Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

89 commentaires

  1. Bocquillon dit :

    Rien à redire sur ce que vous évrivez, on ne peut être que d’accord, mais concrêtement que fait-on

  2. Mistral dit :

    « Pour les Humanistes, l’Homme n’est déterminé ni par la société, ni par son inconscient, ni par son ADN… mais il est Libre et Responsable. La Personne est sacrée, la société ne lui est pas supérieure. Celle culture n’est pas celle de l’excuse permanente.
    L’assistanat relève du matérialisme, la générosité de l’Humanisme. »

    On ne peut être que d’accord.

    Mais que constatons nous dans les politiques menées depuis des années : l’humanisme est devenu laxisme et démission.

    Prenons les faits.

    1/ Hollande a été élu par le vote musulman. Sans ce vote, Nicolas Sarkozy serait président, malgré la crise et malgré les médias.

    2/Les premières mesures des socialistes sont un signal fort donné à leurs électeurs : Taubira, suppression des peines planchers, Valls au chevet de la racaille à scooter, etc etc etc

    3/Les forces de l’ordre ont manifesté sans leur syndicats pendant les élections.

    4/Depuis l’élection de Hollande les agressions antisémites faites par des maghrébins explosent.

    5/Grace au débat présidentiel on a appris le scandale sanitaire de la viande halal.

    6/Les prisons sont remplies de maghrébins et malgré l’absence de statistique ethnique, on constate que la délinquance est du fait de ces gens issus de l’immigration.

    7/La crise financière et économique s’aggrave. L’Espagne vient d’être touchée et rien n’arrête le scénario de la faillite de l’Etat français. Ce n’est plus qu’une question de temps.

    Je crois que l’on a tous les ingrédients d’une future crise sans précédent.

    En ce qui me concerne, je souhaite que les policiers et les gendarmes sauvent leur peau en manifestant. Le mouvement partira de la.

    Il faut plus qu’une rupture aujourd’hui.

    Plus de voile dans la rue. Les femmes françaises n’ont pas la tête couverte. Elles sont libres.

    Plus d’abattage rituel à de très rare exception.

    Le renvoi des algériens chez eux. La fin de la double nationalité. Le retour de l’ordre républicain dans les écoles.La stricte limitation de l’utilisation des mosquées en lieu de cilte et non d’endoctrinement.

    On peut encore faire quelque chose. Impossible n’est pas français.

    Le Général De Gaulle nous a rappelé qu’il n’est jamais trop tard. Même quand tout semble perdu, il reste un espoir. Il suffit de se mobiliser. D’y croire. De croire en la France.

    France Ô ma France très belle …

    http://www.youtube.com/watch?v=lVeMO09GXkY

  3. Ernest Gransagne dit :

    D’accord avec vous Monsieur Raffarin : Humanisme, rigueur et justice.

    En fait une autre façon de dire : Liberté Égalité Fraternité

    Mais sans craindre les mots et les gestes : gouverner sans ambages et avec compétence.

    Ernest

  4. Ernest Gransagne dit :

    Les journaleux disaient :  » Nicolas Sarkozy se couche devant Merkel « … etc… etc…

    Aujourd’hui François le Court est encensé par ces mêmes journaleux : avec Merkel ?  » Une attitude chaleureuse mais sans ostentation !  »

    Fort le gars non ?

    On vous dit : Nous avions un déficit de com. lui, non.

    Il fait des figures de champion de patin sur glace : virages à 180 degrés… avance en marche arrière…

    Vous allez voir bientôt des doubles ou des triples salto !

    Attention tout de même, ça peut finir sur le cul.

    Ernest

  5. Mistral dit :

    Je renvoie à deux sites :

    http://www.radiocourtoisie.fr/presentation-de-radio-courtoisie/

    http://ripostelaique.com/

    Question : est il exacte que le père de Mohamed Mérah a eu 16 enfants de deux femmes et qu’il percevait à ce titre 9038 euros par mois d’allocations familiale ?

  6. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Monsieur le Premier Ministre,

    Je partage tout à fait votre thèse et je pense que l’humanisme est le dénominateur commun des personnes qui peut rassembler les différentes cultures de la Droite Républicaine si diversifiées, chacun d’entre nous possédant une part d’humanisme, variable suivant les individus.

    Alors, où est le problème ? Je pense que trop de personnes font trop facilement l’amalgame entre « l’humanisme » et « l’assistanat ». C’est une erreur, comme vous le faites si bien remarquer, l’assistanat relève du matérialisme tandis que l’humanisme s’oriente vers la générosité dès lors où il est le résultat d’une réflexion et qu’il est pratiqué à bon escient. Il ne s’agit pas de « donner à tout va », nous plongerions dans l’assistanat ! Et chacun peut être généreux dès lors où il s’aperçoit que d’autres personnes sont plus dans le besoin que soi-même. Mais pour se faire, il faut savoir poser son regard sur autrui, ce que beaucoup de personnes oublient de faire. Vous parlez du « respect de l’autre », Oui parce qu’il faut respecter tout être humain mais il faut aussi savoir le respecter pour ce qu’il est, avec ses différences mais aussi souvent avec ses incapacités à faire face à différents problèmes qu’il rencontre et auxquels d’autres ne sont pas confrontés parce qu’il y a des différences sociales, sociétales et environnementales.

    Par ailleurs, je ne veux pas faire le procès de qui que ce soit et je n’en fais pas une généralité, mais je crois que beaucoup font un complexe que je qualifierais « d’égocentrisme primaire » sous-estimant leur situation, ayant trop tendance à croire qu’ils sont les plus à plaindre en ne faisant bien souvent qu’une fixation sur un seul point. Je pense qu’il faut examiner la situation sur de nombreux points, c’est un ensemble. Par exemple, si on examine la situation sur le seul point financier, ils diront qu’eux arrivent à s’en sortir en raison parfois de gros efforts personnels et on ne peut que les en féliciter, et ils ne comprennent pas que d’autres ne puissent pas en faire de même. Ce n’est pas toujours comme cela, les différents problèmes que j’évoquais peuvent être tout autres que pécuniaires, ils peuvent être d’ordre physique, intellectuel, moral, matériel ou je ne sais encore, et sont souvent handicapants pour ceux qui les subissent, ce qui ne leur permet pas de s’élever dans une société parfois cruelle, ce qui est injuste tout en sachant très bien que l’égalitarisme parfait n’existe pas, reconnaissant ainsi la situation plus aisée d’autrui. Il est vrai aussi que lorsque l’on est à l’abri du besoin, on ne se soucie guère de son voisin…

    Il y a encore beaucoup à dire sur ce sujet mais ouvrons nos volets et sachons regarder autour de nous, nous aurons fait un grand pas et nous saurons nous rassembler.

    Amitié

    Jacques

  7. Moreau dit :

    L’humanisme est un besoin en France … toutefois je ne pense pas que les soutiens de Monsieur Sarkozy soient crédibles sur ce sujet. Il leur faudra d’abord retrouver leur virginité. Cinq ans suffiront-ils ? On peut en douter, mais il faut l’espérer.

  8. Claude dit :

    Bonjour Monsieur le Premier ministre,
    Bonjour à tous,

    L’humanisme, l’humanisme, l’humanisme…

    Vous biaisez le problème que je soulevais. Pourtant vous l’effleurez en disant « Je comprends le débat stratégique posé par Claude ».

    Pour moi il faut absolument séparer l’idée de l’humanisme et la stratégie. Mettre l’homme au milieu de tout, qui peut imaginer que ce ne soit pas ma conviction profonde ? J’aime les gens par nature, pour ce qu’ils sont, comme ils sont et j’aimerai qu’ils soient tous bons et attentifs aux autres et respectueux comme je le suis mais je fais avec.

    La preuve ? J’ai fini de remplir ma vie qui a été riche et tumultueuse comme pour tous ceux qui y arrivent nus, incultes et sans arme mais qui croient qu’agir vaut mieux que subir et qui finissent assez bien armés et habillés. Et je suis heureux comme je l’ai toujours été plus ou moins. Et, à la fin de sa vie, on ne peut être franchement heureux que si on a donné de l’importance à ceux que nous avons croisés et qui, le plus souvent, nous l’on rendu. J’ai été un excellent commercial, un des meilleurs de ma profession à ce que l’on disait, et on ne peut pas l’être si on ne met pas les gens au centre de nos raisonnements.

    Mais l’humanisme n’est pas un objectif ou une fin en soi, c’est un climat, une image de fond d’écran, une condition météorologique. C’est le décor, ce n’est pas l’action. Dans l’allégorie japonaise, Amaterasu sortant de l’ombre de sa grotte est le centre des choses, ce n’est ni la grotte ni les dieux dansant au milieu des fleurs.

    Qui peut prétendre qu’il n’y a aucune part humaniste dans « les logiciels » de Hollande, de Mélenchon, de Copé ou de Le Pen (c’est la mode d’employer ce mot « logiciel » auquel, homme de logiciel, je préfère paradigme moins abordable mais plus juste) ? Ce que je prétends, c’est que tous n’emploient pas le bon chemin (si tant est qu’il y en ait un de parfait).

    Je lis aussi Luc Ferry mais n’ayant pas votre culture je n’en fais pas le même usage (j’ai instinctivement de l’affection pour lui qui a aussi été mon ministre). Pour bien des choses je suis autodidacte aussi je n’ai pas vos outils. Des fois cela m’handicape, des fois cela me libère de grilles de compréhension trop rigides qui me priveraient d’une partie de ma sensibilité et de mon instinct.

    Donc le vrai problème n’est pas la dose d’humanisme qui nous baigne, voire qui nous traverse mais le chemin que nous choisissons pour que le décor, le fond d’écran, se rapproche de notre idéal. Ce qui est important c’est la stratégie que nous développons pour y arriver.

    Centriste et UDF depuis Lecanuet (mon ancien maire) je me sens plus proche de vous (et encore plus de Luc Ferry) que de Carole ou Mistral. Mais si vous, Luc Ferry, moi et quelques autres nous nous comptons, nous verrons vite que nous ne sommes trop peu nombreux pour impliquer tous les autres. Alors je préconise de rechercher autour de nous ceux qui ont le meilleur diagnostic possible et les meilleures solutions pour aller dans la direction qui me semble la bonne (c’est ce que vous avez fait dans l’UMP). Pour mon choix, les lignes de séparation des idées sont nettes. Et, justement parce que je suis un humaniste, je trouve de la proximité avec ceux dont je ne partage pas tout. Et ma stratégie, c’est la part d’eux qui fera avancer ce que nous avons en commun. Je renonce à une part de mon idéal ? Cela s’appelle un compromis. Mon intérêt particulier ? C’est mon problème, je m’en charge moi-même, assez bien, je n’ai jamais dépendu des autres. Ce qui me guide c’est l’intérêt général. Un humaniste ne revendique pas, il ne s’indigne pas, il agit, pour lui et tous les autres, avec intelligence… si possible.

    A gauche comme très à droite on essaye de réinventer les lois de l’économie et de la sociologie pour les faire coller à un utopisme qui a la vie dure. A chaque échec on y cherche des variantes, obstinément guidés par des penseurs dogmatiques et sectaires. Ils cherchent, simplement pour se démarquer, des lois physiques qui tendraient à ce que ce soit Newton qui tombe vers la pomme dans l’arbre plutôt que le contraire. Ils peuvent toujours chercher, les lois de la gravitation sont immuables et universelles… tout comme les lois fondamentales de l’économie, de l’équilibre du doit et de l’avoir, de l’offre et de la demande, etc.

    Etre centriste ce n’est pas être à mi-chemin de la droite et de la gauche comme semble le croire Bayrou. En passant par la cime, le point le plus élevé de l’adret est tout près du point le plus élevé de l’ubac mais l’un est au soleil et l’autre est à l’ombre. Moi je suis d’un des points les plus élevés de l’adret.

    Pour moi, Nicolas Sarkozy et François Fillon et leurs soutiens parlementaires étaient le compromis le plus acceptable (le même côté de la montagne). Stratégiquement trop à droite au moment des élections, certes, mais du bon côté de la ligne de partage idéologique entre le réalisme et l’utopie et les premiers depuis longtemps qui ont osé rappeler que le seul moyen de produire des richesses en quantités suffisantes pour satisfaire nos besoins était de travailler suffisamment. A ne pas l’avoir soutenu clairement, au moins pour ça, ceux de notre camp qui aiment plus les richesses qu’on leur attribue que celle qu’ils produisent vont pouvoir se mordre les doigts parce qu’il n’y aura bientôt plus rien à leur attribuer. Soutenir ouvertement n’empêche pas de conseiller et d’influencer dans la discrétion des tête-à-tête. Envoyer les gens au travail comme aurait aimé le faire N. Sarkozy, c’est leur donner plus d’importance et leur accorder plus d’estime que de les envoyer aux guichets de l’assistanat.

    L’humanisme c’est bien mais ce n’est pas un étendard que l’on agite en reprochant aux autres de ne pas l’agiter avec nous. On reconnait l’humaniste à son action et à ce qu’il dit de déterminant, pas au fait qu’il psalmodie  » l’humanisme, l’humanisme, l’humanisme… ». A trop en parler on ne met pas ses actes et ses paroles en harmonie avec ce que l’on proclame.

    Excusez-moi d’avoir été trop long, j’essaye d’être compris avec les outils de mon inculture qui ne sont pas aussi performants que les vôtres.

    Bien cordialement,
    Claude

  9. Mistral dit :

    il y a 5 à 6 millions de musulmans en France qui ont voté à 96 % Hollande.

    Sans le vote musulman, Hollande était battu et même largement, malgré la crise et malgré les médias.

    La question de la légitimité de Hollande se pose clairement.

    Seule la Maire d’Aix en Provence a eu le courage de la poser.

    Hollande n’a aucune légitimité à mes yeux.

    Il doit démissionner au plus vite.

    La République française est :

    « La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisée.

    La loi favorise l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives, ainsi qu’aux responsabilités professionnelles et sociales. »

    Quand on est élu par un vote religieux on est pas conforme à la constitution.

    HOLLANDE DEMISSION

  10. GAULOIS62 dit :

    Bonjour Monsieur le premier ministre,
    Bonjour à tous,

    Il y a quelques temps sur vos carnets, on pouvait lire:  » le courage est de rechercher la vérité et de la dire. ». Aujourd’hui sur la presse régionale et à propos des otages tués au Mali, il est relevé que Mr Laurent FABIUS disait:  » le courage est de rechercher la vérité et de la dire. »
    Tout compte fait l’humanisme, n’est ce pas un objectif commun, un but commun vers lequel les hommes de bonne volonté se tournent et se mobilisent en toute honnêtteté et avec franchise , dans le respect de l’autre, pour le plus grand bien de l’humanité.
    Le courage, c’est aussi de croire en ses convictions et de les appliquer en servant d’exemple pour les autres. En proposant un exemple, je propose aux autres une solution, une autre voie. Ils sont libres de suivre ou non. Bien souvent, lorsque l’on est sincère, humble, intelligent et tenace et que l’on sert la vérité, on gagne.
    J’avais signaler une discrimination du fisc envers les contribuables célibataires de France. Toutes nos institutions nous ont condamnés . J’y ai cru et j’y crois toujours plus. De ce fait, malgré un jugement suprème, un préfet a fait réexaminer le dossier, Monsieur le premier ministre JP RAFFARIN a demandé un réexamen et maintenant le défenseur des droits qui avait classé le dossier, vient de le réouvrir.
    Je suis persuadé que bientôt on me donnera raison. Je serai heureux alors d’avoir montré l’exemple à mes enfants qu’avec persévérance et bon sens, la vérité triomphe toujours. Peut être aurais-je été utile à la société à laquelle j’appartiens pour en améliorer le fonctionnement mais surtout j’aurais appliqué les valeurs de la République sans renier mes convictions personnelles.

    Bien cordialement.

