué Daniel Pearle? » au Pakistan, « American Vertigo » aux USA, la Libye, etc.) BHL qui cumule les mandats médiatico-artistiques à défaut d’avoir jamais exercé le moindre mandat électif… Au moins, Valérie Trierweiler est venue mettre un peu de douceur féminine dans ce monde interlope, dans cette faune masculine de conseillers de l’ombre…

    Salutations,
    Zwartepiet.

  53. Sylviane VALENTE / de GREGORIO dit :

    Bonjour, Monsieur le Premier Ministre et Cher Jean-Pierre !

    Bonjour, Chère Carole !

    Bonjour à tous nos Amis et Amies du Carnet de J. P. – R !

    Carole, pour ce qui me concerne, si « l’Homme » ou la « Femme »
    (excusez-moi, mais il me faut toujours rappeler que, dans ce vaste monde : il y a toujours : une Femme / un Homme !)

    Est au bout de toute chaîne, il / elle est donc toujours : « AU CENTRE » –
    le CENTRE DU MONDE !

    N’est-ce pas le sens donné par le mouvement Humaniste que de replacer : l’Homme / Femme
    au Centre du Monde ? ! Il me semble que oui ! Et le Mouvement – courant Humaniste de
    l’ U M P a décidé de reprendre les Valeurs de l’Humanisme à son compte dans une globalité politique : Centre – Droite ! Et cela me convient tout à fait !

    Je suis parfaitement d’accord avec vous, Chère Carole, qu’un Homme ou une Femme qui a perdu son travail, qui est en souffrance, ne Voit Rien, n’Entend rien et Comprend Mal voire :
    pas du Tout !

    Et si vous n’avez pas tort : l’humanisme est  » bien mal en point »- seul l’individualisme
    domine ce triste monde, mais est-ce une raison pour ne pas tout faire pour rendre à
    l’Humanisme, ses lettres de noblesse – ESSAYONS – ESSAYER (Z) et même et surtout
    en Politique – au sein de l’ U M P -

    Chère Carole, vous êtes une « Femme de Coeur » ne desespérez pas ! Continuez à vous
    battre, je ne vous connais qu’à travers vos écrits sur J. P. R : le Carnet – mais vous êtes
    une très grande battante et vos idées, vos « coups de gueule », votre intérêt pour les « choses
    du monde », votre amour du prochain sont nécessaires à l’intérêt de ce Carnet et nourrissent
    notre réflexion et nous permettent d’avancer à la rencontre de l’Autre pour améliorer autant
    que possible : « le bien-être collectif et individuel » de l’Homme et de la Femme (de leurs enfants,
    des Animaux, de la Nature) dans cette France, dans un Monde en perpétuelle mutation qui (se) cherche et qui n’aspire qu’à un mieux-être !

    Bien Amicalement, Chère Carole,
    ( Pardon pour ces mots qui ne sont que « des mots » mais auxquels, moi : Je Crois !)

    Bien Amicalement à Tous nos Amis et Amies du Carnet de J. P. – R.

    Bien Fidèlement à Vous, Monsieur le Premier Ministre Humaniste et Cher Jean-Pierre !

    Sylviane

  54. Claude dit :

    Mon cher Zwartepiet,

    Merci de m’avoir lu mais je ne m’attendais pas à mériter un commentaire. Mon petit laïus n’était pas très sérieux si on le prenait au premier voire même au deuxième degré. Ce n’était pas vraiment sérieux. Je sais que le seul qui arrive à sourire à mon humour, c’est moi et encore, pas toujours.

    On peut aimer ou ne pas aimer l’ironie mais il n’y a généralement pas, en elle, beaucoup de matière à commentaire. J’ai simplement trouvé assez rigolo ce petit coté people qui va coller à la peau de celui qui critiquait la « peopolisation » de son prédécesseur.

    Je suis de ceux qui adorent les conseils qui que soient les conseillers. Et ceux de Valérie Trierweiler valent surement largement les miens. Mais pour celui qui décide, un conseil n’est pas fait pour être suivi mais pour éclairer la décision de celui qui l’écoute. Alors peu importe qui le donne s’il est bon.

