Carnet de Jean-Pierre RAFFARIN

74 commentaires

  1. Ernest Gransagne dit :

    7mn47, pour que JPR arrive à dire : « C’est fini les amis, pensons plutôt à l’avenir »… Ah! il en faut de la patience en face de ces journaleux de pacotille qui ne cherchent que la polémique et qui réussissent une seule chose : ne pas faire leur vrai métier de journaliste !

    Néanmoins, il y a de bonnes nouvelles, de très bonnes nouvelles : depuis 4 jours des milliers de grues descendent vers le sud.

    Hier, neufs d’entre-elles à basse altitude, ont tourné au dessus de ma tête… plusieurs cercles, beaux, majestueux, elles planaient, tranquilles, de temps à autres trois ou quatre coup d’ailes pour récupérer la bonne hauteur… elles attendaient leur copines ou recalaient leur GPS, je ne sais.

    C’est à cet instant que se produit l’inattendu : l’une d’elles qui m’avait repéré me dit : « Vous êtes curieux vous les hommes sur votre bout de terre, vous avez tout pour être heureux et vous passez votre temps à réfléchir comment faire du tort à votre semblable. Comment tuer ? comment voler ? comment mettre des bâtons dans les roues pour que vos projets d’intérêt public n’avancent pas  » ?

    Elle continua : « Vous ne pouvez pas regarder autour de vous ? Prendre exemple sur les animaux par exemple ? Regardez-nous : nous ne nous demandons pas si une autoroute est nécessaire pour aller de Finlande en Afrique ? Nous l’avons créée ! un point c’est tout.
    Nous savons aussi que ceux qui réfléchissent, devraient être heureux d’avoir un bel outil, ici, dans votre France, comme le TGV.
    Nous sommes persuadées, nous les grues, qu’il faille aussi des haltes au long de ces grands axes migratoires… C’est une évidence.
    Vous les hommes, vous ne comprenez pas cela. C’est drôle comme vous êtes en déficit de développement intellectuel ! Que de temps perdu ! Que d’énergie gaspillée !
    Vous imaginez la LGV Poitiers Limoges que certains un peu moins bêtes que les autres veulent construire, sans gare dans le sud-Vienne ?
    Comment pouvez-vous être autant à côté de la plaque ! Comment ne pouvez-vous pas sentir l’utilité d’un arrêt de ce train entre Moulismes et Bussière-Poitevine ?
    Mais que font-ils vos élus locaux ?
    Que font-ils vos responsables leaders d’opinions ?
    Comment ignorer aujourd’hui qu’un TGV serait un formidable cordon ombilical reliant votre trou du cul du monde au reste de l’Europe et qu’ainsi vous vous sortiriez d’une fatale mort à plus ou moins court terme » ?

    Alors là ! J’étais sans voix. Cette grue au langage si clair (parfois un peu cru) était entrain de brosser la situation de notre pays comme si elle y était ! Il faut dire qu’elle avait de la hauteur !

    La hauteur…. la hauteur de vue…. Des perspectives…. des perspectives d’avenir….

    Faut-il s’appeler Jean-Pierre Raffarin pour cela ?

    Pourquoi les autres ne se rendent-ils pas compte de ces évidences ?

    J’ai fait un petit salut à cette sage grue qui analysait si bien notre monde d’en bas, elle partait déjà avec ses amies vers le sud-ouest, en prenant de la vitesse… En quelques secondes elles avaient toutes disparu, happées par l’immensité de l’espace.

    Je me disais : – Quelle clairvoyance ! Pourquoi elles, les grues, sont-elles si intelligentes et pourquoi nous, les hommes, sommes nous autant sectaires, rétrogrades, jaloux, mesquins, vils, égoïstes ?

    Pourquoi ?

    Merci Monsieur Raffarin de votre prise de position, samedi, dans la PQR La Nouvelle République.

    Vous avez dit : « Une LGV Poitiers-Limoges oui ! A une condition : une gare en sud-Vienne. »

    Le sud-Vienne attend. Le sud-Vienne possède un bon potentiel : des hommes de talent, un territoire bourré de ressources, un passé prestigieux… Il manque juste une chose : que nous fassions comme les grues.

    Pour survivre, elle volent toutes ensemble…. dans le même sens !

    Ainsi depuis des millénaires elles sont toujours là et malgré la bêtise des hommes elles, elles s’adaptent.

    Et nous ?

    Merci Monsieur Raffarin

    Ernest

  2. jany dit :

    Laissons les comptes se faire…

    Et puis après les responsables politiques feront un choix…

    Je pense qu’il serait souhaitable d’en rester la et de faire le bureau en accord avec les résultats.
    L’entente cordiale devrait être possible avec tous ces politiques intéressés par la présidentielle

    Par contre en mettant en avant les motions qui doivent exister, même si Fillon en regrette l’existence.

    Bien cordialement,

    jany

  3. jany dit :

    Modifie Merci

    Laissons le compte se faire …

    Et puis après, les responsables politiques feront un choix…

    Je pense qu’il serait souhaitable d’en rester la et de faire le bureau en accord avec les résultats.
    L’entente cordiale devrait être possible avec tous ces politiques intéressés par la présidentielle

    Par contre en mettant en avant les motions qui doivent exister, même si Fillon en regrette l’existence.

    Bien cordialement,

    jany

  4. Jean-Denis ROCHE dit :

    Bonjour,

    Il est vrai que l’apprentissage de la démocratie à l’intérieur d’un parti est dur !
    Pour le PS c’est en effet plus simple : ce l’Élysée qui désigne et les militants qui ratifient.
    Pour le FN il suffit de présenter un livret de famille !!!

    Amitiés et bon courage

  5. UMP...! dit :

    [...] Je crois bien que c’est joué et que Jean-François Copé sera le Président de l’UMP,tant mieux,il est énergique et il est celui à même le mieux plaçé pour faire bouger les lignes de la Droite.

  6. Claude dit :

    Bonsoir Monsieur le Premier ministre,

    Moi, ce qui me désole, c’est que l’on puisse confier l’organisation d’un parti à un amateur qui ne sait même pas organiser une élection ou qui dans le meilleur des cas n’est pas capable de s’assurer que chaque département applique les mêmes règles validées nationalement (notamment la gestion des procurations qui semble être au centre de la plupart des contestations). Est-ce parce qu’il était l’organisateur et le candidat ?

    Je ne peux m’empêcher de penser à ces formidables vendeurs très actifs, très admirés dans leur entourage et pas très regardants du point de vue de l’étique commerciale que j’ai eu à encadrer et que je redoutais (vous avez dû en rencontrer, il y en a partout) et qui ramenaient autant de commandes que de litiges potentiels. Etre un brillant réalisateur ne suffit pas. La rigueur de l’organisation est le seul chemin pour des performances gratifiantes au long cours et pour des résultats indiscutables.

    Je crains que vous-même, vous vous soyez laissé charmer.

    Cordialement,
    Claude

  7. Claude dit :

    Cher Ernest,

    Ne soyez pas méprisant. Jean-Michel Aphatie est un grand journaliste et il a très bien fait son métier. Ceci a agacé monsieur Raffarin parce qu’il savait bien que, à ce moment là, Jean-Michel Aphatie avait de bonnes raisons de poser ces questions embarassantes (la spécialité de Jean-Michel Aphatie).

    Si votre grue avait été une grande journaliste elle aurait posé les mêmes questions. Et en plus elle aurait demandé comment se fait-il, dans un parti tourné vers l’entreprise, que l’on ait trouvé personne pour organiser cette élection avec rigueur de telle sorte que personne ne soit frustré à l’annonce du résultat. En six mois on avait le temps de s’y préparer.

    Ce fiasco organisationnel a fait plus de mal à l’UMP que tous les noms d’oiseaux (probablement des grues cendrées, mes préférées) que les différents protagonistes se sont envoyés les uns les autres pendant la campagne qui a été plutôt digne.

    Espérons que J-F Copé soit meilleur diplomate qu’il est organisateur pour travailler sereinement avec toutes les composantes de votre parti.
    Bien cordialement,
    Claude

  8. jany dit :

    Cher Claude,

    Bonjour a tous les amis du Carnet.

    Certains d’entre nous, dont je fais partie, voulaient une ouverture a l’UMP c’est fait, les motions pourront être entendues…

    Votre sentiment était de laisser votre leader naturel diriger le tout sans dialogue, une ligne, celle des chefs…Et bien non…et il faut que vous fassiez votre petite révolution…

    Soyez indulgent et surtout n’ayez pas des oeilleres dans toutes vos réflexions…
    Jean-François Cope est un homme de qualité, intelligent et instruit, il saura donner a l’UMP un caractère nouveau avec toutes les motions qui lui ont été propose par les grands responsables politiques.
    L’UMP ce n’est pas un petit garage (Software et maintenance en tout genre).

    Fillon est peut être a la peine, comme un enfant a qui l’on a pas donne de jouet, mais il se relèvera, il y a 2017 et la porte n’est pas fermée…
    Il faut savoir perdre pour gagner dans l’avenir…
    L’UMP avait besoin de s’ouvrir, nous en avons souvent parle sur le Carnet depuis plus de deux ans avec Jacques…

    Votre exemple du vendeur est un bon et mauvais exemple, pour l’UMP c’est différent, il y avait des enjeux extraordinaires qui faisaient que tous les politiques étaient sur le pont…Soyez compréhensifs de temps a autres et surtout humble car Jean-Francoi Cope ce n’est pas n’importe qui…

    J’espère que vous allez rapidement vous remettre de cette petite contrariété Claude, la vie continue…

    Bien cordialement,

    jany

  9. jany dit :

    Monsieur Jean-Pierre Raffarin,

    Bonjour a tous les amis du Carnet JPR

    Aujourd’hui, une période extraordinaire s’ouvre pour l’UMP et pour vous.
    Avec la motion France Moderne et Humaniste et les autres motions, il est possible de redonner une nouvelle dimension a la politique…Plus humaniste, plus progressiste, plus de notre temps…

    De part votre parcours vous en connaissez le chemin, soyez l’éclaireur, un des leaders, pour que la France retrouve la confiance dans l’avenir…

    Bien cordialement,

    jany

  10. jany dit :

    Le monde grandit, les Démocraties Humanistes de Progrès s’éveillent…
    Soyons en le phare…
    Avec un UMP et des motions ouverts , généreux dans les idées, progressistes dans les valeurs, responsables dans la gestion, visionnaires dans les projets, fraternels dans les relations avec le monde, confiants dans l’Éveil de chacun…

    jany

  11. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Monsieur le Premier Ministre,

    Je serais tenté de dire « tout ça pour ça », enfin c’est fini au terme d’une campagne électorale qui fût bien trop longue ! Mais qu’il est difficile et sera long l’apprentissage de la démocratie au sein d’un parti de rassemblement où les grands sages responsables devront continuer à se faire entendre, la relève ne semble pas tout à fait prête dans certains domaines…

    Merci Monsieur Raffarin et à d’autres personnalités pour savoir faire retentir les voix de la sagesse et de la sérénité quand le besoin s’en fait sentir.

    Toutefois la logique semble respectée, place aux idées, à la réflexion au travers des motions représentatives des différentes sensibilités avant d’entrevoir d’autres objectifs. Au travail pour la reconquête de nos territoires et faire de l’UMP une force d’opposition forte et constructive dont notre Pays a besoin.

    Bon courage et mains tendues à tous. C’est tous ensembles que nous y parviendrons.

    Amitié

    Jacques

  12. François dit :

    Bonjour: Dédramatisons en effet, tout ça pour ça.. Beaucoup de bris et de maux pour rien !
    Avec cette bande de gars z’avez (*) pu qu’à vous rallier à FH pour un parti commun humaniste et laïque, sachant qu’a(na)tomiquement vous avez sûrement le coeur du côté normal ..
    Bonne journée à tous et à Carole.
    PS: mon propos n’est pas en attente d’humour.
    (*: pas pu m’empêcher..)