  11. jany dit :

    Monsieur le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin,

    Je vous ai écrit sur le sujet de l’humanisme mais comme mon billet n’est pas passé, certainement un « bug » je ne vais pas le réécrire…

    L’écriture sur « l’humanisme » n’admet pas les idées réchauffées et je m’en voudrais de ne pas être sincère sur le sujet…
    Nos amis du CarnetJPR l’ont chacun bien traité selon leurs sentiments…

    J’ai beaucoup apprécié votre façon de rappeler que l’humanisme a une dimension…

    Vous écrivez par contre:
    « D’abord parce que l’Humanisme est la pensée qui s’oppose le mieux à l’autre courant historique le Matérialisme, matrice intellectuelle de tous les Socialismes. »

    Je voudrais revenir sur ce que vous avez écrit car je pense sincèrement que l’humanisme lie le spirituel, l’idéalisme de progrès et le matérialisme…Il ne s’oppose pas, il éveille…

    L’éveil des consciences par le dialogue dans un cadre reconnu et accepté est au contraire un chemin de vie, un chemin d’éveil spirituel qui doit prendre forme dans la matérialité de la vie.

    Tu es poussière, tu retourneras poussière…
    Mais quelle poussière ?
    Celle de la vie, celle qui a une dimension au-delà de nos mots et de l’apparence.

    Nous existons pour faire quelque chose dans la vie et de notre vie…

    La pierre polie a aussi une mémoire…
    Nos actions ont aussi leur mémoire…

    L’humanisme est un chemin de vie, un chemin politique, qui peut être un lien dans l’éveil de notre environnement global…
    Un éveil social, sociétal, environnemental…

    Un appel a la reconnaissance de chacun dans son environnement pour permettre une meilleure responsabilisation, mais aussi en donnant la possibilité de trouver sa voie…

    L’humanisme est une ouverture sur la vie, nous pouvons donc retrouver sa force dans la politique industrielle et de gestion, dans la politique commerciale, dans l’éveil des valeurs sociales…
    Dans l’éveil de la cite…

    L’humanisme est un existentialisme, il a aussi une très grande dimension spirituelle au-delà du sentiment que chacun peut avoir de la spiritualité, qu’il soit religieux ou pas…
    L’athée peut se retrouver dans la dimension spirituelle comme le religieux…

    La raison est que l’humanisme fait partie de la dynamique de l’univers…cette dynamique qui accepte tous les contraires du positif au négatif, du néant a la matière…

    L’humanisme est aussi la voie de l’initiation, l’initiation a la vie, au chemin.

    ***En espérant que ce message passera…

    Bien cordialement,

    jany

  12. jany dit :

    Lu dans Le Figaro

    La Libye appliquera la charia

    Mots clés : Printemps arabe, Infographie, Libye, Mahmoud Jibril, Mouammar Kadhafi
    Par Thierry Portes, Service infographie du Figaro Mis à jour le 10/07/2012 à 12:50 | publié le 09/07/2012 à 18:31 Réactions (304)
    Une Libyenne laisse éclater sa joie après avoir voté, samedi à Tripoli. Donné vainqueur, le CNT, plutôt libéral, considère la charia comme l’une des sources de la Constitution.
    Une Libyenne laisse éclater sa joie après avoir voté, samedi à Tripoli. Donné vainqueur, le CNT, plutôt libéral, considère la charia comme l’une des sources de la Constitution. Crédits photo : ZOHRA BENSEMRA/REUTERS

    INFOGRAPHIE – La plupart des partis sont d’accord pour que la loi islamique figure dans la future Constitution. Selon les premiers résultats, les libéraux seraient en tête du scrutin.

    De notre envoyé spécial à Tripoli

    L’amertume perce dans la réponse d’Othman Bensassi, le patron de l’administration du Conseil national transitoire libyen (CNT), qui a gardé l’accent rocailleux de ses années d’études passées à Toulouse: «La charia? Mais il n’y aura pas de débat! Tout le monde est pour en Libye, tous les partis y ont fait référence pendant la campagne électorale, et tous la voteront.» Après les quarante-deux années de dictature de Mouammar Kadhafi, la question va être officiellement posée prochainement aux législateurs issus du scrutin du 7 juillet, auxquels il reviendra de fixer les règles de la nouvelle Constitution de la Libye démocratique.

    On peut parier que la loi islamique figurera en bonne place, peut-être même dès le premier article de cette nouvelle Constitution. Deux jours avant le scrutin, le président du CNT, Moustapha Abdeljalil, a entraîné ses pairs vers un ultime vote. «Le peuple libyen est attaché à l’islam comme religion et comme législation. Par conséquent, le Conseil national de transition recommande (à la prochaine Assemblée constituante) de considérer la charia comme la principale source de la législation.» Le même Abdeljalil avait suscité l’émoi de l’Occident quand, sitôt la libération de la Libye proclamée, il avait tenu, le 23 octobre 2011, à déclarer: «En tant que pays islamique, nous avons adopté la charia comme loi essentielle et toute loi qui violera la charia sera légalement nulle et non avenue.»

    ***********
    Nous entendons souvent parler de « printemps arabe »
    Il semble que nous en soyons loin…
    Les affaires reprendront certainement avec une pleine acceptation de la « Charia » comme dans beaucoup de pays du monde…

    Nous ne changerons pas leur monde qui ne ressemble pas au notre…
    Mais qu’ils ne viennent pas changer le notre…

    Bien cordialement,

    jany

  13. jany dit :

    Lu dans l’Express.

    Diversité en entreprise: « Recruter sur les talents plutôt que les diplômes »

    **************
    Il est important que les diplômes continuent d’être reconnus et valorises au sein des entreprises..

    Mais dans le même temps, les entreprises doivent apprendre a reconnaître les talents et leur proposer un cadre d’éveil qui permettre a ces entreprises de grandir…

    Bien cordialement,

    jany

  14. desvouas dit :

    bonjour,

    Un Responsable de votre rang préfère parler d’humanisme plutôt que d’humanitaire .qu’il laisse aux plus petits aux sans grades qui eux réellement  » grattent » pour faire bouillir la marmite et assurer la survie des plus pauvres…En cette période de grandes difficultés pour les plus déshérités ces derniers n’ont -ils pas plus besoin des actions créatrices des humanitaires que des discours humanistes flamboyants de ceux qui pensent ……..auxquels une nouvelle majorité aura reproché de ne savoir faire que cela..depuis trop longtemps ! …..

    L’effet balancier donne démocratiquement maintenant la arole à ceux qui ne savent que distribuer ce qui n’est pas encore gagné . le drame est que ……0+0 = 0 Pauvre France !

    En laissant à EDF la possibilité d’intervenir en leadership , en lui facilitant même la tache , vous aurez
    laissé à son Président ( un ami HEC ) l’espoir de maîtriser:
    - AREVA et par là les X , une prétention mal venue……qui aura cependant réussi en partie , car allant dans le sens d’une inimitée personnelle du Président N.Sarkosy ….
    -et bon nombre d’ entreprises de la même famille en orchestrant la cohorte de conservateurs sclérosés qu’ils représentent rejetant tout procédé innovant source du renouveau économique attendu qui sous le nom de croissance apparaiît dans toutes les implorations formulées..
    - jusqu’aux instances d’Etat créées au départ pour servir les PMI ( ADEME , OSEO , CSTB , Centres de Compétitivité , lesquelles se sont laissées embobiner par le plus fort , les Ministres concernés tout autant abusés , baissant rapidement les bras , devant tant de conflits d’intérêts établis….

    évoquer à l ‘humaniste que vous êtes , un tel propos est sans doute déplacé ……..

    veuillez bien m’excuser pour l’ outrance créée ..

    Claude DESVOUAS; .

  15. Sylviane VALENTE / de GREGORIO dit :

    Monsieur le Premier Ministre, Cher Jean-Pierre, Bonjour !

    Bonjour à tous nos Amis et Amies du Carnet de J. P. – R. !

    Mistral, je comprends parfaitement « votre souffrance » quant à l’élection de
    François HOLLANDE et ses conséquences pour l’Avenir de nos enfants, de la France,
    et non seulement je vous comprends mais je partage, bien évidemment votre
    Souffrance et votre Dépit ET NOUS SOMMES DES MILLIONS Á PARTAGER CETTE SOUFFRANCE !!!

    En revanche, il est inadmissible que vous réclamiez « Sa » démission,
    cela est « Énorme » – disproportionné !

    Je vous rappelle tout de même que, s’Il a été vraisemblablement élu, par un
    fort pourcentage « de vote communautariste » (des Français – Françaises de
    confession musulmane !) il a été élu « LÉGALEMENT » –
    Nous ne sommes tout de même pas « une République Bananière » !…….

    Et nous devons effectivement par voie de conséquence, établir :
    un bilan juste et sans concession du quinquennat 2007 – 2012
    afin de ne pas retomber dans le gouffre de nos « erreurs passées » dans
    la diffusion de nos idées et de nos multiples réussites dans les réformes réalisées
    par notre Président Nicolas SARKOZYet son Gouvernement soutenus par l’ U M P et ses alliés ! (notre Service COMMUNICATION en particulier va devoir s’interroger sur ses échecs !)
    et réussir la RECONQUETE de l’électorat que nous n’avons pas sû fidèliser pour 2017 !

    Mais avant cette échéance majeure, tout faire :

    à Droite et au Centre de l’échiquier politique pour GAGNER UNIS – UNIES – LES ÉLECTIONS de 2014 :

    les Municipales, en particulier où seul(e)s les électeurs et électrices de Nationalité
    Françaises auront LE DROIT DE VOTER – exception faite bien évidemment des
    électeurs de la Communauté Européenne (faut-il le rappeler ici !).

    Alors, Mistral : un peu de retenue ou alors vous souhaitiez simplement, nous faire réagir
    en frappant fort sur le Blog de notre Hôte : Monsieur le Premier Ministre Jean-Pierre RAFFARIN !

    Bien à Vous Mistral ainsi qu’à tous nos amis et amies du Carnet de J. P. – R.

    Toujours bien fidèlement à Vous, Monsieur le Premier Ministre, Humaniste et Cher Jean-Pierre !

    Sylviane

  16. jany dit :

    La citation du jour
    « La perversité, c’est l’art de transformer le bien en mal. »
    Claude Chabrol

    L’humanisme a une grande valeur initiatique, au travers la rencontre, le dialogue, avec le prochain (l’autre ou les autres) il permet a l’homme de prendre conscience que la vérité n’est pas figée et qu’il est vain de penser la détenir…

    Le dialogue placé dans un cadre de respect, prendre le temps d’écouter les autres, exprimer ses sentiments de façon juste et sincère, accepter la synthèse comme l’expression du groupe tout en sachant que cette synthèse peut ne pas être en accord avec nos sentiments intérieurs.

    L’humanisme apprend a l’homme la relativité de la vérité…

    C’est pourquoi, l’humaniste peut avoir mille caractères différents dans son expression, ce n’est pas un stéréotype, un cliche pour le dénigrement ou l’incompréhension.

    On ne se proclame pas « humaniste » par contre « l’humaniste peut être reconnu comme tel » par les autres, ses prochains…

    Aujourd’hui, il y a un grand problème de culture de la vie, la vie est devenue difficile pour tous, il y a des tensions dans le travail, dans la société…on ne prend plus le temps du dialogue…
    Souvent le dialogue est pensé comme une joute avec un vainqueur et un vaincu…
    Nous le voyons dans les médias, on se moque de tout, on dialogue sur tout, on a des idées sur tout… Mais jamais dans le cadre d’un dialogue respectueux des valeurs de chacun.

    La démocratie de demain doit mettre en œuvre le dialogue humaniste pour réfléchir ensemble aux questions qui se posent dans le domaine social, sociétal et environnemental.

    Construire une Grande Droite du futur au service des hommes en mettant en œuvre une grande politique humaniste de progrès.

    Nous devons prendre conscience des nécessités du temps, recentrer l’homme sur la vie tout en ayant une pleine compréhension de la nécessité d’une grande politique industrielle (source d’emploi, source de recette pour l’État, source de profit pour les entreprises, source d’investissement pour l’avenir)

    Inachevé…

    Bien cordialement,

    jany

  17. Ernest Gransagne dit :

    Humanisme suite : les taux d’emprunt « négatifs » qui profitent en ce moment à la France, ne seraient-ils pas une des conséquences du « LIBOR » ? Pour mieux « ferrer » le poisson ?

    http://www.atlantico.fr/

    http://www.jeanmarc-sylvestre.com/

    https://fr.goldbroker.com/

  18. Mistral dit :

    http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2012/07/12/97002-20120712FILWWW00620-psa-dans-l-unite-nationale-raffarin.php

    Je comprend la position du PM. Je ne la partage pas. Pourquoi ?

    1/Faire l’unité nationale avec les socialiste qui n’ont eu de cesse d’insulter le président Sarkozy et de rejeter toutes les mains tendus depuis 5 ans ?

    2/Faire l’unité nationale avec les socialistes qui ne se préoccupe pas de l’intérêt nationale mais seulement de celui de leurs électeurs : les fonctionnaires, les assistés et les immigrés ?

    3/Faire l’unité nationale avec les socialistes qui n’aiment pas les entreprises ?

    4/Laisser au FN la seule opposition en France ?

    Les socialistes ont voulu le pouvoir qu’ils l’assument !

    Les français ont voulu Hollande ! Qu’ils assument !

  19. jany dit :

    Lu dans Le Figaro

    L’antisémitisme en banlieue « préoccupe »
    AFP Publié le 13/07/2012 à 14:05 Réactions (12)

    Recommander2
    Responsables du culte musulman et acteurs de terrain jugent « préoccupant » l’antisémitisme qui sévit en banlieue mais estiment que le phénomène dont s’est récemment inquiété le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, est ancien remontant à une bonne dizaine d’années « Oui, il y a un antisémitisme dans ces quartiers. Ca fait 10 ans qu’on le dit », affirme à l’AFP Iannis Roder, professeur agrégé d’Histoire dans un collège à Saint-Denis, qui travaille avec le Mémorial de la Shoah. Il impute le phénomène à « une minorité qui se fait entendre ».

    Mais de son point de vue « rien de nouveau, à part qu’un ministre de l’Intérieur dise (cela) de manière très lucide ! » Pour lui, en 2001-2002, après les attentats du 11 septembre notamment, « une parole déjà existante s’est libérée » dans les classes. Manuel Valls s’est alarmé dimanche sur radio J d’un « antisémitisme qui est né dans nos quartiers, dans nos banlieues ». « On n’hésite plus aujourd’hui à insulter, à frapper un citoyen parce qu’il est juif au nom même de son appartenance », a-t-il dit, mettant en cause de jeunes musulmans. « Les musulmans de France ne comprennent pas et n’acceptent pas que certains, ouvertement ou insidieusement, mettent en doute leur adhésion pleine et entière aux valeurs de la paix et de la justice qui fondent notre pays, et jettent la suspicion et la défiance sur leur religion », a répondu fermement le Conseil français du culte musulman (CFCM).

    « Au quotidien, il y a parfois des mots qui peuvent blesser mais qui relèvent de l’imbécilité. Il n’y a pas d’antisémitisme musulman », juge M’Hamed Henniche, président de l’Union des associations musulmanes de Seine-Saint-Denis. « C’est juste le point de vue d’une élite qui veut stigmatiser les musulmans ». Malek Boutih, député PS de l’Essonne et ancien président de SOS Racisme, fait, lui aussi, remonter le phénomène au début des années 2000. Comme la sénatrice EELV, Esther Benbassa, qui le relie à la seconde intifada des Palestiniens contre le gouvernement israélien. Iannis Roder rapporte « une obsession juive chez certains », « beaucoup de propos complotistes ». « Quelques jours après l’affaire Merah, certains ont dit: « C’est un coup des juifs ».

