Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

32 commentaires

  1. Claude Simonnet dit :

    Oui

  2. Mederic L. Pascal dit :

    Souvenirs de 1998:
    http://www.economist.com/node/372234

    Amitie’s,
    MLP

  3. Olivier Desmotscrates dit :

    Mr Raffarin,

    Pourquoi? Pourquoi, à ce stade de votre carrière, choisissez-vous de rester dans l’incantation, l’approximation, voire la malhonnêteté intellectuelle?
    1. « l’impasse du « centre incertain » qui termine sa course à gauche (le Modem). » Je ne veux pas croire que vous en pensiez un seul mot. Le Modem à gauche… vous tombez dans l’élément de langage, dans la petite phrase qui fait bien pour tenter une nouvelle fois d’éliminer celui que vous n’avez pas su amadouer, attirer à l’UMP, et qui vous remet à votre place depuis 10 ans quand d’autres n’ont pas osé
    2. « Nous savions déjà qu’il y avait un espace pour le centre en France ! » Vous commencez par vous féliciter de l’alliance à droite de l’UDI, puis essayez de la positionner au centre. Les mots ont un sens, Mr Raffarin. Le centre est une position, pas une idéologie. S’il se place automatiquement et exclusivement à droite il n’est, par définition, pas au centre.
    3. « La place des Humanistes et des libéraux est donc DANS le Parti. » Les mots ont un sens ! Pourriez-vous arrêter de galvauder celui d’Humanisme ? Plutôt que de le clamer, envisageriez-vous de le mettre en pratique, le mériter ? Bouclier fiscal qui bénéficiera à 93 000 personnes dont 77 000 qui ne seront plus ainsi soumises à l’ISF… humaniste ? Rémunération annuelle du chef de l’Etat passe de 101 488 à 240 000 euros… humaniste ? Bercy et l’Elysée accorde à Bernard Tapie 390 millions d’euros dont 45 millions pour préjudice moral… humaniste ? Adoption de la loi HADOPI (contrôle et sanction des internautes qui se livrent au téléchargement illégal)… humaniste ? Tentative de nomination de Jean Sarkozy à la tête du quartier d’affaires de la Défense (EPAD)… humaniste ? L’affaire Woerth-Bettencourt… humaniste ? Nicolas Sarkozy invite les dictateurs Africains à parader avec leurs troupes sur les Champs Elysées… humaniste ? Affaire Karachi…. Humaniste ? Ou étiez-vous ? Que faisiez-vous ?

    Bien sur, je suis au MoDem. Et j’y reste ! Car nous sommes les Démocrates de France, le Centre Indépendant et les porteurs du Projet Humaniste. Nous avons bien conscience de nos faiblesses, ce qui nous rend plus fort car nous les corrigerons.

    Je pensais que vous valiez mieux que ces 10 convictions politicardes, partisanes, remplies de poncifs. Je me suis apparemment trompé sur votre compte, et ça n’est ni la première ni la dernière fois, mais moi au moins, tout comme François Bayrou, j’ai mes convictions bien placées.

  4. jany dit :

    Monsieur le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin,

    Vous avez en 10 points montre la nécessité d’avoir une sensibilité humaniste au sein de l’UMP.

    Vous écrivez:
    « La meilleure réponse de l’UMP à la création de l’UDI, c’est le VOTE pour la Motion « FRANCE MODERNE ET HUMANISTE ». Plus cette sensibilité sera présente dans l’UMP moins il y aura de risque « d’évaporation ». »

    L’UMP peut trouver avec l’UDI un partenaire dans l’expression de l’humanisme de progrès, c’est a dire qu’au moment utile les deux partis pourront trouver un terrain d’entente sur des valeurs communes.

    Vous parlez du risque d’évaporation, il est possible dans le cas ou François Fillon serait choisi pour être a la tête de l’UMP…Beaucoup de responsables s’étant engages au cote de Jean-Francois Cope pourraient craindre d’être sur la touche dans le futur…Ils pourraient dans ce cas choisir l’UDI…

    L’ideal serait que les deux compétiteurs respectent l’idée de motions au sein de l’UMP, et notamment la votre Monsieur le Premier Ministre « FRANCE MODERNE ET HUMANISTE »

    Votre intérêt aussi, serait d’avoir un lien d’amitié très fort avec l’UDI et avec les hommes de progrès en général…
    Cela pourrait être un message porteur au moment de briguer la présidence du Sénat…

    Bien cordialement,

    jany

  5. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Monsieur le Premier Ministre,

    Vu comme cela, on ne peut répondre que « Oui ». Seulement il faudrait que certaines de vos convictions, définies dans la seconde partie de votre billet, soient inscrites dans le marbre du Parti, et c’est là que réside toute la complexité de l’avenir de l’UMP.

    Oui, il est impératif de protéger l’unité de l’UMP qui doit organiser son pluralisme, sa diversité et il est évident de répondre positivement à la création de mouvements en son sein et non à l’extérieur. Pour se faire, il est primordial que vos convictions définies en « 8 et 9 » reçoivent l’adhésion de tous et soient appliquées.

    Je reviens sur votre 7 : « Le vote des motions » qui me semble assez complexe. Pourquoi ne pas mettre « légitimer TOUS les mouvements du dedans et marginaliser ceux du dehors » ? Certes, suivant nos sensibilités et notre diversité, nous ne partageons pas toujours toute l’intégralité de chaque motion mais nous sommes d’accord en certains points avec ceux qui la déposent, c’est ce qui nous rassemble. A méditer, car si nous voulons parvenir aux 50 % et tel est notre objectif, nous ne devons faire aucun rejet de mouvements et je pense que si l’un de ces mouvements se sent rejeté par la non adoption de sa motion, il partira…

    Il faut inventer une nouvelle méthode dans une famille ou la culture du chef a toujours été dominante.