    Cordialement,
    Je vous quitte avant que l’on me conseille d’aller me coucher.
    Claude

  55. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Chère Carole,

    Vous avez raison, mes écrits sont souvent mal compris, j’essaie pourtant d’être le plus clair possible, mais je pense surtout que cela est du au fait que la plupart des gens ne connaissent pas ce milieu que j’essaie de faire découvrir au travers de mes témoignages sans être trop précis « on ne me croirait pas » il faut le voir pour le croire, mais en essayant par là-même d’attirer l’attention sur quelques injustices. Il y a peut-être là une cause à effet avec la suppression du Service militaire. A l’heure où nous voulons aligner ce « monde à part » sur les autres citoyens, je pense que l’on oublie trop souvent que nos militaires sont assujettis à certaines contraintes liées à leur métier(sacrifices personnels et familiaux par exemple), bien différentes déjà entre les trois armes, et que d’autres populations ne subissent pas et qu’il faudrait peut-être en tenir compte. Je dois d’ailleurs vous avouer que moi-même je ne connais pas certaines particularités des autres armes. Comme vous dites, je pense qu’il est enrichissant d’entendre les militaires s’exprimer, malheureusement il n’y a que des personnes comme moi qui puissent le faire car les militaires dans l’activité de leur profession ne peuvent pas le faire et ne peuvent que « subir », j’en ai souffert parfois quand j’étais plus jeune et je sais que bien d’autres en souffrent et notamment les plus petits… Dernièrement, j’ai lu deux articles de presse relatifs à deux interviews, l’une de Monsieur Gérard Longuet (ancien Mindef), l’autre de Monsieur Marc Laffineur (secrétaire d’Etat aux anciens combattants), tous deux étaient unanimes et parlaient du manque de reconnaissances de nos Militaires qui en souffraient beaucoup, ils avaient raison mais je regrette que ce ne soit resté seulement à leur niveau et non entendu et compris au plus haut de la sphère ou mis sous l’éteignoir…

    Je voulais revenir sur le sujet « de la recherche » car certains choix ou décisions m’interpellent. Je pense que nous sommes tous d’accord qu’il faille développer nos recherches pour atteindre le domaine de la perfection et permettre que nous vivions de mieux en mieux. Toutefois, je pense que ce développement doit se faire dans tous les domaines et le milieu militaire est un vaste réservoir où de nombreuses « trouvailles » qui meublent notre quotidien y ont leurs origines. Cependant je fus choqué par certains choix ou décisions. Par exemple, cette déclaration qui fût faite par Madame Pécresse, ex-ministre de la recherche et également ex-ministre du budget, qui disait, lors de l’examen d’un collectif budgétaire de février 2012 et que j’ai déjà rappelé dans un autre billet, « Dans le but de faire des économies et de réduire notre dette, nous avons choisi d’être sélectif en épargnant la recherche, la justice et l’éducation. L’essentiel portera sur la Défense, les ministères de l’économie, du budget et du développement durable ». Je ne vois pas très bien comment nous pourrions permettre le développement de nos recherches dans le domaine de la Défense si nous réduisons les budgets qui sont affectés à ce Ministère, sauf en les imputant à un autre chapitre qui ne peut, une nouvelle fois, concerné que les matériels et le personnel….

    Je laisse de côté « le personnel » à qui l’on demande toujours de plus en plus d’efforts avec toujours de moins en moins de moyens, mais revenons sur les matériels. Dans notre Pays, nous avons toujours été très performants, toujours à la pointe des nouvelles technologies recherchant perfection et efficacité. Quantité de projets sont dans les « cartons », je cite quelques exemples concernant la DCNS et non des moindres parce qu’ils pourraient déboucher sur des ventes de matériels, ce qui améliorerait notre situation dans le commerce extérieur où nos matériels de défense apportent déjà globalement une « bonne pierre à l’édifice » :
    « DCNS propose des navires à étrave inversée »http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=113110
    « DCNS mise sur le navire tout électrique »http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=114402

    Dans mon dernier billet adressé à Jean-Daniel, je disais que tout était lié. Là, ce ne sont que des projets qui méritent cependant que l’on multiplie et développe les recherches. Toutefois, d’autres projets ont vu le jour, notamment le programme des FREMM (17 initialement prévues, ramenées à 11 et peut-être moins encore compte tenu des réductions de budget, ce qui a entraîné un prix de revient unitaire plus élevé) appelées à remplacer d’autres frégates déjà anciennes puisqu’elles datent de la fin des années 70 et début 80. Il faudra bien cependant qu’elles soient construites si nous voulons maintenir notre Marine à un certain niveau.

