Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

23 commentaires

  1. jany dit :

    Le responsable de #ZTE et @jpraffarin se sont rencontrés. Le géant des télécoms chinois confirme son implantation au #Futuroscope

    @Bleu_Poitou @jpraffarin C’est une excellente nouvelle pour sa région et nous pouvons le remercier pour toute son action et son dévouement.

  2. Guy dit :

    Bonjour Monsieur le Premier ministre,
    J’ai un grand respect pour vous et pour le peuple chinois ; un grand peuple dont l’histoire a une plac de choix dans celle de l’humanité. Mais là, j’ai un peu de mal à vous suivre. Il y a maintenant plus de chrétiens en Chine que de membres du Parti Communiste et pourtant, ou bien à cause de cela, les églises sont persécutées (l’évêque de Shangaï est assigné à résidence). Il y a plus d’exécutions capitales en Chine que dans l’ensemble des autres pays de la planète… Alors oui, le congrès du PCC devrait´nous intéresser mais pas dans le sens que vous indiquez, mais plutôt dans celui de l’inquiétude de voir un tel fossé entre les dirigeants et le pays réel. Qu’en pensez-vous ?

  3. Ernest Gransagne dit :

    C’est drôle. Hier vendredi, je faisais quelques achats dans la partie commerciale ouest de Poitiers.
    (achats maitrisés, je vous le rappelle, en fonction de l’augmentation des taxes) 15h00 : une petite faim.
    Tous les restaurants de la galerie marchande ont refusé de me servir – c’était trop tard – Alors nous somme allés de l’autre côté de la N10, au Courte-Paille de l’Hôtel IBIS.

    Et là, le service étant calme, le serveur, je ne sais comment c’est venu, s’est mis a parlé : il venait d’être Papa….il montre une photo du bébé sur son portable…
    Je dis  » elle a les yeux bridés ? » – Oui ma femme est chinoise !
    Et a cet instant commence un échange intéressant :

    les difficultés administratives… le Consulat de France qui n’a jamais autorisé la venue en France de la « grand-mère » pour la naissance…. Les paperasses sans fin pour tout.

    Ce jeune garçon est entrain de se dire qu’il devrait repartir en Chine.

    Il a déjà travaillé à Shanghai et il constate que les chinois seront plus accueillants pour lui, que la France pour son épouse.

    Voilà une petite illustration de ce que nous vivons chaque jour : cette totale incompréhension du monde qui travaille, par nos fonctionnaires d’État.

    J’imagine, je ne peux m’empêcher de le faire, que si la grand-mère avait été algérienne ou marocaine elle serait déjà là depuis longtemps, qu’elle aurait déjà été admise au CHU pour se faire refaire toutes les dents et que…. et que….. Bref ! nous sommes a côté de la plaque !

    Alors j’ai dit : - » Partez ! Partez vite à Shanghai ! Votre avenir est là bas »

    Quelle tristesse ce que nous sommes devenus.

    Ernest

  4. emmanuel dit :

    Mon dieu qu’il fait bon de ne plus être en France.
    Pays que je méprise, et que j’ai définitivement quitté.
    Pour le reste de vos élucubrations sur vos talents d’entrepreneur ou de sherpa de la France en Chine, elles n’ont toujours qu’aussi peu d’intérêt.
    J’ai 43 ans et je vais passer les 30 prochaine années loin de votre génération au commande du Titanic France.
    Nouveau pays, nouvelle culture, et maîtrise parfaite d’une troisième langue.
    La France en récession c’est vous et toute votre clic. Une génration qui ne m’inspire que mépris et dégoût.
    La France en Faillite c’est la France de Chirac, Juppé, Jospin, Rafarin, De Villepin, Sarkozy et Holande et Ayrault (Lorel et Hardi).
    Il y a continuité dans l’absolue médiocrité.
    La France du clientélisme fiscal qui n’a plus un radis, plus un copec: la France de l’ancien Franc.
    Et la question du sauvetage de la Grèce va se payer cash par ma génération qui aura été assez stupide pour vous servir d’éponge à effacer vos conneries d’une gestion calamiteuse pendant 15ans.

  5. michel43 dit :

    sans langue de bois::MOI?
    de nombreux dirigeant sont des corrompues et MAO doit se retourner dans sa tombe;
    des MILLIARDAIRES,communiste
    triste;vraiment triste
    vous n »osez pas en parler, pourtant;c »est la réalité
    quand la chine va se réveiller;;c »est fait,la devise:magouilles et enrichissement ;indécent

  6. Martine P. dit :

    Cher Jean-Pierre Raffarin,

    Et comme souvent quelques graphiques et quelques chiffres sont plus explicites, je mets le lien vers l’étude très complète de l’OCDE concernant l’horizon de croissance 2060.
    Etude que vous connaissez, c’est pour les blogueurs qui seraient intéressés.

    http://www.oecd.org/fr/eco/perspectiveseconomiquesanalysesetprojections/horizon2060.htm

    De quoi méditer pour les journées froides qui arrivent…
    Cordiales salutations à chacun.