  13. thierry dit :

    monsieur Rafarin
    « JF COPE va pouvoir s’échapper de sa caricature ». Comment pouvez vous dire ça ? Ses propos sur le pain au chocolat par exemple n’ont pas été travestis ! Il les a prononcés en sachant exactement pourquoi et à qui ils étaient adressés. Il a préféré prononcer ces mots plutôt que des propositions économiques.
    En quoi donc est ce une caricature c’est lui ! Ou alors vous lez vous dire, ce qui est plus grave encore, que l’homme politique peut dire ce qu’il veut, qu’il ne s’engage en rien dans les propos qu’il prononce.
    Vous avez déjà eu les commentaires sur la fin de la campagne de N. Sarkozy. Combien de temps encore allez vous supporter des pinces à linge ? Où sont vos convitions ?

  14. Dominique M dit :

    Bonjour M. RAFFARIN,
    Bonjour à tous,
    Notre priorité à tous; exigez la mise en oeuvre d’une politique responsable dans l’intérêt de la France et des Français.
    Une lettre de François HOLLANDE arrivera prochainement dans nos boîtes, financée par nos impôts!
    Cette lettre doit être renvoyée sans l’ouvrir ; 16 860 685 enveloppes, qui lui reviennent, ça fait désordre !
    La procédure est simple : Retour à l’expéditeur
    1/ Ne pas ouvrir le courrier
    2/ Inscrire en toutes lettres : RETOUR à L’EXPÉDITEUR
    3/ Déposez votre lettre, sans affranchissement supplémentaire, à la poste qui se chargera de la retourner à l’envoyeur>
    4/ Pour un franc succès, faites passer le message autour de vous, par téléphone, e-mail, internet, etc.
    5/ Inutile de motiver votre renvoi, IL comprendra…
    Faites suivre à vos parents, amis et relations!.
    Bonne journée,

  15. Ernest Gransagne dit :

    Un grand journaliste, mon cher Claude, ne passe pas tout son temps pour une interview – 7mn47- alors que les enjeux nationaux et internationaux sont ce qu’ils sont pour faire dire ou pour tenter de faire dire à un ancien 1er Ministre, ce qu’il ne veut pas dire. J M Aphatie joue un rôle de bonimenteur de foire : ce n’est pas un grand journaliste. Je ne suis pas méprisant puisque c’est mon avis.

    Un grand journaliste fait un beau métier : celui d’informer.

    Tout ce qui n’est pas ça, est ce que j’appelle un journaliste de pacotille.

    Ce n’est pas à l’avantage de la pacotille qui elle, était très utile dans certaines circonstances. Là, Aphatie se veut volontairement agressif et provocateur ce qui suscite chez moi ce jugement qui est le mien; ce n’est que le mien, je vous demande de le respecter comme je respecte le vôtre. C’est aussi cela la démocratie.

    Osons la droite décomplexée, elle en a vachement besoin !

    Et maintenant au boulot. Il faut sortir Hollande des ors de la République qui lui vont si mal.

    Vous avez sans doute remarqué qu’il commence à s’y complaire…. dans les ors.

    Le mal il est là, la crise elle est là, la dégradation de la France elle est là, l’incompétence à tous les étages de la République elle est là.

    Et je n’est pas eu l’impression qu’Aphatie était très gêné par cet état de fait.

    Bonne journée Claude

    Ernest

  16. Claude dit :

    Cher Jany,

    Je retrouve, dans votre prêchi prêcha habituel et aujourd’hui particulièrement avec votre manque total d’ouverture, l’attitude de certains de vos leaders d’opinion depuis 48 heures. Vous l’homme étroit vous parlez d’ouverture ? Le problème ce ne sera pas l’UMP qui se réunira par intérêts réciproques. Ce seront ses électeurs désavoués par les adhérents et qui ne veulent pas de hussards.

    1 – Ni Fillon, ni Copé ne sont mes leaders naturels. Je ne suis qu’un sympathisant de l’UMP faute de mieux. Je suis un centriste sans leader. Comment pouvez-vous croire que j’ai quelque chose de commun avec vous ? L’humanisme ? Vous en parlez beaucoup mais c’est un ersatz d’humanisme, un gargarisme. Vous n’aimez que vous tellement sûr de vous que vous ne vous écoutez même pas.

    2 – Votre goût pour les mots méprisants qui se veulent blessants mais tellement à côté de la plaque tant ils sont outrés est désopilant. Ils ressemblent à ceux que j’ai entendus hier et ce matin de la part de certaines de vos représentantes notamment « l’élégante » Nadine Morano.

    3 – Je ne doute pas que J-F Copé ait des qualités, heureusement. Mais celle qui me plait le moins en lui c’est sa stratégie qui a consisté d’abord d’utiliser les moyens de son parti pour m’écrire plusieurs fois par semaine sans permettre à son concurrent d’accéder à mon adresse mail puis à faire ce qu’il fallait pour qu’il y ait des litiges. Le plus naïf de mes chefs de service de mon « petit garage » comme vous le dites, aurait donné des directives claires pour le traitement des procurations dans les bureaux de vote parce qu’il aurait su que ce serait une source d’inexactitudes propices à la « récrimination » ou, pour le moins il se serait entouré de gens compétents pour le faire. La presse parle de victoire à l’arraché. Ce qui choque ce n’est pas la victoire mais l’arraché.

    3 – Contrairement à ce que vous dites, l’UMP, à l’occasion des circonstances qui ont entouré cette élection, ne s’est pas ouverte mais s’est fermé aux centristes et aux plus modérés d’entre vous. Il vous fallait des ingénieurs et vous êtes dirigés par des vendeurs sans complexe. A court terme cela va faire illusion. A moyen et long terme cela ne sera plus qu’illusion. La vraie ouverture aurait consisté à montrer plus de modestie et moins de pratiques à la hussarde. Il y a l’art et il y a la manière. L’art était là, c’est certain. La manière n’y a pas été, c’est dommage. Un quart d’heure de Copé qui fait un coup de bluff deux heures trop tôt et son staff méprisant et hautain pour leurs adversaires a effacé 6 mois d’à peu près bonne conduite. C’est plus fort qu’eux.

    Subsidiairement, je constate autour de moi, chez de nombreux partisans de Sarkozy, qu’il y a un abime entre la grande majorité des électeurs de la droite qui votent UMP depuis bien plus longtemps que moi et la majorité, même minuscule, des adhérents du parti beaucoup plus à droite qu’eux. Ils n’en avaient pas vraiment conscience avant cette élection. L’extrême droitisation du parti n’est plus le fait de quelques dirigeants opportunistes comme ils le pensaient mais de la moitié du parti. C’est lors des prochaines élections que vous risquez les problèmes. C’est dangereux quand un parti n’est plus en phase avec ses électeurs.

    Non, ma comparaison avec les mauvais vendeurs qui passent pour des bons jusqu’au moment de leur vrai bilan est excellente. Je m’y connais en vendeurs.

    Bonne journée avec vos certitudes grotesques et méprisantes qui n’appellent que des réponses plus franches et plus brutales qu’il ne siérait.
    Cordialement,
    Claude

  17. Claude dit :

    Bonjour Monsieur le Premier ministre,

    Vous dites : « Regrets : le désordre actuel de l’UMP efface la percée des courants en général et de l’humanisme libéral en particulier ».

    C’est vrai. Mais ce n’est pas surprenant. Un courant qui s’établit et perce est toujours une conséquence d’un autre phénomène, ce n’est pas le phénomène lui même. Ce qui vaut pour la mécanique vaut pour les idées.

    Tel Anaxagore vous avez cru que les idées étaient le fondement de l’univers. Les physiciens vous expliqueront que c’est l’Univers et ses plus infimes constituants qui sont le support de la pensée et des idées.

    Vos courants, si sympathiques soient-ils ne peuvent pas être le squelette d’un parti. Le parti est ce qu’il est (ou comme aujourd’hui, ce qu’il devient) et les courants s’amorcent naturellement à partir du « melting-pot » des idées sous l’influence de ceux qui les portent le mieux.

    Vous n’avez plus que deux courants principaux et seul le temps va créer des dérivations et des confluences qui vont organiser les choses qui se décanteront comme toutes choses se décantent. Il est plus que probable qu’un courant libéral ET humaniste se dessine mais pas selon vos désirs, selon l’étrange ingéniosité de l’air du temps.

    Dans cette affaire, j’aurai préféré que vous soyez au dessus de la mêlée plutôt que dedans. Il faut faire avec car votre courant est brisé en deux courants. J’espère que vous pourrez les faire confluer à nouveau.

    Déjà, votre conclusion d’une de vos intervention (que j’avais mise en exergue) montrait que vous pressentiez qu’il y aurait du travail de couturière à faire et du raccommodage.

    Bon courage,
    Bien cordialement,
    Claude

  18. UMP...! dit :

    [...] Il faut absolument que François Fillon laisse sa fierté de côté au risque d’implosion/explosion à l’UMP…! Coupée en deux?! Belle famille politique. 1 er départ Pierre Méhaignerie à l’UDI. Mdr

  19. UMP...! dit :

    [...] « François Fillon est orgueilleux »…! Mdr Dixit:Rachida Dati sur BFMTV.

  20. jany dit :

    Cher Claude,

    Bonjour a tous les amis du Carnet

    Le garagiste est dans la confusion, les clients commencent a s’inquiéter pour les « bugs » continuels…

    Vous n’appréciez pas que nous ayons des avis différents du votre, nous ne parlons pourtant que de software…mais la grille du garage est fermée a toute question…

    Pourtant il vous arrive quelques étincelles de l’univers…
    « Tel Anaxagore vous avez cru que les idées étaient le fondement de l’univers. Les physiciens vous expliqueront que c’est l’Univers et ses plus infimes constituants qui sont le support de la pensée et des idées. »
    Ces mots que vous méprisez par habitude deviennent les votre quand ils sortent d’un livre…
    Merci de mettre en avant l’univers en tant que support de la pensée et des idées…

    Il arrive souvent que vous changiez d’avis a 180 degrés, peut-être sans vous en rendre compte, si l’on vous en fait la remarque, vous vous dépêchez de rajouter des point d’exclamation et des virgules…Je ne suis pas méchant, je suis réaliste…

    Anaxagore est décédé autour des 72 ans, un bel age a cette époque…

    Bien cordialement

    jany
    ..

  21. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Monsieur le Premier Ministre,

    Une petite remarque : un peu d’objectivité et de sérénité et « ne remettons pas encore de l’huile sur le feu ».

    Bien sûr que lors de cette élection il y a eu quelques dysfonctionnements, quelques « ratés » qu’il faudra analyser, mais je ne pense pas que l’on puisse dire pour autant qu’il y ait eu incompétence de la part du Secrétaire Général qui était en charge de l’organisation de cette élection comme on peut le lire dans certains commentaires. C’est un peu trop facile, il aurait fallu qu’il puisse être présent physiquement dans tous les bureaux de votes pour être le seul « fautif ou incompétent ». Je pense que c’était avant tout un travail d’équipe où des représentants des deux candidats étaient concernés et notamment les Présidents des fédérations départementales ou secrétaires départementaux, partisans chacun en ce qui le concerne de l’un des deux candidats, à qui ils revenaient l’organisation locale et son bon déroulement.

    Je pense qu’il est nécessaire que les deux « camps » ne se jettent plus la pierre. L’élection est terminée et les erreurs furent collégiales et partagées, point final ! Le nouveau Président du Parti a été élu, que tout le monde se remette au travail, c’est ce qu’attendent les militants, les sympathisants et les électeurs de la Droite Républicaine.

    Amitié

    Jacques

  22. Zwartepiet dit :

    Vu de Bruxelles…

    Ma façon de « dédramatiser » l’élection turbulente de J-F Copé à la tête de l’UMP consiste simplement à constater qu’elle incarne la victoire de la « droite pastis » sur la « droite cassoulet »! (*)

    Plus sérieusement, je constate qu’on nous a menti… sur les enjeux idéologiques de ce qui n’aurait dû être qu’une simple « formalité électorale », une préférence de casting pour diriger l’UMP –mais pas un conflit portant sur des stratégies et des valeurs fondamentales!