    Très amicalement

    Jacques

  6. Vidal dit :

    En politique aujourd’hui hui l objectif c est d être au pouvoir. Cela parait évident, mais pourtant? Pour cela il a fallut professionnaliser presque en totalité ce milieu, comme le sport, résultat: les mécanismes de globalisation (dont de plus plus de monde doute) permettent effectivement de prendre le pouvoir, mais les concessions acquises pour cette prise du pouvoir ne sont sûrement pas celle qui conviennent pour gérer un pays dans un monde instable et dont les mutations n en finissent plus d accélérer.
    Bref si vous n organiser pas cette prise de pouvoir autour de: comment l utiliser. Alors vous le retrouverez, mais comme la gauche ne vous étonnez pas de votre impopularité, dans les semaines qui suivent et de votre difficultés à gouverner.
    Et un jour, les extrêmes portaient par vos impopularité, tout sauf eux (gauche et droite) arriveront au pouvoir et ne le rendront pas comme cela . Ce sera la fin de l époque des républiques démocratiques. Tristesse.
    Philippe Vidal

  7. Sylviane Valente / De Gregorio dit :

    To MLP,

    Where is The Translate ?

    Tanks !….

  8. jany dit :

    Monsieur le Premier Ministre,

    Vous ecrivez:
    « Le RISQUE majeur, c’est la dispersion du centre et de la droite, qui met le Front national en position de se qualifier pour le second tour. L’UMP a été créée par L’UNION de l’UDF et du RPR pour nous éviter le sort de Lionel Jospin face à Jacques Chirac, en 2002 : l’élimination au 1er tour ! »

    Ce risque existera toujours car la population en France semble en état de « ras-le-bol », nous pouvons le vérifier avec le dernier sondage qui montre leur méfiance envers le culte musulman, le communautarisme, l’intégrisme et surtout la violence des banlieues.

    L’impression qui ressort, c’est le pourrissement d’une situation qui permet aux extrêmes de trouver des raisons pour exister.

    Dans ce cas l’UDI pourrait fragiliser la droite humaniste et républicaine…

    Il faut tout mettre en œuvre pour que l’état de droit existe dans notre pays quitte a prendre des moyens radicaux…Nous ne pourrons pas toujours restes dans une situation qui freine l’avènement d’une société de progrès, d’une société plus humaniste, plus responsable…

    Une société de progrès peut permettre l’accès a l’éveil, a la reconnaissance, au développement…qui si le terrain, l’environnement retrouve un fond plus apaise…

    Bien cordialement,

    jany

  9. jany dit :

    Monsieur le Premier Ministre,

    Vous écrivez aussi:
    « Il est donc pour moi impératif de protéger l’unité de l’UMP. La place des Humanistes et des libéraux est donc DANS le Parti. »

    C’est vrai, encore faut-il qu’au sein de l’UMP les motions, les différences, les valeurs, puissent être acceptées, reconnues, au travers un dialogue sincère et responsable…

    A la dernière élection ce n’était pas le cas, les hommes ont donc la nécessité d’aller vers des valeurs plus progressistes et plus humanistes, pour trouver l’unité…et surtout de sortir de la division des clans qui profitent aux autres partis…

    Jean-François Cope semble aller dans ce sens, François Fillon reste encore trop secret sur cet aspect de la politique au sein de l’UMP…

    Bien cordialement,

    jany

  10. jany dit :

    Une petite pensée ce matin a Daniel Guichard qui a une voix extraordinaire…
    Avoir du talent ne veut pas toujours dire que la reconnaissance des médias, du public, soient au rendez-vous…Malgré tout, la voix continue de se faire entendre dans le temps…dans les esprits…dans les voitures…

    Trenet, Montand, Ferrat, Brassens, Brel, Piaf, etc…Continuez a nous chanter la vie…

    ***Le Don de Dieu est une source de talents extraordinaires…qui trouvent leurs éléments dans la nature généreuse de la vie…dans la source…

    jany

    Daniel Guichard – Je t’aime, tu vois… (Lyrics)

    Voici les paroles ou lyrics de Je t’aime, tu vois… interprétées par Daniel Guichard :
    Les paroles similaires
    Je ne sais pas t’offrir des fleurs
    Je ne sais pas parler d’amour
    C’est que peut-être j’ai dans le coeur
    Plus de tendresse que de discours
    Souvent tu sais j’ai très envie
    De te serrer entre mes bras
    Pourtant j’hésite et je me dis
    Que tu vas te moquer de moi

    Je t’aime tu vois, mais je ne le dis pas
    Je n’aime que toi, mais tu ne le sais pas
    Je t’aime tu vois plus fort de jours en jours
    Je n’aime que toi comme on aime d’amour

    Je ne sais pas te consoler
    Quand je vois que ça ne va pas
    Et je m’en veux de m’énerver
    D’être à ce point si maladroit
    Le soir venu quand du t’endors
    Quand je te sais trop fatiguée
    Bien que je rêve de ton corps
    Je n’ose pas te réveiller

    Je t’aime tu vois, mais je ne le dis pas
    Je n’aime que toi, mais tu ne le sais pas
    Je t’aime tu vois plus fort de jours en jours
    Je n’aime que toi comme on aime d’amour

    Je t’aime tu vois, mais je ne le dis pas
    Je n’aime que toi, mais tu ne le sais pas
    Je t’aime tu vois plus fort de jours en jours
    Je n’aime que toi comme on aime d’amour

    Paroles: Daniel Guichard. Musique: J.Demarny, C.Assous 1975 © 1975 – Editions Barclay

  11. jany dit :