  7. Bracker Patrick dit :

    Cher Jean-Pierre,
    je suis plutôt d’accord avec vos observations concernant ces deux grands pays, ainsi que les mouvement intérieurs de la méconnaissance de l’ensemble de la donne pour la plupart des observateurs.
    Personnellement j’aurais préféré voir Mitt Romney Président des USA ce qui aurait donné une vison différent de lévolution de RT et assuré une meilleure stabilité mondiale justement face aux pôles émergents et quelques fois féroces et pas forcément les chinois…,en regard de notre organisation et de la construction des sociétés ou de la Société. Mais il faudra bien avancer maintenant avec l’actual locatiare e la Maison Blanche et prévoir les évolutions à l’échelle des cinq prochaines années…
    Nos élites européennes et nationales se devraient avant tout d’être au service de leurs propres citoyens, et non pas de défendre en premier lieu les espaces géographiques extérieurs, alors si l’on peut vanter les qualités de nos concurents, c’est très bien à condition que cela reste complémentaire au dévelopement du progrès chez nous dans le respect des acquis et non pas de destructurations de nos mécanismes épprouvés qui pourtant représentent un pôle de stabilité, alors que c’est justement chez les concurents qu’il faudrait faire évoluer, ne serait ce que les éléments du droit.
    Meric de vos partages
    Patrick Bracker

  8. jany dit :

    Cher Ernest,

    Votre histoire est vraiment la réalité, une immigration plus facile pour les ressortissants de l’Afrique du Nord et la galère pour les couples mixtes franco-asiatique.

    A titre personnelle, mon épouse est indonésienne, nous avons une fille (nationalité indonésienne aussi), je sais que pour rentrer ce sera la galère, la suspicion de l’entrée a l’aéroport, la suspicion des services de la mairie…avec un temps d’attente pour les visas, lettre de sponsor, d’invitation, assurances complémentaires etc…

    J’ai l’impression d’être un étranger dans mon pays…

    C’est comme cela et nous ne pourrons rien changer…

    Bien amicalement,

    jany

  9. emmanuel p. dit :

    Et bien chiche Jean-Pierre,

    Je me propose pour participer à cet exercice de pédagogie nationale afin de rendre la Chine moins effrayante.
    Mais il faudra aussi que les médias français participent à cet effort car on ne peut pas dire que les français soient beaucoup aidés à mieux aimer la Chine en présentant uniquement ses côtés les plus sombres. Pourquoi ne parle t’on jamais de la classe moyenne chinoise dans nos médias?
    Pourquoi ne parle t’on pas des milliers de brevets déposés chaque année par ce pays?
    Autant de questions auxquelles bien sûr j’ai ma petite idée de réponse (tout comme beaucoup d’expatriés français en Chine).
    On en arrive même à des situations où en revenant en France je transmets mon enthousiasme sur mon expérience chinoise, joie aussi vite douchée par les commentaires de français qui n’y ont pourtant jamais mis les pieds.
    Alors est ce la Chine qui est effrayante ou plutôt la France qui a trop peur?

  10. jany dit :

    Monsieur le Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin,

    Je vous remercie pour la qualité des sentiments que vous partager avec nous sur le sujet : « Le changement chinois nous concerne autant que l’élection américaine »

    Nos amis ont déjà bien répondu, je ne vais donc pas alourdir le débat…

    La Chine est un pays méconnu de nous, pourtant avec plus du milliard d’habitants il devrait au contraire être un pole d’intérêt pour nos concitoyens.

    La Chine évolue a son rythme, c’est un pays au regard posé sur l’horizon, celui du temps, celui de l’équilibre entre le Yin et le Yang, celui de ses traditions…

    La Chine a toujours été ouverte au monde, vous trouvez des ressortissants de ce pays dans toutes les villes du monde…

    La Chine évolue dans le commerce et l’industrie au travers ses partenariats avec les pays occidentaux…Le droit aussi évolue…

    Au travers les partenariats de progrès, les amicales, les institutions en relation, ils est possible de faire évoluer le « droit des hommes » en sachant qu’il est toujours préférable de choisir le sourire et la main tendue que l’invective ou le regard arbitraire.

    Vous écrivez si justement:
    « Pour cette raison je considère qu’une mission importante de notre pédagogie nationale est de prévenir les jeunes Français de la part d’Asie de leur avenir. Sans naïveté, sans peur avec confiance. »
    Cette part d’Asie qui concerne aussi l’Inde, le Japon, la Corée, l’Indonésie etc…tous ces pays qui ont beaucoup a nous apprendre.