    « Aborder ce thème dans les écoles »

    En Seine-Saint-Denis, des sources policières interrogées par l’AFP n’ont pas noté récemment de « recrudescence » des actes antisémites par rapport aux dix dernières années. Dans une grande ville de ce département, où se côtoient de nombreuses communautés, « il y a environ cinq plaintes par an pour dénoncer des propos ou des actes antisémites », explique une source policière. « Mais quatre fois sur cinq, l’enquête montre que l’identité juive de la victime n’a pas été la motivation de l’agresseur », relève cette source. « C’est souvent compliqué de connaître la nature de l’agression », constate une autre source policière, qui note cependant « une sensibilité plus forte » des communautés, plus promptes à dénoncer des actes jugés racistes.

    Le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), Richard Prasquier, a fustigé récemment l’antisémitisme, ce « fléau dont nous savons qu’il est devenu de plus en plus important chez certains jeunes appartenant à la communauté arabo-musulmane en France. » En plus d’un « discours politique fort et ferme », il va falloir « repenser la façon d’enseigner la Shoah », affirme Iannis Roder : « se focaliser sur les victimes de la Shoah entraîne une concurrence victimaire ».

    Pour Malek Boutih, « il y a un problème d’action des pouvoirs publics ». « On est resté trop dans les déclarations de principe et les débats théoriques », estime le député. « Le ministre de l’Education doit trouver un moyen d’aborder ce thème dans les écoles ».

    ***********
    Nous ne devons pas nous cacher la vérité…
    L’antisémitisme existe bien en France dans les banlieues…
    C’est un problème de fond…un problème de société…

    Nous avons laisse les banlieues devenir des zones de non-droits depuis les années 80…
    Comment revenir en arrière et gommer toute la haine qui est dans les cœurs de ces jeunes ?

    Nous pouvons écrire « La justice doit être très sévère »
    Nous savons très bien que la justice n’est pas consciente de son rôle éducatif…

    Dans dix ans, vingt ans, la situation sera insupportable pour ceux qui vivront dans ces banlieues pourries…
    Ils auront un seul choix, comme le font beaucoup aujourd’hui, ce sera de partir pour essayer de trouver un coin moins malheureux…

    On peut chercher des raisons, la crise, l’emploi, le chômage, le moyen orient, la religion…
    Je ne veut pas pardonner pas a la haine bestiale…

    Bien cordialement,

    jany

  20. jany dit :

    Je ne « veut » pas pardonner pas a la haine bestiale…
    Je ne veux pas pardonner a la haine bestiale

    jany

  21. Carole dit :

    Bonjour monsieur Raffarin,
    Bonjour à tous,

    Ah Confucius et son premier axiome de l’humanisme…….

    Le problème, en parlant simplement, c’est que la France est dans un énorme entonnoir. Son cône est énorme, mais le petit tuyau d’évacuation est complétement bouché.
    Croyez-vous monsieur Raffarin, que l’humanisme va se vendre à tous ceux qui en France, en ce moment, perdent leur emploi ?
    Cela va être quoi l’humanisme pour eux ?
    Fini le salaire, fini les rtt, fini les vacances, fini les écoles privées, fini les perspectives d’avenir, fini le supermarket, fini les voitures, fini les écrans-plats, fini la maison…… c’est l’effondrement. Et dans le genre de situation actuelle, il me paraît complétement illusoire que l’humanisme leur parle ! Ce sera le dernier de leur soucis.
    Bernés les pauvres par le rêve de Gauche, eux qui leurs avaient tellement promis.

    C’est assez inoui d’entendre tous ces licenciements qui n’arrivent pas par l’effet du Saint-Esprit. Un Groupe, une Sté, une PME-PMI prévoient à long terme. Le Ministère de l’Industrie est bien placé pour le savoir. Hier Montebourg paraissait fort mécontent, mais ses amis les Syndicats, ses copains dans les Ministères, ne l’avaient-ils prévenu ? C’est grottesque et abusif comme attitude. On prend les gens pour des andouilles !
    La France doit être solidaire dit Montebourg. Ah oui, par obligation, en achetant des voitures, alors que les francais préfèrent les marques allemandes ??????

    Il fallait s’attendre à cette situation catastrophique. Le Gouv veut nommer un expert indépendant. Il croit quoi ce gouv, que dans les entreprises, cela n’existe pas. Ils ne vont pouvoir rien faire, ils sont pris au piège.

    La France est sinistrée industriellement,
    le système social est mort et personne ne veut regarder la vérité en face,
    les exportations sont en phase terminale (les chiffres des douanes ne mentent pas)
    le MES et autre tartiflette (dette sur dette, emprunt sur emprunt) ne pourra tenir
    l’Etat est trop gras
    les collectivités endettées jusqu’au cou (quelle honte pour la gestion de l’argent public)

    30 ans d’irresponsabilité,
    30 ans de : on ne fait rien, on emprunte
    30 ans de racket fiscal avec ajustement par taxes
    30 ans de subventions anesthésiantes
    30 ans où l’on a plus pensé à éduquer qu’instruire
    30 ans de délinquance (aucun déclin pour ce méfait de la sté)
    30 ans de déclin médical (il faut se faire soigner ailleurs pour le constater)

    La France a tous les atouts en main pour réagir, mais elle a un gros, très gros problème : l’Etat.
    Fallait pas de vagues, mais maintenant, c’est le tsunami qui arrive.

    Irrémédiablement, la France est dans une spirale infernale. Il ne sert à rien de sauver à coups de subventions d’argent public. Stop, il faut licencier, qu’on licencie et laisser enfin faire les entreprises et alléger les charges. C’est le dernier remède possible.

    Ce que nos politiques ont oublié, c’est que tout a une fin. Quand les industries meurent, il n’y a pas de survie possible. Ce ne sont pas les fonctionnaires qui feront tourner la maison France.

    Alors monsieur Raffarin, que représentera l’humanisme pour tous ceux qui vont être dans une galère inextriquable ?
    L’humanisme pourrait être une variable d’ajustement à l’UMP entre les différents courants, mais je crains fort que cette variable impalpable ne soit vaine avec toutes les turbulences que la France va affronter.

    Bien cordialement.

  22. Claude dit :

    Cher Jany,

    Rien n’empêche les diplômés d’avoir du talent. Sans négliger les magnifiques CV, j’ai toujours privilégié au recrutement, le talent sur le diplôme et je m’en suis très bien porté.

    Cordialement,
    Claude

  23. Carole dit :

    Bonsoir monsieur Raffarin,
    Bonsoir à tous,

    Je viens de lire le lien proposé par Mistral. Comme Mistral je ne partage pas vos dires.

    Union nationale dites-vous ? Quel union ? Avec des personnes qui n’ont cessé durant 5 ans de dénigrer systématiquement la politique de N Sarkozy.
    On prend les francais pour des niais. Qui ne s’attendait pas à des plans sociaux. La côte d’alerte n’a pas eu lieu hier avec l’annonce des licenciements chez PSA.
    J’entendais le PM de Bisous 1er dire que l’Etat avait prêter 4 Mds à PSA. Et alors, les banques ne faisant plus leur job, l’Etat a compensé, sans révolver sur la tempe, et de plus PSA a remboursé avec intérêts.

    TVA sociale et CSG, pourquoi ne pas supprimer les députés et sénateurs, tant que l’on y est ???
    Je rappelle que la CSG devait être provisoire. 1% pour arriver à 8%, le provisoire qui dure longtemps et qui augmente continuellement, c’est bien francais !!!!!!!!!!!!

    Jamais dans ce pays on ne trouve autres solutions que par l’augmentation d’impôts et taxes qui reposent sur le contribuable. WARNING !

    Et si on s’attaquait enfin au mal par la racine ?

    Ce sera inévitable, des milliers de licenciements, domino sur les sous-traitants, domino sur les emplois induits, domino sur le commerce, domino, domino……….. Toute grosse boîte qui licencie entraîne inexorablement des quantités de suppression d’emplois. Le pays est au pied du mur, et ca va être autre chose que de faire des bisous et des blagues à deux $ !!!!!!!

    Laissez PSA se débrouiller et régler sa survie en famille.

    Cordialement.

  24. jany dit :

    Carole,

    Quand un médecin est au chevet d’un malade, il traite les symptômes…et dans un deuxième temps il va traiter les raisons de fond.

    Bien sur qu’il est nécessaire de se battre pour que les entreprises puissent continuer a exister, mais dans le même temps, il faut chercher a comprendre le pourquoi nous en sommes arrives la…

    Il est possible de faire des listes, en prendre conscience pour chercher a sortir des impasses, être des pompiers en service…

    Mais gardons en tête qu’un pays comme la France est difficile a gérer avec tous ses corporatismes…Nous avons besoin de l’outil du dialogue pour travailler sur le fond…

    Ne tirons pas trop vite sur le pianiste humaniste…il n’est pas la cause de tous nos maux…

    Bien cordialement,

    jany

  25. Ernest Gransagne dit :

    Les incohérences présidentielles : ce matin interview de Delahousse, excellent journaliste, faisant dire au Président : « Les décisions de PSA sont inacceptables et je ne les accepterai pas ».
    Et à propos de l’Equipe de France des fouteux , concernant les primes inconsidérées versées : « Je n’ai pas à m’immiscer dans les décisions de la Fédération Française de Foot-ball. »

    C’est extraordinaire ! Quel talent ! Nous sommes fier d’un tel engagement !

    Quant à la potiche Claire Chazal, elle n’a pas encore appris manifestement à savoir poser les questions lors d’un « entretien », depuis le temps qu’elle fait ce boulot ? Lamentable.

    Un grand bravo tout de m^eme aux 12 cavaliers de la Garde Républicaine qui ont exécuté une reprise fantastique, sans que l’un deux ne tombe par terre. Faire de telle figures avec des chevaux au petit canter, sur des pavés : pas facile ! Bravo.

  26. jany dit :

    Vous pouvez trouver dans le Wikipedia des idées générales sur l’humanisme.

    Humanisme
    Aller à : Navigation, rechercher
    Page d’aide sur l’homonymie Cet article concerne le courant de pensée général. Pour le mouvement philosophique de la période de la Renaissance européenne, voir Humanisme de la Renaissance. Pour les autres significations, voir Humanisme (homonymie).

    L’humanisme est un courant culturel européen, trouvant ses origines en Italie, principalement autour de Pétrarque, qui s’est développé à la Renaissance. Renouant avec la civilisation gréco-latine, les intellectuels de l’époque manifestent un vif appétit de savoir (philologie notamment). Considérant que l’Homme est en possession de capacités intellectuelles potentiellement illimitées, ils considèrent la quête du savoir et la maîtrise des diverses disciplines comme nécessaires au bon usage de ces facultés. Ils prônent la vulgarisation de tous les savoirs, dont religieux : la parole divine doit être accessible à toute personne, quelles que soient ses origines ou sa langue (traduction de la Bible en langue vernaculaire par Érasme en 1516).

    Ainsi, cet humanisme vise à diffuser plus clairement le patrimoine culturel. L’individu, correctement instruit, reste libre et pleinement responsable de ses actes dans la croyance de son choix. Les notions de liberté ou libre arbitre, de tolérance, d’indépendance, d’ouverture et de curiosité sont, de ce fait, indissociables de la théorie humaniste classique.

    Par extension, on désigne par « humanisme » toute pensée qui met au premier plan de ses préoccupations le développement des qualités essentielles de l’être humain. Une vaste catégorie de philosophies portant sur l’éthique affirme la dignité et la valeur de tous les individus, fondée sur la capacité de déterminer le bien et le mal par le recours à des qualités humaines universelles, en particulier la rationalité1,2. L’humanisme implique un engagement à la recherche de la vérité et de la moralité par l’intermédiaire des moyens humains, en particulier les sciences, en solidarité avec l’humanité. En mettant l’accent sur la capacité d’auto-détermination, l’humanisme rejette la validité des justifications transcendantes de l’époque, alors éloignée des questions phénoménologiques du XXème siècle, jugées comme une dépendance à l’égard du surnaturel et de la croyance, tels certains textes présentés comme d’origine divine, comme les apocryphes. Les humanistes supportent une morale universelle fondée sur la communauté de la condition humaine3. L’humanisme est intégré comme composante dans une variété de systèmes philosophiques plus spécifiques et dans plusieurs écoles de pensée religieuse.
    Sommaire

    1 Humanisme et philosophie
    2 Racines de l’humanisme moderne
    3 Critiques
    4 Symbole
    5 Liste d’humanistes par époque
    6 Notes et références
    7 Annexes
    7.1 Bibliographie
    7.2 Articles connexes
    7.3 Liens externes

    Humanisme et philosophie

    Dans l’acception actuelle, l’humanisme s’inspire de cette définition philosophique. On parle, par exemple, de l’humanisme gouvernemental « militant » de Voltaire, ou du contestataire et engagé Paul Henri Dietrich, baron d’Holbach.

    Depuis Montaigne, l’humanisme, ainsi conçu, a été un des éléments les plus constants de la pensée française.

    Sens courant donné à l’humanisme: L’humanisme pratique ou moral consistait à s’imposer, vis-à-vis de tout être humain, des devoirs et des interdits éthiques : ne pas tuer, ne pas torturer, ne pas opprimer, ne pas asservir, ne pas violer, ne pas voler, ne pas humilier… Fondé sur le respect et la justice, cet humanisme-là revient donc à respecter les droits fondamentaux de l’être-humain. C’est dans ce sens qu’André Comte-Sponville s’exprime : « L’homme n’est pas mort : ni comme espèce, ni comme idée, ni comme idéal. Mais il est mortel ; et c’est une raison de plus pour le défendre ». (Présentations de la philosophie)

    Un courant humaniste en émergence depuis les années 69 est désigné sous l’appellation d’« humanisme environnemental », ou d’« écologie humaniste », développant une philosophie de l’évolution (voir humanisme évolutif).

    « Bien que les formes dominantes d’humanisme soient agnostiques (et typiquement rejettent l’existence du surnaturel), toutes les formes d’humanisme ne sont pas dans ce cas. » Par exemple, le cartésianisme, c’est-à-dire la philosophie de Descartes, non seulement ne nie pas l’existence de Dieu, mais prétend en énoncer la démonstration (Méditations métaphysiques III et V). Dans les pays anglo-saxons, le terme désigne le rejet de croyances basées uniquement sur des dogmes, sur des « révélations » et intuitions, sur la mystique ou ayant recours au surnaturel, sans évidences vérifiables.

    C’est un courant philosophique qui énonce la primauté de l’humain et des lois tout à fait naturelles sur les pré-croyances religieuses et la croyance en un (ou plusieurs) être(s) divin(s) surnaturel(s). On retrouve dans les organisations humanistes des athées, des agnostiques, des libre penseurs, des sceptiques ainsi que des croyants, qui affirment que l’éthique peut et doit exister sans qu’intervienne le fait religieux (justice immanente et Jugement Dernier).

    Le sens contemporain du terme français, qui n’a pas vraiment varié depuis le XVIIIe siècle, est assez voisin de ce sens anglophone. D’autre part, le terme français d’humanisme au XVIIIe siècle a une connotation plus athée que le terme humaniste au XVIe siècle.
    Racines de l’humanisme moderne

    Certains humanistes modernes voient dans l’humanisme de la Renaissance la prise de conscience d’un courant qui a des racines profondes non seulement dans le monde antique de l’Occident mais également en Asie. Confucius semble être l’un des premiers philosophes à exclure formellement le divin dans sa recherche de l’harmonie sociale : sa morale est complètement dépourvue de toute finalité métaphysique. De même, la version originale du bouddhisme (selon le canon de Pali) comprend la notion d’âme mais pas celle de divinités et son but reste l’accomplissement de l’homme.

    Dans l’Antiquité grecque, Protagoras, affirmant que « L’Homme est la mesure de toute chose », illustre le scepticisme antique à l’égard des divinités. Démocrite, avec son explication, de même plus tard qu’Épicure, n’a pas besoin de dieux pour établir son éthique. En 431 av. J.-C., le stratège d’Athènes, Périclès, pour honorer les guerriers athéniens morts au combat lors de la Guerre du Péloponnèse, prononce une oraison funèbre dans laquelle n’est faite aucune mention aux dieux4.
    Critiques

    À la Renaissance, des humanistes ont été liés au développement de la kabbale et à l’ésotérisme, ce qui provoqua des controverses. Marin Mersenne est resté célèbre pour avoir dénoncé une secte philosophique qui réunissait Mirandole, Cornelius Agrippa et Francesco di Giorgio.