    Les valises…

    J’ai toujours été admiratif devant les hommes qui voyagent avec un petit bagage…
    Comment font-ils ?
    Lors du dernier voyage, que l’on soit en première ou en classe économique.il faudra bien faire le choix…
    Celui de ne pas arriver avec des valises trop lourdes…
    Si possible le cœur léger…

    jany

  12. jany dit :

    Lu dans Le Figaro

    Copé veut en appeler à « la rue » face au PS

    Mots clés : UMP, Jean-François Copé, François Hollande
    Par Judith Waintraub Mis à jour le 28/10/2012 à 22:55 | publié le 28/10/2012 à 20:29 Réactions (87)
    Le chef de l’État «sous-estime beaucoup le très grand mécontentement du pays réel», a déclaré Jean-François Copé, dimanche au «Grand Jury RTL – LCI – Le Figaro».
    Le chef de l’État «sous-estime beaucoup le très grand mécontentement du pays réel», a déclaré Jean-François Copé, dimanche au «Grand Jury RTL – LCI – Le Figaro». Crédits photo : Crédit photo : RTL / Nicolas Briquet / Abacapress

    Le candidat à la présidence de l’UMP rêve d’une manifestation « comme celle de 1984, pour l’école libre ».

    En appeler à «la rue» pour «résister» au pouvoir. La méthode n’est pas classique à droite. Elle a été appliquée une fois, en 1984, contre le projet de loi Savary visant à intégrer l’enseignement privé dans le secteur public. Avec succès: un million de personnes avaient défilé pour la «défense de l’école libre» à Versailles.

    C’est à ce précédent que Jean-François Copé s’est référé, dimanche soir. Invité du «Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro», le candidat à la présidence de l’UMP a annoncé que s’il était élu le 18 novembre, et si l’exécutif ne revenait pas sur ses projets de réforme de société les plus emblématiques, il appellerait les Français à manifester. «François Hollande dispose par le fait même de notre Constitution de la totalité des pouvoirs au sein de notre République, a-t-il expliqué. Le seul endroit où peut s’organiser l’opposition républicaine dans notre pays, c’est l’UMP.»
    «En toute impunité»

    Si le chef de l’État, «qui est le chef d’orchestre de tout cela», persistait «dans l’idée de soumettre au Parlement des projets de loi qui viendraient soit à porter atteinte à l’intérêt supérieur de notre pays, soit à déstructurer les piliers qui assurent la cohésion de notre société», Jean-François Copé pourrait proposer «que les Françaises et les Français qui s’indignent et qui s’inquiètent pour l’avenir de notre pays et des enfants de France se mobilisent dans la rue.»

    «François Hollande ayant la totalité des pouvoirs entre ses mains, il ne va quand même pas s’imaginer qu’il va gouverner pendant cinq ans en toute impunité intellectuelle et politique sans qu’à aucun moment l’opposition, et notamment l’opposition du peuple français, s’exprime», a lancé le secrétaire général, qui vise en priorité les projets sur le mariage homosexuel et le droit de vote des étrangers.

    Sur ce sujet, il ne pense pas que le gouvernement reculera. «M. Ayrault est minoritaire!» dans son parti, a-t-il rappelé, en revenant sur les déclarations des autres dirigeants socialistes au congrès de Toulouse. Un congrès dont il s’est indigné qu’il ait été «exclusivement dédié à l’injure et à l’insulte» contre l’opposition, selon lui sur «consigne» de Hollande.
    «Même en Corée du Nord ils n’avaient pas osé»

    À entendre le secrétaire général de l’UMP, le chef de l’État «sous-estime beaucoup le très grand mécontentement du pays réel». Copé a cité en exemple «la très grande angoisse des entrepreneurs, stigmatisés» par le gouvernement qui «choisit un nouveau bouc émissaire chaque semaine». «On a commencé par les très riches, avec cette taxe qui fait le rire le monde entier – même en Corée du Nord ils n’avaient pas osé. Après, on est passé aux salariés avec la refiscalisation des heures supplémentaires, a-t-il énuméré, puis aux retraités, au régime social des indépendants, aux médecins qui pratiquent des dépassements d’honoraires…»

    Interrogé sur les déclarations de François Fillon sur le report du plan social de PSA obtenu par Nicolas Sarkozy pendant la campagne, Jean-François Copé a refusé d’«entrer dans cette polémique». «Totalement solidaire» de l’ancien couple exécutif, il a même jugé que c’était «un peu fort de café d’attaquer François (Fillon) sur ce sujet».

    Les nouveaux soutiens engrangés par son rival dans la course à la tête de l’UMP ne l’impressionnent pas. «Ce ne sont pas les barons ou les notables qui vont voter, a-t-il rappelé. Ce sont les militants, et ça change beaucoup de choses.»

    ***********
    Le peuple français n’est pas un peuple qui se laisse mener par le bout du nez…
    Il est certain que si la Gauche fait des choix idéologiques sans prendre l’avis général des français, l’atmosphère risque de devenir explosive…

    Bien cordialement,

    jany

  13. jany dit :

    Lu dans Le Figaro

    Ils veulent baisser le coût du travail
    Par Thomas Morel avec AFP

    Publié le 28 octobre 2012 à 14h23 Mis à jour le 28 octobre 2012 à 17h03

    Les patrons français ont lancé un appel au gouvernement dans le Journal du Dimanche.

    Les grands patrons présentent dans le Journal du Dimanche un « pacte pour relancer la croissance et l’emploi »

    Les patrons ont choisi leur camp. A une semaine de la remise du rapport Gallois, qui doit proposer au gouvernement des pistes pour relancer la croissance, les dirigeants des plus grandes entreprises françaises, proposent dans les colonnes du Journal du Dimanche un « pacte pour relancer la croissance et l’emploi », qui prévoit notamment une baisse du coût du travail. L’exact opposé des intentions du gouvernement, qui souhaite éviter une nouvelle hausse généralisée des impôts.