    Je me souviens de l’émission Des paroles et des actes sur France2 animée par David Poujadas il y a quelques semaines –c’était l’occasion, pour les deux prétendants (F. Fillon et J-F. Copé), de s’affronter, en prime time, face aux Français et, surtout, face aux militants UMP. Les deux candidats, dans un bel exercice de confraternité politique, n’hésitèrent pas pour rappeler leur convergence de vue sur la plupart des sujets… Au fond, rappelaient-ils, bien peu de choses les séparaient et si JF Copé revendiquait ouvertement l’héritage sarkoziste, F Fillon ne manquait pas de rappeler qu’il avait été le fidèle –et l’unique– Premier Ministre de Nicolas Sarkozy durant le quinquennat de ce dernier…

    Las! Trève de courtoisie électorale le soir du dépouillement des urnes… Les masques tombèrent lourdement ce lundi 19 novembre post-électoral: ce n’était pas une élection pour choisir entre « Bonnet blanc » et « Blanc bonnet » à la tête de l’UMP: il s’agissait, en réalité, de définir la ligne même du parti, de ses options, de son positionnement vis-à-vis du centre, du FN, etc…

    Au fond, l’enjeu, pour la Droite, n’a guère évolué au cours de ces vingt dernières années: le RPR et l’UDF naguère, l’UMP aujourd’hui, ont toujours été confrontés à une bataille électorale sur DEUX fronts –au centre et à l’extrême droite. Avec Jean-Marie Le Pen en « Président-fondateur-à-vie » du FN, il était relativement aisé, pour la Droite respectable, de négliger l’électorat FN, voire même de le stigmatiser… tant la figure et la personnalité outrancière de J-M Le Pen faisait office de « repoussoir » envers une grande partie de l’électorat de droite traditionnel. Mais les choses ont bien changé avec l’arrivée de Marine Le Pen et la volonté de cette dernière de respectabiliser son parti tout en délivrant un message plus « oecuménique »…

    Dans un tel contexte, la ligne/stratégie de François Fillon consiste à mener, en priorité, le combat (électoral) à gauche de l’UMP, c’est-à-dire au centre et, même, jusqu’aux plates-bandes du PS! Evidemment, une telle stratégie comporte un risque réel: celui de provoquer une désaffection accélérée de l’électorat UMP en faveur du FN (ou de son avatar « Rassemblement Bleu Marine »)…

    La « ligne Copé » consiste à prendre le contre-pied du tropisme centriste de F. Fillon en partant à la (re)conquête de l’électorat frontiste. C’est ce que signifie, au fond, l’expression « droite décomplexée » si chère à J-F. Copé… Mais, là aussi, il s’agit d’un exercice périlleux: au départ, il sera toujours facile de se payer de mots et de slogans –pour flatter l’électorat frontiste. Mais, à l’arrivée, les électeurs ne seront pas dupes: ils exigeront sinon des actes, au moins des gages à ceux qui, dans une UMP musclée, auront repris à leur compte les idées et les slogans de Marine Le Pen.

    En ce qui concerne la défaite de F. Fillon, l’avenir nous dira s’il ne s’est agi que de la fin dramatique d’un « destin individuel » ou bien d’un véritable schisme politique… François Fillon ira-t-il rejoindre la constellation des astres politiques éteints –aux côtés de F. Bayrou, de D. de Villepin,… ou bien incarne-t-il vraiment une dissidence au sein du « peuple de droite »?

    Cordialement,
    Zwartepiet.

    (*) http://www.carnetjpr.com/2012/05/24/la-competition-oui-avec-le-ps/#comment-19040

  23. Ernest Gransagne dit :

    Attention : il ne faut pas que l’ U M P devienne l’Unique Machine à Perdre…

    Ernest

  24. Bruno ANEL dit :

    Cher Monsieur le Premier Ministre, je remarque une chose. Les courants de l’UMP sont tous à droite si on en juge par leur appellation: droite humaniste, sociale, populaire, forte… Je croyais que l’UMP avait vocation a rassembler la droite et le centre. Mais de centre, il n’est pas question dans la nomenclature de ces courants. Maintenant que votre parti est solidement ancré à droite avec JFC, de façon décomplexée qui plus est, ne regrettez vous pas un peu d’avoir déserté ce créneau ? Entre Copé et Hollande, il y a un vaste espace à occuper. Hollande a déja amorcé un virage au centre en lachant du lest sur le « mariage pour tous » et en adoptant la rigueur budgétaire. Borloo est aussi sur les rangs, Bayrou est toujours là. Pierre Méhaignerie a enfin compris qu’il avait adhéré au RPR en 2002 et a claqué la porte de l’UMP. Continuez comme cela et vous aurez deux candidats UMP en 2017, comme en 1995.
    Cordialement.

  25. Claude dit :

    Bonsoir Monsieur le Premier ministre,

    Incroyable ! Quelle bande d’amateur.

    Vos dirigeants vendeurs sont forts pour organiser la chasse aux adhérents mais c’est tout. Cette chasse leut vaut une réputation d’organisateurs bien usurpée. Les administrateurs sont incompétents s’ils ne savent même pas organiser une chose aussi simple, pour des élus, qu’une élection.

    Comment peut-on organiser une élection et ne même pas savoir rédiger une simple feuille de calcul pré-remplie sur Excel (ou n’importe quel autre tableur) pour être sûr de ne rien oublier après un contrôle carré.

    Ou bien les dirigeants organisateurs se sont plantés en organisant cette élection ou bien ils se sont plantés en trichant. Dans les deux cas, ils méritent d’être démis de leurs fonctions.

    Oublier 3 circonscriptions est impensable comme est impensable de ne pas faire émarger un électeur pour lui et pour ses procurations.

    A lui tout seul, Copé, certes un peu aidé par quelques rombières malpolies et méprisantes pour leurs adversaires, vous coule l’UMP en deux jours (en fait en 1/4 d’heure quand il annonce des résultats plus qu’incertains). Quand on tente un coup d’état légal on s’arrange pour border son dossier de tout les côtés.

    Il est aidé également par la cocoé qui reconnait l’erreur mais dit que c’est dommage mais qu’elle ne peut plus rien faire (alors qu’elle n’a publié aucun des documents de son travail pour que l’on puisse le vérifier). Les électeurs de l’UMP ne peuvent pas entendre ça sans se demander pour qui ils votent depuis des années.

    Appelez vite Juppé pour qu’il remette vite votre parti sur ses pattes et aide à trouver la bonne solution sinon… vous allez être dans la m….

    Cordialement,
    Claude

  26. Dominique M dit :

    Amateurisme dans la gestion du scrutin ( ex: oublier de faire émarger des votants), amateurisme dans son contrôle (ex: oublier de comptabiliser des bureaux de vote) , guerre des égos attisés par les lieutenants., incapacité à régler le problème autour d’une table hors des caméras. Ceci ne témoigne pas d’une capacité à gérer le pays ni à faire preuve de courage pour des décisions cruciales.
    L’UMP se prépare à perdre les prochaines élections avant même qu’elles n’aient lieu.

  27. Claude dit :

    Cher Jany,

    Je ne vois pas en quoi j’ai fondamentalement changé d’avis.

    Sur vous ? Il y a longtemps que je sais précisément qui vous êtes.

    Sur Copé ? Oui je me suis trompé. Je le croyais être un meneur d’homme et c’est une tête brulée. Il fonce d’abord et ne sait plus comment s’en sortir autrement qu’en fonçant encore.

    Pour ce qui est de la prééminence des lois physiques sur celles de l’âme, il y a bien longtemps que je la connais. N’oubliez pas que je suis plus scientifique que philosophe (ça ne m’empêche pas de m’intéresser depuis longtemps aux philosophes de la technologie, modernes, surtout qui concernent de près mon dernier job et anciens aussi). Je suis désolé de vous avoir, sans malice, obligé à chercher dans Wikipedia. Mais comme ancien cogniticien et praticien de l’Intelligence Artificielle (IA), je m’intéressais aussi aux mécanismes de la pensée pour essayer de reproduire ses mécanismes dans mes logiciels d’analyses économiques et financières.

    Vous savez, le petit garagiste comme vous dites, dirigeait plus d’ingénieurs informaticiens (des vrais pas à l’ancienneté comme vous) que vous ne l’imaginez. On n’est pas leader de son marché de haute technologie sans de nombreux talents autour de soi.

    J’aurai préféré que vous m’apportiez la contradiction sur les objets de mon commentaire mais vous ne savez pas débattre autrement qu’en envoyant des vannes pour faire oublier que vous n’avez pas les idées claires sur mon sujet principal. Dommage ! J’aurai aimé connaitre votre avis sur l’incapacité de votre parti à organiser une élection sans erreurs grossières et répétitives. J’aimerai savoir si vous pensez que c’est plus stratégique que fortuit.

    En tout cas, je ne suis pas le seul français de la droite républicaine ou de centre droit à me poser la question.

    Cordialement,
    Claude

  28. Claude dit :

    Cher Ernest,

    Ne soyez pas pessimiste.

    Je suis sévère parce qu’il se passe quelque chose que j’aurai dû prévoir parce que c’était prévisible (on dit souvent ça après coup). Mais je suis sûr que l’UMP va trouver des ressources de sagesse pour remettre à l’endroit ce qui a été mis à l’envers. Ce psychodrame était sans doute nécessaire pour enlever de la morgue à quelques uns.

    Bien sûr, il faudra que des arbitres se désignent rapidement et trouvent une solution acceptable par tous très rapidement. Ce rôle aurait pu être celui de J-P Raffarin mais il est mouillé jusqu’au cou en ayant été un très chaud partisan de JF Copé avant, pendant et après le coup de force de son poulain.

    L’UMP est un grand parti et ce ne sont pas les rodomontades du PS, du FN ou même de l’UDI (où j’aurai aimé trouver un leader qui me fasse rêver, enfin) qui vont changer la nature profonde de ce grand parti. Les vagues vont passer et les idées resteront.

    Je ne suis pas un spécialiste de la politique mais il me semble difficile qu’au bout du compte l’un des deux protagonistes dirige l’UMP (sauf nouvelle élection sans ambiguïté). Il va falloir, aussi que le parti se mette au diapason de son électorat fondamental. Après, les courant pourront se compter. Pour le moment les limites des courants sont des sortes de pointillés, lignes fragiles, prédisposées à un découpage. Il faut les scotcher.

    Regardons, attendons et espérons.

    Bien cordialement,
    Claude

  29. François dit :

    Ernest Gransagne dit :
    « 21 novembre 2012 à 11 h 57 min
    Attention : il ne faut pas que l’ U M P devienne l’Unique Machine à Perdre… »

    Non, en terme de prévision c’est peut-être simplement Une Météo Pourrie.

    Mais, paraît-il, sans doute seulement paraissait-il, dans la bouche d’un certain, que les Primaires de Gauche avaient en leur temps trop occupé les Français et l’espace médiatique ?… Simple calcul mathématique: si l’on rapporte effectivement le bruit de fond au nombre de votants, le rapport est au bénéfice de l’UMP, sans aucun doute.
    D’ailleurs à l’UMP on ne lésine pas sur les moyens financiers par temps de crise, comme pour la campagne électorale aux Etats pas vraiment Unis avec les Mormons, puisque l’on paye comptant la facturation du gag de schisme !

  30. Ernest Gransagne dit :

    Nous touchons le fond.

    Je n’aurais jamais pensé, même en rêve que l’on puisse faire mieux dans l’incompétence ridicule que ceux de gauche…

    L’UMP n’existe plus en tant que courant crédible.

    Le gagnant ?

    C’est Mitterrand.

    C’est le résultat qu’il avait voulu en créant le FN.

    Le temps a fini par avoir eu raison.

    Quelle bêtise !

    Toute la place est libre pour un vrai courant moderne :

    La Fédération Nouvelle Républicaine d’Occident (FNROC)

    avec des commis de l’Etat des vrais et des militants, des vrais, qui veulent mettre en avant des idées pour l’Homme. Pas pour leur propre pouvoir.

    Les Pecresse, Cioti et tant d’autres…. Out !