    C’est pourquoi je pense sincèrement que nous devons ouvrir nos cœurs et nos esprits…
    Ne soyons pas « dénaturés » « conditionnés » par les médias ou les penseurs…Ayons notre propre vision, perception, des choses…

    L’avenir est un espace que nous pouvons construire ensemble, au travers des partenariats de progrès, au travers des amicales, toujours dans le respect du développement des valeurs de chacun.

    Prenons au sérieux les études diverses et notamment l’étude de l’OCDE concernant l’horizon de croissance 2060.
    Mais nous devons prendre conscience que la nature humaine, la nature du développement des pays, l’Éveil des hommes a plus de responsabilisation, la dimension des élus avec des engagements forts, peuvent changer la donne et faire que notre pays et l’Europe redeviennent des phares dans le monde.

    Ne soyons pas les apôtres du pessimiste ambiant, la vie nous surprendra toujours avec ses rebondissement.
    Ayons une attitude sincère, responsable et confiante dans notre avenir commun.

    Inachevé

    Veuillez agréer Monsieur le Premier Ministre, l’expression de ma haute considération,

    jany

  11. RVR dit :

    Bonjour Monsieur Raffarin
    ______________________

    Je partage bien évidemment certaines de vos remarques sur la Chine, pays que j’ai connu en 1988, un an avant Tian’anmen , et j’ai eu l’occasion d’échanger avec alain Peyrefitte sur sa vision.
    Le développement actuel était prévisible, malheureusement peu d’industriels s’y sont investit , nous aurions pu et du créer beaucoup plus !
    A l’heure de la repentance en France, je ne vois pas les Chinois prêt à le faire alors qu’ils ont assassinés froidement leurs enfants ! Du point de vue démocratique, tout reste à faire et si vous vous rendez régulièrement en Chine vous le savez bien .
    Quand au rêve Chinois il n’existe pas, si non pour le coté exotique d’un voyage, alors que le rêve Américain lui est toujours présent parmi nos enfants, et ce n’est pas l’aura de Barack D’Obama qui l’amoindrira. Je suis un peu moi même issu de ce rêve pour avoir travaillé dans une entreprise Américaine très longtemps, partagé entre la France, L’ Europe et les USA et j’ai du probablement transmettre le virus à d’autres…
    En résumé, pour l’instant le rêve Chinois c’est un cauchemar, au regard des droits de l’homme, des produits interdits importés clandestinement, des emplois qui s’évaporent vers le far Est… Il reste beaucoup de travail à faire pour convertir la civilisation du bol de riz en une civilisation de gentleman…!

  12. Claude dit :

    Cher Jany,

    Vous dites « Prenons au sérieux les études diverses et notamment l’étude de l’OCDE concernant l’horizon de croissance 2060″.

    Certes, l’Asie et notamment les pays que vous citez vont beaucoup se transformer dans les 50 ans qui viennent. Cependant, ceux qui prévoient l’avenir 50 ans à l’avance ne sont que des présomptueux. Notamment à l’OCDE. Aussi on ne sait pas vraiment ce que seront ces pays en 2060. Tout est possible : le mieux ou le moins bien.

    Jusqu’à présent, y compris avec les modélisations les plus perfectionnées, le seul domaine où il est possible de faire des prévisions fiables à plus de 15/20 ans est la démographie (dont des prévisions vraisemblables sont maxi à 30 ans). Les démographes prévoient qu’en 2100, sauf accident cosmique, la population mondiale sera comprise entre 6 et 16 milliards d’habitants. Il est donc possible (selon l’une des 3 grandes hypothèses) que la population diminue à cet horizon avec un maximum de 8 milliards vers 2040 (à peine plus qu’aujourd’hui : +14%).

    Alors, prévoir l’économie des peuples de la terre (très dépendante des régimes politiques impossibles à prévoir et des crises que l’on ne prévoit, jusqu’à présent, que deux mois à l’avance) avec une perspective de plus de 15 ans est illusoire.

    Vous avez donc largement raison de conclure en disant : « …la vie nous surprendra toujours avec ses rebondissement. »

    Cordialement,
    Claude

  13. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Monsieur le Premier Ministre,

    Vos billets relatifs à la Chine sont toujours assez explicites. On y ressent votre grande connaissance de ce Pays et votre analyse reste lucide et pertinente. Et si toutefois, certains points restent obscurs, il suffisait de vous écouter la semaine dernière dans le zoom de France Info pour mieux comprendre votre point de vue que je partage :
    http://www.franceinfo.fr/politique/le-zoom-du-matin/jean-pierre-raffarin-xi-jinping-va-etre-un-president-de-continuite-795353-2012-11-08

