Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

8 commentaires

  1. Ernest Gransagne dit :

    FORUM DE SEOUL

    Et quand on sait que nous avons Mont&Bourg pour défendre cela, on ne peut qu’eˆtre sans voix.

    Comment nos gouvernants fonctionnaires peuvent-ils comprendre le mot « delivery » eux qui ne comprendront jamais ce qu’est le mot « travail ».

    Ernest

  2. Zwartepiet dit :

    Re: …petit pays elle classe son économie aux premiers rangs mondiaux, peuple colonisé il a réussi son indépendance…

    Démographiquement, La Corée du Sud n’est pas si petite que ça: 50 millions d’habitants!

    Il y a encore une cinquantaine d’années, le PIB de la Corée du Sud ne dépassait pas celui du Ghana. However, in the 20-year period from 1953 to 1973, the U.S. provided $6 billion in loans and assistance to South Korea that revitalized its economy.

    Extrait de:
    http://www.usglc.org/2011/10/06/the-south-korea-story-from-war-torn-state-to-strong-american-partner/

    Re: la Pédagogie. Pour expliquer aux peuples que la crise, ce n’est pas les autres…

    Je me permets de rappeler ma « définition » de la crise:

    http://www.carnetjpr.com/2012/04/18/francois-hollande-3-fautes-lourdes/#comment-18643

    Re: la Crédibilité. C’est la condition de l’influence. La percée depuis 2ans d’Angela Merkel en Asie est, à elle-seule, démonstrative…

    La Chancelière Angela Merkel doit ses « lauriers chinois » aux entreprises allemandes qui l’ont précédée dans l’Empire du Milieu en y investissant dès les années 1980!! Volkswagen, par exemple, implanta sa première chaîne d’assemblage en Chine en 1984(*).

    Le succès des entreprises allemandes en Chine –par rapport aux entreprises françaises– s’explique simplement par le positionnement de celles-ci dans la division du travail mondiale: la machine-outil, la mécanique de précision, l’(opto)électronique, les spécialités chimiques, etc. Autant de secteurs industriels à forte valeur ajoutée et difficilement « contrefaçonnables »…

    N’est-il pas malsain, pour les Français, de compter sur l’Elysée et Matignon pour relancer la croissance économique?! Est-ce que la France subit un régime collectiviste? Les outils de production, les industries françaises sont-elles toutes nationalisées et placées sous la tutelle d’un Plan Quinquennal? Sont-ce des Kommissars du Comité Central qui décident de tout et planifient la production industrielle française? Trois fois non! Tous les jours, l’économie française évolue en fonction de dizaines de milliers de décisions individuelles, de choix stratégiques –bons ou mauvais– opérés, en toute indépendance du pouvoir politique, par des milliers de « décideurs » économiques: patrons, cadres, actionnaires et banquiers. Cela s’appelle le « libéralisme économique » et c’est encore, que je sache, le régime en vigueur en France.

    Si les décideurs économiques français accumulent les mauvaises décisions, les mauvais paris (technologiques, commerciaux,…), les mauvais produits alors… toutes les gesticulations des énarques de Bercy n’y changeront rien et le vaisseau France poursuivra sa dérive… Les Français sont-ils d’incorrigibles tire-au-flanc par rapport aux « stakhanovistes » chinois? Je répondrais par cette petite anecdote: la semaine dernière, c’était « jours fériés » en Chine… eh bien, sachez que les bourses chinoises (Shanghai, Shenzen) furent fermées TOUTE la semaine, c’est-à-dire 9 jours consécutifs (en comptant les weekends). Et cela faisait donc 9 jours de congés pour les traders chinois opérant sur les marchés domestiques…

    La fixation des dirigeants français sur le coût du travail (en France), lequel serait prohibitif par rapport à celui des principaux concurrents étrangers, découle malheureusement de la relégation de l’économie française d’une économie hi-tech ou de haute valeur ajoutée (y compris dans les services) vers une économie low-tech et de services à faible valeur ajoutée. Lorsqu’une part sans cesse croissante de la population active quitte l’industrie pour basculer dans les services à faible valeur ajoutée, alors, oui, les salaires doivent suivre…. vers le bas! Dans une économie française réduite aux soins aux personnes âgées, à l’encadrement des jeunes de banlieues, au gardiennage des bureaux et des supermarchés, à la livraison de courier/colis express, au nettoyage de bureaux, aux centres d’appels et, bientôt, aux cireurs de chaussures et autres burger flippers, eh bien oui, les salaires seront toujours trop hauts et les intérimaires trop grassement payés!