    Dans leur manifeste, ces patrons, parmi lesquels on trouve la quasi-totalité du CAC 40, demandent avant tout une baisse du coût du travail d’au moins 30 milliards d’euros, « en réduisant les cotisations sociales qui pèsent sur les salaires moyens (2 smic et plus). Un transfert financé pour moitié par un relèvement de la TVA de 19,6% à 21% (la moyenne européenne) et l’autre moitié par une baisse des dépenses publiques. » Ils demandent également une baisse de l’impôt sur les sociétés, pour le ramener au niveau de la moyenne européenne.
    « exploiter les gaz de schiste »

    Autre proposition qui ne plaira pas au gouvernement, les signataires de ce texte estime qu’ « il faut se donner les moyens d’explorer et d’exploiter nos ressources comme les gaz de schiste ». Une mesure à laquelle François Hollande s’est déjà dit fermement opposé.

    Les grands patrons ne sont pour autant opposés à toutes les décisions gouvernementales. Ils se disent ainsi favorables aux contrats de génération, aux négociations avec les syndicats sur la sécurisation de l’emploi et affirment même être prêts à soumettre la rémunération à un vote, consultatif certes, des actionnaires lors de l’Assemblée générale.

    *********
    Sur le Carnet j’avais propose la TVA +++ et bien nous y allons tranquillement, sauf si la Gauche au pouvoir a peur de se responsabiliser et préfère attendre que les entreprises ferment…ou s’en aillent ailleurs…

    Bien cordialement,

    jany

  14. Dominique M dit :

    Bonjour Monsieur RAFFARIN,
    Bonjour à tous,
    Humaniste et libéral: voilà deux qualificatifs que je revendique me concernant. En 2005, j’ai adhéré pour la 1ère fois à un parti: l’UMP. Mais je n’ai pas renouvelé mon adhésion en 2008, peu convaincu de trouver dans l’action de Nicolas SARKOZY et du gouvernement la traduction concrète d’une approche humaniste et libérale.

    Ma conviction est qu’il ne sert à rien de vouloir faire croire que le modèle social français mis en place depuis plus de soixante ans soit une bonne chose pour les Français d’aujourd’hui. Le contexte économique n’est plus le même. L’empilement successif de textes (lois, décrets, directives, etc), souvent de circonstance , en ont brouillé l’équilibre, la cohérence et surtout, la traduction dans les faits des grands principes fondateurs. Pire, si le plus grand nombre de nos concitoyens sent bien que les mots sont souvent vides de sens pour le vécu au quotidien, le paradigme du Modèle Social à la française permet d’entretenir des rentes de situation et des inégalités dont les partis se disant progressistes s’arcboutent pour les maintenir intacts. C’est le cas des régimes spéciaux, des statuts de fonctionnaires notamment. Il faut aussi parler de la révision du périmètre du secteur public, de la place outrageusement privilégiée accordée à quelques syndicats historiques financés essentiellement sur le budget de l’État et qui relèvent d’un corporatisme sectaire allant souvent à l’encontre de l’intérêt du plus grand nombre.

    Récemment, j’avais proposé un certain nombre de réformes. M. RAFFARIN et quelques autres intervenants sur ce blog m’avaient rétorqué que je voulais mettre un coup de pied dans la fourmilière.

    L’actualité économique et sociale montre que sans réformes structurelles courageuses, rien ne se fera de bon pour le retour de la prospérité en France.
    L’expérience récente a montré à plusieurs reprises que, faute d’avoir entrepris les réformes nécessaires en période de récession, la manne de la croissance une fois revenue nous échappait pour l’essentiel.

    Oui, aujourd’hui la France a besoins d’hommes convaincus et courageux pour s’opposer frontalement aux conservatismes de la Gauche dogmatique et sectaire, pour faire savoir aux Français la réalité de la situation et proposer un projet volontariste rompant avec l’eau tiède des demies mesures dont in ne sent pas les effets tellement elles sont en deçà de besoins.

    Pour porter ces réformes, peu importe la logique des partis. Ce qui compte, c’est l’expression et le rassemblement de tous ceux et toutes celles voulant sincèrement la renaissance de la France.

    Bonne journée,

    Dominique M

  15. jany dit :

    Dans les années 75-78, La Maternité des Lilas faisait le plein, les jeunes femmes venaient y accoucher pleines d’espoir pour une nouvelle vie…Les patientes tombaient sous le charme des yeux bleu-azur du gynéco et du fameux livre de « la naissance sans violence » « Bien Naître » du Docteur Odent…

    ***Il faut lire 75-78 et non 95-98,
    Je me suis trompe dans les dates

    Merci.

    jany

  16. jany dit :

    Texte corrige…merci

    Renaître a la vie, a l’amour de la vie…
    Renaître a une société de progrès…

    Dans les années 75-78, La Maternité des Lilas faisait le plein, les jeunes femmes venaient y accoucher pleines d’espoir pour une nouvelle vie…Les patientes tombaient sous le charme des yeux bleu-azur du gynéco et du fameux livre de « la naissance sans violence » « Bien Naître » du Docteur Odent…

    Michel Odent, médecin-sage-femme.
    Les années 60-85, d’un petit hôpital proche de Paris, Pithiviers…
    Un homme qui a révolutionné la pratique obstétricale…

    ******************
    Tire du Wikipedia:
    Michel Odent, né en 1930 dans l’Oise, est un chirurgien et obstétricien français.