    Nos militaires ne sont-ils les meilleurs ambassadeurs pour faire découvrir nos produits bien souvent de haute gamme pour leur efficacité ? La DCNS l’a très bien compris en mettant par exemple le Patrouilleur « L’Adroit » à la disposition de la Marine Nationale pour la lutte contre la piraterie ou les narcotrafiquants. http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=117526

    Mais ce qu’elle peut faire pour un bâtiment de faible tonnage, elle ne peut bien sûr pas le faire pour un bâtiment bien plus gros. Néanmoins, nous pouvons nous apercevoir que cela peut-être payant, par exemple avec les 4 BPC (bâtiment de projection et de commandement) du type « Mistral » que nous avons réussi à vendre aux Russes quand ils se sont aperçus de leur efficacité démontrée par notre Marine Nationale, comme nous le faisons régulièrement pour d’autres types de bâtiments pour d’autres marines. Nos décideurs devraient le comprendre et dans la mesure où ces bâtiments deviendront une nécessité pourquoi ne pas le faire par exemple dans le cadre « de la politique de relance par investissements » prônée par le Président Sarkozy et son Gouvernement, ce qui permettait d’une part d’assurer le remplacement de nos bâtiments vétustes mais aussi de maintenir des emplois dans le domaine des constructions navales mais aussi chez les sous-traitants, par exemple les Fonderies du Poitou auraient été sans doute « preneurs », mais aussi de rassurer nos personnels de la Défense qui sont inquiets et qui se demandent souvent de quoi leur avenir serait fait. Ce n’est pas la dernière campagne présidentielle qui les aura rassurés dans laquelle aucun des principaux candidats n’a abordé le sujet de la Défense qui occupe pourtant une place importante dans les bases fondamentales de notre Pays.

    Ma chère Carole, je crois que je pourrais sans doute encore rajouter d’autres réflexions illustrées par de nombreux exemples. J’espère toutefois avoir été assez clair dans mes explications.

    Dernière nouvelle : les déclarations de Monsieur Michel Rocard visant à supprimer la dissuasion nucléaire pour des raisons économiques. Ce sujet avait déjà été abordé par le Sénateur « vert/écolo » Jean-Vincent Placé…. Allons-y ! Pourquoi pas ? Supprimons carrément notre Défense qui ne semble servir à rien aux dires de certains, si ce n’est qu’à nous appauvrir en augmentant notre dette.

    Bien amicalement

    Jacques

  56. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Chère Carole,

    Vous avez raison, mes écrits sont souvent mal compris, j’essaie pourtant d’être le plus clair possible, mais je pense surtout que cela est du au fait que la plupart des gens ne connaissent pas ce milieu que j’essaie de faire découvrir au travers de mes témoignages sans être trop précis « on ne me croirait pas » il faut le voir pour le croire, mais en essayant par là-même d’attirer l’attention sur quelques injustices. Il y a peut-être là une cause à effet avec la suppression du Service militaire. A l’heure où nous voulons aligner ce « monde à part » sur les autres citoyens, je pense que l’on oublie trop souvent que nos militaires sont assujettis à certaines contraintes liées à leur métier(sacrifices personnels et familiaux par exemple), bien différentes déjà entre les trois armes, et que d’autres populations ne subissent pas et qu’il faudrait peut-être en tenir compte. Je dois d’ailleurs vous avouer que moi-même je ne connais pas certaines particularités des autres armes. Comme vous dites, je pense qu’il est enrichissant d’entendre les militaires s’exprimer, malheureusement il n’y a que des personnes comme moi qui puissent le faire car les militaires dans l’activité de leur profession ne peuvent pas le faire et ne peuvent que « subir », j’en ai souffert parfois quand j’étais plus jeune et je sais que bien d’autres en souffrent et notamment les plus petits… Dernièrement, j’ai lu deux articles de presse relatifs à deux interviews, l’une de Monsieur Gérard Longuet (ancien Mindef), l’autre de Monsieur Marc Laffineur (secrétaire d’Etat aux anciens combattants), tous deux étaient unanimes et parlaient du manque de reconnaissances de nos Militaires qui en souffraient beaucoup, ils avaient raison mais je regrette que ce ne soit resté seulement à leur niveau et non entendu et compris au plus haut de la sphère ou mis sous l’éteignoir…