    Ernest

  31. jany dit :

    Cher Claude,

    L’orage est passé…et Jean-François Cope reste Président…
    François Fillon a envoyé un courrier remerciant ses sympathisants et les autres, et ne ferme pas la porte de 2017…Nous ne lui fermons pas notre porte non-plus…

    Vous écrivez:
    « J’aimerai savoir si vous pensez que c’est plus stratégique que fortuit. »
    Bien sur que c’était une stratégie car les chiffres semblaient si proches qu’il fallait choquer l’adversaire.
    Ce n’est pas très élégant mais trouve-t-on un réel monde humaniste dans la politique ?
    Le respect des adversaires ?

    Un homme politique m’a dit:
    « Vous savez pourtant jany que ce n’est pas avec ce que vous appelez l’humanisme qu’on gagne à droite. Naiveté de bobo. »
    JF Cope ou F Fillon ne sont certainement des anges tous les deux et pour arriver a leur but, ils choisissent la manière qui peut vous choquer.

    Vous parlez de Alain Juppe…Je voulais vous écrire sur lui et puis je me suis retenu…
    Alain Juppe ne s’est jamais redresse, même après son séjour au Canada…
    Il y a Bordeaux et son ministère, mais dans le cœur des français ?
    Le votre peut-être…

    La droite a perdu, lors des dernières élections, par le manque de représentation en % des courants humanistes, centristes et sociaux…
    Cela ne veut pas dire qu’il ne fallait suivre que le courant Humaniste et Centriste…Il fallait aussi faire entendre un peu cette tendance pour que les électeurs intéressés s’y retrouvent…

    Avec Jean-Francois Cope, les motions pourront se faire entendre, les motions humanistes et sociales sont une bonne part des votes des militants.
    Aux responsables politiques de l’UMP de faire le nécessaire pour que l’orchestre trouve le tempo.

    ***Francois Fillon avait parle de réserves sur les motions, pourtant ses amis politiques étaient parties prenantes dans les motions…
    Souhaitons qu’il comprenne la lecon de vie et qu’il se reprenne car la vie politique reste ouverte, il peut se présenter pour 2017 (en souhaitant qu’il soit un peu moins rigide et compréhensif des nécessités de vie de nos concitoyens).

    Inachevé car il y a beaucoup a dire…

    Bien cordialement,

    jany

  32. Pierre P dit :

    Vraiment il y a 2 perdants (Cope, Fillon), a mon avis dorénavant aucun des 2 ne peut plus diriger l’UMP, il faudrait trouver une nouvelle formule plus collégiale,
    mais il y a 3 gagnants (UDI, FN et PS).

    Copé est trop sectaire pour diriger un parti, il le démontre on ne peut plus éloquemment. Espérons que Alain Juppé parviendra a sauver les meubles.

  33. jany dit :

    Après tous ses mails, Fillon change d’avis…
    C’est lamentable !
    Et ces gens la donnent des leçons aux français…
    C’est d’un triste !

    jany

  34. jany dit :

    Avec tout cela, il n’y a aucune bonne raison pour que la Gauche ne reste pas au pouvoir…
    L’UMP amuse les médias qui amusent les français…

    jany

  35. jany dit :

    Quand je pense que tous ces gens la, ce beau linge, voulaient diriger notre pays en temps de crise.
    La crise c’est eux…

    jany

  36. Carole dit :

    Bonsoir monsieur Raffarin,
    Bonsoir à tous,

    Eh bien monsieur Raffarin, votre appel n’a pas été entendu !!!!!!!!!

    Vous qui prônez l’humanisme et les réflexions morales qu’il suggère, il me semble que la situation actuelle cataclysmique est à l’opposé de votre pensée.
    je crois que si cet humanisme existait en sérum, il y en a plus d’un qui mériterait d’avoir une Sacrée injection.

    Le problème est dans les « racines » de l’UMP. Les adhérents ne fonctionnent pas à l’ancienne et veulent avancer. Certains veulent avancer en conservant le fonctionnement à l’ancienne. Je crois que beaucoup de « carriéristes » n’ont pas compris l’évolution de l’UMP, qui n’est plus le berceau de l’UDF et du RPR.
    J’ai visionné sur BFM, l’intervention de J. LAVRILLEUX (?) un homme blessé, qui a été très clair et précis dans ses propos (preuves à l’appui, procès-verbaux). Il les a présentés et il a eu raison, puisque Europe 1 en avait déjà en sa possession, a-t-il dit !!!!!!!!!

    Ce qui me choque dans tout ce déballage médiatique, c’est la guerre dialectique. Je n’ai pas apprécié que FILLON parle de « vol ». Immensément troublant.

    Quant à ramener sans arrêt SARKOZY et CHIRAC, il me semble que cela suffit.
    L’UMP se cherche un leader. FILLON n’en est pas un. COPE; je ne sais. Ce que je sais c’est qu’il a fait une campagne pour les militants et avec les militants. FILLON; lui a fait une campagne présidentielle, avec comme carte de visite son parcours politique. Tous les anciens du gouv en support. Ils étaient sûrs à 100% de leur victoire, la gifle accordée leur a fait perdre la raison. Pitoyable.

    En relativisant, on peut faire comme bilan : toutes les élections ont été perdues par la Droite. NS voulait une fracture,elle avait commencé avec l’ouverture sans écouter les grondements. La fracture était aussi au gouv (Droite) quand on les entend aujourd’hui, je ne me pose même plus la question sur ceux qui étaient sensés mener sa politique, PECRESSE, BAROUIN………….
    Après la défaite de la Présidentielle, voilà la fracture de l’UMP. Les acteurs de tout ce simulacre devraient avoir honte et ne sont pas dignes d’être au service des francais.

    La France est dans un bourbier, les entreprises trinquent, Pôle Exit est complet, la triplette des premières lettres de l’alphabet est dans le décor, l’ Europe veut augmenter son budget indécent, on distribue de l’argent que la France n’a pas, le gouv lorgne sur les économies des francais (via le livret A)………….. mais tout le monde s’en fout !!!!!!!!
    Chaque bébé qui naît se tape une ardoise de 27 000 euros, en plus on va lui coller s’il n’a pas de Papa/Maman un couple issu du mariage pour tous……. mais tout le monde s’en fout !!!!!!!

    Il n’y a pas que la France qui est dégradée, c’est l’ensemble de notre système !!!!!!!!

    NB : FILLON réclame JUPPE pour faire le tampon à l’UMP, c’est un signe d’immaturité et de faiblesse pour un homme qui se veut leader. Comme SARKOZY l’a été, FILLON est lui aussi très mal conseillé.

    Bien amicalement.

  37. Anaxagore...! dit :

    [...] Dieu a mis dans le coeur de l’homme,la pensée de l’éternité,merci.

  38. Carole dit :

    Comme vous Ernest, Apathie, bof,bof, bof……
    Amuseur du bon peuple avec un accent bien sympathique. S’il est sur C+, ce n’est pas par hasard !
    Pas de neutralité,pas de recherche, pas d’objectivité, du vrac.
    Comme s’il ne savait pas comment fonctionne l’Iphone ou le B.B. ! Les fédés, elles sont connectées en permanence et balancent les résultats. C’est normal que le Siège ait les infos avant tout le monde. C’est vraiment des ignares pour ce qui les fait mousser et alimentent l’audience !

    C’est fou comme personne ne pose la question : pourquoi doute-t-on du résultat concernant COPE. Il dérange, autant les fillonistes, les médias, MLP, l’extrême Gauche et le PS qui bronche discrètement. C’était pas possible ce résultat parce que inimaginable pour la masse média qui ne le voulait pas. Quand je disais que Paris n’était pas la France et que la France n’était pas Paris. C’est d’actualité.

    Amitiés Ernest.

  39. Gold31 dit :

    UMP : Lettre ouverte de Gold31 à Alain Juppé

    Lettre ouverte à l’attention de monsieur Alain Juppé :

    UN TRIUMVIRAT SINON RIEN…TELLE ETAIT, ET TELLE RESTE MON IDEE POUR SAUVER L’UMP ET NOTRE UNITE!

    Monsieur le premier Ministre,

    Le 15 septembre 2012, j’écrivais sur mon site UMP Royalmensonge (fort de ses 1 million 100 000 internautes) un article appelant de mes voeux une présidence de l’UMP “en Triumvirat”, à la tête de laquelle se trouveraient trois candidats, dont vous-même, François Fillon, et Jean-François Copé.
    Ceci me paraissait avant les élections, comme étant la seule solution qui nous permettrait de conserver l’unité de notre grand parti.

    Or n’est-ce pas de cela qu’il s’agit avec encore plus d’acuité aujourd’hui, dans la tourmente que nous traversons ?

    Aujourd’hui, je réitère auprès de vous, de considérer sérieusement cette éventualité d’une présidence en triumvirat telle que je l’avais définie avant les élections voici plus d’un mois, tant il m’apparaît que quelque soient les comptages, et re-comptages des voix, compte tenu du trop faible écart de voix qui apparaîtra de nouveau, d’une part, et de l’influence du bureau politique d’autre part, aucun de nos deux candidats ne pourra plus se prévaloir de disposer désormais aux yeux de nos adhérents, d’une majorité qui lui permettra de rassembler nos deux camps demain.

    Je vous livre l’article que j’avais écrit le 15 septembre, ci-dessous, vous en souhaitant bonne lecture.

    Avec comme je l’ai dit, près d’un million cent mille internautes sur ma toile, j’ai bien conscience de ne représenter qu’un petit pois, sur l’échiquier politique. (Pour autant, n’a t-on pas coutume de dire que l’on a toujours besoin d’un petit pois chez soi ?)

    Respectueusement,

    Gold31

    Article de Gold31 du 15 septembre 2012 / site Royalmensonge

    Elections à l’UMP :

    UN TRIUMVIRAT SINON RIEN !

    Quels que soient les trois premiers qui arriveront en tête, quel que soit leur classement, demandons aux trois premier(e)s de la classe, aux trois premiers élus qui sortiront des urnes, de former un triumvirat qui soit salutaire pour la France de demain, afin de diriger ensemble, en collégialité, un parti qui n’a sans doute pas besoin d’être la proie de nouvelles divisions internes.

    Car si ça balance pas mal à Paris…en province, croyez-moi, ça balance aussi ! (pour ce qui est de faire nos choix)

    Et en effet, entre trois candidat(e)s majeurs, les coeurs des militants tout comme le mien, n’en finissent pas de balancer.

    Quelle cruauté mentale tout de même que ce choix cornélien qui nous est proposé, à nous, membres de l’UMP, à savoir : “choisir déjà le candidat qui dans nos rangs, aurait le plus de chances de l’emporter aux prochaines présidentielles contre la gauche”…sans qu’aucun de nos candidats ne nous ait dévoilé avant le vote, quelle serait sa stratégie pour regrouper l’ensemble des français demain, je veux dire : “du centre à l’ensemble de la droite prise au sens le plus large”.
    Cela est prématuré, et pour une fois, tout le monde s’accorde sur ce point.

    A cette guerre des chefs à droite, que la gauche appelle de ses voeux, je répondrais plutôt par un appel à l’addition de complémentarités à droite, en attendant des jours meilleurs pour le grand rassemblement cette fois-ci…au jour “J”.

    François Fillon fut un excellent premier ministre, et, ne l’oublions pas, sa côte de popularité fut toujours égale, et le plus souvent au dessus des fatidiques 50% d’avis favorables : toutes tendances politiques confondues.

    Jean-François Copé a été un très bon secrétaire général. Qui pourrait prétendre aujourd’hui le contraire…

    Aujourd’hui, chacun de nos champions, à droite, représente une tendance, voire un courant différent. Mais aucun ne peut prétendre aujourd’hui gommer à lui seul, l’ensemble de nos petites et grandes disparités.

    Or notre futur candidat pour les présidentielles devra rassembler après demain : “bien au delà de la seule UMP”.