    Il a dirigé le service chirurgie et la maternité de l’hôpital de Pithiviers de 1962 à 1985. Il a lancé le concept d’accouchement en salles de naissance « comme à la maison » et les piscines d’accouchement. Il est l’auteur du premier article sur l’introduction de l’allaitement dans l’heure qui suit la naissance. Il a également été un précurseur du chant prénatal.

    Michel Odent est l’auteur de publications scientifiques1 et de 11 ouvrages, qui ont été traduits en 21 langues. Il anime des sessions d’information pour sages-femmes et doulas dans plusieurs pays.

    En 1985, il s’installe à Londres, et accompagne des naissances à domicile. Il y fonde le Primal Health Research Centre, dont le but est d’étudier les conséquences des évènements qui se déroulent durant la période primale (de la conception au premier anniversaire) sur la santé et le comportement de l’enfant et de l’adulte qu’il deviendra.

    Il milite au niveau international en faveur d’un changement des pratiques, en se basant sur l’ensemble des données scientifiques actuelles. Pour lui, « il n’est pas possible aujourd’hui que persiste un tel hiatus entre ce qui se passe dans les maternités et ce qui est publié ».
    *************

    Pourtant de ces années de lumières, nous n’avons pas su prendre la dimension du message…
    De cette naissance a la vie nous avons fabriques de nouveaux nids et les enfants ont été remis dans des coquilles, comme des œufs dans des nids douillets…

    L’année 1981 est arrivée avec ses illusions, les psychologues couvaient des œufs avec les mamans et les papas…(surtout qu’ils ne brisent pas leur coquille avant !..)
    Et puis Alain Souchon…
    « Selon Wiki: comme le révélateur des transformations sociétales alors en cours avec Allo Maman Bobo créée en 1981. Il est alors en couverture des magazines, le symbole du Nouveau Père, plus fragile et plus conscient de sa part de féminité. »

    Voila la société « Bobos et Mères poules a la fois » qui est née, et qui est encore présente aujourd’hui.

    Le message des années 95 a été oublie, les hommes avec…Nous avons préfère construire nos vies sur un mensonge…beaucoup sont encore aujourd’hui dans des coquilles, seule la mort viendra leur redonner la vie pour un instant…Le temps du passage…

    Dans les entreprises, peu de grands patrons sortent de leurs coquilles, les plans de carrière rassurants freinent la créativité et l’émancipation…
    Les profils recherchés s’adaptent aux moules et c’est très bien…laissant la création sur les trottoirs…Certains trouvent un espace, tout n’est pas bouche heureusement !

    Les hommes et les femmes de 40 ans se trouvent vieux et s’inquiètent du présent…

    Dans les familles, les enfants se gavent de gras et de sucre pour mieux rassurer leurs mamans…

    Même les vieux sont rassurés avec leurs médicaments qui remplissent les placards de leurs odeurs qui font fuir les cafards…

    Pourtant il existe des chemins, il est possible de s’ouvrir a la vie comme le nouveau né qui crie sa surprise et son besoin de vivre…

    Nos réponses aux questions se trouvent dans la sincérité de notre cheminement ainsi que la relation avec notre environnement global (social, sociétal, environnemental)…

    Nous devons sortir du mensonge en promulguant une société plus ouverte, plus responsable, plus proche par le dialogue, par la reconnaissance de chacun.

    C’est pourquoi, je parle souvent de l’avènement d’une société plus humaniste et plus progressiste, sortir du mensonge en éveillant les consciences, en redonnant a nos espaces la liberté, la liberté de la création, la liberté d’entreprendre, tout en ayant un sens de la gestion des biens communs…

    Inachevé

    Bien cordialement,

    jany

  17. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Monsieur le Premier Ministre,

    Je suis un peu hors sujet mais suivant régulièrement votre actualité comme je l’ai toujours fait, un dossier, auquel vous êtes étroitement lié et pour lequel vous vous êtes toujours beaucoup investi depuis de nombreuses années, m’interpelle quelque peu. Il concerne l’implantation du géant en téléphonie chinois ZTE Corporation et son développement sur la Technopole du Futuroscope.

    En effet, il me semble que ce dossier était déjà mentionné dans l’accord d’Etat que vous aviez signé en 2004 à Matignon avec Monsieur Wen Jiabao, Premier Ministre chinois.

    Alors que son implantation, suite à de nombreux travaux et investissements entrepris dans votre région par l’équipementier de télécoms chinois, semblait acquise, il semble que nous assistons à un revirement difficile à comprendre. Les débats paraissent « houleux » et alors que notre Pays traverse une crise sans pareille en matière d’emplois, je crois que cette entreprise chinoise apportait un grand bol d’air à votre région avec près d’un millier d’emplois à terme, j’ose espérer que les futures échéances électorales ne sont pas à l’origine de ce retournement de situation. Ce serait bien dommage car c’est un dossier d’intérêt général pour toute votre région.

    Cher Monsieur le Premier Ministre, vous pourriez peut-être nous en dire un peu plus sur ce dossier qui, je sais, vous tient à cœur.