    En revanche, ce qui fait le succès de l’industrie allemande, ce n’est pas la maigreur de ses salaires: les ouvriers de l’industrie allemande figurent parmi l’élite ouvrière la mieux payée au monde(**) mais cela, ils le doivent à la justesse et à la compétence des décideurs économiques allemands qui ont pris les bonnes options industrielles…

    Cordialement,
    Zwartepiet.

    (*) http://en.wikipedia.org/wiki/Volkswagen_Group_China

    (**) ALLEMAGNE: Une prime de 7.500 euros pour tous les employés du Groupe Volkswagen

    Par headlineauto | 12 mars 2012

    Volkswagen Group employees will get a EUR7,500 bonus this year after the carmaker booked record 2011 profits.

    At the group’s annual press conference, chairman Martin Winterkorn was questioned about the size of the employees’ bonus, and his own 90% pay rise, when shareholders have only seen an increase of around 33% in their dividends.

    The question was answered by chief financial officer Hans Dieter Potsch: « For shareholders it is not only dividends that count but corporate success and the corresponding increase in share price. I don’t think they have any cause for complaint. »

    http://www.just-auto.com/news/eur7500_id121134.aspx

  3. jany dit :

    Monsieur le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin,

    Je pense que tous ces colloques, forums, lieux d’échanges, sont importants pour mieux percevoir les challenges d’aujourd’hui.

    Vous écrivez si justement suite a l’intervention du Président de la banque mondiale, Jim Yong Kim
    « Il est « curieux » qu’on ne puisse traduire exactement ce mot en français ! »

    Cette dimension du message des intervenants vous ne la trouverez que lors du colloque et c’est a vous Monsieur le Premier Ministre, d’en comprendre le sens, d’en approuver ou d’en modifier la nature et d’être le relais de cette synthèse.

    Participer a ce type de forum est une chance, individuelle et collective, elle permet l’éveil des consciences…

    Vous êtes intervenu sur « le leadership dans la crise »
    la Pédagogie.
    la Réforme.
    la Crédibilité.
    les Alliances.
    ***Il y a un secteur qui ne semble pas être présenté, c’est celui des projets, de la confiance, la dimension du message aux administres, aux partenaires…
    Une société se dépasse si elle participe au rayonnement, au dialogue, a la vision…
    Exemple:un discours qui emporte les foules.

    Continuez Monsieur le Premier Ministre a être une des voix de la France dans le Monde.
    Un Monde qui s’éveille aux valeurs humanistes et de progrès.

    Veuillez agréer Monsieur le Premier Ministre, l’expression de ma haute considération,

    jany

  4. jany dit :

    La femme

    La femme vieillit plus vite quand elle passe des bas de soie aux bas de laines.

    jany

  5. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Monsieur le Premier Ministre,

    Je partage tout à fait votre analyse sur la Corée et notamment tout ce que vous avez développé dans l’interview que vous avez accordée à l’agence de presse Yonhap. La Corée est aujourd’hui un pays développé malgré quelques problèmes sociaux importants qu’elle devra régler, mais c’est le problème de nombreux pays où se côtoient richesse et pauvreté, notamment dans les pays émergents. Cependant nous ne pouvons pas lui retirer certains mérites, ce pays a su jouer sur de nombreux tableaux et a su également tirer profit de richesses inexploitées par d’autres pays comme l’économie et industrie maritime qui est florissante en Corée comme le souligne notre Ami Jany.