    Au XXe siècle, le théologien catholique Henri de Lubac a écrit Le drame de l’humanisme athée : selon lui, l’humanisme athée exalte le libre-arbitre jusqu’à l’excès. Il dit que l’humanisme moderne constitue une forme nouvelle de pélagianisme, c’est-à-dire une religion humaniste privée de grâce[réf. nécessaire].

    Lubac croyait que l’orgueil de l’être humain pour soi était la cause principale de l’athéisme moderne. Il écrivit que la doctrine humaniste athée conduisait immanquablement vers un manque d’humilité et un manque de charité.

    Sur le plan éthique, les valeurs humanistes ont été critiquées par Pierre-André Taguieff comme étant prométhéennes. Selon lui, il déresponsabilise l’être humain et encourage des pratiques douteuses comme l’eugénisme5. Plus généralement, une certaine conception de l’humanisme peut amener à voir l’Homme comme un « Être Suprême » ayant le droit (et même le devoir) de s’approprier la nature et d’en faire une exploitation sans limite.

    À l’échelle mondiale, certains aspects de l’humanisme philosophique, ainsi que la dénomination, ont été repris par le Mouvement Humaniste, fondé en 1969 par l’Argentin Mario Rodriguez Cobos. Les valeurs exprimées insistent sur la solidarité, la non-violence active, la non-discrimination, l’autogestion. En France, ce mouvement, dénommé désormais Parti humaniste, a été cité dans le Rapport parlementaire sur les sectes de décembre 19956.

    Heidegger a critiqué l’humanisme à partir d’un questionnement qui se veut absolument radical dans sa fameuse « lettre sur l’humanisme » adressée à Jean Beaufret en 1946 : pour lui, l’humanisme ne pense pas de manière suffisante l’essence de l’être humain, restant à sa définition comme animale rationale. En réalité, il s’agirait de penser celui-ci dans son rapport à l’Être et par-là sortir de sa détermination métaphysique (celle-ci ayant en fin de compte mené à l’utilitarisme social, etc.).

    L’humanisme a aussi été accusé de promouvoir une vision universaliste de l’Homme reflétant excessivement un système de valeurs propre à la civilisation occidentale, de nature à légitimer l’impérialisme.
    Symbole

    L’homme de Vitruve, le très célèbre dessin de Léonard De Vinci représentant les proportions du corps humain (croquis d’un homme à quatre bras et quatre jambes inscrit dans un cercle et un carré), est le symbole de l’humanisme.
    Liste d’humanistes par époque

    Cet article ou cette section contient une ou plusieurs listes.
    Ces dernières gagneraient à être rédigées sous forme de paragraphes synthétiques.

    1. XIVe siècle
    Pétrarque (1304-1374)
    Boccace (1313-1375)
    Coluccio Salutati (1331-1406)
    Geoffrey Chaucer (Londres vers 1343 – 1400)

    2. XVe siècle
    Poggio Bracciolini (1380-1459)
    Guarino Veronese (1374-1460)
    Leonardo Bruni (1370-1444)
    Jan Van Eyck ( vers 1390 – vers 1441)
    François Philelphe (1398- 1481)
    Nicolas de Cuse (1401-1464)
    Lorenzo Valla (1407-1457)
    Giovanni Pontano (1426-1503)
    Giulio Pomponio Leto (1428-1497)
    Guillaume Fichet (1433- vers 1480 ou 1490)
    Marsile Ficin (1433-1499)
    Léonard de Vinci (1452- 1519)
    Johannes Reuchlin (1455-1522)
    Jean Pic de la Mirandole (1463-1494)
    Leon Baptiste Alberti (1404-1472)

    3. XVIe siècle
    Jacques Lefèvre d’Étaples (v. 1450-1537)
    Érasme (v. 1466-1536)
    Guillaume Budé (1467-1540)
    Machiavel(1469 – 1527)
    Thomas More (1478-1535)
    Georgius Macropédius (1487-1558)
    Guillaume Du Bellay(1491-1543)
    Juan Luis Vivès (1492-1540)
    François Rabelais (1494-1553)
    Étienne Dolet (1509-1546)
    Joachim Du Bellay (1522-1560)
    Louise Labé (1524-1566)
    Pierre de Ronsard (1524-1585)
    Étienne de La Boétie (1530-1563)
    Michel de Montaigne (1533-1592)
    Giordano Bruno (1548-1600)
    Blaise de Vigenère (1523-1596)
    Isaac Casaubon (1559-1614)
    Ambroise Paré (1510-1590)

    4. XVIIe siècle
    Tommaso Campanella (1568-1639)
    Nicolas-Claude Fabri de Peiresc (1580-1637)
    Thomas Hobbes (1588-1679)
    Pierre Gassendi (1592-1655)
    René Descartes (1595-1650)
    Baruch Spinoza (1632-1677)
    Jean Meslier (1664-1729)

    5. XVIIIe siècle
    Giambattista Vico (1668-1744)
    Montesquieu (1689-1755)
    David Hume (1711-1776)
    Paul Henri Dietrich, baron d’Holbach (1723-1789)
    Emmanuel Kant (1724-1804)
    Nicolas de Condorcet (1743-1794)
    Thomas Jefferson (1743-1826)
    Jeremy Bentham (1748-1832)
    Jean-Baptiste-Gaspard d’Ansse de Villoison (1750-1805)
    Gracchus Babeuf (1760-1797)
    Olympe de Gouges (1748-1793)

    6. XIXe siècle
    Victor Hugo (1802-1885)
    Ludwig Feuerbach (1804-1872)
    Alexis de Tocqueville (1805-1859)
    John Stuart Mill (1806-1873)
    Giuseppe Mazzini (1808-1872)
    Pierre-Joseph Proudhon (1809-1865)
    Karl Marx7 (1818-1883)
    Henri Dunant (1828-1910)
    Émile Zola (1840-1902)
    Ludwik Lejzer Zamenhof (1859-1917)

    7. XXe siècle
    Jakob von Uexküll (1864-1944)
    Bertrand Russell (1872-1970)
    Albert Schweitzer (1875-1965)
    Stefan Zweig (1881-1942)
    Mohandas Karamchand Gandhi (1869-1948)
    Antoine de Saint-Exupéry (1900-1944)
    Erich Fromm (1900-1980)
    Théodore Monod (1902-2000)
    René Etiemble (1909-2002)
    Anjezë Gonxhe Bojaxhiu (dite Mère Teresa 1910-1997)
    Henri Grouès (dit l’Abbé Pierre) (1912-2007)
    Albert Camus (1913-1960)
    Gilbert Simondon (1924-1989)
    Albert Jacquard (1925-)
    Pierre Bourdieu (1930- 2002)
    Marc Fumaroli (1932-)
    Jean Bost (1934-1995)
    Jean Ziegler (1934-)
    Mario Rodríguez Cobos (1938-2010)
    Bernard Assiniwi (1935-2000)
    Martin Luther King Jr (1929-1968)
    Richard Stallman (1953-)

    ***J’espère que tous ces hommes qui défendaient les valeurs humanistes ne se sont pas trompés…

    Bien cordialement,

    Jany

  27. Claude dit :

    Cher Jany,

    Vous dites : « Bien sur qu’il est nécessaire de se battre pour que les entreprises puissent continuer à exister, mais dans le même temps, il faut chercher à comprendre le pourquoi nous en sommes arrives la… »

    Les raisons qui font que Peugeot en arrive là n’existent plus. C’était il y a 20 ans que le tournant n’a pas été pris.

    Ce qu’il faut faire c’est regarder ce qu’est le marché aujourd’hui et prendre des mesures d’aujourd’hui pour régler les problèmes de demain. Le passé on s’en fout. Et ce n’est pas quand, après des tergiversations gouvernementales et des expertises dilatoires, ils n’auront plus du tout de marge de manoeuvre qu’ils pourront réagir. Il faut faire vite.

    C’est une manie de faire des inventaires alors que les conditions du passé qui expliquent le passé n’existent plus et ne se reproduiront plus. Un entrepreneur n’est pas un historien mais un prévisionniste.

    Tout le monde sait ce qu’il faut faire pour être une multinationale florissante qui fonctionne au moins pour les 5 ans qui viennent (après, les conditions ne seront plus les mêmes).

    Et ce qui vaut pour PSA vaut pour un ménage, pour la France ou n’importe quel pays.

    Cordialement,
    Claude

  28. Mistral dit :

    Je regrette vivement que mon commentaire expliquant pourquoi je ne reconnais aucune légitimité à Hollande ne soit pas affiché.

    Ainsi il faut faire « inventaire » du sarkozysme mais ne pas critiquer Normal 1er …

    Attention danger …

  29. Mistral dit :

    Jany : « Mais gardons en tête qu’un pays comme la France est difficile a gérer avec tous ses corporatismes… »

    Les corporatisme des uns se font au détriment de l’intérêt général.

    L’idée du président Sarkozy de soumettre à référendum les réformes permettaient d’avancer sur ce sujet.

  30. jany dit :

    *********************

    Cher Claude,

    Il serait bon que les entreprises reconnaissent leurs erreurs car si un tournant aurait pu être réfléchi il y a 20 ans, la réflexion reste et restait possible pour toutes les optimisations de gestion globale.
    La gestion commerciale et la prospective
    La gestion de l’outil de production et de la qualité de l’offre.
    La gestion des profits et de l’investissement.
    La gestion des hommes et du savoir faire
    Le dialogue et la responsabilisation dans les choix de gestion.

    Les choix se font sur le plus ou moins long terme en fonction du poids de l’entreprise ou de ces activités qui obligent d’investir, cela peut être dix ans, 20 ans, cela peut être 5 ans ou moins.

    Nous n’avons pas besoin de refaire le monde…C’est aux entreprises de comprendre comment elles se gèrent .
    Prennent-elles les moyens de leur développement ?

    Il y a eu les États Généraux de l’Industrie…avec tous les partenaires sociaux…
    Qu’en est-il sorti ?

    Le constat aujourd’hui c’est que l’industrie doit se réveiller.

    Bien cordialement,

    jany

    Problème d’envoi, le blog parle de doublon au premier envoi…?

    ***********

  31. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Jany,

    Merci pour ce magnifique billet rappelant les grands humanistes des siècles passés.

    Vous citez Mario Rodríguez Cobos (1938-2010) qui signait ses œuvres sous le pseudonyme de Silo, cela m’a amené à relire une intervention du Docteur Salvatore Puledda que j’avais lue il y a quelques temps avec beaucoup d’intérêts. Vous pourrez la découvrir dans le lien ci-après :

    http://regard-positif.xooit.com/t944-LE-NOUVEL-HUMANISME-PAR-SALVATORE-PULEDDA.htm

    Je ne pense pas que les humanistes soient de simples naïfs, de doux rêveurs, des utopistes dans le mauvais sens du terme, des personnes gentilles, débonnaires comme certains peuvent le penser.

    Vous concluez :
    « ***J’espère que tous ces hommes qui défendaient les valeurs humanistes ne se sont pas trompés… ». Pourquoi se seraient-ils trompés ? Peut-on leur reprocher d’agir inlassablement et vigoureusement sur tous les terrains où l’on porte préjudice à l’être humain !

    Bien amicalement et bonne lecture.

    Jacques

  32. jany dit :

    Cher Jacques,

    Je vous remercie pour le lien que vous nous avez proposé..
    Ce texte rappelle que beaucoup de grands philosophes étaient ou sont humanistes…

    L’humanisme est un chemin de valeurs, un chemin d’éveil…

    Bien sur Jacques, les « humanistes » ne se sont pas trompes…

    Chacun voit le chemin qui se présente comme il l’entend…

    De bonne ou de mauvaise foi…la vie prend la forme que a été choisit* pour elle…

    ***Le choix peut trouver ses raisons dans la frustration, dans l’a priori, dans l’ouverture…

    Continuez cher Jacques a nous faire partager vos sentiments sur la vie…

    Amitiés,

    jany

  33. emmanuel dit :

    FISCALITE – La commission des finances de l’Assemblée a rejeté mercredi un amendement visant à fiscaliser la part de l’indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) non utilisée à des fins professionnelles…

    A l’humanisme des Députés Français dans le bon vieu royaume de France.

  34. jany dit :

    On peut être pauvre et être riche a l’intérieur…
    Par contre la tristesse, il n’y a pas grand chose a faire…
    Même en pinçant, le sourire n’apparaît pas…

    jany

  35. Claude dit :

    Cher Jany,

    Je ne sais pas quelle bêtise j’ai bien pu faire en manipulant. Ma réponse à votre billet se retrouve dans un autre fil de discussion (UMP : pour une éthique de « l’inventaire »).
    Désolé.
    Cordialement,
    Claude

  36. jany dit :

    Body language

    On peut être laid et beau a l’intérieur,
    On peut aussi être beau et laid a l’intérieur…

    La sincérité gomme en partie la laideur…

    jany

  37. Mistral dit :

    Je demande l’exclusion immédiate de Mme Bachelot.

    Le ni FN ni Ps est aussi valable pour le PS

    Mme Bachelot doit etre exclu de l’UMP

    PS : je m’abstiendrai de donner mon opinion sur cette femme. Les insultes ne faisant pas avancer les choses.J’en pense pas moins

  38. Mistral dit :

    Va falloir que j’arret les médias !

    Maintenant normal 1er fait des bisous ou du tir à l’arc

    on a des dizaines de milliers d’entreprises au bord du gouffre, des milliers de salariés qui perdent leur emploi à PSA ou ailleur et Bouffon 1er fait du tri à l’arc

    Mais c’est pas possible !!!!

    Combien de temps devons nous supporter cette imposture ???

  39. Zwartepiet dit :

    Attention de ne pas confondre « Humanisme » avec « Paternalisme »… A cet égard, permettez-moi ce clin d’oeil historique:

    http://www.zonezero.com/editorial/diciembre99/photo2.html

    Il s’agit d’une photo prise dans l’Amérique des années trente –pendant la Grande Dépression. Une file de Noirs faisant la queue vers une soupe populaire… devant une affiche vantant les « mérites » de l’Amérique: There’s no way like the American way [of life]. Traduction: « Rien de tel que le modèle américain. »

  40. Zwartepiet dit :

    Réponse à Mistral re: il y a 5 à 6 millions de musulmans en France qui ont voté à 96 % Hollande.

    Sans le vote musulman, Hollande était battu et même largement, malgré la crise et malgré les médias.

    La question de la légitimité de Hollande se pose clairement.

    Vous me rappelez, cher Mistral, les propos et les arguments propagés par les anti-Dreyfusards lors de la célèbre « Affaire » de 1894 à… aujourd’hui! A la Belle Époque, ils visaient les Juifs, fraîchement conviés au banquet démocratique par une France certes républicaine (de 1870 à 1940) mais traumatisée par la défaite de 1870 contre la Prusse…

    Je me permets de vous retourner votre propre argument: que devrait-on penser de la légitimité d’un Président (de la République) élu SANS le soutien, SANS les voix de l’électorat musulman? Après tout, l’Islam est d’ores et déjà la DEUXIÈME religion de France –derrière le Catholicisme et devant le Judéo-Protestantisme… Enfin, je vous rappelerais qu’il aura fallu attendre l’avènement de Nicolas Sarkozy –à la tête de l’UMP d’abord, à la Présidence de la République ensuite– pour observer une réconciliation des Juifs français avec la Droite… Auparavant, seuls des ralliements individuels (Dassault, Veil,…) venaient démentir une adhésion quasi monolithique de l’électorat juif au Parti Socialiste (et même, Communiste). Et pourtant, oseriez-vous prétendre que François Mitterrand était « illégitime »???