    Il nous faudra réunir tout d’abord une droite un peu désorientée après deux échecs successifs (et quels échecs).
    Puis ramener le centre qui semble avoir enfin compris où se trouvait sa voie.
    Mais aussi et peut-être surtout : convaincre certains sympathisants de la droite extrême au devoir de raison ou à la raison d’Etat, c’est selon. (cela supposera un geste audible à l’attention de ces électeurs, et pourquoi pas quelques discussions de fond à défaut de concessions).

    En attendant, et comme je le disais en préambule, même si chacun de nous a ses préférences (et les miennes vont en faveur de François Fillon ce qui n’est un secret pour personne) je ne pense pas qu’il serait bon que ce premier soit déjà élu de fait “candidat à la présidentielle” dès aujourd’hui, sans véritable programme objectif de rassemblement tel que défini ci dessus, si nous voulons l’emporter en 2017.

    Tout comme il ne serait pas bon pour notre parti qu’il s’agisse du seul Jean-François Copé, qui ne profiterait par exemple que de l’appareil politique pour se faire élire, avec pour seule légitimité celle de “son” bureau en quelque sorte…

    Ainsi donc, pour moi, le choix est déjà fait : il sera celui d’élire trois candidats qui s’accorderont par la suite, à présider en triumvirat…Alain Juppé, François Fillon, et Jean-François Copé
    A la petite contrariété compréhensible des ego, que cela représenterait pour Jean-François Copé et François Fillon, d’accepter l’exercice d’une présidence à trois, il n’en resterait pas moins que notre unité serait sauvegardée, et notre efficacité à mener le combat pour la reconquête du pouvoir, maximisée.
    A bon entendeur.

    Gold31

    Toulouse le 15 septembre 2012

  40. jany dit :

    Cette histoire nous a démontré que Francois Fillon n’a pas la dimension pour être notre Président dans l’avenir, d’autre non plus…
    Ce ne sont pas les médias qui vont guider le choix des français…

    Fillon est un choix bourgeois pour les bourgeois…

    Cope ne doit pas se laisser entrainer dans cette descente aux enfers…Fillon veut sa chute, sa mort, il l’aura…

    Bien cordialement,

    jany

  41. Claude dit :

    Cher jany,

    Je vous aime bien quand vous êtes civilisé. Je parie que vous vous aimez mieux aussi.

    Force est de constater qu’il y a au moins laxisme et aveu de « l’oubli » de 3 circonscription. Comme il est plus qu’improbable que cela se produise, ça renforce en moi l’idée que le coup de force de Copé était combiné d’avance (il pensait l’écart plus grand et prenait des mesure pour contester l’élection et se voyant au moins au coude à coude il a voulu forcer le destin avant que l’erreur ne soit révélée).

    J’imagine mal que le conseil constitutionnel puisse oublier 3 départements et proclamer les résultats. J’imagine encore plus mal que, ayant oublié par extrême extraordinaire, 3 départements, le Conseil constitutionnel dise « dommage, on s’est trompé mais nous ne pouvons pas corriger le tir ». La cocoé, oui.

    Alors, sous l’autorité acceptée d’Alain Juppé, je suis sûr que les deux parties vont accepter ce qui sera décidé. Mais en fait je pense que les deux ont perdu et que malgré tout l’UMP s’en relèvera.

    Les adversaires de l’UMP se gausseront un moment mais admettront très vite que pour se relever d’un truc comme ça il faut être un parti particulièrement costaud.

    J’attends maintenant les sondages concernant Fillon et Copé. Celui qui sera déclaré vainqueur aura du mal à conduire l’UMP comme il l’avait prévu. Dans mon entourage le méchant était d’abord Fillon mauvais perdant et maintenant que les langues se délient, c’est Copé le méchant et mauvais gagnant. Mais mon entourage plutôt idéaliste est trop restreint pour tirer des conclusions.

    Bien cordialement,
    Claude

  42. Claude dit :

    Chère Carole,

    Vous dites : « Chaque bébé qui naît se tape une ardoise de 27 000 euros »

    Vous avez raison mais c’est de la faute des français eux mêmes ! Si chaque (vrai) couple de français faisait comme moi, deux fois plus d’enfants que la moyenne, la dette des nouveaux nés ne serait que de 13.500 euros à la naissance. Cela leur laisserait de la marge pour s’endetter encore avant de s’inquiéter.

    Bien cordialement,
    Claude
    PS – les amis, ne me frappez pas, je blague…

  43. jany dit :

    Chère Carole,

    Tout a fait en accord avec vous…
    Quand on voit tous les « twitts » qui s’écrivent sur cette affaire avec des mensonges a la pelle, je me demande si la politique n’est pas le repère de « brigands »…

    L’unité de façade qu’il y avait au temps de NS est bousculée avec les propos de Pecresse, Barouin…

    A un moment, nous entendons Fillon dire qu’il accepte la situation et le lendemain mettre le feu avec autant de haine et de jalousie.
    Tout cela montre et prouve aux français qu’il n’a pas les qualités pour être un président de crise, un président de la dette..

    Les excuses arriveront trop tard, éventuellement avec un mot du médecin de l’hôpital « Veuillez excuser Mr. Fillon, il était en état de choc psychologique »

    Ce bourbier est important car il nous ouvre les yeux sur ces gens qui font de la politique.

    J’entends les mots des amis qui trouvent que j’ai un discours de haine, ils se trompent, nous avons un discours réaliste…

    Nous voyons plein de « carriéristes » en politique, souvent des manipulateurs d’opinion comme Wauquier, Pecresse, Baroin, Ciotti, Tardy, Estrosi et d’autres…
    Nous voyons aussi tous ces « journaleux » qui tournent comme des vautours susurrant les mots…

    La France, c’est celle-la que nous voyons de l’étranger, aujourd’hui c’est tous les français qui peuvent la voir dans sa réalité…

    Certains voulaient un inventaire, nous avons un grand déballage qui va mettre a genoux la France pour longtemps…

    Quand dans une basse cour, les poules et les coqs se chamaillent ont les sépare, on peut aussi réduire le nombre de volaille pour retrouver la sérénité…

    En politique c’est pareil, pourquoi ne pas proposer de réduire le nombre de députés et de sénateurs, pour éviter qu’ils se chamaillent sur le comptes des contribuables qui ont paye pour un service…?

    Nous ne referons pas le monde, il est ainsi, trop d’opportunisme, trop de carriérisme, trop de certitudes, trop d’ostracisme, trop de corporatisme…et pas beaucoup de sens commun…

    Bien cordialement,

    jany

  44. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Monsieur le Premier Ministre,

    Je crois qu’une nouvelle fois, nous pourrons dire « quel gâchis ! » mais c’était prévisible. A ce titre, il est bien dommage qu’il n’y ait eu lors de vos vacances estivales à Combloux qu’un seul gros orage qui vous permit de vous pencher sur ce que nous écrivions.

    http://www.carnetjpr.com/2012/08/05/commentaires-de-commentaires-11/

    « Pour l’avenir de l’UMP, je trouve sage cette remarque de Jacques D’Hornes : « l’idéal serait sans doute un Président qui ne soit pas candidat à la Présidentielle de 2017″. C’est difficile d’interdire l’ambition présidentielle à un leader, mais en tout cas, oui il faut distinguer, séparer, différencier l’élection du Parti en 2012 et les Primaires de 2016. Les aptitudes, les qualités, les circonstances sont distinctes pour ces 2 échéances. Quant à la vie de l’UMP on peut s’inspirer à la fois de Jany et de Claude, et oui c’est possible ! En effet, l’UMP doit être à la fois un grand espace pour le dialogue et les échanges d’idées pour demain et, aussi, un espace de loyauté et de solidarité capable de préparer une alternance courageuse et lucide ».

    Certes, il y eut cette remarque que vous aviez relevée mais d’autres de mes commentaires s’en suivirent à la suite de votre billet et exprimaient toutes mes craintes sur les suites que pouvaient entraîner cette élection à la Présidence de l’UMP. Toutefois, j’admets que je n’envisageais pas que le clash se produirait à la première occasion avec ce scrutin « raté… » qui fait couler beaucoup d’encre et qui ne fait pas grandir le Parti…

    L’enjeu était trop important, surtout pour les ambitieux, et je pense que certains ont confondu les échéances avec une seule date qui résonnait en permanence : « 2017 »…

    Je souhaite que l’UMP puisse survivre, l’avenir de notre Pays en dépend et les militants le méritent bien, mais une nouvelle fois je pense qu’il faudra panser toutes les plaies et il sera sans doute bien difficile d’y parvenir avec les deux protagonistes qui semblent déjà « s’être brûlés les ailes « en vue de quelques échéances et ils ne sont sans doute pas les seuls, certains « seconds couteaux » de par leur excès ont également perdu de leur crédibilité.

    Bon courage !

    Amitié

    Jacques

  45. jany dit :

    Lu dans Le Figaro

    Le patronat propose de rogner les retraites complémentaires

    Mots clés : Retraites complémentaires, Agirc, Arrco
    Par Guillaume Guichard Mis à jour le 23/11/2012 à 09:12 | publié le 23/11/2012 à 08:04 Réactions
    À cause de la crise et du vieillissement de la population, les régimes Agirc (pour les cadres) et Arrco (salariés) affichent chacun un lourd déficit.

    Les partenaires sociaux se donnent jusqu’en mars pour renflouer les comptes des régimes Arrco et Agirc. Le patronat suggère de geler les pensions pendant quelques années ou de les amputer de 10% en cas de départ avant 65 ou 67 ans.

    Syndicats et patronat se sont donné cinq mois pour sauver les retraites complémentaires. Ils se sont retrouvés jeudi autour de la ­table des négociations pour le premier des cinq rounds de négociation, qui les emmèneront jusqu’en mars. «Les discussions seront très difficiles, a prévenu Jean-Louis Malys, de la CFDT. Les comptes des régimes de retraites complémentaires sont dans une situation catastrophique.»

    À cause du chômage, qui érode les rentrées de cotisations, et du vieillissement de la population, les régimes Agirc (pour les cadres) et Arrco (tous salariés du privé) affichent chacun un lourd déficit: 1,77 milliard d’euros pour le premier en 2011 et 1,69 pour le second. À ce rythme, les deux devraient avoir épuisé leurs réserves d’ici à 2015-2017 pour l’Agirc et entre 2020 et 2023 pour l’Arrco. «Tout le monde a conscience de la gravité de la situation», reconnaît d’ailleurs Philippe Pihet, de FO.

    Dans l’immédiat, les partenaires sociaux doivent trouver des solutions d’urgence. Ces mesures, que certains qualifient déjà de «rustines», devront toutefois s’accompagner de mesures plus structu­relles. «Il faut des mesures de court terme pour dépasser l’effet négatif dû à la crise, et en trouver d’autres à moyen terme, équitables, pour équilibrer les comptes», a résumé Patrick Poizat (CFTC). Différentes solutions élaborées par l’Agirc et l’Arrco ont été soumises aux partenaires sociaux. «Aucune ne se suffit à elle-même ou est facile à adopter», observe Jean-Louis Malys.
    Pensions de réversion moins généreuses

    Les partenaires sociaux vont devoir jouer sur les trois leviers classiques disponibles pour redresser le système: le niveau des prestations, les cotisations et enfin la durée d’assurance et l’âge de la retraite. Une dernière piste que la CFTC rejette déjà «catégoriquement» pour préserver la cohérence avec le régime général.

    Le Medef suggère de regarder du côté des dépenses. Le patronat propose, entre autres, de geler, à partir du 1er avril et sur trois ans, les prestations versées aux retraités. Cette proposition permettrait d’économiser 4,2 milliards sur trois ans. Une alternative consisterait à les revaloriser légèrement, mais moins que l’inflation, pendant cinq ans. Dans les deux cas, les syndicats grincent des dents. «Nous ne pouvons pas accepter les mesures patronales qui auront pour conséquence un effondrement du taux de remplacement», a condamné Éric Aubin, le représentant de la CGT. Il a claqué la porte au bout de deux heures de débat.