    Vous dites que Monsieur Xi-Jinping va être un Président de continuité. Comment pourrait-il en être autrement ? Non pas parce que la Chine n’a pas besoin de changements, loin s’en faut surtout dans certains domaines, sociaux notamment et s’en préoccupe, revalorisation des salaires par exemple. Je crois aussi que les dirigeants chinois devront revoir leur politique de l’enfant unique qui posera problème très bientôt. Cependant, je pense que si changement il y a, il interviendra quand la société civile arrivera à pousser le gouvernement chinois à une grande réforme politique. Ce dont les dirigeants chinois sont bien conscients, et je pense qu’ils apporteront des réformes nécessaires mais mesurées, l’on ne gouverne pas un pays de plus d’un milliard 300 millions d’individus comme un pays de 60 millions d’habitants et que pour l’instant le PCC semble s’acquitter parfaitement de cette tâche avec beaucoup d’efficacité en maîtrisant totalement le sujet en restant à la recherche d’une paix intérieure nécessaire pour le développement de leur Pays. Je crois que pour l’instant il y a blocage et il réside principalement dans la démocratie qui semble encore trop faible, et pourtant elle commence à pointer notamment dans les grandes agglomérations et en fait à ce jour elle existe surtout au sein du PCC…

    Et pourtant ça bouge en Chine, il y a des mouvements sociaux, certains, notamment les plus démunis, réclament davantage et c’est bien normal. Il m’arrive parfois de faire une partie de Majong sur un site favori, il me permet de me détendre mais j’aime beaucoup ce site car il a un attrait particulier : si vous arrivez à conclure apparaît une citation, la dernière en date fût « Le bœuf mange la paille, et la souris le blé ». J’ai transposé cette citation à la situation chinoise, le bœuf est le Peuple chinois et la souris ses dirigeants, et je crois que le Peuple a également envie de manger le grain. Les dirigeants en sont bien conscients mais je crois qu’ils ont bien retenu certaines leçons de l’Occident, ils ont su mettre à profit leurs études suivies pour la plupart dans les Pays occidentaux en sachant adapter avec souvent une certaine rigueur sécuritaire leur politique de développement. Je pense qu’ils savent où ils vont, ils ne négligent pas leur sécurité extérieure, leur place dans le Monde, la protection de leurs frontières, les rapports avec leurs voisins en augmentant régulièrement le budget de leur Défense mais semblent privilégier une grande sécurité intérieure de manière à faire face à tous risques d’explosion sociale notamment dans les régions occidentales un peu plus délaissées que les grandes agglomérations de l’Est du Pays. Ils semblent aller vers « l’apprivoisement » de ces régions, riches en ressources, qui seront très profitables pour leur économie.

    Je pense qu’il y aurait encore beaucoup de choses à dire mais je vous remercie pour vos billets qui sont toujours de bonne facture et qui nous apprennent beaucoup.

    Amitié

    Jacques

  14. Ernest Gransagne dit :

    Repentance ? Demandez-donc aux Etats-Unis ou à la Chine de se repentir sur la disparition des amérindiens pour les uns ou les morts consécutifs aux nombreuses guerres territoriales pour les autres ?

    Et puis « repentance » ne se confonds pas avec « respect ». Respect oui, repentance c’est renier le passé et vouloir réécrire « sa » vérité.

    François le court n’est bon qu’à ça : serrage de mains et dépôts de gerbes !

    Tiens ce qui suit est un éclairage intéressant, je trouve.

    Ernest
    ______________________________________________________

    ALGERIE : S’EXCUSER DE QUOI ?

    Emis par Mme Joissains, Maire d’Aix en Provence.

    La France a été accusée par M. ERDOGAN, Premier Ministre turc, d’avoir commis un génocide en Algérie ; quant à François HOLLANDE, il souhaite la repentance. Il souhaite donc que la France s’excuse.

    Rappelons tout d’abord au candidat socialiste que l’identité algérienne n’a jamais existé avant 1830.

    L’Algérie, c’était le Maghreb, de la Libye au Maroc. Les populations qui y vivaient, d’origine phénicienne, berbère et romaine, étaient, avant le 8ème siècle, pour la plupart, chrétiennes

    Ce sont les arabes, nomades venant du Moyen Orient qui ont envahi le Maghreb et converti de force, par le sabre et la torture, toutes ces populations.

    Puis les turcs envahirent le Maghreb pendant 3 siècles, maintenant les tribus arabes et berbères en esclavage, les laissant se battre entre elles, prélevant de force la dîme et ne construisant RIEN, et ce, volontairement, permettant ainsi un trafic d’esclaves chrétiens.

    Vous n’êtes pas sans ignorer, Monsieur HOLLANDE, qu’au 16ème siècle, 30 000 esclaves étaient maintenus enchaînés à Alger. Ce sont les beys d’Alger (nommés par les turcs) qui se maintenaient par la ruse, la force et c’est bien ceux de Constantine qui se vantaient (n’est-ce pas?) d’avoir fait trancher 12 000 têtes pendant leur règne ! Le saviez-vous ?