    De grâce, ne versons pas dans le nationalisme étriqué de la France des années 1880 et suivantes… Ne soyons pas à l’arabophobie et à l’islamophobie ce que Charles Maurras, Maurice Barrès, Edouard Drumont, Paul Déroulède, le Marquis de Morès, Jules Guérin, Brunetière, le Général Mercier, du Paty de Clam, le Père Stanislas du Lac, les Assomptionistes, Walsin Esterhazy, le Colonel Henry, etc… furent à l’antisémitisme et à la judéophobie de la Troisième République!

    Zwartepiet.

  41. Carole dit :

    Janyjany dit :

    14 juillet 2012 à 0 h 02 min
    Carole,

    1 Quand un médecin est au chevet d’un malade, il traite les symptômes…et dans un deuxième temps il va traiter les raisons de fond.

    2 Bien sur qu’il est nécessaire de se battre pour que les entreprises puissent continuer a exister, mais dans le même temps, il faut chercher a comprendre le pourquoi nous en sommes arrives la…

    3 Il est possible de faire des listes, en prendre conscience pour chercher a sortir des impasses, être des pompiers en service…

    4 Mais gardons en tête qu’un pays comme la France est difficile a gérer avec tous ses corporatismes…Nous avons besoin de l’outil du dialogue pour travailler sur le fond…

    5 Ne tirons pas trop vite sur le pianiste humaniste…il n’est pas la cause de tous nos maux…

    Bien cordialement,
    ______________________________________________

    1 Et parfois ce médecin ne peut rien faire, c’est trop tard ! Il avait fait un mauvais diagnostic et avec des termes alambiqués s’en sortira par une pirouette. Les derniers de promo existent !

    2 Pourquoi nous en sommes arrivés là ? Non seulement, vous lisez ce blog depuis des années mais, je me demande si parfois vous discutez avec des chefs d’entreprise. Jany, vous êtes en Asie (?), je pense que vous avez d’excellents ex sous les yeux.

    3 Faire des listes ? Hélas, tous connaissent les solutions. Si N Sarkozy avit eu le courage de supprimer les 35h moribondes, il n’aurait pas eu l’utilité de compenser les HS par la défiscalisation qui reposait au final sur le contribuable. La Gauche me s’em…..e pas avec les petites mains et HS, elle supprime sans se poser de questions sur le pauvre type qui était heureux de boucler ses fins de mois. Ceux qui les ont élus doivent être furieux. Mais ce n’est pas de la faute du gouv, c’est la faute au business, aux patrons, à la stratégie, au profit………. Cela ne va pas durer vita eternam, quand les ouvriers vont se rendre compte que l’entreprise est étouffée, brîmée et que c’est eux qui vont payer l’addition, ils vont vite fait réclamer des patrons ! L’effet boomerang ! Quand je dis que la Gauche sert à fabriquer des pauvres !
    Le marché vit avec l’économie réelle, l’ Etat vit avec ses dettes. La réalité fonce plus vite que les penseurs et faiseurs de rêves……….

    4 La France est difficile à gérer à cause des corporatismes, quelle découverte ! Des syndicats inutiles qui représentent 6/7% des salariés !!!!!!! Mais alors, quelle anarque ! Une administration lourde et tentaculaire qui entrave la créativité ! Quel outil de dialogue ? Les syndicats, les maires, Huchon…..comme le fait Montebourg ! Du cinéma !!!!!!!

    5 Je ne tire pas sur l’humanisme, mais je pense qu’il est inapproprié dans la situation actuelle.
    Pourquoi le revendiquer ? Pour se rassurer…………… ???????????

    Cordialement.

    J’aime bien cette phrase de Claude :
    #C’est une manie de faire des inventaires alors que les conditions du passé qui expliquent le passé n’existent plus et ne se reproduiront plus. Un entrepreneur n’est pas un historien mais un prévisionniste. #
    ,

  42. Ernest Gransagne dit :

    REFLEXION : Ne serait-il pas possible demain, de réaliser un courant « girondin » rassemblant des « jacobins » pour un pouvoir « bonapartiste », efficace, compétent, non sectaire, qui pourrait s’appeler le « raffarinisme » ?

    Cela si on compte bien, doit pouvoir dépasser largement, très largement, les 50% des français…

    Je pense même que la France a une chance énorme : elle possède déjà l’homme !

    Vive le FN ROC : Fédération Nouvelle Républicaine d’Occident

    Je suis prêt à adhérer.

    Ernest

  43. jany dit :

    Dans Le point

    Actualité
    Économie
    RSS
    Télécoms : Montebourg veut relocaliser les hotlines

    Le Point.fr – Publié le 18/07/2012 à 11:05
    Selon le ministre, l’opération « coûterait en moyenne » 20 centimes par mois aux abonnés.
    Arnaud Montebourg estime nécessaire de poser au niveau national la question de la relocalisation des centres d’assistance technique.

    ***************
    Ce n’est pas une idée nouvelle, déjà dans les années 2005, NS en avait parle…
    Malheureusement cette idée n’avait pas été suivi dans les faits…

    Bien cordialement,

    jany

  44. jany dit :

    Chere Carole,

    Vous écrivez:
    « Pourquoi nous en sommes arrivés là ? Non seulement, vous lisez ce blog depuis des années mais, je me demande si parfois vous discutez avec des chefs d’entreprise. Jany, vous êtes en Asie (?), je pense que vous avez d’excellents ex sous les yeux. »

    C’est justement parce que je sais le pourquoi que nous en sommes arrives la que je pose la question.
    C’est peut-être ma façon d’écrire qui fait qu’il y a une incompréhension entre nous.
    Autant que vous j’ai des contacts permanents avec des chefs d’entreprises, mais chacun a sa façon de répondre aux questions qui se posent aux travers les challenges de la vie.
    Il n’y a pas une minorité pensante de la Droite Dure et les autres qui ne longent que les murs.

    Peu me connaissent et c’est tant mieux…
    Pour vous répondre sur l’école, de mon cote je ne fais pas de simagrées, je ne demande pas de bourse pour mes proches et j’ai choisit une école libre pour ma fille…
    Je paie et je me responsabilise, je ne rejette pas la faute sur l’administration et sur les autres.

    J’ai une vision très claire de la vie et je ne tourne pas en rond…
    Les amis qui lisent ce que j’écris savent que je suis sincère…

    Vous parlez du médecin qui fait un mauvais diagnostic, cela arrive, c’est aussi arrive a mes proches…c’est la vie…cela ne m’intéresse pas de savoir s’il est premier ou dernier de sa promo…
    Ce n’est pas en montrant du doigt toute la société que vous la changerez.
    C’est en apportant des règles, des méthodes, des formats de gestion que vous diminuerez les risques d’erreurs…

    Vous semblez tout dénigrer, tout rejeter de nos sociétés, sans comprendre que ces sociétés évoluent et se cherchent de nouveaux équilibres…et qu’il est impossible d’un coup de baguette magique de tout changer…
    Il faut un temps pour tout, un temps de d’impuissance, un temps de conflit, un temps de réflexion et de dialogue, un temps de reforme, un temps de mise en œuvre…etc.

    Par contre sur l’humanisme, nous pouvons donner plein d’exemple, l’incompréhension sera toujours la…j’en connais la raison…

    Bien cordialement,

    jany

  45. Mistral dit :

    Merci d’avoir voté pour moi :

    http://www.elysee.fr/president/les-actualites/agenda/2012/agenda-de-m-le-president-de-la-republique-du.13618.html

    Entretien avec Dalil BOUBAKEUR, Recteur de la Mosquée de Paris.

    Moi président de la République laïque je remercierai pour le ramadan les musulmans qui ont voté pour moi

    c’est un scandale

  46. jany dit :

    La grossièreté.

    Nous le voyons de plus en plus la grossièreté s’étaler sans retenue chez les personnes qui ont eu la chance d’avoir accès au savoir.

    jany

  47. Mistral dit :

    http://www.leparisien.fr/flash-actualite-politique/borloo-redoute-que-la-politique-du-gouvernement-n-entraine-une-recession-19-07-2012-2095427.php

    Meme Borloo centriste et qui est tout sauf un imbécile dit ce que je pense : les socialistes nous emmènent dans le mur.

    On va laisser continuer cette escroquerie démocratique combien de temps ?

    HOLLANDE DEMISSION !

  48. Mistral dit :

    http://www.youtube.com/watch?v=AlEyR8lJ5aA&feature=plcp

    Pour ceux qui doutent encore ….

  49. François dit :

    Comme dirait Mistral:
     » Les panneaux solaires seraient intéressant si le gouvernement actuel faisait marche arrière sur les mesures de notre ancien président (je ne me rappelle plus son nom… !?)  »

    Au fait j’aime bien cette maxime des Tontons Flingueurs:
     » Cette manie qu’ont certains blogueurs irascibles de vouloir faire des phrases en permanence  »
    On se détend, c’est l’été !

  50. Mistral dit :

     » mais il est Libre et Responsable’ libre à condition d’être politiquement correct.

    Les élites sont coupé du peuple. Nicolas Sarkozy l’a compris.

  51. Carole dit :

    Cher Jany,

    Chacun écrit avec ses « élements de language ». Il est vrai que sans intonation et visuel, l’interpétation peut prêter à confusion.
    ______________________
    #Vous semblez tout dénigrer, tout rejeter de nos sociétés, sans comprendre que ces sociétés évoluent et se cherchent de nouveaux équilibres…et qu’il est impossible d’un coup de baguette magique de tout changer…
    Il faut un temps pour tout, un temps de d’impuissance, un temps de conflit, un temps de réflexion et de dialogue, un temps de reforme, un temps de mise en œuvre…etc.#
    ______________________
    Comme je ne suis jamais dans le politiquement correcte, je vais vous répondre.
    - Je ne dénigre pas je constate. Je parle en mon nom, mais je peux vous dire que nous sommes nombreux dans ce cas.
    -Rejet de nos sociétés. ????????? Pas rejet, vous me lisez depuis longtemps. Colère de la mélasse et du mensonge dans laquelle la France est embourbée. Comment voulez-vous qu’une sté avance avec 70 codes différents/llisibles et des milliers de lois/législatif/réglementation qui viennent pourrir la vie de tout créateur/entrepreneur. Et je ne parle pas de l’indisgestion impôts et taxes pour faire survivre un social qui n’est que le paravent d’un maintien au calme.
    On en fait quoi du punch économique ?
    - Vous trouvez que la Sté évolue, moi je la vois regresser ! Jamais, jamais je n’avais jamais vu en France une telle chasse aux riches. Jamais je n’avais vu un gouvernement traîner dans la boue un groupe industriel comme PSA, sans retenue et objectivité.
    - Vous trouvez que la Sté se cherche de nouveaux équilibres ! On est pas branchés sur le même canal.
    - Il faut du temps pour tout, dites vous. Mais le temps c’est de l’argent. Au vu de ce que l’Etat pique allègrement sans se préoccuper du retour de bâton, c’est certain qu’avec cette vision, il y en a qui passeront leur temps à pêcher et à jardiner. On m’a toujours appris : ne jamais reporter au lendemain ce que tu peux faire le jour même, vite et surtout bien !
    - Coup de baguette magique : je ne crois pas aux contes pour enfant. Par contre, ce que je crois, c’est que N Sarkozy pouvait, avec l’énergie dont il disposait, remettre ce vieux pays sur les rails. Il n’a pas ou pu faire ce pourquoi il avait été élu. Je vais pas refaire la liste.

    ____________________________
    #Ce n’est pas en montrant du doigt toute la société que vous la changerez.
    C’est en apportant des règles, des méthodes, des formats de gestion que vous diminuerez les risques d’erreurs…#
    ______________________________
    Jany, on m’a également appris que c’était incorrect de montrer du doigt. Il est préférable d’utiliser les mots.
    Risques d’erreurs : c’est en faisant des erreurs que l’on apprend. Quant aux règles/méthodes/formats de gestion, n’en avons nous pas suffisament pour constater que c’est un frein non seulement à la liberté, mais aussi à la compétivité. Et je distingue bien naturellement Privé/Public, mais cela vous l’aviez deviné.
    Je ne prétends pas changer la Sté, mais je trouve navrant de constater le dynamisme en hémisphère sud et l’attente de rien dans l’hémisphère nord (je parle de la France).
    Je vois autour de moi des personnes qui vont quitter le pays. J’entends aussi beaucoup de parents dirent à leurs enfants : n’attend rien de la France, étudie et file…………. Jany, leurs enfants étudient dans le Privé, ne doivent rien à l’Etat.
    On se détend dit Francois, c’est l’été, pas partout ! C’est l’hiver sur certains endroits de la planete, mais c’est bouillonant de business !

    Cordialement.

    PS : ne prenez pas la mouche inutilement, laissez là aux pêcheurs de grenouilles.
    Saviez-vous qu’en Amérique du Nord, les médecins, tous les 3 ans, faisaient une remise à niveau de leurs connaissances ? Si non…… Eject……

  52. Carole dit :

    Mistral,

    Votre vidéo, ca c’est de la com !

  53. michel43 dit :

    BORLOO;est loin d’etre un imbécile?
    exemple;ses maisons a 100 000 euros peut étre?
    SARKOZY nous a mener a la faillite;600 milliards d »emprunt en QUATRE ans et BORLOO fut MUET?
    HOLLANDE va faire pareil;;
    des incompétent notoire;
    AUCUNE entreprise priver;voudrais c »est gens la?

  54. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Mistral,

    Vous soulignez une remarque de Monsieur Borloo, vous vous attendiez à autre chose de sa part ! Il a toujours été honnête et a toujours dit ce qui ne marchait pas ou ne pouvait pas marcher même quand il était encore au Gouvernement.

    Au lieu de toujours crier à « l’escroquerie démocratique » que vous devrez encore supporter quelques temps, il faudrait peut-être admettre les raisons de pourquoi nous en sommes arrivés là.

    Ne relevez pas seulement les articles qui vous intéressent…

    http://fressoz.blog.lemonde.fr/2012/07/19/bruno-le-maire-lhomme-de-droite-qui-met-les-pieds-dans-le-plat/
    « vraie défaite », une défaite « qui vient de loin », une défaite «aux causes profondes »

    Bien amicalement

    Jacques

  55. Claude dit :

    Cher Michel43,

    Oui 500 milliards c’est beaucoup.

    Mais pourquoi n’avez vous pas refusé votre part de protection sociale non financée par le fait, principalement, de la crise ? Pourquoi avoir accepté que votre chômage partiel soit indemnisé aussi richement ? Allez-vous rembourser la prime à la casse dont vous avez bénéficié ? Et, en même temps votre bonus carbone ?

    Les français comme vous qui reprochent 500 milliards de déficit en 5 ans oublient que ce sont eux qui se les sont goinfrés.

    Bien sûr, je suppose que pour éviter de participer à la gabegie de Hollande, vous allez refuser vos allocations, rendre à l’état l’aide que vous recevez pour votre jardinier et votre femme de ménage et surtout payer la TVA plein pot sur le ravalement de votre maison, acquitter vos stationnements payant, payer sans sourcilier vos contraventions pour excès de vitesse et travailler 42 heures pour le prix de 35 afin d’accroitre la compétitivité de nos industries.

    Tout ça, parce que vous avez remarqué qu’un pays dont tous les citoyens sont parfaitement civiques et raisonnables, qui travaillent suffisamment pour produire autant qu’ils consomment et un peu plus pour payer la dette puis, la dette payée, pour constituer quelques réserves pour affronter la prochaine crise, n’a généralement pas trop de soucis budgétaires à se faire.

    Mais je suis d’accord avec vous, de nos jours, être aussi parfait soi même qu’on l’exige des autres est de plus en plus difficile.

    Cordialement,
    Claude

  56. Mistral dit :

    Cher Jacques,

    J’aime beaucoup Bruno Le Maire mais je ne partage pas son point de vue sur ce sujet.

    Je crois qu’un fossé s’est creusé entre le peuple et ses élites. Je crois que le président Sarkozy l’avait compris. Je crois que les partis politiques que nous connaissons ne veulent plus dire grand chose.