    Je voulais revenir sur le sujet « de la recherche » car certains choix ou décisions m’interpellent. Je pense que nous sommes tous d’accord qu’il faille développer nos recherches pour atteindre le domaine de la perfection et permettre que nous vivions de mieux en mieux. Toutefois, je pense que ce développement doit se faire dans tous les domaines et le milieu militaire est un vaste réservoir où de nombreuses « trouvailles » qui meublent notre quotidien y ont leurs origines. Cependant je fus choqué par certains choix ou décisions. Par exemple, cette déclaration qui fût faite par Madame Pécresse, ex-ministre de la recherche et également ex-ministre du budget, qui disait, lors de l’examen d’un collectif budgétaire de février 2012 et que j’ai déjà rappelé dans un autre billet, « Dans le but de faire des économies et de réduire notre dette, nous avons choisi d’être sélectif en épargnant la recherche, la justice et l’éducation. L’essentiel portera sur la Défense, les ministères de l’économie, du budget et du développement durable ». Je ne vois pas très bien comment nous pourrions permettre le développement de nos recherches dans le domaine de la Défense si nous réduisons les budgets qui sont affectés à ce Ministère, sauf en les imputant à un autre chapitre qui ne peut, une nouvelle fois, concerné que les matériels et le personnel….

    Je laisse de côté « le personnel » à qui l’on demande toujours de plus en plus d’efforts avec toujours de moins en moins de moyens, mais revenons sur les matériels. Dans notre Pays, nous avons toujours été très performants, toujours à la pointe des nouvelles technologies recherchant perfection et efficacité. Quantité de projets sont dans les « cartons », je cite quelques exemples concernant la DCNS et non des moindres parce qu’ils pourraient déboucher sur des ventes de matériels, ce qui améliorerait notre situation dans le commerce extérieur où nos matériels de défense apportent déjà globalement une « bonne pierre à l’édifice » :
    « DCNS propose des navires à étrave inversée »
    http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=113110
    « DCNS mise sur le navire tout électrique »
    http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=114402

    Dans mon dernier billet adressé à Jean-Daniel, je disais que tout était lié. Là, ce ne sont que des projets qui méritent cependant que l’on multiplie et développe les recherches. Toutefois, d’autres projets ont vu le jour, notamment le programme des FREMM (17 initialement prévues, ramenées à 11 et peut-être moins encore compte tenu des réductions de budget, ce qui a entraîné un prix de revient unitaire plus élevé) appelées à remplacer d’autres frégates déjà anciennes puisqu’elles datent de la fin des années 70 et début 80. Il faudra bien cependant qu’elles soient construites si nous voulons maintenir notre Marine à un certain niveau.

    Nos militaires ne sont-ils les meilleurs ambassadeurs pour faire découvrir nos produits bien souvent de haute gamme pour leur efficacité ? La DCNS l’a très bien compris en mettant par exemple le Patrouilleur « L’Adroit » à la disposition de la Marine Nationale pour la lutte contre la piraterie ou les narcotrafiquants. http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=117526

    Mais ce qu’elle peut faire pour un bâtiment de faible tonnage, elle ne peut bien sûr pas le faire pour un bâtiment bien plus gros. Néanmoins, nous pouvons nous apercevoir que cela peut-être payant, par exemple avec les 4 BPC (bâtiment de projection et de commandement) du type « Mistral » que nous avons réussi à vendre aux Russes quand ils se sont aperçus de leur efficacité démontrée par notre Marine Nationale, comme nous le faisons régulièrement pour d’autres types de bâtiments pour d’autres marines. Nos décideurs devraient le comprendre et dans la mesure où ces bâtiments deviendront une nécessité pourquoi ne pas le faire par exemple dans le cadre « de la politique de relance par investissements » prônée par le Président Sarkozy et son Gouvernement, ce qui permettait d’une part d’assurer le remplacement de nos bâtiments vétustes mais aussi de maintenir des emplois dans le domaine des constructions navales mais aussi chez les sous-traitants, par exemple les Fonderies du Poitou auraient été sans doute « preneurs », mais aussi de rassurer nos personnels de la Défense qui sont inquiets et qui se demandent souvent de quoi leur avenir serait fait. Ce n’est pas la dernière campagne présidentielle qui les aura rassurés dans laquelle aucun des principaux candidats n’a abordé le sujet de la Défense qui occupe pourtant une place importante dans les bases fondamentales de notre Pays.