    Et il faudrait donc que la France s’excuse ?

    S’excuser de quoi ?

    s’excuser d’avoir débarqué à Sidi Ferruch en 1830 pour chasser le colonisateur ottoman, détruire ses repaires, libérer ses esclaves, affranchissant ainsi de votre joug les tribus berbères et arabes

    s’excuser d’avoir fait soigner toutes ces populations dès 1830 par des médecins militaires français, amenant ces populations du Maghreb chiffrées à moins d’un million en 1830 à plus de 10 millions en 1962 !
    Car ce sont bien les services de santé militaire qui ont ouvert des centres de soins à la population civile et qui consultaient gratuitement la population. Savez-vous qu’en 1962, on comptait plus de 160 hôpitaux dans le pays et que la faculté de médecine d’Alger était la 2ème de France ?

    s’excuser d’avoir respecté la langue arabe et la religion musulmane. Ce que n’avaient pas fait les arabes, forçant les berbères chrétiens à s’islamiser pour ne pas être tués.

    s’excuser d’avoir drainé, asséché, fertilisé un sol à l’abandon depuis des siècles, et ce au prix de nombreuses vies,
    Car il faut savoir qu’en 1830, à l’arrivée des français, l’agriculture en était restée au Moyen-Age et il faudrait s’excuser d’avoir créé une agriculture riche, prospère, exportatrice, d’avoir fait de la Mitidja le grenier à fruits et légumes de l’Algérie quand, aujourd’hui ,on sait que ce pays doit importer la plupart de ses produits car cette immense plaine a été transformée en friche industrielle !

    Et il faudrait aussi demander pardon pour les nombreux établissements de formation agricole, extrêmement performants, qui fournissaient jusqu’en 1962 des cadres à tous niveaux ?

    s’excuser d’avoir résolu le problème de l’eau dont dépendait l’avenir de ce pays. C’est bien l’armée française qui, dès 1830, domestiquait les oueds, constituait des réserves d’eau, créait un réseau de canaux d’irrigation, stabilisait les sols. Et il faudrait demander pardon pour ce pays qui fut entièrement irrigué, assaini et où la plupart des villes et des villages étaient alimentés en eau potable par les pieds-noirs et tout cela fut aussi possible grâce à la construction de 12 barrages ?

    s’excuser d’avoir créé un réseau routier de 54 000 km, d’avoir construit 23 ports, 23 aéroports, 34 phares.
    D’avoir installé des bureaux de poste dans tout le pays, et d’avoir essaimé le territoire de milliers de kilomètres de chemin de fer ?

    s’excuser d’avoir multiplié les écoles sur tout le territoire, d’avoir alphabétisé, d’avoir enseigné les règles d’hygiène et les principes médicaux fondamentaux, ce qui a fait dire à l’écrivain kabyle Belkacem Ibazizen :« la scolarisation française a fait faire aux arabes un bond de 1000 ans ».

    Alors oui, Monsieur HOLLANDE, de tous les peuples qui sont passés en Algérie, seuls les Français ont laissé un bilan positif.

    Les vandales n’apportèrent rien au pays, sinon la désolation.

    Les arabes apportèrent la religion islamique mais n’apportèrent rien de la brillante civilisation de Damas.

    Quant aux Turcs, ils firent régresser ce pays sur tous les plans et c’est bien l’état moyenâgeux, couplé à une piraterie intense, qui incita la France à intervenir.

    Alors oui !, je dis, à l’instar de Ferrat Abbas : « La France n’a pas colonisé l’Algérie, elle l’a fondée. »

    Pour toutes ces raisons,

    il faudrait plutôt, Monsieur HOLLANDE, qu’avec tous ceux qui parlent de génocide et de repentance, ce soit vous qui demandiez repentance à l’Algérie pour ce million de français qui ont abandonné leur pays pour ne pas être égorgés (vous savez : « la valise ou le cercueil »)

    qui demandiez repentance à l’Algérie pour ces 150 000 harkis, sauvagement torturés puis assassinés.

    qui demandiez repentance à l’Algérie pour ces milliers d’ européens, tués ou disparus à Oran, le 5 juillet 1962, pour ces 200 000 algériens tués pour avoir refusé le parti unique.

    qui demandiez repentance à l’Algérie pour le terrorisme aveugle, les égorgements, les attentats, les crimes gratuits…

    Certes, il y eut la guerre entre les deux camps et il n’est pas question de dire qu’il n’y eût pas d’exactions, du côté français comme du côté algérien, et on peut regretter que l’indépendance fut bâclée pour les pieds-noirs et aussi pour les algériens. Cela aurait évité le « génocide » des harkis, des moghaznis, des européens à Oran et l’immigration de tant de pauvres algériens, qui quittèrent leur pays pour la France et qui le quittent toujours, encore aujourd’hui !