    Je crois qu’aller vers le FN est une erreur, l’espoir n’est pas de ce coté.

    Je suis sur que Hollande ne finira pas son mandat et je maintiens qu’il n’a aucune légitimité.

    Ce qui compte aujourd’hui ce n’est pas Copé Le maire Fillon ou je ne sais qui.

    Ce qui compte c’est la France et les français.

    Crise économique, crise de l’immigration, crise de l’intégration des musulmans, crise de la délinquance, crise de l’Europe : quelles réponses ?

    Mais pour apporter des réponses, il faut d’abord accepter de reconnaître les problèmes.

    Le sujet est l’humanisme. Parlons de l’humain. Les gens qui subissent des addictions, drogue alcoolisme etc commencent à guérir quand ils reconnaissent leurs addictions

    De la manière on réglera les problèmes quand on commencera à en parler.

    Ca qu’a fait le président Sarkozy et qui a conduit sa perte : même le président élu ne peut pas parler des sujets qui déplaisent à la police de la pensée unique. Révélateur !!!!

    Parler des fonctionnaires qui coûtent cher et sont trop nombreux

    Parler des musulmans qui refusent l’intégration, et veulent nous imposer l’Islam

    Parler des élus qui ne donnent pas l’exemple etc etc etc

    Essayer d’émettre une opinion sur le ramadan en commentaire dans les articles des médias : censuré.

    C’est marrant d’ailleurs il n’y en a pas beaucoup des commentaires …

    « C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une petite minorité. Sinon, la France ne serait plus la France. Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne.«

    Censuré. Pourtant c’est Charles De Gaulle qui l’a dit …

    En ce qui me concerne, je me considère toujours de centre droit, mais je rentre en résistance.

    http://www.resistancerepublicaine.eu/

    Amicalement

  57. Mistral dit :

    Autre exemple de la police de la pensée unique

    http://www.lavie.fr/actualite/93-des-musulmans-ont-vote-pour-francois-hollande-07-05-2012-27212_3.php

    « Les musulmans réclamaient le changement, et ils l’ont eu. Selon une étude du corps électoral menée par OpinionWay et Fiducial le 6 mai pour Le Figaro sur 10 000 votants, 93% des pratiquants ont glissé un bulletin « François Hollande » dans leur enveloppe. Seuls 7% d’entre eux ont voté pour Nicolas Sarkozy. »

    On parle d’un sondage sur 10 000 votants !

    Ca devient :

    http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20120720.AFP3443/les-francais-de-confession-musulmane-majoritairement-a-gauche-selon-l-ifop.html

    86% pour François Hollande au second, selon une étude IFOP diffusée vendredi sur « le vote des musulmans à l’élection présidentielle » à partir d’un échantillon de 680 personnes.

    On passe à 86 %. Bientôt 55 % …

    Parce que ce vote communautaire commence à poser des problèmes à pas mal de gens.

    Il montre que les musulmans ne votent pas en tant que français mais ne tant que musulman : ils ne sont donc pas intégrés.

    il montre que sans ce vote Hollande était largement, je dis bien largement battu !

    Il montre que le PS pour accéder au pouvoir a vendu une part de la France et de la République à un communauté qui veut imposer sa religion sur l’espace public. Les différentes prise de position récentes le prouve

    Et la ca devient grave.Très grave.

    Il faut RESISTER.

    Je ne laisserai pas à mes enfants une France abîmée meurtrie voir plus de France du tout sans rien faire

    RESISTER.

  58. jany dit :

    cher Jacques,

    Vous avez raison, mais comme vous savez il sera difficile pour une certaine Droite de prendre conscience de « cette défaite qui vient de loin ».

    Nous le voyons sur ce CarnetJPR, il y a beaucoup de critique mais peu de propositions et s’il y a une proposition, elle devient l’objet de plaisanterie ou de commentaires abusifs.

    Le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin, notre hôte sur le CarnetJPR, a toujours eu un discours rassembleur et d’approche du dialogue…

    La Droite aurait du s’ouvrir et être plus compréhensive a ses différents courants.

    Quand nous lisons certains commentaires, j’ai plutôt l’impression de retrouver « le poujadisme »

    ***Pierre Poujade est un homme politique et leader syndical français, né le 1er décembre 1920 à Saint-Céré (Lot) et mort le 27 août 2003 à La Bastide-l’Évêque (Aveyron). Il a donné son nom au poujadisme, mouvement qui réclame la défense des commerçants et artisans et condamne l’inefficacité du parlementarisme tel qu’il était pratiqué dans la IVe République. Le poujadisme peut surtout se définir comme une rébellion sectorielle érigée en vision du monde puisant dans le répertoire de la révolte contre les « gros », le fisc, les notables et le rejet des intellectuels au nom du « bon sens », des « petites gens ».

    Ou la Droite bourgeoise des notables…celle qui invite le cure le Dimanche et qui dans le même temps critiques tous les abus de la société sans penser a leurs propres abus…

    Cette Droite qui sait tout, qui respire pour les autres, qui pense pour les autres et qui choisit pour les autres…

    Malheureusement, NS est reste trop a l’écoute de ces gens la, il a oublie l’autre France…
    « Ce n’était pas sa chose » disait-il.
    Pourtant les sondages auraient du le prévenir…

    Il était possible de tenir un discours de vérité aux français tout en ayant une politique de vérité…
    Un lien de respect et de confiance aurait pu trouver sa place dans le discours public pour appeler a l’éveil de notre nation…
    « Ce n’était pas sa chose »………………

    Alors les francais sont alles voir ailleurs, certains ont continue a croire dans la Droite, d’autres ont change de rive…pour voir ailleurs…

    Amitiés,

    jany

  59. michel43 dit :

    claude
    en tant que petit chef d »entreprise,mon épouse et moi?
    on a le DROIT que de payer
    que le gouvernement soit de droite ou de gauche
    de plus nous n »avons pas droit au chomage;;notre protection social;est financer pars nous méme;tout comme notre retraite,
    l »entreprise ;la notre;est notre seul bien;
    nous les 85% des petites entreprises;on toujours été la vache a lait des politiciens de tout bords;
    la droite national;a fait plus de 6.5 millions de voix;
    c »est que le peuple en a marre de c »est incompétent qui depuis plus de 30 ans on amené le pays a la faillite
    désormais,le nouveau FN est incontournable;que cela fasse plaisir ou NON
    sinon;la droite molle;ne pourra ;revenir au pouvoir
    le plus dur;est a venir,2013;;il se pourrais bien ;que se sois le troupes de Mélenchon qui l »occupe;
    vider les poches du peuple,n »est pas la solution
    on va vers des moments difficile;Charles Martel,arrêta les arabes a Poitiers;qui va ARR2TER le QUATAR qui ;grace a SARKOZY;envahie ;notre pays?
    nous allons forcément résister;mais je doute que les politiciens se rende compte des dangers réel de l »invasion des musulmans sur l »Europe; eux qui vivent dans leurs bulles;

  60. Mistral dit :

    Bon j’avais pas tout lu ….

    http://lci.tf1.fr/politique/ump-raffarin-prefere-cope-a-fillon-qui-n-a-pas-le-profil-7423088.html

    « Le mérite de l’exécutif ces premières semaines, c’est d’apporter un certain apaisement dont la société française avait besoin »

    J’ai l’air apaisé ???? Et je suis le seul ?? Mais on se fout du monde !!!

    Et ce Montebourg qui insulte la famille Peugeot c’est de l’apaisement

    Et Taubira qui remet les voyou en liberté ca apaise les quartier peut etre et les autres ?

    Et ce PM repris de justice ????

    Et ce Fabius qui va s’humilier en Algérie ?

    Et ce mariage homosexuel ou l’euthanasie dont les catholique ne veulent pas ??

    Ca commence à bien faire.

    Hollande a été élu sur une escroquerie. Il est illégitime.La seule chose qu’il a à faire c’est de démissionner. Je n’appliquerai AUCUNE LOI ISSU de ce gouvernement. AUCUNE.

    Et ceux qui à l’UMP ont des idées de gauche n’ont qu’à partir et prendre leur carte au PS

    C’est plus du ras le bol, c’est une vrai colère.

  61. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Jany, Cher Mistral,

    Cher Jany, je ne sais pas si j’ai raison mais j’essaie d’être pertinent dans mon raisonnement en étant le plus objectif possible dans mes analyses en ne recherchant pas à privilégier mes propres intérêts. Je ne suis pas un « rêveur » mais je réfléchis beaucoup en essayant de peser toujours le bien et le mal, les avantages et les inconvénients, le respect et l’impertinence, la justice et l’égalité et leurs contraires, etc., pour aider au mieux notre Pays, ses territoires et ses habitants, pour mieux vivre ensemble dans notre grande diversité. Le temps de la réflexion (approfondie) c’est peut-être ce qui manque à certains de nos dirigeants et elle est parfois lourde de conséquences.

    Et si je le fais sur le carnet de Monsieur Raffarin, c’est parce que je pense qu’il me ressemble, nous sommes convergents de par de nombreuses convictions et qu’unis nous pouvons parvenir à notre but. Personnellement je ne suis rien politiquement, lui a les compétences, l’expérience et sa notoriété qui peuvent nous aider. C’est ainsi que nous pouvons nous battre mon cher Mistral pour aider notre France que nous aimons tant, en suivant un homme qui partage nos idées mais sans doute pas en suivant aveuglément la doctrine trop souvent monolithique d’un parti, surtout quand ce parti est le rassemblement de multiples sensibilités dont certaines sont mises sous l’éteignoir parce que pas suffisamment représentatives (la loi du plus fort). Il faut laisser vivre l’UMP dans sa diversité, chaque courant, chaque membre a sa place.

    Je n’en rajouterai pas davantage, mais ceux qui me connaissent bien vous diront que c’est dans la logique de ma personnalité. Pour rester dans ce domaine, j’ajouterai toutefois que j’ai un goût tout particulier pour la vérité et que je déteste l’hypocrisie, le mensonge et la mauvaise foi qui habitent souvent ceux qui sont trop intéressés.

    Pour le reste, comme tout un chacun, j’ai des qualités mais également des défauts et je vous prie de bien vouloir m’excuser d’avoir dévoilé certains traits de mon caractère.

    Bien amicalement

    Jacques

  62. Mistral dit :

    Jacques,

    Vous n’avez pas à vous excuser d’être vous même. Votre opinion a autant de valeur que la mienne ou que celle d’un ou d’une autre.

    Vous dites  » Il faut laisser vivre l’UMP dans sa diversité, chaque courant, chaque membre a sa place. »

    Et bien je suis curieux de savoir ce que pense le militant de base ou l’électeur de droite de base de ce qui se passe en ce moment.Je rappelle quand même par exemple qu’une majorité de militant de l’UMP veut une alliance avec le FN. A quand un vote ?

    Sauf que sur ce blog j’ai exprimé hier ma « diversité » en exprimant ma colère vis à vis de la rencontre Hollande Chirac. Mon commentaire n’y avait pas sa place.Il n’y est pas….Pas de diversité.

    Jany

    Vous dites « la droite aurait du s’ouvrir ». Nicolas Sarkozy l’a fait. Il a même poussé l’ouverture à gauche. Que vouliez vous de plus ? Des postes ?

    Vous parlez de poujadisme.Aller vous auriez pu même parler d’extrême droite tant que l’on y est.

    C’est d’actualité depuis trente ans. Dès que l’on aborde un sujet « sensible », on vous interdit d’exprimer la moindre opinion en vous cataloguant de fasciste ou de poujadiste.

    Le fascisme c’est la privation de liberté, y compris la liberté d’expression.

    Je vais juste vous rappeler par exemple que michel43 par exemple doit justifier tous ses frais professionnels contrairement à ces députés de la « République exemplaire » et du « changement c’est maintenant » qui prennent plus de 6000 euros par mois SANS AUCUN JUSTIFICATIFS et non imposable bien sur.

    Quand j’écris que les élites sont coupé du peuple, ceci est un exemple parmi d’autre.

    Carole Ernest je partage à 100 % vos opinions. Il y a aussi de la colère chez Carole, plus mesuré que la mienne mais de la colère quand même.

    Jacques je terminerai en vous citant mon voisin jeune retraité de l’armée qui m’a dit qu’il s’était engagé en étant prêt à mourir pour la patrie mais que aujourd’hui il ne le referai pas vu ce que la France est devenu.

  63. Vidal dit :

    L humanisme, repère comme une forme de pensé politique?
    Oui J.P Raffarin a fait gagne quelques points à ce repère. Pour moi l humanisme est un terme qui se détermine beaucoup plus par l acte que par la pensée. L humanisme est conditionné, entre autre, par la générosité, qui elle aussi est conditionne par l acte. Des idées généreuses ne représentent rien, et l’on s aperçoit souvent que les personnes qui en parlent le plus en sont dénué totalement.
    Remettre l homme au coeur du développement des sociétés humaine sur une terre défini, cette pensée s appellerait plus tôt quelque chose comme: » humanisation » (moderne) par exemple.
    Il est plus aisé de rassembler avec les idées(humanisation) pour tenter de Federer par la suite avec les actes(humanisme).

  64. michel43 dit :

    et QUI soutiens COPE RAFFARIN?Alors;cesser de vous chamailler;
    on s »n fiche de vos querelle de gamins
    l »heure est grave,le pays est en faillite et on va vider vos poches
    redescendez sur terre SVP

  65. Mederic L. Pascal dit :

    « Ce qui nous fait souffrir avec tant d’impatience la douleur, c’est de n »e’tre pas accoutume’s de prendre notre principal contentement en l »a’me, de nous attendre point assez ‘a elle, qui est seule et souveraine ma’i’tresse de notre condition et conduite. Le corps n’a, sauf le plus et le moins, qu’un train et qu’un pli. Elle est variable en toute sorte de formes, et range ‘a soi et ‘a son e’tat, quel qu’il soit, les sentiments du corps et tous les accidents. Pourtant, la faut-il e’tudier et enque’rir, et e’veiller en elle ses ressorts tout puissant. Il n’y a raison, ni prescription, ni force, qui puisse contre son inclination et son choix. »

    Michel de Montaigne, Les Essais Livre Ier, Ch. XIV. Editions Gallimard.

  66. Caroline dit :

    On peut être humaniste et pragmatique !

    Généreux et ouvert aux autres, mais voir que l’intégration a des ratés, voire est en panne dans certains territoires perdus de la République.
    Généreux mais conscient que l’on n’a pas de quoi loger des centaines de milliers de nouveaux venus dans notre pays, et que nous n’avons pas de travail pour eux tous, d’autant que 27% d’immigrés en situation régulières sont au chômage. Et qu’il faut donc restreindre drastiquement les flux migratoires, voire les stopper un temps, sauf pour les réfugiés politiques, afin de pourvoir intégrés avec plus d’humanité les étrangers déjà présents sur notre sol.
    D’autant que l’on demande beaucoup d’efforts aux Français, que notre dette gonfle et que nous ne pouvons aggraver nos dépenses sociales.

    Humaniste, oui, mais conscient de l’islamisation de la France. Et refuser les dérives et revendications communautaristes. Étiquetage halal, pas de prière de rue, refus de la charia et interdiction de prêches la prônant… etc. etc.

    Voir notre identité nationale se diluer et vouloir la renforcer. Vouloir un choix volontaire de la nationalité et un engagement clair des nouveaux venus aux les valeurs de notre République laïque.

    Généreux mais vouloir lutter contre les fraudes.

    Etc. etc.

  67. Ernest Gransagne dit :

    Une affaire de « ficelles » et de « corde à nœuds » : Monsieur le Ministre croyait enfin avoir le pouvoir !
    Monsieur le Ministre veut mettre l’industrie française sous sa coupe.
    Monsieur le Ministre -pense- pour ceux qui produisent et qui exportent.
    Monsieur le Ministre parle beaucoup.
    Monsieur le Ministre « faut qu’on y’a qu’à », un point c’est tout.

    Mais Monsieur le Ministre a juste oublier qu’il ne tire pas les ficelles, il est accroché au mauvais
    bout : celui de la marionnette !