    Une récente note de synthèse de l’Institut Supérieur d’Economie Maritime (ISEMAR) de Mai 2012 (*) titrait « La Corée, la réussite d’une émergence économique et maritime – La Corée du Sud s’est hissée depuis vingt ans dans le cercle étroit des nations qui dominent l’économie maritime. Cette position éminente est le produit de son extraordinaire développement économique que symbolisent bien des groupes industriels. L’activité maritime de la Corée est d’abord en relation avec les besoins d’un territoire dépourvu de matières premières devenu un grand fournisseur international de biens manufacturés. La performance coréenne reste marquée par la compétition face aux autres pays d’Extrême-Orient, qu’il s’agisse des productions technologiques qui remplissent les conteneurs, des voitures vers les marchés matures ou émergents, des navires, des services maritimes ou des ports ». C’est un modèle de réussite, bien soutenue en partie par et grâce à l’Etat Coréen qui semble savoir investir à bon escient dont devrait s’inspirer de nombreux pays qui possèdent de grandes façades maritimes. Nous ne sommes pas mal lotis de ce côté-là (second rang mondial de zone économique exclusive éparpillée dans tout le monde), sachons en profiter dans leur développement en préservant nos intérêts sinon d’autres pays s’y installeront.
    Attention, de nombreux territoires marins attirent des convoitises, on peut s’en apercevoir avec certaines îles de Mer de Chine qui se disputent actuellement Chine et Japon, dans un plus lointain passé ce fût le cas avec les Malouines, La France n’est pas à l’abri notamment pour les Iles Eparses en Océan Indien, en Antarctique, en Atlantique Nord, etc.… Dernièrement (semaine dernière), stupeur à Nouméa, deux frégates australiennes étaient en escale à Chaleix en arborant conjointement les pavillons français et kanak, nos amis australiens poseraient-ils déjà des jalons en vue d’éventuels référendums en Nouvelle-Calédonie relatifs à l’indépendance de l’île.
    Il y a également d’autres territoires marins à préserver, notamment les hauts-lieux de pêche. Le 1er octobre en France s’est ouverte la campagne de pêche de la coquille Saint-Jacques, elle est réglementée pour nos pêcheurs avec des quotas, est-il normal de voir des pêcheurs britanniques pêcher toute l’année sur les côtes normandes, ratissant tout ce qu’il trouve aux yeux de nos pêcheurs impuissants qui ne peuvent que constater que leur travail et leur gagne-pain partent sous d’autres cieux et que l’on retrouve sur les étales de nos poissonniers. Il y a bien d’autres exemples… Je me souviens, déjà en décembre 1974, alors que je servais sur l’aviso-escorteur « Victor Schoelcher », nous avions arraisonné des bateaux de pêche coréens qui pêchaient frauduleusement et sans scrupule des langoustes dans nos eaux territoriales des Kerguelen, ce fût pour nous un véritable « gueuleton » mais une perte pour l’économie française. C’était également le cas pour la morue aux abords de Saint-Pierre et Miquelon quand nous assurions la surveillance des campagnes de pêche. Plus prés de chez nous, dans le Golfe de Gascogne ou en Méditerranée pour d’autres produits issus de la mer.

    Sachons préserver nos intérêts et les défendre, soit par diplomatie en applications de certaines règles et lois ou par opérations de dissuasion, mais pour se faire il faut parfois des moyens en faisant des investissements à bon escient. Dans certains domaines, des investissements ne sont pas des dépenses.

    Amitié

    Jacques

    (*) http://www.isemar.asso.fr/fr/pdf/note-de-synthese-isemar-145.pdf

  6. Zwartepiet dit :

    Un cas pratique illustrant la stratégie « high-tech » des entreprises allemandes en Chine: les Trains À Grande Vitesse (TGV):

    Development of German Maglev Transportation

    In 1922, Hermann Kemper put forward the principle of magnetic levitation levitation and received a patent for magnetic levitation technology-the first patent of the kind in the world in 1934.

    The Germans’ researches of maglev transportation in the real sense began in 1968. Before then, no systematic research had been carried out because the level of technical and technological conditions remained rather low which limited its development to a large extent.

    From 1968 on, Germany was in urgent need of developing new high speed transportation systems due to environment and energy problems.

    [...]