    Ma chère Carole, je crois que je pourrais sans doute encore rajouter d’autres réflexions illustrées par de nombreux exemples. J’espère toutefois avoir été assez clair dans mes explications.

    Dernière nouvelle : les déclarations de Monsieur Michel Rocard visant à supprimer la dissuasion nucléaire pour des raisons économiques. Ce sujet avait déjà été abordé par le Sénateur « vert/écolo » Jean-Vincent Placé…. Allons-y ! Pourquoi pas ? Supprimons carrément notre Défense qui ne semble servir à rien aux dires de certains, si ce n’est qu’à nous appauvrir en augmentant notre dette.

    Bien amicalement

    Jacques

  57. Carole dit :

    #Franchement, je ne vois pas où est le problème dans le fait que Madame Valérie Trierweiler exprime publiquement ses affinités politiques… Les esprits chagrins crient au scandale parce qu’elle est dépourvue de mandat, de légitimité politique?!? Mais tout au long de la Cinquième République, l’Elysée fut régulièrement « noyauté » par des éminences grises, des conseillers spéciaux et autres hommes de l’ombre!! Petit rappel pour ceux qui ont la mémoire courte:#

    Navrée de vous contredire Zwartepiet, mais V T dort dans le même lit que le Président ! Ce n’est pas le cas des emminences grises, conseillers spéciaux ou autres fantômes………. Une femme blessée peut être beaucoup plus dangereuse dans certaines situations que toutes ces personnes de l’ombre.
    Elle n’a aucune légitimité, soit !!!!!! Mais ne serait-ce que pour l’image du couple présidentiel, nous dit-on « normale », elle aurait pu et dû s’abstenir. Hollande soutient Royal, V T soutient Falorni = guerre d’alcôve + guerre de famille. C’est un Vaudeville qui n’est pas terminé (voir le Point).
    La femme qui ne voulait pas être une potiche est devenue « une mégère » (vu sur Canal et ses marionnettes), une femme torturée par la jalousie, une femme à l’égo démesuré……….. voilà aujourd’hui l’image d’une femme qui en toute discrétion aurait pu être plus utile qu’à ce genre de mélodrame médiatique. Et vous le savez, en France les images médiatiques collent à la peau !

    Néfaste ce tweet pour celui qui veut présider la France en ne mélangeant pas vie publique, vie privée. Trop tard le mal est fait. V T devait se taire !
    A moins que prochainement, il ne se remette avec Ségolène et se marie. Alors là, ce serait le pompon…………..
    Bon, on a le droit d’imaginer la suite du feuilleton, histoire de rire……………

  58. Carole dit :

    Jacques,

    Avez-vous entendu Rocard sur la disuasion nucléaire ????????
    Dios, j’ai pensé à vous en entendant ce personnage qui devrait être en retraite depuis longtemps.
    Que n’a-t-il été faire en Iran ? Etrange, pour gagner des milliards, il voudrait supprimer ce qui donne au pays encore une force disuasive.
    On ne sait ce que l’Iran mijote, mais il « trafficote » je ne sais quelle « tambouille », quelle folie !

    La Gauche a une dent contre l’armée, la Gauche n’aime pas l’uniforme, la Gauche préfère avoir une armée de pauvres pour les élections qu’une armée digne pour le pays : danger.

    Amitiés.

    NB : Jacques, c’est marrant notre petit 1er mai en commun.

  59. Carole dit :

    Sylviane,

    L’humanisme prôné en politique est comme un masque vénitien. Il masque tout et on ne sait ce qui se cache derrière……….. autant pour l’expression que pour la pensée. Le masque vénitien est un superbe accessoire extravagant, mais uniquement pour la fantaisie.
    On ne peut se permettre aujourd’hui de fantaisie.