    Monsieur le Ministre quand « la bavasse » l’emporte sur le bon sens, celui de respecter son rôle, on risque de ne pas dépasser la période d’essais du CDD pour lequel on vient d’être engagé.

    Maintenant Monsieur le Ministre se tait. (On l’a fait taire)

    Quand on est privé de parole au boulot et « pulvarisé au dodo », la vie n’est pas marrante.

    Et enfin quand on veut prétendre faire du « Redressement productif » mieux vaut ne pas être un « éjaculateur précoce ».

    Allé Monte & Bourg, les étoiles du pouvoir s’éteignent aussi !

    Ernest

  68. jany dit :

    Mistral,

    Revenez dans le contexte de la phrase…
    L’UMP aurait du s’ouvrir ou être plus compréhensive avec ses courants…Je ne parle pas de l’ouverture a la Gauche…

    Si des gens traditionnellement de Droite ont vote ailleurs c’est qu’ils ont du avoir des raisons…

    Si la Droite veut revenir au pouvoir, il va falloir qu’elle trouve une certaine reconnaissance dans l’opinion, a tirer sur tout ce qui bouge comme vous le faite, elle risque de rester longtemps dans l’opposition.

    Si le vote des français (issues de l’immigration) n’est pas pris au sérieux, ces mêmes votants continueront a préférer la Gauche en laissant la Droite dans l’opposition.

    Que l’on veuille ou pas, les partis de Droite doivent trouver une voie pour mieux être entendu par le peuple dans sa diversité.

    Travailler a être reconnu par le peuple ne veut pas dire qu’il faille tout accepter…
    Il y a deux façons d’être, taper continuellement le poing sur la table ou essayer de provoquer le dialogue.
    Les « poujadistes » tapent du poing, font des listes de ce qui ne va pas, sans rien changer…

    Qu’ils aillent jusqu’au bout de leur critique et qu’ils descendent dans la rue !

    Cordialement,

    jany

  69. jany dit :

    Lu dans Le Figaro

    Taxe à 75 % : des sociétés délocalisent déjà leurs cadres

    Mots clés : Cac 40, Taxe à 75 %, Exil fiscal, Impôts, Paris, Londres
    Par Ivan Letessier Mis à jour le 23/07/2012 à 14:26 | publié le 22/07/2012 à 20:10 Réactions (974)
    Afin d’échapper à la taxe à 75 %, de nombreux cadres de sociétés françaises s’exilent à Londres.

    Ils installent à l’étranger quelques fonctions clés et préparent des baisses de rémunération pour ceux qui restent en France. La taxe aura un effet négatif sur les recettes fiscales.

    «J’avais recruté trois cadres américains à Paris. Ils sont partis, confie le PDG d’un groupe industriel du CAC 40. Ils exercent les mêmes fonctions, mais sont basés ailleurs.» Leurs impôts rempliront désormais les caisses d’autres États, leurs dépenses personnelles feront fleurir les économies d’autres pays. Seule consolation, leur travail profitera toujours à l’expansion internationale d’un fleuron de l’industrie française.

    La taxation à 75% des revenus supérieurs à un million d’euros n’est pas encore votée, mais elle fait déjà des ravages. Elle fait fuir dirigeants et cadres supérieurs, même ceux qui sont encore loin de gagner une telle somme. «Après des semaines de négociations, un manager de retour d’expatriation a annulé au dernier moment la signature d’un contrat de location pour un grand appartement de prestige, raconte un agent immobilier parisien. Son employeur a choisi de l’installer à Londres.»

    David Cameron, le premier ministre anglais, n’a pas besoin de «dérouler le tapis rouge aux entreprises françaises», comme il l’a proposé en juin. La capitale leur sert déjà de refuge. C’est à Londres qu’un groupe tricolore vient d’installer un manager français, débauché aux États-Unis dans une société d’ascenseurs, mais qui refusait de rentrer dans l’Hexagone. Du coup, une partie de son équipe, jusqu’ici basée en France, va devoir traverser la Manche pour le rejoindre. La liste d’attente au lycée Charles de Gaulle à Londres «a augmenté de plus de 700 demandes après le 6 mai», confie un diplomate.

    Même les groupes les plus prestigieux doivent se plier aux conditions de leurs recrues. Hedi Slimane, le nouveau directeur artistique de Saint Laurent, conservera ainsi sa résidence principale à Los Angeles, où il vit depuis 2007. Il sera entouré d’une petite équipe afin de plancher sur les futures collections de la maison, même si le studio de création reste à Paris.

    «Vous ne trouverez plus aucun cadre étranger qui accepte de venir à Paris, assure le patron d’un groupe de luxe concurrent. Cette mesure va freiner l’attractivité de la place de Paris.» Une analyse partagée par un homologue de l’industrie: «Faire venir un cadre de haut niveau et le baser en France, c’est devenu mission impossible.»

    Certains dirigeants allemands, espagnols, italiens ou suisses, qui occupent de hauts postes au sein de groupes français, pourraient être tentés d’exercer leurs fonctions en étant basé hors de France. Après tout, dans les affaires, un «président normal» passe son temps à voyager.
    Décalage des bonus

    Pour les managers de groupes français en poste dans l’Hexagone, la taxe à 75% est en effet vécue comme une injustice et déstabilise l’ensemble du management. La foudre fiscale ne s’abattra que sur les dirigeants domiciliés en France, et pas sur leurs collègues à l’étranger, qu’ils côtoient au comité de direction. Plus grave, la taxe à 75 % déstabilise même ceux qui ne sont pas concernés. «J’observe des inquiétudes dans mon entourage, ce sont avant tout mes collaborateurs qui m’interrogent sur leur déménagement à l’étranger, confie le patron d’un fleuron de l’industrie française aux résultats florissants, qui n’a nullement l’intention de partir. Je ne sais pas comment je vais faire.»

    Dans certaines entreprises habituées à promouvoir les meilleurs au plus haut niveau, les ambitieux poussent à la délocalisation. «J’ai une pression de certains cadres dirigeants pour partir à l’étranger», confie le patron d’un groupe réalisant plus des trois quarts de son chiffre d’affaires hors de France.

    Chez BNP Paribas, plusieurs responsables de la salle de marché ont demandé leur mutation à Londres à leur employeur, qui l’a refusée sans être certain de les retenir.

    Avant de prendre des décisions radicales, les dirigeants attendent de connaître les modalités de la taxe, et s’accrochent à des déclarations de ministres et de conseillers de l’Élysée, qui promettent une mesure temporaire. Autre espoir, partagé par une partie de l’exécutif: la taxe pourrait être retoquée par le Conseil constitutionnel, qui devrait prendre une décision sur le sujet fin décembre. Mais si les sages valident la taxe, elle s’appliquera sur les revenus perçus en 2012.

    Pour en limiter l’impact immédiat pour les salariés concernés, les directions des ressources humaines pourraient décaler le versement des bonus, qui seraient bloqués, le temps de laisser passer l’orage fiscal. À condition que la mesure ne soit pas éternelle…
    Limiter les rémunérations à un million d’euros

    Les grands groupes sont par ailleurs prêts à adapter pour 2013 les rémunérations de leurs principaux dirigeants qui resteraient basés en France. «Ce qui est sûr, c’est qu’on ne fera pas de cadeau à l’État, confie un membre de comité exécutif d’un des principaux groupes français, qui a calculé que, s’il coûte 3,5 millions d’euros par an à son employeur, il ne lui reste plus, après le paiement des charges patronales et sociales, puis le règlement de ses impôts, que 750 000 euros. Si la loi passe, on sera payé un million d’euros, et pas plus.»

    Un avis partagé par certains gestionnaires d’actifs anglo-saxons présents au capital de grands groupes français. Leurs représentants ont ainsi prévenu des mandataires sociaux qu’ils refuseraient d’accepter toute rémunération supérieure à un million d’euros lors des prochaines assemblées générales. Une véritable incitation à la délocalisation.

  70. jany dit :

    Lu dans Le Figaro

    Taxe à 75 % : des sociétés délocalisent déjà leurs cadres

    Mots clés : Cac 40, Taxe à 75 %, Exil fiscal, Impôts, Paris, Londres
    Par Ivan Letessier Mis à jour le 23/07/2012 à 14:26 | publié le 22/07/2012 à 20:10 Réactions (974)
    Afin d’échapper à la taxe à 75 %, de nombreux cadres de sociétés françaises s’exilent à Londres.

    Ils installent à l’étranger quelques fonctions clés et préparent des baisses de rémunération pour ceux qui restent en France. La taxe aura un effet négatif sur les recettes fiscales.

    «J’avais recruté trois cadres américains à Paris. Ils sont partis, confie le PDG d’un groupe industriel du CAC 40. Ils exercent les mêmes fonctions, mais sont basés ailleurs.» Leurs impôts rempliront désormais les caisses d’autres États, leurs dépenses personnelles feront fleurir les économies d’autres pays. Seule consolation, leur travail profitera toujours à l’expansion internationale d’un fleuron de l’industrie française.

    La taxation à 75% des revenus supérieurs à un million d’euros n’est pas encore votée, mais elle fait déjà des ravages. Elle fait fuir dirigeants et cadres supérieurs, même ceux qui sont encore loin de gagner une telle somme. «Après des semaines de négociations, un manager de retour d’expatriation a annulé au dernier moment la signature d’un contrat de location pour un grand appartement de prestige, raconte un agent immobilier parisien. Son employeur a choisi de l’installer à Londres.»

    David Cameron, le premier ministre anglais, n’a pas besoin de «dérouler le tapis rouge aux entreprises françaises», comme il l’a proposé en juin. La capitale leur sert déjà de refuge. C’est à Londres qu’un groupe tricolore vient d’installer un manager français, débauché aux États-Unis dans une société d’ascenseurs, mais qui refusait de rentrer dans l’Hexagone. Du coup, une partie de son équipe, jusqu’ici basée en France, va devoir traverser la Manche pour le rejoindre. La liste d’attente au lycée Charles de Gaulle à Londres «a augmenté de plus de 700 demandes après le 6 mai», confie un diplomate.

    Même les groupes les plus prestigieux doivent se plier aux conditions de leurs recrues. Hedi Slimane, le nouveau directeur artistique de Saint Laurent, conservera ainsi sa résidence principale à Los Angeles, où il vit depuis 2007. Il sera entouré d’une petite équipe afin de plancher sur les futures collections de la maison, même si le studio de création reste à Paris.

    «Vous ne trouverez plus aucun cadre étranger qui accepte de venir à Paris, assure le patron d’un groupe de luxe concurrent. Cette mesure va freiner l’attractivité de la place de Paris.» Une analyse partagée par un homologue de l’industrie: «Faire venir un cadre de haut niveau et le baser en France, c’est devenu mission impossible.»

    Certains dirigeants allemands, espagnols, italiens ou suisses, qui occupent de hauts postes au sein de groupes français, pourraient être tentés d’exercer leurs fonctions en étant basé hors de France. Après tout, dans les affaires, un «président normal» passe son temps à voyager.
    Décalage des bonus

    Pour les managers de groupes français en poste dans l’Hexagone, la taxe à 75% est en effet vécue comme une injustice et déstabilise l’ensemble du management. La foudre fiscale ne s’abattra que sur les dirigeants domiciliés en France, et pas sur leurs collègues à l’étranger, qu’ils côtoient au comité de direction. Plus grave, la taxe à 75 % déstabilise même ceux qui ne sont pas concernés. «J’observe des inquiétudes dans mon entourage, ce sont avant tout mes collaborateurs qui m’interrogent sur leur déménagement à l’étranger, confie le patron d’un fleuron de l’industrie française aux résultats florissants, qui n’a nullement l’intention de partir. Je ne sais pas comment je vais faire.»

    Dans certaines entreprises habituées à promouvoir les meilleurs au plus haut niveau, les ambitieux poussent à la délocalisation. «J’ai une pression de certains cadres dirigeants pour partir à l’étranger», confie le patron d’un groupe réalisant plus des trois quarts de son chiffre d’affaires hors de France.

    Chez BNP Paribas, plusieurs responsables de la salle de marché ont demandé leur mutation à Londres à leur employeur, qui l’a refusée sans être certain de les retenir.

    Avant de prendre des décisions radicales, les dirigeants attendent de connaître les modalités de la taxe, et s’accrochent à des déclarations de ministres et de conseillers de l’Élysée, qui promettent une mesure temporaire. Autre espoir, partagé par une partie de l’exécutif: la taxe pourrait être retoquée par le Conseil constitutionnel, qui devrait prendre une décision sur le sujet fin décembre. Mais si les sages valident la taxe, elle s’appliquera sur les revenus perçus en 2012.

    Pour en limiter l’impact immédiat pour les salariés concernés, les directions des ressources humaines pourraient décaler le versement des bonus, qui seraient bloqués, le temps de laisser passer l’orage fiscal. À condition que la mesure ne soit pas éternelle…
    Limiter les rémunérations à un million d’euros

    Les grands groupes sont par ailleurs prêts à adapter pour 2013 les rémunérations de leurs principaux dirigeants qui resteraient basés en France. «Ce qui est sûr, c’est qu’on ne fera pas de cadeau à l’État, confie un membre de comité exécutif d’un des principaux groupes français, qui a calculé que, s’il coûte 3,5 millions d’euros par an à son employeur, il ne lui reste plus, après le paiement des charges patronales et sociales, puis le règlement de ses impôts, que 750 000 euros. Si la loi passe, on sera payé un million d’euros, et pas plus.»

    Un avis partagé par certains gestionnaires d’actifs anglo-saxons présents au capital de grands groupes français. Leurs représentants ont ainsi prévenu des mandataires sociaux qu’ils refuseraient d’accepter toute rémunération supérieure à un million d’euros lors des prochaines assemblées générales. Une véritable incitation à la délocalisation.

    ********

  71. Vidal dit :

    Pragmatique… Oui, mais le danger de cette approche, c est de prendre l habitude de ne plus prendre suffisamment de recul, et il n y a pas de vision honnête sans vision global.

  72. Caroline dit :

    Je partage la colère de Mistral !

  73. Carole dit :

    Bonjour monsieur Raffarin,
    Bonjour à tous,

    En vrac :

    Pas mal cette candidature :
    http://www.atlantico.fr/decryptage/presidence-ump-philippe-herlin-petit-candidat-ronald-reagan-francais-426317.html
    Il va y avoir du monde au portillon dirait-on !!!!!!!!

    Hollande /Chirac/Chevenement/Guaino/Vel’d’hiv :
    Hollande rend visite à son ami Chirac au chateau ! La famille Chirac vote à Gauche ! Chirac voulait voter pour Hollande…………… quel méli-mélo ! Puis commémoration. Pauvre Bernadette, elle doit se sentir bien seule……………
    Ils en pensent quoi les chiraquiens ?
    Ce qu’a oublié Hollande, c’est que la France était divisée. Il en fait quoi ce Monsieur de CEUX qui désobéissaient au régime de Vichy ? CEUX qui ont sauvé des vies dans l’anonymat le plus complet ? Quel raccourci !!!!!!
    La police, la SNCF ……. étaient aux ordres de l’ Etat de Vichy, les francais non ! Mais combien de policiers se sont « arrangés » pour sauver des vies ?
    http://www.lepoint.fr/politique/hollande-commemore-la-rafle-du-vel-d-hiv-22-07-2012-1487991_20.php
    Il devait condamner le gouvernement francais de Vichy, pas la France !

    Hotlines :
    Le gouv part en guerre contre la délocalisation de l’emploi.
    Sur 260 000 emplois, seul 40 000 sont hors frontière ! Coût du rapatriement de ces 40 000 emplois = 1 milliard d’euros. Qui va payer ? Encore le pauvre andouille de contribuable !!!!!!! Rien que du cinéma ! En plus lña hotline franchement, pas indispensable !

    Ramadan :
    En ouvrant ma boîte à âneries, je découvre la montagne d’infos sur le Ramadan. Sidérée !!!!!!!