    Amitié

    Jacques

  18. Jean-Pierre Raffarin dit :

    Cher Jacques ,je vous remercie très sincèrement de vous intéresser à « mes » dossiers poitevins.
    Le dossier ZTE est, en effet, très important. Il s’agit d’une grande entreprise chinoise de la téléphonie.
    Cette entreprise a déjà réalisé un investissement de 20 millions d’euros au Futuroscope, elle a par ailleurs participé au financement du 1er Centre Confucius en France, à l’Université de Poitiers. Une négociation est aujourd’hui en cours avec les collectivités territoriales pour aider au développement de ce site. Pour réussir, il nous faut réduire deux complexités, celle du 1000 feuilles territorial français qui pour un chinois est difficile à comprendre et celle de l’organisation chinoise elle aussi complexe. Évidemment, face aux difficultés que nous avons à surmonter, certains choisissent la polémique partisane (les municipales arrivent) au risque de donner aux Chinois le sentiment qu’ils ne sont pas les bienvenus à Poitiers. Quand on met une négociation sur la place publique c’est souvent pour la fragiliser. C’est une lourde responsabilité, l’entreprise ZTE s’est engagée à formuler ses attentes dans un document qu’elle adressera au Président du Conseil général. Mes derniers contacts, à haut niveau, me permettent aujourd’hui de rester confiant pour une saine clarification dans les semaines à venir. Par moments je me demande qui veut créer des emplois dans notre Pays ? En travaillant sur plusieurs dossiers concrets je mesure les lourdeurs des procédures, le découragement des entrepreneurs, le manque de liquidités des acteurs financiers, les jalousies et rivalités locales, sans parler du pessimisme ambiant… Je reste déterminé et confiant car je sais que l’emploi reste la 1ère attente vis-à-vis de la politique et qu’avec de la ténacité et une politique d’attractivité c’est possible de développer l’emploi local.
    Avec amitié
    jpr

  19. Dominique M dit :

    Bonsoir M. RAFFARIN,
    Bonsoir à tous,
    M. HOLLANDE s’est fait élire en exacerbant le rejet de la personne de M. SARKOZY telle que les médias le ressassaient. Il a berné les indécis et les plus crédules.
    M. HOLLANDE n’a pas été élu pour lui-même, encore moins pour son projet.
    Là est le problème, son problème.
    Car, au delà des couacs qui reflètent l’improvisation et l’amateurisme, M. HOLLANDE est aujourd’hui un problème pour la France, et il va en devenir un pour les Socialistes eux-mêmes!.
    Attendons sereinement le rapport Gallois, le rapport Jospin et la prochaine vague de sondages!
    DominiqueM

  20. Jacques D'Hornes dit :

    Cher Monsieur le Premier Ministre, bonjour,

    Je vous remercie beaucoup de vous être attardé sur mon billet pour nous confier ces informations relatives à « vos » dossiers poitevins pour lesquels je n’ai aucun mérite à les suivre, je m’y intéresse tout simplement parce que d’une part ils servent l’intérêt général relatif à l’emploi dans notre Pays et aussi parce que vous nous avez parlé à de nombreuses occasions sur ce carnet de l’implantation de ce géant de téléphonie chinois sur la technopole du Futuroscope.
    Vous y avez consacré de nombreux billets que ce soit dans la rubrique « Vienne » ou lors de vos voyages en Chine et plus particulièrement dans la Province du Guangdong et la coopération entre la Vienne et la ville de Shenzhen lieu d’implantation de ZTE en Chine, ou encore quand vous nous parliez du premier Institut Confucius créé en France à l’Université de Poitiers avec le concours de cette entreprise, nous démontrant ainsi toute votre implication dans ce dossier.

    Pour en revenir à ces informations, elles ne font que confirmer quelques craintes que j’avais décelées au travers d’articles de presse que j’avais pu lire mais qui n’apportent pas toujours toute la précision espérée. Vous avez raison de dire que tout cela n’est pas simple et que vous étiez confrontés à deux complexités notables dont ce 1000 feuilles territorial français, et quand quelques intérêts plus « personnels » viennent s’y glisser entraînant quelques polémiques partisanes (élections municipales) cela complique encore davantage la situation. C’est regrettable, il n’y a que l’intérêt général qui doit primer et c’est tous ensembles que nous devons œuvrer.

    Toutefois, rien n’est perdu, d’une part il y a cet investissement conséquent et consenti par la société ZTE et votre détermination et votre confiance affichées me rassurent, vous allez toujours au bout de tout ce que vous entreprenez et vous n’êtes pas une personne à vous décourager facilement. Et puis il y a ce lien d’amitié entre la Chine et vous, j’espère que nos Amis Chinois se souviendront de cette amitié que vous leur avez si souvent témoignée, notamment lors de l’épidémie du SRAS quand vous étiez Premier Ministre et plus récemment en 2008 lors du séisme qui frappa lourdement la Province du Sichuan. Parfois, l’amitié paie et elle nous serait bien utile dans cet épineux dossier, je le souhaite vivement, à titre personnel vous ne méritez pas un tel revirement, vous agissez tant pour le bien notre Pays, votre département et votre région mais aussi pour les bonnes relations franco-chinoises perpétuant ainsi l’entreprise ouverte par le Général De Gaulle il y a près de cinquante ans.