    Pour les veufs et veuves, les pensions de réversion Arrco pourraient aussi être moins généreuses. Mais c’est une autre proposition patronale qui a le plus fait bondir les représentants des salariés: amputer de 10% des pensions des futurs retarités qui partiront avant l’âge du taux plein automatique, jusqu’à ce qu’ils aient atteint cet âge. Actuellement fixé à 65 ans, l’âge du taux plein doit progressivement atteindre 67 ans en 2022.

    En échange d’éventuelles mesures sur les pensions, FO réclame une hausse des cotisations employeurs. Le Medef ne veut pas en entendre parler à court terme. «La question des ressources est pertinente dès lors qu’elles sont affectées à une réforme durable», avait justifié Jean-François Pilliard, le chef de file de la délégation patronale, il y a un mois.

    ***********
    Pour sauver les comptes sociaux, il faut garder une part de TVA+++pour le financement et le rendre pérenne (retraite, complementaire et cadre)

    Bien cordialement,

    jany

  46. Claude dit :

    Cher Jacques,

    C’est une utopie que de vouloir que le Président d’un grand parti n’ait pas d’ambition et notamment d’ambitions présidentielles. Seul un débutant en politique peut imaginer ça. Et comme J-P Raffarin n’est pas un débutant, il savait bien que son voeux était un voeux pieux et irréaliste. Ou alors il fallait désigner autoritairement un genre d’Harlem Désir inoffensif et sans l’envergure nécessaire pour conduire une opposition construite et déterminée. Celui qui saura conduire une opposition vraiment efficace aura l’envergure d’un homme d’état.

    Ceux qui ont voulu aller contre la nature des choses et des gens en général, sont les vrais responsables de ce fiasco provisoire (provisoire si la valse des égos cesse chez les deux candidats, notamment celui qui tient les rênes, et leurs éminences grises). La peur du désastre peut remettre les choses en place si aucun des membres influents de l’UMP ne trouve un avantage à provoquer une scission. Avec les courants, les pointillés sont déjà tracés. En critiquant Sarkozy sans cesse, certains ont préparé sa défaite et suscité des ambitions d’homme d’état chez des gens qui ne sont pas prêts.

    Bonne chance à l’UMP.

    Cordialement,
    Claude

  47. Claude dit :

    Cher Jany,

    Laissez A. Juppé faire son boulot.

    En attendant faites profil bas. Après avoir insulté haineusement Fillon attendez que l’on ait déterminé si l’erreur qui permettait de le rouler dans la farine est une erreur ou une tricherie.

    Votre attitude agressive n’est pas porteuse de solutions. Quand on est le fan d’un joueur qui triche, volontairement ou pas mais avec obstination, on est malvenu pour accuser l’autre d’être un mauvais joueur et de mal prendre la tricherie.

    Alain Juppé a proposé un protocole qui me semble cohérent et qui donne aux deux candidats la même garantie d’équité.

    S’il ne tenait qu’à moi, je referai l’élection pour tout reprendre à zéro et je veillerai, comme cela aurait dû être fait si on n’avait pas eu affaire à des amateurs, à ce que les mêmes règles soient appliquées dans toutes les confédérations avec des représentants de tous les candidats dans chaque bureau de vote et informés précisément des règles qui s’imposent à tous selon les mêmes protocoles que ceux qui régissent les élections des collectivités locales ou de la représentation nationale.

    En politique rien n’est définitif, on l’a déjà constaté. Mais pour l’instant, le perdant qui perd le plus semble bien être JF Copé qui a tout fait pour être soupçonné de « magouilles ». Il s’est déclaré vainqueur trop vite, ce qui n’était pas très grave mais il s’est ensuite accroché à cette prétendue victoire avec trop d’énergie malgré les erreurs avouées par la cocoé pour que cela ne paraisse pas suspect.

    Bien cordialement,
    Claude

  48. Claude dit :

    Cher Jany,

    J’ai oublié d’ajouter que, après que Fillon ait accepté sans condition, si Copé et/ou le président de la commission de recours refusaient la proposition de médiation/arbitrage de Juppé, à quelque prétexte que ce soit, cela serait la preuve d’une collusion pour détruire l’UMP.

    Ets-ce que dans ces conditions, Copé aurait toujours le soutien du Président du Conseil National J-P Raffarin ?

    Faut-il souligner que Yanick Paternotte président de la commission de recours et qui doit donc avoir une réputation au dessus de tout soupçon, attend ainsi que son épouse les conclusions du tribunal correctionnel de Nanterre pour une affaire d’abus de faiblesse assez bien étayée au détriment d’une de ses administrée et qui est passée en jugement le 9 de ce mois ci.

    Cordialement,
    Claude

  49. Triumvirat..! dit :

    [...] L’Idéal serait un « Triumvirat », »Juppé/Copé/Fillon » à la tête de l’UMP,sinon,c’est sa mort assurée…!
    PS A moins d’un retour de Nicolas Sarkozy.

  50. Cochard Pierre dit :

    Bonjour,
    Je suis sympathisant UMP depuis toujours (j’ai 65 ans) et je suis élu local dans une ville de 3000 habitants.
    Lors des derniers événements (élections du président UMP), Mr COPPE vient de révéler un comportement incompréhensible tellement il est anti-democratique en s’auto proclamant président, en refusant la prise en compte de tous les bureaux de vote, puis en ne voulant pas accepter la mission de Alain Juppé et voir aussi dans l’organisation de ces élections.
    Les interventions de ses adjoints, Dati, Morano, Karouchi sont exclusivement partisanes, uniquement porteuses d’attaques personnelles sur les membres de l’équipe Fillon sans analyse et sans souci de faire prévaloir la démocratie la transparence et la justice.
    La ligne politique du président auto proclamé actuel a une orientation très droitière par rapport à votre propre sensibilité.
    Dans ces conditions Mr Raffarin mes nombreux amis, mes collègues et tout mon entourage nous ne comprenons pas que vous puissiez encore supporter un tel comportement de l’ensemble de votre « camp ».
    Nous attendons de votre part soit de ramener votre camp à la « raison démocratique » soit de le quitter
    Si ce n’était pas le cas, veuillez croire que nous serions dans une profonde déception vous concernant.

  51. jany dit :

    Pierre,

    Vous semblez bien radical dans vos propos, pensez-vous que la toute la Droite pense comme vous et qu’a la moindre difficulté il faille sortir de ses rangs si l’on ne pense pas comme vous ?

    Croyez-vous que les exemples Precresse, Ciotti, Estrosi, soignent l’image de l’UMP ?

    Vous devriez réfléchir et surtout être moins définitif dans vos propos, l’age devrait vous accorder la sagesse et surtout le goût pour un dialogue plus cordial.

    La réponse est en vous, ne nous laissez pas « dans une profonde déception vous concernant »
    J’ai repris vos termes car ils manquent d’ouverture d’esprit…de comprehension…

    Bien cordialement,

    jany

  52. jany dit :

    Claude

    Vous ecrivez:
    « En attendant faites profil bas. Après avoir insulté haineusement Fillon attendez que l’on ait déterminé si l’erreur qui permettait de le rouler dans la farine est une erreur ou une tricherie. »

    Claude, je suis d’ordinaire sympa, je ne suis pas haineux, mais si vous voulez que je fasse tout pour que l’UMP ne passe pas en 2017, je le ferai…

    Vous ne connaissez pas les gens, vous n’en avez que l’image du Carnet…leurs moyens de communication, leur réseau…???

    Mes contacts avec les amis de Fillon ne sont pas aussi ternes que les contacts que j’ai avec vous, car vous manipulez les gens et les textes…

    Un jour vous partirez avec la lourdeur de vos a priori…

    Vous faites ce que vous voulez au fond, votre famille est certainement a votre image…

    Cordialement,

    jany

  53. jany dit :

    Claude,

    Vous ecrivez:
    « Faut-il souligner que Yanick Paternotte président de la commission de recours … »

    Faut-il que vous soyez oblige de sortir d’autres affaires pour étayer vos mots ?

    A l’age de 72 ans vous devriez avoir plus de considération des personnes et laisser la justice faire son métier.

    Faire comme les loups, hurler la bêtise, ce n’est pas souhaitable…et surtout je ne vous suivrai pas sur cette voie…

    Cordialement,

    jany

  54. fremondiere dit :

    AUTODESTRUCTIONS de l »UMP a un moment ou le pays est de faillite
    QUI soutiens FILLON,tout ceux qui était au gouvernement et qui on échouer a redresser le pays;PIRE;il y on rajouter 600 milliards,PECRESSE a dit ,on aurait du faire cela en 2007 ,pour redresser les finances;trois ans d »austérité et SARKOZY &tait de nouveaux président
    le mal est fait et QUI rigole M LEPEN et toute la gauche;
    FILLON a lâché son fief,il passe a gauche;il voulait PARIS,il a encore échouer en y mettant le foutoir,et il explique;MAIS;je ne veux pas étre le président?
    TIENS bon JFC, des deux coté;c »est pas clair, mais toi,tu est un vrais opposant, qui se bats,qui répond a la gauche,cars sur notre droite il y a MARINE qui se marre;au point ou nous en somme, on nous a toujours enseigner que le linge sale se lave en famille, alors,il va falloir cesser de tergiverser,et de frapper fort;et de biens s »entourer ,sans faire de cadeaux a ceux qui conteste t »on élection, QUE cela te serve de leçons;pense A SARKOZY;des traites de gauche au gouvernement ,et BACHELOT,,on ne peut travailler sérieusement qu’avec ceux qui vous soutienne; sinon ;on a des doutes,pense A 2014 ET 2017,

  55. Jacques D'Hornes dit :

    Bonjour à tous,

    Cher Claude,

    Je ne conteste pas ce que vous dites et je partage même votre point de vue quand vous dites qu’à l’UMP il y a des hommes d’expérience comme Messieurs Juppé ou Raffarin ou d’autres encore et qu’il y a aussi des gens qui ne sont pas prêts.

    Avec des hommes d’expérience, comme ce fût présenté pour une présidence courant jusqu’en 2015 englobant les prochaines échéances électorales c’était jouable, avec les autres il y avait un risque car ils avaient en point de mire 2017 (ambition que l’on ne peut pas leur reprocher) en brûlant certaines étapes et c’est ce qui s’est produit. Aujourd’hui, on peut regretter de ne pas avoir emprunté la voie de la sagesse qui aurait voulu que le futur Président de l’UMP ne soit pas candidat aux élections présidentielles de 2017, cela aurait bien évité tous les soucis rencontrés ces derniers temps. Pour autant, on ne peut pas en vouloir à ces hommes d’expérience qui n’étaient pas candidats parce qu’ils désiraient passer le relai à d’autres plus jeunes, qui visiblement n’étaient pas prêts.

    Une nouvelle fois, certaines erreurs furent commises. La première est celle de ne pas avoir fait l’analyse des défaites (présidentielle et législatives). Monsieur Raffarin fût l’un des seuls à le faire en concluant que l’une des principales causes résidait sur un discours trop monolithique et qu’il fallait repartir sur les bases fondamentales de l’UMP à savoir que le Parti, issu du rassemblement de plusieurs sensibilités, ne devait plus avoir une tendance monocolore et qu’il fallait le faire vivre avec toutes les idées émanant de ces sensibilités. De ce fait, on peut très bien comprendre que son choix alla vers Jean-François Copé qui était favorable à cet objectif contrairement à François Fillon qui y semblait hostile. On peut toutefois saluer à nouveau la grande sagesse de Monsieur Raffarin, lucide devant l’ampleur des dégâts, appeler à la dédramatisation avec des mots pertinents.

    Les autres erreurs, on les connaît. L’organisation ratée de ce scrutin, mais on ne peut pas pour autant rejeter toute la faute sur une seule personne parce qu’elle est Secrétaire Général du Parti. Peut-on lui reprocher d’avoir fait confiance à d’autres membres du Parti (toutes sensibilités confondues) pour organiser localement cette élection, s’en suivirent quelques dysfonctionnements, cet oubli de la COCOE, etc. On peut également et surtout regretter de nombreux propos indignes de personnes du même parti et qui aspirent à de hautes responsabilités mais aussi de la part de seconds couteaux qui ne voyaient que leurs propres intérêts. Tout alla crescendo et ne fit qu’empirer les choses…

    Maintenant, laissons Monsieur Juppé travailler en toute sérénité avec l’équipe qu’il aura constitué.