    Mais ce n’est que mon opinion.

  60. Zwartepiet dit :

    Réponse à Carole re: …mais V T dort dans le même lit que le Président ! Ce n’est pas le cas des emminences grises, conseillers spéciaux ou autres fantômes………. Une femme blessée peut être beaucoup plus dangereuse dans certaines situations que toutes ces personnes de l’ombre.

    Cécilia Sarkozy et Bernadette Chirac étaient aussi des « Premières Dames » au tempérament volontaire… Rappelez-vous: Jacques Chirac divulgant sa préférence pour François Hollande… pendant que Bernadette susurrait à Nicolas Sarkozy: « Oh! Heureusement qu’on vous a ! » (lors d’un meeting de l’UMP, ce compliment fut capté par un micro de France2). Et songeons encore à Claude Chirac, fille de Jacques et Bernadette, qui fut également investie d’un rôle officiel dans la communication du Président Chirac…

    De toute façon, en ce qui me concerne, la meilleure candidate pour l’Elysée était Martine Aubry… Le germanophone Jean-Marc Ayrault aurait alors pu faire un excellent Ministre des Affaires Etrangères ou des Finances. Quant à l’infortunée Ségolène Royal, elle me semble frappée par le même mal que celui qui emporta François Bayrou: son capital électoral a fondu comme neige au soleil… Au fond, l’une (Royal) et l’autre (Bayrou) surfaient impunément sur le pic de popularité qu’ils avaient, tous deux, atteint en 2007, durant la présidentielle: Ségolène s’était hissée au second tour, récoltant, par la force des choses, des millions de suffrages; quant à Bayrou, élevé à la « dignité » de « Troisième Homme », il se voyait déjà en ultime recours, en arbitre, en Roi Salomon et synthétiseur d’un électorat français artificiellement divisé en une Gauche et une Droite!

    Las! De « Troisième Homme », en cinq ans, François Bayrou a périclité… pour n’être plus aujourd’hui que la « Cinquième Roue » du carrosse électoral. Evidemment, c’est dur pour ces anciens candidats à l’élection suprême de faire le deuil de leurs ambitions élyséennes… Quand on a récolté des millions de voix sur son nom, on aura toujours tendance à se dire que non!, ce n’est pas fini… Des millions de Français ont placé leurs espoirs en moi! Mon déclin, ma chute ne sont qu’illusion… Je suis victime d’une sombre cabale, d’une conjuration fomentée par mes adversaires, etc, etc. Les cimetières politiques sont remplis d’hommes et de femmes providentiels qui ont fini deuxième aux élections….

    Cordiales salutations,
    Zwartepiet.

  61. Carole dit :

    Merci Jacques pour votre post.
    La recherche n’est pas mise en valeur dans ce grand Corps, vous avez raison.
    Vraisemblablement de manière intentionnelle pour raison de confidentialité, et je pense que le marché de l’armement est tabou. Pourtant il est indispensable à tout pays.
    Jacques, de grandes découvertes technologiques et médicales ont souvent été faites pendant les guerres. Par obligation, l’ingéniosité des hommes a souvent été inouie. Pour d’autres, l’anticipation était au rdv.
    On se croit protégés par l’U.E, une fable quand on constate les mouvements mondiaux. Je suis pessimiste, on nous avait vendu l’UE à 7/8, on est 27, pour quel résultat ? On nous avait vendu l’euro comme monnaie indispensable à la richesse européenne, pour quel résultat ? De petits pays, sans monnaie commune et avec une armée ayant toute sa place sont en meilleur état que nous.
    Ce que je remarque : la Chine continue de s’armer, le Venezuela (pile incontrôlable en AL), l’Iran (à nos portes)……. et maintenant l’Egypte (fini le tourisme) qui va faire des courbettes à l’Iran, au Venezuela………………………..
    Jacques le monde est loin d’être tranquille, et nous on se croit dans une bulle.
    Le francais manque d’informations sur lemonde. Comment rendre un peuple ignare, suivez les médias francais.

    Amicalement.