    NKM : Slogan #La France Droite#. Quel conseiller en com lui a sussuré ce slogan farfelu ?

    FMI :
    http://www.latribune.fr/actualites/economie/20120722trib000710265/le-fmi-aurait-cache-des-informations-sur-la-crise-financiere.html

    Députés : Oui ils doivent justfier leurs dépenses en toute transparence ! C’est de l’argent public !
    Faire les lois pour autrui, mais quand on est concerné, il y a blocage ! C’est pas beau toussi-toussa !

    Et pendant ce temps, l’Espagne coule, la Grece, n’en parlons pas, elle est coulée, l’U:E nous vend du MES et autre bricolage, l’emploi s’effondre, la cupidité fiscale c’est maintenant, Bisou 1er fait du tourisme, l’UMP se cherche, la bourse plonge, les hôpitaux sont dégradés, les investisseurs n’ont plus confiance du tout, du tout……….. dramatique !!!!!!!!

    Cordialement.

  74. Carole dit :

    Ah, j’ai oublié Borloo :

    22 milliards de budget, mais 43 milliards de dépensés. Mais comme il a vu le sourire des mamans, c’est formidable ! Il faut se pincer pour être certain que ce n’est pas un mauvais rêve !

  75. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Mistral,

    La déclaration de votre voisin ne me surprend pas, et je ne doute pas de sa sincérité quand il affirme qu’il s’était engagé en étant prêt à mourir pour la Patrie, c’est la flamme qui nous animait : servir notre Pays. Elle corrobore parfaitement ce que je disais il y a quelques temps quant au « malaise dans nos armées » en citant également l’un de mes petits voisins toujours en activité avec un CDD qui disait « que les militaires étaient considérés comme des consommables ». Votre voisin est tout simplement, comme tous les autres, en manque de reconnaissances et cela ne date pas du 6 mai 2012, pour information les demandes d’admission à la retraite doivent être déposées au plus tard 5 mois avant la date de départ souhaitée.

    Dernièrement, j’ai rencontré un officier-marinier qui sert actuellement comme instructeur au Centre d’Instruction Naval de Saint-Mandrier, je l’avais vu arriver sur l’un de mes derniers embarquements, il était alors matelot radiotélégraphiste. Je lui ai demandé son profil de carrière, il a dans l’ensemble bien évolué et j’en suis très heureux pour lui, mais quand je lui ai demandé si son actuelle fonction lui plaisait, il m’a répondu, « la fonction me plaît beaucoup, j’aime le contact et les élèves sont réceptifs et assidus mais il a ajouté le plus difficile c’est le discours que l’on doit leur faire pour les motiver qui ne me plaît pas beaucoup… ». Il a développé sa réponse en me disant : « quand vous avez 35 jeunes recrues qui arrivent motivés pour servir leur patrie et que vous leur dites que seulement la moitié pourra servir jusqu’au mieux 10 ans et que seulement la moitié de cette moitié pourra faire carrière, le son de cloche n’est plus le même et il sera encore différent quand ce jeune aura goûté à son premier embarquement avec plus de 200 jours annuels de mer avec tous les sacrifices que cela demande ! » Il a ajouté : « La vie embarquée, vous connaissez ! Mais à l’époque, on vous donnait les moyens et des perspectives de carrière ! Maintenant c’est toujours plus avec toujours de moins en moins de moyens et des perspectives de carrière très limitées alors que l’on veut une armée professionnelle. Vous ne trouverez pas étonnant qu’alors qu’il y a une crise inégalable du chômage, nos Armées soient obligées de faire de la pub pour recruter ! ».

    Et tout cela est dû en grande partie au non-respect du budget alloué à nos Armées qui depuis de nombreuses années, hormis les années de Monsieur Raffarin à Matignon qui lui avait vu le mal et y avait remédié, sert de « variable d’ajustement ». Ce fût ainsi durant la gouvernance socialiste de Monsieur Jospin comme ce fût le cas durant le quinquennat du Président Sarkozy. Alors bien sûr que les temps sont difficiles et qu’ils faillent faire des efforts et que chacun doit y participer mais faisons attention à ce que l’on fait et ne détruisons surtout pas ce qui marche notamment quand c’est utile pour notre Pays et que cela peut également lui apporter beaucoup.

    J’ai vu sur son carnet que Monsieur Raffarin avait « retweeté » les messages de ses amis sénateurs parlant de « semaine sportive ou semaine chaude » au Sénat pour l’examen du collectif budgétaire. J’espère que grand nombre de sénateurs de tous bords auront lu le dernier rapport de la commission de Défense du Sénat et qu’ils sauront faire preuve de sagesse en tenant compte de la conclusion de cette commission « Il ne faut plus que le budget de la Défense serve de variable d’ajustement »…

    Bien amicalement

    Jacques

  76. Ernest Gransagne dit :

    Quelle chance nous avons : notre euro arrive à la parité originale, subrepticement, sans bruit, les médias qui criaient au charron dés qu’il perdait 1 centime, quand il était près de 1,50 $ pour 1 €, ne disent plus rien quand aujourd’hui il arrive à 1,20 $.
    Pendant ce temps, le Président normal fait le brancardier Place de la Concorde, tir à l’arc dans le Bois de Vincennes, virevolte à Brest l’après-midi du 14 juillet, reçoit les footballeurs, organise une rencontre des chefs cuistots à l’Élysée…
    Pendant ce temps, la Syrie est dans le chaos, la Grèce est à l’agonie, l’Allemagne commence à inquiéter les financeurs, et la France est muette, absente, tout va bien, c’est l’été….
    Le célibataire vit sa vie, cool Raoul, c’est un tango.
    Christine Lagarde ? Que devient-elle ? La aussi, on n’en entend plus parler…
    Ernest

  77. Carole dit :

    Ernest,

    Nos posts se sont croisés (diffusion des posts trop lente), mais au final c’est igual.

    Petite news dont nos journaleux ne parlent pas :
    Allemagne (la micheline de l?europe), Luxembourg………… perspective négative. Mais ce qu’ils ne disent pas c’est l’avertissement de Moody’s à la France pour la fin du 3e trimestre (voir sur leur site).
    Ils ne disent pas non plus que l’agence Egan Jones conseillent aux investisseurs, la prudence avec la zone euro. Comme je le comprends ! Cette petite agence qui ne fait pas trop de bruit nous avait déjà dégradés mi-juin à BBB+ !!!!!!!!!!

    Amitiés.

  78. jany dit :

    La candidature de Francois Fillon…

    Monsieur le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin,

    J’ai pu lire dans la presse vos sentiments et je suis tout a fait en accord avec votre raisonnement…

    Monsieur François Fillon a certainement une très bonne image dans l’opinion des francais…

    Ma mère dit qu’il a « une bonne bouille »…

    Monsieur Francois Filllon est « secret » vous avez trouvé le mot juste pour traduire un trait de caractère qui pourrait rendre difficile la reconstruction du rassemblement de tous les courants au sein de l’UMP.
    Ce terme a une traduction plus profonde…
    Ce cote « secret » peut lui permettre de réussir comme aussi de tout perdre…

    Par contre Monsieur Jean-Francois Cope, plus effacé dans l’opinion, pourrait permettre a la Droite de retrouver une ligne de conduite pour les prochains rendez-vous avec les électeurs.

    Monsieur Francois Fillon peut par contre se préparer (en programme, en image) pour la prochaine présidentielle, il en a les capacités et la stature.

    Ces deux personnages sont complémentaires, il doivent apprendre a parcourir le chemin politique ensemble pour mieux gagner ensemble.

    Le chemin est encore long, il peut y avoir de nouvelles valeurs qui se présentent et qui trouvent un écho favorable dans l’opinion.

    Aujourd’hui la carte doit être celle de l’apaisement et de l’entente cordiale.

    Bien cordialement,

    jany

  79. Mistral dit :

    Jany

    « Si la Droite veut revenir au pouvoir, il va falloir qu’elle trouve une certaine reconnaissance dans l’opinion, a tirer sur tout ce qui bouge comme vous le faite, elle risque de rester longtemps dans l’opposition. »

    Je vous répondrai que prendre le pouvoir pour le pouvoir en prenant les gens pour des cons a ses limites.

    Nous n’avons plus le luxe d’avoir des politiciens qui nous brossent dans le sens du poil en campagne électoral en permanence comme normal 1er le fait en ce moment.

    Nous avons besoin d’un(e) capitaine qui nous dise la vérité sur l’Etat du pays et prenne les décisions courageuse.

    Nous l’avons. Il s’appelle Nicolas Sarkozy. La médiocrité actuel au pouvoir me fait le regretter chaque jour d’avantage.

    L’histoire doit nous éclairer.

    Normal 1er fait la restauration comme Louis XVIII après Napoléon. Qui se souviens de ce roi ?

    De Gaulle avait violemment critiqué les chefs militaires en 1936. Lui aussi « tirer sur tout ce qui bouge ». Avait il tort ?

    Daladier a capitulé à Munich. La suite on la connait.

    Enfin cher Jany, ceux « qui bouge » dans ce pays ce sont ni les fonctionnaires, ni les assistés, ni les immigrés. Ceux « qui bouge » ont voté Nicolas Sarkozy.

    Descendre dans la rue ?

    Amicalement.

  80. jany dit :

    Un homme politique peut être brillant, mais il n’est pas certain qu’il trouve la reconnaissance chez les électeurs.
    C’est a chacun de trouver et de comprendre ses limites…de prendre le recul nécessaire pour devenir un bon lieutenant..pour la cause…

    Bien cordialement,

    jany

  81. jany dit :

    En France, nous avons vu arriver les polonais (les polacs), les italiens (les ritals), les portuguais (les portos)…tous ont réussi a s’intégrer apres une petite période de reconnaissance.

    jany

  82. jany dit :

    En France, nous avons vu arriver les polonais (les polacs), les italiens (les ritals), les portuguais (les portos)…tous ont réussi a s’intégrer apres une petite période de reconnaissance…

    jany

  83. Dominique M dit :

    M. MONTEBOURG et les Socialistes n’ont pas compris que l’urgence n’est ni l’idéologie ni de prendre plus d’argent aux « riches ».
    L’urgence extrême et devant toutes les urgences , c’est de redonner confiance aux entrepreneurs petits et moyens pour qu’ils aient l’audace de créer des emplois. Donc de créer un climat serein et propice à engager des projets pour l’avenir. Seuls ces petits et moyens entrepreneurs peuvent créer des emplois marchands en grand nombre. Les grands groupes ne peuvent que contracter leurs effectifs en France pour rapprocher leurs activités des marchés porteurs et en croissance. Si le climat est là, alors le chômage baissera et il y aura du mieux pour tous. Aujourd’hui, M.Hollande et son gouvernement font le contraire et les entrepreneurs gèlent leurs projets en attendant de voir plus clair.
    C’est la raison pour laquelle le chômage va augmenter et la France poursuivre sa glissade vers le déclin.
    Il n’y a pourtant pas de fatalité.

  84. Frédéric dit :

    Votre démarche de fonder et développer un Humanisme de droite est infiniment respectable et doit être soutenue. L’enfermement idéologique est un réflexe trop souvent partagé à gauche comme à droite et conduit à des prises de position (et de décision) excessives et contraires aux intérêts de la France. Notre société est complexe et tâcher d’en résoudre les maux ne peut passer par des remèdes simplistes ou démagogiques. L’humanisme, c’est faire confiance en l’homme, en ses capacités de s’épanouir professionnellement et personnellement. La politique, à mon sens, doit permettre à chacun de progresser dans la vie, selon ses aptitudes et ses aspirations et de se sentir bien parmi ses semblables. C’est une formidable leçon d’espérance pour tous.

  85. Ernest Gransagne dit :

    Formica la sage, à Cigalon ler, roi fainéant du troisième millénaire : « Que faisiez-vous aux temps chauds ? Vous dormiez rue Cauchy ? Vous virevoltiez de çi de là ? Vous preniez la France pour une Marie ouche toi là, qui s’offre et qui se tait ? Vous preniez en fait le reste du monde pour un ramassis d’inccapables n’arrivant pas à votre cheville de mégalo prétentieux et inopérant ?

    Eh bien get-up maintenant : l’heure de gloire est arrivée !

    Un sang impur va jaillir de la raison. »

    Attention quand on déplait à ceux qui vous soutiennnent, le réveil est risqué.

    Ernest

  86. Sylviane VALENTE / de GREGORIO dit :

    Monsieur le Premier Ministre, Cher Jean-Pierre, Bonjour,

    Bonjour à Tous nos Amis et Amies du Carnet de J. P. – R.,

    Cher Jany, il est exact que la France – terre d,accueil – Pays des Droits de l,Homme
    l,Eldorado pour les pays ou sevissait le chomage, la misere d,avant et apres guerre
    a permis a nombre de candidats a l,immigration afin qu,ils puissent nourrir leurs enfants,
    de ,,TRAVAILLER,, tres souvent, presque toujours : DUR ……..

    Mais, ces Polacs, ces Ritals, ces Portos, sans oublier, les Espagnols qui ont fui lorsqu.ils
    l.ont pu, le Regime Franquiste, sont entres en masse dans ce pays ,,des Lumieres,, ont
    beaucoup souffert.

    D.abord pour avoir quitter leur Famille, leur Pays, leurs coutumes,
    debarquant dans un pays dont ils ignoraient quasimment tous, toutes, la langue,
    pas meme quelques mots,
    n,ont eu de cesse de ,,se fondre dans la masse,, de tout faire afin de ne pas ,,se faire remarquer,,

    Leurs seuls souhaits, leurs uniques objectifs :

    travailler, travailler encore, ,,TOUJOURS PLUS  »SIC …. » afin que leur Famille puisse vivre honorablement, que leurs enfants puissent poursuivre des etudes qui leur permettraient d,acceder
    a des emplois ,,differents,, de ceux qu,ils occupaient eux-memes : femmes de menage, macons…..

    Leur But, leur Reve, qu,ils deviennent ,,des Bons Francais,, d,adoption, sans renier leur pays
    d,origine, mais pour eux, la plus grande majorite d,entre eux,
    leur choix, leur volonte, leur bonheur :

    acquerir la Nationalite Francaise.

    C,etait un Honneur de devenir Francais, Francaise : une maniere de remercier la France
    de les avoir accueillis, de leur avoir permis d,echapper a la misere et d,avoir offert

    UN BEL AVENIR a leurs enfants.

    Cela, c,est l,image d,Epinal, mais cela n,a pas ete facile, loin de la, c,etait un combat de
    chaque jour, pour les Adultes, comme pour leurs enfants : l,integration pour cette Generation
    n,a pas ete ,,Un Long Fleuve Tranquille,, : doux euphemisme …..

    Mais, ces difficultes, cette souffrance endurees pour ces expatries – ees, c,etait le prix a payer pour etre integre, integree au Peuple Francais, le prix d,une Vie Meilleure.

    Merci LA FRANCE, Merci aux Francais et aux Francaises de nous avoir accueillis – es -

    Bien Amicalement à Vous Jany, Chers Amis et Cheres Amies du Carnet de J. P. – R.

    Toujours Bien Fidelement à Vous, Monsieur le Premier Ministre Humaniste et Cher Jean-Pierre.

    Sylviane nee Silvana.

  87. jany dit :

    Chère Sylviane,

    Bonjour,

    C’est vrai j’oubliais les espagnols (les espingouins) qui avaient su être très apprécié en France.

    L’expatriation n’est jamais une vie facile, mais il y a toujours une récompense au delà du combat quotidien.

    En 1968, j’ai suivi une famille qui avait décidé de retourner en Espagne en s’installant a Madrid, une ville magnifique.

    Je garde de beaux souvenirs de cette époque madrilène.

    Bien amicalement,

    jany

  88. michel43 dit :

    c’était TOUS des catholiques?

  89. Zwartepiet dit :

    Pierre Vassiliu, chanteur humaniste:

    http://www.youtube.com/watch?v=mawSB9TTfpw

Laisser un commentaire