    Bien cordialement

    Jacques

  56. jany dit :

    Cher Claude,

    Ernest et Jacques vous ont souvent dit qu’ils avaient un point de vue qui devait être respecté…

    J’ai déjà dit sur ce Carnet que vous n’étiez pas très éduqué..

    Lorsque vous écrivez « En attendant faites profil bas. » cela veut dire fermez votre gueule…comme si seul le vertueux Claude pouvait se permettre d’avoir un avis sur le bon et le méchant…

    Pour moi, Jean-François Cope a toute ma confiance…Francois Fillon a prouve dans cette affaire qu’il n’a pas la dimension du rassembleur…C’est tout…

    S’il se présente en 2017, son intérêt est de changer car je ne suis pas seul a écrire des sentiments sur François Fillon…Il aura besoin de communiquer…

    L’indélicatesse verbale semble être une habitude chez vous, c’est peut-être du a vos racines qui font qu’il y a une grande différence entre Jacques avec ses racines du Nord, avec le partage, avec Ernest et son gout pour la nature et les chevaux…Nous avons en commun le respect des personnes…

    Ne me dites pas que je ne réponds pas sur le fond, Fillon n’est plus le fond, il est devenu hors intérêt pour ce qu’il a fait….

    Ce n’est pas de la haine.

    Bien cordialement,

    jany

  57. Claude dit :

    Jany,

    Quand je dis « Faites profil bas » j’en donne la raison. Quand on cautionne des suspicions de tricherie on ne doit pas le crier sur les toits sans prendre le risque d’être assimilé aux supposés tricheurs.

    C’est tout ce que cela veut dire.

    En effet, pour le moment, le seul qui fait obstacle à un arbitrage d’A. Juppé, c’est JF Copé. Pourquoi s’oppose-t-il a ce que les membres partisans de la commission de recours se déportent volontairement comme cela se fait de manière constante dans toute instance de recours ? A-t-il impérativement besoin de juges partiaux ?

    Je suis désolé que vous ayez pris ça pour de la censure.

    Cordialement,
    Claude

  58. Claude dit :

    Cher Jacques,

    Votre explication sur les différentes sensibilités est facile à comprendre.

    Monsieur Raffarin a confondu l’objectif principal avec un des objectifs secondaires. L’objectif principal était un objectif d’unité et de définition d’une ligne politique qui unissent le plus grand nombre et d’élire le chef de parti les plus en adéquation avec cette ligne.

    L’objectif secondaire pouvait être de prédécouper l’UMP en tranches pour préparer de futures scissions.

    Selon moi, il est peu crédible pour un homme d’état de professer les idées les plus humanistes et consensuelles et de soutenir le candidat le plus clivant. Une telle attitude crée le trouble et l’incompréhension. JP Raffarin avait-il d’autres motivations que les motions ? C’est à sa conscience de le dire.

    Ceci étant dit, je persiste à dire qu’il est impossible de demander à des leaders politiques de jouer les utilités à la tête d’un parti sans avoir d’ambitions. Il n’y en a qu’un en France qui était prêt à accepter ça : Harlem désir. Tous les candidats, y compris ceux qui ont été empêchés de se présenter ont de grandes ambitions et c’est la richesse de l’UMP.

    Pour ce qui concerne l’organisation, je ne suis pas d’accord avec vous. Le chef doit créer les conditions qui font que ses collaborateurs réussissent. Pour ma part, j’ai toujours assumé personnellement les disfonctionnements qui se produisaient sous mon autorité. C’est, entre autres, à ça que l’on reconnait un chef. Cela n’empêche pas les tirages d’oreilles discrets « hors camera ».

    Bien cordialement,
    Claude

  59. Cochard Pierre dit :

    Bonjour Jany,
    je suis vraiment désolé d’avoir une réponse de votre part ,( de sympathisante ou de militante UMP), qui soit encore sur le même registre que celui de Rachida Dati, malgré tout ce qui se passe.
    J’en suis désolé pour nos valeurs et donc pour l’avenir de l’UMP.
    Vous me ferez sans doute une réponse qui comme vous êtes partie sera du même acabit que la précédente.
    Alors ne comptez plus sur moi pour poursuivre cette qualité d’échange.

  60. jany dit :

    Pour notre ami…

    En cas de régime, prenez toutes les précautions,
    Les idées peuvent être quelques fois un peu lourdes,
    N’hésitez surtout pas, pesez les !

    jany

  61. jany dit :

    L’UDI FAIT DES TWITTS

    « la France est coupée entre ceux qui ont peur et ceux qui refusent de nier la modernité »

    J’ai vraiment peur car nos cerveaux peuvent exploser a ce rythme…heureusement que Jean-Louis Borloo est la pour mettre de la suite dans les idées…

    Bien cordialement,

    jany

  62. Claude dit :

    Jany,

    Quel âge avez vous pour toujours reprocher leur âge aux gens d’expérience. On croirait un jouvenceau. Pourtant je vous sais déjà pas mal usé. En tout cas plus que moi.

    Soyez plus respectueux avec Pierre comme avec moi et vous aurez des chances d’être respecté.

    Claude

  63. jany dit :

    Cher Claude,

    C’est justement parce que je respecte vos ages que je vous asticote, je suis effare de voir autant de mépris des années passées et gagnées…

    Je vous accorde quand même que ce cote réactif de votre part montre encore que vous avez de belles années pour nous conseiller…ce n’est pas si négatif en soi…

    Quand on a ces ages, on est plus la pour conseiller, plus la pour montrer des chemins, sans devoir être vindicatif ou jouer de l’ultimatum comme ce pauvre Pierre…qui va raconter dans son village qu’il a sermonner Mme Dati ou tel homme politique…
    Laissons les illusions a ceux qui en ont besoin…

    J’ai l’age que le Bon Dieu veut bien me donner, qu’il m’accorde une longue vie pour que je puisse aider mes proches et aussi ceux qu’il me montrera…

    Vous avez la vision du chef qui est celle des années 50 / 70, aujourd’hui le leader met en place une organisation qui gère, qui répond…qui rend des comptes et qui dialogue a tous les étages pour en optimiser les flux…Le leader est la comme un chef d’orchestre pour donner les conseils ou ordres au moment opportun.
    C’est lui qui rendra des comptes en définitif, autant que l’organisation fonctionne au mieux et soit capable de répondre aux problèmes du temps…
    Le tirage d’oreille pourquoi pas, je suis certain que les employés apprécient ces gestes d’attention de leur grand patron Claude…

    Bien cordialement,

    jany

  64. Claude dit :

    Jany, voyons…

    Vous êtes un garnement immature dont la vieillesse proche va être terrible entouré de votre domesticité au rabais.

    Vous dites encore : « Vous avez la vision du chef qui est celle des années 50 / 70″

    Non un chef n’est pas le personnage de conte de fée que vous dites. C’est un organisateur, un stratège et un précurseur. Il impulse les idées, l’énergie et la vision d’après demain. Un chef donne les directions à suivre et contrôle qu’elles ont bien été suivies. Sans contrôle un chef n’est qu’un chefaillon de papier. Si vous en aviez été un vrai au lieu d’imputer vos défaillances à de mauvais exécutants, on vous aurait gardé, plutôt que vous promouvoir « bouche trou » (avec de moins en moins de trous à boucher) et « variable d’ajustement ».

    Cordialement,
    Claude

  65. Pierre G dit :

    AU SUJET d’un post de Dominique M le 20/11/2012 sur une « lettre du Président de la république » à lui retourner en 16.860.685 exemplaires

    Le chiffre de 16 860 685 n’est pas un chiffre pris au hasard: en effet une recherche sur Google permet rapidement de trouver qu’il s’agit – à l’unité près!! – des suffrages qui se sont portés sur N. Sarkozy au deuxième tour de la présidentielle 2012.

    J’ai eu beau chercher, mais je ne trouve nulle part la moindre trace d’un projet de « Lettre du Président de la République aux Français sur le projet de Mariage pour tous ». Ceci n’est nullement étonnant; il s’agit d’une procédure législative qui va se dérouler devant le Parlement (et dans la Presse!!), après avis du Conseil d’Etat et passage en Conseil des Ministres (avant que ce ne soit dans l’ordre inverse pour ces deux étapes). Et les textes constitutionnels ou organiques en vigueur ne prévoient nulle part une telle étape littéraire ou postale.

    D’autant que, sauf erreur de ma part, il n’y a eu de « Lettre du Président de la République aux Français » avec diffusion et distribution en millions d’exemplaires que dans UN SEUL CAS: dans le cadre d’une campagne présidentielle où un président sortant se re-présentait. Il convient d’ailleurs de relever que dans ce cas-là, il s’agissait d’une dépense de campagne électorale du candidat, dépense remboursée dans le cadre d’un plafond comme à tout autre candidat satisfaisant aux mêmes conditions de suffrages. Tout ça pour faire pièce à l’allusion bien classique : « il le fait avec NOS impôts »

    Cette « lettre à retourner à l’expéditeur » ne serait donc même pas un projet; le retour de 16 860 685 enveloppes relèverait donc davantage d’une « pré-légende » (sic) urbaine (« pre-hoax » en anglais).

    Il faut aussi noter que, mis à part les « agglomérations » faciles auxquelles se livre l’auteur (Dominique M??) de cette « annonce » de courrier présidentiel, ce sujet de société, comme quelques autres, se joue des lignes de partages politiques ou politiciennes habituelles. En effet, il est très probable que la TOTALITE des électeurs de Nicolas Sarkozy n’ont pas une position unique et absolue et qu’ils ne sont se prononceront pas « comme un seul homme », contrairement à ce que pense l’auteur de cet « appel au peuple de France qui pense bien ». Inversement, il se serait montré « sage et intelligent » en comptant sur quelques (mais probablement pas une majorité d’entre eux) électeurs de F. Hollande qui existent vraisemblablement et qui, pour des raisons personnelles, religieuses ou non, ne sont pas en faveur du projet de « Mariage pour tous ».

    On peut donc raisonnablement envisager que l’auteur de l’ »appel au retour à l’expéditeur » voue aux gémonies TOUS les électeurs de F. Hollande et n’espère pouvoir compter sur aucun « repenti » parmi eux.

    Une conception bien binaire – ou manichéenne – de la Société.

  66. Carole dit :

    Cher Jany,

    ! Vous écrivez # La France, c’est celle-la que nous voyons de l’étranger, aujourd’hui c’est tous les français qui peuvent la voir dans sa réalité…#

    Hélas oui, mais je crains que les francais ne la décrypte réellement. Je suppose que comme moi, vous avez des amis étrangers qui ne comprennent rien de rien au déclin de l’Europe et surtout de la France. Ils me disent vous avez le nucléaire, le TGV, EADS, l’armement… et sont sincèrement choqués quand je leur explique gentiment la sur-administration qui régit la France, grande dépensière et plus apte à philosopher qu’à comprendre le fonctionnement du marché, ils sont sidérés. Quand je leur dis qu’entre 17 et 20% de francais paient l’impôt sur le revenu et que les entreprises seules contribuent à la politique familiale de millions de francais, ils sont estomaqués. Je ne vous parle pas de leur réaction quant aux 35/32h. INOUI !!!!!!!!
    Vu de l’extérieur, c’est incompréhensible. Une sorte de pays d’enfants gâtés qui a oublié la valeur travail, qui a oublié que sans entreprises pas de job, bref, je fais simple car j’en ai marre de voir ce pays se complaire dans la m……e !

    2 Vous écrivez également : # Nous ne referons pas le monde, il est ainsi, trop d’opportunisme, trop de carriérisme, trop de certitudes, trop d’ostracisme, trop de corporatisme…et pas beaucoup de sens commun… #
    Hélas, hélas, hélas…….le sens commun, sait-on encore la signification de ces quelques mots !!!!!

    Bien cordialement.