    Amitié

    Jacques

  21. GAULOIS 62 dit :

    Bonjour Monsieur le Premier Ministre,

    Quand comprendra-t-on que droite et gauche, cela ne veut rien dire ? Chaque matin, je me regarde dans la glace et je ne sais jamais dire où se trouve la droite! où se trouve la gauche!
    Lorsque l’on se dit humaniste, est-ce trop difficile de comprendre qu’il y a des gens de qualité aussi bien à gauche qu’à droite ? Vouloir les faire travailler ensemble quand le pays est à la dérive, est-ce déraisonnable ? Peut-il y avoir un humanisme de droite et un humanisme de gauche ? le vrai humanisme n’est-ce pas le rassemblement des deux ?
    Est-ce par humanisme que l’on écarte de la vie publique un homme de qualité comme François BAYROU? Si on l’avait suivi il y a 5 ans, on n’en serait peut être pas là où nous sommes !
    Ce dont je suis sur, c’est que lui aurait su lire la lettre de Monsieur le ministre du budget à Monsieur le Président de la commission des finances de l’assemblée Nationale: » Il résulte de la loi que les frais de double résidence résultent de la nécessité pour un salarié de résider, pour des raisons professionnelles, dans un lieu distinct de celui DES membres de son foyer fiscal »
    Or que le ministre du budget soit de gauche ou de droite, que le Président de la République soit de gauche ou de droite, personne ne décele le délit de discrimination définie par l’article 225-1 du code pénal et condamné par l’article 437-2 du même code.
    Le précédent Président de la République, Monsieur Nicolas SARKOZY et l’actuel Président de la République Monsieur François HOLLANDE ne sont ils pas les garants des traités signés par la France dans l’excercice de leur fonction. La Constitution française et la Convention européenne des droits de l’homme condamne la discrimination y compris celle sur la situation de famille.
    La France sera condamnée pour non respect des droits de l’homme et pour procès non équitables et personne ne dit rien.
    A quand le droit pour un citoyen d’interpeller les responsables de tels faits devant l’opinion publique?
    A quand la reconnaissance du point de vue des plus faibles ?
    N’est-ce pas de l’humanisme, cela aussi ?

    Respectueuses et cordiales salutations.

  22. Ernest Gransagne dit :

    François le court de mimolette devient en 5 mois de non présidence, le tiers-molette !
    (33% de satisfaits)

    Il n’est bon que pour les gerbes de fleurs, les regrets et les courbettes.

    Bientôt il va cirer les pompes de Bouteflica, ennemi de la France.

    C’est à vomir.

    Je suis prêt pour le défilé sur les Champs Monsieur Copé.

    On ne pourra pas attendre 5 ans.

    Il a entendu parler de l’avenir ? de l’attente de décisions constructives ? Ce président d’opérette ?

    Quand au prime minister « l’Air Haut de Nantes c’est le bouquet ! Il ne sait même plus où il habite.

    Tout le monde lui vole au secours ! C’est la panique dans la basse-cour.

    Ah ! quelle bande de pieds nickelés.

    Je suis malheureux pour les 50 % de français qui ont pu croire en ces gens là.

    Ernest

  23. Dominique M dit :

    Bonsoir M.RAFFARIN,
    Bonsoir à tous,
    M. HOLLANDE dit que  » la croissance va revenir puisqu’elle est partie depuis trois ans et qu’il y a normalement uncycle de trois ans »!
    Pauvre France où on est réduit à espérer le printemps précoce pour sortir de nos problèmes sans mener les réformes!
    A lire absolument: http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/10/31/20002-20121031ARTFIG00627-l-allemagne-s-inquiete-pour-l-economie-de-la-france.php
    Les Socialistes français sont bien les seuls à y croire!
    Bonne soirée!

  24. Ernest Gransagne dit :

    Hors sujet ? Pas si sûr. (Ernest)

    Excusez-moi, je suis un peu essoufflé ! Je viens de traverser une ville où tout le monde courait…
    Je ne peux pas vous dire laquelle… je l’ai traversée en courant.
    Lorsque j’y suis entré, je marchais normalement, mais quand j’ai vu que tout le monde courait… je me suis mis à courir comme tout le monde sans raison !
    A un moment je courais au coude à coude avec un monsieur…
    Je lui dis : – « Dites-moi… Pourquoi tous ces gens-là courent-ils comme des fous ? »
    Il me dit : – « Parce qu’ils le sont ! »;
    Il me dit : – « Vous êtes dans une ville de fous ici… Vous n’êtes pas au courant ? »
    Je lui dis : – « Si, si, des bruits ont couru ! »
    Il me dit : – « Ils courent toujours ! »
    Je lui dis : – « Qu’est-ce qui fait courir tous ces fous ? »
    Il me dit : – « Tout ! Tout ! Il y en a qui courent au plus pressé. D’autres qui courent après les honneurs… Celui-ci court pour la gloire… Celui-là court à sa perte ! »
    Je lui dis : – « Mais pourquoi courent-ils si vite ? »
    Il me dit : –  » Pour gagner du temps ! Comme le temps, c’est de l’argent, plus ils courent vite, plus ils en gagnent ! »
    Je lui dis : – « Mais où courent-ils ? »
    Il me dit : – « À la banque ! Le temps de déposer l’argent qu’ils ont gagné sur un compte courant… et ils repartent toujours courant, en gagner d’autre ! »
    Je lui dis : – « Et le reste du temps ? »
    Il me dit : – « Ils courent faire leurs courses… au marché ! »
    Je lui dis : – « Pourquoi font-ils leurs courses en courant ? »
    Il me dit : – « Je vous l’ai dit… parce qu’ils sont fous ! »
    Je lui dis : – « Ils pourraient tout aussi bien faire leur marché en marchant…tout en restant fous ! »
    Il me dit : – « On voit bien que vous ne les connaissez pas ! D’abord le fou n’aime pas la marche… »
    Je lui dis : – « Pourquoi ? »
    Il me dit : – « Parce qu’il la rate ! »
    Je lui dis : – « Pourtant, j’en vois un qui marche !? »
    Il me dit : – « Oui, c’est un contestataire ! Il en avait assez de courir comme un fou. Alors il a organisé une marche de protestation ! »
    Je lui dis : – « Il n’a pas l’air d’être suivi ? »
    Il me dit : – « Si, mais comme tous ceux qui le suivent courent, il est dépassé ! »
    Je lui dis : – « Et vous, peut-on savoir ce que vous faîtes dans cette ville ? »
    Il me dit : – « Oui ! Moi j’expédie les affaires courantes. Parce que même ici, les affaires ne marchent pas ! »
    Je lui dis : – « Et où courez-vous là ? »
    Il me dit : – « Je cours à la banque ! »
    Je lui dis : – « Ah !… Pour y déposer votre argent ? »
    Il me dit : – « Non ! Pour le retirer ! Moi je ne suis pas fou ! »
    Je lui dis : – « Mais si vous n’êtes pas fou, pourquoi restez-vous dans une ville où tout le monde l’est ? »
    Il me dit : – « Parce que j’y gagne un argent fou !… C’est moi le banquier !!!