    Prior to December, 1991, the Deutsche Bundesbahn in cooperation with renowned universities set up an expert team under the leadership of DBA. The expert team, having made a comprehensive inspection and appraisal of the highspeed Maglev Transrapid, came to the conclusion that “the technology had been fally mature for application”. Thus Transrapid became the world’s first superspeed maglev system with technical readiness for application.

    In 1993, Vehicle TR 07 attained a new max speed record of 450km/h at TVE.

    May 9/June 14, 1996 the Federal Parliament passed the “Transrapid Requirement Law”.

    In April, 1997, Germany decided to build 292km-long Transrapid route Berlin Hamburg. It had been planned to start the construction in the second half of the yaer 1998 and to be put into commercial operation in 2005. TR 08 vehicle had been developed specially for use in that line. The vehicle was tested at TVE in October 1999. However, the construction plan had to be cancelled in February, 2000 because new forecast indicated that the construction of the new route might encounter the risk of suffering lossesl

    Sino German Construction of Maglev line in Cooperation

    In June, 2000, the city of Shanghai and Transrapid International agreed to jointly carry out a feasibility study on highspeed Transrapid demonstration line in China. In December, China decided to build a highspeed transrapid demonstration line in Shanghai from Metro Longyang Road station to Pudong International Airport. The construction began in March 2001.

    On December 31, 2002, the Shanghai Maglev Line, after more than two years of designing, construction and commissioning by the experts of China and Germany, eventually came into view in the world. The Chinese Prime Minister Zhu Rongji and German Chancellor Gerhard Schroeder were among the first guests in her maiden trip. On board the world’s sole commercially-operated maglev train and looking through the windows at the road vehicles lagging far behind, they enjoyed the pleasure to them by the speed of 430km/h and nodded with smile.

    Extrait du site officiel de la ligne Shanghai-Pudong: http://www.smtdc.com/en/gycf3.asp

    Très belle brochure (format .pdf) du maître d’oeuvre, le consortium allemand Siemens-ThyssenKrupp:

    http://www.transrapid.de/pdf/TRI_shg_10_04_E.pdf

    Et pendant que les Allemands exportent leur technologie de trains à lévitation magnétique (Mag-Lev), les Français proposent leur version « TGV sur roues »… que les Chinois ont d’ores et déjà maîtrisée…

    Chinese High Speed Rail System Receives Global Attention

    http://www.youtube.com/watch?v=ghJL62fbEYY

    …pour le plus grand bonheur de ces touristes américains:

    Bullet Train Tianjin to Beijing 2012

    http://www.youtube.com/watch?NR=1&v=QuHkqfIPJZo&feature=endscreen

    Cordialement,
    De Bruxelles,
    Zwartepiet.

    Complément d’info sur le Maglev chinois:
    http://en.wikipedia.org/wiki/Shanghai_Maglev_Train

  7. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Monsieur le Premier Ministre,

    «Politique et ambition maritime de l’Europe »

    Enfin, ça bouge un peu ! Excellente initiative de nos Amis Chypriotes durant leur présidence de l’Union Européenne.

    http://www.meretmarine.com/fr/content/leurope-veut-redonner-un-elan-son-ambition-maritime

    http://europa.eu/rapid/press-release_IP-12-1081_fr.htm?locale=en

    http://ec.europa.eu/maritimeaffairs/policy/blue_growth/documents/com_2012_494_fr.pdf

    La France ne doit pas être absente à ce rendez-vous, elle possède de nombreux arguments à faire valoir dans ce domaine pour une « Croissance bleue », avec de nombreux emplois à la clef et une économie prospère pour l’avenir, à condition de s’en donner les moyens… Je me répète, certains investissements ne sont pas des dépenses, un exemple : La Corée.

    La mer, c’est un élixir pour notre jeunesse !

    Amitié

    Jacques

  8. jany dit :

    Cher Jacques,

    Bonjour,

    Merci pour ces trois articles et documents qui parlent de l’économie de la mer « la croissance bleue ».

    Il est certain que tous ces secteurs sont d’avenir…

    Bien cordialement,

    jany

Laisser un commentaire