  67. Carole dit :

    Cher Claude,

    Mais no, no, no……. cela ne ferait pas 13500E.
    Vous oubliez d’intégrer la dette de la Grece, de l’Espagne, du Portugal, de l’Italie…… vous savez la bouée de sauvetage européenne……… Cela aussi il faut l’intégrer…… et nos jolis bébés n’ont rien demandé. Ah j’oubliais, les retraites………

    Bref, c’est la bérézina !!!!!!!! Et dire que Montebourg, non content d’avoir mis sur pilori PSA, s’en prend aujourd’hui à MITTAL. bref……

    UMP : vous reprendriez l’élection. Pourquoi ?
    99% sans irrégularité, 1% de fraude. Ne me dites pas cher Claude que s’il n’en tenait qu’à vous, vous reprendriez l’élection. Et le coût ? La durée ? Les huissiers (300/400E de l’heure). C’est quand même fou, que malgré les commissions de contrôle (statuts votés par tous) tout soit bon à jeter à la basura. Les 1%, on les vire manu-militari. Le temps c’est de l’argent, et pendant ce temps la Gauche s’active insidieusement.
    Zut, la France n’a pas une seconde à perdre et se doit d’avoir une opposition blindée.

    Deux hommes, deux ambitions. Encore heureux !
    Un perdant, un gagnant. Il faut l’admettre !
    Le gagnant n’est pas celui choisi par les journalistes, ni l’Establishment de l’UMP ! Et alors !
    Et la confiance ! Aux oubliettes……

    Bien cordialement.

  68. jany dit :

    Chère Carole,

    Chers amis du Carnet bonjour,

    Cette France vue de loin, je vais bientôt pouvoir goûter son Beaujolais et aux démarches administratives car je rentre pour un petit séjour…après cinq ans…

    Pas de tourisme en perspective mais des papiers, ceux de nos administrations…
    Je pense que comme la dernière fois je ressentirai un décalage avec la population qui rêve d’un autre monde, meilleur avec du travail et …Oublions cela et pensons aux bonnes choses…

    Le Comte, le Morbier, le Mont d’Or, le Camembert, les saucissons de montagne et la fameuse Morteau, le Beaujolais, le Château Chalon (ce vin jaune légendaire) et puis tous les vins des régions, et puis le pain…baguettes a l’ancienne, pain de campagne au goût d’autrefois…et puis les rues qui nous rappellent la vie…les amitiés du temps…la nostalgie des images du passé..
    C’est tout cela que je vais goûter après les avoir délaissé un peu…

    Mes premières impressions viendront plus tard…

    Amitiés,

    jany

  69. Claude dit :

    Cher Carole,

    La prochaine fois j’écrirai « les amis, ne me frappez pas, je blague… » au début, au milieu et à la fin de mes sottes blagues.

    Désolé.

    Personne ne peut dire s’il y a eu des fraudes. Il y a des différences entre les votes exprimés et les différents contrôles (émargement, comptage des procuration, etc.). Affirmer que le camp Fillon était absolument sûr de sa victoire puis prétendre qu’il a éprouvé le besoin de tricher est incohérent. Dans l’hypothèse ou Copé était sûr de perdre, seul son camp pouvait avoir intérêt à prendre des « mesures de correction ».

    Donc, moi je ne dis pas qu’il y a eu tricherie, simplement parce que je suis comme vous : je n’ai aucun indice probant. Je suis convaincu que ce vote a été mal organisé « à la bonne franquette ». Quand on veut être rigoureux sur le résultat il faut être rigoureux sur les moyens.

    Je suis un logicien. Je n’utilise jamais d’arguties biscornues. Sinon je vous dirai : 1% d’erreur dites-vous ? Moi je dis 50% de gens qui sont convaincus qu’il y a des magouilles, non pas dans le vote lui même mais dans la façon de traiter les données du vote. Vous dites 1% mais quand ce 1% fait basculer le vote de -85 voix à +170 voix il y a un écart de 300%.

    Je place le problème sur un plan très différent, pas arithmétique pour deux sous. Actuellement l’UMP n’a pas de président puisque celui qui a administré sa propre élection n’est pas reconnu comme le Président par au moins la moitié des adhérents (sa façon de forcer la main du destin puis de refuser des arbitrages indiscutables fait qu’il n’a probablement plus que 30 à 35% du parti derrière lui et encore ce n’est pas sûr).

    Donnez-moi une solution pour que tout rentre dans l’ordre le mieux possible. Moi je n’en vois pas d’autres qu’un nouveau vote. Le coût ? Et s’il y avait eu plus de deux candidats ? Combien de tour aurait-on fait ? Deux ! Donc faisons un second tour.

    Copé a fait un coup de force en se déclarant unilatéralement élu avec une marge tellement étroite que même lui ne devait pas être sûr du résultat. C’est lui qui a créé les conditions du doute qui s’est transformé en certitudes quand on voit que 3 circonscriptions sont « oubliées ».

    Pour le moment je crois que tout ça est assez mal parti. Sur les idées je n’avait pas de préférences sur les méthodes je suis devenu filloniste. Je n’ai pas d’éléments probants à proposer mais j’ai désormais une intime conviction.

    Bien cordialement,
    Claude

  70. Carole dit :

    Claude,

    Ne soyez pas désolé, pourquoi le seriez-vous d’ailleurs, je ne me suis pas sentie concernée.

    D’accord avec vous PERSONNE ne peut dire s’il y a eu fraude……. sauf monsieur Fillon et ses amis, rappelez-vous ses paroles : Vol, Mafia. Aujourd’hui encore j’ai du mal à accepter que dans cette famille, on puisse dire de telles abjections.
    Personne n’a affirmé que le camp Fillon avait eu besoin de tricher. Il a été signalé des fraudes malgré les huissiers, faut le faire quand même.
    Fillon était sûr de sa victoire, pas que lui (médias) ! Mais vous n’êtes pas sans ignorer, qu’à l’intérieur d’un parti « on prend la température….. ».
    Vote mal organisé ou « à la bonne franquette ». Il n’y avait pas mort d’homme, et puis cela permet, j’imagine, de discuter avec ses voisins. C’est d’une telle tristesse en France, un peu d’animation ne fait pas de mal, chochottes les électeurs UMP ??????
    Avez-vous lu les délibérations, lisez les (les fameuses 3 circonscriptions y sont).
    Aucune solution à proposer, car je ne suis pas concernée, juste dépitée de voir la Droite francaise en lambris. Je vous rappelle, je n’ai pas renouvelé ma carte. Tiens en parlant de cela, c’est drôle, mais je recevais la promo NKM pendant sa campagne !!!!!!!!

    OUI, tout est mal parti : Fillon a sûrement écouté ses lieutenants. Aller créer un groupe dissident, il fallait oser !!!! Il est allé trop loin, maintenant, s’il veut aller jusqu’au bout il se doit de créer son parti.
    Comment revenir dans une famille que l’on a collé au tribunal ?
    Il va pas aller chez Borloo, vous imaginez, il ne pourra agir comme il a agit avec Dati, EJECT.

    Difficile cher Claude, pour un homme d’avoir toujours été le No 2 de quelqu’un. Il voulait être le Number One, et voyez les dégâts.

    Bien cordialement à vous.
    Carole

  71. Claude dit :

    Chère Carole,

    A ce que j’entends de mes amis adhérents de l’UMP qui ont voté, certains fillonistes, les autres copéistes (Marseille, Cahors, Poitiers, Nice, etc. ), tous disent que le scrutin a été organisé pour défavoriser Fillon. Tous dénoncent le manque de bureaux de vote insuffisant dans les fiefs de Fillon et la gestion anarchique des procurations. Aucun ne m’a parlé de fraudes mais plusieurs m’ont dit qu’il y avait des erreurs dont le nombre est plus important là où la queue était encore longue à la clôture du scrutin.

    Ce sont ces informations que j’ai eues dès le dimanche soir qui m’ont fait dire que Copé avait organisé ce scrutin comme un amateur. J’avais même supposé que cette organisation avait été bâclée volontairement.

    J’ai lu les délibérations mais rien n’y est dit au sujet de l’organisation qui est la plus fautive. Si vous savonnez la planche du plongeoir, il est facile ensuite de disqualifier le plongeur fautif.

    Ceci étant dit, pour moi ce ne sont que des témoignages puisque je ne suis pas adhérent de l’UMP, ces témoignages s’ajoutent à un sentiment désagréable qui s’est installé dès la prise de parole de Copé le Dimanche soir alors que si j’avais une petit préférence je n’avais pas vraiment d’a priori.

    Je ne sais pas s’il y a vraiment eu tricherie et/ou désorganisation volontaire mais si c’est le cas, mon intime conviction est qu’elle(s) est(sont) le fait du camp Copé. D’ailleurs l’opinion publique est de mon avis.

    Je ne vois pas d’autre solution que de revoter.

    Votre argument de N° 2 est de malveillance gratuite et assez ridicule puisque Copé n’était qu’un N° 10 pour le mieux (mais un N° 10 juge et partie).

    Créer un groupe dissident n’est pas si grave que ça puisque c’est facilement réversible. Ce qui va arriver si Copé ne se reprend pas ce sera que Fillon et les fillonistes vont créer un parti Gaulliste laissant Copé se dépatouiller entre la droite et le FN.

    Certes les adhérents de l’UMP sont nombreux (50% semble t-il) à être très à droite. Mais parmi les sympathisants et les électeurs la grande majorité est plus modérée. Comme moi.

    Bien cordialement,
    Claude

  72. Carole dit :

    Cher Claude,

    Je vais revenir uniquement sur 2 points :

    1 Erreur : c’est une faute, mais une faute qui peut-être volontairement commise ou involontairement.
    Quant au vote, vous êtes déjà aller voter sans émarger ?
    Vous avez déjà déposer votre bulletin dans l’urne, sans garantie ?
    C’est comme faire un chèque en blanc, selon moi.
    Organisation : franchement heureusement que nos braves francais ne vivent pas en AL,ils seraient dépressifs !

    2 No 2 :
    #Votre argument de N° 2 est de malveillance gratuite et assez ridicule puisque Copé n’était qu’un N° 10 pour le mieux (mais un N° 10 juge et partie).#
    Aucune malveillance de ma part, simple constat, regardez le parcours de Fillon, dites-moi quand il a été No 1 !
    « Gratuite » : il manquerait plus que je paye pour écrire une simple opinion !

    Copé No10 : vous pourrez remarquer que je ne l’ai jamais situé sur une échelle !

    Souvenez-vous Claude de ce que j’avais écrit, il y a quelque mois, lors des présidentielles et lors de la débâcle annoncée de la Droite :
    Fillon se serait présenté à la place de N Sarkozy, il aurait battu Hollande. Pour le futur, je ne sais…..
    Copé ne sera jamais présidentiable tant qu’il sera à l’UMP.
    Au final, ma toute petite opinion gratuite ne s’avère pas totalement fausse, voyez le résultat aujourd’hui !

    Bien cordialement.

  73. Carole dit :

    Claude, j’ai oublié :

    Revoter ???? NKM se dévoue corps et âme, elle a bien compris ce qui arrivait au barrage qui est en train de se fissurer de toute part.

    Calvi, (journaliste de je ne sais plus quel émission). Un ami à lui a voté sur le site NKM. Il a signé Jean Ai marre. Réponse : Merci Jean, votre vote a été pris en considération…….. La bonne blague !!!!!!
    30000 qu’elle dit la petite, j’en doute…………………………………

    Vous en pensez qui cher Claude ????????????

  74. jany dit :

    Chere Carole,

    Bonjour,

    Ne pensez pas notre ami Claude désolé, il est plutôt désolant…,

    Il s’enfonce de jour en jour d’avantage avec un discours tricoté sans avoir le secret de la maille…

    Francois Fillon a casse la baraque par cupidité sous la passion dévorante de son désir de devenir président…Quelque fois le désir est une lente descente aux enfers…

    La Droite doit réagir et ce n’est pas en rappelant Nicolas Sarkozy que nous changerons quelque chose…

    Bien cordialement,

    jany

Laisser un commentaire