    Monsieur HOLLANDE, nous devons vous rappeler que l’Histoire est un TOUT.

    Nous, nous le savons, mais vous ?

    Oserez-vous demander aux arabes du Maghreb un acte de repentance pour les 8 siècles de l’occupation musulmane en Espagne, ainsi qu’aux turcs, pour les 3 siècles de colonisation en Algérie ?

    Pour ma part, jusqu’au bout :

    je prendrai position contre une repentance de la France,

    je continuerai à me battre pour que soit reconnu, comme un crime d’État, l’abandon de 150 000 harkis aux mains des égorgeurs et des 200 000 français enlevés ou assassinés le 5 juillet 1962.

    et aussi pour que disparaisse définitivement de notre calendrier la honteuse commémoration du 19 Mars 1962.

    Monsieur HOLLANDE, remisez votre soutane de pénitent ! Ce n’est pas en perdant Marianne qu’on devient Président de la République.

  15. BARBIER Daniel dit :

    Monsieur Le Premier Ministre,

    Pour ma part je pense qu’il serait préférable de prévenir les jeunes Français de la part négative des politiques de tous horizons, dans la vie Française. En effet que voit on?.. les bancs de l’Assemblée Nationale vides.. et du Sénat, pendant que les Français souffrent, ces gens sont en vacances: train, Avion, logement, chauffage: gratuit,… primes et combines…Franchement on ne vous dis pas… Merci !!!

    Quand aux Chinois!, un exemple: Au Congo Brazzaville, à Pointe Noire, pour la construction du nouveau Terminal,.. Bolloré (le copain des copains) fait venir…de Chine..par barges..les portiques à container…
    Merci Mr.Bolloré!….No Comment…

    Fraternellement,

    Daniel.

  16. Claude dit :

    Michel 43,

    J’ai bien lu votre réponse. Je sais tout ça. Voilà 30 ans que mes amis et moi dénonçons l’endettement de la France que nous avons vu grimper à fonds perdus. Mais je ne confonds pas endettement et valeur de nos actifs. Un pays ruiné est un pays, endetté ou pas, dont les actifs ne valent plus tripette. Mais, concernant ce que Hollande ne va pas manquer de faire, mon commentaire à votre intervention comportait pas mal de second degré. Désolé.

    Donc nous ne sommes pas un pays ruiné. Nous avons des actifs considérables. Mais nous ne sommes pas non plus sur une île, bien à l’abri de la concurrence comme semblent le penser quelques-uns d’entre nous et notamment ceux qui pensent qu’il faut s’assoir sur la dette (beaucoup de nos créanciers sont directement ou indirectement des français ordinaires, pas vraiment riches).

    Mais tout ce que vous dites, c’est le passé. On peut en tirer toutes sortes de leçons selon nos cultures personnelles.

    Ce qui m’intéresse c’est ce que nous pouvons faire pour rétablir une situation correcte.

    Notre surendettement et notre situation économique sont des conséquences à la fois de notre générosité excessive et non financée, de la place excessive donnée à l’Etat qui est devenu la variable d’ajustement pour atténuer le chômage et aussi de notre manque de compétitivité. Il faut corriger nos politiques dans les trois directions. Le reste n’est que détails d’autant plus facilement gérables que l’économie marchera bien.

    Notre générosité excessive ce sont les allocations de toutes natures qui ne sont assises sur aucune contribution salariales mais sur l’impôt un peu et sur l’emprunt beaucoup. La première règle à appliquer serait que toutes les rémunérations des ménages soient provisionnées par prélèvement sur les salaires réels des ménages. Il faut diminuer la redistribution sans contrepartie et réserver l’assistanat à nos vrais accidentés de la vie.

    La deuxième règle à respecter serait de jamais embaucher un fonctionnaire ou un employé des l’état ou des collectivités locales pour d’autres raisons que d’assumer une tâche identifiée, indispensable et évaluée selon les mêmes critères généraux que ceux qui prévalent dans les entreprises bien gérées. Et aussi de ne jamais faire de dépenses somptuaires qui ne soit pas rentabilisable par un retour sur investissement direct ou indirect (une Tour Eiffel rapporte beaucoup d’argent, un palais princier pour abriter un exécutif régional est superfétatoire). L’état et ses territoires doivent se réduire d’au moins 20%. Par exemple, personne ne comprend pourquoi il nous faut impérativement, en ce moment, onze nouvelles frégates. N’y a-t-il rien de plus urgent à financer ?