  62. Carole dit :

    Zwartepiet,

    #De toute façon, en ce qui me concerne, la meilleure candidate pour l’Elysée était Martine Aubry… #

    Ouille, ouille, la dame aux 35h avec le soutien de DSK, ben c’est certain, sa bombe à fragmentation a bien détruit le tissu industriel francais. La meilleure vous dites, heureusement que mes petites mains peuvent jouer sur le clavier, car je suis sans voix.
    Elle et Cresson ont été nuisible dans la politique industrielle francaise.
    Souvenir : après la guerre du Gof, j’étais au Maroc. Où sont les francais pour le business ? Ah pas là……… les américains, les allemands SI…………….
    Souvenir : Cresson et ses mesures sur l’industrie automobile. Un mexicain me racontait uq’ils n’avaient jamais compris pourquoi Renault avait quitté le Mexique et pourtant cette marque ils l’appréciaient. Aujourd’hui, il s’en rappelle encore, parts de marché envolées……………….. Dommage, d’autres ont pris leur place.

    Zwartepiet, la meilleure, non la pire. Quand je pense qu’elle est pressée d’augmenter les impôts, une folie pour ce pays qui a une pratique de la servitude fiscale démesurée.

    Cordialement.

  63. Jacques D'Hornes dit :

    Chère Carole,

    Merci de votre réponse. J’en retiens surtout cette réflexion : « Jacques le monde est loin d’être tranquille, et nous on se croit dans une bulle ».

    C’est tout à fait cela. C’est notre gros problème, chacun vit dans sa bulle, ne se préoccupant et n’agissant qu’en fonction de ce qui l’intéresse. Parfois, ça devient de l’obsession et on n’en a rien à foutre de ce qui se passe à côté…

    Ouvrons nos volets et regardons le monde !

    Bien amicalement

    Jacques

  64. Ernest Gransagne dit :

    Les socialistes n’ont jamais compris l’industrie. Quand les americains signaient les gros contrats pour la reconstruction du Koweït, les français vendaient des brouettes excellentes par ailleurs, de chez Haermelin, mais qui restait seulement un contrat de brouettes.

    Il n’y eût jamais autant d’erreurs dans le choix du Produit chez Renault, que sous l’`ere Schweitzer…

    Celà n’empêche pas ce « grand stratège » d’avoir toujours des « PARACHUTES EN OR » à sa mesure.

    Il est socialiste, Carole, donc intouchable.

    Ernest

  65. Carole dit :

    Hélas Ernest, hélas,

    Je vous raconte une anecdote : J’étais à Mexico D.F. et le chauffeur me racontait sa vie. Et comme les mexicains aiment les entreprises qui leur donne un job, sachant que j’étais francaise, il me parle de xxxxx et de l’automobile, entre autre Renault. Si vous saviez comme ils étaient attachés à cette marque, c’était assez incroyable, des qualicatifs et des qualicatifs incessants pour décrire cette marque. Toujours dans le sens positif. A un moment, nous étions dans les bouchons, et il sort un girophare (comme la police) relié à un cordon (ah le mexique atypique) et le place sur le toi. Inutile Ernest de vous dire que puisqu’il filait entre les voitures la conversation s’est arrêtée. Avec cette astuce qui m’avait bien plu, une fois arrivés, il me dit : #tu vois señorita, j’ai chez moi 2 Renault que j’ai conservé par plaisir. J’aimais cette marque et mes amigos aussi, on fait encore des rallyes avec, vraiment regrettable, qu’ils soient partis à une certaine époque#. Bref Ernest, tout ca pour dire que cette décision idiote, a fait perdre du temps à cette grande industrie francaise pour de développer à Mexico, puis pénétrer le marché américain. D’autres on pris leur place. J’ai eu la confirmation ensuite, que la pensée de ce monsieur était assez générale.
    Vous savez ce que l’on dit à Mexico ………. un mexicain est plus attaché à sa voiture qu’à sa femme…… D’ailleurs leurs voitures, quelque soit l’état sont hyper propres, les chromes brillants, pas de poussières, c’est très agréable. Les francais devraient prendre exemple……. pour l’entretien de leurs voitures………

    Eh oui Ernest, encore une erreur de stratégie socialiste qui n’a pas payé. Si tout cela continue, même des brouettes, on n’en vendra plus.

    Abrazo.

Laisser un commentaire