  25. Bruno ANEL dit :

    Je doute fort, Monsieur le Premier Ministre, que Jean-François Copé soit l’homme qu’il faut pour rassembler la droite et le centre. Il est trop marqué à droite, où il en donne l’impression. Sa récente proposition de manifestation contre Hollande, aussitôt reprise par Marine Le Pen, relève de l’agitation plus que de la réflexion. Un électeur de sensibilité centriste se sent plus proche de François Fillon, réformateur modéré et social qui a fait ses preuves.
    Bien cordialement.

  26. Jean-Daniel dit :

    Cher Jacques,
    J’ai lu attentivement ce que vous écrivez.
    Je ne dirai qu’un mot : dans une famille, il y a toujours un chef. Ce n’est pas la peine de vouloir inventer une famille qui fonctionne autrement….Il peut y avoir diversité, pluralité, diverses opinions, divers courants, etc… mais il faut un chef qui fédère tout cela, un chef qui conduit à la victoire. TOut le reste n’est que « pipi de chat » et « utopie ».
    Bonne journée
    Jean-Daniel

  27. Jacques D'Hornes dit :

    Cher Jean-Daniel,

    Chez les animaux où seule la survie compte, effectivement ça fonctionne comme cela. Le mâle dominant impose sa loi et les autres le suivent ou s’en vont.

    Là, il ne s’agit pas seulement de survie mais d’aller à la victoire. Vous dites « Je ne dirai qu’un mot : dans une famille, il y a toujours un chef. Ce n’est pas la peine de vouloir inventer une famille qui fonctionne autrement ». Si j’ai bien compris vous vous voulez perpétuer ce qui n’a pas fonctionné alors que nous possédions le meilleur pour y parvenir. Nous risquons de nous casser les dents encore bien longtemps…

    Bien cordialement

    Jacques

  28. Bruno ANEL dit :

    Pourquoi les partis de la droite et le centre portent-ils toujours des noms impossibles : UMP, UDF, UDI, RPR, UNR ? UMP: au départ, c’est le nom d’une alliance électorale, l’union pour la majorité présidentielle. Devenue un parti, cela devient union pour un mouvement populaire, ce qui est presque un double pléonasme qui ne veut à peu prés rien dire. Pourquoi la droite n’accepte-t-elle pas la réalité: elle est un parti politique, ce qui n’a rien de honteux. Pourquoi ne se regroupe-t-elle pas sous une appellation simple: parti populaire, parti républicain, quelque chose comme ça ?

  29. admin dit :

    Bonsoir,
    Un problème lié à votre mail sans doute.

  30. Valentin MORET dit :

    Monsieur le Premier Ministre,

    je suis un jeune militant UMP très attaché à l’équilibre qui compose notre parti: l’équilibre entre la jambe libérale et humaniste que vous incarnez avec talent et la jambe gaulliste, plus jacobine. Je suis donc rassuré, comme beaucoup de mes amis militants et sympathisants, de voir que le courant que vous représentez s’affirme au sein de l’UMP bien que l’UDI prétende porter les idées du centre droit en marge de notre UMP. Merci donc à vous de porter ces idées de la France Moderne et Humaniste dont nous avons besoin !

  31. Moulin dit :

    Je ne suis pas adgérent de l’UMP, malgré que j’en suis un membre fondateur qui a voté au moment de sa formation.L’UMP n’est pas un parti libéral en rejettent le 1/5 des citoyens votant FN. Certes certaines valeurs du FN sont à rejetter,mais d’autres sont celles du peuple de DROITE que l’UMP a oublié de défendre. Je suis donc pour un accord avec le FN pour gagner des élections. Pour cela je ferais 4 propositions principales:la suppression de la réglé des 50/50 pour les élus à un conseil municipal,la regle des 25/75 que vous avez fait voter pour les conseils régionaux,le maintien que des 2 premiers aux électios législatives et enfin que pour toutes les élections sur liste:la liste arrivée en tête obtienne automatiquement soit la fonction de Maire soit celle de président. En Languedoc-Roussillon nous avons vecu une cohabitation entre Jacques blanc et le FN et la situation était meuilleure que maintenant. Les »frêchistes » ont doublé nos impôts,triplés notre dette et presentent sans que l’UMP,le FN ou la cour des comptes régionales ne fassent des remarques sur le fait que l’endettement de fin d’exercice et celui de debut d’exercice du suivant soit different de 30 à 50% suivant les années.Vous avez les chiffres exacts sur mon blog:http://lescontribuables.cananalblog.com
    Pensez vous demander la suppression de ces régles des 50/50 et 25/75 dont la consequence est un sénat de gauche non representatif des français qui sont 55% à droite?

  32. MILIN EIANE dit :

    Monsieur le Premier Ministre,
    Jean Pierre,

    Je suis navrée de constater que l’UMP s’enlise à cause vraisemblablement des orgueils blessés ; où est donc le sens politique de ces hommes !
    Je suis ballotée entre le souhait de rentrer à l’UMP pour rejoindre le courant « France moderne et humaniste » et la tentation de rejoindre l’UDI, faible consolation à la disparition de l’UDF. Je ne dois pas être la seule.
    Je garde une grande confiance en votre intégrité et espère que vous parviendrez à modérer ce naufrage désolant.

    Amicalement,
    Eliane

Laisser un commentaire