    La troisième règle à respecter ce serait de laisser nos entreprises vivre leur vie. Ce sont nos poules aux oeufs d’or. Sauf exception qui doit être rare, elles ne doivent ni être subventionnées ni être spoliées de leurs profits. On impute, par facilité, le manque de compétitivité des entreprises à la vétusté, voire l’obsolescence de leurs machines, outillages et processus plutôt qu’au coût du travail. Il faut être idiot pour ne pas comprendre que les efforts de modernisation des entreprises est proportionnel à leur capacité d’autofinancement elle même dépendante de l’écart entre leurs coûts de production et l’acceptabilité de leurs prix sur le marché. Il faut baisser le coût du travail de 10% il faut supprimer les 35 heures y compris dans les esprits (fin de l’idée qu’on est rentré dans l’ère des loisirs et de la sieste).

    Cette transition ne peut pas se faire d’un seul coup. Sa chronologie doit se négocier (mais pas la finalité). Il est inutile de rêver à un consensus, alors faisons sans tout en essayant d’obtenir l’adhésion du plus grand nombre.

    Vous avez raison de dire qu’un nouvel exécutif a plus facile à faire les choses vite plutôt que trop tard. On a beaucoup reproché au Président Sarkozy d’aller trop vite et d’engager trop de réformes en même temps. La crise a empêché de mener à bien tout ce qui était prévu. Vous lui reprochez de ne pas avoir fait assez vite. Faut voir…

    Si les jeunes diplômés ne trouvent pas de boulot c’est qu’ils n’ont pas le bon diplôme ou pas les qualités requises pour réussir avec un diplôme inutile ou pas de diplôme du tout. J’ai 5 enfants (25 à 48 ans) avec tous de bons diplômes sauf un qui n’en a aucun, même pas le bac (comme moi) et ils ont tous d’excellentes situations. Faire faire des études à nos enfants, c’est bien. Leur faire faire des études qui seront payantes pour eux et pour la communauté, c’est mieux.

    Attendons la conférence de presse de Hollande. Je ne vois pas comment il va réussir à nous mobiliser derrière un projet sans issue quand les sociaux-démocrates allemands eux même jugent sa politique suicidaire et que même ses amis, à l’instar de Gérard Collomb et bien d’autres y compris au gouvernement, sont on ne peut plus critiques à son égard.

    Cordialement,
    Claude

  17. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Ernest,

    Le sujet sur la repentance est toujours délicat…

    Chacun a son point de vue. A vrai dire, je pense que seuls les historiens arrivent « un peu » à s’y retrouver. Suite à de récents événements politiques, l’historien Bernard Lugan nous livre quelques informations, je vous adresse quelques liens qui ne manquent pas d’intérêts.

    http://bernardlugan.blogspot.fr/2012/10/apres-lesclavage-le-17-octobre-1961-la.html#comment-form

    http://bernardlugan.blogspot.fr/2012/10/quand-la-coupe-de-la-repentance-deborde_30.html#comment-form

    Bien amicalement

    Jacques

  18. michel43 dit :

    claude
    dans l »ensemble;je suis d »accord;
    a l »époque;le plus jeune chef d »entreprise ,avec mon épouse 20 ans ET 22 ans et félicitations du président de la chambre des métiers de PARIS
    AUCUN,mérite;puisque nous somme né dedans,
    nommer pars le regretter JP CHARRIER,responsable national de notre feu RPR;,j »étais responsable ,PME PMI Commerces Artisanats,CHIRAC ayant créer les sections professionnelles puis avec BALLADUR dans le 15 ème a PARIS;avec TRONC ET JOUGON;
    ;l »AVENIR vous me dite;se sera des larmes et du sang
    pourquoi? tout simplement;que le pays dans ses structures est ,SOCIALISTE depuis la fin de la guerre;tout les vrais pouvoir sont aux mains de castres,HAUTS fonctionnaires,syndicats,éducation national; les politiciens n »on jamais eu le courage d »y mettre de l »ordre,exemple:LE 1% sur nos factures;rapporte 900 millions d »euros pour le CE; DE EDF ;les droits acquis;
    l’âge de la retraite,le trains de vie de l »état;
    nous;vous le savez bien:on coupe les branches malades;c »est dans l’intérêt de l »entreprise,QUE peut faire HOLLANDE ;;RIEN comme notre SARKOZY ou RAFFARIN
    qui naturalisait 250 000 étrangers pars ANS,alors que nous avions AUCUN logement et des millions de chômeurs;plus tout ceux qui sont en situations irrégulière;
    nous,on ne produit pas plus que ce que nous ne pouvons vendre? la crise est du;a la mauvaise gestions des finances publics, dépenser toujours plus ,en empruntant ,encore plus;le RECORD -,SARKOZY 600 milliards:FRANCE3 ;émissions sur la dette; tout le monde était d »accord,la FAUTE a l »état ;pour moi;deux erreurs de CHIRAS,la fin du service militaire et l »école obligatoire a 16 ans;ce qui a TUER les métiers manuels;d »ou l »importations de travailleurs étrangers;les vrais réformes se feront, dans la douleur,ou sur un MAI 68 en pire: ouvrier -étudiant- et la classe moyenne,et les petits patrons;;et forcément;certains partis politiques;;de l’extrême gauche et de l’extrême droite; il y a tellement de problèmes dans notre pauvre pays, que je m’arrete la?

  19. Claude dit :

    Cher Michel43,

    Bien sûr. Vous avez raison pour la dette. Mais qui est le plus responsable ? Celui qui décide les emprunts pour financer un assistanat au long cours et une protection sociale impossible à financer par la création de richesses ? Celui qui les fait 10 à 30 ans après parce qu’il ne peut pas se dérober sans avoir une révolution ? Ou celui qui en est le receleur multi récidiviste, généralement l’électeur de celui qui a décidé des dépenses sans les financer 10, 15 ou 30 ans plus tôt ?

    Parlant des rémunérations de mes enfants, j’ai oublié de dire ce qui me choque profondément :

    Ma fille est normalienne, agrégée et docteur en mathématique. Comme prof de mathématique qui ne lésine pas sur son temps de travail et les heures sup que les autres ne veulent pas, elle est, certes, mieux payée que la majorité des français mais c’est, de loin, la moins bien rémunérée de mes cinq enfants.

    En France nous ne récompensons pas ceux qui font des études longues, dans l’intérêt général, mais nous permettons à ceux qui préfèrent aller travailler jeunes pendant que leurs copains étudient, de partir en retraite avant tous les autres. On récompense les cancres.

    Voir à cet égard, les médecins spécialistes et chirurgiens (BAC+12 à 15) auxquels on chicane une juste rémunération que l’on n’oserait même pas discuter à un plombier.

    Cordialement,
    Claude
    PS – Je n’ai jamais parlé de larmes et de sang. Ces expressions grandiloquentes démesurées ne sont pas dans mon tempérament. Cette expression correspond à des situations que seuls nos parents et les leurs ont connu et qui sont sans commune mesure avec les contraintes des voies du rétablissement qui nous attendent si nous faisons ce qu’il faut.

  20. Claude dit :

    Emmanuel,

    Vous auriez dû partir plu tôt, avant que la France que vous méprisez ne vous paie des études pour adultes qui vous donnent une valeur ajoutée relative dans un pays sans doute pas assez riche pour vous les avoir financées. Et aussi, à ce que j’ai compris il y a longtemps, pas mal d’années d’indemnités de chômage.

    Je suis cependant surpris que vous preniez encore le temps de lire ce qui se passe sur ce blog et d’y inscrire votre détestation en toute simplicité et impunité.

    En fait vous regardez encore dans votre rétroviseur. Ce n’est pas l’habitude chez les gens qui quittent l’Enfer pour le Paradis et qui partent généralement sans se retourner. Déjà des regrets ?

    Bonne chance.
    Claude

  21. michel43 dit :

    claude
    la différence des politiciens et NOUS?
    est immence et OUI
    NOUS,responsables du priver; on serait acuser pars la justice;d »abus de biens sociaux;banqueroutes;et tout la panoplie avec; puis pour beaucoup;saisi de leurs biens;
    heureusement,pour la majorité d »entre nous,on investie pas plus que l »entreprise rapporte surtout quand ,on n »est pas sur de l »avenir;;faut dire,que l »entreprise est le capital,et NOUS;on sait que dépenser;plus que l »on gagne,méme a la faillite?
    en POLITIQUE,c »est tout le contraire; puisque,c »est l »ARGENT des autres;
    certains politiciens;condamnés pars la justice;sont toujours en place?
    et maintenant dans l »oppositions;nous disent::on aurait du faire cela en 2007;d’exit M PECRESSE
    et bien OUI puisque FILLON :je dirige un pays en faillite?
    le jours ou la justice ,inculpera les politiciens pour mauvaises gestions des finances publics;les choses changeront et seront beaucoup moins nombreux a vouloir les places
    celui QUI a dit:l »AVENIR;se sera des larmes et du sang:un ancien ministre de MITTERRAND jean-louis BIANCO

  22. Zwartepiet dit :

    Le nouveau Who’s who chinois:

    Published: November 14, 2012

    The New Members of China’s Ruling Body

    http://www.nytimes.com/interactive/2012/11/14/world/asia/the-new-members-of-chinas-ruling-body.html?ref=world

  23. Zwartepiet dit :

    Le patrimoine de la Chine impériale à l’honneur, au coeur de Bruxelles:

    http://www.expoterracotta.be/default.aspx

Laisser un commentaire